2011
SOMMAIRE
1) L’offre touristique à Luxeuil-les-Bains
a) Hébergements..........................................................
1) L’OFFRE TOURISTIQUE
À LUXEUIL-LES-BAINS
a) Hébergements
Selon le Comité Départemental du Tourisme, Luxeuil-les-Bains di...
Au total :
6 hôtels, et 2 résidences, soit 241 chambres,
1 camping,
105 meublés,
et 122 hébergements non marchands*,
Soit ...
c) Animations
Animations de l’Office de Tourisme : journée Zen, thés dansants (environ 850 person-
nes en 2011), lotos (en...
2) LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES
DU TOURISME EN 2011
a) Hôtels et résidences de tourisme
Capacité d’accueil : 241 chambres et ...
La part moyenne de clients étrangers en 2011, correspond à celle du département et de la
région. Cependant, la part des cl...
c) Meublés de tourisme
Évolution du parc :
Les tarifs moyens ont légèrement augmenté en 2011, cela peut s’expliquer par le...
e) Restaurants
* 100% des répondants à l’enquête proposent un menu enfant
** Source enquêtes Dépenses des touristes, 2010,...
f) Récapitulatif de la saison 2011 - Luxeuil-les-Bains
10
2010 2011
Nombre total d'hebergements 236 236
Nombre d'hébergeme...
3) BILAN D’ACTIVITÉ
DE L’OFFICE DE TOURISME
a) Accueil
Fréquentation globale
19 829 visiteurs* accueillis à l’Office de To...
Type de visiteurs
On observe que les visiteurs de passage (locaux et touristes restants moins de 2 nuits à
Luxeuil-les-Bai...
Nombre total de visiteurs sur 2011 (du 14 février au 31 décembre 2011) :
61 638
Ce qui signifie une baisse de 28,28% par r...
Les Franc-comtois représentent 32,2% des visiteurs de l’Office de Tourisme, dont
26,4% de visiteurs Haute-saônois, la part...
Origine des demandes :
1329 demandes de documentation en 2011
+ 5,4% de demandes par rapport à 2010
Les demandes se font t...
b) Boutique
Courant 2011, l’Office de Tourisme propose la vente d’un certain nombre de produits : des
articles souvenirs c...
On observe de fortes ventes en juillet, août et septembre, ce qui prouve qu’il y a une réelle
saisonnalité durant cette pé...
d) Centrale de réservation
Ventes de séjours individuels :
Ces ventes génèrent un chiffre d’affaires de 79 773 € pour 584 ...
Canal d’accès
55% des clients 2011 ont pris connaissance de notre centrale de réservation
via Internet (Site web de la cen...
Les Franc-comtois (+ de 50 %) représentent toujours une part importante des
clients. Les Lorrains constituent désormais 15...
Offre promotionnelle
Chaque année, la centrale de réservation propose une offre promotionnelle séjour
« Cocktail Détente »...
Clientèle Groupes
Les ventes de séjours groupes ont généré 31 dossiers cette année, soit 13 de
plus que l’année dernière, ...
L’origine des clients « séjours groupes » est très diverse (Belgique, Suisse pour les
pays étrangers, Alsace, Lorraine, Fr...
4) BILAN 2011
CHAÎNE THERMALE DU SOLEIL
THERMES DE LUXEUIL-LES-BAINS
a) Structure
L’établissement thermal de Luxeuil-les-B...
Il y a, à partir de juillet, plus de 500 curistes par mois, jusqu’à octobre. Sur ces 4
derniers mois d’ouverture, les Ther...
c) Remise en Forme
La remise en forme concerne toutes les autres prestations proposées par les Thermes les
après-midi (hor...
5) BILAN 2011
JOACASINO LUXEUIL-LES-BAINS
I) GÉNÉRALITÉS : LES CASINOS EN FRANCE
a) État des lieux
• Qu’est-ce qu’un casin...
• La clientèle des casinos
Les casinos attirent toutes les catégories socioprofessionnelles, tous âges confondus.
Répartit...
sionnelles (destinées à l’encadrement) et des certifications de qualification professionnelle (CQP),
diplômes reconnus par...
Loi du 5 janvier 1988, dite « Amendement Chaban Delmas » : l’ouverture de casinos est
autorisée dans des agglomérations to...
entrer dans une salle de jeux, changer une somme en jetons à une caisse puis revenir demander
un chèque en prétextant un g...
place d’un numéro vert national 09 74 75 13 13 (Joueur - Écoute - Infoservice).
Ces mesures sont destinées à prévenir les ...
ces sessions d’après-midi. Les horaires de fermeture des Jeux étaient quant à eux passés de 4h
à 3h le week-end et de 3h à...
L’hôtel est ouvert toute l’année sans période de fermeture. Des soirées étapes, ainsi que
des offres packagées avec des ac...
Pour en savoir plus …
Office de Tourisme de Luxeuil-les-Bains
Tél. : 03.84.40.06.41
Retrouvez le bilan de l’Observatoire d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bilan observatoire-2011

828 vues

Publié le

le bilan du tourisme à Luxeuil les bains en 2011

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Bilan observatoire-2011

  1. 1. 2011
  2. 2. SOMMAIRE 1) L’offre touristique à Luxeuil-les-Bains a) Hébergements.................................................................................................3 b) Activités et structures de loisirs.......................................................................4 c) Animations.......................................................................................................5 2) Les retombées économiques du tourisme à Luxeuil-les-Bains a) Hôtels et résidences de tourisme....................................................................6 b) Camping..........................................................................................................7 c) Meublés...........................................................................................................8 d) Hébergement non marchand...........................................................................8 e) Restaurants.....................................................................................................9 f) Récapitulatif....................................................................................................10 3) Bilan d’activités de l’Office de Tourisme a) Accueil...........................................................................................................11 b) Boutique ........................................................................................................16 c) Visites guidées ..............................................................................................17 d) Centrale de réservation.................................................................................18 4) Bilan 2011- Chaîne Thermale du Soleil Thermes de Luxeuil-les-Bains a) Structure........................................................................................................24 b) Cure...............................................................................................................24 c) Remise en forme ...........................................................................................26 5) Bilan 2011 - Joacasino Luxeuil-les-Bains I) Généralités : les casinos de France...............................................................27 II) Joa Casino—Luxeuil-les-Bains .....................................................................32
  3. 3. 1) L’OFFRE TOURISTIQUE À LUXEUIL-LES-BAINS a) Hébergements Selon le Comité Départemental du Tourisme, Luxeuil-les-Bains dis- pose de la plus grande capacité d’accueil hôtelière, avec Vesoul, préfec- ture du département. Nous possédons aussi le seul camping 4 étoiles en Haute-Saône, et environ 1/3 des meublés de tourisme sont situés dans la ville thermale. Par contre Luxeuil-les-Bains ne compte pas encore de cham- bre d’hôtes. En terme d’hébergement, on estime que Luxeuil-les-Bains dispose de 3 HOTELS Nb d'hôtels Nb de chambres Nb de lits Nb d'hôtels Nb de chambres Nb de lits Hôtels 3* 2 59 116 3 97 201 Hôtels 2* 3 89 182 3 80 176 TOTAL 5 148 298 6 177 377 RESIDENCES DE TOURISME Nb de résidences Nb de chambres Nb de lits Nb de résidences Nb de chambres Nb de lits Résidence de tourisme*** 1 41 79 Résidences de tourisme ECC 2 64 128 2 64 128 TOTAL 3 105 207 2 64 128 En 2010 En 2011 MEUBLES Nb de meublés Nb de lits Nb de meublés Nb de lits Meublés 3* 56 166 49 120 Meublés 2* 32 59 41 91 Meublés 1* 3 9 3 5 Meublés ECC 14 34 12 30 TOTAL 105 268 105 246 dont une RESIDENCE DE MEUBLES Nb de meublés Nb de lits Nb de meublés Nb de lits Résidence de meublés 3* 21 50 21 54 En 2010 En 2011 CAMPING Nb de locations Nb de lits Nb de locations Nb de lits Camping 4* 20 90 20 120 AUTRES HERBERGEMENTS Nb de locations Nb de lits Nb de résidences Nb de lits Hébergements non marchands* 122 610 122 610 Source INSEE En 2010 En 2011
  4. 4. Au total : 6 hôtels, et 2 résidences, soit 241 chambres, 1 camping, 105 meublés, et 122 hébergements non marchands*, Soit 1478 lits touristiques, dont 868 lits touristiques marchands en 2011 (En 2010 : 1473 lits touristiques , dont 863 lits touristiques marchands) * Le nombre de résidences secondaires et de logements occasionnels, déterminé par l’INSEE lors du recense- ment de 2007, est de 206. Ce chiffre comprend les logements utilisés pour les week-ends, les loisirs ou les vacances, y compris les logements meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques, ainsi que les logements occasionnels : logements ou pièces indépendantes utilisés occasionnellement pour des raisons professionnelles (par exemple, un pied-à-terre professionnel d'une personne qui ne rentre qu'en fin de semaine auprès de sa famille). b) Activités et structures de loisirs La ville de Luxeuil-les-Bains est reconnue pour son riche patrimoine historique et architectu- ral, ainsi que pour sa station thermale (Chaîne Thermale du Soleil), mais la ville dispose aussi de nombreuses structures proposant des activités multiples. Sites historiques : La Basilique St Pierre, Maison du Cardinal Jouffroy, Maison François 1er … et l’Abbaye Saint Colomban a accueilli plus de 12 883 visiteurs en 2011 (visites guidées, événements tel que Les Pluralies : environ 2500 personnes, expos concerts, conférences, foire au livres, journée orgue et chants grégoriens, et groupes), ce sont en majorité des adultes (84%). Thermalisme : principal attrait touristique de Luxeuil, avec son patrimoine, la station Chaîne Thermale du Soleil accueille plus de 3500 curistes par an (chiffre en continuelle progres- sion depuis 2002, cf. : Bilan fin d’année 2011 Chaîne Thermale du Soleil), et propose aussi de nombreuses activités de remise en forme (hydrothérapie, massages, soins esthétiques, salle de sport, …) Musées : il y a 3 musées à Luxeuil-les-Bains, le musée de la Tour des Échevins (2256 en 2011), le musée du Combattant : ouvert d’avril à octobre (4000 visiteurs par an), et le Conser- vatoire de la Dentelle. Structures sportives : Stade, complexe sportif, tennis, piscine des 7 chevaux, centre équestre, boulodromes, Golf de Luxeuil Bellevue : 203 membres, 308 licenciés (+4,1%), 2 698 Green-fees … Parc animalier du Banney et circuits pédestres. Visites culturelles : 2598 personnes ont participé aux visites guidées en 2011, nom- breuses visites thématiques en 2011 : Archéo kids, Luxeuil Belle Époque, Visite Nature (enfants et adultes). Activités familiales : Mini golf, base de loisirs, aires de jeux, rallye des gargouilles, … Bien-être : nombreux instituts d’esthétique et de bien-être, salle de sports. Gastronomie : la fabrication du véritable Jambon de Luxeuil-les-Bains Jeux : Casino de Luxeuil (machine à sous et jeux de table) 4
