Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 95

10 vues

Publié le

Journal VAL 95 – 01-02/2012

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 95

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 95 jan. - fév. 2012 Médiathèque:votedelagratuité p. 12 Dossier : l'action sociale p. 17 Vœux du maire : L'école publique à l'honneur actualité
  2. 2. Informations éTATCIVIL Bienvenue à Noah Le Guennic, né le 31 octobre à Longjumeau Hugo Royer, né le 18 novembre à Antony Sara Portugal, née le 19 novembre à Antony Mickaëlla Frade de Brito Baltazar, née le 25 novembre à Paris 14ème arrondissement Leroy Violet, né le 2 décembre à Longjumeau Lola Barbier, née le 7 décembre à Arpajon Lola Claude, née le 9 décembre à Longjumeau Messon Dorkeld, né le 15 décembre à Longjumeau Félicitations à Frédéric Raymond et Miriam Bahi, le 17 décembre à Longpont-sur-Orge Julien Savy et Anne Cordier, le 31 décembre à Longpont-sur-Orge Ils nous ont quittés Hélène Robeau née Batteux, 94 ans, le 18 août à Arpajon Henri Lafleur, 70 ans, le 3 novembre à Fontenay les Briis Hélène Grossel née Méris, 91 ans, le 9 novembre à Saclas André Achard, 84 ans, le 9 novembre à Massy Gisèle Pavué née Voinot, 82 ans, le 15 novembre à Longpont-sur-Orge Ernest Clement, 90 ans, le 20 novembre à Athis-Mons Colette Voise divorcée Perrin, 81 ans, le 21 novembre à Longjumeau Geneviève Evras née Pellé, 75 ans, le 1 décembre à Longpont-sur-Orge Marcel Bontemps, 85 ans, le 3 décembre à Boissise la Bertrand Albert Bianchini, 88 ans, le 6 décembre à Longpont-sur-Orge René Alvarez, 89 ans, le 12 décembre à Longjumeau Louisette Sallée née Franzetti, 87 ans, le 12 décembre à Longjumeau Dominique Grégoire, 54 ans, le 14 décembre à Longpont-sur-Orge Louis de Maillard, 98 ans, le 19 décembre à Longpont-sur-Orge Petites annonces Jeune femme cherche heures de ménage, repassage, garde d’enfants… 86, rue du Mesnil – 06 42 55 15 78 Femme sérieuse, avec des références, cherche heures de ménage ou de repassage. 60, rue du paradis – 01 69 80 96 77 Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Alain Lamour Conception graphique Atelier Michel Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale contact : culture.communication@ mairie-longpont91.fr Imprimerie Cap Impression 91120 Palaiseau Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : accueil@mairie-longpont91.fr Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson, Patrick Philippe. Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton, Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau, Michèle Médard. Votre conseiller général Jérôme Cauët vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Marcoussis Tél. : 01 64 49 64 00 Votre député Guy Malherbe vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez- vous à son secrétariat de Longpont- sur-Orge 27, rue du Docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horaires d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18 Pourpréserverl’environnementl’ensembledecedocumentestimprimésurdupapierCYCLUSPRINT100%recycléparuneentrepriselabelliséeIMPRIM’VERTetcertifiéePEFC.
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 10 – Les vœux 2012. – Noël en images. – Antenne relais : exposition limitée. – Bilan 2011 du CME. – Défibrillateur : un appareil vital. culture pages 11 à 14 – 15-25 ans : une semaine de stage de création musicale et visuelle. – Médiathèque : Le Conseil municipal vote la gratuité. – Le conte est bon : ateliers contes. vie de quartier pages 15 et 16 dossier pages 17 à 20 L'action sociale tribune page 21 L’expression des groupes du Conseil municipal. délibérations page 22 Les délibérations du Conseil municipal des 29 novembre et 15 décembre 2011. associations pages 23 à 26 –Clubinformatique:lancementréussi. –UnedeuxièmeAMAP. –Retoursurle25e téléthon. le point sur … page 27 – Laviesportiveetassociative. portrait pages 28 et 29 – RosaTeixeira:voscheveux c'estson affaire. – PhilippeDorche:lecourantpasse. publicités pages 31 et 31 Si l'on se fie à la seule actualité, souhaiter une bonne année 2012 relève delaméthodeCoué.S'ilestvraique,pournombredenoscompatriotes,la vie devient de plus en plus difficile, faut-il pour autant baisser les bras ? Jen'aipaspourhabitudedecéderaufatalisme,encoremoinsdemedécourager. Jecroisàl'actionpolitique,autravaildesacteurssocioéconomiques,notamment ceuxdel'économiesocialeetsolidaire,àl'apportdusecteurassociatifetsurtout à la force citoyenne. Chacun d'entre nous, à son niveau, peut agir, ne serait-ce qu'en votant. Beaucoup l'ont compris, si j'en juge par l'affluence des derniers jours de 2011 à la mairie pour s'inscrire sur les listes électorales. Cette volonté politique nous conduit à aborder 2012 les yeux rivés vers l'avenir. L'école Jean Ferrat à peine achevée, c'est maintenant au Pôle Enfance de sortir deterre.Uneconstructionquicommenceparune…démolition,celledesanciens bâtiments des Salaisons, prévue pour ce premier semestre 2012. Autregrandprojetdel'année: larequalification delaruedeLormoy.Nousvou- lons profiter des derniers mois d'existence de la CCCH pour repenser cette voie intercommunalequistructurelecentreville.Objectif:sécuriserlecheminement piéton, assurer l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, valoriser la perspectivesurlavalléedel'Orgeetaméliorerlesconditionsdecirculation,sans nuire à la sécurité ni attirer de nouveaux flux. Un premier projet sera présenté au cours d'une réunion publique le 11 février prochain. Danslemêmetemps,nouspoursuivonslaréflexionengagéesurl'aménagement de la place des Combattants et l'esplanade de la basilique, avec la commission Culture/Travauxélargieàdifférentesassociations.Unbureaud'étudescommence à travailler sur un avant projet pour la place des Combattants. 2012 devrait être marquée également par la fin de l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme (PLU). Les grands axes sont désormais fixés, il reste maintenant un travail plus technique de définition des zones et des règles s'y appliquant. Enfin, permettez-moi de me réjouir de voir Longpont-sur-Orge devenir pro- gressivement une « terre d'AMAP » . Après celle des Douvières à Guiperreux, une deuxième s'ouvre au nord de la commune sur les «terres rouges », grâce au travail remarquable de l'association des Paniers de Longpont. La municipalité soutientceprojet,notammentenrachetantdesterresagricolespourlesconfier aumaraîcherafindesécurisersonexploitationdansladurée.Outreleurimpact enmatièrededéveloppementdurable,lesAMAPconstituentaussiunmoyende préserverdesespacesagricolesfaceàl'appétitdespromoteursetdesspéculateurs de toute sorte qui dégradent notre environnement. Vouslevoyez,lesprojetsnemanquentpas.C'estpourquoi,jevoussouhaiteune année 2012 pleine de dynamisme, d'imagination et d'enthousiasme. Quant à cellesetceuxquelaviefrappedurement,jeformulelevœuque2012puisseleur apporter des moments d'apaisement. Soyez assurés de l'engagement constant de l'équipe municipale au service de la solidarité. Fidèlement Longipontaine. Delphine Antonetti Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 actualités Vœux 2012 : l'école publique à l'honneur Près de 500 personnes ont assisté aux vœux du maire, vendredi 13 janvier au gymnase des Garences. Des vœux qui ont mis l'école publique à l'honneur, avec notamment la reconstitution d'une ancienne salle de classe et une exposition de photos de classes. Au cours de son discours, Delphine Antonetti est bien sûr revenue sur l'ouverture du groupe scolaire Jean Ferrat, point d'orgue de l'année 2011 : « Une preuve que nous sommes des élusquiparlentETagissentenconcor- dance ; une preuve que nous sommes des femmes et des hommes qui res- pectentlachosepublique,laparoledon- néepourlebiendetous,etlaconfiance accordéedanslesurnes;unepreuvede notre attachement aux valeurs de la République:cellesquisetransmettent parl'écolepublique,gratuiteetlaïque, accessible à tous ». LeMairedeLongpont-sur-Orgeaéga- lement évoqué les projets 2012 : Pôle Enfance, requalification de la rue de Lormoy, préparation de l'entrée dans la Communauté d'Agglomération du Val d'Orge, PLU… Discours du Conseil municipal des Enfants.L'atelier rock de l'école de musique. Discours de Delphine Antonetti. Repas des anciens. Exposition de photos de classes.
  5. 5. 5 Noël à Longpont-sur-Orge actualités Noël de l'AVEL - 17 décembre Concert de Noël de l'école de musique - 16 décembre Spectacle du RAM - 10 décembreSpectacle maternelle Lormoy - 2 décembre Repas de Noël maternelle J. Ferrat - 15 décembre Fête du Périscolaire - 16 décembre Distribution de chocolats, maternelle Lormoy - 15 décembreScéance photo aux Échassons - 14 décembre Noël de Monde en Marge Monde en Marche - 28 décembre Repas de Noël, élémentaire Lormoy - 15 décembre
  6. 6. 6 actualités Antenne relais : exposition limitée Les limites d'exposition de la population aux champs électromagné- tiques sont obsolètes. Par arrêté municipal du 13 septembre, la commune de Longpont-sur-Orge a limité à 0,6 V/m l’exposition des habitants à toutes les émissions cumulées des antennes relais de téléphonie mobile. Une mesure prise sur la base des études scientifiques de plus en plus nombreuses qui démontrent un danger potentiel des ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile pour la santé. D'uncôté,lesopérateursdetéléphonie avancentdesétudesscientifiquespour affirmerl'absencededanger.Del'autre côté, des associations telles que Robin desToitss'appuientsurd'autresétudes scientifiquespouraffirmerlecontraire. Lamunicipalitéadécidé de limiterpar arrêté la puissance globale des sites d'antennesrelaisdetéléphoniemobile à0,6V/m.Unelimiterecommandéepar lesscientifiquesindépendants,bienloin delanormeofficiellede41,2v/m. Lesondesélectromagnétiquesdetélé- phonie sont-elles dangereuses ? La géobiologiste Brigitte Materne en est persuadée. « L'Association Française desOpérateursMobiless'appuiesurle faitquelesantennesrelaisontunepuis- sanced'émissionenmoyenne1000fois inférieure à celle des émetteurs radio et télé, explique cette Longipontaine. Maislesondesdelatéléphoniemobile n'ontrienàvoiraveccellesdelaradioet de la télé, ni en type d'ondes, ni en fré- quence,nienintensité.»Lespremières commencentdanslagammedesmicro- ondes900MhzpourleGSMjusqu'à2,1 GHzpourl'UMTS)etsontpulsées,cequi n'estpaslecasdessecondes(800Mhz maximum).Pourcomparaison,unfour à micro ondes produit du 2,45 GHz et lawifi,du2,4GHz. Selon Daniel Oberhausen, professeur agrégédephysiqueetexpertauprèsdela courd'appeldeBordeaux,«Lesondesde téléphoniemobileposentproblèmepour deux raisons : d'une part, la porteuse qui est extraordinairement au-dessus duniveaunatureletconstitueuneper- turbationmajeuredel'environnement naturel ; d'autre part, la technique de lamodulationfaitnaîtredanslesignal desfréquencesquibiologiquementsont préoccupantes.»Eneffet,lamodulation créedesondessurdesfréquencestrès bassesutiliséesparlesystèmenerveux del'êtrehumain,cequipourraitpertur- ber son régime électrique cérébral et lesondescérébralesdusommeilentre autres. S'appuyantsurlerapportBioinitiative, une synthèse de 1 500 travaux publiés validée par l'Agence Européenne de l'Environnement, le Parlement Européen adopte une résolution le 4 septembre2008quiconstateque«les limites d'exposition aux champs élec- tromagnétiques fixées pour le public sont obsolètes » et que « ces limites ne tiennent évidemment pas compte La géobiologiste longipontaine Brigitte Materne.
