Plan (réparé)

45 112 vues

Publié le

2 commentaires
7 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
45 112
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
797
Commentaires
2
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plan (réparé)

  1. 1. Sous le thème de :La démarque inconnue Effectué à : Préparé par : Mlle ZKIK Sara Encadré par : Mr. KORAICHI Mustapha Mme OUZZI Sanaa
  2. 2. [Sélectionnez la date] PlanRemerciements :Introduction :PARTIE 1: Contexte théorique de la démarque et les aspects relatifs àla gestionChapitre I : La démarque I. Définition : I. Les éléments constitutifs de la démarque inconnue : II. Le calcul de la démarque inconnue :Chapitre II : L’inventaire : I. Définition : II. Les différents types d’inventaire :III. Les fondements de l’inventaire :Chapitre III : La valorisation des stocks II. Définition :III. Différentes méthodes de valorisation de stockPartie II: Contexte pratique au sein de MARJANE HOLDINGChapitre I : Prise de connaissance générale I. Aperçu du secteur de la grande distribution II. Présentation de Marjane holding III. Méthodologie de rechercheENCG-J Page 2
  3. 3. [Sélectionnez la date]Remerciements : Je tiens à exprimer ma profonde gratitude et mes sincères remerciements à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce rapport de stage, nécessairement au personnel de Marjane Californie qui a facilité mon intégration et adaptation au sein de l’entreprise et m’a soutenu durant toute la période de mon stage. Je tiens donc à exprimer toute ma reconnaissance à mon encadrante Mme OUZZI Sanaa pour son aide, sa disponibilité, son soutien et sa confiance. Je saisis cette occasion encore une fois pour manifester ma gratitude à tout le corps professoral de l’Ecole Nationale de commerce et gestion qui m’a préparé théoriquement et pratiquement durant la période de formation, ainsi qu’à tout le corps administratif qui m’ a offert cette opportunité d’effectuer ce stage afin de perfectionner mes connaissances et me préparer à intégrer le marché du travail. Enfin, je salue vivement tous les employés de Marjane Californie pour la sympathie qui m’ont témoignée en tant que stagiaire ainsi que pour leur générosité, leur aide et leurs conseils précieux.ENCG-J Page 3
  4. 4. [Sélectionnez la date] Introduction : Aujourd’hui, il est nécessaire de détenir un service de contrôle de gestion au sein dechaque entreprise afin de pouvoir gérer efficacement les activités et suivre de façon régulièreles évolutions de sa situation. Ce système de mesure de performance basé sur des étudespermet aux gestionnaires de se fixer un ensemble d’objectifs, établir des prévisions et avoirdes chiffres fiables et pertinents afin d’établir des résultats, de les analyser, de détecter lescauses d’écarts et enfin mettre en œuvre des plans d’action pour remédier à toute défaillancedans le but de créer de la richesse. Les stages sont importants pour la formation de l’étudiant, favorisant un contact directavec l’entreprise, ils permettent au stagiaire d’appliquer ses connaissances, développer sescompétences et acquérir un savoir-faire et un savoir-être. D’où la nécessité de faire un choixde stage pertinent qui permettra à l’étudiant de s’orienter dans le marché de l’emploi et sesituer par rapport à ses compétences. Dans ce contexte, j’ai choisi de m’orienter vers le secteur de la distribution qui connaitune forte croissance étant donnée la multitude des surfaces qui s’implantent chaque annéecontribuant d’une façon importante à l’essor économique de notre pays. J’ai donc opté pourMarjane leader dans son domaine et connu pour son fort potentiel, pouvant à m’offrir le genred’expérience dont j’ai besoin dans mon parcours au sein du département de contrôle etgestion. Par le présent travail j’ai choisi de traiter certains aspects relatifs à la gestion del’hypermarché. Plus précisément, la démarque inconnue dans le secteur de la grandedistribution. Un véritable problème de gestion, qui n’est pas très clairement défini, rarementétudié et qui a un fort impact sur l’activité de l’entreprise. Mon travail se scinde en deuxgrandes parties : la première partie est consacrée à une présentation théorique et descriptivesur le thème choisi ainsi que sur les différents aspects de gestion, tandis que la seconde sepropose d‘exposer le contexte pratique, où je commencerai par une brève présentation del’entreprise ensuite je procéderai à l’examen de la question de la démarque inconnue d’unemanière plus détaillée.ENCG-J Page 4
  5. 5. [Sélectionnez la date]PARTIE 1:Contexte théorique de la démarque et les aspects relatifs à lagestionENCG-J Page 5
  6. 6. [Sélectionnez la date]Chapitre I : La démarqueDéfinition: La démarque correspond à l’ensemble des pertes de marchandises constatées parl’entreprise et qui ne figurent plus au stock, ces pertes sont scindées en des pertes dû à desraisons précises (démarque connue) qui comprennent généralement la casse, les articlesabimés, les produits périmés et mis en rebut, le vol reconnu, les erreurs de caisse, les chèquesimpayés…ou des pertes dont on ne peut identifier la cause et qu’on constate lors del’inventaire (démarque inconnue) ils comprennent le vol, les sorties de stock nonenregistrées … La démarque est une charge pour l’entreprise, et est généralement expriméeen pourcentage du chiffre d’affaires. Un autre phénomène peut exister, il s’agit d’un faitinverse nommé : la surmarque dû aux gratuités offertes par les fournisseurs ou les écarts surprix en faveur du magasin. Elle peut être une manière utilisée pour dissimuler volontairementune partie de la démarque inconnue.Les éléments constitutifs de la démarque inconnue : Les éléments composants la démarque inconnue sont d’origines différentes :Les marchandises endommagées : Lendommagement de la marchandise peut être commispar le personnel, la clientèle ou dû au dépassement des dates de péremption. La casse doit êtrerégulièrement déclarée. Dans les grandes surfaces des cahiers de casse prénumérotés sontconservés pour enregistrer cette casse. Pourtant, le personnel évite de la communiquer etcherche à la camoufler pour éviter toutes sanctions. Par conséquent, cette casse non indiquéesera identifiée comme étant une démarque inconnue.Les vols de marchandises : c’est le facteur le plus souvent évoqué pour expliquer ladémarque inconnue. Le vol peut se produire à plusieurs niveaux : Au niveau de la réception : La réception de la marchandise doit être effectuée méticuleusement, même si les contrôles des unités livrées ne s’effectuent quaprès le déchargement. De ce fait, il est essentiel qu’un agent de sécurité soit en permanence sur le quai de dépotage. Les malversations du personnel : Les membres du personnel ont la possibilité de voler des marchandises dans une grande surface. Sans faire allusion à la marchandise qui sort du magasin de manière dissimulée, une source non négligeable de démarque s’installe au niveau des caisses lorsqu’il y a notamment complicité entre la caissière et un membre du personnel ou lorsqu’il s’agit de clients qu’elle connaît (liens familiaux, amis…). Les vols commis par la clientèle : La mise en place des systèmes de protection s’avère importante pour réduire la quantité importante de vols commis par les clients. Une autre source de démarque pouvant aussi être assimilée au vol provient de la consommation sur-place et reste difficile à contrôler.ENCG-J Page 6
