SlideShare une entreprise Scribd logo

habitat individuel à Ghoufi

le transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine)

1  sur  42
Projet:
habitat individuel à
Ghoufi
L’habitat Chaoui
Réalisé par : Achoura Sarra
LE SITE:
On a choisi le site à cause de :
sa topographie (petite pente)
Il est à proximité de l’eau (l’oued)
Il est protégé des vents à cause de la
montagne
Et il est à proximité des palmier
Motivation de Choix du site
Accessibilité du terrain
Le terrain a une forme d’un rectangle
Il est en pente
Délimitation du terrain
Morphologie du
terrain
Coupe C-C
Coupe A-A
Coupe B-B
On remarque que le
site est en forte
pente
Analyse bioclimatique
L’élément explication photo
Les Murs Le mur est constitué d’une double rangée de grosses pierres, disposées de champ, entre
lesquelles est intercalée de la menue pierraille. Ce mur est divisé en plusieurs assises, distantes
entre elles d’environ un mètre, par des lits de branchages , les branches de petites dimensions (5
x 50 cm) sont posées transversalement à intervalles réguliers. Celles de grandes dimensions (15 x
250 cm) ceinturent le mur. Elles sont posées longitudinalement au-dessus des premières.
Le mortier de hourdage est composé de terre particulièrement adhérente, additionnée parfois de paille hachée pour
lui donner plus de cohésion et de solidité. Le mortier de terre argileuse est particulièrement
adhérent. On y ajoute parfois une petite quantité de paille hachée en vue d’obtenir plus de
cohésion. L’adjonction de cendre de bois ou la sève de certaines plantes permet de le stabiliser.
Les Ossatures Le plancher est soutenu par deux piliers (Harselt), troncs de genévrier, pin d’Alep, cèdre ou
abricotier écorcés et plantés dans le sol à une distance variant de 1,50 à 2,50 m. À leur
extrémité supérieure, est encastrée une semelle de bois d’au moins 1 m de longueur, taillée en
biseau. Deux travées de branches de genévrier, de cèdre ou de pin d’Alep servant de solive
reposent d’une part sur les murs latéraux, de l’autre sur la semelle.
Couverture La terre sèche est répandue en surface sur une épaisse couche de mortier de terre longuement
battue, après avoir été mélangée à de la bouse de vache, de la cendre de bois et la sève de
certaines plantes. On procède ensuite au damage systématique de la couche de terre sèche
jusqu’à ce qu’elle devienne parfaitement compacte. Le toit est ainsi imperméable à l’eau.La
couche de terre sèche parfaitement damée évite l’apparition d’interstices en surface et assure,
en l’occurrence, l’étanchéité du plancher. Un entourage de lourdes pierres plates maintient le
toit pendant la tempête.
Revêtements de finition Les murs extérieurs demeurent nus. Le mortier de hourdage utilisé avec parcimonie vers
l’extérieur donne l’apparence d’un mur élevé uniquement en pierre sèche. À l’intérieur, le
mortier est plus largement employé sur le mur. Il forme avec l’enduit composé de terre glaise, de
bouse de vache et de paille finement hachée, la protection du mur. Celle-ci est renforcée en
surface par l’application d’un enduit de dressage en terre blanche (temlilith)ou (tifkrete).
Ouvertures et saillies en
façade
Ouvertures petites de formes variables, rectangulaires 30 x 50 cm, carrées ou triangulaires 15 x
20 à 20 x 30 cm, isolées ou en série.
Systèmes traditionnels
de conditionnement de
l’air
les murs de moellons dans ces régions s’adaptent de façon remarquable aux conditions
climatiques. Ils constituent un régulateur idéal des fluctuations de température. De même,
l’isolation phonique est assurée. Un foyer est allumé sur un Kanoun dans la pièce principale en
hiver et il est déplacé dans la cour en été.
Systèmes
d’approvisionnement en
eau potable:
L'approvisionnement en eau se fait soit par des puits situés près de l'oued, et une Seguia, réseau
d'irrigation, pour les jardins, soit par des sources ou un cours d'eau à proximité du noyau de
population.
Systèmes d’évacuation
des eaux usées:
Système d'évacuation des eaux usées par collecteurs individuels vers l'oued.
TECHNIQUE DE CONSTRECTION
Les besoins
extérieur intérieur
1- extérieur:
espace Besoin Définition Exigences Orientation
Etable Les gros élevages Abri pour les gros élevages Bien couvert N’exige pas
Etable Les petits élevages Abri pour les petits
élevages
Bien couvert N’exige pas
terrain Agriculture Terrain pour l’activité
agriculturale
Bien ensoleillé Sud
ennader Les pailles pour les
animaux
Stockage de la paille Bien couvert N’exige pas
2- intérieur:
Espace Besoins Définition Exigences Orientation
skifa Pour réserver l’intimité
Abri pour les poulets
C’est un espace à
l’entrée qui a deux
portes, une à
l’extérieur et l’autre à
l’intérieur
Les portes n’ont pas la
même direction
N’exige pas
Wast eddar Elle est le cœur du
maison
Préparation de l’argile
Le tissage
Préparation du petit
lait… etc
C’est le cœur de la
maison
Elle est un espace
central
La source de la lumière
et l’air
Bien ensoleillé
Bien éclairé
Bien aéré
Sud
Skifa (espace couvert) Abri pour les animaux
de la basse cours
Espace pour les petits
traveaux
Espace couvert à wast
eddar
Bien ensoleillé
Bien éclairé
Bien aéré
N’exige pas
Eddarth Dormir
Repos
Chambre pour dormir Bien ensoleillé
Bien éclairé
Bien aéré
Sud
Sud-est
Ghorfat n’ilma Organise l’ensemble de
la maison
Lieu principal de la vie
social et économique
Préparation des repas
Espace de l’homme par
excellence
Bien ensoleillé
Bien éclairé
Bien aéré
Sud
Sud-est
Salle d’eau Repos Espace pour repos et Ne demande pas du nord
Publicité

