SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Télécharger pour lire hors ligne
Une action chrétienne dans un monde en détressewww.selfrance.org
Trimestriel2019/02N°140
Partenaires,
bénéficiaires :
ils font le bien
et le font bien !
Informations
Février 2019
Un cadeau
pour la famille
de votre
filleul : quel
impact ?
10
Oui, les
bénéficiaires
font aussi
partie de la
solution !
3
Journée
du SEL :
les délégués
livrent leurs
secrets !
14
22
ÉDITORIAL
Une action chrétienne dans un monde en détresse
Questions à Patrick Guiborat,
Directeur général du SEL
Cette année, la journée du SEL met en valeur
le rôle des personnes en situation de pau-
vreté pour en sortir. En quoi les bénéficiaires
font-ils également partie de la solution ?
Une partie de la réussite d’un projet de sortie
de la pauvreté repose sur l’appropriation des
personnes qui vont en bénéficier. Rien ne
doit se faire pour elles sans elles : leur par-
ticipation et la concertation sont primordiales.
Le bénéficiaire est donc partie prenante dès
le départ dans l’évaluation de son besoin, la
recherche de solutions et leur mise en œuvre.
De plus en plus, nos partenaires chrétiens
amènent aussi les bénéficiaires à réfléchir
aux ressources qu’ils ont eux-mêmes (et en
eux-mêmes), avant de rechercher une aide
extérieure, notamment pour des projets de
développement. Cette approche responsabi-
lisante renforce la dignité des personnes en
situation de pauvreté.
Les articles qui suivent vous ouvriront ces
perspectives, qui se trouvent aussi dans
la Bible.
Avez-vous pu constater cela
lors de visites aux centres
d’accueil Compassion,
au Honduras ?
La responsabilisation et l’implication des
jeunes parrainés font partie de la politique
de Compassion. Au Honduras, j’ai vu que l’on
confie aux enfants des responsabilités à leur
portée (faire la vaisselle, nettoyer et ranger
les salles, etc.). De manière plus générale,
chaque enfant parrainé construit, avec les
responsables, un projet pédagogique pour
son avenir et celui-ci est suivi de près et
régulièrement actualisé.
Par exemple, j’ai rencontré Yhois qui dès l’âge
de 12 ans souhaitait s’investir dans la coiffure.
À 15 ans, elle avait formé 2 autres jeunes
filles parrainées, qui maintenant travaillent
à leur tour et sont sorties de la pauvreté
extrême. Aujourd’hui adulte, Yhois a ouvert
un salon de coiffure dans les environs et
revient régulièrement au centre former ceux
qui le souhaitent.
Imprimésurpapier100%recyclé
Partenaire du SEL
Michée France veut mobiliser le monde protestant contre l’extrême pauvreté en
invitant chacun à ajuster ses comportements et à interpeler les gouvernants sur
leur promesse d’aide au développement.
2019àpeinecommencée,
et déjà les bonnes ré-
solutions de la nouvelle
annéesontderrièrenous.
Heureusement, il y a
des décisions qui nous
dépassent et nous dé-
placent en nous appelant à partager.
C’est le cas de notre engagement vis-
à-vis de notre prochain ou de notre
application et implication dans ce que
nous croyons et faisons.
Avec la nouvelle année, revient la jour-
née du SEL dans les églises. Mais,
pourquoi l’organiser ? Par devoir, par
engagement ou par conviction ? Pre-
nons le temps de nous mettre à
l’écoute du Seigneur et de nous ques-
tionner au sein du conseil d’Église
sur ce « pourquoi » et osons émettre
un « pourquoi pas » !
Cette année, la journée du SEL nous
sensibilise au bien que font les par-
tenaires locaux et leurs bénéficiaires.
En effet, avec l’aide des partenaires
chrétiens du SEL, les paysans peuvent
faire mieux ce qu’ils savent déjà faire,
vivre de leur travail et aider leur com-
munauté ; des enfants parrainés gran-
dissent sereinement, ont un avenir à
espérer et deviennent eux-mêmes des
agents de transformation dans leur
entourage. Mais le SEL ne peut pas
faire sans notre soutien en temps,
prière et argent.
Oui, nous aussi, en France, nous pou-
vons bien faire notre part ! Le SEL, au
travers de ce culte spécial, nous y en-
courage et met tout à notre disposi-
tion pour vivre un temps fort en église
autour de l’action de ses partenaires.
Dans ce numéro, vous êtes invités à
commencer la réflexion… et, pourquoi
pas, à la poursuivre dans votre assem-
blée ! Tout comme les partenaires du
SEL, vous pouvez être acteurs face à
la pauvreté : faites du bien à votre
prochain en donnant aux partenaires
les moyens de faire le bien !
Aude Boucomont
Administratrice du SEL
SOMMAIRE
P2 : Édito et Questions à Patrick Guiborat
P3 : Dossier : Oui, les bénéficiaires font aussi partie
de la solution !
P7 : Projets : Les agriculteurs ont faim !
P8 : La sécurité alimentaire : nos partenaires en
font leur affaire !
P10 : Parrainage : Un cadeau pour la famille de votre
filleul : quel impact ?
P12 : EAD/Sensibilisation : Nouveauté : Le SEL lance
son Escape Game !
P13 : Michée France : Mission Intégrale :
Vivre l’Évangile, mission impossible ?
P14 : De vous à nous : Journée du SEL
À NOS NOUVEAUX LECTEURS
Vous recevez peut-être pour la première fois notre
journal. Si vous souhaitez être tenus au courant
de nos activités, vous pouvez vous abonner au
prix indiqué ci-dessous.
Si vous ne souhaitez pas recevoir notre journal,
dites-le-nous en renvoyant votre étiquette. Nous
ne voudrions pas vous importuner davantage.
Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier
1978, vous disposez d’un droit d’accès et de recti-
fication aux données vous concernant dans nos fi-
chiers.
Dons uniquement :
IBAN : FR57 2004 1000 0100 0195 5F02 034
BIC : PSSTFRPPPAR
Parrainage et Ticket-Repas :
IBAN - FR34 2004 1000 0113 7110 9S02 033
BIC - PSSTFRPPPAR
Directeurs de la publication :
Claude Grandjean et Patrick Guiborat
Responsable de la rédaction : David Alonso
Secrétaire de rédaction : Laura Boyadjian
Comité de rédaction : Aude Boucomont, Daniel Hillion, Laura Boyadjian,
Esther Ngu, Nicolas Fouquet, Claire Balverde, Sophonie Jean-Louis, Doris Lévi Alvarès.
SEL PROJETS BELGIQUE
243 route Provinciale - 1301 BIERGES – Tél. / Fax (010) 65.08.51
Compte Fortis : IBAN : BE85 0012 1339 3006
BIC : GEBABEBB
avec la mention DON
SEL SUISSE ROMANDE
Compte bancaire :
Banque COOP CH 413585.300070-9
Pour nous suivre
© Photos : SEL (sauf mention).
Le SEL est une association protestante de solidarité internationale qui fonde son action sur une vision responsable de l’engagement
chrétien en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement. Les actions qu’il entreprend visent à améliorer les conditions
de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté, dans une perspective d’autonomie.
Créé par l'Alliance Evangélique Française en 1980, le SEL déploie des activités basées sur l'enseignement biblique qui associe la
Parole et les actes afin de transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec des organisations chré-
tiennes locales, responsables des projets qu’elles élaborent et mettent elles-mêmes en œuvre.
Le SEL mène une action humanitaire : le financement qu’il octroie à ses partenaires s’inscrit donc dans ce cadre ; ceux-ci déploient
leur action au-delà des différences de religion, d’opinions politiques ou d’origines ethniques et en prenant en compte l’ensemble des
besoins physiques, économiques et spirituels des bénéficiaires finaux.
Twitter :
ong_SEL
Facebook :
SEL (Service d’Entraide
et de Liaison)
Youtube :
SEL
Blog :
http://blog.selfrance.org
Site :
http://selfrance.org
Association Service
d’Entraide et de Liaison
157 rue des Blains
92220 BAGNEUX
Tél. 01 45 36 41 51
contact@selfrance.org 
Mise en page : J. Maré
Impression :
IMEAF - La colline
