SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
Responsabilités et réglementation
de la qualité de l'eau de la Seine :
la contribution des stations
d'alertes - Exemple de Nandy

Eau du Sud Parisien – Lyonnaise des Eaux
Sonia GOGIN (responsable Pôle Environnement)

12/12/13
Sonia GOGIN
Lyonnaise des Eaux
Sommaire
•

Contexte réglementaire
- Les normes de potabilisation sur la ressource

•

Gestion de la ressources et contraintes de la production d’eau potable
- Optimisation et adaptation de la filière AEP selon la qualité de la
ressource
- Quelles actions par les collectivités locales ?

•
•
•

Dispositifs d’alerte sur le tronçon « AEP » Seine Amont

•

Evolution de la qualité de l’eau de Seine mesurée à Morsang-sur-Seine

Localisation des stations d’alerte de Eau du Sud Parisien
Zoom sur la station de Nandy
- Nandy, une position stratégique
- Rôle et fonctionnement
- Gestion des pollutions et des alertes

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Contexte réglementaire

Les normes de potabilisation sur la ressource

• Limites de qualité des eaux douces superficielles utilisées pour la production

d’eau destinée à la consommation humaine fixées par l’Arrêté du 11 janvier 2007
(articles R. 1321-2, R. 1321-3, R. 1321-7 et R. 1321-38 du Code de la santé
publique)

• 40 paramètres ou familles de paramètres contrôlés :

paramètres microbiologiques,
Paramètres organoleptiques,
Paramètres physico-chimiques liés à la structure naturelle des eaux,
substances indésirables,
substances toxiques minérales et organiques, pesticides (une centaine de
composés actuellement recherchés),
 Indicateurs de la radioactivité.






• Trois groupes de qualité

: niveaux A1, A2 et A3, avec pour chaque groupe un niveau
« Guide » et un niveau « Impératif ». (Niveau A4: pas utilisable pour faire de l’eau potable)
 La Seine est au niveau A3

• Adéquation entre traitement et qualité de la ressource :

 un traitement physique simple et une désinfection (groupe A1),
 un traitement normal physique, chimique et une désinfection (groupe A2),
 un traitement physique et chimique poussé, des opérations d’affinage et de
désinfection (groupe A3)

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Gestion de la ressource et contraintes de la
production d’eau potable
Optimisation et adaptation de la filière AEP selon
la qualité de la ressource
• Quels paramètres suivre ? En fonction des pressions existantes et des historiques
de pollutions
• Quelles adaptations possibles de la filière ?
Paramètres
de qualité

Intérêts/problématique AEP

Adaptation(s) de la filière AEP –
Gestion de l’alerte

Réaction du milieu aquatique (en lien
également avec l’ensoleillement =>
risque de développement algal),
modification des cinétiques de réactions
dans le process de traitement.

Température élevée : Apport d’ozone en tête de
traitement si présence d’algues, adaptation du
temps de contact de chaque étape du
traitement. Risque de formation de bromates
avec l’ozonation
Température basse : décantation difficile 
risque de limitation de la capacité de production

Fluctuation qui met en évidence des
apports d’eaux de natures différentes
(rejets d’EU, apports d’EP,…).

Arrêt de l’usine si la variation est importante.

pH

Indicateur indirect d’une modification du
milieu aquatique, modification des
équilibres réactionnels du process.

Rééquilibrage du pH (ajout de soude/chaux)

Turbidité

Risque de colmatage des filtres,
augmentation du risque microbiologique
associé.

Apports supplémentaires de coagulants/floculant,
production importante de sédiments

Température

Conductivité

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Gestion de la ressource et contraintes de la
production d’eau potable
Optimisation et adaptation de la filière AEP selon
la qualité de la ressource
Paramètres de
qualité

Intérêts/problématique AEP

Adaptation(s) de la filière AEP –
Gestion de l’alerte

Rejets/contamination par des eaux
usées, anoxie du milieu

Augmentation de la chloration si élimination
biologique incomplète, arrêt de l’usine si
pollution importante (car matières
organiques, mircoorganismes, etc.)

