SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  45
Télécharger pour lire hors ligne
Faculté de Médecine de Sousse – Tunisie   Année Universitaire 2008-2009


                       Première Année Médecine
Support pédagogique illustré relatif au cours:



                 LE TISSU SANGUIN



            Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem
LE TISSU SANGUIN

    I- INTRODUCTION

Tissu conjonctif spécialisé et liquide.

Cellules sanguines :

éléments figurés du sang.

Matrice extracellulaire liquide : plasma.

Circule dans les vaisseaux sanguins.

Hors des vaisseaux      Coagulation.



Fonction: transport de : eau, nutriments, métabolites, gaz…

           multiples explorations médicales +++
LE TISSU SANGUIN

  II- COMPOSITION
LE TISSU SANGUIN
                   Composition du plasma


            Eau (90%)


                         Albumine : 55%
                                                        COAGULATION
                         Globulines : 38%                             Sérum
         Protéines
                         Fibrinogène: 7%
                         et autres facteurs de coagulation




        Autres solutés (nutriments, métabolites, hormones,
                                       électrolytes, gaz…)
LE TISSU SANGUIN
LE TISSU SANGUIN



             Les éléments figurés du sang




                              - Globules Rouges
                              - Globules Blancs
                              - plaquettes

         Frotti sanguin
LE TISSU SANGUIN
                   Globules rouges




                                        leucocyte
          plaquettes




                       Frotti sanguin
LE TISSU SANGUIN

LA NUMERATION SANGUINE

compter le nombre de globules rouges, de globules blancs et
de plaquettes par unité de volume de sang.

Globules rouges :       4.500.000 – 5.500.000/µL, chez l'homme,
                        4.000.000 – 5.000.000 /µL, chez la femme.
Si >    polyglobulie.

Globules blancs : 4.000 – 10.000 /µL, chez l'adulte.
Si >   hyperleucocytose.    /    Si <    Leucopénie.

Plaquettes :      150.000 – 400.000 /µL.
Si >   thrombocytose.      /     Si <    Thrombopénie.
LE TISSU SANGUIN

   III – LES GLOBULES ROUGES

  érythrocytes
  hématies
  Red Bood Cells (RBC)



- C ’est la population majoritaire.
-Moyenne de vie : 120 jours
- Destruction dans la rate.
LE TISSU SANGUIN
1- structure
  forme biconcave   élasticité +++
LE TISSU SANGUIN
 Cellule dépourvue de noyau
 Cytoplasme dépourvu d'organites mais contenant
 l'hémoglobine.
 La membrane plasmique : antigènes qui déterminent
 les groupes sanguins (A, B, O et Rhésus).
LE TISSU SANGUIN


Le diamètre est de 7.5 µm. L’épaisseur est de 0.8 à 2 µm




Le Volume Globulaire Moyen (V.G.M.) = 80 – 100 µm3
V.G.M. < 80 µm3 définit une MICROCYTOSE.
V.G.M > 100 µm3 définit une MACROCYTOSE.
LE TISSU SANGUIN

 un réticulocyte :
 globule rouge jeune.
 Il conserve encore quelques organites qui dessinent un réseau après
 coloration.
 1% des globules rouges.
LE TISSU SANGUIN


      2 - fonctions

 les trois fonctions principales de l’hémoglobine :

 1) transporter l'oxygène des poumons aux tissus.

 2) permettre le transfert d'une partie du CO2 des tissus aux
    poumons.

 3) tamponner les protons H+ libérés par les tissus.
LE TISSU SANGUIN




  Taux normal de l’hémoglobine dans le sang:


  13 g/100 ml chez l'homme


  12g/100 ml chez la femme,


  L’anémie est définie par l'abaissement au dessous du
  niveau normal de la quantité d'hémoglobine circulante.
LE TISSU SANGUIN


     3- Les anémies



     a- nombre insuffisant d ’hématies

            *hémorragie (anémie hémorragique)

            *lyse précoce des hématies (anémie hémolytique)

            *production insuffisante d ’hématies au niveau
             de la moelle osseuse (centrale)
LE TISSU SANGUIN




  b- diminution de la teneur en hémoglobine

  *carence en fer (anémie ferriprive) :
                   microcytaire.

