Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 100

7 vues

Publié le

Journal VAL 100 – 09-10/2012

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 100

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 01 oct. nov. 2010 VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 100sept. – oct. 2012 L'incendiedelaGrangeauxDîmes p. 7 Dossier:l'Écoledemusique p. 21 au cœur des médiévales
  2. 2. Informations éTATCIVIL Bienvenue à Enzo Holin, né le 22 juin à Massy Maëlle Martin, née le 5 juillet à Antony Micaela Cardoso De Almeida, née le 9 juillet à Arpajon Nolhan Krzyston, né le 26 juillet à Château Gontier Khélil Amaanan--Torcheux, né le 1er août à Arpajon Lenny Bauer, né le 19 août à Arpajon Nolann Merminod, né le 24 août à Etampes Thomas Turcaud, né le 28 août à Arpajon Hugo Pires Afonso, né le 29 août à Paris XV Félicitations à Maurice Duprey et Véronique Parisse, le 2 juin à Longpont-sur-Orge Jean-Christophe Duquesne et Audrey Vautrin, le 7 juillet à Longpont-sur-Orge Gauthier Delille et Gaelle Baudon, le 20 juillet à Longpont-sur-Orge Christophe Béchet et Laurence Ballanger, le 28 juillet à Longpont-sur-Orge Jacques Guingan et Sylvie Alvarez, le 25 août à Longpont-sur-Orge Nicolas Psaltopoulos et Pamela Roudiy, le 30 août à Longpont-sur-Orge Ils nous ont quittés Alain Lefaut, 48 ans, le 30 juin à Montlhéry Maurice Goyard, 90 ans, le 2 juillet à Longpont-sur-Orge Claudine Goulfier née Idoine, 75 ans, le 5 juillet à Égly Pierre Cornély, 67 ans, le 20 juillet à Fontenay-les-Briis Wladislawa Puget née Starszewska, 89 ans, le 2 août à Corbeil-Essonnes Berthe Proal née Miretti, 97 ans, le 6 août à Longpont-sur-Orge Germaine Delorme née Glory, 89 ans, le 10 août à Longpont-sur-Orge Petites annonces Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Famille cherche personne véhiculée pour s'occuper de trois enfants (5, 8 et 11 ans) le matin de 6h à 8h30 (transport à l'école des Échassons compris) et certains mercredis également toute la journée à notre domicile. Jours à définir mensuellement selon planning professionnel des parents. 01 69 20 93 53 – 06 42 47 43 52. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Alain Lamour Conception graphique Atelier Michel Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale contact : culture.communication@mairie- longpont91.fr Imprimerie L'Artésienne – 62800 Liévin Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : accueil@mairie-longpont91.fr Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson, Patrick Philippe. Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton, Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau, Michèle Médard. Votre Conseiller général Jérôme Cauët vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Marcoussis Tél. : 01 64 49 64 00 Votre députée Nathalie Kosciusko-Morizet vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez-vous à son secrétariat de Longpont-sur-Orge 27, rue du docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horairesd’ouverturedelamairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé le mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18 Pourpréserverl’environnementl’ensembledecedocumentestimprimésurdupapierCYCLUSPRINT100%recycléparuneentrepriselabelliséeIMPRIM’VERTetcertifiéePEFC. facebook.com/sortons.longpont Facebook suivez-nous sur MAIRIE FACEBOOK
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 10 – Retour en images. – Plan de sauvegarde communal. – La Grange aux Dîmes. – Un relais vers l'emploi. actualités sociales pages 11 et 12 – Logements sociaux, mode d'emploi. culture pages 13 à 18 – L'écriture a plein nez. – Retourenimagessurles2e Médiévales. vie de quartier pages 19 et 20 délibérations page 20 Les délibérations des Conseils municipaux des 21 juin, 12 juillet et 20 septembre 2012. dossier pages 21 à 24 L'École municipale de musique. tribune page 25 L’expression des groupes du Conseil municipal. associations pages 26 et 27  Le Jardin des Bisounours. le point sur … page 28 Lacuisinecentrale. portraits page 29 LeFournildelaBasilique. publicités pages 30 et 31 Lafêteétaitbelle.Sousunsoleilresplendissant,vousêtesvenustrèsnom- breuxtoutleweek-endparcourirlevillagemédiéval,assisteraudifférents spectacles et animations. Le samedi soir, la place des Combattants était pleine pour le son et lumière sur la basilique. Mais ces 2e Médiévales si réussiesmelaissentungoûtamer:danslanuitdu14au15septembre,en pleines journées du patrimoine, un incendie s'est déclaré dans la Grange aux Dîmes. Les flammes ont emporté une partie de la charpente et les dégâts sont considérables. ÉdifiéauXIVe siècle,cebâtimentétait,aveclabasilique,l'uniquevestigedupassé clunisien de notre commune. À la fin du XIe siècle, des moines de Cluny se sont en effet installés dans un Prieuré attenant à la basilique. Au cours du week-end desMédiévales,nousavonsd'ailleursdévoiléuneplaqueattestantqueLongpont- sur-Orge est un site clunisien. Troublante coïncidence. Aumomentoùcemagazineestsouspresse,nousneconnaissonspasl'originede l'incendie, mais j'ai décidé de porter plainte pour que toute la lumière soit faite surcetévénement,véritabledésastrepourlepatrimoinedeLongpont-sur-Orge. Vousmeconnaissez,jenesuispasfemmeàmelaisserdécouragerparl'adversité. Je regrette une fois de plus les oppositions qui ont retardé notre entrée dans l'agglomération du Val d'Orge : la rénovation de la Grange aux Dîmes était au programme. Maisc'estversl'avenirquejemetourne.LaGrangeauxDîmesaconnudemultiples rénovations.Ainsi,lacharpentequiestpartieenfuméedataitduXVIIIe siècle.Nous allonsétudiers'ilestpossiblederénovercejoyaudenotrepatrimoine,mêmesi lesrestrictionsbudgétairesactuellesnefavorisentpascegenredeprojet.Ilfaut expertiserlebâtimentettravailleravecl'assurancedelavillepourvoircomment envisager une réhabilitation. À cette heure, je ne peux guère vous en dire plus. Mais je peux vous affirmer que cet incendie ne remet pas en cause notre projet derevitalisationducentrebourgparlaculture. LaGrangeaux Dîmesenétaitle cœur, elle doit le rester. Fidèlement Longipontaine. Delphine Antonetti Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 actualités Retour en images 1• 14 juillet Les avions avec leur traînée bleu, blanc, rouge. Les chasseurs alpins et leur pas rapide. La légion étrangère avec les tabliers et les haches. Les chars d'assaut. Sans oublier les para- chutistes atterrissant sur la place de la Concorde, Yann, Baptiste, Mathias et Julien, quatre garçons du Conseil municipaldesenfantsdeLongpont-sur- Orge,ontfaitlepleind'imagesforteset vécuunebelleexpérience.Le14juillet, accompagnés de Delphine Antonetti, mairedelacommuneetd'AlainLamour, premier adjoint, ils étaient invités par le Président de la République à venir assister au traditionnel défilé sur les ChampsÉlysées.Cequ'ilsontpréféré? « Les avions ! », répondent en chœur les quatre jeunes conseillers, dont les écharpestricoloresnesontpaspassées inaperçuesdanslatribune.EtYannn'est paspeufierd'avoirréussiàprendreen photoFrançoisHollandesaluantlafoule depuisunpetitvéhiculeblindé,audébut du défilé. Quant à Delphine Antonetti, elle se réjouit de cette invitation qui «apermisàcesenfantsimpliquésdans lavielocaledeparticiperàcemoment fort de la vie républicaine ». 2• 20 juin AucœurdeParis,lesjeunesduCMEet leursainésduClubdesVillarceauxont visitélesserresd'Auteuiletontapprécié l’exotisme tropical. Le palmarium et la serre tropicale, où la température dépasse les 44 degrés, ont éveillé notamment leur curiosité. 3• 29 juin En fin d’année scolaire, le CME orga- nisait un concours de dessin contre le racisme pour lancer à l’automne une campagne dans la ville. Composé exclusivementd’enfantsduCME,lejury a délibéré : Alizée Leroy remporte le concoursetgagnedeuxplacesdansun parcd'attraction;EmelineChauderlier, seconde, remporte un bon d'achat à Maisons du Monde ; Giulia Mura, troisième, remporte un bon d'achat à MaisonsduMonde;CamilleMonceau, quatrième,remporteunjeudesociété; etOcéaneGnisremporteunlivresurle monde. Bravo à tous les participants. 4• 4 juillet Le dernier mercredi avant les grandes vacanceslecollectifd’artistes«Lachan- sonpasseàvélo»aoffertauxlecteurs de la médiathèque et aux enfants de l'accueildeloisirsélémentaireungoû- ter-concert. Avec un répertoire riche, entre rythmes folk, pop, et reggae, le groupe a séduit petits et grands. 5• 10 juillet Lors de deux séances organisées par la police municipale, les jeunes ont pu testerleurcomportementsurlaroute grâce à un simulateur de conduite de deux-rouesmotorisémisàdisposition par la Direction Départementale du Territoire. 6• 12 juillet Du 5 au 27 juillet la médiathèque accueillait l’exposition sur l’archéolo- gie « Que d’os ! » présentant le travail del’InstitutNationaldeRecherchepour l’ArchéologiePréventive(INRAP)dans ces grandes étapes : le diagnostic, les fouilles, les études et la valorisation du patrimoine. L'Accueildeloisirsélémentaire,l’Espace jeunesse et plusieurs familles longi- pontaines ont participé aux ateliers de fouille proposés pour compléter 1 - 14 juillet1 • 14 Juillet 1 • 14 juillet. la visite. Se glissant dans les bottes d’anthropologues, ils ont mis au jour lesossementshumainsd’unesépulture gallo-romaine. 7• 18 juillet Cet été les enfants de l’accueil de loi- sirs maternel ont pu visiter l’Amap des Douvières en compagnie de son exploitantÉricChâtelet.Ilsontexpéri- mentédeuxateliers,l’undejardinage, apprenantàfairedessemisdegraines depersil,l’autreproposantsousforme dejeuderépondreàdesdevinettessur leslégumes.Pourfinir,Éricafaitgoûter auxenfantssescourgettescrues…Avec untelsuccèsqu’iladuenrechercher… 8.1 et 8.2• 4 septembre C’était la rentrée des classes pour 694 petits Longipontains des écoles maternellesetélémentairesdelaville. Delphine Antonetti a fait le tour des écoles pour leur souhaiter à tous une bonnerentréeetsoutenirlamobilisa- tion des parents contre la fermeture d’uneclasseàl’écoleJeanFerratmalgré les effectifs constants. 9• 8 septembre Unefoisdeplus,leForumdelavieasso- ciative et culturelle a remporté un vif succès. Vous étiez nombreux à venir vous renseigner, choisir vos activités de l’année et vous y inscrire. 10• 9 septembre Contrairementàl’andernier,c’estsous unsoleilradieuxqueleClubArtisanalde Longpont a organisé sa 27e « brocante à Lili » au Parc des Garences. Chaque année, environ 170 exposants sont présents, et plus de 5 000 visiteurs se déplacent pour cette manifestation champêtre.
