Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

VAL 91

4 vues

Publié le

Journal VAL 91 – Fév. Mars/2011

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

VAL 91

  1. 1. VALVivre à Longpont le magazine de la ville N° 91 fév. mar. 2011 La collecte des ordures ménagères p. 5 3e école : un chantier qui va bon train p. 6 actualités Logement social : un habitat intégré dossier
  2. 2. PRATIQUE éTAT CIVIL Bienvenue à Adrien Lavoine, né le 09 septembre 2010 à Antony Rayan Bourig, né le 14 décembre 2010 à Evry. Axelle Lanoy, née le 24 décembre 2010 à Massy. Cameron Perrin-Daghestani, né le 25 décembre 2010 à Longjumeau. Orlane Lanoue, née le 27 décembre 2010 à Longjumeau. Cassandre Lampin, le 10 janvier à Longjumeau Chine Roussalino, le 18 janvier à Massy Gabrielle Bourgeois, le 23 janvier à Longjumeau. Alizé Cordier, le 14 février à Paris 15e Yohan Louvet, le 21 février à Orsay Félicitations à Jephthé Herbrecht et Magali Beau, le 30 décembre 2010. CamilleParsyetMicheline Russo,le4février MichelNaourietJunZhu,le21février Ils nous ont quittés Mme Marcelle Chauvin, le 25 octobre 2010 à Arpajon Mme Eudalda Vaquer veuve Palau Pons, le 10 décembre 2010 à Longjumeau. Mme Lucienne Etlingre veuve Maisan, le 10 décembre 2010 à Ris-Orangis. Mme Antoinette Augros veuve Noury, le 12 décembre 2010 à Longjumeau. M. Vaclav Kubu, le 25 décembre 2010 à Longpont-sur-Orge. Mme Simone Bouc veuve Meunier, le 27 décembre 2010 à Etampes. M. Denis Pellardis, le 28 décembre 2010 à Paris 7e. M. Gilles di Giacomo, le 07 janvier à Paris 04 Mme Mathilde Isselin née Doucet, le 07 janvier à Athis-Mons Mme Lucienne Lefèvre née Gast, le 10 janvier à Arpajon Mme Simonne Berthel née Muratet, le 11 janvier à Arpajon Mme Louise Laflandre née Plessis, le 15 janvier à Longjumeau Mme Simonne Garcin, le 16 janvier à Longpont-sur-Orge M. Pascal Chevallier, le 18 janvier à Longjumeau Infos pratiques Vos élus municipaux Le Maire Delphine Antonetti Les Adjoints Alain Lamour, Marie-Thérèse Schmaltz, Alexandre Facchin, Agnès Privat, Nicole Nastev, Frédéric Manceau, Martine Thompson, Patrick Philippe. Les Conseillers Délégués Stéphane Delalande, Caroline Gérenton Gilbert Boudet, Bernadette Brosseau, Michèle Médard. Votre conseiller général François Pelletant, vous reçoit sur rendez-vous à la mairie de Linas. Tél. : 01 69 80 14 00 Votre député Guy Malherbe, vous reçoit à la mairie de Montlhéry le premier vendredi de chaque mois de 10h à 12h ou sur rendez- vous à son secrétariat de Longpont- sur-Orge 27, rue du Docteur Darier. Tél. : 01 69 01 96 05 Fax : 01 64 49 86 83 Horaires d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, jeudi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h30 Vendredi : 8h45 à 11h45, 13h30 à 17h Mercredi, samedi : 8h45 à 12h Service social fermé mardi Service urbanisme fermé le jeudi Numéros utiles Urgences médicales : 15 Police : 17 Pompiers : 18 Problèmes sur le réseau d’assainissement : 01 69 12 15 40 Astreinte élus : 06 48 18 41 73 Prendre rendez-vous en mairie 01 69 01 68 18 éTAT CIVIL Ils nous ont quittés (suite) M. Christian Pilven, le 23 janvier à Longpont sur Orge M. Ange Le Houezec, le 11 février à Longjumeau Mme Christiane Lagenette née Beauprez, le 12 février à Athis-Mons Mme Madeleine Le Borgne née Gourmelon, le 13 février à Athis-Mons Mme Jacqueline Delorme née Lenne, le 17 février à Longpont-sur-Orge M. François Duchatel, le 17 février à Fontenay-les-Briis Les petites annonces Cherche étudiant(e) pour aide aux devoirs niveau 5e , deux fois par semaine et plus durant les vacances scolaires. Contact : 01 64 49 00 36 Vos petites annonces gratuites Les annonces sont réservées aux particuliers habitant Longpont- sur-Orge, à l’exception des offres d’emploi. Le texte adressé à la mairie ne doit pas excéder 200 signes (espaces compris). Merci d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse. Le VAL Directeur de la publication Delphine Antonetti Responsable de la rédaction Alain Lamour Conception graphique Atelier Bouvet Rédaction / Maquette Service communication Avec le concours des services municipaux et des partenaires de la vie locale. Imprimerie Cap Impression 91120 Palaiseau Publicité Isabelle Amar Communication 01 45 78 88 14 Dépôt légal : 2907/02 Courriel : mairielongpont@fr.oleane.com
  3. 3. 3 éditoRIAL actualités pages 4 à 10 –Le développementdurableauxÉchassons – La nouvelle donne de la collecte des ordures – Le chantier de la 3e école – Le jumelage fête ses 20 ans – Retour sur les vœux du maire culture pages 11 et 12 – Les petites formes du Théâtre Brétigny vie de quartier pages 13 et 14 – Les travaux sur la commune – La propreté revient en régie dossier pages 15 à 18 Le point sur le logement social à Longpont-sur-Orge. tribunes page 19 L’expression des groupes du Conseil municipal. délibérations pages 20 et 21 Les délibérations des conseils municipaux des 16 décembre 2010 et 20 janvier 2011. associations pages 22 à 23 – Minischool : apprendre l'anglais en s'amusant. – Les Arts de l'Asie : 3e édition – La Ritournelle en concert – Tout sur le Val Orge Athlétic publicités page 24 à 25 portraits page 26 à 27 – Benoît Cognard se lance dans les services à la personne. – Hélène Réa : de l'or dans les doigts. Enraisondesélectionscantonales,iln’yaurapasd’éditodeMmeLeMaire pour ce numéro. Les élections cantonales auront lieu les dimanches 20 et le 27 mars. Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 20h. Contrairement à ce qui a été écrit dans le Sortons ! de mars, c’est l’école mater- nelle des Échassons (et non celle de Lormoy) qui accueillera le bureau de vote. La nouvelle annexe de la mairie au 3, rue du Docteur Darier
  4. 4. 4 actualités le développement durable : Un projet d'école Les élèves de l'école élémentaire des Échassons s'engagent pour le tri sélectif. Dans le cadre du projet d'école annuel, les classes élémentaires ont pris l'initiative et organise un tri quotidien. Les élèves lancent aujourd’hui un appel pour sensi- biliser les autres établissements. Avis à toutes les écoles de Longpont-sur-Orge, mettez-vous à trier comme nous ! Les Longipontains trient déjà leurs déchets, mais les écoles ne le font pas! Pourtant, on y jette beaucoup de papiers et de bouteilles en plastique. L’école des Échassons a décidé de s’y mettre ! Grâce à l’aide de la municipalité, du gardien de la salle des Échassons et du personnel d'entretien de l’école, nous, les élèves, pouvons maintenant trier une grande partie de nos déchets. Nous disposons de nouvelles poubelles et de containers spéciaux. Papiers et bouteilles en plastique ne seront plus incinérés! Pourquoi doit-on trier les déchets ? - pour limiter la pollution des sols, de l’air, de l’eau - pour limiter la consommation de matières premières - pour limiter la consommation d’énergie - pour créer des emplois - pour limiter l’effet de serre et le réchauffement climatique Un petit geste quotidien pour notre avenir commun. Pour l'école, la classe de CM1a
  5. 5. 5 actualités LA COLLECTE DES ORDURES MÉNAGÈRES SE RECYCLE. De nouveaux conteneurs seront distribués à partir du 4 avril. Le SIRM lance une nouvelle organisation pour le ramassage des ordures à compter de juin pro- chain : les poubelles et le calen- drier changent pour une meilleure gestion des déchets. Distribution de nouveaux conteneurs au printemps LeSIRM(Syndicatintercommunaldela régiondeMontlhéry)prévoitderenou- velerlacollectedesorduresménagères. Cechangementpermettradesemettre en conformité avec les normes de la collecte, notamment avec l’utilisation decamionsroulantauGNV(GazNaturel pour Véhicules). Dans le cadre de cette campagne, de nouveaux conteneurs vont faire leur apparition sur les trottoirs de la commune. Ils seront distribués aux Longipontains à partir du 4 avril et jusqu’au 30 juin 2011. La collecte de ces bacs commencera dès le 6 juin 2011. La SITA poursuivra en parallèle le ramassage des ordures « à l’ancienne » jusqu’au 2 septembre. En revanche, à partir du 5 septembre, seulslesnouveauxconteneursnorma- lisés seront collectés. Les caissettes actuellement utilisées, pourront être conservées par les habitants. Nouveaux bacs et nouveau calendrier Une plaquette explicative sera remise enmêmetempsquelesbacs.Aveccette nouvelle organisation, la collecte se simplifie : - les ordures ménagères seront enle- vées deux fois par semaine, dans les nouveauxconteneursàcouverclegris, le lundi et le jeudi. -lesdéchetsactuellementstockésdans les caissettes jaunes et bleues – plas- tique, emballages, carton et papier – seronttousramassésdanslenouveau le SIRM renouvelle les bacs à ordures ménagères. bac à couvercle jaune, le mercredi. - les déchets verts seront collectés les jeudis après-midi du 1er avril au 30 novembre. -pourleverre,pasdemodification,les caissettes vertes sont à donc conser- ver. Elles seront ramassées le jeudi après-midi. - les encombrants seront collectés les 2e jeudis du mois : 14 avril, 12 mai, 9 juin,14juillet,11août,8septembre,13 octobre, 10 novembre et 8 décembre. Des règles de tri qui ne changent pas Quelques conseils pour faciliter le ramassage de vos poubelles : - sortez les conteneurs, caissettes et encombrants à partir de 19h, la veille du ramassage - limitez les déchets végétaux à 5 sacs ouverts et 2 fagots ficelés de moins d’un mètre - veillez à retirer les films plastiques des revues et vérifiez que les papiers ne sont pas souillés avant de les jeter -retirezlesbouchonsdesaérosolsmais pasnécessairementceuxdesbouteilles plastiques et des briques -sachezqu'ilestinutilededécollerles étiquettes des contenants Enfin,encasdedoute,mieuxvautjeter dans la poubelle habituelle. Composteurs : livraison retardée Au dernier forum des associa- tions, l'AVEL (Association Vigilance EnvironnementLongpont)avaitlancé une opération composteur, soutenue par la municipalité. Une centaine de Longipontainss'étaientmontrésinté- ressésparl'acquisitiondecomposteurs qui devaient être distribués au prin- temps,avecuneinitiationaucompost. Le SIRM (Syndicat Intercommunal de laRégiondeMontlhéry)s'occupantdes déchets,nulnepeutsesubstitueràlui sur ce point. Visiblement, les compos- teursnefigurentpasparmisespriorités. Leur livraison est donc repoussée au mieux en septembre prochain.