  7. 7. [Sélectionnez la date]Les erreurs commises au niveau de la salle de vente : Telles les erreurs générées par lesbalances électroniques ou encore une faute au niveau de l’étiquetage de la marchandise, ouquand il s’agit d’une erreur commise par les caissiers qui passent un code au lieu d’un autre.Les erreurs commises lors de l’inventaire : L’inventaire physique des marchandises poseun sérieux problème. En effet, les opérations sont généralement menées dans un climat detension et d’empressement qui se traduit nécessairement par un certain nombre d’erreurs.Afin d’éviter ces erreurs certaines surfaces de vente commencent à réaliser l’inventairependant la nuit.Le calcul de la démarque inconnue : Le calcul de la démarque inconnue qui correspond à la différence entre le stockphysique valorisé et le stock théorique (comptable) est effectué en général après l’inventairephysique réalisé. Ce calcul fait partie des tâches du contrôleur de gestion. En effet, ce dernierest chargé notamment de mettre en place les procédures de contrôle interne indispensables aule calcul de la marge commerciale et des éléments de la démarque inconnue. De tellesprocédures sont aussi essentielles pour suivi des inventaires et à la collecte des donnéesfinancières, nécessaires à lévaluation du taux de la démarque inconnue. La démarque inconnue se calcule, en tenant compte des données financières etcomptables qui doivent être fiables et qui se présentent comme suit : o Le stock initial o les achats de la période, o les retours de la période, o les ventes de la période, o la marge théorique réalisée sur les ventes de la période, o le stock final comptable, le stock final réel. Ces informations sont fournies à partir: des données comptables et des données issuesdu logiciel de gestion commerciale qui gère lactivité de l’entreprise. Généralement, lesentreprises disposent d’un logiciel de gestion commerciale qui traite tous les aspectscommerciaux : référencement, stocks, statistiques, contrôle de prix, tarifs, ventes, achats,retours, marges, démarque connue...). Le calcul est effectué comme suit : Stock initial physique* + achats – consommation - démarque connue = stockfinal théorique *le stock physique est évalué lors de l’inventaire Stock final théorique - stock final physique = Démarque Inconnue Le taux de la Démarque inconnue :ENCG-J Page 7
  8. 8. [Sélectionnez la date] Taux de DI totale =Chapitre II : L’inventaireDéfinition : Afin de valoriser le stock, il est nécessaire d’effectuer un inventaire en passant parplusieurs étapes. Cette pratique consiste à compter les quantités de marchandises détenuesdans un stock dans le but de faire une comparaison entre le stock théorique donné par lesystème et le stock physique et relever les différences de quantités.Les différents types d’inventaire : Il existe différentes sortes d’inventaire : L’inventaire permanent : L’inventaire permanent consiste à compter les quantitésdisponibles en stock après chaque entrée ou sortie marchandises. Cette méthode est adaptéeprincipalement pour les stocks de petites quantités par référence et dont les unités stockéessont faciles à recenser. Il y a lieu d’effectuer deux opérations de saisie à chaque modalité : o Lors d’une entrée marchandise : saisie des quantités entrées et saisie du stock final. o Lors d’une sortie marchandise : saisie des quantités sorties et saisie du stock restant. Ce genre d’inventaire offre l’avantage d’assurer en permanence des écrituresconformes. Les écarts enregistrés sont immédiatement corrigés. Après vérification, il y a lieud’une constatation des écarts (positifs et négatifs) et ainsi les stocks sont régularisés.Cependant il est difficile d’effectuer un inventaire permanent vu la lourdeur qu’il présentelorsque le nombre de références est élevé, ou lorsque l’activité au sein du magasin est grande. L’inventaire tournant : L’inventaire tournant est le décompte périodique programmédes stocks dans l’année en fonction de certains critères. Dans la pratique, il est comme unemeilleure alternative aux inventaires permanent et annuel. Avec un inventaire tournant, deslistes d’articles classés sont données à des périodes bien déterminées et le décompte desquantités se fait plusieurs fois dans l’année dans le but d’obtenir un réajustement le plusfréquent possible des quantités stockées et de mettre en évidence les causes d’écarts pourpouvoir y remédier. Les inventaires tournants permettent spécialement de : o Réduire, voire retirer la pratique d’un inventaire annuel trop lourd et très coûteux lorsque l’arrêt des activités s’avère nécessaire durant cette période.ENCG-J Page 8
  9. 9. [Sélectionnez la date] o Eviter la rupture des stocks critiques. Il s’agit souvent de produits essentiels dont le manque génère des conséquences graves sur l’activité (arrêt de la production, pertes dans le chiffre d’affaire, annulation de commandes…). o Eviter de garder trop longtemps les erreurs d’écritures. L’inventaire annuel : L’inventaire annuel est le recensement de toutes les quantités enstock et en magasins à la fin de chaque exercice comptable. Il est demandé par les contrôleursfinanciers pour le calcul des soldes de gestion. Cette pratique nécessite une bonneorganisation des équipes, une bonne préparation du personnel de comptage et une rapiditédans l’analyse des écarts. L’inventaire physique annuel s’étend parfois sur plusieurs jours vula lourdeur du stock. C’est là où réside l’inconvénient d’un inventaire général annuel. Lepersonnel doit être bien formé, assez motivé, afin d’obtenir des résultats fiables car cesderniers risquent d’être incertains et la