  5. 5. c) Animations Animations de l’Office de Tourisme : journée Zen, thés dansants (environ 850 person- nes en 2011), lotos (environ 400 personnes en 2011), apéro concerts, visites guidées, dégusta- tions, pot d’accueil, conférences zen, … Les marchés de nuit : durant l’été les marchés de nuit créent de vrais moments de convivialité au centre ville de Luxeuil-les-Bains, de nombreux producteurs et artisans participent à ces marchés, et l’on voit de nombreuses familles, des touristes et des curistes, profiter de cet événement (entre 2000 et 4000 personnes par mardi soir) La saison culturelle : des spectacles toute l’année, organisés dans différents lieux culturels de la ville (théâtre, concert, humour, spectacles jeune public,…). Les Pluralies : festival des arts et de la scène, où de nombreux spectacles sont organi- sés (concerts, théâtre, …), avec des artistes locaux et nationaux, environ 6000 billets vendus en 2011. L’Art dans la Rue : plus de 150 artistes exposent dans les rues de Luxeuil, permettant ainsi de faire découvrir à tout public les œuvres, et de mettre l’art à la portée de tous (3500 visi- teurs comptabilisés en 2011). Cette année pour les 25 ans du festival, les visiteurs ont profité d’un spectacle son et lumière aux Thermes (entre 500 et 700 spectateurs). Les Journées du Patrimoine / Festivités historiques : manifestation nationale qui per- met au public de visiter gratuitement les sites historiques de la ville et d’assister à différentes ani- mations sur le thème de l’histoire (ateliers, défilés en costumes, concerts, expositions d’artisans, …). Meeting aérien de la BA 116 : Week-end du 2 et 3 juillet 2011, 40 000 visiteurs sur 2 jours, l’un des plus gros rassemblement aérien de l’Est. 5
  6. 6. 2) LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DU TOURISME EN 2011 a) Hôtels et résidences de tourisme Capacité d’accueil : 241 chambres et 505 lits Le prix pratiqué moyen pour une nuit en 2011 est de 55€ la chambre. Les hôtels et résidences de tourisme comptaient en 2011, 55 employés : 39 CDI, 5 CDD, 4 saisonniers, Et 7 apprentis. On estime que 48 460 nuitées ont été vendues en 2011 par les hôtels et résidences de tourisme, soit plus de 4000 nuitées par mois, malgré un bon taux d’occupation, le nombre de nui- tées a baissé de 12% par rapport à 2010, mais selon l’enquête, tous les hôteliers et les propriétai- res de résidences à Luxeuil-les-Bains concluent que la saison touristique fut meilleure qu’en 2010. Conclusion : en 2011, les hôtels et résidences ont reçu plus de personnes seules, et de séjours individuels (commerciaux, …), que des familles, ou des couples, puisque malgré la baisse du nombre de nuitées, le taux d’occupation est en légère augmentation par rapport à 2010 (+ 1 point). Taux d’occupation moyen : Source INSEE Il y a un « pic » d’occupation des hôtels et résidences de juillet à octobre. Les taux d’occupation sur Luxeuil-les-Bains sont nettement plus importants que la moyenne départementale et régionale sur cette période : 10 points de plus en juillet et août. 6 Hôtels et résidences à Luxeuil-les-Bains 2010 2011 Nombre d'hôtels et résidences 8 8 Nombre de chambres 253 241 Nombre de lits 505 505 Nombre d'hôtels ou résidences labellisés 1 1 Prix moyen pratiqué pour une nuit 54,00 € 55,00 € Nombre d'emplois 63 55 Taux d'occupation moyen 48% 49% Part de clients étrangers n.c. 14% Nuitées estimées 54 980 48 460 JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC Moyenne sur l'année Luxeuil-les-Bains 46,0% 48,5% 39,2% 49,8% 51,6% 58,5% 70,9% 65,9% 74,7% 55,2% 36,3% 36,2% 49% Haute Saône 38,7% 45,9% 46,2% 48,6% 49,9% 59,5% 58,1% 57,5% 60,7% 52,5% 44,5% n.c. 51% Franche Comté 42,5% 47,5% 49,6% 48,8% 52,6% 64,0% 59,2% 56,0% 62,4% 54,3% 51,7% n.c. 54% Taux d'occupation Hôtellerie - Année 2011
  7. 7. La part moyenne de clients étrangers en 2011, correspond à celle du département et de la région. Cependant, la part des clients étrangers à Luxeuil-les-Bains est un peu plus élevée que la moyenne durant les mois d’août et septembre. Le grand nombre d’animations et d’événements proposés pendant ces 2 mois, explique ce phénomène, ainsi que les forts taux d’occupation hôteliers. b) Camping Capacité d’accueil : 20 locations, soit 120 lits et 78 emplacements Le taux d’occupation moyen en Franche Comté pour l’hôtellerie de plein air est de 26,7% (Source CRT) 8 campings 4 étoiles sur la Franche-Comté, seul camping 4* de Haute-Saône 16 950 nuitées en 2011 soit 22% de plus qu’en 2010 (13 927 nuitées) 47% des réservations proviennent d’anciens clients 11,5% de clients étrangers en moyenne sur l’année (4 points de plus qu’en 2010) 7 employés, dont 1 CDI, 6 CDD Le chiffre d’affaires du camping a augmenté de 12% par rapport à 2010 7 JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC Moyenne sur l'année Luxeuil-les-Bains 18,3% 19,7% 8,0% 9,6% 12,4% 15,4% 19,0% 22,8% 23,4% 13,2% 8,3% 12,3% 14% Haute Saône 9,3% 12,0% 10,9% 14,3% 13,7% 16,4% 18,3% 17,5% 20,5% 14,2% 11,3% n.c. 14% Franche Comté 10,0% 10,4% 11,8% 14,2% 13,6% 16,9% 21,6% 18,2% 17,8% 14,3% 9,8% n.c. 14% Part de clients étrangers - Année 2011 JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC Moyenne sur l'année 1% 14% 24% 24% 36% 44% 32% 16% 1% 21% Taux d'occupation Camping - Année 2010 JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC Moyenne sur l'année 2% 2% 6% 13% 26% 21% 48% 34% 36% 11% 4% 2% 22% JANV FEV MARS AVRIL MAI JUIN JUIL AOÛT SEPT OCT NOV DEC Moyenne sur l'année 26% 59% 81% 65% 77% 88% 91% 78% 64% 70% Taux d'occupation Camping - Année 2011 Taux d'occupation Camping hébergements locatifs - Année 2011
  8. 8. c) Meublés de tourisme Évolution du parc : Les tarifs moyens ont légèrement augmenté en 2011, cela peut s’expliquer par les augmen- tations des charges depuis plusieurs années (chauffage, électricité, etc.) Un meublé de tourisme a été loué en moyenne 25 semaines en 2011, (en moyenne 14,3 semaines pour les gîtes de la région Franche-Comté, Source CRT, et 11,54 semaines pour les gîtes de Haute Saône, Source Gîtes de France) Les nuitées estimées ont augmentés d’environ 34% par rapport à 2010. 50% des réservations des meublés proviennent d’anciens clients. 59% des propriétaires de meublés sont satisfaits de la saison 2011 86% des meublés à Luxeuil sont classés 3* ou 2*. d) Hébergement non marchand On estime à environ 122 le nombre de résidences secondaires à Luxeuil-les-Bains. En Franche-Comté, 65,6% des nuitées réalisées proviennent de l’hébergement non mar- chand : hébergement chez un membre de la famille, chez des amis, en résidence secondaire... (Source : CRT, 2010) Soit 163 838 nuitées en 2011 en hébergement non marchand sur Luxeuil-les-Bains. 8 2010 Nb de meublés Nb de lits Part Prix moyen /semaine Prix moyen / 3 semaines Meublés 3* 56 166 53% 226 € 637 € Meublés 2* 32 59 30% 178 € 528 € Meublés 1* 3 9 3% 140 € 360 € Meublés ECC 14 34 13% 218 € 652 € Totaux 105 268 100% 208 € 598 € 2011 Nb de meublés Nb de lits Part Prix moyen /semaine Prix moyen / 3 semaines Meublés 3* 49 120 47% 252 € 691 € Meublés 2* 41 91 39% 195 € 566 € Meublés 1* 3 5 3% 158 € 378 € Meublés ECC 12 30 11% 216 € 625 € Totaux 105 246 100% 223 € 626 € Meublés de tourisme 2010 2011 Nombre de meublés 105 105 Nombre de lits 268 246 Part de meublés classés 87% 89% Nombre de meublés labellisés 23 2 Nombre de nuitées estimées 15 252 20 505
  9. 9. e) Restaurants * 100% des répondants à l’enquête proposent un menu enfant ** Source enquêtes Dépenses des touristes, 2010, CRT Altimax Ce secteur d’activité représente 90 emplois sur Luxeuil: 55 CDI, 15 CDD, 2 contrats saisonniers, 16 apprentis, et 2 autres contrats . Seulement 40% des restaurateurs pensent que la saison touristique 2011 fut meilleure que celle de 2010. On observe que le montant du panier moyen reste stable. On recense 5 restaurants de plus qu’en 2010, il s’agit principalement de restaurants type fast food, restauration rapide (pizzas, plats à emporter, etc.), ou de type « brasserie ». Selon une enquête du CRT, la restauration représentait en 2010 : 19,6% des dépenses des touristes en Franche-Comté (18,2% en hébergement marchand, et 22,1% pour les touristes qui bénéficient d’un hébergement non marchand). (Source : CRT, Altimax 2009-2010) 9 Restaurants à Luxeuil-les-Bains 2010 2011 Nombre de restaurants 16 21 Ticket moyen/pers 17,00 € 17,00 € Nombre d'emplois 84 90 Part des touristes dans la clientèle 33% 34% Part de clients étrangers n.c. 13% Menu enfant* 100% 100% Part dans le budget des touristes** 19,60% n.c.