  6. 6. 6 actualités 3e école : un chantier qui va bon train Lancé en octobre dernier, le chantier évolue jour après jour. Avec une ouverture prévue pour la rentrée prochaine, le chantier de la 3e école avance à grand pas. Un timing serré Depuis quelques semaines, la sil- houette de la 3e école n’échappe plus aux regards. En effet, près de 80 % du grosœuvreaétéréalisé:lesossatures bois,lespoutresetlescharpentes,mais aussilesfaçadesetlescloisonsontété élevées. Un montage rapide qui a été rendu possible grâce à l’assemblage de parties pré-fabriquées découpées sur mesure et livrées sur place. « Une fois le montage de l'ossature terminé, la phase de couverture a été achevée fin février. » précise Laurent Guignard,directeurdesservicestech- niques. Cela nous permet de travailler à l’intérieur et d’installer l’électricité ainsi que le chauffage au sol à basse température. » Un projet d’une grande qualité environnementale Déjàlesouvrierss’affairentpourdémar- rerlechantierdesparkingsetdesvoie- ries tandis que la pelleteuse agrandit le bassin destiné à recueillir les eaux pluviales. Comme les revêtements, la modélisation des extérieurs se fait en conformité avec le traitement HQE : haute qualité environnementale. «90%desmatériauxutiliséssontrecy- clables, souligne Laurent Guignard. Mais, cette démarche concerne éga- lement le traitement des déchets, le recours à la laine de roche pour l’iso- lation, l’installation d’une ventilation à double flux ainsi qu’une pompe à chaleur. La toiture végétalisée et les parements de bois finiront de donner àcetteécoleunevraiedimensionéco- logique. » Le bassin de retenue d'eau a été élargi. En savoir plus La Haute Qualité Environnementale est une démarche qui vise à limiter à court et à long terme les impacts environnementaux d’une opération de construction ou de réhabilitation, tout en assurant aux occupants des conditionsdeviesaineetconfortable. Informations:www.ecoresponsabilite. environnement.gouv.fr
  7. 7. 7 le bel âge du jumelage Le jumelage entre Longpont-sur-Orge et Neukirchen fêtera ses 20 ans d’existence en juin prochain. En juin 1991, Francis Arné, maire de Longpont-sur-Orge et Klemens Olbrich, bourgmestre de Neukirchen, signaient la charte du jumelage. Retour sur les échanges entre les deux communes. Du2au5juinprochain,Longpont-sur- Orgefêterasesvingtansdejumelageen recevantunedélégationdeNeukirchen, conduiteparsonbourgmestreKlemens Olbrich.Unedélégationfortede80per- sonnes dont une troupe de musiciens etlesonneurdel’égliseStNikolaï,per- sonnageemblématiquedeNeukirchen depuis plusieurs siècles. Au programme de la rencontre : des contes français et allemands, une ballade découverte de Longpont-sur- Orgeparlechemindesécoliersencol- laborationavecl’écoleélémentairedes Echassons, la visite au sommet de la Tour de Montlhéry, la visite commen- tée de la basilique et la découverte de l’orgue,uneexpophoto:Longpont-sur- Orge d’avant et d’aujourd’hui… Point d'orgue de la rencontre, le samedi4juinensoirée,l’esplanadede Neukirchenserainauguréeaugymnase des Garences par Delphine Antonetti et par Klemens Olbrich, juste avant le dîner d’anniversaire qui recevra une troupededanseusesdecabaret.Lafête setermineraensoiréedansante.Cette manifestation est bien sûr ouverte à tous. Retour en arrière. L’histoire du jume- lage commence en juin 1991. Francis Arné et Klemens Olbrich, respective- ment maire de Longpont-sur-Orge et bourgmestredeNeukirchen,signentla chartedejumelageouvrantainsilavoie au développement des relations entre desfamillesfrançaisesetallemandes. Sa vocation : permettre aux habitants de communes de pays différents de se rencontrer et de tisser des liens durables pour mieux se connaître et partagerleurartdevivreetleurculture. La volonté des fondateurs de l'Union Européenne était d’éloigner ainsi le spectre de la méfiance, de la peur et des haines qui ont dévasté l’Europe à plusieurs reprises. «Aufildesrencontres,lesfamillessont devenueslesvraispiliersdujumelage, estime Jean Jacquin, Président du Comité de Jumelage. À ce jour, ce sont près de 200 familles longipontaines qui ont contribué ou qui contribuent toujours activement à le faire vivre. » Les rencontres avec Neukirchen sont avant tout festives. Elles sont l’occa- sion de retrouver des amis pour leur fairedécouvrirnotrepatrimoine,notre culture,nosfaçonsdevivreetdenous divertir,... et de faire la fête ensemble. Une manière agréable de mieux se connaître et de poursuivre ensemble laconstructiondecetespacecommun qu’est l’Europe. « Les échanges vont bien au-delà de cepremiercercle,ajouteJeanJacquin. Les associations, les écoles, les élus participent pour donner du sens et de la matière aux échanges en apportant leurstalentsetleursavoir-faire:expo- sitions, concerts, visites… » Le jumelage offre aussi aux jeunes la possibilité d’être accueillis par des familles allemandes ou françaises pendantlesvacancesscolairespourun séjouràlacarte.D’autrespeuventêtre accueillispourunjobd’étésoitàl’Office du Tourisme soit dans les services de l’hôteldevilledeNeukirchen.Tousceux qui ont profité de ces opportunités le reconnaissent : la chaleur et la qualité de l’accueil sont exceptionnelles. Depuis plusieurs années, le jumelage entretient des relations très suivies avecl’écoleélémentairedesÉchassons, quiontpermisdeconcrétiserplusieurs projets d’échanges. En 2010, près de 50enfantsontainsiparticipéàlaren- contreàNeukirchendanslecadred’un projet pédagogique. La dimension municipale s’exprime aussi par des rencontres entre élus, dont le Conseil Municipal des Enfants àLongpont-sur-Orge,pourdébattrede sujetsconcernantlavieetlagestionde nos communes. « Le jumelage aborde sa troisième décennie avec confiance et sérénité, conclut Jean Jacquin. Nous sommes prêtsàsaisirlesopportunitésquisepré- senterontpourmultiplierleséchanges et porter des projets originaux. » Contact : Jean Jacquin, 06 48 35 34 83 actualités Panneau signalétique à Neukirchen
  8. 8. 8 actualités Des vœux sous le signe du jumelage et des services publics Àl'entréedugymnase,lepetitchaperon rougeaccueillaitles500personnesqui ont assisté à la cérémonie des vœux 2011,le14janvierdernier.Ils'agissait de célébrer les vingt ans du jumelage, Neukirchen étant située dans la val- lée de la Schwalm, le pays des frères Grimm. DanssondiscoursDelphineAntonettia insistésurlavivacitéduservicepublic dans la commune. Cuisine centrale, assainissement, service hivernal en régie, ouverture de la mairie le mer- credi matin, autant d'exemples à l'appui. Delphine Antonetti s'est également réjouiedel'intérêtdesLongipontains pourlaviedeleurcommune,soulignant la forte participation aux rencontres de quartier, aux réunions publiques ainsiqu'auxrendez-vousproposéspar les associations. Faites du développement durable ! Leprochaintempsfortdudéveloppe- ment durable se prépare. La 2e édition aura lieu le samedi 7 mai au Château de Lormoy. Au pro- gramme : parcours d’accrobranches, ateliers de jardinage, expositions sur l’eau et de nombreuses activités pour petits et grands. Vous pourrez égale- ment assister à une conférence sur le pétrole, mieux connaître les produits delaruche,découvrird’étrangesboîtes àinsectesetvousinformersurlesnou- velles technologies liées aux énergies renouvelables.Etpourbiendémarrer lajournée,rendez-vousàpartirde10h dansl’alléeduChâteaupourparticiper à la ballade en VTT. Noël à Monde en Marge, Monde en Marche C’est le 22 décembre dernier que les enfants et les familles accompagnés parM&Msesontretrouvéspourfêter Noëlau40RuedeLormoy.Fernandet Françoiseontracontédeuxjoliscontes puislepèreNoëlenpersonneadistri- bué les cadeaux aux enfants devant le