Diaporama SCORM

8 224 vues

Publié le

Présentation d'un groupe de bibliothécaires en formation initiale à l'ENSSIB - juin 2009

Publié dans : Technologie, Formation
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 224
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
101
Actions
Partages
0
Téléchargements
796
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diaporama SCORM

  1. 1. SCORM Sharable Content Object Reference Model Angèle Anicot - Nadine Noiroux - Nathalie Pinol
  2. 2. Présentation de SCORM : Plan 1 – Contexte 2 – Structure de SCORM 3 – Application
  3. 3. 1 - Contexte 1.1 L’enseignement en ligne E-learning Formations ouvertes et à distance (FOAD) Apprentissage en ligne 1.2 Les plates-formes d’apprentissage (1) Centre de formation virtuelle ENA (Environnement Numérique d’Apprentissage) LMS (Learning Management Systems) = Systèmes de gestion de la formation LCMS (Learning Content Management Systems) = Systèmes de gestion de contenus de formation
  4. 4. 1 – Contexte 1.2 Plates-formes d’apprentissage (2) Qu’est-ce qu’une plate-forme d’apprentissage ?  ≠ entrepôt de cours et de ressources pédagogiques (cours monobloc) ex : UNIT http://www.unit.eu/ Cours en ligne du CCSD http://cel.archives-ouvertes.fr/  Individualisation des parcours Notion d’ « objets d’apprentissage » = « grains »  Fonctions d’un CMS adaptées aux contenus pédagogiques Permet, à partir d’une architecture technique, de créer et de gérer des contenus adaptés aux problématiques de la formation en ligne
  5. 5. 1 – Contexte 1.3 Exemples de plates-formes + de 200 Plates-formes payantes / Plates-formes gratuites  WebCT  Moodle (Université de Colombie britannique) Claroline (Université Catholique  ACOLAD Univ-Rct (Strasbourg 1) de Louvain)  Dokeos (à partir de Claroline)  Syfadis (Technopole de Rennes  SPIRAL (Lyon 1) Atalante)  CybEO (Ministère des finances  EduZone et de l’industrie)  DECclic (Québécois)  Ganesha (formation continue)  Ingenium (Polytechnicum de  Prométhée Normandie) …  MOS Chorus …
  6. 6. 1.4 – Normes et standards en e-learning 1.4.1 Définitions Normes ensemble de règles de conformité édictées par un organisme de normalisation, comme l’ISO au niveau international ≠ Standards ensemble de recommandations développées et préconisées par un groupe représentatif d’utilisateurs
  7. 7. 1.4 – Normes et standards en e-learning 1.4.2 Pourquoi ce besoin ? Coût de la création de cours en ligne  Spécifications visent donc à rendre possible :  Leur recherche  Leur réutilisation  Leur transposition dans d’autres cadres  Leur adaptation  Leur pérennité Normes pour le suivi de l’apprenant Normes techniques standards et normes informatiques (ex:XML)
  8. 8. 1.4 – Normes et standards en e-learning 1.4.3 Normes principales (1)  Standard AICC (Aviation Industry Computer based-training Committee)  1988  description des cours  échange de données contenu / plate-forme  IMS (Instrumental Management System)  1997  Scénarios pédagogiques  LOM (Learning Object Metadata)  2000  standard de l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers)  Norme  Métadonnées pour la description des ressources pédagogiques
  9. 9. 1.4 – Normes et standards en e-learning 1.4.3 Normes principales (2)  SCORM (Sharable Content Object Reference Model)  1997 : Projet ADL (Advanced distributed learning)  But : Développement de la formation en ligne  Acteurs : DoD, Ariadne, AICC, IEEE, IMS  Synthèse des standards : AICC, IMS, LOM  Interopérabilité des contenus d’apprentissage  Communication entre les contenus et les plates-formes  4 versions : 1.0 (janvier 2000) / 1.3 (janvier 2004) Nouvelle version (2.0) en préparation
  10. 10. 2 – Structure de SCORM Modèle d’agrégation du contenu : - Ressources d’apprentissage Environnement (assets, sco) d’exécution - Organisation de contenu - Package de contenu Pour les objets d’apprentissage Séquencement et navigation Pour la présentation dynamique des objets
  11. 11. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (1) Ressources d’apprentissage (1) Asset SCO (Sharable Content Object = (en français « actif ») Objet de contenu partageable)
  12. 12. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (2) Ressources d’apprentissage (2)  SCO = Plus petite unité pédagogique (appelée aussi un grain)  Partageable  Indépendant donc réutilisable dans d’autres contextes  SCO et assets sont décrits par des métadonnées (LOM) identifiables, classables
  13. 13. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (3) Organisation de contenu ou Content Organization  Création d’un parcours d’activités
  14. 14. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (4) Package de contenu (Conditionnement du contenu) = Assets + SCOs + Organisation de contenu  unité logique de formation  contient toutes les informations nécessaires à l’utilisation des contenus  permet d’importer une séquence d’apprentissage dans un LMS Important ! XML permet de distinguer le contenu de la présentation  cours réutilisable dans d’autres plates-formes
  15. 15. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (5) Un exemple de package de contenu :
  16. 16. 2 – Structure de SCORM 2.1 Modèle d’agrégation du contenu (6) Package de contenu Exemple de fichier imsmanifest.xml Métadonnées Organisation Ressources
  17. 17. 2 – Structure de SCORM 2.2 Environnement d’exécution  Lancement des ressources d’apprentissage (Assets et SCOs) par la plate-forme (LMS)  Communication et suivi des activités  Grâce à l’interface de programme d’application (API)  Transmet au LMS l’état de la ressource (initialisée, en cours, terminée)  Métadonnées d’environnement sur l’apprenant  En Javascript  Infos transmises : nom, position dans le cours, résultats, …  Lancement des ressources d’apprentissage en fonction de l’état de la ressource (avancée de l’apprenant)
  18. 18. 2 – Structure de SCORM 2.3 Modèle de séquencement et de navigation  Permet un parcours d’apprentissage individualisé  Selon la façon dont le professeur a construit la progression  Selon la progression de l’apprenant  Arbre d’activité personnalisé pour chaque apprenant
  19. 19. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.1 Un espace de cours
  20. 20. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.2 Création/organisation de modules
  21. 21. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.3 Construction d’un module
  22. 22. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.4 Organisation d’un module
  23. 23. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.5 Les pré-requis
  24. 24. 3 – Application : exemple dans Dokeos 3.6 Les métadonnées
  25. 25. Pour conclure…  Un contenu SCORM est :  Accessible  Adaptable  Pérenne  Interopérable  Réutilisable  Quelques critiques cependant…  D’ordre pédagogique : favorise un mode d’apprentissage classique, d’avantage centré sur les contenus que sur les activités de l’apprenant  D’ordre technique :  Trop de métadonnées à renseigner  Parfois impossible d’importer un cours SCORM de grande taille dans une plate-forme  Difficultés des plates-formes à suivre toutes ces recommandations
  26. 26. FIN ! Retrouvez ce diaporama sur notre site Internet http://enssiblamp.enssib.fr/noiroux/mysterescorm Des questions ?

×