SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  73
Télécharger pour lire hors ligne
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel I
EPIGRAPHIE
« Un homme savant a compris un certain nombre de vérités, et un homme
cultivé a compris un certain nombre d’erreurs. »
Alain
Vigiles de l’esprit
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel II
DEDICACE
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel III
AVANT PROPOS
La réforme universitaire de 1993 fit naître sur le territoire national camerounais de
multiples universités parmi lesquels l’université de Dschang, qui comprend en son sein en plus
du campus principale, quelques grandes écoles à l’instar de l’Institut Universitaire de
Technologie (IUT) FOTSO Victor de BANDJOUN qui est née suite cette réforme universitaire
de 1993, suivant l’arrêté présidentielle n° 008 /CAR/PR du 19 janvier 1993. Cet institut donc
les bâtiments ont été offert par Mr FOTSO Victor à l’Etat camerounais, est une école de
formation professionnelle qui recrute les titulaires du baccalauréat et leur offre deux cycles de
formation de 02 ans au terme duquel, on obtient soit un BTS (Brevet de Technicien Supérieur),
soit un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie).
 Un cycle Brevet des Techniciens Supérieurs (BTS) sanctionnant deux années
d’étude réussi couronné par un examen national ;
 Un cycle du Diplôme Universitaire technologie (DUT) sanctionnant également
deux années d’étude réussies suivi par un diplôme.
L’IUT FOTSO Victor offre également aux titulaires de DUT et de BTS un cycle de
licence technologie et professionnelle. Cette licence sanctionne une année d’étude réussie.
L’Institut offre ainsi dans ces différents cycles de formation une multitude de filières.
Les études à l’IUT-FV sont sanctionnées par les diplômes du Système LMD :
 Brevet de Technicien Supérieur (BTS), options :
- Banque (Bq);
- Comptabilité et Gestion des Entreprises (CGE);
- Secrétariat de Direction (SD) ;
- Action Commerciale (Aco);
- Génie Civil (GC);
- Electronique (EN);
- Electrotechnique (EL).
 Diplôme Universitaire de technologie (DUT), options :
- Génie Informatique (GI);
- Génie Electrique (GE), Parcours : Electronique (EN) et Electrotechnique (EL) ;
- Génie des Télécommunications et Réseaux (GTR);
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel IV
- Génie Mécanique et Productique (GMP), Parcours : Maintenance Industrielle et
Productique (MIP) ;
- Génie Civil (GC).
 Licences Professionnelles (LP), options :
- Commerce Marketing (CM), Parcours : Marketing Manager opérationnel
(MMO) ; Banque gestion des relations Clientèle (BGRC) ;
- Gestion Comptable et Financière (GCF);
- Gestion Administrative, Management des Organisations (GAMO).
 Licences de Technologies (LT), options :
- Gestion et Maintenance des Installations Energétique (GMIE) ;
- Informatique et Réseaux (IR), Parcours Concepteur et Développeur Réseaux
Internet (CDRI) ;
- Génie Electrique (GE) ;
- Génie Civil (GC) ;
- Maintenance Industrielle et productique (MIP) ;
- Ingénierie des Réseaux et Télécommunications (IRT) ;
- Génie Géomatique (GG).
 L’IUT-FV offre plusieurs types de formations :
- La formation Initiale ;
- La formation Continue ;
- La formation à distance ;
- L’Académie régionale CISCO.
Au cours de chaque cycle, les étudiants sont appelés à intégrer le milieu professionnel
afin de cultiver leur personnalité, de développer le sens des relations humaines et surtout de
mettre en pratique les connaissances acquises durant leur formation. En licence, les étudiants
sont appelés à mettre sur pieds un projet de fin d’étude sanctionné par une rédaction de mémoire
qu’ils présenteront devant un jury.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel V
REMERCIEMENTS
Nous ne saurons entamer la rédaction de ce projet sans dire un grand merci à tous ceux
qui de près ou de loin ont contribué au déroulement de notre formation, nous pensons
particulièrement :
 Avant tout au bon DIEU pour le souffle, la santé, la force, l’intelligence et le courage
pour la réalisation de ce projet.
 A monsieur et madame NZOGANG et à monsieur et madame WANSI qui n’ont cessés
de nous prodiguer de bons conseils, nous sommes reconnaissants du soutien moral,
financier et matériel.
 Au Directeur de L’IUT FOTSO-VICTOR Pr FOGUE Médard pour nous avoir
acceptés dans son établissement comme étudiant.
 Au chef de département de Génie des télécommunications et de réseaux Dr KAPCHE
pour nous avoir encadrés tout au long de cette année académique.
 A M. LIENOU Jean-Pierre notre encadreur, pour sa disponibilité, son suivi, ses
encouragements, ses conseils.
 A toute l’équipe pédagogique de l’IUT FOTSO-VICTOR de Bandjoun pour
l’encadrement et les connaissances reçues.
 A toutes nos familles principalement nos frère et sœurs pour leur soutien moral, financier
et matériel.
 A tous nos camarades de classe de l’IUT-FV de Bandjoun pour leur solidarité.
 A toutes nos connaissances bien aimées dont les noms ne figurent pas ici, nous leur
disons merci.
Merci pour tous ces efforts déployés afin qu’on devienne des hommes responsables et
dynamiques. Que le seigneur vous remette tous ceci au centuple.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VI
RESUME
Ce projet qui s'inscrit dans notre formation en Licence technologique, doit nous
permettre à la fois d'approfondir nos connaissances dans des sujets étudiés au cours de notre
formation, mais aussi d'acquérir de nouvelles compétences et de découvrir des solutions réseaux
que nous pourrions être amenés à mettre en place dans notre future vie professionnelle. En effet,
ce projet qui porte sur le thème « site web de e-commerce avec haute disponibilité et
payement en ligne avec express union mobile » aborde des notions de programmation web,
de bases de données et de réseaux concrètes, telles que le HTML, PHP, SQL et la mise en place
de règles de routage ou l'utilisation de script, ce qui correspond à notre domaine de prédilection.
Dans ce projet, nous avons créé un site web pour le commerce via internet qui appartient à un
super marché et qui permet à ce dernier de gérer son stock, ses clients et ses commandes. En
plus de cela, il permet aux clients de passer les commandes et de les payer en ligne tout en
intégrant un système de livraison et de paiement adapté au contexte camerounais. Ensuite, nous
avons rendu le site hautement disponible. Tout ceci, grâce à l’utilisation de plusieurs outils
matériels, logiciels, et à une gestion de la répartition des charges et de la haute disponibilité.
Pendant la réalisation de ce projet, nous avons rencontré quelques difficultés notamment pour
entrer en possession des différents outils matériels et surtout logiciels que nous avons
surmontées grâce à un travail acharné et à un bon encadrement.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VII
ABSTRACT
This project which registered in our training in degree on technology have to permits at the
same time to further our knowledge in the subjects studied during our training, and also to
acquire new shills and to discover network solutions which we can be call to put in place in our
professional future life. Furthermore, this project which is aimed at the creation of “web site of
e-commerce with higher availability and an online payment with express union mobile”
resolve the notions of web programmation of the bases of data and of concrete networks. Such
as the HTML, PHP, SQL and the putting in place of the rules of routing or the usage of script
which corresponds to our domain of choiced. In this project, we want to create a web site for
the trade via internet which will belong to a super market and which will make it possible this
last to manage his stock, his customers and his orders. To allow the customers to place the
orders and to pay them on line while integrating a system of delivery and payment adapted to
the Cameroonian context. Then, we must make the site highly available. All this, thanks to the
use of several material and software tools, and with a management of the burden-sharing and
high availability. At the end of this project, we must have a dynamic web site accessible from
everywhere in Cameroon and even in the world, pleasant with navigation and the visual one,
and offering a rate of suitable access for the users some is their number.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VIII
SOMMAIRE
EPIGRAPHIE __________________________________________________________ i
DEDICACE _________________________________________________________ ii
AVANT PROPOS________________________________________________________ iii
REMERCIEMENTS________________________________________________________ v
RESUME _________________________________________________________ vi
ABSTRACT ________________________________________________________ vii
SOMMAIRE ________________________________________________________ viii
LISTE DES ABREVIATIONS ________________________________________________ x
LISTE DES FIGURES ET DES TABLEAUX ______________________________________ xi
INTRODUCTION GENERALE_______________________________________________ 1
PARTIE I: CREATION DU SITE DE E-COMMERCE________________________________2
PRESENTATION DU SITE _____________________________________ 3
I) FONCTIONNALITE ET PROBLEMES _______________________________________ 3
II) LES BESOINS ET LES OBJECTIFS _________________________________________ 4
CONCEPTION DE L’APPLICATION ______________________________ 5
I) LA METHODE MERISE [1]_______________________________________________ 5
II) LES DIFFERENTS MODELES DE MERISE ____________________________________ 5
IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION ________________________ 12
I) Environnement de developpement_______________________________________ 12
II) Plan de navigation __________________________________________________ 13
III) Les principales interfaces_____________________________________________ 15
PARTIE II: HAUTE DISPONIBILITE ET REPARTITION DES CHARGES _________________30
CHAPITRE IV: PRESENTATION GENERALE __________________________________ 31
I) LA HAUTE DISPONIBILITE [3] ___________________________________________ 31
II) LA REPARTITION DE CHARGE__________________________________________ 32
III) LES ARCHITECTURES ________________________________________________ 33
SOLUTIONS DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE
DISPONIBILITE _____________________________________________ 35
I) SOLUTIONS DE LA HAUTE DISPONIBILITE_________________________________ 35
II) SOLUTION POUR REPARTIR LES CHARGES _______________________________ 37
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel IX
IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION
DES CHARGES _____________________________________________ 46
I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT__________________________________ 46
II) CONFIGURATIONS _________________________________________________ 47
TEST ET OUTILS DE TEST _____________________________________ 54
I) TEST DE L’ARCHITECTURE _____________________________________________ 54
II) OUTILS DE TEST ____________________________________________________ 54
CONCLUSION GENERALE________________________________________________ 56
BIBLIOGRAPHIE & WEBOGRAPHIE_________________________________________ 57
ANNEXES ________________________________________________________ 59
TABLE DES MATIERES ___________________________________________________ 63
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel X
LISTE DES ABREVIATIONS
ASP: Active Server Page
EDI: Environnement de Développement Intégré
EUM: Express Union Mobile
FTP: File Transfer Protocol
HA: Higher Availability
HTML: HyperText Markup Language
HTTP: HyperText Transfer Protocol
IPIN: Internet Personal Identity Number
MCC: Modèle Conceptuel de Communication
MCD: Modèle Conceptuel de Données
MCT: Modèle Conceptuel de Traitement
MLD: Modèle Logique de Données
MPIN: Mobile Personal Identity Number
NAS: Network Attached Storage
NAT: Network Address Translate
PHP: Personal Home Page
RAID: Redundant Array of Inexpensive Disks
SAN: Storage Area Network
SQL: Structured Query Language
SSL: Secure Socket Layer
TCP: Transfer Control Protocol
UDP: User Datagram Protocol
VRRP3: Virtual Router Redundancy Protocol 3
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel XI
LISTE DES FIGURES ET DES
TABLEAUX
Figure 1: Modèle conceptuel de communication du site__________________________6
Figure 2 : MCT client-administrateur ________________________________________7
Tableau 1 : Dictionnaire des données ________________________________________9
Figure 3 : MCD client-administrateur _______________________________________10
Figure 4 : Plan de navigation _____________________________________________14
Figure 5 : Présentation de l’Accueil du site___________________________________15
Figure 6 : Présentation du Catalogue d’articles _______________________________16
Figure 7 : Présentation des articles en promotion du site_________________________16
Figure 8 : Présentation de la fiche d’un article ________________________________17
Figure 9 : Présentation du panier virtuel_____________________________________18
Figure 10 : Présentation du login des clients__________________________________18
Figure 11 : Présentation de la page d’inscription d’un nouveau client _______________19
Figure 12 : Vérification de la redondance de l’email ___________________________19
Figure 13 : Présentation des commandes d’un client____________________________20
Figure 14 : Explication du mode de paiement d’EUM ___________________________22
Figure 15 : Présentation de la page de confirmation de paiement__________________23
Figure 16 : Présentation de la page de remerciement __________________________24
Figure 17 : Présentation du login administrateur_______________________________24
Figure 18 : Présentation de la page erreur de login ____________________________25
Figure 19 : Présentation de l’accueil de l’espace administrateur ___________________25
Figure 20 : Présentation de la page gestion des articles _________________________26
Figure 20 : Présentation de la page gestion des clients__________________________26
Figure 21 : Présentation de la page gestion des commandes______________________27
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel XII
Figure 21 : Présentation de la page de modification de l’état d’une commande _______28
Figure 22 : Présentation de la page de vérification des payements ________________29
Figure 23 : Architecture générale avec un répartiteur de charge__________________34
Figure 24 : Architecture de la haute disponibilité avec 2 serveurs _________________34
Figure 25 : Architecture de la HA avec un serveur virtuel _______________________35
Figure 26 : Architecture de la HA avec le logiciel Heartbeat_____________________36
Figure 27 : Schéma explication du iptables __________________________________36
Figure 28: phase 1 du DNS RR____________________________________________39
Figure 29 : Phase 2 du DNS RR ___________________________________________39
Figure 30 : Phase 3 du DNS RR ___________________________________________39
Figure 31 : Configuration des cartes réseaux _________________________________47
Figure 32 : Illustration de la répartition des charges par le DNS-RR ________________52
Figure 33 : illustration du basculement______________________________________53
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT
EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 1
INTRODUCTION GENERALE
Le commerce électronique ou vente en ligne désigne l’échange de biens et de
services entre deux entités sur le réseau informatique notamment internet. Contrairement au
reste du monde la majorité des entreprises commerciales de l’Afrique et du Cameroun en
particulier n’intègrent pas encore le e-commerce dans leurs systèmes informatiques. Le réseau
informatique du Cameroun étant de plus en plus dense et large, grâce au développement de
nouvelles techniques de paiement mobile notamment Express Union Mobile, il semble
judicieux pour ceux-ci de suivre la voie de la mondialisation. En effet, le e-commerce présente
de nombreux avantages car, il permet à l’entreprise une gestion facile des articles, des
commandes, des clients et permet aussi de faciliter la vie de ces derniers.
Mais, depuis le lancement d’Internet, la demande en contenu web n’a cessé
d’augmenter. Au commencement, les pages web étaient statiques, donc les abonnés
consultaient seulement les sites sans interagir avec eux. Puis, le web est devenu dynamique,
avec des contenus permettant d’ajouter ses idées, ses travaux, de faire des jeux, de regarder des
vidéos, et surtout de faire ses achats. Les sites de forum, de jeux en ligne, de streaming vidéo
de réseaux sociaux et même de e-commerce ont donc explosés, entrainant avec eux une
demande plus forte en termes de bande passante et de ressources physiques. Les notions de
répartition de charges intégrées à la haute disponibilité ont alors fait leurs apparitions, dans
le but d'optimiser les ressources disponibles et permettre l'utilisation d’un parc de servers.
Le présent projet qui expose ce travail c’est-à-dire « site web de e-commerce avec
haute disponibilité et payement en ligne avec express union mobile. » présente la
conception d’un site de commerce électronique (Partie I) et les solutions de la haute
disponibilité (Partie II).
PARTIE I : CREATION DU SITE DE E-COMMERCE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 2
PARTIE I: CREATION DU SITE DE E-COMMERCE
Introduction :
Le e-commerce ne se limite pas au seul réseau Internet. Dans le cadre du commerce
inter-entreprises, on utilise depuis de nombreuses années des réseaux de types EDI et on a
également des transactions électroniques se réalisant sur les réseaux téléphoniques mobiles : on
parle de m-commerce (commerce mobile). La création d’un site dynamique pour le commerce
électronique est relativement complexe et nécessite plusieurs étapes : dans un premier temps il
est important de présenter le site (CHAP I), dans un second temps de faire une analyse
informatique complète de l’application (CHAP II), avant de passer à l’implémentation du
site (CHAP III).
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 3
PRESENTATION DU SITE
Nous exposons dans ce chapitre une brève description du fonctionnement du site ainsi
que les problèmes que le site devra résoudre. Puis nous listerons quelques besoins important
des clients ainsi que les objectifs à atteindre.
I) FONCTIONNALITE ET PROBLEMES
I.1) Fonctionnalités
Grace à une boutique en ligne, on peut choisir et payer des articles comme dans un
magasin réel. Pour acheter un produit dans un supermarché, il suffit le plus souvent de choisir
les produits désirés puis de les mettre dans un cadi (panier). L’acheteur peut ensuite allé payer
en espèce ou par un autre moyen de paiement. Les achats peuvent être livrés au domicile (zone)
du client s’il le désire.
Ce site web devra donc fonctionner comme un supermarché. Il appartient à
l’entreprise, qui vend et livre des produits divers notamment les produits vivriers, les produits
informatiques, les téléphones, à des détaillants ou des particuliers. Ces derniers passeront leurs
commandes via le site et l’administrateur qui travaille dans l’entreprise devra enregistrer et
entamer la procédure de satisfaction de ces commandes.
I.2) Problèmes posés
Ce site devra résoudre plusieurs problèmes à savoir :
 Publicité à grande échelle : faire la publicité des produits fournit par
l’entreprise ainsi que des prix et des promotions auprès de tous les internautes.
 Paiement facile en ligne : mettre en place un nouveau système de paiement
en ligne adapté à l’environnement camerounais. (vu le nombre de camerounais
qui ont un compte bancaire.)
 Abondance de documents : ce problème est très sérieux dans les entreprises
car il peut causer des mélanges d’informations, le ralentissement du service et
surtout la perte des documents.
 La mobilité : dans la plupart des entreprises les données sont centralisées sur
un ordinateur en particulier et ce dernier n’est pas à l’abri de pannes sérieuses
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 4
ce qui peut paralyser l’entreprise en plus du fait qu’il faille toujours se déplacer
au lieu où se trouve cet ordinateur pour faire les mises à jour des données.
 Problème de panne : le système informatique mis en place n’étant pas à l’abri
de pannes (matériels ou logiciels) surtout au niveau du serveur, il est donc
important de mettre en place un moyen de contournement.
II) LES BESOINS ET LES OBJECTIFS
II.1) Les besoins
Le site devra également satisfaire plusieurs besoins qui se situent au niveau de la
clientèle.
 Sécurité : sécuriser les informations personnelles et surtout les paiements en
ligne en mettant sur pieds un système de sécurité informatique.
 Paiement facile en ligne : l’intégration dans le site d’un système de payement
en ligne mieux adapté au contexte camerounais (Express Union Mobile)
 Interface graphique agréable : en effet l’interface du site doit être très
agréable à la visibilité et la navigation doit être facile.
 Livraison à domicile (par zone) : vue la difficulté dans la précision
géographique des domiciles au Cameroun, la livraison par zone semble être la
mieux adaptée dans notre contexte.
 Bonne accessibilité du site : le site devra toujours être accessible quelques soit
le nombre de personnes connectées simultanément.
II.2) Les objectifs
L’objectif final de cette partie consiste donc à développer un site web dynamique d’une
boutique polyvalente.
Ce site permettra de réaliser les opérations suivantes :
 Gestion des produits : permettre à l’administrateur d’ajouter, modifier, et
supprimer des informations sur des articles de n’importe quel endroit (dans le
Cameroun).
 Gestion des clients : permettre à l’administrateur de supprimer des clients
malhonnêtes de la base de données et aussi de modifier les informations sur les
clients qui en font la demande (lieu de résidence, numéro de tel, zone de
CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 5
livraison…) et enfin permettre la gestion de la relation entre les clients et
l’entreprise et tout ceci à n’importe quel endroit.
 Gestion des commandes : permettre la vérification de la quantité de chaque
commande, le seuil de commande pour chaque produit, le prix de chaque
commande…
 Gestion des livraisons : permettre de faire savoir aux clients quand, où, et
comment doit avoir lieu une livraison ainsi que les délais de livraison…
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 5
CONCEPTION DE L’APPLICATION
Ce chapitre devra répondre à la question : comment faire ? La structure de ce chapitre
dépend de la nature de ce projet. Nous avons conçu la phase de conception d’un système
d’information qui nécessite des méthodes permettant de mettre en place un modèle. Il existe
plusieurs méthodes d’analyse, la plus utilisée étant MERISE.
I) LA METHODE MERISE [1]
Pour modéliser les fonctionnalités, que doit offrir ce système, nous avons choisi la
méthode MERISE.
MERISE étant une méthode de conception et de développement d’un système
d’information, représentant les interactions entre ses différents composants et d’en proposer
une description formelle. La méthode MERISE préconise 3 niveaux d’abstraction :
- Le niveau conceptuel : qui décrit la statique et la dynamique du système
d’information en se préoccupant uniquement du point de vue du gestionnaire.
- Le niveau organisationnel : qui décrit la nature des ressources qui sont utilisées
pour supporter la description statique et dynamique du système d’information. Ces
ressources peuvent être humaines et/ou matérielles et logicielles.
- Le niveau opérationnel : dans lequel on choisit les techniques d’implantation du
système d’information (données et traitement).
II) LES DIFFERENTS MODELES DE MERISE
II.1) Le modèle conceptuel de communication
II.1.1) définition
Ce modèle, appelé aussi diagramme conceptuel de flux, permet de représenter les flux
d’informations (représentés par des flèches dont l’orientation désigne le sens du flux
d’information) entre les acteurs pouvant être externes (représentés par des ellipses en traits
interrompus) : c’est-à-dire un élément émetteur ou récepteur de données, situé hors du système
d’information étudié (le site de e-commerce), ou internes (représentés par des ellipses).
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 6
II.1.2) Le MCC
Le visiteur, qui souhaite éventuellement effectuer des achats aura un panier virtuel où
il pourra gérer les articles. Nous avons décidé de ne pas faire de distinction entre un client et un
visiteur. Néanmoins, il faut absolument s’enregistrer dans la base de données pour pouvoir faire,
afficher et payer une commande.
Quant à l’administrateur, il a pour rôle de gérer intégralement le bon fonctionnement
du site. Il est chargé de la gestion des articles, des commandes, des paiements, des clients, des
livraisons. Mais doit absolument se loguer.
Acteur interne : Administrateur
Acteur externe : Clients, Server EUM
Flux : 1- passe une commande
2- entre les informations de paiement
3- Livraison
4- fourniture de la facture
5- Envoie du SMS
II.2) Modèle conceptuel de traitement [2]
II.2.1) Définition
Le MCT modélise les activités du domaine, activités conditionnées par les échanges
avec l’environnement, sans prise en compte de l’organisation. Ainsi chaque activité (nommée
SITE WEB (entreprise)
Administrateur
Clients
1
2
4
Server EUM
5
3
Figure 1: Modèle conceptuel de communication du site
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 7
opération) regroupe un ensemble d’activités élémentaires réalisables au sein du domaine, sans
autres informations extérieures (on n’a pas besoin de s’arrêter pour attendre des informations
extérieures).
II.2.2) Le MCT
Il montre ce que doit faire l’administrateur face à la demande du client. Il répond aux
questions comment réagir face aux différents évènements possibles ? Quel(s) résultat(s)
attendre face à un processus ? Et pourquoi choisir ce résultat plus tôt qu’un autre ?
Demande d’articles
Traitement de la demande
Qté
demandée en
stock
Qté
demandée
pas en stock
Satisfaction de
la demande
Proposition
de produit de
substitution
Ordre de réapprovisionnement
Seuil atteint
Réponse
positive
Réponse
négative
Attente de réponse
Prise de commande
Toujours
Satisfaction de
demande
Fin du
traitement
Ordre de
livraison
Emission de
facture
Ou
Figure 2 : MCT client-administrateur
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 8
II.3) Dictionnaire des données
Le dictionnaire des données permet de recenser les informations nécessaires. Il précise
le libellé des données, le nom de chaque champ, le type, la dimension et une description si
possible classés par tables. On obtient ce tableau :
N° Nom de
données
Longueur
et type
Description Observation
1 IDclients N6 Identifiant du client Automatique
2 Nom A50 Nom du client Non auto
3 Prenom A50 Prénom du client Non auto
4 Quartier A50 Quartier du client Non auto
5 Tel N8 Téléphone du client Nom auto
6 Password A20 Mot de passe du client Non auto
7 Email A20 Email du client Nom auto
8 Statut A20 Statut du client Non auto
9 Ville A30 Ville du client Nom auto
10 Designation A50 Désignation de l’article Non auto
11 Fabrication A50 Fabriquant de l’article Nom auto
12 Description text Description de l’article Non auto
13 RubriqueID A4 Identifiant de la rubrique Automatique
14 Prix A11 Prix de l’article Non auto
15 Photo A50 Photo de l’article Backgroud1
16 Reference A30 Reference de l’article Non auto
17 IDcatalogue A1 Identifiant du catalogue Automatique
18 Theme A50 Thème du catalogue Non auto
19 IDcommande A6 Identifiant de la commande Nom auto
20 Date Date Date de la commande Non auto
21 Etat A10 Etat de la commande Non auto
22 Total N8 Total du prix de la commande Non auto
23 IDliste A6 Identifiant de la liste Automatique
24 Quantite N4 Quantité de la liste Non auto
25 IDpayement A6 Identifiant du payement Automatique
26 TelAdmin N8 Téléphone du site web Automatique
27 TelClient N8 Numéro de téléphone avec lequel
le client fait le paiement
Non auto
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 9
28 NumCompte A20 Numéro de compte Automatique
29 Bordereau A15 Numéro de bordereau fournit par
EUM au client après le paiement
Non auto
30 DatePayement Date Date du payement Non auto
31 IDpromotion A6 Identifiant de la promotion Automatique
32 AncienPrix N11 Ancien prix Non auto
33 NouveauPrix N11 Nouveau prix Nom auto
34 IdSMS A6 Identifiant du message d’EUM Automatique
35 BordereauSMS A15 Numéro de bordereau du SMS
d’EUM
Automatique
36 SommeVersee N8 Somme versée par le client Automatique
37 Date Date Date de réception du SMS Nom auto
Tableau 1 : Dictionnaire des données
II.4) Modèle conceptuel des données
II.4.1) Définition
Un modèle conceptuel de données est la formalisation de la structure et de la
signification des informations décrivant des objets et des associations perçus dans le domaine
étudié, en faisant abstraction aux solutions et aux contraintes techniques et informatiques
d’implantation en base de données. Un MCD est exprimé en entité-relation MERISE qui
comporte les concepts basiques suivants :
 Entité : modélisation d’un objet d’intérêt (en termes de gestion) pour
l’utilisateur.
 Relation : modélisation d’une association entre deux ou plusieurs entités.
 Cardinalités : modélisation des participations mini et maxi d’une entité à une
relation.
 Propriétés : modélisation des informations descriptives rattachées à une entité
ou une relation.
 Identifiant : modélisation des propriétés contribuant à la détermination unique
d’une occurrence d’une entité.
Le MCD permet donc de regrouper et d’ordonner les données nécessaires à la gestion
d’un ensemble d’entités dans un système d’information.
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 10
II.4.2) Le MCD
Notre MCD comporte 7 entités et 6 relations et se présente comme suit :
Figure 3 : MCD client-administrateur
II.5) Modèle logique des données
Le modèle logique de données (MLD) décrit les structures de données
indépendamment de la gestion physique des bases de données. Il est une étape intermédiaire,
intellectuellement très satisfaisante vers le modèle physique de données.
Ainsi pour notre application, nous aurons le MLD suivant :
CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 11
