SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  22
Télécharger pour lire hors ligne
S/A 
SérologRie de la 
rubéole 
Réaction d’inhibition de 
l’hémagglutination 
Par : S / Abdessemed
S/A
S/A 
 La rubéole, maladie bénigne de 
l’enfance, devient redoutable chez la 
femme enceinte, à cause des lésions 
qu’elle peut provoquer chez le foetus. 
 Le diagnostic sérologique de la rubéole 
et de son immunité peut se faire avec 
précision et rapidité, grâce à la réaction 
d’inhibition de l’hémagglutination.
S/A 
Principe 
Le virus de la rubéole possède la 
propriété d’agglutiner les hématies de 
diverses espèces aviaires et notamment 
celles du poussin, du pigeon et de l’oie. 
Les sérums des sujets préalablement 
infectés par le virus rubéoleux 
renfermeront des anticorps capable de 
se fixer sur ce virus et par conséquent 
d’inhiber son pouvoir hémagglutinant.
S/A 
Réactifs 
1. Antigène hémagglutinant prétitré 
chaque flacon est à reprendre par 1 ml 
d’eau stérile. 
2. Sérum témoin positif 
Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau 
distillée. 
Le titre du sérum témoin positif est 
indiqué sur la notice figurant à l’intérieur 
des boites.
S/A 
 3.Sérum témoin négatif 
Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau 
distillée 
 4.Tampon RUBABS 
 5.suspension de Kaolin 
 6.Suspension d’hématies stabilisées 
de poules à 50% 
 7. Suspension d’hématies stabilisées de 
poussins à 0,25%
S/A 
Matériel 
Auto pipette manuelle avec adapteur 
0.025 ml 
Pipettes compte-gouttes calibrées 0.025 
ml 
Plaque pour micro agglutination avec 
cupules à fond conique.
S/A 
Mode opératoire 
 Traitement des sérums 
o Cette opération a pour but d’éliminer les 
inhibiteurs non spécifiques et les 
hémagglutinines spontanées que peuvent 
contenir certains sérums. 
o On traitera de la même façon les sérums 
témoins positif et négatif qui sont inclus 
dans chaque série de réactions.
S/A 
Dans un tube à hémolyse 
introduire : 
Sérum 0,1 ml 
Tampon RUBABS 0,4 ml 
 Suspension de Kaolin 0,5 ml 
Suspension d’hématies de poules à 50% 4 gouttes 
 Homogénéiser, laisser à une température de 15-250 c, 20 mn, en 
agitant 1ou2 fois 
 Centrifuger à 2000 t/mn pendant 15 mn et décanter le 
surnageant (=dilution au 1/10 du sérum traité) qui pourra être 
conservé 4à5 jours à 2-80 c
S/A 
 Préparation de l’antigène prétitré : 
Reprendre l’antigène par 1 ml d’eau 
distillée, le diluer extemporanément en 
tampon RUBABS (pour chaque sérum à 
tester, prévoir environ 0,3 ml de dilution 
d’antigène) de manière à introduire 4u HA, le 
titre de l’antigène indiqué sur le flacon divisé 
par 4, donne le taux de dilution (ex:titre 
128,diluer en tampon RUBABS à 1/32)
S/A 
Réaction d’inhibition de 
l’hémagglutination 
On inclura un sérum témoin positif et un 
sérum témoin négatif dans chaque série 
de réactions. Faire aussi un témoin 
globules rouges. 
Répartir en ml :
No des cupules Témoin 
S/A 
sérum 
2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 
Dilutions du sérum….. - 1/10 1/20 1/40 1/80 1/16 
0 
1/32 
0 
1/64 
0 
1/128 
0 
1/256 
0 
1/512 
0 
Témoi 
n GR 
Tampon RUBABS…… 
Sérum au 1/10………… 
Antigène à (4 u HA ) 
0.025 
0.025 
--- 
---- 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.025 
0.05 
---- 
----- 
Laisser 1 heure à 15-25°C pendant puis ajouter : 
Hématies de poussins 
à 0,25 % 
0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 
 Homogénéiser 
 Laisser 1 heure à 15-25°C à l’abri des vibrations et des chocs
S/A 
Lecture 
On peut observer au fond des cupules : 
Sédimentation des hématies en 
« boutons »à contours nets: pas 
d’hémagglutination 
Formation d’un voile uniforme: 
hémagglutination 
 Association de voile périphérique et de 
« boutons »
S/A 
Témoin sérum : pas d’hémagglutination 
 Témoin hématies : pas 
d’hémagglutination 
Réaction négative : hémagglutination 
totale ou partielle 
Réaction positive : pas d’hémagglutination
S/A 
La présence d’anticorps se traduit par 
une inhibition de l’hémagglutination à 
des dilutions du sérum plus ou moins 
élevées. 
Une hémagglutination en présence du 
sérum à toutes les dilutions, correspond 
à une absence d’anticorps.
S/A 
Résultats 
Taux d’anticorps dans un sérum : inverse 
de la plus forte dilution qui entraine une 
inhibition complète. Vérifier que le titre 
du sérum témoin positif est le même que 
celui indiqué sur le flacon (+/- 1 dilution) 
et que le sérum témoin négatif n’inhibe 
pas l’hémagglutination.
S/A 
Interprétation : 
Les anticorps apparaissent aux environs du 
14e jour suivant la contamination. Leur taux 
s’élève rapidement puis reste stable 
pendant plusieurs mois. Il baissera ensuite, 
mais il persistera toujours un taux 
d’anticorps résiduels. 
En France, 90% environ de la population 
adulte présente des anticorps, témoins 
d’une contamination au cours de l’enfance.
S/A 
 Pour affirmer la présence d’anticorps et 
de l’immunité, on exige habituellement 
une inhibition de l’hémagglutination à une 
dilution >1/20. 
 La comparaison des taux d’anticorps 
dans des sérums prélevés à une quinzaine 
de jours d’intervalle permettra de 
détecter une rubéole en évolution, à 
condition que les deux sérums soient 
testés en même temps et que l’on 
observe une augmentation du taux 
d’anticorps ≥à2 dilutions.
S/A 
Femme enceinte présentant une 
éruption : seule la primo infection 
donnant une éruption, la recherche 
d’igM s’impose dès que le titre 
d’Anticorps IHA est ≥ à 1/40. 
Femme enceinte ayant eu un contage 
suspect (un sujet est contagieux 8 jours 
avant et 8 jours après l’éruption) :
S/A 
Prélèvement fait avant le 10eme jour 
suivant le contage : 
 S’il est positif (≥ à 1/40 en IHA) il traduit 
une immunité antérieur. 
 S’il est négatif (< à 1/40 en IHA) un 
deuxième prélèvement s’impose, à réaliser 
le 25ème jour environ suivant le contage, 
en cas de positivation, la primo infection 
est à confirmer immédiatement par la 
recherche des igM.
S/A 
Prélèvement fait plus de dix jours après le 
comptage : 
La recherche d’igM s’impose 
immédiatement si le titre d’Anticorps 
est ≥ à 1/40.IHA 
Rubéole congénitale : le diagnostic repose 
sur la présence d’igM rubéolique, les igG 
peuvent être transmises passivement par la 
mère.
S/A

