Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 92

15 vues

Publié le

Journal VAL 92 – 04-05/2011

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 92

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 92 avril mai juin 2011 Retoursurledéveloppementdurable p. 14 Dossier : Budget communal p. 16 actualités Le développement durable en fête.
  2. 2. Informations éTAT CIVIL Bienvenue à Kenzo Massinger, le 12 mars à Longjumeau Chloé Motillon, le 19 mars à Arpajon Jarok Privat, le 25 mars à Longjumeau Léa Letourmy Cambron, le 3 avril à Antony Sarah Loppion, le 7 avril à Longjumeau Eliana Ilunga Muanatshieba, le 13 avril à Longjumeau Robin Guibert, le 13 avril à Longjumeau Alix Maccario, le 13 avril à Courcouronnes Ilyes Zrhari, le 23 avril à Longjumeau Owen Vigueur, le 25 avril à Longjumeau Félicitations à Alexsander Miroshnichenko et Joséphine Taieb, le 17 mars Longpont-sur-Orge Julien Russo et Liliana Gomes Pereira, le 23 avril à Longpont-sur-Orge Mahdi Boudjelouah et Hayat Khatim, le 23 avril à Longpont-sur-Orge Rabie Boukaibat et Fatima Benabdelhadi, le 29 avril à Longpont-sur-Orge Ils nous ont quittés M. René Emin, 70 ans, le 3 mars à Longpont-sur-Orge Mme Evelyne Holub née Benoît, 67 ans, le 12 mars à Longpont-sur-Orge Mme Blanche Le Corre née Thepaut, 90 ans, le 16 mars à Longpont-sur-Orge Mme Marcelle Paqueriaud née Ricordeau, 90 ans, le 19 mars à Longpont sur Orge Mme Solange Desrue née Azelvandre, 100 ans, le 29 mars à Longpont-sur-Orge Mme Solange Girault née Beber, 88 ans, le 4 avril à Longpont-sur-Orge Mme Lucienne de Korsak née Rabarot, 87 ans, le 6 avril à Longpont-sur-Orge Mme Marguerite Crétal née Celerin, 97 ans, le 6 avril à Longpont-sur-Orge M. Jacques Moineau, 84 ans, le 9 avril à Arpajon M. Ramiro Vieira, 68 ans, le 21 avril à Courcouronnes Mme Françoise Fonsegrive née Guibert, 60 ans, le 25 avril à Fontenay-les-Briis Les petites annonces Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Service communication Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale Conception graphique Atelier Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Imprimerie Cap Impression 91120 Palaiseau Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : mairielongpont@fr.oleane.com Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Patrick Philippe, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau Votre conseiller général Jérôme Cauët, vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Marcoussis Tél. : 01 64 49 64 00 Votre député Guy Malherbe, vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez- vous à son secrétariat de Longpont- sur-Orge 27, rue du Docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horaires d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 8 – Retour sur la journée du développement durable. – Pas de vacances pour le pôle enfance. – Résultats des élections cantonales sur la commune. actualités sociales page 10 culture pages 11 à 12 – Les "Coup d'marron" invités du troisième festival du Coquelicot. vie de quartier pages 13 à 15 Quelques règles de bon voisinage. dossier pages 16 à 19 Le budget communal 2011 expliqué. tribunes page 20 L’expression des groupes du Conseil municipal. délibérations page 21 Les délibérations du conseil municipal des 3 et 29 mars 2011. associations pages 22 à 23 publicités page 24 à 25 portraits page 26 à 27 – Jean-ClaudeRamalingom: un havre de bien-être – Éric Chatelet : l'agriculture nouvelle génération. Plus que jamais, la protection de l’environnement devient un enjeu de toute politique publique. À notre modeste niveau, nous apportons notre pierre à l’édifice énergétique du XXIe siècle. Le 7 mai dernier, la 2e édition de “Faites du développement durable” a connu un vif succès. Sous un soleil radieux, vous êtes venus nombreux dans le parc du château de Lormoy pour découvrir les différentes facettes du développement durable, notamment la protection de l’environnement. Je tiens à remercier les associationslongipontainesetlesservicesmunicipauxqui,parleurparticipation, ont contribué à la réussite de cette manifestation. Plus que jamais, la protection de l’environnement devient un enjeu de toute politique publique. La catastrophe de Fukushima au Japon nous conduit à nous interroger sur l’énergie nucléaire et sur la nécessité de trouver d’autres modes de production d’électricité. Dans le même temps, le récent débat sur les gaz de schiste, cette énergie contenue dans les roches profondes du sous-sol, mais qui nécessitel’injectiondeproduitschimiquesdangereuxpourl’extraire,nousmontre quenousnepouvonsplusseulementraisonnerentermesdebesoinsénergétiques. Inventerdenouvellesformesd’énergieprendradutemps.C’estpourquoi,ilfaut dès à présent penser aux modes alternatifs et les inscrire dans une politique à long terme. À notre modeste niveau, nous apportons notre pierre à l’édifice énergétique du XXIe siècle. Et ce, de façon très concrète. Le remplacement des fenêtres de l’école élémentaire des Échassons va dans ce sens. Le mode de chauffage choisi pourlatroisièmeécole(lapompeàchaleur)également,toutcommelesnormes énergétiquesimposéesauxconcepteursduPôleEnfance.Lerôled’unecollectivité publique est aussi de donner l’impulsion, d’ouvrir la voie aux défis de demain. Dans un tout autre domaine, je profite de ces quelques lignes pour remercier les héritiers de Jean Ferrat qui nous ont autorisé – « à titre exceptionnel » – à donner le nom de cet artiste au nouveau groupe scolaire. Je me réjouis de voir nos enfants apprendre sous le signe de cet humaniste, auteur, compositeur et interprète talentueux, qui portait haut et fort les valeurs de la République. Fidèlement Longipontaine. Delphine Antonetti Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 actualités Les Paniers de Longpont. (en haut) Page suivante, dans l'ordre, 1. Discours d'ouverture de cette journée avec le CME, Delphine Antonetti, Frédéric Manceau et Raymond Renaudin, directeur du château de Lormoy. 2. Visite du Réservoir des Folies avec l'association des Sources et la Police Municipale lors d'une balade VTT. 3. Treeclimbing France. 4. L'heure du conte en plein air captivant petits et grands. 5. L'accueil de loisirs élémentaire et ses jeux en bois. 6. Le club local des jardiniers de France 7. Spectacle de l'AVEL devant un théâtre de verdure affichant complet 8. Les Paniers de Longpont et Truffaut Grigny avec leur atelier de fabrication de nichoirs à insectes. le développement durable en fête L'accrobranche a attiré 180 enfants ! Le beau temps était au rendez- vous pour célébrer le développe- ment durable le 7 mai dernier. Une journée très réussie pour la ving- tainedepartenairesprésents.Objectif decettemanifestationorganiséeparla municipalité, selon Frédéric Manceau adjointaumairedéléguéaudéveloppe- ment durable : « Sensibiliser les habi- tantsaudéveloppementdurableenleur présentantdesinitiativesconcrèteset en favorisant les échanges ». Compostage, tri sélectif, traitement des eaux, nouvelles technologies, énergies durables, … . Les différents participants réunis dans le parc du château de Lormoy, et notamment les associationslongipontaines,ontmontré comment préserverl'environnement. Côténature,lesabeillesétaientàl’hon- neurgrâceauxexplicationsdel’Abeille Athégienne.Apprendreens’amusant: c’étaitaussiladeviseduCMEavecdes jeux autour du tri et la collecte fruc- tueusedetéléphoneportables.Avecles conteusesdelamédiathèque,lejardin s’est transformé en arbres à palabres. La Maison du Monde d’Évry a porté la voixdelasolidaritéavecdeuxtrèsbelles expositions. Grâce à la participation d’ArtisansduMonde,chacunapugoû- terauxdélicesducommerceéquitable. Sansoublierleschipsdetopinambours etautresrecettessurprisespréparées par les Paniers de Longpont ! Ducôtédesplusjeunes,laconstruction desnichoirsàinsectesavecTruffautet les ateliers plantations des Jardiniers de France ont beaucoup plu. Les plus sportifs étaient au rendez-vous pour la randonnée en VTT avec la police municipale.Mentionspécialeàl’atelier d’accrobrancheduTreeClimbingFrance installédanslesplusgrandsarbresdu parc, qui a remporté un grand succès en attirant 180 enfants ! En avant-première au théâtre de ver- dure,lespectacleMissTerreprésentéla veilleparl’Avel(AssociationVigilance EnvironnementLongpont)aétédonné devant 500 élèves longipontains pla- çant ce temps fort sous le signe de la transmission. Prochaine édition en 2013.
