Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 90

11 vues

Publié le

Journal VAL 90 – Déc. Janv/2011

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 90

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 90 déc. jan. 2010/11 Redécouvrir l'orgue p. 12 Dossier : L'essentiel du PADD p. 13 actualités Tombe la neige
  2. 2. PRATIQUE éTAT CIVIL Bienvenue à TéoSananes,le26septembre àLongjumeau CamilleMarchand,le26 septembreàLongjumeau LéoMeublat,le30septembre àLongjumeau NathanGeneste,le3octobreàArpajon CapucineLorrin,le7octobreàLongjumeau MaëlysSantisoPerez,le8octobreàMassy EléaMouatt,le11octobreàMassy MaëlRicle20octobreàAntony ChloéBourgeois,le27octobreàAntony LénaBourgeois,le27octobreàAntony SimonDouville,le15novembre àCourcouronnes AdrianaRamanantsialonina,le 25novembreàDourdan Félicitations à EddyPuzzuolietIngridRotenberg,le 19octobreàLongpont-sur-Orge AtefBenMessaoudetAlinePitailler, le30octobreàLongpont-sur-Orge JoaquimCardosoAlmeidaetMaria IsabelSemedoOliveira,le06 novembreàLongpont-sur-Orge DariodosSantosGarnachoetMaria doRosarioMorgadoFerreira,le 20novembreàLongpont-sur-Orge Ils nous ont quittés BrunelveuveScribotJeanne,le 08aoûtàLongpont-sur-Orge BladouveuveDouheretJeanne,le 16aoûtàLongpont-sur-Orge SagneFrancis,le27aoûtà Longpont-sur-Orge GoutteépouseDugenestDenise,le 03octobreàFontenay-lès-Briis MittardveuveCottinAnne,le04 octobreàLongpont-sur-Orge MadelaineveuveFerryMichelle le04octobreàArpajon NabetPascal,le06octobre àLongpont-sur-Orge BoulardGuy,le03novembreàLongjumeau BridouxJean,le04novembre àLongjumeau HigounetveuveMonceauGilberte, le16novembreàDraveil BallavoineDeniseveuveDuclair,le 27novembreàCourcouronnes Les petites annonces Assistante maternelle agréée propose deux places à partir de début février. Tél. : 01 69 01 82 65 Cède un piano Bentley 6 octaves, couleur acajou (ayant besoin de réparation) et des meubles muraux de salon - 6 éléments superposables, couleur acajou et crème. A retirer sur place. Tél. : 01 69 01 57 31 Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Alain Lamour Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale Conception graphique Atelier Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Imprimerie Cap Impression 91120 Palaiseau Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : mairielongpont@fr.oleane.com Le Val est imprimé sur du papier recyclé. Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Laurent Boissard, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau Patrick Philippe Votre conseiller général François Pelletant, vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Linas. Tél. : 01 69 80 14 00 Votre député Guy Malherbe, vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez- vous à son secrétariat de Longpont- sur-Orge 27, rue du Docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horaires d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé le mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 9 – Le nouveau conseil municipal des enfants. – Comment les voies de la commune sont-elle traitées par temps de neige ? — La réforme des collectivités territoirales a été adoptée. — Le Sivoa revoit l'assainissement sur la RN 20. actualités sociales page 10 Toute l'actualité sociale en bref. culture pages 11,12 et 21 — Les nouveautés du contrat de développement culturel. — Philippe Ourselin, professeur de la classe d'orgue de l'cole Municipale de Musique dossier pages 13 à 20 Le résumé du Plan d'Aménagement et de Développement Durable (PADD), présenté au conseil municipal du 16 décembre. vie de quartier page 22 L'aménagement proposé pour sécuriser l'allée Gounod. tribunes page 23 L’expression des groupes du Conseil municipal. délibérations pages 24 et 25 Les délibérations des conseils municipaux des 21 octobre et 25 novembre 2010. associations pages 26 et 27 –L'UNC a proposé une exposition sur la conquête de l'air. – Les photos primées du concours du PhotoClub Longipontain. — Retour sur la dernière création de La Porte Entr'ouverte. portrait pages 30 à 31 –Dominique Bédart ou le début d'une carrière litteraire –Rabin Sharma maîtrise l'art de la cuisine népalaise et indienne. À l'aube de cette année 2011, permettez-moi de vous adresser mes meil- leursvœuxettousmessouhaitsdebonheuretderéussitedansvosprojets personnels et professionnels. Cette année, nous devrions finaliser le PLU (Plan Local d'Urbanisme). Après le diagnostic, sorte de photographie de la commune, qui vous a été présenté au printemps dernier sous forme d'une exposition, le dernier conseil municipal de l'année 2010 a examiné le Plan d'Aménagement et de Développement Durable (PADD).Jemeréjouisquecedocumentaitreçul'approbationunanimedesélus, majoritéetoppositionconfondues,mêmesiaucunvoteformeln'aeulieu.Eneffet, ildessineleLongpont-sur-Orgededemain,enfixantlesgrandesorientationsen matière d'aménagement, d'urbanisme et de développement durable. Ces grandes orientations répondent à quatre enjeux fondamentaux. D'abord, il s'agitdepréserveretderenforcerl'identitédenotrecommune,quisesingularise par son patrimoine historique et naturel, ainsi que son caractère semi-rural. La politique de valorisation du centre va dans ce sens. Ensuite,noussouhaitonsdévelopperlacommunedemanièremaîtriséeetéqui- librée,pourrépondrenotammentauxexigencesdemixitésociale.Encestemps de crise, la solidarité devient encore plus indispensable. Certes, nous tiendrons notreengagementtriennalde60logementssociaux.Maisnoussommesencore loin des 20 % imposés par la loi. Je pense notamment qu'il est essentiel que nos jeunes, particulièrement touchés par le chômage, puissent trouver un toit. Letroisièmeenjeuportesurledéveloppementdesservicesurbainsetdel'activité économique. Nous souffrons toujours d'un manque d'équipements publics qui répondent à nos besoins. Nous devons également encourager l'activité écono- mique,enparticuliercellequirelèvedusecteurdel'économiesocialeetsolidaire, un secteur peu ou pas touché par la financiarisation de l'économie. Enfin, nous voulons améliorer le cadre de vie et encourager tout ce qui favorise la protection de l'environnement. Je vous sais particulièrement attachés aux espaces naturels qui nous entourent, mais nous pouvons encore faire mieux en aménageant les entrées de ville, et les lieux de vie collective. LedossierdecenuméroduVALvousexpliquecesgrandesorientations.Ils'agit d'un résumé du texte intégral que vous pouvez trouver sur le site Internet de la ville — www.mairie-longpont91.fr — ou à la mairie. À nouveau,jevoussouhaiteunetrèsbelleannée2011etvousdonnerendez-vous vendredi 14 juin, à 19h 30, au gymnase des Garences pour les vœux officiels de la municipalité. Une soirée, placée sous le signe des contes et de la célébration des vingt ans de jumelage avec Neukirchen, qui fera la part belle à un spectacle autour des arts du cirque et de la chanson française. Fidèlement Longipontaine. Delphine Antonetti Maire de Longpont-sur-Orge
  4. 4. 4 Un nouveau Conseil Municipal des Enfants Leshuitmembresélusle16novembreontrejointlesautresmembresdu CMEpouruneprésentationavecMme leMaire,samedi27novembre2010. Composédeseizeélus,leConseil MunicipaldesEnfantsestrenou- veléchaqueannéeparunvotedes élèvesdeCM1etCM2. Chaque groupe scolaire a élu quatre membres,enrespectantleprincipedela paritéfille/garçon.Lemandatdesélus duredeuxans.Parordrealphabétique, lesnouveauxentrantspour2010/2012 sont: MathildeBenoît,MarionBonnat,Pierre deCastro,LénaChavagne,JulienCoisy, Baptiste Gargot, Mathilde Gaucher et Yann Porcher. Ils rejoignent l'équipe élue pour 2009/2011 composée de: Chloé Akam, Fidji Akam, Zakaria El Fattouk,EugénieEvras,ChloéGrulois, Clément Legrand, Tom Grégoire, et Mathieu Rancœur. Cette élection a donné l’occasion à Eloïse Delalande, maire sortante du CME d’évoquer les différentes actions menées par le CME. Plusieurs projets humanitaires ont été mis en place au cours des deux dernières années : - une récolte de denrées alimentaires a permis de soutenir une association caritative de la Ville-du-Bois. -deslivresetdesfournituresscolaires ontétéenvoyésàl’écoledeToubacouta au Sénégal -en2009,unprojetd’aidehumanitaire avecleNigeraétéinitié;actuellement il est suspendu en raison des troubles dans ce pays. Plus proche de nous, le CME a égale- ment organisé une chasse aux œufs de Pâques pour plus de 120 élèves de maternelle.Ilestégalementàl’origine de l’opération « Lutins de Longpont », qui consiste à aller vers les personnes isolées en collaboration avec le Club des Villarceaux. Dernièrement,leCMEaparticipéactive- mentauTéléthonle4décembredernier. D’autres projets sont encore à venir : entreautres,lapréparationd’unejour- néeauprintempsdédiéeàl’environne- ment,quiseral’occasiondetournerun court métrage autour de la vie d’une bouteille en plastique. Les nouveaux élus entourés de Delphine Antonetti et d'Alain Lamour, 1er adjoint (au-dessus). La mise en carton du matériel scolaire, des jeux et livres envoyés par le CME à l'école de Nemah Bah à Toubacouta au Sénégal (au-dessous). actualités
  5. 5. 5 actualités La stratégie anti neige Il faut dix heures pour saler la totalité de la commune. D’abord, les axes prioritaires, les rues les plus pentues et les voies où se trouvent des personnes pouvant être appelées d’urgence. Ensuite, les voies secondaires. Telle est la stratégie de traite- ment des voiries de la commune en cas de neige. Cette année, l’hiver s’est invité en automne. Routes bloquées, voitures immobilisées, le 8 décembre dernier, nombredeFranciliensontvécuunvéri- table cauchemar, mettant plusieurs heuresàrejoindreleurdomicile,quand ils n’ont pas passé la nuit dans leur véhicule. des services municipaux mobilisés Lorsdesépisodesneigeux,lesservices techniques ne ménagent pas leurs efforts : en décembre dernier, pas moinsdesixagentsontparfoistournéla nuit,sanscompterleursheuresnileurs efforts pour assurer le service public. Sachant que la commune compte une cinquantainedekilomètresdevoiries, il faut au minimum dix heures pour la parcourirenentier,quatreheurespour les axes principaux. Ces derniers sont traités en priorité, notamment ceux qui permettent de dégager les quartiers : rue André Chermette, rue de Lormoy, rue de Villiers, rue Julien Hébert, rue de Verdun… Prioritaires également, les rueslespluspentues(laButtefaitl’objet d’un traitement particulier), ainsi que les voies où habitent des profession- nels pouvant être appelés en urgence, comme les médecins. Dans un second temps,lesruessecondairessontsalées, làencoreencommençantparcellesqui sont en pente. Le salage n’est efficace que dans certaines conditions Le sel absorbe la chaleur et accélère la fonte de la neige et de la glace. Par ailleurs, l’eau salée, gelant à une tem- pératureplusbassequel'eaunonsalée, le sel empêche la neige de geler. Pour autant, le salage n’est efficace quedanscertainesconditions.Laneige fond avec le sel jusqu'à environ 9cm. Au-dessus, il faut la dégager avec une lame de déneigement, un équipement pour lequel la commune a obtenu une subvention du Conseil Général. Malgré les différents passages des véhicules, le sel devient inefficace en dessous de -7°C environ . À cette tem- pérature, le verglas se forme même si les chaussées sont salées. Concernant les transports scolaires, l’interdictionpeutvenird’unarrêtépré- fectoral,commele9décembredernier, ou du transporteur lui-même qui peut considérer qu'il est trop dangereux de faire sa tournée. Rappelons enfin, que chaque riverain esttenud’entretenirletrottoirdevant chez lui. Assurer le service public par n'importe quel temps. Où s'informer? Pour connaître les prévisions météo,lesitedeMétéoFrance: www.meteofrance.com Encasdefortesintempéries,la Préfecturedel’Essonnedélivre des informations régulières : www.essonne.pref.gouv.fr Concernantlestransportssco- laires et collectifs, consultez le sitedestransportsMeyer:www. transports-daniel-meyer.fr Enfin,sachezqu'enpériodenei- geuse, le site de la mairie est réactualisé plusieurs fois par jour : www.mairie-longpont91.fr.