26160 La Begude de Mazenc
Tél. 04 75 90 20 70
CPPAP N°1121 H 80951
(30/11/2021)
N°ISSN 1145-2269
Prix du n° : 1 €
Abonnement : 4 €
Abonnement de soutien : 20 €
Instagram :
sel_ong
IMPÔT À LA SOURCE ET DÉDUCTION FISCALE
Avec l’impôt à la source, vous pouvez toujours déduire 66% de vos dons (75 % pour les Ticket-Repas) dans
la limite de 20% du revenu imposable : vos droits sont identiques.
En janvier 2019, vous recevrez un acompte équivalent à 60% de la réduction d'impôt dont vous avez béné-
ficié en 2018, relatif à vos dons réalisés en 2017. En juillet 2019, vous recevrez le solde, calculé à partir de
votre déclaration de revenus faite au printemps. Pour en savoir plus : selfrance.org, rubrique déductions
fiscales. Vous pouvez aussi nommer le SEL bénéficiaire d’une assurance vie.
De plus, par la Fondation SEL vous pouvez attribuer un legs en indiquant au verso « Pour la Fondation du
Protestantisme, avec affectation à la Fondation SEL », ou pour la déduction IFI, en envoyant votre chèque
à l’ordre de « Fondation SEL », à l'adresse suivante : 157 rue des Blains, 92220 Bagneux.
33
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
Oui, les
bénéficiaires
font aussi
partie de
la solution !
1
Steve CORBETT et Brian FIKKERT, Quand aider fait du
tort, Réduire la pauvreté sans se nuire… et nuire
aux pauvres, Trois-Rivières (Québec), Éditions Im-
pact, 2017 (original : 2009), p.143.
D
’après le livre Quand aider
fait du tort, il y a deux façons
d’approcher les personnes
et les populations qui vivent dans
la pauvreté : en se concentrant
sur leurs besoins ou bien sur
leurs atouts. Les deux approches
sont en fait complémentaires.
Mais pour les auteurs de cet
ouvrage, il peut y avoir quelque
chose de révolutionnaire à com-
mencer par la question : « Quelles
aptitudes possédez-vous1
? »
La loi sur le grappillage et sur le
glanage (Lévitique 19.9-10 et Deu-
téronome 24.19-22) présente un
subtil mélange de don, de géné-
rosité, d’obligation et de respon-
sabilisation qui peut nous inspirer
aujourd’hui encore. Elle remet en
cause l’idée que celui qui est pau-
vre ne serait bon qu’à recevoir.
• Il y a une obligation  : chacun
doit laisser une partie du fruit
de son champ et de sa vigne
aux plus démunis.
• Il y a un aspect de don et de
générosité : ce fruit est laissé
gratuitement au pauvre. La pro-
portion du coin du champ qu’il
faut laisser sans moissonner
n’est pas spécifiée.
• Il y a un aspect de responsabi-
lisation. C’est celui qui vit dans
la pauvreté qui doit venir pren-
dre le fruit du champ et le livre
de Ruth nous montre qu’il
s’agissait d’un véritable travail.
TROUVER L’ÉQUILIBRE ENTRE LE DON
ET LA RESPONSABILISATION
Sortir de la pauvreté, voilà un grand défi. Mais pour y arriver, chacun doit retrousser ses
manches, nous y compris ! Mais quelle est notre responsabilité, celle des partenaires et
des bénéficiaires  ? Dans ce dossier Journée du SEL 2019, nous nous penchons sur la
question, Bible en main !
4
La loi du jubilé (Lévitique 25.8-
17) stipulait qu’au bout d’un cer-
tain temps chaque famille rentrait
en possession de sa terre. Il
s’agissait d’une manière de
redonner à chacun les moyens
de pourvoir à ses besoins. Le
théologien Ron Sider commente :
Dans certaines parties du monde,
la redistribution des terres serait
toujours une manière significative
de mettre en pratique l’enseigne-
ment biblique sur la justice. Mais
aujourd’hui, la connaissance est
la première source de création
de richesse. Par conséquent une
des manières les plus importantes
de mettre en pratique l’enseigne-
ment biblique sur la justice est
d’offrir une éducation de qualité
à tous les enfants sans distinction
de race ou de revenu familial2
.
Une approche qui allie aide et
responsabilisation pourra ainsi
favoriser la scolarisation, l’al-
phabétisation, la formation pro-
fessionnelle et technique.
LEPOTENTIELD’ACTEURS
CHRÉTIENSLOCAUX
Dans les pays en développement,
des structures chrétiennes
locales sont particulièrement
bien placées pour intervenir dans
leur contexte. Elles ont des com-
pétences, une connaissance
unique de la culture et de l’en-
vironnement de ceux qu’elles
veulent aider. Leurs membres
ont souvent connu eux-mêmes
la pauvreté et sont capables de
toutes sortes d’initiatives pour
agir en faveur de ceux qui sont
démunis. Leur identité chré-
tienne permet à leur action d’être
un signe du salut et de l’espé-
rance en Jésus.
Le pasteur Samuel Korgo (Bur-
kina Faso), dont l’Église a un cen-
tre de parrainage qui lui est rat-
taché, témoigne :
Les défis que nous rencontrons dans
la lutte contre la pauvreté sont de
deux ordres : il faut travailler à chan-
ger les mentalités pour permettre
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
En 2005-2006, l’organisation chrétienne togolaise ADSPE
nous a soumis une demande – qui a été acceptée – de
financement pour un puits à grand diamètre pour répondre
aux problèmes de maladies dues à l’eau dans un village.
Dès le début les conditions de vie locales se sont améliorées.
La population s’est organisée pour gérer, entretenir et
prendre soin de l’ouvrage. Le paiement d’une cotisation par
les usagers a permis de mettre en place de petits
projets sociaux.
Mais les choses ne se sont pas arrêtées là : la population a
aussi pris l’initiative de construire une structure de pompe
immergée permettant de distribuer l’eau avec un système de
tuyaux faisant gagner beaucoup de temps. Tout cela a été fait
sans aucun financement extérieur supplémentaire. La
population locale a reçu, s’est appropriée et puis ensuite a
été capable d’aller plus loin toute seule.
2
Cf. Ron SIDER, The Scandal of Evangelical Politics,
Why are Christians Missing the Chance to Really
Change the World?, Grand Rapids, BakerBooks,
2008, p.126. Je traduis.
à la population locale de savoir que
la pauvreté n’est pas une fatalité et
leur communiquer l’espoir et des
outils pour développer leur créativité.
5
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
3
Cf. Wess STAFFORD et Dean MERRILL, Trop petits pour
être oubliés, co-édition CLC, Compassion Suisse,
SEL, 2006, p.202.
4
Ibid., p.203.
Mais nous vivons aussi
dans un milieu politique
plus vaste et des initia-
tives locales, même per-
tinentes, ne sont pas suf-
fisantes. C’est pour cela
que je suis aussi militant
de la société civile de
mon pays pour interpeller les auto-
rités politiques.
Accompagner et renforcer le tra-
vail d’acteurs chrétiens locaux
met en valeur les aptitudes et
les richesses humaines qui exis-
tent dans les pays en dévelop-
pement et dans leurs Églises.
Ces dernières années,
de grandes organisations
chrétiennes comme
Tearfund ou Compassion
International ont encou-
ragé, à côté des actions
concrètes qu’elles finan-
cent, des programmes
visant à mobiliser les
communautés locales
pour qu’elles recensent les res-
sources qu’elles possèdent en
interne et qu’elles les utilisent
plutôt que de chercher d’abord
de l’aide à l’extérieur.
Kossi Agbo, responsable pays
pour Tearfund au Mali et au
Niger, reconnaît qu’il y a des fac-
teurs sur lesquels la commu-
VOIR ET DÉVELOPPER LES POTENTIALITÉS
DES PERSONNES ET DES POPULATIONS QUI
VIVENT DANS LA PAUVRETÉ
Après avoir été diplômé, Jesus a étudié pourdevenir cuisinier. Désormais, il travaille au centrede parrainage où il était pris en charge. C’est samanière de faire le bien à son tour !
Pheobe fabrique du jus d’ananas ;
son mari, lui, les produit. La solution
était en eux ! Grâce au fruit de
leur travail, ils sont maintenant
autonomes financièrement.
Dans le cadre du parrainage