Contenu connexe

Tendances

Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1S/Abdessemed
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsS/Abdessemed
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineS/Abdessemed
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesMeriamme Oue
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireS/Abdessemed
 
Les cellules sanguines
Les cellules sanguinesLes cellules sanguines
Les cellules sanguinesS/Abdessemed
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassezS/Abdessemed
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang S/Abdessemed
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) S/Abdessemed
 
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...S/Abdessemed
 
Sérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisSérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisS/Abdessemed
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- AnticorpsS/Abdessemed
 
Les examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en HématologieLes examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en HématologieMeriamme Oue
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiquesS/Abdessemed
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulantsS/Abdessemed
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieS/Abdessemed
 

Tendances (20)

Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
Méthodes pratiques de prélèvements de sang (1
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguins
 
Crp
CrpCrp
Crp
 
Test à l'antiglobuline
Test à l'antiglobulineTest à l'antiglobuline
Test à l'antiglobuline
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiques
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoire
 
Les cellules sanguines
Les cellules sanguinesLes cellules sanguines
Les cellules sanguines
 
La cellule de malassez
La cellule de malassezLa cellule de malassez
La cellule de malassez
 
Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang   Les prélèvements de sang
Les prélèvements de sang
 
Hemogramme isp
Hemogramme ispHemogramme isp
Hemogramme isp
 
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO) TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
TITRAGE DES ANTICORPS ANTI-STREPTOLYSINE O (ASLO)
 
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
Les examens biologiques qui permettent de faire le diagnostic de l’infection ...
 
Sérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilisSérologie de la syphilis
Sérologie de la syphilis
 
Les Réactions Antigènes- Anticorps
Les Réactions  Antigènes- AnticorpsLes Réactions  Antigènes- Anticorps
Les Réactions Antigènes- Anticorps
 
Les examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en HématologieLes examens biologiques en Hématologie
Les examens biologiques en Hématologie
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
Hemato
HematoHemato
Hemato
 
Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulants
 
VDRL - TPHA
VDRL - TPHAVDRL - TPHA
VDRL - TPHA
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologie
 

En vedette

Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame
Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lameSérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame
Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lameS/Abdessemed
 
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide S/Abdessemed
 
Nature du composant_sanguin_à_analyser
Nature du composant_sanguin_à_analyserNature du composant_sanguin_à_analyser
Nature du composant_sanguin_à_analyserS/Abdessemed
 
Dosage de la glycémie
Dosage de la glycémieDosage de la glycémie
Dosage de la glycémieS/Abdessemed
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignementS/Abdessemed
 
Depistage de l’antigène HBS
Depistage de l’antigène HBSDepistage de l’antigène HBS
Depistage de l’antigène HBSS/Abdessemed
 
Depistage des anticorps anti hiv
Depistage des anticorps  anti hivDepistage des anticorps  anti hiv
Depistage des anticorps anti hivS/Abdessemed
 
Dosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalDosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalS/Abdessemed
 
Les tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationLes tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationS/Abdessemed
 
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose S/Abdessemed
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérieS/Abdessemed
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sangS/Abdessemed
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneS/Abdessemed
 
Terminologie médicale
Terminologie médicaleTerminologie médicale
Terminologie médicaleS/Abdessemed
 

En vedette (20)

Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame
Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lameSérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame
Sérologie de la mononucléose infectieuse Test de dépistage sur lame
 
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide
Détection de l’hémoglobine fœtale par la méthode de l’élution acide
 
Nature du composant_sanguin_à_analyser
Nature du composant_sanguin_à_analyserNature du composant_sanguin_à_analyser
Nature du composant_sanguin_à_analyser
 
Echinococcose
EchinococcoseEchinococcose
Echinococcose
 
Dosage de la glycémie
Dosage de la glycémieDosage de la glycémie
Dosage de la glycémie
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Depistage de l’antigène HBS
Depistage de l’antigène HBSDepistage de l’antigène HBS
Depistage de l’antigène HBS
 
Depistage des anticorps anti hiv
Depistage des anticorps  anti hivDepistage des anticorps  anti hiv
Depistage des anticorps anti hiv
 
les leucocytes
les leucocytesles leucocytes
les leucocytes
 
Dosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol totalDosage du cholestérol total
Dosage du cholestérol total
 
Les tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulationLes tests-de-coagulation
Les tests-de-coagulation
 
Numeration des gr
Numeration des grNumeration des gr
Numeration des gr
 
Numeration des gb
Numeration des gbNumeration des gb
Numeration des gb
 
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose
Electrophorèse de l’hémoglobine sur acétate de cellulose
 
Les virus
Les  virusLes  virus
Les virus
 
Le sang
Le sangLe sang
Le sang
 
Relation hote – bactérie
Relation hote – bactérieRelation hote – bactérie
Relation hote – bactérie
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sang
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienne
 
Terminologie médicale
Terminologie médicaleTerminologie médicale
Terminologie médicale
 

Plus de S/Abdessemed

La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...S/Abdessemed
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfS/Abdessemed
 
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentesLa microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentesS/Abdessemed
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en BactériologieS/Abdessemed
 
Les infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeLes infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeS/Abdessemed
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)S/Abdessemed
 
La Numération des plaquettes
La Numération des plaquettesLa Numération des plaquettes
La Numération des plaquettesS/Abdessemed
 
Généralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticGénéralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticS/Abdessemed
 
