Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 101

11 vues

Publié le

Journal VAL 101 12/12-01/13

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 101

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 01 oct. nov. 2010 VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 101 déc. 2012 – jan. 2013 TravauxruedeLormoy. p. 6 Dossier:lasécuritéàLongpont p. 17 un espace de jeu pour tous
  2. 2. Informations éTATCIVIL Bienvenue à Léa Doudeau, née le 7 septembre à Arpajon Lucie Loon, née le 19 septembre à Longjumeau Tina Loon, née le 19 septembre à Longjumeau Luc Guennegues, né le 27 septembre à Longjumeau Matti Lupi, né le 6 octobre à Longjumeau Julia Fernandes, née le 10 octobre à Longjumeau Casey Marques, né le 13 octobre à Longjumeau Romy Molinier Portaz, née le 17 octobre à Quincy-sous-Senart Chloé Laure, née le 21 octobre à Massy Agathe Marchand, née le 22 octobre à Longjumeau Landone Chatelain, né le 22 octobre à Arpajon Félicitations à Kévin Farigoule et Typhaine Bideau, le 1 septembre à Longpont-sur-Orge Sylvain Trullard et Laetitia Leotta, le 8 septembre à Longpont-sur-Orge Stephen Roussel et Sarah Hilaire, le 8 septembre à Longpont-sur-Orge Gérard Sevilla et Murielle Brillant, le 22 septembre à Longpont-sur-Orge Yves Pottiez et Ingrid Devambez, le 22 septembre à Longpont-sur-Orge Thierry Ribac et Élise De Jesus Petulante, le 20 octobre à Longpont-sur-Orge Ils nous ont quittés Mireille Constant née Proust, 90 ans, le 16 septembre à Arpajon Denise Ramond née Capgras, 94 ans, le 24 septembre à Longpont-sur-Orge Françoise Becker née Dorkeld, 87 ans, le 30 septembre à Draveil Lisa Villaume née Chatelain, 76 ans, le 4 octobre à Egly Jean-Marie Brasseur, 78 ans, le 4 octobre à Longjumeau Roger Louvet, 77 ans, le 13 octobre à Longjumeau Fernand Martin, 99 ans, le 18 octobre à Longpont-sur-Orge Marguerite Neveux née Taillard, 98 ans, le 31 octobre à Longpont-sur-Orge Petites annonces Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Gina 06 70 22 52 51 – Aide à la Personne : entretien maison, ménage, repassage, jardinage, préparation des repas à domicileetlivraisondescourses.Paiement possible par chèques Emploi Service ou CESU – déductible de vos impôts. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Alain Lamour Conception graphique Atelier Michel Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale contact : s.deze@mairie-longpont91.fr Imprimerie L'Artésienne – 62800 Liévin Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : accueil@mairie-longpont91.fr Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson, Patrick Philippe. Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton, Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau, Michèle Médard. Votre Conseiller général Jérôme Cauët vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Marcoussis Tél. : 01 64 49 64 00 Votre députée Nathalie Kosciusko-Morizet vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez-vous à son secrétariat de Longpont-sur-Orge 27, rue du docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horairesd’ouverturedelamairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé le mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18 Pourpréserverl’environnementl’ensembledecedocumentestimprimésurdupapierCYCLUSPRINT100%recycléparuneentrepriselabelliséeIMPRIM’VERTetcertifiéePEFC. facebook.com/sortons.longpont Facebook suivez-nous sur MAIRIE FACEBOOK Fermeture de la mairie Les lundis 24 et 31 décembre prochains, la mairie fermera exceptionnellement à 15h30 au lieu de 17h30
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 11 – Retour en images. – Aménagement de la rue de Lormoy. – Inauguration du City Stade des Échassons. – Un columbarium dans le cimetière. – 26e AFM-Téléthon – Ouverture de la 2e AMAP, la Ferme des Prés Neufs. actualités sociales pages 12 à 14 – Livraison des plateaux repas à domicile. culture pages 15 et 16 – Nouveaux programmes du contrat de développement culturel pour les jeunes. dossier pages 17 à 20 La sécurité à Longpont-sur-Orge. tribune page 21 L’expression des groupes du Conseil municipal. associations page 22 le point sur … page 23 LePAVE portraits pages 24 et 25 – Arnaud B., le nouveau coiffeur des Échassons. – Philippe Oculi : un champion à Longpont publicités pages 26 et 27 Qu'on l'approuve ou non, c'est un fait : notre pays avance chaque jour un peuplussurlechemindel'austérité.Cen'estbiensûrpassansconséquence sur le portefeuille de chacun d'entre nous, mais également sur celui des collectivités territoriales qui sont mises à rude épreuve. Depuistroisansdéjà,lemontantdelaDGF(Dotationglobaledefonctionnement), principaledotationdel'Étatcalculéenfonctiondunombred'habitants,estgelé eneurosconstants.À2%environd'inflationl'an,celaveutdireque,depuis2009, il a diminué de 6 %. Les mesures annoncées par le gouvernement suite au rapport Gallois sur la compétitivité,vontplusloin.Pouréconomiserdixmilliardsd'eurossupplémen- taires sur le budget de l'État, les dotations aux collectivités pourraient être non seulement gelées mais réduites. Quellequesoitlacouleurpolitique,touslesgouvernementssedéfaussentassez régulièrement sur les collectivités territoriales. Une façon de leur passer le mistigri,enleurlaissantlemauvaisrôle:soitaugmenterlesimpôtslocauxpour maintenir le service public, soit réduire ce dernier. Économiquement, cette politique n'a pas grand sens lorsque l'on sait que les collectivitésterritorialesreprésentent70%del'investissementpublic–source decommandespourlesentreprisesetdoncdecréationd'emplois–etseulement 0,9 % du déficit public, selon l'Insee. Réduire le budget des collectivités locales risque de contracter l'activité pour des économies de bout de chandelle. PourunecommunecommeLongpont-sur-Orge,cettepolitiquegénèreunedouble peine. En effet, nous subissons la baisse directe de nos dotations d'État, mais également celles attribuées à la Région et au Département qui comptent parmi les principaux financeurs de nos investissements. Privés de moyens, la Région Île-de-FranceetleConseilgénéraldel'Essonneimposentdescritèresdeplusen plusdrastiquespouraccorderdessubventions.Parmicescritères,lenonrespect des20%delogementssociaux–bientôt25%–delaloiSRU(Solidaritéetrenou- vellementurbain)pèsedeplusenpluslourd.Lesnouveauxcontratsrégionauxet départementauxsontéloquents:desmalusdeplusenplussévèressontinfligés auxcommunesquinedisposentpasdeleursquotasdelogementssociaux.Nous risquonsaujourd'huidepayertrèscherlesdeuxmandatsprécédentsoùl'inertie tenaitlieudepolitiqueenlamatière.Demême,ceuxquidansl'oppositionagitent le foulard rouge des fantasmagoriques barres de HLM pour caricaturer notre politique en matière de logements sociaux devraient y réfléchir à deux fois. Vous connaissez mon attachement au service public, surtout en ces périodes de fragilisation de nos existences. Tout en menant une politique de rigueur budgétaire qui suppose des arbitrages, je m'attacherai à ce que ce service soit maintenu. Cela nécessite des efforts supplémentaires pour les agents de notre commune que je tiens à remercier chaleureusement pour leur dévouement et leur conscience du service public. Fidèlement Longipontaine. Delphine Antonetti Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 actualités Retour en images 1 • 19 septembre Pour la seconde année consécutive, notre ville a accueilli un concert du festival Au Sud du Nord. L’occasion d’entendre l’excellent duo formé par Monica Acevedo (chant, violon) et LaurentHestin(guitare),unerencontre dusudetdunord:quandl’Espagnedes AsturiessemélangeautitiParisienpour une soirée jazzy très réussie. 2 • 25 septembre En amont du concert donné à la basi- lique,quatreclarinettistesdel’orchestre delapoliceontprésentéauxclassesde CPetCE1del’écoledeLormoyunconte musical, « le Petit Soldat de Plomb », pour faire découvrir aux enfants les différents types de clarinette. 3 • 28 septembre Pourdébuterlasaisond’orgue,lamuni- cipalité a invité les 60 musiciens pro- fessionnels de l’orchestre d’harmonie delamusiquedelaPoliceNationaleàla basiliquepourunconcertexceptionnel . 4 • 5 octobre Le duo formé des guitaristes Benoît Muchico et Christophe Duverger ont interprétédesœuvresdemusiqueclas- siqueetsud-américaine.Auprogramme: sonates de Scarlatti, Souvenirs de RussiedeFernandoSor,tangosuitede AstorPiazzolla.Unrécitaltrèsapprécié par le public. 5 • 6 octobre Accompagnée par l’orchestre Musica Sconosciutta dirigé par Stéphane Catalano, Floria Rosimiro, soprano, a interprété avec brio des grands airs « bel canto » de compositeurs italiens commeBellini,Rossini,Verdiouencore Puccini. Une soirée comme à l’opéra. 6 • 12 Octobre LeconteurPhilippeImbertnousatrans- porté au Moyen-âge, Renart le goupil, le plus rusé et malin de tous, et son malheureuxcompèreYsengrinleloup nousentraînentd’aventureenaventure pour notre plus grand bonheur. 1 • Festival Au Sud du Nord. 2 • Concert pédagogique 7 • 17 octobre LeclubdesVillarceauxainvitéleConseil municipaldesenfantsàuneséancede cinémaunpeuspéciale.Mêlantimages desynthèseetimagesd'archive,lefilm "Paris Story" propose un grand spec- taclemultimédiapourvoyageràtravers les 2 000 ans d’histoire de Paris. Une sortie intergénérationnelle appréciée de tous. 8 • 19 octobre Pourcesecondconcertd’orguedelasai- son,lamunicipalitéachoisil’ensemble baroqueDolceFortunapourunconcert originalautourd’undesplusprestigieux organistes de cette période, Girolamo Frescobaldi. Les spectateurs ont pu savourercettemusiquetroprarement présentéeetdécouvrirlestrèsgrandes flûtes de l’ensemble. 9 • du 20 au 28 octobre Le Rudi Llata Circus, le cirque « pas comme les autres », a planté son cha- piteauderrièrelabasilique.Clownerie, jonglerie, acrobatie, magie, danses et chansons, un spectacle complet et de qualité apprécié par les petits et les grands aussi.