COT, UV, O2
dissous

Apports de matières organiques,
augmentation du risque microbiologique
associé

Augmentation de la dose de coagulant,
ajout CAP (injection en tête de traitement)

NO3-

Difficultés de traitement, valeurs
environnementales proches de la norme
de potabilisation

Aucun ajustement possible sur un délai
court : arrêt de l’usine si pollution
importante

Pollutions fréquentes (et visuelles),
molécules toxiques

Ajout de CAP (injection en tête de
traitement) ou arrêt de l’usine si pollution
importante

NH4+

Hydrocarbures
(la plus
fréquente)

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Gestion de la ressource et contraintes de la
production d’eau potable
Quelles actions par les collectivités locales ?
• Respect de la réglementation (Codes de la Santé et de l’Environnement)
 Instauration des périmètres de protection et respect des prescriptions des arrêtés
préfectoraux de D.U.P (intégration dans les P.L.U)
 Mise en conformité des systèmes d’assainissement EU/EP (réseaux et STEP)
 Recensement des entreprises présentant un risque de pollution de la Seine et
établissement des autorisations de déversement

• Pour aller plus loin…
 Maîtrise de l’aménagement du territoire en intégrant les enjeux « eau » (limitation de
l’implantation de nouvelles activités/infrastructures à risque)
 Gestion environnementale des espaces verts publics : « gestion différenciée » / « zéro
phyto »
 Gestion qualitative des eaux pluviales urbaines (prétraitement avant rejet, maîtrise du
ruissellement)
 Optimisation du cycle de l’eau des établissements publics sous la compétence
communale/départementale/régionale : recyclage, affinage des rejets, réflexions sur
l’adéquation [usages – exigences de qualité de l’eau],…
12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Dispositifs d’alerte sur le tronçon « AEP » Seine
Amont (agglomération parisienne)

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Localisation des stations d’alerte de Eau du Sud
Parisien

EVRY
ORMOY
12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX

NANDY
Zoom sur la station de Nandy

Nandy, une position stratégique : à l’amont du PPR
de Morsang-sur-Seine et en « Vigie » du tronçon
AEP de l’agglomération parisienne

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Zoom sur la station de Nandy
Rôle et Fonctionnement
•

Surveillance en continu de la Seine (24h/24) => transmission des données/alertes à l’usine
de Morsang-sur-Seine et au Télécontrôlé de Lyonnaise des Eaux (Entreprise Régionale Sud
Ile-de-France)

•

Préleveur : station flottante hydromobile équipé de deux crépines à 10 cm et à 1 m de
profondeur  analyse de la portion captée de la colonne d’eau (captage en Seine à 50 cm
de profondeur)

•

Capteurs in situ (T°c et O2 dissous) installé sous la station à 30 cm de profondeur

•

Paramètres suivis en continu  permettent de suivre les fluctuations les plus significatives
sur la ressource de paramètres réglementaires (normes de potabilisation/sanitaires) et/ou
nécessitant une adaptation de la filière de traitement :












pH
Température
Conductivité
Turbidité
Hydrocarbures dissous
UV 254 et visibles
Carbone Organique Total
Ammonium
Oxygène dissous
Nitrates
Radioactivité gamma (spectre total + 131I, 137Cs, 60CO) : sonde AQUASCAN

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Zoom sur la station de Nandy

Gestion des pollutions et des alertes

•
•

Définition des seuils d’alerte selon les normes de potabilisation et des analyses statistiques
(basée sur la variance des valeurs observées sur une chronique longue)
Enregistrement de toutes les valeurs dans la base de données (BDLT) de l’usine de
Morsang-sur-Seine et du Télécontrôle de Lyonnaise des Eaux

•

En cas d’alerte :
Dans un 1er temps et en parallèle :
 Déclenchement de la procédure de « Gestion des pollutions »
 Confirmation de l’alerte par des prélèvements in situ (laboratoire de process rattaché
à l’usine de Morsang-sur-Seine)
 Analyses complémentaires par des laboratoires associés (L.E. Lab’Eau) ou plus
spécialisés (Eurofins et CEA pour la radioactivité)
 Simulation du transfert/incidence de la pollution par notre outil d’aide à la décision
POLLUX => transfert et période de passage devant chaque captage en Seine
 Information des Services de l’Etat (ARS) en cas d’un pic confirmé > seuil d’alerte
 Ajustement des étapes de la filière AEP pour traiter la pollution ou arrêt d’usine si
pollution trop intense/toxique.
 Transmission de l’alerte à tous les producteurs d’eau en aval (agglo. Parisienne)
Dans un 2d temps :
 Analyse et identification des sources de pollution ayant générées l’alerte
 Remontée de l’alerte pollution à la Police de l’Eau (DDT, SNS),à la Police/Gendarmerie
et à la Préfecture (si radioactivité)
12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Evolution de la qualité de l’eau de Seine
mesurée
Nitrates/Ammonium

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Evolution de la qualité de l’eau de Seine
mesurée
DBO5 / DCO

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Merci pour votre attention !