  6. 6. 6 Le nouveau visage des collectivités territoriales L'Ile-de-France comptera 308 conseillers territoriaux contre 506 conseillers généraux et régionaux actuellement. Adoptée par l’Assemblée Natio- nale le 17 novembre après plus d’un an de discussion, la réforme des collectivités territoriales change la donne de la décentrali- sation. Ce qu’il faut retenir pour les communes, les départements et les régions. Les conseillers territoriaux Le conseiller territorial remplacera le conseillergénéral,élududépartement àl’occasiondesélectionscantonales,et leconseillerrégional,élulorsduscrutin régional:c’estlagrandenouveautéde la réforme. Ce conseiller territorial siègera à la fois au département et à la région. Ce quirevientàréduirelenombred’élus: l’Ile-de-Francecomptera308conseil- lersterritoriaux,contre506conseillers générauxetrégionauxaujourd’hui.En Essonne,33conseillersterritoriauxsiè- gerontenlieuetplacedes66conseillers généraux et régionaux. Apartirde2014,lesconseillersterrito- riauxserontéluspoursixansauscrutin uninominal majoritaire à deux tours, sur des cantons plus grands que ceux d’aujourd’hui. Les compétences Les communes conservent leurs com- pétences. En revanche, département etrégionperdentleur“clausedecom- pétence générale”. Cela veut dire que chacun se consacrera à des domaines exclusifs,cequiempêcheradecumuler des subventions départementales et régionales.Seulsletourisme,laculture etlesportdemeurentunecompétence partagée. L’intercommunalité En2014,les36682communesdevront être intégrées dans une structure intercommunale. Pour favoriser les regroupements et simplifierlacarte,descommunesnou- velles pourront être créées à partir de fusionsdecommuneset/oud'intercom- munalités.Lacréationd'unecommune nouvellenécessiteral'accordpréalable detouslesconseilsmunicipauxconcer- nés ou celui des électeurs de chaque commune, consultés par référendum. Lepouvoirdespréfetspourreconfigurer lesintercommunalitésestélargi.Lafin delaCommunautédeCommunesCœur du Hurepoix est donc programmé. Enfin, à compter de mars 2014, les représentants des assemblées inter- communales (communautés de com- munes,communautésd'agglomération, communautésurbaines)serontélusau suffrage universel, au cours du même scrutin que les élections municipales. Assemblée Nationale : le vote d'une réforme actualités 20 et 27 mars : élections cantonales Regroupant Longpont-sur- Orge,Montlhéry,Nozay,LaVille du Bois, Linas, Marcoussis et Saint-Jean de Beauregard, le canton de Montlhéry est dit renouvelable. Les élections se dérouleront les 20 et 27 mars. Le conseiller général sera élu pour un mandat de trois ans, en raison de la réforme territoriale.
  7. 7. 7 Repenser l'assainissement sur la RN 20 Objectif : atteindre le bon état écologique des cours d'eau L'origine des rejets polluants se situe aux abords de la RN 20 (ci-dessus). actualités L'origine des rejets polluants dans le Mort Ru se situe aux abords de la RN 20. Le Sivoa lance des études pour contrôler les bran- chements avant de trouver une solution technique globale. MandatéparlescommunesdeLaVille du Bois, Ballainvilliers et Longpont- sur-orge, le Sivoa (Syndicat mIxte de la Vallée de l’Orge Aval) va réaliser un diagnosticdesinstallationsd’assainis- sement privées de la RN20. Objectif : définir l’état de conformité et les tra- vauxdemiseauxnormesnécessaires, parexempleleraccordementauréseau public d’eaux usées, avec en ligne de mire la reconquête de la qualité des eaux des ruisseaux. Ainsi, le Mort Ru est un petit ruisseau urbain, qui coule sur sept communes avantderejoindrelarivièreOrge.D’une longueur de 2,2 km, il fait l’objet d’un vasteprogrammed’actionspilotéparle Sivoa.Ils'agitd’aménagerdurablement cecoursd’eau,auregarddesdifférents problèmes diagnostiqués. Plusieurs actions ont déjà été engagées par le Syndicat, comme par exemple les tra- vauxdeprotectiondesbergesaucours de l’année 2010. LeMortRureçoitdenombreuxapports d’eaux usées en provenance notam- mentduruGaillard,coursd’eaucanalisé depuissasourcejusqu’àsaconfluence avecleMortRu.Lapollutionchronique engendreunetrèsmauvaisequalitédes eaux:présencededéchetsflottants,de composés organiques et d’éléments toxiques.UneétuderéaliséeparleSivoa estime le flux de pollution à 500 équi- valents habitants/jour. Il apparaît donc urgent d’agir pour reconquérir la qualité de nos cours d’eau avec pour objectif le bon état écologique, conformément à la direc- tive européenne sur le sujet et à la loi sur l'eau de 2006. L’origine des rejets polluants se situe aux abords de la RN 20, sur un périmètre impliquant trois collectivités : La Ville Du Bois, Balllainvilliers et Longpont sur Orge. Uneétuded’assainissementcomman- déeparlestroiscommunesetleSivoa est en cours de réalisation. Son objet est de revoir le fonctionnement du système d’assainissement actuel en vue d’enrayer la pollution du milieu aquatique. Avant d’aboutir à des solutions tech- niques,l’étudedoitdébuterparlaréa- lisation d’enquêtes assainissement à l’échelle de la parcelle. Il est donc demandé aux riverains concernés de favoriser l’accès à leurs installations. Rappelons enfin que Longpont-sur- Orge a transféré son assainissement au Sivoa. Si bien que les travaux qui pourraientêtreengagéssurledomaine public seraient intégralement pris en charge par le syndicat.
  8. 8. 8 Faites vous recenser ! Un recensement de la population aura lieu du 20 janvier au 19 février 2011. Pendant cette période, vous allez recevoir chez vous la visite d’un agentrecenseurquivousremettraun questionnaire à remplir. Muni d’une carte officielle, il est tenu au secret professionnel et vos réponses sont protégées par la loi. Les résultats du recensement éclairent les décisions publiques en matière d’équipe- ments collectifs (écoles, hôpitaux, etc.) c’est pourquoi votre participa- tion est essentielle et obligatoire. Rejoignez le Club des Villarceaux Les seniors souhaitant rompre avec la solitude y trouveront des ateliers créatifs (verre, soie, déco) le lundi et jeudi après-midi, des jeux de société lemardiaprès-midi,etuneanimation mémoire les mardis matin. Tout au longdel'année,dessorties authéâtre etaumuséesontproposéesainsique des loisirs et promenades intergéné- rationnelscréantunecomplicitéavec les plus jeunes. Repas des anciens Lesseniorssontconviésledimanche16 janvierà12haugymnasedesGarences. Animationsurprisedansl’après-midi. InformationsauprèsdeMarie-France Sauratenmairie.Tél.:0169016818. Place des combattants : un aménagement concerté La réunion publique du 11 décembre derniersurl'aménagementdelaplace aattirédenombreuxLongipontains: leshabitantsducentrebienentendu, mais également d'autres citoyens de la commune, tant il est vrai que le centre ville concerne l'ensemble de la population. Àl'issuedecetteréunion,ilaétédécidé decréerunecommissionrassemblant des élus ainsi que des représentants deshabitants,descommerçantsetdes associationspourpartagerlesbonnes idées et mettre en œuvre un projet concerté. Première réunion prévue début janvier Inscriptions scolaires Les parents ayant un enfant né en 2008,doiventseprésenterauprèsdu service Scolaire de la Mairie, à partir du 1er janvier 2011, pour procéder à soninscriptiondansl'écoledusecteur dépendant du domicile de la famille. Ils doivent se munir : - du livret de famille - du carnet de santé de l'enfant - d'un justificatif de domicile de la famille Danslecasoùunepréinscriptionadéjà été faite, il est demandé aux familles concernéesdevenirsimplementreti- rer la fiche qui devra être présentée ensuite au directeur d'école. Une marche pour le souvenir Le samedi 27 novembre, près de 150 personnes ont parcouru les dix kilo- mètresquiséparentlagaredeBrétigny del'autodromedeLinas-Montlhéry.Ce trajet,200Tsiganesetgensduvoyage l'ontempruntéentrenovembre1940 et avril 1942, pour être internés par les autorités de Vichy. La cérémonie s'est poursuivie dans l'après-midi à la préfecture d'Evry. Jacques Reiller, préfet de l'Essonne, etMichelBerson,Présidentduconseil général de l'Essonne, ont dévoilé une plaquerendanthommageauxvictimes de ces déportations. Rappelons que près de 6 500 nomades français ont été internés, et qu'à travers l'Europe, plusde80000Tsiganesontpéridans les camps de la mort. actualités Cérémonie du 11 Novembre 2011
  9. 9. 9 actualités Du nouveau au conseil municipal Jusqu'à présent conseiller municipal délégué aux espaces verts, Patrick Philippe devient adjoint au maire, délégué à la voirie, la circulation et auxespacesverts.IlremplaceLaurent Boissardquiasouhaitéêtredéchargé desafonctiond'adjointaumairemais reste conseiller municipal. Par ailleurs, suite à la démission de Véronique Marre pour des raisons personnelles, Jean-Pierre Lentignac devient conseiller municipal. Le chiffre-clé 10 000 euros C'est le montant du budget fleurisse- ment pour l'année 2010. Un budget identique à celui de 2009, alors que le plan de fleurissement s'est élargi. Le secret ? Le choix d'espèces qui durentpluslongtempsetquilimitent le nombre de replantations. Vœux du maire La cérémonie des vœux aura lieu le 14 janvier 2011 à 19h30 au gymnase des Garences. Ce sera l’occasion de célébrerles20ansdejumelagequiunit Longpont-sur-Orgeàlavilleallemande de Neukirchen. En hommage au pays d’origine des frères Grimm, la soirée aura pour thème le Petit Chaperon rouge . Au programme des festivités: l'artiste de cirque Sylvain Rivière et un concert de Stéphane Baro Les illuminations de Noël Lamunicipalitéapoursuivisonéquipe- mentd'illuminationsenlampesbasse consommation. Cette année, le petit centre commercial des échassons a été mis en valeur avec un important éclairage festif. Les horaires de la piscine Christine Caron de Monthléry jours horsvacancesscolaires vacances scolaires lundi fermeture 14h – 19h30 mardi 17h – 19h30 * 14h – 19h30 mercredi 14h – 18h30 14h – 19h30 jeudi 12h – 14h 17h – 19h30 * 14h – 19h30 vendredi 17h – 21h 14h – 19h30 samedi 14h – 19h 10h – 12h30 14h – 19h dimanche 9h – 13h 9h – 13h *De17h30à19h30:2lignesd'eaudansle25mètres+bassind'appren- tissage + pataugeoire Attention : le public est invité à quitter les bassins 20 minutes avant l'horaire de fermeture de la piscine. Ouverture exceptionnelle de 9h à 13h les jours fériés sauf 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. Les illuminations de Noël place des Combattants. (ci-contre) Patrick Philippe, nouvel adjoint au maire, avec l'écharpe tricolore (au-dessus).