  5. 5. 5 actualités 3 • Concert de la Police Nationale. 5 • Récital Bel Canto 4 • Duo de guitares. 7 • Sortie intergénérationnelle. 6 • Le conteur Philippe Imbert. 8 • Ensemble Dolce Fortuna. 9 • Les clowns du Rudi Llata Circus.
  6. 6. 6 actualités Centre ville : la réhabilitation commence L'entrée dans le Val d'Orge a ouvert le financement de la place des Combattants. Avec le début du chantier sur la rue de Lormoy, c'est la rénovation du centre ville qui démarre. Cette première tranche qui devrait du- rersixmoisestfinancéeengrande partie par l'intercommunalité. C'est parti pour près de six mois de chantier:débutjanvier,aprèslesfêtes, les engins vont entrer en action dans la rue de Lormoy, pour une première tranche de travaux en 2013, depuis la place des Combattants jusqu'au par- kingdeLormoy.Au-delàdelarue,c'est tout le centre ville qui fait peau neuve, puisque la place des Combattants va également être réaménagée. Un pro- jet mené en concertation avec les élus et les habitants au travers d'une com- missioncommunetravaux/culturevie associative élargie à des associations longipontaines*. Mettre en valeur le patrimoine Sécuriser le cheminement des piétons en créant un trottoir d'1,40 mètres de large;fluidifierlacirculationsansatti- rerdetraficsupplémentaire;repenser le stationnement ; et mettre en valeur le patrimoine local en insistant sur le caractèrevillageoisdelacommuneeten tenantcomptedelaviequotidiennedes habitants:telssontlesquatreobjectifs decetterequalificationducentreville. L'ensembledelachausséeseraentière- mentrefaiteavecàcertainsendroitsdes changementsdematériauxpourinciter lesautomobilistesàralentir. Lestationnementseradiminuéentrela place et l'école de Lormoy, et placé en chicanes. Objectifs : réduire la vitesse, fluidifier le trafic, tout en favorisant l'accès des habitants à leur parking privé. Six places de stationnement seront créées dans la cours de l'Ecole MunicipaledeMusique. L'eau des sources valorisée L'ensembledelaplacedesCombattants va également être rénové. Du côté des commerces,letrottoirseraagrandipour créer des terrasses. Des places de sta- tionnementenzonebleueserontsituées justedevantlaboulangerieetlecafé. Sur la place elle-même, le stationne- ment sera limité à six places en zone bleuepourdégagerlesperspectivessur la basilique et sur la mairie. L'eau des sources sera valorisée sous forme de jetsetunpointd'eaupotableestprévu. Pour compenser les pertes de place de stationnement et permettre aux rive- rains qui ne disposent pas de garage desegarer,leparkingdelamairiesera accessible encontournantlabasilique. Unparkingestàl'étudeaucroisement de la rue du Champ de Bataille et du chemindederrièrelesmurs. « L'entrée dans le Val d'Orge nous a ouvert les financements pour réaliser la place », insiste Delphine Antonetti. La Communauté de Communes Cœur du Hurepoix (CCCH) a budgété 1,1 mil- lion d'euros pour la réfection de la rue de Lormoy jusqu'au parking de l'école. Ce budget sera entièrement transféré à l'Agglomération du Val d'Orge le 1er janvier2013.Quantaux650000euros de travaux sur la place, ils sont pris en charge à 100 % par le Val d'Orge. La requalificationducentrevillenepèsera qu'à hauteur de 373 000 euros sur le budgetdelacommune. *Sont représentées : la Société Historique, l'association paroissiale, NotreDamedeLongpont(propriétaire duterrainderrièrelabasilique),Vivreà LongpontCentre,l'AVEL,l'Archiconfré- rieNotreDamedeBonneGarde. 15 décembre : réunion publique sur le plan de déviation La requalification du centre ville va générer des nuisances importantes. À l'heureoùceVALestpartiàl'impression, le plan de déviation n'était pas encore arrêté. Ce plan fera l'objet d'une large information : courrier dans toutes les boîtes aux lettres, réunion publique le 15 décembre à 10h30 à la mairie, réu- nionspécifiqueàl'attentiondesparents d'élèves. Réunion publique sur le projet de réhabilitation de la rue de Lormoy le 11 février dernier.
  7. 7. 7 actualités City stade : un espace de jeux pour tous Le City Stade des Échassons était un engagement de campagne de l'équipe municipale. Le 13 octobre dernier, Delphine Antonetti a inauguré le City Stade du bois des Échassons qui rem- place le terrain de basket occupé depuis 2003 par l'Accueil de Loi- sirs Maternel. L'éclaircie aura été de courte durée, mais suffisante pour permettre l'inau- guration du City Stade. Le 13 octobre dernier,DelphineAntonettia“coupéle ruban”decetéquipementsportifinstallé dans le bois des Échassons au début de l'été. Une inauguration précédée d'une animation du club de handball deSaint-Michel-sur-Orge,danslasalle desÉchassons,trombesd'eauobligent. L'entraîneur Thomas, Clémentine et Pauline,joueusesenNationale3,ontfait partagerleurpassionàunevingtainede jeunesLongipontains.Rendez-vousest prisauxbeauxjourspourd'autresani- mationsludiquesetsportiveslesamedi. Plutôt qu'un long discours, Delphine Antonetti s'est adressée aux enfants etàleursparentssousformed'unquizz auquelontparticipélesplusjeunes,avec deslotsoffertsparunecélèbremarque de sport. « C’est en 2003 que la précé- dente municipalité a utilisé le terrain debasketauxjeunesduquartierpoury implanterl'AccueildeLoisirsMaternel, a-t-ellerappelé.Leurredonnerunespace pourjouerétaitunengagementdecam- pagnedenotreéquipeen2008.»Toute ladifficultéconsisteàchoisirunéquipe- mentquiconvienneàdesjeunesdontles préoccupationschangentrapidement. A peine a-t-on le temps de se fixer sur undispositifquelesjeunessontpartis versdenouveauxhorizons. Le choix du lieu ne doit bien sûr rien auhasard:«L'ancienterraindebasket étaittrèsprochedeshabitations,indique DelphineAntonetti.Lescrisetlesbruits de ballons gênaient beaucoup les rive- rains. Ici, c’est au beau milieu du petit bois,vouspouvezjouersansgênerper- sonne.Ainsitoutlemondeestcontent». D'autantquel'endroitchoisidanslebois s'apparentait davantage à une taupi- nièrequ'àunterraindefootball. Les petits, les grands enfants, les ado- lescents, les parents…, « tous ceux qui le souhaitent sont les bienvenus pourvuqu’ilsneledégradentpas,insiste Delphine Antonetti. Nous constatons avec une très grande satisfaction que toutes les générations s’en empa- rent. J’ai même ouï dire que des papas venaientypratiquerlefootball». Quant au coût – 60 000 euros –, les enfants, qui répondent au quizz, esti- ment qu'il représente le prix de… la voiture de Pascaline, la responsable jeunesse de la mairie, bien connue des jeunes puisqu'elle travaille depuis longtemps au périscolaire. Pascaline aurait certainement souhaité pouvoir s'acheteruneautomobiledecemontant etlamunicipalitédépenserleprixdela voituredePascaline… Aujourd'huileCityStadefaitpartiedu quotidiendesriverainsdesÉchassons.« Progressivement,nouscomptonsconti- nuer à équiper les quartiers d'installa- tions à destination des enfants et des jeunes»,assureDelphineAntonetti.
  8. 8. 8 associationsactualités Un columbarium dans le cimetière Plus de la moitié des Français souhaitent être incinérés. Vingt emplacements pour les urnes funéraires et un jardin du souvenir : le cimetière de Long- pont-sur-Orge est désormais doté d'un columbarium. Au moment où l'incinération progresse dans notre pays comme dans le reste de l'Europe. Depuislafinoctobre,uncolumbarium estinstallédanslebasducimetièrede Longpont-sur-Orge.Ilcomprendvingt emplacementspourdesurnesfunéraires: dixcavurnes(dépôtdel'urnesousterre), dix cases hors sol et un jardin du sou- venir dans lequel les cendres peuvent êtredispersées. «Eninvestissantdanscecolumbarium, nous avons souhaité répondre à une demandepressantedesLongipontains, indique Delphine Antonetti. En effet, il est important que les proches des défunts incinérés puissent disposer d'unendroitoùdéposerlescendresou tout simplement se recueillir. » Et ce, d'autantplusquelaloidu19décembre 2008 interdit de conserver une urne funéraireàsondomicile. Marginale en 1980 avec moins de 1 % des obsèques, la crémation se généra- lise en France avec un taux moyen de 32 % qui peut atteindre 50 % dans les villes. Selon une enquête IFOP, plus de la moitié des Français souhaitent être incinérés. Le phénomène est d'ailleurs européen:laSuisse,laGrande-Bretagne ou le Danemark dépassent les 70 %. Et, dans des villes comme Londres ou Copenhaguequiprésententdestauxde crémationrespectifsde90et95%,l'in- humationestdevenueexceptionnelle. Comment expliquer ce phénomène ? Dans un rapport datant de 2009, le CREDOC (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) indique que la baisse des pra- tiques chrétiennes "joue un rôle dans labaissedel'inhumationauprofitdela crémation. Ce choix est beaucoup plus fréquent chez les non-croyants et les non-pratiquants". Les religions juive et musulmane sont les deux seules à interdireformellementl'incinération. L'exoderuraletladispersiondesfamilles expliquent également la progression de la crémation, de même que l'aspect économique:l'incinérationcoûtemoins cherquel'inhumation. Pourautant,noteleCREDOC: «laritua- lisationnedisparaîtpas,elleprenddes formes nouvelles, avec des attentes fortes sur les services proposés (lieu accueillant, présentation du défunt, musiques et textes appropriés...) et une profonde recherche de sens dans le choix des produits, par exemple le respectdel'environnement». Peut-on disperser les cendres dans la nature ? Ladispersionenpleinenatureestauto- risée mais encadrée par la loi. Elle est ainsi interdite sur les voies publiques. À noter que les fleuves et les cours d'eausontconsidéréscommedesvoies publiques.Sivouschoisissezdedisper- ser les cendres en pleine nature, vous devrezeninformervotremairie.