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
ANNEXES

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Normes de potabilisation par paramètre
(Code de la Santé)

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Normes de potabilisation par paramètre
(Code de la Santé)

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Liste des paramètres mesurés à la station
d’alerte de Nandy

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX
Gestion de la ressource et contraintes de
la production d’eau potable
Synoptique de la filière de traitement

12/12/13

> LYONNAISE DES EAUX

Contenu connexe

Tendances

Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternativesPchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
idealconnaissances
 
Substances Dangereuses 1 AESN
Substances Dangereuses 1 AESNSubstances Dangereuses 1 AESN
Substances Dangereuses 1 AESN
SMBS contact
 
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-MeuseEtude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
Agence de l'eau Rhin-Meuse
 
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
SMBS contact
 
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
Baldwin Davies
 

Tendances (20)

Camping 11032013 ars v2 0[1]
Camping 11032013 ars v2 0[1]Camping 11032013 ars v2 0[1]
Camping 11032013 ars v2 0[1]
 
Dispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscinesDispositif de contrôle sanitaire des piscines
Dispositif de contrôle sanitaire des piscines
 
La gestion des matières de vidanges : la solution Elephant'eau
La gestion des matières de vidanges : la solution Elephant'eauLa gestion des matières de vidanges : la solution Elephant'eau
La gestion des matières de vidanges : la solution Elephant'eau
 
Greenbass, régulation de l aération séquencée des boues activées
Greenbass, régulation de l aération séquencée des boues activéesGreenbass, régulation de l aération séquencée des boues activées
Greenbass, régulation de l aération séquencée des boues activées
 
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternativesPchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
Pchurlet regulation faibles_debits_traitement_avec_techniques_alternatives
 
Traitement des eaux usées
Traitement des eaux uséesTraitement des eaux usées
Traitement des eaux usées
 
Substances Dangereuses 1 AESN
Substances Dangereuses 1 AESNSubstances Dangereuses 1 AESN
Substances Dangereuses 1 AESN
 
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-MeuseEtude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
Etude du fonctionnement de 3 zones de rejet végétalisées agence eau Rhin-Meuse
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2016 - ARB NA
 
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
007 NCWRM 2011 Rotbardt_AFD
 
1d note annexes_sanitaires_assainissement_non_collectif_2013-05-14
1d note annexes_sanitaires_assainissement_non_collectif_2013-05-141d note annexes_sanitaires_assainissement_non_collectif_2013-05-14
1d note annexes_sanitaires_assainissement_non_collectif_2013-05-14
 
Deisa - TRAITEMENT DES EAUX
Deisa - TRAITEMENT DES EAUXDeisa - TRAITEMENT DES EAUX
Deisa - TRAITEMENT DES EAUX
 
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
1. journée sélune anc 2014 définition et réglementation des spanc pierre artuit
 
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
différents types de traitement des eaux usées ( ishedd)
 
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauldMemoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
Memoire de fin d'etude ing.kameni steve arnauld
 
Taxation, analyses... FAISONS LE POINT À TOUS LES NIV' "EAUX" !
Taxation, analyses... FAISONS LE POINT À TOUS LES NIV' "EAUX" !Taxation, analyses... FAISONS LE POINT À TOUS LES NIV' "EAUX" !
Taxation, analyses... FAISONS LE POINT À TOUS LES NIV' "EAUX" !
 