  10. 10. 10 Du nouveau pour le 3e âge : l' aide ménagère à domicile. La Commission Administrative du Centre Communal d’Action Sociale a décidédevenirenaideauxpersonnes quibénéficientdu serviceaideména- gère.Uneparticipationseraaccordée suivantleurhandicapetleursrevenus. Les personnes concernées peuvent s’adresser au service social ou se pré- senter à la mairie munies d'une pièce d'identité,del'avisd’imposition2009, de la notification APA ou notification des caisses de retraite et d'un relevé d’identité bancaire. Vos repas à domicile La livraison des repas à domicile est destinéeauxpersonnesâgéesouhan- dicapéesdontlasituationoul’étatde santé ne permet plus de cuisiner. La société Coviva assure la livraison pendant les week-ends et les jours fériésaveclapossibilitéd’adaptervos menus en fonction de votre régime. Leservicesocialintervientsuivantvos revenus et le Conseil Général assure uneaidefinancièreparl’intermédiaire del’APA(AllocationPersonnaliséd’Au- tonomie).LeCCASsetientàvotredis- positionpourvousaccompagnerdans la constitution de ce dossier. Une navette pour Intermarché Touslesjeudismatin,unenavetteestà votredispositionpourfairevoscourses à Intermarché. Contact: Société SALP au 06 28 80 16 23. Tarif : 1,60 € le trajet. Écrivain public Deux fois par mois à la mairie, le ser- vice social met à votre disposition un écrivainpublic.Ceservices’adresseen prioritéàunpublicendifficultésociale et /ou financière. L’écrivain public intervient dans les domainesdelaconsommation(octroi abusifdecrédits,surendettement)dela famille(séparation,problèmedegarde desenfantsoudepensionalimentaire), du logement et du travail. Des conseils juridiques Le troisième jeudi de chaque mois, de 9h à 12h, un conseiller juridique du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) assure une permanence à la mairie. Objectif : diffuser gratuitement aux habitants une information juridique, professionnelle,socialeetpratiqueen leurfaisantconnaîtreleursdroits,les démarches à entreprendre, et orien- tantsibesoinverslesorganismesspé- cifiques compétents. Surrendez-vous,leconseillerjuridique accompagne également des femmes qui veulent créer leur entreprise ou dansleurparcoursd’insertionsociale et professionnelle. Pour ces deux derniers services, pré- sentez-vousàl'accueildelamairieavec unepièced’identitéetunjustificatifde domiciledemoinsdetroismoisafinde prendre un rendez-vous. Toutes vos démarches resteront confidentielles. Les mots pour le dire A peine en retraite, Michelle Aveneau s’est investie dans une activité béné- volesocialementutile.Chaquepremier jeudi de chaque mois elle assure une permanenceenmairie,afind’aiderles personnes à rédiger de simples cour- riers ou compléter des dossiers. Lesmots,MichelleAveneaulesconnaît bien : elle a été directrice de la biblio- thèque municipale de 1985 à 2010. Voyage en Hollande : pro- fitez des dernières places ! Il reste encore quelques places pour la croisière en Hollande prévue du 25 au 28 avril 2011. Le tarif du séjour est calculéenfonctiondevosrevenus.Pour plus de renseignements vous pouvez contacter Fatiha Assal en mairie Tél : 01 64 49 61 02. les aides aux malades atteints du cancer et à leur famille Moins connues que son soutien à la recherche, la Ligue contre le cancer mènedesactionsauprofitdespatients atteints du cancer ou de leur famille. Desaidespsychologiquespeuventêtre apportéesgratuitementauxpersonnes quiledésirent(dixséancesd'accompa- gnementparunspécialisteprochede votre domicile). Pour en savoir plus, contactezEssononcoau0160770246 Unservicetéléphoniquegratuit,ano- nymeetconfidentielaidelesmalades à accéder à l'emprunt : des conseil- lers techniques qualifiés peuvent vous assister dans vos démarches de constitution de votre dossier en par- ticulier pour assurer votre emprunt (conventionAREASentreautre).Vous pouvez les contacter au 0810 111 101. Unsoutienfinancierpeutêtreaccordé par la commission sociale de la Ligue ContreleCancer.Ellerépondauxdos- siersétablisparl'intermédiairedesser- vicessociauxdevotrecommuneetdu médecintraitant.Pourvousrenseigner surcepoint,appelezle 0164905872. Pourtoutautrerenseignementconcer- nant la Ligue, appelez le Comité de l'EssonnedelaLigueau0164908888 10e Forum vacances, loisirs et handicaps Organisé par l'association AAPISE, ce forumpermetauxfamillesetauxinsti- tutionsderencontrerlesassociations quiorganisentdesséjoursetdesloisirs adaptés aux divers handicaps (pour enfants, adolescents et adultes). Rendez-vous samedi 5 février 2011 de 10h à 12h et de 14h à 18h au « Point Virgule » 4, avenue de Verdun à Arpajon. Contacts : 01 69 26 92 00 actualitéssociales
  11. 11. 11 En2009,lamunicipalitéasignéun contrat de développement cultu- rel avec le Conseil Général. D’une durée de trois ans, ce contrat est révisé chaque année. Tour d’hori- zon des nouveautés approuvées par le Conseil Général. Donner une cohérence à la politique culturelle de la ville. Tel est l’enjeu du contrat de développement culturel signél’andernieravecleConseilgéné- ral:unepremièrepourLongpont-sur- Orgequin’avaitjamaisformaliséuntel contrat.«Àpartirdubilandelasaison écoulée,nousavonsréorientélecontrat, expliqueAlainLamour,adjointaumaire déléguéàlaCulture,laCommunication et au Patrimoine. Avec deux points forts : renforcer l’activité “contes” et créer un nouveau programme autour de la danse. » Valoriser le patrimoine et l’histoire de la commune, développer les liens intergénérationnels,favoriserl’imagi- nation et la créativité : le programme “Longpont-sur-OrgeraconteLongpont- sur-Orge” poursuit ces trois objectifs. Undeuxièmeatelier“contes”aouvert etunnouvelatelierd’écrituredecontes estné.Cederniers’inscritdanslapers- pectivedesMédiévalesquisedéroule- ronttouslesdeuxans,àl’occasiondes journées du patrimoine, le troisième week-end du mois de septembre. Comment cela fonctionne-t-il ? Sur la saison 2020-2011, l’atelier d’écriture rédige les contes que s’approprieront les ateliers “contes” au cours de la saison2011-2012.L’undescontesser- vira de support au son et lumière des Médiévales2012.«Nousétudionséga- lementlapossibilitéd’éditerlescontes de l’atelier pour créer une collection et faire de Longpont-sur-Orge la ville des contes en Essonne », surenchérit Alain Lamour. Toujoursautourduconte,unenouvelle action vise à sensibiliser les 3/6 ans, avec des séances en partenariat avec l’école maternelle de Lormoy, ainsi qu’un programme mené par la média- thèque qui concerne tous les enfants de la commune. Autrenouveautédel’avenantaucontrat de développement culturel : le pro- gramme “Jeunes enfants et parents : “Entrezdansladansecontemporaine”. Ceprogrammes’appuiesurlapratique de la danse initiée par l’école mater- nelle de Lormoy. Il vise à sensibiliser lesjeunesenfantsetleursparentsàla dansecontemporaine.Premièreaction: unedanseuseprofessionnelleanimedes ateliers à l’école. Objectif : apprendre aux enfants à exprimer par les mou- vementsetlesdéplacementsl’univers évoqué dans des livres travaillés par ailleurs en classe. Seconde action : les goûters dansants avec les parents qui réunissentgrandsetpetits,lesseconds invitant les premiers à partager leur danse. Un atelier vidéo-slam Amateurs de mots, de notes et de vidéo, venez participer à un projet autour du slam ! Second volet du contrat de déve- loppementculturel,cetatelieraura lieu en mai et juin 2011. Auprogramme:ateliersd’écriture, jeu, tournage, musique, composi- tion et bonne humeur. Animé par FrançoisChaffin,auteur-metteuren scèneetBenjaminCoursier,guita- riste,lefruitdecetravailserapro- gramméaufestivalduCoquelicoten juin. Cet atelier est ouvert à toute personne motivée à partir de 13 ans. Inscriptions dès maintenant àl’écoledemusique:0169010264 L'Heure du Conte avec Clément Turin. Contratdedéveloppementculturel: les nouveautés de la saisoN Faire de Longpont-sur-Orge la ville des contes en Essonne. culture