  5. 5. 5 actualités 2 • Visite des serres d'Auteuil. 3 • Concours de dessin du CME. 5 • Essai du simulateur de conduite4 • Concert « La chanson passe à vélo » 6 • Atelier d'anthropologie 7 • L'accueil de loisirs à l'AMAP 8.2 • Rentrée des classes à Jean Ferrat8.1 • Rentrée des classes à Lormoy 9 • Le forum des associations 10 • La brocante à Lili
  6. 6. 6 actualités présentation du plan de sauvegarde communal C'est le maire qui déclenche le Plan communal de sauvegarde. Inondation, transport de matières dange- reuses et glissement de terrain. Tels sont les trois risques majeurs potentiels identifiés par la Préfecture. Le PCS (Plan communal de sauvegarde) organise les services communaux en cas de survenance d'un de ces risques, pour alerter, informer la population et lui venir en aide. Qu'est-ce qu'un PCS (Plan com- munal de sauvegarde) ? Le PCS est institué par la loi n°2004- 811 du 13 août 2004 sur la modernisa- tion de la sécurité civile. Sa vocation : organiser la réponse communale en cas d’événement de sécurité civile en définissant un dispositif permettant à l’équipe municipale de gérer les crises éventuelles et notamment les crises majeures : catastrophes naturelles, industrielles,phénomènesclimatiques, problèmessanitaires… Quellescommunessontconcer- nées ? Le PCS est obligatoire pour les com- munesquidisposentd'unPPR(Plande préventiondesrisquesnaturels)ouqui sont comprises dans le périmètre d'un PPI (Plan particulier d’intervention). C'est le cas de Longpont-sur-Orge en raisondurisqueinondationavecl'Orge. LeprojetdePCSaétéélaboréavecl'en- sembledesservicesconcernés,ainsique deux élus : Frédéric Manceau, adjoint au maire délégué au développement durable, et Philippe Ciuciu, conseiller municipaletdéléguéduSIVOA(Syndicat intercommunal de la vallée de l'Orge aval). Le PCS fait partie d'un document plus large appelé Document d'informa- tionscommunalesdesrisquesmajeurs (DICRIM),unguidequiexposelessitua- tionsd'urgence,lesrisquesetlaconduite àtenirpourprotégerlapopulation. Que prévoit le PCS ? C'estlemairequidéclencheetdirigele PCS.Ildéfinitl’organisationpourassurer l’alerte, l’information, le soutien à la population, ainsi que l’appui aux ser- vicesdesecours,auregarddesrisques connus. Cette organisation concerne l'ensemble des services municipaux. Ellecomplètecellemiseenplaceparla Préfecture qui dirige les opérations en casdesurvenanced'unrisquemajeur. Parexemple,lePCSprévoitlesmoyens d'alerte,letransportdespersonnesne disposantd'aucunmoyendelocomotion en cas d'évacuation, des solutions de relogementsinécessaire… Quels sont les principaux risques connus à Longpont- sur-Orge ? Le DDRM (Document départemental surlesrisquesmajeurs)aidentifiétrois risquessurlacommune: •l'inondation,leplusimportant,couvert par Vigiorge (voir VAL n° 92 – brève page 9), un système d'alerte des rive- rains concernés mis en place par le SIVOA; •letransportdematièresdangereuses, avecungazoducetunoléoducquitra- versentlacommune; •lesmouvementsdeterrain,enraison delaprésencedeterrainsargileux. Le PCS répond à ces risques majeurs, mais peut également être déclenché pour d'autres événements : tempête, incendie,canicule,pandémiegrippale, dépôtsauvageetpollutionrécurrente… Qu'appelle-t-onrisquemajeur? Un événement potentiellement dan- gereux représente un risque majeur s'il s'applique à une zone où existent des enjeux humains, économiques et ouenvironnementaux. Ilexistedeuxgrandesfamillesderisques majeurs:lesrisquesnaturelscommeles inondations, les tempêtes, les mouve- mentsdeterrain;lesrisquestechnolo- giques générés par l'activité humaine, qui regroupent les risques industriels, nucléaires, biologiques et le transport dematièresdangereuses. Le risque majeur se caractérise, d'une part, par sa gravité certaine, en pou- vantimpliquerdenombreusesvictimes ainsiquedesdommagesimportantsaux biensetàl'environnement;d'autrepart, parsafaiblefréquence.
  7. 7. 7 actualités Grange aux Dîmes : un incendie dramatique La municipalité a acheté l'édifice en 1988. L'enquêteacommencépoursavoir pourquoi la Grange aux Dîmes s'est enflammée dans la nuit du 14 au 15 septembre. Retour sur ce joyau du patrimoine longipontain. C'estunélémentessentieldupatrimoine de Longpont-sur-Orge, pourtant lar- gement méconnu. Caché derrière son pignon nord qui donne sur la rue de Lormoy,lesLongipontainsconnaissent surtoutsavastetoiture.Cettedernière abrûléengrandepartiedanslanuitdu 14au15septembre. Aveclabasilique,laGrangeauxDîmes, construite au XIVe siècle, est l'unique vestigedupassagedesmoinesdeCluny installés dans un prieuré attenant à la basilique, créé en 1061 par Guy de Montlhéry et son épouse Hodierne. Improprement appelé Grange aux Dîmes,cebâtimentsertàlaprincipale activité du prieuré : l'exploitation d'un vaste domaine agricole. Avec ses 54 mètres de long et ses douze travées, la capacité de stockage était considé- rable, essentiellement du blé, la base delanourritureàl'époque. Aprèsavoirsouffertdesguerresdereli- gion,leprieuréettoussesbienssontven- duscommebiensnationauxaumoment delaRévolutionfrançaise.Lesbâtiments sontrécupérésparunSuissedénommé Hoggier. Il fait abattre le cloître, puis les ailes du couvent. Les dernières pierresduprieurésontvenduesen1828. La Grange aux Dîmes, elle, est tota- lement remaniée au XVIIIe siècle. La charpente qui a brûlé date de cette époque. Contrairement aux idées reçues, elle n'est ni classée monu- ment historique, ni répertoriée à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Pour autant, savaleurpatrimonialeestinestimable. La municipalité achète l'édifice le 29 décembre 1988. En 20 ans, aucun projet de réhabilitation n'aboutira. En 2008,lanouvellemunicipalitépropose derénoverlaGrangeauxDîmespouren faireunesalledespectacleetdeconfé- rence,financéeparl'agglomérationdu Vald'Orge,quial'époqueinvestitpour chaquecommunedansungrandéqui- pement.C'estainsiqueLePlessis-Pâté a restauré une grange du même type. Diverses oppositions contrecarrent l'intégration au Val d'Orge, rendant impossibletouterénovation. Les rumeurs les plus fantaisistes ont couru quant à l'origine de l'incendie : promoteurs avides, branchement des éclairages du son et lumière dans la grange (pourquoi aller se brancher danslagrangequandlesbranchements existentsurlaplace?)…Pourconnaître l'originedel'incendie,lamunicipalitéa décidé de porter plainte. En attendant lesrésultatsdel'enquête,unexpertest chargéd'établirlemontantdesdégâts, et l'assurance devrait en rembourser une partie. S'il est bien trop tôt pour connaître précisément l'avenir de la GrangeauxDîmes,DelphineAntonetti l'a déclaré haut et clair au moment du dévoilement de la plaque clunisienne, le 15 septembre dernier : « La Grange auxDîmesserarestaurée».
  8. 8. 8 associationsactualités Liliane Rolland et Bernadette Brosseau, en charge du relais emploi. un relais vers l'emploi Objectif : orienter, aider concrètement à la recherche d’emploi et redonner confiance. Partenaire de la Chambre de Commerce et d'Industrie, des collectivités et des entreprises locales, du Pôle Emploi d’Arpajon, le Relais Emploi favorise l'inser- tion professionnelle des jeunes en partenariat avec la mission locale de Montlhéry et le retour à l'emploi des adultes. Dans la galerie marchande d'Inter- marché, une porte vitrée sur laquelle est signalé « RELAIS EMPLOI ». Ouvert depuis septembre 2008, une élue, BernadetteBrosseau,conseillèremuni- cipaledéléguéeàlasolidaritépourl’em- ploi, et une bénévole, Liliane Rolland, enassurentlefonctionnement.Toutes les personnes en recherche d'emploi, qui souhaitent être aidées dans leurs démarches, y sont accueillies avec le sourire. Le Relais Emploi n’est pas un substitut du CCAS (Centre Communal d’ActionSociale),niduPôleEmploi.C’est unlieuouvertàtouslesLongipontains, jeunesetmoinsjeunes,inscrits,ounon, auPôleEmploi. « L'objectif de ce service municipal est de proposer un plan de recherche, explique Bernadette Brosseau, dans la plus stricte confidentialité, et avec la meilleure écoute possible. Nous effec- tuons un état des lieux de la situation actuelledudemandeur,nousidentifions ensemble ses besoins et réfléchissons à ses aspirations : ce premier échange est indispensable pour bien connaître le parcours scolaire et professionnel etbienciblerladémarche.»Àpartirde là,plusieursmoyenssontproposés.Le RelaisvousaideàélaborervotreCV,ou à le réactualiser, ainsi qu’à rédiger vos lettresdemotivationetàrechercherdes offresd'emploiactualiséesàlaChambre deCommerce,àlachambredesMétiers, auprèsdessociétésd'intérim,desasso- ciations et des entreprises du secteur. Vous pourrez également y utiliser Internetpourvosdémarchesetconsul- terlapresse.Lessitesconsultablesont été définis selon les thèmes suivants : emploi, apprentissage, travailleurs handicapés, concours, informations métiers,formations,droits,démarches etviequotidienne. Si vous souhaitez accéder à une for- mation, le Relais peut également vous fournirlesindicationsnécessairespour entrer en contact avec les différents organismes et faire le lien avec le Pôle Emploi. Au Relais, on peut aussi, tout simple- ment,trouverl'écoutenécessairepour nepasselaisseralleraudécouragement, revenirfairelepointsurlesuivideson dossier, et pourquoi pas partager un « petit » café pour se détendre. « Nous souhaitons continuer à évoluer dans le climat de confiance que nous avons réussiàinstaurer,confientBernadette etLiliane,notrebutestderesterdispo- nibles jusqu'à la finalisation des dos- siers.Nousaimonsavoirdesretoursdes demandeursd’emploisurlesdémarches entreprises, afin de progresser dans la recherche de solutions et améliorer ainsi la qualité du service proposé aux Longipontains». Contact et informations Relais Emploi ouvert le lundi de 14h à 17housurrendez-vous. Galeriemarchandeducentrecommer- cialIntermarché,ZACdesÉchassons. Tél. 01 69 63 80 69 / 01 64 49 61 02 ou 0964191469(coûtnormal) pole-emploi-longpont91@wanadoo.fr