Recommandé

Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Habitat Chaoui à Ghoufi
Habitat Chaoui à Ghoufi Sarra Achoura
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufMeriem Osmane
 
Habitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHabitat traditionnel chaoui
Habitat traditionnel chaouiHiba Architecte
 
Village Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarVillage Kabyle : Ichikar
Village Kabyle : IchikarChris L'Ange
 
L'éclairage naturel
L'éclairage naturelL'éclairage naturel
L'éclairage naturelToubaBenterki
 
Ghardaia
GhardaiaGhardaia
Ghardaiahafouu
 

Contenu connexe

Tendances

L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabiteshafouu
 
Le m'zab (1)
Le m'zab (1)Le m'zab (1)
Le m'zab (1)hafouu
 
L'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaouiL'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaouiToubaBenterki
 
L'habitat groupé (boumansour)
L'habitat groupé (boumansour)L'habitat groupé (boumansour)
L'habitat groupé (boumansour)SonyaIdres
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)sara ould ali
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabhafouu
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifArchi UHBBC
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7hafouu
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architectureSami Sahli
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel Nina Lee
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitatSami Sahli
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresqueSami Sahli
 
Analyse maison traditionnelle
Analyse maison traditionnelleAnalyse maison traditionnelle
Analyse maison traditionnelleMoumou AzOo
 
Architecture kabyle (1)
Architecture kabyle (1)Architecture kabyle (1)
Architecture kabyle (1)felfoula Rossa
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire Sami Sahli
 

Tendances (20)

L'habitat
L'habitat L'habitat
L'habitat
 
L’architecture mozabites
L’architecture mozabitesL’architecture mozabites
L’architecture mozabites
 
Le m'zab (1)
Le m'zab (1)Le m'zab (1)
Le m'zab (1)
 
L'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaouiL'analyse de l'habitat chaoui
L'analyse de l'habitat chaoui
 
L'habitat groupé (boumansour)
L'habitat groupé (boumansour)L'habitat groupé (boumansour)
L'habitat groupé (boumansour)
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Analyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zabAnalyse typologique de l habitat du m zab
Analyse typologique de l habitat du m zab
 
Menaa
MenaaMenaa
Menaa
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7Maison traditionelle à mzab 7
Maison traditionelle à mzab 7
 
Ksar Ghardaia
Ksar GhardaiaKsar Ghardaia
Ksar Ghardaia
 
Confort en architecture
Confort en architectureConfort en architecture
Confort en architecture
 
l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel l'habitat individuel à jijel
l'habitat individuel à jijel
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat   intermédiaire L’habitat   intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
Style mauresque
Style mauresqueStyle mauresque
Style mauresque
 
Analyse maison traditionnelle
Analyse maison traditionnelleAnalyse maison traditionnelle
Analyse maison traditionnelle
 
Architecture kabyle (1)
Architecture kabyle (1)Architecture kabyle (1)
Architecture kabyle (1)
 
L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire L’habitat intermédiaire
L’habitat intermédiaire
 