La cytologie urinaire
La cytologie urinaire La cytologie urinaire
La cytologie urinaire S/Abdessemed
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)S/Abdessemed
 
Sémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalSémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalS/Abdessemed
 
Dosage de l'Albuminémie
Dosage de l'AlbuminémieDosage de l'Albuminémie
Dosage de l'AlbuminémieS/Abdessemed
 

Plus de S/Abdessemed (20)

La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
 
Parasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdfParasitologie médicale..pdf
Parasitologie médicale..pdf
 
Le microscope
Le microscope Le microscope
Le microscope
 
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentesLa microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
La microbiologie, de ses origines aux maladies emergentes
 
Les milieux de culture en Bactériologie
 Les milieux de culture en Bactériologie Les milieux de culture en Bactériologie
Les milieux de culture en Bactériologie
 
Les infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femmeLes infections génitales chez la femme
Les infections génitales chez la femme
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
La Numération des plaquettes
La Numération des plaquettesLa Numération des plaquettes
La Numération des plaquettes
 
Généralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnosticGénéralités sur le sérodiagnostic
Généralités sur le sérodiagnostic
 
La cytologie urinaire
La cytologie urinaire La cytologie urinaire
La cytologie urinaire
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
L'incubateur
L'incubateurL'incubateur
L'incubateur
 
Le distillateur
Le distillateurLe distillateur
Le distillateur
 
Le bain marie
Le bain marieLe bain marie
Le bain marie
 
La Bactériologie
La BactériologieLa Bactériologie
La Bactériologie
 
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
Les Examens de laboratoire (valeurs normales et variations pathologique)
 
Sémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médicalSémiologie et vocabulaire médical
Sémiologie et vocabulaire médical
 
La centrifugation
La centrifugationLa centrifugation
La centrifugation
 
Dosage de l'Albuminémie
Dosage de l'AlbuminémieDosage de l'Albuminémie
Dosage de l'Albuminémie
 