  12. 12. 12 culture L’orgue: un instrument à redécouvrir. Une passion selon Philippe Ourselin. Depuis la rentrée, à l’Ecole de Mu- sique de Longpont-sur-Orge, Phi- lippe Ourselin apporte un souffle nouveau à l’orgue de la Basilique Depuis septembre dernier, une classe d’orgueestouverteàl’écoledemusique de Longpont-sur-Orge. Réunies dans le cadre des classes de découvertes, ces séances d’initiation se déroulent dèslapremièreheure,surl’orguedela basilique.«C’estvraimentuneoccasion extraordinaire et très rare », souligne PhilippeOurselin,quiarejointl’écolede musiquecetteannéepourytransmettre sa passion de l’orgue. «Pourlaplupartdecesenfantsâgésde7 à10ans,c’estlepremiercontactavecun instrumententourédemystère,puisque l’organiste reste invisible au yeux du public.Mais,aprèslespremièresnotes d’unechansondeleurchoix,lesenfants adorent et les parents qui les accom- pagnent dans la tribune aussi ! » Cette proximité avec l’instrument est essentielle pour cet autodidacte qui a dû attendre sa majorité pour vivre sa passion et se lancer dans l’étude de l’orgue. C’estauhasardd’unerépétitiondansla chapelle de son collège en Normandie quePhilippeOurselindécouvrelapuis- sance de cet instrument. Respectant le souhait de ses parents artisans, il patientejusqu’aubacavantd’intégrer uncursusenmusicologieàl’Université de Rennes. Après trois ans, il obtient un premier prix d’orgue et rejoint le ConservatoireàRayonnementRégional (CRR) de Boulogne, où il suit la classe de Pierre Farago. Cetterencontredéterminesonenviede transmettre.S’inspirantdesonpropre parcours, la relation entre le profes- seur et son élève doit, selon lui, tenir du cercle vertueux laissant à chacun une part d’apprentissage de la part de l’autre. « Il s’agit d’établir un dialogue autour de l’instrument », explique Philippe Ourselin. C’est dans cette perspectivequ’ilfaitsesarmesd’ensei- gnant en remplaçant Pierre Farago au CRRpendantquelquessemaines:«une expérience dense et formatrice, ainsi qu’une vraie chance pour les débuts.» À Longpont-sur-Orge, le jeune orga- niste,parailleursco-titulairedel’orgue de Notre-Dame des-Champs à Paris, entame une nouvelle aventure : « L’orgue — dont on vient de fêter le premieranniversaireàlabasilique—est l’un des plus importants de l’Île-de- France. » De facture contemporaine, il permet de jouer un large répertoire allant de la musique baroque aux partitions plus contemporaines, sans oublier les oeuvres romantiques. « C’est l’avantage de cet instrument qui atraversélesépoquesdepuisleMoyen Âge », remarque Philippe Ourselin. Évidemment, Bach reste un incon- tournable. « Ce maître de l’orgue qui exerçaitcommechefdechœurdansson égliseétaitavanttoutl’artisandecette musique ». Parmi ses compositeurs de prédilection on trouve également Couperin, Schumann et Haendel. L’orgue est aussi l’un des meilleurs accompagnateurs de chœur. C’est ce quiapousséFrançoisedeSavigny-sur- Orgeàs’inscrireàl’atelierinstrumental. « C’est l’occasion de donner une autre dimension à l’accompagnement que jefaispourdeuxchorales.»Cetatelier reste ouvert à d’autres participants. Laclassed’orgueintervientaussiauprès del’AccueildeLoisirsélémentaire,avec un atelier de découverte proposé aux enfants le mercredi après-midi. « À chaquefois,c’estlemêmeétonnement de pouvoir jouer dans la basilique. La fascination du début laisse la place au plaisirdelamusiquegrâceàcetinstru- mentimmuablemaisaccessible.»Une fois bien installés sur le petit banc, la console et les tirants de jeu n’ont plus desecretspourlesélèveslesplusmali- cieux qui s’appliquent à tester toutes les mécaniques... Autre projet en cours, un concert original pour la fête de la musique : Philippe Ourselin sera accompagné d’unchoeurpourlamiseenplacedece richeprogrammequiiraduconcertoàla musiquedefilm,àdécouvrirle21juin. Sivoussouhaitezvousinitieràl’orgue, renseignez-vous à l’école de musique auprès de Marie-Paule Chabrol, direc- trice de l’École de musique. Tél : 01 69 01 02 64 Classe découverte : samedi de 11h30 à 12h Atelier musical : samedi de 11h30 à 12h30 Au clair de la lune à quatre mains
  13. 13. 13 dossier L'essentiel du PADD
  14. 14. 14 dossier Présenté au conseil municipal du 16 décembre 2010, le texte intégral du Projet d’Aménage- ment et de Développement Durable est dispo- nible sur Internet, ainsi qu'à la mairie. l’identité de Longpont-sur-Orge, la pérennisationetledéveloppementdes équipements,l’équilibregénérationnel entre les tranches d’âges, le maintien des espaces agricoles et naturels. Quatregrandsenjeuxsedégagent:pré- server l’identité communale, assurer une évolution maîtrisée de la popula- tion, valoriser l’environnement et le cadre de vie, développer les services urbains et les activités économiques. Le PADD fixe les orientations pour répondre à ces enjeux. Ces enjeux, « la prochaine étape de l'élaboration du PLU les traduira sous forme, d'une part, de documents gra- phiquesidentifiantdifférenteszones, indiqueNicoleNastev,et,d'autrepart, durèglement,quiexposeen14articles lesconditionsdeconstructibilitéappli- cables dans chacune de ces zones. » LePADDaétéprésentélorsduconseil municipaldu16décembre.Letexteest disponible sur le site Internet (www. mairie-longpont91.fr) de la mairie et Nicole Nastev assurera deux perma- nencespourleprésenterauxcitoyens intéressés : le lundi 17 janvier de 14h à 18h et le samedi 22 janvier de 9h 30 à 12h. Découvrez l'essentiel du PADD dans ce dossier du VAL. «ÉlémentmajeurduPlanLocald’Urba- nisme(PLU),leProjetd’Aménagement etdeDéveloppementDurable(PADD) fixelesorientationsd’aménagementet d’urbanisme à moyen et long termes, explique Nicole Nastev, adjointe au maire déléguée à l'urbanisme. En ce sens,c'estunvéritableprojetdeville.». Ce plan a été élaboré sur la base du diagnostic présenté à la population à l’occasion d’une exposition publique organiséeauprintemps2010,etd’une réflexionsursesperspectivesd’évolu- tion. Les objectifs de développement delamunicipalitéportentnotamment sur la préservation de l’esprit et de PADD : un véritable projet de ville La Grange aux Dîmes, dernière trace du prieuré.
  15. 15. 15 Le patrimoine historique La commune de Longpont-sur-Orge sedistingueparsonpatrimoineetson caractère semi-rural. Patrimoine historique d'abord, avec notamment la basilique et la Grange aux Dîmes, anciennement partie constituante du prieuré de Longpont-sur-Orge. Autresélémentsremarquables:leschâ- teauxdeVillebouzin(dontledomaine est classé au titre de la loi du 2 mai 1930) et de Lormoy. Ce dernier, dont le parc est également classé, s’ouvre surl’alléedesMarronniers,classéeelle aussi,quitraceuneperspectiveversla Tour de Montlhéry. Le PLU intègrera une réglementation visant à marquer la spécificité de ce patrimoine historique et à préser- ver le caractère patrimonial de ces constructions. Le patrimoine naturel De son côté, le Réservoir des Folies, ouvraged’artréaliséen1737,symbolise à lui seul un patrimoine, bien naturel celui-là : les sources qu'il convient de préserver et d'utiliser. Ce patrimoine naturel fait partie intégrante de l'identité de Longpont- sur-Orge Le futur développement de la commune veillera à préserver et valoriser les espaces et l’environne- mentquicomposentlecadredeviede ses habitants, et qui représentent une très grande partie de la superficie du territoire communal. Outre l'intérêt paysager, il existe des biotopesquiabritentunefauneetune flore intéressantes. En raison de cet intérêtenvironnementaletécologique, cessecteursserontclassésspécifique- ment, protégés et préservés de toute urbanisation. Cette conservation du patrimoine naturel peut également passer par l'agriculture. Préserver, réorganiser l’agriculture,encouragerlesmodesde production biologiques, sauvegarder les activités de maraîchage et l’horti- culture,autantd'actionsquirépondent à cette volonté, mais également aux enjeux du développement durable. La commune s’est engagée active- mentetconcrètementdanslamiseen œuvred’uneAMAP(Associationpourle Maintiend'uneAgriculturePaysanne). Forte de cette première expérience réussie, elle poursuivra son effort en faveurdudéveloppementd’uneagricul- turedeproximité,enpartenariatavec la Région Ile de France, avec comme objectif une AMAP par quartier. Des espacesserontréservésàceteffetdans le PLU. L'aspect village Le caractère semi-rural de Longpont- sur-Orgesemanifestedanssonaspect village,cherauxhabitants.Acetégard, lapréservationduCentreBourg,savalo- risation culturelle et commerciale est un élément essentiel pour donner un centre à la commune. Il convient également de renforcer l’identité des trois autres hameaux, afin de conserver l’aspect villageois de l’ensemble, en constituant ou en reconstituantdesfrontsderueslecas échéant. Uneattentionparticulièreseraportée surlebâtitraditionneldeshameauxdu Mesnil et de Villebouzin. Préserver l'identité communale Forte d'un riche patrimoine historique et natu- rel, Longpont-sur-Orge conserve encore l'as- pect d'un village. Une caractéristique appréciée de ses habitants et qu'il convient de valoriser. Objectif : une AMAP par quartier.
