Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Reflexions 1: Opération Confinement

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Module 3 communauté
Module 3 communauté
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 2 Publicité

Reflexions 1: Opération Confinement

Télécharger pour lire hors ligne

Réflexions pour un temps comme celui-ci N°1

Le confinement. Être confiné. Jamais ces termes n'avaient été autant prononcé que ces derniers jours. Il y a quelques semaines, je ne crois pas l'avoir très souvent utilisé dans mes conversations. Aujourd'hui, il n'y a pas une journée qui passe sans que je l'entende et sans que je l'emploie moi-même.

Dans ce temps de confinement, je voudrai juste partager avec vous quelques points sur lesquels je vous invite à réfléchir dans la prière. N'hésitez pas à le partager!

Réflexions pour un temps comme celui-ci N°1

Le confinement. Être confiné. Jamais ces termes n'avaient été autant prononcé que ces derniers jours. Il y a quelques semaines, je ne crois pas l'avoir très souvent utilisé dans mes conversations. Aujourd'hui, il n'y a pas une journée qui passe sans que je l'entende et sans que je l'emploie moi-même.

Dans ce temps de confinement, je voudrai juste partager avec vous quelques points sur lesquels je vous invite à réfléchir dans la prière. N'hésitez pas à le partager!

Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Diaporamas pour vous (20)

Similaire à Reflexions 1: Opération Confinement (20)

Publicité

Plus récents (20)