  10. 10. f) Récapitulatif de la saison 2011 - Luxeuil-les-Bains 10 2010 2011 Nombre total d'hebergements 236 236 Nombre d'hébergements marchands 114 114 Nombre d'hébergements non marchands 122 122 Nombre total de lits touristiques 1 473 1 481 Nombre de lits marchands 863 871 Nombre de lits non marchands 610 610 Nombre total de nuitées 262 997 249 753 Nombre de nuitées marchandes 84 159 85 915 Nombre de nuitées non marchandes 178 838 163 838 Dépenses moyennes des touristes en Haute-Saône par jour et par personne (Source CRT Altimax 2009-2010) 33,30 € 33,30 € Emploi directs caractéristiques du tourisme 281 284 Retombées économiques du tourisme sur le secteur de Luxeuil-les-Bains 8,7 millions 8,3 millions
  11. 11. 3) BILAN D’ACTIVITÉ DE L’OFFICE DE TOURISME a) Accueil Fréquentation globale 19 829 visiteurs* accueillis à l’Office de Tourisme en 2011 Le nombre de visiteurs a augmenté de 9 % par rapport à 2010. La hausse de fréquentation fut importante en début de saison (en moyenne + 21,25% sur les 4 premiers mois), ainsi que durant l’été (+ 10 %) et le mois d’octobre (+ 17%). 11 Total visiteurs 4251 637398 1178 2659 3536 2100 18691741 824 350286 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 4500 janv fev mars avril mai juin juill août sept oct nov déc Année 2011 Année 2010 Année 2009 Année 2008
  12. 12. Type de visiteurs On observe que les visiteurs de passage (locaux et touristes restants moins de 2 nuits à Luxeuil-les-Bains) sont quasiment en constante progression depuis 2007. La part de vacanciers (touristes restant + de 2 nuits à Luxeuil-les-Bains) a plus que doublé par rapport à 2010 et 2009. On peut l’expliquer par un engouement pour le tourisme à Luxeuil-les-Bains, par un repositionnement de la station au niveau du tourisme culturel, mais aus- si par des événements tel que le meeting aérien par exemple. Fréquentation du site web de l’OT NB: Suite à un changement d’opérateur, de méthode de calcul et d’analyse, ces chif- fres sont à relativiser par rapport aux chiffres des années précédentes. 12 Fréquentation par type de visiteurs 1263211628 6986 9515 12829 4985 55385426 5343 5477 1018 1980 1091 2212951 0 2000 4000 6000 8000 10000 12000 14000 20112010200920082007 Nombre de visiteurs Visiteurs de passage Curistes et clients remise en forme Vacanciers Fréquentation mensuelle du site internet www.luxeuil.fr 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 14 000 Janvier Février M ars Avril M ai Juin Juillet AoûtSeptem bre O ctobreNovem breDécem bre Nombre de visites 2008 2009 2010 2011
  13. 13. Nombre total de visiteurs sur 2011 (du 14 février au 31 décembre 2011) : 61 638 Ce qui signifie une baisse de 28,28% par rapport au nombre total de l’année 2010 (85 945 visiteurs), avec une moyenne journalière de visiteurs : 183 visiteurs / jour (234 en 2010). En revanche le nombre de pages vues a été multiplié par 3, soit 1 256 062 de pages visitées en 2011 (+207% par rapport à 2010). Les pays les plus actifs sur le site (par ordre d'importance) sont la France, la Suisse, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Belgique. Les pages les plus fréquentées : -Page d'accueil -Hébergement -l'Agenda -Thermalisme -Loisirs -Visites guidées Les documents les plus téléchargés : les guide de l'OT dont le guide séjours 2011, le programme cinéma et les dépliants des manifestations Depuis la mise en place des visites audio guidées le 6 mai 2011, sur le site se sont téléchargées 3004 fois les fichiers mp3 des balades audio de l’Office de Tourisme, en plus des 136 visites audio guidées vendues à l’accueil. Site web version mobile : m.luxeuil.fr Nombre total de visiteurs sur 2011 (du 14 juin au 31 décembre 2011) : 1128 visiteurs uniques 1539 visites (26,71% de nos visiteurs sont venus plusieurs fois : fidélité) Temps moyen de visites : 2 min 21 Nombre de pages vues : 4 606 Pays le plus actif sur le site : France Pages les plus fréquentées : -Page d'accueil -Balade audio -Patrimoine -Loisirs -Thermalisme-remise en forme Balade audio : les fichiers mp3 des balades audio ont été téléchargés 744 fois En tête : les fouilles archéologiques (208 fois), la tour des échevins (145), et de l'établissement thermal (88). Origine des visiteurs à l’accueil: 13
  14. 14. Les Franc-comtois représentent 32,2% des visiteurs de l’Office de Tourisme, dont 26,4% de visiteurs Haute-saônois, la part des franc-comtois est nettement inférieure à celle de 2010 (47,6%). Près de 7,6% viennent de la Lorraine, 6% de la région parisienne, et 5,8% d’Al- sace. 13,6 % des visiteurs en 2011, sont étrangers. Ce sont en majorité des touristes du Benelux, d’Allemagne, de Suisse et du Royaume-Uni. Cette part est moins importante qu’en 2010 (18,6% des visiteurs étaient étrangers). 14 Origine des visiteurs 2010 2011 Franche-Comté 47,6% 32,2% Lorraine 9,0% 7,6% Ile de France 7,8% 6,0% Alsace 7,3% 5,8% Autres régions 16,0% 34,8% Pays étrangers 12,3% 13,6% Visiteurs étrangers 647 306 158 336352 904 464 164175 297 392 734 0 100 200 300 400 500 600 700 800 900 1000 Pays Bas Allemagne Belgique Suisse Grande Bretagne Autres pays 2011 2010
  15. 15. Origine des demandes : 1329 demandes de documentation en 2011 + 5,4% de demandes par rapport à 2010 Les demandes se font toujours en majorité par téléphone (55% des demandes), et par mail (38% des demandes, soit 33% de demandes par e-mail en plus par rapport à 2010). 15 Evolution globale des demandes de documentations 1329 83 87 731 504 21 18 17 1373 1260 2136 2020 1614 390 191 115 95 776 1141 1112 960 763 504 380 522 584 699 9 11 70 500 1000 1500 2000 2500 3000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Total Courrier Téléphone Email Fax
  16. 16. b) Boutique Courant 2011, l’Office de Tourisme propose la vente d’un certain nombre de produits : des articles souvenirs comme des tee-shirts, des mugs, cartes postales, serviettes, savons, …, de la librairie (guide du Patrimoine, topo guides, cartes IGN, …), et autres articles divers (cartes de pê- che, CD, jetons camping-car, marques pages, …). Pour ce faire, l’Office du Tourisme a fait l’ac- quisition d’un logiciel de caisse, qui a permis de simplifier les procédures de vente à l’accueil pour la boutique, mais aussi pour les animations (vente des visites guidées, conférences, modelages, loto, boissons et alimentation durant les thés dansants, …). Désormais, toutes les ventes sont gérées via ce logiciel (sauf les ventes de la centrale de réservation), et permettent d’obtenir un certain nombre de statistiques sur les ventes, et d’en tirer d’autres informations (par exemple sur la fréquentation de l’Office de Tourisme, les familles de produits les mieux vendues, …). Les ventes de la boutique et des animations représentent près de 26 000€ de chiffre d’af- faires en 2011. La boutique dispose pour la première année d’un ficher de 297 clients. Les ventes se font le plus souvent les mardis, mercredis, et samedis, ce sont les jours où il y a très souvent le plus d’animations. Top des ventes en 2011 : 16 Top des ventes par famille de produits 0 2 000 4 000 6 000 8 000 10 000 12 000 14 000 16 000 18 000 ANIMATION LIBRAIRIE TEXTILE DIVERS SOUVENIRS CA Net TTC Top des ventes 2011 CA Net TTC Part du CA MARCHÉS DE NUIT 5 684 € 21,9% GUIDE PATRIMOINE 4 964 € 19,1% BUVETTE 2 621 € 10,1% VISITES GUIDÉES 1 961 € 7,6% LOTO 1 959 € 7,6% TEE SHIRTS 1 373 € 5,3% CARTES IGN 902 € 3,5%
  17. 17. On observe de fortes ventes en juillet, août et septembre, ce qui prouve qu’il y a une réelle saisonnalité durant cette période, en terme de fréquentation, et d’animations. NB : La mise en place de la boutique a commencé en février 2011, mais elle ne fut entière- ment opérationnelle qu’à partir de juillet 2011 (délai de commande des produits, réception des marchandises, etc.) c) Visites guidées En 2011, l’Office de Tourisme a proposé de nouvelles thématiques de visites : des visites « Grand Public » proposées dans les animations comme la visite « Belle Epoque » et balade dans la forêt du Banney, mais aussi des visites destinées aux enfants et aux groupes scolaires : Archéokids, le Rallye des Gargouilles, « Sur un arbre perché ». Ces visites guidées ont remporté un franc succès, puisque les visites guidées ont presque doublé en terme de nombre de groupes et de chiffres d’affaires, et le nombre de participants (enfants et adultes confondus) a augmenté de + de 50%. Les visites Archéokids représentent 36% du CA, cette visite a été lancée cette année et nous permet de toucher une nouvelle clien- tèle. 17 Ventes par mois 0 1 000 2 000 3 000 4 000 5 000 6 000 7 000 8 000 9 000 10 000 Février M ars Avril M ai Juin Juillet Août Septem breO ctobreNovem bre Décem bre Montant en € CA Catégorie de visites Nombre de groupes Nombre de visiteurs CA Nombre de groupes Nombre de visiteurs CA Visites groupes (Patrimoine Luxovien) 37 1272 1 663,70 € 54 1583 2 654,80 € Archéo Kids (Groupes scolaires) 25 585 2 640,00 € Visites thématiques (Groupes constitués d'individuels) 21 429 1 601,00 € 29 430 1 962,00 € Patrimoine et gourmandises 11 156 936,00 € Luxeuil d'hier et d'aujourdhui 17 384 1 466,00 € 4 125 494,00 € Belle époque 3 44 173,00 € Rallye des Gargouilles 4 45 135,00 € 5 39 113,00 € Balade à la forêt du Banney 5 56 224,00 € Sur un arbre perché 1 10 22,00 € TOTAL 58 1701 3 264,70 € 108 2598 7 256,80 € 2010 2011