  9. 9. 9 associationsactualités Profitant de la fin de l'été, le Conseil Municipal des Enfants (CME) réunis- saitle31aoûtderniertoussesanciens élus.Autourd'unrepas,ancienscomme actuelséluséchangeaientsurleurexpé- rience,leursouveniretleuraspiration. Depuis2004etsacréation,plusde70 jeunesélussesontsuccédéset35pro- jetsontabouti.C'estenseremémorant l'ensembledecesprojetsquelesjeunes exprimaient devant l'actuel CME la volonté de se montrer encore utile. Plusieurspistesontainsiétéexplorées durant cette soirée conviviale. Tous ontdécidédeseretrouverrapidement pourconvenirdelacréationéventuelle d'unecommissiondesanciensduCME. Une nouvelle conseillère municipale Jean-PierrePhilippeayantdémissionné de son poste de conseiller municipal, Christel Cornat, candidate de la liste « Bien Vivre à Longpont-sur-Orge » venant immédiatement après le der- nierélu,aacceptédesiégerauseindu Conseilmunicipal.Soninstallationau seinduConseilaeulieuofficiellement le 20 septembre 2012. Un longipontain reçoit la médaille de la famille française Le samedi 8 septembre, Monsieur Croce recevait des mains de Madame le Maire, en présence de ses quatre enfants, la médaille de bronze de la FamilleFrançaise.Cefonctionnairede police méritait bien cette distinction honorifique décernée aux personnes quiélèvent«dignement»denombreux enfants,afinderendrehommageàleur mérite et de leur témoigner la recon- naissance de la Nation. La médaille a été créée en 1920 dans le contexte d’uneFranceaffaiblieparlesénormes perteshumainesdelaguerrede14-18. Peuvent obtenir cette distinction les mèresetpèresdefamillequiontélevé4 ou5enfantspourlamédailledebronze, 6 ou 7 pour la médaille d'argent, 8 et plus pour la médaille d'or ! Retour sur l’opération tran- quillité vacances Dans le cadre des opérations « Tranquillité vacances » organisées durant les vacances scolaires, la police municipale et la police natio- nale ont surveillé 84 habitations sur la commune entre le 16 juin 2012 et le 2 septembre. Une seule tentative de cambriolage a été constatée par la police municipale sur ces résidences. L’agence postale commu- nale déménage À compter du 1er octobre, l’agence postale située dans la galerie mar- chanded’Intermarchédéménagepour rejoindre les locaux de la mairie. Elle serainstalléedanslesactuelsbureaux de la police municipale qui prendra ses quartiers dans la salle extérieure de la mairie. Ce déplacement répond notammentàdesrèglesdesécurité,les agentssetrouvantisolésdanslagalerie marchande. L'accueil sera également plus aisé. Les horaires varient légèrement puisque l’agence sera désormais ouverte du lundi au samedi de 8h45 à 11h45.L’accèsseferadirectementpar l’accueil principal de la mairie et des places de parking, vous permettant devousgarerletempsd’effectuervos démarches, seront réservées dans la cour de la mairie. Agence postale : 01 69 01 55 30 Un été dans le Loiret pour la Monaco Le Conseil Municipal a accepté à l’unanimité de prêter cet été l’ancien véhicule de pompier de Longpont, la Monaco, à l’association « Si Ormes m’étaitconté».Cetteassociation,qui faitdécouvriretrevivrelepassédesa commune, organise tous les deux ans une fête populaire fin août. À cette occasion, le véhicule, transporté par camionjusquedansleLoiret,aouvert laparadedanslesruesdelavilleoùila fait un passage très remarqué. Première pierre pour la création d'un Conseil des Jeunes
  10. 10. 10 Nettoyage des caniveaux et trottoirs Nous vous rappelons que les proprié- taires et les locataires sont tenus d’assurer le nettoyage des caniveaux etdestrottoirs,ainsiquel’enlèvement des mauvaises herbes en bordure de leurpropriété.Attentionànepasjeter lesdéchetssurlavoiepubliquenidans lesavaloirsd’eauxpluviales.Partemps de neige, vous êtes également tenus de dégager un passage sur le trottoir devantvotrepropriété.Lesgrillespla- cées sur les caniveaux devront être maintenues en état de propreté de façon à garantir un écoulement aisé des eaux pluviales, d’éviter l’obstruc- tiondescanalisationsetdelimiterles risques d’inondation en cas de pluies importantes. D'avance merci. Unfilmsurl’actiondeMonde enMargeetMondeenMarche Avec4,5%delogementssociaux,notre communeestencoreloinderemplirles obligationslégalesquifixentà20%le tauxdelogementssociaux.Àl’heureoù laprécaritéaugmenteycomprispour desLongipontainsetoùlemanquede logements est un véritable problème il devient essentiel de construire des logements sociaux. Monde en Marge MondeenMarcheconstruitsurlacom- mune des logements aidés destinés à accueillirtemporairementdesfamilles dontlesfaiblesrevenusleurinterdisent même bien souvent les logements « HLM ». En juin dernier, la Fondation AbbéPierreatournéunfilmsurcette association longipontaine montrant son travail qui va de la construction deslogementsavecl’accueiletl’accom- pagnement des familles en les aidant àtrouverouretrouverunlogementde droit commun. Monde en Marge Monde en Marche gèreactuellement30logementseten a une dizaine d’autres en projet. Sans formation particulière, et si vous dis- posez d’une heure par semaine vous pouvezdeveniraccompagnateurd’une famille. Vous ne serez pas seul ; vous rejoindrez lesvingtbénévolesassistés d’un travailleur social. asso@metmmetm.fr - 01 64 49 37 20 Retrouvez le film sur le site internet delavillewww.mairie-longpont91.fr. actualités Commémoration du 11 novembre Le 11 novembre prochain, Delphine Antonetti et le Conseil Municipal des Enfants ont l’honneur de vous invi- ter à participer à la cérémonie com- mémorative du 94e anniversaire de l’armistice de 1918. Au cours de cette cérémonie,accompagnéeparlafanfare, unegerbeseradéposéeaumonument auxmortsducimetièredeLongponten présence des représentants de l’UNC (Union Nationale des Combattants). Dimanche11novembre–11h45–place des Combattants. Silence, on tourne ! Les 4 et 5 septembre derniers, la basilique et ses alentours étaient envahis par des équipes de tournage. Techniciens,costumières,acteurs,figu- rants, au total près de 80 personnes tournaient un téléfilm pour France 2. Ils’agissaitdu44e épisodedelacélèbre sériepolicière«Boulevarddupalais», déjà14ansde diffusion,avecenacteurs vedettesAnneRichard,la «petitejuge» NadiaLintz,etJean-FrançoisBalmer,le fameuxCommandantRovère.«L’action de notre épisode, " Aimez-moi ", se situe dans une petite ville de grande banlieue. La jeune Émilie a disparu. Ondécouvresoncorpsbrûlédansune clairière. La ville est en émoi. L’action se concentre autour des relations de lafamilledelavictimeetduprêtrede laparoisse,quiestleurconseillerspi- rituel»,résumeleréalisateurJacques Veevoort. Diffusion prévue mi 2013. Enquête sur les conditions de travail Entre octobre 2012 et février 2013, l'Insee réalise une enquête sur les conditions de travail. Objectif : obtenir une description concrète du travail, de son organisation et de ses conditions, selon divers angles (les horaires de travail, les marges de manœuvre,lacoopération,lesrythmes detravail,leseffortsphysiquesoules risques encourus). Dans notre com- mune, quelques ménages seront sol- licités.Unenquêteurdel'Inseechargé delesinterrogerprendracontactavec certainsd'entrevous.Ilseramunid'une carteofficiellel’accréditant.Nousvous remercionsparavancedubonaccueil que vous lui réserverez. Stage vidéo à l’espace jeunesse L’espace jeunesse propose aux jeunes Longpontainsàpartirde11ansdepar- ticiperàunstaged’initiationàlavidéo durant les congés de la Toussaint. Les séances se dérouleront au Gymnase des Garences les 29, 30 et 31 octobre après-midi. Inscription gratuite et obligatoire auprès de Pascaline : 01 69 01 89 00 ou p.redondin@mairie-longpont91.fr ESPACE JEUNESSE silence, on tourne ! après-midi gratuits, sur inscription au Service Jeunesse Pascaline : p.redondin@mairie-longpont91.fr - 01 69 01 89 00