  *carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse) :
                  macrocytaire.
LE TISSU SANGUIN




     c- anomalies de l ’hémoglobine

     causes hériditaires

            * la thalassémie

            * la drépanocytose
LE TISSU SANGUIN



        4- La polyglobulie

   C ’est un excès d ’hématies, ce qui aura pour effet
   d ’augmenter la viscosité du sang et ralentit sa circulation

       a- la polyglobulie primitive
              * maladie de Vasques
       b- la polyglobulie secondaire
               * rareté de l’oxygène (altitude)

       c- la polyglobulie artificielle
              * c ’est un dopage
LE TISSU SANGUIN


     IV – LES GLOBULES BLANCS


                   les globules blancs
                     Les leucocytes




              Les leucocytes    Les leucocytes
                                hyalins
                granuleux
              (granulocytes)
             -polynucléaires-
LE TISSU SANGUIN

  La formule leucocytaire
  Etablissement, sur un frottis sanguin, du pourcentage des
  différentes variétés de leucocytes :


  Granulocytes neutrophiles : 50 à 70 % (2 000 à 7 500/µL)
  Granulocytes éosinophiles : 1 à 3 % (40 à 700 /µL)
  Granulocytes basophiles : 0,5 à 1 % (3 à 100 /µL)


  Lymphocytes : 20 à 40 % (1 500 à 4 000 /µL)


  Monocytes : 2 à 10 % (200 à 1 000 /µL)
LE TISSU SANGUIN


  1- les leucocytes granuleux

- Constituent les 2/3 de l’ensemble des leucocytes

- Présentent deux caractères communs:

      * un cytoplasme présentant des granulations spécifiques
        après coloration

      * un noyau polylobé       polynucléaires.
LE TISSU SANGUIN

a- les polynucléaires neutrophiles (PNN)

12 µm de Ø.
Noyau : 2 à 4 lobes réunis par fins
étranglements.
Cytoplasme deux types de granulations :
- Azurophiles (primaires), grande taille :
lysosomes contenant des hydrolases.
- Neutrophiles (secondaires), spécifiques:
phosphatases alcalines + bactéricides
(phagocytines)
LE TISSU SANGUIN



    Les PNN sont capables de traverser la paroi
   endothéliale    diapédèse
LE TISSU SANGUIN

    Les PNN sont capables de phagocytose

         rôle antibactérien




       La phagocytose est suivie de la mort du PNN, ce qui
       constitue le pus.
LE TISSU SANGUIN
b- les polynucléaires éosinophiles (PNE)

 noyau bilobé.
 volumineux granules spécifiques,
 très colorables par l'éosine :
 enzymes lysosomiales.
LE TISSU SANGUIN


  - Mobiles et capables de phagocytose.

  - Affinité pour les complexes immuns

  - Attirés vers l'endroit où se trouvent ces complexes par des
  facteurs chimiotactiques.

  - Le nombre des polynucléaires éosinophiles augmente dans
  les affections allergiques et dans les infections parasitaires.


  - Interviennent dans la destruction des cellules cancéreuses.

  - Nombreux sous les épithéliums digestif et respiratoire,
LE TISSU SANGUIN




                     PNE
Glande de
Lieberkün




                   Épithélium
                   intestinal
LE TISSU SANGUIN
C - les polynucléaires basophiles (PNB)


Noyau irrégulier, en forme de trèfle,
masqué       par       des   granulations
basophiles spécifiques :
Histamine + Héparine.
dans le tissu conjonctif :
PNB                    mastocyte          plus
volumineux,        à    noyau      rond     et
localisés     surtout        près         des
vaisseaux.
Les   basophiles,   sanguins   et   tissulaires,   possèdent   des
récepteurs membranaires pour les immunoglobulines E (Ig E).
Certains types d'antigènes stimulent la production d'anticorps de
type Ig E chez des sujets génétiquement prédisposés.
Les Ig E se lient aux récepteurs membranaires des basophiles
   libération des produits contenus dans les granulations
phénomènes allergiques :
urticaire
asthme
choc anaphylactique
LE TISSU SANGUIN


