Coherencia y cohesión textual

2 600 vues

Publié le

Coherencia y cohesión textual.
Cohésion et cohérence textuelle.
Resumen de los temas 27 y 28 del temario de francés.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 600
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 751
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Coherencia y cohesión textual

  1. 1. coherenciaycohesióntextual [#fleprep]http://secundariafrances.blogspot.com.es/ (@MBarreraLyx) Tema 28: Coherencia textual. La deixis. Conectores y marcas de organización textual. Anáfora y catáfora.
  2. 2. Paradoxedansletitre... Déixis, anaphore, cataphore, connecteurs et marqueurs textuels… → domaine de la cohésion vs. Cohérence. Progression thématique, focalisation… → Cohésion VS. Cohérence. Cohérence: propriétés du texte/ discours qui assurent sont interpréabilité. Il n’est pas nécessaire que les propriétés formelles d’un texte indiquent des relation entre énoncés pour qu’un texte soit cohérent. (Moeschler)
  3. 3. Cohérence Expliquer la cohérence par la cohésion (M. Pécheux, ; M. Charolles…) c-à-d, en fonction de relations linguistiques qui s’établissent entre les différentes parties d’un texte. 3 procédés: Coréférence, contigüité sémantique, emploi de connecteurs. Cohérence comme interprétation. La cohérence ne se trouve pas tellement dans le texte mais plutôt dans le sujet parlant qui l’interprète.
  4. 4. Cohérencedutexte De même qu’une phrase n’est pas une simple suite de mots, le texte n’est pas une suite linéaire de phrases: il possède une structure globale. Il est formé de parties (séquences) dont le sens est défini par rapport à son sens global. Un texte cohérent → régles d’organisation textuelle (→ unité): • Régle de répétition. • Régle de progression. • Régle de non-contradiction.
  5. 5. Endophore N’importe quel type de reprise d’une unité d’un texte par une autre unité du même texte. Anaphore Cataphore Pronominalisation: Endophore pronominale Pronoms représentants (reprennent une unité du co-texte) [il, le , las , lui, leur, son, sa, ses, leurs…) Pronoms autonomes (contexte) [personne, rien, tout…]
  6. 6. Endophore Anaphore lexicale Fidèle: il y a un cheval dans le parc. Ce/le cheval ne mange pas Infidèle: Un inconnu est entré. L’homme a ouvert la porte... Corréférence: 2 groupes nominaux différents référent à un même objet.
  7. 7. Déixis Les déictiques font référence aux circonstances de l’acte communicatif et ont besoin du contexte pour avoir une signification complète dans le plan du discours. Déixis spatiale (ça, ceci, voilà, ce..là, ici, là-bas, à gauche..) Deixis temporelle (moment de l’énonciation VS. énoncé) Deixis de personne (signale les personnes qui interviennent dans l’acte communicatif) Je, tu.
  8. 8. Connecteursetmarqueursd’organisation textuelle Dans l’enchainement linéaire du texte, les connecteurs sont des éléments de liason entre des propositions. Ils contribuent à la structuration du texte en marquant des relation sémantico-logiques, entre les propositions (ensembles)/séquences qui le composent. Connecteurs exophoriques: réalité référentielle (connecteurs temporels et spatiaux). Connecteurs endophoriques: articulation du raisonnement/aident le récepteur dans sa lecture. (Argumentatifs, explicatifs, expositifs, énumératifs, reformulatifs)
  9. 9. coherenciaycohesióntextual [#fleprep]http://secundariafrances.blogspot.com.es/ (@MBarreraLyx) Tema 27: Progresión y cohesión textual. Procedimientos de tematización y focalización. La transformación pasiva.
  10. 10. Introduction Texte / Discours / énoncé -- valeurs variables. Texte est souvent = texte, suite linguistique autonome (oral/écrite) produite par un/plusieurs énonciateurs dans une situation de communication déterminée. Linguistique/grammaire textuelle donnent plus d’importance au terme ‘texte’ en lui donnant plus d’indépendance par rapport au contexte. Discours → énoncé en rapport avec une situation d’énonciation particulière Texte → nous mettons l’accent sur ce que lui donne son unité, c-à-d, ce qui en fait une totalité et non pas une simple suite
  11. 11. Propriétésfondamentales dutexte Cohésion <--> Cohérence. La cohérence est une propriété extratextuelle qui recouvre la correction grammaticale d’un texte et l’adéquation au contexte. Cohésion est une propriété interne au texte et fait partie de la cohérence. Analyser la cohésion c’est appréhender le texte comme un enchaînement, une texture, où des phénomènes très divers font à la fois progresser le texte et assurent sa continuité par des répétitions (de constituants, anaphoriques/cataforiques, progession thématique, marqueurs…) Un texte peut avoir des signes de cohésion mais ne pas être cohérent.
  12. 12. Normesdelatextualité Cohésion Cohérence Intentionalité Acceptabilité Informativité Situationalité Intertextualité
  13. 13. Thème Thème: ce dont on parle dans une conversation/texte Thème du discours: Proposition sur laquelle on fait une affirmation ou dont on se sert de base pour affirmer quelque chose en relation avec cette affirmation. Le thème peut être exprimé par un syntagme/phrase (pour l’exprimer aussi)
  14. 14. Laprogressionthématique Pour qu’un texte soit perçu comme un tout continu, il est nécessaire d’une part une certaine progression de même qu’un certain degré de répétition. La progression thématique s’occupe de la manière dont les divers groupes syntaxiques d’une phrase vont véhiculer deux types d’informations: données ou acquises et nouvelles. Thème (info connue) vs. rhème (info nouvelle) → Interrogation. Progression linéaire [rhéme de la phrase antérieure -->thème de celle qui suit] (explicatifs)/ à thème constant [reprends le même élément en position thématique ] (narratifs, descriptifs, injoctifs) / à thème éclaté [divers thème découlent d’un hyperthème initial] (descriptions).
  15. 15. ProcédésdethématisationThématisation: ensemble des processus syntaxiques au moyen desquels le thème occupe une position principale à l’intérieur de la phrase. Ordre des éléments de la phrase S+V+COD+COI+CC Position initiale. Duplication lexicale (Lire, je lis); duplication pronominale (la revue, c’est mon fère qui l’a acheté) ‘détachement’ , formules thématisantes (Quant à…, Pour ce qui est de …, En parlant de..) Transformation passive: Met en relief l’action envisagée du point de vue de celui qui la subit.
  16. 16. Focalisation Focalisation (Charaudeau) consiste à attirer l’attention de l’interlocuteur sur l’exclusivité de ce qui est présenté comme en gros plan. C’est une voiture qu’il a acheté. C’est de ma liberté dont il est question. Ce dont je te parle c’est de l’amitié. Toutes les procédures de thématisation sont pour Charaudeau des formes de focalisation.
  17. 17. coherenciaycohesióntextual [#fleprep]http://secundariafrances.blogspot.com.es/ (@MBarreraLyx) Autor: Miguel Barrera Lyx (@mbarreralyx) Blog: http://secundariafrances.blogspot.com.es/ Más recursos relacionados con la preparación en el hashtag #FLEprep Contacto a través de Twitter [https://twitter.com/mbarreralyx] o el formulario de contacto del blog

×