  7. 7. 7 actualités Delphine Antonetti répond à nos questions. de l'évolution des technologies de l'information et de la communication ni, d'ailleurs, des recommandations préconisées par l'Agence européenne pourl'environnement».Le2avril2009, une nouvelle résolution du Parlement européen invite « à prendre en consi- dérationlesavertissementsdel’Agence européennedel’environnementrelatifs à la pollution électromagnétique et à certains risques sanitaires attribués à latéléphoniemobileetprieinstamment laCommissionpermanentedeprocéder à la révision des limites fixées dans la recommandation datant de 1999 ». Le 27 mai 2011, le Parlement européen recommande aux états membres de l’unioneuropéenne«d’abaisserlesseuils admissibles pour les antennes-relais conformément au principe ALARA* et d’axer davantage l’évaluation des risquessurlaprévention». Enfin, le 31 mai 2011, le CIRC (Centre international de recherche sur le can- cer) annonce que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’IARC (Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer) et le CIRC classifient les champs électromagnétiques des radiofréquences, telles celles émises parlesantennes-relaisetlestéléphones portables,commeétant«probablement cancérigènes pour les humains sur la base de preuves mécanistiques suffi- samment solides et d’autres données pertinentes». Cespreuvescontinuentdes'accumuler (études, recherches en laboratoires, diagnostics médicaux réalisés par des chercheurs et médecins « indépen- dants », c’est-à-dire sans lien avec les opérateurs de téléphonie mobile), et sontassezfortespourjustifierl'arrêté municipalprécitéprisle13septembre 2011«aunomduprincipedeprécaution et aux fins de protection de la santé publique ». *ALARAestl'acronymedel'expression anglophone « As Low As Reasonably Achievable» quisetraduiraitenfrançais par « Aussi bas que raisonnablement possible». Trois questions à Delphine A n t o n e t t i , m a i r e d e Longpont-sur-Orge Pourquoi prendre cet arrêté fixant une limite de puissance des antennes relais de télépho- nie mobile ? Les opérateurs de téléphonie mobile choisissent systématiquement d'im- planter leurs antennes relais chez des privés,moyennantespècessonnantes ettrébuchantes.L'arrivéedenouveaux équipementsdecetypesurl'anciensite « Pepro » (quartier du Mesnil) m'a fait réagir. Il existe aujourd'hui suffisam- ment d'études scientifiques sérieuses qui démontrent un risque potentiel pourlasantépublique.Ilestdemares- ponsabilité d'édicter des dispositions pour assurer la protection de la santé publiquesurlacommunecommemel'y autorisel'articleL.1311-2duCodedela santé publique. Est-ce à dire que les nouvelles technologies de la communica- tion n'ont plus droit de cité à Longpont-sur-Orge ? Pasdutout.Nousn'interdisonspasles antennesrelais,nouslimitonsleurseuil d'émission. Rien n'empêche les opéra- teursdetéléphoniemobiledemultiplier les antennes de faible puissance pour garantirlaqualitédeleurréseau.Mais, ils ne veulent pas parce que cela leur coûtepluscher. Ne craignez-vous pas un recours devant le tribunal administratif ? C'est déjà fait. Il est vrai que, pour l'instant, les décisions de justice ne sont pas favorables aux communes. LeConseild'Étatvientdecensurerdes arrêtés municipaux qui interdisaient l'implantationd'antennesrelaissurleur territoire.Mais,jepensequ'enfédérant lesénergiesilestpossibled'inverserla tendance.Jem'yemploie. Ce n’est pas en baissant les bras ou en prétextant l’impuissance que l’on fait bouger les consciences et évoluer le droit. De nombreuses alertes sur la sécurité et la santé dites « d’avant- garde » ont fini par être reconnues comme bien réelles : les dégâts de l’amianteonéténiéspendantplusieurs décénies… En savoir plus Pourplusderenseignementsconsultez lesiteRobindesToits: www.robindestoits.org
  8. 8. 8 actualités le cme dresse son bilan 2011 « Nous avons commencé à préparer une grande fête du Conseil munici- pal des enfants. » 2011 : une année bien remplie pour le Conseil municipal des enfants. Bilan dressé par les anciens élus, lors de l'installation du nouveau Conseil. •Environnementcadredevie «Nousavonscommencél’année2011par uneréunionavecMonsieurManceau,élu àl'environnement,pourdiscuteraveclui del’écologie.Puis,nousavonspucréer le livret vert du Conseil des enfants. Il a été distribué lors de la journée du développementdurableauxpersonnes. Nousvoudrionsquecelivretsoitamé- lioréetnousavonspenséquelesécoles pourraientrajouterdeschosesdedans. Auxnouveauxélusdevoir!!! Lors de la journée du développement durable on a également mis en place une exposition et différents jeux sur l'écologie. Enfin, nous avons récupéré des télé- phonesportablespourlesrevendrepour leurs composants. Nous sommes dans l'attentedelaréponsedelasociétéqui les rachète. Avec la somme récupérée nousfinanceronsunprojet.» ChloéGrulois,anciennemaireduCME •Cultureloisirs «Nousavonscommencéàpréparerune grande fête du Conseil municipal des enfants qui va réunir tous les anciens participants au printemps. Cela nous permettra de travailler avec tous les anciens puis ensuite de nous amuser tous ensemble lors d'une soirée. Nous avons organisé également une chasse auxœufsdePâquespourtouslesenfants des écoles maternelles, qui a eu beau- coupdesuccès. Nousavonseuégalementl'occasionde visiter le musée des égouts et l'exposi- tionsurlesjouetsàtraverslesâges,avec leclubdesVillarceaux.» ClémentLegrand •Solidaritéprévention « Nous avons échangé beaucoup de courriers et de mails avec la ville de ToubacoutaauSénégal.Nousavonspu leurenvoyerdeslivrespourleurécole. Ils nous ont adressé des dessins et des réponsesànosquestionssurleurville. Avec eux, nous avons décidé aussi en 2012d'organiserdeuxexpositions:une préparéeparlesenfantsdeToubacouta sur leur vie, leur école qui aura lieu à Longpont-sur-Orge, et une autre sur notrecommune,nosvies,nospaysages quiauralieuàToubacoutaenjuin2012. Nous avons également participé à différentes sorties avec le club des Villarceaux, partagé des goûters et participéàdesateliers. Nous avons aussi participé à une jour- néefamilialeauchâteaudeLormoyen septembre. Commechaqueannée,nousavonsparti- cipéauTéléthonetapportédescadeaux et de la joie aux personnes seules de la ville(voirpages20et25)». EugénieEvras Léa Chavagne, Delphine Antonetti, Chloé Grulois et Éloïse Delalande, les deux dernières maires du CME
  9. 9. 9 actualités Défibrillateur : un appareil vital La loi autorise tous les citoyens à se servir d'un défibrillateur. La municipalité a choisi d’ins- taller ce matériel au gymnase et à la salle de Échassons, les deux équipements accueillant le plus de public. Environ 50 000 personnes meurent chaqueannéeenFranced’unarrêtcar- diaque.Selonlafédérationfrançaisede cardiologie«letauxdesurvieàunarrêt cardiaqueenFranceestde20%.Ilest4à 5foisplusélevédanslespaysoùleslieux publics sont équipés en défibrillateurs automatisésexternes». Depuis 2007, la loi autorise tous les citoyens à se servir d’un défibrilla- teur. C’est pourquoi la municipalité de Longpont-sur-Orge a choisi d’investir dans ce matériel en installant cette année un défibrillateur dans chacun desdeuxéquipementsaccueillantleplus de public dans notre ville : le gymnase desGarencesetlasalledesÉchassons. Lesgardiensdecesdeuxstructures,ainsi que l’ensemble du personnel d’anima- tiondelacommuneontreçuuneforma- tion aux premiers secours. En 2012, la municipalitépoursuivracettedémarche puisquelepersonnelcommunalsuivra unesessionspécifiqueàl’utilisationdes défibrillateurs. Dès 3 minutes sans oxygène, des lésions apparaissent dans le cerveau. Une personne perd connaissance, tombe, ne réagit plus quand vous lui parlezoulatouchez.Ellenerespireplus ou de façon très irrégulière. Elle fait un arrêt cardiaque et vous devez agir immédiatement. Pasdepanique,l’appareildécide pourvous. Si vous êtes le premier sur les lieux, il faut agir, en attendant les secours. Toujours selon la fédération française decardiologie«chaqueminutequipasse sansagirc'est10%dechancesdesurvie en moins. Si aucun soin n'est pratiqué dans les huit minutes, les chances de surviesontquasinulles». Les gestes qui peuvent sauver unevie: • J’appelle le 15 (le Samu) ou le 112 (urgences européennes) depuis un téléphoneportable, • Je sors le défibrillateur de sa boite et jel’allume, • Je suis les instructions orales que me donnel’appareil. Le défibrillateur fonctionne de façon autonome.Eneffet,c’estl’appareillui- même qui diagnostique la fibrillation etcalculel’énergieàdélivrer,ets’ilest nécessaire de défibriller. Si l’appareil délivre un choc électrique, c’est parce qu’ilestappropriéetdosé.Vousnepre- nezdoncaucunrisqueenl’utilisant,pour lavictime,commepourvous-même. Pour aller plus loin : se former Si le défibrillateur est un guide, avoir uneréactionappropriéen’estpaschose aiséedansunesituationdramatique.Se former aux gestes qui sauvent est un actecitoyen,renseignez-vous. http://www.fedecardio.com/ Vous trouverez dans le hall du gymnase ce défibrillateur .
