Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 121

7 vues

Publié le

Journal VAL 121 – Été 2015

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 121

  1. 1. Page8 retour en imagesPage 4 dossier Page20 zoom sur… L’éco-festival Bulle d’Air Un budget tourné vers l’avenir en dépit des contraintes Point sur les travaux N° 121 été 2015 VIVRE À LONGPONT Bulletin municipal des Longipontains ÉDUCATION Pétition............................p.10 CAHIER CENTRAL SPÉCIALPADD.............p.11 www.mairie-longpont91.fr VAL
  2. 2. Informations ÉTAT CIVIL Bienvenue à TURCAUD Gabriel, le 26 avril 2015 à Longjumeau MARIETTE Noa, le 27 avril 2015 à Longjumeau BOURGEOIS Ollie-Anna, le 1er mai à Corbeil-Essonnes ALONSO OCULI Rosa, le 13 mai à Longpont-sur-Orge AÎT EL GHAZI Shyrine, le 16 mai à Paris 13e CIUTURAS Daria, née le 21 mai à Arpajon SCHATZ Jazz, née le 21 mai à Fontainebleau VINTERSTEIN Maloé né le 27 mai à Longjumeau Ils nous ont quittés BOS épouse MÉNÉCHAL Michelle, 74 ans, le 5 février à Arpajon DERACHE Sandrine, 43 ans, le 29 avril à Paris 13e DIOGO Steven, 21 ans, le 4 mai à Longpont-sur-Orge RIBNIKAR Chantal, 80 ans, le 16 mai à Arpajon CELINSKA veuve SZPUNAR Krystina, 88ans,le24maiàLongpont-sur-Orge Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire : Philippe Hamon Les Adjoints : Claude Collin, Viviane Greiner, Jean-Jacques Scherchen, Anne-Catherine Mehl, Pascal Amrhein, Frédérique Guerin, Jean-Claude Brunie, Christelle Pouliquen. Les Conseillers Délégués : Jean-Pierre Lentignac, Christian Clouard, Franck Fauvel, Dominique Desvignes. Vos conseillers départementaux Sophie Rigault
6e Vice-présidente déléguée à la jeunesse et aux sports
 Nicolas Méary
9e Vice-président délégué aux mobilités Votre députée : NathalieKosciusko-Morizetvousreçoit àLongjumeausurrendez-vousau102, rue du président François Mitterand. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horaires d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi  : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi  : 8h45 à 12h Service social fermé le mardi Service urbanisme fermé le jeudi Horaires d’ouverture de l’agence postale communale Du lundi au samedi de 8h45 à 11h45 Horaires du cimetière communal Du 1er avril au 30 septembre de 9h à 19h Du 1er octobre au 31 mars de 9h à 17h Astreinte : 06 81 78 17 65 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18 ou via le site internet accueil@mairie-longpont91.fr democratie.locale@mairie-long- pont91.fr Pourpréserverl’environnementl’ensembledecedocumentestimprimésurdupapierCondatSilk100%recycléparuneentrepriselabelliséeIMPRIM’VERTetcertifiéePEFC. GillesDegrange fait part du décès de sa compagne S a n d r i n e Derache, par- tieàl’âgede43 ans le 29 avril à Paris.Arrivéeen 2012àLongpont-sur-Orge,Sandrine atravaillédeuxansaucollègeJean Moulin de Saint-Michel-sur-Orge en tant qu’Auxilliaire de Vie Scolaire (AVS) pour la classe ULIS. Par ail- leurs, Sophrologue, Relaxologue et praticienne / enseignante en éner- gétique,elleaccompagnaitdepuis plus de 10 ans des adultes et des adolescents dans leur développe- ment et leur mieux-être. Petites annonces Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie nedoitpasexcéder200signes(espaces compris). Merci d’indiquer votre numérodetéléphoneetvotreadresse. Le VAL Directeur de la publication Philippe Hamon Responsable de la rédaction Christelle Pouliquen Rédaction / Photographies Service Communication, avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale Maquette : Vanessa Briand Contact : s.deze@mairie-longpont91.fr Imprimerie RAS – 95400 Villiers-le-Bel Tirage  : 2 850 exemplaires Dépôt légal  : 2015/07 Longpont-sur-Orge fait partie de la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge. www.agglo-valdorge.fr Inscription scolaire • votre enfant est né en 2012, pour l’inscrireàl’écolematernellepour larentréedeseptembre2015,rendez- vous au service éducation en mairie. Documents nécessaires : • livret de famille • carnet de santé • justificatif de domicile • attestation CAF RÉUNIONS PUBLIQUES Salle du Conseil en mairie • Plan Local d’Urbanisme jeudi 25 juin à 20h30 • Information sur le Très Haut Débit mardi 30 juin à 20h
  3. 3. 3 éditoRIAL sommaire Expression des élus loisirs Retour en images Zoom sur… publicités Patrimoine P.26 P.22 P.6 P.19 P.27 P.24 • Les événements de mai et juin • L’Éco-festival Bulle d’Air • 70e anniversaire de la guerre 1939-1945 • Découvrez le grand orgue de la basilique • Des moments de convivialité pour nos seniors • Point sur les travaux • J’apprends à skater • Let’s go to London ! • « Lire c’est partir » • Initiation à la scène • Programme des Journées Européennes du Patrimoine • La Brocante à Lili • Opération 1 bébé… 1 livre • Programme de la médiathèque • Une journée à la mer Expression des groupes du Conseil municipal Encarts publicitaires de nos annonceurs Délibérations Retrouvez les comptes rendus des conseils municipaux sur www.mairie-longpont91.fr Dossier Pétition publique Cahier spécial PADD P.4 P.10 P.11 Budget 2015 Madame, Monsieur, chers Longipontains, L’annéescolaires’achèvesouslesignedelamobi- lisation. Élèves, parents, associations, enseignants et élus, nous sommes tous déterminés à défendre les conditions d’enseignement dans nos écoles. Les trois groupes scolaires sont menacés pour la rentrée 2015 : Lormoy et les Échassons perdraient chacun une classe tandis que l’ouverture d’une classe serait refusée à Jean Ferrat. Et pourtant, les seuils d’effectifs officiels sont atteints ! Les nombres réels d’inscriptions ne sont pas pris en compte, et c’est bien là le signe d’une forte pression du gouvernement sur l’Édu- cation nationale pour réduire les dépenses, au détriment des élèves. Je vous invite, si ce n’est déjà fait, à rejoindre les 600 signataires de la pétition, dont vous trouverez un exemplaire dans ce journal, et à vous tenir prêts pour de nouvelles actions de mobilisation à la rentrée. Concrètement,larépartitiondesélèvessurtroisgroupesscolairesengendre deréellesdifficultéscommedesclassesàtripleniveau,desclassessurchar- gées, et une école de deux classes dont les enseignants auront un grand mérite à construire un projet pédagogique. Nous voilà donc plongés dans unesituationdélicatequirisquededurerencorequelquesannées,àcause de ce troisième groupe scolaire que nous avons toujours jugé prématuré. Biensûr,leprojetd’urbanismecommunalpermettrad’inverserlachutedes effectifs par une dynamique de construction. Mais la raison et le bon sens longipontainsnousimposentdelefairedemanièremesuréeetprogressive. C’esttoutl’objetdenotrePADD,Projetd’AménagementetdeDéveloppement Durables, qui vous est présenté dans le cahier central. Ce projet, fruit de la concertationmenéededécembreàfévrierdanschaquequartier,aétéexa- minéenréunionpubliquele30maiavantd’êtreprésentéauConseilMunicipal. Autre pilier de notre politique communale : la maîtrise financière, qui fait l’objet du dossier d’ouverture de ce numéro. Notre collègue Jean- Claude Brunie, adjoint aux finances, y explique avec une grande clarté les mécaniques budgétaires et les méthodes mises en œuvre pour assurer un équilibre des principales orientations et répartitions du budget 2015. Après le succès de la 1ère édition du festival « Bulle d’air » consacré au développement durable, je tiens à remercier tous les partenaires et toutes lesassociationsquisesontmobilisés.Jedonnerendez-vousàcesdernières, ainsi qu’à vous tous, pour le forum de la rentrée qui aura lieu le samedi 5 septembre au gymnase des Garences. D’ici là, toute l’équipe municipale se joint à moi pour vous souhaiter un bel et agréable été, en espérant que vous serez le plus grand nombre à profiter de quelques congés. Philippe Hamon Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 dossier4 DOSSIER budget 2015 Un budget tourné vers l’avenir, en dépit des contraintes. De lourdes contraintes Ce budget a été élaboré sous le poids de contraintes lourdes que j’ai déjà eu l’occasion de vous expliquer. D’abordnoussubissonslabaissevertigineusedesdotations de l’État qui partout en France provoque l’asphyxie des finances communales. Ensuite, nous devons