LE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUELE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUE
 

Similaire à habitat individuel à Ghoufi

Les Gites touristiques
Les Gites touristiquesLes Gites touristiques
Les Gites touristiquesIslem Mehimdet
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en penteILYES MHAMMEDIA
 
Pentiddy fr
Pentiddy   frPentiddy   fr
Pentiddy frlibnam
 
Minegu-fr
Minegu-frMinegu-fr
Minegu-frlibnam
 
Montès-fr
Montès-frMontès-fr
Montès-frlibnam
 
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-fr
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-frRosemoor (Pilkington Cob Shelter)-fr
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-frlibnam
 
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdf
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdfThéorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdf
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdfFahemFahem1
 
Hygroba etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennes
Hygroba  etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennesHygroba  etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennes
Hygroba etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennesRAINBOW by ECS-3.COM
 
Toiture vegetalisée Atelier de Construction
Toiture vegetalisée Atelier de ConstructionToiture vegetalisée Atelier de Construction
Toiture vegetalisée Atelier de ConstructionMȉss ArćhiťeĉtuƦā
 

Similaire à habitat individuel à Ghoufi (12)

Les Gites touristiques
Les Gites touristiquesLes Gites touristiques
Les Gites touristiques
 
Exposer des aménagements des terrains en pente
Exposer des aménagements  des terrains en penteExposer des aménagements  des terrains en pente
Exposer des aménagements des terrains en pente
 
Pentiddy fr
Pentiddy   frPentiddy   fr
Pentiddy fr
 
Toit ecolo
Toit ecoloToit ecolo
Toit ecolo
 
Minegu-fr
Minegu-frMinegu-fr
Minegu-fr
 
Montès-fr
Montès-frMontès-fr
Montès-fr
 
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-fr
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-frRosemoor (Pilkington Cob Shelter)-fr
Rosemoor (Pilkington Cob Shelter)-fr
 
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdf
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdfThéorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdf
Théorie de l'Architecture Section 1 Au temps des habitants bâtisseurs.pdf
 
Hygroba etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennes
Hygroba  etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennesHygroba  etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennes
Hygroba etude de la réhabilitation hygrothermique des parois anciennes
 
Toiture vegetalisée Atelier de Construction
Toiture vegetalisée Atelier de ConstructionToiture vegetalisée Atelier de Construction
Toiture vegetalisée Atelier de Construction
 
Planchers 07
Planchers 07Planchers 07
Planchers 07
 
Les planchers
Les planchersLes planchers
Les planchers
 

Plus de Sarra Achoura

infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...
infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...
infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...Sarra Achoura
 
LE Transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine)
LE Transport urbain  et le développement durable (la mobilité urbaine)   LE Transport urbain  et le développement durable (la mobilité urbaine)
LE Transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine) Sarra Achoura
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Sarra Achoura
 
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS Sarra Achoura
 
Projet: école d'architecture
Projet: école d'architectureProjet: école d'architecture
Projet: école d'architectureSarra Achoura
 
Analyse d'exemple lyon tech la doua
Analyse d'exemple lyon tech la douaAnalyse d'exemple lyon tech la doua
Analyse d'exemple lyon tech la douaSarra Achoura
 
Partie 01 exemple livresque de sarra 01
Partie 01 exemple livresque de sarra 01Partie 01 exemple livresque de sarra 01
Partie 01 exemple livresque de sarra 01Sarra Achoura
 
Exemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achouraExemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achouraSarra Achoura
 
Achoura sarra cours introductif revu ncc
Achoura sarra cours introductif revu nccAchoura sarra cours introductif revu ncc
Achoura sarra cours introductif revu nccSarra Achoura
 
Achoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueAchoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueSarra Achoura
 
systèmes d'évacuation des fumées
systèmes d'évacuation des fumées systèmes d'évacuation des fumées
systèmes d'évacuation des fumées Sarra Achoura
 
simulation utilisant ecotect
simulation utilisant ecotectsimulation utilisant ecotect
simulation utilisant ecotectSarra Achoura
 
Les échelles de climat
Les échelles de climatLes échelles de climat
Les échelles de climatSarra Achoura
 
Energie géothermique
Energie géothermiqueEnergie géothermique
Energie géothermiqueSarra Achoura
 

Plus de Sarra Achoura (18)

infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...
infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...
infrastructures universitaires: défis, enjeux et prémices du développement du...
 