CATALOGUE (IDcatalogue, Theme)
ARTICLE (Reference, #IDcatalogue, Designation, Fabrication, Description, Prix, Photo)
CATALOGUER (IDcatalogue, Reference)
PROMOTION (IDpromotion, #Reference, AncienPrix, NouveauPrix)
LISTE (IDliste, #IDcommande, #Reference, Quantite, PrixArticle)
COMMANDE (IDcommande, #IDclient, date, Etat, Total)
CLIENT (IDclient, #IDsms, Nom, Prenom, Quartier, tel, Password, Email, Statut, Ville)
ACHETER (Reference, IDclient)
PAYEMENT (IDpayement, #IDcommande, #IDclient, NumCompte, SommeVersee,
TelAdmin, TelClient, DatePayement)
SMS (IDsms, BordereauSMS, SommeVersee, Date)
En définitive nous avons vu que la phase conceptuelle est une étape fondamentale pour
la réalisation de n’importe quel projet. Elle permet de faciliter le système d’information et
réaliser l’implémentation de la base de données et le traitement. Par la suite, nous allons
chercher les moyens et les outils possibles pour développer l’application, ce que nous allons
présenter dans le chapitre suivant.
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 12
IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Ce chapitre a pour objectif majeur de présenter le produit final. C’est la phase de
réalisation de ce site web dynamique destiné au commerce électronique et qui utilise des
technologies spécifiques. Pour donc remplir cet objectif majeur, nous allons dans un premier
temps présenter l’environnement de développement, puis dans un second temps établir le plan
de navigation du site et enfin nous présenterons les différentes interfaces de l’application. Il
serait intéressant de regarder en annexe les codes de quelques pages qui nous ont semblées
complexes à la réalisation.
I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT
I.1) Environnement matériel
Pour développer cette application nous avons utilisé une machine (client/serveur)
configurée comme suit :
Machine
 Mémoire vive (RAM) : 2Go
 Disque dur : 160Go
 Processeur : Intel ® Core ™ 2 duo (1.7Ghz X 2)
 Système d’exploitation : Windows 7 édition intégrale 32bits
I.2) Environnement logiciel [1]
Lors du développement de ce site, nous avons utilisé plusieurs logiciels à savoir :
 Adobe Dreamweaver 8:
C’est un éditeur de site web de type WYSIWYG (What You See Is What You Get). Il
fut l’un des premiers éditeurs HTML de type « tel affichage, tel résultat » il peut être utilisé
avec des langages web dynamiques (ASP, PHP) à l’aide d’outils relativement simples
d’utilisation. Il nous a ainsi permet de développer les pages que comporte notre application
dynamique.
 WampServer 2:
WampServer 2 est une plateforme de développement web de type WAMP, permettant
de faire fonctionner localement (sans se connecter à un serveur externe) des scripts PHP.
WampServer n’est pas en soi un logiciel, mais un environnement comprenant deux serveurs
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 13
(Apache et MySQL), un interpréteur de script (PHP), et ainsi que PHPMYADMIN pour
l’administration web des bases MySQL.
 Serveur Apache :
Est un serveur HTTP non seulement libre, mais est aussi parmi les meilleurs et les
plus répandus au monde. Il nous permet donc de servir nos pages web aux clients (navigateur).
 Serveur MySQL :
C’est un système de gestion de base de données (SGBD). Il fait partie des logiciels de
gestion de base de données les plus utilisés au monde, autant par le grand public que par des
professionnels, en concurrence avec Oracle et Microsoft SQL server. Il utilise le langage de
programmation SQL et nous permet d’exécuter nos requêtes.
 Win’Design :
C’est un logiciel de modélisation qui permet de modéliser ou tout simplement de
dessiner les différents modèles dont nous avons fait la présentation dans le chapitre précédent.
II) PLAN DE NAVIGATION
II.1) définition
Le plan de navigation permet d’avoir une vue d’ensemble du site et des liaisons inter-
écrans qui relient chacune des pages. On peut aussi identifier clairement les différents espaces
créés et les pages qui leur sont rattachées. Cependant, il est toujours indispensable d’établir un
plan de navigation au préalable, afin de bien appréhender la structure du site qu’on désire
construire.
II.2) Plan de navigation du site web
Le schéma qui suit présente donc la vue d’ensemble du site et permet de comprendre
comment le site fonctionne.
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 14
ACCUEIL DU SITE
index.php
Figure 4 : Plan de navigation
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 15
III) LES PRINCIPALES INTERFACES
III.1) Les interfaces publiques [1]
Dans les paragraphes qui suivent nous allons présenter les pages web que le client
pourrait rencontrer.
III.1.1) index (Accueil)
Contrairement à toutes les autres pages, la page index est située à la racine du site. Sa
réalisation est très rapide, car elle ne comporte qu’une seule image cliquable, qui permet
d’orienter les utilisateurs directement vers la page catalogue située dans le répertoire public.
III.1.2) Catalogue
La page catalogue permet au client de réaliser son choix. Il peut faire une première
sélection selon des thèmes définis (produits vivriers, ordinateurs...). Dans ce cas, la liste des
résultats affiche uniquement les articles qui appartiennent au thème retenu. Il est aussi possible
pour le client de rechercher un article en saisissant son nom ou une partie de son nom dans un
champ de l’écran Catalogue.
Lorsque la liste des résultats apparaît, le client peut afficher la fiche de chaque article
en cliquant sur le nom correspondant.
Figure 5 : Présentation de l’Accueil du site
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 16
Cette page présente également les articles en promotion du site :
III.1.3) Fiche
La page de la fiche produit est appelée grâce au lien hypertexte que nous venons de
créer dans la page catalogue. Le produit affiché dans la fiche est identifié par un paramètre
passé dans l’URL (reference), lors de l’appel de la fiche.
À partir de cette variable reference, nous avons écrire une requête SQL qui récupère
toutes les données concernant le produit sélectionné. Ces données seront mises en forme et
Figure 6 : Présentation du Catalogue d’articles
Figure 7 : Présentation des articles en promotion du site
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 17
affichées dans un tableau, ainsi que la photo de l’article. Enfin, l’ajout du produit dans le panier
virtuel se fait juste en cliquant sur l’icône acheter.
III.1.4) Panier
Le panier virtuel permet au client de stocker des articles sélectionnés sans nécessiter
son identification. On note en plus la présence tout d’abord d’un bouton ACTUALISER qui
permet au client d’actualiser automatiquement la quantité et le prix total chaque fois qu’il ajoute
ou supprime un article. Ensuite d’une icône SUPPRIMER qui supprime l’article du panier si
le client ne souhaite plus le commander. Et enfin nous avons la présence d’un bouton
COMMANDER qui permet d’enregistrer la commande. Nous vous renverrons en annexe
consulté les codes de la page panier qui fût l’un des codes les plus complexes.
Figure 8 : Présentation de la fiche d’un article
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 18
III.1.5) Login
Dès que le client clique sur le bouton Commander depuis l’écran du panier, la page
commande est appelée. Cette page étant protégée, l’utilisateur est redirigé vers la page login
afin qu’il s’identifie. La page login est constituée d’un formulaire d’identification. Il comporte
deux champs email et password qui permettront à l’utilisateur de saisir ses paramètres s’il est
déjà enregistré dans la base de données. Une icône permet à l’utilisateur d’accéder à la page
inscription, pour qu’il s’inscrive dans le cas d’une première commande.
Figure 9 : Présentation du panier virtuel
Figure 10 : Présentation du login des clients
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 19
III.1.6) Inscription
La page d’inscription permet à un nouvel utilisateur de s’inscrire afin de créer son
compte client. Dans cette page le choix du quartier est primordial car ce sera la zone de livraison
des futures commandes que le client effectuera. Cependant, comme il n’est pas possible d’avoir
deux login identiques dans la table clients, il convient de s’assurer que l’e-mail de l’utilisateur
n’est pas déjà présent dans la base. Si c’est le cas, le compte est créé et tous les paramètres du
formulaire sont enregistrés dans la base.
Sinon, un message doit s’afficher à l’écran pour informer l’utilisateur de l’existence
d’un compte utilisant un e-mail identique, et pour l’inviter à renouveler son inscription avec
une autre adresse électronique.
Figure 11 : Présentation de la page d’inscription d’un nouveau client
Figure 12 : Vérification de la redondance de l’email
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 20
III.1.7) Commande
Lors de son appel, la page commande affiche, dans un premier temps, un menu qui
permet au client de sélectionner la commande à afficher (il peut s’agir de la commande qui
vient d’être passée, mais aussi d’une ancienne commande déjà enregistrée). Il est à noter que si
le client se connecte sur la page commande sans avoir enregistré de commande au préalable, un
message l’en informe et l’invite à se rendre à la page catalogue pour procéder d’abord à une
sélection d’articles. Lorsque le client a choisi sa commande dans le menu, sa sélection est
soumise à la même page qui montre alors toutes les informations liées à la commande et aux
articles s’y rapportant. On note également la présence d’une image concernant Express Union
Mobile sur laquelle le client devra cliquer pour effectuer son payement.
Figure 13 : Présentation des commandes d’un client
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 21
III.1.8) Payement
Express Union Mobile
Express Union Mobile est un service offert par Express Union, vous permettant
d'effectuer tous vos transferts d'argent où que vous soyez, par téléphone portable.
EUM à des avantages multiples à savoir:
- Vous effectuez vos transferts sans vous déplacer.
- A tout moment et partout, vous pouvez effectuer vos transferts.
- Les risques de perte d'argent sont évités.
- Les frais sont égaux à ceux du guichet classique.
- C'est simple et pratique.
L’ouverture d’un compte EUM est très simple, vous vous rendez dans l'agence
EXPRESS UNION la plus proche, muni de la photocopie de votre CNI, de deux demies cartes
photos 4x4 et un minimum de 1000 FCFA pour approvisionnement initial. Après avoir fourni
ces deux éléments, vous devez remplir un contrat en trois exemplaires. Après signature et cachet
du Chef d'Agence, un exemplaire vous est remis, ce qui justifie le lien contractuel entre vous et
Express Union. Après cette étape, votre compte est ouvert et activé; un message vous est envoyé
vous confirmant de votre MPIN et de votre IPIN.
Le MPIN (Mobile Personal Identity Number) est une succession de 4 chiffres vous permettant
de valider tous vos transferts d'argent, effectués via votre téléphone portable.
L’IPIN (Internet Personal Identity Number) est une succession de 8 à 12 caractères vous
permettant de valider vos transferts via le portail Web Express Union Mobile. Le MPIN ou
IPIN est absolument confidentiel, vous ne devez en aucun cas les communiquer à une tierce
personne fut-il un responsable Express Union. Vous ne devez non plus les mentionner nulle
part.
Pour approvisionner votre compte vous devez vous rendre dans l'une des agences
Express Union et remplir le papillon des opérations Express Union Mobile que vous allez
acheminer à la caisse avec le montant d'approvisionnement. Express Union met également à
votre disposition des cartes de recharge vous permettant de recharger votre compte directement
à partir de votre téléphone portable sans être obligé de vous déplacer.
Pour retirer de l’argent dans votre compte c’est très simple :
Si vous êtes dans l'agence de domiciliation de votre compte Express Union Mobile, vous devez
simplement remplir le papillon des opérations Express Union Mobile, en cochant la mention
retrait, que vous devez acheminer à la caisse accompagné de votre CNI.
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 22
Si vous êtes dans une agence autre que celle de domiciliation de votre compte EUM, vous devez
initier un retrait suivant les orientations de l'agent de guichet. Après réception du message,
renseigner les informations sur le papillon des opérations EUM que vous enverrez à la caisse
avec votre CNI.
Express Union vous offre plusieurs options de transfert d'argent par téléphone
portable : vous pouvez envoyer de l'argent à un titulaire de compte ; vous pouvez envoyer
de l'argent vers un numéro de téléphone ; vous pouvez envoyer de l'argent vers un non titulaire
de téléphone via son nom.
Vous pouvez utiliser plusieurs supports pour faire vos transferts:
- Effectuer des transferts à partir de votre téléphone portable via des SMS.
- Utiliser l'application Express Union Mobile dans votre téléphone si celui-ci est
compatible.
- Utiliser le Portail Web.
Pour retirer un transfert EUM, c'est très simple, il suffit de vous rendre dans une des
agences Express Union de votre ville, et de remplir le papillon des opérations Express Union
Mobile, en cochant la case décharge que vous allez soumettre à la caisse accompagné de votre
CNI.
Cette page explique donc comment le paiement s’effectue avec EUM. Le client peut
ensuite cliquer sur « cliquez ici » pour remplir les informations de paiement.
Il est également à noter que si le client n’a pas encore de compte EUM il peut cliquer
sur l’onglet d’Express Union qui le redirige immédiatement sur www.expressunion.org pour
commencer la création d’un compte.
Figure 14 : Explication du mode de paiement d’EUM
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 23
Page d’information
Cette page est très importante car elle regroupe toutes les informations clés concernant
une commande et le client associé à cette commande. L’administrateur utilisera ces
informations pour vérifier le paiement.
Après avoir cliqué sur le lien « Cliquez ici » le client est dirigé vers cette page. Où il
doit choisir la commande qu’il souhaite payer puis cliquer sur le bouton Afficher, ensuite il doit
remplir le seul champ vide qu’est le Numéro de bordereau et modifier les champs qui ne sont
pas corrects (son téléphone, la date de paiement…) du formulaire situé en bas de page. Et il ne
reste plus qu’au client de cliquer sur le bouton de confirmation de paiement.
Figure 15 : Présentation de la page de confirmation de paiement
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 24
Remerciement
Cette page est la dernière page que le client voit. Elle met un terme à l’opération et
indique dans combien de temps le client recevra sa commande dans la zone de livraison et
indique également au client de se déconnecter avant de quitter le site.
III.2) Les interfaces administrateur [2]
III.2.1) Login
Hormis son interface et ses couleurs, la page login de l’espace administrateur est
semblable à celle de l’espace public. Dès qu’il est identifié, l’administrateur est redirigé vers la
page index du répertoire administrateur. Dans le cas où l’identification se révélerait négative,
l’administrateur est redirigé vers une page erreur_login.
Figure 16 : Présentation de la page de remerciement
Figure 17 : Présentation du login administrateur
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 25
III.2.2) Gestion des articles
La page ArticlesGestion.php sert à gérer les articles du catalogue (ajout, suppression,
modification). Elle est constituée d’un tableau listant tous les articles du catalogue avec, en
regard de chaque ligne, un lien hypertexte qui permet de supprimer ou modifier l’article. Pour
l’addition d’un nouveau produit, un lien spécifique est intégré en bas du tableau afin d’afficher
le formulaire d’ajout. Le nombre d’articles pouvant devenir important, une barre de navigation
limite l’affichage à deux éléments par page.
Figure 19 : Présentation de l’accueil de l’espace administrateur
Figure 18 : Présentation de la page erreur de login
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 26
III.2.3) Gestion des clients
La page de gestion des clients permet de modifier ou de supprimer un compte client
(les ajouts de compte étant réalisés dans l’espace public par le client lui-même). La procédure
de réalisation de cette page est semblable à celle de la page ArticlesGestion.php, sauf que nous
ne gérons pas les ajouts d’enregistrements dans le cas des clients.
Figure 20 : Présentation de la page gestion des articles
Figure 20 : Présentation de la page gestion des clients
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 27
III.2.4) Gestion des commandes
La page de gestion des commandes permet de mettre à jour les informations des
différentes commandes de la boutique. La procédure de réalisation de cette page est semblable
à celle des pages de gestion des clients et de gestion des articles. Elle présente donc toutes les
commandes effectuées avec les noms des clients qui les ont effectuées, les différentes dates de
commande et les états (attente ou livrée). Un lien image est également visible pour permettre
de consulter les paiements déjà effectués et faire les vérifications.
III.2.5) Modification des commandes
La page modification des commandes permet à l’administrateur de prendre
connaissance de la liste des articles commandés et de l’adresse du client (il peut l’imprimer
pour préparer la commande). L’administrateur l’utilise aussi pour modifier l’état de la
commande afin d’indiquer si elle a été livrée.
Figure 21 : Présentation de la page gestion des commandes
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 28
III.2.6) Vérification des commandes
Avant de modifier l’état d’une commande l’administrateur doit vérifier si le payement
a vraiment été effectué. Cette tâche de vérification est effectuée automatiquement par un
ensemble de scripts. En effet dès la réception du message d’EUM par le téléphone du site, un
premier script se charge d’extraire du message le numéro de bordereau, la somme versée, et
la date du jour. Ensuite un second script va se charger de faire une première comparaison entre
le numéro de bordereau du SMS et celui que le client a fourni ; puis, une seconde
comparaison sera faite entre la somme versée du SMS et le montant total de la commande
que le client a sélectionnée. Enfin un troisième script va se chargé d’indiquer à l’administrateur
si oui ou non il faut effectuer la livraison et ainsi changer l’état de la commande.
Figure 21 : Présentation de la page de modification de l’état d’une commande
CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 29
Conclusion :
En définitive il a été question pour nous dans cette première partie de créer un site de
e-commerce pour une entreprise commerciale de produits divers au Cameroun. Pour se faire
nous avons tout d’abord fait une présentation du site où nous avons présenté les fonctionnalités,
les problèmes, les besoins et les objectifs. Ensuite nous sommes passés à la conception de
l’application où nous avons fait l’analyse informatique du projet avec la méthode MERISE. Et
enfin, nous avons présenté la réalisation du site avec l’environnement de développement, le
plan de navigation et les interfaces. Mais il est important pour notre site d’être compétitif et
pour cela il doit être toujours accessible surtout lorsque le nombre de personnes connectées
simultanément est très important. Donc, il est important de configurer la haute disponibilité sur
notre serveur Apache.
Figure 22 : Présentation de la page de vérification des payements
PARTIE II : HAUTE DISPONIBILITE ET REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 30
PARTIE II: HAUTE DISPONIBILITE ET
REPARTITION DES CHARGES
Introduction
L'évolution d'Internet ayant entrainé la création de sites Web particulièrement
sollicités, l'utilisation de serveur solitaire est rapidement devenue impossible pour certains
hébergeurs, les machines ou les liens réseaux se trouvant surchargé. Il est donc important de
mettre en place des solutions permettant aux serveurs de répondre aux innombrables requêtes
des clients. Et pour se faire, on doit configurer la haute disponibilité et répartir les charges. Mais
il est important de comprendre que la haute disponibilité reste efficace que lorsqu’elle est
associée à la répartition des charges. Dans cette partie nous allons tout d’abord faire une
présentation générale (CHAP 4) de ce qu’est la haute disponibilité et la répartition des
charges. Puis, nous mettrons en évidence les solutions possibles à la haute disponibilité et à
la répartition des charges (CHAP 5), ensuite nous implémenterons (CHAP 6) la répartition
des charges intégrées à la haute disponibilité et enfin nous ferons les tests (CHAP 7) et
parlerons de quelques outils de tests.
CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 31
CHAPITRE IV: PRESENTATION GENERALE
Ce chapitre est un chapitre explicatif : car nous y expliquerons les termes importants
(haute disponibilité, répartition des charges…), nous parlerons des différents principes, et
donnerons plusieurs définitions nécessaires.
I) LA HAUTE DISPONIBILITE [3]
I.1) Définition
La haute disponibilité consiste à offrir un taux d’accès convenable pour les utilisateurs
à des services informatiques. C’est aujourd'hui un enjeu important pour les entreprises,
particulièrement dans le domaine de l'industrie où l'arrêt d'une chaîne de production peut avoir
un effet dévastateur.
I.2) Le principe de redondance
La redondance a pour but d’augmenter les performances et/ou diminuer les risques de
pannes. Il faut mettre en place des configurations matérielles et logicielles identiques afin de
relayer des serveurs défaillants ou de partager les différentes tâches.
I.3) Sécurisation de données
La possibilité de réimplanter les données rapidement et sans corruption de celles-ci.
On peut utiliser les technologies de RAID, le stockage des copies des données sur un NAS ou
serveur de sauvegarde.
I.4) Principe théorique
Concrètement, cela se traduit par la mise en place d'une infrastructure matérielle
dédiée, généralement en se basant sur de la redondance matérielle. Dans notre cas, la haute
disponibilité consiste à la mise en place d’un deuxième serveur ou mieux de deux serveurs qui
doivent prendre le relai en cas de chute ou saturation du premier, tout en réimplantant les
données rapidement et sans corruption de celles-ci. Il s’agit donc de mettre en place une
architecture sécurisée qui va pouvoir gérer les requêtes des clients qui demandent nos pages
web à partir du serveur primaire, tout en étant capable de basculer sur le secondaire ou sur le
CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 32
tertiaire si le lien Wifi reliant le premier serveur au routeur vient à être saturé, et plus
généralement si l’accès au serveur Apache ne peut plus être assuré.
II) LA REPARTITION DE CHARGE
II.1) Principe de répartition de charge
La répartition de charge est de pouvoir distribuer un travail entre plusieurs ressources
afin d’obtenir un gain de performances.
II.2) Explication
La répartition de charge consiste à mettre un système entre les clients (demandeurs de
ressources) et les ressources. Ce système se chargera de désigner le fournisseur le moins occupé
au moment de la demande pour servir le client. Les demandes seront alors réparties sur plusieurs
fournisseurs de ressources au lieu d’un seul.
Dans une architecture classique, c'est-à-dire une connexion direct entres les clients et
le serveur, lors de fortes activités, ce serveur ne pourra pas servir tout le monde et l’accès aux
ressources sera bloqué. C’est ce qu’on appelle le déni de service (DOS : Deny of service). La
répartition de charge permet d’optimiser le trafic et de répartir les charges sur un ensemble de
serveurs. La capacité totale de traitement est alors plus importante.
Il est donc possible d’augmenter la capacité de connexion et de traitement en
augmentant le nombre de machines du pool (groupe) pour augmenter sa capacité.
Dans une architecture classique, l’augmentation de la capacité nécessite un
changement matériel sur le serveur (RAM, Processeur…) et donc un arrêt temporaire du service
et un coût important suivant les caractéristiques des serveurs.
II.3) Les algorithmes [3]
Il faut savoir qu’il existe différents algorithmes permettant de répartir les charges aux
ressources qui sont disponibles. Voici les principaux :
 Round robin : Le round robin ou tourniquet est un algorithme pour sélectionner tous
les éléments d’un groupe équitablement en commençant par le premier élément de la liste
jusqu’à arriver à la fin et recommencer à nouveau depuis le premier élément.
 Least connection : Le répartiteur renvoie la requête vers le serveur le moins chargé. Si
en théorie il semble le plus adapté, en réalité dans le cadre du web dynamique, un serveur
CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 33
peut être considéré comme chargé alors que les processus sont en attente d’une requête vers
une base de données.
 First response : Les requêtes clients sont envoyées simultanément à tous les serveurs
et le premier qui répond sera chargé de la connexion. (Rarement employé).
Ces algorithmes sont à configurer dans le répartiteur de charge (load balancer) le plus
adapté étant le round robin.
II.4) La persistance [3]
On définit la persistance comme le mécanisme responsable de la sauvegarde et la
restauration de données afin qu’un programme puisse se terminer sans que ses données ni son
état ne soient perdus. Par exemple si un utilisateur démarre une session sur un des serveurs du
groupe, il faut que ce serveur soit utilisé pendant tout au long de la durée de la session, pour ne
pas perdre la connexion et les données qui y sont raccrochées.
Voici des méthodes de persistance sur les équilibreurs de charge :
Cookies : Le serveur cible émet un « cookie » contenant un identifiant vers le client.
L’équilibreur de charge pourra ensuite retrouver le serveur initial lorsque le client lui présentera
le « cookie ».
Espace disque commun en réseau : Dans le cas de load-balancing où plusieurs
serveurs cohabitent sur le même réseau local, il est avantageux de leur permettre de partager
des fichiers. C’est ce que permettent les systèmes de fichiers en réseau tel que NFS (Network
File System) pour les systèmes Unix.
Stockage des sessions en base de données : Cette solution permet de garder les
données de session dans une base de données. En général, cela est mauvais pour la performance,
car la charge sur la base de données augmente. Pour éviter à une base de données de devenir un
point de défaillance, il est possible d’utiliser un load-balancer pour la base de données.
III) LES ARCHITECTURES
III.1) Architecture générale
Voici donc un schéma d’une infrastructure dédiée à la répartition des charges avec
plusieurs serveurs Web :
CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 34
III.2) Plus de détails
Il est important d’installer une version de linux sur les serveurs. Une liaison est mise en
place entre les deux serveurs pour permettre la synchronisation, ils sont aussi connectés à la
passerelle, le primaire en Wifi et le secondaire en Ethernet. Le Switch va permettre de connecter
plusieurs clients selon les besoins pour les tests.
La configuration de la passerelle est une configuration de base qui permet le routage
entre les différents réseaux. La mise en place du NAT sur une interface reliée au réseau privé
est nécessaire afin de donner l’accès à Internet aux serveurs pour pouvoir ajouter les différents
paquets nécessaires. Le terme d’adresse IP publique représentera l’interface auquel seront
connectés les clients (adresses réseau privé dans notre cas). Le script de configuration est
disponible en annexe.
Figure 23 : Architecture générale avec un
répartiteur de charge
Figure 24 : Architecture de la haute disponibilité avec 2 serveurs
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 35
SOLUTIONS DE LA REPARTITION DES
CHARGES INTEGREE A LA HAUTE
DISPONIBILITE
Nous devons comprendre que la haute disponibilité matérialise la répartition des
charges. En d’autres termes qui dit haute disponibilité dit redondance de matériels et qui dit
redondance du matériels dit répartition des charges. Dans ce chapitre nous allons présenter les
solutions possibles. Tout en précisant ceux qui sont plus efficaces. Et nous ne manquerons pas
de faire les schémas des architectures possibles.
I) SOLUTIONS DE LA HAUTE DISPONIBILITE
I.1) VIRTUALISATION D’UN SERVEUR [4]
Une des premières solutions est la mise en place d'un serveur virtuel, qui aurait permis
de diffuser le flux de pages web à partir des deux serveurs physique. En cas de chute d'un de
ces derniers ou de saturation d'un lien, la diffusion pourrait alors être assurée par le serveur
virtuel à partir de la deuxième machine.
Plusieurs solutions libres sont accessible depuis Internet, notamment les logiciel XEN,
Linux Server, Virtual Box ou VMware. Cependant cette solution est très complexe à mettre en
Figure 25 : Architecture de la HA avec un serveur virtuel
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 36
place et nécessitant la pris en charge de l'adresse virtuelle par la passerelle, elle semble très
difficile à rendre fonctionnelle.
I.2) UTILISATION D’HEARTBEAT [4]
Une deuxième solution et qui semble la mieux adaptée est l'utilisation d'Hearbeat, un
logiciel utilisé pour la mise en place de haute disponibilité dans un cluster. Nous revoyons dans
l’annexe 2 pour plus de détail.
I.3) MISE EN PLACE D'IPTABLES [4]
La solution la plus efficace et évidente à mettre en place assez rapidement est basée
sur la redirection de paquets à partir de règles Iptables configurées sur la machine utilisée
comme passerelle.
Adresse IP
virtuelle
Serveur
primaire
Serveur
secondaire
Figure 26 : Architecture de la HA avec le logiciel Heartbeat
Figure 27 : Schéma explication du iptables
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 37
Voici les différentes étapes lors d’une connexion client pour une page web :
 Flèche 1 : Le client se connecte sur l’adresse IP dite « publique » (dans notre cas adresse
IP privé utilisé)
 Flèche 2 : Le routeur par défaut va rediriger la requête du client lui arrivant sur
l’interface correspondante à celle d’Internet vers le serveur primaire