d’enfants, l’une des clés de la
réussite est de parvenir à un
changement de mentalité chez
les enfants et de vaincre le
fatalisme face à la pauvreté. Wess
Stafford, l’ancien président de
Compassion International,
explique qu’une étape importante
est franchie quand l’enfant
comprend qu’il a de l’importance
et que les équipiers du centre lui
demandent : « Alors dis-moi,
qu’en penses-tu ? Que ressens-
tu ? Tiens, peux-tu le peindre
pour moi sur ce chevalet ? Peux-
tu le jouer à la guitare ? Peux-tu
me le chanter ? Peux-tu l’écrire
dans une lettre pour
ton parrain3
? »
Wess Stafford décrit alors le pas
suivant, qui se produit plutôt à
l’adolescence, de cette façon :
Finalement, ils [les jeunes]
déclarent : « Vous voyez ce qui se
passe ici ? Ça n’est pas bon – et je
peux y remédier ! »
Le travailleur social répond alors
immédiatement : « Tu sais quoi ?
Je pense que tu as tout à fait
raison ! Tu peux le faire. Occupe-
toi d’y remédier. Améliore
l’endroit où tu vis4
! »
6
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
Quand on fait face
à la pauvreté,
comment faire le
bien et bien le
faire?
C’est le défi quotidien que
relèvent les partenaires chré-
tiens locaux du SEL et leurs
bénéficiaires. Au lieu de la
résignation, ils relèvent les
défis et nous montrent – à
travers leurs exemples – que
des solutions sont là.
Retrouvez dans le dossier de
la Journée du SEL (www.jour-
needusel.selfrance.org), des
témoignages vidéo :
• Une vidéo explicative qui
présente des projets de
nos partenaires chré-
tiens locaux, visant la
sécurité alimentaire
chez les paysans en
Afrique subsaharienne.
• Le clip de Pierre Lachat
«  Je garderai le cou-
rage », écrit pour sa fil-
leule au Burkina Faso.
Retrouvez sur notre chaîne
Youtube d’autres vidéos :
• La vidéo « Sécurité Ali-
mentaire » qui introduit
les grands défis liés à
cette problématique
• La vidéo « Faire le Bien »
pour nous faire réfléchir
sur ce thème
Téléchargez
le dossier
Journée
du SEL
Organiser la Journée du SEL dans votre église,
c’est facile !
1. Réservez la date du Dimanche 24 mars 2019 dans l’agenda
de votre église (ou une autre, si celle-ci est déjà prise).
2. Inscrivez-vous sur www.journeedusel.selfrance.org et
téléchargez gratuitement toutes les ressources du dossier
d’animation 2019 :
• Éléments bibliques pour alimenter la réflexion
• Trame de culte
• Animations pour les enfants et les jeunes
• Vidéos
• Outils pour communiquer (affiches, slides…)
• Projets à soutenir
3. Distribuez les fiches du dossier aux différents acteurs de ce
culte spécial. Construisez ainsi votre propre Journée du
SEL avec les éléments qui vous intéressent !
nauté de base n’a pas de pouvoir
(ex. : les facteurs climatiques).
Mais il ajoute : « Nous avons dé-
veloppé un certain nombre d’ou-
tils à la disposition des Églises
(par exemple sur l’Église et les
catastrophes). On peut prendre
des mesures pour diminuer l’im-
pact des catastrophes. » D’autre
part des démarches de plai-
doyer, consistant à faire enten-
dre sa voix auprès de ceux qui
sont en position de décision peu-
vent sortir de cette concertation
locale : « Cela peut entraîner des
chaînes au niveau régional, na-
tional, international. »
Les techniques de développement
participatif que décrit Kossi Agbo
ne sont pas spécifiquement chré-
tiennes, mais lorsque des chré-
tiens s'en saisissent, le résultat
ne pourrait-il pas être différent ?
Transformée par l’œuvre du
Christ, l’Église a un potentiel
unique pour toucher positivement
le monde environnant.
Notre responsabilité de faire le
bien et de bien le faire doit être
assumée ensemble : avec ceux
qui vivent dans la pauvreté et
avec les acteurs locaux, en ban-
nissant le « chacun pour soi »
et l’assistanat.
Daniel Hillion
Responsable des relations avec les Églises
Écoutez l’histoire de ces bénéficiaires qui agissent, avec l’aide
de nos partenaires. Découvrez comment ceux qui vivent dans
la pauvreté font eux aussi partie de la solution !
7
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
783,7 millions
2014
784,4 millions
2015
804,2 millions
2016
820,6 millions
2017
Le nombre de personnes malnutries dans le monde augmente :
de la nourriture
mondiale est produite
par les RURAUX…
des personnes qui souffrent de
la faim dans le monde sont des paysans
Sources : FAO, CCFD-Terre Solidaire
Oui, les agriculteurs ont faim ! Mais ce n’est pas une fatalité!
Chaque jour, les partenaires du SEL se mobilisent pour renforcer les capacités des
agriculteurs en Afrique subsaharienne et leur permettre d’assurer la sécurité
alimentaire de leur famille et de leur communauté.
LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE
C’est aussi notre affaire !
ÉquipementTerres
EauSemences
Formation
8
La sécurité alimentaire :
nos partenaires en font
leur affaire !
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
Nos partenaires passent
à l’action !
Car ils croient que cette situation peut chan-
ger, nos partenaires locaux chrétiens se
mobilisent ! À leurs yeux, l’agriculture reste
un domaine plein de ressources à exploiter.
Ils sont convaincus que les agriculteurs ont
le potentiel d’assurer la sécurité alimentaire
de leur famille et de leur communauté. C’est
pourquoi, les partenaires du SEL aident ces
hommes et ces femmes avec des projets
d’agriculture : aménagement de périmètres
maraîchers, agroforesterie, appui à la trans-
formation agricole, élevage, etc.
Notre objectif  ? Renforcer les capacités
des paysans afin qu’ils retrouvent confiance
et puissent faire mieux ce qu’ils savent
déjà faire.
En Afrique subsaharienne, 236 millions de personnes souffrent encore de la faim. Parmi
eux, les paysans sont les plus touchés par l’insécurité alimentaire. Face à cette réalité, les
partenaires du SEL proposent des solutions ! On vous dit tout…
Quand les paysans africains
ont faim…
Étrangement, ceux qui produisent près de 80% de
notre nourriture sont également ceux qui sont
parmi les plus pauvres. Vivant du produit de
leurs terres, ils sont particulièrement vulné-
rables aux catastrophes naturelles et aux
conséquences de la dégradation des sols.
• Des conflits et des aléas climatiques
extrêmes (sécheresse, inondation, …) ren-
dent leur situation instable.
• Des terres appauvries par la sécheresse,
une mauvaise gestion des ressources, la
déforestation empêchent l’obtention de
productions de qualité et en quantité.
• Des manques de semences, de nourriture
pour l’élevage, de savoir-faire technique,
d’équipement… rendent le travail fastidieux
et moins efficace.
9
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
Ils font le bien
et le font bien !
Au Togo, Bonne Œuvre encourage la
production de riz local en équipant
un groupement de riziculteurs en petit
matériel, en les formant aux tech-
niques culturales et en leur permettant
un accès au matériel de base pour la
récolte, le tri et le séchage du riz.
Au Mali, Jeunesse en Mission permet
à 100 familles de générer des revenus et
de subvenir à leurs besoins en aména-
geant avec eux un périmètre maraîcher.
À plusieurs endroits, nos partenaires per-
mettent à des villageois de commencer
un élevage de petit bétail ou de volaille.
Le CEPROMOR&AEPH (Centre pour la
promotion du monde rural), en République
démocratique du Congo, œuvre auprès
d’organisations paysannes agricoles en
les formant à diverses techniques res-
pectueuses de l’environnement, pour amé-
liorer leurs rendements. Il mène égale-
ment des actions de lutte contre la
déforestation, comme de la sensibilisation
ou de la formation à des techniques
d’aménagement des terres (pépinières,