  5. 5. 5 actualités 1 2 3 4 5 6 7 8
  6. 6. 6 actualités Pas de vacances pour le pôle enfance La municipalité a inscrit ce projet sous le signe du développement durable. Début juillet, le conseil muni- cipal devra se prononcer sur le projet choisi par le jury de concours . Le Pôle Enfance aura un visage. C'est parti ! Le dossier de consultation desconcepteursaétéenvoyédébutmai aux trois équipes de maîtrise d'œuvre retenues par le jury de concours qui s'esttenule21avrildernier,suiteàun long travail d'analyse des 80 candida- turesreçues.Dansquarantejours,elles rendrontleurcopie.Lesprojetsseront examinésparlecomitétechnique,puis parlejurydeconcours(voirencadré)qui choisira celui correspondant le mieux aux besoins exprimés et aux critères architecturaux et paysagers : le Pôle Enfance aura alors un visage. Rappelons qu'il regroupera sur un même lieu l'accueil de loisirs élémen- taire d'une capacité de 100 enfants, l'accueildeloisirsmaterneld'unecapa- cité de 80 enfants, une crèche paren- talede25places,leRelaisd'Assistantes Maternelles (RAM) pouvant accueillir trente assistantes et leurs enfants. « L'idée consiste à abattre la plupart des bâtiments actuels du site des Salaisons – entre l'école et le château deLormoy–,puisàcréeruneplacette et à construire la crèche parentale au niveau de la rue, explique Alexandre Facchin, adjoint au maire délégué aux travaux.LesaccueilsdeloisirsetleRAM trouveront place dans une structure existante à aménager complètement qui s'ouvre sur le parc de Lormoy. » Le Pôle Enfance s'inscrira donc comme une véritable entrée de ville, avec une perspectivetotalementdégagéesurla valléedel'Orge,actuellementmasquée par des murs. Conformément à ses engagements, la municipalité a inscrit ce projet sous le signe du développement durable : les quelquesbâtimentsconservésdevront être conformes à la norme THPE (Très HautePerformanceEnvironnementale) et les nouvelles constructions seront BBC(BâtimentsBasseConsommation). Faire place nette sur le site des Salaisons Une fois le projet choisi, un délai légal d'un mois d'information aux candi- dats non retenus doit être respecté. La notification à l'heureux élu devrait doncintervenirdébutaoût2011.Début octobre, le maître d'œuvre proposera un avant-projet sommaire. C'est à ce moment que sera déposé le permis de construire. Site classé oblige, le délai d'instruction peut durer jusqu'à dix- huit mois. Une fois le permis obtenu, le chantier démarre. Entre temps, il faut faire place nette sur le site des Salaisons. Le projet de démolition doit être examiné fin juin parlaCommissiondépartementaledes sites, perspectives et paysages. Cette commission est chargée de veiller sur les sites historiques et pittoresques. PrésidéeparlePréfet,ellerassembledes représentantsdel'État,descollectivités territorialesetdespersonnesqualifiées dontdeuxreprésentantsd'associations. «Nousavonsfourniàcettecommission undossiertrèscompletetdémontrant que les bâtiments des Salaisons que noussouhaitionsabattren'avaientpas d'intérêt historique », rappelle Nicole Nastev, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme. Une fois acquise l'auto- risation de la commission des sites, la démolition devrait intervenir en fin d'année 2011. Démolition,aménagementdelaplace, construction des bâtiments, « l'en- sembleduprojetestestiméà5millions d'euros, indique Caroline Gérenton, conseillère municipale, déléguée à la petit enfance. Il devrait être subven- tionné pour moitié par la Région et la Caissed'allocationsfamiliales».Sitout vabien,lePôleEnfancepourraitouvrir ses portes dès septembre 2013. Comité technique et jury de concours Le Comité technique émet un avis sur chaque projet. Il est composé de l'assistant à maîtrise d’ouvrage, des directeurs des accueils de loisirs, du relais d'assistantes maternelles, de la crèche parentale, des représentants de la PMI et de la Caisse d'Allocations Familiales,del'architectedesbâtiments deFrance,l'adjointeaumairedéléguée aux affaires scolaires et la conseillère municipale au pôle enfance. Le jury de concours comprend les élus membres de la commission d'appels d'offresetdesarchitectesindépendants
  7. 7. 7 actualités élections cantonales Les résultats des 1er et 2e tours à Longpont-sur-Orge. 1er tour Longpont-sur-Orge Bureau N°1 Mairie Place combattants Bureau N°2 Échassons Salle polyvalente Bureau N°3 Échassons École maternelle Bureau N°4 Lormoy Salle du 40 Bureau N°5 CTM Centre technique total Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % inscrits 799 850 835 850 893 4227 votants 316 39,55 412 48,47 299 35,81 255 30,00 354 39,64 1636 38,70 nuls 9 2,85 8 1,94 2 0,67 7 2,75 7 1,98 33 2,02 exprimés 307 97,15 404 98,06 297 99,33 248 97,25 347 98,02 1603 97,98 CAUËT (PS) 42 13,68 72 17,82 55 18,52 42 16,94 52 14,99 263 16,41 ANTONETTI (FDG) 69 22,48 103 25,50 76 25,59 74 29,84 90 25,94 412 25,70 FRONTERA (UMP) 51 16,61 62 15,35 45 15,15 29 11,69 53 15,27 240 14,97 PELLETANT (CAP21) 80 26,06 77 19,06 70 23,57 55 22,18 80 23,05 362 22,58 COLIN (FN) 65 21,17 90 22,28 51 17,17 48 19,35 72 20,75 326 20,34 2e tour Longpont-sur-Orge Bureau N°1 Mairie Place combattants Bureau N°2 Échassons Salle polyvalente Bureau N°3 Échassons École maternelle Bureau N°4 Lormoy Salle du 40 Bureau N°5 CTM Centre technique total Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % Nb. V. % inscrits 799 850 835 850 893 4227 votants 318 39,80 386 45,41 299 35,81 252 29,65 369 41,32 1624 38,42 nuls 25 7,86 17 4,40 15 5,02 13 5,16 19 5,15 89 5,48 exprimés 293 92,14 369 95,60 284 94,98 239 94,84 350 94,85 1535 94,52 CAUËT (PS) 112 38,23 176 47,70 149 52,46 136 56,90 150 42,86 723 47,10 PELLETANT (CAP21) 181 61,77 193 53,30 135 47,54 103 43,10 200 57,14 812 52,90 C A N T O N A L E S 2 0 1 1