 Flèche 3 : Si jamais le lien Wifi (la flèche 2) est tombé, le routeur par le biais d’un script
va changer la règle NAT afin de rediriger la requête du client vers le serveur secondaire
I.4) DRBD [3] [5]
DRBD (Distributed Replicated Block Device) est un mécanisme de réplication de
données localisées sur deux serveurs distincts par voie réseau. Quand une écriture a lieu sur le
disque du serveur maître, l'écriture est simultanément réalisée sur le serveur esclave. La
synchronisation est faite au niveau de la partition. Le mécanisme DRBD fournit une approche
du périphérique partagé, mais ne nécessite aucun matériel spécifique. En effet, il utilise
simplement le protocole IP pour le transport des données, ce qui s'avère moins coûteux en
matériels que les périphériques de stockage réseau (NAS, SAN).
Avantages :
 Maintenance des serveurs sans coupure de services,
 Indépendant du type de système de fichiers utilisé sur le serveur.
Il existe encore plusieurs autres solutions de haute disponibilité on peut citer entre
autres KeepAlived, UltraMonkey, Mon, Mysql Replication, Ldirectord. Mais ces logiciels sont
bien souvent dépendant de ceux de la répartition des charges.
II) SOLUTION POUR REPARTIR LES CHARGES
L’équilibrage de charge utilise essentiellement deux techniques qui sont le DNS et le
load-balancing. Pour réaliser de l’équilibrage de charge plusieurs solutions sont possibles, le
plus simple est l’utilisation d’un DNS. Dans le cas du DNS, c’est ce serveur qui va rediriger le
client vers une adresse différente appartenant au même nom de domaine du site désiré. Nous
nous attarderons essentiellement sur le DNS comme solution.
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 38
II.1) Le DNS [3] [6]
II.1.1) Principe de fonctionnement
La répartition de charge de niveau DNS intervient dans l’association d’une adresse IP
à un nom de serveur.
Lorsque le navigateur doit accéder à un serveur dont il connaît le nom, par exemple
www.google.fr, il commence par rechercher l’adresse IP correspondant à ce serveur www sur
le domaine google.fr. Il adresse une requête à son serveur DNS, qui lui-même, s’il ne dispose
pas de l’information, interrogera d’autres serveurs DNS, de manière récursive.
Une fois que le poste client a obtenu l’adresse IP, il la conserve en cache selon
différentes règles, généralement de l’ordre d’une demi-heure.
C’est dans cette phase d’association entre un nom de serveur et une adresse IP, c’est à
dire un serveur Web, qu’intervient la répartition de charge de niveau DNS, simplement en
fournissant différentes adresses IP pour un même nom de serveur.
Il existe trois types de solutions de répartition de niveau DNS : DNS Round-Robin,
GeoDNS et Anycast.
La première est la seule qui soit totalement standard, compatible avec n’importe quel
DNS et la seule sur laquelle nous nous attarderons.
Les deux suivantes requièrent un serveur DNS spécifique et sont donc sensiblement
plus complexes à mettre en œuvre.
II.1.2) Le DNS Round-Robin [3]
La technique de répartition DNS la plus simple et la plus couramment utilisée est celle
du DNS Round-Robin, ou DNS-RR.
Lorsqu’un serveur DNS répond à un client, il peut fournir non pas une adresse IP, mais
une liste d’adresses IP, dans un certain ordre. La première adresse est celle qu’il faut utiliser en
premier lieu, les autres sont des adresses de secours. Si l’on dispose de trois serveurs S1, S2,
S3 capables de traiter les requêtes, alors le serveur DNS pourra répondre {S1, S2, S3}, dans cet
ordre. Rappelons qu’ici Si désigne l’adresse IP du serveur i. Le principe du DNS-RR consiste
à répondre en indiquant les serveurs en permutation circulaire : {S1, S2, S3}, puis {S2, S3, S1},
puis {S3, S1, S2} et ainsi de suite. Le premier client, s’adressera donc à S1, le second à S2, le
troisième à S3. Et si S1 ne répond pas, alors le premier s’adressera à S2 en secours.
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 39
Voici un schéma pour chacune des 3 phases qui constituent le processus de répartition
dans le cas d’un cluster de 3 serveurs Web. Quand la phase 3 est atteinte, on reprend à la phase
1.
Figure 30 : Phase 3 du DNS RR
Figure 28: phase 1 du DNS RR
Figure 29 : Phase 2 du DNS RR
CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES
INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 40
Cette technique a le mérite d’être très simple à mettre en œuvre, et ne requiert pas un
DNS spécifique, le Round-Robin est supporté par tous les serveurs DNS de l’Internet. On met
en œuvre également le DNS-RR lorsqu’on vise un hébergement low-cost, qui ne permet pas
d’insérer de load-balancer.
L’utilisation de DNS ne permet pas de prendre en compte les capacités ou
disponibilités des machines, ainsi une autre solution utilisée est celle du load-balancing.
II.2) Le Load-balancing [5]
Le load balancing est une solution de répartition des charges qui a été implémentée
dans plusieurs logiciels tels que :
 LVS (Linux Virtual Server) [5]
 Apache - mod_proxy_balancer [5]
 Pen : Il intègre un dispositif simple de haute disponibilité qui, si un serveur est
hors service, envoie la requête vers un autre.
 HaProxy : Il permet de répartir les connexions reçues d'un protocole sur
plusieurs serveurs. Il permet aussi de détecter l'indisponibilité d'un des
serveurs.
On peut également citer entre autres Balance, Nginx, OSCAR, CLIC, POUND.
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 46
IMPLEMENTATION DE LA HAUTE
DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION
DES CHARGES
A présent que nous savons ce qu’est la haute disponibilité, la répartition des charges
ainsi que leurs solutions, il est important pour nous de sur pieds une architecture réseau qui va
rendre notre site de e-commerce hautement disponible tout en répartissant les charges sur des
serveurs. Pour se faire nous allons tout d’abord décrire l’environnement matériels et logiciels
et après présenter les différentes configurations.
I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT
I.1) Environnement matériels
Pour mettre sur pieds cette architecture nous avons eu à notre disposition :
 3 ordinateurs portables :
• 2 duals core de 2Ghz de processeurs et 2Go de RAM chacun qui serviront de
serveur apache et MySQL,
• Le dernier servira de machine cliente.
 Un desktop pentium 4 de 2.8Ghz de processeur, de 512Mo de RAM et ayant 2 cartes
réseaux, qui servira de répartiteur de charges,
 Un Switch afin de pouvoir connecter les serveurs à la passerelle,
 Plusieurs câbles réseaux fastEthernet 100MBps de débit.
I.2) Environnement logiciels
 Les serveurs
- Système d'exploitation : Debian Lenny (2.6.26.13)
- Apache2 (2.2.9) [8]
- DRBD et ses dépendances [6]
- MySQL (5.0.32) [6] [9]
- PHP5 [6]
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 47
Le répartiteur de charges
- Système d'exploitation : Debian Lenny (2.6.26.13)
- Bind9 (server DNS)
- Pound
Le Client
N’importe quelle configuration.
II) CONFIGURATIONS
Les configurations sont assez longue et fastidieuses mais simple le plus dur est de
trouver les packages et leurs dépendances.
II.1) Architecture et configuration des cartes réseaux
Avant tout il est important d’adresser les cartes réseaux avant de passer aux
installations. Voici une figure montrant nos configurations réseaux.
Figure 31 : Configuration des cartes réseaux
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 48
II.2) Configuration des logiciels
II.2.1) Au niveau des serveurs
Après avoir terminé l’installation de Debian Lenny allé dans le terminal en mode super
utilisateur.
Installation et configuration d’apache [8] [10]
Pour installer apache il suffit de taper :
# apt-get install apache2
Ensuite on passe aux configurations des cartes réseaux et des fichiers on doit adresser
le serveur 1 au 192.168.10.1 et le serveur 2 au 192.168.10.2.
#ifconfig eth0 192.168.10.1 netmask 255.255.255.0 up (pareils pour le serveur 2)
On copie le répertoire du site dans /var/www/ (var/www/SITEecommerce) et on crée
un site virtuel en tapant ces commandes.
# cd /etc/apaches2/sites-availaible
# cp default SITEecommerce (il faut créer le répertoire SITEecommerce avec mkdir)
On configure le fichier du site virtuel en ajoutant:
DocumentRoot “/var/www/SITEecommerce”
ServerName “192.168.10.1”
<Directory “/var/www/SITEecommerce”>
Errorlog /var/log/apache2/SITEecommerce.log
CustomLog /var/log/apache2/SITEecommerce-access.log combined
ServerSignature off
On active le site et on le met comme le site par défaut avec cette commande
# a2ensite SITEecommerce
# cd /etc/apache2/sites-enabled/
# rm –rf 000-default
Installation et configuration de PHP5 [10]
Comme notre site web ne contient que des pages dynamiques il est important d’avoir
php de notre côté. Donc on l’installe avec quelques de ses modules qui seront nécessaires.
# apt-get install libapache2-mod-php5 php5 php5-common php5-mysql
On configure php5 en retouchant le fichier qui s’appelle php.ini
# nano /etc/php5/apache2/php.ini
Ligne 83
Short_open_tag=On (afin d’utiliser un code portable et compatible)
Ligne 323
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 49
Display_errors=Off (pour ne pas afficher les erreurs dans le navigateur)
Ligne 333
Log_errors=On (enregistre les erreurs dans un fichier log que seul l’Admin peut voir)
Ligne 545
Upload_max_filesSize=8M (on augmente la taille des fichiers charger)
Ligne 267
Max_execution_time=60 (on augmente le temps d’exécution qui est fonction de la taille)
Installation de mysql server et de phpmyadmin [10]
# apt-get install mysql-server mysql-client
# apt-get install phpmyadmin
On part dans le navigateur (epiphany) et on tape dans la barre de navigation :
192.168.10.1/phpmyadmin et on y crée la base de données du site (site_ecommerce_db).
On retourne dans le terminal et on entre dans le server mysql :
# mysql –u root –p (on tape le mot de passe du root)
Mysql> show databases ;
Mysql> use site_ecommerce_db ; (on utilise la base de données du site par défaut)
Mysql> exit;
On redémarre le server apache pour qu’il prenne en compte toutes les configurations.
# /etc/init.d/apache2 restart
A partir de cet instant le site devrait être disponible dans la machine cliente en tapant
l’adresse ip du server auquel on veut se connecter dans la barre de navigation.
Installation et configuration de DRBD [10]
# apt-get install drbd8-utils
Compilation du module (Pour cette étape, il faut disposer des outils de compilation et
des sources du noyau (même numéro de version) utilisé sur les serveurs.)
# m-a a-b drbd8
Le fichier généré est à copier et à installer sur chaque serveur. Et on passe à la
configuration du drbd.
Initialisation de la partition
Avant tout, il convient de détruire toute référence à un ancien système de fichiers :
# dd count=512 if=/dev/zero of=/dev/cciss/c0d0p8
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 50
Pour créer le volume DRBD sur /node0/ :
drbdadm create-md drbd0
/etc/init.d/drbd start
drbdadm -- --overwrite-data-of-peer primary drbd0
Ensuite sur /node1/ :
drbdadm create-md drbd0
/etc/init.d/drbd start
Sur /node0/ pour créer un système de fichiers, il suffit de lancer la commande :
# mkfs.ext3 -T largefile4 -E stride=32,stripe-width=64 -m0 /dev/drbd0
Modification des fichiers de configuration
# nano /etc/init.d/fstab/
Il n'est pas recommandé de monter directement les partitions DRBD , ainsi la ligne suivante
doit être commentée:
/dev/cciss/c0d0p8 /srv ext3 defaults 0 2
# nano /etc/ha.d/haresources
node0
IPaddr::192.168.1.102/24/eth0:102 
drbddisk::r0 Filesystem::/dev/drbd0::/srv::ext3
II.2.2) Au niveau du répartiteur de charges
C’est au niveau du répartiteur qu’on installe et configure le DNS Round Robin. La
configuration de ce dernier est presque pareil à celui d’un DNS classique sauf qu’au même nom
de domaine on attribut non pas une adresse ip mais deux adresses ip (ceux des servers).
Notre nom de domaine sera pfe.com et à la fin, le client devra se connecter au site non
plus avec l’une des adresses ip mais tout simplement avec www.pfe.com
Nous avons déjà expliqué ce qu’est le DNS-RR mais un petit rappel s’impose. Son
fonctionnement est très simple : lorsque le client se connecte sur le site avec www.pfe.com,
notre répartiteur va lui envoyer 2 adresses la 192.168.10.1 et la 192.168.10.2. Mais la connexion
s’établira en priorité avec la 192.168.10.1 et s’il n’est pas disponible, la 192.168.10.2 répondra
à la requête du client sans que le client ne s’en rende compte. C’est de la haute disponibilité
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 51
Si un deuxième client se connecte il recevra plutôt la 192.168.10.2 et la 192.168.10.1
C’est la répartition des charges. On voit donc que le DNS Round Robin est très bien capable
de faire de la répartition de charges et de la haute disponibilité en même temps.
Installation et configuration du DNS-RR [11]
On commence par installer le server DNS
# apt-get install bind9
Ensuite on passe à la configuration :
# nano /etc/hosts.conf
Order hosts,bind
Multi on
# nano /etc/hosts
127.0.0.1 Localhost
192.168.10.3 www.pfe
#nano /etc/resolv.conf
Domain Localhost
Search pfe.com
NameServer 192.168.10.3
On copie deux fichiers à modifier:
# cp /etc/bind/db.local /etc/bind/db.pfe
# cp /etc/bind/db.255 /etc/bind/db.10.168.192
Configuration du fichier db.pfe (zone directe)
# nano /etc/bind/db.pfe
@ IN SOA www.pfe.com. root.www.pfe.com. (
@ IN NS www.pfe.com
@ IN A 192.168.10.3
www IN A 192.168.10.1
www IN A 192.168.10.2
pfe IN CNAME www
pfe.com IN CNAME pfe
@ IN AAAA ::1
Configuration du fichier db.10.168.192 (zone inverse)
#nano /etc/bind/db.10.168.192
@ IN SOA www.pfe.com. root.pfe.com (
@ IN NS www.pfe.com
1 IN PTR www
2 IN PTR www
Configuration du fichier named.conf.local
# nano /etc/bind/named.conf.local
// include “/etc/bind/zones.rfc1918”
Zone “pfe.com” {
Type master;
File “/etc/bind/db.pfe” ;
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 52
Forwarders {} ;
} ;
Zone “10.168.192.in-addr.arpa” {
Type master;
file “/etc/bind/db.10.168.192”;
forwarders {};
};
Un petit test pour voir si la configuration est bonne:
# ping www.pfe.com
A partir de cet instant la haute disponibilité intégrée à la répartition des charges est
fonctionnelle :
Figure 32 : Illustration de la répartition des charges par le DNS-RR
CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE
LA REPARTITION DES CHARGES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 53
Figure 33 : illustration du basculement
Dans ce chapitre nous avons donc mis sur pieds la solution que nous avons choisir
pour pouvoir remplir le cahier de charge à savoir le DNS Round Robin. Et nous avons vu que
pour que la répartition des charges et haute disponibilité soient fonctionnelles, le DNS-RR a
besoin de l’aide de plusieurs autres logiciels. Mais en théorie le cahier de charge est rempli mais
est-ce le cas en pratique ?
CHAPITRE 7 : TEST ET OUTILS DE TEST
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 54
TEST ET OUTILS DE TEST
Nous avons donc vu les différentes architectures décrites. Cependant, afin de voir
concrètement leur efficacité face à une demande importante entrainant des charges élevées sur
les serveurs, il est important d’utiliser divers outils pour tester ces infrastructures. Ces outils
consistent à envoyer en boucle des requêtes sur les serveurs tout en rendant des statistiques à la
fin pour connaître leur réaction face à une forte demande. Dans cette optique, 2 outils sont
particulièrement performant il s’agit de : httperf et siège. Mais avant nous allons faire un test
physique de notre architecture.
I) TEST DE L’ARCHITECTURE
L’architecture que nous avons réalisée dans le cadre de ce projet est une architecture
assez simple et il en est de même pour le test. Pour un test efficace il faut suivre ces étapes.
1- On retire les câbles réseaux des deux servers et on Ping les servers depuis la machine
du client pour voir que ça ne passe effectivement pas.
2- On branche le server1 et on se connecte sur notre site web de e-commerce via la machine
cliente en tapant www.pfe.com dans le navigateur.
3- On connecte le server2
4- On débranche à nouveau le server1 du réseau
5- Le server2 doit donc prendre le relais et le client doit toujours être connecté sur le site.
Mais ce test ne poussent pas les servers à leurs limites il faut donc utiliser des outils
de test.
II) OUTILS DE TEST
Il existe plusieurs outils de test sous Debian 5 tels que tsung et clif qu’on doit installer
sur la machine cliente mais les deux restent httperf et siège.
II.1) HTTPERF
Httperf est donc un outil qui permet de tester les performances d’un serveur web.
Différentes options sont possibles afin d’exploiter au maximum les serveurs web et en tirer des
résultats significatifs. L'objectif de httperf n'est pas à mettre en œuvre une référence particulière,
CHAPITRE 7 : TEST ET OUTILS DE TEST
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 55
mais à fournir un outil fiable de haute performance. Les trois caractéristiques distinctives de
httperf sont sa robustesse, ce qui comprend la capacité de générer et de maintenir la surcharge
des serveurs, support pour les protocoles HTTP/1.1 et SSL, et son extensibilité à de nouveaux
générateurs de charge de travail et les mesures du rendement.
II.2) Siège
C’est un outil qui permet de faire des tests de montée en charge des applications web
en simulant un grand nombre de connexions simultanées sur une ou plusieurs URLs données.
Siege rapporte le nombre totale de hits enregistrés, de bytes transférés, le temps de
réponse, les accès concurrents et retourne le statut du serveur.
Siege supporte les protocoles HTTP/1.0 et 1.1, les méthodes GET et POST, les
cookies, les transactions log, et l’authentification basique.
Conclusion :
Au final, cette partie a donc permis à comprendre ce qu’est la haute disponibilité et la
répartition des charges. On a pu, toujours dans cette partie rendre le site web que nous avons
créés dans la partie précédente hautement disponibilité. En étudiant, plusieurs solutions. Nous
avons choisi la solution qui nous semblait la plus efficace dans le temps qui nous était imparti
pour ce projet.
CONCLUSION GENERALE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 56
CONCLUSION GENERALE
En conclusion il était question pour nous de créer un site web de commerce
électronique pour la vente de produit divers et intégrant un paiement en ligne avec express
union mobile, mais surtout à la fin de rendre ce site toujours disponible quel que soit le nombre
de personnes connectées simultanément. En d’autres termes il s’agissait pour nous de faire un
site web de e-commerce avec haute disponibilité et payement en ligne avec express union
mobile.
Pour se faire, nous nous sommes tout d’abord attaqués à la conception du site. Donc,
nous avons établi le cahier de charge pour ressortir les besoins, les problèmes et les objectifs.
Puis nous avons fait une analyse informatique afin de ressortir la base de données du site. Et
enfin nous sommes passés à l’implémentation. Après la création de notre site nous avons changé
d’environnement, nous sommes passés sous un environnement Linux pour répartir les charges
du site entre plusieurs servers et le rendre hautement disponible. Et dans cette optique nous
avons défini les notions de répartition de charges et de haute disponibilité. Après, nous avons
présenté les différentes solutions qui existent. Enfin nous avons fait toutes les configurations
nécessaires au bon fonctionnement de ces notions avant de passer aux tests.
Ce projet est un projet très important pour un pays qui veut se développer dans un
monde où l’accès aux informations est quasi instantané et où tout ce fait de chez soi. Malgré de
nombreuses difficultés rencontrées nous pouvons dire que ce projet est un bon projet d’avenir
non seulement pour l’étudiant car il regroupe des notions sur la programmation web et le réseau,
mais aussi pour les entreprises qui l’implémenteront.
BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 57
BIBLIOGRAPHIE &
WEBOGRAPHIE
[1] MySQL, «http://dev.mysql.com/doc/refman/5.0/fr/replication.html,»
consulté le 10/01/2014, pour MERISE et les requêtes en langage SQL.
[2] Création du site web, «http://php.developpez.com/faq/,» consulté le
10/01/2014, pour les codes php nécessaires à la création du site.
[3] J.-M. Defrance, «PHP/MySQL avec Dreamweaver 8,» Eyrolles,
«http://www.editions-eyrolles.com,» consulté le 03/02/2014, parution 2006,
pp. 506-561.
[4] J.-M. Defrance, «PHP/MySQL avec Dreamweaver 8,» Eyrolles,
«http://www.editions-eyrolles.com,» consulté le 03/02/2014, parution 2006,
pp. 561-605.
[5] Majid LAYOUNI, Raphaël MAZOT, Alexandre TRAN «Rapport de
projet: Répartition des charges sur serveurs web virtualisés,»
«http://www.ceri.fr/cours/,» consulté le 02/02/2014, rédaction 2010/2011, pp.
8-9.
[6] Nicolas FINESTRA, Julien COSMAO, Paul LE LANN «Rapport de stage:
Répartition automatique de surcharge réseau,»
«http://www.iupgmi-avignon.fr/projets/,» consulté le 02/02/2014, rédaction
2009/2010, pp. 10-43.
[7] DRBD, «http: //2005.jres.org/paper/91.pdf,» consulté le 12/02/2014, pour
l'installation et la configuration du DRBD.
[8] Packages, «https://packages.debian.org/,» consulté le 05/02/2014, pour
télécharger les packages nécessaires pour Debian 5.
[9] Gatien Gaspard, Rémi Jachniewicz, Julien Lacava, Vincent Meslard
«Rapport de stage: Équilibrage de Charge et Haute Disponibilité,»
«http://www.iupgmi-avignon.fr/projets/,» consulté le 02/02/2014, parution
22 avril 2009, pp. 05-47.
BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 58
[10] Apache, «http://httpd.apache.org/,» consulté le 05/02/2014, pour
l'installation et la configuration d'apache sous Debian 5.
[11] Configuration,
«http://www.lafermeduweb.com/tutoriel/configuration/php5&Apache&m
ysql&phpmyadmin,» consulté le 06/02/2014, pour les configurations
d'apache, de php, de mysql et de phpmyadmin.
[12] LVS, «http://www.linuxvirtualserver.org/,» consulté le 20/02/2014, pour la
documentation sur LVS et son téléchargement.
[13] SQL, «http://phpmyadmin.sourceforge.net/,» consulté le 06/02/2014, pour
configurer phpmyadmin.
ANNEXES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 59
ANNEXES
ANNEXE 1 : TERMINOLOGIES
 NAS : Dispositif de stockage lié à un réseau. Serveur dont la fonction principale est de
stocker des données pour d'autres machines.
 RAID: Système de stockage de grande capacité et d'une grande sûreté, utilisant le disk
mirroring. Il existe différent type de RAID : 0, 1, 3, 4, 5, 6, S, A et 10, chacun ayant ses
avantages et ses inconvénients.
 Cluster : Architecture de groupes d'ordinateurs, utilisée pour former de gros serveurs.
Chaque machine est un nœud du cluster, l'ensemble est considéré comme une seule et
unique machine.
 front-end : Ordinateur, programme ou ensemble de page-écran servant d'interface entre
l'utilisateur et un système plus gros. La définition est très vague, car le sens du terme a
un peu glissé au fil du temps. On l'utilise maintenant beaucoup pour désigner les
interfaces graphiques associées à des programmes en ligne de commande.
ANNEXE 2 : HEARTBEAT
Heartbeat est un système de gestion de la haute disponibilité sous Linux distribué sous
licence GPL. Il met en place un système classique de clustering en haute disponibilité basé sur
des "battements de cœur". Il exécute des scripts d'initialisations lorsque une machine tombe
(plus d'entente du battement de cœur) ou est à nouveau disponible (battement de cœur retrouvé).
Un trafic UDP est mis en place entre les deux serveurs (Heartbeat est limité à deux
machines), en cas de non réponse de l’un d’entre eux, ce dernier va être considéré comme mort
est les ressources sont basculées sur l’autre serveur grâce à une IP virtuelle partagée entre les
deux machines.
Si on souhaite contrôler certains services en particulier, il faut installer Mon sur les
deux serveurs. En cas de défaillance de l’un des services surveillé, Mon va envoyer un argument
stop à Heartbeat, ce qui va provoquer un basculement sur l’autre serveur.
ANNEXE 3 : CODE DU PANIER VIRTUEL
<?php
session_start();
//-----------------------------DEBUT d’initialisation des variables
if (!isset($_SESSION['total'])) $_SESSION['total']=0;
ANNEXES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 60
if(!isset($_GET['ajoutPanier'])) $ajoutPanier="";//initialisation de ajoutPanier si non déclaré
else $ajoutPanier=$_GET['ajoutPanier'];
if(!isset($_GET['modifPanier'])) $modifPanier="";//init de modifPanier si non déclaré
else $modifPanier=$_GET['modifPanier'];
if(!isset($_GET['suppPanier'])) $suppPanier="";//init de suppPanier si non déclaré
else $suppPanier=$_GET['suppPanier'];
if(!isset($_GET['enregistreCommande'])) $enregistreCommande="";//initialisation de
//enregistreCommande si non déclaré
else $enregistreCommande=$_GET['enregistreCommande'];
if(!isset($_GET['article'])) $article="";//initialisation de article si non déclaré
else $article=$_GET['article'];
if (isset($_SESSION['liste'])) $liste=$_SESSION['liste'];//récupération de la liste de la session
//----------------------------FIN d’initialisation des variables
?>
<? php require_once('../Connections/ConnexionEcommerce.php');?>
<? php
mysql_select_db($database_ConnexionEcommerce, $ConnexionEcommerce);
//----------------------------------------------------AJOUT PANIER
if ($ajoutPanier=="AJOUTER"){
$reference=$_GET['reference'];
$nb=1; //par défaut la quantité est = 1
$prix=$_GET['prix'];
$liste[]=array($reference,$nb,$prix,$prix);
$_SESSION['liste']=$liste;
//ajoute un article à la liste}
//----------------------------------------------------SUPP PANIER
if ($suppPanier=="SUPPRIMER"){
$article=$_GET['article'];
for ($i=0;$i<count($liste);$i++){
if($article==$i)
array_splice($liste,$i,1);//suppression de l'article}
$_SESSION['liste']=$liste;//mAj de la liste}
//-------------------------------------MODIF PANIER
if ($modifPanier=="ACTUALISER"){
for ($i=0;$i<count($liste);$i++){
$nbi='nb'.$i;
$liste[$i][1]=$_GET["$nbi"];//recup du nbr d'article dans la liste
$liste[$i][3]=$liste[$i][1]*$liste[$i][2];//prixArticle=nbre*prixUnitaire}
$_SESSION['liste']=$liste;//mAj de la liste}
//----------------------------------------------------COMMANDER
if ($enregistreCommande=="COMMANDER"){
if(!isset($_GET['action']))
$_SESSION['action']="ENREGISTRER";//mémorise l'action
header("Location: commande.php");}
?>
<!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN"
"http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd">
<html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml">
<head>
<title>Panier</title>
</head>
<body>
<table width="909" height="297" border="0" align="center"
background="../images/backgroud1.jpg">
<tr align="center" valign="top">
ANNEXES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 61
<th width="172" height="64" scope="col"><a href="catalogue.php" class="style1"><img
src="../images/bouton-catalogue1.jpg" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map6"
/></a></th>
<th width="172" height="64" scope="col"><a href="panier.php" class="style1"><img
src="../images/bouton-panier.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map7"
/></a></th>
<th width="172" scope="col"><a href="commande.php" class="style1"><img
src="../images/bouton-commande.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map8"
/></a></th>
<th width="172" scope="col"><span class="style1"><img src="../images/bouton-
administrateur.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map9" /></span></th>
</tr>
</table>
<table width="913" height="152" border="1" align="center" background="../images/backgroud.jpg">
<tr>
<td height="101" colspan="4" align="center" valign="top"><p class="Style12"><span
class="Style13">PANIER</span>
<?php if(isset($liste)) { //affiche le tableau s’il y a au moins un article ?>
</p>
<p class="Style14">vous pouvez &agrave; tout moment acc&eacute;der &agrave; votre panier et
ainsi consulter les articles qui s'y trouvent d&eacute;ja. Et vous pouvez &eacute;galement ajouter
autant d'articles que vous le voulez dans ce m&ecirc;me panier avant de commander. </p>
<form id="form1" name="form1" action="panier.php" method="get">
<table width="600" border="1">
<tr>
<th width="196" scope="col"><span class="Style5">Noms</span></th>
<th width="84" scope="col"><span class="Style5">Quantit&eacute;s</span></th>
<th width="205" scope="col"><span class="Style5">Prix (Fcfa) </span></th>
<th width="87" scope="col"><span class="Style5">Supprimer</span></th>
</tr>
<?php
$total=0; //initialisation du total de la commande à 0
for ($i=0;$i<count($liste);$i++)
{//debut du bloc for
$query_rsPanier="select * from article where reference='".$liste[$i][0]."'";
$rsPanier=mysql_query($query_rsPanier, $ConnexionEcommerce) or die(mysql_error());
$row_rsPanier=mysql_fetch_assoc($rsPanier);
/*définition et exécution de la requête SQL afin de récupérer les informations de l’article stockées
dans la base (nom, quantité...)*/
?>
<tr>
<td align="center"><span class="Style8"><?php echo $row_rsPanier['designation']
?></span></td>
<td align="center">
<select name="nb<?php echo $i ?>">
<option value="1" <?php if($liste[$i][1]==1) echo "SELECTED"; ?>>1</option>
<option value="2" <?php if($liste[$i][1]==2) echo "SELECTED"; ?>>2</option>
<option value="3" <?php if($liste[$i][1]==3) echo "SELECTED"; ?>>3</option>
</select>
</td>
<td align="center"><span class="Style8"><?php echo $row_rsPanier['prix'] ?></span></td>
<td align="center">
<a href="panier.php?article=<?php echo $i ?>&suppPanier=SUPPRIMER">
<img src="../images/supp.png" width="30" height="25" border="0" />
</a></td>
</tr>
ANNEXES
Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 62
<?php
$total+=$row_rsPanier['prix'] * $liste[$i][1];
}//fin du bloc for
$_SESSION['total']=$total;//mémorise le total dans la session
?>
<tr>
<td height="32" colspan="2">&nbsp;</td>
<td colspan="2"><span class="Style11">Total : <?php echo $total ?> Fcfa</span></td>
</tr>
</table>
<table width="407" border="0">
<tr align="center" valign="middle">
<th width="174" scope="col"><label>
<input name="modifPanier" type="submit" class="Style5" value="ACTUALISER" />
</th>
<th width="217" scope="col"><input name="enregistreCommande" type="submit"
class="Style5" value="COMMANDER" />
</th>
</tr>
</table>
</form> </td>
<?php }//fin du test isset($liste) ?>
</tr>
</table>
</body>
</html>
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.
SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.