  9. 9. 9 associationsactualités 26e AFM-Téléthon : les 7, 8 et 9 décembre Un week-end pour « Osez vaincre ». 30 millions de personnes sont touchées par les myopathies en Europe dont 3 millions en France, soit 4,7 % de la population de notre pays. L’Associationfrançaisecontrelesmyo- pathies (AFM) a pour but de trouver une solution thérapeutique aux mala- diesneuromusculairesparlebiaisdela recherche et d'améliorer le quotidien des malades en favorisant un meilleur accèsauxsoins. Lamunicipalité,leConseilmunicipaldes enfants,l’écolemunicipaledemusique, les écoles et les Accueils de Loisirs de notre ville, ainsi que huit associations longipontaines s’associent pour agir ensemblelorsduprochaintéléthon. Vendredi 7 décembre •De14h30à15h30lesélèvesdel’école élémentaire de Lormoy relèveront un défi en courant « Les 1 000 Kms de Longpont » dans le parc de Lormoy. •De 16h à 17h15 les élèves de l’école élémentairedesÉchassonsvendrontles cartesdevœuxqu’ilsauronteux-mêmes réaliséespourcetteoccasion. •À 20h30 à la salle des Échassons, les associationsLaRitournelleetlaBandeà Puceproposerontun spectacledechant etdedanseinédit;participationlibre. Samedi 8 décembre •À 14h30, salle du Conseil, les classes deSéverinePetit,professeurdeviolon, etKayokoYokote,professeurdeviolon- celleetdevioledel’écolemunicipalede musiquedonnerontunconcertintitulé «Après-midiconteetcordes»–parti- cipationlibre. • À 20h30, salle des Échassons les troupes rassemblées par la FNCTA (FédérationNationaledesCompagnies de Théâtre et d'Animation) venues de toutel’Essonneproposerontunesoirée «Cabaret-Théâtre»;entrée10€,5€pour lesmoinsde12ans. Dimanche 9 décembre • À 10h30 venez rejoindre la Zumba GéanteproposéeparleLOSetLongpont Demain au gymnase des Garences ; entrée 3€ avec une boisson comprise et vente de crêpes sur place avec le soutien du magasin Intermarché de Longpont.Danslehall,nemanquezpas lavented’objetsfabriquésparl’accueil deloisirsmaternel,lesassociationsLin, Croix en soie, l'Art et Création et les mini ateliers (point de croix, origami, scoubidou…) proposés par le Conseil municipaldesenfants. •À15hnousvousdonnonsrendez-vous à salle des Échassons pour un « Après- mididansant»organiséparl’association LongpontDemainaveclaparticipation del’associationVieLibre;entréeàpar- tir de 8€ par personne avec un goûter offert.
  10. 10. 10 associationsactualités Ferme des Prés neufs : la 2e AMAP de Longpont entre en action La municipalité a acheté des terres agricoles pour compléter et assurer la cohérence de l'exploitation. Sur près de sept hectares, Erwan Humbert, le 2e maraîcher en AMAP de Longpont-sur-Orge a commencé à distribuer ses légumes bio. Une façon de péren- niser cette agriculture différente sur la commune. Et de deux ! Le 3 octobre, une semaine avant de fêter ses 40 ans, Erwan Humbertacommencésesdistributions delégumesbiosursonexploitationdes Présneufs,aunorddelacommune: 60partsderécoltetouteslessemaines. Après Éric Châtelet, à Guiperreux, il devient le deuxième maraîcher à tra- vailler en AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) àLongpont-sur-Orge. Lerésultatdutravailconstantetpatient desPaniersdeLongpont,quiregroupe les familles s'engageant chaque année àacheterunpanierouundemi-panier de légumes par semaine. L'association a accompagné pas à pas l'installation d'Erwan Humbert. « Cette deuxième exploitationrépondàunefortedemande deshabitants,soulignePhilippeBignet, sonprésident.Ellepermetaussid'assu- rer la pérennité d'une culture maraî- chère bio sur Longpont-sur-Orge, et d'un système de distribution différent des circuits traditionnels. » De fait, si chaque producteur est indépendant, ÉricChâteletetErwanHumbert,quise sont connus en formation agricole, ne manquentpasdes'épauler,d'échanger dumatériel,des'entraider. Le résultat aussi de la volonté de la municipalité d'implanter ce nouveau moded'agriculturepaysannesurlacom- mune avec un double objectif rappelé parFrédéricManceau,adjointaumaire délégué au développement durable : « Rapprocher les lieux de production deceuxdeconsommationetmaintenir des“zonesvertes”danslacommune». Témoindecettevolonté,lamunicipalité afacilitél'installationd'ErwanHumbert, en achetant des terres agricoles pour compléter celles cédées par l'ancien exploitantDanielNoé,toutenassurant l'accèsetlacohérencedel'exploitation. Elleluiloueunlogementcommunalpour lui permettre de vivre avec sa femme et ses deux enfants près de sa ferme. Sans compter le soutien administratif pour des démarches souvent compli- quées. « Je suis passé de commission en commission, se souvient Erwan Humbert.Heureusementquelamairie afaitpreuvedebonnevolonté,sinonj'y seraiencore.Leproblème,c'estqueles légumes,eux,n'attendentpas.» Lerésultatenfinetsurtoutdelavolonté de fer et des douze heures de travail quotidiend'ErwanHumbert.Cetancien journalisteinformatiquen'apasménagé ses efforts, lui qui aime travailler au grandairetfairepousserdeslégumes. Iladéfrichélaparcelle, abattantnotam- mentdesarbres,faitréaliserunforage pour l'irrigation, construit un hangar, tout cela en un temps record. Il a été aidé par les membres de l'AMAP, des amisetDanielNoé,maraîcher,quiafaci- lité son installation dans le cadre d'un rapportdetransmissionprécieuxpour Erwan.Lerésultatestlà:«Jesuisplutôt satisfait de la quantité et de la qualité deslégumes,seréjouit-il.D'ailleurs,les premiers échos des “Amapiens” sont bons». Le potimarron en fête Le plus beau, le plus gros, le plus petit, le plus rigolo…, le 26 octobre dernier, l'association Les Paniers de Longpont remettaitlesprixduconcoursdepoti- marrons lancé en juin dernier. Parmi les membres du jury : Éric Châtelet et Erwan Humbert, les deux maraîchers des AMAP(Associationpourlemaintien d'une agriculture paysanne) ainsi que MartineThompson,adjointeaumaire, déléguéeauxassociations. La salle des Échassons était pleine, remplie notamment d'enfants. Au programme outre la remise des prix : des contes et la dégustation de mets réalisés avec des légumes. Une fois de plus,l'associationdémontrequel'AMAP, au-delà d'une nouvelle relation entre producteuretconsommateur,instaure unliensocialetlocaltrèsfort.
  11. 11. 11 associationsactualités Exercices d'évacuation dans les écoles c’était«tropbon »!Merciaucuisinier et à son équipe. Tout savoir sur les gaz de schiste Le 6 décembre à 20h 30, salle du Conseil, la municipalité organise une réunion d'information sur l'exploita- tiondesgazdeschisteparfracturation hydraulique.Uneréunionaniméepar FranckChauveau,spécialistedesques- tionsénergétiques.LefilmGaslandsera projeté à cette occasion. Grange aux Dîmes : un incendie criminel Lapolicescientifiquearendusonver- dict:l'incendie,quiaravagélaGrange auxDîmesdanslanuitdu14au15sep- tembre2012,étaitd'originecriminelle. Eneffet,lefeuaprisdanslatoiture,àun endroitnonéquipéd'électricité.Pour autant,leprocureurdelaRépubliquea décidédeclasserledossiersanssuite, estimant que les indices étaient trop maigrespourpouvoirespérerretrouver un ou des coupables. L'architecte des monuments histo- riquesaétéconsulté.Ilpréconiseune couverturepartielledelagrangeavec un échafaudage et des tôles, le reste étantcouvertd'unebâchelàoùlastruc- ture peut en supporter le poids. Les négociations avec les assurances ont débuté pour déterminer le mon- tantdel'indemnisation.Cettedernière devrait porter sur la mise en sécurité et la prise en compte d'une réfection au regard de la valeur estimée pour assurerunecouvertureàl'identiquede ce qui existait. Ce qui, sans payer une couverture neuve, devrait contribuer àlaremiseenétat.Lamunicipalitéva commenceràrechercherdessourcesde subventionspossiblespourréhabiliter la Grange aux Dîmes. La police municipale a organisé trois exercices d’évacuation dans les can- tines des trois écoles maternelles de la ville en octobre dernier. Réalisés en présence d’un sapeur pompier de lacasernedeMontlhéry,cesexercices ontpourbutd'entraînerlesélèvesetle personnel à la conduite à tenir en cas d’incendie:apprendreàreconnaîtrele signalsonore,savoirréagir,appliquer lesconsignesetvérifierl’étatdesins- tallations. D’autres exercices seront prochainementréalisésauchâteaude Lormoy,àlamairie,àlamédiathèqueet à l’école municipale de musique. Demandez votre composteur Depuislemoisdejuin,lescomposteurs sontdisponibles.Sivousêtesintéressé, remplissez le formulaire nécessaire à sa demande disponible à l’accueil delamairieousurwww.mairie-long- pont91.fr et déposez le en mairie. La date de retrait de votre composteur vous sera communiquée par l'AVEL (AssociationVigilanceEnvironnement Longpont).Cetteopérationestmenée conjointement par le SIRM (Syndicat Intercommunal de la Région de Montlhéry),lamunicipalitéetL'AVEL. Cérémonie des vœux à la population Madame le maire, son équipe et le Conseil Municipal des Enfants vous présenterontleursvœuxlevendredi11 janvier2013àpartirde20hauGymnase des Garences. Cette soirée festive, sur le thème de la « vallée de l’Orge », marquera l’entrée de notre ville dans l’Agglomération du Val d’Orge. Gastronomie des grandes villes de France Du15au19octobre,c’étaitlasemaine du goût à la cantine, une semaine particulièrement attendue par les enfants. En effet, dans le cadre de la 23e semaine du goût, la restauration scolaireaproposédesmenusspéciaux. Lestraditionsculinairesdecinqvilles françaises étaient à l’honneur : lundi, les enfants ont découvert les späztles (des pâtes alsaciennes !), mardi, ils ont apprécié le saucisson lyonnais en feuilletage, mercredi, les enfants des accueilsdeloisirsontgoûtéàlabouilla- baissemarseillaise,jeudi,lecassoulet de Toulouse a remporté un vif succès etenfinlasemaines’estterminéepar un menu parisien. De l’avis de tous,