proportion des anomalies à traiter pourrait être élevée.L’inventaire annuel exige parfois l’arrêt de l’activité durant toute la période de comptage etreste coûteux pour l’entreprise.Les fondements d’un inventaire :L’inventaire doit respecter un certain nombre de règles. Pour que l’opération du comptage soiteffectuée dans de bonnes conditions, les intervenants doivent alors prendre en compte lesfondements suivants : Assurer un stock sain : ce stock ne doit pas contenir une marchandise « valeur zéro » qui comprend les articles à l’état « s »1, les gratuités non référencées et les articles consignés2. Déclarer la marchandise démarquée qui est représentée par la casse, les articles bousillés, les produits périmés et mis en rebut, le vol reconnu, les erreurs de caisse, les chèques impayés… Les retours fournisseurs doivent être inventoriés s’ils sont présents dans la réserve le jour de l’inventaire. Prévoir un stock réassort3 pour ne pas tomber en rupture. Etablir un rétro planning qui permet4, d’une part fixer les jours et les heures de l’inventaire, et d’autre part de préciser les étapes de l’inventaire général, les actions et les responsables de chaque action. Veiller à ce que le comptage et contrôle comptage et le scanning et contrôle scanning soient effectués par deux personnes différentes.Le bon déroulement de l’inventaire nécessite le passage par plusieurs étapes que nousexaminerons ultérieurement. Par cette action l’entreprise parvient à contrôler la valeur de sesstocks. 1. Les articles ne figurant plus dans le système et ne pouvant plus être vendu 2. politique commerciale du dépôt-vente 3. un stock pour éviter la rupture4. Schéma synthétiqueENCG-J Page 9
  10. 10. [Sélectionnez la date]Chapitre III : La valorisation des stocksDéfinition : Toute entreprise se trouve dans l’obligation de contrôler, à l’aide d’un inventaire,l’existence et la valeur de ses stocks. Cela lui permet de mettre à jour les quantités réellementexistantes en magasin. Une gestion des stocks est essentielle pour la survie de l’entreprise, elle représente unenjeu économique à deux stades pour l’entreprise : Commercial : Afin de disposer des quantités nécessaires au bon moment pour répondreefficacement aux besoins de la clientèle. Comptable : Afin de connaitre la valeur des stocks qui font partie du patrimoine del’entreprise et essayer de minimiser les coûts engendrés pas ces stocks. Les entreprises ont le choix entre différentes méthodes de valorisation des sorties destock : Cependant l’entreprise doit toujours utiliser la même méthode d’un exercice comptableà l’autre pour donner une valeur fidèle et fiable de son patrimoine.Les différentes méthodes de valorisation des stocks :Méthode « Premier Entré Premier Sorti » (FIFO) : Les sorties du stock sont valorisées à la valeur des articles les plus récents : les premiersentrés dans le stock. Il résulte que : - les stocks sont toujours évalués aux coûts d’entrée les plus récents. - les unités sont différenciées en stock selon les dates d’entrée pour être en mesure de choisir les unités les plus anciennes lors des sorties. Prix Prix Prix Prix Libellé Quantité Libellé Quantité Unitaire Total Unitaire Total Solde 10 110 1100 Sortie 1 10 110 1100 InitialEntrée de 50 90 4500 Sortie 2 20 90 1800 50 Solde Final 30 90 2700 Total 60 5600 Total 60 5600Méthode « Dernier Entré Premier Sorti » (LIFO) : Les sorties du stock sont valorisées à la valeur des articles derniers entrés dans le stock.Il résulte que :ENCG-J Page 10
  11. 11. [Sélectionnez la date] - les stocks sont toujours évalués aux coûts d’entrée les plus anciens ; - comme pour la méthode FIFO, il faudra différencier les éléments selon les dates d’entrée. Prix Prix Prix Prix Libellé Quantité Libellé Quantité Unitaire Total Unitaire Total Solde 20 110 2200 Sortie 1 10 90 900 InitialEntrée de 40 90 3600 Sortie 2 30 90 2700 20 Solde Final 20 110 2200 Total 60 5800 Total 60 5800Méthode de la Valeur Moyenne Pondérée (CMUP): La valeur moyenne pondérée d’une unité en stock se calcule en divisant le total desvaleurs d’entrée ainsi que la valeur du stock initial par le nombre d’unités entrées y compris lestock initial. Les sorties de stocks sont valorisées à cette valeur moyenne pondérée. Le calcul de cette valeur peut être effectué : - soit une fois par période. Dans ce cas, toutes les unités sorties durant cette période sont valorisées à la même valeur. - soit après chaque entrée. Dans ce cas, les unités sont sorties à des valeurs qui peuvent être différentes. CUMP = Prix Prix Prix Prix Libellé Quantité Libellé Quantité Unitaire Total Unitaire Total Solde Sortie de 10 110 1100 30 93,33 2800 Initial 30 Entrée de 50 90 4500 Solde Final 30 93,33 2800 50 Total 60 93,33 5600 Total 60 93,33 5600ENCG-J Page 11
  12. 12. [Sélectionnez la date] Face aux alternances des prix, chaque méthode présente des avantages et desinconvénients qui se reflètent à la fois dans la valeur du stock final et dans le résultat.PARTIE 2:Contexte pratique au sein deMARJANE HOLDINGENCG-J Page 12
  13. 13. [Sélectionnez la date]Chapitre I : Approche globale Depuis l’année 1990 le secteur de la grande distribution a commencé à se développer auMaroc, connaissant une croissance rapide et une amplification significative dans les zonesurbaines. En effet, malgré la tenue de certaines initiatives menant à la création de quelquesgrandes surfaces dans les années 70 et 80, l’essor du secteur de la grande distribution auMaroc na effectivement eu lieu que vers les années 90 avec le lancement des premiershypermarchés Marjane et Makro : deux enseignes capitales ayant participé amplement audéveloppement de ce secteur au Royaume. Depuis, les points de ventes se sont multipliés etplusieurs ouvertures ont eu lieu dans les principales villes du Maroc. Le nombre des magasinsa été multiplié par dix ces vingt dernières années.Aperçu de la grande distribution au Maroc: La grande distribution est un secteur de la diffusion des biens de consommation, ayantconnu un développement significatif dans le dernier quart du XXe siècle. Chaque groupe dedistribution est formé de plusieurs points de vente, muni de centrales dachat et d’uneenseigne en vue de bénéficier d’une image de marque commune. Le secteur de la distribution fait partie de l’un des plus importants dans le commercenational. La distribution constitue un canal fondamental de liaison entre le secteur productif(agricole, industriel, ou artisanal) et le client : Elle joue le rôle de régulateur entre l’offre et lademande. En effet, la