Plan de travail
Plan de travailPlan de travail
Plan de travail
 
La rennaissance
La rennaissanceLa rennaissance
La rennaissance
 
LE Transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine)
LE Transport urbain  et le développement durable (la mobilité urbaine)   LE Transport urbain  et le développement durable (la mobilité urbaine)
LE Transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine)
 
Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -Park mall - Analyse d'exemple -
Park mall - Analyse d'exemple -
 
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
VILLE DURABLE ET ECO QUARTIERS
 
Syntaxe spatiale
Syntaxe spatialeSyntaxe spatiale
Syntaxe spatiale
 
Projet: école d'architecture
Projet: école d'architectureProjet: école d'architecture
Projet: école d'architecture
 
Analyse d'exemple lyon tech la doua
Analyse d'exemple lyon tech la douaAnalyse d'exemple lyon tech la doua
Analyse d'exemple lyon tech la doua
 
Partie 01 exemple livresque de sarra 01
Partie 01 exemple livresque de sarra 01Partie 01 exemple livresque de sarra 01
Partie 01 exemple livresque de sarra 01
 
Exemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achouraExemple livresque 02 de sarra achoura
Exemple livresque 02 de sarra achoura
 
Centre de bab zouar
Centre de bab zouarCentre de bab zouar
Centre de bab zouar
 
Achoura sarra cours introductif revu ncc
Achoura sarra cours introductif revu nccAchoura sarra cours introductif revu ncc
Achoura sarra cours introductif revu ncc
 
Achoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermiqueAchoura sarra production thermique
Achoura sarra production thermique
 
systèmes d'évacuation des fumées
systèmes d'évacuation des fumées systèmes d'évacuation des fumées
systèmes d'évacuation des fumées
 
simulation utilisant ecotect
simulation utilisant ecotectsimulation utilisant ecotect
simulation utilisant ecotect
 
Les échelles de climat
Les échelles de climatLes échelles de climat
Les échelles de climat
 
Energie géothermique
Energie géothermiqueEnergie géothermique
Energie géothermique
 

Dernier

Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueSKennel
 
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxsiemaillard
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMartin M Flynn
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Paulo Marques
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBUsaPlay2
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Paulo Marques
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhlkherbanacera3
 

Dernier (13)

Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
 
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
 
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
Français langue étrangère: L'impératif présent 2024
 
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHBModulation Fm Tp presentation avancée USTHB
Modulation Fm Tp presentation avancée USTHB
 
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
Français langue étrangère: Le but et l'obligation 2024
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
 

