LA CRÉGUT :LA CRÉGUT :
SAUVONS LE LAC !SAUVONS LE LAC !
Que la nature est belle,Que la nature est belle,
et que le cœur me...
66èmeème
CCHAPITREHAPITRE
11 - Nous sommes dans l’urgence : 17 diapositives
12 - Exigences et conclusion de l’association ...
DDÉSORMAIS DANS L’ÉSORMAIS DANS L’UURGENCERGENCE
- puisqu’une concession est bientôt échue,- puisqu’une concession est bientôt échue,
- puisqu’au cours de son exercice,- p...
Coupe longitudinale du lac
selon A-B, avec report des isobathes
et des valeurs différentielles
A
A
B
B
Bathymétrie du lac ...
Les relevés de 1994-95 décelaient une situation exceptionnelle :
«  Le lac de La Crégut est le premier exemple […] de bath...
→ →→ →
[NOUS POURRIONS NOUS PASSER DU FAIT
QUE LE LAC DE LA CRÉGUT SOIT UN PREMIER EXEMPLE !]
TRADUCTION :
“Dans la partie...
Ainsi, vis-à-vis de l’environnement,Ainsi, vis-à-vis de l’environnement,
LE BILAN DE CETTE CONCESSIONLE BILAN DE CETTE CON...
On nous prieOn nous prie
de les regrouper,de les regrouper,
de les trier :de les trier :
ils ne doivent pasils ne doivent ...
Au lac de La Crégut,
quand la boue a été observée dès 1992,
témoignant déjà d’une pollution avancée,
nous sommes les seuls...
Et maintenant qu’on a vuEt maintenant qu’on a vu
les anodontes dans une telle densité,les anodontes dans une telle densité...
Quant à LA BOUE FLOCONNEUSE,Quant à LA BOUE FLOCONNEUSE,ON LA GARDERA EN SOUVENIR ?ON LA GARDERA EN SOUVENIR ?
Cela nous...
… parce que ce n’est pas fini :
on en prévoit, d’autres ouvrages,
qui auront, ailleurs, les mêmes effets !
REGARDEZ BIEN C...
MONTCINEYRE
DORDOGNE
DORDOGNE
Sumène
GRANDE RHUE
MADIC
DORDOGNE
CHAMBON
LES ESSARTS
CHAUVET
LASTIOULES
TARENTAINE
TARENTAI...
DDÉVELOPPEMENTÉVELOPPEMENT DDURABLEURABLE ??
Alors que choisir ? Qui va choisir ?
POURTANTPOURTANT n’est-il pas dit, rabâc...
DDÉVELOPPEMENTÉVELOPPEMENT DDURABLEURABLEÉÉNERGIE RENOUVELABLENERGIE RENOUVELABLEÉÉNERGIE PROPRENERGIE PROPREOON MÉLANGE T...
VVeni,eni,
VVidi,idi,
VVici,ici,
VVENDREENDRE,, VVENDRE,ENDRE, et encoreet encore VVENDREENDRE,,
a déclaré l’exploitant (F...
(Document edf, années 90)
VENDRE MAIS À QUEL PRIX,
POUR LE MILIEU NATUREL ?
…… LeLe VVendeurendeur seraitserait VVraiment bien inspiré deraiment bien inspiré de
VVENIRENIR VVITEITE VVIDERIDER SESSES...
CONCLUSION PROVISOIRE
Une équipe de scientifiques qualifiés
vient de démontrer que le lac de La Crégut,
bijou de notre environnement,
est dans u...
2 0 1 22 0 1 2
L’exploitant, averti dès 1992,L’exploitant, averti dès 1992,
donc à “mi-mandat”,donc à “mi-mandat”,
n’a pas...
2 . . .2 . . .
————
RestaurationRestauration
du milieudu milieu
2 O O 92 O O 9
————
État des lieuxÉtat des lieux ??
2 0 0 ...
Seules ont été mises en cause iciSeules ont été mises en cause ici
lesles CONDITIONS D’EXPLOITATIONCONDITIONS D’EXPLOITATI...