caractéristique principale de la grande surface est le libre service, qui estd’origine américaine. Le concept de la grande distribution a été introduit au Maroc, après un siècle de retard,vers la fin des années 80. Ce n’est qu’en 1990 qu’a eu lieu l’inauguration du premierhypermarché à Rabat sous l’enseigne de MARJANE, par la suite nous avons assisté àl’ouverture de plusieurs autres hypermarchés appartenant au même groupe. Au début, les grandes surfaces ont connu de nombreuses contraintes : d’une part ellesont souffert du faible pouvoir d’achat de la population et d’autre part des habitudes et ducomportement traditionnels des consommateurs qui constituaient une large cible. Cependantl’essor de ce secteur a été fortement lié au degré d’intervention de l’Etat dans le secteuréconomique. Aujourd’hui, le secteur de la grande distribution poursuit son évolution à un rythmerelativement rapide et limplantation couvre tout le pays, spécialement les grandes villes :Casablanca, Rabat, Marrakech et quelques autres villes représentant actuellement une grandepart des ventes et commercialisant essentiellement des produits locaux (de 70 à 80% desproduits). En effet, le secteur de distribution constitue la source de revenu d’environ 1.2 million depersonnes. C’est l’un des secteurs les plus importants dans le commerce national.ENCG-J Page 13
  14. 14. [Sélectionnez la date] Le décollage de ce secteur a commencé avec le développement de la distribution àprédominance alimentaire, permettant l’apparition d’enseignes de grande distributionspécialisées.Présentation de Marjane Holding Marjane est la première chaîne d’hypermarchés implantée au Maroc avec l’ouverture deplusieurs magasins dans différentes villes du royaume, notamment Casablanca, Rabat,Marrakech, Tanger, Fès, Agadir, Meknès, Tétouan, Kenitra, Oujda, Safi, Nador, Khouribga,Béni Mellal, El Kelaâ des Sraghna, Salé, Al Hoceima et Fkih Ben Salah…Aujourd’hui,l’enseigne occupe la position de leader du secteur de la grande distribution avec actuellement28 points de vente répartis sur l’ensemble du territoire marocain. Parmi ces implantationsfigure Marjane Californie à Casablanca. Fiche technique : Raison sociale : Marjane Holding  Date de création : 1990  Activité : La grande distribution  Forme juridique : Société Anonyme  Société mère : SNI  Capital : 371.500.000 Dhs  Chiffre d’affaires : 7,7 milliards de MAD (2009)  Part de marché : 7% du marché de la distribution (2008)  Effectif : 6000 PERSONNES (2009)  Slogan : Marjane j’y vais, j’y gagne  Site web : www.marjane.co.maENCG-J Page 14
  15. 15. [Sélectionnez la date]Marjane Californie : Marjane Californie est le second hypermarché de la chaîne Marjane Holding, l’enseignequi est filiale de la SNI (société national d’investissement) à 100%.Crée en 1993, Marjane Californie projette l’image de la distribution de haute gamme. Grace àses valeurs profondes, sa vision multi angulaire et son professionnalisme il a pu conserver saposition de leader sur un marché garni de fort et sérieux concurrents. L’Hypermarché a pourmission d’améliorer le pouvoir d’achat ainsi que la qualité de vie de ses clients. Il sepositionne pour ce faire en tant qu’un hypermarché économique, chaleureux, simple, adoptantdes prix promotionnels, et connu par la qualité de son commerce. En respectant ses vocations,Marjane Californie a été capable de se placer premier vis à vis de la concurrence, et a réaliséla meilleure progression en ce qui concerne le nombre de clients et le nombre d’articlesvendus. Fiche technique :  Raison sociale : Marjane Californie  Date de création : 1993  Directeur du magasin : M. EL HAMDI Kamal  Forme juridique : Société Anonyme  Activité : La grande distribution  Société mère : SNI  Surface totale : 6 600 m²  Effectif : 315  Nombre de caisse : 42  Adresse : Marjane Casablanca Californie, chemin tertiaire 1029 commune de Ain Chok  Site web : www.marjane.co.maENCG-J Page 15
  16. 16. [Sélectionnez la date] L’organigramme de Marjane Californie : Directeur de magasin Adjoint Directeur de magasin Ass. Direction CD Contrôle gestion Food Non Food Opérationnel Administratif CD RHCD PGC CD PF CD CD CD CD Resp. EM Bazar Textil caisse Sécuri e Responsable s té informatique Resp. Resp. Réception Décoratio marchandi n Responsable se station et hygiène CD : Chef de Département Resp. : Responsable ENCG-J Page 16
  17. 17. [Sélectionnez la date]Méthodologie de travail : Afin de réussir ma recherche et bien examiner mon sujet, il m’est apparu utile de suivreune méthodologie comprenant plusieurs démarches et principes pour guider ce travail. Marecherche s’est réalisée en plusieurs étapes et a nécessité différentes procédures pour enfinaboutir au but ultime, celui de mieux comprendre le concept de la démarque, son calcul ainsique les plans d’actions envisageables dans le but de remédier à cette perte. Avant de choisir la thématique j’ai dû consacrer 2 jours à faire le tour des différentsdépartements afin de mieux comprendre le fonctionnement interne d’une grande distributionet apprendre de nouvelles notions et termes employés. Proposition : Ensuite, mon encadrante m’a proposé différentes thématiques parmilesquelles : la balance âgée, la démarque inconnue, les préparatifs de l’inventaire…Avantd’effectuer mon choix, j’ai préféré faire une recherche succincte pour avoir une idée générale. Choix : J’ai opté pour le thème de la démarque inconnue vu que c’est une notion récente,intéressante, fréquente dans le secteur de la grande distribution et rarement étudiée. Etude : Mon étude à été réalisée en deux parties gérées parallèlement - Le contexte théorique. - Le contexte pratique et enquête sur terrain. Le contexte théorique : J’ai effectué plusieurs recherches documentaires en relation avec la thématique choisie.Cette documentation m’a permis de m’informer et de connaitre les conceptions et les critiquessur le sujet et d’établir le plan sur lequel je vais travailler. Lenquête sur le terrain : Létude pratique et l’enquête sur le terrain m’ont permis de confronter la théorie et lapratique. Et à chaque fois poser des questions en relation avec le contexte théorique auxprofessionnels tout en analysant les résultats, cette démarche m’a permis de procéder à lacomparaison entre la théorie et la pratique. Conclusion : L’aboutissement de ce travail souligne les acquis, qu’expose ce rapportrelatif aux nouvelles connaissances, nouveaux apports et conceptions.Chapitre II : La démarque inconnue au sein de MarjaneENCG-J Page 17