  8. 8. 8 actualités Chasse aux Z'œufs du CME Plus de 85 enfants ont participé le samedi30avrilaujeuorganiséparle Conseil Municipal des Enfants pour les enfants des écoles maternelles. Grâce au beau temps, les écoliers ont ainsiprofitédel'alléedesTilleulspour chercher les œufs. Pour l'occasion, MonsieurDemaymembreduclubdes Villarceauxajouélemaîtrechocolatier auprès des enfants et des familles, donnantàcetévénementuncaractère intergénérationnel.Incarnantparfai- tement son rôle, il a accepté d'ouvrir plusieurs fois la "caverne aux choco- lats" au grand plaisir de tous! Calendrier des élections Une élection chasse l'autre. Après les cantonales en mars 2011, voici le programme des réjouissances démo- cratiques à venir. • 25 septembre 2011 : élections séna- toriales. Seuls les grands électeurs votent.Leconseilmunicipaldoitainsi désigner 15 grands électeurs en son sein. • 22 avril 2012 : 1er tour des élections présidentielles • 2 mai 2012 : 2e tour des élections présidentielles • 10 juin 2012 : 1er tour des élections législatives (sauf dissolution) • 17 juin 2012 : 2e tour des élections législatives Une esplanade Neukirchen Samedi 4 juin à 18h 30, Delphine Antonetti et Klemens Olbrich inau- gureront l'Esplanade de Neukirchen au gymnase des Garences. Les deux mairescélèbrerontainsilesvingtans dujumelageentreLongpont-sur-Orge et Neukirchen. Près de 80 Allemands seront accueillisdanslesfamillesfran- çaisesdurantceweek-enddel'Ascen- sion. L'inauguration sera suivie d'un dîner spectacle. Inscriptions au 01 69 01 41 97. Dérogations scolaires : la moitié des demandes accordées Lacommissiondedérogationscolaire s’est réunie le 29 avril dernier pour statuer sur les 84 demandes présen- téesparlesfamilles.Lamoitiéd’entre ellesontpuêtreaccordéessuivantdes critères très précis. Dans l’ordre : les enfantshandicapés,lesélèvesentrant en CM2 (dernière année de primaire) ouenCE1(dernièreannéedu1er cycle). Àl’inverse,lesenfantsintégrantleCP n’ont pas obtenu de dérogation. Le nombrededérogationsaccordéesétait limitémaisapermisderééquilibrerles effectifs dans les différents groupes scolaires.Rappelonsquelacommission estcomposéedel’Inspectricedéparte- mentale,desquatredirecteursd’école etdequatreélus.Touteslesdécisions sont prises collégialement. Dominique Gabrielli, nouvelle DGS de Longpont-sur-Orge Dominique Gabrielli est la nouvelle directricegénéraledesservices(DGS) de la commune. À 55 ans, cette mère de quatre enfants, qui a commencé sa carrière dans l’animation, dispose d’unesolideexpériencedelafonction publiqueterritoriale,avecdespostes àMassy,Viry-ChâtillonetRisOrangis. En2004,elleintègrelaCommunauté d’agglomérationduPlateaudeSaclay, pour s’occuper des marchés publics, avant de devenir secrétaire générale chargée de l’administration et des moyensgénéraux. «J’aichoisidevenir àLongpont-sur-Orge,carjesouhaitais êtreplusprèsdesusagers,explique-t- elle,etrevenirauxvaleursessentielles du service public. » . Groupe scolaire Jean Ferrat C'est maintenant officiel, depuis que l'exécuteurtestamentairedel'auteur compositeur interprète a donné son autorisation:la3e écoleporteralenom de Jean Ferrat. L’été à l’ALSH Les inscriptions pour les activités et séjoursdel’accueildeloisirsélémen- tairespourl’étésontouvertesjusqu’au 15 juin. Tél : 01 69 01 68 26
  9. 9. 9 actualités Les enfants du CME accompagnant les plus jeunes à la recherche des z'œufs de Pâques (au centre, page de gauche). Dominique Gabrielli, nouvelle directrice générale des services de la commune. ( en haut, page de gauche). Delphine Antonetti au siège du Sivoa, activant l'alerte inondation (en haut). L'alerte inondation fonctionne 11 mai 2011, 15h, Delphine Antonetti déclenche l'alerte inondation depuis le siège du Sivoa (Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'Orge Aval).TouslesLongipontainsconcer- nésreçoiventunealertepartéléphone ou par SMS. Pas d'inquiétude : il ne s'agitqued'untestpourvérifierlebon fonctionnement de ViGi'Orge. En 2008, le Sivoa met en place ViGi'Orge,unsystèmed'appelautoma- tisépourlesriverainsdontlesterrains ouhabitationssontsusceptiblesd'être inondéslorsd'unecruedel'Orgeetde ses affluents. Il s'agit de prévenir par téléphone(fixe,mobile)lapopulation d'unrisqueavéré,d'ensuivrel'évolu- tionetd'indiquerl'attitudeàadopter pendant cet événement. AprèsEpinay-sur-OrgeetVillemoisson, Longpont-sur-Orge s'inscrit dans ce processusdès2009.LesLongipontains concernés – une cinquantaine de foyers – sont répertoriés dans une basededonnéesquipermetdelesaler- ter.Ilsontreçuleguidedeprévention desinondations.Uneréunionpublique lesaréunisle5mai,sixjoursavantle lancement. Plus d'informations http://www.sivoa.fr,ou0169121541 Tous égaux devant l'impôt Commechaqueannée,laCommission CommunaledesImpôtsDirects(CCCID) s'estréunie,composéede huitcitoyens désignésparledirecteurdépartemen- taldesfinancespubliquesdel'Essonne sur une liste proposée par le maire et votée par le conseil municipal. Elle est chargée d'examiner les change- ments relatifs aux propriétés bâties et non bâties qui peuvent avoir une influence sur le montant des impôts locaux. Exemple : l'extension d'une habitation. Partant du principe que tous les Longipontains doivent être égaux devant l'impôt, depuis son arrivée, la nouvelleéquipemunicipaleadécidéde signalertouteslesconstructionsillé- galesauxservicesfiscaux,afinqu'elles soientsoumisesauximpôtslocaux,et notamment la taxe d'habitation. Cette année, une dizaine de ces constructions seront ainsi taxées. Toutes les autres le seront à terme, leur dossier étant en cours d'instruc- tion.Rappelonsquecettefiscalisation ne les rend pas légales pour autant. Touteslesprocéduressepoursuivent. Raccordement électrique : la réglementation est la même pour tous Le 12 juillet 2010, sur la demande de DelphineAntonetti,ERDF(Electricité Réseau de France) sectionne un câble électrique provenant d'une parcelle de la Prairie de la Chartre et raccordé àuncoffretruedeLeuville.Uneliaison qualifiée par ERFD de “non conforme àlaréglementationenvigueur”,donc illégale mais surtout dangereuse : les gaines étaient posées à même le sol sur l'accotement de la rue, avant de passersouslepontdelaSallemouille, le ruisseau qui longe la parcelle. Cette action n'est pas du goût du propriétaire – la SCI La Source – qui engage une procédure contre la com- muneauprèsdutribunaladministratif afind'annulerladécisiondumairede couper l'alimentation électrique, et de condamner la commune à réparer le préjudice subi. Dans le même temps, le propriétaire demandeuneautorisationderaccorde- mentauréseaud'électricitéquiluiest refuséeparlacommune:leterrainest enzoneagricole.Ildéposeunenouvelle requête en novembre 2010 toujours auprès du tribunal administratif de Versailles,puisune3eenjanvier2011 auprèsdujugedesréférésdecemême tribunal. Ce dernier n'a pas enjoint la communeàautoriserleraccordement électrique. À noter que le 6 juillet 2010, le Sivoa signalait au directeur départemental desterritoiresdel'Essonnelamodifi- cationsignificativeetillégaleduprofil en long de la Sallemouille, au droit de la parcelle en question. Enfin de nouvelles procédures pour- raient être engagées par la commune contre le propriétaire du terrain. Le hangarconstruitàl'originepourstoc- kerdumatérielagricoleestaujourd'hui occupé par une activité de commerce devoituresetdevéhiculesautomobiles légers(achatvente,réparationdevéhi- culesd'occasion).Uneactivitéinterdite par le plan d'occupation des sols. Pourdesraisonsdesécurité,lamuni- cipalitéadécidédefairelachasseaux raccordementsélectriquessauvageset adéjàfaitprocéderàplusieursdébran- chements. La réglementation est la même pour tout le monde et tout le monde doit la respecter.