  18. 18. d) Centrale de réservation Ventes de séjours individuels : Ces ventes génèrent un chiffre d’affaires de 79 773 € pour 584 nuitées (+ 5,8% par rapport à 2010) et représentent 639 personnes (+ 10,7%). Le montant moyen d’un contrat en 2011 s’élève à 237 € (6,3% de moins qu’en 2010), soit un budget d’environ 125 € par personne. Pour 2011, la vente de séjours pour les individuels qui viennent en grande majorité en duo (couple, mère et fille…) ou en- tre amis représente 337 contrats dont 141 en « formule -24 H » et 196 contrats « séjour + 24H » incluant une à neuf nuitées par sé- jour. 66% du chiffre d’affaires est généré par la vente de courts sé- jours (1 jour/ 1 nuit) et des forfaits « journée » (sans nuitées), contre 60 % en 2010. On observe donc une hausse des ventes en « courts séjours ». On observe une hausse de 5,2 % par rapport au chiffre d’affaires de 2010, en terme de ventes de séjours individuels, et de 12% pour le nombre de dossiers. La vente de séjours « cadeaux de Noël » effectuée en fin d’année 2011 représente 43 dossiers pour un CA TTC de 9357 € qui sera sur le bilan 2012. 18 Répartition par durée du séjour en 2010 Nombre de Dossiers Nombre de Pers. Nombre de nuitées CA TTC Forfaits 1 jour 124 223 0 16 409,56 € Forfaits 1 à 2 jours/1 nuit 119 248 248 28 876,2 € Forfaits 2 à 3 jours/2 nuits 32 67 132 13 610,6 € Forfaits 3 à 4jours/3 Nuits ou plus 19 35 172 14 905 € Forfaits 2010 reportés en 2011 (acompte ou solde réglé) 5 6 1 984,64 € TOTAUX 299 579 552 75786 € Répartition par durée du séjour 2011 Nombre de Dossiers Nombre Pers. Nombre de nuitées CA TTC Forfaits 1 jour 141 234 0 20 358 € Forfaits 1 à 2 jours/1 nuit 136 294 296 32 137 € Forfaits 2 à 3 jours/2 nuits 36 73 146 15 877 € Forfaits 3 à 4jours/3 Nuits ou plus 14 24 136 9 604 € Forfaits 2011 reportés en 2012 (acompte ou solde réglé) 10 14 6 1 797 € TOTAUX 337 639 584 79 773 €
  19. 19. Canal d’accès 55% des clients 2011 ont pris connaissance de notre centrale de réservation via Internet (Site web de la centrale, et de l’Office de tourisme, recherche sur Google,…). Le « Bouche à oreille » et les anciens clients représentent 19% des clients, ce qui in- dique que les clients sont satisfaits de leur séjour, reviennent régulièrement et en parlent autour d’eux. 2,9% des réservations (contacts qualifiés avec contrats de réservation) proviennent d’un contact lors d’un salon. Le nombre de dossiers provenant d’un contact salon a triplé en un an. Pour autant, d’autres réservations émanent des salons mais ne sont pas identifiées, puisque les clients vus sur les salons, peuvent réserver par la suite soit sur Internet ou par téléphone, après avoir pris connaissance de notre catalogue de séjours. De plus, lors de ces salons, des fi- ches contact sont créées sur place pour enrichir notre base de données et l’utiliser pour les en- vois du catalogue par courrier et e-mailings. Origine géographique des clients 19 Canal d'accès Nombre de dossiers en 2011 Nombre de dossiers en 2010 Internet 190 190 Anciens clients 33 31 Bouche à oreille 30 24 Catalogue de séjours 29 12 CE 17 11 Accueil 12 16 Campagne d'affichage/mailing client 10 10 Salons 10 3 Chaîne Thermale du Soleil 4 2 Destination 70 2 TOTAUX 337 299 Origine des demandes par régions Nombre de dossiers en 2011 Nombre de dossiers en 2010 Franche Comté 192 157 Lorraine 52 20 Alsace 43 56 Bourgogne 13 5 Champagne 7 19 Région parisienne 7 14 Autres départements 18 20 Suisse 3 5 Belgique 2 2 Autres pays 0 1 TOTAUX 337 299
  20. 20. Les Franc-comtois (+ de 50 %) représentent toujours une part importante des clients. Les Lorrains constituent désormais 15,4% des réservations, contre 6,7% en 2010. Cette augmentation de la clientèle Lorraine est due aux campagnes d’affichages réali- sées en début d’année 2011, dans des grandes villes comme Épinal et Remiremont, ainsi que la présence de l’Office de Tourisme sur les Salon CE Nancy et Salon du Bien-être à Metz. La Franche-Comté représente 47% du chiffre d’affaires annuel, le département du Haut-Rhin (68), représente à lui seul 13% du montant total des ventes, Les clients de Haute-Saône vont se diriger vers des forfaits à la journée, de part leur proximité des Thermes, et de ce fait, les montants des dossiers sont moins importants. En revan- che, les clients venant du Doubs, du Haut-Rhin ou de Meurthe et Moselle, vont privilégier une for- mule avec nuitée, ce qui nécessite un budget plus important. 20 Origine des clients 2011 57% 15% 13% 4% 2% 2% 1% 5% 1% Franche Comté Lorraine Alsace Bourgogne Champagne Région parisienne Autres départements Suisse Belgique Répartition du CA par origine des clients 24,00% 13,00% 5,00% 37,00% 12,00% 10,00% Doubs Haut-Rhin Haute-Saône Territoire de Belfort Meurthe et Moselle Autre
  21. 21. Offre promotionnelle Chaque année, la centrale de réservation propose une offre promotionnelle séjour « Cocktail Détente », dont les tarifs sont déterminés avec les partenaires de la centrale. Cette of- fre a été mise en vente une première fois en juin, et une seconde fois en septembre. Ceci pour relancer les ventes de la centrale, et permettre aux clients de classe moyenne de profiter d’une étape « détente » à moindre frais : le montant du séjour a légèrement augmenté cette année, et a passé la barre des 100€/pers, soit 105€/pers en 2011. Évolution des ventes de séjours « Cocktail détente » En 2011, les ventes de séjours « Cocktail Détente » ont augmenté de 11% en terme de chiffre d’affaires, malgré 2 dossiers en moins par rapport à 2010. Cette augmentation s’explique en partie par la hausse du prix du forfait (5€ de plus/ pers), et par le fait que les clients profitent de ce tarif avantageux pour réserver des soins en insti- tut, ou une nuit supplémentaire, ce qui augmente le montant du dossier. Ainsi, le montant moyen d’un contrat pour un séjour Cocktail détente s’élève à 287€, soit environ 138,50€/pers. Nombre de dossiers Nombre de personnes CA Campagne 2006 61 139 14 407 € Campagne 2007 43 87 9 152 € Campagne 2008 76 205 21 233 € Campagne 2009 55 115 12 585 € Campagne 2010 53 95 13 224 € Campagne 2011 51 106 14 684 € 21 Evolution du CA -Offre promotionnelle 14 684 €13 224 €14 407 € 9 152 € 21 233 € 12 585 € - € 5 000 € 10 000 € 15 000 € 20 000 € 25 000 € C am pagne 2006C am pagne 2007C am pagne 2008C am pagne 2009C am pagne 2010C am pagne 2011 CA
  22. 22. Clientèle Groupes Les ventes de séjours groupes ont généré 31 dossiers cette année, soit 13 de plus que l’année dernière, et ce qui représente 146 personnes de plus. Les Escales culturelles d’1 journée ont doublé en terme de contrats. On constate qu’il y a par contre une réelle déperdition en terme de nuitées en 2011. Le marché évolue et change, la clientèle seniors active va plutôt choisir des séjours à thème (ateliers, …) en petits groupes (maximum 20 personnes), d’où l’intérêt de proposer un nouveau type de produits en 2012. En revanche, il y a une baisse de 11,9% du chiffre d’affaires global. Cette baisse est relative, dans la mesure où il y a eu plus de dossiers, particulièrement pour des « Escale culturelles » d’une journée. Cette baisse est due au manque de 2 dossiers importants (1 groupes d’autocaristes en 2010). Il y a une augmentation du chiffre d’affaires des séjours sportifs de 14,3%, mais une baisse en terme de bénéfice (due à une faible marge), néanmoins les séjours sportifs apportent une certaine notoriété à la station. 22 Répartition par durée du séjour en 2010 Nombre de dossiers Nombre de Personnes Nombre de nuitées CA TTC Forfait "Escale Culturelle" 1 jour 7 244 0 5 680 € Forfait 1 jour/1 nuit 4 190 190 18 271 € Forfait 6 jours/6 nuits 1 27 162 12 135 € Séjours sportifs 6 137 764 45 475 € TOTAUX 18 598 1116 81 561 € Répartition par durée du séjour en 2011 Nombre de dossiers Nombre de Personnes Nombre de nuitées CA TTC Forfait "Escale Culturelle" 1 jour 14 362 0 12 783 € Forfait 1 jour/1 nuit 2 31 31 1 997 € Forfait à la carte 1 27 82 5 091 € Séjours sportifs 14 324 927 51 976 € TOTAUX 31 744 1040 71 847 € Répartition du CA séjours groupes en 2011 18% 3% 7% 72% Forfait "Escale Culturelle" 1 jour Forfait 1 jour/1 nuit Forfait à la carte Séjours sportifs