  18. 18. [Sélectionnez la date] Dans le secteur de la grande distribution, le stock constitue un élément fondamental permettant de subvenir aux besoins des clients en termes de produits et ainsi réaliser un chiffre d’affaires important. Cependant, une bonne gestion de stock est nécessaire pour assurer une bonne rotation et diminuer les pertes. En ce qui concerne Marjane Holding, l’entreprise connaît un véritable problème relatif à la disparition de marchandises et dont la cause est inconnue. Il s’agit de la démarque inconnue. Pour mieux cerner la perte relative à ce stock, l’entreprise effectue un calcul afin de relever le volume des pertes du stock, relever les effets liés à la démarque inconnue et essayer de diminuer cette perte en adaptant des mesures susceptibles d’améliorer le résultat et limiter les conséquences engendrées par celle ci. Il s’agit de l’écart entre le stock physique existant à la date d’inventaire et le stock théorique comptable à cette même date. Généralement, c’est l’expression estimée de toutes les fraudes, malversations, erreurs, négligences, mauvaise quantification et évaluation des stocks….produites dans les grandes surfaces. La démarque inconnue constitue l’un des indicateurs de gestion les plus performants, il s’avère primordial de maitriser le contrôle de celle-ci afin de garantir la continuité de l’exploitation au sein de la grande surface.Les préparatifs de l’inventaire : A Marjane, afin de mesurer la démarque inconnue nous avons établi un inventairegénéral tournant qui nécessite des préparatifs en plusieurs étapes pour assurer le déroulementde ce dernier dans de bonnes conditions : les étapes se présentent comme suit : 1. Tout d’abord, nous avons commencé par établir un rétro planning comportant les différentes tâches à exécuter, les dates, et les responsables …permettant d’organiser le travail. 2. Ensuite nous avons procédé à l’élaboration d’un schéma synthétique permettant de localiser les lieux où se trouve la marchandise faisant l’objet de l’inventaire (réserve et magasin). Le plan est constitué par plusieurs zones chacune d’elles détient un code unique. L’objectif de l’élaboration du plan est d’éviter les omissions et les doubles comptages, faire une bonne affectation des équipes et enfin vérifier l’exhaustivité des saisies des quantités. Voici une partie du plan magasin.ENCG-J Page 18
  19. 19. [Sélectionnez la date] PM 2 EN PM 1 EN TP17 PM 3 EN TP 26 EN TP 1 EN PM 4 EN BM 1 BIS M PM 58 EN PM 59 EN PM 36 EN PM 5 EN TP 2 BS PM 6 BS PM 7 BS PM 6 BIS BS TP 27 EN PM 8 BS PM 10 BS TP 28 BS TP 5 TP 4 TP 3 BS BS BS PM 9 BS PM 11 BS PM 60 BS PM 61 BS PM 37 BS PM 12 BS PM 14 BS TP 8 TP 7 TP 6 BS BS BS PM 13 BS PM 15 BS TP 29 BS PM 16 BS TP 9 BS PM 17 E TP 10 E PM 18 E TP PM 19 E PM 62 B TP1 11 E PM 20 E PM 63 E TP PM 38 E PM 21 E PM 64 B TP2 12 E PM 22 E TP PM 23 B PM 65 B TP2 13 B PM 24 B PM 66 B TP PM 25 B TP2 14 B PM 26 B PM67L TP PM 27 B PM 28 B 15 L TP PM 29 L PM 39 B PM 41 L PM 29 PM 31 B 30 L PM 31 PM 30 PM 16 L TP PM 32 L PM 35 PM 34 B PM 33 L L PM 35 BIS LENCG-J Page 19
  20. 20. [Sélectionnez la date] 3. Affectation et formation des équipes, une bonne organisation et une bonne préparation du personnel de comptage reste primordiales pour rappeler en détail, les différentes étapes du déroulement de l’inventaire. 4. Des rangements préalables ont été effectués concernant les marchandises qui ne devaient pas être comptées tels : les gratuités, les articles consignés…pour assurer un stock sain. D’autres articles devaient être inventoriés antérieurement tels : le stock réassort. Les stocks inventoriés ont été signalés et restés rangés pour éviter leur double prise en compte. Durant le stage, j’ai été chargée de contrôler si tout s’effectuait selon la norme, si les règles sont respectées et si le travail est bien exécuté. 5. Le jour de l’inventaire les équipes ont procédé au comptage puis au contrôle comptage, au scanning, édition des listings et contrôle scanning. J’ai participé durant mon stage à cette opération, et j’effectuais en même temps le suivi des étapes de l’inventaire. 6. Fin de l’inventaire : mise à jour des quantités dans le logiciel de gestion des stocks. Ces mises à jour font l’objet de mouvements d’entrée ou de sortie marchandise selon la nature de l’écart. La régularisation de ces écritures est effectuée par le service financier et comptable, après valorisation des stocks. 7. Correction de la table d’inventaire : une fois l’inventaire fini, les corrections sont établies dans le système afin d’éditer la valorisation définitive et de confirmer les résultats obtenus.Tableau du calcul de la démarque :A l’issu de l’inventaire, et après avoir établi les corrections nécessaires, nous sommes passéau calcul de la démarque inconnue, En effet Marjane travaille avec des logiciels de gestionsGold et Cognos qui enregistrent toutes les opérations effectuées et détiennent toutes lesinformations financières. En se basant sur les données financières suivantes on va procéderau calcul de la démarque inconnue: Le stock initial : Il sagit du stock valorisé en prix dachat Les achats Le chiffre d’affaire : l’ensemble des ventes hors taxe La marge La consommation La démarque connue Le stock final théorique Le stock inventaireOn a pu calculer la démarque inconnue à l’aide du tableau suivant :ENCG-J Page 20
  21. 21. [Sélectionnez la date]La consommation = CA HT-Marge Taux de la démarque connue = Stock final théorique = stock initial+achats-consommation-valeur démarque connue Démarque inconnue = stock réel (inventorié)-stock final théorique Taux de la démarque inconnue = ENCG-J Page 21
  22. 22. [Sélectionnez la date] Après le calcul, des explications et justifications doivent être données concernant le tauxde démarque connue et inconnue; dans le but de cerner la source du problème et pouvoir yremédier. Commentaires : Les rayons biscuiterie et épicerie sortent en démarque inconnue respectivement avec0,23% et 0, 47% alors que les autres rayons sont en surmarque qui est dûe aux gratuités et quicache la démarque inconnue réelle. En définitive le département « produits de grande consommation » réalise une surmarquede 0,19%.Valorisation du stock au sein de Marjane : Le système informatique utilisé par Marjane permet de valoriser l’inventaire selon laméthode valorisation au dernier prix de revient théorique de l’article. Valeur stock=dernier prix de revientCependant il est intéressant de faire une comparaison en utilisant une autre méthode, afin deconnaitre si le stock est surévalué ou sous évalué, et calculer la valeur de la marchandise quin’existe plus en stock.ENCG-J Page 22