faire face au désengagement de l’État qui met le coût de certaines de ses décisions à la chargedescommunes.C’estnotammentlecaspourla réforme des rythmes scolaires. C’estégalementlecasdansledomainedelasécuritéoù l’insuffisancedesmoyensdel’Étatnousobligeàdévelop- per des moyens propres à la commune : mise en place de la vidéoprotection et amélioration de l’équipement de la police municipale. Des marges de manœuvre réduites Nosmargesdemanœuvresontconsidérablementréduites par la situation financière dont nous avons hérité : endettementimportantdelacommune,grosinvestisse- mentsréaliséssansfinancementetlourdeurdescharges de fonctionnement de la ville. En particulier, nous avons dû faire face au financement de l’espace communal Jean Ferrat dont la réalisation a été lancée précipitamment par l’équipe précédente sans plan de financement approprié. Cetteopérationamislavilledansunesituationdetréso- rerie désastreuse faisant supporter à nos fournisseurs des délais de réglement anormalement longs. Et le solde de cetteopérationreste,en2015,notreprincipaledépense d’investissement. Il nous faudra encore plusieurs années poursortirlacommunedesconséquencescatastrophiques de ces erreurs de gestion. Un budget 2015 néanmoins tourné vers l’avenir Endépitdecescontraintes,nousnoussommesefforcésde présenterunbudgettournéversl’avenir,verslaréalisation desobjectifspourlesquelslesLongipontainsnousontélus. Notrepremièredécisionaétédenepasnouslaisserallerà lafacilitéquiauraitconsistéàaugmenterlesimpôtslocaux. Lestauxdesimpôtscommunauxn’ontpasétémodifiés. Etnousavonslimitélahaussedesprestationscommunales à 1,5 % pour faire face à l’augmentation des coûts que nous supportons. Ensuite, nous avons décidé d’investir pour la petite enfanceaveclaréfectioncomplèteduRAMetdes travaux d’entretien dans toutes les écoles. Nousrelançonségalementlesinvestissementsdansle domainedeséquipementssportifsaveclaréfection des tennis en partenariat avec le club concerné. Nous amorçons la modernisation des services de la commune avec un programme de travaux sur lesbâtimentscommunauxetlerenouvellementdu parc informatique de l’administration communale (serveurs, postes de travail et logiciels). Évidemmentdesmoyensimportantssontprévuspour l’aménagementurbain.Lesinvestissementsdansla modificationetlarévisiondesinstrumentsd’urbanisme fondamentaux(PADD,AVAP,PLUnotamment)sont à la hauteur des attentes des Longipontains dans ce domaine. Pourautant,nousn’avonspasnégligélapréservation etlamiseenvaleurdenotrepatrimoinehistoriqueen prévoyantlefinancementd’unepremièretranche de travaux sur la basilique. Dans le domaine de l’action sociale (CCAS) et du soutien aux associations, nous avons maintenu le niveau d’engagement de la ville. Le butoir des dépenses de fonctionnement Parcontre,ilnousaétédifficiledeprogrammerdes économiessurlesdépensesdefonctionnementdes services communaux. Pourréaliserceséconomies,c’estaujourlejourque nousdemandonsdeseffortsaupersonnelcommunal qui est maintenant très sensibilisé aux contraintes financières que nous subissons. C’est d’ailleurs un profond changement dans la gestioncommunale.Avant,lesservicesétaientpriés de dépenser le budget qui leur était alloué ; main- tenant,ilsontlaconsigned’éviterdetoutdépenser pour économiser. Notrebudgetetnotreactionsontdoncbienorientés verslerétablissementdelasituationfinancièredela communeetlaréalisationdesobjectifspourlesquels nous avons été élus. Nous sommes d’ailleurs sur le point de remporter une première « bataille » sur le plan financier avec le rétablissement de la situation de trésorerie au mois de juillet. À partir du mois d’août, nous serons en mesure de respecter les délais de paiement de nos fournisseurs. Ilnousresteraencorebeaucoupdetravailmaisvous savez pouvoir compter sur nous. Jean-Claude BRUNIE Maire-adjoint chargé des Finances
  5. 5. 5 dossier 5 5 209 000 € – Impôts locaux 1 176 000 € – Dotations (État et collectivités) 817 000 € – Produits des services municipaux 479 000 € – Autres produits 4 305 000 € – Charges de personnel 1 806 000 € – Charges à caractère général 339 000 € – Charges financières 419 000 € – Autres charges 7 681 000 € 812 000 € – Autofinancement * 144 000 € – Subventions d’investissements 350 000 € – Remboursement TVA sur investissements 2014 979 000 € – Nouveaux emprunts 999 000 € – Vente de biens communaux 371 000 € – Autres recettes d’investissements 653 000 € – Restes à encaisser de 2014 4 308 000 € 1 383 000 € – Investissements 2015 272 000 € – Aides aux logements sociaux (surcharges foncières) 714 000 € – Remboursements d’emprunts 443 000 € – Autres dépenses d’investissement 1 169 000 € – Déficit des années précédentes à couvrir 326 000 € – Restes à payer divers de 2014 4 308 000 € 6 869 000 € Les dépenses Les recettes FONCTIONNEMENT Les dépenses Les recettes INVESTISSEMENT 600000 650000 700000 750000 800000 850000 900000 950000 1000000 2015 649 605 € 2014 821 869 € 2013 921 813 € 2012 949 900 € 2011 968 493 € ÉVOLUTION DE LA DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT (dotation versée par l’État aux collectivités) 5 209 000 € – Impôts locaux 1 176 000 € – Dotations (État et collectivités) 817 000 € – Produits des services municipaux 479 000 € – Autres produits 4 305 000 € – Ch 1 806 000 € – Ch 339 000 € – Ch 419 000 € – Au 7 681 000 € 812 000 € – Autofinancement * 144 000 € – Subventions d’investissements 350 000 € – Remboursement TVA sur investissements 2014 979 000 € – Nouveaux emprunts 999 000 € – Vente de biens communaux 371 000 € – Autres recettes d’investissements 653 000 € – Restes à encaisser de 2014 4 308 000 € 1 383 000 € – In 272 000 € – A (su 714 000 € – Re 443 000 € – A 1 169 000 € – D 326 000 € – Re 4 308 000 € 6 869 000 € Les dépenses Les recettes FONCTIONNEMENT Les dépenses Les recettes INVESTISSEMENT 600000 650000 700000 750000 800000 850000 900000 950000 1000000 2015 649 605 € 2014 821 869 € 2013 921 813 € 2012 949 900 € 2011 968 493 € ÉVOLUTION DE LA DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT (dotation versée par l’État aux collectivités) 5 209 000 € – Impôts locaux 1 176 000 € – Dotations (État et collectivités) 817 000 € – Produits des services municipaux 479 000 € – Autres produits 4 305 000 € – Charges de personnel 1 806 000 € – Charges à caractère général 339 000 € – Charges financières 419 000 € – Autres charges 7 681 000 € 812 000 € – Autofinancement * 144 000 € – Subventions d’investissements 350 000 € – Remboursement TVA sur investissements 2014 979 000 € – Nouveaux emprunts 999 000 € – Vente de biens communaux 371 000 € – Autres recettes d’investissements 653 000 € – Restes à encaisser de 2014 4 308 000 € 1 383 000 € – Investissements 2015 272 000 € – Aides aux logements sociaux (surcharges foncières) 714 000 € – Remboursements d’emprunts 443 000 € – Autres dépenses d’investissement 1 169 000 € – Déficit des années précédentes à couvrir 326 000 € – Restes à payer divers de 2014 4 308 000 € 6 869 000 € Les dépenses Les recettes FONCTIONNEMENT Les dépenses Les recettes INVESTISSEMENT 600000 650000 700000 750000 800000 850000 900000 950000 1000000 2015 649 605 € 2014 821 869 € 2013 921 813 € 2012 949 900 € 2011 968 493 € ÉVOLUTION DE LA DOTATION GLOBALE DE FONCTIONNEMENT (dotation versée par l’État aux collectivités) *Autofinancement : somme dégagée en fonctionnement (recettes - dépenses = autofinancement) remiseeninvestissement. Les principaux investissements Groupe scolaire J. Ferrat (fin de paiements) 540 500 € Équipement des écoles 56 500 € Relais Assistants Maternel 44 000 € Équipements sportifs 90 000 € Sécurité (Vidéoprotection et équipementPoliceMunicipale) 215 750 € Travaux sur bâtiments communaux 85 500 € Modernisation des services administratifs (informatique) 57 000 € Basilique (travaux) 77 000 € Révision PLU 140 000 € Acquisition de parcelles 115 000 € Voirie(nonpriseenchargepar l’Agglo) 92 350 € Divers 19 400 € TOTAL 1 533 000 € Le total ci-contre (1 533 000 €) correspond aux investis- sements de 2015 (1 383 000 €) auxquels il faut ajouter 150000€detravauxfaitsenrégieparlesservicestech- niques municipaux dont les frais figurent en dépenses de fonctionnement.