Contenu connexe

Tendances

Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2Sofien Benrhouma
 
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...Riadh K.
 
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIA
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIARapport PFE Ahmed BEN JEMIA
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIAAhmed BEN JEMIA
 
Conception et developpement d'une application mobile Android e-location
Conception et developpement d'une application mobile Android e-locationConception et developpement d'une application mobile Android e-location
Conception et developpement d'une application mobile Android e-locationALALSYSE
 
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...Mohamed Boubaya
 
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats Ayed CHOKRI
 
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...Ahmed Makni
 
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIRE
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIREConception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIRE
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIREGhizlane ALOZADE
 
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_web
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_webRapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_web
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_webSalma Gouia
 
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTS
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTSConception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTS
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTSFaissoilMkavavo
 
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebMa présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebHarrathi Mohamed
 
Rapport pfe talan_2018_donia_hammami
Rapport pfe talan_2018_donia_hammamiRapport pfe talan_2018_donia_hammami
Rapport pfe talan_2018_donia_hammamiDonia Hammami
 
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignement
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignementPFE :: Application de gestion des dus d'enseignement
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignementNassim Bahri
 
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilel
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilelRapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilel
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilelBelwafi Bilel
 
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projet
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projetRapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projet
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projetnkamal1
 
Projet de fin étude ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...
Projet de fin étude  ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...Projet de fin étude  ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...
Projet de fin étude ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...Ramzi Noumairi
 
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...MOHAMMED MOURADI
 
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de prestations HTML dotée d...
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de  prestations HTML dotée d...Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de  prestations HTML dotée d...
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de prestations HTML dotée d...kadzaki
 

Tendances (20)

Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
Rapport Projet De Fin D'étude Développent d'une application web avec Symfony2
 
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...
Rapport PFE : Développement D'une application de gestion des cartes de fidéli...
 
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIA
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIARapport PFE Ahmed BEN JEMIA
Rapport PFE Ahmed BEN JEMIA
 
Conception et developpement d'une application mobile Android e-location
Conception et developpement d'une application mobile Android e-locationConception et developpement d'une application mobile Android e-location
Conception et developpement d'une application mobile Android e-location
 
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...
Conception et developpement d'un site web pour la suggestion et notification ...
 
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats
Conception et Réalisation d’une Plateforme Web de Gestion des achats
 
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...
Pfe conception et réalisation d'une application de gestion des processus d'ac...
 
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIRE
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIREConception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIRE
Conception et Réalisation d’une application de Gestion SCOLAIRE
 
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_web
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_webRapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_web
Rapport final pfe_systeme_de_gestion _de_cabinet_de_formation_mobile_web
 
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTS
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTSConception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTS
Conception et Réalisation Application Web Laravel PFE BTS
 
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site WebMa présentation PFE : Application Android & Site Web
Ma présentation PFE : Application Android & Site Web
 
Rapport de fin formation
Rapport de fin formationRapport de fin formation
Rapport de fin formation
 
Rapport pfe talan_2018_donia_hammami
Rapport pfe talan_2018_donia_hammamiRapport pfe talan_2018_donia_hammami
Rapport pfe talan_2018_donia_hammami
 
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignement
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignementPFE :: Application de gestion des dus d'enseignement
PFE :: Application de gestion des dus d'enseignement
 
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilel
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilelRapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilel
Rapport PFE Application Web Mobiles belwafi bilel
 
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projet
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projetRapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projet
Rapport de stage : Parcours d'apprentissage à base de la pédagogie par projet
 
Projet de fin étude ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...
Projet de fin étude  ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...Projet de fin étude  ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...
Projet de fin étude ( LFIG : Conception et Développement d'une application W...
 
Rapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étudeRapport de stage du fin d'étude
Rapport de stage du fin d'étude
 
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
Rapport application web (Spring BOOT,angular4) et mobile(ionc3) gestion des a...
 
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de prestations HTML dotée d...
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de  prestations HTML dotée d...Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de  prestations HTML dotée d...
Réalisation d’une plateforme e-commerce de vente de prestations HTML dotée d...
 

Similaire à SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.

MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...
MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...
MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...mouliom matapit hermann cedric
 
CS_rapport_final_fr_v3_1
CS_rapport_final_fr_v3_1CS_rapport_final_fr_v3_1
CS_rapport_final_fr_v3_1Solin TEM
 
Prospectus groupe cerco_20131
Prospectus groupe cerco_20131Prospectus groupe cerco_20131
Prospectus groupe cerco_20131Alain CAPO CHICHI
 
Conception et mise en place d'un site web dynamique de gestion de passation ...
Conception et mise en place d'un site web  dynamique de gestion de passation ...Conception et mise en place d'un site web  dynamique de gestion de passation ...
Conception et mise en place d'un site web dynamique de gestion de passation ...Symphorien Niyonzima
 
rapport de stage
rapport de stagerapport de stage
rapport de stageMarouane Gh
 
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...ismailbou
 
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...DENAGNON FRANCK ✔
 
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdf
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdfPourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdf
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdfBisatel
 
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015polenumerique33
 
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique Appel d'offres E10 - La grande école du numérique
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique HETIC
 
Vente, magasinage et fidélisation en ligne : applications natives ou sites m...
Vente, magasinage et fidélisation en ligne :  applications natives ou sites m...Vente, magasinage et fidélisation en ligne :  applications natives ou sites m...
Vente, magasinage et fidélisation en ligne : applications natives ou sites m...Libéo
 
Formation: Du prototype au site web responsive
Formation: Du prototype au site web responsiveFormation: Du prototype au site web responsive
Formation: Du prototype au site web responsiveLe Wagon Montréal
 
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009Fing
 
rapport final djoukwe kepngue donald
rapport final djoukwe kepngue donaldrapport final djoukwe kepngue donald
rapport final djoukwe kepngue donalddonald djoukwe
 
Présentaion overlook consulting
Présentaion overlook consultingPrésentaion overlook consulting
Présentaion overlook consultingBosco Basabana
 

Similaire à SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. (20)

GESTION DE l'UL
GESTION DE l'ULGESTION DE l'UL
GESTION DE l'UL
 
MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...
MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...
MISE EN PLACE D’UNE ZONE WIFI PAYANT AVEC AUTOMATISATION DE LA PRISE EN FACTU...
 
CS_rapport_final_fr_v3_1
CS_rapport_final_fr_v3_1CS_rapport_final_fr_v3_1
CS_rapport_final_fr_v3_1
 
PFE MASTER ENSET-2023
PFE MASTER ENSET-2023PFE MASTER ENSET-2023
PFE MASTER ENSET-2023
 
Prospectus groupe cerco_20131
Prospectus groupe cerco_20131Prospectus groupe cerco_20131
Prospectus groupe cerco_20131
 
Conception et mise en place d'un site web dynamique de gestion de passation ...
Conception et mise en place d'un site web  dynamique de gestion de passation ...Conception et mise en place d'un site web  dynamique de gestion de passation ...
Conception et mise en place d'un site web dynamique de gestion de passation ...
 
rapport de stage
rapport de stagerapport de stage
rapport de stage
 
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
conception et réalisation d'une application de gestion des rapports téléphoni...
 
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...
MISE EN PLACE D’ UN VPN (SITE-TO-SITE) AU SEIN D’ UNE ENTREPRISE : CAS DE LA ...
 
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdf
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdfPourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdf
Pourquoi devenir opérateur mobile sous sa marque Bisatel.pdf
 
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015
Annuaire de la délégation Française au WAQ 2015
 
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique Appel d'offres E10 - La grande école du numérique
Appel d'offres E10 - La grande école du numérique
 
Vente, magasinage et fidélisation en ligne : applications natives ou sites m...
Vente, magasinage et fidélisation en ligne :  applications natives ou sites m...Vente, magasinage et fidélisation en ligne :  applications natives ou sites m...
Vente, magasinage et fidélisation en ligne : applications natives ou sites m...
 
Formation: Du prototype au site web responsive
Formation: Du prototype au site web responsiveFormation: Du prototype au site web responsive
Formation: Du prototype au site web responsive
 
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009
Carrefour de Possibles à Nantes, le 1er octobre 2009
 
web application security
web application securityweb application security
web application security
 
Création
CréationCréation
Création
 
rapport final djoukwe kepngue donald
rapport final djoukwe kepngue donaldrapport final djoukwe kepngue donald
rapport final djoukwe kepngue donald
 
Présentaion overlook consulting
Présentaion overlook consultingPrésentaion overlook consulting
Présentaion overlook consulting
 
Towards operational excellence
Towards operational excellenceTowards operational excellence
Towards operational excellence
 

SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITÉ ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE.

