Sérodiagnostic de widal et félix

5 834 vues

Publié le

diagnostic sérologique de Salmonella typhi, de salmonella para typhi A,B et C et éventuellement de salmonella typhi –murium et Salmonella enteritidis...

Publié dans : Sciences
0 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 834
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
81
Commentaires
0
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sérodiagnostic de widal et félix

  1. 1. Sérodiagnostic de Abdsalah Widal-Félix (Méthode par centrifugation) Par : S / Abdessemed
  2. 2. Abdsalah Principe : • Des dilutions croissantes de sérum sont mises en présence des suspensions « O » (alcoolisées) et « H » (formolées) de Salmonella typhi, de salmonella para typhi A,B et C et éventuellement de salmonella typhi –murium et Salmonella enteritidis ou de suspension « Vi ».
  3. 3. • Ceci permet la mise en évidence dans le sérum du sujet d’agglutinines O correspondant à l’antigène somatique et d’agglutinines H correspondant à l’antigène flagellaire. Abdsalah
  4. 4. Abdsalah Réactifs : Soluté physiologique à 8. gr/l ClNa Suspension antigéniques «O »et « H » - de Salmonella typhi -de Salmonella paratyphi A -de Salmonella paratyphi B -de Salmonella paratyphi C
  5. 5. Abdsalah Suspension « H » -de Salmonella enteritidis -de Salmonella typhi-murium Suspension Vi de salmonella typhi
  6. 6. Abdsalah Mode opératoire : Méthode qualitative : • Technique par centrifugation : • Préparer des dilutions au 1/10 et au 1/20 des sérums à examiner, en solution de ClNa à 8.5 g/l : -dilution au 1/10 : 0.2 ml de sérum + 1.8 ml de ClNa -Dilution au 1/20 : 0.1 ml de sérum+1.9 ml de ClNa • Préparer la galerie suivante :
  7. 7. Abdsalah N° des tubes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 sérum au 1/20 (ml) - 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 sérum au 1/10 (ml) 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 - 0.1 - Ajouter les suspensi ons antigéni ques TO 0,9 TO 0,9 TH 0,9 TH 0,9 AO 0,9 AO 0,9 AH 0,9 AH 0,9 BO 0,9 BO 0,9 BH 0,9 BH 0,9 Dilution …… 1/100 1/200 1/100 1/200 1/100 1/200 1/100 1/200 1/100 1/200 1/100 1/200  Centrifuger 5 mn à environ 3000 tours/mn.  Lecture après remise en suspension par une chiquenaude
  8. 8. • Méthode quantitative : • Préparer les dilutions suivantes de sérum : Abdsalah NaCl (ml) Sérum(ml) 1.8 0.2 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 1.0 Dilutions obtenues……. 1/10 1/20 1/40 1/80 1/160
  9. 9. • Pour chaque suspension réaliser la galerie suivante, à Abdsalah l’aide des dilutions de sérum : Dilution du sérum… 1/10 1/20 1/40 1/80 1/160 Témoin antigène sérum dilué (ml) NaCl ( ml ) suspension antigénique.... 0.1 - 0.9 0.1 - 0.9 0.1 - 0.9 0.1 - 0.9 0.1 - 0.9 - 0.1 0.9 Dilution finale.. 1/100 1/200 1/400 1/800 1/1600  Centrifuger 5 mn à environ 3000 tours/mn.  Lecture après remise en suspension par une chiquenaude
  10. 10. Abdsalah Lecture : • Les témoins antigène sont troubles de façon homogène. • Si le sérum contient des agglutinines » H « correspondant à l’une des suspensions on observe une agglutination floconneuse facilement dissociable. • Si le sérum contient des agglutinines » O » correspondant à l’une des suspensions, on observe une agglutination fine, granulaire, difficilement dissociable.
  11. 11. Abdsalah Interprétation : • Dans les fièvres typho-paratyphoidiques, les agglutinines « O » apparaissent vers le 8e jour de la maladie, les agglutinines » H » vers le 10-12 jour. • A la période d’état, il y aura donc simultanément des agglutinines anti O et anti H, ces dernières atteignant un titre plus élevé.
  12. 12. Abdsalah
  13. 13. • Il faut prélever au moins deux échantillons de sérum, espacés de 7 à 10 jours. Une élévation du taux des agglutinines est le signe d’une infection en cours. • L’interprétation des résultats sur un seul prélèvement est difficile et nécessite la connaissance des antécédents de vaccination du malade et de l’évolution de la maladie. Abdsalah
  14. 14. • Les titres élevés contre les antigènes » O » sont considérés de plus grande signification que les titres contre les antigènes « H », car les anticorps anti O disparaissent plus vite après immunisation. • Cependant, un traitement précoce du malade par du chloramphénicol et les corticoïdes peut empêcher l’apparition dans son sérum des agglutinines » O ». Abdsalah
  15. 15. • L’interprétation des résultats nécessite aussi la connaissance des parentés antigénique existant entre les différentes espèces de Salmonelles. • Par exemple Salmonella enteritidis a des antigènes « O » en commun avec Salmonella typhi ; • Salmonella typhi-murium à des antigènes « O » en commun avec Salmonella para B. Abdsalah
  16. 16. • Pour confirmer ou éliminer l’hypothèse d’une infection due à ces germes, • il faudra rechercher les agglutinines «H » anti Salmonella enteritidis ou Salmonella typhi-murium. Abdsalah
  17. 17. • Les agglutinines « Vi » sont présentes dans le sérum de 80 à 90 % des porteurs de Salmonella typhi, et chez 5 à 10 % des individus normaux. L’intérêt de leur recherche est donc limité aux enquêtes épidémiologiques. Abdsalah
  18. 18. Abdsalah

×