  12. 12. 12 “Complice de vie” compte aujourd'hui 45 salariés. « Nous cherchons à apporter de la chaleur humaine. » Le CCAS a signé une convention avec “Complice de vie” pour le portage des repas à domicile. Entretien avec Patricia Hauterre, responsable de la société spé- cialisée dans les services à la personne. VAL:Quandavez-vouscréé“Complice devie”etquelleestsonactivité? PatriciaHauterre:“Complicedevie”est néeenseptembre2012,maisj'avaisdéjà créé une activité de services à la per- sonne en franchise sous le nom HSDE (HauterreServicesDomicileEssonne). Lasociétécompteaujourd'hui45sala- riés qui se répartissent entre les auxi- liairesdevie(aideaulever,aucoucher, à l'habillage…), les aides ménagères (entretien du domicile, courses…) et les personnes qui portent les repas. Nous avons obtenu l'agrément qua- lité auprès du Conseil général et nous sommes certifiés Qualisap, la certifi- cation spécialisée dans les services à la personne. VAL : Sur quelles communes interve- nez-vous? PH:OutreLongpont,nousintervenons à Linas, Montlhéry, Saint-Michel-sur- Orge, Sainte-Geneviève-des-Bois, Villemoisson et nous allons jusqu'à Viry-Châtillon. Au total, nous servons 210 bénéficiaires. À Longpont-sur-Orge, le portage des repas constitue notre activité princi- pale, pour laquelle nous avons signé une convention avec la municipalité (voir encadré). VAL : Quelle est votre approche du travaildeportageàdomicile? PH:Nouscherchonsàétablirdesrela- tionspersonnellesaveclesbénéficiaires et à apporter de la chaleur humaine surtout à ceux qui sont seuls. Ce sont toujourslesdeuxmêmessalariéesqui interviennent chez les Longipontains. Avec le repas, elles apportent du pain fraisachetéàlaboulangerieetrendent des petits services : déballer un colis, sortirlespoubelles,remonterunehor- loge…Sauflesamedioùlatournéeest un peu compliquée, elles prennent le tempsdediscuteraveclespersonneset témoignent leurattention,parexemple, enoffrantunbouquetdefleurslejour de l'anniversaire. Nous avons réalisé une enquête de satisfaction qui a mis en évidence des remarques de Longipontains qui font chaudaucœur,parexemple“Jerevis”, “C'estmonrayondesoleil”,enparlant de l'intervenante. VAL : Quelles sont vos relations avec lamairie? PH : Nous travaillons en étroite col- laboration avec la mairie. Nous nous entendons très bien avec Fatiha Assal etBrigitteChaconduCCAS.Nouscom- muniquons beaucoup avec elles. Par exemple, lorsque nous sentons une baisse de moral chez une personne, nous les alertons. VAL:Quelssontvosprojets? PH:Noussommesentrainderenouve- lernotreagrément.Danscecadre,nous avonsintroduitunenouvelleactivité: l'accompagnement de personnes à mobilité réduite dans des véhicules adaptés pour aller chez le médecin, visiterParis,serendrechezunparent… Une convention avec la mairie En2008,leCCASasignéuneconvention avec“Complicedevie”pourleportage desrepasàdomicile.Cetteconvention permet aux intéressés de bénéficier d'uneaideduCCASenfonctiondutaux d'invalidité et des revenus. Sivoussouhaitezbénéficierduservice deportageàdomicile,contactezBrigitte Chacon à la mairie au 01 64 46 61 19. Contacts “Complice de Vie” 83, avenue Gabriel Péri 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois 01 69 04 24 80 contact@complicedevie.fr www.complicedevie.fr actualitésactualitéssociales
  13. 13. 13 actualitéssociales Le Club des Villarceaux s'expose Leclubestouvertlelundi,mardi et jeudi après-midi et propose diverses activités. Vous pou- vezcontacterauserviceseniors BrigitteChacon:016449 6119 pourtoutrenseignement.Venez lesrencontrerlorsdel’exposi- tion annuelle du club le ven- dredi7décembrede14hà18h30 et le samedi 8 décembre de 9h à 12h. Animation mémoire En vieillissant, les petites paresses intellectuelles aux- quelles on s'adonne volontiers et qui contribuent à endormir notre mémoire deviennent de plus en plus fréquentes. L'âge devient alors "le" prétexte pour expliquer nos "trous de mémoire”. En fait, la mémoire est comme un muscle, il faut la faire travailler pour éviter qu'elle ne s'atrophie. Venez assister à nos ateliers « ani- mation mémoire » le mardi de 9hà10h30alternativementau 40 rue de Lormoy et à la salle polyvalente des Échassons. Renseignements au service seniors 01 64 49 61 19 Une permanence pour l’ac- cès au droit Pour les Longipontains, une per- manencejuridiqueestassuréepar leCentred’InformationsurleDroit desFemmesetdesFamilles(CIDFF 91)le3e jeudidumois.Lesrendez- vous sont à prendre à l’accueil de la mairie au 01 69 01 68 18. Souvenir de voyage au Tyrol Le 14 septembre, un groupe de Longipontains s'envolait pour Munich via le Tyrol. « Après la visite de la capitale de la Bavière, nous sommes arrivés à Lermoos dans un confor- table hôtel typique tyrolien, raconteLiliane.Notrecircuit de découvertenousapermisd'em- prunter différents moyens de locomotion : car, bateau, train à vapeur, téléphérique...Nous avons découvert à toutes nos haltes des tables succulentes. La bonne humeur de tous était au rendez-vous et nous a per- mis de nous connaître entre habitants de Longpont. Nous avonsétéaccompagnésparune guided'unegentillesseetd'une disponibilitéhorspair.Cefutun voyage merveilleux et on rêve du prochain ! ». Ensouvenir,ellenousaramené la recette du Sachertorte : Pour4à6personnes: •175gchocolatnoir, •150gbeurre, •150gsucre, •100gfarine, •6œufs, •1sachetsucrevanillé, •250ggeléed’abricots. – Casser 100g de chocolat et faire fondre. – Ajouter la moitié du sucre, les jaunes et le beurre fondu. – Monter les blancsenneigerajouterleres- tant du sucre et les incorporer délicatement au 1er mélange. –Ajouterpeuàpeulafarine.– Verser dans un moule beurré etfairecuireàfourdouxth4/5, laisserrefroidirpuisdémouler. –Couperlegâteaudanslesens del’épaisseurettartineravecla gelée d’abricots et rassembler les 2 moitiés. – Faire fondre le restant du chocolat et napper le gâteau. Bon appétit ! La navette communale Depuis le mois de mars, le Centre Communal d’Action Sociale a mis en place une navette qui vous permet d’al- ler à Intermarché tous les jeu- dis matins, le dernier mardi matin du mois à Montlhéry et au cimetière de Longpont. Si vous rencontrez des difficul- tés pour vous rendre au Club desVillarceauxouauxcoursde gymdoucetéléphonezau0164 496119,lanavetteviendravous chercher. Vœux aux seniors Madamelemaireprésenterases vœux aux seniors pour la nou- velle année, lors d’un repas de fête avec une animation musi- calele13janvierprochainàmidi au gymnase des Garences. Si voussouhaitezyparticiper,ins- crivez-vous au service seniors auprès de Brigitte Chacon au 01 64 49 61 19 avant le 15 décembre.
  14. 14. 14 actualitésactualitéssociales Un repas convivial Chaque trimestre, le service seniororganiseunrepasconvi- vial. Un moment agréable qui a réuni une soixantaine de convives autour d’un buffet gourmand le 16 octobre der- nier à la salle polyvalente des Échassons. La Police Municipale au club des Villarceaux Pendant la semaine bleue, la police municipale a sensibi- lisé les seniors aux différents risquesdomestiques,àceuxliés à la circulation et leur a don- nerdes«trucs»pouréviterles escroqueries. Les participants ont pu s’exprimer et échanger sur les pratiques et les expé- riences de chacun. De 14h30 à 15h30 Élémentaire de Lormoy : course « Les 1000 Kms de Longpont » dans le parc de Lormoy. De 16h à 17h15 Élémentaire des Échassons : vente de cartes de vœux réalisées par les élèves. À 20h30 salle des Échassons : Spectacle « chant et danse » proposé par les associations la Ritournelle et la Bande à Puce ; participation libre. SAMEDI 8 À 14h30 salle du Conseil : Concert « Après-midi conte et cordes » proposé par l’école de musique municipale; participation libre. À 20h30 salle des Échassons : Soirée « Cabaret-Théâtre » proposée par les troupes du FNCTA ; entrée 10€, 5€ pour les moins de 12 ans DIMANCHE 9 De 10h30 à 12h30 au Gymnase des Garences : Zumba Géante pour tous proposée par le LOS et Longpont Demain; entrée 3€ avec une boisson ; vente de crêpes et boissons sur place. Mini ateliers (point de croix, origami, scoubidou…) proposés par le Conseil Municipal des Enfants ; libre participation Vente d’objets fabriqués par l’accueil de loisirs maternel et les associations Lin, Croix en soie et l’Art et Création. À 15h salle des Échassons : « Après-midi dansant » organisé par l’école de danse Longpont Demain, avec la participa- tion de l’association Vie Libre, Animation assurée par Martine et Dominique Bertine ; entrée à partir de 8€ par personne avec goûter offert. VENDREDI 7 Gym douce pour les seniors Avec l’âge, prendre soin de son corps et de ses muscles, c’est important. Aussi, depuis la rentrée, les cours de gym très douce animés par Nicolas NezondetontreprisauGymnase des Garences de 10 h à 11 h 30. Lesprochainesséancesauront lieu les lundis 3 décembre, 10 décembre et 17 décembre. Le Centre Communal d’Action Sociale participant à cette activité, nous vous proposons 12 séances pour 60 €.