  11. 11. 11 actualitéssociales logements sociaux : mode d'emploi Le programme des Mascadées s'inscrit dans la politique municipale de rattrapage du déficit en logements sociaux . Fin janvier 2012, débutait le chan- tier du 4 chemin des Mascadées. 49 nouveaux logements sociaux sont depuis sortis de terre. Répartissur12bâtiments,ilscomptent 3studios,12–2pièces,22–3pièceset 12 – 4 pièces. Les premiers locataires devraientpouvoirs’yinstallerenjuillet 2013.Cenouveauprogrammes'inscrit dans la politique de la municipalité de rattrapage du déficit en logements sociaux, plus que jamais nécessaires en Île-de-France. Quellesconditionsfaut-ilremplirpour se voir attribuer un logement social ? Tout demandeur de logement doit disposer d'un « numéro unique régio- nal d'enregistrement » en cours de validité, obligatoire pour bénéficier d'une attribution de logement. Dans un délai d'un mois après le dépôt du dossierdelogement,lesservicesdulieu d'enregistrement délivrent une attes- tation. Ces services sont consultables sur le site de la Direction Régionale et Interdépartementaledel'Hébergement et du Logement : www.drihl.ile-de- france.developpement-durable.gouv. fr/departement-de-l-essonne-a519. html. La demande est valable un an. Pour pouvoir prétendre à une attribu- tion de logement dans le parc social, il est impératif que le montant des res- sources ne dépasse pas les plafonds fixés par décret chaque année. Enfin, les logements sociaux sont réservésauxpersonnesdenationalité française et étrangers titulaires d'un titre de séjour d'une durée de validité supérieure à 3 mois. Commentfonctionnentlesattributions à Longpont-sur-Orge ? C'est le Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale qui sélectionne les candidats. Présidé de droit par le maire, il comprend, en nombre égal : • 6 membres élus en son sein par le Conseil municipal à la représentation proportionnelle,4membresdelamajo- rité, deux de l’opposition ; • 6 membres nommés par le maire, parmi les personnes participant à des actionsde prévention,d’animationou de développement social menées par la commune ; •Lesmembres d’associationsreprésen- tantlesfamilles,lespersonneshandi- capées,lesretraitésetdesassociations œuvrantdansledomaine del’insertion et de la lutte contre les exclusions. Dèsle28mai2008,àl’arrivéedelanou- velleéquipemunicipale,cesmembres ontvotélescritèresd’attributionssui- vants : 1er critère = plafond de ressource pour bénéficier d’un logement HLM 2e critère = gravité de la situation 3e critère = ancienneté de la demande 4e critère = domiciliation (résident de la commune) 5e critère = mixité Pourtoutrenseignementcomplémen- taire contacter Fatiha Assal au 01 64 49 61 02. Janvier 2012 Septembre 2012
  12. 12. 12 actualitésactualitéssociales La croisière s’amuse 44personnesontréponduprésentesà lasortie«croisièreguinguette»musi- caleetgastronomiquedu13 juin2012 surlaSeine.Nombreuxsontlesparti- cipantsquiontétéenchantésdecette journée.Lesoleilétaitaurendez-vous etsurtoutlespersonnesayantdumal à se déplacer ont pu, elles-aussi, être de la partie. Escapades sur les plages normandes Cet été, la municipalité organisait deux journées à la mer pour profiter des magnifiques plages du Calvados, le 22 juillet à Villers-sur-Mer et le 26 août à Deauville. Ces sorties ont été accueilliesavecjoieparlesfamilles(88 personnes au total) qui ont apprécié ces moments de détente et de convi- vialité.Ceserviceestdestinéàtousles Longipontains sans condition de res- sources.Lesparticipantsontdemandé à ce que l'opération soit renouvelée l’année prochaine. Accès au droit : orientation Pour les Longipontains, le Centre d’InformationsurleDroitdesFemmes et des Familles (CIDFF 91) assure une permanence juridique le 3e jeudi du mois.Rendez-vousàprendreauprèsde l’accueildelamairieau0169016818. Mission principale du conseiller juri- dique:informersurledroitdelafamille, du travail et des consommateurs. Gym très douce : reprise des cours Voici la rentrée, et pour prendre soindesoncorpsetdesesmuscles, les«coursdegymtrèsdouce»vont reprendre avec Nicolas Nezondet au Gymnase des Garences de 10h à 11h30 les lundis : 17 et 24 sep- tembre, 1er , 8, 15 et 22 octobre, 12, 19 et 26 novembre, 3, 10 et 17 décembre. Le Centre Communal d’ActionSocialeparticipantàcette activité,nousvousproposonsces 12 séances pour 60 € seulement. Conférences pour les seniors En partenariat avec la Mutualité Sociale Agricole Île-de-France et le CLICdelaValléedel’Essonne,Atouts SantéSéniorsorganiseunesériede conférences-débats gratuites : •lesclésdubienvieillir,le2octobre; •les troubles de la mémoire et la maladied’Alzheimer,le16octobre; •bienmangerpourbienvivre,le13 novembre ; • bouger pour rester en forme et garder l’équilibre, le 27 novembre ; • dormir quand on n’a plus 20 ans, le 4 décembre ; • le médicament, un produit pas comme les autres, le 11 décembre ; •atelierssanté«àvousdejouer!», le 22 janvier. De 14 h à 16 h au Centre Culturel MichelSpiraldeMontlhéry,5/7rue des Archers. Un repas convivial pour les seniors Afin de combattre la solitude et de tisser des liens entre Longipontains, un repas convi- vial est proposé aux seniors le 16 octobre2012,sallepolyvalentedes Échassons. Pour tout renseigne- mentvouspouvezcontacterFatiha Assal ou Brigitte Chacon au 01 64 49 61 02. Participation : 10 €. Une semaine pour les seniors Pendant la semaine bleue, du 15 au 21 octobre 2012, la police municipale interviendra dans le butdesensibiliserlesseniorsaux différents risques domestiques, à ceux liés à la circulation et don- nera des conseils pour éviter les escroqueries. Des sorties et des activités seront également orga- nisées.Renseignementsauprèsde BrigitteChacontouslesmatinsau 01 64 49 61 19. Des aides pour Noël Pour la fin de l’année le Centre Communal d’Action Sociale renou- velle les aides accordées aux foyers Longipontaines en difficultés sous forme de chèque Cadhoc.. Un colis senior est également accordé aux personnes malades ou handicapées qui ne peuvent pas assister au repas desanciensoffertparlamunicipalité le 13 janvier. Pourbénéficierdecesaides,inscrivez vous avant le 15 novembre auprès de Fatiha Assal au 01 64 49 61 02.
  13. 13. 13 culture L'écriture à plein nez L’odeur est éminemment subjective et c’est en cela qu’elle nous intéresse. Cette année, dans le cadre du contrat de développement culturel de la ville soutenu par le Conseil général, un nouvel atelier d’écriture ouvre ses portes. Entre- tien avec Violaine de Carné son animatrice. Pouvez-vousnousprésentercet « atelier olfactif » ? Écrire, jouer, c’est mettre en œuvre sa sensibilité, son émotion, son rapport subjectif au monde. Le grand pouvoir des odeurs, c’est justement cette sub- jectivité. Il n’existe aucune « norme » olfactive:àpartird’unemêmeodeurque les participants vont sentir tour à tour sansenconnaîtrelenometsansaucun support visuel à cette odeur, chacun exploreetdéveloppesapropreécriture, reliéeàsespropressouvenirs,àsasen- sibilité;doncàsasingularité.C’estcette singularitéquim’intéressechezchacun desparticipantspourdévelopperlelien émotion/mémoire/langage. Commentsedéroulerontconcrè- tementlesateliersàLongpont? Pour chacune des séances, je choisirai préalablement une palette d’odeurs, en fonction de la thématique que je souhaiterai développer. Les odeurs se présentent chacune dans un flacon. Je lesfaissentirauxparticipantsàl’aidede «mouillettes»,sansbiensûrnejamais donnerlenomdel’odeur…Avecchaque participant,on«tourne»autourdecette odeur:est-elleagréable,désagréable? Comment la qualifier ? Il s’agit de trouver des adjectifs, des images et de développer ainsi un vocabulaire olfac- tif. Puis, dans un second temps, nous cherchons à savoir ce qu’évoque cette odeur pour chacun. Où conduit-elle ? Quel événement rappelle-t-elle ? Sans le support visuel, il est très difficile de reconnaître certaines odeurs. Nous raconterons ces odeurs : à les décrire, les«dire»,exprimerl’émotionqu’elles procurentcarellesfontresurgirlepassé, les odeurs sont le plus court chemin pouralleràl’intime.Nousexplorerons lesdifférences«culturelles»olfactives: àpartird’unemêmeodeur,l’évocation est différente en fonction du passé et de la « culture » de chacun. L’odeur est éminemmentsubjectiveetc’estencela qu’ellenousintéresse. Informations Séances bimensuelles de 2h le samedi de10hà12hàlamédiathèque. Premièreséancele6octobre.Tarif:20€ par trimestre pour les Longipontains, 30€pourlesextérieurs. Ouvert à tous à partir de 14 ans – ren- seignementsetinscriptionsauprèsde la médiathèque au 01 69 01 41 44 ou biblongpont@gmail.com Portrait Auteur, metteur en scène et actrice, Violaine de Carné a joué dans le film La Graine et le Mulet réalisé en 2007 par Abdellatif Kéchiche et a écrit une piècedethéâtreolfactif,"Lesparfums de l’âme ", pour laquelle elle était en résidenceauThéâtredesBains-Douches auHavrecetété.Lapièceseracrééeen Essonnefin2012. Violaine de Carné, animatrice de l'atelier – Photo ® Olivier Allard
  14. 14. 14 culture 2e Médiévales de longpont Un week-end de fête réussi. Les Médiévales ont commencé vendredi 14 septembre par un son et lumière sur la basilique pour s'achever le dimanche 16 dans l'après-midi. Visites, spectacles, expositions, concerts, repas et animations médiévales : retour en images sur un week-end festif mettant le patrimoine à l'hon- neur. Atelier de poteries médiévales.Distribution de potions magiques. Découverte des armes du Moyen Âge. Spectacle au théâtre de verdure.Exposition et ouvrages sur le Moyen Âge. Séance de tir à l'arc. Prisonniers Longipontains ! Spectacle « L'alchimisterie ».
  15. 15. 15 culture Stand de spécialités médiévales. Une des nombreuses échoppes : le vitrail. Son et lumière sur la basilique.Les harpistes du campement médiéval. Repas médiéval du dimanche midi. Défilé des Compagnons Philippiens. Stand de maquillage. Déambulation en musique. Jeux en bois : Les échasses. D. Antonetti et J. Cauët dévoilent la rosace clunisienne Visite de l'orgue. Séance de conte.