  10. 10. 10 actualités Rabin Sharma recevant le trophée 2011 Plan neige 2012 Nous avons tous en mémoire l’hiver neigeuxde2011quiparalysalaFrance dès le début du mois de décembre. Destonnesetdestonnesdesel… Le 20 décembre dernier, les services techniques de la commune commen- çaientpourlapremièrefoisdecethiver lesalagedecertainspassagesdifficiles et le dépôt de bacs de sel de déneige- ment en quinze points de la ville. Ces bacsdeselsontmisàladispositiondes riverains qui peuvent ainsi se servir pour en mettre sur leurs trottoirs. Deplus,lecentretechniquemunicipal dispose actuellement d’une réserve de 25 tonnes de sel et le passage d’un nouveaumarchéd’achatpublicpermet lalivraisondeselpourunequantitéde 100tonnesdevracet5tonnesensacs, disponible en cinq jours maximum. …et une nouvelle lame de déneigement Rappelons toutefois que le salage des voiesn’estefficacequedanscertaines conditions. La neige fond avec le sel jusqu'àenviron3à4cm.Au-delà,ilfaut la dégager avec une lame de déneige- ment.Lacommunedisposedésormais de cet équipement financé en partie parunesubventionduConseilgénéral. Où s’informer ? Pour connaître les prévisions météo, le site de Météo France : www.meteofrance.com En cas de fortes intempéries, la Préfecture de l’Essonne délivre des informations régulières : www. essonne.pref.gouv.fr Concernantlestransportsscolaireset collectifs, consultez le site des trans- ports Meyer : www.transports-daniel-meyer.fr Enfin,sachezque,enpériodeneigeuse, lesitedelamairieestréactualiséplu- sieursfoisparjour:www.mairie-long- pont91.fr Voyage gustatif au Népal LeJardindel’Himalayareçoitle prixspécial«cuisinedumonde». Depuismaintenant12ans,lachambre de commerce et d’industrie de l’Es- sonneorganiselechallengedesPapilles d’Or.Objectif :fairedécouvriretmettre en valeur la qualité et le savoir-faire descommerçantsetartisansdenotre département. Cetteannéelejuryaretenuunrestau- rateurlongipontain,RabinSharma,que nousvousavionsprésentél’andernier (portraitValn°90):«Noseffortspour vousoffrirlemeilleurdelagastronomie denotrepaysetnotresoucidequalité irréprochable ont été récompensés ». En effet, son restaurant, le Jardin de l’Himalaya,areçuleprixspécialcuisine dumonde,unesecondesélectionpour cerestaurantquiavaitdéjàétéprimé en 2009, félicitations! Papilles d’Or 2013: Déposez vos candidatures auprès de ChambredeCommerceetd’Industrie de l’Essonne avant le 29 février. www.lespapillesdor.fr Inscription en école maternelle Sivotreenfantestnéen2009,pensez àl’inscriredèsmaintenantetimpéra- tivementavantle31marspourl’année scolaire 2012-2013. L’inscriptions’effectueauprèsduser- viceéducationdelamairiesurprésen- tation des originaux des documents suivants:livretdefamille,carted’iden- tité, justificatif de domicile, copie du jugementdedivorces’ilyalieu,carnet de santé de l’enfant. Renseignements au 01 69 01 68 18.
  11. 11. 11 15-25 ans « Faites-vous un film ! » Une semaine de stage Pour la seconde année consécutive, François Chaffin et Benjamin Coursier animeront un atelier de création musicale et visuelle. Dans le cadre du contrat de déve- loppement culturel signé avec le département, la municipalité propose un atelier de création artistique. Cette année, il prendra la forme d’un stage sur la seconde semaine des vacances scolaires de printemps, du lundi 23 au vendredi 27 avril 2012. «Écrireunthéâtreenlienaveclemonde, en chahut avec ses habitants... Partir du réel, tourner autour, raconter à l’envers;dire,tenterdedireleschoses qui sont derrière les choses, chercher lapulsation,poésieénervée,malpolie, libérée de toute comptabilité, sortir nos histoires des mous ordinaires.», voicicommentFrançoisChaffin,quise définitlui-mêmecommeun«auteuren scène », présente son travail. Fondateur et directeur artistique de la compagnie du Théâtre du Menteur crééeen1987,Françoisestactuellement en résidence à la Scène Nationale de Dieppe pour la création de deux nou- veaux spectacles et pour la seconde année consécutive en Arpajonnais pour une programmation commune aux villes d’Arpajon, La Norville et Saint-Germain-lès-Arpajon. Enfin, la Compagnie s’implante en Essonne au sein d’un petit théâtre réhabilité à la Ferme de Misery, centre équestre à la croisée d’Écharcon, Vert-le-Grand et Vert-le-Petit. Dans le cadre de son Contrat de déve- loppement culturel signé avec le Conseil général de l’Essonne, la ville de Longpont-sur-Orge, accueillera François Chaffin, et son camarade de scène,leguitaristeBenjaminCoursier, pour une semaine de travail autour de leur dernier spectacle musical « Prométhée, poème électrique » pré- senté avec succès au dernier festival offd’Avignonetremonté-refabriquéle moisdernieravecungroupededétenus delaMaisond’arrêtdeFleury-Mérogis. CequeFrançoisetBenjaminnouspro- posent, c’est de vivre ensemble, avec legroupe,uneexpériencedecréation: créationd’écriturepoétique,d’écriture musicaleetdemiseenscènethéâtrale. Toutyest:lesmots,lessons,lesgestes. Encadrésparcesdeuxprofessionnels, les participants seront les acteurs de l’écriture du projet, de l’expérimen- tation musicale, du tournage vidéo et des enregistrements sonores. Après montage, le film réalisé sera projeté lorsduprochainfestivalducoquelicot les 23 et 24 juin 2012. Dates:dulundi23auvendredi27avril chaque après-midi de 14 à 18h (19h le vendredi). Lieu : École de musique Tarif : 30 euros par participant ; tarif fixe à régler lors de l’inscription. Pré requis : être motivé, assidu, voire ponctuel ! Renseignementsetinscriptionsauprès de la directrice de l’école de musique Marie-PauleChabrol0169010264-06 77735129-emmlongpont@orange.fr culture François Chaffin est actuellement en résidence à la Scène Nationale de Dieppe. Créditphoto:ThéâtreduMenteur
  12. 12. 12 Médiathèque : le Conseil municipal vote la gratuité 54 % des bibliothèques essonniennes subventionnées sont totalement gratuites. Égalité de l'accès à la lecture, anti- cipation de l'entrée dans le réseau des médiathèques de l'Agglomé- ration du Val d'Orge et réduction des charges de fonctionnement : trois raisons suffisantes pour rendre la médiathèque gratuite. 1444lecteurssontinscritsactuellement à la médiathèque, soit une augmenta- tion de 5 % par rapport à 2009, sans compter les 34 groupes reçus réguliè- rement par les bibliothécaires (voir encadré). En 2010, 22 355 documents ont été prêtés, soit une progression de 16 % des prêts par rapport à 2009. Pour l’équipe de la médiathèque, ces chiffres sont le résultat d’un travail menédepuisplusieursannées:«Nous sommes fières de pouvoir afficher un tauxdepénétration*de19,55%,supé- rieur à la moyenne nationale (17 %) et à la moyenne de l’Essonne (16 %). Le passageàlagratuitéestlecoupdepouce que nous attendions pour poursuivre cetteprogression»,s'enthousiasment FabienneSablou,StéphanieHermann, Régine Hansel. En effet, le 16 décembre dernier, le conseil municipal a voté, à l'unani- mité, la gratuité de l'inscription à la médiathèque.«L'égalitédel'accèsàla lectureestessentielledansunedémo- cratie, indique Alain Lamour, premier adjoint au maire, délégué à la culture, lacommunicationetaupatrimoine.La médiathèque est un service public qui doit garantir cette égalité. » De fait, 54 % des bibliothèques esson- niennes subventionnées sont totale- ment gratuites. Il s'agit même d'un critèrepourprétendreauxsubventions du Conseil général. Mais, le mode de calcul des attributions de subvention permet tout de même aux petits équi- pements comme notre médiathèque de toucher des subsides. En revanche, lors de son entrée dans le réseau des médiathèques de l’Agglomération du Vald’Orge,lamédiathèquedevrapasser à la gratuité totale pour ne pas faire perdre ses subventions à l’ensemble duréseau.LeConseilmunicipaladonc choisi d’anticiper sur le transfert de l’établissement. Reste la question de l’efficience : l’ad- dition du temps de travail consacré à l’encaissement par les bibliothécaires etàlagestionbudgétaireparleservice desfinancesreprésentedeschargesde fonctionnementtropimportantespar rapport aux recettes. Pour toutes ces raisons, Fabienne Sablou, directrice de la médiathèque, seréjouitdecettedécision:«Lamédia- thèquemet,désormais,gratuitement, à la disposition de tous, un lieu cultu- rel, un lieu vivant de rencontres et d’échanges,unespacenourridelivres, de revues, de CD, de CD Rom, de DVD, ainsi que deux postes informatiques dédiésàlarecherchedocumentaireet à Internet avec un accès aux logiciels de bureautique. ». * L'accessibilité est définie par le taux depénétration,rapportentrelenombre d'utilisateurs de la bibliothèque et la populationtotale. La médiathèque en chiffres Collections2010:17817documents: 7 136 livres adultes, 8 073 livres jeu- nesse, 20 revues adultes et 12 jeu- nesse, 69 CD Rom, 493 CD Audio, 190 DVD. 1 112 documents prêtés par la Bibliothèque Départementale de Prêt du Conseil général de l’Essonne. Budget d’acquisition de docu- ments 2010 : 15 000 € : soit environ 1 000 livres, 46 Cd, 102 DVD, 32 abon- nements. Budget reconduit en 2011 et 2012. 34groupesreçusrégulièrement parlesbibliothécaires:lesclasses de maternelle de Lormoy une fois par mois, les classes élémentaires des deux groupes scolaires (40 séances, avecanimationsthématiques:lectures d'albums, de contes ou de nouvelles, présentations de documentaires…), le RAM(RelaisdesAssistantsMaternels) etlacrècheparentale«LesBisounours» unefoisparmois,ainsiquel'Accueilde Loisirsdurantlesvacancesscolaireset lorsdesséancesdecontesdumercredi. culture