  15. 15. 15 Atelier photo et vidéo pour les jeunes longipontains les 29-30-31 octobre derniers culture actions culturelles de qualité pour tous les Longipontains Deux nouveaux programmes du contrat de développement culturel sont tournés vers les jeunes. Si peu de petites communes arri- vent à le faire, dès 2009, la muni- cipalité a présenté un premier dossier, retenu. Via le dispositif du contrat de développement culturel, le Conseil général accompagne la mise en place et la pérennisation de projets culturels sur notre commune pour une quatrième année. Raconte-moi l’histoire… «Depuis2009,unedynamiques’estins- tauréeauseindelacommuneàtravers lestroisateliersdeconteetd’écriture» indique Fabienne Sablou, responsable de la médiathèque où se réunissent ces ateliers. Ils sont ouverts à tous les adolescentsetadultesdelacommune, afin de développer la culture orale, favoriserlesliensintergénérationnels, valoriserlepatrimoine.Maisvousavez certainementdéjàentenducesappren- tis conteurs lors des heures du conte du mercredi, des balades contées des journéesdupatrimoineoudesveillées contes;vousavezégalementpudécou- vrirletalentdecesapprentisécrivains quiontproduitletextedusonetlumière desMédiévalesdeLongpont-sur-Orge. Cette année sera encore plus riche. La collaboration avec des musiciens de l’École municipale de musique sera renouvelée et une musicienne profes- sionnelle se joindra toute l’année aux ateliers.D’autrepart,pourlapremière fois cette saison, une artiste animait un stage « clown et conte ». Un succès pourcestagecompletquis’estdéroulé finnovembre.Enfin,l’atelierd’écriture prend la nouvelle forme originale d’un atelierd’écriture«olfactif»(voirnotre articledansleVAL100). Les actions de sensibilisation des enfantsaucontesonttoujoursàl’hon- neur. Aux heures des tout-petits ani- mées par le conteur Clément Turin, s’ajouterontcetteannéedesséancesde « Raconte-Tapis » avec leurs person- nages en tissu, grâce à un partenariat aveclesmédiathèquesdeSaint-Michel- sur-Orge et Fleury-Mérogis. Quant à la programmation destinée aux plus grands,uneveilléesupplémentairesera àl’affichecetteannée. …d’un voyage à Longpont Au chapitre des nouveautés de ce contrat culturel, « nous lançons deux programmes en direction des jeunes (préadolescentsetadolescents),indique Alain Lamour, — 1er adjoint au maire déléguéàlacommunication,àlaculture etaupatrimoine —tournésverslesarts visuels,jusqu'àprésentpeudéveloppés dans la commune. Ces actions visent à sensibiliser les jeunes à leur territoire et à son patrimoine en favorisant une réflexion sur leur vie citoyenne, leur implication et leur attachement à leur ville». Leprogramme«Jevismaville»s’adresse auxjeunesdel’EspaceJeunesse(ouvert gratuitementàtouslesLongipontainsde 11à17ans).Ilproposedesministagesde trois jours à chaque période de congés scolairesdedécouvertedelaphotogra- phieetdelavidéo,deuxpratiquesdeplus en plus indissociables. À ces ateliers, s’ajouteront des séances d’initiation à l’informatique(retouche,trucage…),une visite du musée de la photographie de Bièvreetdesstudiosd’enregistrement delachaîneTéléssonne,unedécouverte delaphotoargentiqueetdesondévelop- pementaveclePhotoClubdeLongpont. Vous pourrez découvrir leurs travaux lors d’une exposition photographique ponctuée de courts métrages vidéo fin juinlorsduFestivalduCoquelicot. Le second programme « Carnet de voyage à Longpont » proposera une semainedestageenjuilletavecl’auteure - illustratrice Christine Flament pour les 9-14 ans afin de réaliser un carnet de voyage de notre commune. Après unrepéragephotodanslaville(lebâti, lespaysages,maisaussidesrencontres organisées avec des "personnalités" locales), nos jeunes artistes passeront àl’écritureetàl’illustration(aucrayon de couleur, gouache et aquarelle) d’un livret qui sera édité : un bestseller que vous pourrez vous arracher gratuite- ment dans la meilleure médiathèque devotreville! Renseignements et inscriptions Ateliersconteetécriture: biblongpont@gmail.com AteliersPhotoetvidéo: p.redondin@mairie-longpont91.fr Stagecarnetdevoyage: s.deze@mairie-longpont91.fr
  16. 16. 16 tribuneculture Les prochaines heures du conte •Animéesparlesconteusesdel’Atelier de Longpont-sur-Orge. «DelaneigeàNoël»,le12décembreet « Les corbeaux », le 16 janvier. Lemercredià14h30–Àlamédiathèque – à partir de 4 ans – Entrée libre. •L’Heure du conte des tout-petits AniméeparleconteurClémentTurin. Mercredi 23 janvier à 10h30 – À la médiathèque – public de 2 à 4 ans – Entrée libre. Les veillées pour les plus grands •« Les Gourmands disent… » Les gourmands disent des récits qui craquent et qu'on croque, qui se dégustent par les oreilles : gour- mandises de toutes sortes parfois ... imprévues, impertinentes ou même inquiétantes...Quecaquettelecaque- toire et que ses histoires résonnent dans toute l'Essonne ! Par l’Atelier conte du Caquetoire de Villeconin, dirigé par Philippe Charentin. Vendredi 14 décembre à 20h, salle du Conseil,àpartirde8ans–Entréelibre. •« Les Contes du Cheval » Le conteur percussionniste et son complice multi-instrumentiste nous emportentsurunrythmeeffrénédans descontesetlégendesoùlechevalestroi. Avec Bernard Chèze accompagné par le musicien Arnaud Delannoy. Vendredi18janvierà18h30 –àpartirde 6ans–SalleduConseil–Entréelibre. Résultats de la Fête de la peinture Pas moins de 15 villes essonniennes, dontlanôtre, participaientcetteannée à la fête de la peinture rapide entre débutmaietdébutnovembre.Leprin- cipe est simple : dans chaque ville ou village,débutantsouconfirmés,lespar- ticipantssontaccueillispourcréerdans la journée une peinture sur un sujet libreàproposdeshabitantsetdeslieux. Lesoir,lesœuvressontexposéesetles peintres du jour récompensés par le jury.Voicilesrésultatsdecetteannée: Soirée Musiques Actuelles Comme chaque année, l’école de musique présente son traditionnel spectacle de Noël. À cette occasion, lesélèvesdesclassesdeguitaresvous ont concocté un concert un peu par- ticulier. Décloisonnant les pratiques et les esthétiques, les professeurs Patrice Gangand (guitare classique) etStéphaneBoget(guitareélectrique) proposent un programme allant de musiquestraditionnellesd’Amérique duSud(tango,calypso,thèmesandains) aurockpourfairedécouvrirleurinstru- mentdansdesregistreséclectiques.Un avant goût du festival Longpont-sur- Rock du 23 février prochain dont les élèves du département de musiques actuelles feront l’ouverture. Vendredi 21 décembre à 20h – salle des Échassons – Entrée libre. Les ateliers d’Hélène Deux ateliers de couture pour apprendre à manier l’aiguille et créer tout en s’amusant. Vendredi28décembreà10h30et14h30 –enfantsàpartirde5ans–participa- tion5€.Inscriptionobligatoireauprès de la médiathèque au 01 69 01 41 44. MERCREDI 12 DÉCEMBRE 2012 HEURE DU CONTE À 14H30 À LA MÉDIATHÈQUE Médiathèque Municipale – Chemin de derrière les murs – 91310 Longpont-sur-Orge Tél. : 01 69 01 41 44 – biblongpont@gmail.com avec les conteuses de l’atelier contes catégorie / âge Prénom nom enfants Picasso–jusqu'à3ans Jules Vannier Matisse–4-5ans Agathe Vannier VanGogh–6-7ans Manon Mounier, Camille Dézé Léger–8-9ans Ilona Mounier, Clara Dézé Delacroix – 10-11 ans Tom Lamour, Léandre Le Galludec Degas – 12-14 ans Cléa Partage adultes Braque – abstrait Fernand Silva, Stéphane Thiebault Toulouse Lautrec amateurs débutants Catherine Elgoyhen, Jean Kabiche, Sébastien Dézé Cézanne amateurs confirmés René Marsauche, Michel Leseine, Lydwine Le Galludec- Roisin, Georges Karnay, Jean Frainay Michel-Ange catégorie d'honneur Didier Watrin, Michel Socquet,Évelyne Villaume, Dominique Théron, Jacques Lecoud, Luciano Paraoni, Marcel Guichard, Annie Brodzki, Charlette De Lossy Prix coup de cœur enfant Clara Dézé Prix coup de cœur adulte Dominique Théron
  17. 17. 17 délibérations La sécurité à longpont-sur-orge dossier
  18. 18. 18 Le droit de vivre tranquille dossier Même si le maire dispose de pouvoirs importants, la sécurité des biens et des personnes relève de la police nationale. Ce qui n'empêche pas cette dernière de travailler en étroite collaboration avec la police municipale. insécurité,souligneDelphineAntonetti. Mais l'incivilité génère des tensions et une légitime exaspération des rive- rainsquel'onnepeutpastolérer.C'est pourquoi nous avons décidé de modi- fier les horaires de la police munici- pale pour qu'elle effectue des rondes certains soirs jusqu'à 23 heures. » Le maireetlesélussontégalementinter- venus auprès de parents de mineurs surpris en train de dégrader des bâti- mentsoudecommettredesincivilités. Pour autant, le maire dispose-t-il de moyens pour lutter contre ces phéno- mènes ? Oui, si l'on en croit le CGCT (Code général des collectivités terri- toriales) qui stipule que « le maire est l’autoritécompétentepourprendreet fairerespecterlesmesuresnécessaires au maintien de l’ordre, de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publicssurleterritoiredelacommune». Le 29 septembre 2012, Delphine Antonetti a convié les habitants du quartier des Échassons à un goûter improvisé dans le petit bois. Objectif : montrer que cet espace reste un lieu public ouvert à tous, au moment où les nuisances se multiplient (circula- tiondemotos,consommationd'alcool, regroupementsbruyantsdejeunes…). Une quarantaine de riverains ont répondu à l'appel. Les élus ont égale- ment fait circuler une pétition parmi les habitants. Il s'agit d'appuyer leur demande auprès de la police natio- nale, pour qu'elle effectue des rondes supplémentaires, afin de mettre un terme à la circulation de véhicules à grandevitesse,enparticulierdesmotos. Les horaires de la police muni- cipale modifiés « Il ne faut pas confondre incivilité et Pour ce faire, le maire s'appuie sur la policemunicipalequidisposedesmêmes pouvoirs que sa consœur nationale en dehors des enquêtes, des auditions et du maintien de l'ordre. Par ailleurs, les policiers municipaux de Longpont n'étantpaséquipésd'armeslétales,ne peuventpaseffectuercertainesinter- ventions pour des raisons de sécurité. Mutualiser les effectifs « La sécurité est un bien commun qui pour beaucoup est une affaire de pré- La circonscription d'Arpajon Longpont-sur-Orgeestensecteurpolice etdépendducommissariatd'Arpajon. Auseindeladirectiondépartementale delasécuritépublique(DDSP),ceder- nierfaitpartiedudistrictdePalaiseau. Outre Longpont-sur-Orge, sa circons- criptioncouvreseptautrescommunes: Arpajon, Saint-Germain-lès-Arpajon, LaNorville,Leuville,Brétigny-sur-Orge, LinasetMontlhéry,soitunepopulation d'environ70000habitants.Lecommis- sariat compte une centaine de fonc- tionnaires tous grades confondus. Un postedepoliceestouvertàBrétignyde 8h 30 à 18h 30, un autre à Montlhéry ouvertleslundis,mercredisetvendre- dis après-midi. Coordonnées : 10,rueduDocteurLouisBabinàArpajon Tél : 01 69 26 19 70 Numérod’urgence:17,seulnumérooù tous les appels sont enregistrés.