2 - les leucocytes hyalins
       a- les lymphocytes

Forme régulière et arrondie

Taille variable, le plus souvent
petite (7 à 8 µm)

Noyau, sphérique, occupant la
presque totalité du volume de
la cellule

Cytoplasme, réduit à une
mince couronne contenant les
organites cellulaires habituels.
LE TISSU SANGUIN
 Trois grandes familles fonctionnelles      de   lymphocytes
 reconnues par des Ag membranaires :
1) les lymphocytes T
   - maturation thymique. (petits lymphocytes)
   - Caractérisés par la présence de récepteur spécifique pour
   les antigènes : TCR (T-Cell Receptor).
   - Impliqués dans les réactions d'immunité à médiation
   cellulaire.
   - Sous-populations : helper CD4 / cytotoxiques CD8 = 0,9-4.
LE TISSU SANGUIN

2) les lymphocytes B
       - Différenciation dans la moelle osseuse (Bone marrow)
       - Immunité à médiation humorale (infection bactérienne) :
sécrètent des anticorps qui peuvent agir à distance.
-   Plasmocytes    :    étape    finale   de    la   maturation   les
immunoglobulines       Ig G, Ig A, Ig M, Ig E
La plus part des réactions immunitaires
font intervenir les deux populations
T et B (phénomène de coopération).


3) les lymphocytes ni B ni T ou NK (Natural Killer).
LE TISSU SANGUIN


   b- les monocytes

Le plus volumineux.

Cytoplasme légèrement basophile

quelques grains azurophiles +
des vacuoles.

Noyau excentrique et réniforme.

Limites irrégulières.

Les monocytes sont les précurseurs des
macrophages.
LE TISSU SANGUIN




 Les macrophages existent normalement dans les tissus
 Ils varient selon le tissu dans lequel ils se trouvent


 Leur activité principale est l'endocytose des déchets ou des
 cellules âgées, qu'ils digèrent ensuite grâce à leur système
 lysosomial     phagocytose
LE TISSU SANGUIN




Dans le foie : macrophages = cellules de Kupffer.

Dans la rate : détruisent les vieux globules rouges       Leur
cytoplasme contient l'hémosidérine, produit intermédiaire de la
dégradation de l'hémoglobine.

Dans les poumons :         cellules à poussières accolés à
l'épithélium des alvéoles pulmonaires ou libérés dans la
lumière de l'alvéole    phagocytose des petites substances
étrangères inhalées.
LE TISSU SANGUIN
LE TISSU SANGUIN

V – LES PLAQUETTES SANGUINES


Thrombocytes

Fragments cellulaires anucléés

Granulations azurophiles

Forme de disques biconvexes ronds
ou ovales de 2 à 5 µm

La durée de vie est de 8 à 12 jours
et elles sont détruites dans le foie et
la rate.
LE TISSU SANGUIN

Les plaquettes mettent, lorsqu'elles sont activées, de très
nombreux pseudopodes qui se présentent, comme des
prolongements de forme très diverse.
LE TISSU SANGUIN

Cytosquelette (protéines contractiles), glycogène, mitochondries
Système tubulaire dense
Système canaliculaire ouvert
Grains alpha +++ : activateurs de
                                                 granulations
l'hémostase.
                                                 azurophiles
Corps denses : calcium, de l'ADP et de la
sérotonine.
LE TISSU SANGUIN


  Lésion de l’endothélium


     plaquettes attirées

métamorphose : prolongements        adhère     s'étale.

Libération des facteurs de la coagulation contenus dans ses
granules via le système canaliculaire ouvert

D'autres plaquettes se collent à celles qui sont en place

Formation du clou plaquettaire ou thrombus blanc qui bouche la
lésion et arrête l'hémorragie.