habitat individuel à Ghoufi

  • 1. Projet: habitat individuel à Ghoufi L’habitat Chaoui Réalisé par : Achoura Sarra
  • 2. LE SITE: On a choisi le site à cause de : sa topographie (petite pente) Il est à proximité de l’eau (l’oued) Il est protégé des vents à cause de la montagne Et il est à proximité des palmier Motivation de Choix du site Accessibilité du terrain Le terrain a une forme d’un rectangle Il est en pente Délimitation du terrain Morphologie du terrain Coupe C-C Coupe A-A Coupe B-B On remarque que le site est en forte pente
  • 4. L’élément explication photo Les Murs Le mur est constitué d’une double rangée de grosses pierres, disposées de champ, entre lesquelles est intercalée de la menue pierraille. Ce mur est divisé en plusieurs assises, distantes entre elles d’environ un mètre, par des lits de branchages , les branches de petites dimensions (5 x 50 cm) sont posées transversalement à intervalles réguliers. Celles de grandes dimensions (15 x 250 cm) ceinturent le mur. Elles sont posées longitudinalement au-dessus des premières. Le mortier de hourdage est composé de terre particulièrement adhérente, additionnée parfois de paille hachée pour lui donner plus de cohésion et de solidité. Le mortier de terre argileuse est particulièrement adhérent. On y ajoute parfois une petite quantité de paille hachée en vue d’obtenir plus de cohésion. L’adjonction de cendre de bois ou la sève de certaines plantes permet de le stabiliser. Les Ossatures Le plancher est soutenu par deux piliers (Harselt), troncs de genévrier, pin d’Alep, cèdre ou abricotier écorcés et plantés dans le sol à une distance variant de 1,50 à 2,50 m. À leur extrémité supérieure, est encastrée une semelle de bois d’au moins 1 m de longueur, taillée en biseau. Deux travées de branches de genévrier, de cèdre ou de pin d’Alep servant de solive reposent d’une part sur les murs latéraux, de l’autre sur la semelle. Couverture La terre sèche est répandue en surface sur une épaisse couche de mortier de terre longuement battue, après avoir été mélangée à de la bouse de vache, de la cendre de bois et la sève de certaines plantes. On procède ensuite au damage systématique de la couche de terre sèche jusqu’à ce qu’elle devienne parfaitement compacte. Le toit est ainsi imperméable à l’eau.La couche de terre sèche parfaitement damée évite l’apparition d’interstices en surface et assure, en l’occurrence, l’étanchéité du plancher. Un entourage de lourdes pierres plates maintient le toit pendant la tempête. Revêtements de finition Les murs extérieurs demeurent nus. Le mortier de hourdage utilisé avec parcimonie vers l’extérieur donne l’apparence d’un mur élevé uniquement en pierre sèche. À l’intérieur, le mortier est plus largement employé sur le mur. Il forme avec l’enduit composé de terre glaise, de bouse de vache et de paille finement hachée, la protection du mur. Celle-ci est renforcée en surface par l’application d’un enduit de dressage en terre blanche (temlilith)ou (tifkrete). Ouvertures et saillies en façade Ouvertures petites de formes variables, rectangulaires 30 x 50 cm, carrées ou triangulaires 15 x 20 à 20 x 30 cm, isolées ou en série. Systèmes traditionnels de conditionnement de l’air les murs de moellons dans ces régions s’adaptent de façon remarquable aux conditions climatiques. Ils constituent un régulateur idéal des fluctuations de température. De même, l’isolation phonique est assurée. Un foyer est allumé sur un Kanoun dans la pièce principale en hiver et il est déplacé dans la cour en été. Systèmes d’approvisionnement en eau potable: L'approvisionnement en eau se fait soit par des puits situés près de l'oued, et une Seguia, réseau d'irrigation, pour les jardins, soit par des sources ou un cours d'eau à proximité du noyau de population. Systèmes d’évacuation des eaux usées: Système d'évacuation des eaux usées par collecteurs individuels vers l'oued. TECHNIQUE DE CONSTRECTION
  • 5. Les besoins extérieur intérieur 1- extérieur: espace Besoin Définition Exigences Orientation Etable Les gros élevages Abri pour les gros élevages Bien couvert N’exige pas Etable Les petits élevages Abri pour les petits élevages Bien couvert N’exige pas terrain Agriculture Terrain pour l’activité agriculturale Bien ensoleillé Sud ennader Les pailles pour les animaux Stockage de la paille Bien couvert N’exige pas
  • 6. 2- intérieur: Espace Besoins Définition Exigences Orientation skifa Pour réserver l’intimité Abri pour les poulets C’est un espace à l’entrée qui a deux portes, une à l’extérieur et l’autre à l’intérieur Les portes n’ont pas la même direction N’exige pas Wast eddar Elle est le cœur du maison Préparation de l’argile Le tissage Préparation du petit lait… etc C’est le cœur de la maison Elle est un espace central La source de la lumière et l’air Bien ensoleillé Bien éclairé Bien aéré Sud Skifa (espace couvert) Abri pour les animaux de la basse cours Espace pour les petits traveaux Espace couvert à wast eddar Bien ensoleillé Bien éclairé Bien aéré N’exige pas Eddarth Dormir Repos Chambre pour dormir Bien ensoleillé Bien éclairé Bien aéré Sud Sud-est Ghorfat n’ilma Organise l’ensemble de la maison Lieu principal de la vie social et économique Préparation des repas Espace de l’homme par excellence Bien ensoleillé Bien éclairé Bien aéré Sud Sud-est Salle d’eau Repos Espace pour repos et Ne demande pas du nord