LE PLUS grand merci
à ÉPIDOR, Établissement Public InterDépartemental de la DORdogne ;
au Parc Naturel Régional des Volcan...
Photographies : Association de sauvegarde du lac de La Crégut, Francis HUMBERT
et Commission Biologie du Club arverne de P...
ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DU LAC DE LA CREGUT
Mairie - 15270 TREMOUILLE
CARTE DE MEMBRE Année 2010CARTE DE MEMBRE Année 20...
Merci pour votre attentionMerci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La crégut 6 revendications ; conclusion provisoire

610 vues

Publié le

Chapitre 6
La crégut 6 revendications ; conclusion provisoire

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
610
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
239
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La crégut 6 revendications ; conclusion provisoire

  1. 1. LA CRÉGUT :LA CRÉGUT : SAUVONS LE LAC !SAUVONS LE LAC ! Que la nature est belle,Que la nature est belle, et que le cœur me fend …et que le cœur me fend … Louis AragonLouis Aragon
  2. 2. 66èmeème CCHAPITREHAPITRE 11 - Nous sommes dans l’urgence : 17 diapositives 12 - Exigences et conclusion de l’association : diapositives
  3. 3. DDÉSORMAIS DANS L’ÉSORMAIS DANS L’UURGENCERGENCE
  4. 4. - puisqu’une concession est bientôt échue,- puisqu’une concession est bientôt échue, - puisqu’au cours de son exercice,- puisqu’au cours de son exercice, LE LAC DE LA CRÉGUT A ÉTÉ SOUILLÉ SANS LIMITESLE LAC DE LA CRÉGUT A ÉTÉ SOUILLÉ SANS LIMITES -- et que la procédure de son renouvellementet que la procédure de son renouvellement va bientôt s’engager,va bientôt s’engager, nous n’avons plus le temps de prendre des gants.
  5. 5. Coupe longitudinale du lac selon A-B, avec report des isobathes et des valeurs différentielles A A B B Bathymétrie du lac de La Crégut – edf – rapport du 5 octobre 1994 Isobathes : “fond rocheux” Différentiel 33/210 kHz → interface eau/sédiment Report des pointsReport des points de la 1de la 1èreère bathymétrie :bathymétrie : ““fond rocheuxfond rocheux”” 1994 : Boue reconnue ≥ 1 m D’après documents edf < 1 m < 2 m < 3 m ~ 3 m A B Accès au lac 100 m 10 m Ve~ 8 m/s Vs~ 8 m/s vp vl vp       15 m 9 m 26 m 1ère fosse 2ème fosse Haut fond A B 10 m 100 m Report des points du tracé différentiel : surface du SÉDIMENT        Une première bathymétrie a permis de dresser selon A-B le profil longitudinal du lac, suivant le fond rocheux : on reconnaît 2 “fosses”, l’une à 15 m et l’autre à 26 m, séparées par un haut-fond, à 9 m.     D’une deuxième bathymétrie complétant la précédente, edf a obtenu ce tracé différentiel. La projection sur A-B de ce différentiel coté (1, 2 et 3 m) révèle l’emplacement de la boue, qui était donc déjà localisée dès 1994, principalement à l’abri du courant, le long de la pente de la grande fosse. Dès 1994, EDF AVAIT CARACTÉRISÉ ET LOCALISÉ LA BOUE …
  6. 6. Les relevés de 1994-95 décelaient une situation exceptionnelle : «  Le lac de La Crégut est le premier exemple […] de bathymétrie où l’on obtient un différentiel important entre les sondes 33 et 210 kHz → [cette différence] atteint et dépasse 3 m dans la partie la plus profonde du lac. Ce fait peut être la traduction […] d’une accumulation de sédiments de faible densité et instables dans les zones profondes […]. ddONC L’ONC L’EEXPLOITANTXPLOITANT SSAVAIT.AVAIT. TRADUCTIONTRADUCTION → →→ → (Commentaires edf 1994)