  23. 23. [Sélectionnez la date]La méthode qu’utilise Marjane permet d’avoir un stock surévalué.ENCG-J Page 23
  24. 24. [Sélectionnez la date]Impact de la démarque inconnue sur l’activité : Les impacts de la démarque inconnue se révèlent à plusieurs niveaux. Elle a uneincidence sur le chiffre d’affaires, la valorisation des stocks... Le traitement comptable de la démarque inconnue : Lors de l’organisation de la clôture des comptes dun exercice, la démarque inconnuevient en moins du résultat dexploitation et aucune écriture nest à comptabiliser puisque lasociété traitera dans ses comptes les stocks réels conformes à ceux qui ont été inventoriéspuis validés. En revanche, lorsque linventaire physique est accompli à une date éloignée decelle de la clôture, la question se pose de connaitre comment faire supporter à lexercice ladémarque inconnue entre la date de linventaire et la date de clôture. Le service comptable deMarjane prend en compte cette démarque inconnue sous forme de provisions. La politique des prix : Au fait, le magasin prévoit le montant des dévalorisations qui affectent ses stocks etmodule certains de ses prix de vente sans affecter sa marge brute globale de manière àcouvrir lensemble des menaces de pertes encourues. Les négociations commerciales avec les fournisseurs : Afin de remédier aux pertes, les gestionnaires se retournent vers les fournisseurs dansle but de décrocher des tarifs dachat plus bas en leur faisant supporter d’une manière totaleou partielle la démarque inconnue. Ou encore demander des gratuités aux fournisseurs afinde dissimuler l’impact engendré par la démarque. Afin de remédier à la démarque inconnue il est nécessaire de faire une analyse desrésultats et trouver des solutions adéquates.Recommandations et mesures à prendre : Après avoir présenté le concept de la gestion de la démarque inconnue au sein deMarjane ainsi que les différentes conséquences qu’elle provoque, il est indispensable deproposer des méthodes qui mèneront à réduire cette perte et éviter qu’elle ne se reproduise.Les directeurs de magasins doivent penser à mettre en place les moyens humains,organisationnels et matériels qui permettront de diminuer les champs de la démarqueinconnue et arriveront à faire progresser la marge commerciale du point de vente. De surcroit,la recherche technologique progresse rapidement pour porter sa contribution à la diminutionde la démarque inconnue. Par conséquent nous proposons de mettre en œuvre les actionssuivantes : - Planification des inventaires tournants pour détecter les écarts de stock et anticiper les corrections.ENCG-J Page 24
  25. 25. [Sélectionnez la date] - Sensibiliser le département sécurité quant aux vols constatés sur des articles de grandes valeurs. - Suivi quotidien des cahiers d’entrées et remontée des anomalies et erreurs de saisie. - Négociation des gratuités pour compenser les écarts sur des articles dont la démarque est importante. - Installer un dispositif de surveillance par caméras plus efficace. - Assurer létiquetage des articles lors de la réception marchandises - Sensibiliser les hôtesses de caisse par rapport à la vente des articles en code couleur - Sensibiliser la sécurité par rapport aux changements demballages des articles à forte valeur. - Recomptage exhaustif des articles import au niveau de la réception et des articles locaux lors des grandes opérations avec ouverture des cartons fermés, réalisée sous forme de contrôle aléatoire et inopiné. - Comparaison des saisies gold avec les réceptions physiques.ENCG-J Page 25
  26. 26. [Sélectionnez la date]Conclusion : A travers ce rapport, j’expose le concept de la démarque inconnue, un concept fréquentet inévitable dans le secteur de la grande distribution, pouvant en cas de son amplificationréduire les bénéfices réalisés et démotiver le personnel de l’entreprise. Le stock des grandes surfaces est confronté à ce phénomène d’où la nécessité d’assurerune bonne gestion de stock et de relever la démarque existante afin de prendre les mesuresnécessaires pour éviter cette perte et pouvoir y remédier dans le but d’augmenter le chiffred’affaires. Le calcul de la démarque inconnue exige le passage par plusieurs étapes nécessitant dutemps, de l’effort, de la patience, une bonne organisation, une précision mais surtout un suiviet un contrôle continus. Mon stage au sein de Marjane Californie, était une expérience enrichissante et dunegrande utilité. Durant l’exercice de ce stage, j’ai pu non seulement acquérir de nouvellesconnaissances et découvrir de nouveaux concepts au niveau professionnel mais aussi réaliserdes progrès en relation humaine.ENCG-J Page 26
  27. 27. [Sélectionnez la date]Bibliographie :Cliquet Gérard, Fady André et Basset Guy, 2006, Le management de la distribution,Dunod.Filser Marc, Paché Gilles et Des Garets Véronique, 2012, La distribution organisation etstratégie, EMS Editions.Fabre Pascal et Sépari Sabine, 2011, Management et contrôle de gestion, Dunod.Grandguillot Béatrice et Grandguillot Francis, 2003, Comptabilité de gestion, Gualino.Grandguillot Béatrice et Grandguillot Francis, 2006, Lessentiel des opérations de findexercice en comptabilité générale, Gualino.Christian LHERMIE, 1994, Négociation et référencement dans la grande distribution,Edition VUIBERT.Jean-Marc Lehu, 2004, L’encyclopédie du marketing, Editions dOrganisation.www.marjane.co.maENCG-J Page 27
  28. 28. [Sélectionnez la date]Annexe : Historique : Marjane est l’enseigne commerciale de Cofarma, holding en charge du développementdes hypermarchés du groupe Omnium Nord Africain (ONA), elle s’est introduite dans lesecteur de la Grande Distribution dès 1990. Après un parcours laborieux mais productif,l’ONA possède plusieurs hypermarchés qui bénéficient de l’expérience déjà acquised’AUCHAN.En effet, depuis Janvier 2001, ONA est partenaire d’Auchan deuxième groupe français dedistribution implanté dans 13 pays différents, qui détient 49% du capital de Cofarma (les 51%restants appartenant à ONA). Ce pacte s’articule sur l’amplification des hypermarchésMarjane et le développement d’une chaîne de supermarchés à travers la création du holdingAcima sur le territoire marocain. Aujourd’hui l’ONA a résilié cet accord avec Auchan à causede quelques malentendus et détient lui seul le capital.Comme toutes les sociétés appartenant au groupe ONA, Marjane détient un certain nombre devaleurs à savoir : L’engagement, l’esprit d’entreprise, l’esprit d’équipe et la transparence, Cesprincipes lui ont permit de faire face à la concurrence jusquà présent, et de réaliser un chiffred’affaire toujours en évolution. De ce fait, le groupe a pu se procurer une bonne image demarque, dans ce domaine, grâce au travail acharné et aux efforts considérables des dirigeants,soit au niveau de la société mère soit au niveau de la société des hypermarchés Marjane.ENCG-J Page 28