  • 1. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel I EPIGRAPHIE « Un homme savant a compris un certain nombre de vérités, et un homme cultivé a compris un certain nombre d’erreurs. » Alain Vigiles de l’esprit
  • 2. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel II DEDICACE
  • 3. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel III AVANT PROPOS La réforme universitaire de 1993 fit naître sur le territoire national camerounais de multiples universités parmi lesquels l’université de Dschang, qui comprend en son sein en plus du campus principale, quelques grandes écoles à l’instar de l’Institut Universitaire de Technologie (IUT) FOTSO Victor de BANDJOUN qui est née suite cette réforme universitaire de 1993, suivant l’arrêté présidentielle n° 008 /CAR/PR du 19 janvier 1993. Cet institut donc les bâtiments ont été offert par Mr FOTSO Victor à l’Etat camerounais, est une école de formation professionnelle qui recrute les titulaires du baccalauréat et leur offre deux cycles de formation de 02 ans au terme duquel, on obtient soit un BTS (Brevet de Technicien Supérieur), soit un DUT (Diplôme Universitaire de Technologie).  Un cycle Brevet des Techniciens Supérieurs (BTS) sanctionnant deux années d’étude réussi couronné par un examen national ;  Un cycle du Diplôme Universitaire technologie (DUT) sanctionnant également deux années d’étude réussies suivi par un diplôme. L’IUT FOTSO Victor offre également aux titulaires de DUT et de BTS un cycle de licence technologie et professionnelle. Cette licence sanctionne une année d’étude réussie. L’Institut offre ainsi dans ces différents cycles de formation une multitude de filières. Les études à l’IUT-FV sont sanctionnées par les diplômes du Système LMD :  Brevet de Technicien Supérieur (BTS), options : - Banque (Bq); - Comptabilité et Gestion des Entreprises (CGE); - Secrétariat de Direction (SD) ; - Action Commerciale (Aco); - Génie Civil (GC); - Electronique (EN); - Electrotechnique (EL).  Diplôme Universitaire de technologie (DUT), options : - Génie Informatique (GI); - Génie Electrique (GE), Parcours : Electronique (EN) et Electrotechnique (EL) ; - Génie des Télécommunications et Réseaux (GTR);
  • 4. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel IV - Génie Mécanique et Productique (GMP), Parcours : Maintenance Industrielle et Productique (MIP) ; - Génie Civil (GC).  Licences Professionnelles (LP), options : - Commerce Marketing (CM), Parcours : Marketing Manager opérationnel (MMO) ; Banque gestion des relations Clientèle (BGRC) ; - Gestion Comptable et Financière (GCF); - Gestion Administrative, Management des Organisations (GAMO).  Licences de Technologies (LT), options : - Gestion et Maintenance des Installations Energétique (GMIE) ; - Informatique et Réseaux (IR), Parcours Concepteur et Développeur Réseaux Internet (CDRI) ; - Génie Electrique (GE) ; - Génie Civil (GC) ; - Maintenance Industrielle et productique (MIP) ; - Ingénierie des Réseaux et Télécommunications (IRT) ; - Génie Géomatique (GG).  L’IUT-FV offre plusieurs types de formations : - La formation Initiale ; - La formation Continue ; - La formation à distance ; - L’Académie régionale CISCO. Au cours de chaque cycle, les étudiants sont appelés à intégrer le milieu professionnel afin de cultiver leur personnalité, de développer le sens des relations humaines et surtout de mettre en pratique les connaissances acquises durant leur formation. En licence, les étudiants sont appelés à mettre sur pieds un projet de fin d’étude sanctionné par une rédaction de mémoire qu’ils présenteront devant un jury.
  • 5. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel V REMERCIEMENTS Nous ne saurons entamer la rédaction de ce projet sans dire un grand merci à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué au déroulement de notre formation, nous pensons particulièrement :  Avant tout au bon DIEU pour le souffle, la santé, la force, l’intelligence et le courage pour la réalisation de ce projet.  A monsieur et madame NZOGANG et à monsieur et madame WANSI qui n’ont cessés de nous prodiguer de bons conseils, nous sommes reconnaissants du soutien moral, financier et matériel.  Au Directeur de L’IUT FOTSO-VICTOR Pr FOGUE Médard pour nous avoir acceptés dans son établissement comme étudiant.  Au chef de département de Génie des télécommunications et de réseaux Dr KAPCHE pour nous avoir encadrés tout au long de cette année académique.  A M. LIENOU Jean-Pierre notre encadreur, pour sa disponibilité, son suivi, ses encouragements, ses conseils.  A toute l’équipe pédagogique de l’IUT FOTSO-VICTOR de Bandjoun pour l’encadrement et les connaissances reçues.  A toutes nos familles principalement nos frère et sœurs pour leur soutien moral, financier et matériel.  A tous nos camarades de classe de l’IUT-FV de Bandjoun pour leur solidarité.  A toutes nos connaissances bien aimées dont les noms ne figurent pas ici, nous leur disons merci. Merci pour tous ces efforts déployés afin qu’on devienne des hommes responsables et dynamiques. Que le seigneur vous remette tous ceci au centuple.
  • 6. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VI RESUME Ce projet qui s'inscrit dans notre formation en Licence technologique, doit nous permettre à la fois d'approfondir nos connaissances dans des sujets étudiés au cours de notre formation, mais aussi d'acquérir de nouvelles compétences et de découvrir des solutions réseaux que nous pourrions être amenés à mettre en place dans notre future vie professionnelle. En effet, ce projet qui porte sur le thème « site web de e-commerce avec haute disponibilité et payement en ligne avec express union mobile » aborde des notions de programmation web, de bases de données et de réseaux concrètes, telles que le HTML, PHP, SQL et la mise en place de règles de routage ou l'utilisation de script, ce qui correspond à notre domaine de prédilection. Dans ce projet, nous avons créé un site web pour le commerce via internet qui appartient à un super marché et qui permet à ce dernier de gérer son stock, ses clients et ses commandes. En plus de cela, il permet aux clients de passer les commandes et de les payer en ligne tout en intégrant un système de livraison et de paiement adapté au contexte camerounais. Ensuite, nous avons rendu le site hautement disponible. Tout ceci, grâce à l’utilisation de plusieurs outils matériels, logiciels, et à une gestion de la répartition des charges et de la haute disponibilité. Pendant la réalisation de ce projet, nous avons rencontré quelques difficultés notamment pour entrer en possession des différents outils matériels et surtout logiciels que nous avons surmontées grâce à un travail acharné et à un bon encadrement.
  • 7. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VII ABSTRACT This project which registered in our training in degree on technology have to permits at the same time to further our knowledge in the subjects studied during our training, and also to acquire new shills and to discover network solutions which we can be call to put in place in our professional future life. Furthermore, this project which is aimed at the creation of “web site of e-commerce with higher availability and an online payment with express union mobile” resolve the notions of web programmation of the bases of data and of concrete networks. Such as the HTML, PHP, SQL and the putting in place of the rules of routing or the usage of script which corresponds to our domain of choiced. In this project, we want to create a web site for the trade via internet which will belong to a super market and which will make it possible this last to manage his stock, his customers and his orders. To allow the customers to place the orders and to pay them on line while integrating a system of delivery and payment adapted to the Cameroonian context. Then, we must make the site highly available. All this, thanks to the use of several material and software tools, and with a management of the burden-sharing and high availability. At the end of this project, we must have a dynamic web site accessible from everywhere in Cameroon and even in the world, pleasant with navigation and the visual one, and offering a rate of suitable access for the users some is their number.
  • 8. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel VIII SOMMAIRE EPIGRAPHIE __________________________________________________________ i DEDICACE _________________________________________________________ ii AVANT PROPOS________________________________________________________ iii REMERCIEMENTS________________________________________________________ v RESUME _________________________________________________________ vi ABSTRACT ________________________________________________________ vii SOMMAIRE ________________________________________________________ viii LISTE DES ABREVIATIONS ________________________________________________ x LISTE DES FIGURES ET DES TABLEAUX ______________________________________ xi INTRODUCTION GENERALE_______________________________________________ 1 PARTIE I: CREATION DU SITE DE E-COMMERCE________________________________2 PRESENTATION DU SITE _____________________________________ 3 I) FONCTIONNALITE ET PROBLEMES _______________________________________ 3 II) LES BESOINS ET LES OBJECTIFS _________________________________________ 4 CONCEPTION DE L’APPLICATION ______________________________ 5 I) LA METHODE MERISE [1]_______________________________________________ 5 II) LES DIFFERENTS MODELES DE MERISE ____________________________________ 5 IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION ________________________ 12 I) Environnement de developpement_______________________________________ 12 II) Plan de navigation __________________________________________________ 13 III) Les principales interfaces_____________________________________________ 15 PARTIE II: HAUTE DISPONIBILITE ET REPARTITION DES CHARGES _________________30 CHAPITRE IV: PRESENTATION GENERALE __________________________________ 31 I) LA HAUTE DISPONIBILITE [3] ___________________________________________ 31 II) LA REPARTITION DE CHARGE__________________________________________ 32 III) LES ARCHITECTURES ________________________________________________ 33 SOLUTIONS DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE _____________________________________________ 35 I) SOLUTIONS DE LA HAUTE DISPONIBILITE_________________________________ 35 II) SOLUTION POUR REPARTIR LES CHARGES _______________________________ 37
  • 9. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel IX IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES _____________________________________________ 46 I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT__________________________________ 46 II) CONFIGURATIONS _________________________________________________ 47 TEST ET OUTILS DE TEST _____________________________________ 54 I) TEST DE L’ARCHITECTURE _____________________________________________ 54 II) OUTILS DE TEST ____________________________________________________ 54 CONCLUSION GENERALE________________________________________________ 56 BIBLIOGRAPHIE & WEBOGRAPHIE_________________________________________ 57 ANNEXES ________________________________________________________ 59 TABLE DES MATIERES ___________________________________________________ 63
  • 10. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel X LISTE DES ABREVIATIONS ASP: Active Server Page EDI: Environnement de Développement Intégré EUM: Express Union Mobile FTP: File Transfer Protocol HA: Higher Availability HTML: HyperText Markup Language HTTP: HyperText Transfer Protocol IPIN: Internet Personal Identity Number MCC: Modèle Conceptuel de Communication MCD: Modèle Conceptuel de Données MCT: Modèle Conceptuel de Traitement MLD: Modèle Logique de Données MPIN: Mobile Personal Identity Number NAS: Network Attached Storage NAT: Network Address Translate PHP: Personal Home Page RAID: Redundant Array of Inexpensive Disks SAN: Storage Area Network SQL: Structured Query Language SSL: Secure Socket Layer TCP: Transfer Control Protocol UDP: User Datagram Protocol VRRP3: Virtual Router Redundancy Protocol 3
  • 11. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel XI LISTE DES FIGURES ET DES TABLEAUX Figure 1: Modèle conceptuel de communication du site__________________________6 Figure 2 : MCT client-administrateur ________________________________________7 Tableau 1 : Dictionnaire des données ________________________________________9 Figure 3 : MCD client-administrateur _______________________________________10 Figure 4 : Plan de navigation _____________________________________________14 Figure 5 : Présentation de l’Accueil du site___________________________________15 Figure 6 : Présentation du Catalogue d’articles _______________________________16 Figure 7 : Présentation des articles en promotion du site_________________________16 Figure 8 : Présentation de la fiche d’un article ________________________________17 Figure 9 : Présentation du panier virtuel_____________________________________18 Figure 10 : Présentation du login des clients__________________________________18 Figure 11 : Présentation de la page d’inscription d’un nouveau client _______________19 Figure 12 : Vérification de la redondance de l’email ___________________________19 Figure 13 : Présentation des commandes d’un client____________________________20 Figure 14 : Explication du mode de paiement d’EUM ___________________________22 Figure 15 : Présentation de la page de confirmation de paiement__________________23 Figure 16 : Présentation de la page de remerciement __________________________24 Figure 17 : Présentation du login administrateur_______________________________24 Figure 18 : Présentation de la page erreur de login ____________________________25 Figure 19 : Présentation de l’accueil de l’espace administrateur ___________________25 Figure 20 : Présentation de la page gestion des articles _________________________26 Figure 20 : Présentation de la page gestion des clients__________________________26 Figure 21 : Présentation de la page gestion des commandes______________________27
  • 12. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel XII Figure 21 : Présentation de la page de modification de l’état d’une commande _______28 Figure 22 : Présentation de la page de vérification des payements ________________29 Figure 23 : Architecture générale avec un répartiteur de charge__________________34 Figure 24 : Architecture de la haute disponibilité avec 2 serveurs _________________34 Figure 25 : Architecture de la HA avec un serveur virtuel _______________________35 Figure 26 : Architecture de la HA avec le logiciel Heartbeat_____________________36 Figure 27 : Schéma explication du iptables __________________________________36 Figure 28: phase 1 du DNS RR____________________________________________39 Figure 29 : Phase 2 du DNS RR ___________________________________________39 Figure 30 : Phase 3 du DNS RR ___________________________________________39 Figure 31 : Configuration des cartes réseaux _________________________________47 Figure 32 : Illustration de la répartition des charges par le DNS-RR ________________52 Figure 33 : illustration du basculement______________________________________53
  • 13. SITE WEB DE E-COMMERCE AVEC HAUTE DISPONIBILITE ET PAIEMENT EN LIGNE AVEC EXPRESS UNION MOBILE. Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 1 INTRODUCTION GENERALE Le commerce électronique ou vente en ligne désigne l’échange de biens et de services entre deux entités sur le réseau informatique notamment internet. Contrairement au reste du monde la majorité des entreprises commerciales de l’Afrique et du Cameroun en particulier n’intègrent pas encore le e-commerce dans leurs systèmes informatiques. Le réseau informatique du Cameroun étant de plus en plus dense et large, grâce au développement de nouvelles techniques de paiement mobile notamment Express Union Mobile, il semble judicieux pour ceux-ci de suivre la voie de la mondialisation. En effet, le e-commerce présente de nombreux avantages car, il permet à l’entreprise une gestion facile des articles, des commandes, des clients et permet aussi de faciliter la vie de ces derniers. Mais, depuis le lancement d’Internet, la demande en contenu web n’a cessé d’augmenter. Au commencement, les pages web étaient statiques, donc les abonnés consultaient seulement les sites sans interagir avec eux. Puis, le web est devenu dynamique, avec des contenus permettant d’ajouter ses idées, ses travaux, de faire des jeux, de regarder des vidéos, et surtout de faire ses achats. Les sites de forum, de jeux en ligne, de streaming vidéo de réseaux sociaux et même de e-commerce ont donc explosés, entrainant avec eux une demande plus forte en termes de bande passante et de ressources physiques. Les notions de répartition de charges intégrées à la haute disponibilité ont alors fait leurs apparitions, dans le but d'optimiser les ressources disponibles et permettre l'utilisation d’un parc de servers. Le présent projet qui expose ce travail c’est-à-dire « site web de e-commerce avec haute disponibilité et payement en ligne avec express union mobile. » présente la conception d’un site de commerce électronique (Partie I) et les solutions de la haute disponibilité (Partie II).
  • 14. PARTIE I : CREATION DU SITE DE E-COMMERCE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 2 PARTIE I: CREATION DU SITE DE E-COMMERCE Introduction : Le e-commerce ne se limite pas au seul réseau Internet. Dans le cadre du commerce inter-entreprises, on utilise depuis de nombreuses années des réseaux de types EDI et on a également des transactions électroniques se réalisant sur les réseaux téléphoniques mobiles : on parle de m-commerce (commerce mobile). La création d’un site dynamique pour le commerce électronique est relativement complexe et nécessite plusieurs étapes : dans un premier temps il est important de présenter le site (CHAP I), dans un second temps de faire une analyse informatique complète de l’application (CHAP II), avant de passer à l’implémentation du site (CHAP III).
  • 15. CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 3 PRESENTATION DU SITE Nous exposons dans ce chapitre une brève description du fonctionnement du site ainsi que les problèmes que le site devra résoudre. Puis nous listerons quelques besoins important des clients ainsi que les objectifs à atteindre. I) FONCTIONNALITE ET PROBLEMES I.1) Fonctionnalités Grace à une boutique en ligne, on peut choisir et payer des articles comme dans un magasin réel. Pour acheter un produit dans un supermarché, il suffit le plus souvent de choisir les produits désirés puis de les mettre dans un cadi (panier). L’acheteur peut ensuite allé payer en espèce ou par un autre moyen de paiement. Les achats peuvent être livrés au domicile (zone) du client s’il le désire. Ce site web devra donc fonctionner comme un supermarché. Il appartient à l’entreprise, qui vend et livre des produits divers notamment les produits vivriers, les produits informatiques, les téléphones, à des détaillants ou des particuliers. Ces derniers passeront leurs commandes via le site et l’administrateur qui travaille dans l’entreprise devra enregistrer et entamer la procédure de satisfaction de ces commandes. I.2) Problèmes posés Ce site devra résoudre plusieurs problèmes à savoir :  Publicité à grande échelle : faire la publicité des produits fournit par l’entreprise ainsi que des prix et des promotions auprès de tous les internautes.  Paiement facile en ligne : mettre en place un nouveau système de paiement en ligne adapté à l’environnement camerounais. (vu le nombre de camerounais qui ont un compte bancaire.)  Abondance de documents : ce problème est très sérieux dans les entreprises car il peut causer des mélanges d’informations, le ralentissement du service et surtout la perte des documents.  La mobilité : dans la plupart des entreprises les données sont centralisées sur un ordinateur en particulier et ce dernier n’est pas à l’abri de pannes sérieuses
  • 16. CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 4 ce qui peut paralyser l’entreprise en plus du fait qu’il faille toujours se déplacer au lieu où se trouve cet ordinateur pour faire les mises à jour des données.  Problème de panne : le système informatique mis en place n’étant pas à l’abri de pannes (matériels ou logiciels) surtout au niveau du serveur, il est donc important de mettre en place un moyen de contournement. II) LES BESOINS ET LES OBJECTIFS II.1) Les besoins Le site devra également satisfaire plusieurs besoins qui se situent au niveau de la clientèle.  Sécurité : sécuriser les informations personnelles et surtout les paiements en ligne en mettant sur pieds un système de sécurité informatique.  Paiement facile en ligne : l’intégration dans le site d’un système de payement en ligne mieux adapté au contexte camerounais (Express Union Mobile)  Interface graphique agréable : en effet l’interface du site doit être très agréable à la visibilité et la navigation doit être facile.  Livraison à domicile (par zone) : vue la difficulté dans la précision géographique des domiciles au Cameroun, la livraison par zone semble être la mieux adaptée dans notre contexte.  Bonne accessibilité du site : le site devra toujours être accessible quelques soit le nombre de personnes connectées simultanément. II.2) Les objectifs L’objectif final de cette partie consiste donc à développer un site web dynamique d’une boutique polyvalente. Ce site permettra de réaliser les opérations suivantes :  Gestion des produits : permettre à l’administrateur d’ajouter, modifier, et supprimer des informations sur des articles de n’importe quel endroit (dans le Cameroun).  Gestion des clients : permettre à l’administrateur de supprimer des clients malhonnêtes de la base de données et aussi de modifier les informations sur les clients qui en font la demande (lieu de résidence, numéro de tel, zone de
  • 17. CHAPITRE 1 : PRESENTATION DU SITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 5 livraison…) et enfin permettre la gestion de la relation entre les clients et l’entreprise et tout ceci à n’importe quel endroit.  Gestion des commandes : permettre la vérification de la quantité de chaque commande, le seuil de commande pour chaque produit, le prix de chaque commande…  Gestion des livraisons : permettre de faire savoir aux clients quand, où, et comment doit avoir lieu une livraison ainsi que les délais de livraison…
  • 18. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 5 CONCEPTION DE L’APPLICATION Ce chapitre devra répondre à la question : comment faire ? La structure de ce chapitre dépend de la nature de ce projet. Nous avons conçu la phase de conception d’un système d’information qui nécessite des méthodes permettant de mettre en place un modèle. Il existe plusieurs méthodes d’analyse, la plus utilisée étant MERISE. I) LA METHODE MERISE [1] Pour modéliser les fonctionnalités, que doit offrir ce système, nous avons choisi la méthode MERISE. MERISE étant une méthode de conception et de développement d’un système d’information, représentant les interactions entre ses différents composants et d’en proposer une description formelle. La méthode MERISE préconise 3 niveaux d’abstraction : - Le niveau conceptuel : qui décrit la statique et la dynamique du système d’information en se préoccupant uniquement du point de vue du gestionnaire. - Le niveau organisationnel : qui décrit la nature des ressources qui sont utilisées pour supporter la description statique et dynamique du système d’information. Ces ressources peuvent être humaines et/ou matérielles et logicielles. - Le niveau opérationnel : dans lequel on choisit les techniques d’implantation du système d’information (données et traitement). II) LES DIFFERENTS MODELES DE MERISE II.1) Le modèle conceptuel de communication II.1.1) définition Ce modèle, appelé aussi diagramme conceptuel de flux, permet de représenter les flux d’informations (représentés par des flèches dont l’orientation désigne le sens du flux d’information) entre les acteurs pouvant être externes (représentés par des ellipses en traits interrompus) : c’est-à-dire un élément émetteur ou récepteur de données, situé hors du système d’information étudié (le site de e-commerce), ou internes (représentés par des ellipses).
  • 19. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 6 II.1.2) Le MCC Le visiteur, qui souhaite éventuellement effectuer des achats aura un panier virtuel où il pourra gérer les articles. Nous avons décidé de ne pas faire de distinction entre un client et un visiteur. Néanmoins, il faut absolument s’enregistrer dans la base de données pour pouvoir faire, afficher et payer une commande. Quant à l’administrateur, il a pour rôle de gérer intégralement le bon fonctionnement du site. Il est chargé de la gestion des articles, des commandes, des paiements, des clients, des livraisons. Mais doit absolument se loguer. Acteur interne : Administrateur Acteur externe : Clients, Server EUM Flux : 1- passe une commande 2- entre les informations de paiement 3- Livraison 4- fourniture de la facture 5- Envoie du SMS II.2) Modèle conceptuel de traitement [2] II.2.1) Définition Le MCT modélise les activités du domaine, activités conditionnées par les échanges avec l’environnement, sans prise en compte de l’organisation. Ainsi chaque activité (nommée SITE WEB (entreprise) Administrateur Clients 1 2 4 Server EUM 5 3 Figure 1: Modèle conceptuel de communication du site
  • 20. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 7 opération) regroupe un ensemble d’activités élémentaires réalisables au sein du domaine, sans autres informations extérieures (on n’a pas besoin de s’arrêter pour attendre des informations extérieures). II.2.2) Le MCT Il montre ce que doit faire l’administrateur face à la demande du client. Il répond aux questions comment réagir face aux différents évènements possibles ? Quel(s) résultat(s) attendre face à un processus ? Et pourquoi choisir ce résultat plus tôt qu’un autre ? Demande d’articles Traitement de la demande Qté demandée en stock Qté demandée pas en stock Satisfaction de la demande Proposition de produit de substitution Ordre de réapprovisionnement Seuil atteint Réponse positive Réponse négative Attente de réponse Prise de commande Toujours Satisfaction de demande Fin du traitement Ordre de livraison Emission de facture Ou Figure 2 : MCT client-administrateur
  • 21. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 8 II.3) Dictionnaire des données Le dictionnaire des données permet de recenser les informations nécessaires. Il précise le libellé des données, le nom de chaque champ, le type, la dimension et une description si possible classés par tables. On obtient ce tableau : N° Nom de données Longueur et type Description Observation 1 IDclients N6 Identifiant du client Automatique 2 Nom A50 Nom du client Non auto 3 Prenom A50 Prénom du client Non auto 4 Quartier A50 Quartier du client Non auto 5 Tel N8 Téléphone du client Nom auto 6 Password A20 Mot de passe du client Non auto 7 Email A20 Email du client Nom auto 8 Statut A20 Statut du client Non auto 9 Ville A30 Ville du client Nom auto 10 Designation A50 Désignation de l’article Non auto 11 Fabrication A50 Fabriquant de l’article Nom auto 12 Description text Description de l’article Non auto 13 RubriqueID A4 Identifiant de la rubrique Automatique 14 Prix A11 Prix de l’article Non auto 15 Photo A50 Photo de l’article Backgroud1 16 Reference A30 Reference de l’article Non auto 17 IDcatalogue A1 Identifiant du catalogue Automatique 18 Theme A50 Thème du catalogue Non auto 19 IDcommande A6 Identifiant de la commande Nom auto 20 Date Date Date de la commande Non auto 21 Etat A10 Etat de la commande Non auto 22 Total N8 Total du prix de la commande Non auto 23 IDliste A6 Identifiant de la liste Automatique 24 Quantite N4 Quantité de la liste Non auto 25 IDpayement A6 Identifiant du payement Automatique 26 TelAdmin N8 Téléphone du site web Automatique 27 TelClient N8 Numéro de téléphone avec lequel le client fait le paiement Non auto
  • 22. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 9 28 NumCompte A20 Numéro de compte Automatique 29 Bordereau A15 Numéro de bordereau fournit par EUM au client après le paiement Non auto 30 DatePayement Date Date du payement Non auto 31 IDpromotion A6 Identifiant de la promotion Automatique 32 AncienPrix N11 Ancien prix Non auto 33 NouveauPrix N11 Nouveau prix Nom auto 34 IdSMS A6 Identifiant du message d’EUM Automatique 35 BordereauSMS A15 Numéro de bordereau du SMS d’EUM Automatique 36 SommeVersee N8 Somme versée par le client Automatique 37 Date Date Date de réception du SMS Nom auto Tableau 1 : Dictionnaire des données II.4) Modèle conceptuel des données II.4.1) Définition Un modèle conceptuel de données est la formalisation de la structure et de la signification des informations décrivant des objets et des associations perçus dans le domaine étudié, en faisant abstraction aux solutions et aux contraintes techniques et informatiques d’implantation en base de données. Un MCD est exprimé en entité-relation MERISE qui comporte les concepts basiques suivants :  Entité : modélisation d’un objet d’intérêt (en termes de gestion) pour l’utilisateur.  Relation : modélisation d’une association entre deux ou plusieurs entités.  Cardinalités : modélisation des participations mini et maxi d’une entité à une relation.  Propriétés : modélisation des informations descriptives rattachées à une entité ou une relation.  Identifiant : modélisation des propriétés contribuant à la détermination unique d’une occurrence d’une entité. Le MCD permet donc de regrouper et d’ordonner les données nécessaires à la gestion d’un ensemble d’entités dans un système d’information.
  • 23. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 10 II.4.2) Le MCD Notre MCD comporte 7 entités et 6 relations et se présente comme suit : Figure 3 : MCD client-administrateur II.5) Modèle logique des données Le modèle logique de données (MLD) décrit les structures de données indépendamment de la gestion physique des bases de données. Il est une étape intermédiaire, intellectuellement très satisfaisante vers le modèle physique de données. Ainsi pour notre application, nous aurons le MLD suivant :