  10. 10. 10 actualitéssociales Dimanche à la plage Le 10 juillet à Deauville, le 21 août à Honfleur : deux dimanches d'été, le CCAS met à la disposition des Longipontains un transport par car gratuit. Direction la mer. Le départ est prévu à 8h parking face à l'école de Lormoy, retour vers 20h 30. Les mineurs doivent être accompagnés d’unadulte.LaresponsabilitéduCCAS n’est engagée que pour le transport. Inscriptionsenmairiejusqu'au20juin pourDeauvilleetjusqu'au6aoûtpour Honfleur.Nombredeplacelimitéà50 personnes. En cas d’empêchement, même de dernière minute, merci de prévenir la mairie au 01 69 01 68 18. Danslecascontraire,uneparticipation de 10 euros sera exigée. Clic Orgyvette : à l'écoute des personnes âgées Le Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique est un lieu d’information, d’accompagne- ment, d’orientation et d’écoute pour les personnes âgées et leur famille. Clinique des Magnolias, 01 69 80 46 92. Service gratuit. Aide Ménagère à domicile Suivant le handicap et les revenus de la personne, le service social accorde une participation financière aux Longipontains, pour rémunérer une aide ménagère à domicile. Si vous êtes concerné, adressez-vous au service social ou présentez-vous muni des documents suivants : une pièce d’identité, l'avis d’imposition 2009,lanotificationAPAounotifica- tiondescaissesderetraite,unrelevé d’identité bancaire Livraison des repas à domicile Ce service est destiné aux personnes âgéesouhandicapéesdontlasituation ou l’état de santé ne permet plus de préparer les repas. NotrepartenaireextérieurCovivalivre selon vos besoins, pendant les jours desemaine,lesweek-endsetlesjours fériésaveclapossibilitéd’adaptervos menus en fonction de votre régime. Le service social peut vous aider financièrement suivant vos revenus et le Conseil Général verse l’APA (L’Allocation Personnalisée d’Auto- nomie).Leservicesocialsetientàvotre disposition pour vous accompagner dans la constitution de ce dossier. Téléalarme : une sécurité De jour comme de nuit, la téléassis- tanceestunbonmoyend’êtrerassuré etderassurersesproches.Aumoindre incident,ceserviceoffrelagarantiede recevoir une aide ou un secours dans les meilleurs délais. Une navette vers Intermarché Touslesjeudismatin,unenavetteest à disposition des longipontains sans véhicule pour emmener faire leurs coursesàIntermarché.Serviceassuré parlasociétéSALPau06288016 23. Tarif : 1,70 € le trajet. Écrivain public : les mots pour se défendre Le service social met à votre disposi- tion gratuitement un écrivain public quiseraenmairiedeuxfoisparmois. Ce service s’adresse en priorité à un public en difficulté sociale et /ou financière. L’écrivain public intervient dans les domainesde laconsommation(octroi abusif de crédits, surendettement) de la famille (séparation, problème de garde des enfants ou de pension alimentaire),dulogementetdutravail. Conseiller juridique : faire valoir ses droits Chaque3e jeudidumois,de9hà12h,le Centred’InformationsurlesDroitsdes FemmesetdesFamilles(CIDFF)assure une permanence, dans les locaux de la mairie. Objectif : diffuser gratuite- ment aux habitants une information juridique, professionnelle, sociale et pratiqueenleurfaisantconnaîtreleurs droits,lesdémarchesàentreprendre, etlesorientersibesoinverslesorga- nismes spécifiques compétents. Sur rendez-vous, ce service accom- pagne des femmes pour créer leur entreprise ou pour les aider dans leur parcours d’insertion sociale et professionnelle. Pour accéder à ces deux services, se présenter au service Accueil muni d'une pièce d’identité et d'un justi- ficatif de domicile de moins de trois moisafindeprendreunrendez-vous. Toutes vos démarches resteront confidentielles. Gérer l'anxiété face à la maladie Le Comité de l’Essonne de la Ligue contre le Cancer vous convie à des séances de gestion du stress et de l’anxiété face à la maladie. Chaque semaine, séances gratuites de sophrologie au centre médical de Bligny, bâtiment Amieau, 91640 Bligny-sous-Forges De 19h à 20 h 30, les lundis 30 mai, 6, 20 et 27 juin sur inscription au 01 64 98 88 88. Votre CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) : Fatiha Assal vous reçoit sur rendez- vous au 01 69 01 68 18 les • lundi 8h45 > 11h45 et 13h30 > 17h30 • mercredi 8h45 > 12h • jeudi 8h45 > 11h45 et 13h30 > 17h30 • vendredi 8h45 > 11h45 et 13h30 > 17h
  11. 11. 11 Coup d'Marron sur le 3e Festival du Coquelicot Le groupe “Coup d'Marron” sera l'invité vedette du Festival. Cette année, le Festival du Coquelicot ouvrira le vendredi 17 juin au soir avec un orchestre symphonique dans la basilique et se terminera le dimanche 19 juin par un bal musette. Aperçu du programme.* IlsétaientauCasinodeParisenjanvier, au printemps de Bourges en avril. Ils serontauxFrancofoliesdeLaRochelle en juillet. Entre temps, ils passent par Longpont-sur-Orge : les “Coup d'Mar- ron” seront les invités vedette du 3e Festival du Coquelicot. Entre rock et chanson française, ce groupe de La Rochelle, qui donne à l'accordéon une place de choix, a notamment reçu le coup de cœur de l'académie Charles Gros pour son 3e album, aux côtés de GaëtanRoussel(LouiseAttaque).“Coup d'Marron” ouvrira la soirée du samedi 18 juin. Un groupe de reprise rock, la clôturera. culture Autres invitées de choix, dans l'après- mididusamedi:“LesDemoiselles”,deux jeunes femmes, comme deux coqueli- cots perchées sur des tabourets, nous invitent à une heure de musique et de poésie. Cette année encore, dans l'après-midi du samedi, le Festival du Coquelicot ouvre sa scène à des jeunes talents en herbe et à des plus confirmés : accueil deloisirsélémentaireavecunechorale de la clinique des Magnolias, chorale del'écolematernelledeLormoy,diffé- rentsgroupesdejeunes,etbiensûr,les Longbridge,groupefétichedu Festival. Ànoter,troischangementscetteannée. D'abord, le Festival du Coquelicot s'ouvre le vendredi 17 juin au soir – et nonlesamedi–,avecunconcertgratuit del'OrchestresymphoniquedelaPoste etdeFrance Telecomdanslabasilique. Ensuite, le marché des saveurs s'élar- git. Les producteurs du terroir seront bien là, avec à leurs côtés des artisans bijoutiers, potiers etc. Enfin,ledimanche19juin,sivousêtes toujours invités à savourer l'aligot du coquelicot, l'après-midi, changement de décor : après une partie spectacle, notammentdeLongpontDemainasso- ciéeàl'orchestredel'écolemunicipale demusique,placeaubalmusette,avec Mimile et les Ramulots. * En savoir plus : http:www.coupdemarron.com Coup d'Marron en plein concert.
