Par : S / Abdessemed
1. le

virus est une entité biologique de
très petite taille qui nécessite une
cellule hôte, dont il utilise les
constitua...


Ce virus est constitué au centre de
l’acide nucléique et en périphérie d’une
capside protéique (formant ainsi la
nucléo...


On trouve parfois une enveloppe qui
peut être hérissée de spicules
permettant au virus de se fixer aux
cellules et d’y ...


Un virus comporte toujours un génome
qui est du DNA ou du RNA, de sorte que
dans la classification des virus on
disting...


Le génome est emballé dans une
structure protéique
appelée capside, d'un mot
grec, capsa, signifiant boîte. La
capside ...


Elle a une conformation géométrique
qui, selon les virus est, soit tubulaire,
soit polyédrique. On
appelle nucléocapsid...


C'est un tube enroulé en peloton (pour
ce qui concerne les virus humains ou
animaux, ce peloton est lui-même
enveloppé ...


Ce n'est pas n'importe quel polyèdre
mais un icosaèdre : polyèdre à 20 faces
qui sont des triangles équilatéraux, et
12...


D'un mot grec signifiant manteau, c'est
l'élément le plus externe de certains
virus. La présence ou l'absence
d'envelop...


Tous les virus humains et animaux à
capside tubulaire ont un péplos mais
seuls certains virus à capside
icosaédrique en...


Elle repose désormais sur la structure
des virus et non plus sur leur pouvoir
pathogène ou leur taille.





Les 3 premiers critères de la
classification sont :
la nature de l’acide nucléique du génome
(ADN ou ARN)
la conf...
AVEC ENVELOPPE

SANS ENVELOPPE

Herpes virus

Adénovirus

Cytomégalovirus

Poxvirus

Herpès simplex virus 1 et 2

papillom...
AVEC ENVELOPPE

SANS ENVELOPPE

paramyxoviridae

Entérovirus
-poliovirus 1 à 3
-echovirus

Coronavirus

Virus de l’hépatit...


Il existe un grand nombre de virus
capables de provoquer une infection
humaine qui peut se traduire par des
signes vari...


Il existe des virus qui ne détruisent
pas les cellules qu’ils infectent, mais
produisent chez elles des
multiplications...




Les affections virales sont strictement
humaines (rougeole) ou communes à
l’homme et l’animal (rage).
La contaminati...


POX-VIRUS : variole, vaccine, molluscum
contagiosum
ADENO-VIRUS : infection des voies
respiratoires, du pharynx et de l...
RHINO VIRUS : coryza infection.
RABIE VIRUS : rage
MYXO VIRUS influenzae : grippe.
Paramyxovirus :
oreillons, rougeole, ru...
Les  virus
Les  virus
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les virus

2 018 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
6 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 018
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
100
Commentaires
0
J’aime
6
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les virus

  1. 1. Par : S / Abdessemed
  2. 2. 1. le virus est une entité biologique de très petite taille qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Un virus ne possède qu’un seul acide nucléique soit l’ARN ou l’ADN.
  3. 3.  Ce virus est constitué au centre de l’acide nucléique et en périphérie d’une capside protéique (formant ainsi la nucléocapside ou core)
  4. 4.  On trouve parfois une enveloppe qui peut être hérissée de spicules permettant au virus de se fixer aux cellules et d’y pénétrer ou d’en sortir.
  5. 5.  Un virus comporte toujours un génome qui est du DNA ou du RNA, de sorte que dans la classification des virus on distingue en premier lieu virus à DNA et virus à RNA. Ce génome peutêtre monocaténaire (simple brin) ou bicaténaire (double brin).
  6. 6.  Le génome est emballé dans une structure protéique appelée capside, d'un mot grec, capsa, signifiant boîte. La capside protège le génome.
  7. 7.  Elle a une conformation géométrique qui, selon les virus est, soit tubulaire, soit polyédrique. On appelle nucléocapside la structure compacte formée par l'assemblage de la capside autour du génome.
  8. 8.  C'est un tube enroulé en peloton (pour ce qui concerne les virus humains ou animaux, ce peloton est lui-même enveloppé dans un 3ème élément appelé péplos)
  9. 9.  Ce n'est pas n'importe quel polyèdre mais un icosaèdre : polyèdre à 20 faces qui sont des triangles équilatéraux, et 12 sommets. Vu sous un certain angle, l'icosaèdre présente un contour hexagonal.
  10. 10.  D'un mot grec signifiant manteau, c'est l'élément le plus externe de certains virus. La présence ou l'absence d'enveloppe règle en grande partie le mode de transmission des maladies.
  11. 11.  Tous les virus humains et animaux à capside tubulaire ont un péplos mais seuls certains virus à capside icosaédrique en sont pourvus
  12. 12.  Elle repose désormais sur la structure des virus et non plus sur leur pouvoir pathogène ou leur taille.
  13. 13.     Les 3 premiers critères de la classification sont : la nature de l’acide nucléique du génome (ADN ou ARN) la conformation de la capside (tubulaire ou icosaédrique) la présence ou l’absence de l’enveloppe (peplos).
  14. 14. AVEC ENVELOPPE SANS ENVELOPPE Herpes virus Adénovirus Cytomégalovirus Poxvirus Herpès simplex virus 1 et 2 papillomavirus polyomavirus.
  15. 15. AVEC ENVELOPPE SANS ENVELOPPE paramyxoviridae Entérovirus -poliovirus 1 à 3 -echovirus Coronavirus Virus de l’hépatite A Virus de la rage Virus de l’hépatite E Virus de l’hépatite C Filoviridae -virus EBOLA Rétroviridae -HTLV 1et 2. -HIV 1 et 2
  16. 16.  Il existe un grand nombre de virus capables de provoquer une infection humaine qui peut se traduire par des signes variés : fièvre, éruption cutanée, paralysie, diarrhée, troubles respiratoires, etc…
  17. 17.  Il existe des virus qui ne détruisent pas les cellules qu’ils infectent, mais produisent chez elles des multiplications anormales qui sont à l’origine des tumeurs (verrues, molluscum contagiosum), et une cause virale du cancer semble Probable dans certains cas.
  18. 18.   Les affections virales sont strictement humaines (rougeole) ou communes à l’homme et l’animal (rage). La contamination se fait tantôt directement par contact entre sujet malade et sujet sain, soit indirectement par l’intermédiaire de l’eau (hépatite) ou insecte (fièvre jaune)
  19. 19.  POX-VIRUS : variole, vaccine, molluscum contagiosum ADENO-VIRUS : infection des voies respiratoires, du pharynx et de la conjonctive oculaire. HERPES VIRUS : herpes, varicelles, zona. POLIOVIRUS : poliomyélite. COXSACKIE-VIRUS : affections très variées (atteintes méningées, nerveuses
  20. 20. RHINO VIRUS : coryza infection. RABIE VIRUS : rage MYXO VIRUS influenzae : grippe. Paramyxovirus : oreillons, rougeole, rubéole. Virus de l’hépatite épidémique

×