  16. 16. 16 dossier Ayantétémenéesansréflexionglobale, sans anticipation, sans exigences par- ticulières sur le plan de l’organisation etdelaqualitédesespacespublics,des formes et des volumes architecturaux, l'urbanisation«aufildel’eau»aeuplu- sieurseffetsnégatifs:uneorganisation du territoire « éclatée », marquée par l’absence d’un véritable centre de vil- lage;un“mitage”duterritoire,renforcé par les incertitudes ayant longtemps pesé sur la réalisation du projet C6 aujourd’huiofficiellementabandonné; unejuxtapositiondequartiersd’habi- tation,aucunn’ayantatteintla«taille critique » lui permettant de recevoir les commerces et services de proxi- mité;undéséquilibresocial,lesmoins aisés,et lesplusjeunesétantlesmoins représentés;degrandesdifficultésde circulation. Corriger les déséquilibres L’un des enjeux du présent PADD consiste à corriger ces déséquilibres. Cela supposte : • de favoriser les continuités urbaines permettantde«solidariser»lesquar- tiersd’habitationetdefaciliterlarela- tion qui doit exister entre eux et avec le Centre Bourg ; • de densifier les secteurs urbains • de diversifier les formes bâties, les logementsgroupésenpetitsimmeubles collectifsetlesmaisonsdeville,insuffi- sammentreprésentésàLongpont-sur- Orge,notammentpourpermettreaux jeunes de se loger ; •derépondreàlacroissancenaturelle de la population, à la diminution de la taille des ménages et aux recompo- sitions familiales, qui sont à l’origine d’importants besoins en logements ; • de restaurer la mixité sociale ; • de développer un habitat de haute qualité environnementale. Dans ce but, la commune favorisera notamment la mise à disposition de logementsadaptésauxbesoinsdesper- sonnes âgées (deux à quatre pièces de plain-pied, sans jardin ou avec jardi- net),despersonnesseulesetdesjeunes ménages(dustudioauxtroispiècesen habitat collectif, en logement à loyer modéré ou libre). Renforcer le centre Ils’agitdemettreenvaleurlecaractère historiqueetidentitaireducentre,tout enrenforçantsonrayonnementsurle territoire proche. Supprimer le mitage Un autre enjeu consiste à régler, à la faveurd’unenouvelleréglementation, laquestiondesconstructionsillégales, quisesontmultipliéesàLongpont-sur- Orgedepuisdesdécennies,notamment sur le tracé du projet C6. Autrefois cultivées, de nombreuses Assurer une évolution maîtrisée de la population L'un des enjeux du PADD consiste à corriger les déséquilibres sociaux et géographiques de la commune. À l'horizon 2025, la population de la ville devrait atteindre 9 000 habitants.
  17. 17. 17 parcelles sont devenues des friches qui ont été achetées par des parti- culiers au prix du terrain agricole. Progressivement, les nouveaux pro- priétaires ont clos leurs parcelles de murs. De véritables constructions en dur, raccordées aux réseaux publics d’eaupotableetd’électricité,yontété peu à peu implantées illégalement, aucun permis de construire n’ayant été délivré dans cet espace réservé. Ce “mitage” doit laisser place à une éventuellerégularisationdesconstruc- tions existantes, sous réserve de leur mise en conformité à toutes les impositions et les réglementations applicables,notammentsurleplande l’assainissement, de telle sorte qu’un véritable quartier voit le jour. Maîtriser le foncier pour satisfaire l'intérêt général Lamaîtrisepubliquedessolsetladéfi- nitiondeprojetsd’intérêtgénéralsont desmoyensdepréserverleséquilibres entre les types et les statuts des habi- tations et de loger à meilleur prix les Longipontains. Pourcefaire,lacommunepoursuivraet étendrasonpartenariatavecl’Etablis- sementPublicFoncierd’Ile-de-France (EPFIF)afindedevenirunacteurincon- tournabledesonurbanisation,notam- mentdesesfutureszonesd’extension consacréesàl’habitat.D’autantquela proximité de Longpont-sur-Orge avec degrandesagglomérationssetraduira, à plus ou moins long terme, par une pression foncière forte à laquelle elle devra résister. Réaliser une aire d'accueil Le PLU comportera un emplacement réservé pour la création d’une aire d’accueil pour les Gens du voyage, et une réflexion sera engagée sur la spé- cificité d'un habitat adapté. Promouvoir un développement modéré C’est en tenant compte de l’ensemble de ces paramètres, et en considérant la nécessité absolue de préserver ses territoires naturels et l’essentiel de ses terres agricoles, que la commune de Longpont-sur-Orge se prononce en faveur d’une urbanisation modé- rée de son territoire. Les logements aidés seront répartis équitablement surl'ensembledeszonesurbainesdela commune, notamment pour favoriser la mixité sociale et générationnelle. Ilrésultedecetengagementlaperspec- tivederéaliserentre40et50logements nouveauxenmoyenneannuelle,dontla moitiéseraproposéeenlocationàloyer modéré,cequipourraitporterà9000 environ le nombre des Longipontains à l’échéance de 2025. Les derniers logements sociaux en cours de construction place de la Fontaine (à gauche) Rééquilibrer les quartiers : l'un des en- jeux du PADD. Ci-dessous les Échassons.
  18. 18. 18 dossier Développer les services urbains àLongpont-sur-Orge,leséquipements publicsrestentencoreinsuffisantspour répondreàl’ensembledesbesoinsdela populationactuelleetpourjouerpleine- mentunrôlefédérateurdeliensocial. Des emplacements réservés seront inscrits au PLU pour différents équi- pements publics, notamment équipe- ments sportifs et collège, en plus des projets actuellement en cours : troi- sième école et Pôle Enfance L’effortdelacommuneserapoursuivi pour garantir, comme il se doit et comme la loi l’exige, l’accessibilité de touslesbâtimentspublicscommunaux aux personnes handicapées. La vigueur de l’activité associative à Longpont-sur-Orge génère une demandeimportantedelocauxpolyva- lentsetspécialisés.Lacapacitéd’inves- tissementdelacommuneétantlimitée, laprioritéiraà:laréaffectationdebâti- ments existants à l’occasion de muta- tions ; l’aménagement, dans chaque quartierdelaville,deplateauxsportifs équipés pour la pratique des jeux de ballon;larestaurationdelaGrangeaux Dîmes,pourlaquelledesfinancements intercommunaux,départementauxet régionaux seront sollicités. Améliorer les conditions de déplacement Unepolitiqueglobaledudéplacement urbainetdupartagedel’espaceentreles usagers de la voie publique, à l’échelle intercommunale, doit être envisagée. Sil’effortqu’ilconvientd’entreprendre dépasselargementlesmoyensetcom- pétences réglementaires de la com- mune, cette dernière s’engage à : •faciliterlesdéplacementsautomobiles entre les quartiers, des quartiers vers le Centre Bourg, dans la mesure où ils demeurent indispensables ; • faciliter et sécuriser les déplace- ments des cyclistes et des piétons par l’aménagementdetrottoirsconformes aux besoins des personnes à mobilité réduite, le cas échéant par la réalisa- tiondevoiesdecirculationspécifiques empruntant au réseau des chemins communaux ; •«boucler»lestronçonsdevoiescyclables aujourd’huidiscontinus,àlesraccorder aux promenades des bords de l’Orge et Développer les services urbains et les activités économiques Les équipements publics restent insuffisants à Longpont-sur-Orge. De même, les conditions de déplacement doivent s'améliorer, tout comme doit progresser l'activité économique, en privilégiant celle qui respecte les principes du développement durable.
  19. 19. 19 permettre la desserte « douce » (sur le modedu«Longibus»)detousleséquipe- mentspublicscommunauxd’unepart, descommerces,ducollègeJeanMoulin et de la gare RER de Saint-Michel-sur- Orged’autrepart; •améliorerunesignalétiqueaujourd’hui disparate,incomplète,dégradée,parfois erronée ; • favoriser l’usage des transports en commun,avecnotammentl'étuded'un transport«àlademande»pourdesser- vir plus finement les quartiers. Reste la question du stationnement. Dans les secteurs d’habitat ancien, tout particulièrement au centre où le stationnements’effectueaudétriment delasécuritédespiétonsetdelavalo- risation du patrimoine, mais aussi à GuiperreuxetàVillebouzin,desespaces devrontêtrelibéréspouraccueillirdes pochesdestationnement.Desterrains pourrontêtreacquisparlacommuneà cette fin, au titre de l’utilité publique. Danslessecteursd’habitatplusrécents, des dispositifs pourront être mis en place afin d’encourager les riverains à utiliser leur garage ou à aménager des parcelles. Dans les secteurs d’habitat à créer, un nombre de places de stationnement conforme aux réels besoins des usa- gers sera exigé en dehors de l’espace public. Ces espaces ne pourront pas être détournés de leur objet. Les trot- toirsdevrontêtreréservésàleurusage initial. Développer l'économie locale LapopulationactivedeLongpont-sur- Orgeétantenmoyennetrèsqualifiée,il convientdefavoriserledéveloppement oul’implantationd’entreprisesoffrant desemploisqualifiés,enplusdespetites entreprises à caractère artisanal. La commune de Longpont-sur-Orge souhaitefavoriserl’installationdecom- merces et de services de proximité en Centre Bourg. La réglementation des zones concernées tiendra compte de cette volonté, notamment par le relè- vement des seuils de densité. Le développement d’un marché spé- cialisé dans les produits alimentaires, notamment issus de l’agriculture bio- logique et de la production fermière, sera encouragé. Il s'agit également de favoriser l'im- plantationd'entreprisesdel'économie sociale solidaire L’activité hôtelière et de tourisme, étendue aux gîtes ruraux, pourra être développée. Lacommuneinciteralesentreprisesà adopter les normes de Haute Qualité Environnementale (H.Q.E.), ainsi que les différents labels actuels ou à venir signantleurengagementenfaveurd’un développement économique durable. Des plateaux sportifs dans tous les quartiers (à gauche). Améliorer les conditions de déplacement passe par le développement des transports collectifs (ci-dessus).