  12. 12. 12 culture Une performance d’acteur En mars, le Théâtre Brétigny présen- tait « le Chemin du But » en salle du conseilladernièrepetiteformethéâ- trale de la saison. Après « La nuit des fous » inspirée de Shakespeare et les «11semainesdevertus»deBenjamin Franklin, la soirée était consacrée à une pièce contemporaine de Nadia Xerri-L. Cette ancienne footballeuse évoque dans ce récit les pensées d'un joueur tombé dans le coma. Dans un décorimmaculédechambred’hôpital, le comédien a servi d’une voix puis- santecemonologueentreluttepourla survieetdésespoir,impressionnantla quarantainedespectateursprésents.À l'issuedelareprésentation,l’échange avec l’équipe a permis au public de découvrir le travail de cette auteur atypique. À vos palettes ! La prochaine fête de la peinture à Longpont-sur-Orge aura lieu le 25 septembre à la salle de l'Orangerie du Château de Lormoy. La finale se déroulera le 6 novembre à l'Espace ColettedeVilliers-sur-Orge.Pourplus d'informations,consultezlesiteinter- net http://art.artistes.free.fr Veillée contes d'Afrique C'est à la salle des Échassons qu'a eu lieu la dernière veillée conte. Devant une centaine de personnes le conteurinvitéKPGafaithonneuràsa réputationd'artistecomplet.Conteur, maisaussimusicienetdanseur,legriot duBurkinaFasoafaitbougerlasalle. Pourlegrandplaisirdesjeunesspecta- teursetsurscènepourlesplustémé- raires, il fut question d'histoires de sorcières, de forêt, de danses déchaî- nées, avec comme point final une sage morale : " mieux vaut écouter ses parents ". Entouré de ses cinq musiciens, KPG parcourtlemondeenpartageantson univers, sa joie de vivre et sa culture. ÀlatêteducentreKoombi,ilaccueille et forme les jeunes déscolarisés de Ouagadougou. Un projet financé en partieparlesrecettesdesspectacles. espérons donc le revoir bientôt par chez nous. Prochaine veillée conte à la ren- trée « Les Chaperons rouges autour du monde » avec l’atelier conte du Caquetoire de Villeconin, animé par Philippe Charentin. Rendez-vous salle du conseil, vendredi 14 octobre à20h.Publicfamilialàpartirde8ans. Renseignement à la Médiathèque. Le conte à l’honneur La deuxième édition du festival du Conteauralieule26juinàl’Orangerie du Château de Lormoy. Au programme : les conteuses de l’atelierconteprésenterontleurspro- ductions de cette année. À découvrir également:lesateliersdelaFertéAlais et de Dourdan. En invitée spéciale, la conteuse Sylvie Mombo clôturera la journéeavec«laDansedelaHyène», unefableenmusiqueauxcouleursde l’Afrique. L’entréeestgratuite.Publicà partirde5ans.Plusderenseignements à la Médiathèque 01 69 01 41 44. Les enfants sur la scène des Échassons avec le conteur KPG. (en haut) Nadia Xerri-L à la rencontre du public. (à gauche) La conteuse Sylvie Mombo, prochaine invitée du Festival du Conte. (en haut)
  13. 13. 13 culture Halte au stationnement sur les trottoirs Stationnersurlestrottoirs:voilàune biencurieusehabitudequifleuritdans lesquartiers.Rappelonsquelecodede la route interdit cette pratique, sauf indication contraire. Et pour cause : la voirie est réservée aux voitures, le trottoir… aux piétons. Une évidence qui ne saute pas aux yeux de tout le monde apparemment. Rappelons également qu'il est tout à fait autorisé de stationner le long d'untrottoir,saufencasd'interdiction marquéesoitparunpanneau,soitpar une bande jaune. Le marquage au sol des places n'est donc pas nécessaire pour pouvoir stationner. Avec deux avantages : les trottoirs sont libérés pour les piétons et un véhicule cor- rectement garé sur la chaussée fait inévitablement ralentir les voitures qui circulent. Bien entendu, le bon sens invite à ne pas bloquer toute circulation. Taille des haies Les propriétaires ou les locataires sont tenus de tailler leurs arbres ou autres végétaux dont les branches et les feuilles dépassent sur le domaine public. Ils peuvent être source de danger,masquerlavisibilitépourles automobilistes,cacherdespanneaux de signalisation routière ou gêner la libre circulation des véhicules ou des piétons. Veillezàtaillerouélaguertoutevégé- tation plantée en bordure de route afin qu’elle ne dépasse pas l’aplomb enlimitedudomainepublicetveiller également à ce qu’elle ne touche pas deconducteursaériens(EDF,Télécom, éclairage publics). À défaut et après rappeldelaMairielesservicesmuni- cipaux se chargeront de l’élagage à vos frais. Dépôts sauvages : attention aux poursuites pénales. Tout dépôt sauvage de déchets ou de détritus de quelque nature que ce soit, ainsi que toute décharge brute de déchets ménagers ou de déchets issusdesactivitésartisanales,indus- triellesoucommercialessontinterdits etpassiblesdepoursuitespénales.Les déchetsménagers,lesencombrantset lesvégétauxdoiventêtredéposéssur l’espace public les jours prévus à cet effet(oulaveilleausoir)etseulement ces jours là. Feux interdits Ilestinterditdebrûler,àl’airlibreou dans des incinérateurs individuels, les déchets ménagers ou assimilés, les déchets issus des activités artisa- nales industrielles ou commerciales. De même, il est interdit de brûler les déchets verts et le bois. Seuls y sont autorisés les agriculteurs et les pro- priétaires d’un terrain d’une surface supérieure à un hectare, et encore, le brûlage est très réglementé. Déchets : les nouveaux jours de collecte À compter du 6 juin, les jours de collecte des déchets changent. Le mercredi matin, seuls le papier, les plastiques, les cartons et les embal- lages sont ramassés. Le verre est, lui, pris en charge le jeudi dans l’après- midi,demêmequelesdéchetsverts.En revanchepasdechangementpourles orduresménagèrestoujourscollectées le lundi et le jeudi matin, ni pour les encombrants,latournées’effectuant ledeuxièmejeudidechaquemois,soit le 9 juin, le 14 juillet, le 11 août et le 8 septembre. Leshabitantsdisposantd’oresetdéjà desnouveauxconteneurspeuventles utiliser dès le 6 juin. Rappelons que la poubelle jaune sert au papier, aux plastiques,auxcartonsetauxembal- lages. Ceux qui n’ont pas encore reçu cesconteneurscontinuentàtrierdans les caissettes. Ce n’est qu’à partir du 5 septembre que la collecte s’effec- tuerauniquementaveclesconteneurs normalisés. viedequartier Dépôt sauvage sur la commune. Quelques règles de civisme
  14. 14. 14 viedequartier Rue André Chermette : chantier terminé. Lachausséeetlemarquageausolont étéentièrementrefaits.Financéessen- tiellementparlaCCCH(Communauté de Communes Cœur du Hurepoix) le chantieradurétroissemainesaulieu des quatre prévues. Une mise à neuf réaliséepourdurergrâceàl’utilisation denouveauxmatériauxplusrésistants. École de Lormoy : Protection anti-chaleur Desfilmsrétroréfléchissantsontété installés sur les verrières des labora- toiresdel'écoledeLormoy,pourlimi- ter la chaleur à l'intérieur en période estivale. École des Échassons : Le préau repeint Lesservicestechniquesontmisàprofit lesvacancesscolairespourrepeindre le préau de l'école élémentaire des Échassons.Mursetplafondsontàneuf! École des Échassons : changement des huisse- ries, troisième! La troisième phase du changement des portes et fenêtres de l'école élé- mentairedesÉchassonsestterminée. Resteunedernièretrancheàréaliser pourquel'ensembledeshuisseriessoit remplacé.Unerénovationquidevrait faire économiser beaucoup d'énergie à long terme. protection anti-chaleur de l'école de Lormoy. (à gauche) De nouvelles fenêtres pour l'école des Échassons. (ci-dessous) Travaux d'assainissement rue de Lormoy Les travaux de pose sous voirie du nouveau réseau d'assainisse- ment rue de Lormoy débuteront la semaine du 27 juin par la partie amont (partie située devant les anciennes salaisons). Une circula- tion alternée sera mise en place à partir de cette date. Test sur la rue du Champ de bataille La rue du Champ de bataille est en double sens du carrefour jusqu'au clos de Lormoy. Un test durant deux mois, pour permettre aux riverains de rejoindre la départementale sans passer par le centre. La voie des Grives s’éclaire Depuisfinavril,troiscandélabressup- plémentaires ont fait leur apparition voie des Grives. Des études sur la rue de Verdun 3500véhiculesparjourdont54poids lourds. La rue de Verdun connaît un trafic important. La municipalité a décidé de s’attaquer au problème, en concertation avec la mairie de Villiers-sur-Orge, puisque la rue est partagée entre les deux communes. Larueétantintercommunale,leprojet est porté par la CCCH (Communauté de Communes Cœur du Hurepoix) à laquelleappartientLongpont-sur-Orge etlaCommunautéd’Agglomérationdu Val d’Orge dont Villiers-sur-Orge fait partie.Lespremièresréunionsontper- misdedégagerlesobjectifscommuns : limitation de la vitesse par d’autres moyensquelesdosd’âne,homogénéi- sation des réglementations de police entrelesdeuxcommunes,sécurisation de la voie.