sapin. L’après-midi s’est terminée par un goûter partagé entre petits et grands. Rue Darier : l’annexe de la mairie s’ouvre à la jeunesse À compter du 1er avril, le service Jeunesse accueillera les jeunes Longipontains tous les samedi matin etlepremiervendredidechaquemois, àl’annexedelamairie,3rueduDocteur Darier.Ilproposeraunespaced’infor- mation jeunesse sur toutes les ques- tions liées aux loisirs, les formations, lesmétiers,pourrépondreauxpréoccu- pationsdesjeunesetlesorienterdans leursdémarches.Heuresd’ouverture: le samedi de 9h à 12h et le vendredi de 17h à 19h. Par ailleurs, le pôle culture commu- nication a déménagé dans les mêmes locaux.Ilseraouvertauxassociations lelundiaprès-midietlesamedimatin à partir de début avril. Recensement des jeunes de 16 ans Toute personne (garçon ou fille) de nationalité française doit se faire recenserentreladatedeses16ansetla findu3e moissuivant.Sivousnepouvez pas faire ces démarches personnelle- ment, elles peuvent être accomplies parvotrereprésentantlégal(parents, tuteur...) si vous êtes mineur. Sinon, vous devez vous présenter à la mairie de votre domicile, muni d’une pièced'identité(cartenationaled'iden- tité,passeportoutoutautredocument justifiantdelanationalitéfrançaise), d’unlivretdefamilleetd’unjustificatif dedomicile.Encasd'absencederecen- sement dans les délais, vous serez en situationirrégulièreetnepourrezpas passerlesconcoursetexamensd'État (par exemple, le baccalauréat). Soirée des vœux, l'équipe de la cuisine municipale en pleins préparatifs. Delphine Antonetti entourée du Conseil Municipal des Enfants et des élus.
  9. 9. 9 actualités Traitement des chaussées après la neige. L’hiverayantétérude,desnidsdepoule ont fait leur apparition sur de nom- breuses voies de circulation. Afin de prévenir tout accident, les servicestechniquesenontdéjàtraité une grande partie, en collaboration avec les agents de la Communauté de Communes Cœur du Hurepoix. Actuellement en cours de réfection : la voiedumortrû,lesruesdeVilliers, de Leuville, Julien Hébert, l’allée du ColombiersetlescheminsdelaGuayère et de la Couture. Inscrivez-vous pour les séjours d'été ! Lavilleproposedesséjoursd'étépour lesplusjeunesde6à17ans.Plusieurs destinationspossibles: Mimizanetses sessions de surf et de body board, les Baléaresàtraversunséjourdécouverte, l'airpurdelamontagneàSamöens,ou encore la Drôme pour un stage d’éco- musique.Cesséjourssontlimitésà45 places. Le prix est calculé en fonction devotrequotientfamilial.Pourenpro- fiter,renseignez-vousdèsmaintenant auprèsdeMaximeauservicejeunesse. sport.jeunesse@fr.oleane.com 01 69 01 89 00 Partie de babyfoot lors d'une sortie de l'accueil élémentaire des Échassons et du Club des Villarceaux au musée du Sport (en haut) Séjours : surf à Mimizan (au centre) Samöens (en bas) Lutins de Noël : un peu de chaleur pour les per- sonnes isolées Comme chaque année, le Père Noël a fait le tour des cantines scolaires, accompagnédeDelphineAntonetti.Un PèreNoëlhautencouleursparticuliè- rement apprécié cette année. De leurs côtés, les enfants du CME ont distribué des colis aux personnes âgéesdelacommunenepouvantplusse déplacer.LeslutinsdeNoëlontapporté unpeudechaleuràcespersonnessou- vent isolées.
  10. 10. 10 actualités La ligue contre le Cancer recherche des bénévoles Soutenezl’actionmenéeparlecomité de l’Essonne dans la lutte contre le cancer ! Si vous avez le sens du contact et de l’initiative, prenez part aux diverses actionsdelaligue:campagnesdepré- ventionauprèsdesservicespublicset desentreprises,opérationsdecommu- nicationetdecollecte,développement des partenariats, interventions dans les écoles, etc. Vous êtes compréhensif, attentif à la douleur, vous avez le sens de l’écoute et des contacts, vous pourrez partici- peràl’accompagnementdesmalades. (formation assurée) Pourtoutesinformations,contactezle comitédel’EssonnedelaLigueContre le Cancer au 01 64 90 88 88 Emmenez un enfant en vacances ! En France un enfant sur trois ne part pas en vacances et malgré les années, cette statistique ne bouge pas. L’été dernier,Faty,7ans,aeuplusdechance: elle a pu partir en vacances comme ses camarades de classe, grâce à une famille de notre département qui l’a accueillipourtroissemainesdevraies vacances. D’abord à la mer, puis dans les Cévennes, elle a profité au maxi- mum avec cette famille des activités « nature ». Sivousaussi,voussouhaitezpartager deuxoutroissemainesdevosvacances avec un enfant qui ne part pas, vous pouvez contacter dès maintenant le Secourspopulairefrançaisdel’Essonne par téléphone, courrier ou courriel. Secours populaire français Fédération de l’Essonne 503, place des Champs Élysées Courcouronnes 91026 Évry cedex Tél : 01.60.87.90.00 Fax : 01.60.87.90.02 courriel: contact@spf91.org Déclarez vos indemnités journalières Vousallezdevoireffectuervotredécla- ration fiscale 2010 courant mai 2011. Si vous avez bénéficié d'indemnités journalières de la Sécurité Sociale en 2010, le relevé nécessaire pour votre déclaration de revenus vous parvien- draavantle20avril.Ilestinutiledele réclamer avant cette date. Pour plus d'informationspartéléphoneau3646 ou sur www.ameli.fr. Repas des anciens (en haut) et discours de Chloé Grulois, Maire du CME (en dessous)
  11. 11. 11 Petites formes et grands talents Pour la 3e fois, le 22 mars le Théâtre Brétigny présente une soirée à Longpont-sur-Orge. Après un premier essai avec « Treize semaines de vertu» confirmé par la présentation de « La nuit des Fous » en janvier, la salle du conseil s'apprête à accueillir pour sa troisième soirée théâtrale « Le Chemin du but » de Nadia Xerri-L. Depuis l'année dernière, la ville pré- sentedesspectacles«hors-les-murs» proposé par le Théâtre Brétigny. Ce partenariatestmisenplaceautourde petites formes théâtrales. Pour être facilement « transportable », la pièce nedurepasplusd'uneheureetnéces- site un minimum de décor et d'instal- lationtechnique.Unaspectpratiquequi n'enlève rien à la qualité artistique de lareprésentation.Grâceàcedispositif, unequarantainedeLongipontainsapu rencontreràdomicilelatroupedeJean- MichelRabeuxactuellemententournée danslesgrandesscènesnationalesavec « La Nuit des rois ». culture En effet, après chaque spectacle un échange avec l'équipe artistique est organisé. «L'essentielestd'alleràlarencontredu public,souligne ÉricLuttenbacher,res- ponsabledeproductionetdudévelop- pementterritorialauThéâtreBrétigny. Souvent, les villes qui accueillent nos propositions « hors-les-murs » ne sont pas dotées de salles de spectacle etfinancièrement, ellesnepourraient pas se permettre de les programmer seules. » La collaboration du théâtre permettantunesoiréeàmoindrecoût, lavillelaissel'entréelibrepourlepublic. Entantquescèneconventionnéedela Communauté d'Agglomération du Val d'Orge, le Théâtre Brétigny mène un projet important d'ouverture vers les publics en multipliant les actions de sensibilisation et d'implantation sur le secteur. S'adressant à tous, petits et grands, néophytes ou éclairés, le théâtreviseàfairepartagerlacréation d'aujourd'hui. En facilitant ainsi l'accès au spectacle vivant, le théâtre espère toucher de nouveauxpublics.Pourlesencourager, ilaccordeauxspectateursvenusàune petiteforme,untarifpréférentielpour voir le spectacle au théâtre. Ce dispositif déjà présent dans huit communes de l'Essonne a un objectif partagé:donnerlapossibilitéaupublic de voir des spectacles à proximité de chezeux,toutenimpulsantunedyna- mique culturelle. « Treize semaines de vertu», proposé aux longipontains en décembre 2010 Prochaine soirée le22marsà20h30ensalleduConseil. «LeCheminduBut»deNadiaXerri-L évoqueledestintragiqued'unjoueur de foot. Entrée libre.