parcs forestiers, agroforesterie).
Malgré les efforts faits dans ce sens,
le constat de ces dernières années
est alarmant : la malnutrition gagne
à nouveau du terrain. Et elle n’épargne
pas les paysans d’Afrique subsaha-
rienne. Mais ensemble, nous pouvons
faire quelque chose !
Cette année, pour la Journée
du SEL, soutenez ces projets :
ensemble, faisons de la sécurité
alimentaire notre affaire !
Mais combien ça coûte ?
• Aménagement d’un périmètre maraîcher (Mali) :
système d’irrigation, aire de séchage, magasin de
stockage. 250 € pour 1 famille
• Râpeuse de manioc (Bénin) : pour aider les femmes
à transformer le manioc. 1 197 €
• 1 plant d’arbre (Bénin) : 30 à 60 cts d’euros
• 1 botte de boutures de patates douces (RDC) : 5 €
• Petits outils agricoles de base : houe, daba, pioche,
arrosoirs : 5 à 15 €/pièce
• Formation d’agriculteurs (Tchad) : 3 jours de formation
en techniques d’agroforesterie pour 1 groupement
d’agriculteurs : 196 €
Donnez aux agriculteurs accès à la sécurité alimentaire !
CENTRÉ SUR CHRIST – POUR L’ENFANT – EN COLLABORATION AVEC L’ÉGLISE10
I
l y a plusieurs années, Jeson
a eu un accident de la route.
Gravement blessé à la jambe
droite, il n’a jamais pu parfaite-
ment en récupérer l’usage.
Après cet accident, Jeson a perdu
espoir et ambition. À cause de
son handicap, il n’a pas retrouvé
de travail. Il a cependant épousé
une femme nommée Soneka et
ils ont eu un enfant, Sonjoy.
Difficile de s’en sortir…
Toutefois, Jeson peinait à subve-
nir aux besoins de sa famille. Il a
alors commencé à vendre de la
marijuana. « Je n’avais pas d’au-
tre choix pour survivre. Je suis
un homme handicapé, ma jambe
droite est quasiment paralysée.
Je ne peux ni marcher ni rester
longtemps debout. Personne ne
voulait m’embaucher et il fallait
trouver un moyen de survie. »
Aujourd’hui encore, Jeson n’aime
pas parler de son passé en tant
que vendeur de marijuana, ni de
combien il gagnait car cela ne
suffisait même pas pour envoyer
son fils à l’école. Il ne voulait
surtout pas que son fils suive le
même chemin.
Un cadeau pour la famille
de votre filleul : quel impact ?
PARRAINAGE D'ENFANTS
Que ce soit pour son anniversaire, Noël ou sans raison particulière, tout prétexte est bon
pour faire un cadeau à votre filleul ! Mais avez-vous déjà pensé à faire un cadeau à sa
famille ? Nous vous racontons ici comment le cadeau du parrain de Sonjoy a marqué un
tournant dans la vie de sa famille ! Découvrez leur histoire !
11
Un centre de parrainage
dans le village
Un jour, l’Église de leur village a
ouvert un centre d’accueil. Jeson
et sa femme ont voulu en profi-
ter : ce centre offrirait à leur fils
Sonjoy, l’opportunité de recevoir
une éducation gratuite et
bien plus.
Au fil des quatre années sui-
vantes, Sonjoy et son père ont
appris à connaître l’Église, le
personnel du centre d’accueil et
le programme de parrainage.
Sonjoy bénéficie d’un soutien
scolaire ; il reçoit l’uniforme et
les fournitures dont il a besoin
(livres, cahiers, crayons). Ses
frais de scolarité sont payés par
le parrainage. Ses parents sont
reconnaissants car le centre
d’accueil pourvoit même au
repas du midi et s’occupe de
tous ses besoins médicaux.
Jeson est vraiment content pour
son fils, mais de plus grands
changements restent encore à
venir : un jour le parrain de Son-
joy envoie un don généreux à
la famille.
Un cadeau qui
change tout !
Nos Églises partenaires ne dis-
tribuent jamais d’argent aux
familles. À la place, elles achètent
un cadeau adapté aux besoins
de l’enfant parrainé et de sa
famille. Souvent, la majorité des
familles demandent qu’on leur
achète un animal domestique.
Ces animaux sont très utiles car
vendre du lait ou des œufs per-
met d’augmenter les revenus de
la famille.
Suite à ce don spécial du parrain
de Sonjoy à la famille, Jeson a
alors demandé à l’Église de leur
acheter quelques vaches ; il en
a reçu six.
Désormais, Jeson vend quoti-
diennement trois litres de lait
frais et gagne environ $1,30. Ce
maigre revenu l’aide énormé-
ment. Grâce à ce complément
et aux précieux conseils du direc-
teur du centre d’accueil, il change
peu à peu et abandonne la vente
illégale de marijuana.
La famille a depuis vendu trois
de ses vaches et a pu acheter
un petit terrain. Elle a ouvert un
petit magasin qui vend des pro-
duits végétaux et des épices. Le
frère de Jeson, jusqu’alors sans
emploi, gère maintenant ce
magasin. Il gagne un salaire et
reverse le reste à Jeson pour
contribuer aux besoins de la
famille. Deux familles ont ainsi
pu bénéficier de l’amour et de la
générosité du parrain de Sonjoy.
PARRAINAGE D'ENFANTS
Faire un « cadeau famille » :
c’est possible !
Comme le parrain de Sonjoy, vous souhaitez faire un don
à la famille de votre filleul ? C’est possible !
Le montant minimum est de 20 € et le maximum est de 850 €.
1) Par virement : sur le compte du SEL en indiquant vos
références parrain/filleul et en précisant dans le libellé
« Cadeau famille ».
2) Par chèque : à l’ordre du SEL, en collant au dos du chèque une
étiquette de références et en précisant « Cadeau famille ».
Parrains, marraines, votre générosité peut transformer la vie de
l’enfant que vous avez choisi d’aider, mais aussi celle de sa famille !
Je n’aurais jamais
imaginé que mon fils
puisse aller à l’école et
faire des études; c’est
l’Église qui le lui a permis.
Maintenant mon fils reçoit
une bonne éducation, une
aide alimentaire et d’autres
bénéfices. L’Église, par le
biais de Compassion, prend
soin de mon fils. De plus,
grâce au don de son par-
rain, nous avons désormais
les moyens de gagner
notre vie légalement.
12
L
e principe ? Une équipe de
4 à 8 personnes se retrouve
dans une pièce, confrontée
à une énigme. Pour la résoudre,
elle a un peu moins d’une heure
et doit chercher les indices dis-
séminés dans la pièce.
Surfant sur ce concept à la fois
ludique et tout public, le SEL
proposeunEscapeGamepermettant
auxparticipantsdemieuxconnaître
l’association et sa mission, tout
ens’amusant.D’unefaçonoriginale,
les participants sont ainsi amenés
à découvrir les différentes actions
menées par les partenaires du
SEL pour « faire le bien ».
Deux versions de l’animation exis-
tent : l’une pour les ados et l’autre
pour les adultes. Si nécessaire,
une personne du SEL peut se
déplacer dans vos Églises, ras-
semblements ou camps avec le
matériel sur demande, moyen-
nant une participation financière
aux frais.
Nouveauté :
Le SEL lance son Escape Game!
EAD/SENSIBILISATION
Depuis le début de l’année 2019, le SEL met à la disposition des Églises un nouvel outil de
sensibilisation : un Escape Game intitulé « À la recherche des codes de Sophie ». On vous
dit tout !
Nom :
Prénom :
Église + Ville :
Adresse mail :
Numéro de téléphone :
Je souhaite recevoir plus
d’informations sur l’Escape
Game « À la recherche des
codes de Sophie ».
Merci de me contacter :
!
Alors qu’elle termine un voyage
pour lancer la prochaine cam-
pagne de communication du SEL,
Sophie, chargée de communica-
tion, se fait voler son matériel à
l’aéroport. Ordinateur, appareil
photo, photos et vidéos des projets
menés par nos partenaires
locaux… Tout a disparu ! Heureu-
sement, Sophie avait pensé à syn-
chroniser les documents mais ils
ne seront disponibles sur son ordi-
nateur en France que pour un
temps limité. Il vous reste une
heure pour inspecter son bureau
et découvrir les quatre codes qui
débloqueront les dossiers
de son ordinateur avant
que les photos et vidéos
ne soient effacées !
La récupération de ces
documents est primordiale
pour que le SEL puisse lan-