  6. 6. 6 Retour en images6 Retour sur mai & juin ➤ Conférence de la SHL sur la Ligue du Bien Public avec le professeur Mattéoni, 29/05➤ Les rencontres du jumelage, 16/05 ➤ Réunion publique à Guiperreux, 9/05 ➤ Concert-découverte de la musique contemporaine avec l’EMM, 10/05 ➤ Cross des écoles maternelles, 11/05 ➤ Éveil musical à la médiathèque, 13/05
  7. 7. 7 Retour en images 7 ➤ Réunion publique sur la révision du PLU, 30/05 ➤ Mobilisation contre les fermetures de classes, 1/06 ➤ Fabrication d’un livre en tissu par la classe de CM1 de Lormoy, du 1er au 15 juin ➤ Spectacle « Le petit poilu illustré », 5/06 ➤ Le Longpont Omnisports fête ses 15 ans, 6/06 ➤ Concert La Croch’ Chœur en basilique, 6/06
  8. 8. 8 Retour en images8 Retour sur L’Éco-festival bulle AIrd’ Riche de propositions variées et ouvertes à tous, cettepremièreéditionduFestivalaréunigrâceà l’implicationdesassociationsetdesacteurslocaux, unpublicnombreuxetintéresséparlesquestions environnementales.
  9. 9. 9 Retour en images 9
  10. 10. 10 10 NON aux classes surchargées NON aux fermetures de classes aux Échassons et à Lormoy OUI à l’ouverture de classe à Jean Ferrat Nous, signataires de cette pétition, demandons à l’Inspection Académique de prendre acte de notre opposition à : • des classes surchargées dans les différents groupes scolaires, • la fermeture d’une classe maternelle à l’école de Lormoy, •lafermetured’uneclasseélémentaireàl’écoledesÉchassons. # Nom Prénom Adresse / commune Signature 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Nous demandons également : • l’ouverture d’une classe supplémen- taire à l’école Jean Ferrat, •lapriseencomptelorsducomptage de tous les élèves inscrits, même ceux absents le jour de la rentrée. PÉTITION PUBLIQUE en soutien aux écoles de Longpont-sur-Orge
  11. 11. 11 Cahier spécial PADD 11 Le PADD, dont les grandes lignes sont présentées dans cedossierspécial,estledocumentfondateurdenotre nouveauPlanLocald’Urbanisme.Avantd’êtreprésenté en détails au Conseil Municipal, il a été exposé lors de troisréunionsimportantes,quiontpermissamiseaupoint. • 26 mai : réunion des « personnes associées » (repré- sentants de l’État, du Département, de communes voisines, du Val d’Orge, du Syndicat de l’Orge, de la Chambred’agriculture,delaChambredecommerce et d’industrie, de la Lyonnaise et de Total) •26mai:réuniondelacommissionmunicipaleduPLU • 30 mai : réunion publique AprèslaprésentationauConseilMunicipal,larédaction duzonageetduréglementpourraêtrefaite,constituant la partie principale et détaillée du PLU. Une nouvelle réunionpubliqueseraensuiteorganisée,ainsiquel’en- quête publique, constituant les dernières étapes de la concertation. Durant toute cette procédure, le cahier de concertation est à la disposition de la population pourrecueillirlesavis,auserviceurbanisme(auxheures d’ouverture de la mairie, sauf le jeudi). Un projet qui traduit une volonté politique Notre commune se doit d’être dynamique. Il est de la responsabilitédesélusdelamettreenmouvementselon lesouhaitdelamajoritédesLongipontains:enprogram- mantuneurbanisationmodéréeetmesurée.LePADD traduit la volonté des élus de préserver le cadre de vie et de concilier espaces urbanisés et espaces naturels. Ces espaces naturels, agricoles et paysagers, doivent être protégés pour offrir aux habitants la qualité de vie qu’ils sont tous venus chercher à Longpont. Il convient également de préserver et valoriser le patrimoine bâti ancien et le patrimoine historique. Simultanément à la révision du PLU, une AVAP a été initiée (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine). C’est le meilleur outil pour protéger les quartiers anciens et les espaces de valeur reconnue. L’AVAP se traduira par des séries de prescriptions et de conseils pratiques, plus efficaces que des interdits règlementairesrigidesetquelesseulspérimètresautour denosMonumentsHistoriques.Lesélémentsconcernés sontceuxquiaurontétéidentifiésparlaphasededia- gnostic, ayant une réelle valeur patrimoniale. Durantlasériederéunionspubliquespréparatoiresqui se sont déroulées dans chaque quartier, le souhait de donnerlaprioritéàlaqualitéaétéfortementexprimé. Qualité des espaces publics, des paysages, des amé- nagements, des réseaux de voirie et de circulation. La prise en compte de tous ces aspects fait la qualité de vie, à laquelle les Longipontains sont attachés. Ilnousfautégalementfairefaceauxbesoinsdecréation de logements, logements en accession à la propriété, maisaussilogementssociaux,quel’Étatimposeànotre collectivité. C’est un besoin connu, traduit dans la loi par des objectifs que nous avons faits nôtres. Le PADD que nous vous présentons ici est donc dou- blement ambitieux : il permettra un développement dynamiquedelacommuneetoffriraauxLongipontains l’opportunité de bénéficier encore longtemps des qualités de notre territoire. Spécial PADD Projet d’Aménagement et de Développement Durables
  12. 12. 12 Cahier spécial PADD12 Unprojetbasésurundiagnostic complet En préliminaire au projet, un recen- sement complet et objectif de la situation,ducontexte,desatoutset des enjeux pour notre commune a été dressé par le bureau d’études enchargeduPLU.Géographie,pay- sages,patrimoines,formesurbaines, nuisances, risques, déplacements, économie, démographie, équipe- ments : l’histoire récente et l’état de notre commune ont été passés au crible. Un effort particulier a été porté sur l’estimation de la consommation d’espacesnaturelsetsulediagnos- tic socio-économique de notre populationetdel’offreactuellede logements. Lediagnosticsocio-économiquea faitapparaîtreundéséquilibredela pyramidedesâgess’aggravant,une sous-occupationdeslogementsexis- tants, et une sur-représentation des grandslogements.Enfin,lacarence enlogementssociauxpoursatisfaire laloiSRUesttoujoursimportante(319 logementssociauxmanquants).Ces observations amènent la nécessité deréduirelesdéséquilibres,enfavo- risant la création de logements de taille plus réduite, dans des modes d’occupation variés (privé, acces- sion à la propriété, location aidée). Représentation de la population par tranches d’âges * nombre de jeunes de 0 à 19 ans divisé par celui des personnes de 60 ans et plus. Plus l’indice est faible, plus la population est âgée. 100 % Longpont Agglo du Val d’Orge Essonne 12,4 17 17,2 * nombre de jeunes de 0 à 19 ans divisé par celui des personnes de 60 ans et plus. Plus l’indice est faible, plus la population est âgée. 1 pers. 73,1 % 50,7 % 33,8 % 18,4 % 14,4 % 8,9 % 1 pièce 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces 6 pièces et + 2 pers. 17,6 % 33,2 % 27,9 % 37,2 % 32,0 % 23,1 % 3 pers. 6,7 % 11,7 % 20,7 % 16,5 % 20,3 % 21,0 % 4 pers. 2,5 % 3,9% 15,5 % 23,3 % 22,5 % 30,8 % 5 pers. 0,0 % 0,5 % 1,0 % 3,4 % 9,0 % 12,2 % 6 pers. 0,0 % 0,0 % 1,0 % 1,3 % 1,9 % 4,0 % 100 % 75 % 50 % 25 % 0 % Longpont Agglo du Val d’Orge Essonne 12,4 21,4 34,9 25,2 6 17 30,1 30,1 18,9 4 17,2 28,6 28,9 21,1 4 0,2 ouvriers employés professions intermédiaires Catégories socioprofessionnelles des actifs en 2011 cadres et professions intellec. sup. artisans, commerçants, chefs d’entreprise agriculteurs exploitants Occupation des logements en 2011 Près de 56% des résidences principales sont sous-occupées 1 pers. 73,1 % 50,7 % 33,8 % 18,4 % 14,4 % 8,9 % 1 pièce 2 pièces 3 pièces 4 pièces 5 pièces 6 pièces et + 2 pers. 17,6 % 33,2 % 27,9 % 37,2 % 32,0 % 23,1 % 3 pers. 6,7 % 11,7 % 20,7 % 16,5 % 20,3 % 21,0 % 4 pers. 2,5 % 3,9% 15,5 % 23,3 % 22,5 % 30,8 % 5 pers. 0,0 % 0,5 % 1,0 % 3,4 % 9,0 % 12,2 % 6 pers. 0,0 % 0,0 % 1,0 % 1,3 % 1,9 % 4,0 % Occupation des logements en 2011 Près de 56% des résidences principales sont sous-occupées Composition des résidences principales en 2011