  19. 19. 19 vention, souligne Frédéric Manceau, adjointaumaire,enchargedelapolice municipale. Prévenir un risque c'est d'abord l'anticiper et chaque citoyen peut y contribuer, même si la sécurité desbiensetdespersonnesestundroit régalien de l'État et relève donc de la police nationale, avec laquelle nous sommes en contact. Nous rencon- trons régulièrement les responsables du commissariat d'Arpajon, pour leur faire part des difficultés rencontrées surlacommune.Celapermetd'orienter les enquêtes, comme celle du trafic de droguedansleboisdesÉchassons(voir encadrépage20)oud'ajusterlesrondes enfonctiondesproblèmesdumoment.» La police municipale travaille égale- ment avec la police nationale, pour effectuer des contrôles en commun, parexempledesécuritéroutière.«Nous essayons de mutualiser les effectifs pouraugmenternotreimpact,indique Jennifer Lattay, commissaire d'Arpa- jon. Nous entretenons d'excellentes relations avec la police municipale de Longpont. Chacun connaît bien son rôle. » La collaboration s'exerce ainsi pleinementpourlesopérations“tran- quillité vacances”, puisque la police municipale assure des rondes autour des habitations dont les occupants ont signalé leur départ (voir encadré). Certaines tâches sont désormais entièrementconfiéesàlapolicemuni- cipale. C'est le cas de la verbalisation du stationnement illicite et de la mise en fourrière des véhicules. Quant à la sécurité routière, la police municipale est bien sûr compétente pour dresser des PV en cas d'infractions au code de la route, de même que le maire et ses adjoints, tous officiers de police judi- ciaire sur le territoire de la commune. Atteinte à l'environnement et police de l'urbanisme « Avec les stationnements illicites, l'essentieldenotretravailàLongpont- sur-Orgeportesurlesatteintesàl'envi- ronnement et les infractions au code de l'urbanisme », explique Dominique Join, chef de la police municipale. Avec Pino Leotta et Céline Lenud, ses collègues, ils sont ainsi conduits à fouiller chaque dépôt sauvage pour chercher des indices (une carte de visite, une facture…) permettant de remonter à l'auteur de l'infraction. Quant à la police de l'urbanisme, les trois policiers municipaux dressent systématiquementlesprocèsverbaux à toute infraction, notamment en cas deconstructionsillégales.Avecl'appui delapolicenationaleetenprésencede DelphineAntonetti,différentesactions ont été menées dans ce domaine, en particulier le débranchement d'une alimentation électrique sauvage à Guiperreux et l'arrêt d'un chantier d'une construction illégale chemin des Villarceaux. De nombreuses pro- céduressontencoursetlamunicipalité estdéterminéeàappliquerlesdécisions de justice, pour autant qu'elle bénéfi- cie du concours de la force publique. C'est un fait, globalement, Longpont- sur-Orge est une commune plutôt calme (voir interview de Jennifer Lattay, page 20). Cela n'empêche pas la municipalité de rester vigilante, notamment sur les actes d'incivi- lité. « Ces problèmes ne sont pas simples à résoudre, conclut Delphine Antonetti. Mais chaque citoyen a le droitdepouvoirvivretranquillement.» Opération tranquillité vacances Chaque habitant de Longpont peut signaler à la police municipale ses dates de vacances. Les agents effec- tuentalorsdesrondessupplémentaires etinopinées.Voicilesrésultatsdecette opérationsurlesdeuxdernièresannées. En 2011 : 99 résidences surveillées, aucun fait constaté. En 2012 : 84 résidences suveillées, un fait constaté.
  20. 20. 20 tribune « Longpont figure parmi les communes les plus tranquilles de la circonscription » dossier Un trafic de stupéfiants démantelé dans le Bois des Échassons Enseptembre,desriverainssignalentà lamunicipalitélaprésenced'unindividu suspect dans le Bois des Échassons et surlechemindesÉchassons.Untrafic destupéfiants s'installe.Lamunicipa- litéinformeimmédiatementlecommis- sariat d'Arpajon qui met en place des contrôles d'identité réguliers et une surveillance, avec des planques, pour prendre l'individu en flagrant délit. Le 23 octobre, il est interpelé et placé en gardeàvuepourventedecocaïne.Ilest originaire de Longjumeau, envoyé par desdealersquicherchentà“décentra- liser” une partie du trafic. Le lendemain, il est remplacé par un comparse. Immédiatement alerté, le commissariat intervient. Le contrôle suffit à décourager le nouveau dealer qui disparaît de la circulation. « L'important, c'est de ne pas laisser s'installer ce genre de trafic, insiste JenniferLattay,commissairedepolice d'Arpajon.C'estpourquoi,lesriverains doivent nous alerter dès qu'ils sus- pectent une activité illicite. Plus nous disposons d'informations, plus notre action est efficace. » Jennifer Lattay. Vivre à Longpont : Quel est le niveau d'insécurité à Longpont-sur-Orge ? Jennifer Lattay : La circonscription d'Arpajon est plutôt calme et, en son sein, Longpont figure parmi les communes les plus tranquilles. La délinquance y est très faible. Mieux, sur les dix premiers mois de l'année, elle diminue. Par rapport à la même périodedel'annéedernière,lenombre defaitsrégresse:40demoins,soitune chute de 16 %. Surtout, alors que nous avons été confrontés à une explosion des cambriolages sur la circonscrip- tion, Longpont non seulement est épargnée par cette explosion, mais les cambriolages y régressent de 7 %. VAL : Quels sont les principaux faits relevéssurlacommune? JL:Ils'agitsurtoutdecambriolages,de dégradationssurvéhiculeetdevolsàla roulotte.Nousn'avonsquasimentaucun fait de vol avec violence. Récemment, un trafic de stupéfiants s'était installé dans le Bois des Échassons, mais nous avonsrégléleproblème(voirencadré). VAL:Faceauxincivilités,lescitoyens regrettent le manque de présence de la police. Qu'en pensez-vous ? JL : Les gens ont l'impression de ne jamaisvoirlapoliceouqu'ellen'arrive pasassezvite.Pourtant,jepuisvousdire que nous effectuons des rondes régu- lières à Longpont, comme sur les sept autrescommunesdelacirconscription. Mais il est vrai que nous devons jouer avecdeseffectifsréduits.Lanuitnous nedisposonsquededeuxéquipagesde trois fonctionnaires chacun : l'un de policesecours,l'autredelaBAC(Brigade anticriminalité).Ilfautdoncprioriser lesactions.C'estlerôledufonctionnaire qui répond au 17. Par exemple, nous intervenons d'abord sur un accident corporel, avant un tapage nocturne. VAL:Quepensez-vousdelavidéo-pro- tectionpourluttercontrel'insécurité? JL : Compte tenu de la nature de l'in- sécurité à Longpont, la vidéo protec- tionreprésenterait un investissement importantpourunretourtrèsfaible.Par exemple, elle n'a aucun effet dissuasif sur les cambriolages qui représentent l'essentieldesfaitsdansvotrecommune. Contrairement aux idées reçues, la vidéo-protectionn'apportepasdesolu- tionmiracle.Pourqu'ellesoitréellement efficace, il faut un opérateur derrière la caméra, non seulement pour don- ner l'alerte en cas de délit, mais égale- ment pour orienter la caméra au bon momentversledélinquant.Sanscomp- ter qu'avec le développement de cette technologie,laplupartdesdélinquants agissent désormais cagoulés ou avec Jennifer Lattay a 34 ans. Sortie de l'école des commissaires en juin 2004, elle a occupé successivement à Lyon les postes d'ajointe au SOPSR (Service de l'ordre public et de la sécurité routière), chef du commissariat des VIIe et VIIIe arrondissements, puis des Ier et IVe arrondissements, avant d'être nommée commissaire de la circonscription d'Arpajon le 1er octobre dernier. une capuche qui masque leur visage.