  • 7. Schéma de principe: Brise d’été (favorable) Palmerie: Les arbres Les trocs d’arbres Vents dominants froids: Protection naturelle(la montagne) Implantation des arbres Palmerie: Les arbres Les trocs d’arbres Vents dominants chauds: Protection naturelle(la montagne) Implantation des arbres Accès du terrain Protection de surchauffe (implantation des arbres) L’oued : Eau Gravillon argile Montagne : Protection naturel (vents et surchauffe RN
  • 8. Donnée intention Palmerie Arbres + troncs d’arbres Montagne Elle est une protection contre les vents dominants pierre oued Argile Gravier eau ensoleillement Protection naturelle Implantation des arbres Ventilation Protection naturelle Implantation des arbres Accessibilité Il y a une voie qui désserve À partir de la rue national n 31
  • 9. matériau inventaire La pierre de taille Les murs; les différents installations(bassins …); Les palmiers Poteaux; l’immeuble Le halfa (arri) Etanchéité: toiture; bassins La terre Moellon Tifkrete ( terre blanche pour les murs ) Revêtement des murs Ampélodesmos de Mauritanie (diss)(idles) Etanchéité: toiture; bassins Pain d’Alep Les poutres; les immeubles; portes et fenêtres inventaire
  • 10. site Données bioclimatiques Données physiques vents soleil Protection naturelle Implantation desarbres Matériaux locaux Structure et enveloppe : Aspect esthétique : Eau pierre Palmier Halfa diss argile tifkrete Conclusion:
  • 11. Le projet : Habitat individuel à Ghoufi Le programme: Espace pour dormir 03 Espace pour les invités 02 Espace pour préparer Espace pour bain Espace de repos Espace de regroupement familial Espace pour les animaux Espace de stockage
  • 12. Le risque La protection La vallée (l’oued) Implantation des arbres v.d.f et v.d.ch La montagne et implantation des arbres Le soleil La montagne et implantation des arbres matériau motivation La pierre de taille Bonne résistance Les palmier Arbre local Le halfa et (disse) taxon Imperméabilité de l’eau La terre Résistance thermique Tifkrete ( terre blanche pour les murs ) Pour des raisons esthétiques Pain d’Alep Bonne résistance Argile Disponible, bonne moellon Les risques Les MDC Les données du site
  • 14. LE PRINCIPE : structure Orientation intimité Poteaux palmier Poutres Pain d’alep 45° Les espaces de vies ,,,, sud Les espaces de service ,,, nord L’homme étranger ne doit pas rentrer à la maison Topographie du terrain La maison s’intègre dans la partie la plus basse du terrain Elle est protégé aves la montagne Aspect esthétique : revêtement en tifkrete (terre blanche )
  • 15. La maison s’intègre dans la partie la plus basse du terrain
  • 16. pieu Filtration des eaux usées Collection des eaux usée Accès au terrain Accès au terrain
  • 17. structure Palmier,,, poteau (D 58cm) Poutre de 40 cm Détail dans la video
  • 21. Lit Table et chaise Lit gouttière
  • 23. Merci pour votre attention
  • 24. LE Transport urbain et le développement durable (la mobilité urbaine) Réalisé par :  ACHOURA Sarra  ABDENNABI Lina Hassna
  • 25. Plan du travail 1 2 Introduction 3 4 5 6 Le transport Le transport urbain Milieux urbains GES développement durable 7 Transport et développement durable 8 Comment assurer un développement durable
  • 26. 1) Depuis sa création, l'homme a voulu voyager, premièrement sur terre, puis par la mer et ensuite dans l'espace. De ce fait, de nos jours, le transport est devenu une activité indispensable pour toutes les communautés. Introduction:
  • 27. Définition de transport -Le mot « transport » vient du latin « transportare » qui signifie transporter ou faire traverser. Ce mot a de nombreuses significations, dont la plus importante est de transporter des marchandises ou des passagers d’un lieu à un autre. -Le transport de quelque chose est le déplacement de celle-ci, objets, marchandises, ou d'individus (humains ou animaux) d'un endroit à un autre. Modes de transport Les modes de transport incluent l'aviation, le chemin de fer, le transport routier, le transport maritime, le transport par câble, l'acheminement par pipe-line et le transport spatial. Le mode dépend également du type de véhicule ou d'infrastructure utilisé. Moyens de transport Les moyens de transport peuvent inclure l'automobile, la moto, le scooter, la bicyclette, la trottinette, le bus, le métro, le tramway, le train, le camion, la marche à pied, l'ascenseur, l'hélicoptère, ou l'avion, etc. Le type de transport peut se caractériser par son
  • 28. Le transport urbain: Les transports urbains sont couramment confondus avec la terminologie « transports en commun ». Les transports urbains traitent en réalité aussi de transport individuel comme la voiture ou le vélo. Ils concernent les différents moyens de transport qui sont propres à une ville ou un milieu urbain, adaptés à cet environnement. Ces caractéristiques propres sont principalement: une densité démographique et géographique importante, ce qui implique de bien gérer les flux de voyageurs et marchandises dans l'espace urbain; des activités économiques importantes ce qui ajoute que la ville est à la fois le lieu de départ et d'arrivée de ces flux ; d'autres caractéristiques font que la ville apporte beaucoup de contraintes menant à une politique de transports urbains précise.