  15. 15. 15 viedequartierdossier Budget 2011 les grandes lignes
  16. 16. 16 budget 2011 : les grandes lignes dossier Construction des équipements publics indispensables pour les habitants et amélioration constante du service public, le budget 2011 traduit ces deux priorités. Ce qu'il faut retenir. temps, la commune s'est désendettée d'unmilliond'eurosendeuxans,cequi lui permet de contracter un prêt pour financer les investissements. Second axe de la politique municipale quetraduitlebudget:le renforcement et l'amélioration des prestations de service public. Ainsi, la propreté de la ville est désormais confiée à un agent municipal. Les services techniques devraient être renforcés tout comme le service social. Les moyens seront donnés à la Médiathèque et à l'Ecole municipaledemusiquepourfaireface auxdemandes deshabitants.Enfin,une étudesupplémentairepourraouvrirses portes dans une école. Qu'est-ce que la PPI ? Endébutdemandat,lalistedesinves- tissements nécessaires a été dressée, aussi bien les dépenses récurrentes, telles que les créations de trottoirs ou les aménagements de voirie, que celles exceptionnelles à l'image de la troisième école. L'ensemble de ces investissements a ensuite été planifié sur les six ans du mandat, en fonction des urgences et des disponibilités financières. C'est ce que l'on appelle la Programmation PluriannuelledesInvestissements(PPI), qui permet de disposer d'une vision globale à long terme. La PPI est présentée chaque année au cours de la réunion publique de pré- sentationdubudgetquis'estdéroulée le 30 avril 2011. «Plusqu'unexercicecomptable,lebud- getestl'expressiond'unprojetpolitique, laconcrétisationdesengagementspris devantlescitoyens»expliqueDelphine Antonetti.C'esteneffet,lebudget,voté par le conseil municipal, qui permet d'assurerlefonctionnementdelamairie etd'engagerlesinvestissementsprévus sur l'année. Voté en mars dernier, le budget 2011 n'échappepasàlarègle,iltraduitlamise enœuvredesdeuxaxesdelapolitique municipale : d'une part, la poursuite du programme de construction des équipements publics ; d'autre part, le renforcement et l'amélioration du service public. L'autofinancement progresse 2011 sera marquée par l'ouverture de la première tranche de la troisième école. L'essentiel de l'investissement estdoncconsacréauxtravauxdecette école : près de deux millions d'euros suruntotaldedépensesd'équipement de 4,2 millions d'euros. Le deuxième investissementphareconcernelePôle Enfanceavec,en2011,prèsde430000 euros prévus. « Comme nous nous y étions engagés, l'effortdemandéauxménagesen2011, avec la hausse des impôts locaux, se trouveintégralementaffectéaufinan- cement des investissements, insiste DelphineAntonetti.Eneffet,leproduit supplémentairegénéréparcettehausse (environ400000euros)vientalimenter l'autofinancement–l'épargne–quiest passéde519420€en2009à852291€ en2010puis1051724€.»Danslemême Légendes page suivante : 1.AC:Attributiondecompensation.Part delataxeprofessionnelledeLongpont- sur-OrgeperçueparlaCommunautéde CommunesCœurduHurepoixreversée à la commune. 2. DGF : Dotation globale de fonction- nement versée par l'État. 3.Droitsdemutation:fraisdenotaire Atténuation de charges : rembourse- ment des indemnités journalières de la Sécurité Sociale. 4. Produits TH, FB, FNB : produits des impôts(taxesd'habitation,foncierbâti, foncier non bâti). 5. Recettes familles : paiement de la cantine,descoursàl'écoledemusique, recette de la buvette du Festival du Coquelicot…
  17. 17. 17 RECETTES de fonctionnement 7 549 343 € DÉPENSES de fonctionnement 6 524 770 € répartition des DÉPENSES de fonctionnement 2010 par secteurs d'intervention voir légendes p.16 (4) (2) (1) (3) (amende pour non respect de la loi sur le logement social) (5)
  18. 18. 18 dossier principales opérations d'Investissements sur un volume de dépenses d'équipement de 4 228 145,00 € OP LIBELLÉ OPÉRATION DESCRIPTIF MONTANT 111 Basilique Études DRIEE sur mycoses portail 28 755,00 123 Ecole élémentaire de Lormoy Films chaleur + stores 5 000,00 151 Voirie et éclairage public Éclairage Debussy + abords école et feu 84 000,00 155 École élémentaire Échassons Huisseries tranche 3 81 150,00 156 Périscolaire Divers 3 156,00 157 Restauration collective Four réparation 4 000,00 181 Orgue Retenue de garantie 28 751,00 183 Pôle enfance Démolition 428 000,00 188 PLU/ZPPAUP PLU 15 000,00 197 Soutien logements aides Surcharge foncière 84 590,00 201 Ecole Jean Ferrat Construction + amo 1 957 143,00 209 Gestion des espaces verts Allée des marronniers + autres 30 000,00 210 Webpass Site internet 20 000,00 211 Patrimoine bati multisite Nouveau standard et liaison Internet 50 000,00 211 Patrimoine bati multisite Sécurité incendie 1 000,00 OPNI Opération non individualisées Maîtrise foncière 300 000,00 Investissement arrêtées. Les salaires et cotisations socialesdesagentsconstituentleposte le plus important : 56 % du budget de fonctionnement. Lorsque la commune est bien gérée, les recettes de fonctionnement sont supérieuresauxdépenses.Ladifférence entre les deux constitue l'autofinan- cement.Cedernierpeut-êtreaffectéà la colonne recettes de la partie inves- tissement. Au minimum, il doit per- mettre de rembourser le montant du capital de la dette inscrit en dépenses d'investissement. Tout l'art de la gestion du budget consistedoncàdégagerunautofinan- cement suffisant pour maintenir les emprunts dans des proportions rai- sonnables,toutenpermettantunfonc- tionnementoptimumduservicepublic. Les recettes d'investissement Les recettes d'investissement pro- viennent à 35% de l'emprunt, à 33% desressourcespropres,à 19%del'auto- financementetà13%dessubventions. Dessine-moi un budget Principe de base d'un budget commu- nal:l'équilibreentrelesrecettesetles dépenses. A la différence de l'Etat, les collectivitésterritorialesn'ontpasdroit au déficit. Le budget comprend deux parties : le fonctionnement qui correspond à l'activitéquotidiennedelacommune; etl'investissementquiportesurl'achat d'équipementsayantunecertainedurée de vie, depuis la construction d'une école jusqu'à l'achat d'un ordinateur. Fonctionnementetinvestissementsont divisés en deux colonnes : les recettes (lestitres)etlesdépenses(lesmandats). La première étape de l'élaboration du budget consiste à évaluer les recettes de fonctionnement. Deuxième étape, les dépenses de fonctionnement sont
  19. 19. 19 Expression des groupes du conseil municipal Enavrildernier,leConseilMunicipala examiné et voté le budget primitif de la commune pour 2011. Notre groupe a pris acte de la volonté de la majorité de contenir, voir réduire, les dépenses de fonctionnement de la commune pour améliorer l’autofinancement des investissements et pour ne recourir à l’empruntqu’austrictminimum. Notre groupe prend également acte de l’engagement de la majorité à ne pasaugmenterlapressionfiscalepour financerlesinvestissements. Nous ne pouvons que nous féliciter de ces bonnes intentions dans un contexte budgétaire tendu ou l’utilisation du levier fiscal atteint ses limites. En effet, les investissements à venir seront financièrement lourds pour la commune et nous avons déjà émis des doutes et alerté à plusieurs reprises sur la capacité de la commune à les supporter sans augmenter à nouveau les impôts locaux. Considérant ces intentions positives, notre groupe s’est abstenu lors des votes qui ont suivi. Nous resterons néanmoins très vigilants quant à l’exécution de ce budget qui devra traduire ces bonnes intentions enactes. Un agent municipal a été gravement blessé suite à une chute provoquée par la présence de nombreux nids de poules sur le parking du gymnase. Il en résulte pour cet agent près de 3 mois d’arrêt de travail. Le revêtement deceparking,depuissacréation,pose des problèmes de dégradation rapide. Il est très fréquemment en mauvais état et cet accident met en lumière la nécessité d’y remédier durablement. Aussi, avant qu’un nouvel accident ne soit à déplorer, notre groupe a demandé que des mesures soient prisespourremettreenétatceparking fréquentépartouslesLongipontains. Groupe Bien Vivre à Longpont Site : www.initiatives2008.org tribune Classe moyenne : un lent déclassement qui n'est pas sans risque Certains économistes évoquent la paupérisation actuelle des classes moyennes. Contrairement aux appa- rences, le mal s'insinue dans des villes comme la nôtre qui compte une importante classe moyenne, jusqu’à présent préservée malgré les crises économiques