  23. 23. L’origine des clients « séjours groupes » est très diverse (Belgique, Suisse pour les pays étrangers, Alsace, Lorraine, Franche-Comté et quelques autres départements). La vente de séjours « stage d’entraînement sportif » se réalise en partenariat avec le service des sports de la ville de Luxeuil-Les-Bains. Évolution des ventes En 2011, il y a une baisse globale du chiffre d’affaires de -3,6% par rapport à 2010, malgré la hausse du chiffre d’affaires des séjours individuels (+5,3%), cela n’a pas compensé la baisse du chiffre d’affaires « groupes » (-11,9% ). Cette baisse est due au manque de deux « gros dossiers » dont la centrale avait bénéficié en 2010. Il serait donc plus judicieux et plus sûr, à l’avenir, de miser sur un grand nombre de « petits dossiers » en terme de groupes, et de développer les réser- vations de type « Escales culturelles » d’1 journée. La hausse du chiffre d’affaires des séjours individuels s’explique par les opérations de communication réalisées en 2011 (panneau 4 par 3, salons, …) Evolution du chiffre d'affaires 94 418 46 316 79 773 75 786 90 266 50 278 42 834 30 650 10 8935 006 71 847 81 561 58 899 42 001 31 681 19 309 17 989 7 286 151 620 157 347 140 734 12 292 28 883 49 959 149 165 92 278 74 515 0 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 120 000 140 000 160 000 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Séjours individuels Séjours groupes Total CA +5,3% - 11,9% - 3,6% 23
  24. 24. 4) BILAN 2011 CHAÎNE THERMALE DU SOLEIL THERMES DE LUXEUIL-LES-BAINS a) Structure L’établissement thermal de Luxeuil-les-Bains représente l’un des principaux attraits touristi- ques de la ville. C’est l’un des plus anciens établissements thermaux de France (construit au XVIIIème siècle), il est géré par la Chaîne Thermale du Soleil depuis 2002 et sous la direction de Mr Eric Chavane depuis 2007. Comme prévu, en 2011 le couloir de marche a été réalisé. Capacité d’accueil : environ 450 curistes par jour. Les Thermes reçoivent désormais plus de 3 500 curistes par an. En saison, les Thermes comptent 50 employés, soit 11% de plus qu’en 2010, et il est prévu 3 emplois supplémentaires minimum pour 2012. En 2011, le bilan de la saison thermale reste très positif malgré les orages et inondations du mois de juin, qui ont provoqué d’importants dégâts matériels dans l’établissement thermal. b) Cure Les Thermes ont accueilli en 2011, 3 589 curistes (contre 3276 en 2010) dont 715 curistes en service premier (+6,56%) et 2874 en service standard (+10,33%), soit une augmentation totale de 9,5% en terme de nombre de curistes, et de 9,80% en terme de chiffres d’affaires (pour les cures), ce qui n’est pas négligeable. A savoir que les cures représentent 85% du chiffre d’affaires global de l’établissement thermal luxovien. Source : Chaîne Thermale du Soleil - Thermes de Luxeuil-les-Bains 24 Evolution de la fréquentation des curistes 1994 - 2011 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 4000 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Nombre de curistes
  25. 25. Il y a, à partir de juillet, plus de 500 curistes par mois, jusqu’à octobre. Sur ces 4 derniers mois d’ouverture, les Thermes de Luxeuil-les-Bains accueillent 60% des curis- tes. Il y a 106 curistes de plus au mois d’octobre par rapport à 2010 Source : Chaîne Thermale du Soleil - Thermes de Luxeuil-les-Bains La grande majorité des curistes à Luxeuil-les-Bains est âgée de 61 à 80 ans, avec une forte part de personnes entre 61 et 70 ans (40% en 2011). Source : Chaîne Thermale du Soleil - Thermes de Luxeuil-les-Bains On observe une constante augmentation de la part et du nombre de clients âgés de 61 à 80 ans, dans les cures thermales sur Luxeuil-les-Bains. En effet, actuellement, les curistes âgés de 61 à 70 ans représentent 40% des curistes accueillis, contre 33% en 2006, de même pour les « 71 à 80 ans », qui représentent désormais 31% des curistes, contre 24% en 2006. La part de moins de 60 ans, a plutôt tendance à diminuer : 30% en 2011, contre 42% en 2006. En ce qui concerne l’origine géographique des curistes, 41,35% sont franc-comtois (locaux : environ 18% et régionaux assimilables au nationaux (avec hébergement) : 23,35%), 11,9% viennent de Lorraine et 11,34% d’Alsace (soit 1 point de plus par rapport à 2010), ces 3 régions représentent presque les 2/3 du nombre total de curistes en 2011 comme en 2010. 25 Fréquentation des curistes par mois de 2009 à 2011 294 213 482 412 528 522 609 529 0 100 200 300 400 500 600 700 Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Nombre de curistes Nb de curistes en 2009 Nb de curistes en 2010 Nb de curistes en 2011 Part des curistes par tranche d'âge 2006 - 2011 8% 22% 40% 31% 15% 27% 33% 24% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Années < à 50 ans 51 à 60 ans 61 à 70 ans 71 à 80 ans
  26. 26. c) Remise en Forme La remise en forme concerne toutes les autres prestations proposées par les Thermes les après-midi (hors cures) : les entrées piscine, les soins esthétiques, les modelages, les séances d’aquagym, la boutique, les forfaits de soins… Cette activité représente 15% du chiffre d’affaires de la station thermale en 2011. Le nombre total de clients remise en forme s’élève à 30 665, soit 12% de plus qu’en 2010, dont 25 000 entrées à l’espace détente, et 1 969 entrées forfaitistes. Le chiffre d’affaires pour les activités non thermales (piscine, esthétique, modelages, aqua- gym et boutique) a progressé de 11% par rapport à 2010. En 2012, l’établissement thermal sera ouvert jusqu’au 24 novembre, soit 2 semaines sup- plémentaires. Luxeuil-les-Bains redevient une Station dont « on parle » dans le milieu du Therma- lisme. 26
  27. 27. 5) BILAN 2011 JOACASINO LUXEUIL-LES-BAINS I) GÉNÉRALITÉS : LES CASINOS EN FRANCE a) État des lieux • Qu’est-ce qu’un casino ? Un casino est, en vertu de la loi « un établissement comportant trois activités distinc- tes, le spectacle, la restauration et le jeu sous une même direction sans qu’aucune d’elles puisse être affermée» (Art. 1, arrêté du 14 mai 2007). Délégataires de service, les casinos constituent de véritables complexes de loisirs autour du jeu : des spectacles de qualité, diverses animations culturelles, récréatives, sportives, artistiques et des restaurants souvent gastronomiques parfois étoilés. Les casinos proposent, comme toutes les entreprises de loisirs, du temps de divertissement, un espace de rencontre et d’animation qui n’attire pas seulement les joueurs. Ce sont des établissements souvent d’une grande richesse architecturale datant pour la plupart du 19ème siècle ouverts à un large public, tout au long de l’année, sept jours sur sept, à des horaires où les autres loisirs sont souvent fermés. • L’implantation des casinos Historiquement, seules les stations balnéaires, thermales ou climatiques pouvaient accueillir un casino (Loi de 1907). Depuis 1988, la législation a étendu la possibilité d’ouvrir un casino aux aggloméra- tions touristiques de plus de 500 000 habitants, sous certaines conditions très limitatives : ces métropoles doivent avoir en charge un budget culturel conséquent. 196 casinos fonctionnent actuellement en France et dans les départements d’outre- mer. La répartition des casinos sur le territoire français reste hétérogène : les effets de la loi ont eu pour conséquence une très large implantation des casinos le long du littoral, dans les stations touristiques ou villes d’eau. De ce fait, on observe une concentration des casinos dans 61 départements sur 95, les 34 autres en étant totalement dépourvus. • Les jeux de casinos Les jeux pouvant être pratiqués dans les casinos sont, soit des jeux de table (jeux de cartes ou jeux à base de roulette), soit des machines à sous. Différents jeux pratiqués et leurs dates d’autorisation . Boule (anciennement petits chevaux) 1907 . Roulette française, 30/40 1933 . Black jack, roulette américaine, craps 1969 . Machines à sous, roulette anglaise, punto banco 1987 . Stud poker 1998 . Texas hold’em poker, hold’em poker, roulette anglaise électronique 2007 Un casino ne peut exploiter uniquement les machines à sous : il est tenu, par les dispositions de la réglementation des jeux, d’offrir à sa clientèle un ou plusieurs jeux de table. On recense actuellement plus de 23 148 machines à sous dans l’ensemble des casinos français. 27