Rapport SOLUTION
Rapport SOLUTIONRapport SOLUTION
Rapport SOLUTION
 
L'eau dans votre process industriel CEBEDEAU
L'eau dans votre process industriel CEBEDEAUL'eau dans votre process industriel CEBEDEAU
L'eau dans votre process industriel CEBEDEAU
 
Exploitation réseau d'assainissement
Exploitation réseau d'assainissementExploitation réseau d'assainissement
Exploitation réseau d'assainissement
 
La gestion des captages agence eau Rhin-Meuse Aquaterritorial
La gestion des captages agence eau Rhin-Meuse AquaterritorialLa gestion des captages agence eau Rhin-Meuse Aquaterritorial
La gestion des captages agence eau Rhin-Meuse Aquaterritorial
 

En vedette

Canvi de llei, canvi d’organització curricular
Canvi de llei, canvi d’organització curricularCanvi de llei, canvi d’organització curricular
Canvi de llei, canvi d’organització curricular
mvillanueva
 
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stageRAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
Aenne Ramm
 

En vedette (20)

Les textes, les réseaux électriques, les risque d'inondation type crue 1910
Les textes, les réseaux électriques, les risque d'inondation type crue 1910Les textes, les réseaux électriques, les risque d'inondation type crue 1910
Les textes, les réseaux électriques, les risque d'inondation type crue 1910
 
La guerre des écrans : comment gagner en visibilité dans un monde où la télév...
La guerre des écrans : comment gagner en visibilité dans un monde où la télév...La guerre des écrans : comment gagner en visibilité dans un monde où la télév...
La guerre des écrans : comment gagner en visibilité dans un monde où la télév...
 
Rapport des commissaires aux comptes 2012 - BNP Paribas Cardif
Rapport des commissaires aux comptes 2012 - BNP Paribas CardifRapport des commissaires aux comptes 2012 - BNP Paribas Cardif
Rapport des commissaires aux comptes 2012 - BNP Paribas Cardif
 
La newsletter de mgrh 21
La newsletter de mgrh 21La newsletter de mgrh 21
La newsletter de mgrh 21
 
Livret Hackathon CartesBblanches
Livret Hackathon CartesBblanchesLivret Hackathon CartesBblanches
Livret Hackathon CartesBblanches
 
Travaux de rénovation du terrain de football
Travaux de rénovation du terrain de footballTravaux de rénovation du terrain de football
Travaux de rénovation du terrain de football
 
Canvi de llei, canvi d’organització curricular
Canvi de llei, canvi d’organització curricularCanvi de llei, canvi d’organització curricular
Canvi de llei, canvi d’organització curricular
 
Présentation e sidoc
Présentation e sidocPrésentation e sidoc
Présentation e sidoc
 
Guia de apoyo 6º
Guia de apoyo 6ºGuia de apoyo 6º
Guia de apoyo 6º
 
Primero medio biología
Primero medio biologíaPrimero medio biología
Primero medio biología
 
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stageRAMM_Aenne_rapport_de_stage
RAMM_Aenne_rapport_de_stage
 
Silverton-fr
Silverton-frSilverton-fr
Silverton-fr
 
Francia 2010
Francia 2010Francia 2010
Francia 2010
 
Dans la bible
Dans la bibleDans la bible
Dans la bible
 
L’achat d’une voiture : vos frais
L’achat d’une voiture : vos fraisL’achat d’une voiture : vos frais
L’achat d’une voiture : vos frais
 
L’économie du secteur des télécoms en France : 4ème étude Arthur D. Little / ...
L’économie du secteur des télécoms en France : 4ème étude Arthur D. Little / ...L’économie du secteur des télécoms en France : 4ème étude Arthur D. Little / ...
L’économie du secteur des télécoms en France : 4ème étude Arthur D. Little / ...
 
Visual Basic 6.0
Visual Basic 6.0Visual Basic 6.0
Visual Basic 6.0
 
Guia de apoyo 6ºs
Guia de apoyo 6ºsGuia de apoyo 6ºs
Guia de apoyo 6ºs
 
El Proceso De Bolonia
El Proceso De BoloniaEl Proceso De Bolonia
El Proceso De Bolonia
 
IBM Paris Bluemix Meetup #12 -Ecole 42 - 9 décembre 2015
IBM Paris Bluemix Meetup #12 -Ecole 42 - 9 décembre 2015IBM Paris Bluemix Meetup #12 -Ecole 42 - 9 décembre 2015
IBM Paris Bluemix Meetup #12 -Ecole 42 - 9 décembre 2015
 

Similaire à Responsabilité et règlementation de la qualité de l'eau de la Seine : La contribution des stations d'alertes - Exemple de Nandy

Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Indre  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003
SMBS contact
 
Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003
SMBS contact
 
Cdelhaye retour experience_perros-guirec
Cdelhaye retour experience_perros-guirecCdelhaye retour experience_perros-guirec
Cdelhaye retour experience_perros-guirec
idealconnaissances
 
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
LISEA
 
FICHE AESN EAUX PLUVIALES
FICHE AESN EAUX PLUVIALESFICHE AESN EAUX PLUVIALES
FICHE AESN EAUX PLUVIALES
SMBS contact
 
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
bou bnbadri
 

Similaire à Responsabilité et règlementation de la qualité de l'eau de la Seine : La contribution des stations d'alertes - Exemple de Nandy (20)

Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Indre  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Indre - 2012 à 2014 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Charente  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Charente - 2012 à 2014 - ARB NA
 
Les substances chimiques et les micropolluants - 26 mai 2023AIRE CL-H2O.pdf
Les substances chimiques et les micropolluants - 26 mai 2023AIRE CL-H2O.pdfLes substances chimiques et les micropolluants - 26 mai 2023AIRE CL-H2O.pdf
Les substances chimiques et les micropolluants - 26 mai 2023AIRE CL-H2O.pdf
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Dordogne  - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Dordogne - 2012 à 2014 - ARB NA
 
Philippe Thiebaut, Chargé d’étude, service connaissance et planification de l...
Philippe Thiebaut, Chargé d’étude, service connaissance et planification de l...Philippe Thiebaut, Chargé d’étude, service connaissance et planification de l...
Philippe Thiebaut, Chargé d’étude, service connaissance et planification de l...
 
Mardis de l'AIGx - Michel SONCK
Mardis de l'AIGx - Michel SONCKMardis de l'AIGx - Michel SONCK
Mardis de l'AIGx - Michel SONCK
 
CTC - Prélèvements environnementaux
CTC - Prélèvements environnementauxCTC - Prélèvements environnementaux
CTC - Prélèvements environnementaux
 
Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003
 
Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003Scenarios selune 2003
Scenarios selune 2003
 
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NASuivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2016 - ARB NA
 
Programme rest milieux aquatiques bureau 11022016
Programme rest milieux aquatiques bureau 11022016Programme rest milieux aquatiques bureau 11022016
Programme rest milieux aquatiques bureau 11022016
 
Utilisation durable de l’eau dans l’industrie agro-alimentaire - 3 octobre 2023
Utilisation durable de l’eau dans l’industrie agro-alimentaire - 3 octobre 2023Utilisation durable de l’eau dans l’industrie agro-alimentaire - 3 octobre 2023
Utilisation durable de l’eau dans l’industrie agro-alimentaire - 3 octobre 2023
 
Cdelhaye retour experience_perros-guirec
Cdelhaye retour experience_perros-guirecCdelhaye retour experience_perros-guirec
Cdelhaye retour experience_perros-guirec
 
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NASuivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
Suivi Eau BV Vienne - 2012 à 2014 - ARB NA
 
La réutilisation des eaux usées, une deuxième vie - Thierry FOSSE
La réutilisation des eaux usées, une deuxième vie - Thierry FOSSELa réutilisation des eaux usées, une deuxième vie - Thierry FOSSE
La réutilisation des eaux usées, une deuxième vie - Thierry FOSSE
 
FICHE AESN EAUX PLUVIALES
FICHE AESN EAUX PLUVIALESFICHE AESN EAUX PLUVIALES
FICHE AESN EAUX PLUVIALES
 
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
Csp eau -_plan_d_actions_071113-2
 
JI 2015 atelier ma 3
JI 2015 atelier ma 3JI 2015 atelier ma 3
JI 2015 atelier ma 3
 

Responsabilité et règlementation de la qualité de l'eau de la Seine : La contribution des stations d'alertes - Exemple de Nandy