successives. Là, où l’on pensait que l’on parviendrait à l’âge de la retraite sans trop se soucier de la pérennité de son emploi et du mon- tant de sa pension, s’incrustent la crainte du chômage et l’angoisse pour les vieux jours. Là, où l’on se disait que les enfants auraient de bons emplois et vivraient plus confortablement que les parents,lesrêvess’effondrentpendant que se profile le déclassement social. Tout cela, sans effets spectaculaires ni marques stigmatisantes visibles de l’extérieur. Juste quelques insom- nies de plus et comme une morosité tenace qui accompagne de nouvelles habitudes de vie plus économes. On apprend à gérer les fins de mois dif- ficiles, à retarder les paiements, à laisser des impayés. La tentation est alors grande de se couper des autres dont on ne peut plus financièrement suivre le mode de vie. Pour peu que la stabilité affective et familiale vienne à manquer, il ne reste plus grand chose desrepèressécurisantsquijalonnaient la « vie d’avant » C’est peut-être ce que l’on appelle la précarité. Jusqu’à présent, cette situation ne concernait que les couches les plus défavorisées. L’apprentissage risque d’être rude pour ceux qui n’y sont pas préparés et, parce qu’il concerne une partie importante de la population, les conséquences sociologiques et politiques pour notre pays pourraient devenir imprévisibles et dangereuses. Longpont Gauche Unie, lgp2008.unblog.fr Seule Priorité : le logement social Madame Antonetti avait annoncé lors de la campagne pour les municipales de 2008 sa volonté de « changer Long- pont ». Malheureusement pour nous et pour notre cadre de vie, elle tient ses engagements et continue de vouloir une augmentation massive de la popu- lation avec comme corollaire une urba- nisation importante. Cette volonté est réaffirmée dans le P.A.D.D qui fixe à 9000 habitants la population à l’hori- zon2020(6800habitantsaujourd’hui). La priorité de madame Antonetti est de se conformer à la loi S.R.U pour at- teindre le quota de 20% de logements sociaux. Cela implique la construction de 450 logements sur notre territoire. S’il est normal de favoriser le logement pour les personnes à faible revenu, ce nombre, démesuré pour Longpont, va profondément changer l’équilibre et le charme de notre village. Cet objectif, qui n’est pas le souhait de la large majorité des Longipon- tains, implique des investissements très lourds en matière d’équipements publics dont le financement est à la charge des habitants, assommés de- puis plusieurs années par une fiscalité en constante augmentation. Nos impôts locaux, parmi les plus éle- vés de l’Essonne, sont à la limite de l’acceptable. Lors du précédent man- dat,nousavonsvotéetfinancél’agran- dissement du gymnase et l’extension de la maternelle Echassons et de son réfectoire sans hausse d’impôts, ils ont même baissé de 5% en 2004 ! On peut s’interroger sur l’augmentation d’im- pôt quand il faudra construire la future école élémentaire de Guiperreux … Aujourd’hui, Madame Antonetti nous impose sa politique, plus influencée par son dogme, que par le souci du bien être des Longipontains, il faudra y mettre en terme en 2014. Longpont Démocratie et Patrimoine
  20. 20. 20 tribune Conseil municipal du 3 mars 2011 Approuve,àl’unanimité,leprocès-ver- baldesséancesduConseilMunicipaldu 16décembre2010etdu20janvier2011. Prend acte des décisions du Maire prisespardélégationdecompétences, en intersession. Modifie, à l’unanimité, le tableau des effectifs. Prendacte deladélégationdefonctions donnéeparMadameleMaireàMadame Michèle Médard, Conseillère Municipale, pour la gestion des loge- ments communaux. Procède,àl’électionàmainlevée,d’un nouveau délégué titulaire au Syndicat Intercommunal de la Région de Montlhéry (SIRM), suite à la démis- sion de Monsieur Laurent Boissard. Monsieur Frédéric Manceau est élu déléguétitulaireauSIRMavec26voix pour. S'engage, à l’unanimité, à la réalisa- tion d’au moins 61 logements locatifs sociaux durant la période triennale 2011-2013. Approuve,àl’unanimité,lacréationde servitudes de vue et de passage sur la parcelle AL 125 au profit de la parcelle ALn°95pourpermettrelaréalisationde 2 logements sociaux, par l’association Monde en Marge, Monde en Marche Et autorise Madame le Maire à signer l’acte notarié à intervenir. Décide, à l’unanimité, de rembourser le dépôt de garantie d’un montant de 361,10 € à un locataire sortant d’un logement du 20 rue de Lormoy, Décide, à l’unanimité, d’attribuer une avancedesubventiond’unmontantde 5800€pourlaCrècheLesBisounours, d’unmontantde25900€pourlaCaisse desÉcolesetd’unmontantde22500€ pour le CCAS, afin de leur permettre demenerleursactivitésdanslesmeil- leuresconditionsjusqu’auvotedubud- get primitif de la commune. Prendactedesorientationsbudgétaires 2011. délibérations
  21. 21. 21 Conseil municipal du 29 mars 2011 PrendactedeladécisionduMaireprise par délégation de compétences, en intersession. Procède,àl’électionàmainlevée,d’un nouveaudéléguétitulaireetd’unnou- veau délégué suppléant au Syndicat Intercommunal des Transports en Commun (SITC), suite à la démission deMonsieurLaurentBoissard.Madame BernadetteBrosseauestéluedéléguée titulaire au SITC avec 23 voix pour. Madame Nicole Nastev est élue délé- guée suppléante au SITC avec 23 voix pour, 2 abstentions. Procède,àl’électionàmainlevée,d’un nouveaudéléguétitulaireSyndicatdes Communes pour la Défense et l’Amé- lioration des Transports en Commun (SCDATC), suite à la démission de Monsieur Laurent Boissard. Madame Nicole Nastev est élue déléguée titu- laire au SCDATC avec 23 voix pour, 2 abstentions. Sollicite,àl’unanimité,unesubvention à hauteur de 30 % dans le cadre de la Dotationd’EquipementdesTerritoires Ruraux (DETR) – programme 2011 - pour l’acquisition de mobiliers et matérielspourlesclassesetlacantine scolairepourle3è groupescolaire,pour un coût estimé des acquisitions qui s’élève à 110 000,00 € HT. Et autorise Madame le Maire à signer tout document relatif à ce dossier. Prend acte des résultats de clôture de l’exercice 2010 du budget commune. Et décide, à l’unanimité, de reprendre paranticipationlesrésultatsdel’exer- cice2010danslesconditionssusvisées, d’affecter1265357,16€àl’article1068 delasectiond’investissementdubudget primitif2011etlesoldede109651,16€ àl’article002delasectiondefonction- nement du budget primitif 2011. Vote, à la majorité le budget Primitif 2011 – Commune. Vote,àl’unanimité,(2neprennentpas partauvote) lessubventionsauxasso- ciations pour l’année 2011. délibérations
  22. 22. 22 Les judokas longipontains à l'honneur Ledimanche15maiavaitlieulescham- pionnatsdel'EssonnedeJudoàSaint- Michel sur Orge. Associée à l'AJ 91, la sectionJudoduLOSétaitreprésentée. Deux jeunes Longipontains s'y sont illustrés.ClémentLegrand,benjamin, se classe troisième de sa catégorie après avoir livré de très beaux com- bats.EloïseDelalandeestquantàelle championned'Essonne,benjaminede sacatégorie.Quelqueipponsontsuffi àasseoirunevictoirepromiseàcette judokaquiavaitterminépremièrede toutes ses compétitions cette année. C'est la première fois que la section Judo du LOS amène à ce niveau des judokasetsonprésidentAndréLeloup estfierdelaréussitedeses"petits"et de l'entraîneur César. Nous espérons quecesvictoiresmettronssurlavoie d'autrespetitsLongipontains.Ilssont lesbiensvenusàlasectionJudooùles entraînements ont lieu le mercredi après-midi et le samedi matin. Vaudevilles aux Échassons Pour sa dernière soirée de la saison, la Porte Entr'Ouverte invitait la com- pagnieBallainvilloisele6maidernier à la salle des Échassons. En première partie, «Lessardinesgrillées»mettait enscènelarencontreexplosived'une vieillefillecoincéeaveclafillenaturelle desespatrons.Aprèscepremieropus hilarant,unedizainedecomédiensche- vronnésontprésenté«Laperrucheetle poulet» uneenquêtepolicièreentrois actes.Enattendantlaprochainesaison delaPorteEntre'Ouverte,rendez-vous lesamedi25juinpourlaprésentation defind'annéedesateliersduthéâtre. La mini school en spectacle Lesamedi21mai,laminischoolafait sallecombleauxÉchassons.Chansons, jeux,sketchs…enfantsetadolescents ontprésentésàleursparentsleurtra- vail de l'année. Apprendre l'anglais en s'amusant, c'est le pari de la Mini school. Un pari apparemment réussi. Plusd'information:www.ms91310.fr associations