  21. 21. 21 délibérationsviedequartiertribune Expression des groupes du conseil municipal FRONT DE GAUCHE / P.S. / éCOLO- GISTES : LE MATRAQUAGE FISCAL Le gouvernement FDG/PS/EELV a choisi d’orchestrer un véritable racket fiscal à destination des familles et des retraités. Les entreprises et commerçants sont égalementmisàl’amende. •Barèmedel’impôtgeléen2012. •9millionsdesalariésquifontdesheures supplémentairesperdrontde50à70euros parmoisetverrontleurimpôtaugmenter. • 10 millions de retraités subiront un nouveau prélèvement fiscal (70% des retraitéstouchés). • Augmentation de l'impôt sur le revenu desclassesmoyennes. • Alourdissement important de la fisca- litédesfraisdegarde. •Baisseduquotientfamilial. •Augmentationdestaxessurletabac,la bière,lesassurances… • Augmentation de la redevance audio- visuelle. •MajorationdestauxdeTVA. 15 milliards d’euros prélevés sur les fa- milleset14milliards prélevéssurlesen- treprises.Malgrétouscesprélèvements, ce budget dispendieux n'est même pas crédible:ilmisesuruntauxdecroissance 2013 de 0.8% (l’INSEE prévoit 0.4%). Cet arsenal de mesures frappera 6 fran- çais sur 10, et non « 1 Français sur 10 » commeannoncéparlegouvernement. Comment ne pas faire le parallèle avec les pratiques du Front de Gauche qui dirigeactuellementnotrecommune? Appliquant les méthodes de ses « mo- dèles » nationaux, Mme le Maire a pré- tenduquesonaugmentationde10%des tauxd'impôtslocauxnereprésentaitque « quelques dizaines d'euros ». De même, elle actionne tous les leviers sur les foyers (bases fiscales, tarifs des presta- tions…),maisréduitlesservicesauxLon- gipontains. Malgré cela, le pôle enfance, seul projet attendu, est en panne de financement. Groupe Longpont Démocratie et Patrimoines La Grange aux Dîmes a brûlé. Et après ? Le 13 octobre la majeure partie de la charpentedelaGrangeauxDîmesétait ravagée par un violent incendie. C’est un bâtiment essentiel de notre patri- moine qui est touché et tous les Longi- pontainsamoureuxdeleurpatrimoine se sentent concernés par ce drame. La Grange aux Dîmes, désormais sans protection,estmenacéedanssonexis- tence même après avoir subi le feu puis l’eau des pompiers et maintenant les intempéries. Mme Antonetti nous dit que les assurances feront leur tra- vail. Certes mais cela suffira-t-il pour redonner à la Grange une couverture dignedesonhistoireetsurtoutunave- nir?Surementpas! Rappelons que la commune est pro- priétaire de bâtiment depuis 1991 et quedepuisstrictementrienn’aétéfait pourlerestaurer.Plusde200000€ont été dépensés au fil du temps pour de vagues études sans intention ni suite ou pour l’empêcher de s’effondrer. MalheureusementMme Antonettis’ins- crit toujours dans le même immobi- lisme qui a caractérisé les 2 mandats précédents y compris, hélas, après cet incendie. Pour nous ce sinistre change la donne etimposed’autrespriorités. Au moment où Longpont va intégrer le Val d’Orge et recevoir en cadeau de mariage la réfection de la place des Combattants, nous disons clairement que, si un choix doit être fait, cette réfectionn’estpluslapriorité. La restauration de la Grange aux Dîmes doit devenir la priorité numéro un si nous ne voulons pas perdre – dé- finitivement – ce joyau de notre patri- moine. Mme Antonetti doit peser de toutesoninfluencepourobtenirduVal d’Orge qu’il investisse prioritairement danscetterestauration. Groupe Bien Vivre à Longpont www.initiatives2008.org Non aux gaz de schiste ! Le conseil municipal du 18 octobre a voté une motion contre l'exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique. En effet, nous sommes directement concernés par cette ques- tion depuis que le Canadien Vermillion Exploration a acheté au groupe Total six concessions de mines d’hydrocar- bures liquides et gazeux dont quatre en Essonne sur les sites du Plessis Pâté, d’Itteville, de Vert-le-Petit et de Vert-le-Grand. La fracturation hydrau- lique consiste à injecter un fluide à très hautepressionquifissurelarochepour récupérer les hydrocarbures “piégés” dans un puits ou inaccessibles par les méthodes classiques. Ce fluide est en général de l’eau additionnée de maté- riauxdurs(sableoumicrobillesdecéra- mique) pour empêcher que les petites fissuresneserefermentunefoislapres- sion redescendue. Le liquide contient aussi d’autres additifs (des produits chimiques) pour en régler la viscosité Depuis 15 ans, les schistes non conven- tionnels sont exploités par cette tech- nique en Amérique du Nord. Les consé- quences sur l’environnement sont désastreusesavecnotammentlapollu- tion des nappes phréatiques et des sols pardesproduitschimiques. En France, le gouvernement a claire- ment indiqué qu’il ne reviendrait pas sur l’interdiction de l’exploitation des gazdeschistesetqu’iln’accorderaitpas de nouveau permis. Mais en l'absence de révision du code minier pour inter- direcespratiques,lasituationjuridique reste floue et Vermillon pourrait fort bien profiter du permis d’exploitation d’hydrocarbures conventionnels du groupeTotalpourselancerdanslafrac- turation hydraulique. Le 6 décembre prochain, la municipalité organise une réuniond'informationsurcesujetavec laprojectiondufilmGasland. Goupe Longpont Gauche Unie www.lgp2008.unblog.fr
  22. 22. 22 portraitassociations Le Noël vert de l'AVEL Samedi15décembreaprès-midiàpar- tirde14hdanslehalldugymnasedes GarencesL’AVEL(AssociationVigilance Environnement Longpont-sur-Orge) vousinviteàpartagerunnoëlvert.Des ateliers nature vous seront proposés pourcréerutileenrecyclantdepetits objets à offrir ou encore apprendre à confectionner des boules de graisse pour nourrir les oiseaux de votre jar- dincethiver.Vouspourrezégalement découvrirdeuxexpositionsprêtéespar laconservatoiredesespacesnaturelsde l'Essonne:l'expositionphotographique « De l'eau, de la terre et des hommes : un autre regard sur l'Essonne » etl'exposition«Retouràlaterre»sur le compostage. Pour le goûter, crêpes et chocolat chaud sont prévus. Enfin, des conteuses de l'atelier contes de Longpont animeront une partie de l'après-midi. Participation gratuite. Ateliers jardinage Le club local des Jardiniers de France organiserégulièrementdesrencontres sousformed'ateliers,deconférences, ainsiquedestrocsdeplantesquiper- mettent d'agrémenter son jardin à moindre coût. L’agenda de ces mani- festationsestindiquésurlesiteinter- net départemental de l'association : www.jardiniersdefrance91.com. En janvier,vouspourrezassisteràunate- liersurlarotationdesculturesaupota- ger ainsi que les cultures associées ; dans le courant du 1er trimestre à des ateliers taille d'arbres fruitiers. Pour toutrenseignementcontacterMonique Capdevielle au 06 81 31 47 96. Concert d’orgue de Noël Commechaqueannéeàlami-décembre, l’associationLesAmisdel’Orgueorga- nise un concert sur le thème de Noël, le dimanche 16 décembre à 16h à la Basilique. Ce concert s'inscrit dans le cadredel’annéejubilairedelaBasilique (1913-2013). Michel Poillot, organiste titulaire, interprètera des œuvres de Jehan-Adam Guilain, Michel Corette, Claude Balbastre, Henri Carol et Jean Langlais. Avec la participation de l’ensemble vocal « De Plus en Plus ». Basilique. Libre participation. Le 8 octobre dernier, Martine Thompson, maire adjointe à la vie associative et au sport, conviait les représentantsdesassociationslocales àlatraditionnelleréunionderentrée. Cetterencontrepermet,outrelerenou- vellement de démarches administra- tives,unéchangeentrelamunicipalité etlesassociationssurlesactionsdela nouvelleannéescolaireetunretoursur le forum des associations. Rappelons quenotrevillecompte46associations auxquelles la municipalité a attribué 70 000 € au total en 2012. Résultats des élections des associations de parents d’élèves Lesélectionsdesparentsd’élèvesont eu lieu le vendredi 12 octobre après- midi dans les trois groupes scolaires longipontains. Les résultats sont les suivants : RÉSULTATS DES Élections des représentants des parents d'élèves ÉCOLE FCPE UNAAPE / AAPEL voix % sièges voix % sièges MaternelleJeanFerrat 24 34,78 1 45 65,22 2 MaternelleLormoy 24 42,1 1 33 57,9 2 ÉlémentaireLormoy 24 27 2 65 73 6 MaternelleÉchassons 52 76,4 3 16 23,6 1 Élémentaire Échassons 64 62,13 6 39 37,87 3 TOTAL 188 13 198 14 Réunion de rentrée des associations
  23. 23. 23 portraitlepointsur… LE PAVE Élaboration du Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des amé- nagements des Espaces publics. La loi du 11 février 2005 « pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » réaf- firme le principe d'accessibilité pour tous, quel que soit le handi- cap. Un de ces dispositifs est le Plan de mise en Accessibilité de la Voirie et des aménagements des Espacespublics(PAVE),unoutilde programmation pour rendre pos- sibles les déplacements de tous. QU'EST-CE QU’UN PAVE ? C'estundocumentderéférenceprésen- tant un état des lieux de l'accessibilité de la commune et des propositions de travauxd'amélioration.Ildoitêtremisen œuvreprogressivement,dèslorsquedes travauxsontprévussurlavoirie. QUI EST CONCERNÉ ? L'accessibilité concerne tout le monde. C'estpourquoidesmesuresparticulières s’imposentpourlespersonnessouffrant d'un handicap (moteur, visuel, auditif, mental). Néanmoins, les personnes handicapées ne sont pas les seules concernées. Le nombre croissant de personnes âgées représente un enjeu essentiel. Améliorer l'accessibilité de la commune et de ses services, c'est leur permettredeconserverleurautonomie et favoriser leur maintien à domicile. Enfin,tousceuxquiéprouventdesgênes dansleursdéplacementssontconcernés: femmesenceintes,personnesaccompa- gnéesd’enfantsavecousanspoussette, personnes ayant des difficultés à com- muniquer,gênéesparleurtailleouleur poids, qui se fatiguent rapidement ou avecdesproblèmescardio-respiratoires, et bien sûr tous ceux temporairement handicapés(jambecassée,etc.). QUIÉTABLITLEPAVEÀLONGPONT? Pour réaliser ce document, la Communauté de Communes du Cœur duHurepoixadésignéunbureaud’étude spécialisé dans ce domaine, la société Nerios. Cette dernière effectuera un diagnosticdel’étatactueldelavoirieet établiradespropositionssurlesmodifi- cationsàapporter.Desoncôté,lamuni- cipalitéconfieleprojetàlaCommission communale d’accessibilité composée d’élus de la majorité et de l’opposition, d’une personne handicapée habitant Longpont, ainsi que de représentants delapolicemunicipale,desservicestech- niquesmunicipauxetdelaCommunauté d’Agglomération du Val d’Orge, celle-ci reprenantlagestiondelavoiriedenotre villeau1er janvier2013. QUELLES SONT LES ÉTAPES DE LA MISE EN PLACE DU PAVE ? Réuniepourlapremièrefoisle23octobre dernier,lacommissionadéfiniunpéri- mètreprioritaire,listantlesvoiesprinci- palesd’accèsauxdifférentslieuxpublics, ainsiqu’auxcommercesetservicesàla personne.Dunordausud:rueduPerray entreleClosdelaGrangeetlaCensive; allée du Château depuis le Clos de la Grange jusqu'à la rue Chermette ; rue Chermette;alléeGounod,etlapetiteallée piétonneentreGounodetl'école;chemin desÉchassons;ruedelaSource,jusqu'à l'AMAP;ruedeLongpont;voiesdesPrés Neufsetdesosiers;rueduDrDarier;rue de Paris et rue des Templiers jusqu'au rondpoint;chemindeBironetrueJulien Hebert, et rue de Montlhéry entre ces deuxvoies;chemindesDouvières.Larue deLormoyn'estpasconcernée,puisque déjàpriseencomptedanslestravauxà venir. Ce dispositif vise également les établissementsrecevantdupublic(ERP): les trois groupes scolaires, la salle des Échassons, le gymnase et ses équipe- ments sportifs, la mairie, la basilique, lamédiathèqueetl’écoledemusique,le centretechniquemunicipal. Aveclediagnostictechniquedelasociété Nerios,lesmembresdelacommissionse reverront début décembre. Le rapport définitifseratransmisauConseilgéné- ral qui rendra son avis dans un délai de quatremois.LePAVEseraalorssoumis àl’approbationduconseilmunicipal.