  13. 13. 13 le conte est bon Les ateliers contes s'inscrivent dans le cadre du contrat de développe- ment culturel. Vous voulez apprendre à conter ? Vous rêvez d'écrire des contes ? Les atelier conte sont pour vous. Inscrivez-vous à la médiathèque. Deux ateliers conte, deux séances par mois, les lundis et vendredis de 20h à 22h. Les contes ? C’est pour les enfants ! Quand on grandit, on n’y croit plus ! Pas si sûr… Les histoires continuent toujours à se balader en nous. C’est en quelque sorte biologique. Il y a si longtemps que l’homme écoute son imaginaire raconter bien des mys- tères. Si longtemps que les contes nous interrogent, nous interpellent, nousparlentdenous-mêmes,delavie, de nos relations aux autres, de notre rapport au monde. Un art ancestral, que nos ancêtres cultivaient au coin de la cheminée. Etaujourd’hui?Aujourd’hui,toutvatrès vite.Oncommuniquevirtuellementpar SMS,blogs,mails…Oùprendreletemps deserencontrer,departager,derêver? C’est ce que propose l’atelier conte de Longpontquis’estouverten2009,dans le cadre du contrat de développement culturel signé par la commune avec le Conseilgénéraldel'Essonne.Deuxfois parmois,unedizainedeparticipantsse réunissentpourrenoueravecleconte, accompagnésetconseillésparEvelyne Rivaud,conteuseetmetteurenscène. Pasdelivresenmain,pasdetexteappris parcœur.Toutunart!Toutunchemin, seméderires,dechaleuretd’émotions pour oser prendre la parole en public, puiser dans son imaginaire, sa sensi- bilité. Donner vie à une histoire et la partager. À noter : grâce aux conteuses de cet atelier,environhuitséancesdecontes sontofferteschaqueannéeauxenfants de 4 à 10 ans, le mercredi après-midi. Un atelier d’écriture, deux séances par mois, le samedi de 10h à 12h Depuisl’annéedernière,etdanslecadre du contrat de développement culturel signé avec le département, la média- thèqueorganisecenouvelatelier,sous ladirectiondeJean-CharlesBernardini, écrivain et historien bourlingueur. Cet atelier d’écriture propose de créer destextesquiserontrestituéslorsdes Médiévalesorganiséesàl'occasiondes Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre 2012. Un écrit servira de support au son et lumière sur la basi- lique. Après la légende d'Hodierne en 2010,lethèmedel'eauestretenupour cette édition. La contrainte principale estderelierl’imaginaireàl’historique, en s’appuyant sur la toponymie de la villedeLongpont-sur-Orge,surl’origine deslieuxdits,maisaussidesgrandeset petitesgensquiontfaitetvécul’histoire de la commune. De nos jours, peu de Longipontains peuvent prétendre descendre direc- tement du Moyen-âge par leur lignée. Eh bien, chères Pontaines et chers Pontains,voicil’occasionuniquedevous offrirungrandpetittourenMédiévales. Plus seulement comme spectateurs, maiscommeauteursdel’aventure.Les romans de chevalerie, l’Ivanhoé noir et blanc de la télé de votre enfance, Camelot, Excalibur, Jeanne d’Arc et bien d’autres, (amusez-vous à faire la listedevosconnaissances),sontinscrits danslepatrimoinecultureldechacun. Mais l’épopée du Moyen-âge dura dix siècles,dequoiavoirencoredestonnes d’histoiresàinventer,restituer,écrire et raconter. Ceseral’occasionderelierlestraditions, dictons, superstitions du Hurepoix au Vald’Orgeainsiquedansleshameaux et communes qui l’entourent. De faire émerger un inconnu pour lui donner une place dans l’histoire de sa ville est un beau défi. Lui inventer une vie rêvée, le doter de pouvoirs ou de savoirs, sans hésiter à forcer le trait. Relevez le défi ! Inscriptions : 0169014144-biblongpont@gmail.com culture L'heure du conte, avec les conteuses de l'atelier conte de Longpont-sur-Orge.
  14. 14. 14 culture Les ateliers d’Hélène À toutes les vacances scolaires, la médiathèqueorganiseavecHélèneRéa des ateliers d’arts créatifs toujours trèsappréciésdespetitsparticipants. Lors des prochains congés de février, Hélène vous propose quatre ateliers les mardis 21 et 28 février de 10h30 à 12hetde14h30à16hpourlesenfants à partir de 5 ans. Inscriptionsauprèsdelamédiathèque 0169014144 biblongpont@gmail.com Sited'HélèneRéa:www.reacreation.fr Participation : 5 euros En 2012 on vote aussi à la médiathèque ! Cetteannée,danslecadreduSalondu livredeSaint-Germain-lès-Arpajon,les petits lecteurs de la médiathèque de Longpontpourrontparticiperentant que «jurylecteur»auprixlittérairedes «P’titsloupsdulivre»etdésignerleur livrepréféré.Ceprix,crééàl'initiative de la bibliothèque départementale, permet aux enfants de l’Essonne de découvrircinqalbumsetleursauteurs. Rendez-vous à la médiathèque du 6 mars au 20 avril 2012. Mars : mois du théâtre à Longpont-sur-Orge Créées en 2004, les Rencontres Théâtrales de Longpont-sur-Orge, organisées par la FNCTA (Fédération NationaledesCompagniesdeThéâtre et d’Animation) et la municipalité se dérouleront du 9 au 11 mars prochain (vendredietsamedià20h30,dimanche à 15h) à la salle des Échassons. Au programme de cette 8e édition : « L'ex femme de ma vie » de Josiane BalaskoparlaCompagnieAtoutvent de Villabé. «Frou frou les bains » de Patrick Haudecoeur par la Compagnie des Ondesd'Évry. « Central Park West » de Woody Allen par la troupe Le Caboulot d'Épinay-sur-Orge. Tarifs : 5 et 3€ (moins de 18 ans, étu- diants,adhérentsFNCTA).Gratuitpour les moins de 12 ans Réservation : 06 30 12 46 50 Deuxsemainesplustard,ceseraautour delacompagnielongipontainelaPorte Entr’ouvertedemontersurlascènedes Échassonspourvousprésenterlatrès bellepièced’AlfreddeMusset«Onne badinepasavecl’amour». Troisreprésentationslesvendredi23 etsamedi24marsà20h30,dimanche 25 mars à 15h30. Placeàprendresurplace9€-6€pour (retraités, étudiants, sans emploi, enfants de moins de 12 ans). Récital de guitare Mardi 7 février à 20h30 Appréciantetdéfendantl’ensembledu répertoirepourguitare,MichelRolland interprète des œuvres de toutes les époques.Ilaunelongueexpériencedu jeuenformation,enquatuorouencore en orchestre puisqu’il joue régulière- ment avec plusieurs ensembles pari- siens (Orchestre National de France, théâtre du Châtelet…). Professeur de guitare aux conserva- toires de Paris et d’Évry, il est aussi membrefondateurdufestival«Fusion» destinéàlacréationd'œuvrescontem- poraines pour ensembles de guitares amateurs qui a lieu chaque année à la Maison des Pratiques Artistiques de la Ville de Paris. Auprogrammedelasoirée:desœuvres espagnolesdu15eau20esiècle(Mudarra, Narvaez,Torroba,Falla.),d’autresclas- siques et romantiques (Mertz, Coste, Tarrega) et enfin des œuvres brési- liennes(VillaLobos,Morel…). Salle du Conseil de la mairie. Entrée libre. Longpont sur Rock 4e ! Le 11 février prochain, trois groupes seront à l'affiche : l'atelier rock de l'ÉcoledeMusique,LesFadeInetBleën. • Après un passage remarqué lors de la cérémonie des vœux, l'atelier rock, encadré par Stéphane Boget, profes- seurdeguitareélectrique,interprétera des succès de la scène rock française et anglo-saxonne. • Constitués de Baptiste (10 ans) Léo (13 ans), Aurélien (14 ans) et Kevin (15 ans), les Fade In, aux accents de rock métal, sont en quelque sorte la deuxième génération de rockeurs Longipontains,puisqueleursparents avaientmontéungroupeàLongpont- sur-Orge,oùilshabitaientaumoment de l'adolescence. • L'histoire de Bleën a débuté en sep- tembre2008d'unerencontreentrele bassiste(Fred),lebatteur(Muss)etle guitariste(Olivier),avantqueNoémie la chanteuse ne les rejoigne fin 2009. Unebatterietoniqueensymbioseavec unebassegroovy,desriffsguitaretou- jours surprenants et une voix puis- santedonneàBleëntoutesacohérence. Leur CD de 7 titres (disponible début 2012)leuravalule1er PrixduTremplin les Bains attribué par l'Académie de Musiques Modernes 2011. Hélène Réa animant un atelier à la médiathèque Le guitariste Michel Rolland