  13. 13. 13 Cahier spécial padd 13 I – Une commune agréable Améliorer la qualité de l’environne- ment, des paysages et du cadre de vie. Orientations • Améliorer la qualité, le confort, la sécurité et le partage de l’espace public • Préserver et mettre en valeur les atouts paysagers, patrimoniaux et environnementaux • Préserver la biodiversité en renfor- çant la présence de la nature et des milieux écologiques grâce à la constitution d’une trame verte et bleue •Assureruntraitementqualitatifdes entrées de ville du territoire • Encourager la restauration et la reconstitution des espaces naturels pourunemeilleurerelationentreles espacesurbanisésetlemilieunaturel • Protéger et valoriser le patrimoine delacommunequ’ilsoitbâtiounon N VILLEBOUZIN LES ÉCHASSONS LE MESNIL CENTRE GUIPERREUX BUTTE DU MOULIN À VENT CROIX ROUGE FER RÉSERVOIR DES FOLIES RÉSERVOIR DES FOLIES GRANGE AUX DÎMES CHÂTEAU DE LORMOY BASILIQUE N.-D. DE BONNE GARDE LÉGENDE Aménagementsqualitatifsdes entrées de ville Assurer la préservation et la valorisationdupatrimoinehis- torique et du petit patrimoine Préserver le caractère archi- tectural traditionnel Aménager la trame bleue (coursd’eau)enlienavecles communes voisines Aménager la trame verte communale et organiser les continuités écologiques Protégeretvaloriserlepoumon vertdelacommune(lavallée de l’Orge) Permettrelarestructurationdes zonesoùl’occupationdessols n’a pas été contrôlée Traiter qualitativement les transitions entre le bâti et les espaces naturels Protéger et valoriser les sites remarquables Protéger les perspectives visuelles les plus significatives
  14. 14. 14 CAHIER SPÉCIAL PADD14 N VILLEBOUZIN LES ÉCHASSONS LE MESNIL CENTRE GUIPERREUX BUTTE DU MOULIN À VENT GROUPE SCOLAIRE DES ÉCHASSONS SALLE POLYVALENTE CLINIQUE DU CHÂTEAU DE VILLEBOUZIN GYMNASE DES GARENCES CRÈCHE PARENTALE MAIRIE ÉCOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE GROUPE SCOLAIRE DE LORMOY GROUPE SCOLAIRE ET ESPACE COMMUNAL JEAN FERRAT CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL MAISON DE RETRAITE II – Une commune fonctionnelleàtaillehumaine Développerlacommunedefaçon adaptée aux besoins des popula- tions existantes et à venir. De façon générale, créer les conditions d’un territoire solidaire, maîtrisé, harmo- nieux et de qualité. Orientations • Affirmer la place des centres anciens et notamment du centre- bourg, porteurs d’identité • Modérer la consommation d’es- pace et lutter contre l’étalement urbain •Développerunurbanismedurable et de qualité •Répondreàlademandeenloge- ments dans une véritable logique de parcours résidentiel / habiter autrement •Assurerledéploiementd’unevéri- table mixité sociale et urbaine • Adapter les équipements publics auxbesoinsdelapopulationactuelle et celle à venir •Permettreunrenforcementurbain en adéquation avec les différents modes de déplacement • Œuvrer pour la réduction des risques et des nuisances Légende Zone de densification préfé- rentielle de l’habitat Zone d’urbanisation future programmée Secteurs faisant l’objet d’un projet de restructuration des équipementscommesupport de développement Adaptation/modernisation des équipements structu- rants comme support de développement Coupures d’urbanisation à préserver
  15. 15. 15 CAHIER SPÉCIAL PADD 15 III – Une commune active Optimiser le modèle économique, travaillersoninsertiondansletissuet sa contribution à la vie locale. Orientations •Diversifierlemodèleéconomique local • Améliorer la qualité environne- mentale et paysagère des zones d’activités existantes • Conforter le commerce de proximité • Préserver, développer et valori- ser l’agriculture en tant que filière économique • Développer les filières écono- miques complémentaires Légende Maintenir et développer l’agriculture en tant que filière économique Améliorer la vitrine commer- ciale et économique le long de la RN20 Développer les activités éco- nomiques en respectant les paysages et l’environnement Conforter les pôles de com- merces de proximité Reconquêtedesespacesagri- coles à l’abandon N VILLEBOUZIN LES ÉCHASSONS LE MESNIL CENTRE GUIPERREUX BUTTE DU MOULIN À VENT
  16. 16. 16 16 IV – Une commune mobile Développerlesitinérairesacces- sibles aux modes de transports multiplesetfavoriserdenouvelles mobilitésrespectueusesducadre naturel, mais aussi vecteurs de découverte. Orientations •Mettreenœuvreuneoffrecom- plémentaire et écoresponsable de déplacement • Développer et organiser le maillage des sentiers doux (cir- culations douces) •Œuvrerpouruneamélioration de l’offre en transports collectifs •Développerdesitinérairesthé- matiquesde(re)découvertedu patrimoine •Assurerunebonnegestiondes différents modes de déplace- ments – la question du station- nementetdelasécurisationdes axes principaux. N RERERE ST-MICST-MICST-MIC STSTST MONTLHÉRY D46 ORLÉANS N20 VERSAILLES N104 PARIS BORDEAUX A10 ÉVRY N104 PARIS LYON A6 VILLIERS-SUR-ORGE D35 VILLEBOUZIN LES ÉCHASSONS LE MESNIL CENTRE GUIPERREUX BUTTE DU MOULIN À VENT PARIS N20 LA-VILLE-DU-BOIS NOZAY D351 STE-GENEVIÈVE-DES-BOIS ST-MICHEL-SUR-ORGE D250 STE-GENEVIÈVE-DES-BOIS ST-MICHEL-SUR-ORGE D46 Légende Valorisation de la prome- nade des bords de l’Orge Développement des liaisons douces en lien aveclespôlesd’attraction (Est-Ouest) Améliorer les liaisons inter- quartiers pour tous les modes de déplacement Accompagnerledévelop- pement du TCSP «TransportenCommunen SitePropre»(voieréservée aux bus) Traiter les points noirs de circulation CAHIER SPÉCIAL PADD
  17. 17. 17 17CAHIER SPÉCIAL PADD ➤ Des déplacements doux plus faciles et plus sûrs ➤ Lecentrecommunaletl’écoleJeanFerratrépondant aux normes HQE ➤ Le regard du réseau des sources de Longpont ➤ Conteneurs enterrés de la résidence des Mascadées V - Une commune exemplaire PrendreencomptelesenjeuxduXXIe siècleetrevoirle modèle de consommation énergétique. Orientations •Participeràlaproductiond’énergiepropreetconcourir à la recherche de l’excellence énergétique. La commune s’inscrira activement dans la mise en oeuvredelapromotiondesénergiespropres,quelque soitlemodedeproduction(énergiephotovoltaïque,bio- masseterrestre,aquathermie,...),mettantainsiàcontri- butionlespotentialitésdesoncontextegéographique. • Économiser la ressource en eau et les ressources naturelles du territoire. • Promouvoir des campagnes d’information pour le changement des pratiques quotidiennes. • Encourager la récupération et l’utilisation des eaux pluviales. • Utiliser les sources captées et acheminées jusqu’au centre-bourg. •Mieuxgérerlapolitiquederéductionetderecyclage desdéchets.Toutenencourageantledéveloppement des pratiques éco-citoyennes en matière de collecte et de gestion des déchets, la commune souhaite que ces pratiques ne viennent pas entraver la démarche qualitativedupaysage.Aussi,ellesouhaitedévelopper des aménagements spécifiques (conteneurs enter- rés ou semi-enterrés, réservation d’emplacement sur domaine privé, ...). •Favoriserlesconstructionsrépondantauxcritèresdela hautequalitéenvironnementaleetdelaperformance énergétique. Les préoccupations environnementales concernent égalementlesconstructionsliéesàl’habitat,àl’activité et aux équipements d’intérêt et/ou de service public. L’objectif de la commune est ici d’appuyer la mise en oeuvre de réalisations respectueuses de l’environ- nement, tant dans les matériaux, qu’en termes de consommation. D’autres mesures complémentaires viseront à illustrer la recherche de l’exemplarité de la commune. C’est le cas notamment de la recherche d’une gestion efficace de la consommation énergé- tique des bâtiments.