  16. 16. 16 tribuneculture Concert d’orgue pour ensemble baroque L’ensemble Dolce Fortuna puise son répertoiredanslatransitionentreles polyphonies de la Renaissance (resti- tuées en Consort de Flûtes à Bec), et la musique Pré-Baroque née à l’orée du XVIIe siècle. Pour mettre à l’hon- neur le grand orgue de la basilique de Longpont-sur-Orge, le quatuor a bâti unprogrammeautourdel’undesplus prestigieuxorganistesdecettepériode, GirolamoFrescobaldi.Venezsavourer cettemusiquetroprarementprésentée etdécouvrirlestrèsgrandesflûtesde l’ensemble. Patrice Allain, Frédéric Nael et Marie Herve : Flûte à Bec ; Ariel Rychter : Clavecin et Orgue. Organisé par la municipalité Vendredi 19 octobre 20h30 en la basilique Tarif:10€-gratuitpourles–de18ans Stage « Clown et Conte » Ouvertàtousàpartirde14ans,cestage seradirigéparOdileBurley,conteuse de Bretagne formée à la Maison du conte de Bruxelles et qui, depuis plu- sieurs années participe à différents festivals. Considérant que les arts du clown et ducontesontfrères,cestagepropose d’explorerlapuissancedelarencontre entre l’univers des contes et l'imagi- naire des clowns. À travers des exer- cicesetdepetitsmorceauxdecréations nousexploreronscetteterreinconnue etpourtantsifamilièreoùrespirenotre clown ! Dimanche 25 novembre de 10h à 17h : en salle du Conseil – ouvert à tous à partirde14ans–réservationobliga- toireauprèsdelamédiathèque–tarif: 10€lajournéepourlesLongipontains, 15€ pour les extérieurs. Veillée « Les métamor- phoses de l’amour » Enlienaveclestage,OdileBurleypro- poserasonspectacledecontedestiné auxplusgrands:«LesMétamorphoses del’amour».Venezdécouvrirseshis- toireshumoristiques:uncrapaudqui toussepourobtenirlamaindesabelle, uneprincessequicourtaprèslecœur égaré de celui qu’elle aime, un démon rebelle,unhommequidevientfemme letempsd’unsoupir,unroiquinecom- prend rien au langage des femmes. Pourquoi est-ce si difficile l’amour ? Vendredi30novembreà20h-salledu Conseil – public familial à partir de 8 ans – Entrée libre. Heures des tout-petits • Clément Turin raconte Mercredi24octobreà10h30àlamédia- thèque- public 2-4 ans - Entrée libre. • « Raconte-Tapis » D'habitude, au théâtre, le décor est derrièrelesacteurs.Là,ilsera…àmême le sol ! La Compagnie des 3 Oranges propose dans«lesRaconte-tapis»,unelecture decontepascommelesautrespourles enfantsàpartirde18mois.Leconteur et les jeunes spectateurs seront assis autourd'untapisdécoréquideviendra le terrain d'aventure des histoires… Mercredi 21 novembre, deux "racon- tées" à 10h et 11h, salle du Conseil – réservation obligatoire et gratuite auprès de la médiathèque – public à partir de 18 mois. Heures du conte avec les Conteuses de l’Atelier de Longpont • Mercredi 17 octobre à 14h30 «Citrouilles,courgesetautrespotimar- rons»Heureduconte,suiviedeplan- tationsdanslejardindeslecturesdans le carde du concours « Potimarrons » des AMAP. • Mercredi 28 novembre à 14h30 « Ogres et Cie ». À la médiathèque - public familial à partir de 5 ans- Entrée libre. Mozarts’inviteàlaBasilique Venez écouter deux des plus belles œuvres de Mozart : la Messe du cou- ronnement, exécutée en 1791 pour le couronnement du roi de Bohême, et les Vêpres solennelles d’un confes- seur, dernière œuvre liturgique que Mozartcomposerapourlacathédrale deSalzbourg.Cesdeuxœuvresmagis- trales seront interprétées par l'En- sembleVocalCantouvèzeetl’Ensemble VocalChristinePaillardaccompagnés par l’Ensemble orchestral du Grand Avignon,unjeuneorchestreforttalen- tueux, et des solistes internationaux, souslabaguettedeChristinePaillard. Ceconcertestorganiséaubénéficede l’associationEnfantsetSantédontl'ob- jectifestdecombattrelescancersetles leucémiesdel’enfantetdel’adolescent. Samedi 24 novembre à 20h45 à la Basilique de Longpont. Tarifs : 25€ - 15€ de 12 à 25 ans Réservation au 01 60 13 92 36 ou par courrierjusqu’au18/11/2012:Enfants et Santé Île-de-France 14 rue André Thierry 91320 Wissous ; Chèque à l’ordre de : Enfants et Santé Île-de- France, avec enveloppe timbrée à votre adresse. Vente sur place avant le concert. DOLCE FORTUNA Patrice Allain, Frédéric Nael & Marie Hervé : Flûte à bec Ariel Rychter : Orgue et Clavecin Girolamo Frescobaldi : du cœur à l’esprit VENDREDI 19 OCTOBRE CONCERT D’ORGUE À 20H30 EN LA BASILIQUE DE LONGPONT-SUR-ORGE Tarif : 10 € – gratuit -12 ans – Billets en vente sur place
  17. 17. 17 délibérationsviedequartier En conservant en ancien français, les expressions,lestournuresdephrases et le vocabulaire, il nous entraîne en plein Moyen Âge et garde toute la saveur de cette œuvre – fruit d’une écriture collective des XIIe et XIIIe siècles. Vendredi 12 octobre à 18h30 salle du Conseil – public familial à partir de 7 ans – Entrée libre. Veillée conte Le Roman de Renart Avec le conteur Philippe Imbert. Renart le goupil, le plus rusé, le plus malin, nous entraîne d’aventure en aventure, pour le plus grand malheur detous,etsurtoutdesonchercompère Ysengrin le loup. DansleRomandeRenart,lesanimaux mimentleshommes.DanssonRoman de Renart, Philippe Imbert mime les animaux et rythme son récit au son d’unepandereta(tambourinàgrelots). culture C’est moi qui décide ParlaCompagnieVulcano,organisépar lamunicipalitéenpartenariatavecle Théâtre Bretigny. Solo pour un clown seul qui veut un mondesansdieu,nimaître,nitribun… saufsic'estlui.Vulcano,grandidéaliste auxidéescourtes,romptsasolitudeet décidedeprendrelepouvoir.Enproie à ses fantasmes de toute puissance, il s'essaieàlamanipulationdesesprits, tentedeprendreracinedanslatêtedes spectateurs...s'yépuise.Ilconfiealors au public son besoin impérieux d'une présence amie à ses côtés. Vulcano émeutparlecontrasteentreuncorps massifetuneâmedélicate.Iltraceson cheminetlaissederrièreluidestrésors desensibilitédansunchampderuines. Vendredi16novembreà18h30–salle duConseil–Publicfamilialàpartirde 8 ans – Entrée libre. Bienvenue aux clowns Cirque Udi Llata Circus Après plusieurs semaines à Saint- Michel-sur-Orge,lecirque«pascomme les autres » plantera son chapiteau derrière la basilique de Longpont. Au programmedesnumérosdeclownbien sûr, mais également de jonglerie, de danse et d’acrobatie. Prairie de la basilique les 20, 21, 23 et 24 octobre. Tarif : 8 à 15€ selon le placement. Renseignement sur www.rudillata- circus.com
  18. 18. 18 Longpont-sur-Orge : Site clunisien À l'occasion des journées du patri- moine,enplusdelaplaquedelabasi- lique,quatrepanneaux«Siteclunisien» ont été installé aux entrées de ville. culturecultureviedequartierdélibérations Travaux autour de la place de la fontaine Cesaménagementsvisentàfaciliterla circulationautourdelaplace,encréant devraiesplacesdestationnementeten supprimantlesstationnementsanar- chiques. De plus, des potelets seront posésafindepermettrelescirculations piétonnessurlestrottoirsettroispas- sages piétons seront créés à chaque intersection. viedequartier Installation d’un feu tri- colore route de Montlhéry Avec la construction de l’école Jean Ferrat,ildevenaiturgentquelesélèves puissent accéder au chemin de Biron entoutesécurité.Lefeufonctionnera pardéfauttoujoursaurougesurl’axe StMichel/Montlhéry.Pourpasserau vert, les automobilistes devront rou- ler à 50 km/h, un radar calculant les vitesses.Despanneauxd’informations ludiques seront installés de part et d’autreducarrefour,pourinformerles automobilistesdufonctionnement.De plus,desbouclesausolpermettrontde déclencher les feux rouges pour per- mettre de tourner chemin de Biron ou Croix rouge Fer. Enfin, un bouton d’appel pour les cyclistes venant de la Croix Rouge Fer leur permettra de traverser sans danger. L’installation decetéquipementestsubventionnée à 50 % par le Conseil général. Fermeture de la RD25 Avantl’été,destravauxdébutaientsur la D25 et le pont qui relie Longpont à Sainte-Geneviève-des-Bois.Lemurde soutènements’étanteffondrélorsdes travaux, et l’eau continuant de s’in- filtrer sous la chaussée, la fermeture totaledelavoirieestnécessaire.Maître d'ouvrage de ces travaux, le Conseil généralproposeunedéviationàcomp- terdu1er octobrepourunepériodede 13semaines.L’entreprisedetransport Meyerprocédeàuneadaptationdesa ligne DM17A en faisant transiter ses bus par les rues de Villiers et Mesnil. L’arrêt actuel place des Combattants seradéplacéàl’angledelaruedeParis etdelarueduMesnil,lesbusutilisant ainsilaruedeParis.Leshorairesseront inchangés. Légende : rouge = déviation vert = trajet DM17A
  19. 19. 19 Retour en images sur les travaux de l’été La priorité a été donnée sur les amé- nagements ludiques pour les enfants etlesjeunesaveclaconstructiond’un citystadequiserainaugurélesamedi 13 octobre à partir de 14h et la pose de grands jeux dans les parcs des ÉchassonsetdesGarences.Lestravaux danslesécolesontéténombreuxpour améliorer le confort et la sécurité des enfants et des équipes. À Jean Ferrat : réalisation d’un quai de décharge- ment, de tracés de marelles et pose de jeux dans la cour. Aux Échassons : réalisation d’un bac à graisse pour la cuisine,réfectiondescagesd’escalier et deshuisseries de l’ensemble des fenêtres. À Lormoy, pose d'une grille séparant la cour de la cuisine, pour plus de sécurité. viedequartier Le city stade de Échassons. Jeu du parc des Échassons. Jeux de la cour de l'école Jean Ferrat. Huisseries du groupe scolaire des Échassons. Jeu du parc des Garences. Cage d'escalier aux Échassons. Bac à graisses pour la cuisine des Échassons Grille de séparation à lormoy.