  15. 15. 15 Chantier du chemin des Mascadées Toit de la Grange aux Dîmes viedequartier De nouveaux logements sociaux à Longpont Les travaux de démolition viennent de se terminer sur le terrain situé au 4, chemin des Mascadées : le chantier vapouvoirdébuterfinjanvier.49nou- veauxlogementssociauxsortirontde terre. Ils seront répartis sur 12 bâti- ments avec 3 studios, 12 – 2 pièces, 22 – 3 pièces et 12 – 4 pièces. Surceterraind’unesuperficietotalede 7 417 m2, le stationnement sera orga- nisé en surface, pour 41 places, et en sous-sol, pour 26 places, soit un total de 67 emplacements. La circulation interne se fera par une voie en U. Ceprojetrespectelecaractèrepavillon- naire du secteur. Les matériaux ont été choisis pour s'intégrer dans le bâti proche et les bâtiments répon- dront au label BBC (Bâtiment Basse Consommation). Les premiers loca- taires devraient pouvoir s’y installer à l’été 2013. Ce nouveau programme s'inscrit dans la politique de la muni- cipalité de rattrapage du déficit de logements sociaux, plus que jamais nécessaires en Île-de-France. Collecte des déchets : planning 2012 Déchets verts : que faire en hiver ? Enpériodehivernale,lesdéchetsverts produits par le nettoyage du jardin nedoiventpasêtremélangésavecles ordures ménagères, car celles-ci sont acheminées vers un centre d'inciné- ration et la présence de ces déchets perturbe le bon fonctionnement des installations. Profitez de cette saison pour faire du compost avec les feuilles et autres déchetsouapportezlesàladéchèterie de Villejust qui possède les aménage- ments nécessaires pour les recevoir. Le SIRM (Syndicat Intercommunal de la Région de Montlhéry) indique que «l'annéeprochaineunautredispositif sera mis en place, qui tiendra compte desévénementsmétéorologiquespour unecollectedesdéchetsvertsjusqu'à fin janvier 2013 ». Lacollectedesdéchetsvertsreprendra le lundi 2 avril, d’ici cette date vous pouvez apporter vos déchets verts (maximumde2m3 parmoisetparbadge —remisàvotre1er passagesurprésen- tationd'unjustificatifdedomicileetde votrecartenationaled'identité—)àla déchetterie de Villejust. Ramassage des ordures ména- gères:attentionauxjoursfériés Iln’yaurapasdecollecte,niderattra- page, les 1er mai et 25 décembre. Pourlesautresjoursfériés,lesramas- sages seront exécutés uniquement le matin. Les jours concernés en 2012 sont: - lundi 9 avril: lundi de Pâques - mardi 8 mai: victoire 1945 - jeudi 17 mai: Ascension - lundi 28 mai: lundi de Pentecôte - mercredi 15 août: Assomption - jeudi 1er novembre: Toussaint Collectedesobjetsencombrants Grange aux dîmes Le29novembredernierunepartiedu toit de la grange aux dîmes a glissé. Lestuilessonttombéeslaissantenvi- ron30m2 delacharpenteàdécouvert. Heureusement, les services tech- niques municipaux ont pu récupérer une grande partie de ces tuiles. Des mesuresd’urgenceontimmédiatement été prises pour bâcher le toit. Dès le 6 décembre, le Bureau municipal a pris ladécisiond’entreprendredestravaux de réparation provisoire en urgence. Janvier 12/01/12 Février 09/02/12 Mars 08/03/12 Avril 12/04/12 Mai 10/05/12 Juin 14/06/12 Juillet 12/07/12 Août 09/08/12 Septembre 13/09/12 Octobre 11/10/12 Novembre 08/11/12 Décembre 13/12/12
  16. 16. 16 culture Illuminations rue de Lormoy et place des Combattants (en haut) Rencontre entre l'équipe municipale et les nouveaux longipontains (en bas, à gauche) Rue de Lormoy (en bas) viedequartier Des illuminations pérennes Beaucoup de communes louent leurs illuminations le temps des fêtes. La municipalité de Longpont-sur-Orge a choisid’investirunpeuchaqueannée dansunsystèmed’illuminationsfixes qui,àterme,permettrad’importantes économies. Cetteannéedenouveaux pointsd’illu- minations ont été créés, notamment surl’écoleJeanFerratetsurlequartier delaButte,ainsiquelerenforcement de plusieurs secteurs : la zone com- merçante des Échassons, le gymnase et le centre bourg. Un test d'éclairage sur la Butte Lamunicipalitéademandéàsonpres- tatairedetesterunebaissede50%de lapuissancedel'éclairagesurtoutela longueurdelaruedeParadis.Objectif: réduire la consommation d'énergie sansdiminuerl'éclairagepourlesrive- rains.Rappelonsquelafactured'ERDF pourl'éclairagepublics’élèveàprèsde 71 000 euros. Rencontre avec l’équipe municipale Samedi 10 décembre, Delphine Antonetti et quatre de ses adjoints recevaient les nouveaux arrivants à Longpont-sur-Orge autour d’un cha- leureux petit déjeuner. De très nom- breux sujets ont été abordés comme les activités proposées aux retraités par la commune, les possibilités de garde des tout-petits et le futur pôle enfance, l’entrée en maternelle avec des places pour tous grâce à l’ouver- ture de la nouvelle école Jean Ferrat, etbiensurtouteslesquestionsliéesà l’intégrationdenotrevilledansl’Agglo- mération du Val d’Orge. Rappelonsquevouspourrezrencontrer DelphineAntonettietsonéquipelors desprochainesréunionsdequartier: Guiperreux, le 10 mars, Perray, le 17 mars, Centre, le 24 mars. Pourtoutequestionindividuelle,vous pouvez prendre rendez-vous avec Madame le Maire, en appelant son secrétariat : 01 64 49 61 07. La rue de Lormoy repensée Le11février,DelphineAntonettietles élus invitent tous les Longipontains à une présentation de la requalifica- tiondelaruedeLormoyparlebureau d'étudesquitravaillesurcesujet.Àce dernier,lamunicipalitéafixéplusieurs objectifs : garantir un vrai chemine- ment piéton sur toute la longueur de la rue ; sécuriser et fluidifier le trafic en maintenant le double sens, et en évitantd'augmenterletransit;planter desarbres;dégagerlavuesurlavallée etprévoirunaménagementpaysager. Rappelons que ce projet est financé par la Communauté de communes Cœur du Hurepoix, puisque la rue est intercommunale.
  17. 17. 17 culturedossier Solidaires !
  18. 18. 18 L'action sociale au service de la solidarité dossier Les menaces de récession sur notre pays rendent plus que jamais nécessaire la politique sociale de la commune. Une politique entièrement repensée pour coller aux nouvelles exigences. Tour d'horizon des principales actions. Le contexte local Lacrisedusystèmefinancieracontri- buéàfragiliserunepartimportantede lapopulationlongipontaine.Désormais, les interventions concernent davan- tage d’habitants ayant un emploi ou travaillant à temps partiel. Un certain nombre de familles qui n’avait jusque là aucun problème financier connait l’endettement (trois situations de surendettementen2011),unepartiedes habitants, notamment les personnes du3e âgeseretrouveensituationd’iso- lement. A cela s'ajoute la question du logementdanslesecteurprivé:l'année 2011 a été marquée par l'expulsion de deux familles de leur habitation, car ellesn'arrivaientplusàpayerleurloyer. Dans ce contexte difficile, le CCAS a davantageciblélesaidesalimentaires, réglementspartielsoutotaldesfactures delarestaurationscolaire,périscolaire et facture d’énergie. Qu'est-ce que le seuil de pauvreté ? Une personne est considérée comme pauvre quand son niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. Ce der- nierétaitdéfinijusqu'àprésentcomme 50%durevenumédian.MaisEurostat, l'équivalenteuropéendel'Insee,retient le pourcentage de 60 %, Le revenu médian (après impôts et prestations sociales) coupe la population en deux parties : celle qui gagne moins, celle quigagnedavantage.Cerevenuestde 1 590 € net pour un salarié. Pour une personne seule, le seuil de pauvreté est donc de 795 € pour la définition française et de 954 € pour Eurostat. Les aides financières Témoindecettedégradation,«lesaides individuelles et les secours financiers misenplaceparlacommissionduCCAS (Centrecommunald'actionsociale)sont enforteaugmentation,souligneAgnès Privat,adjointeaumairedéléguéeaux affaires sociales : plus de 36000 € en 2011et16000€en2010,contre9000€ en2007,surunesubventionde89650€ qui n’a pas augmentée depuis 2008. » Pour Fatiha Assal, la responsable du servicesocial,«iln'estjamaissimplede franchirleseuilduservicesocial.Mais, sanscesaidesetsecourslespersonnes ensituationdeprécarité,voiredetrès grande pauvreté, se verraient privées detoutedignité».C'estpourpréserver cette dignité, que l'aide alimentaire nominative a été remplacée par un ticket service fonctionnant comme Entre 4,5 millions et 8,2 millions. Tel estlenombredepauvres quecomptait laFranceen2009suivantladéfinition que l'on retient du seuil de pauvreté (voir encadré) : 50 ou 60 % du revenu médian. Ce qui représente entre 7,5 % et 13,5 % de la population. Les chiffres de l'Observatoire des Inégalités tra- duisentunemontéeduphénomènedela pauvretédansnotrepaysdepuis2002: +20%pourleseuilde50%,+9%pour le seuil de 60 %. Dans le même temps, selonl'OCDE(Organismedecoopération etdedéveloppementéconomique),les 10 % les plus riches disposent d'un revenudisponiblemoyen6,8foissupé- rieur à celui des 10 % les plus pauvres à la fin des années 2000, contre 6,1 au milieu des années 1990. Les inégalités augmentent dans notre payset,lacriseéconomiqueaidant,les choses ne devraient pas s'améliorer dans les mois qui viennent. Les membres du CCAS au complet.