  • 29. Modes de transports en commun Métro Tramway Train Bus Trolleybus Bus à haut niveau de service (BHNS) Tram ou BHNS Funiculaire Bateau Transport urbain par câble Taxi collectif Modes de transport individuels motorisés Voiture Covoiturage Taxi Deux-roues motorisés Modes de transports actifs Vélo, roller Marche à pied Différents modes de transport urbain
  • 30. La ville se caractérise par une démographie importante qui implique une certaine attention concernant l'organisation des transports. Les transports en commun apparaissent aussi utiles que nécessaire dans la mesure où ils permettent de transporter un grand nombre de voyageurs à un moindre coût économique et environnemental. Milieux urbains on peut distinguer trois tailles de zones urbaines suivant leur densité : -l'hyper-centre où la majorité des déplacements sont actifs, -un centre-ville où la majorité des déplacements sont de taille moyenne (inter-quartiers au maximum, déplacement local minimum), -enfin une banlieue voire une aire urbaine plus ou moins large où la voiture est fréquente en l'absence d'autres infrastructures (flexibilité/rapidité importante).
  • 31. Banlieue L'hyper-centre correspond généralement à une zone plutôt marchande, touristique, historique ou simplement espace de vie, contenant dans le cas de nombreuses villes une zone piétonne, où les modes actifs (marche à pied, vélos, navette électrique) ont toute leur place. Cela correspond dans le cas de villes moyennes (voire plutôt grandes) au centre historique, dans les grandes villes il peut exister une telle zone dans chaque quartier. Hyper-centre Ville-centre La ville-centre concerne la ville intra-muros et la banlieue proche, dans la mesure où la densité d'habitation reste importante15. Cette zone est celle où l'enjeu de la maîtrise des transports est très importante : il y a à la fois une part importante de voyageurs pendulaires en provenance de la banlieue de la ville et des voyageurs effectuant un trajet inter-quartiers, enfin il y a aussi des trajets locaux. Espace où la densité est faible, occupé par des pavillons, ou du moins organisé en zone résidentielle, l'enjeu ici est d'assurer un maillage des réseaux de transport et dans le cas des transports en commun une fréquence suffisamment intéressante.
  • 32. Les différents gaz à effet de serre n’ont pas tous la mémé origine : Principal gaz à effet de serre le CO2 est issu de la combustion des énergies fossiles (pétrole, charbon et gaz) et de la déforestation Pourquoi la température de la planète augmente ? Aujourd’hui, la quantité de gaz à effet de serre est de plus en plus importante : Depuis la révolution industrielle du 9eme siècle, les activités humaines (industrie, transport) et nos modes de vie émettent de plus en plus de gaz à effet de serre come le dioxyde de carbone(CO2) ou le méthane(CH4). Plus de gaz à effet de serre signifie un effet de serre naturel accentué et donc ne augmentation de la température globale de la planète. GAZE A L’EFFET DE SERRE :
  • 33. Pour associer développement durable et transports, il s'agit de travailler sur la technologie des véhicules, aéronefs ou navires, l'aménagement du territoire, la structure et l'organisation des villes, la fiscalité et le cadre juridique, les choix de déplacements des citoyens... Les axes de réflexion et d'évolution sont nombreux : -l'augmentation des infrastructures de transports en commun, dans un objectif environnemental, de croissance et d'emploi -promouvoir l'utilisation des transports en commun et des transports propres et doux pour les déplacements -privilégier, au détriment de transports routiers, les transports propres pour le transport de marchandises, -promouvoir le transport fluvial, maritime et ferroviaire au détriment du transport par camion -la promotion de la sécurité dans tous les modes de transports -l'accessibilité des personnes handicapées aux transports en commun Transport et développement durable: Le développement durable est une forme de développement économique ayant pour objectif principal de concilier le progrès économique et social avec la préservation de l'environnement, ce dernier étant considéré comme un patrimoine devant être transmis aux générations futures développement durable:
  • 34. Les grandes orientations de la Stratégie Européenne du Développement Durable sont de promouvoir une politique de transports écologiquement viable, qui devrait s'attaquer au problème de l'augmentation de la circulation, à la saturation croissante du réseau et à la hausse des niveaux de bruit et de pollution, et encourager l'utilisation de modes de transport respectueux de l'environnement ainsi que l'internalisation complète des coûts sociaux et environnementaux. Les transports sont associés aujourd'hui au Ministère de l'écologie : ils font donc l'objet d'une préoccupation de développement durable au niveau national, et font partie intégrante des dossiers du Grenelle de l'environnement.