  12. 12. 12 culture Longpont-sur-rock : troi- sième ! Flapjack,StuffSessionetDeeva:trois groupes,troisstylesderockquiontfait le bonheur de la troisième édition de Longpont-sur-Rock. Vous êtes musi- ciens, vous souhaitez vous produire lorsdelaprochaineéditiondecetrem- plinrock?N'hésitezpas,contactezle service culturel de la mairie. longpont.culturel@fr.oleane.com 7e rencontres théâtrales Créées en 2004, par Jack Léveillé, les RencontresThéâtralesdelaFNCTAse sont déroulées le premier weekend de mars. Réunissant des troupes de l’Essonne et du Val-de-Marne, le fes- tivalprésentaitunrépertoirecontem- porain. « L’Hôtel des deux Mondes » d’Éric Emmanuel Schmitt, dans une mise en scène élégante et dépouillée, a ému les spectateurs les entrainant dans un univers entre rêve et réalité. Danslamêmeveine,«Lafilleàlatrom- pette»deJacquesRampalacaptivéson auditoire, et « Kroum l’Ectoplasme » aclôturéces7e rencontresquiontfait lapreuvedelagrandequalitédespro- ductions de théâtre amateur. Un beau voyage au pays de Baba Yaga La médiathèque présentait le 28 jan- vier dernier dans la salle du Conseil, unecentainedespectateursaassisté à la veillée de Contes Russes : la conteuse Mathilde Bost a emporté petits et grands par son dynamisme etsapassionjusqu'aupaysdumonstre Kotcheï et de la sorcière Baba Yaga. Accompagnée tantôt avec fougue tantôt avec mélancolie par le violon de Cécile Nguyen, elle nous a guidés pendantuneheureàtraverslaculture et les légendes russes avec une Baba Yaga effrayante et sa maison faite d’osetdepattesdepoulets,entourée de pieux coiffés de crânes humains... Des images fortes qui ont donné des frissons à l’assistance, même si les enfantsenredemandaientpourtant! Prochains concerts L’École Municipale de Musique pré- sentepourlapremièrefoisunconcert desélèveslesplusavancés,le29avril prochain.Auprogrammeflûte,piano, clarinette, violon et violoncelle avec des pièces de Mozart, Bach, Czerdas de Monti. Rendez-vous à 20h dans la grande salle de piano. Etle6mai,retrouvezlesprofesseursde l’écolede musiquepourunconcertàla basiliqueà20h30,avecdesmorceaux allant de la bossa au baroque. Renseignements:Marie-PauleChabrol 06 77 73 51 29 Un Shakespeare décoiffant Une quarantaine de personnes ont assisté fin janvier à La Nuit des Fous, extrait de « La Nuit des Rois » mis en scène par Jean-Michel Rabeux : trois comédienstoutdroitsortisducarna- val,ontremisaugoûtdujourlalangue d'originetrèscruedeShakespeare.La surprisepassée,lepublicaétéconquis par la rencontre passionnante avec l'équipe, ouvrant l'échange aux prin- cipesdelamiseenscène,unediscus- sionappréciéeaussiparlesamateurs de théâtre dans la salle. Performance du groupe Flapjack à Long- pont-sur-Rock (en haut à gauche) La conteuse Mathilde Bost et la violoniste Cécile Nguyen (en haut) L'excellente troupe du Théâtre des Sept Chênes dans « l'Hôtel des deux mondes » (en bas) À noter La médiathèque municipale change d'adresse courriel : biblongpont@gmail.com
  13. 13. 13 culture Centre ville : un aménage- ment concerté La commission culture/travaux qui travaillesurl'aménagementducentre ville s'est réunie en janvier puis en mars. Objectif : valoriser le centre ville,entenantcomptedelapolitique touristique et culturelle de la ville, du commerce de proximité et de la vie quotidienne des riverains. Outre les élus des commissions culture et travaux,cegroupedetravailcomporte des représentants de l'association Notre Dame de Longpont, proprié- taire du terrain derrière la basilique, del'associationparoissiale,del'Archi- confrérie,delaSociétéHistorique,de Vivre à Longpont Centre, de l'AVEL (AssociationVigilanceEnvironnement Longpont), des commerçants, ainsi que Frédéric Gatineau, recteur de la basilique. Les travaux portent à la fois sur le long terme que sur les aménagements à court terme afin de les optimiser. Attention à vos haies ! Avec le retour des beaux jours, il est tempsdecommenceràtaillerleshaies et végétaux qui envahissent l'espace public.Pourlebiendetousetlasécu- ritédesautomobilistesetdespiétons, les propriétaires sont tenus de faire élaguerlesbranchespouvantmasquer la signalisation routière et gêner la circulation. Encasd’accident,votreresponsabilité peut être engagée le cas échéant. Réfection de la rue André Chermette À compter du 21 mars, la rue André Chermette devrait être réhabilitée, car des problèmes d'affaissement ont été relevés à certains endroits. A cetteoccasion,lachausséeseraentiè- rement refaite. Le chantier devrait durer environ trois semaines, avec des perturbations de la circulation à prévoir.Lamajeurepartiedestravaux estfinancéeparlaCCCH(Communauté de Communes Cœur du Hurepoix). Les épicières ont leur trottoir. Le chantier du chemin des Épicières s’est achevé fin janvier dernier après quelques semaines d’interruption en raison de la neige. Rappelons que cet aménagement a été conçu en concer- tation avec les riverains, lors d'une réunion en novembre dernier. Après la mise à niveau de la chaussée et la réfection du tapis et de la chaussée, untrottoiraétécrééenfacesurtoute la longueur de la rue. viedequartier L'accès au parking derrière la basilique a été réaménagé (en haut) La rue des épicières avant et après les travaux (à gauche)
  14. 14. 14 viedequartier Rue du Perray : enfouisse- ment de réseau Un poste ERDF a été déplacé sur la rue du Perray en fin d’année dernière. Le poteau en béton a été supprimé et le réseau enfoui sur une centaine de mètres. Les tra- vaux d’enfouissement des lignes électriques ont été réalisés par les services techniques municipaux. Des travaux de sécurisation Pour répondre aux problèmes de sécurité aux abords de l'école des Echassons,l'alléeGounodaétéamé- nagée.Lestravauxsesontdéroulés pendant les vacances de février. Autre chantier de sécurisation : la ruedeLeuville.Unaffaissementde chausséeprèsdelaSalmouilleaété traitéetlerétrécissementdechaus- sée vise aussi à ralentir la vitesse. Enfouissement ERDF rue du Perray (en haut) Aménagements rue de Leuville et allée Gounod. (ci-dessous) La propreté commu- nale, une préoccupation municipale Depuis janvier, Nacer Charrouf a été spécifiquement affecté à la propreté communale. Ce service qui était jusqu’à présent assuré paruneentrepriseextérieurevient d’être repris en régie municipale pour une meilleure efficacité du travail effectué.