  7. 7. → →→ → [NOUS POURRIONS NOUS PASSER DU FAIT QUE LE LAC DE LA CRÉGUT SOIT UN PREMIER EXEMPLE !] TRADUCTION : “Dans la partie la plus profonde du lac se trouve un sédiment d’une densité (1,2) à peine supérieure à celle de l’eau (1), d’une épaisseur pouvant dépasser 3 mètres.” On aurait pu ajouter, pour maintenir un doute : “des sédiments de densité plus faible pourraient exister à des profondeurs moindres, les mesures actuelles ne permettant pas de les déceler.” et aussi, pour orienter vers des études complémentaires : “des mesures optiques ou une approche visuelle permettraient une détection plus fine.” Alors au lieu d’aller voir de plus près, ce qui est difficile depuis un bureau, on a installé une “DROME”… “La baleine” avalant des couleuvres, juin 2006 “DROME” CELA NE SERT À RIEN dans la situation présente, …mais çà peut calmer les protestataires. « On leur annoncera le prix que çà coûte, qu’on ne peut pas mieux faire… »
  8. 8. Ainsi, vis-à-vis de l’environnement,Ainsi, vis-à-vis de l’environnement, LE BILAN DE CETTE CONCESSIONLE BILAN DE CETTE CONCESSION EST DÉPLORABLEEST DÉPLORABLE Incontestables, les preuves sont là.Incontestables, les preuves sont là.
  9. 9. On nous prieOn nous prie de les regrouper,de les regrouper, de les trier :de les trier : ils ne doivent pasils ne doivent pas nous engloutir …nous engloutir … On doit mêmeOn doit même les valoriser.les valoriser. Déchets triés et regroupés en bennes, près de l’usine d’Auzerette,Déchets triés et regroupés en bennes, près de l’usine d’Auzerette, au cours des travaux de l’été 2009 : ils sont bien en vueau cours des travaux de l’été 2009 : ils sont bien en vue pour que l’on garde en mémoire l’image d’unpour que l’on garde en mémoire l’image d’un industriel respectueux de l’environnement !industriel respectueux de l’environnement ! Pourquoi les stocker dans les retenues, ou comme à La Crégut,Pourquoi les stocker dans les retenues, ou comme à La Crégut, les laisser se déposer chez les voisins ? …les laisser se déposer chez les voisins ? … 29 Août 2009, bord de route à Auzerette / Voussaire29 Août 2009, bord de route à Auzerette / Voussaire Les sédiments sont des déchetsLes sédiments sont des déchets de l’usage industriel de l’eau.de l’usage industriel de l’eau. Leur volume est colossal, comparé au contenu de ces bennes.Leur volume est colossal, comparé au contenu de ces bennes. QuantQuantauxauxdéchetsdéchets ……………… …… alors qu’ils sont valorisables !alors qu’ils sont valorisables !
  10. 10. Au lac de La Crégut, quand la boue a été observée dès 1992, témoignant déjà d’une pollution avancée, nous sommes les seuls à nous en être inquiétés.
  11. 11. Et maintenant qu’on a vuEt maintenant qu’on a vu les anodontes dans une telle densité,les anodontes dans une telle densité, qu’allons nous faire ?qu’allons nous faire ? Que peut-on faire de ces opportunistes ?Que peut-on faire de ces opportunistes ? Continuer de les laisserContinuer de les laisser croître et se multipliercroître et se multiplier ??Trouver des recettes, prévoir de les manger ?Trouver des recettes, prévoir de les manger ?Élever des loutres, pour qu’elles nous en débarrassent ?Élever des loutres, pour qu’elles nous en débarrassent ?Les exporter, pour que des voisins en profitent ?Les exporter, pour que des voisins en profitent ?Les vendre aux aquariophiles ?Les vendre aux aquariophiles ?