A ce stade, l'agrégation des plaquettes est encore réversible.
LE TISSU SANGUIN

                     facteur plaquettaire
       fibrinogène                          fibrine insoluble
  Formation d’un réseau qui emprisonne les plaquettes.
  Agrégation irréversible.
Dans un petit vaisseau, l'agrégation plaquettaire suffit, à elle
seule, pour obstruer la lumière vasculaire.
Dans les vaisseaux plus grands    le réseau emprisonne les
autres éléments figurés du sang   thrombus rouge
obstruction du vaisseau.
LE TISSU SANGUIN




   Plus tard …
   Le vaisseau se reperméabilise par destruction du thrombus :
                            fibrinolyse.

Contenu connexe

Tendances

Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulantsS/Abdessemed
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesS/Abdessemed
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeDr Riyadh Essefi
 
La Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireLa Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireS/Abdessemed
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique S/Abdessemed
 
1. Examens Biologiques.pdf
1. Examens Biologiques.pdf1. Examens Biologiques.pdf
1. Examens Biologiques.pdfRayanRayan27
 
Hématopoïèse
HématopoïèseHématopoïèse
HématopoïèseSIMONDICKO
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)S/Abdessemed
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)S/Abdessemed
 
Ionogramme sanguin
Ionogramme sanguinIonogramme sanguin
Ionogramme sanguinS/Abdessemed
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sangS/Abdessemed
 
La chimie des urines
 La chimie des urines La chimie des urines
La chimie des urinesS/Abdessemed
 
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide S/Abdessemed
 
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Dr Taoufik Djerboua
 

Tendances (20)

Les anticoagulants
Les anticoagulantsLes anticoagulants
Les anticoagulants
 
5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques5 les examens hématologiques
5 les examens hématologiques
 
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématiesTest d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
Test d'EMMEL ou test de falciformation des hématies
 
Interprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogrammeInterprétation de l'hémogramme
Interprétation de l'hémogramme
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
La Formule leucocytaire
La Formule leucocytaireLa Formule leucocytaire
La Formule leucocytaire
 
Biochimie clinique
Biochimie clinique Biochimie clinique
Biochimie clinique
 
1. Examens Biologiques.pdf
1. Examens Biologiques.pdf1. Examens Biologiques.pdf
1. Examens Biologiques.pdf
 
Hématopoïèse
HématopoïèseHématopoïèse
Hématopoïèse
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
Le dosage de l’hémoglobine glyquée (hb a1c)
 
Ionogramme sanguin
Ionogramme sanguinIonogramme sanguin
Ionogramme sanguin
 
Les prélèvements_de_sang
Les  prélèvements_de_sangLes  prélèvements_de_sang
Les prélèvements_de_sang
 
La chimie des urines
 La chimie des urines La chimie des urines
La chimie des urines
 
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide Sérodiagnostic de la polyarthrite  rhumatoide
Sérodiagnostic de la polyarthrite rhumatoide
 
Hemostase
HemostaseHemostase
Hemostase
 
Hemato
HematoHemato
Hemato
 
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
Examen cytobacteriologique des prelevements genitaux et des infections sexuel...
 
Les hemocultures en pratique
Les hemocultures en pratique Les hemocultures en pratique
Les hemocultures en pratique
 

En vedette

Le système circulatoire ah
Le système circulatoire ahLe système circulatoire ah
Le système circulatoire ahEya Nasraoui
 
Le test de grossesse
Le test de grossesseLe test de grossesse
Le test de grossesseS/Abdessemed
 
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologieConduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologieMeftah Fatih
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsS/Abdessemed
 
Le Sang De L’Alliance
Le Sang De L’AllianceLe Sang De L’Alliance
Le Sang De L’Allianceguest3643c78
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoiredrmouheb
 
Les indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesLes indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesS/Abdessemed
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.S/Abdessemed
 

En vedette (14)

Residanat
ResidanatResidanat
Residanat
 
Le système circulatoire ah
Le système circulatoire ahLe système circulatoire ah
Le système circulatoire ah
 
Le test de grossesse
Le test de grossesseLe test de grossesse
Le test de grossesse
 
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologieConduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
Conduite à tenir devant les hémopathies en odonto-stomatologie
 
Reticulocyte count
Reticulocyte countReticulocyte count
Reticulocyte count
 
Coloration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguinsColoration et examen des frottis sanguins
Coloration et examen des frottis sanguins
 
Le Sang De L’Alliance
Le Sang De L’AllianceLe Sang De L’Alliance
Le Sang De L’Alliance
 
Stade sanguin
Stade sanguinStade sanguin
Stade sanguin
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoire
 
les leucocytes
les leucocytesles leucocytes
les leucocytes
 
Les indices érythrocytaires
Les indices érythrocytairesLes indices érythrocytaires
Les indices érythrocytaires
 
La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.La confection du frottis sanguin.
La confection du frottis sanguin.
 