  15. 15. 15 viedequartierdossier le logement social : un habitat intégré
  16. 16. 16 réticente à l’édification de nouveaux logements sociaux. » En revanche, l'application de la loi se révèletrèsdisparatesuivantlesrégions. EnEssonne,sur78villesconcernées,44 nerespectentpaslaloi.Parmicesder- nières,lamoitié–dontLongpont-sur- Orge – affiche un taux de logements sociaux inférieur à 10 %. Le manque de foncier n'explique pas tout.L'imagedes «barres»desannées 60 a la vie dure, alors que les règles de construction deviennent plus sévères que dans le privé, et que 65 % des Français sont éligibles au logement social. En 2010, en Ile-de-France, on comp- tait 380 000 demandeurs de loge- ment social. Un chiffre qui s'explique par l'insuffisance d'une offre locative bon marché. En effet, en dix ans, les prix des loyers ont augmenté de 50 %, ils ont même doublé à Paris. Résultat : les dépenses de logement peuvent atteindre40%dubudgetdesménages modestes.Pourbeaucoup,lelogement resteuncasse-têteenrégionparisienne. 13 décembre 2000 : le Parlement français adopte la loi SRU (Solidarité Renouvellement Urbains). Son article 55 fixe l'objectif de 20 % de logements sociaux sur l'ensemble des résidences principales de chaque commune urbaine, à atteindre d'ici à 2020. Chaque commune déficitaire se voit assignerunobjectifde15%dunombre delogementssociauxmanquants,étalé surtroisans.Cettecontraintes'applique dans les agglomérations de plus de 50000habitantscomprenantaumoins unevilledeplusde15000habitants,aux communes de plus de 3 500 habitants (1500enÎle-de-France).Laloidu5mars 2007 sur le Droit au logement oppo- sableétendl'objectifdemixitésociale auxvillesmembresd'unétablissement publicdecoopérationintercommunale. En cas de non-respect de la loi, le pré- fet inflige à la commune fautive une pénalité financière de 152 euros par logement manquant, pouvant être majorée, en fonction de leur richesse oudeleurbonneoumauvaisevolonté. Toutefois,lesinvestissementsconsentis pour rattraper le retard sont déduits de l'amende, mais avec un décalage de deux ans. Dix ans plus tard, quel bilan peut-on tirer de cette loi ? Selon la Fondation AbbéPierre,«lebilanestpositifquant au nombre de logements financés : 40 000 en 2009, soit le double de l’année 2000.Unbilanpositifégalementquant à la dynamique enclenchée dans de nombreuses collectivités. Et, parallè- lement,auprèsd’unepopulationparfois Loi SRU : un bilan mitigé Dix ans après son adoption, le bilan de l'article 55 de la loi SRU qui impose un taux minimal de logements sociaux dans les communes se révèle mitigé. Surtout en région parisienne où le logement peut atteindre 40 % du budget des ménages modestes. dossier Logements sociaux mode d'emploi Principal critère pour être éligible au logement social : le revenu. Ladémarcheconsisteàs'inscrireauprès du service social de la mairie, en pre- nant rendez-vous avec Fatiha Assal, laquelle vous référence sur le site de la Préfecture. Vous obtenez ainsi un numéro d'enregistrement de votre demande, dit “numéro unique”, qui servira de référence à votre dossier jusqu'à obtention d'un logement. Lorsqu'unlogementsocialselibère,la Préfecturel'attribueparordred'inscrip- tion et selon l'urgence des situations individuelles. En cas de nouveau pro- gramme, la Préfecture et l'organisme qui gère le 1 % patronal disposent du quotaleplusimportant.Lacommune, elle, n'est responsable de l'attribution que d'environ 20 % des logements par programme.C'estunecommissionqui attribue les logements, les demandes les plus anciennes ou les situations d'urgence. En région parisienne, il faut compter en moyenne 36 mois pour obtenir un logement social. Votre demande doit doncabsolumentêtrerenouveléetous les ans, faute de quoi elle est annulée automatiquement par la Préfecture. Contact CCAS : 01 64 49 61 02 État des lieux • 1 763 communes rentrent dans les critères de la loi • 978 sont soumises à l’obligation de rattrapage • 730 sont effectivement soumises au prélèvement •160communesontétésanctionnées de la majoration maximale prévue par la loi.
  17. 17. 17 Une politique volontariste Les 26 logements de la résidence du Perray traduisent la volonté de la municipalité d'intégrer des logements sociaux dans les hameaux. La commune vient de voter un nouvel engagement triennal. politique, c'est d'offrir la possibilité à tousdepouvoirrestersurlacommune. D'ailleurs,ladernièrelivraisondeloge- mentssociauxaprofitéàunequinzaine de Longipontains ». La commune a voté le nouvel engage- ment triennal (2011-2013) de 61 loge- ments.Pouratteindrecetobjectif,elle disposededifférentsoutils.«Toutesles DIA(Demandesd'Intentiond'Aliéner), quipermettentàlacommuned'exercer sondroitdepréemption,sontobligatoi- rementadresséesàlamairie,explique NicoleNastev,adjointeaumairedélé- guéeàl'urbanisme. Danscertainscas, nouscontactonsl'associationMondeen Marge Monde en Marche (voir article page18)quipeutêtreintéressée.Nous pouvons également mettre des ven- deurs en contact avec des bailleurs sociaux, comme cela a été le cas pour les logements de la rue du Perray.» Autre outil, Longpont-sur-Orge a signé une convention avec l'EPFIF (ÉtablissementPublicFoncierd'Ile-de- France),quiaccompagnelescommunes dans leurs projets de développement économiqueetdeconstructionsd'habi- tations.Surcertainssecteursdelaville, l'EPFIFpeut,àlademandedelamunici- palité,seporteracquéreurdeterrains, pourdesprogrammescomportant50% de logements sociaux. « Il s'agit bien sûr de répartir ces logements sur la communepouravoirunebonnemixité sociale », insiste Nicole Nastev. Mêmesileparcdelogementssociauxa largementaugmentéentroisans,nous sommes encore loin du compte, avec uneproportionde3%aulieudes20% exigésparlaloi.Unobjectifàatteindre progressivement. Début mars, les premiers habitants sont entrés dans leur appartement du site de l'Athégienne, du nom du bail- leursocialquiaréalisélarésidencedu Perray.Dustudioauquatrepièces,les 26logementssociauxsontparfaitement intégrésdanslequartier.Ilfautdireque le bailleur social a travaillé en concer- tation avec la municipalité et avec les riverains.Uneopérationemblématique de la nouvelle politique de la ville en matière de logements sociaux. Retourenarrière.Àpeineélueenmars 2008, Delphine Antonetti reçoit une lettre du Préfet de l'Essonne. Ce der- nier dresse le constat de carence en logements sociaux de la commune et surtoutstigmatiselemanqued'empres- sementdel'anciennemunicipalitéàse conformer à la loi SRU (Solidarité et Rénouvellement Urbains): huit loge- mentsconstruitsenlieuetplacedes60 exigésparl'État.Etpourmieuxsefaire comprendre, il inflige une majoration de86%àlapénalitédueparLongpont- sur-Orgepournonrespectdelaloi:au total, quelques 100 000 euros par an. Unnouvelobjectifdeconstructionsest fixéàlacommunepourlapériode2008- 2010.«Avec48logementsfinancésou agréésparl'État,noussommesproches de l'objectif, se réjouit Agnès Privat, adjointeaumairedéléguéeauxaffaires sociales. La question du logement est crucialeenrégionparisienneoùlaspé- culationimmobilièrerenchéritlesprix desloyersquideviennentinabordables notamment pour les jeunes et les per- sonnesâgées.L'undesenjeuxdenotre
  18. 18. 18 dossier soutenue par le Conseil Général via le FSL(fondsdesolidaritélogement)dans lecadredel’accompagnementsociallié aulogement.Grâceàcesaides,l’asso- ciationapuembaucheruneassistante sociale depuis quelques mois. La plupart des chantiers concernent des anciens bâtiments, rachetés puis rénovés dans un souci de qualité, sui- vant les dernières normes environne- mentaleseténergétiques.Del'intérieur commedel'extérieur,ladifférenceavec les lotissements limitrophes devient alors imperceptible. Un principe : la mixité sociale «Ilnes’agitpasdecréerdesensembles isolés,maisderépartirceslogementsau cœurdesquartiersrésidentiels,précise Roland Franquemagne. À chaque fois, ce sont à peine plus de trois ou quatre appartementsquis'intègrentdansleur environnement.Pourtant,ilrestetou- joursdespersonnesquirefusentd’avoir une « HLM » à côté de chez elles » Des réactionsquin’entachentenrienl’enga- gementetlamotivationdesmembres del’associationquicompteunesoixan- tained'adhérentset25membresactifs. Pourfédérercemouvementsolidaire,M etMorganiseavecd'autresassociations une grande brocante en centre ville chaque1ermai.Cetévénementprécède la fête des locataires qui a lieu en juin. Avec les arbres de Noël, ces moments d’échange sont aussi l’occasion de se rencontreretpourcertainespersonnes de retrouver un équilibre social. Plus qu'une opération immo- bilière, un parcours de vie Exempledudernieraccueilréussi:grâce à l'obtention d'un appartement sur la commune,unefamillehaïtienne apuse retrouveraprèsdesmoisdeséparation àlasuitedutremblementdeterre.C'est l'occasionpourcesdéracinésdeseposer avant de rebondir vers de nouveaux horizons. Dédiéeàsatisfairelesbesoinsdeloge- ment aidés, l'action de M et M va bien au-delà.Chaquefamilleestsuivieper- sonnellementparunaccompagnateur qui l'aide à effectuer ses démarches. « Au-delà de l'accession au logement, c’estunparcoursdeviequ'onpartage. L’accompagnementdespersonnesest à la base de l’association » souligne Roland Franquemagne. En effet, pour certainespersonneslelogementestle premier pas vers une nouvelle réalité, un travail, une vie sociale avec pour issuel’accessionàunlogementdedroit commun.C’estainsiquedeuxfamilles dont le parcours se termine chez M et M ont rejoint les nouveaux logements sociaux de la résidence du Perray. Recherche bénévoles M et M recherche des bénévoles dans lesdomainesdubâtiment,delagestion, du secrétariat, ou du social. Ceux qui veulent donner un peu de leur temps pour permettre à des familles de «remonterlapente»sontégalementles bienvenus. Tél : 01 64 49 37 20 « Plus ça brasse, mieux c'est ! » Tel est lecredodeRolandFranquemagne,pré- sident de Monde en Marge, Monde en Marche(MetM)pourdéfinirlamixité sociale. L’association gère plusieurs chantiersderénovationetfacilitel’ac- cèsaulogementpourlespersonnesles plus démunies. Sapremièreopérationremonteà2004. «Àl'époque,onnevoulaitpasdeloge- ment social à Longpont-sur-Orge » se souvient Roland Franquemagne. L'association compte aujourd'hui un parc de 21 logements, du studio au F4, 6 sont en cours de réalisation. Un acteur social reconnu sur le territoire Jouant les médiateurs entre les per- sonnes et les institutions, M et M fait le lien entre les différents partenaires sociaux:Caissed'AllocationsFamiliales, Maison des Solidarités, CCAS, etc. Soutenue par les pouvoirs publics, l'associationfranchituneétapeen2006 enrecevantl'agrémentdelaPréfecture pourlamaîtrised'ouvraged'insertion.A cetitre,ellepeutpercevoirdessubven- tionsdesorganismespublics. MetMest Monde en Marge, Monde en Marche : un acteur incontournable du logement social Depuis bientôt sept ans, l'association longipontaine œuvre avec détermination pour loger les plus démunis dans les meilleures conditions. Dernière réalisation de M et M : un exemple de logement social intégré.