  29. 29. [Sélectionnez la date] Quelques dates clés : 1990 : Ouverture du premier hypermarché Marjane, à Rabat « Bouregrag » ; 1991 : Création du groupe ONA du holding COFARMA en vue de développer et dirigerle métier de la grande distribution au Maroc ; 1993 : Implantation du second hypermarché Marjane, à Casablanca « Californie » ; 1994 : Signature dun accord de franchise avec Promodès, lun des leaders européens dela grande distribution ; 1998 : Implantation à Casablanca « Twin center » dun nouveau Marjane, sur le conceptinnovation du mini hyper marché du centre ville ; 1999 : Ouverture dun hypermarché Marjane à Marrakech Menara ; 2000 : Consolidation du leadership de Marjane sur laxe Casablanca Rabat, aveclouverture dun hypermarché à Casablanca Ain Sebaa en Octobre et dun deuxième, à RabatHay Riad en Novenbre; 2001 : signature dun accord de partenariat avec les groupes ONA et AUCHAN visantlaccroissement du développement de Marjane Maroc.Ouverture en Mars dun hypermarchéMarjane à Agadir Founty ; 2002 : En Janvier, Marjane « Twin Center » est cédé par COFARMA à ACIMA,holding du groupe ONA en vu de développer une chaîne de supermarchés. Ouverture en Marsde Marjane Tanger médina, et en décembre de Marjane Fès 2004 - 2007 : ouverture de plusieurs points de vente, à Mohammedia, Tétouan,Casablanca, Meknès, Marrakech, Oujda, Safi, et Kenitra ; 2008 : Electroplanet une enseigne spécialisée dans l’électroménager, une filiale à 100%de Marjane Holding, a ouvert son 1er magasin à Marrakech ; 2009 : Marjane acquiert la chaîne des supermarchés Acima, qui compte 31supermarchés à travers le Royaume. En même année, l’ouverture du second magasinElectroplanet à Casablanca ;ENCG-J Page 29
  30. 30. [Sélectionnez la date] Descriptif de l’organisation du magasin : Le magasin Marjane californie est constitué de deux équipes mises sous le contrôle de ladirection magasin, et qui sont : Les organes fonctionnels Les organes opérationnelsLes organes fonctionnels :  Département ressources humaines : Le facteur humain joue un rôle primordial dans la réalisation des résultats de l’entreprise, cependant il est indispensable de motiver son personnel et le gérer conformément afin d’atteindre les objectifs visés. En effet le directeur des ressources humaines est considéré comme l’agent exécutif de la stratégie de la société, il s’occupe essentiellement de : - la motivation et l’animation de l’équipe - La gestion des conflits internes - L’application du règlement interne - Le recrutement et le licenciement - Le planning des congés - L’évaluation du personnel - La distribution des salaires  Département réception marchandise : La réception des marchandises s’exécute quotidiennement de 7h du matin à 16h. Ce département doit assurer les tâches suivantes : - La réception de toutes les entrées de marchandises destinées au magasin. - Le point de contrôle des marchandises en qualité et quantité. - Le marquage des produits ne comportant pas de gencode.  Département caisse : Tel les autres départements, ce dernier est manager par un chef de département assisté des superviseurs et les caissiers, il se compose de quatre services : - La caisse centrale - La caisse déconsigne - La caisse coffre - La caisse négative  Département d’accueil : la sécurité : Ce département joue un rôle essentiel, assurant un bon déroulement d’activité au sein du magasin, il a comme mission : - Le maintien de l’ordre interne de l’entreprise, de la discipline et deENCG-J Page 30
  31. 31. [Sélectionnez la date] - L’assiduité - La vérification de la réception marchandises - La surveillance des passages à la caisse - L’intervention en cas de difficultés et la résolution des problèmes. - Le contrôle et la consultation de toutes les caissières - Département informatique : Pour ce département, il est la branche motrice du magasin, est riche par ses moyens techniques et humains .il est dirigé par deux personnes dont le rôle est : - L’impression de l’état journalier du magasin - le contrôle de tous les moyens informatiques en cas de panne.  Contrôle de gestion : Ce département supervise les travaux de tous les rayons .Ses principales missions sont : - L’élaboration d’un tableau de bord journalier établi par rayon et département. il consiste en un cumul journalier permettant ainsi d’avoir une idée sur l’évolution du chiffre d’affaire, savoir si le budget visé est atteint et connaitre l’évolution par rapport à l’année précédente. - Le cumul des marges par département. Elles sont préservées sous formes journalières, mensuelles et cumulées. - Le contrôle de la marge des produits frais par inventaires effectués tous les quinze jours - Le contrôle de la station de service AFRIQUIA - Le contrôle de la cantine - Le contrôle de la réception marchandise - Le contrôle des coûts des articles erronés, inconnus ou la différence des prix. - Le suivi des transferts de stock entre différents magasins - La supervise les taches comptables.Les organes opérationnels : Ce sont les départements qui exercent une activité commerciale, évidement la vente deproduits consommables (Food) ou (non Food). Les différents départements :ENCG-J Page 31
  32. 32. [Sélectionnez la date]  Le département PGC  Le département Bazar  Le département PF  Le département EM et Station  Le département Textile  Le département PGC : un département employé pour les Produits de Grande Consommation. Il vise à répondre aux besoins nécessaires de la clientèle et met à disposition du client une vaste gamme de différents produits parmi lesquels il peut choisir selon son goût, ses habitudes et son pouvoir dachat. Il se constitue de 5 rayons :  Liquide  Epicerie  Biscuit – Confiserie  Entretien maison  Beauté & santé  Le département Bazar : Le département Bazar est un département mis en œuvre afin de satisfaire les besoins des clients au niveau du ménage, des loisirs et des différents articles de bricolage.Il se constituent des rayons suivants :  Rayon bricolage.  Rayon librairie – papeterie.  Rayon jouet – sport – loisir.  Rayon ménage.  Le département PF : Le département des Produits Frais est l’unique département qui représente une bonnepartie du chiffre d’affaire global du magasin et avec une moyenne de marge variante entre16% à 18%.Ce département comporte les rayons suivants qui sont au nombre de douze :  Rayon crémerie  Rayon charcuterie  Rayon pâtisserie  Rayon boulangerie  Rayon poissonnerie  Rayon surgelé  Rayon FLEG (fruits- légumes)  Rayon stand traiteur  Rayon produits vracs  Rayon stand  Rayon boucherieENCG-J Page 32