  23. 23. 23 associations Communiqués des associa- tions de parents d'élèves FCPE : Suite aux actions menées l'an passé, lecollègeJeanMoulinagagnéenséré- nité cette année avec le changement de direction en septembre dernier. De nouveaux repères, une présence effective de l'encadrement ont per- mis à tous, adultes et enfants, de tra- vaillerdansdemeilleuresconditions. Néanmoinssileclimats'estamélioré, nous déplorons toujours le manque de moyens alloués par l'État pour permettre une qualité optimale des enseignements et de la vie scolaire. La rentrée prochaine verra en effet la suppression d'une classe de 3e, fai- sant grimper les effectifs par classe, fusion des classes de 6e et 5e SEGPA, suppression de 5 postes de profes- seurs. Paradoxalement, l'État vient de dégager des fonds pour sécuriser lecollègeenl'équipantdecamérasde vidéo-surveillancecequenousdénon- çons également. Si vous souhaitez de plus amples informations sur le col- lège ou notre association de parents d'élèves,deuxrendez-vous:lajournée d'inscription en 6e le 10 juin de 7h30 à20hetnotreassembléegénéralequi aura lieu mi-septembre. La Présidente, Mme Isabelle Catrain http://fcpejeanmoulin.asso91.com PEEP : Chers parents, La PEEP s'est efforcée de soutenir les parents,dansl'intérêtdeleurenfant, en portant les problèmes rencontrés auprèsdesinstancesscolaires(conseils d'administration, conseils de classe, audiencesavecl'inspecteurd'académie ou le recteur). Nous avons accompli notre rôle de porte-parole des familles en traitant desdossiersquivoustenaientàcoeur: •aulycée,demandederemplacement de professeur absent, étude de l'ou- verture le mercredi après-midi pour réduire l'amplitude horaire d'une journée •aucollège,distributiond'unPeepinfo surlesstagespourles3e,d'unlexique de rentrée pour les 6e, dossier pour l'améliorationdestransportsscolaires, participation à la semaine de l'orientation... La PEEP c'est aussi l'aide au finance- ment des voyages scolaires (20% du coût du voyage pour ses adhérents), une bourse aux livres, un logiciel d'orientation. Cetteannée,laPEEPafinancélaforma- tionàlapréventionetsecourscivique niveau1(PSC1)pour20élèvesdela6e à la terminale. Noussommesdesparentsbénévolesau servicedetouslesenfantsscolarisés. Très bonnes vacances à tous. La Présidente, Véronique Bartebin www.peep.asso.fr/saint-michel-91 Succès pour la brocante du 1er mai Les alentours de la Basilique avaient unairdefêtelepremierdimanchede mai:lesnombreuxétalss’étendaient jusqu’au théâtre de verdure. Organisé comme chaque année par l’associationMondeenMargeMonde enMarche,cegrandrendez-vousafait lebonheurdespromeneursetadeptes devidegrenierss'offrantainsiunpetit plaisiràpeudefrais:jouets,vaisselle, livres, jeux vidéo, vêtements, chaus- sures, rideaux… On trouvait de tout. Unebellejournéequiapermisdefaire connaître les activités de Monde en Marge Monde en Marche et d’aider les projets de relogements pour les familles en difficulté. Vouspouvezapportervotresoutienà l’associationtoutel’annéeendevenant accompagnateur bénévole. Pour cela contactez MondeenMargeMondeen Marche au 38, rue de Lormoy. Tél : 01 64 49 37 20- asso@metmmetm.fr
  24. 24. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 R E S T A U R A N T B R A S S E R I E NOUVEAU 13 chemin de la ville du bois Montlhéry 01 69 01 79 57 SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 Producteur Horticole 26, rue Maurice Villette - 91310 Longpont-sur-Orge
  25. 25. publicités Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère
  26. 26. 26 Jean-Claude Ramalingom : un havre de bien-être Détente, bien-être, relaxation, trois mots magiques pour contrer le stress. Spécialisé en massage shiatsu, reiki, réflexologie, et détente musculaire Jean-Claude Rama- lingom apaise dans son nouveau salon tous les maux musculaires et autres crispations. Lecorpsengourdi,lesmusclestendus, letempéramentstressé…Jean-Claude Ramaligom a peut-être une solution pourvous.Ilvientd'ouvriràLongpont- sur-Orgeunsalonde massageshiatsu, reiki et réflexologie (voir lexique). D’originemalgache,c’estenobservant sa grand-mère que naît sa vocation. Tout jeune, il apprend les gestes. Le sportif de haut niveau qu'il est com- prend vite les bienfaits des massages. Maispoursuivantsesétudes,ildélaisse peu à peu cette passion familiale. Il quitte son sud natal et entame une carrière d’ingénieur télécom au sein de grandes firmes. Après trente ans passés dans le secteur des nouvelles technologies, la crise des télécoms le décideàemprunterunenouvellevoie. Leprojetesttouttrouvé:lesmassages etsoinsducorps.Ildéveloppealorssa pratiqueaucontactdedifférentestech- niquesancestralescommelamédecine chinoise. Depuis janvier dernier, il accueille désormais le public dans son cabinet installé en plein cœur du quartier de Guiperreux. Ouvert à tous, il propose plusieurstypesderelaxation,dumas- sagedécontractantoutonique,ausoin habillé, sur futon, etc. Il reçoit égale- mentles enfants,àpartirdesixanset peut intervenir à domicile. Au-delàdumassage,l’essentielestail- leurs pour Jean-Claude Ramalingom. Selon lui, «les gens connaissent mal leur corps, et le maltraite souvent. J’essayedeleurenfaireprendremieux conscience ». Accompagnédesafemmequiaccueille les patients et leur explique les soins, ilcrééunepauseloindessoucisetdes préoccupationsdelajournée.Sonsalon devient un endroit où l’on « pose ses portrait valises»etoùlesémotionsresurgissent. «C’estaussiàtraversl’échangequeles corps et les esprits se dénouent ». C’estunprojetqu’ilsouhaitedévelopper danslesprochainsmoisenintervenant auprès des entreprises. Déjà, plusieurs formules et tarifs sont possibles.Enidéecadeau,uneformule spéciale fête des mères à découvrir. Renseignements au 01 64 46 13 61 – www.janylang.fr. Lexique Réflexologie : massage où chaque organe, correspond à une zone des mains,despiedsoudesoreilles.Entou- chantceszonesonlocaliselestensions et rétablit l'équilibre du corps. Reiki : médecine d'origine japonaise basée sur des soins énergétiques par apposition des mains. Shiatsu : littéralement “pression des doigts”, thérapie japonaise à base de pressions verticales exercées avec les pouces.
  27. 27. 27 Éric chatelet : un agriculteur nouvelle génération Installé depuis mars 2010, Éric Chatelet cultive les produits de la première AMAP de Longpont-sur-Orge. L'envie d'agir pour l'environ- nement a conduit cet ancien traducteur dans une société de jeux vidéos à devenir maraîcher. Un véritable choix de vie. Fleursdecourgettes,piedsdetomates, plantsd'aubergines,depoivrons:autant desaveursquiprofitentdubeausoleil d'avril. Après une saison d'hiver qui a fourni topinambours, choux et autres légumineuses, les prochaines pro- ductions de l'Amap donnent l'eau à la bouche. « C'est la première récolte d'été que je fais sur le terrain; ce sera la surprise! » remarque Éric Chatelet. Sans tout dévoiler, les fraises seront bientôt dans les paniers, sans oublier les melons ! Installédepuismars2010,EricChâtelet est le paysan de la première AMAP (Association pour le Maintien d'une AgriculturePaysanne)deLongpont-sur- Orge. Il a été choisi par Les Paniers de Longpont,cetteassociationdeconsom- mateurs qui s'engagent à lui acheter chaquesemaineunpanierdeproduits. Au début, le jeune exploitant a dû remettreenétatcetteparcelled'unhec- tareetdemi.Ancienterraindestockage pourl'horticulture,lesolétaitrecouvert debâchesquirestentencoreàarracher par endroits. Au fur et à mesure, les installations prennent forme : double tunnel, irrigation, chambre froide en coursd'aménagement.Pendantlasai- son d'été, il reçoit l'aide d'un salarié, stagiairedelamêmeformationquelui. Rien dans son passé ne présageait ce destin de paysan.Chargé des traduc- tionsdansuneentrepriseflorissantede jeux vidéos, il a profité du rachat de la sociétépourchangerdevie.Aprèsune expériencechezunmaraicherbio,Éric Chateletpasseunbrevetprofessionnel d'exploitantagricolespécialisédansle maraichage bio. Plusqu'unereconversion,ils'agitd'un vraichoixpourlefutur:«Enfaisantdu bio,j'avaisenvied'agirpourl'environ- nement ». portrait Unrythmedifférentaufildessaisons, un travail plus physique mais une vie plus confortable pour lui. Seuls moments critiques : le gel et surtout la peur de ne pas remplir le panier! «Heureusementj'aiaffaireàunpublic trèscompréhensif,préciset-il.».Ilfaut 55 paniers pour 74 adhérents. Ils s'oc- cupentàtourderôledesdistributions qui ont lieu sur place. Ces journées «amapiens»commelestransmissions auxélèvesdonnentauretouràlaterre d'Éric Chatelet tout son sens.
  28. 28. Festivalducoquelicot 17-18-19 juin 2011 3e édition! Concerts, chorales, marché des saveurs, théâtre musical, ...

×