  19. 19. 19 Expression des groupes du conseil municipal De la précipitation et de l’entêtement Depuisseptembredernierleshabitants duCentremanifestentleurmécontente- mentfaceàl’initiativedel’équipemajo- ritairedemodifierunilatéralement,sans concertation, le stationnement sur la place des Combattants. Notre groupe partage l’ambition de la majoritéderevitaliserleCentreenmet- tant fin notamment au stationnement anarchique et aux incivilités qui carac- térisentcetteplaceetnuisentàl’image de la commune. Mais, pour nous, cela ne peut pas se résumer simplement à une problématique de stationnement. La situation actuelle n’est pas nouvelle etn’exigeaitpasd’agirdansl’urgenceen mettantleshabitantsetlesélusdevant le fait accompli. La majorité agit dans la précipitation, sans réflexion, et, face auxprotestationss’entêtedanssavision limitéeauxproblèmesdestationnement à court terme. Lesmesurescosmétiquesdécidéessont en effet loin de constituer un projet global pour le Centre ! Ou sont traités l’habitat,lescirculationsautomobileet piétonne, le patrimoine, le commerce ? Nulle part ! Au contraire, nous pensons que c’est l’occasion de lancer une réflexion dans le dialogue avec la population, avec les élusetavecdespartenairesqualifiéspour faireémergerunvéritableprojetderevi- talisationduCentretraitantl’ensemble de ces problématiques et dont la réali- sationseraitéchelonnéedansletemps. Nous comprenons la frustration et la colère des habitants du Centre devant ce bricolage et nous demandons à la municipalité d’engager cette concer- tationélargiepourunprojetambitieux et durable. L’enjeuestimportantcarils’agitderes- taurer un cadre de vie en dégradation constante depuis plus de 25 ans. Groupe Bien Vivre à Longpont www.initiatives2008.org Démocratie en danger Étrange impression. Alors que de l'autre côté de la Méditerranée, des peuples se soulèvent pour obtenir de meilleures conditions de vie et pour instaurer la démocratie, chez nous, les élections cantonales semblent devoir se dérouler dans la quasi-indifférence. Une fois de plus, beaucoup pointent le risque d'une abstention très forte pour ce scrutin qui, les 20 et 27 mars prochains, permettra de renouveler les représentantsdelamoitiédescantons, dont le nôtre, celui de Montlhéry. Il s'agit d'élire pour trois ans les conseil- lers généraux qui vont s'occuper no- tamment de l'aide sociale, des collèges ainsi que du financement de nombreux projets élaborés par les communes. L'heure est à la grisaille si l'on en croit une étude de décembre 2010 publiée par Le Monde. Quand on leur demande les qualificatifs qui carac- térisent le mieux leur état d'esprit, 34 % répondent la "lassitude", 28 % la "méfiance"et28%la"morosité".Enun an,lalassitudeagagné8 points.Ladé- fiance vis-à-vis des politiques atteint, elle… 60 %. Quelles que soient ses opinions poli- tiques,nuldémocratenepeutseréjouir de voir le taux d'abstention progresser d'élection en élection. Il faut retrouver la volonté de se battre pour ses idées et redonner au bulletin de vote toute sa magnifique puissance. Il n’y a pas de « petite » élection. À chaque fois, c'est la voix du peuple qui s’exprime. Nous sommes tous héritiers d’une tradition démocratique pour laquelle nos aînés ont parfois consenti beaucoup de sacrifices et nous devons la faire vivre pour la transmettre in- tacteànosdescendants.Ladémocratie est bien trop précieuse pour la laisser sombrer dans l'indifférence de l'abs- tention. Les 20 et 27 mars, votez ! Groupe Longpont Gauche Unie lgp2008.unblog.fr GAUCHE RADICALE : LE BILAN Au mois de mars 2011, après trois ans de gestion de notre municipalité par MadameAntonettidu«PartideGauche» et de ses amis aux Conseils Général et Régional,ilconvientdefaireleconstat suivant,noussubissons: - un matraquage fiscal avec + 12% des impôtsfonciers;+9%delataxed’habi- tation; +56%destaxesrégionales;+35% destaxesdépartementales. - une volonté d’urbanisation massive de notre commune avec la construc- tionde450logementsetladestruction d’espacesagricolesetnaturels. -lavolontéd’augmenterde40%lapopu- lationpourlaporterà9000habitants etfaireainsidisparaîtrenotreidentité devillage. -etdegénérerundéficitmajeurd’équi- pementspublics,(écolesmaternelleset primaires,équipementssportifs,struc- turespourl’enfanceetlajeunesse)alors quelepôleenfancequiétaitsa«priorité de campagne » est toujours dans les tiroirs… -depréparerdenouvelleshaussesd’im- pôtspourfinancerceséquipements! -La spiraledesdéficitspublicsetl’endet- tement irréversible des finances com- munales! . une véritable cacophonie au niveau de notre communauté de commune (CCCH) avec le risque de la voir dispa- raître et remplacée par une commu- nautéd’agglomérationavecunefiscalité additionnelle! -unprojetdeP.L.U(PlanLocald’Urba- nisme) opaque où Madame Antonetti avancemasquée. - une aire d’accueil pour 22 caravanes quiseraimposéeauxhabitants. -uneforterégressiondelatransparence etdelapratiquedémocratiqueauseindu ConseilMunicipal.Lesélusd’opposition subissent le comportement arbitraire etautoritairedeMadameAntonetti. Le groupe Longpont Démocratie et Patrimoines tribune
  20. 20. 20 tribune Conseil municipal du 16 décembre 2010 Approuve,àl’unanimité,leprocès-ver- bal de la séance du Conseil Municipal du 21 octobre 2010. Procède,àl’électionàbulletinssecrets, conformément à l’article L 2122-10 du Code Général des Collectivités Territoriales, d’un nouvel adjoint au Maire,suiteàladémissiondeMonsieur Laurent BOISSARD en qualité de 5e adjoint au Maire : • Est candidat : Monsieur Patrick PHILIPPE • Nombre de votants : 25 • Bulletins trouvés dans l’urne : 25 • Bulletins blancs : 2 • Suffrages exprimés : 23 Monsieur Patrick PHILIPPE a obtenu 23 voix et est élu 8e adjoint au Maire. Procède, à l’élection à main levée, conformément à l’article L 2121-21 du Code Général des Collectivités Territoriales, d’un nouveau membre auxcommissionsmunicipalesetorga- nismes extérieurs, suite à la démis- sion de Monsieur Laurent BOISSARD, dans le cadre de la représentation proportionnelle. CommissionEnvironnementMadame Martine THOMPSON est élue, à l’unanimité. CommissionTravaux-VoirieMonsieur PatrickPHILIPPEestélu,àl’unanimité. Centre Communal d’Action Sociale MadameCarolineGERENTONestélue, à l’unanimité.chevrons ComitédeJumelageMonsieurStéphane DELALANDE est élu, à l’unanimité. Communauté de Communes Cœur du Hurepoix Monsieur Patrick PHILIPPE estéludéléguésuppléant,àl’unanimité. Syndicat Intercommunal de la Région de Montlhéry Suite à la démission de Caroline GERENTON, en qualité de déléguée titulaire du SIRM, Madame Delphine ANTONETTI est élue délé- guée titulaire au SIRM, à l’unanimité et Madame Caroline GERENTON est élue déléguée suppléante au SIRM à l’unanimité. Décide, à l’unanimité, de recruter un agentcontractuelàtempspleinsurun postederédacteurauserviceéducation et autorise Madame le Maire à signer tous les documents y afférents. Procède à l’élection à main levée d’un membre titulaire et d’un membre suppléant à la commission d’appel d’offresdugroupementdecommandes – balayage mécanique et manuel des voiescommunalesetcommunautaires. Monsieur Patrick PHILIPE est élu membre titulaire à l’unanimité. Monsieur Alexandre FACCHIN est élu membre suppléant à l’unanimité. Autorise, à la majorité, Madame le Maire à signer le marché du lot n°5 : métallerie, avec l’entreprise Silver Construction, pour un montant de 70679,30€HTpourl’offredebaseetde 9 208,00 € HT pour les options. Modifie, à l’unanimité, le budget pri- mitif 2010 . Autorise, à la majorité Madame leMaireàengager,liquideretmandater desdépensesd’investissement,dansla limite du quart des crédits ouverts au budget de l’exercice précédent, sur le budget 2011, soit 508 842,87 €. Décide,àl’unanimité,deseconstituer partie civile pour une affaire d’infrac- tionauCodedel’Urbanismeappeléele 20janvier2011enaudienceauTribunal de Grande Instance d’Évry. Débat,surleProjetd’Aménagementet deDéveloppementDurable(PADD),élé- mentconstitutifduPlanLocald’Urba- nisme(PLU)quidéfinitlesorientations générales des politiques d’aménage- ment, d’équipement, d’urbanisme, de protection des espaces naturels, agri- colesetforestiers,etdepréservationou de remise en bon état des continuités écologiques. délibérations