  12. 12. Quant à LA BOUE FLOCONNEUSE,Quant à LA BOUE FLOCONNEUSE,ON LA GARDERA EN SOUVENIR ?ON LA GARDERA EN SOUVENIR ? Cela nous permettra de compatir …Cela nous permettra de compatir …
  13. 13. … parce que ce n’est pas fini : on en prévoit, d’autres ouvrages, qui auront, ailleurs, les mêmes effets ! REGARDEZ BIEN CE QUI NOUS (LES) ATTEND…REGARDEZ BIEN CE QUI NOUS (LES) ATTEND…
  14. 14. MONTCINEYRE DORDOGNE DORDOGNE Sumène GRANDE RHUE MADIC DORDOGNE CHAMBON LES ESSARTS CHAUVET LASTIOULES TARENTAINE TARENTAINE Burande VOUSSAIRE JOURNIAC Couze Pavin Tact Rhued’Égliseneuve       PAVIN LA GODIVELLE TACT LA LANDIE Banne d’ordanche 1515 m GUÉRY SANCY 1885 BARBIER 1729 m PAILLARET 1721 m MARÈGES CHAMAROUX 1478 m Tialle Chavanon Dognon  Messeix St Sauves La Bourboule Le Mt Dore Besse Condat ChampsBort Tauves  22 00 00 99 SuezSuez St Bonnet deSt Bonnet de Condat ÉgliseneuÉgliseneu veve d’Entrayd’Entray guesgues St DonatSt Donat edfedf 1,71,7 85 22 00 11 55 µ, µ :: MicrocentralesMicrocentrales µµ µµ µµ 7 Projets7 Projets !! kW µµ LA CRÉGUT 2020 MWMW 4040 120120 8550 !! CrosCros LugardeLugarde ExistantExistant Si l’hydroélectricité représente 15 % de l’électricité produite en France µ µ µ µ Soit 1/ 150 000Soit 1/ 150 000èmeème de la production nationalede la production nationale NOUS SOMMES CERNÉS != 0,1 % de 15 % Ces projets (hors EDF)
  15. 15. DDÉVELOPPEMENTÉVELOPPEMENT DDURABLEURABLE ?? Alors que choisir ? Qui va choisir ? POURTANTPOURTANT n’est-il pas dit, rabâché mêmen’est-il pas dit, rabâché même
  16. 16. DDÉVELOPPEMENTÉVELOPPEMENT DDURABLEURABLEÉÉNERGIE RENOUVELABLENERGIE RENOUVELABLEÉÉNERGIE PROPRENERGIE PROPREOON MÉLANGE TOUT …N MÉLANGE TOUT … À QUOI PENSE DONC L’EXPLOITANT ?À QUOI PENSE DONC L’EXPLOITANT ?AUX “3 V”, comme Jules César :AUX “3 V”, comme Jules César :
  17. 17. VVeni,eni, VVidi,idi, VVici,ici, VVENDREENDRE,, VVENDRE,ENDRE, et encoreet encore VVENDREENDRE,, a déclaré l’exploitant (France inter, années 90) …a déclaré l’exploitant (France inter, années 90) …
  18. 18. (Document edf, années 90) VENDRE MAIS À QUEL PRIX, POUR LE MILIEU NATUREL ?
  19. 19. …… LeLe VVendeurendeur seraitserait VVraiment bien inspiré deraiment bien inspiré de VVENIRENIR VVITEITE VVIDERIDER SESSES POUBELLES.POUBELLES.
  20. 20. CONCLUSION PROVISOIRE
  21. 21. Une équipe de scientifiques qualifiés vient de démontrer que le lac de La Crégut, bijou de notre environnement, est dans un état épouvantable. Pour transmettre à nos enfants ce que nous leur devons, ondoit éliminer les corruptions qui le dénaturent. MAIS, au fait …MAIS, au fait …ON, C’EST QUI ?ON, C’EST QUI ? QUAND ?QUAND ? COMMENT ?COMMENT ?