Les globules
Les globulesLes globules
Les globules
 
Syst cardio vasc-josee_6avril
Syst cardio vasc-josee_6avrilSyst cardio vasc-josee_6avril
Syst cardio vasc-josee_6avril
 

Similaire à Letissusanguin

cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologiemohammed douz
 
Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeila Ali
 
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016Nouhoum L Traore
 
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)MBOUSSOU Yoan
 
Les vitamines, LES FRUITS
Les vitamines, LES FRUITSLes vitamines, LES FRUITS
Les vitamines, LES FRUITSjude louis
 
BTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationBTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationFranckRencurel
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leila Ali
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leila Ali
 
laboratoire hématologie les technique et equipement
laboratoire  hématologie les technique et equipementlaboratoire  hématologie les technique et equipement
laboratoire hématologie les technique et equipementkabalokobala
 
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathie
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathieDcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathie
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathiePianissimoSiriusH
 
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptxpediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptxssuser42efe9
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAmel Ammar
 

Similaire à Letissusanguin (20)

Cahier n°1
Cahier n°1Cahier n°1
Cahier n°1
 
cours d'hématologie
cours d'hématologiecours d'hématologie
cours d'hématologie
 
Cahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdfCahier N°3.pdf
Cahier N°3.pdf
 
Leucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chroniqueLeucemie myeloide chronique
Leucemie myeloide chronique
 
Hemostase polycop
Hemostase polycopHemostase polycop
Hemostase polycop
 
Les hemopathies
Les hemopathiesLes hemopathies
Les hemopathies
 
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
Prise en charge de la drepanocytose chez l'enfant 2016
 
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
 
semiologie.pptx
semiologie.pptxsemiologie.pptx
semiologie.pptx
 
Les vitamines, LES FRUITS
Les vitamines, LES FRUITSLes vitamines, LES FRUITS
Les vitamines, LES FRUITS
 
BTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulationBTS diététique Sang lymphe circulation
BTS diététique Sang lymphe circulation
 
1 la composition du plasma
1  la composition du plasma1  la composition du plasma
1 la composition du plasma
 
Proteines plasmatique
Proteines plasmatiqueProteines plasmatique
Proteines plasmatique
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
 
laboratoire hématologie les technique et equipement
laboratoire  hématologie les technique et equipementlaboratoire  hématologie les technique et equipement
laboratoire hématologie les technique et equipement
 
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathie
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathieDcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathie
Dcem1 hémogramme,splénomégalie,adénopathie
 
Don du sang
Don du sangDon du sang
Don du sang
 
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptxpediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
pediatrie5an-sd_nephrotique2020bachtarzi.pptx
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
 

Plus de Samcruz Trentain (14)

Palu allgeriehist-sit-evol-
Palu allgeriehist-sit-evol-Palu allgeriehist-sit-evol-
Palu allgeriehist-sit-evol-
 
La Chaine Respiratoire
La Chaine RespiratoireLa Chaine Respiratoire
La Chaine Respiratoire
 
Cycle De Krebs
Cycle De KrebsCycle De Krebs
Cycle De Krebs
 
métabolisme du Cholesteol
métabolisme du Cholesteolmétabolisme du Cholesteol
métabolisme du Cholesteol
 