  28. 28. • La clientèle des casinos Les casinos attirent toutes les catégories socioprofessionnelles, tous âges confondus. Répartition socioprofessionnelle des joueurs français : Agriculteurs 1% Artisans commerçants 4% Ouvriers 5% Ménagère 5% Étudiants 9% Ouvriers qualifiés 9% Chômeurs 10% Cadres sup. et prof. libérales 12% Profession intermédiaire 12% Retraités 13% Employés 20% • Les groupes de casinos La répartition du produit brut total des jeux se présente de la manière suivante : 4 groupes de casinos (Groupe Lucien Barrière, Partouche, Tranchant et Joa Groupe), représen- tent 75,83 % du produit brut des jeux, 7 groupes de dimension plus modestes, 12,15 % et une trentaine d’indépendants, 12,02 %. b) Les enjeux économiques • Les emplois Les casinos constituent souvent le principal employeur de la localité dans lesquelles ils sont implantés. Le casino est un véritable partenaire social de sa commune. En effet, les entreprises de casinos emploient près de 17 000 personnes (moins de 10 000 pour les jeux, et plus de 7 000 pour les autres activités hors jeux). Le plus souvent, ces emplois ont été créés dans des zones géographiques où il n’y avait pas de possibilité de trouver du travail. Si l’on globalise l’ensemble des emplois indirects (30 000) créés dans la région, liés à l’activité des casinos, le secteur supporte près de 50 000 emplois. A titre indicatif, parallèlement, la FRANÇAISE DES JEUX n’emploie que 930 person- nes, une part importante de l’activité étant assurée par les gérants des points de vente (tabacs, bars, diffuseurs de presse …) répartis en France. Les différents effectifs des casinos, répartis par secteurs d’activités Il s’agit, pour la majorité des emplois créés, d’une population jeune, souvent non qua- lifiée à l’embauche, (tranche d’âges comprise entre 20/35 ans) assurant au secteur un réel dyna- misme. Depuis ces dernières années, on observe une certaine évolution de la parité homme/femme, mais la majorité des emplois (60 %) est encore occupée par des hommes. Il faut préciser que les femmes ne sont autorisées à occuper des emplois dans les salles de jeux (autres que secrétaires aux entrées), que depuis 1984 ! La première femme crou- pière est apparue au casino de Ouistreham en juillet 1984. L’ensemble des métiers très spécialisés que l’on trouve dans les casinos relatifs aux jeux (croupier, technicien machines à sous, contrôle vidéo surveillance, contrôleur aux entrées ….) à la restauration (cuisinier, serveur …), à l’animation-spectacle (musicien, régisseur,...) et à la gestion administrative (comptable, commercial, marketing) – est couvert par une même conven- tion collective nationale. En ce qui concerne l’activité jeux, la profession a mis en place des licences profes- 28
  29. 29. sionnelles (destinées à l’encadrement) et des certifications de qualification professionnelle (CQP), diplômes reconnus par la branche, destinées aux nouveaux entrants ou aux autres salariés pour une validation des compétences professionnelles (VAE). • Les retombées économiques locales et régionales Les casinos sont des acteurs économiques majeurs et des partenaires économiques fondamentaux pour les communes dans lesquelles ils sont implantés. Ils contribuent au dévelop- pement économique, culturel et touristique de celles-ci. _ Développement économique. Ils soutiennent les communes au travers des prélève- ments substantiels prévus au cahier des charges. De même, les investissements parfois très im- portants qu’ils réalisent, jouent un rôle économique notable. Les casinos, évoluant dans un sec- teur porteur et actif (le tourisme, la détente et la distraction) favorisent et multiplient les retombées économiques également dans les régions, générant de fortes recettes fiscales. Ils sont très souvent le premier contribuable de leurs communes d’accueil. (Exemples : l’apport du casino de Deauville représente 30% du budget de la commune et, pour une commune plus modeste comme Barbazan, 80%) _ Développement culturel. Ils participent financièrement à une multitude de spectacles et d’animation répondant aux attentes variées d’un large public régional. De nombreux casinos installés dans des stations réputées participent au financement des événements majeurs pour leur région, tels que le Festival du Film Américain de Deauville, les Francofolies de la Rochelle, le Festival d’Art lyrique d’Aix en Provence, le festival de musique classique à Evian… Ajoutons, qu’ils sont souvent le seul lieu d’animation de leur commune, tout au long de l’année. _ Développement touristique. En multipliant ces initiatives, les casinos participent lar- gement à l’essor touristique de leurs communes. Ils engendrent toute une synergie économique et touristique (infrastructures pour l’organisation de congrès, installations sportives, équipements de détente, etc. …). De même, un casino peut verser plusieurs dizaines de milliers d’euros par an à la commune afin de financer les travaux d’embellissement des abords du casino, par le biais des « prélèvements à employer ». Un casino peut apporter un supplément d’attraction à une destination touristi- que. c) Encadrement législatif Au fil des années, une succession de textes divers se sont superposés, sans parler d’une jurisprudence abondante. Les casinos sont des entreprises très strictement encadrées. Principales dates clés marquant la législation relative à l’exploitation des casinos Code Pénal, art. 410 : les jeux d’argent sont prohibés. Loi 15 juin 1907 : définit les dérogations à cette interdiction, en permettant l’exploitation des casinos dans des stations classées balnéaires, thermales ou climatiques. Dans l’année qui suit, près de 130 casinos et cercles de jeux voient le jour. Loi 31 mars 1931 : autorise les stations thermales situées à moins de 100 km de Paris (Enghien les Bains) à ouvrir un casino, à condition qu’il ne propose pas de jeu de boule ou assi- milés. Décret du 22 décembre 1959 et Arrêté du 23 décembre 1959 : définissent la réglementation des jeux dans les casinos. Loi du 12 juillet 1983 : les machines à sous sont prohibées. Loi du 5 mai 1987 : les machines à sous sont autorisées dans les casinos exclusivement, par dérogation à la loi précédente. 29
  30. 30. Loi du 5 janvier 1988, dite « Amendement Chaban Delmas » : l’ouverture de casinos est autorisée dans des agglomérations touristiques de plus de 500 000 habitants, sous certaines conditions et après accord du Ministère de l’Intérieur. Loi du 29 janvier 1993, « Loi Sapin » : relative à la prévention de la corruption et à la trans- parence de la vie économique et des procédures publiques. Avis du Conseil d’État, avril 1995 : l’exploitation des jeux de casinos est un service public local soumis aux procédures prévues par la loi Sapin. Loi du 2 juillet 1998 : autorise la pratique de la boule et des jeux assimilés, au casino d’Eng- hien-les-Bains, amendant la loi du 31 mars 1931. Décret du 13 décembre 2006 modifié le 31 juillet 2009 (modifiant le décret du 22 décembre 1959) Arrêté du 14 mai 2007 modifié les 24 décembre 2008 et 31 juillet 2009 : relatif à la régle- mentation des jeux. • Réglementation des jeux dans les casinos La réglementation des jeux, qui régit le mode de fonctionnement des casinos et des différents jeux, les conditions d’établissement et d’instruction des salles de jeux, les conditions d’accès dans les salles de jeux, les sanctions, est l’une des plus rigoureuses parmi celles qui existent en Europe. Ces dispositions réglementaires sont issues de textes très anciens, datant pour la plu- part de 1959, souvent inadaptés, n’ayant jamais pris en compte toutes les évolutions du secteur. Un aménagement de