  22. 22. 2 0 1 22 0 1 2 L’exploitant, averti dès 1992,L’exploitant, averti dès 1992, donc à “mi-mandat”,donc à “mi-mandat”, n’a pas encore trouvé de solution ?n’a pas encore trouvé de solution ? La concession d’exploitation aura duré 42 ansLa concession d’exploitation aura duré 42 ansIl est vrai que nous habitons “une zone à habitat rare” !Il est vrai que nous habitons “une zone à habitat rare” ! (lu à Marchastel dans des arguments d’E U P, pour justifier l’installation de la porcherie)(lu à Marchastel dans des arguments d’E U P, pour justifier l’installation de la porcherie) Bathymétries edf, posant question mais sans suite : 1994,1995 Début des procédures et des recherches de financement : octobre 2003 Bouclage des dossiers administratif et financier : novembre 2005 Prélèvements pour l’étude : avril 2006 à mars 2007 Remise du rapport : juin 2009 Proposition de solutions curatives : 2 . . . ? ÉTUDE DU LAC, LE PLUS TARD POSSIBLE PRODUCTION ET PROFITS SANS LIMITES 1 9 7 01 9 7 0 Aucune réponse aux premières inquiétudes ; Aucune modification des conditions d’exploitation ; Participation limitée de l’exploitant aux frais de l’étude ; Quelques curages, depuis 1997, mais aucun plan de gestion des déchets. EXPLOITATION DU MILIEU NATUREL
  23. 23. 2 . . .2 . . . ———— RestaurationRestauration du milieudu milieu 2 O O 92 O O 9 ———— État des lieuxÉtat des lieux ?? 2 0 0 92 0 0 9 ———— Remise du rapportRemise du rapport Plongées en eaux troublesPlongées en eaux troubles 17 ans17 ans 1 9 9 21 9 9 2 ———— Premières inquiétudesPremières inquiétudes Création de l’associationCréation de l’association
  24. 24. Seules ont été mises en cause iciSeules ont été mises en cause ici lesles CONDITIONS D’EXPLOITATIONCONDITIONS D’EXPLOITATION des ouvrages de la HAUTE-TARENTAINE,des ouvrages de la HAUTE-TARENTAINE, qu’il est indispensable de modifier au plus tôt,qu’il est indispensable de modifier au plus tôt, et certainement bien avant l’échéance de la concession.et certainement bien avant l’échéance de la concession. UNE DERNIÈRE PRÉCISIONUNE DERNIÈRE PRÉCISION ::
  25. 25. LE PLUS grand merci à ÉPIDOR, Établissement Public InterDépartemental de la DORdogne ; au Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne ; aux collectivités publiques, État, Région Auvergne, Départements du Cantal et du Puy de Dôme, à l’Intercommunalité, Maître d’Ouvrage de l’étude; à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand ; à la Commission Biologie du Club arverne de Plongée.
  26. 26. Photographies : Association de sauvegarde du lac de La Crégut, Francis HUMBERT et Commission Biologie du Club arverne de Plongée. Vidéo : Commission biologie du Club arverne de Plongée. Documentation, commentaires et montage : Francis HUMBERT Merci de ne pas reproduire ni diffuser, en l’attente d’autorisations.Merci de ne pas reproduire ni diffuser, en l’attente d’autorisations.
  27. 27. ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DU LAC DE LA CREGUT Mairie - 15270 TREMOUILLE CARTE DE MEMBRE Année 2010CARTE DE MEMBRE Année 2010 M. Mme Nom : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Prénom(s) : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Adresse : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Code postal : _ _ _ _ _ _ Ville : _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ Signature E-mail : @ . (pour l’établissement d’une communication Internet directe avec l’adhérent) MEMBRE SYMPATHISANT  (non cotisant) MEMBRE ADHERENT  cotisation : 5 Euros SOUTIEN ACTIF  Cotisation > 5 Euros Bulletin d'adhésion à retourner au siège social de l'association accompagné du règlement de la cotisation. Comment nous aider ?
  28. 28. Merci pour votre attentionMerci pour votre attention

×