Excelbase
ExcelbaseExcelbase
Excelbase
 
Hmatopose
HmatoposeHmatopose
Hmatopose
 
Stat
StatStat
Stat
 
Monohybridisme
MonohybridismeMonohybridisme
Monohybridisme
 
DéNombrement
DéNombrementDéNombrement
DéNombrement
 
7tissuosseux
7tissuosseux7tissuosseux
7tissuosseux
 
6tissucartilagineux
6tissucartilagineux6tissucartilagineux
6tissucartilagineux
 
Embryo Sem3
Embryo Sem3Embryo Sem3
Embryo Sem3
 
loi normale
loi normaleloi normale
loi normale
 
les arteres du membre superieur
les arteres du membre superieurles arteres du membre superieur
les arteres du membre superieur
 

Letissusanguin

  • 1. Faculté de Médecine de Sousse – Tunisie Année Universitaire 2008-2009 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LE TISSU SANGUIN Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem
  • 2. LE TISSU SANGUIN I- INTRODUCTION Tissu conjonctif spécialisé et liquide. Cellules sanguines : éléments figurés du sang. Matrice extracellulaire liquide : plasma. Circule dans les vaisseaux sanguins. Hors des vaisseaux Coagulation. Fonction: transport de : eau, nutriments, métabolites, gaz… multiples explorations médicales +++
  • 3. LE TISSU SANGUIN II- COMPOSITION
  • 4. LE TISSU SANGUIN Composition du plasma Eau (90%) Albumine : 55% COAGULATION Globulines : 38% Sérum Protéines Fibrinogène: 7% et autres facteurs de coagulation Autres solutés (nutriments, métabolites, hormones, électrolytes, gaz…)
  • 6. LE TISSU SANGUIN Les éléments figurés du sang - Globules Rouges - Globules Blancs - plaquettes Frotti sanguin
  • 7. LE TISSU SANGUIN Globules rouges leucocyte plaquettes Frotti sanguin
  • 8. LE TISSU SANGUIN LA NUMERATION SANGUINE compter le nombre de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes par unité de volume de sang. Globules rouges : 4.500.000 – 5.500.000/µL, chez l'homme, 4.000.000 – 5.000.000 /µL, chez la femme. Si > polyglobulie. Globules blancs : 4.000 – 10.000 /µL, chez l'adulte. Si > hyperleucocytose. / Si < Leucopénie. Plaquettes : 150.000 – 400.000 /µL. Si > thrombocytose. / Si < Thrombopénie.
  • 9. LE TISSU SANGUIN III – LES GLOBULES ROUGES érythrocytes hématies Red Bood Cells (RBC) - C ’est la population majoritaire. -Moyenne de vie : 120 jours - Destruction dans la rate.
  • 10. LE TISSU SANGUIN 1- structure forme biconcave élasticité +++
  • 11. LE TISSU SANGUIN Cellule dépourvue de noyau Cytoplasme dépourvu d'organites mais contenant l'hémoglobine. La membrane plasmique : antigènes qui déterminent les groupes sanguins (A, B, O et Rhésus).
  • 12.
  • 13. LE TISSU SANGUIN Le diamètre est de 7.5 µm. L’épaisseur est de 0.8 à 2 µm Le Volume Globulaire Moyen (V.G.M.) = 80 – 100 µm3 V.G.M. < 80 µm3 définit une MICROCYTOSE. V.G.M > 100 µm3 définit une MACROCYTOSE.
  • 14. LE TISSU SANGUIN un réticulocyte : globule rouge jeune. Il conserve encore quelques organites qui dessinent un réseau après coloration. 1% des globules rouges.
  • 15. LE TISSU SANGUIN 2 - fonctions les trois fonctions principales de l’hémoglobine : 1) transporter l'oxygène des poumons aux tissus. 2) permettre le transfert d'une partie du CO2 des tissus aux poumons. 3) tamponner les protons H+ libérés par les tissus.
  • 16. LE TISSU SANGUIN Taux normal de l’hémoglobine dans le sang: 13 g/100 ml chez l'homme 12g/100 ml chez la femme, L’anémie est définie par l'abaissement au dessous du niveau normal de la quantité d'hémoglobine circulante.
  • 17. LE TISSU SANGUIN 3- Les anémies a- nombre insuffisant d ’hématies *hémorragie (anémie hémorragique) *lyse précoce des hématies (anémie hémolytique) *production insuffisante d ’hématies au niveau de la moelle osseuse (centrale)