  21. 21. 21 Conseil municipal du 20 janvier 2011 Approuve,àl’unanimité,leprocès-ver- bal de la séance du Conseil Municipal du 25 novembre 2010. Monsieur DELALANDEneprendpaspartauvote. PREND ACTE des décisions du Maire prisespardélégationdecompétences, en intersession, à savoir : Le 20 décembre 2010 pour contracter auprès de la Caisse d’Épargne Île-de- France une ouverture de crédits ci- aprèsdénommée«LignedeTrésorerie Interactive » d’un montant maximum de 500 000 € dans les conditions sui- vantes : * Montant : 500 000€ * Durée : 364 jours * Taux d’intérêt : EONIA + marge de 0,7% *Périodicitédepaiementdesintérêts: mois civil * Commission d’engagement : 500€ * Commissiondenonutilisation:0,10% de la différence entre le montant de la LTI et l’encours quotidien moyen et signer le contrat de ligne de tréso- rerieproposéaveclaCaissed’Épargne Île-de-France. Le7janvier2011pourfixerlaparticipa- tion des familles calculée en fonction du quotient familial établi au titre de l’année 2011 sur la base de 80 % du coût du séjour, pour des séjours lin- guistiquesorganisésparl’organisme« ClubLanguesetCivilisations»,destinés aux enfants de 12 à 17 ans : - du 10 au 17 avril 2011 à Eastbourne (Angleterre) pour les 14/17 ans, - du 15 au 24 avril 2011 à Cambridge (Angleterre) pour les 12/17 ans. Approuve, à l’unanimité, la mise en place d’une garantie d’emprunt pour soutenir le programme du 19, allée Claude Debussy, et autorise Madame le Maire à signer touslesdocumentsafférentsàlamise en place de cette garantie d’emprunt. Décide, à l’unanimité, de participer à hauteur de 41 940,00 euros au titre delasurchargefoncièredel’opération 3,chemindeBiron,réaliséeparl'asso- ciation « Monde en Marge, Monde en Marche ». Sollicite,àl’unanimité,unesubvention danslecadreduFondd’Aménagement Urbain (FAU) à hauteur de 50 %, soit 20 970,00 €, etémet,àl’unanimité,unavisdeprin- cipe sur la future garantie d'emprunt pour cette opération. Décide,àl’unanimité,deseconstituer partiecivilepourplusieursinfractions auCodedel’Urbanismecommisespar le propriétaire de la parcelle AW n° 53 chemin de la Prairie de la Chartre. Approuve,àl’unanimité,lerèglement duSyndicatIntercommunaldelaVallée del’OrgeAval(SIVOA)pourl’usagedes espacesnaturelsdesbordsdel’Orgeet de ses affluents et autorise Madame le Maire à signer ce règlement. Décide, à l’unanimité, de rembourser le dépôt de garantie d’un montant de 256,30 € à un locataire sortant d’un logement du 20 rue de Lormoy. Modifie, à l’unanimité, le budget pri- mitif 2010. délibérations
  22. 22. 22 associations Minischool : English only ! Comme chaque année, la Minischool organisait en janvier trois journées portes ouvertes en Essonne . Apprendre l'anglais de façon ludique. C'est sur ce principe que repose la mini school ouverte aux plus jeunes Réunisle26janvierdernieràlasalledes Échassons,unedizainedeparentsont puassisteraucoursd’anglaisdeleurs enfants.Dansuneambiancestudieuse mais ludique, une poignée d’écoliers âgésdedixansenmoyenneaenchaîné les exercices et les jeux, dans un bain de langue english only. « C’est la première règle de la minis- chool, souligne Bénédicte Buret délé- guée pour le secteur. Cette méthode originale permet d’aller très vite » En effet,aprèsundémarrageenchanson allantdeJingleBellauxBlackEyedPeas, lespetitsélèvesontpasséenrevueles joursdelasemaine,letemps,lesfruits et les légumes, pour finir par un quizz « true or false » mené du tac au tac. Ce pannel des acquis donne un large aperçu des activités abordées sur Les élèves de la minischool en pleine révision.. (en haut) l’année ; le concept ludo-éducatif res- tant une constante des vingt unités. Enmoyenne,lesélèvescommencentà partirdesixans.«Mais,ilm’estarrivé d’enseigneràdespetitsdequatreans» remarque l’animatrice. Pour certains il s’agit de découverte, pourd’autresd’aborderl’anglaisautre- mentqu’àl’école.«Etsurtoutcelaper- met de préparer l’oreille » remarque Danielle Michel qui a participé à la fondationdelaMinischoolàLongpont- sur-Orge, voilà six ans. Outre un voyage linguistique en Angleterredanslecourantdel’année, laMinischoolorganiseunspectaclede find’année:entrechansonsetsketchs lethèmedu21maiprochainseralavie à la Minischool en images. Retrouvez plus d’informations sur le sitedelaMinischooldeLongpont-sur- Orge: www.ms91310.fr
  23. 23. 23 associations 3e édition des Arts de l'Asie Les associations d'arts martiaux pro- posent une nouvelle soirée sur « Les Artsdel'Asie»lesamedi19mars2011 à 20h30 au Gymnase des Garences. Après le succès de la 2ème édition, la manifestationprenddel'ampleuravec laprésenced’invités:laBandeàPuce, quiprésenteraseschorégraphiesdont une superbe Danse du Dragon, et les DragonsdeBrétignyetleclubdeKung Fuquiviendracompléterlepaneldes démonstrations d'arts martiaux. Lesexpositionsetatelierspermettront d'approcherdemultiplesfacettesdes cultures asiatiques. Jeux de société, calligraphie,artsetartisanatsseront au rendez-vous d'une soirée riche en découvertes. Vouspouvezréserverdèsmaintenant votresoiréeentière,carunerestaura- tionrapidevousseraproposéeetvous permettrad'achetersurplacedebons petits plats... asiatiques, bien sûr ! Les diverses pratiques sportives et énergétiquesserontendémonstration toutaulongdelasoirée,pourleplaisir du public et de tous les passionnés. Samedi 19 mars à partir de 17h30 Gymnase des Garences tarifs: 20 € ; 15 € pour les 12/25 ans. Renseignements : 01 64 49 08 19 ou 01 60 13 92 36. Mille chœurs pour un regard La chorale de la Ritournelle donnera un concert le 26 mars 2011 à 20h30 à la basilique. Le programme sera interprété par les enfants de l'École Municipale de Musique de Longpont-sur-Orge ainsi que la chorale d’enfants de Villiers- sur-Orge.LaRitournelleparticipeavec d’autres chorales en Île-de France à l’opération « Mille Chœurs pour un Regard»parrainépour2011parLiane Foly. Les bénéfices du concert seront reversés au profit de la recherche médicale ophtalmologique. Tarifs:8€,4€moinsde18ans,gratuit pour les moins de 12 ans en prévente 10 € et 5 € le soir même. Réservations : Mme Humbert 01 60 15 71 14. Bourse aux vêtements L'Association des Familles organise unebourseauxvêtementsprintemps étélessamedi2avrilde8h30à18h30 et dimanche 3 avril de 10h à 12h à la salle du 40, rue de Lormoy. Renseignements : Mme Meunier au 06 84 46 84 41 Val d’Orge Athlétic (V.O.A.) sort des sentiers battus LeV.O.A.préparesesadhérentsàtoute lapalettedescoursespédestresexis- tantes (petite ou grande distance). Depuis deux années, un effort plus particulier a porté sur l’initiation à lapratiquedelacourse;denombreux débutants rejoignent chaque année l’association, constituant un