  24. 24. 24 Arnaud Bergeneau : le spécialiste de la coupe en brosse Le salon est également devenu un relais colis. Sa spécialité : la coupe en brosse. Depuis octobre 2011, Arnaud Bergeneau a repris le salon de coiffure des Échassons. PasfaciledesuccéderàFranckPrivat, ceLongipontainbienconnuquitenaitle salondecoiffuredesÉchassonsdepuis denombreusesannées.Pariréussipour ArnaudBergeneauquiaprislesrennes du salon le 1er octobre de l'année der- nière. Son activité tourne rond. Supporter acharné du Paris Saint-Germain « Je cherchais un salon proche de Villiers-sur-Orge pour me rapprocher demafillede11ansquej'élèveengarde alternée, explique Arnaud Bergeneau. L'emplacementm'aséduit,demêmeque le salon qui est très spacieux. Enfin, la clientèle est variée et équilibrée entre les âges. » Il n'en fallait pas plus pour quecesupporteracharnéduParisSaint- Germain franchisse le pas. Isabelle et ClairequitravaillaientavecFranckexer- centtoujoursleurtalent,etOcéane,une apprentie, a rejoint le trio depuis peu. À43ans,ArnaudBergeneauaparcouru unsacréchemin.Ilacommencéàl'âge de 16 ans dans un salon de coiffure de l'avenueMozartdansleXVIe arrondis- sementdeParis.Puis,ilestembauché chez un coiffeur de Meudon pendant septans,avantdedevenircommercial pourunemarquefrançaisedeproduits capillairesànouveaupendantseptans. «Jefonctionneparseptennat»,sourit-il. Un “coup de jeune” prévu pour 2013 «J'aimecoifferetj'adorelecontactavec la clientèle. Pour exercer ce métier, il faut être bavard, mais savoir aussi se taire, car certains clients n'aiment pas parler. » Sa spécialité : la coupe en brosse. Certains clients viennent spé- cialement le voir pour cela. Lesalonestégalementdevenuunrelais colispourles3Suisses,Kiabi,Nespresso portrait ou ventesprivées.com. Un service qui lui a permis de recruter une vingtaine de nouveaux clients. Souriant,ettoujoursenaction,lecoif- feur des Échassons n'est pas à court d'idées.Déjàilpenseàrepeindrelesalon etàenchangerladécoration.“Uncoup de jeune” prévu pour 2013. Coordonnées Arnaud B. Salon de coiffure mixte 6, voie du Mort Ru 91310 Longpont-sur-Orge Tél. : 01 64 49 72 90 Horaires • Mardi, mercredi et vendredi : 9h à 19h • Jeudi : 9h à 20h • Samedi : 9h à 18h
  25. 25. 25 Philippe oculi : Un champion à Longpont Chaque mardi, de 19h à 21h, il fait profiter de son talent et de son expérience les adultes du cours du Longpont Omnisport. Quand on a goûté à la compétition de haut niveau, difficile de s'en passer. En 2011, Philippe Oculi reprend le chemin des tatamis. Avec succès : cette année il est monté sur le podium des cham- pionnats du monde et d'Europe Vétérans. Troisième au championnat du monde vétérans de Miami (États-Unis), 3e au championnatd'EuropeenPologne:pour PhilippeOculi,2012resteracommeun grandcrusportif.Chaquemardi,de19h à21h,ilfaitprofiterdesontalentetde sonexpériencelesadultesducoursdu Longpont Omnisport qu'il anime au gymnase des Garences. Dans la famille Oculi, on pratique le judo depuis longtemps. Philippe a commencé à l’âge de 6 ans et ne s’est jamaisarrêtédepuis.À16ans,lorsqu'il décroche sa ceinture noire, il aurait pu avoir l’impression d’en avoir fini avecsonapprentissage.Aucontraire,il persévèrejusqu’àobtenirson3e Dan.Il prépare actuellement son 4e Dan. Ilaimeaussipartageraveclesautressa passion et son expérience du tatami : diplôméd’État,ilestprofesseurdejudo- jujitsu depuis une quinzaine d’années et assure des cours pour enfants, ado- lescentsetadultes,quecesoitpourune pratiqueludiqueetdeloisiroupourla préparation à la compétition. Philippeestégalementungrandcom- pétiteur.Plusjeune,ilaparticipéàdes compétitions de haut niveau et s’est essayé à d’autres formes de sport de combatcommelesambo,cetartmartial néenUnionSoviétiquedanslesannées 1930, mélangeant principalement le judo et la lutte. À la clé : une 3e place aux championnats de France en 1997 à Grenoble. Puis repos, Philippe raccroche son judogidecompétitionpendantquelques temps.Maislorsqu’onaétécompétiteur de haut niveau, l’envie de se confron- terauxautresrevientinévitablement. portrait En 2011, Philippe décide de s’attaquer à un nouveau challenge : les Masters Vétérans. Attention à ne pas se fier à cetteappellation,cesontdestournois de haut niveau où se retrouvent des sportifsayantévoluéauniveaunational, voireinternational.Uneannéemouve- mentéemaisunenouvellefoisricheen succès:vainqueurduMasterd’Angers 2011,3e dutournoiinternationaldeLille 2012etvainqueurduMasterdeSaint- Aubin-de-Médoc 2012. Conforté par ses résultats, Philippe se décide : direction Opole, en Pologne, pour participer aux championnats d’Europe Vétérans, puis Miami pour leschampionnatsdumonde.D'oùilest revenu couvert de bronze. Coordonnées Longpont Omnisports www.longpontsports.free.fr Présidente : Mme Bourduge 06 87 29 37 13 SectionJudo:MLeloup0698989150 portrait
  26. 26. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 Producteur Horticole 26, rue Maurice Villette - 91310 Longpont-sur-Orge
  27. 27. publicités • Fenêtres et portes (garantie 15 ans) • Volets (garantie 8 ans) • Portails (garantie 20 ans) • Clôtures • Portes de garage • Automatismes • Stores • Plomberie • Chauffage • Contrat d’Entretien • Dépannage • Chaudière • Pompe à Chaleur (garantie 6 ans) • Salle de bain • Couverture • Isolation • Velux • Ardoise, Zinc, Tuile • Nettoyage et entretien • Gouttières zinc, PVC ou cuivre • Gouttières ALU (garantie 10 ans) De père en fils depuis 1947 Plomberie Les fenêtres les plus isolantes d’Europe ! De père en fils depuis 1947 Plomberie De père en fils depuis 1947 Couverture De père en fils depuis 1947 Couverture Magasin : 17 bis Route d’Orléans • Nationale 20. 91310 Montlhéry • Tél. : 01 64 48 01 01 • Fax : 01 64 48 85 74 • allianceserrurerie@live.fr Chez nous, on dépasse les normes… Tél. : 01 64 48 01 01 Horaires d’ouverture : du lundi au samedi, 9h00 à 12h30 - 14h à 19h00 Showroom de 200m2 sur la N20 RCS n° 451839773 RCS n° 510683550 RCS n° 517881728 La Mairie remercie ses partenaires Pour son don de matériel sportif Lors de l'inauguration du City stade Pour son soutien dans l'organisation du 26e AFM-Téléthon Z.A.C. LA CROIX-BLANCHE • SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS

×