  18. 18. 18 18 ➤ Logements sociaux de la route de Montlhéry ➤ Logements sociaux de la rue du Perray gérés par l’association Monde en Marge, Monde en Marche. Les chiffres CLÉS du PADD Carence initiale en logements sociaux : 319 Horizon du projet : année 2030 Apport annuel moyen d’habitants : +1,2% Habitants supplémentaires à terme : 1577 Nombremoyendepersonnesparménage:2,5 Logements supplémentaires : 630 Densité moyenne : 35 logements / ha (imposée par le schéma régional) Part de surface à urbaniser : 4,6% dont 1,2% dans les secteurs déjà construits. CAHIER SPÉCIAL PADD Les objectifs chiffrés du projet Touteslescommunesontuneobligationlégaledepré- senterdesobjectifschiffrés,notammentconcernantle nombredelogementsàcréeretlasurfaceconsommée pour cela, à échéance du PADD, soit en 2030. LeretarddeLongpont-sur-Orgeenmatièredelogement social impose une attention et un effort particuliers. Il n’est toutefois pas envisageable de programmer l’ouvertureàl’urbanisationdezonesimportantesàforte proportion sociale, car la mixité fait également partie des obligations légales. Parailleurs,lesouhaitfortdepréserveruncadredevie agréableaétéexpriméparlesLongipontainsetlesélus. Cela passe par la préservation de coupures d’urbani- sation, entre les secteurs bâtis, délimitant des espaces de vie autour des hameaux historiques. La réservation de ces espaces de respiration permet également de répondre aux exigences limitant la consommation d’espaces naturels pour éviter « l’étalement urbain ». Enfin, les perspectives de croissance de population doivent rester compatibles avec la capacité de la commune à fournir en suffisance des équipements et services,ycomprisdesvoiesdecirculation(automobiles et douces). Ces différentes contraintes ont été superposées pour déterminerlescénariooptimaldesperspectiveschiffrées d’évolutiondelacommune.Ilenrésultelaplanification d’unecroissancemodérée(+1,2%d’habitantsparan), quipermetd’allerverslerespectdel’ensembledenos engagements et obligations, avec notamment le rat- trapageduretardenlogementssociauxàl’horizonde 2040. Ce scénario présente d’autres avantages, dont ladiversificationdel’offredelogementparlacréation de logements plus petits, plus facilement accessibles aux foyers comptant peu de personnes et aux jeunes ménages. Cette approche préserve de l’urbanisation une sur- faceimportante(23haconsommésdont6ha«diffus», contre 27ha dans le PLU actuel), dans le respect de la loiGrenelleII,dansl’espritd’undéveloppementdurable et pour la protection de nos paysages. Enfin, l’un des atouts qualitatifs du projet est que le nombre de créations de logements peut être réalisé sansporteratteinteauxcentreshistoriquesremarquables, c’est-à-dire à l’identité de nos hameaux et donc fina- lement, à la qualité de nos lieux de vie.
  19. 19. 19 19Zoom sur… convivialitéde pour NOS seniors momentsdes sur les point travaux Retrouvez les dernières opérations réaliséesparlesservicestechniques: • l’aménagement des terre-pleins route de Montlhéry et le nettoyage de l’allée des Marronniers ont été réalisés en interne par les agents (etnonparl’Agglocommeindiqué dans le VAL 119) C’estsousunradieuxsoleilprintanierques’estdérouléelemardi12mailatra- ditionnellesortiedesseniorsorganiséeparl’ensembledesmembresduConseil d’administrationduCCASetdesonvice-présidentJean-JacquesScherchen. Le matin, la cinquantaine de touristes a pris un grand plaisir à se laisser glisser sur la Loire au fil de l’eau et par la magie des « passeurs de Loire » etde leur savoir, prenant connaissance de l’historiquedu fleuve etde ses magnifiques berges. L’après-midi a permis de découvrir, lors de la visite guidée, toute la majesté du château de Sully-sur-Loire et de son histoire. Toutaulongdecettejournée,chacune etchacunapuapprécierdesmoments festifs de convivialité, de retrouvailles, d’évasion et de plaisirs partagés. Surlarouteduretour,lamêmequestion revenaitsurtoutesleslèvres:«Àquandla prochainesortie? ».Trèsbientôt,leClub desVillarceauxetleConseilMunicipaldes Enfants proposant le 1er juillet une sortie intergénérationnelle pour découvrir le toutnouveauparczoologiquedeParis. Le repas de convivialité saisonnier est toujours un moment privilégié pournosaînés.Ledernieraeulieule mardi9juinàlasalledesÉchassons. 83convivessesontréunispouréchan- geretpasserensembleunagréable momentautourd’unbuffetfroidde qualité,particulièrementapprécié. •le remplacement des trois dernières portes de sécurité du gymnase ; •le virage de l’allée Gounod, qui empêchait la giration des camions de collecte de déchets, a été refait pour permettre la circulation ; •la création de jardinières en patio à l’école Jean Ferrat dans le cadre de l’éco festival bulle d’air. La classe de CP va pouvoir planter un jardin potageretfleuridontl’ensembledesplantsontétéoffertsparlaboutique longipontaine Delyfleurs ; •une campagne de reprise des nids de poules a été réalisée pour une surface totale de plus de 200 m² ; •lesdéfautsderevêtementdusolduparkingdugymnaseontétérepris, ainsiqu’uneparcelled’enrobérouge,endommagéeparl’incendied’un véhicule voie des Osiers ; •la municipalité poursuit son programme de création de places de sta- tionnement avec la réalisation d’emplacements en alternat sur la rue de laTourellesurletronçonsituéentrelavoiedesRochesetlaCroixrougefer; •le marché de balayage mécanisé des voiries a été attribué et les pres- tations ont débuté mi-juin ; • le fleurissement de la commune a débuté avec retard à cause de la livraison tardive des plants par l’entreprise horticole ; •enfin, la réhabilitation et la mise aux normes des futurs locaux du Relais des Assistants Maternels occupent actuellement les agents. Ces travaux importantsréalisésenrégieparleséquipesdesservicestechniquespermet- tront d’installer le RAM au rez-de-chaussée (avant à l’étage) de l’ancien accueil de loisirs rue du Perray, rendant l’accès nettement plus aisé, et d’agrandir les locaux destinés à cette structure. (photo à gauche)
  20. 20. 20 Zoom sur…20 La Halle de skate du Val d’Orge à Villiers-sur- Orge est ouverte à trois pratiques que sont le skateboard, le roller et aussi le BMX. En plus des ouverturesaupublicetdescoursavecsonclub, elle s’est donnée pour objectif de sensibiliser les enfantsàlapratiqueduskate.Aussi,ellepropose uneinitiationàl’ensembledesélèvesdeniveau CE2 des écoles des 10 communes de l’agglo- mération. Cinq classes longipontaines de ce niveau(lesclassesàdoubleniveauxavecunCE2 comprises)ontainsipubénéficierdecedispositif. Lesenfantsontsuividurant6séancesd’initiation les conseils de Mathieu. Avant de monter sur la planche il faut être bien équipé avec un casque et des protections, puis connaître le vocabulaire spécifique à cette discipline. Goofy : le skateur roule avec le pied droit devant, regular avec le pied gauche ; lenoseestl’avantduskate,lataill’arrière;puisviennentlesmouvements: drop,ollie,trick,slide,fakieetkickslide.Dequoiapprendrequelquesmots skater apprends à j’ go !La Mini-School de Longpont, en association avec celle de Montlhéry, a effectué un voyage en Angleterre en avril dernier. Les jeunes, âgés de 9 à17ans,logésdansdesfamillesanglaises,ontpumettreainsienpratique leurs connaissances acquises lors des cours Mini-School et découvrir le mode de vie de nos voisins anglo-saxons. Les 54 enfants et ados, encadrés par une douzaine d’adultes ont eu la chancedevisitersouslesoleillemagnifiquechâteaudeLeedsdansleKent avec son labyrinthe végétal, puis les monuments classiques de Londres : la grande roue « London Eye » pour découvrir la ville depuis le ciel, suivie d’unevisiteàpiedjusqu’àBuckinghamPalace,tout enpassantdevantBigBen,Westminster,lesgardes delaReine,etc.Unaprès-midiaétéconsacréàla scienceenvisualisantleméridiendeGreenwichafin d’expliquercequ’estle«tempszéro»,maisaussià un peu d’histoire en visitant le Cutty Sark, célèbre voilierdu19e siècle.Lelendemain,petitsetgrandsse sontréjouisdedécouvrirleurshérosetpersonnages célèbresdanslemuséedeciredeMme Tussaudsen seprenanten«selfie»aveclaReined’Angleterre, BarackObama,JamesBondouShrek...etpourfinir, let’s toLONDON le château de la Tour de Londres, lesjoyauxdelacouronne,lavuesur TowerBridgeetsonpontbasculant etbiend’autreschosesencore.Les nombreuseschansonsapprisestout au long de l’année ont égayé les trajetsenbus,enferryouenShuttle. Lesoleil,labonnehumeuretlesfous rires étaient au rendez-vous ! Contact Bénédicte Buret 06 71 94 69 08 d’anglaisenplus!Lecyclesetermine parlaremised’unlivrettrèscomplet et ludique « J’apprends à skater » et d’un petit diplôme.