cer sa prochaine campagne
de communication et lever
les fonds nécessaires au
financement de projets qui
aideront de nombreuses
communautés à sortir de
la pauvreté.
Le pitch
E
n tant qu’individu ou/et
communauté chrétienne,
vo u s ê te s - vo u s d é j à
demandé si votre proclamation
avait des conséquences sociales ?
Ou encore si votre implication
sociale avait des conséquences
pour l’annonce de l’Évangile  ?
Vivre la mission intégrale, c’est
répondre à ces deux questions
par l’affirmative.
Comme définit en 2001 par Micah
Global (Michée Mondial, ex-
réseau Michée) : « Dans la mis-
sion intégrale, notre proclamation
a des conséquences sociales
puisque nous appelons à l’amour
et à la repentance dans tous les
domaines de la vie. Et par ail-
leurs, notre implication sociale
a des conséquences pour l’évan-
gélisation, puisque nous témoi-
gnons de la grâce transformatrice
de Jésus-Christ. »
Mais comment passer
à la pratique ?
Pour vous encourager à com-
mencer ou à continuer de
manière plus efficace, Connect
Missions (anciennement FMEF)
et l’Association au Service de l’Ac-
tion Humanitaire (ASAH), dont
Michée France est membre, vous
proposent un deuxième forum
sur le sujet.
Lors de sessions plénières, Sheryl
Haw, la directrice internationale
de Micah Global, expliquera les
bases théologiques et bibliques,
les tendances et l’évolution de
la mission intégrale. Des inter-
venants de différents pays par-
tageront leur expérience et des
ateliers techniques vous équipe-
ront de plusieurs outils pratiques.
Des temps de «  réseautage  »
sont aussi prévus car l’auditoire
accueillera des responsables
d’œuvres et d’églises ainsi que
des porteurs de projets qu’ils
soient ou pas initiés ou prati-
quants de la mission intégrale.
Informations et inscription sur :
missionintegrale.org
MICHÉE FRANCE
Proclamer et mettre en pra-
tique l’Évangile, est-ce une mis-
sion possible ? Êtes-vous prêts
à vous y lancer ou à continuer
plus efficacement ? Alors ren-
dez-vous les 8 et 9 mars au
2e
Forum de la Mission Intégrale
à Sainte Foy Lès Lyon pour
apprendre les uns des autres
et s’équiper afin de mettre en
pratique la mission intégrale !
Dès 2019, optez
« Pour une vie juste
et généreuse » !
Ce livre de Timothy Keller
s’adresse à tous les chrétiens
qui veulent obéir au comman-
dement divin de pratiquer la
justice (Michée 6.8). Il est dis-
ponible en librairie chrétienne
et sur Internet.
13
Retour sur le premier forum
de la mission intégrale !
En 2016, le premier forum avait donné lieu à
la sortie de « Mission Intégrale : vivre, annoncer
et manifester l’Évangile pour que le monde
croie  », qui décrit en profondeur l’arrière-
plan, le bien-fondé biblique et les caractéris-
tiques de la mission intégrale. Vous pouvez
vous le procurer sur Internet et dans toutes
les librairies chrétiennes.
Pour savoir si la Mission intégrale
est une mission impossible ?
Rendez-vous au forum !
Mission intégrale : Vivre
l’Évangile, mission impossible ?
14
L’idée d’Anne-Vanessa :
un culte en famille
« Nous avons décidé de vivre ce
culte avec toutes les généra-
tions. Au programme : un parcours
interactif de réflexion animé par
les jeunes et une séquence de
film pour les enfants. Puis nous
avons terminé par un moment de
prière en petits groupes. »
L’idée de Marie-Noëlle :
une projection de film
« Les gens de l’église ont soif de
mieux connaître et mieux com-
prendre. Organiser une projection
de film peut-être une bonne
chose. Nous prévoyons de pro-
jeter le film Ésaïe 58 ; les extraits
visionnés ont été très bien
accueillis par l'Église. »
L’idée de Rosemarie :
prier ensemble
« J’ai présenté un Power Point
en sollicitant la prière de recon-
naissance pour les résultats de
la dernière Journée du SEL, et
la prière d’intercession pour les
projets de cette année. »
L’idée de Ségolène : des
produits dérivés
«  Pour poursuivre le moment,
nous avons fabriqué de petits
sachets de sel. Chacun est asso-
cié à un sujet de prière : sel rose
de l’Himalaya, sel aux écorces
d’orange, gomasio, etc. Les
sachets sont vendus au profit du
SEL, et les personnes s’engagent
à prier pour le projet associé. »
L’idée de Françoise :
impliquer les jeunes
« Notre groupe de jeunes a conçu
et organisé un petit-déjeuner au
profit du SEL. Ils étaient sur place
de bonne heure pour préparer
le moment. Environ 30 adultes
et enfants ont partagé ce petit-
déjeuner, avec la libre partici-
pation de chacun. »
DE VOUS À NOUS
La Journée du SEL peut prendre différentes formes. La seule limite : votre imagination !
Les délégués du SEL nous livrent ici quelques-unes des idées qui ont été proposées dans
leur église…
Vous organisez la Journée du SEL ?
Partagez !
Et si vous partagiez avec nous ce que vous avez fait ? Photos,
vidéos, témoignages des participants… Nous sommes toujours
encouragés de voir votre mobilisation et cela peut donner des
idées à d’autres églises.
Contactez-nous par email (dlevialvares@selfrance.org)
Les délégués livrent leurs secrets !
15
DE VOUS À NOUS
Courir…
pour
agir !
Cette année, la Course des Héros
aura lieu le 16 juin à Lyon et Bor-
deaux (la nouveauté !), et le 23
juin à Paris.
Pour participer, collectez un mini-
mum de 250 € en vous faisant
sponsoriser par des personnes de
votre entourage. Cette année, votre
collecte participe au soutien des
paysans en Afrique subsaharienne.
Nous vous accompagnons durant
toute la durée de votre collecte et
mettons différents outils à votre
disposition pour vous aider.
Les 18 et 19 mai prochains, rejoignez-nous à St-Brieuc
pour vivre ensemble un week-end SEL !
Au programme :
SAMEDI 18 MAI :
• L’escape game du SEL « À la recherche des codes
de Sophie »
• Une formation biblique animée par Daniel Hillion,
responsable des Relations Églises au SEL sur : « Pau-
vreté et engagement social du chrétien »
• Un concert de Louise Zbinden et ses musiciens en
faveur des enfants en attente de parrainage.
DIMANCHE 19 MAI :
Un culte « Journée du SEL » à vivre en direct
sur la page Facebook du SEL
Lieu : Église Protestante Évangélique de St-Brieuc,
10 bis rue Niepce, 22000 St-Brieuc
Pour plus d’infos, contactez Doris :
dlevialvares@selfrance.org
Retrouvez
Louise Zbinden
en concert
le 18 mai !
Le SEL
recrute !
• Un(e) chargé(e) de
communication
pour les actions du
parrainage.
• Un(e) chargé(e) de
projets de
développement.
Vous trouverez les
détails sur notre site,
dans la rubrique
« nous rejoindre ».
Week-end SEL :
amis bretons, nous voilà !
Vous habitez Paris, Lyon ou Bordeaux ? Sportif ou non, chaussez
vos baskets pour courir ou marcher 2, 6 ou 10 km dans un cadre
convivial, familial et détendu.
Faites la différence et inscrivez-vous dès maintenant sur selfrance.org
Concert de Thomas Blanc,
Journée du SEL 2018
Design:
Des projets concrets à soutenir
Des outils pour communiquer
(affiches, slides…)
Des vidéos
Des ressources pour
les enfants et les jeunes
Un canevas de culte
Des éléments bibliques
pour alimenter la réflexion
Télécharger le dossier d’animation
Voir la bande annonce de la journée
RENDEZ-VOUS SUR WWW.JOURNEEDUSEL.SELFRANCE.ORG POUR :
ORGANISEZ LA JOURNÉE DU SEL DANS VOTRE ÉGLISE !
Une action chrétienne dans un monde en détresse
Quand on fait face à la pauvreté, comment faire le bien et bien le faire ?
C’est le défi quotidien que relèvent les partenaires chrétiens locaux du SEL et
leurs bénéficiaires. Au lieu de la résignation, ils relèvent les défis et nous
montrent – à travers leurs exemples – que des solutions sont là.
Partenaires et Bénéficiaires : ils font le Bien & le font bien !
Dimanche 24 mars 2019