Publicité

Reflexions 1: Opération Confinement

  1. 1.     Le confinement. Être confiné. Jamais ces termes n'avaient été autant prononcé que ces derniers jours. Il y a quelques semaines, je ne crois pas l'avoir très souvent utilisé dans mes conversations. Aujourd'hui, il n'y a pas une journée qui passe sans que je l'entende et sans que je l'emploie moi-même.      Être confiné consiste à s'enfermer dans un lieu. Dans le cadre de l'épidémie du Covid-19, il s'agit pour chacun de s'enfermer chez lui pour éviter au maximum la propagation du virus. Car, comme nous l'avons compris, le virus ne voyage pas tout seul: nous sommes ses transporteurs, son TCSP en quelque sorte. Moins nous aurons d'interactions sociales, moins le virus se répandra.     Nous vivons donc une situation inédite: tout un pays confiné. Cela ne s'était jamais vu. Même en temps de guerre. Plus d'école. Beaucoup ne travaillent pas. Eglises fermées. Les journées paraissent longues.       En tant que chrétiens, je crois que rien ne se produit par hasard. Il me revient donc en tête ce verset que nous utilisons souvent: "Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu." (Romains 8:28). Alors, oui, cela signifie que Dieu veut dire quelque chose au chrétien que je suis et à la communauté dont je fais partie aujourd'hui. Quel peut être son message? Chacun pourra poursuivre cette réflexion et trouver pour lui- même les réponses ou les attentes de Dieu à son égard.        Je voudrai juste partager avec vous quelques points sur lesquels je vous invite à réfléchir dans la prière:    1. Notre dé nition de l'église. Je crois que ces circonstances doivent nous pousser à une réflexion sur notre définition de l'Eglise. Nos bâtiments d'église sont fermés. Plus de possibilités sous peines d'amendes d'aller rendre un culte communautaire dans nos lieux habituels. Numéro 1, Mars, 2020Numéro 1, Mars, 2020 Réflexions pour un temps comme celui-ciRéflexions pour un temps comme celui-ci Opération Opération ConfinementConfinement     Cette situation élimine-t-elle l'Eglise ? L'Eglise a-t- elle disparue avec le confinement? Lorsque Jésus décrit l'Eglise, il ne parle ni d'un grand nombre, ni de lieux particuliers, ni de bâtiments.       Dans Matthieu 10: 20, Jésus ramène l'Eglise aux plus petits chiffres qui soient: deux ou trois. Pour le Christ, l'Eglise n'est pas une question de nombre. Ce n'est pas la foule qui fait l'Eglise. Jésus va lui-même dire ce qui définit l'Eglise. Il y a premièrement une volonté de rassemblement dans une motivation particulière: se rassembler au nom de Jésus. Jésus est au centre de ce rassemblement, pas le programme. Pas le prédicateur. Et lorsque deux ou trois se réunissent au nom de Jésus, il accepte de manifester sa présence.   Avec la femme Samaritaine, Jésus attire notre attention sur un autre point: la question de lieu. La femme samaritaine amène Jésus sur une controverse concernant le lieu de l'adoration. Les Samaritains disent qu'il fallait le faire sur l'une de leur montagne et les Juifs disaient qu'ils fallait aller à Jérusalem. Jésus va répondre, à sa manière, en renvoyant les deux camps dos à dos. Il les ramène à l'essentiel. En somme,  leur dit-il, l'adoration n'a rien à voir avec des lieux précis. L'adoration a d'abord à voir avec la motivation de cœur de celui qui désire adorer. Et là, Jésus dit: "Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande." (Jean 4: 23).      Aujourd'hui, cette situation doit nous amener à une réflexion profonde sur ce qu'est l'Eglise. L'Eglise n'est pas un bâtiment. Ce n'est pas un lieu particulier. Ce ne sont pas non plus des programmes bien  ficelés  et  qui  par Guy Emyl SAXEMARD
  2. 2. commence et se termine à une heure bien précise. L'Eglise existe dès que deux ou trois se réunissent au nom de Jésus quelque soit le lieu où il se trouve.      Aujourd'hui, avec le contexte du confinement, le nombre d'églises ne se limitent pas aux églises, temples, salles du royaume, tabernacles ou autres. Aujourd'hui, il y a autant d'églises qu'il y a de foyers où leurs membres invoquent le nom de Jésus. Fermez les yeux. Imaginez la scène: si une lumière émanait de chacun de ses foyers-églises, imaginez la lumière qui brille sur le pays Martinique.       Notre vie spirituelle ne tourne pas autour d'un bâtiment ou de programmes, mais autour de Jésus, notre Sauveur, Seigneur et Avocat, dans une relation intime et personelle.       2. Un temps pour nos familles. S'il est un lieu qui subit de pleins fouets les problèmes de notre société, ce sont nos familles. La vie trépidante que nous menons nous laisse peu de temps pour nos familles. Nous avons du mal à trouver et à passer du temps de qualité dans nos familles. Chacun entre et sort vaquant de son côté à ses occupations; laissant peu de temps à une vraie communion et une vraie communication.    Je crois que Dieu désire que, durant ce temps de confinement, nous prenions le temps de nous parler en famille, de communiquer, de remettre en place des temps de prières et de lecture de la Bible en famille, des temps où les parents prennent le temps d'accompagner leurs enfants dans leurs activités scolaires, et même de mettre en place des temps de jeux en famille.       La famille est le thermomètre de la société. Lorsque dans nos foyers, nous mettons Dieu au centre, lorsque dans nos foyers nous invoquons Dieu et que ces valeurs, principes et enseignements sont au centre de nos vies et des relations dans nos foyers, notre Martinique ira beaucoup mieux.      Le troisième et dernier point: Une étude diligente  de la Bible. "Je n'ai pas le temps." Voici une phrase que nous prononçons tous et souvent. Cette épisode de confinement, nous invite à reconsidérer nos priorités et à mettre l'étude de la Parole de Dieu au centre de nos activités.      Voila les trois points que nous pourrions soulever pour le temps troublés dans lequel nous sommes! N'est-ce pas dans un temps comme celui-ci que Dieu nous invite à nous attacher à Lui et non à nos lieux de culte ou programmes d'église? N'est-ce pas dans un temps comme celui-ci que Dieu nous interroge sur l'état spirituel de nos familles? N'est-ce pas dans un temps comme celui-ci que Dieu nous invite à relire la Bible pour nous-mêmes, cette lettre d'amour qu'il nous a envoyé?         Je vous laisse avec ces questions et vous dis à bientôt pour une autre réflexion pour un temps comme celui-ci.  Faites part de vos réflexions à l'adresse suivante: guy.saxemard@live.fr Notre vie spirituelleNotre vie spirituelle ne tourne pas autourne tourne pas autour d'un bâtiment ou ded'un bâtiment ou de programmes, maisprogrammes, mais autour de Jésus,autour de Jésus, notre Sauveur,notre Sauveur, Seigneur et Avocat. Seigneur et Avocat. 

×