  19. 19. 19 L'équipe du service social : Marie-France Saurat, Fatiha Assal et Agnès Privat.Logements sociaux rue du Perray. un ticket restaurant, donc moins stigmatisant. Pour autant, la politique sociale de la municipaliténeselimitepasauxaides financières. « La solidarité s'exprime tous azimuts, reprend Agnès Privat. C'estpourquoi,nousavonscommencé par analyser les besoins sociaux de la commune en recensant le nombre de demandeurs d'emploi, de personnes dépendantes, la composition des familles, etc. Avant de rééquilibrer la politiquesocialenotammentendirec- tion du logement et des familles. » Une analyse des besoins sociaux qui devrait être renouvelée. Le logement social Deux Français sur trois sont éligibles au logement social. En 2010, 24 500 habitantsdel'Essonneavaientdéposé un dossier de demande. Un chiffre à rapprocher des… 3 776 logements sociaux agréés. À Longpont-sur-Orge, la situation est encore plus préoccupante. Malgré les effortsdelamunicipalité,lacommune faitencorepartiedes26villesdudépar- tementdontletauxdelogementsocial estinférieurà10%.Et73Longipontains ontdéposéunedemandedelogement social en 2011. AuseinduCCAS,unecommissiond’at- tribution des logements a été créée. Elle regroupe dix personnes : élus de la majorité, de l’opposition, membres d’associationsœuvrantdansledomaine social, citoyens désignés. Parailleurs,«noustravaillonsenétroite collaboration avec la DDCS (Direction DépartementaledelaCohésionSociale), indiqueFatihaAssal.Cequinousaper- mis en 2010 d'attribuer 17 logements àdesLongipontains,contre6en2009 et un seulement en 2007. » Le CCAS a participéaveclesautresservicesmuni- cipaux à l'élaboration du programme de logements de la rue du Perray. En outre,unlogementd'urgenceaétécréé. Untravailsurlelogementmenéencol- laboration avec l’Association Monde en Marge, Monde en Marche, dont le Président, Roland Franquemagne, est membre du CCAS. Les familles Le service social travaille en relation aveclesassistantessocialesdusecteur. L'accès aux prestations (cantine, voyages, sorties…) est facilité avec l'application du quotient familial. De même des aides existent, suivant les revenus pour faciliter la participation à la vie culturelle et associative de la commune, facteur d'intégration. Dernièrement,desprestationsgratuites sont proposées à la mairie en collabo- rationavecdeuxassociations:leCIDFF (Centre d’information des droits des femmes et des familles) et Nouvelles Voies(écrivainpublicaccompagnateur social).TouslesLongipontainspeuvent y accéder en prenant rendez-vous à la mairie. Les loisirs Chaqueannée,unesortieetunvoyage, dontleprixestcalculéenfonctiondes revenus,sontorganisés.Auprogramme 2011 : la Hollande et Amiens. En 2010, l'opération « Une journée à la plage » a été mise en place. Deux dimanches au cours des vacances d'été, un car a emmené gratuitement desLongipontainsauborddelamer.En 2011, les voyages à Deauville en juillet et Honfleur en août ont chacun attiré une quarantaine de personnes. Une opération renouvelée cette année. Un mini bus municipal Àpartirdefinfévrier,leCCASassurera lui-même le transport des personnes âgéesàIntermarché,lejeudimatin,par lebiaisd'unminibusde9places.Lecoût de location est quasiment identique à celui du service précédent, tout en permettantàlamunicipalitédedisposer d'un minibus en permanence pouvant servirauclubdesVillarceaux,àl'Espace jeunesse… Les seniors Favoriser le maintien des personnes âgéesàdomiciletoutenveillantàleur santé et à leur sécurité : c'est l'objet de la politique de la municipalité. Le service social travaille ainsi en étroite collaborationaveclapolicemunicipale, leCLIC(CentreLocald’Informationetde Coordination) et Marie-France Saurat (animatrice du Club des Villarceaux), notamment pendant les périodes cri- tiquespourlespersonnesâgées,comme lesforteschaleursetlegrandfroid.Le service de téléalarme favorise égale- ment le maintien à domicile Enconfiantleserviceàuneassociation, la livraison des repas est désormais assurée en continu midi et soir, sept jourssursept,joursfériéscompris.En fonctiondesrevenus,uneaidepeut-être accordéepourfinancercesrepasainsi quelesaidesàdomicile,letauxd'inva- lidité intervenant également. Courant2012,leCCASmetenplaceun servicesenior.Enfin,leConseilmunici- paldesenfantsapporteuncolissocial auxpersonnesnepouvantpasserendre
  20. 20. 20 tribunedossier auxrepasdesvœux du15janvier2012 offert par la municipalité (voir article page4).Uneactionquis'inscritdansle deuxièmeaxefortdelapolitiquemuni- cipalevis-à-visdesaînés:développerles liens entre les générations. Le CCAS (Centre communal d'action sociale) est un établissement public commu- nal, financièrement et juridiquement autonome.Ilfonctionneavecsonpropre budgetetbénéficied'unesubventionde lacommune.Ilestdirigéparunconseil d'administration présidé par Delphine Antonetti, Présidente de droit en tant que maire. Il comprend des membres élusauseinduConseilmunicipal:Agnès Privat,vice-présidente,MichèleMédard, Frédéric Manceau, Caroline Gérenton, Bernadette Brosseau, Gilbert Boudet, MartineBourgyetJean-PierreLentignac. Il comprend également des citoyens nommésparlemaire:Marie-ClairePetit, Roland Franquemagne, Marie-Céline Wibault, Françoise Ligeron, Roland Muxart, Christine Cabaret et Liliane Rolland. L’emploi Lerelaisemploicommunalaétéréorga- niséetsonactivitéoptimiséegrâceau travailetàladisponibilitédeBernadette Brosseau,conseillèremunicipale,délé- guée à la solidarité pour l'emploi et la coopération décentralisée et Liliane Rolland,unehabitantedelacommune. Iltravailleenétroitecollaborationavec le Pôle Emploi, la mission locale et les différentsemployeurssetrouvantsurla commune.Sonrôleestessentiellement d'orienter les demandeurs d'emploi, de les aider à rédiger des CV et de leur redonner confiance. « Nous allons désormais travailler sur unaspectdel'actionsocialeencorepeu développédanslacommune:lapréven- tion santé et sécurité », conclut Agnès Privat.C'estainsiqueleservicescolaire et le CCAS se sont associés pour faire intervenir dans les écoles une asso- ciation qui alerte les enfants sur les dangers du jeu du foulard. Le CCAS et leCLICorganiserontenautomne2012, des conférences sur la sécurité et la santé des seniors en partenariat avec les caisses de retraites. Les lutins de Longpont Apporter un peu de chaleur humaine dans une période souvent difficile à vivre lorsqu'on est seul. Chaque année, les enfants du Conseil municipal des enfants jouent les lutins de Noël. « Et bien, ça vaut le coup d'être une mamie!Mercibeaucouplesenfants!» Ce mercredi 14 décembre 2011, les enfants du Conseil municipal des Enfants jouent les lutins du Père Noël auprèsdespersonnesâgéesqui,pourde raisonsdesanté,nepeuventparticiper aurepasdesaînésorganiséparlamuni- cipalitéenjanvier.Ilsleurapportentà domicile un colis comprenant tout ce qu'ilfautpouragrémenterleurrepasde réveillon,uneboîtedechocolat,unbou- quetdefleursetunecartedevœuxdes- sinéeparlesélèvesdesécoles.Ilslivrent ainsi une vingtaine de colis, accom- pagnés par Marie-Thérèse Schmaltz, adjointeaumairedéléguéeàl'enfance, la jeunesse et l'intergénérationnel, Michèle Médard, conseillère munici- paledéléguéeaulogementcommunal, Marie-FranceSaurat,enchargeduclub desVillarceaux,GabrielFraga,respon- sable du pôle Éducation et Logistique, et Pascaline Redondin, directrice de l'Accueil de Loisirs maternel. « Nous avons lancé cette opération en décembre 2008, se souvient Marie- Thérèse Schmaltz. L'objectif, c'est d'apporterunpeudechaleurhumaine à des personnes malades ou isolées, pourquilesfêtesdefind'annéepeuvent se révéler difficiles à vivre. » Objectifatteint,sil'onencroitl'accueil réservéauxenfants.«Onaeupleinde bonbons!»,s'enthousiasmel'und'eux. Certainespersonnesâgéesnecachent pas leur émotion. « C'est la première foisquel'onmefaituncadeau»,lance cethomme,leregardremplidelarmes. D'autresavouentmêmeleurlassitude de la vie. Pour les enfants, c'est une expérience particulièrementenrichissantequiles sensibiliseauxquestionsduvieillisse- ment et de la solitude. Les lutins de Noël accompagnés de Michèle Médard, conseillère municipale. Sortie intergénérationnelle à l'Élevage La Doudou (Cheptainville).
  21. 21. 21 délibérations Expression des groupes du conseil municipal Lesélusdugrouped’opposition LongpontDémocratieetPatrimoines vousprésententainsiqu’àvosfamilles leursmeilleursvœuxpour2012. Cetteannéeencore,nousrestonsmobi- lisés sur les sujets importants : •Intercommunalité : Lesortenestjeté!Nousallonsintégrer le Val d’Orge. L’objectif prioritaire de Mme le Maire de rejoindre des com- munesdemêmesensibilitéspolitiques est atteint, l’identité spécifique et l’in- térêt de Longpont passent au second plan … Nousavonsproposéàplusieursreprises quesoitorganiséeuneconsultationdes Longipontains sur le sujet de l’inter- communalité,maiscequiaétépossible pour « la Poste » ne l’a pas été pour ce sujet qui concerne directement les Longipontains. EnrejoignantlaCommunautéd’Agglo- mérationduVald’Orge,nousredoutons les conséquences d’un choix partisan, notamment, le risque d’une fiscalité additionnelle, et la perte de maîtrise sur les décisions importantes qui concernent la commune, par exemple, en matière de fiscalité, d’urbanisme et d’habitat social. •Plan local d'urbanisme : Cedossierestàl’arrêtdepuisdesmois, les deux points les plus importants restent à étudier, le plan de zonage et le règlement. Il est à craindre que ce dossier soit finalisé au pas de charge, sans prendre le temps, de la concerta- tionaveclapopulation,delaréflexion, et des propositions sur le devenir de notre commune. •Personnel communal : Lesélusd’oppositions’interrogentsurle nombreimportantdedépartsauseindu personneldelacommunedepuisl’arri- véedeMmeAntonettiaux«manettes», ces départs sont ils vraiment liés à des questions de compétence ? Le groupe Longpont Démocratie et Patrimoines Tous nos meilleurs vœux aux Longipontains pour 2012 ! En ce tout début d'année, les élus du groupe Bien Vivre à Longpont vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2012. Nous faisons le vœu que 2012 apporte àtouslasanté,lebonheur,l’harmonie et la réussite personnelle et profes- sionnelle. Nous faisons le vœu que chacun d’entre vous puisse vivre une année 2012 sereine sans avoir à craindre pour son emploi, pour l’éducation de sesenfantsoupourprotégersasanté. Il est devenu presque banal de dire que 2011 fût une année difficile et que 2012 le sera plus encore. La fautive serait la « crise » … Mais puisque l'histoire de 2012 reste encore à écrire, faisons aussi le vœu que cette année soit porteuse d’ou- verture et de perspectives positives pour tous et que les Cassandres, qui en instrumentalisant la crainte et la peur que cette crise inspire pour ne rien faire et ne rien dire, reçoivent un démenti cinglant ! 