  20. 20. 20 dossier Valoriser le cadre de vie Le diagnostic communal a mis en évi- dence le fait que les espaces publics de la ville de Longpont-sur-Orge n’ont pas fait l’objet de soin particulier au coursdesprécédentesdécennies.Ilen résulte une impression de désordre et d’abandon qui touche les entrées de ville, les rues, les trottoirs et les bas- côtés, la signalétique, l’aménagement des intersections, le mobilier urbain, l’éclairage public. La ville y perd une part de son attrait et de son identité. Aujourd’hui peu identifiables et par- fois dégradées, les entrées de la ville deLongpont-sur-Orge,seronttraitées dansl'aveniravecuneattentionparti- culière.Acelas'ajoutelamiseenplace progressive d’un mobilier urbain spé- cifique destiné à améliorer le confort des usagers et à consolider l'image de l’identité communale. Le traitement des espaces publics qui seront créés lors des opérations immobilières, tels que squares, aires dejeuxetplacettes,ferontdorénavant l’objetd’uneattentionparticulièreafin de devenir des lieux de rencontres, d’échanges et de convivialité pour la population actuelle et future de Longont-sur-Orge Valoriser l'environnement Lapolitiquedeprotection del'envion- nementpasseparunegestionconcertée avecl’ensembledesacteursconcernés du site de la vallée de l’Orge, La commune de Longpont-sur-Orge a affirmé sa volonté de préserver les deuxZNIEFF(ZoneNaturelled’Intérêt Ecologique,FaunistiqueetFloristique) présentes sur le territoire communal : l'unesurlechâteauetleparcdeLormoy représentant 13% du territoire com- munal ; l'autre couvrant l’ensemble de la vallée de l’Orge de Dourdan à la Seine,quireprésente40%duterritoire communal. La commune souhaite pouvoir béné- ficier du même type d’aménagements deloisirsdelavalléedel’Orgequeceux existants sur le territoire de ses voi- sines (Sainte-Geneviève-des-Bois et Saint-Michel-sur-Orge). Un parcours pédagogique destiné à sensibiliser les Longipontains à la préservation de leur patrimoine naturel commun, à la richesse et à la diversité des écosys- tèmesnaturelslocauxseramatérialisé. Par ailleurs, en matière d'environne- ment, l’objectif prioritaire pour l’Orge estd’atteindredanslesmeilleursdélais le bon état écologique décrit par la DirectiveCadreEuropéenne.Lagestion dessourcesdoitégalementfairel'objet d'une attention particulière. La commune de Longpont-sur-Orge est soumise à deux risques naturels : les inondations et la rétractation des argiles.Surcesdeuxsujets,lerèglement de construction des zones concernées par ces risques comportera des dis- positions spécifiques destinées à les prévenir. Ils'agitégalementdeprotégerlapopu- lationcontred'autresnuisancesnotam- mentlebruitetlesligneshautetension. Àl’heureactuelle,aucunedemandede permisdeconstruiren’aprisencompte le potentiel énergétique fourni par la géothermie, alors que ce potentiel est évalué“moyenàfort”surlacommune. Par ailleurs, la commune encouragera lerecoursàdesprocédésdeconstruc- tion économes en énergie, voire pro- ducteurs d’énergie électrique : puits canadiens, éoliennes domestiques, capteurs solaires… Valoriser le cadre de vie et l'environnement Pour affirmer l'identité de la commune, les es- paces publics devront faire l'objet d'une atten- tion particulière, de même que les différents aspects de la protection de l'environnement. Les espaces publics doivent faire l'objet d'un soin particulier.
  21. 21. 21 Odyssée symphonique, troisième! Lasaison2010aétéricheenconcerts à guichets fermés. Vous aviez été nombreux en 2005 et en 2007 à partager avec les musiciens de l’or- chestre Odyssée Symphonique et son chef Sabine Aubert, des moments de musique qui ressemblaient à des momentsdegrâce…C’estaveclamême fougue et le même bonheur qu'ils reviennent,pourlatroisièmefois,jouer danslabasiliquedeLongpont-sur-Orge, le 22 janvier à 20h45. Au programme : “Saison russe” de Tchesnokov, la “Dansemacabre”deSaintSaëns,etla Symphonie en ut de Bizet . Tarifs : 15€,(12€ en prévente) 8€ (Étudiants, -18 ans), gratuit pour les -12 ans Billetssurplaceunedemi-heureavant le début du concert ou en prévente : -sur www.odyssee-symphonique.com -àl’OfficeduTourismedelaValléede Chevreuse,Tél.: 01 69 28 59 72 Les Échassons sous le charme de Stéphane Baro Lavoixclaireetchaleureuse,desmots simples et justes, des textes ciselés de poésie, le tout sur une musique qui oscille entre rock et jazz. Le 13 novembre, Stéphane Baro a emballé une salle des Echassons pleine à cra- quer.Cetamoureuxdesmotsquin'est passansrappelerAlainBashungestun habituédeLongpont-sur-Orgepuisqu'il s'estdéjàproduitdeuxfoisauFestival duCoquelicot.Sonbassiste,Stéphane Brusa, habite Longpont-sur-Orge, et son guitariste, Gauthier Auvray, longtemps Longipontain, a gardé des attachesfamilialesdanslacommune. Le groupe sera de nouveau sur scène pour les vœux du maire, le 14 janvier prochain, au gymnase des Garences. Nouveau : un livre cadeau aux nouveaux–nés. Lavilleestheureused’offrirunlivreà chaquenaissance.Lesouvragessontà retireràlamédiathèquesurprésenta- tiond’unbonremisparl’accueildela mairie lors de la déclaration. Prochaine veillée “contes”: «le conteur de sornettes et autres histoires russes » Le 28 janvier, la médiathèque muni- cipale vous propose une séance de contes et musiques russes : Mathilde Bost,lacomédienneseraaccompagnée delaviolonisteCécileNguyen.Public familial à partir de 6 ans. Pour tout renseignement, contactez la média- thèque au : 01 69 01 41 44. Succès du conteur amérin- dien Bob Bourdon La veillée “contes” de Bob Bourdon a fait salle comble le 19 novembre dernier. Accompagné au tambourin et au chant par Johanne Parent, le conteur canadien d’origine Mi’kmag, afaitvoyagerunecentainedespecta- teursàtraversleslégendesduGrand Nord. Embarqués dans nos canoës, nous avons pagayé jusqu’au pays des géantsetdesoursquiparlent,enton- nant un chant amérindien pour nous donner du courage. Croisant au pas- sageécureuils,orignals,loupsetmême laCendrillonquébécoise,notreguide nousaconduitsdansunvoyagededeux heures jusqu’au pays Kwé-Kwé dont nous garderons en mémoire l’esprit delanatureetdeslégendeslointaines. Treize semaine de vertu : un exercice de style original EnpartenariataveclethéâtreBrétigny, leserviceculturelinauguraitvendredi soir une série de soirées théâtrales en salle du conseil. Malgré des condi- tions climatiques difficiles, la salle du Conseil a accueilli une vingtaine de personnes vendredi 10 décembre, venues assister au spectacle « Treize semainesdeVertu»parlacompagnie Revue Eclair. Une forme insolite qui met en scène l’exercice de Benjamin Franklin.Aveccetexte,lepèredel’indé- pendanceaméricainenousplongedans unparcoursmoraletspirituelmettant à rude épreuve les habitudes de celui qui s’y applique. Accompagné par les performances décalées de Mathias Poisson, Stéphan Olry nous raconte cestreizesemainesoùilaexpérimenté dans son quotidien des vertus désor- maiséloignéesdenotreréalité.Inclus dans le dispositif, le public fut mis à contribution, tenant les panneaux de consignes, ou recevant vodka et cho- colats,bravantainsilesinterditsdela sobriété!Sortidecettemiseenscène originale, Stéphan Olry a répondu à unpubliccurieuxdelaréalitéd’untel travail sur soi. Une convention avec le Val d’Orge autour des petites formes Dans le cadre de sa programmation hors-les-murs, le Théâtre Brétigny présente trois soirées théâtrales à Longpont-sur-Orge. A travers ces petitesformes–duréeuneheureenvi- ron,dispositifléger–lepublicpourra découvrirgratuitement lesprochains spectacles du Théâtre : après « Treize semaines de vertus » (voir au-des- sus), «LaNuitdesfous»,le21janvier à 20h30 en salle du Conseil, sera un avant-goût de « La Nuit des Rois » de ShakespeareenfévrieràBrétigny.En mars, c’est le « Chemin du but » qui annoncera « L’instinct de l’instant » de Nadia Xerri-L. Un tarifpréférentiel seraréservéaux spectateurs des petites formes qui souhaitentassisteràlapiècecomplète. culture
  22. 22. 22 Sécuriser l’allée Charles Gounod Le chantier devrait démarrer au premier trimestre 2011. Piétons et riverains pourront bientôt circuler en toute sécurité aux heures d'entrée et de sortie d'école. La solution retenue pour sécuriser l'allée Gounod a été élaborée en concertation avec les habitants. Aux heures d'entrée et de sortie du groupe scolaire des Échassons, les véhicules y stationnent de façon plus ou moins anarchique, encombrant les trottoirs, sans parler de la vitesse excessive dans un virage présentant peu de visibilité. Depuis des années, l'allée Gounod, aux abords du sentier quimèneàl'école,estunvéritablecau- chemar pour les enfants comme pour les riverains. Unepremièrerencontreentrecesder- niersetlesélusavaitpermisdedresser le diagnostic et d'envisager des pistes d'amélioration.Aucoursd'uneseconde réunion,lasolutionretenueaétévalidée de manière concertée. Pour créer la surlargeur de trottoir, une rangée de bordures (symbolisée viedequartier L'allée, telle qu'elle sera après travaux de mise en sécurité (ci-dessus). ment.Pourplusdesécurité,la"chicane" ainsicrééenelaisseraque3,50mètres de largeur de chaussée et sera signa- lée par des panneaux appropriés afin de provoquer le ralentissement des automobilistes circulant allée Charles Gounodàl'abordduviragedangereux. Lechantierdevraitdébuteraupremier trimestre2011.Ilfautd'abordattendre queletrottoirduchemindesEpicières soitachevé,lestravauxayantétéinter- rompus pour cause d'intempéries. en vert sur les photos) sera implantée côtéchemin,parallèlementautrottoir existant. Ces bordures seront posées de façon à ce que leur chevauchement soitimpossible.Ellesserontdisposées à3,50mdutrottoiropposéafindecréer un effet d'étranglement provoquant un ralentissement des automobilistes àl'abordduvirage.Lesusagersseront prévenusenamontdudispositifparla miseenplacedepanneauxavertisseurs. L'élargissementdutrottoirensortiedu sentier provenant du Groupe Scolaire des Échassons devrait permettre une protection accrue des piétons débou- chantsurl'alléeCharlesGounodenleur laissantunplusgrandespacedemouve-