  • 18. LE TISSU SANGUIN b- diminution de la teneur en hémoglobine *carence en fer (anémie ferriprive) : microcytaire. *carence en vitamine B12 (anémie pernicieuse) : macrocytaire.
  • 19. LE TISSU SANGUIN c- anomalies de l ’hémoglobine causes hériditaires * la thalassémie * la drépanocytose
  • 20. LE TISSU SANGUIN 4- La polyglobulie C ’est un excès d ’hématies, ce qui aura pour effet d ’augmenter la viscosité du sang et ralentit sa circulation a- la polyglobulie primitive * maladie de Vasques b- la polyglobulie secondaire * rareté de l’oxygène (altitude) c- la polyglobulie artificielle * c ’est un dopage
  • 21. LE TISSU SANGUIN IV – LES GLOBULES BLANCS les globules blancs Les leucocytes Les leucocytes Les leucocytes hyalins granuleux (granulocytes) -polynucléaires-
  • 22. LE TISSU SANGUIN La formule leucocytaire Etablissement, sur un frottis sanguin, du pourcentage des différentes variétés de leucocytes : Granulocytes neutrophiles : 50 à 70 % (2 000 à 7 500/µL) Granulocytes éosinophiles : 1 à 3 % (40 à 700 /µL) Granulocytes basophiles : 0,5 à 1 % (3 à 100 /µL) Lymphocytes : 20 à 40 % (1 500 à 4 000 /µL) Monocytes : 2 à 10 % (200 à 1 000 /µL)
  • 23. LE TISSU SANGUIN 1- les leucocytes granuleux - Constituent les 2/3 de l’ensemble des leucocytes - Présentent deux caractères communs: * un cytoplasme présentant des granulations spécifiques après coloration * un noyau polylobé polynucléaires.
  • 24. LE TISSU SANGUIN a- les polynucléaires neutrophiles (PNN) 12 µm de Ø. Noyau : 2 à 4 lobes réunis par fins étranglements. Cytoplasme deux types de granulations : - Azurophiles (primaires), grande taille : lysosomes contenant des hydrolases. - Neutrophiles (secondaires), spécifiques: phosphatases alcalines + bactéricides (phagocytines)
  • 25. LE TISSU SANGUIN Les PNN sont capables de traverser la paroi endothéliale diapédèse
  • 26. LE TISSU SANGUIN Les PNN sont capables de phagocytose rôle antibactérien La phagocytose est suivie de la mort du PNN, ce qui constitue le pus.
  • 27. LE TISSU SANGUIN b- les polynucléaires éosinophiles (PNE) noyau bilobé. volumineux granules spécifiques, très colorables par l'éosine : enzymes lysosomiales.
  • 28. LE TISSU SANGUIN - Mobiles et capables de phagocytose. - Affinité pour les complexes immuns - Attirés vers l'endroit où se trouvent ces complexes par des facteurs chimiotactiques. - Le nombre des polynucléaires éosinophiles augmente dans les affections allergiques et dans les infections parasitaires. - Interviennent dans la destruction des cellules cancéreuses. - Nombreux sous les épithéliums digestif et respiratoire,
  • 29. LE TISSU SANGUIN PNE Glande de Lieberkün Épithélium intestinal
  • 30. LE TISSU SANGUIN C - les polynucléaires basophiles (PNB) Noyau irrégulier, en forme de trèfle, masqué par des granulations basophiles spécifiques : Histamine + Héparine. dans le tissu conjonctif : PNB mastocyte plus volumineux, à noyau rond et localisés surtout près des vaisseaux.
  • 31. Les basophiles, sanguins et tissulaires, possèdent des récepteurs membranaires pour les immunoglobulines E (Ig E). Certains types d'antigènes stimulent la production d'anticorps de type Ig E chez des sujets génétiquement prédisposés. Les Ig E se lient aux récepteurs membranaires des basophiles libération des produits contenus dans les granulations phénomènes allergiques : urticaire asthme choc anaphylactique
  • 32. LE TISSU SANGUIN 2 - les leucocytes hyalins a- les lymphocytes Forme régulière et arrondie Taille variable, le plus souvent petite (7 à 8 µm) Noyau, sphérique, occupant la presque totalité du volume de la cellule Cytoplasme, réduit à une mince couronne contenant les organites cellulaires habituels.