Contenu connexe

Tendances

Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018SEL
 
Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017SEL
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021SEL
 
SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019SEL
 
SEL Informations - Décembre 2015
 SEL Informations - Décembre 2015 SEL Informations - Décembre 2015
SEL Informations - Décembre 2015SEL
 
Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012Nathalie SALLES
 
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012icicnancyfr
 
Journal dev. social octobre 2018
Journal dev. social  octobre 2018Journal dev. social  octobre 2018
Journal dev. social octobre 2018LavoieAudreyPier
 
Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016SEL
 
Dossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteDossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteOpenOdyssey
 
Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011claudiavaninnis
 
Trait union-16 opt
Trait union-16 optTrait union-16 opt
Trait union-16 optjpflahaut
 
ActionS enfance - Mardijedonne
ActionS enfance - MardijedonneActionS enfance - Mardijedonne
ActionS enfance - MardijedonneEugene Syriani
 
brochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finalebrochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finaleKatia McEvoy
 
Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3ilot73
 
Rapport d'activités 2014
Rapport d'activités 2014Rapport d'activités 2014
Rapport d'activités 2014ilot73
 

Tendances (20)

Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018Sel infos Septembre 2018
Sel infos Septembre 2018
 
Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017
 
Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017Sel infos 133 Septembre 2017
Sel infos 133 Septembre 2017
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Mai 2021
 
SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020SEL Infos Mai 2020
SEL Infos Mai 2020
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019
 
SEL Informations - Décembre 2015
 SEL Informations - Décembre 2015 SEL Informations - Décembre 2015
SEL Informations - Décembre 2015
 
Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012Secours catholique : rapport statistique 2012
Secours catholique : rapport statistique 2012
 
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
Dossier de presse Secours Catholique 2013 / stats2012
 
Memstage brenot1
Memstage brenot1Memstage brenot1
Memstage brenot1
 
Journal dev. social octobre 2018
Journal dev. social  octobre 2018Journal dev. social  octobre 2018
Journal dev. social octobre 2018
 
Newsletter juillet 2008.pdf
Newsletter juillet 2008.pdfNewsletter juillet 2008.pdf
Newsletter juillet 2008.pdf
 
Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016Sel informations - JUIN 2016
Sel informations - JUIN 2016
 
Dossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteDossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attente
 
Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011Rapport d'activités petits riens 2011
Rapport d'activités petits riens 2011
 
Trait union-16 opt
Trait union-16 optTrait union-16 opt
Trait union-16 opt
 
ActionS enfance - Mardijedonne
ActionS enfance - MardijedonneActionS enfance - Mardijedonne
ActionS enfance - Mardijedonne
 
brochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finalebrochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finale
 
Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3
 
Rapport d'activités 2014
Rapport d'activités 2014Rapport d'activités 2014
Rapport d'activités 2014
 

Similaire à SEL Infos Février 2019

Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020SEL
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL
 
SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL
 
Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016SEL
 
SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL
 
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016SEL
 
PréSentation Ad Nvcourte
PréSentation Ad NvcourtePréSentation Ad Nvcourte
PréSentation Ad Nvcourteseverinelaugier
 