  20. 20. 20 cette affaire. •Émet,àl'unanimité,unavisfavorable sur le projet de plan de déplacements urbains d’Île-de-France. • Décide, à l'unanimité, que la partici- pation des familles, aux séjours d’été 2012pourlesenfantsde7à17ans,sera calculéeenfonctionduquotientfami- lial établi pour chaque famille au titre de l’année 2012 sur la base de 80% du coût du séjour, • Approuve, à l'unanimité, le compte administratif 2011 – commune – conforme au compte de gestion 2011 du Trésorier Principal •Autorise, à la majorité absolue (MadameleMaireàsignerlecontratde mixité sociale avecMonsieurle Préfet de l’Essonne. •Prendactedel’installationdeChristel Cornat au sein du conseil municipal. •Approuve, àl'unanimité,laconvention d’accueil de jeunes enfants en crèche parentalesurlacommunedeLongpont surOrgeavecl’associationLeJardindes Bisounours. • Fixe, à l'unanimité, la cotisation annuelle pour l’espace jeunesse des jeunesde10à17ans,à10€parenfant et par année scolaire. • Accorde, à l'unanimité, sa garantie à hauteurde50%pourleremboursement de l'emprunt que l'association Monde enMargeMondeenMarchesepropose de contracter auprès de la Caisse des dépôtsetconsignationspourfinancer l'opération 3, chemin de Biron. • Rappelle à toutes fins utiles que les raccordementsauxréseaux,encecom- prislesraccordementsélectriques,ne peuventêtreaccordésquesilepétition- nairejustified’avoirobtenupréalable- ment une autorisation de construire culture 21 juin 12 juillet 20 septembre viedequartierdélibérations Conseils municipaux • Approuve, à l'unanimité, les termes delaconventiontypepourleprêtponc- tuel de locaux communaux pour des manifestations. • Autorise, à l'unanimité, Madame le Maireàsignerl’avenantn°2,appliquant latranchehautedugrammagepourles adultes sans contrepartie financière versée par la commune, au marché de fournitureetlivraisondesdenréesali- mentaires pour la confection de repas destinésauxenfantsdesécoles,accueils deloisirs,crècheparentale,personnel communal et enseignants. •Approuve,àl'unanimité,lediagnostic et les projets du contrat enfant – jeu- nesse pour les années 2012 à 2015 et autoriseMadameleMaireàdemander le renouvellement du contrat enfance – jeunesse pour les années 2012 à 2015 auprès de la caisse d’allocations familiales. • Décide, à l'unanimité, d’acquérir la parcelle cadastrée section AN n° 104 pourunesuperficiede781m²,situéeau lieudit«l’Enfer»à LongpontsurOrge. • Décide, à l'unanimité, d’acquérir la parcelleAHn°223 pourunesuperficie de 941 m², située au lieudit « Les Bas Gaudrons», chemin de la Croix Rouge Fer à Longpont-sur-Orge, • Décide, à l'unanimité, d’acquérir la parcelle cadastrée section AI n° 54 pour une superficie de 3 083 m², située au lieudit « Les Garences » à Longpont-sur-Orge, •Décide,àl'unanimité,departiciperà hauteurde24073,00€autitredelasur- chargefoncièredel’opération2,square LéoDelibes,réaliséeparl'association« Monde en Marge, Monde en Marche ». • Autorise, à l'unanimité, Madame le Maire à déposer le dossier de déclara- tiondetravauxrelatifsàl’aménagement delaruedeLormoydanssapartieSud et à signer les documents afférents à ou une déclaration préalable purgées de tout recours. Entend se conformer auxdécisionsdejusticeayantautorité de force jugée condamnant les préve- nus à remettre en état les terrains sur lesquelsontétéédifiésillégalementdes constructions, étant précisé qu’aucun raccordement ne sera possible : si la construction n’est pas préala- blement démolie, si une autorisation (Permis de construire ou déclaration préalable)n’estpasdéfinitivementobte- nueavanttoutenouvelleconstruction. • Autorise, à l'unanimité, Madame le Maireàprendretoutedécisionutileen vue de refuser le raccordement d’une constructionédifiéeillégalement,hors des cas expressément autorisés par la loi. •Approuve, àl'unanimité,leplancom- munal de sauvegarde sur la commune de Longpont sur Orge. •Approuve,àl'unanimité,lestermesde laconventiondepartenariatPhyt’Eaux Cités 2. •Décide,àlamajoritéabsolue,demodi- fier le budget primitif 2012. • Fixe, à l'unanimité, à 8 le coefficient communal utilisé pour l'année 2013 danslecalculdelataxesurlaconsom- mation finale d'électricité. Information Touslescomptes-rendussuccinctsetles procèsverbauxdesconseilmunicipaux sontdisponiblessurlesitedelamairie: www.mairie-longpont91.fr
  21. 21. 21 L'ÉCOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE culturedossier
  22. 22. 22 TOUT pour la musique dossier L’École Municipale de Musique est ouverte à tous à partir de 4 ans. L’offre est riche et variée, les pratiques collectives, particulièrement présentes, occupent une place de choix dans le projet pédagogique. Un parcours pour choisir son instrument Choisir un instrument n'est pas tou- jours facile pour un enfant, souvent faute de connaissance sur les diffé- rentes familles d’instruments. À cela, s’ajoute parfois le désir des parents de voir l’enfant pratiquer tel ou tel instrument, simplement pour l’aider danssonchoix.Leparcourspermetde déterminerletypedesonquivaséduire l’enfant,sonrapport,saprédisposition ou non à l’instrument, et enfin l’enga- gement d’un travail régulier, parfois lourd,encourscommeàlamaison.Mis enplacepourles6-10ans,leparcours instrumental,d’uneduréed’unan,leur permet de pratiquer plusieurs instru- ments durant l’année. Les ateliers se succèdentenalternancetroisàquatre semainesparinstrument,àraisond'une demi-heure par semaine. Les élèves effectuentcecircuitpargroupede2ou 3, l’école prêtant les instruments. Un planningdesateliersestétabliendébut d'année. De cette façon, les enfants choisissent–ounon–uninstrument en toute connaissance de cause, tout en se faisant une idée plus précise de l’enseignement artistique. Proposer aux Longipontains une offre culturelle diversifiée ; favoriser l’en- seignement d’une pratique artistique vivante;développerl’espritcritiqueetla curiosité dechacun;offrirunenseigne- mentdequalité;enfin,êtreunlieud’ac- cueil,deressourcesetdeformationpour touslespraticiensamateurs:tellessont lesmissionsdel’école.«Contrairement àl’enseignementgénéral,l’inscription à l’École de Musique n’est pas obliga- toire, indique Marie-Paule Chabrol, directrice de l’établissement, il s’agit d’un choix guidé par la motivation. Il est donc important de connaître les enseignements. Pour aider l’enfant – ou l’adulte – à s’orienter vers l’une ou l’autre pratique on peut suivre toutes lesactivitéspubliquesdel’écolecomme les auditions, concerts, spectacles, ou semainesportesouvertes.Surdemande, ilestégalementpossibled’assisteraux courspourconnaîtreleurdéroulement et rencontrer les enseignants. ». C’est aveccetteidéequel’équipeenseignante amisenplacedepuis2010unparcours instrumental. S’inscrire à l’École de musique municipale Les inscriptions ont lieu chaque année en juin et en septembre, pour les nouveaux retardataires l’inscrip- tion est possible jusqu’aux congés de la Toussaint. Toutel’annéevouspouvezvousrensei- gner,rencontrerlesprofesseurs,vous inscrireàcertainesdisciplinessuivant votre niveau et les places restantes. Les tarifs sont calculés suivant votre quotient familial. Ladirectricedel’établissement,Marie- PauleChabrol,vousreçoittoutel’année à l’école le lundi de 15h30 à 19h30, le mardi 16h à 19h30, le mercredi de 13h30 à 18h, le jeudi de 16h à 19h30 et lesamedisurrendez-vous.N’hésitezpas àlacontacter:emmlongpont@orange. frouau0677735129et0169010264. Coordonnées Site Internet : www.emmlongpont.sitew.com Accès : Parking de Lormoy, par le Chemin de Derrière les Murs Adresse postale : 26, rue de Lormoy, 91310 Longpont-sur-Orge
  23. 23. 23 Pour une pratique collective Violon, alto, clarinette, saxophone, flûte traversière, violoncelle, viole de gambe, piano, orgue, guitare sèche, guitareélectrique,guitarebasse,accor- déon, batterie : autant d'instruments enseignés à l’école de musique. A cela s’ajoutent les pratiques collectives. L’école propose plusieurs ensembles, depuislespremièresannées,jusqu'aux niveaux plus avancés, et encourage vivement les élèves à y participer. PourMarie-PauleChabrol«lamusique d’ensemble constitue l’un des aspects les plus formateurs et agréables de la pratique artistique. Une grande par- tie des créations musicales comporte de la musique d’ensemble, et, pour un musicien débutant ou confirmé, jouer au sein d’un groupe devient un plaisir et une réelle motivation. La musique d'ensemble conduit aussi les élèves à développer le sens de leur responsa- bilité vis-à-vis de l'autre. En effet, le résultat musical du groupe dépend de la qualité de la prestation de chacun. Ilimpliquel'assiduitéetlaponctualité aux répétitions, l'écoute permanente des autres musiciens, et fait souvent appel à l'aide mutuelle ». Une offre originale Parmi les spécificités de l’école men- tionnonsl’atelier«Del’oreilleàl’écrit» quiproposeaux11-17ansd’écrireleur proprepartitionetderevisiterdesmor- ceaux en se les appropriant ; quant à l’atelierrock,ilpermetd'interpréterdes morceaux ou des reprises en groupe ; l’atelier « soutien d’orchestre » invite à travailler les parties d’orchestre en répétition de pupitre ou en individuel selonlesbesoinsdesmusiciens;ànoter, lacréationcetteannéed’ungroupede Formation Musicale spécifique aux musiques actuelles. La nouveauté : des stages pour tous Tout au long de la semaine l'école de musique propose des plages horaires demusiqued’ensembleenpetitesfor- mations, menées par les professeurs d’instruments. Pour la première fois cetteannée,cetteactionseracomplétée par des stages en week-end ou durant les vacances : un stage de musique de chambre aura lieu début juillet, afin de développer et pérenniser les pra- tiquescollectives;unstagedemusiques actuelles«réappropriationdetitreset compositionpersonnelles»sedéroulera enfévrieretdéboucherasuruneparti- cipationaufestivalLongpont-sur-Rock; un stage d’organologie proposé par les professeurs d’orgue et d’accor- déon, pour tous les élèves de l’école, mais aussi tous les passionnés de ces instruments et de leurs his- toires, sera proposé début juillet. L’OrchestreMLBAdonnelapêche Pourlesplusavancés(àpartirducycle 2),participezàl’orchestrequiregroupe les trois communes de Marcoussis, LongpontetBoisd’Arcy.Concertssym- phoniques sur les trois villes, projets autour de la danse, accompagnement desolistes…Cetteannéeunsystèmede travailenpartielsettutti,levendredide 18h30à20h,etsousformedestagesde week-ends,estmisenplace.Lesrépéti- tionsontlieulesmercredisetsamedis, enalternancesuivantunplanningétabli en début d’année. « La Mélodie du Bonheur », un projet commun sur l’année Les plus jeunes ne seront pas oubliés avec un projet de taille qui mobilisera l’ensemble des classes de formation musicale et de chorale autour d’une pièce commune intitulé « La Mélodie duBonheur».Lespluspetitschanteront tandisquelesplusgrandsjouerontles partiesinstrumentales.Untravailpré- senté au public au printemps. Les rendez-vous musicaux de l’année Pourladeuxièmeannée,l’écolepropose des auditions mensuelles, ouvertes à tous les instruments et petites for- mations, le soir à 19h. Ces prestations serontannoncéesdansle«Sortons!». Auprogrammedel’année(sousréserve de modifications) : • Après-midi « Cordes et chorale » le 8 décembre, salle du Conseil. • Soirée « Musiques actuelles » le ven- dredi21décembre,salledesÉchassons. • Les ateliers rock ouvrent le festival « Longpont-sur-Rock » le 23 février, salle des Échassons. • Concert « Découverte de la musique contemporaine » le 1er mars, salle du Conseil. • Spectacle « La Mélodie du Bonheur » le 6 avril, salle des Échassons. •ConcertdePrintemps,le20avril,salle des Échassons. • Après-midi « Musique et danse ancienne » le 13 avril, salle du Conseil. • Week-end « Concert des talents de Longpont » les 1er et 2 juin, salle du Conseil. • Fête de la musique « Concert des orchestres » le 21 juin à la basilique. •Participationdel’écoledemusiqueau festival du Coquelicot les 22 et 23 juin • « Après-midi en Mélodies » dans la cour de l’École à la fin juin. Enfindepuisl’andernierunesortiecol- lectiveestproposéeauxélèvesetàleur famille.L’andernier,ils’agissaitd’une soirée concert au théâtre des Champs Élysées. Une journée découverte avec desprofessionnelsestaussiorganisée en fin d’année. Thèmes retenus : la sophrologie-gestion du trac en 2011, la lutherie en 2012.