  • 24. CHAPITRE 2 : CONCEPTION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 11 CATALOGUE (IDcatalogue, Theme) ARTICLE (Reference, #IDcatalogue, Designation, Fabrication, Description, Prix, Photo) CATALOGUER (IDcatalogue, Reference) PROMOTION (IDpromotion, #Reference, AncienPrix, NouveauPrix) LISTE (IDliste, #IDcommande, #Reference, Quantite, PrixArticle) COMMANDE (IDcommande, #IDclient, date, Etat, Total) CLIENT (IDclient, #IDsms, Nom, Prenom, Quartier, tel, Password, Email, Statut, Ville) ACHETER (Reference, IDclient) PAYEMENT (IDpayement, #IDcommande, #IDclient, NumCompte, SommeVersee, TelAdmin, TelClient, DatePayement) SMS (IDsms, BordereauSMS, SommeVersee, Date) En définitive nous avons vu que la phase conceptuelle est une étape fondamentale pour la réalisation de n’importe quel projet. Elle permet de faciliter le système d’information et réaliser l’implémentation de la base de données et le traitement. Par la suite, nous allons chercher les moyens et les outils possibles pour développer l’application, ce que nous allons présenter dans le chapitre suivant.
  • 25. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 12 IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Ce chapitre a pour objectif majeur de présenter le produit final. C’est la phase de réalisation de ce site web dynamique destiné au commerce électronique et qui utilise des technologies spécifiques. Pour donc remplir cet objectif majeur, nous allons dans un premier temps présenter l’environnement de développement, puis dans un second temps établir le plan de navigation du site et enfin nous présenterons les différentes interfaces de l’application. Il serait intéressant de regarder en annexe les codes de quelques pages qui nous ont semblées complexes à la réalisation. I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT I.1) Environnement matériel Pour développer cette application nous avons utilisé une machine (client/serveur) configurée comme suit : Machine  Mémoire vive (RAM) : 2Go  Disque dur : 160Go  Processeur : Intel ® Core ™ 2 duo (1.7Ghz X 2)  Système d’exploitation : Windows 7 édition intégrale 32bits I.2) Environnement logiciel [1] Lors du développement de ce site, nous avons utilisé plusieurs logiciels à savoir :  Adobe Dreamweaver 8: C’est un éditeur de site web de type WYSIWYG (What You See Is What You Get). Il fut l’un des premiers éditeurs HTML de type « tel affichage, tel résultat » il peut être utilisé avec des langages web dynamiques (ASP, PHP) à l’aide d’outils relativement simples d’utilisation. Il nous a ainsi permet de développer les pages que comporte notre application dynamique.  WampServer 2: WampServer 2 est une plateforme de développement web de type WAMP, permettant de faire fonctionner localement (sans se connecter à un serveur externe) des scripts PHP. WampServer n’est pas en soi un logiciel, mais un environnement comprenant deux serveurs
  • 26. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 13 (Apache et MySQL), un interpréteur de script (PHP), et ainsi que PHPMYADMIN pour l’administration web des bases MySQL.  Serveur Apache : Est un serveur HTTP non seulement libre, mais est aussi parmi les meilleurs et les plus répandus au monde. Il nous permet donc de servir nos pages web aux clients (navigateur).  Serveur MySQL : C’est un système de gestion de base de données (SGBD). Il fait partie des logiciels de gestion de base de données les plus utilisés au monde, autant par le grand public que par des professionnels, en concurrence avec Oracle et Microsoft SQL server. Il utilise le langage de programmation SQL et nous permet d’exécuter nos requêtes.  Win’Design : C’est un logiciel de modélisation qui permet de modéliser ou tout simplement de dessiner les différents modèles dont nous avons fait la présentation dans le chapitre précédent. II) PLAN DE NAVIGATION II.1) définition Le plan de navigation permet d’avoir une vue d’ensemble du site et des liaisons inter- écrans qui relient chacune des pages. On peut aussi identifier clairement les différents espaces créés et les pages qui leur sont rattachées. Cependant, il est toujours indispensable d’établir un plan de navigation au préalable, afin de bien appréhender la structure du site qu’on désire construire. II.2) Plan de navigation du site web Le schéma qui suit présente donc la vue d’ensemble du site et permet de comprendre comment le site fonctionne.
  • 27. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 14 ACCUEIL DU SITE index.php Figure 4 : Plan de navigation
  • 28. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 15 III) LES PRINCIPALES INTERFACES III.1) Les interfaces publiques [1] Dans les paragraphes qui suivent nous allons présenter les pages web que le client pourrait rencontrer. III.1.1) index (Accueil) Contrairement à toutes les autres pages, la page index est située à la racine du site. Sa réalisation est très rapide, car elle ne comporte qu’une seule image cliquable, qui permet d’orienter les utilisateurs directement vers la page catalogue située dans le répertoire public. III.1.2) Catalogue La page catalogue permet au client de réaliser son choix. Il peut faire une première sélection selon des thèmes définis (produits vivriers, ordinateurs...). Dans ce cas, la liste des résultats affiche uniquement les articles qui appartiennent au thème retenu. Il est aussi possible pour le client de rechercher un article en saisissant son nom ou une partie de son nom dans un champ de l’écran Catalogue. Lorsque la liste des résultats apparaît, le client peut afficher la fiche de chaque article en cliquant sur le nom correspondant. Figure 5 : Présentation de l’Accueil du site
  • 29. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 16 Cette page présente également les articles en promotion du site : III.1.3) Fiche La page de la fiche produit est appelée grâce au lien hypertexte que nous venons de créer dans la page catalogue. Le produit affiché dans la fiche est identifié par un paramètre passé dans l’URL (reference), lors de l’appel de la fiche. À partir de cette variable reference, nous avons écrire une requête SQL qui récupère toutes les données concernant le produit sélectionné. Ces données seront mises en forme et Figure 6 : Présentation du Catalogue d’articles Figure 7 : Présentation des articles en promotion du site
  • 30. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 17 affichées dans un tableau, ainsi que la photo de l’article. Enfin, l’ajout du produit dans le panier virtuel se fait juste en cliquant sur l’icône acheter. III.1.4) Panier Le panier virtuel permet au client de stocker des articles sélectionnés sans nécessiter son identification. On note en plus la présence tout d’abord d’un bouton ACTUALISER qui permet au client d’actualiser automatiquement la quantité et le prix total chaque fois qu’il ajoute ou supprime un article. Ensuite d’une icône SUPPRIMER qui supprime l’article du panier si le client ne souhaite plus le commander. Et enfin nous avons la présence d’un bouton COMMANDER qui permet d’enregistrer la commande. Nous vous renverrons en annexe consulté les codes de la page panier qui fût l’un des codes les plus complexes. Figure 8 : Présentation de la fiche d’un article
  • 31. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 18 III.1.5) Login Dès que le client clique sur le bouton Commander depuis l’écran du panier, la page commande est appelée. Cette page étant protégée, l’utilisateur est redirigé vers la page login afin qu’il s’identifie. La page login est constituée d’un formulaire d’identification. Il comporte deux champs email et password qui permettront à l’utilisateur de saisir ses paramètres s’il est déjà enregistré dans la base de données. Une icône permet à l’utilisateur d’accéder à la page inscription, pour qu’il s’inscrive dans le cas d’une première commande. Figure 9 : Présentation du panier virtuel Figure 10 : Présentation du login des clients
  • 32. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 19 III.1.6) Inscription La page d’inscription permet à un nouvel utilisateur de s’inscrire afin de créer son compte client. Dans cette page le choix du quartier est primordial car ce sera la zone de livraison des futures commandes que le client effectuera. Cependant, comme il n’est pas possible d’avoir deux login identiques dans la table clients, il convient de s’assurer que l’e-mail de l’utilisateur n’est pas déjà présent dans la base. Si c’est le cas, le compte est créé et tous les paramètres du formulaire sont enregistrés dans la base. Sinon, un message doit s’afficher à l’écran pour informer l’utilisateur de l’existence d’un compte utilisant un e-mail identique, et pour l’inviter à renouveler son inscription avec une autre adresse électronique. Figure 11 : Présentation de la page d’inscription d’un nouveau client Figure 12 : Vérification de la redondance de l’email
  • 33. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 20 III.1.7) Commande Lors de son appel, la page commande affiche, dans un premier temps, un menu qui permet au client de sélectionner la commande à afficher (il peut s’agir de la commande qui vient d’être passée, mais aussi d’une ancienne commande déjà enregistrée). Il est à noter que si le client se connecte sur la page commande sans avoir enregistré de commande au préalable, un message l’en informe et l’invite à se rendre à la page catalogue pour procéder d’abord à une sélection d’articles. Lorsque le client a choisi sa commande dans le menu, sa sélection est soumise à la même page qui montre alors toutes les informations liées à la commande et aux articles s’y rapportant. On note également la présence d’une image concernant Express Union Mobile sur laquelle le client devra cliquer pour effectuer son payement. Figure 13 : Présentation des commandes d’un client
  • 34. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 21 III.1.8) Payement Express Union Mobile Express Union Mobile est un service offert par Express Union, vous permettant d'effectuer tous vos transferts d'argent où que vous soyez, par téléphone portable. EUM à des avantages multiples à savoir: - Vous effectuez vos transferts sans vous déplacer. - A tout moment et partout, vous pouvez effectuer vos transferts. - Les risques de perte d'argent sont évités. - Les frais sont égaux à ceux du guichet classique. - C'est simple et pratique. L’ouverture d’un compte EUM est très simple, vous vous rendez dans l'agence EXPRESS UNION la plus proche, muni de la photocopie de votre CNI, de deux demies cartes photos 4x4 et un minimum de 1000 FCFA pour approvisionnement initial. Après avoir fourni ces deux éléments, vous devez remplir un contrat en trois exemplaires. Après signature et cachet du Chef d'Agence, un exemplaire vous est remis, ce qui justifie le lien contractuel entre vous et Express Union. Après cette étape, votre compte est ouvert et activé; un message vous est envoyé vous confirmant de votre MPIN et de votre IPIN. Le MPIN (Mobile Personal Identity Number) est une succession de 4 chiffres vous permettant de valider tous vos transferts d'argent, effectués via votre téléphone portable. L’IPIN (Internet Personal Identity Number) est une succession de 8 à 12 caractères vous permettant de valider vos transferts via le portail Web Express Union Mobile. Le MPIN ou IPIN est absolument confidentiel, vous ne devez en aucun cas les communiquer à une tierce personne fut-il un responsable Express Union. Vous ne devez non plus les mentionner nulle part. Pour approvisionner votre compte vous devez vous rendre dans l'une des agences Express Union et remplir le papillon des opérations Express Union Mobile que vous allez acheminer à la caisse avec le montant d'approvisionnement. Express Union met également à votre disposition des cartes de recharge vous permettant de recharger votre compte directement à partir de votre téléphone portable sans être obligé de vous déplacer. Pour retirer de l’argent dans votre compte c’est très simple : Si vous êtes dans l'agence de domiciliation de votre compte Express Union Mobile, vous devez simplement remplir le papillon des opérations Express Union Mobile, en cochant la mention retrait, que vous devez acheminer à la caisse accompagné de votre CNI.
  • 35. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 22 Si vous êtes dans une agence autre que celle de domiciliation de votre compte EUM, vous devez initier un retrait suivant les orientations de l'agent de guichet. Après réception du message, renseigner les informations sur le papillon des opérations EUM que vous enverrez à la caisse avec votre CNI. Express Union vous offre plusieurs options de transfert d'argent par téléphone portable : vous pouvez envoyer de l'argent à un titulaire de compte ; vous pouvez envoyer de l'argent vers un numéro de téléphone ; vous pouvez envoyer de l'argent vers un non titulaire de téléphone via son nom. Vous pouvez utiliser plusieurs supports pour faire vos transferts: - Effectuer des transferts à partir de votre téléphone portable via des SMS. - Utiliser l'application Express Union Mobile dans votre téléphone si celui-ci est compatible. - Utiliser le Portail Web. Pour retirer un transfert EUM, c'est très simple, il suffit de vous rendre dans une des agences Express Union de votre ville, et de remplir le papillon des opérations Express Union Mobile, en cochant la case décharge que vous allez soumettre à la caisse accompagné de votre CNI. Cette page explique donc comment le paiement s’effectue avec EUM. Le client peut ensuite cliquer sur « cliquez ici » pour remplir les informations de paiement. Il est également à noter que si le client n’a pas encore de compte EUM il peut cliquer sur l’onglet d’Express Union qui le redirige immédiatement sur www.expressunion.org pour commencer la création d’un compte. Figure 14 : Explication du mode de paiement d’EUM
  • 36. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 23 Page d’information Cette page est très importante car elle regroupe toutes les informations clés concernant une commande et le client associé à cette commande. L’administrateur utilisera ces informations pour vérifier le paiement. Après avoir cliqué sur le lien « Cliquez ici » le client est dirigé vers cette page. Où il doit choisir la commande qu’il souhaite payer puis cliquer sur le bouton Afficher, ensuite il doit remplir le seul champ vide qu’est le Numéro de bordereau et modifier les champs qui ne sont pas corrects (son téléphone, la date de paiement…) du formulaire situé en bas de page. Et il ne reste plus qu’au client de cliquer sur le bouton de confirmation de paiement. Figure 15 : Présentation de la page de confirmation de paiement
  • 37. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 24 Remerciement Cette page est la dernière page que le client voit. Elle met un terme à l’opération et indique dans combien de temps le client recevra sa commande dans la zone de livraison et indique également au client de se déconnecter avant de quitter le site. III.2) Les interfaces administrateur [2] III.2.1) Login Hormis son interface et ses couleurs, la page login de l’espace administrateur est semblable à celle de l’espace public. Dès qu’il est identifié, l’administrateur est redirigé vers la page index du répertoire administrateur. Dans le cas où l’identification se révélerait négative, l’administrateur est redirigé vers une page erreur_login. Figure 16 : Présentation de la page de remerciement Figure 17 : Présentation du login administrateur
  • 38. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 25 III.2.2) Gestion des articles La page ArticlesGestion.php sert à gérer les articles du catalogue (ajout, suppression, modification). Elle est constituée d’un tableau listant tous les articles du catalogue avec, en regard de chaque ligne, un lien hypertexte qui permet de supprimer ou modifier l’article. Pour l’addition d’un nouveau produit, un lien spécifique est intégré en bas du tableau afin d’afficher le formulaire d’ajout. Le nombre d’articles pouvant devenir important, une barre de navigation limite l’affichage à deux éléments par page. Figure 19 : Présentation de l’accueil de l’espace administrateur Figure 18 : Présentation de la page erreur de login
  • 39. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 26 III.2.3) Gestion des clients La page de gestion des clients permet de modifier ou de supprimer un compte client (les ajouts de compte étant réalisés dans l’espace public par le client lui-même). La procédure de réalisation de cette page est semblable à celle de la page ArticlesGestion.php, sauf que nous ne gérons pas les ajouts d’enregistrements dans le cas des clients. Figure 20 : Présentation de la page gestion des articles Figure 20 : Présentation de la page gestion des clients
  • 40. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 27 III.2.4) Gestion des commandes La page de gestion des commandes permet de mettre à jour les informations des différentes commandes de la boutique. La procédure de réalisation de cette page est semblable à celle des pages de gestion des clients et de gestion des articles. Elle présente donc toutes les commandes effectuées avec les noms des clients qui les ont effectuées, les différentes dates de commande et les états (attente ou livrée). Un lien image est également visible pour permettre de consulter les paiements déjà effectués et faire les vérifications. III.2.5) Modification des commandes La page modification des commandes permet à l’administrateur de prendre connaissance de la liste des articles commandés et de l’adresse du client (il peut l’imprimer pour préparer la commande). L’administrateur l’utilise aussi pour modifier l’état de la commande afin d’indiquer si elle a été livrée. Figure 21 : Présentation de la page gestion des commandes
  • 41. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 28 III.2.6) Vérification des commandes Avant de modifier l’état d’une commande l’administrateur doit vérifier si le payement a vraiment été effectué. Cette tâche de vérification est effectuée automatiquement par un ensemble de scripts. En effet dès la réception du message d’EUM par le téléphone du site, un premier script se charge d’extraire du message le numéro de bordereau, la somme versée, et la date du jour. Ensuite un second script va se charger de faire une première comparaison entre le numéro de bordereau du SMS et celui que le client a fourni ; puis, une seconde comparaison sera faite entre la somme versée du SMS et le montant total de la commande que le client a sélectionnée. Enfin un troisième script va se chargé d’indiquer à l’administrateur si oui ou non il faut effectuer la livraison et ainsi changer l’état de la commande. Figure 21 : Présentation de la page de modification de l’état d’une commande
  • 42. CHAPITRE 3 : IMPLEMENTATION DE L’APPLICATION Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 29 Conclusion : En définitive il a été question pour nous dans cette première partie de créer un site de e-commerce pour une entreprise commerciale de produits divers au Cameroun. Pour se faire nous avons tout d’abord fait une présentation du site où nous avons présenté les fonctionnalités, les problèmes, les besoins et les objectifs. Ensuite nous sommes passés à la conception de l’application où nous avons fait l’analyse informatique du projet avec la méthode MERISE. Et enfin, nous avons présenté la réalisation du site avec l’environnement de développement, le plan de navigation et les interfaces. Mais il est important pour notre site d’être compétitif et pour cela il doit être toujours accessible surtout lorsque le nombre de personnes connectées simultanément est très important. Donc, il est important de configurer la haute disponibilité sur notre serveur Apache. Figure 22 : Présentation de la page de vérification des payements
  • 43. PARTIE II : HAUTE DISPONIBILITE ET REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 30 PARTIE II: HAUTE DISPONIBILITE ET REPARTITION DES CHARGES Introduction L'évolution d'Internet ayant entrainé la création de sites Web particulièrement sollicités, l'utilisation de serveur solitaire est rapidement devenue impossible pour certains hébergeurs, les machines ou les liens réseaux se trouvant surchargé. Il est donc important de mettre en place des solutions permettant aux serveurs de répondre aux innombrables requêtes des clients. Et pour se faire, on doit configurer la haute disponibilité et répartir les charges. Mais il est important de comprendre que la haute disponibilité reste efficace que lorsqu’elle est associée à la répartition des charges. Dans cette partie nous allons tout d’abord faire une présentation générale (CHAP 4) de ce qu’est la haute disponibilité et la répartition des charges. Puis, nous mettrons en évidence les solutions possibles à la haute disponibilité et à la répartition des charges (CHAP 5), ensuite nous implémenterons (CHAP 6) la répartition des charges intégrées à la haute disponibilité et enfin nous ferons les tests (CHAP 7) et parlerons de quelques outils de tests.
  • 44. CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 31 CHAPITRE IV: PRESENTATION GENERALE Ce chapitre est un chapitre explicatif : car nous y expliquerons les termes importants (haute disponibilité, répartition des charges…), nous parlerons des différents principes, et donnerons plusieurs définitions nécessaires. I) LA HAUTE DISPONIBILITE [3] I.1) Définition La haute disponibilité consiste à offrir un taux d’accès convenable pour les utilisateurs à des services informatiques. C’est aujourd'hui un enjeu important pour les entreprises, particulièrement dans le domaine de l'industrie où l'arrêt d'une chaîne de production peut avoir un effet dévastateur. I.2) Le principe de redondance La redondance a pour but d’augmenter les performances et/ou diminuer les risques de pannes. Il faut mettre en place des configurations matérielles et logicielles identiques afin de relayer des serveurs défaillants ou de partager les différentes tâches. I.3) Sécurisation de données La possibilité de réimplanter les données rapidement et sans corruption de celles-ci. On peut utiliser les technologies de RAID, le stockage des copies des données sur un NAS ou serveur de sauvegarde. I.4) Principe théorique Concrètement, cela se traduit par la mise en place d'une infrastructure matérielle dédiée, généralement en se basant sur de la redondance matérielle. Dans notre cas, la haute disponibilité consiste à la mise en place d’un deuxième serveur ou mieux de deux serveurs qui doivent prendre le relai en cas de chute ou saturation du premier, tout en réimplantant les données rapidement et sans corruption de celles-ci. Il s’agit donc de mettre en place une architecture sécurisée qui va pouvoir gérer les requêtes des clients qui demandent nos pages web à partir du serveur primaire, tout en étant capable de basculer sur le secondaire ou sur le
  • 45. CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 32 tertiaire si le lien Wifi reliant le premier serveur au routeur vient à être saturé, et plus généralement si l’accès au serveur Apache ne peut plus être assuré. II) LA REPARTITION DE CHARGE II.1) Principe de répartition de charge La répartition de charge est de pouvoir distribuer un travail entre plusieurs ressources afin d’obtenir un gain de performances. II.2) Explication La répartition de charge consiste à mettre un système entre les clients (demandeurs de ressources) et les ressources. Ce système se chargera de désigner le fournisseur le moins occupé au moment de la demande pour servir le client. Les demandes seront alors réparties sur plusieurs fournisseurs de ressources au lieu d’un seul. Dans une architecture classique, c'est-à-dire une connexion direct entres les clients et le serveur, lors de fortes activités, ce serveur ne pourra pas servir tout le monde et l’accès aux ressources sera bloqué. C’est ce qu’on appelle le déni de service (DOS : Deny of service). La répartition de charge permet d’optimiser le trafic et de répartir les charges sur un ensemble de serveurs. La capacité totale de traitement est alors plus importante. Il est donc possible d’augmenter la capacité de connexion et de traitement en augmentant le nombre de machines du pool (groupe) pour augmenter sa capacité. Dans une architecture classique, l’augmentation de la capacité nécessite un changement matériel sur le serveur (RAM, Processeur…) et donc un arrêt temporaire du service et un coût important suivant les caractéristiques des serveurs. II.3) Les algorithmes [3] Il faut savoir qu’il existe différents algorithmes permettant de répartir les charges aux ressources qui sont disponibles. Voici les principaux :  Round robin : Le round robin ou tourniquet est un algorithme pour sélectionner tous les éléments d’un groupe équitablement en commençant par le premier élément de la liste jusqu’à arriver à la fin et recommencer à nouveau depuis le premier élément.  Least connection : Le répartiteur renvoie la requête vers le serveur le moins chargé. Si en théorie il semble le plus adapté, en réalité dans le cadre du web dynamique, un serveur
  • 46. CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 33 peut être considéré comme chargé alors que les processus sont en attente d’une requête vers une base de données.  First response : Les requêtes clients sont envoyées simultanément à tous les serveurs et le premier qui répond sera chargé de la connexion. (Rarement employé). Ces algorithmes sont à configurer dans le répartiteur de charge (load balancer) le plus adapté étant le round robin. II.4) La persistance [3] On définit la persistance comme le mécanisme responsable de la sauvegarde et la restauration de données afin qu’un programme puisse se terminer sans que ses données ni son état ne soient perdus. Par exemple si un utilisateur démarre une session sur un des serveurs du groupe, il faut que ce serveur soit utilisé pendant tout au long de la durée de la session, pour ne pas perdre la connexion et les données qui y sont raccrochées. Voici des méthodes de persistance sur les équilibreurs de charge : Cookies : Le serveur cible émet un « cookie » contenant un identifiant vers le client. L’équilibreur de charge pourra ensuite retrouver le serveur initial lorsque le client lui présentera le « cookie ». Espace disque commun en réseau : Dans le cas de load-balancing où plusieurs serveurs cohabitent sur le même réseau local, il est avantageux de leur permettre de partager des fichiers. C’est ce que permettent les systèmes de fichiers en réseau tel que NFS (Network File System) pour les systèmes Unix. Stockage des sessions en base de données : Cette solution permet de garder les données de session dans une base de données. En général, cela est mauvais pour la performance, car la charge sur la base de données augmente. Pour éviter à une base de données de devenir un point de défaillance, il est possible d’utiliser un load-balancer pour la base de données. III) LES ARCHITECTURES III.1) Architecture générale Voici donc un schéma d’une infrastructure dédiée à la répartition des charges avec plusieurs serveurs Web :
  • 47. CHAPITRE 4 : PRESENTATION GENERALE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 34 III.2) Plus de détails Il est important d’installer une version de linux sur les serveurs. Une liaison est mise en place entre les deux serveurs pour permettre la synchronisation, ils sont aussi connectés à la passerelle, le primaire en Wifi et le secondaire en Ethernet. Le Switch va permettre de connecter plusieurs clients selon les besoins pour les tests. La configuration de la passerelle est une configuration de base qui permet le routage entre les différents réseaux. La mise en place du NAT sur une interface reliée au réseau privé est nécessaire afin de donner l’accès à Internet aux serveurs pour pouvoir ajouter les différents paquets nécessaires. Le terme d’adresse IP publique représentera l’interface auquel seront connectés les clients (adresses réseau privé dans notre cas). Le script de configuration est disponible en annexe. Figure 23 : Architecture générale avec un répartiteur de charge Figure 24 : Architecture de la haute disponibilité avec 2 serveurs
  • 48. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 35 SOLUTIONS DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Nous devons comprendre que la haute disponibilité matérialise la répartition des charges. En d’autres termes qui dit haute disponibilité dit redondance de matériels et qui dit redondance du matériels dit répartition des charges. Dans ce chapitre nous allons présenter les solutions possibles. Tout en précisant ceux qui sont plus efficaces. Et nous ne manquerons pas de faire les schémas des architectures possibles. I) SOLUTIONS DE LA HAUTE DISPONIBILITE I.1) VIRTUALISATION D’UN SERVEUR [4] Une des premières solutions est la mise en place d'un serveur virtuel, qui aurait permis de diffuser le flux de pages web à partir des deux serveurs physique. En cas de chute d'un de ces derniers ou de saturation d'un lien, la diffusion pourrait alors être assurée par le serveur virtuel à partir de la deuxième machine. Plusieurs solutions libres sont accessible depuis Internet, notamment les logiciel XEN, Linux Server, Virtual Box ou VMware. Cependant cette solution est très complexe à mettre en Figure 25 : Architecture de la HA avec un serveur virtuel
  • 49. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 36 place et nécessitant la pris en charge de l'adresse virtuelle par la passerelle, elle semble très difficile à rendre fonctionnelle. I.2) UTILISATION D’HEARTBEAT [4] Une deuxième solution et qui semble la mieux adaptée est l'utilisation d'Hearbeat, un logiciel utilisé pour la mise en place de haute disponibilité dans un cluster. Nous revoyons dans l’annexe 2 pour plus de détail. I.3) MISE EN PLACE D'IPTABLES [4] La solution la plus efficace et évidente à mettre en place assez rapidement est basée sur la redirection de paquets à partir de règles Iptables configurées sur la machine utilisée comme passerelle. Adresse IP virtuelle Serveur primaire Serveur secondaire Figure 26 : Architecture de la HA avec le logiciel Heartbeat Figure 27 : Schéma explication du iptables