Sérologie de la rubéole

  • 1. S/A SérologRie de la rubéole Réaction d’inhibition de l’hémagglutination Par : S / Abdessemed
  • 2. S/A
  • 3. S/A  La rubéole, maladie bénigne de l’enfance, devient redoutable chez la femme enceinte, à cause des lésions qu’elle peut provoquer chez le foetus.  Le diagnostic sérologique de la rubéole et de son immunité peut se faire avec précision et rapidité, grâce à la réaction d’inhibition de l’hémagglutination.
  • 4. S/A Principe Le virus de la rubéole possède la propriété d’agglutiner les hématies de diverses espèces aviaires et notamment celles du poussin, du pigeon et de l’oie. Les sérums des sujets préalablement infectés par le virus rubéoleux renfermeront des anticorps capable de se fixer sur ce virus et par conséquent d’inhiber son pouvoir hémagglutinant.
  • 5. S/A Réactifs 1. Antigène hémagglutinant prétitré chaque flacon est à reprendre par 1 ml d’eau stérile. 2. Sérum témoin positif Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau distillée. Le titre du sérum témoin positif est indiqué sur la notice figurant à l’intérieur des boites.
  • 6. S/A  3.Sérum témoin négatif Reprendre chaque flacon par 1 ml d’eau distillée  4.Tampon RUBABS  5.suspension de Kaolin  6.Suspension d’hématies stabilisées de poules à 50%  7. Suspension d’hématies stabilisées de poussins à 0,25%
  • 7. S/A Matériel Auto pipette manuelle avec adapteur 0.025 ml Pipettes compte-gouttes calibrées 0.025 ml Plaque pour micro agglutination avec cupules à fond conique.
  • 8. S/A Mode opératoire  Traitement des sérums o Cette opération a pour but d’éliminer les inhibiteurs non spécifiques et les hémagglutinines spontanées que peuvent contenir certains sérums. o On traitera de la même façon les sérums témoins positif et négatif qui sont inclus dans chaque série de réactions.
  • 9. S/A Dans un tube à hémolyse introduire : Sérum 0,1 ml Tampon RUBABS 0,4 ml  Suspension de Kaolin 0,5 ml Suspension d’hématies de poules à 50% 4 gouttes  Homogénéiser, laisser à une température de 15-250 c, 20 mn, en agitant 1ou2 fois  Centrifuger à 2000 t/mn pendant 15 mn et décanter le surnageant (=dilution au 1/10 du sérum traité) qui pourra être conservé 4à5 jours à 2-80 c
  • 10. S/A  Préparation de l’antigène prétitré : Reprendre l’antigène par 1 ml d’eau distillée, le diluer extemporanément en tampon RUBABS (pour chaque sérum à tester, prévoir environ 0,3 ml de dilution d’antigène) de manière à introduire 4u HA, le titre de l’antigène indiqué sur le flacon divisé par 4, donne le taux de dilution (ex:titre 128,diluer en tampon RUBABS à 1/32)
  • 11. S/A Réaction d’inhibition de l’hémagglutination On inclura un sérum témoin positif et un sérum témoin négatif dans chaque série de réactions. Faire aussi un témoin globules rouges. Répartir en ml :
  • 12. No des cupules Témoin S/A sérum 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Dilutions du sérum….. - 1/10 1/20 1/40 1/80 1/16 0 1/32 0 1/64 0 1/128 0 1/256 0 1/512 0 Témoi n GR Tampon RUBABS…… Sérum au 1/10………… Antigène à (4 u HA ) 0.025 0.025 --- ---- 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.05 ---- ----- Laisser 1 heure à 15-25°C pendant puis ajouter : Hématies de poussins à 0,25 % 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025 0.025  Homogénéiser  Laisser 1 heure à 15-25°C à l’abri des vibrations et des chocs
  • 13. S/A Lecture On peut observer au fond des cupules : Sédimentation des hématies en « boutons »à contours nets: pas d’hémagglutination Formation d’un voile uniforme: hémagglutination  Association de voile périphérique et de « boutons »
  • 14. S/A Témoin sérum : pas d’hémagglutination  Témoin hématies : pas d’hémagglutination Réaction négative : hémagglutination totale ou partielle Réaction positive : pas d’hémagglutination
  • 15. S/A La présence d’anticorps se traduit par une inhibition de l’hémagglutination à des dilutions du sérum plus ou moins élevées. Une hémagglutination en présence du sérum à toutes les dilutions, correspond à une absence d’anticorps.
  • 16. S/A Résultats Taux d’anticorps dans un sérum : inverse de la plus forte dilution qui entraine une inhibition complète. Vérifier que le titre du sérum témoin positif est le même que celui indiqué sur le flacon (+/- 1 dilution) et que le sérum témoin négatif n’inhibe pas l’hémagglutination.
  • 17. S/A Interprétation : Les anticorps apparaissent aux environs du 14e jour suivant la contamination. Leur taux s’élève rapidement puis reste stable pendant plusieurs mois. Il baissera ensuite, mais il persistera toujours un taux d’anticorps résiduels. En France, 90% environ de la population adulte présente des anticorps, témoins d’une contamination au cours de l’enfance.
  • 18. S/A  Pour affirmer la présence d’anticorps et de l’immunité, on exige habituellement une inhibition de l’hémagglutination à une dilution >1/20.  La comparaison des taux d’anticorps dans des sérums prélevés à une quinzaine de jours d’intervalle permettra de détecter une rubéole en évolution, à condition que les deux sérums soient testés en même temps et que l’on observe une augmentation du taux d’anticorps ≥à2 dilutions.
  • 19. S/A Femme enceinte présentant une éruption : seule la primo infection donnant une éruption, la recherche d’igM s’impose dès que le titre d’Anticorps IHA est ≥ à 1/40. Femme enceinte ayant eu un contage suspect (un sujet est contagieux 8 jours avant et 8 jours après l’éruption) :
  • 20. S/A Prélèvement fait avant le 10eme jour suivant le contage :  S’il est positif (≥ à 1/40 en IHA) il traduit une immunité antérieur.  S’il est négatif (< à 1/40 en IHA) un deuxième prélèvement s’impose, à réaliser le 25ème jour environ suivant le contage, en cas de positivation, la primo infection est à confirmer immédiatement par la recherche des igM.
  • 21. S/A Prélèvement fait plus de dix jours après le comptage : La recherche d’igM s’impose immédiatement si le titre d’Anticorps est ≥ à 1/40.IHA Rubéole congénitale : le diagnostic repose sur la présence d’igM rubéolique, les igG peuvent être transmises passivement par la mère.
  • 22. S/A