  24. 24. 24 tribunedossier Tous en chœur ! Ouverture de deux chorales d’enfants L’an dernier l’école tentait avec suc- cèsdeuxexpériencesdechantchoral: l’ouverture d’une chorale d’enfants à l’École de musique et d’une chorale sur le temps scolaire à l’élémentaire Lormoy.Vul’engouementdesenfantsà chanterensemble,deuxchoralesauront lieucetteannéelemercredimatinpour les 6-8 ans et les 9-11 ans à l’école de musique.Ceschoralesserontouvertesà touslesélèvesdel’école(gratuitement pour ceux en cursus) et accueilleront aussitouslesenfantsquinesouhaite- raient pratiquer que le chant. Trompettistes, tubistes, bassonistes, cornistes… l’orchestre d’harmonie vous attend. L’orchestre d’harmonie de l’école accueille tous les instrumentistes « cuivres ». Pour tous ceux qu’une pratique collective d’harmonie inté- resse, élèves ou non de l’école (l’ins- cription étant possible uniquement en ensemble), quels que soient votre niveauetvotreâge,vousêteslesbien- venus ! L’ensemble répétera tous les samedis à 14h30. Pour les plus jeunes : l’éveil musical et corporel Le cours d’éveil constitue souvent la première approche de l’enfant à l’art. Trèsimportantedansladécouvertedes pratiquesartistiques,cetteétapesedoit d’être la plus complète et réussie pos- sible.Sonobjectif:éveillersacuriosité, sa créativité et sa compréhension du monde.Aussi,l’écoleproposeàpartirde 4ans(moyennesectiondematernelle) un éveil à la musique et à la danse en partenariatavecl’associationdedanse longipontaine«LongpontDemain».Les élèvesdel’Écoledemusiqueretrouve- ront une fois par mois pour un cours communlesélèvesd’éveildel’écolede danse. Les cours ont lieu le mercredi matin. Les professeurs de l'École de Musique. Sortie au Théâtre des Champs Élysées. Chorale avec l'École élémentaire de Lormoy.
  25. 25. 25 délibérationsviedequartiertribune Expression des groupes du conseil municipal Au retour des vacances... Bonne rentrée à tous ! Bonnerentrée… • malgré les inconvénients des classes àdoubleniveau… •malgréletrèsdifficilemaintiend'une classe à l’école de Guiperreux, qui a mobilisé l’essentiel des ressources financièresdelacommune. •malgrélesnavettesdesparentsentre lesdifférentesécoles. Bonne rentrée… malgré l’arrivée pro- chaine des taxes d’habitation et des taxesfoncièreslargementaugmentées par Mme Antonetti (+10%) sur une fis- calitédéjàtroplourde! Bonne rentrée… malgré la baisse régulière des services (état des rues, des trottoirs, allée des marronniers à l’abandondepuis2008). Bonne rentrée… malgré l’annonce du nouveauPlanLocald’Urbanisme! Les choix de la majorité «Front de Gauche» sont dictés par des considé- rationsidéologiques,etnereflètenten rien les choix de la très large majorité desLongipontains. •Notregrouped’oppositionnepartage pas les orientations de Mme Antonetti en matière, d’urbanisation massive sur l’ensemble de la commune, de construction de 500 logements HLM, d’implantation d’aire d’accueil pour nomades, d’aménagements de zones habitat/caravaning sur des zones na- turellesaujourd’huipréservées. • Le projet de PLU avance masqué vis à vis de la population. Lors du précédent mandat, le maire adjoint à l'urbanisme avaitorganiséunevéritableconsultation avec les habitants et les associations. • Malgré la participation active d’un conseiller LDEP qui a permis de faire évoluer à la marge les orientations de ce futur PLU pour répondre aux aspirations des Longipontains, nous redoutonslamiseenœuvredeceP.L.U qui aura de très lourdes conséquences pourl’avenirdenotrecommune. texte non parvenu Le Groupe Bien Vivre à Longpont Site : www.initiatives2008.org ÉducationNationale:sortirde la logique comptable Il aura fallu que les parents et les élus se mobilisent pour que la troisième classe de l'école Jean Ferrat soit main- tenue. Pourtant, le jour de la rentrée scolaire, les effectifs scolaires étaient identiques à ceux de l'année dernière. Pourquoi dès lors fermer une classe ? Tout simplement, parce que, fin juin l'Inspection académique avait décidé defermerdéfinitivementlaclasse,sans même en avertir la municipalité. Nous avions pourtant demandé un comp- tage à la rentrée, car nous savions que les inscriptions tardives étaient mon- naie courante dans notre commune. Enfermée dans une logique comptable, l'inspection académique n'a pas daigné tenircomptedenosavertissements.Ce qui devait arriver arriva ! L'essentiel est bien sûr que les enfants de Longpont-sur-Orge puissent bénéfi- cier de bonnes conditions d'enseigne- ment dans cette nouvelle école. Mais que d'énergie dépensée ! Du moins peut-on espérer pour la ren- trée prochaine une autre approche. Le nouveau Président de la République a fait de l'éducation une priorité de son mandat. Le ministre de l'Éducation Nationale a même annoncé le recrute- ment de 40 000 enseignants en 2013. Malgré la situation financière difficile denotrepays,ilsembleraitquel'avenir de nos enfants échappe à une logique purement comptable. On ne peut que s'en réjouir. Goupe Longpont Gauche Unie www.lgp2008.unblog.fr Le groupe Longpont Démocratie et Patrimoines
  26. 26. 26 portraitassociations Bienvenue au Jardin des Bisounours La municipalité soutient la seule structure d'accueil collectif de la petite enfance à Longpont. Dans une crèche parentale, les parents donnent de leur temps et s'investissent auprès des pro- fessionnels de la petite enfance. Voyage au cœur du jardin des Bisounours. Seulestructured’accueilcollectifdela petiteenfancesurlacommune,leJardin desBisounourspeutaccueillirjusqu’à16 enfantsâgésde2moisetdemià3ans. Comme toutes les crèches parentales, il s’agit d’une association de parents qui prennent en charge partiellement la garde de leurs enfants avec des pro- fessionnelsdelapetiteenfance. En assurant une permanence hebdo- madaire de 3 heures, quelques tâches ménagères 1 weekend tous les 2 ou 3 mois, les parents s'inscrivent au cœur dufonctionnementdelacrèche. Dégager du temps n'est pas toujours simple,surtoutsil'ontravaille.Maisce fonctionnementprésentedesatouts:un coût moins élevé que dans les crèches collectives ; une capacité d’adaptation auxhorairesdetravailvariablesetaux tempspartiels;unajustementduprojet éducatif aux attentes des parents, qui participentdirectementàsonélabora- tion;toutenmaintenantuneprésence permanentedeprofessionnelsaumême titrequepourunecrèchecollective(édu- cateurdejeunesenfants,auxiliairesde puériculture,médecin). La municipalité soutient l'association par différents moyens à commencer par l’hébergement gratuit de la crèche dans les locaux municipaux (charges comprises).Autresformesdesoutien: l'utilisation gratuite des équipements municipaux (culturels, sportifs, etc.), parexempleledojopourlesséancesde motricité ; l’accès privilégié à certains événementsouactionsportésouinitiés parlaville;l'élaborationetlalivraison desrepasdesenfantsparlacuisinecen- traledesécolesdelaville.Pourfavoriser un peu plus l’accès à l’offre d’accueil en petite enfance quels que soient les revenus des parents, la municipalité appliquedésormaislequotientfamilial aucalculduprixdesrepasdesenfants. Enfin, une aide financière pour le bud- getdefonctionnementdelacrècheest verséechaqueannée. En 2013, la crèche parentale sera inté- gréeaupôleenfancepermettantd’offrir denouveauxlocauxàl’établissementet d’augmenter la capacité d’accueil à 25 berceauxafindesatisfairelesdemandes desfamilleslongipontaines. La journée d’un Bisounours Arrivéeentre8het9h30:leparentpeut prendreletempsdepréparersonenfant Éveiletjeux:jeuxd’éveil,activitéslibres ou proposées en fonction du rythme dechacun. Le repas : moment calme et convivial, individualisépourlespetitsetenpetit groupepourlesplusgrands. Lasieste:selonlesbesoinsdel’enfant, avec des repères rassurants (chaque enfant à son lit et une place fixe, avec desrituelssécurisants). Lafindejournée(18h30auplustard): C’est un moment de transmission, chaqueparentpeutànouveauprendre le temps de retrouver son enfant et de discuter avec les professionnels pré- sentsdanslajournée. Plus d’informations : Téléphone:0169807513 le-jardin-des-bisounours@orange.fr www.creche-jardindesbisounours.fr
  27. 27. 27 portraitassociations Le soleil, les arrosages, les soins apportés aux légumes par Erwan portent leurs fruits. Si vous venez lui rendre visite, vous verrez des panais, des carottes, des radis japonais, des céleris branches et raves, plusieurs sortes de choux de très jolies formes etcouleurs,dessalades,despoireaux et bien d’autres encore. Les oignons ont été ramassés, séchés au soleil, ils attendent le mois d’octobre sous une bâche à l’abri d’une pluie éventuelle. Les courges de différentes formes et couleurs grossissent, elles ont été désherbées etlestiges étalées.Quant auxpommesdeterre,lesamapiensles ont ramassées début septembre en profitant pour échanger autour d’un grand pique-nique convivial avant la 1ère distribution prévu début octobre. Pendant les 3 mois d'été, la 2e AMAP a fait également son plein d'adhé- rents pour la saison d'octobre 2012 à décembre 2013. Cependant, une liste d'attente est en place pour les deux AMAP, sachant que la 1ère AMAP renouvellerasescontratsennovembre- décembre pour la saison 2013. Renseignements sur www.lespanier- sdelongpont.org Election des représentants des parents d’élèves Les 12 et 13 octobre prochains, les parents d’élèves éliront dans chaque école de la ville leurs représentants. Si vous souhaitez rejoindre les asso- ciationsdeparentsd’élèvesousimple- mentêtreaucourantdeleursactions, contactez-les : FCPE : 01 69 01 45 95 AAPEL : 01 69 63 94 52 Les vieux outils s’exposent Pourla8e fois,le 7octobredernier,la Francilienne des vieux métiers plan- tait son décor, celui des vieux outils passeursdemémoire,derrièrelabasi- lique. «Il faut se rendre à l’évidence : l’artisanatestbiendansl’airdutemps, affirmaient les organisateurs Louis BonnaletJean-PierreLentignac,caril existeunevéritableaspirationàreve- nirauxmétiersd’autrefois,endépitde cequecertainspourraientqualifierde folklore ». Peut être est-ce aussi une façon de rendre hommage aux bâtis- seurs de la basilique ? Rappelons que lesmétierslesplusanciensetlesplus vitauxcommeceuxduforgeronoudu charpentiersontapparusdèslafindela périodenéolithique,àl‘âgedufersans douteenterreafricaineouorientale.Le rôle sans doute le plus important que doittenirlecollectionneur,estceluide