  23. 23. 23 viedequartier Expression des groupes du conseil municipal NOS MEILLEURS VŒUX POUR 2011 Unenouvelleannéecommence.Tousles élus du groupe Bien Vivre à Longpont voussouhaitentunebonneetheureuse année 2011. Que cette nouvelle année soit pour chaque Longipontain une année de santé, de bonheur et d’ac- complissement autant personnel que professionnel. 2010 a été une année difficile pour de nombreux Longipontains. Nous pen- sons particulièrement à ceux qui ont perdu leur emploi ou dont la situation estdevenueplusprécaire.Celaconfère ànotrecommuneundevoirdesoutien de plus en plus important. Nous resterons présents et actifs sur tous les dossiers importants où nous seronsforcedepropositionsetd’oppo- sitionquandcelas’avèreranécessaire. Nousformonslevœuquecesdossiers puissentêtretraitésdanslecadred’une vraie concertation et d’un dialogue constructif. LesLongipontainspourrontcontinuer de compter sur notre engagement et notrevigilancepourquelesprojetsmis en œuvre par la majorité municipale respectent l’intérêt collectif Groupe Bien Vivre à Longpont Site : www.initiatives2008.org Quand le pouvoir central reprend la main Ainsidoncprèsd'unconseillergénéral ourégionalsurdeuxneserviraitàrien ouneferaitrien?Telleestlaconclusion quel'onpourraittirerdelaréformedes collectivités territoriales qui crée le conseillerterritorial,àlafoisconseiller général et conseiller régional. Derrière cet aspect de la réforme aux senteurs poujadistes, se cachent une volonté politique moins avouée : celle deréduireànouveaulesfinancements publics, en l'occurrence ceux des col- lectivités. En effet, en redéfinissant lescompétencesdesconseilsgénéraux etdesrégionsetenleursupprimantla clausedecompétencegénéralequileur permetd'intervenirdansdesdomaines d'intérêts généraux, la réforme sup- primelessubventionscroiséesdépar- tement/région essentielles pour les communes. Après le gel des dotations del'Etat,ils'agitdetarirlessourcesde financementdescollectivités.Objectif final : privatiser les services que ces collectivitésnepourrontplusassurer. La réforme est également une remise en cause directe des lois de décentra- lisation. Le pouvoir central reprend la main et nous allons le voir très rapi- dementdansnotredépartement.Fort desesnouveauxpouvoirs,lePréfetde l'Essonne s'apprête à dévoiler la nou- vellecartedel'intercommunalitédans notre département. La Communauté de Communes Cœur du Hurepoix n'y survivra pas et nous ne la pleurerons pas. En revanche, il y a peu de chance quenoussoyonsconsultéspoursavoir àquellecommunautéd'agglomération nous souhaiterions être rattachés. Toutes ces considérations peu enga- geantes sur l'avenir de la démocratie locale ne nous empêchent pas de vous souhaiter à toutes et à tous une excel- lenteannée2011.Uneannéecombative. Groupe Longpont Gauche Unie, Site : www.lgp2008.unblog.fr Autisme ou Autoritarisme municipal ? LesLongipontainsontététrèsnombreux à manifester leur refus de l’aménage- mentdelaplacedesCombattants. Unaménagementarbitraire: Unecentained’habitantsaexpriméson désaccordsurl’idéesaugrenuedenotre Maire, une place des Combattants pié- tonne. Ils ont constaté la méthode de notre «édile locale» pour gérer la crise et tenter de faire baisser l’animosité ambianteàsonégard. LaMaireaimposéundiscourslénifiantet flagorneurd’unedemi-heurepourtenter des’attirerlasympathiedupublic,peine perdue!Ellen’enfinissaitpasdeparler, tentantpartouslesmoyensd’empêcher lepublicprésentdeprendrelaparoleet demanifestersonhostilitéauprojet. L’assistance était au bord de l’explo- sion, nécessitant l’intervention du maire adjoint aux travaux et du pre- mieradjoint. L’association des riverains, et les Longipontains ont mis en évidence l’aberration du projet. Il gêne les habi- tants au quotidien, et menace les com- merçants, médecins, pharmacien, qui voientleursactivitéspéricliter. Les«diktats»d’uneminorité: Affichant son naturel autoritaire, elle feracequ'elleadécidé!d’ailleurs,lacom- missionmunicipalechargéedestravaux n’amêmepasétéconsultéesurlesujetet lesélussontmisdevantlefaitaccompli. Ultraminoritairedanslepaysagepoli- tiquelocal,etdavantageencoredepuis qu’elle a rejoint la gauche radicale du P.D.G (parti de gauche), elle oublie un peu vite que sa majorité municipale n'est arrivée là que par un concours de circonstancesfortregrettable. L’idéologiedeMmeAntonettil'aveugle, sonmanqued’humilitéestinsupportable. Longpont et les Longipontains passent ausecondplan! GroupeLongpontDémocratieetPatrimoines tribune
  24. 24. 24 tribune Conseil municipal du 21 octobre 2010 PrendactedeladémissiondeVéronique Marre, conseillère municipale – Liste « Bien Vivre à Longpont-sur-Orge », Décide, à l’unanimité, de se consti- tuer partie civile pour une affaire d’infraction au Code de l’Urbanisme, concernant le propriétaire de la par- celle AT 177, appelée le 18 novembre 2010enaudienceauTribunaldeGrande Instance d’Évry. Décide, à l’unanimité, de se consti- tuer partie civile pour une affaire d’infraction au Code de l’Urbanisme, concernant le propriétaire de la par- celle AE 308, appelée le 18 novembre 2010enaudienceauTribunaldeGrande Instance d’Evry. Approuve, à l’unanimité, les taux et prestations négociés pour Longpont-sur-Orge par le Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région Ile de Francedanslecadreducontrat-groupe d’assurancestatutaire,Décided’adhé- reraucontrat-grouped’assurancesta- tutairesouscritparleCIGdu1erjanvier 2011 au 31 décembre 2014 et autorise Madame le Maire à signer le bulletin d’adhésionetlaconventionavecleCIG. Autorise à l’unanimité, Madame le Maire à signer l’avenant au contrat de développementculturelpourlasaison 2010-2011 et sollicite la subvention la plusélevéepossibleauConseilGénéral del’Essonnedanslecadredudispositif des contrats de développement cultu- rel, au titre du programme d’actions culturelles 2010-2011. Approuve, à l’unanimité, le projet de charte sur la publicité extérieure sur la RN 20 engagé par l’Etat, Décide, à l’unanimité, d’instituer sur l’ensemble du territoire communal, la participation pour le financement des voiries et réseaux publics définie aux articles L 332-11-1 et L 332-11-2 du Code de l’Urbanisme. Décide, à la majorité de verser 95 % del’indemnitédeconseilmaximaleau TrésorierdeMontlhéry,soit1111,74€, Décide, à l’unanimité, d’affecter le résultat 2009 – assainissement – au Sivoa, à savoir : - un excédent de fonctionnement de 91 801,99 € - un excédent d’investissement de 11 390,20 € soit un résultat net de 103 192,19 € Autorise, à l’unanimité, Madame le Maire à signer une convention avec le Sivoaquifixeprécisémentlesmodalités deremboursementduSivoaàlavillede Longpont sur Orge, des échéances en capitaletenintérêtsdesannuités2010 etàvenirdelapartdesprêtsaffectésà l’assainissementetcejusqu’àextinction de la dette assainissement. délibérations
  25. 25. 25 Conseil municipal du 25 novembre 2010 Procède, à l’élection à main levée, conformément au dernier alinéa de l’articleL2121-21duCodeGénéraldes Collectivités Territoriales, d’un nou- veaumembreauxcommissionsperma- nentes,enremplacementdeVéronique Marre, démissionnaire, dans le cadre de la représentation proportionnelle. CommissionCultureetVieAssociative: Jean-Pierre Lentignac est élu à l’unanimité. Commission Finances : Jean-Pierre Lentignac est élu à l’unanimité. CentreCommunald’ActionSociale: Jean-Pierre Lentignac est élu à l’unanimité. Décide, à l’unanimité, de créer dix emplois de non titulaires à temps non complet, pour faire face à des besoins occasionnels,pourlerecensement2011, pour la période allant de mi-janvier à mi-février2011etfixelarémunération suivante : -0.60€parfeuilledelogementremplie - 1.00 € par bulletin individuel rempli - 10 €/heure pour chaque séance de formation Décide, à l’unanimité, de recruter un agentcontractuelàtempsnoncomplet surunposted’adjointd’animationpoly- valentaccueildeloisirsetpériscolaire et autorise Madame le Maire à signer tous les documents y afférents. Décide,àl’unanimité,deseconstituer partiecivilepourcinqaffairesd’infrac- tion au Code de l’Urbanisme appelées le 16 décembre 2010 en audience au Tribunal de Grande Instance d’Evry. Autorise, à l’unanimité, Madame le Maire à solliciter une subvention, pour des aménagements de sécurité routière,auprèsduConseilGénéralde l’Essonne,àhauteurde50%dumontant subventionnableplafonnéà100000€ HT, soit 50 000 €. Approuve,àl’unanimité, lestermesde la convention avec ERDF pour l’entre- tiendespostesdedistributionpublique d’électricité,Autorise MadameleMaire à signer ladite convention et précise qu’une somme de 2 000 € allouée par ERDFpourcetteopérationserainscrite au budget 2010 au chapitre 75 article 757.020.10 Approuve, à l’unanimité la révision des attributions de compensation verséesauxcommunesadhérentesde la Communauté de Communes Cœurs du Hurepoix, soit une majoration de 200 000 euros pour un montant total pour Longpont-sur-Orge de 1 011.526.53 € Précisequelemontantdecetterecette serainscritaubudgetdel’exercice2010 et autorise Madame le Maire à signer tous actes et documents y afférents. Approuve, à l’unanimité, le projet de conventionconstitutivedugroupement de commandes entre les communes de Longpont sur Orge, Montlhéry, Nozay, Villejust et la Communauté de Communes«CœurduHurepoix»pour le groupementdecommandespourle Baild’entretiendebalayagemécanique et manuel des voies communales et communautaires et autorise Madame le Maire à signer ladite convention. Vote,àl’unanimité, lestarifs2011des participations familiales aux presta- tions municipales Vote, à l’unanimité, les tarifs trimes- triels 2011 de l’école municipale de musique Modifie, à la majorité le budget pri- mitif 2010 Rapporte,àl’unanimité,sadélibération n° 59/2010 du 30 septembre 2010 et décide pour l’année 2011 : -d’instituerunabattementde10%sur la valeur locative des habitations sou- mises à la taxe d’habitation, en faveur despersonneshandicapéesouinvalides, - de supprimer l’exonération de deux ansdelataxefoncièresurlesproprié- tés bâties en faveur des constructions nouvelles,additionsdeconstructions, et conversions de bâtiments ruraux en logements, en ce qui concerne les immeublesàusaged’habitationachevés à compter du 1er janvier 1992 qui ne sont pas financés au moyen de prêts aidés de l’Etat, -devoterl’exonérationdelataxefon- cière non bâties des terrains agricoles exploitésselonunmodedeproduction biologique, -d’instituersurleterritoiredelacom- munelataxeforfaitairesurlacession, à titre onéreux, de terrains devenus constructibles. Adopte,àlamajoritélamotiondeman- dant le report de l’application de la régionalisationdestransportsscolaires issue de la loi Raffarin de 2004. Autorise, à l’unanimité, Madame le Maireàsolliciterunesubventionautitre de la réserve parlementaire pour les travaux de construction de la 3e école. délibérations Bon à savoir Tous les compte-rendus succincts et les procès verbaux des conseils municipaux sont téléchargeables depuislesiteInternetdelamairie: www.mairie-longpont91.fr
  26. 26. 26 Du 22 au 25 octobre 2010, l'UNC (Union Nationale des Combattants) de Ballainvilliers et Longpont-sur- Orge a proposé une exposition sur la conquêtedel’airàl'Orangerieduchâ- teaudeLormoy Inauguréeenprésence de Delphine Antonetti et de Brigitte Puech, maire de Ballainvilliers, elle a été préparée en partenariat avec les deux communes et prêtée par l’UNC de Limours, ainsi que l’ONAC (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre). Depuis la nuit des temps, voler a été l’obsession de l’homme. Dans la mythologie grecque on nous parle de la mésaventure du pauvre Icare vou- lant échapper, en volant, à Minos roi de Crète. Vers1500,LéonarddeVincifutlepré- curseuravecuneapprocheplusscien- tifique.En1783,lesfrèresMontgolfier De gauche à droite : Brigitte Puech, maire de Ballainvilliers, Delphine Antonetti, Robert Peghaire, vice-président de l'UNC, André Thierry, président de l'UNC et Alain Lamour, 1er adjoint. font le premier grand pas dans la conquête du moins lourd que l’air. Au fil de l’exposition étaient présen- tés les montgolfières, les ballons, les planeurs conçus par Lilienthal, les dirigeablesavectouslespionniersles ayant construits et pilotés DèslafinduXIXesiècle,ClémentAder, lepremierhommeàdécoller,futsuivi desfrèresWright,deBlériotquiréalisa lapremièretraverséedelaManche,de Voisin, de Santos Dumont et de bien d’autres. Lesvisiteursontpuégalementdécou- vrir les mythes autour de l'aviation, les as des deux guerres mondiales, l’aviation des débuts de la guerre, les innovations, Nungesser, Guynemer, Garros MacCodden, Rickenbacker, le Baron Rouge et tous les autres. Au moment de la guerre, les progrès furent stupéfiants. Lesstocksd’aéronefsfurentconvertis enavionsdetransport,d’abordtrans- portducourrierparl’aéropostaleavec en particulier Mermoz et Coussinet puiscréationdeslignescommerciales. Ladernièrepartiedel'expositionren- dait hommage aux forces aériennes françaises libres : l’organisation, les avions,leshommes,leursmotivations ,leurscombats,lesdifférentsgroupes dechasse:Bretagne,Lorraine,Alsace, Normandie Niémen. Parcetteexposition,l'UNCsouhaitait montrerquelaFranceaétéleberceau de l’aviation. associations Au berceau de l'aviation. L'UNC Longpont-sur-Orge Ballainvilliers a organisé une exposition sur la conquête de l'air. De Léonard de Vinci aux as de l'aviation, en passant par les forces aé- riennesfrançaise,l'UNCproposaitauxnombreuxvisiteursunvoyageau pays de l'aviation.