  • 1. Responsabilités et réglementation de la qualité de l'eau de la Seine : la contribution des stations d'alertes - Exemple de Nandy Eau du Sud Parisien – Lyonnaise des Eaux Sonia GOGIN (responsable Pôle Environnement) 12/12/13
  • 3. Sommaire • Contexte réglementaire - Les normes de potabilisation sur la ressource • Gestion de la ressources et contraintes de la production d’eau potable - Optimisation et adaptation de la filière AEP selon la qualité de la ressource - Quelles actions par les collectivités locales ? • • • Dispositifs d’alerte sur le tronçon « AEP » Seine Amont • Evolution de la qualité de l’eau de Seine mesurée à Morsang-sur-Seine Localisation des stations d’alerte de Eau du Sud Parisien Zoom sur la station de Nandy - Nandy, une position stratégique - Rôle et fonctionnement - Gestion des pollutions et des alertes 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 4. Contexte réglementaire Les normes de potabilisation sur la ressource • Limites de qualité des eaux douces superficielles utilisées pour la production d’eau destinée à la consommation humaine fixées par l’Arrêté du 11 janvier 2007 (articles R. 1321-2, R. 1321-3, R. 1321-7 et R. 1321-38 du Code de la santé publique) • 40 paramètres ou familles de paramètres contrôlés : paramètres microbiologiques, Paramètres organoleptiques, Paramètres physico-chimiques liés à la structure naturelle des eaux, substances indésirables, substances toxiques minérales et organiques, pesticides (une centaine de composés actuellement recherchés),  Indicateurs de la radioactivité.      • Trois groupes de qualité : niveaux A1, A2 et A3, avec pour chaque groupe un niveau « Guide » et un niveau « Impératif ». (Niveau A4: pas utilisable pour faire de l’eau potable)  La Seine est au niveau A3 • Adéquation entre traitement et qualité de la ressource :  un traitement physique simple et une désinfection (groupe A1),  un traitement normal physique, chimique et une désinfection (groupe A2),  un traitement physique et chimique poussé, des opérations d’affinage et de désinfection (groupe A3) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 5. Gestion de la ressource et contraintes de la production d’eau potable Optimisation et adaptation de la filière AEP selon la qualité de la ressource • Quels paramètres suivre ? En fonction des pressions existantes et des historiques de pollutions • Quelles adaptations possibles de la filière ? Paramètres de qualité Intérêts/problématique AEP Adaptation(s) de la filière AEP – Gestion de l’alerte Réaction du milieu aquatique (en lien également avec l’ensoleillement => risque de développement algal), modification des cinétiques de réactions dans le process de traitement. Température élevée : Apport d’ozone en tête de traitement si présence d’algues, adaptation du temps de contact de chaque étape du traitement. Risque de formation de bromates avec l’ozonation Température basse : décantation difficile  risque de limitation de la capacité de production Fluctuation qui met en évidence des apports d’eaux de natures différentes (rejets d’EU, apports d’EP,…). Arrêt de l’usine si la variation est importante. pH Indicateur indirect d’une modification du milieu aquatique, modification des équilibres réactionnels du process. Rééquilibrage du pH (ajout de soude/chaux) Turbidité Risque de colmatage des filtres, augmentation du risque microbiologique associé. Apports supplémentaires de coagulants/floculant, production importante de sédiments Température Conductivité 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 6. Gestion de la ressource et contraintes de la production d’eau potable Optimisation et adaptation de la filière AEP selon la qualité de la ressource Paramètres de qualité Intérêts/problématique AEP Adaptation(s) de la filière AEP – Gestion de l’alerte Rejets/contamination par des eaux usées, anoxie du milieu Augmentation de la chloration si élimination biologique incomplète, arrêt de l’usine si pollution importante (car matières organiques, mircoorganismes, etc.) COT, UV, O2 dissous Apports de matières organiques, augmentation du risque microbiologique associé Augmentation de la dose de coagulant, ajout CAP (injection en tête de traitement) NO3- Difficultés de traitement, valeurs environnementales proches de la norme de potabilisation Aucun ajustement possible sur un délai court : arrêt de l’usine si pollution importante Pollutions fréquentes (et visuelles), molécules toxiques Ajout de CAP (injection en tête de traitement) ou arrêt de l’usine si pollution importante NH4+ Hydrocarbures (la plus fréquente) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 7. Gestion de la ressource et contraintes de la production d’eau potable Quelles actions par les collectivités locales ? • Respect de la réglementation (Codes de la Santé et de l’Environnement)  