vulgarisateur, montrant, expliquant lesoutilsetleurfonctionauplusgrand nombreetnotammentauxjeunesgéné- rations,afindefairepartagertoutesles valeursattachéesàcesoutilsouusten- siles. De l’authentique, du véritable quisuscitaientl'enviedeparcourirles alléesens’attardantsurlesétalspour voirici,lemailletdutailleurdepierre, là, la boucharde ou le peigne à grés… Touscesoutilsréunisdanscettefoire marchande qu’ils soient à extraire ou à tailler, scier ou débiter, à fabriquer, réparerourestaurer,maisaussiàima- giner, interpellaient. Patinés par les ans, par la sueur mise au service du labeuraccompli,ilsportaienttousl’em- preinte des mains qui les ont guidés. Le Gang des seniors LaCompagnielongipontaineLaPorte Entr’ouverte accueille sa voisine la Compagnie Ballainvilloise pour une comédiedeBrunoDruart,LeGangdes Seniors, mise en scène par Renaud Soliveres. Amandine a été chargée par sa sœur Caroline de superviser les travaux de rafraichissement de sa grande maison. Elle tombe amou- reuse du séduisant peintre, Greg. La sœur aînée, Samantha, débarque à l’improvisteavecVictor,legrandfrère de ces dames, qui vient une nouvelle fois d’être renvoyé de sa maison de retraite.Levieuxloupdemerespiègle se retrouve sur la paille, ruiné par un tradersansscrupule.Conseildefamille extraordinaire:ilfautsauverpapy…! Samedi13octobre2012à20h30-Salle des Échassons. Tarifs : 8 €, réduit 3 €. Des Longipontaines à la Parisienne Soutenuesparlamunicipalité,quatre longipontaines, Charlotte Desoblin, Véronique Derisson, Stéphanie Spote et Patricia Vinot-Préfontaine, ont participé à la course La Parisienne le dimanche 9 septembre dernier à Paris en faisant en marchant 6,3 kms en 1h 09. Les recettes de cette course,exclusivement féminine, reviennent à la Fondation pour la recherche médicale contre le cancer du sein. Des nouvelles de la seconde AMAP
  28. 28. 28 portraitlepointsur… La Cuisine centrale la marche en avant En moyenne, 650 repas sortent par jour des marmites de la cuisine centrale. « La marche en avant » : dans une cuisine collective cette expres- sion désigne un protocole très rigoureux selon lequel, pour évi- ter tout risque de contamination, un aliment en préparation ne doit jamais revenir en arrière, jamais être remis à l’endroit qu’il vient de quitter et doit toujours continuer d’êtretravaillédansunlieuquin’a pas encore été utilisé. 6h30 du matin, bâtiment de la cuisine centrale municipale. Qu’il fasse soleil, qu’il pleuve ou qu’il vente, l’équipe est présente.Partempsdeneigeoudever- glas,certainstraversentlavilleàpied.Il fautêtrelàcoûtequecoûte.Lerepasdes enfantsdoitêtreassuréquoiqu’ilarrive. La journée qui attend ces agents muni- cipauxn’estpourtantpasdetoutrepos. Pour commencer, il faut réceptionner leslivraisonsetbienvérifierqu’ellescor- respondentenqualitéetenquantitéàla commande. Lorsqu’en un mois, il faut contrôler et manier 740 Kg de légumes verts, 470 Kg de féculents, 1 600 pains, sanscompterlescolisdeviande,depois- son,delaitages,mieuxvautavoirunbon œil et des muscles solides. Et, hors de question d’accepter des marchandises abîmées,danscecas,c’estretouràl’en- voyeur,quelelivreursoitcontentoupas. Pendantcetemps,danslalégumerieoù latempératureestmaintenueà12°,une partie du personnel a entrepris l’éplu- chage,lataille,lelavage,ladésinfection etlerinçagedeslégumespourlaprépara- tiondeshors-d’œuvreetduplatprincipal. 150Kgdepommesdeterreou50Kgde carottesnel’effraientpas.Trèssouvent, ilfautaussipréparerlestomates,lesbet- teraves,lechououlalaitue,sansoublier detrancherlefromageoulacharcuterie. Puis,c’estauchefdes’activerdevantles fourneaux,decuireleslégumes,depré- parerlaviandeoulepoisson,d’enfourner les feuilletés, d’élaborer les sauces. En moyenne,650repassortentparjourde ses marmites. Il a également la tâche délicate de respecter les grammages imposés par les normes et de répartir les préparations qui seront livrées aux cuisines satellites des Échassons, de la maternelle Jean Ferrat ou de la crèche desBisounours. À 10h, tout doit être prêt : en moyenne, chaque jour, 56 Kg d’entrées froides, 70 Kg de viande ou de poisson, 75 Kg de légumes, 20 Kg de fromage et 650 fruits attendent l’arrivée des enfants du 1er service. Pas question d’être en retard.Lesagentsderéfectoireontlavé les sols, dressé les tables et s’apprêtent à servir les jeunes affamés. Lorsque les derniersserontrepartisversleursclasses, recommencejusqu’à15hlenettoyagedu matériel,la«plonge»,ladésinfectiondes batteries de cuisine et de tous les plans detravail.Ilfautégalements‘acquitter des tâches administratives, fournir les statistiques, contrôler les stocks, pré- parerlescommandesàvenir. Pourlesonzepersonnesdel’équipetout cetravailestdéjàbienlourdensoi,mais le stress est accentué par les mesures d’hygiène draconiennes qu’il faut res- pecter à chaque étape. Tenue propre chaquejour,botteslavables,charlottes etgantsjetables,marcheenavant,relevés incessants des températures, lavage et désinfection, interdiction à quiconque de pénétrer dans les locaux pendant la préparation,prélèvementsrégulierspour analyses, plats témoins : on se croirait parfois dans un laboratoire. Il faut dire quelescontrôlesvétérinairesimpromp- tus sont particulièrement sévères et chacunpeutdébouchersurleretraitde l’agrément officiel. Tout le personnel le saitet,àchaquevisite,sefaitundevoir d’être au-dessus de toute critique. Il y réussitbrillamment. « Quel était le menu de la cantine aujourd’hui ? Tu as bien mangé ? » Nombreuxsontlesparentsquiposentces questionsanodineslesoiràleursenfants sans se douter du travail considérable accomplitouslesjoursparl’équipedela cuisinecentraleetdudéfiqu’ellerelève quotidiennement : faire bien, faire sain etfairebon. De gauche à droite : Christelle, Anabel, Isabelle, Véronique, Virginie, Sylvia, Béatrice, Sabrina, Jérôme et Najet.
  29. 29. 29 Un boulanger pétri d'imagination Chez Pascal Sammartano, les pâtisseries et les viennoiseries sont faites maison. Fin juin, Pascal Sammartano a repris la boulangerie de la place des Combattants. Une affaire qu'il compte développer en propo- sant des produits de qualité et originaux. Le millefeuille au chocolat praliné, les muffins,lamousseframboise-passion avecgénoiseauxamandes…ChezPascal Sammartano,lenouveauboulangerde laplacedesCombattants,lespâtisseries sontfaitesmaison,toutcommelesvien- noiseries,cequin'étaitpaslecasaupa- ravant.Pourcefaire,ilaembauchéun pâtissieretinvestitdansunlaboratoire situédanslacourderrièrelaboutique. Maisqu'estcequiaconduitceboulanger de 34 ans à abandonner le soleil de la Corseoùiltravaillaitpourrejoindrela grisaille parisienne ? « Je suis natif de Villemoissonetnoussouhaitionsavec ma femme Karine revenir en région parisienne,explique-t-il.Parailleurs,je voulaisreprendreuneaffaire.Lequar- tierm'abeaucoupplu.Jepensequecette boulangerie a un bon potentiel. » Commentladévelopper?Parlaqualité desproduitsetl'imagination.Pendant l'été, Pascal vendait un délicieux pain provençalàl'huiled'olive,auxherbesde Provenceetauxolivesnoiresetvertes. Pour l'automne, il réfléchit à un pain à base de noix. Il souhaite également multiplier son offre de sandwiches. «Danscemétier,laconcurrenceesttelle qu'ilfautsanscesseinnover»,affirmece pèred'ungarçonde11ansetd'unefille de 6 ans. Et l'innovation ne concerne pas que les produits. Ainsi, au mois de septembre,ilatestéuneouverturenon stop de sa boutique afin d'ajuster au mieux ses horaires. «J'aimetravaillerlapâte,lessaveurset lesodeursdupain,danslequelonpeut introduire toute sorte d'ingrédients explique-t-il.J'apprécieaussilecontact avec les clients. Je vais tout faire pour qu'ils soient contents. Mais, il ne faut pasqu'ilshésitentàmedires'ilsnesont portrait pas satisfaits. Les clients ont toujours peurdenousblesserennousdisantce qui ne va pas. C'est dommage, car les critiques me font progresser. » Alors, n'hésitezpasàfairevoscommentaires àPascal Sammartano.Ycomprisquand ils sont élogieux. Coordonnées Le Fournil de la Basilique Place des Combattants 91310 Longpont-sur-Orge Tél. : 01 69 01 38 72 Horaires Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 7h >13h et 15h30 > 20h samedi : 7h30 > 13h et 15h30 > 19h30 dimanche : 7h30 > 13h portrait
  30. 30. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 Producteur Horticole 26, rue Maurice Villette - 91310 Longpont-sur-Orge de télé !Changez Votre télé locale, partout en Essonne www.telessonne.fr disponible sur 9 - 97 217 215 340 407 274367
  31. 31. publicités LA NATURE POUR ORIGINE. L’eau du robinet doit ses qualités à la diversité des terrains qu’elle traverse. SAINE. Votre eau est rigoureusement analysée, traitée et contrôlée pour vous garantir une qualité irréprochable. AGREABLE.Son goût est testé régulièrement pour vous fournir une eau belle et bonne à boire. RICHE. Votre eau du robinet contient des oligo-éléments, des sels minéraux et du calcium. ECOLOGIQUE. Disponible chez vous 24h/24, sans déplacement, sans emballage et sans déchets, l’empreinte écologique de votre eau du robinet est très faible. ECONOMIQUE. Le budget « eau du robinet » d’une famille de 4 personnes est de seulement 1 euro par jour en moyenne pour tous les usages : boisson, hygiène, cuisine… 6 BONNES RAISONS DE BOIRE VOTRE EAU DU ROBINET POUR L’EAU, POUR vOUS, à CHAQUE INSTANT www.lyonnaise-des-eaux.frwww.goutdeleau.com PRIX APPEL LOCAL • Fenêtres et portes (garantie 15 ans) • Volets (garantie 8 ans) • Portails (garantie 20 ans) • Clôtures • Portes de garage • Automatismes • Stores • Plomberie • Chauffage • Contrat d’Entretien • Dépannage • Chaudière • Pompe à Chaleur (garantie 6 ans) • Salle de bain • Couverture • Isolation • Velux • Ardoise, Zinc, Tuile • Nettoyage et entretien • Gouttières zinc, PVC ou cuivre • Gouttières ALU (garantie 10 ans) De père en fils depuis 1947 Plomberie Les fenêtres les plus isolantes d’Europe ! De père en fils depuis 1947 Plomberie De père en fils depuis 1947 Couverture De père en fils depuis 1947 Couverture Magasin : 17 bis Route d’Orléans • Nationale 20. 91310 Montlhéry • Tél. : 01 64 48 01 01 • Fax : 01 64 48 85 74 • allianceserrurerie@live.fr Chez nous, on dépasse les normes… Tél. : 01 64 48 01 01 Horaires d’ouverture : du lundi au samedi, 9h00 à 12h30 - 14h à 19h00 Showroom de 200m2 sur la N20 RCS n° 451839773 RCS n° 510683550 RCS n° 517881728

×