  33. 33. [Sélectionnez la date]  Rayon volaille  Le département EM : Le département des Equipements Maisons est constitué de quatre rayons :  Rayon électro-ménager.  Rayon ameublement.  Rayon image et son (audio visuel).  Rayon nouvelle technologie.  Le département Textile : Textile est un département mis en place dans le but de satisfaire les besoins des clientsau niveau de l’habillement, Il est constitué de quatre rayons :  Rayon homme.  Rayon femme.  Rayon bébé enfant.  Rayon chaussuresENCG-J Page 33
  34. 34. [Sélectionnez la date] L’Organigramme de Département : Chef de département Chef de Rayon Assistante commerciale Employé libre Vendeur Marchandiser animateur serviceENCG-J Page 34
  35. 35. [Sélectionnez la date] Lexique : APLS Autres produits de libre service ; correspond aux rayons de département produit frais, hors marché (crémerie, charcuterie, etc.) BOUL/PAT Rayon boulangerie/pâtisserie CA Chiffre d’affaire = somme des ventes en valeur réalisées sur une période CD Chef de département DEMARQUE La démarque consiste à enregistrer les articles ne pouvant plus faire l’objet de la vente soit à cause d’une casse ou d’une péremption. Le chef de rayon fait tous les jours un suivi de la démarque et doit se justifier en cas de pertes énormes. DEPARTEMENT Ensemble de plusieurs rayons représentant un secteur d’activité : électroménager, textile, bazar, marché, etc. FIFO First in first out : règle d’écoulement des stocks FLEG Rayon Fruit Et Légumes GENCODE Ensemble d’éléments de présentation des produits GPEM Département grand et petit Electro Ménager INVENTAIRE Comptage physique exhaustif des marchandises à une date donnée MARGE BRUTE Prix de vente – prix d’achat MARCHANDISING Technique commerciale de présentation et de promotion des produits PGC Département produit de grande consommation (hors produits frais : liquide, épicerie, biscuiterie.) RAYON Ensemble de familles de produits gérés par un chef de rayon RM Département réception marchandises SAV Service après vente RESERVE Lieu de stockage avant mise en rayon SCANNER Appareil permettant la lecture des codes barre (indiquant le prix) SURMARQUE Écart positif entre le stock physique et le stock théorique (produit payé mais oublié par le client par exemple)ENCG-J Page 35
  36. 36. [Sélectionnez la date]Remerciements : ..................................................................................................................................... 3Introduction :........................................................................................................................................... 4 PARTIE 1:Contexte théorique de la démarque et les aspects relatifs à la gestion.............................. 5 Chapitre I : La démarque ................................................................................................................. 6 I. Définition: ....................................................................................................................... 6 II. Les éléments constitutifs de la démarque inconnue : ................................................... 6 III. Le calcul de la démarque inconnue : .............................................................................. 7 Chapitre II : L’inventaire .................................................................................................................. 8 I. Définition : ...................................................................................................................... 8 II. Les différents types d’inventaire : .................................................................................. 8 III. Les fondements d’un inventaire :................................................................................... 9 Chapitre III : La valorisation des stocks ......................................................................................... 10 Définition : ................................................................................................................................. 10 Les différentes méthodes de valorisation des stocks : ............................................................. 10 PARTIE 2:Contexte pratique au sein de ............................................................................................. 12 Chapitre I : Approche globale ........................................................................................................ 13 Aperçu de la grande distribution au Maroc: ............................................................................. 13 Présentation de Marjane Holding ............................................................................................. 14 Méthodologie de travail : .......................................................................................................... 17 Chapitre II : La démarque inconnue au sein de Marjane .............................................................. 17 Les préparatifs de l’inventaire : ................................................................................................. 18 Tableau du calcul de la démarque :........................................................................................... 20 Valorisation du stock au sein de Marjane : ............................................................................... 22 Impact de la démarque inconnue sur l’activité : ... 24Recommandations et mesures à prendre : ................................................................................................................................................... 24Conclusion : ........................................................................................................................................... 26Bibliographie :........................................................................................................................................ 27Annexe : ................................................................................................................................................. 28ENCG-J Page 36

×