  21. 21. 21 Zoom sur… 21 »c’est partir lire« à lainitiation scène Durantcetteannéescolaireetpour la première fois, l’école municipale de musique a mis en place un par- tenariat avec le Rack’am, salle de musiques actuelles de Brétigny. La classe de Stéphane Boget a été accueillie chaque trimestre au Rack’am pour une séance de tra- vail sur des points pédagogiques spécifiquesauxmusiquesactuelles: rencontreavecuningénieurduson, connaître la console et faire une balance, jouer sur scène, et enfin réaliserl’enregistrementdechaque groupe des ateliers rock de l’école. Vendredi 5 juin, les jeunes ont été invités par le Rack‘am au concert de « Little Rock Story », suivi d’une rencontre avec des musiciens de ce groupe et le Rack’am a offert « Lire c’est partir », c’est le nom d’une asso- ciationayantpourbutdefavoriserl’accèsà lalecturepourtous,encommençantparles plus jeunes « parce que la littérature aide à vivre,dansunlivre,ilyatout...».Depuisquatre ans, L’AAPEL (Association Autonome des Parentsd’ÉlèvesdeLongpont-sur-Orge),en partenariataveccetteassociation,propose àchaquefind’annéescolaireuneventede livres dans chaque école. « Lire c’est partir » édite des livres jeunesse vendusauprixuniquede0,80€l’exemplaire,sanssubventionetsansréa- liser de bénéfice mais en couvrant toutes les charges (fabrication, droits d’auteur et d’illustration, personnel et frais généraux). L’AAPEL les revend 1€ l’exemplaire permettant à toutes les bourses de s’offrir un livre. Les 20 centimesgagnésparexemplairesontoffertsauxcoopérativesdesécoles pourl’achatdelivrespourlesbibliothèquesdesécolesoulefinancement deprojets.Uneopérationoùtoutlemondeestgagnantetquiaeucette annéeencoreunfrancsuccèsavec 1611 livres vendus, 190 livres offerts auxbibliothèquesdesécolesetdes accueilspériscolaireset160€récol- téspourlacoopérativescolaire.Un bilan de plus en plus positif chaque année. sa carte d’abonnement pour la saison aux élèves leurpermettantdesuivre toute la programmation. Parallèlement, la classe de musiques actuelles a participéàunerencontre Rockdanslecadredufes- tival Longpont-sur-Rock le 8 février dernier. Les ateliers Rock des villes de Sainte-Geneviève-des-BoisetSaint-Michel-sur-Orgeétaientinvitésàcette soirée. Enfin, dans le cadre du cursus de leurs études, les élèves ont été écoutés et ont bénéficié des conseils de Philippe Maujean, directeur adjoint et coordinateur des musiques actuelles au conservatoire d’Achères, et de StéphaneGuiot,coordinateurresponsabledudépartementdemusiques actuelles à l’école de musique de La Clef de Saint-Germain-en-Laye.
  22. 22. 22 loisirs22 Brèves culturelles &associatives Au programme des Journées du patrimoine 18, 19 et 20 septembre 2015 Il y a 550 ans, les territoires deMontlhéryetLongpont étaient le théâtre de la sanglante « bataille de Montlhéry » (3 000 morts). Cetteannéelesmunicipa- litésetlesassociationsont choisidevousproposerà l’occasion des Journées du patrimoine un pro- grammeparticulièrement tournéverslacommémo- rationdecetévénement historique. Le vendredi 20h30:Conférence-expo surlabatailledeMontlhéry proposée par les Sociétés Historiques de Longpont et de Montlhéry – Salle du conseil de la mairie de Longpont Le samedi Après-midi : Visite de la tour et animations « saltimbanques » par les associations et bénévoles de Montlhéry et Longpont, animations et stands médiévaux par l’association de Longjumeau « les amis de la porte de Paris ». – Tour de Montlhéry 20h30 : « Bataille(s) » : spectacle proposé par l’association des Amis del’OrgueetlePèreGatineau.Uneévocationpoétiqueetmusicale sur la bataille de Montlhéry – Basilique – Libre participation aux frais Le dimanche 10h30 : Visites guidées du réservoir des Folies sur les traces du réseau dessourcesdeLongpontproposéesparl’AssociationdeDéfensedes Sources. Rendez vous au réservoir des folies. 14h30:Concoursdedessins«Dessinetaville»pourlesenfantsavecle ConseilMunicipaldesEnfants;remisedesprixà16h30. –SalleduConseil 14h : Visite de l’extérieur de la basilique et parcours à pied jusqu’au champ de bataille avec la SHL et retour pour 16h. 16h : Visite guidée de la Basilique par le père Gatineau et du grand- orgue avec Michel Poillot – RDV dans la basilique. Entrée libre et gratuite à toutes les manifestations. La brocante à Lili Latraditionnellebrocantederentrée duCAL(ClubartistiquedeLongpont) setiendracetteannéeledimanche13 septembrede7h30à18h30.Cetteédi- tion sera particulière, puisqu’il s’agira du 30e anniversaire, et l’association compte donc sur vous pour fêter dignement cet événement. Pourcetanniversaire,leprixdumètre linéaire restera le même que celui pratiqué depuis 2005, et tout au long de la journée, les organisateurs vous réserveront des surprises. Nousvousencourageonsàréserverau plusvite votreemplacementcarplus que jamais les demandes de places seront nombreuses. Pourvousfaciliterl’inscription,voustrou- verezunbulletinàl’accueildelamairie ouàtéléchargersurlesiteinternetde lacommune.Vouspourrezlerenvoyer par courrier, ou mieux en scannant votre bulletin et en le retournant par mailà:clubartistiquelongpont@gmail. com.Parcontrevousdevreztoujours adresservotreréglementparvoiepos- taleàl’adresseindiquéesurlebulletin d’inscription. Parcdugymnase,parkinggratuitpour les visiteurs et les exposants.