  • 33. LE TISSU SANGUIN Trois grandes familles fonctionnelles de lymphocytes reconnues par des Ag membranaires : 1) les lymphocytes T - maturation thymique. (petits lymphocytes) - Caractérisés par la présence de récepteur spécifique pour les antigènes : TCR (T-Cell Receptor). - Impliqués dans les réactions d'immunité à médiation cellulaire. - Sous-populations : helper CD4 / cytotoxiques CD8 = 0,9-4.
  • 34. LE TISSU SANGUIN 2) les lymphocytes B - Différenciation dans la moelle osseuse (Bone marrow) - Immunité à médiation humorale (infection bactérienne) : sécrètent des anticorps qui peuvent agir à distance. - Plasmocytes : étape finale de la maturation les immunoglobulines Ig G, Ig A, Ig M, Ig E La plus part des réactions immunitaires font intervenir les deux populations T et B (phénomène de coopération). 3) les lymphocytes ni B ni T ou NK (Natural Killer).
  • 35. LE TISSU SANGUIN b- les monocytes Le plus volumineux. Cytoplasme légèrement basophile quelques grains azurophiles + des vacuoles. Noyau excentrique et réniforme. Limites irrégulières. Les monocytes sont les précurseurs des macrophages.
  • 36. LE TISSU SANGUIN Les macrophages existent normalement dans les tissus Ils varient selon le tissu dans lequel ils se trouvent Leur activité principale est l'endocytose des déchets ou des cellules âgées, qu'ils digèrent ensuite grâce à leur système lysosomial phagocytose
  • 37. LE TISSU SANGUIN Dans le foie : macrophages = cellules de Kupffer. Dans la rate : détruisent les vieux globules rouges Leur cytoplasme contient l'hémosidérine, produit intermédiaire de la dégradation de l'hémoglobine. Dans les poumons : cellules à poussières accolés à l'épithélium des alvéoles pulmonaires ou libérés dans la lumière de l'alvéole phagocytose des petites substances étrangères inhalées.
  • 39. LE TISSU SANGUIN V – LES PLAQUETTES SANGUINES Thrombocytes Fragments cellulaires anucléés Granulations azurophiles Forme de disques biconvexes ronds ou ovales de 2 à 5 µm La durée de vie est de 8 à 12 jours et elles sont détruites dans le foie et la rate.
  • 40. LE TISSU SANGUIN Les plaquettes mettent, lorsqu'elles sont activées, de très nombreux pseudopodes qui se présentent, comme des prolongements de forme très diverse.
  • 41. LE TISSU SANGUIN Cytosquelette (protéines contractiles), glycogène, mitochondries Système tubulaire dense Système canaliculaire ouvert Grains alpha +++ : activateurs de granulations l'hémostase. azurophiles Corps denses : calcium, de l'ADP et de la sérotonine.
  • 42. LE TISSU SANGUIN Lésion de l’endothélium plaquettes attirées métamorphose : prolongements adhère s'étale. Libération des facteurs de la coagulation contenus dans ses granules via le système canaliculaire ouvert D'autres plaquettes se collent à celles qui sont en place Formation du clou plaquettaire ou thrombus blanc qui bouche la lésion et arrête l'hémorragie. A ce stade, l'agrégation des plaquettes est encore réversible.
  • 43. LE TISSU SANGUIN facteur plaquettaire fibrinogène fibrine insoluble Formation d’un réseau qui emprisonne les plaquettes. Agrégation irréversible. Dans un petit vaisseau, l'agrégation plaquettaire suffit, à elle seule, pour obstruer la lumière vasculaire.
  • 44. Dans les vaisseaux plus grands le réseau emprisonne les autres éléments figurés du sang thrombus rouge obstruction du vaisseau.
  • 45. LE TISSU SANGUIN Plus tard … Le vaisseau se reperméabilise par destruction du thrombus : fibrinolyse.