  27. 27. 27 associations Gustave (Jérémy Oeuvray) comptant fleu- rette à Juliette (Ludivine Auchene). (en-haut) Les photos primées du Photo club Longi- pontain : Jane Dunn , Alexandra Neuves, Claudia Lourero. (en-bas) Le club des Oursins du Canton de Monthléry a repris les compétitions Pendant la construction de la piscine ChristineCaron,leclubdel’OCMavait dûinterromprelescompétitions.Cette année,lebureauetlesmaîtresnageurs ont décidé de les reprendre, ceci afin de garantir la pérennité du club. Une équipe de nageurs compétiteurs a été mise en place dès le mois de sep- tembre. À raison de 3 entraînements par semaine, chacun s’entraine en vue des compétitions organisées par la FSGT. Une trentaine de nageurs défendainsilescouleursdenotreclub. Le 16 octobre, la 1ère compétition a eulieuàlapiscinedeJuvisy-sur-Orge. Plusieurs nages au programme : le 200m nage libre, le 50m dos, le 50m brasse, le 100m brasse, 4x50m nage libre, 4x100m nage libre et le 100m 4 nages. L’OCMaobtenudesrésultatstrèssatis- faisants, puisque les benjamines ont décrochéles2premièresplacesdu50m dos et les benjamins les 4 premières places. Cesrésultatssonttrèsencourageants, les membres du bureau, les maîtres nageurs, les enfants et les parents sont très motivés pour ce retour vers lacompétition.L’OCMprometunesai- son riche en palmarès. Le club recevra en compétition à la piscine de Montlhéry les autres clubs affiliés à la FSGT le 5 février 2011. Botanique : apprenez à soigner vos arbres frui- tiers ! Pour donner à vos arbres un aspect harmonieuxetobtenirunemiseàfruit régulière et abondante, le club local des Jardiniers de France vous pro- pose deux ateliers autour de la taille et l’entretien de arbres fruitiers, les 5févrieret19mars2011àpartirde14h à Longpont-sur-Orge. CesséancesserontaniméesparPatrick Bousquet, arboriculteur. Inscription obligatoire au : 01 69 01 30 06 Quiproquos et imbroglio aux Echassons En novembre dernier, le théâtre de la Porte Entr’ouverte fêtait le cente- naire de la naissance de Jean Anouilh avec trois représentations du « Bal des Voleurs » à la salle des Echassons. Mise en scène par Marie-Jo Léveillée, cettecomédiepleinedefantaisienous entrainedanslejeudesapparenceset des tromperies : accompagnée de ses niècesetdesonvieilami,unerichelady s’ennuyantàVichy,vatrouverauprès de trois voleurs de quoi se divertir. A l’arrivée de la bande à Peterbono, séductionsetentourloupesvontalors decroiserautourd’unjoyeuxdéfiléde déguisements et de saynettes dont le spectateur est complice. Interprété par une dizaine de comé- diens,cepetitmondes’entrecroisedans un ballet de marionnettes comique et sentimental. En particulier, l’idylle naissanteentrel’unedesniècesetl’ap- prenti cambrioleur apporte une note de fraicheur très juste à l’ensemble.
  28. 28. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95
  29. 29. publicités R E S T A U R A N T B R A S S E R I E NOUVEAU 13 chemin de la ville du bois Montlhéry 01 69 01 79 57 Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère
  30. 30. 30 Dominique bédart: Sur les pas de Tolkien Ce directeur d’entreprise habitant à Longpont-sur-Orge publie un premier roman d’aventure. Coup de cœur Fnac depuis novembre, “Le Doigt d’Uthar” crée la surprise au rayon “aventure” des librairies. Pourtant, l’auteur Dominique Bédart, n’estpascequ’onpeutappelerunécri- vainordinaire.Cetingénieuroriginaire du Nord de la France, venu pour ses études en région parisienne il y a dix ans, est aujourd’hui directeur d’une entreprisespécialiséedanslesnouvelles technologies.Adeptedejeuxderôles,il s’estlancédansuneaventureinsolite: écrire un roman d'heroic fantasy. Encouragé par l’accueil enthousiaste de ses premiers lecteurs sur internet, DominiqueBédartaentreprisdepour- suivre le cycle épique du Pourfendeur àtraversunevéritablesagad’unautre temps dans le monde d’Aegis. Quatre siècles de paix se sont écoulés sur Aegis depuis la fin de la Grande Guerreetl’exterminationdelaracedes dunedaes.Nori,ungarde-frontièrenain dont la famille et le village entier ont étémassacréslorsd’unraidtroll,ajuré de se venger. Dans les escarmouches auxquelles il prend part, il se fait très vite remarquer par ses exploits et par la folie de vengeance qui l’anime : la légende du Pourfendeur est née ! S’enchaînent alors intrigues et péri- pétieshaletantesquiaurontdemandé quatre ans de travail et de pugnacité à Dominique Bédart pour publier ce premier roman. C’est la maison d’édi- tionLesPortesduSoleilquis’intéresse auprojetetcrééeàcetteoccasionune nouvellecollectionintitulée«Mondes imaginaires ». Un coup de pouce ines- péré pour celui qui a commencé par raconter des histoires d’aventures à ses deux enfants Samuel, six ans, et Lucie,dixans.Pourlui,unseulobjectif: divertir, faire voyager son lecteur. Face à ce premier succès, Dominique Bédartpréparedéjàlesecondvoletdesa portrait trilogie.Maisilfaudraattendrel’année prochaine pour savoir si les légendes médiévalesdeLongpont-sur-Orgel’ont inspiré ! “LeDoigtd’Uthar”deDominiqueBédart (éditionslesportesduSoleil)estdistri- buépartouteslesgrandesenseigneset les librairies. À partir de 12 ans
  31. 31. 31 Rabin Sharma : un parfum d’Himalaya Il a été “Papilles d’or” en 2009 Le sourire large et le verbe facile, Rabin Sharma propose une cui- sine traditionnelle indienne et népalaise. Situé au cœur du petit centre commercial des Echas- sons, “Le Jardin de l’Himalaya” est ouvert tous les jours sauf le dimanche. Connaissez-vous le goan ? Ce plat de coquille Saint Jacques à la sauce noix decocoetcitronnelleestl’unedesspé- cialités de Rabin Sharma, le patron du “Jardin d’Himalaya”.Situédanslepetit centre commercial des Echassons, ce restaurant mêle cuisine indienne et népalaise. Rabin Sharma est arrivé en France commeétudiantenhôtellerie.Depuis, cepèrededeux enfantsestrestédans notrepayspouryexercersestalents.« J’aiunautrerestaurantàEvry,derrière lamairie,explique-t-il.En2009j’aireçu les“Papillesd’or”dumeilleurrestaura- teur.»Crééen2000parlaChambrede Commerce et d’Industrie de l’Essonne enpartenariatavecleConseilGénéral de l'Essonne, le Challenge des Papilles d'Orviseàpromouvoirlescommerces alimentaires auprès des consomma- teurs. Les prix sont décernés par un jury, composé de professionnels et de consommateurs. Aumenudu“Jardindel’Himalaya”,des platstypiquesdelacuisineindienneet portrait népalaise. Chaque midi de la semaine, un buffet est proposé à un prix très raisonnable. Lesourirelargeetleverbefacile,Rabin Sharmaaimediscuteravecsesclients Il avouequ’ilaeuun«coupdefoudrepour Longpont-sur-Orge. On est bien, c’est calme,etpuis,beaucoupdegensaiment leNépal».Certainsdesescompatriotes viennent d’ailleurs manger chez lui. Ainsi,l’undesesclientsaeulasurprise devoiraccrochéaumurdurestaurant le tableau de son village natal. Ouverttouslesjours,saufledimanche. Tel : 01 69 01 04 93

×