2012 est une année de choix poli- tiques majeurs, alors faisons le vœu qu’elle aboutisse à des choix guidés par l’espérance et non par la peur… En 2012, la municipalité poursuivra l'élaboration du PLU qui a pris beau- coupderetardetengageralechantier du pôle enfance. Nous serons pré- sents et actifs sur ces deux dossiers importants pour notre commune. En 2012, Bien Vivre à Longpont en- tend poursuivre sa politique d’oppo- sition constructive quand cela sera nécessaire et de propositions dans tous les cas. Bonneetheureuseannée2012àtous! Le Groupe Bien Vivre à Longpont Site : www.initiatives2008.org Et si l'on pensait au temps de vivre Le temps dédié à la vie personnelle et familiale est un des paramètres indis- pensables pour qu’une existence ait une petite chance d’être heureuse. Or, voici que l'on reproche aux salariés français de travailler moins d’heures que leurs homologues allemands, ce qui expliquerait pour les prétendus ex- perts en comparaison notre « retard » et notre « déclassement ». Qu’on se le dise, en 2012, il faut être comme les Allemands ou ne pas être … Pour une fois, ne pourrait-on étudier un fait autrement que pour son impact économique ? Alors que les jeunes en- fants passent de plus en plus de temps dans les structures de garde périsco- laire, les parents doivent-ils allonger leur journée de travail et rentrer en- core plus tard à leur domicile ? Et, que dire des adolescents qui ont la clef d’un logement où ils vont rentrer et rester seuls parfois jusqu’à très tard ? On s’étonne ensuite de certaines dérives et on reproche aux parents de ne pas s’occuper assez de leur progéniture … Qui est capable de chiffrer les dégâts psychologiques et comportementaux liés à ces contraintes chez les enfants et le sentiment de culpabilité chez leurs parents ? Quelles statistiques té- moignentdelafrustrationdetousceux qui n’ont le temps que du métro-bou- lot-dodo-courses-ménage-cuisine et devoirsdespetits?Mais,quiadoncdé- crété que l’homme était sur terre pour faire des heures supplémentaires ? Les Français comptent pourtant en Europe parmi les plus productifs au travail et les plus féconds démogra- phiquement. Preuve qu'ils savent tra- vailler vite et bien et ont suffisamment confiance en leur avenir pour faire des enfants. Ce n’est pas rien. Bonne année à toutes et à tous. Goupe Longpont Gauche Unie site : www.lgp2008.unblog.fr tribune
  22. 22. 22 tribune Décide, à la majorité absolue, d'élire Jean-Guy Tayeb membre de droit au conseil d’administration du comité de jumelage et adopte la nouvelle liste des membres de droit au conseil d’ad- ministration du comité de jumelage commesuit:Jean-GuyTayeb,Frédéric Manceau, Patricia Vinot-Préfontaine, Alain Lamour, Stéphane Delalande, Philippe Hamon Décide,àlamajoritéabsolue,d’acquérir lesparcellesAIn°25etAIn°29 pourune superficietotalede10209m²,situéeau lieudit«LeParcdelaMaisonRouge»à Longpont-sur-Orge, pour un montant de 23 000,00 € et autorise Madame le Maireàsignerl’actedecessionàinter- venirettouslesdocumentsafférentsà cette transaction, Approuve,àlamajoritéabsolue,lepro- jet pédagogique de l’école municipale de musique. Vote, à la majorité absolue, la gratuité de l’inscription à la médiathèque de Longpont sur Orge pour tous. Vote, à la majorité absolue, les tarifs 2011 de septembre à décembre, pour les nouveaux enseignements à l’école municipale de musique. Décide,àlamajoritéabsoluedemodifier le budget primitif 2011. Information Touslescomptes-rendussuccinctsetles procèsverbauxdesconseilsmunicipaux sontdisponiblessurlesitedelamairie: www.mairie-longpont91.fr délibérations Conseil municipal Décide,àlamajoritéabsolue,d’instituer letauxdetaxed’aménagementde5% surl’ensembleduterritoirecommunal, et de 15 % sur les secteurs NAUH 4 et NAUH5,2NA,NAUH7,NAUH3etNB. Autorise,àlamajoritéabsolue,leMaire àengagerlaprocédurederétrocession despartiescommunesdulotissement desEpicièresetnotammentl’enquête publique réglementaire, Autorise, à la majorité absolue, Madame le Maire à signer les conven- tionsaveclavilledeBrétignysurOrge permettantlapriseenchargedesfrais de restauration pour un montant de 5,50 € TTC et de 1,95 € TTC pour les paniers repas, ainsi que les frais de séjourenclassesd’environnement,pour l’année scolaire 2011-2012 et précise quelacommuneappliqueraauxfamilles longipontaineslequotientfamilialsur les sommes dues. Autorise,àlamajoritéabsolue,Madame le Maire à signer l’avenant n° 1, dit de transfert, au marché de fourniture et livraison des denrées alimentaires pourlaconfectionderepasdestinésaux enfants des écoles, accueils de loisirs, crèche parentale, personnel commu- naletenseignantsquiprendraeffetau 30 décembre 2011 à minuit et précise que les modalités du contrat restent inchangées. Approuve, à la majorité absolue, le retrait des communes de Longpont- sur-Orge, de Marcoussis, de Villejust etdeNozayduConseilIntercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance. Fixe, à la majorité absolue, une taxe de gestion administrative de mise en fourrière automobile de 10% du tarif de mise en fourrière établi par le pro- priétaire de celle-ci. Vote, à l’unanimité, les tarifs 2012 des participations familiales aux presta- tions municipales comme suit : Valeurs nominales Restauration scolaire : 5,02€ Étude mensuelle : 6,90€ Périscolaire matin mensuel : 24,51€ Périscolaire soir mensuel : 36,66€ Périscolairesoircomplmensuel:10,00€ Centre de loisirs journalier : 9,35 € Transportscolairestrimestriel:48,85€ Décide, à la majorité absolue, de ne pas verser l’indemnité de conseil au Trésorier de Montlhéry, pour l’année 2011, Autorise, à la majorité absolue (1 abs- tention), Madame le Maire à engager, liquideretmandaterdesdépensesd’in- vestissement, dans la limite du quart des crédits ouverts au budget primitif de l’exercice précédent, sur le budget 2012 soit 894 519,19 €. 29 novembre 2011 15décembre2011
  23. 23. 23 délibérationsassociations Club informatique : un lancement réussi ! Créé au mois de mai, le club informatique fonctionne à plein depuis le mois d’octobre. Dans un premier temps, le club informatique propose un niveau débutant. Il compte 18 adhérents, mais entend bien élargir son acti- vité, notamment vers les jeunes. Avis aux amateurs. Commechaquesemaine,lesadhérents se préparent à deux heures intensives detravailavecleurformateur.Chacun disposed’unposteinformatiqueetsuit lecoursprojetésurunécran.Alafinde la séance, ils pourront repartir avec le courssurleurcléUSB…afindetravailler chez eux avant le prochain atelier ! « Nous avons créé l’association au mois de mai, le temps de s’installer, nous avons débuté les cours au mois d’octobre », Claude Brosseau, prési- dentduclubinformatiquedeLongpont- sur-Orge n’en revient pas lui-même : «Touts’estfaittrèsviteparcequenous avons eu une chance extraordinaire : MartineThompson,maireadjointeàla vie associative, nous a mis en relation avec l’École polytechnique qui chan- Séance de travail au club informatique. geaitsonparcinformatiqueetadonné ànotreclub8postesécranplatentrès bon état ». Il ne manquait plus que les locaux. La mairieleurproposealorsdepartagerle localdurelaisemploisituédanslagale- rie marchande d’Intermarché. Facile d’accès et sécurisé, le local est parfait. ClaudeBrosseaupoursuit:«Lesservices techniques municipaux nous ont tout installépendantl’été,ilsontfaituntra- vailformidable.Ducoup,nousavonspu présenternotreclubauForumdelavie associativeetculturelleenseptembre etprendredesuitelesinscriptions».Le clubcompteaujourd’hui18adhérents, répartisendeuxgroupes,lemardimatin et le vendredi après-midi. Les seniors se sont montrés particu- lièrementintéressésparcetteactivité. Pourrépondreàleurdemande,leclub a choisi de proposer dans un premier tempsunniveau«débutant»quiestune initiationàl’informatique(environne- mentWindows,traitementdetexte)et bientôt à l’utilisation d’internet. Mais pour Claude Brosseau ce n’est que le début : « le club de Montlhéry compte plus de 100 adhérents et propose de nombreux ateliers, nous sommes en relation avec eux et l’un de leurs for- mateurs,longipontain,estmaintenant égalementformateurpournotreclub». Michel Dozias et Jean-Guy Tayeb assurent bénévolement la formation desadhérents.«Noustenonstousàles remercier,c’estgrâceàeuxqueleclub fonctionne, insiste Claude Brosseau, nous cherchons encore d’autres for- mateursbénévolespourouvrird’autres ateliers,pourd’autresniveaux,d’autres enseignementsetd’autrespublics.Nous souhaiterions faire profiter les jeunes Longipontainsdenotreéquipement». Alors, si vous avez des compétences informatiques et quelques heures à offrir par semaine, ils vous attendent. Contact Claude Brosseau 06 45 76 18 18 brosseau.claude@wanadoo.fr Cotisation annuelle 70 euros
  24. 24. 24 associations Une deuxième AMAP à longpont-sur-Orge Création de la deuxième AMAP de Longpont : Prenez vos places ! Un deuxième maraîcher s’installe en AMAP, profitant de la dispo- nibilité de terrains agricoles aux Prés Neufs. Chaque samedi depuis 15 mois, une centaine de familles se partagent un panier de légumes bio, goûteux et sains à l’AMAP. L’association Les Paniers de Longpont (http://www. lespaniersdelongpont.org ) a en effet installé un maraîcher à Guiperreux et a créé l’AMAP des Douvières en 2010. L’associationcréeaujourd’huiunenou- velleAMAPpourinstallerundeuxième maraîcher. Toujours à Longpont-sur- Orge,cettenouvelleAMAPsesitueradu côtédesPrésNeufs,àl’angledelarue deVilliersetduChemindesMascadées, en bordure de Villiers-sur-Orge. Pourceuxquineconnaissentpasencore ce concept d’AMAP, intéressez-vous à cepartenariatinnovantentreunagri- culteur et des familles qui achètent à l’avancedespartsdesarécolte.IlestLA Réalisation€Léo et Anaïs Reucherand sur une idée originale et textes de Julie Canal Faites comme François, devenez « Amapien » ! Pour vous renseigner ou pour vous inscrire, contactez l’association Les Paniers de Longpont au 06 61 75 00 49 ou à paniers.longpont@gmail.com 98 familles se partagent les légumes variés, bio et savoureux de l'AMAP d'Eric aux Douvières... Serez-vous l'une des familles qui se partageront la récolte de l'AMAP d'Erwan à partir d'octobre 2012 ? Mangez sain, mangez local, ... Mangez AMAP !           Nouvelle AMAP : prenez vos places ! bonnenouvelledecedébutduXXIème siècle dans un paysage agricole sinis- tré,quipourraitpermettrederelancer l’agriculturefamilialequetoutlemonde pensait condamnée. Concrètement,lacréationdela2e AMAP de Longpont offre l’occasion à la tren- tainedefamillesquipatiententenliste d’attented’obtenirunepartderécolte hebdomadaire à l'automne 2012. Elle ouvre aussi de nouvelles places à des familles souhaitant s’inscrire. Si l’engagement en AMAP vous inté- resse,n’hésitezpas,rejoignez-lesmais ne tardez pas ! Les places vont partir vite ! Contact Pourtoutedemandederenseignement, consultez le site http://www.lespaniersdelongpont.org par courriel à : paniers.longpont@ gmail.com ou par téléphone au 06 61 75 00 49.