  • 35. " un transport qui ne met pas en danger la santé publique et les écosystèmes, respecte les besoins de mobilité tout en étant compatible avec une utilisation des ressources renouvelables à un taux inférieur à celui nécessaire à leur régénération et une utilisation des ressources non renouvelables à un taux inférieur à celui nécessaire à la mise au point de ressources renouvelables de remplacement ". Transport durable: La mobilité durable consiste à assurer l’accessibilité aux territoires et satisfaire la liberté de mouvement et de déplacement des individus à court et long terme, tout en considérant l’intérêt collectif des générations actuelles et futures. Mobilité durable:
  • 37. Réduire la place de la voiture La circulation automobile est perçue comme un des facteurs qui compromettent le plus la qualité de vie dans les villes. Cependant, renoncer à l’usage de l’automobile est impossible. Cette perspective semble parfois mal perçu par les habitants d’une ville ou d’un quartier, et la décision de réduire la place de la voiture reste difficile à prendre par les élus, plusieurs possibilités sont offertes:  dans les règlements d’urbanisme, notamment pour les constructions neuves, en réduisant le nombre de places de stationnement par logement.  En mettant en place une politique de stationnement dissuasive(tarifs et nombre de places disponibles, comme à Londres).  En développant une politique de transport en commun très volontariste.  En explicitant cet objectif dans le cahiers des charges des projets d’aménagement et dans les chartes d’objectifs ou le développement durable.
  • 38. Rendre les transports en commun plus attractifsLes transport en commun ont, depuis quelques années, un rôle moteur dans les projets d’urbanisme qui se structurent autour de nouveaux réseaux. Les transports en site propre exigent de nombreux aménagements qui rendent nécessaire le requalification de rues entières, avec souvent pour conséquence la rénovation de l’habitat et l’accroissement de l’espace public réservé par l’arrivée de ces nouveaux modes de transport, la plupart du temps en site propre. Ces transports en commun ouvrent aussi de nouvelles perspectives en termes de paysage et de qualité environnementale en réduisant les voies dédiées à la voiture. L’efficacité des transports en commun passe aussi par la réalisation de gares ou de pôles d’échange intermodal qui permettent au collectivités de fournir un service intégré de transport public. Le développement des transports en commun est souhaité dans la plupart des villes européennes pour réduire la place de la voiture, principal facteur de pollution de la ville et de la planète(par les émissions de gaz à effet de serre), et importante consommatrice d’espace. Or, pour augmenter la part des transport en commun et renforcer leur attractivité, il est nécessaire d’accroitre la qualité du service offert en terme de réseau, de fréquence, de régularité, de rapidité et de confort.
  • 39. Bénéfices des transports en commun Économiques: • Économie des coûts d’une automobile • Création d’emplois • Recettes fiscales issues des investissements en transport en commun • Économie d’argent et d’espace par la baisse du besoin de routes Énergétiques: • Utilisation accrue des énergies propres et renouvelables Impacts sociaux et de qualité de vie: • Accès équitable aux emplois, aux études, aux services, aux loisirs et autres activités sociales • Appui à des stratégies d’aménagement et de développement durables • Récupération du temps perdu dans les embouteillages
  • 40. Développer les déplacement doux et non polluants Les déplacement à vélo: Les mesure à prendre en facteur du vélo doivent s’inscrire très en amont des projets d’urbanisme. Le point de départ de toute politique en la matière est l’élaboration ‘un schéma directeur qui imagine les aménagements dévolus au vélos de l’agglomération en fonction de la topographie, de l’habitat, de l’implantation des équipements publics, notamment les lycées et les universités, mais aussi les gares, les commerces, les cinémas, les arrêts de transports en commun et tous les pôles d’attraction ou l’on trouve des vélos dans la ville. les déplacements étant générateurs de 27% des émissions de gaz à effet de serre, il est vital de réduire tous les types de déplacement ( en dehors des circulations douces) et de diminuer la pollution que ces déplacements génèrent.
  • 41. Enfin, il convient aussi d’aménager les espaces publics de façon a rendre visibles les parc à vélos afin d’en favoriser la pratique. En ile de France, le conseil régional a édité un guide complet qui recense 250 parcs à vélos sécurisés. Les études d’implantation de pistes cyclables doivent devenir systématiques dans tous les projets d’aménagements. Un moyen d’améliorer l’intégration du vélo dans la ville aussi d’imposer les locaux à vélos sécurisés et protégés des intempéries dans toutes les constructions nouvelles.