  23. 23. 23 loisirs 23 Opération 1 bébé… 1 livre Pourfêterchaquenaissance,lamuni- cipalité poursuit l’opération bapti- sée « 1 bébé… 1 livre », lancée en 2010. L’idée est d’offrir aux bébés un cadeau des plus précieux : le goûtdeslivresetdelalectureavant mêmequ’ilsaientunan.Carletemps de la lecture est un moment privilé- giéhabitéd’unevoixrassurantequi raconte de belles histoires et ouvre la porte de l’imaginaire. Tout au long de cette année, Fabienne, Stéphanie et Régine ont eu le plaisir de remettre à une vingtaine de jeunes parents un livre au choix parmi plusieurs titres : « Ton histoire » de Jeanne Ashbé, « Mon bisou préféré » d’Élisabeth Coudol, «Lesmainsdepapa »d’ÉmileJadoul. C’estégalementl’occasiondefaire connaissance et de faire décou- vrir aux parents qui ne le connais- saient pas encore, l’espace de la médiathèque dédié aux tout-petits et de les inviter à y revenir souvent pour emprunter gratuitement, sur simpleinscription,d’autreslivrespour multiplier les moments de lecture à partager. Lorsdeladéclarationdelanaissance de votre enfant, le service État Civil enmairievousremetun«bon»vous permettantderetirerlelivreoffertàla médiathèque, aux heures d’ouver- ture au public. Le programme de votre médiathèque cet été MÉDIATHÈQUE – www.lireenvaldorge.fr Chemin de derrière les murs – 91310 Longpont-sur-Orge mediatheque-longpont@agglo-valdorge.fr – Tél. : 01 69 01 41 44 Les horaires d’été mardi 16h-18h mercredi 10h-12h30/14h-18h samedi 14h-18h fermeture pour inventaire du 11 au 15 août Ateliersdecouturecréativeavec Hélène Réa Gratuit sur réservation auprès de la médiathèque Public : enfants à partir de 5 ans Mardi 7 juillet à 10h30 et 14h30 Mardi 4 août à 10h30 et 14h30 Des petits et des histoires Racontines autour du tapis à histoires « Hou ! Hou ! » d’après l’albumdeJeanMaubille,avec les bibliothécaires. PetitHiboucherchesamaman: Hou ! Hou ! « Est-cetoiquim’ap- pelles? » demande Petit Hibou. Mais non, ce n’est pas la poule : elle dort. Ce n’est pas le moineau : il dort... Hou ! Hou ! « Est-ce toi qui m’appelles ? » demande Petit Hibou. « Oui, c’est moi », répond Maman Hibou. « Rentre vite te coucher. Le jour va se lever. » Public de 18 mois à 4 ans – Gratuit sur réservation Jeudi 23 juillet à 10h30 – Jeudi 20 août à 10h30 Une journée à la mer Le CCAS reconduit comme chaque été sa sortie pour une journée dans une station balnéaire de la côte normande. Cette année les Longipontains pourront découvrir Fécamp le dimanche 9 août. Rappelons que cette sortie est gratuite et ouverte à tous. Auprogramme:lematin,unevisiteduPalaisBénédictineavecdégus- tation de la célèbre liqueur vous est proposée (participation de 10 € pour les familles, 5 € entrée individuelle) ; cette visite est en option et à choisir lors de l’inscription ; déjeuner libre et après-midi à la plage. Départ de Longpont à 8h, retour vers 20h. Renseignements et inscriptions auprès de Edith Bonnemains au 01 64 49 61 19.
  24. 24. 24PATRIMOINE24 1939 - 1945 70e guerre anniversaire Retour sur le 70e anniversaire de la guerre 1939-1945 Ilya70ansle7mai1945,l’Allemagnenaziecapi- tulaitsansconditionàReims.Lelendemain8mai àBerlin,legénéraldeLattredeTassignysignaitau nom de la France l’acte officiel de capitulation. Pour commémorer cet évènement nous avons décidé en partenariat avec la municipalité de Ballainvilliers et l’association « Renaissance et CulturedeLongjumeauetenvirons»deprésenter uneexpositiondu2au10maidernierauchâteau de Ballainvilliers. Lapremièrepartieétaitdédiéeaumaréchalde Lattre de Tassigny, un des principaux artisans de notre libération. La deuxième partie, une exposition prêtée par l’ONAC (Office National des Anciens Combattants),retraçaitlescombatsdanslesquels lesFrançaissesontillustrésauxcôtésdenosalliés pourlalibérationsurtouslesthéâtresd’opérations. La troisième partie relatait les témoignages de trois vétérans qui ont participé à la libération de Ballainvilliers:ConstantBerthyetAndréDoguetau titredelarésistance,etLouisÉtiennecombattant dans la 1ère armée française. Cetteexpositionaétéréaliséeaveclaparticipa- tiondes«SoldatsdeFrance»sousladirectiondu maitre d’œuvre, Robert Peghaire. L’inauguration a eu lieu le 30 avril dernier en pré- sence de M. Eschbach, directeur de l’ONAC, du lieutenant colonel Lefevre, commandant en seconddu121e régimentdutrain,deMme Puech, mairedeBallainvilliersetdeM.Hamon,mairede Longpont-sur-Orge. Enfin,nousnoussommesréunisle8maiàLongpont pour la commémoration du 70e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945. — André Thierry pour l’Union Nationale des Combattants, section locale de Longpont et Ballainvilliers de la ➤ Philippe Hamon remettant la Croix du Combattant à Alain Meyer, porte drapeau. ➤ Robert Peghaire, vice président de l’UNC lisant l’ordre dujourn°9du9mai1945dugénéraldeLattredeTassigny. ➤ Inauguration de l’exposition sur la Seconde Guerre mondiale ➤ Remise de gerbe par le Conseil Municipal
  25. 25. 25 patrimoine 25 grand orgue De la basilique le découvrez ➤ Visite de l’instrument le 10 mai lors du « Jour de l’Orgue ». L’existence du grand-orgue Kern, construit et installé en 2009, est liée à l’histoiredelasacristieactuelle,édifiéedixansavant,dansletranseptsud de l’édifice. C’est le temps qu’il a fallu pour remplacer l’ancien orgue Gonzalezdonnéen1980parunecommunautéassomptionnisteparisienne à la paroisse de Longpont et qui prenait au sol, derrière la grille, la place de la sacristie actuelle. Cet ancien orgue a permis d’accompagner les messes, mariages et obsèques pendant 18 ans. C’est la décision prise d’un commun accord entre la mairie et la paroisse de vendre cet orgue Gonzalez d’un intérêt limité, qui a suscité la création de l’association des Amis de l’Orgue en 1998 afin de pourvoir à « un remplacement » de cet instrument qui soit digne de la Basilique. La première action de l’association a été de solliciter l’acquisition du petit orgue de six jeux qui se trouve toujours dans le chœur. Cet achat a été rendupossiblegrâceaucofinancementmairie/Amisdel’Orgue/paroisse, ces dernières ayant recueilli des dons ainsi que les fonds résultants de la vente de l’ancien orgue à une association dans le Doubs. Cet orgue de chœur a été construit par le facteur d’orgue François Delhumeauen1998.Durantonzeans,ilaccompagnemesses,mariages, obsèques. Les Amis de l’Orgue organisent régulièrement des concerts au profit de l’acquisition du futur grand-orgue et sensibilisent les pouvoirs publics sur l’intérêt culturel que présente un tel projet pour Longpont, le Département et la Région. C’est ainsi que les Amis de l’orgue ont pu, grâce aux dons de particuliers, participer au financement du projet à hauteur de 10%. Depuis l’inauguration du grand-orgue Kern le 19 septembre 2009, l’asso- ciation, soucieuse de la pérennité du projet, continue son action péda- gogique et de sensibilisation afin de susciter toujours plus d’intérêt pour « le roi des instruments ». — Michel Poillot, titulaire du grand-orgue de la Basilique Président de l’association des Amis de l’orgue et de la basilique Rendez-vous lors des Journées du patrimoine L’association des Amis de l’Orgue proposera à cette occasion une illustration musicale de la présentation de la Bataille de Montlhéry par lePèreGatineau,recteurdelabasiliquedeLongpont,lesoirdusamedi 19 septembre 2015 à la basilique. Michel Poillot, organiste titulaire et présidentdesAmisdel’Orgue,agrémenteral’exposépardes«Batailles» écrites pour l’orgue, choisies dans le répertoire espagnole, français, anglais et italien des XVIe , XVIIe et XVIIIe siècles. Ce programme d’une trentainedeminutes,depiècesfigurativesetsuggestives,seral’occasion d’une présentation du grand-orgue également réitérée le lendemain, dimanche 20 septembre après-midi. L’instrument, en rapport direct avec le thème de cette année « Patrimoines du XXIe siècle », peut dès maintenant être repéré comme un héritage architectural durable de ce siècle (construction 2009).