Rapport annuel de 2013 ong sifos
Rapport annuel de 2013 ong sifosRapport annuel de 2013 ong sifos
Rapport annuel de 2013 ong sifosWEBDEV FOUNDATION
 
Le portrait robot du donateur du futur
Le portrait robot du donateur du futurLe portrait robot du donateur du futur
Le portrait robot du donateur du futurKantar
 
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"LISEA
 
Allocution du Président de la République - Stratégie de lutte contre la pauv...
Allocution du Président de la République -  Stratégie de lutte contre la pauv...Allocution du Président de la République -  Stratégie de lutte contre la pauv...
Allocution du Président de la République - Stratégie de lutte contre la pauv...gumoad
 
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020Ipsos France
 
Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014JCENevers
 
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - EdeniSébastien Bourguignon
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL
 
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentielsAshoka France
 

Similaire à SEL Infos Février 2019 (20)

Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018
 
SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016
 
Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016Sel infos n128 sept 2016
Sel infos n128 sept 2016
 
SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015
 
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016
 
PréSentation Ad Nvcourte
PréSentation Ad NvcourtePréSentation Ad Nvcourte
PréSentation Ad Nvcourte
 
Bulletin me m avril 2015
Bulletin me m avril 2015Bulletin me m avril 2015
Bulletin me m avril 2015
 
Rapport annuel de 2013 ong sifos
Rapport annuel de 2013 ong sifosRapport annuel de 2013 ong sifos
Rapport annuel de 2013 ong sifos
 
Le portrait robot du donateur du futur
Le portrait robot du donateur du futurLe portrait robot du donateur du futur
Le portrait robot du donateur du futur
 
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
Sillon Solidaire - Rapport d'activité "Essentiel 2015"
 
Allocution du Président de la République - Stratégie de lutte contre la pauv...
Allocution du Président de la République -  Stratégie de lutte contre la pauv...Allocution du Président de la République -  Stratégie de lutte contre la pauv...
Allocution du Président de la République - Stratégie de lutte contre la pauv...
 
Croix rouge-en-chiffres-2020
Croix rouge-en-chiffres-2020Croix rouge-en-chiffres-2020
Croix rouge-en-chiffres-2020
 
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020
Enquete generosite ipsos apprentis auteuil juin2020
 
Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014
 
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni
#PortraitDeStartuper #57 - Hélène de Vestele - Edeni
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018
 
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels
6.2 les besoins du projet et l'identification des partenaires potentiels
 
79933
7993379933
79933
 

Plus de SEL

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021SEL
 
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020SEL
 
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementLettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementSEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019SEL
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldSEL
 
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasSEL
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSEL
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018SEL
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 SEL
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017SEL
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17SEL
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017SEL
 
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesOffre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesSEL
 
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017SEL
 
Offre emploi chargé polyvalent parrainage
Offre emploi chargé polyvalent parrainageOffre emploi chargé polyvalent parrainage
Offre emploi chargé polyvalent parrainageSEL
 

Plus de SEL (17)

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
 
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
 
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementLettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
 
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitale
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
 
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesOffre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
 
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
 
Offre emploi chargé polyvalent parrainage
Offre emploi chargé polyvalent parrainageOffre emploi chargé polyvalent parrainage
Offre emploi chargé polyvalent parrainage
 