cette réglementation fait suite à la conclusion d’un proto- cole d’accord en novembre 2005, entre professionnels et autorités de Tutelle, prévoyant notam- ment : . le renforcement des mesures de prévention de l’abus de jeu ; . la suppression du droit d’entrée aux salles de jeux de table pour favoriser la mixité ; . l’autorisation de nouveaux jeux et de nouveaux matériels ; . l’allègement de certaines démarches administratives concernant les autorisations de jeux. La réglementation des jeux dans les casinos reste néanmoins très complexe. La rigueur de la réglementation et des contrôles, qu’encouragent les dirigeants de casinos, sont des garanties de sérieux, sécurité et de transparence pour les clients et les autorités de l’État. • Participation à la lutte contre le blanchiment d’argent Parmi les fausses idées qui circulent sur les casinos, celle de blanchir de l’argent sale revient périodiquement. Alors que 91,74% du produit des jeux des casinos est issu des machines à sous, on voit mal comment de grands criminels ou des réseaux terroristes blanchiraient de l’argent à coups de pièces de quelques centimes : ces gens là, en général ne cultivent ni la patience, ni la ténacité et quand bien même ils le tenteraient, des mesures de surveillance drastique limitent considérablement les risques de fraude et de blanchiment : tous les mouvements de change et les gains supérieurs à 1 000 euros (*) sont enregistrés et consignés sur un registre, avec l’identité du joueur, et tenus à la disposition des ministères de tutelle (ministère de l’Intérieur et ministère des Finances). On rappellera que les banques et les établissements financiers ne sont tenus à cette obligation qu’à partir de 7 500 euros et que les autres opérateurs de jeux (FRANÇAISE DES JEUX, PMU), n’ont aucune obligation de contrôler les sommes jouées par les clients et doi- vent seulement noter l’identité des gagnants, uniquement pour des gains d’un montant de 5 000 euros ou plus. Par ailleurs, le casino ne remet au joueur un chèque de gain que lorsqu’il y a eu effec- tivement enjeu et gain (constaté par un bon de paiement aux machines à sous). On ne peut donc 30
  31. 31. entrer dans une salle de jeux, changer une somme en jetons à une caisse puis revenir demander un chèque en prétextant un gain. A l’instar d’autres professions (banques, avocats, assurances ...) les casinos mettent en place, conformément au décret de 2006, des procédures internes permettant de détecter les mouvements d’argent suspect. Ils sont en liaison avec le service à compétence nationale TRAC- FIN. (*) En ce qui concerne les casinos, une directive européenne est venue porter le montant de 1000 à 2000 euros. La transposition de cette directive est en attente. La surveillance du jeu est assurée par la direction du casino, qui organise de multiples contrôles opérés par les membres du personnel en salle de jeux et complétés par l’enregistre- ment de vidéo surveillance. Les circuits de vidéosurveillance et les programmes informatiques des machines à sous sont également étroitement analysés et contrôlés. Les techniciens qui y ont accès sont agréés (comme les entreprises extérieures auxquelles ils appartiennent) et sont les seuls autori- sés à les manipuler. Les inspecteurs du Service Central des Courses et Jeux (rattaché à la Direction Cen- trale de la Police Judiciaire) exercent également un contrôle en circulant librement dans les salles de jeu. Ils vérifient toutes les cartes, les jetons, les plaques, les carnets d’avance des tables de jeux etc. De même, les fonctionnaires des Finances ont libre accès au casino, ils contrôlent la comptabilité commerciale, la comptabilité spéciale des jeux et les déclarations faites par le direc- teur du casino relativement au produit des jeux. Ils encaissent les prélèvements au profit du tré- sor et de la commune. Précisons que l’existence de machines à sous clandestines dans les débits de boisson nuit immanquablement à l’image de la profession. Ces machines échappent à tout contrôle et leur exploitation contribue à alimenter les circuits financiers de la prostitution et de la drogue. C’est d’autant plus dommageable que le taux de redistribution pratiqué par les machi- nes clandestines semble très inférieur à celui des jeux autorisés : il serait de l’ordre de 45 à 60%. Alors que la loi impose aux casinos un taux minimum de redistribution de 85% pour les machines à sous, dans la pratique, ce taux est, en moyenne, de l’ordre de 93 % ! La redistribution des enjeux dans les casinos est la plus généreuse et la plus transparente de tous les systèmes de jeux. d) Des entreprise animées par une éthique • Prévention à l’abus de jeu, charte de prévention Conscients des risques d’addiction que peuvent provoquer les jeux, les exploitants de casinos et les organisations professionnelles ont engagé depuis plusieurs années une démarche volontariste auprès de la clientèle et des collaborateurs et ont proposé des solutions concrètes destinées à anticiper le phénomène de dépendance au jeu, en le traitant préventivement, à sa- voir : 1. Informer pour prévenir au mieux les risques 2. Former l’ensemble du personnel au contact des joueurs à la détection des person- nes en difficulté 3. Conseiller directement les joueurs, voire proposer aux joueurs volontaires un pro- gramme de limitation. Ces mesures préventives et concrètes ont fait l’objet d’une « charte de prévention à l’abus de jeux » rigoureuse, affichée et appliquée dans tous les établissements de jeu mem- bres du syndicat « CASINOS DE FRANCE » dès le début de l’année 2003. L’affichage à destina- tion de notre clientèle a été réactualisée en 2010 pour tenir compte des nouvelles dispositions de la Réglementation des Jeux prenant enfin en compte la prévention de l’abus de jeu et la mise en 31
  32. 32. place d’un numéro vert national 09 74 75 13 13 (Joueur - Écoute - Infoservice). Ces mesures sont destinées à prévenir les phénomènes de dépendance pour les trai- ter en amont, alors que l’interdiction de jeu représente une mesure coercitive tardive. Le fichier des interdits de casinos de jeux établi par le ministère de l’Intérieur et transmis aux ca- sinos comporte environ 33.000 noms à ce jour. Indépendamment de la procédure d’interdiction émanant du ministère de l’Intérieur, à l’initiative du joueur et valable pour tous les casinos, cer- tains joueurs en difficultés peuvent demander aux casinos qu’ils fréquentent habituellement, une interdiction contractuelle leur permettant notamment de limiter leur fréquentation pendant une pé- riode déterminée. La mise en place de dispositifs techniques permettent de vérifier l’identité des visiteurs afin d’empêcher l’entrée des mineurs et des interdits de jeu (contrôle obligatoire dans tous les casinos depuis le 1er novembre 2006). • Profil des exploitants de casinos Avant de pouvoir exploiter un casino, il faut être personnellement habilité par le minis- tère de l’Intérieur qui mène une enquête administrative minutieuse et drastique exigeant une éthi- que et une intégrité parfaite. Cette habilitation n’est délivrée qu’à des candidats dotés d’un casier judiciaire vierge, jouissant d’une fiabilité assurée dans le domaine de la gestion d’entreprise. Les exploitants et le personnel dirigeant des casinos sont des professionnels avertis, dotés d’une expérience et des compétences managériales dans le secteur des jeux, de la restau- ration, voire parfois de l’hôtellerie. Tous les employés de jeu, préalablement à leur entrée en fonction, doivent également avoir été agréés. II) JOA CASINO LUXEUIL-LES-BAINS a) Présentation Le casino de Luxeuil les bains du Groupe Joa, est le seul établissement de jeux en Haute- Saône. Il existe dans sa forme actuelle depuis 1956 et exploite les machines à sous depuis 1989. En 2006, par avenant au cahier des charges, le casino a procédé à la réhabilitation de la « Maison LAGRANGE » sous forme d’un hôtel *** de 21 chambres (classiques, luxes et privilè- ges). Depuis août 2010, un nouveau restaurant : désormais ouvert à toutes et tous, midi et soir, affranchi du contrôle aux entrées. Le casino de Luxeuil, ce sont 5 activités différentes ouvertes toute l’année : b) Machines à sous Ce sont 110 machines (rouleaux et pokers de 1ct à 2€) qui sont proposées à notre clientèle du dimanche au jeudi de 10h à 3h jusque 4h du matin les week-ends et veilles de jours fériés. 25 personnes en CDI travaillent dans ce pôle d’activité (Assistants clientèle, caissiers, membres du comité de direction et contrôleurs aux entrées) c) Les jeux de table Le casino de Luxeuil exploite : Deux tables de Roulette Anglaise, Deux tables de Black-Jack, Deux tables de Texas Hold’em Poker Tous les jours de 21h à 3h en semaine et jusqu’à 4h les week-ends et veilles de jours fé- riés. Un test a été tenté la saison passée pour ouvrir les tables de jeux dès 15h les vendredis sa- medis et dimanches .5 personnes avaient été recrutées en CDD à temps partiel afin d’assurer 32