  26. 26. 26 EXPRESSION DES ÉLUS26 expression des du GRoupes Conseil municipal Non aux fermetures de classes ! Fermerlemaximumdeclasses:chaqueannéeladirec- tion académique s’adonne à ce petit jeu. Un petit jeu quirejaillitdirectementsurlesconditionsd’apprentissage de nos enfants et sur celles de travail des enseignants. Cette année, notre commune est particulièrement gâtée : deux fermetures, à la maternelle Lormoy et à l’élémentaire des Échassons ; et le refus d’ouverture d’une classe à Jean Ferrat. Pourtant, globalement, les effectifssontenhausseparrapportàl’annéedernière. Ladirectionacadémiquerefusedeprendreencompte les chiffres prévisionnels des directeurs d’école et les revoit systématiquement à la baisse. Une fois fermée, il devient plus difficile de réouvrir une classe, car le seuil d’effectif pour l’ouverture est plus important que celui de fermeture. Nous nous sommes associés aux différentes actions menées par les fédérations de parents d’élèves et la municipalité afin de maintenir une bonne qualité d’enseignement à nos enfants. PLU : la majorité bientôt rattrapée par la réalité Le 30 mai dernier, la municipalité a présenté son pro- jet de PADD (Projet d’aménagement et de déve- loppement durables) qui fixe les grandes orientations en matière d’aménagement pour la commune. Une ville agréable, fonctionnelle, à taille humaine, active, mobile, exemplaire : nous partageons pleinement ces objectifs qui ressemblent étrangement à ceux du PLU actuel. En revanche, les objectifs chiffrés ont de quoi surprendre : ils prévoient que Longpont atteindra 20 % de logements sociaux (contre 25 % fixés par la loi) à l’horizon 2040 (contre 2030 comme le prévoit la loi). Espérertransigeraveclaloiestirresponsableetpourrait mettre la commune en grande difficulté. À tous ceux qui partent en congés, nous souhaitons d’excellentes vacances et plein de courage à ceux qui passent l’été au travail. Groupe de l’opposition municipale Ensemble pour Longpont www.ensemblepourlongpont.fr www.facebook.com/ensemblepourlongpont Longpontpour Ensemble Faute avouée... à moitié pardonnée ? Lacritiquevenantdel’oppositionétaitforte:soitdisant, nous ne savions pas gérer un budget, le financement de l’espace communal Jean Ferrat était prévu, nous annoncionsdesmontantsdetravauxsupplémentaires faux,notreadjointauxfinancescontractaitdesemprunts inutilement, nous nous acharnions à tort sur le projet phare de l’ancienne équipe... Pendant plus d’un an, l’opposition a utilisé sa science de la communication pourattaquernotregestion.Pendantplusd’unan,elle s’estditeindignéelorsqu’onannonçaitqueJeanFerrat avait coûté plus de 6.000.000 €, et elle reconnaissait à peine les 5 millions. Lorsduconseilmunicipaldemai,leschiffresdéfinitifsdu compteadministratif,visésparlaPréfecture,ontparlé. Delphine Antonetti a dû reconnaître que le coût total de la construction de l’espace Jean Ferrat que nous avons toujours annoncé était exact ! Aussi incroyable que cela paraisse, elle a présenté ses excuses à la majoritémunicipalepourles«malencontreusessucces- sions d’erreurs d’imputations» qui expliqueraient cette différence de plus de 1.000.000 €. Etrangement (ou pas...), le total de ces «erreurs» cor- respondàpeuprèsàl’autofinancementclaironnépar l’équipeprécédentependantladernièrecampagne municipale, comme preuve de leur bonne gestion. Onestendroitdesedemandersiceschiffresauraient été rendus visibles si l’opposition était restée aux com- mandes.Faceàdesméthodesaussipeuscrupuleuses, nous ne pardonnons pas, pour notre part, cette suite «d’erreurs».Nousn’oublionspasqu’ils’agitdel’argentdes contribuablesetsommesplusquejamaisdéterminésà menerunepolitiquefinancièretotalementtransparente. Groupe de la majorité municipale Unis Pour Longpont http://unispourlongpont.blogspot.fr
  27. 27. 27 publicités 01 69 80 80 60 BIEN ? VALEUR de votre ICI, UN  PROFESSIONNEL S’ENGAGE ! Une estimation de votre bien OFFERTE par votre agence locale. Une démarche de qualité avec des procédures formalisées. Un niveau d’accueil et de conseil. Des garanties de transparence dans les démarches. La signature du Code d’Éthique et de déontologie. Des obligations d’information et de conseil en immobilier. Un niveau de compétence certifié. Achat Location Vente Gestion locative Agence Immobilière SIB 7, voie mort Rû 91310 Longpont sur Orge mail : agencesib91@gmail.com site : www.sib91.fr Quelle est la Présent depuis 24 ans à Longpont sur Orge pub_mairie_juin_2014:Mise en page 1 03/06/2014 17:53 Page 1 27 24/24 photocopies photos presse Tél. : 01 69 01 37 37 du lundi au samedi de 8h30 à 20h30 NON STOP Z.A.C. DES ÉCHASSONS – VOIE DU MORT RU 91310 LONGPONT-SUR-ORGE C M J CM MJ CJ CMJ N CdV R-ECO - bassedef.pdf 1 12/03/13 16:38 Emplacement 1/10 disponible 10 parutions pour 490 € TTC Contactez le service communication au 01 64 49 67 31
  28. 28. Sortons  ! Culture – Associations été 2015 Du 27 juin au 18 juillet Funny Park Structures gonflables adaptées à chaque âge Tarif:3€lajournéepourles2/5ans,6€ pourlesplusde 5 ans Parc du gymnase des Garences Mardi 7 juillet à 10h30 et 14h30 Ateliers de couture créative avec Hélène Réa À partir de 5 ans – Gratuit sur réservation au 01 69 01 41 44 ou mediatheque-longpont@agglo-valdorge.fr Médiathèque Vendredi 17 juillet à 21h Concert Musique sacrée de la Renaissance Chœur et ensemble instrumental Proposé par l’association Exultate Entrée libre Basilique Jeudi 23 juillet à 10h30 Raconte-tapis Proposé par la médiathèque Public de 18 mois à 4 ans Entréelibresurréservationàmediatheque-longpont@ agglo-valdorge.fr Médiathèque Mardi 4 août à 10h30 et 14h30 Ateliers de couture créative avec Hélène Réa À partir de 5 ans – Gratuit sur réservation au 01 69 01 4144ou mediatheque-longpont@agglo-valdorge.fr Médiathèque dimanche 9 août de 8h à 20h Journée gratuite à Fécamp Organisée par le CCAS Renseignements et inscription (obligatoire avant le 10/07) Edith Bonnemains au 01 64 49 61 19. Départà8hduparkingdeLormoy,8h10duparking des Échassons. Retour vers 20h. Jeudi 20 août à 10h30 Raconte-tapis Proposé par la médiathèque Public de 18 mois à 4 ans Entréelibresurréservationàmediatheque-longpont@ agglo-valdorge.fr Médiathèque C’estlesvacancesauxACCUEILSDELOISIRS (3-10 ans) Du lundi au vendredi tout la journée Sur inscription préalable et calcul du QF. Maternel : 01 64 49 61 09 accueilmaternel@mairie-longpont91.fr Elémentaire : 01 64 49 67 32 accueilelementaire@mairie-longpont91.fr Les Jeun’Estivales Un programme d’animations pour les ados ESPACE JEUNESSE (10 - 17 ans) Ouverture du lundi 6 au vendredi 24 juillet Et du lundi 24 au vendredi 28 août de 13h30 à 17h30 10 € l’année, sur inscription auprès de Pascaline 01 69 01 89 00 - p.redondin@mairie-longpont91.fr • Sortie au Parc Astérix le jeudi 16 juillet avec participation •Après-midihandballavecleClubduVald’Orge Handball (date à venir) Funny Park Du 27 juin au 18 juillet Structures gonflables pour les enfants et les ados. Tarif : 6€ la journée Parc du gymnase des Garences Stage Manga Du lundi 6 au vendredi 10 juillet de 14h à 17h Public : 40 € (100 € extérieurs) Infosetinscriptions:m.precias@mairie-longpont91.fr Salle Piazzolla de l’école de musique Après-midi jeux vidéo mercredi 8 juillet de 15h30 à 17h30 Venez jouer sur Wii sport et PS4. Public11-17ans–Gratuit,surinscriptionobligatoire m.precias@mairie-longpont91.fr Salle du Conseil Gymnase des Garences Voie des Osiers SCOUTISME musique GYMNASTIQUE environnement alphabétisation photographie peinturedanse jumelage orguecrèche conte lecture seniors théatre patrimoine langues étrangères solidaritéarts martiaux sports santé anciens combattants équitation jeunesse loisirs créatifs philatélie informatique chorale aeromodélismeCouture Artisanat SAMEDI 5 SEPTEMBRE DE 10h à 17h ForumDE LA RENTRÉE2015 17h : remise des prix aux lauréats du premier concours de jardins et façades fleuris

×