Instauration des périmètres de protection et respect des prescriptions des arrêtés préfectoraux de D.U.P (intégration dans les P.L.U)  Mise en conformité des systèmes d’assainissement EU/EP (réseaux et STEP)  Recensement des entreprises présentant un risque de pollution de la Seine et établissement des autorisations de déversement • Pour aller plus loin…  Maîtrise de l’aménagement du territoire en intégrant les enjeux « eau » (limitation de l’implantation de nouvelles activités/infrastructures à risque)  Gestion environnementale des espaces verts publics : « gestion différenciée » / « zéro phyto »  Gestion qualitative des eaux pluviales urbaines (prétraitement avant rejet, maîtrise du ruissellement)  Optimisation du cycle de l’eau des établissements publics sous la compétence communale/départementale/régionale : recyclage, affinage des rejets, réflexions sur l’adéquation [usages – exigences de qualité de l’eau],… 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 8. Dispositifs d’alerte sur le tronçon « AEP » Seine Amont (agglomération parisienne) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 9. Localisation des stations d’alerte de Eau du Sud Parisien EVRY ORMOY 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX NANDY
  • 10. Zoom sur la station de Nandy Nandy, une position stratégique : à l’amont du PPR de Morsang-sur-Seine et en « Vigie » du tronçon AEP de l’agglomération parisienne 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 11. Zoom sur la station de Nandy Rôle et Fonctionnement • Surveillance en continu de la Seine (24h/24) => transmission des données/alertes à l’usine de Morsang-sur-Seine et au Télécontrôlé de Lyonnaise des Eaux (Entreprise Régionale Sud Ile-de-France) • Préleveur : station flottante hydromobile équipé de deux crépines à 10 cm et à 1 m de profondeur  analyse de la portion captée de la colonne d’eau (captage en Seine à 50 cm de profondeur) • Capteurs in situ (T°c et O2 dissous) installé sous la station à 30 cm de profondeur • Paramètres suivis en continu  permettent de suivre les fluctuations les plus significatives sur la ressource de paramètres réglementaires (normes de potabilisation/sanitaires) et/ou nécessitant une adaptation de la filière de traitement :            pH Température Conductivité Turbidité Hydrocarbures dissous UV 254 et visibles Carbone Organique Total Ammonium Oxygène dissous Nitrates Radioactivité gamma (spectre total + 131I, 137Cs, 60CO) : sonde AQUASCAN 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 13. Zoom sur la station de Nandy Gestion des pollutions et des alertes • • Définition des seuils d’alerte selon les normes de potabilisation et des analyses statistiques (basée sur la variance des valeurs observées sur une chronique longue) Enregistrement de toutes les valeurs dans la base de données (BDLT) de l’usine de Morsang-sur-Seine et du Télécontrôle de Lyonnaise des Eaux • En cas d’alerte : Dans un 1er temps et en parallèle :  Déclenchement de la procédure de « Gestion des pollutions »  Confirmation de l’alerte par des prélèvements in situ (laboratoire de process rattaché à l’usine de Morsang-sur-Seine)  Analyses complémentaires par des laboratoires associés (L.E. Lab’Eau) ou plus spécialisés (Eurofins et CEA pour la radioactivité)  Simulation du transfert/incidence de la pollution par notre outil d’aide à la décision POLLUX => transfert et période de passage devant chaque captage en Seine  Information des Services de l’Etat (ARS) en cas d’un pic confirmé > seuil d’alerte  Ajustement des étapes de la filière AEP pour traiter la pollution ou arrêt d’usine si pollution trop intense/toxique.  Transmission de l’alerte à tous les producteurs d’eau en aval (agglo. Parisienne) Dans un 2d temps :  Analyse et identification des sources de pollution ayant générées l’alerte  Remontée de l’alerte pollution à la Police de l’Eau (DDT, SNS),à la Police/Gendarmerie et à la Préfecture (si radioactivité) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 14. Evolution de la qualité de l’eau de Seine mesurée Nitrates/Ammonium 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 15. Evolution de la qualité de l’eau de Seine mesurée DBO5 / DCO 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 16. Merci pour votre attention ! 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 18. Normes de potabilisation par paramètre (Code de la Santé) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 19. Normes de potabilisation par paramètre (Code de la Santé) 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 20. Liste des paramètres mesurés à la station d’alerte de Nandy 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX
  • 21. Gestion de la ressource et contraintes de la production d’eau potable Synoptique de la filière de traitement 12/12/13 > LYONNAISE DES EAUX