groupe dont l’émulation réciproque permet àchacun,aprèsquelquesmoisdepra- tique, de participer à ses premières épreuves sportives. Dans le même temps, les coureurs un peu plus chevronnés se retrouvent sur des compétitions plus longues et exigeantes. MaisleV.O.A.organiseaussi,pourses adhérents qui le souhaitent, d’autres activités quiconstituentdevéritables petites aventures collectives : week- end de ski, semaine sportive en été… et quelques challenges inhabituels. En août dernier, quatre coureurs ont relié Longpont- sur-Orge à Morzine, à vélo et en 7 jours, avant de courir le trail des Hauts Forts qui les a menés de Morzine à Avoriaz. En avril prochain, huit coureurs enfourcheront leur vélo à Longpont- sur-Orge pour se rendre , en quatre jours, à Erquy (Côtes d’Armor), pour participer aux festivités sportives organisées, le dernier week end du mois d’avril, sur ce site ( course pédestreenborddemerde14ou35km, randonnée pédestre ou en kayak de mer,promenadeenvieuxgrément…). Au-delà de l’aspect sportif de cette aventure, l’essentiel réside dans les liensd’amitiéetdesolidaritéquiuni- ront ce groupe de coureurs qui vont partager,durantlasemaine,plaisirset difficultésinhérentsàcetyped’effort de longue durée. Chacun pourra suivre la préparation et le parcours de l'équipe sur le blog longpont-erquy-a-velo.blogsport. com également accessible sur le site du Club. Ainsi naîtront peut-être des vocations et l’envie, pour quelques uns,devenirvivrecesmomentsexcep- tionnels en rejoignant le V.O.A. pour la prochaine saison sportive. http://valdorgeathletic.free.fr Président:AlainReiter 0680413515 ou alainreiter46@wanadoo.fr Union Nationale des Combattants L’assembléegénéraledel’association s’est tenue le samedi 5 février 2011 à Ballainvilliers,revenantsurlestemps forts de 2010: laremisedunouveau drapeau«SoldatsdeFrance»àJacques VanEslande,l’exposition« Laconquête de l’air » , les voyages en Lozère et en Russie.Pour2011,deuxdestinations: la Hongrie et le Lubéron. Parmi les dépenses d’action sociales de 4 100 € : 500 € envoyés à l’UNC de Vendée pour aider les sinistrés de Xynthia, 50 colis de Noël pour les anciens.Al’issuedel’assemblée,Serge Cailliard areçulamédailleduMérite UNCvermeil etlediplômed’honneur a été délivré à Daniel Canto, Bernard Quéant et Jacques Van Eslande.
  24. 24. SIBSIB SIBSIB € Agence Immobilière SIBVotre partenaire Achat Achat Achat Achat Vente Vente Vente Vente Location Location Location Location Propriétaires : Pour Protéger votre patrimoine locatif, prenez des garanties avec SIB GESTION (loyers impayés, détériorations, vacance locative) Depuis 17 ans sur Longpont sur orge 7, voie mort rû 91310 Longpont s/Orge Tél : 01.69.80.80.60 Fax : 01.69.80.09.68 www.sib91.fr Service Gestion : 01.69.01.50.32 DIRECTION PARIS SUD OUEST ENTRETIEN DE VOIRIES COLLECTIVES ET PRIVEES CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIERES ASSAINISSEMENT 36, avenue de Verdun B.P 27 91291 ARPAJON CEDEX Tél : 01 69 26 81 00 Fax : 01 64 90 13 95 Producteur Horticole 26, rue Maurice Villette - 91310 Longpont-sur-Orge
  25. 25. publicités NOUVEAU DÉCOR NOUVELLE AMBIANCE RESTAURANT BRASSERIE!, 13 chemin de la ville du bois 01 69 01 88 61 Centre commercial de la RN20 ZAC des Échassons 91310 Longpont-sur-Orge Tours unis contre la vie chère
  26. 26. 26 Tranquilibre pense à tout pour vous ! À 27 ans, Benoît Cognard se reconvertit pour se mettre au service des autres. Après plusieurs années passées sur la route comme commercial, Benoît Coignard a bifurqué vers les services à la personne. Avec Tranquilibre, il intervient à domi- cile pour divers travaux. Bricolage, portage des courses, net- toyage, jardinage, mais aussi initia- tion à l'informatique et création de site internet, ce jeune Longipontain sait tout faire. Une aubaine pour ses concitoyens à la recherche d'un ser- vice rapide, disponible, polyvalent et surtout plus humain qu'ailleurs. Et c'est justement ce lien avec les autresquimanquaitàBenoîtCognard. Malgré son jeune âge, il connait déjà les difficultés d'un travail instable et stressant, et cette reconversion pré- coce a été longuement murie. Après plusieurs années passées sur la route comme commercial pour de multiples sociétés, il décide de changer de voie. « À force d’enchainer les boulots, et d'être toujours sous pression, je m'épuisais dans cette course à la vente. J’avais envie de retrouver un contact plus sincère avec les per- sonnes ». Àborddesacamionnetteestampillée, il sillonne désormais les recoins de ce côté de l'Essonne pour dépanner, as- sister, conseiller ses clients avec une disponibilité et une écoute défiant toute concurrence. Il intervient à domicile chez les gens qui ont besoin de lui, et notamment auprès des per- sonnes âgées qui connaissent pour la plupart cet enfant du pays. Pour pérenniser cette nouvelle acti- vité,ilselancecommeauto-entrepre- neur avec Tranquilibre. Répondant à un besoin ponctuel ou à une demande régulière, ses interventions entrent dans le cadre du service à la personne et peuvent être financés par les orga- portrait nismes sociaux (APA … ). Si vos voisins ne vous ont pas encore parlé de lui, vous pouvez retrouver toutes ces informations sur le site tout juste mis en place : www.tranquilibre.fr
  27. 27. 27 Au royaume d’Hélène, les bestioles de tous poils sont reines Elle a tout simplement adapté son métier à sa façon de vivre. Si vous fréquentez les heures du conte de la médiathèque, vous avez déjà fait la connais- sance des fabuleuses créatures d’Hélène Réa. Laines, chiffons, boutons, rubans ou paillettes,c’estlapaletted'HélèneRéa, cette jeune créatrice qui intervient depuis plus d’un an à la médiathèque. Inspiréparunjouetqu’elleavaitfaitàsa fille,leconteurClémentTurinluipasse sapremièrecommande:depuislePetit bonhommedesbois,sesdrôlesdedou- douspeuplentleshistoiresduconteur, fascinantàchaquefoisdavantageletrès jeune public qui repartirait bien avec un des personnages. Renard, poussin, hérisson,grenouilleetautresmygales, autant de drôles de bêtes sorties de l’imagination d’Héléne Réa. « Tout est fait à la main » souligne la jeunefemme.Toutessespiècesuniques sont ainsi réalisées avec beaucoup de goût et d’astuce. Une passion qu'elle tient de sa mère. « Pourtant ce n'est pas une vocation première,plutôtunretourauxsources». Aprèsquelquesannéespasséesàl’évé- nementiel des laboratoires médicaux, elle a tout simplement adapté son métieràsafaçondevivre:«J’aitoujours aimébricoler,créerdesobjetsoriginaux pourmesamis,mafamille.»Safilleest la première à tester ses déguisements et petites poupées. Encouragéeparlesdemandes,ellelance Réa-créations. Au-delà de la création, elle anime des ateliers d’initiation « j'adore travailler avec les enfants, accompagner les gens dans leur recherche. » Dans les prochains mois, elle souhaite proposer cette activité auprès des personnes âgées et dans les écoles. D’ici là, vous pouvez déjà admirer son talent tous les jours sur le mur de la médiathèquedans l’espaceréservéau conte. A chaque saison, Hélène Réa portrait réalise un panneau au gré de son ima- gination,quiestensuiteaccrochédans l’espacecontedelamédiathèque.Après les arbres aux couleurs de l'automne, c'estunourspolairequiafaitsonappa- ritionsurlemurdufond.Laprochaine création sera dévoilée le 21 mars, jour du printemps : à vos calendriers ! Plus d’informations sur www.reacreation.fr Contact: infos@reacreation.fr Tél. : 06 14 54 51 61

×