  25. 25. 25 associations (en haut) Cours de Gym adulte (en-dessous Le cross du Val d'Orge, sous la sur- veillance des élus (deux photos bas de page) Cette année encore vous avez été au rendez-vous et nous vous en remer- cions.Eneffet,grâceauxnombreuses actions menées sur le territoire de la communelasommede2838,55eurosa puêtrerécoltéepourletéléthon.Bravo à tous les bénévoles qui ont animé ce 25e téléthon longipontain. Le samedi 26 novembre, le Comité départemental 91 de la Fédération NationaledesCompagniesdeThéâtre amateuretd’Animation(FNCTA)orga- nisait son 3e café théâtre pour le télé- thon : une belle soirée, chaleureuse et dequalité,quiaréuniunecinquantaine de personnes Merci aux comédiens ! Des actions variées et réussies ont ponctué la semaine suivante. Le succès des ventes de boissons et viennoiseries organisées par le Longpont Omnisports (LOS) au gym- nase des Garences et à la galerie marchande d’Intermarché le samedi 3décembretoutelajournéeestl’occa- sionderemercierlegérantdumagasin Intermarchéqui,pourlasecondeannée consécutive,offreunbonde400euros d’achatpourcetteopération.Merciéga- lement aux élus du Conseil municipal des enfants pour leur présence sur le stand du gymnase. Lelendemain,c’estenmusiquequede nombreuxlongipontainsontparticipé au thé dansant organisé par les asso- ciationsLongpontDemainet VieLibre à l’orangerie du château de Lormoy. Enfin, saluons les actions des deux écoles élémentaires de notre ville : l’écoledesÉchassonspourlaconfection 25e Téléthon : des longipontains généreux «Ungrandmerciàceuxquiontœuvrépouraiderlarechercheetlesmalades» Martine Thompson, maire adjointe à la vie associative et aux sports. et la vente de carte de Noël - bravo à nospetitsartistes!-etlaperformance des227élèvesdel’écoledeLormoyqui ontcouruenrelaistoutelajournéedu vendredi 2 décembre. Stand du LOS dans la galerie marchande. Classe de l'école Élémentaire de Lormoy Stand du LOS au gymnase des Garences.Café Théâtre de la FNCTA
  26. 26. 26 portraitassociations De haut en bas : Cours de gym adulte du LOS. Remise des coupes par Delphine Antonetti, Alain Lamour et Martine Thompson, Maire-adjointe chargée de la vie associative et des sports. Cross du Val d'Orge Athletic. LOS : un nouveau cours sur la pause déjeuner Depuis la rentrée, le LOS (Longpont OmniSport)aouvertunnouveaucours degympouradultes,surletempsdela pausedéjeuner.Leprofesseur,Martine Gaillard, vous attend chaque jeudi de 12h15 à 13h15 dans la grande salle du gymnase des Garences. Rappelons que le LOS vous propose plusieursheuresdecoursdefitnesspar semaine en journée et en soirée. Pour unecotisationannuellemodique,vous pouvezparticiperàtoutescesheures,si vouslevoulez,mais2à3hparsemaine sont souhaitables pour l'entretien de votre forme. Renseignements : Jean-Claude Barrière : 01 69 01 47 63 et sur www.longpontsports.free.fr Val d'Orge Athlétic : le bel âge Le 4 décembre dernier, le Val d'Orge Athlétic organisait son traditionnel crossdansleparcdeLormoy.Àl'occa- sion, le club fêtait ses 20 ans d'exis- tence. L'année prochaine, l'épreuve devraitsedéroulerducôtédugymnase des Garences.
  27. 27. 27 portrait La vie associative et sportive Une cinquantaine d'associations rassemblent 3 400 adhérents. Soutenir les associations compte parmi les axes importants de la politique municipale. Et pour cause : les associations sont un élément essentiel de la cohésion sociale. Avec une cinquantaine d'associations rassemblant plus de 3 400 adhérents dansdesdomainesaussidifférentsque la pratique du sport, la philatélie ou le maintien d'une agriculture paysanne, lavieassociativedeLongpont-sur-Orge estparticulièrementdynamique.«Notre politiquedansledomainepoursuitdeux axes, souligne Martine Thompson, adjointe au maire, déléguée aux sports etauxassociations:d'unepart,faciliter la vie associative et culturelle ; d'autre part, associer les jeunes et les seniors à laviecommunale.» Le forum a battu tous les records de fréquentation Dès son arrivée en 2008, la nouvelle équipe municipale a augmenté les subventions aux associations de 20 %, notammentenaccordantdesaidesplus importantesauxstructurestournéesvers lesjeunesdemoinsde25ans.Deuxième signe fort, la réorganisation du forum annuel, avec la répartition des associa- tionsparthème,lapossibilitéd'installerla veilledel'événement,lerepasoffertaux exposantspourfavoriserlaconvivialité et les relations En septembre 2011, le forum a battu tous les records de fré- quentation,enaccueillantplusde1000 Longipontains. « Nous encourageons les événements inter-associatifs,telsqueleTéléthon,Arts de l'Asie ou « Faites du développement durable»,organiséeparlamunicipalité, insisteMartineThompson.Celafavorise lacohésionetl'entraideentrebénévoles.» Autre soutien important, la communication Au chapitre de la simplification et de la transparence, à noter l'informatisation du dossier de demande de subventions et la création d’un cahier des charges associatifquiclarifielesrelationsentre associations et mairie. Cette dernière conseille les créateurs de structures en lesaccompagnantdansleursdémarches (GRS,CroixLinenSoie,L’ArtetCréation, Clubinformatique…). Autresoutienimportantdelamunicipa- lité:lacommunication,avecenparticu- lierlacréationduSortons,l'actualisation dusiteInternetetlespanneauxlumineux qui permettent d'informer des événe- mentsavant…qu'ilsneseproduisent. Enfin, un effort important a été réalisé pourremettreàniveauleséquipements: rénovation de la salle du 40 rue de Lormoy,aménagementetmodification de l'éclairage du terrain de pétanque, équipement des différentes salles de tableaux blancs, de panneaux d’affi- chagesetdelieuxdestockagedematériel dédiés,achatdetapisdeprotectionpour legymnase… Quant à la politique en direction des seniors et des jeunes, la municipalité a favorisé la création d’un club informa- tique pour l'instant dédié à l'initiation pourlesaînés(voirarticlepage23).Vis-à- visdesjeunes,desconseilsontétéappor- tés pour la création ou la dynamisation d'associations telles que Karm'Asso, les Tsigales ou la GRS. L'affectation de créneaux horaires adaptés a permis de revitaliserlesactivitésàdestinationdes enfantsetdesjeunescommelagymnas- tiqueenfant,lesartsmartiauxetenpar- ticulierlebadminton.Pourcedernier,le gymnaseestmisàdispositionafind'orga- niserdescompétitionsdépartementales adultes(avecsur-classementdejeunes) maiségalementlescritériumsdestinés exclusivementauxjeunes. Des sportifs à l'honneur Certainsclubsousportifslongipontains sedistinguent.Ainsi,leclubdepétanquea changédedivisionetparticipeauxcham- pionnatsdeFranceavecunjeunecham- pion.Leséquipesadultesdebadmintonet detennisdetablesemontrentdeplusen plusdynamiques.Leclubdejudocompte une étoile montante (championne de l'Essonne).Enfin,lehockeyclubcanton de Montlhéry qui intègre des jeunes Longipontains dans ses rangs a gagné le championnat de France et est arrivé unefoisenfinaledecechampionnat. lepointsur… Équipe en charge de la Vie Associative : Martine Thompson (Maire-adjointe), Sandra Dézé et Maxime Précias.
  28. 28. 28 Rosa Teixeira : vos cheveux, c’est son affaire Rosa offre tous les services d'un salon de coiffure, chez vous et sur rendez-vous. Parce qu’elle aime son métier et sa ville, cette ancienne salariée de salon de coiffure a décidé de vivre autrement de son talent en étant plus proche des gens. Souriante et déterminée, il n’y aucun doute,RosaTeixeiraestunebattante. À43ans,cetteLongipontaines’estins- tallée voilà sept ans dans le quartier du Guiperreux avec son mari et ses enfants. Elle est alors coiffeuse dans un salon, activité qu’elle pratiquera pendant plus de dix ans. Mais comme beaucoup,ellerêvedesemettreàson compte. Rosa aime son métier et sa ville,alorsquoideplusnaturelfinale- ment, elle saute le pas :« J’ai décidé de me lancer, j’ai entamé les démarches nécessaires pour devenir auto-entre- preneur.J’ai commencéennovembre endistribuantmesprospectusdansles boites aux lettres de Longpont-sur- Orge » nous confit-elle. Mais proba- blementl’avez-vouseu:RosaCoiffure voilàlenomdesapetiteentreprisede coiffure à domicile. «Jemedéplacechezvousavectoutmon matériel, comme dans un vrai salon, c’estlemêmeservice,avecl’attenteen moins!».Shampooing,coupe,brushing, couleur, mèches,permanente…, Rosa offre tous les services que l'on peut portrait trouverdansunsalondecoiffure,chez vousetsurrendez-vous.«Jemedéplace du lundi au samedi, en journée et soi- rée, et je propose 10 % de remise les lundis et mardis ». Alors, mesdames, messieurs, n’hésitez plus, Rosa coiffe toutes les têtes, même celles des plus petits. Bonne humeur assurée. Coordonnées Rosa Coiffure Rosa Teixeira 06 07 76 40 06 rosateixeira@hotmail.fr
  29. 29. 29 portrait Philippe Dorche : Le courant passe De l’installation au dépannage : l’électricité, c’est son métier depuis 20 ans. Ses clients l'ont incité à le faire, il a sauté le pas : Philippe Dorche est auto-entrepreneur depuis six mois. Installation électrique, ré- novation, dépannages, il enchaîne les chantiers. «Jen’aimepasrevenirsurcequejefais, alorsjelefaisbien»tellepourraitêtre la devise de Philippe Dorche. C’est évident, Philippe a le contact facile.Ilseprésente,décontractéjuste cequ’ilfautpourvousmettreàl’aiseà votre tour : direct et jovial, son franc parlélerendtoutdesuitesympathique. Electriciendeformationetfortdevingt ans d’expériences passés à travailler pour des entreprises du bâtiment, PhilippeDorchel'affirmefranchement, maintenantilveuttravaillerpourlui: «Audébutjen’ypensaispasvraiment, cesontlesclientsquim’ontincitéàle faire».Cependant,Philippeneregrette pas sa décision. Auto-entrepreneur depuispresquesixmois,ilenchaîneles chantiers:«Jemedéplacepartout,pour des travaux d’installation, de rénova- tion,maisdesdépannagesaussi;mon premier chantier à mon compte était àLongpont!»nousconfie-t-ilavecun brin d’émotion. Essonnien depuis dix-huit ans, Longipontaindepuisseptans,à41ans, cepèredetroisenfantsestinstalléavec sacompagne,fleuriste,rueduPerray, …et devient parfois livreur de fleurs à ses heures perdues : « Du coup, je connais Longpont comme ma poche, j’ai l’habitude du contact direct avec lesclientsetçameplait»explique-t-il. Aujourd’hui Philippe est confiant : «Jetravailleavecdesclientsréguliers, je commence à me faire un carnet d’adresses,lesretourssontpositifs:les clientssontcontentsdemontravail». Il dit se donner encore quelques mois pourasseoirsonactivitésurdesbases solidesavantdepasserunnouveaucap: créer sa société. Coordonnées Philippe Dorche 06.89.97.70.55 dorchephi@gmail.com
  30. 30. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 R E S T A U R A N T B R A S S E R I E NOUVEAU 13 chemin de la ville du bois Montlhéry 01 69 01 79 57 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 Producteur Horticole 26, rue Maurice Villette - 91310 Longpont-sur-Orge
  31. 31. publicités Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère

×