  33. 33. ces sessions d’après-midi. Les horaires de fermeture des Jeux étaient quant à eux passés de 4h à 3h le week-end et de 3h à 2h en semaine. Après 6 mois de test, il est apparu évident que ce système d’ouverture des jeux de table l’après-midi n’était pas rentable, en revanche nous per- dions également du Produit de jeux en fermant plus tôt la nuit. Nous sommes donc revenus de- puis mi-décembre sur nos anciens horaires de fonctionnement. Des sessions d’initiation au Texas Hold’em Poker ont été organisées en partenariat avec l’Office de Tourisme à destination des curistes et ont connues un réel succès. Des tournois de Texas Hold’em Poker multi-tables (6 tables et 60 joueurs) ont été organisés un dimanche par mois et continueront d’exister en 2012. d) Le restaurant D’une capacité de 75 places assises en intérieur (et 40 en terrasse) le restaurant a forte- ment progressé en 2011 suite aux travaux engagés. Depuis le fin de l’été, de nouvelles formules ont été réfléchies pour attirer une clientèle de plus en plus nombreuse le midi et souvent pressée : ex « Temps convenu dépassé = facture annulée ». Le restaurant accueille de la même manière de plus en plus de groupes tant le midi qu’en soirée. Groupes souvent constitués de professionnels locaux mais aussi et de plus en plus originaires de Besançon, Belfort, ou plus loin encore. Le restaurant est ouvert du mardi midi au dimanche midi et le soir également, de 12h à 14h et de 19h30 à 22h30. 9 personnes en CDI y travaillent (5 en cuisine et 4 en salle). Les couverts ont évolués de 12 000 à 19 000 environ en un an. Un concours organisé en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse dans tous les casinos JOA, desti- né à mettre en valeur les seconds de cuisine de nos casinos et de détecter des nouveaux talents, a récompensé Emeline Ignaczak en lui décernant la seconde place. Ce partenariat avec l’Institut Paul Bocuse se poursuit en 2012 avec la venue à Luxeuil de Ber- trand Esnault, formateur dans cet Institut. Bertrand Esnault aura pour mission de coacher 3 fois dans l’année, sur une période de 6 mois, les équipes de la cuisine et de la salle, afin de leur permettre d’acquérir de nouveaux savoirs faire et d’améliorer davantage encore la qualité du service proposé. Des jeux sont proposés en fin de repas pour permettre aux clients de gagner leur addition. Le slo- gan de notre établissement : « l’esprit joueur est partout » prend ainsi tout son sens. e) Le bar Il est accessible à la clientèle de passage et aux clients des jeux de midi à la fermeture du casino. 4 personnes en CDI y travaillent. Dans le cadre des travaux, le bar a été modifié pour laisser place à un espace accueillant et chaleureux aux couleurs changeantes. f) L’hôtel Depuis 2006, l’hôtel « Le Clos Rebillotte », propose à notre clientèle, principalement d’affai- res et de tourisme, 21 chambres (tarif de base à 59€ petit-déjeuner à 9€) et une salle de sémi- naire de 40 places. 5 personnes en CDI temps plein (réceptionnistes) et 3 CDI temps partiel (Femmes de chambre) travaillent à l’hôtel. Le groupe Joa ne compte que 2 établissements hôteliers, le 2ème étant à Saint Paul les Dax. Contrairement à ce qui avait été annoncé l’an passé, Le Clos Rebillotte, ne se résignera pas à perdre ses trois étoiles. Pour répondre aux exigences des nouvelles normes qui devront être respectées dès juillet prochain, l’hôtel va subir dès ce début d’année les travaux qui s’impo- sent : réfection des peintures dans les chambres et le hall, changement des moquettes etc.… Le Clos Rebillotte est réputé pour ses qualités d’accueil et de prestations et tout sera mis en œu- vre pour conserver les trois étoiles qui font sa renommée. 33
  34. 34. L’hôtel est ouvert toute l’année sans période de fermeture. Des soirées étapes, ainsi que des offres packagées avec des activités locales (Bioforme, Le Lys Blanc et les Thermes) trouvent de plus en plus de succès auprès de notre clientèle. Des formules adaptées aux curistes seront également proposées dès le début de la saison ther- male. En tout, ce sont près de 80 personnes en CDI et 2 CDD qui œuvrent, quotidiennement pour le bon fonctionnement de l’établissement. Le casino de Luxeuil les bains, ce sont donc 5 possibilités de se divertir 365 jours par an. De nombreuses animations sont proposées tout au long de l’année : Dîners concerts au restau- rant chaque semaine, barman jongleur au bar des machines à sous, voyante, groupes musicaux etc... Le casino participe également activement aux animations locales par le biais de sponso- rings et autres partenariats (Tennis Club de Luxeuil, Club de foot, Golf de Luxeuil, Les Pluralies, L’Art dans la Rue, Avenir Auto Mougin,). Afin d’étendre sa zone de communication, le Casino est depuis quelques mois l’un des sponsors principal de l’équipe 1ère de Hockey sur glace d’Épinal qui évolue au plus haut niveau national (partenariat conjoint avec le casino Joa de Gérardmer). Le casino est également « mécène » de 2 spectacles organisés par le Pôle Culturel de la mairie à hauteur de 30 000€€ par an et verse à la mairie, au titre du cahier des charges et outre les prélèvements liés au produit brut des jeux, 15 000€ de participation aux dépenses afférentes à l’organisation complètes de manifestations à caractère culturel ou touristique. En 2011, le casino a enregistré une fréquentation de 162 000 visiteurs (en baisse de 2.8%) dans le secteur des jeux ; le produit brut des jeux malgré tout augmente de près de 3 %. L’hôtel quant à lui progresse de 1.6 % en nombre de nuitées payantes. (5 300). Malgré une concurrence toujours pénalisante des casinos alsaciens, et une sortie de crise qui peine à se concrétiser, l’établissement clôture l’exercice à + 3.75 %. Sur l'exercice 2010/2011 le Casino de LUXEUIL a vu son produit brut des jeux augmenter de 2,49 % . Il gagne deux places dans le classement des 196 casinos français en passant de la 73ème place à la 71ème (en comparaison, notre concurrent direct Plombières les Bains perd 6 places ! Il est à la 145ème place : 139ème en 2009/2010, -7,71 % de produit brut de jeu ) 7ème casino du Groupe Joa ( qui en compte 20; bientôt 22 ! ). De plus, Le casino participera avec Pôle Emploi, le lycée Lumière à la réalisation d'un film tourné par les élèves de la section Audiovisuel du Lycée Lumière destiné à promouvoir les mé- tiers de bouche et de la restauration. Le projet majeur de 2012 sera bien évidemment, après les travaux internes à l’établisse- ment en 2010 et 2011, de relooker l’extérieur, de manière à lui redonner tout l’éclat qu’il mérite. Depuis les fortes intempéries de l’été dernier qui ont détruites les enseignes lumineuses, la façade du Casino souffre de son image extérieure. La Direction du Casino et les services de la Mairie, qui exploite le cinéma adjacent au casi- no, ont déjà entamé les réflexions pour revaloriser l’ensemble des bâtiments (peintures façades) et remettre en lumière les abords de l’établissement. Nous espérons ainsi pouvoir proposer avant l’été prochain une façade de Casino digne de ce nom. Le casino de Luxeuil reste, malgré la morosité générale du secteur, un établissement dyna- mique reconnu par la clientèle pour ses qualités d’accueil et souvent montré en exemple non seu- lement par la concurrence mais également au sein même du Groupe Joa. 34
  35. 35. Pour en savoir plus … Office de Tourisme de Luxeuil-les-Bains Tél. : 03.84.40.06.41 Retrouvez le bilan de l’Observatoire du Tourisme sur : www.luxeuil.fr Comité Départemental du Tourisme de Haute-Saône - Destination 70 www.destination70.com Comité Régional du Tourisme de Franche-Comté : http://observatoire.franche-comte.org/ INSEE www.insee.fr Centre Régional de Gestion Agréé Franche-Comté Observatoire du Commerce http://obs.crga.org 35

×