  • 50. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 37 Voici les différentes étapes lors d’une connexion client pour une page web :  Flèche 1 : Le client se connecte sur l’adresse IP dite « publique » (dans notre cas adresse IP privé utilisé)  Flèche 2 : Le routeur par défaut va rediriger la requête du client lui arrivant sur l’interface correspondante à celle d’Internet vers le serveur primaire  Flèche 3 : Si jamais le lien Wifi (la flèche 2) est tombé, le routeur par le biais d’un script va changer la règle NAT afin de rediriger la requête du client vers le serveur secondaire I.4) DRBD [3] [5] DRBD (Distributed Replicated Block Device) est un mécanisme de réplication de données localisées sur deux serveurs distincts par voie réseau. Quand une écriture a lieu sur le disque du serveur maître, l'écriture est simultanément réalisée sur le serveur esclave. La synchronisation est faite au niveau de la partition. Le mécanisme DRBD fournit une approche du périphérique partagé, mais ne nécessite aucun matériel spécifique. En effet, il utilise simplement le protocole IP pour le transport des données, ce qui s'avère moins coûteux en matériels que les périphériques de stockage réseau (NAS, SAN). Avantages :  Maintenance des serveurs sans coupure de services,  Indépendant du type de système de fichiers utilisé sur le serveur. Il existe encore plusieurs autres solutions de haute disponibilité on peut citer entre autres KeepAlived, UltraMonkey, Mon, Mysql Replication, Ldirectord. Mais ces logiciels sont bien souvent dépendant de ceux de la répartition des charges. II) SOLUTION POUR REPARTIR LES CHARGES L’équilibrage de charge utilise essentiellement deux techniques qui sont le DNS et le load-balancing. Pour réaliser de l’équilibrage de charge plusieurs solutions sont possibles, le plus simple est l’utilisation d’un DNS. Dans le cas du DNS, c’est ce serveur qui va rediriger le client vers une adresse différente appartenant au même nom de domaine du site désiré. Nous nous attarderons essentiellement sur le DNS comme solution.
  • 51. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 38 II.1) Le DNS [3] [6] II.1.1) Principe de fonctionnement La répartition de charge de niveau DNS intervient dans l’association d’une adresse IP à un nom de serveur. Lorsque le navigateur doit accéder à un serveur dont il connaît le nom, par exemple www.google.fr, il commence par rechercher l’adresse IP correspondant à ce serveur www sur le domaine google.fr. Il adresse une requête à son serveur DNS, qui lui-même, s’il ne dispose pas de l’information, interrogera d’autres serveurs DNS, de manière récursive. Une fois que le poste client a obtenu l’adresse IP, il la conserve en cache selon différentes règles, généralement de l’ordre d’une demi-heure. C’est dans cette phase d’association entre un nom de serveur et une adresse IP, c’est à dire un serveur Web, qu’intervient la répartition de charge de niveau DNS, simplement en fournissant différentes adresses IP pour un même nom de serveur. Il existe trois types de solutions de répartition de niveau DNS : DNS Round-Robin, GeoDNS et Anycast. La première est la seule qui soit totalement standard, compatible avec n’importe quel DNS et la seule sur laquelle nous nous attarderons. Les deux suivantes requièrent un serveur DNS spécifique et sont donc sensiblement plus complexes à mettre en œuvre. II.1.2) Le DNS Round-Robin [3] La technique de répartition DNS la plus simple et la plus couramment utilisée est celle du DNS Round-Robin, ou DNS-RR. Lorsqu’un serveur DNS répond à un client, il peut fournir non pas une adresse IP, mais une liste d’adresses IP, dans un certain ordre. La première adresse est celle qu’il faut utiliser en premier lieu, les autres sont des adresses de secours. Si l’on dispose de trois serveurs S1, S2, S3 capables de traiter les requêtes, alors le serveur DNS pourra répondre {S1, S2, S3}, dans cet ordre. Rappelons qu’ici Si désigne l’adresse IP du serveur i. Le principe du DNS-RR consiste à répondre en indiquant les serveurs en permutation circulaire : {S1, S2, S3}, puis {S2, S3, S1}, puis {S3, S1, S2} et ainsi de suite. Le premier client, s’adressera donc à S1, le second à S2, le troisième à S3. Et si S1 ne répond pas, alors le premier s’adressera à S2 en secours.
  • 52. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 39 Voici un schéma pour chacune des 3 phases qui constituent le processus de répartition dans le cas d’un cluster de 3 serveurs Web. Quand la phase 3 est atteinte, on reprend à la phase 1. Figure 30 : Phase 3 du DNS RR Figure 28: phase 1 du DNS RR Figure 29 : Phase 2 du DNS RR
  • 53. CHAPITRE 5 : SOLUTION DE LA REPARTITION DES CHARGES INTEGREE A LA HAUTE DISPONIBILITE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 40 Cette technique a le mérite d’être très simple à mettre en œuvre, et ne requiert pas un DNS spécifique, le Round-Robin est supporté par tous les serveurs DNS de l’Internet. On met en œuvre également le DNS-RR lorsqu’on vise un hébergement low-cost, qui ne permet pas d’insérer de load-balancer. L’utilisation de DNS ne permet pas de prendre en compte les capacités ou disponibilités des machines, ainsi une autre solution utilisée est celle du load-balancing. II.2) Le Load-balancing [5] Le load balancing est une solution de répartition des charges qui a été implémentée dans plusieurs logiciels tels que :  LVS (Linux Virtual Server) [5]  Apache - mod_proxy_balancer [5]  Pen : Il intègre un dispositif simple de haute disponibilité qui, si un serveur est hors service, envoie la requête vers un autre.  HaProxy : Il permet de répartir les connexions reçues d'un protocole sur plusieurs serveurs. Il permet aussi de détecter l'indisponibilité d'un des serveurs. On peut également citer entre autres Balance, Nginx, OSCAR, CLIC, POUND.
  • 54. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 46 IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES A présent que nous savons ce qu’est la haute disponibilité, la répartition des charges ainsi que leurs solutions, il est important pour nous de sur pieds une architecture réseau qui va rendre notre site de e-commerce hautement disponible tout en répartissant les charges sur des serveurs. Pour se faire nous allons tout d’abord décrire l’environnement matériels et logiciels et après présenter les différentes configurations. I) ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT I.1) Environnement matériels Pour mettre sur pieds cette architecture nous avons eu à notre disposition :  3 ordinateurs portables : • 2 duals core de 2Ghz de processeurs et 2Go de RAM chacun qui serviront de serveur apache et MySQL, • Le dernier servira de machine cliente.  Un desktop pentium 4 de 2.8Ghz de processeur, de 512Mo de RAM et ayant 2 cartes réseaux, qui servira de répartiteur de charges,  Un Switch afin de pouvoir connecter les serveurs à la passerelle,  Plusieurs câbles réseaux fastEthernet 100MBps de débit. I.2) Environnement logiciels  Les serveurs - Système d'exploitation : Debian Lenny (2.6.26.13) - Apache2 (2.2.9) [8] - DRBD et ses dépendances [6] - MySQL (5.0.32) [6] [9] - PHP5 [6]
  • 55. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 47 Le répartiteur de charges - Système d'exploitation : Debian Lenny (2.6.26.13) - Bind9 (server DNS) - Pound Le Client N’importe quelle configuration. II) CONFIGURATIONS Les configurations sont assez longue et fastidieuses mais simple le plus dur est de trouver les packages et leurs dépendances. II.1) Architecture et configuration des cartes réseaux Avant tout il est important d’adresser les cartes réseaux avant de passer aux installations. Voici une figure montrant nos configurations réseaux. Figure 31 : Configuration des cartes réseaux
  • 56. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 48 II.2) Configuration des logiciels II.2.1) Au niveau des serveurs Après avoir terminé l’installation de Debian Lenny allé dans le terminal en mode super utilisateur. Installation et configuration d’apache [8] [10] Pour installer apache il suffit de taper : # apt-get install apache2 Ensuite on passe aux configurations des cartes réseaux et des fichiers on doit adresser le serveur 1 au 192.168.10.1 et le serveur 2 au 192.168.10.2. #ifconfig eth0 192.168.10.1 netmask 255.255.255.0 up (pareils pour le serveur 2) On copie le répertoire du site dans /var/www/ (var/www/SITEecommerce) et on crée un site virtuel en tapant ces commandes. # cd /etc/apaches2/sites-availaible # cp default SITEecommerce (il faut créer le répertoire SITEecommerce avec mkdir) On configure le fichier du site virtuel en ajoutant: DocumentRoot “/var/www/SITEecommerce” ServerName “192.168.10.1” <Directory “/var/www/SITEecommerce”> Errorlog /var/log/apache2/SITEecommerce.log CustomLog /var/log/apache2/SITEecommerce-access.log combined ServerSignature off On active le site et on le met comme le site par défaut avec cette commande # a2ensite SITEecommerce # cd /etc/apache2/sites-enabled/ # rm –rf 000-default Installation et configuration de PHP5 [10] Comme notre site web ne contient que des pages dynamiques il est important d’avoir php de notre côté. Donc on l’installe avec quelques de ses modules qui seront nécessaires. # apt-get install libapache2-mod-php5 php5 php5-common php5-mysql On configure php5 en retouchant le fichier qui s’appelle php.ini # nano /etc/php5/apache2/php.ini Ligne 83 Short_open_tag=On (afin d’utiliser un code portable et compatible) Ligne 323
  • 57. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 49 Display_errors=Off (pour ne pas afficher les erreurs dans le navigateur) Ligne 333 Log_errors=On (enregistre les erreurs dans un fichier log que seul l’Admin peut voir) Ligne 545 Upload_max_filesSize=8M (on augmente la taille des fichiers charger) Ligne 267 Max_execution_time=60 (on augmente le temps d’exécution qui est fonction de la taille) Installation de mysql server et de phpmyadmin [10] # apt-get install mysql-server mysql-client # apt-get install phpmyadmin On part dans le navigateur (epiphany) et on tape dans la barre de navigation : 192.168.10.1/phpmyadmin et on y crée la base de données du site (site_ecommerce_db). On retourne dans le terminal et on entre dans le server mysql : # mysql –u root –p (on tape le mot de passe du root) Mysql> show databases ; Mysql> use site_ecommerce_db ; (on utilise la base de données du site par défaut) Mysql> exit; On redémarre le server apache pour qu’il prenne en compte toutes les configurations. # /etc/init.d/apache2 restart A partir de cet instant le site devrait être disponible dans la machine cliente en tapant l’adresse ip du server auquel on veut se connecter dans la barre de navigation. Installation et configuration de DRBD [10] # apt-get install drbd8-utils Compilation du module (Pour cette étape, il faut disposer des outils de compilation et des sources du noyau (même numéro de version) utilisé sur les serveurs.) # m-a a-b drbd8 Le fichier généré est à copier et à installer sur chaque serveur. Et on passe à la configuration du drbd. Initialisation de la partition Avant tout, il convient de détruire toute référence à un ancien système de fichiers : # dd count=512 if=/dev/zero of=/dev/cciss/c0d0p8
  • 58. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 50 Pour créer le volume DRBD sur /node0/ : drbdadm create-md drbd0 /etc/init.d/drbd start drbdadm -- --overwrite-data-of-peer primary drbd0 Ensuite sur /node1/ : drbdadm create-md drbd0 /etc/init.d/drbd start Sur /node0/ pour créer un système de fichiers, il suffit de lancer la commande : # mkfs.ext3 -T largefile4 -E stride=32,stripe-width=64 -m0 /dev/drbd0 Modification des fichiers de configuration # nano /etc/init.d/fstab/ Il n'est pas recommandé de monter directement les partitions DRBD , ainsi la ligne suivante doit être commentée: /dev/cciss/c0d0p8 /srv ext3 defaults 0 2 # nano /etc/ha.d/haresources node0 IPaddr::192.168.1.102/24/eth0:102 drbddisk::r0 Filesystem::/dev/drbd0::/srv::ext3 II.2.2) Au niveau du répartiteur de charges C’est au niveau du répartiteur qu’on installe et configure le DNS Round Robin. La configuration de ce dernier est presque pareil à celui d’un DNS classique sauf qu’au même nom de domaine on attribut non pas une adresse ip mais deux adresses ip (ceux des servers). Notre nom de domaine sera pfe.com et à la fin, le client devra se connecter au site non plus avec l’une des adresses ip mais tout simplement avec www.pfe.com Nous avons déjà expliqué ce qu’est le DNS-RR mais un petit rappel s’impose. Son fonctionnement est très simple : lorsque le client se connecte sur le site avec www.pfe.com, notre répartiteur va lui envoyer 2 adresses la 192.168.10.1 et la 192.168.10.2. Mais la connexion s’établira en priorité avec la 192.168.10.1 et s’il n’est pas disponible, la 192.168.10.2 répondra à la requête du client sans que le client ne s’en rende compte. C’est de la haute disponibilité
  • 59. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 51 Si un deuxième client se connecte il recevra plutôt la 192.168.10.2 et la 192.168.10.1 C’est la répartition des charges. On voit donc que le DNS Round Robin est très bien capable de faire de la répartition de charges et de la haute disponibilité en même temps. Installation et configuration du DNS-RR [11] On commence par installer le server DNS # apt-get install bind9 Ensuite on passe à la configuration : # nano /etc/hosts.conf Order hosts,bind Multi on # nano /etc/hosts 127.0.0.1 Localhost 192.168.10.3 www.pfe #nano /etc/resolv.conf Domain Localhost Search pfe.com NameServer 192.168.10.3 On copie deux fichiers à modifier: # cp /etc/bind/db.local /etc/bind/db.pfe # cp /etc/bind/db.255 /etc/bind/db.10.168.192 Configuration du fichier db.pfe (zone directe) # nano /etc/bind/db.pfe @ IN SOA www.pfe.com. root.www.pfe.com. ( @ IN NS www.pfe.com @ IN A 192.168.10.3 www IN A 192.168.10.1 www IN A 192.168.10.2 pfe IN CNAME www pfe.com IN CNAME pfe @ IN AAAA ::1 Configuration du fichier db.10.168.192 (zone inverse) #nano /etc/bind/db.10.168.192 @ IN SOA www.pfe.com. root.pfe.com ( @ IN NS www.pfe.com 1 IN PTR www 2 IN PTR www Configuration du fichier named.conf.local # nano /etc/bind/named.conf.local // include “/etc/bind/zones.rfc1918” Zone “pfe.com” { Type master; File “/etc/bind/db.pfe” ;
  • 60. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 52 Forwarders {} ; } ; Zone “10.168.192.in-addr.arpa” { Type master; file “/etc/bind/db.10.168.192”; forwarders {}; }; Un petit test pour voir si la configuration est bonne: # ping www.pfe.com A partir de cet instant la haute disponibilité intégrée à la répartition des charges est fonctionnelle : Figure 32 : Illustration de la répartition des charges par le DNS-RR
  • 61. CHAPITRE 6 : IMPLEMENTATION DE LA HAUTE DISPONIBILITE ET DE LA REPARTITION DES CHARGES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 53 Figure 33 : illustration du basculement Dans ce chapitre nous avons donc mis sur pieds la solution que nous avons choisir pour pouvoir remplir le cahier de charge à savoir le DNS Round Robin. Et nous avons vu que pour que la répartition des charges et haute disponibilité soient fonctionnelles, le DNS-RR a besoin de l’aide de plusieurs autres logiciels. Mais en théorie le cahier de charge est rempli mais est-ce le cas en pratique ?
  • 62. CHAPITRE 7 : TEST ET OUTILS DE TEST Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 54 TEST ET OUTILS DE TEST Nous avons donc vu les différentes architectures décrites. Cependant, afin de voir concrètement leur efficacité face à une demande importante entrainant des charges élevées sur les serveurs, il est important d’utiliser divers outils pour tester ces infrastructures. Ces outils consistent à envoyer en boucle des requêtes sur les serveurs tout en rendant des statistiques à la fin pour connaître leur réaction face à une forte demande. Dans cette optique, 2 outils sont particulièrement performant il s’agit de : httperf et siège. Mais avant nous allons faire un test physique de notre architecture. I) TEST DE L’ARCHITECTURE L’architecture que nous avons réalisée dans le cadre de ce projet est une architecture assez simple et il en est de même pour le test. Pour un test efficace il faut suivre ces étapes. 1- On retire les câbles réseaux des deux servers et on Ping les servers depuis la machine du client pour voir que ça ne passe effectivement pas. 2- On branche le server1 et on se connecte sur notre site web de e-commerce via la machine cliente en tapant www.pfe.com dans le navigateur. 3- On connecte le server2 4- On débranche à nouveau le server1 du réseau 5- Le server2 doit donc prendre le relais et le client doit toujours être connecté sur le site. Mais ce test ne poussent pas les servers à leurs limites il faut donc utiliser des outils de test. II) OUTILS DE TEST Il existe plusieurs outils de test sous Debian 5 tels que tsung et clif qu’on doit installer sur la machine cliente mais les deux restent httperf et siège. II.1) HTTPERF Httperf est donc un outil qui permet de tester les performances d’un serveur web. Différentes options sont possibles afin d’exploiter au maximum les serveurs web et en tirer des résultats significatifs. L'objectif de httperf n'est pas à mettre en œuvre une référence particulière,
  • 63. CHAPITRE 7 : TEST ET OUTILS DE TEST Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 55 mais à fournir un outil fiable de haute performance. Les trois caractéristiques distinctives de httperf sont sa robustesse, ce qui comprend la capacité de générer et de maintenir la surcharge des serveurs, support pour les protocoles HTTP/1.1 et SSL, et son extensibilité à de nouveaux générateurs de charge de travail et les mesures du rendement. II.2) Siège C’est un outil qui permet de faire des tests de montée en charge des applications web en simulant un grand nombre de connexions simultanées sur une ou plusieurs URLs données. Siege rapporte le nombre totale de hits enregistrés, de bytes transférés, le temps de réponse, les accès concurrents et retourne le statut du serveur. Siege supporte les protocoles HTTP/1.0 et 1.1, les méthodes GET et POST, les cookies, les transactions log, et l’authentification basique. Conclusion : Au final, cette partie a donc permis à comprendre ce qu’est la haute disponibilité et la répartition des charges. On a pu, toujours dans cette partie rendre le site web que nous avons créés dans la partie précédente hautement disponibilité. En étudiant, plusieurs solutions. Nous avons choisi la solution qui nous semblait la plus efficace dans le temps qui nous était imparti pour ce projet.
  • 64. CONCLUSION GENERALE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 56 CONCLUSION GENERALE En conclusion il était question pour nous de créer un site web de commerce électronique pour la vente de produit divers et intégrant un paiement en ligne avec express union mobile, mais surtout à la fin de rendre ce site toujours disponible quel que soit le nombre de personnes connectées simultanément. En d’autres termes il s’agissait pour nous de faire un site web de e-commerce avec haute disponibilité et payement en ligne avec express union mobile. Pour se faire, nous nous sommes tout d’abord attaqués à la conception du site. Donc, nous avons établi le cahier de charge pour ressortir les besoins, les problèmes et les objectifs. Puis nous avons fait une analyse informatique afin de ressortir la base de données du site. Et enfin nous sommes passés à l’implémentation. Après la création de notre site nous avons changé d’environnement, nous sommes passés sous un environnement Linux pour répartir les charges du site entre plusieurs servers et le rendre hautement disponible. Et dans cette optique nous avons défini les notions de répartition de charges et de haute disponibilité. Après, nous avons présenté les différentes solutions qui existent. Enfin nous avons fait toutes les configurations nécessaires au bon fonctionnement de ces notions avant de passer aux tests. Ce projet est un projet très important pour un pays qui veut se développer dans un monde où l’accès aux informations est quasi instantané et où tout ce fait de chez soi. Malgré de nombreuses difficultés rencontrées nous pouvons dire que ce projet est un bon projet d’avenir non seulement pour l’étudiant car il regroupe des notions sur la programmation web et le réseau, mais aussi pour les entreprises qui l’implémenteront.
  • 65. BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 57 BIBLIOGRAPHIE & WEBOGRAPHIE [1] MySQL, «http://dev.mysql.com/doc/refman/5.0/fr/replication.html,» consulté le 10/01/2014, pour MERISE et les requêtes en langage SQL. [2] Création du site web, «http://php.developpez.com/faq/,» consulté le 10/01/2014, pour les codes php nécessaires à la création du site. [3] J.-M. Defrance, «PHP/MySQL avec Dreamweaver 8,» Eyrolles, «http://www.editions-eyrolles.com,» consulté le 03/02/2014, parution 2006, pp. 506-561. [4] J.-M. Defrance, «PHP/MySQL avec Dreamweaver 8,» Eyrolles, «http://www.editions-eyrolles.com,» consulté le 03/02/2014, parution 2006, pp. 561-605. [5] Majid LAYOUNI, Raphaël MAZOT, Alexandre TRAN «Rapport de projet: Répartition des charges sur serveurs web virtualisés,» «http://www.ceri.fr/cours/,» consulté le 02/02/2014, rédaction 2010/2011, pp. 8-9. [6] Nicolas FINESTRA, Julien COSMAO, Paul LE LANN «Rapport de stage: Répartition automatique de surcharge réseau,» «http://www.iupgmi-avignon.fr/projets/,» consulté le 02/02/2014, rédaction 2009/2010, pp. 10-43. [7] DRBD, «http: //2005.jres.org/paper/91.pdf,» consulté le 12/02/2014, pour l'installation et la configuration du DRBD. [8] Packages, «https://packages.debian.org/,» consulté le 05/02/2014, pour télécharger les packages nécessaires pour Debian 5. [9] Gatien Gaspard, Rémi Jachniewicz, Julien Lacava, Vincent Meslard «Rapport de stage: Équilibrage de Charge et Haute Disponibilité,» «http://www.iupgmi-avignon.fr/projets/,» consulté le 02/02/2014, parution 22 avril 2009, pp. 05-47.
  • 66. BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 58 [10] Apache, «http://httpd.apache.org/,» consulté le 05/02/2014, pour l'installation et la configuration d'apache sous Debian 5. [11] Configuration, «http://www.lafermeduweb.com/tutoriel/configuration/php5&Apache&m ysql&phpmyadmin,» consulté le 06/02/2014, pour les configurations d'apache, de php, de mysql et de phpmyadmin. [12] LVS, «http://www.linuxvirtualserver.org/,» consulté le 20/02/2014, pour la documentation sur LVS et son téléchargement. [13] SQL, «http://phpmyadmin.sourceforge.net/,» consulté le 06/02/2014, pour configurer phpmyadmin.
  • 67. ANNEXES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 59 ANNEXES ANNEXE 1 : TERMINOLOGIES  NAS : Dispositif de stockage lié à un réseau. Serveur dont la fonction principale est de stocker des données pour d'autres machines.  RAID: Système de stockage de grande capacité et d'une grande sûreté, utilisant le disk mirroring. Il existe différent type de RAID : 0, 1, 3, 4, 5, 6, S, A et 10, chacun ayant ses avantages et ses inconvénients.  Cluster : Architecture de groupes d'ordinateurs, utilisée pour former de gros serveurs. Chaque machine est un nœud du cluster, l'ensemble est considéré comme une seule et unique machine.  front-end : Ordinateur, programme ou ensemble de page-écran servant d'interface entre l'utilisateur et un système plus gros. La définition est très vague, car le sens du terme a un peu glissé au fil du temps. On l'utilise maintenant beaucoup pour désigner les interfaces graphiques associées à des programmes en ligne de commande. ANNEXE 2 : HEARTBEAT Heartbeat est un système de gestion de la haute disponibilité sous Linux distribué sous licence GPL. Il met en place un système classique de clustering en haute disponibilité basé sur des "battements de cœur". Il exécute des scripts d'initialisations lorsque une machine tombe (plus d'entente du battement de cœur) ou est à nouveau disponible (battement de cœur retrouvé). Un trafic UDP est mis en place entre les deux serveurs (Heartbeat est limité à deux machines), en cas de non réponse de l’un d’entre eux, ce dernier va être considéré comme mort est les ressources sont basculées sur l’autre serveur grâce à une IP virtuelle partagée entre les deux machines. Si on souhaite contrôler certains services en particulier, il faut installer Mon sur les deux serveurs. En cas de défaillance de l’un des services surveillé, Mon va envoyer un argument stop à Heartbeat, ce qui va provoquer un basculement sur l’autre serveur. ANNEXE 3 : CODE DU PANIER VIRTUEL <?php session_start(); //-----------------------------DEBUT d’initialisation des variables if (!isset($_SESSION['total'])) $_SESSION['total']=0;
  • 68. ANNEXES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 60 if(!isset($_GET['ajoutPanier'])) $ajoutPanier="";//initialisation de ajoutPanier si non déclaré else $ajoutPanier=$_GET['ajoutPanier']; if(!isset($_GET['modifPanier'])) $modifPanier="";//init de modifPanier si non déclaré else $modifPanier=$_GET['modifPanier']; if(!isset($_GET['suppPanier'])) $suppPanier="";//init de suppPanier si non déclaré else $suppPanier=$_GET['suppPanier']; if(!isset($_GET['enregistreCommande'])) $enregistreCommande="";//initialisation de //enregistreCommande si non déclaré else $enregistreCommande=$_GET['enregistreCommande']; if(!isset($_GET['article'])) $article="";//initialisation de article si non déclaré else $article=$_GET['article']; if (isset($_SESSION['liste'])) $liste=$_SESSION['liste'];//récupération de la liste de la session //----------------------------FIN d’initialisation des variables ?> <? php require_once('../Connections/ConnexionEcommerce.php');?> <? php mysql_select_db($database_ConnexionEcommerce, $ConnexionEcommerce); //----------------------------------------------------AJOUT PANIER if ($ajoutPanier=="AJOUTER"){ $reference=$_GET['reference']; $nb=1; //par défaut la quantité est = 1 $prix=$_GET['prix']; $liste[]=array($reference,$nb,$prix,$prix); $_SESSION['liste']=$liste; //ajoute un article à la liste} //----------------------------------------------------SUPP PANIER if ($suppPanier=="SUPPRIMER"){ $article=$_GET['article']; for ($i=0;$i<count($liste);$i++){ if($article==$i) array_splice($liste,$i,1);//suppression de l'article} $_SESSION['liste']=$liste;//mAj de la liste} //-------------------------------------MODIF PANIER if ($modifPanier=="ACTUALISER"){ for ($i=0;$i<count($liste);$i++){ $nbi='nb'.$i; $liste[$i][1]=$_GET["$nbi"];//recup du nbr d'article dans la liste $liste[$i][3]=$liste[$i][1]*$liste[$i][2];//prixArticle=nbre*prixUnitaire} $_SESSION['liste']=$liste;//mAj de la liste} //----------------------------------------------------COMMANDER if ($enregistreCommande=="COMMANDER"){ if(!isset($_GET['action'])) $_SESSION['action']="ENREGISTRER";//mémorise l'action header("Location: commande.php");} ?> <!DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN" "http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd"> <html xmlns="http://www.w3.org/1999/xhtml"> <head> <title>Panier</title> </head> <body> <table width="909" height="297" border="0" align="center" background="../images/backgroud1.jpg"> <tr align="center" valign="top">
  • 69. ANNEXES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 61 <th width="172" height="64" scope="col"><a href="catalogue.php" class="style1"><img src="../images/bouton-catalogue1.jpg" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map6" /></a></th> <th width="172" height="64" scope="col"><a href="panier.php" class="style1"><img src="../images/bouton-panier.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map7" /></a></th> <th width="172" scope="col"><a href="commande.php" class="style1"><img src="../images/bouton-commande.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map8" /></a></th> <th width="172" scope="col"><span class="style1"><img src="../images/bouton- administrateur.png" width="171" height="62" border="0" usemap="#Map9" /></span></th> </tr> </table> <table width="913" height="152" border="1" align="center" background="../images/backgroud.jpg"> <tr> <td height="101" colspan="4" align="center" valign="top"><p class="Style12"><span class="Style13">PANIER</span> <?php if(isset($liste)) { //affiche le tableau s’il y a au moins un article ?> </p> <p class="Style14">vous pouvez &agrave; tout moment acc&eacute;der &agrave; votre panier et ainsi consulter les articles qui s'y trouvent d&eacute;ja. Et vous pouvez &eacute;galement ajouter autant d'articles que vous le voulez dans ce m&ecirc;me panier avant de commander. </p> <form id="form1" name="form1" action="panier.php" method="get"> <table width="600" border="1"> <tr> <th width="196" scope="col"><span class="Style5">Noms</span></th> <th width="84" scope="col"><span class="Style5">Quantit&eacute;s</span></th> <th width="205" scope="col"><span class="Style5">Prix (Fcfa) </span></th> <th width="87" scope="col"><span class="Style5">Supprimer</span></th> </tr> <?php $total=0; //initialisation du total de la commande à 0 for ($i=0;$i<count($liste);$i++) {//debut du bloc for $query_rsPanier="select * from article where reference='".$liste[$i][0]."'"; $rsPanier=mysql_query($query_rsPanier, $ConnexionEcommerce) or die(mysql_error()); $row_rsPanier=mysql_fetch_assoc($rsPanier); /*définition et exécution de la requête SQL afin de récupérer les informations de l’article stockées dans la base (nom, quantité...)*/ ?> <tr> <td align="center"><span class="Style8"><?php echo $row_rsPanier['designation'] ?></span></td> <td align="center"> <select name="nb<?php echo $i ?>"> <option value="1" <?php if($liste[$i][1]==1) echo "SELECTED"; ?>>1</option> <option value="2" <?php if($liste[$i][1]==2) echo "SELECTED"; ?>>2</option> <option value="3" <?php if($liste[$i][1]==3) echo "SELECTED"; ?>>3</option> </select> </td> <td align="center"><span class="Style8"><?php echo $row_rsPanier['prix'] ?></span></td> <td align="center"> <a href="panier.php?article=<?php echo $i ?>&suppPanier=SUPPRIMER"> <img src="../images/supp.png" width="30" height="25" border="0" /> </a></td> </tr>
  • 70. ANNEXES Rédigé et Présenté par NZOGANG Borel et FOTSO WANSI Lionel 62 <?php $total+=$row_rsPanier['prix'] * $liste[$i][1]; }//fin du bloc for $_SESSION['total']=$total;//mémorise le total dans la session ?> <tr> <td height="32" colspan="2">&nbsp;</td> <td colspan="2"><span class="Style11">Total : <?php echo $total ?> Fcfa</span></td> </tr> </table> <table width="407" border="0"> <tr align="center" valign="middle"> <th width="174" scope="col"><label> <input name="modifPanier" type="submit" class="Style5" value="ACTUALISER" /> </th> <th width="217" scope="col"><input name="enregistreCommande" type="submit" class="Style5" value="COMMANDER" /> </th> </tr> </table> </form> </td> <?php }//fin du test isset($liste) ?> </tr> </table> </body> </html>