SEL Infos Février 2019

  • 1. Une action chrétienne dans un monde en détressewww.selfrance.org Trimestriel2019/02N°140 Partenaires, bénéficiaires : ils font le bien et le font bien ! Informations Février 2019 Un cadeau pour la famille de votre filleul : quel impact ? 10 Oui, les bénéficiaires font aussi partie de la solution ! 3 Journée du SEL : les délégués livrent leurs secrets ! 14
  • 2. 22 ÉDITORIAL Une action chrétienne dans un monde en détresse Questions à Patrick Guiborat, Directeur général du SEL Cette année, la journée du SEL met en valeur le rôle des personnes en situation de pau- vreté pour en sortir. En quoi les bénéficiaires font-ils également partie de la solution ? Une partie de la réussite d’un projet de sortie de la pauvreté repose sur l’appropriation des personnes qui vont en bénéficier. Rien ne doit se faire pour elles sans elles : leur par- ticipation et la concertation sont primordiales. Le bénéficiaire est donc partie prenante dès le départ dans l’évaluation de son besoin, la recherche de solutions et leur mise en œuvre. De plus en plus, nos partenaires chrétiens amènent aussi les bénéficiaires à réfléchir aux ressources qu’ils ont eux-mêmes (et en eux-mêmes), avant de rechercher une aide extérieure, notamment pour des projets de développement. Cette approche responsabi- lisante renforce la dignité des personnes en situation de pauvreté. Les articles qui suivent vous ouvriront ces perspectives, qui se trouvent aussi dans la Bible. Avez-vous pu constater cela lors de visites aux centres d’accueil Compassion, au Honduras ? La responsabilisation et l’implication des jeunes parrainés font partie de la politique de Compassion. Au Honduras, j’ai vu que l’on confie aux enfants des responsabilités à leur portée (faire la vaisselle, nettoyer et ranger les salles, etc.). De manière plus générale, chaque enfant parrainé construit, avec les responsables, un projet pédagogique pour son avenir et celui-ci est suivi de près et régulièrement actualisé. Par exemple, j’ai rencontré Yhois qui dès l’âge de 12 ans souhaitait s’investir dans la coiffure. À 15 ans, elle avait formé 2 autres jeunes filles parrainées, qui maintenant travaillent à leur tour et sont sorties de la pauvreté extrême. Aujourd’hui adulte, Yhois a ouvert un salon de coiffure dans les environs et revient régulièrement au centre former ceux qui le souhaitent. Imprimésurpapier100%recyclé Partenaire du SEL Michée France veut mobiliser le monde protestant contre l’extrême pauvreté en invitant chacun à ajuster ses comportements et à interpeler les gouvernants sur leur promesse d’aide au développement. 2019àpeinecommencée, et déjà les bonnes ré- solutions de la nouvelle annéesontderrièrenous. Heureusement, il y a des décisions qui nous dépassent et nous dé- placent en nous appelant à partager. C’est le cas de notre engagement vis- à-vis de notre prochain ou de notre application et implication dans ce que nous croyons et faisons. Avec la nouvelle année, revient la jour- née du SEL dans les églises. Mais, pourquoi l’organiser ? Par devoir, par engagement ou par conviction ? Pre- nons le temps de nous mettre à l’écoute du Seigneur et de nous ques- tionner au sein du conseil d’Église sur ce « pourquoi » et osons émettre un « pourquoi pas » ! Cette année, la journée du SEL nous sensibilise au bien que font les par- tenaires locaux et leurs bénéficiaires. En effet, avec l’aide des partenaires chrétiens du SEL, les paysans peuvent faire mieux ce qu’ils savent déjà faire, vivre de leur travail et aider leur com- munauté ; des enfants parrainés gran- dissent sereinement, ont un avenir à espérer et deviennent eux-mêmes des agents de transformation dans leur entourage. Mais le SEL ne peut pas faire sans notre soutien en temps, prière et argent. Oui, nous aussi, en France, nous pou- vons bien faire notre part ! Le SEL, au travers de ce culte spécial, nous y en- courage et met tout à notre disposi- tion pour vivre un temps fort en église autour de l’action de ses partenaires. Dans ce numéro, vous êtes invités à commencer la réflexion… et, pourquoi pas, à la poursuivre dans votre assem- blée ! Tout comme les partenaires du SEL, vous pouvez être acteurs face à la pauvreté : faites du bien à votre prochain en donnant aux partenaires les moyens de faire le bien ! Aude Boucomont Administratrice du SEL SOMMAIRE P2 : Édito et Questions à Patrick Guiborat P3 : Dossier : Oui, les bénéficiaires font aussi partie de la solution ! P7 : Projets : Les agriculteurs ont faim ! P8 : La sécurité alimentaire : nos partenaires en font leur affaire ! P10 : Parrainage : Un cadeau pour la famille de votre filleul : quel impact ? P12 : EAD/Sensibilisation : Nouveauté : Le SEL lance son Escape Game ! P13 : Michée France : Mission Intégrale : Vivre l’Évangile, mission impossible ? P14 : De vous à nous : Journée du SEL À NOS NOUVEAUX LECTEURS Vous recevez peut-être pour la première fois notre journal. Si vous souhaitez être tenus au courant de nos activités, vous pouvez vous abonner au prix indiqué ci-dessous. Si vous ne souhaitez pas recevoir notre journal, dites-le-nous en renvoyant votre étiquette. Nous ne voudrions pas vous importuner davantage. Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de recti- fication aux données vous concernant dans nos fi- chiers. Dons uniquement : IBAN : FR57 2004 1000 0100 0195 5F02 034 BIC : PSSTFRPPPAR Parrainage et Ticket-Repas : IBAN - FR34 2004 1000 0113 7110 9S02 033 BIC - PSSTFRPPPAR Directeurs de la publication : Claude Grandjean et Patrick Guiborat Responsable de la rédaction : David Alonso Secrétaire de rédaction : Laura Boyadjian Comité de rédaction : Aude Boucomont, Daniel Hillion, Laura Boyadjian, Esther Ngu, Nicolas Fouquet, Claire Balverde, Sophonie Jean-Louis, Doris Lévi Alvarès. SEL PROJETS BELGIQUE 243 route Provinciale - 1301 BIERGES – Tél. / Fax (010) 65.08.51 Compte Fortis : IBAN : BE85 0012 1339 3006 BIC : GEBABEBB avec la mention DON SEL SUISSE ROMANDE Compte bancaire : Banque COOP CH 413585.300070-9 Pour nous suivre © Photos : SEL (sauf mention). Le SEL est une association protestante de solidarité internationale qui fonde son action sur une vision responsable de l’engagement chrétien en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement. Les actions qu’il entreprend visent à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté, dans une perspective d’autonomie. Créé par l'Alliance Evangélique Française en 1980, le SEL déploie des activités basées sur l'enseignement biblique qui associe la Parole et les actes afin de transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec des organisations chré- tiennes locales, responsables des projets qu’elles élaborent et mettent elles-mêmes en œuvre. Le SEL mène une action humanitaire : le financement qu’il octroie à ses partenaires s’inscrit donc dans ce cadre ; ceux-ci déploient leur action au-delà des différences de religion, d’opinions politiques ou d’origines ethniques et en prenant en compte l’ensemble des besoins physiques, économiques et spirituels des bénéficiaires finaux. Twitter : ong_SEL Facebook : SEL (Service d’Entraide et de Liaison) Youtube : SEL Blog : http://blog.selfrance.org Site : http://selfrance.org Association Service d’Entraide et de Liaison 157 rue des Blains 92220 BAGNEUX Tél. 01 45 36 41 51 contact@selfrance.org  Mise en page : J. Maré Impression : IMEAF - La colline 26160 La Begude de Mazenc Tél. 04 75 90 20 70 CPPAP N°1121 H 80951 (30/11/2021) N°ISSN 1145-2269 Prix du n° : 1 € Abonnement : 4 € Abonnement de soutien : 20 € Instagram : sel_ong IMPÔT À LA SOURCE ET DÉDUCTION FISCALE Avec l’impôt à la source, vous pouvez toujours déduire 66% de vos dons (75 % pour les Ticket-Repas) dans la limite de 20% du revenu imposable : vos droits sont identiques. En janvier 2019, vous recevrez un acompte équivalent à 60% de la réduction d'impôt dont vous avez béné- ficié en 2018, relatif à vos dons réalisés en 2017. En juillet 2019, vous recevrez le solde, calculé à partir de votre déclaration de revenus faite au printemps. Pour en savoir plus : selfrance.org, rubrique déductions fiscales. Vous pouvez aussi nommer le SEL bénéficiaire d’une assurance vie. De plus, par la Fondation SEL vous pouvez attribuer un legs en indiquant au verso « Pour la Fondation du Protestantisme, avec affectation à la Fondation SEL », ou pour la déduction IFI, en envoyant votre chèque à l’ordre de « Fondation SEL », à l'adresse suivante : 157 rue des Blains, 92220 Bagneux.
  • 3. 33 DOSSIER JOURNÉE DU SEL Oui, les bénéficiaires font aussi partie de la solution ! 1 Steve CORBETT et Brian FIKKERT, Quand aider fait du tort, Réduire la pauvreté sans se nuire… et nuire aux pauvres, Trois-Rivières (Québec), Éditions Im- pact, 2017 (original : 2009), p.143. D ’après le livre Quand aider fait du tort, il y a deux façons d’approcher les personnes et les populations qui vivent dans la pauvreté : en se concentrant sur leurs besoins ou bien sur leurs atouts. Les deux approches sont en fait complémentaires. Mais pour les auteurs de cet ouvrage, il peut y avoir quelque chose de révolutionnaire à com- mencer par la question : « Quelles aptitudes possédez-vous1 ? » La loi sur le grappillage et sur le glanage (Lévitique 19.9-10 et Deu- téronome 24.19-22) présente un subtil mélange de don, de géné- rosité, d’obligation et de respon- sabilisation qui peut nous inspirer aujourd’hui encore. Elle remet en cause l’idée que celui qui est pau- vre ne serait bon qu’à recevoir. • Il y a une obligation  : chacun doit laisser une partie du fruit de son champ et de sa vigne aux plus démunis. • Il y a un aspect de don et de générosité : ce fruit est laissé gratuitement au pauvre. La pro- portion du coin du champ qu’il faut laisser sans moissonner n’est pas spécifiée. • Il y a un aspect de responsabi- lisation. C’est celui qui vit dans la pauvreté qui doit venir pren- dre le fruit du champ et le livre de Ruth nous montre qu’il s’agissait d’un véritable travail. TROUVER L’ÉQUILIBRE ENTRE LE DON ET LA RESPONSABILISATION Sortir de la pauvreté, voilà un grand défi. Mais pour y arriver, chacun doit retrousser ses manches, nous y compris ! Mais quelle est notre responsabilité, celle des partenaires et des bénéficiaires  ? Dans ce dossier Journée du SEL 2019, nous nous penchons sur la question, Bible en main !
  • 4. 4 La loi du jubilé (Lévitique 25.8- 17) stipulait qu’au bout d’un cer- tain temps chaque famille rentrait en possession de sa terre. Il s’agissait d’une manière de redonner à chacun les moyens de pourvoir à ses besoins. Le théologien Ron Sider commente : Dans certaines parties du monde, la redistribution des terres serait toujours une manière significative de mettre en pratique l’enseigne- ment biblique sur la justice. Mais aujourd’hui, la connaissance est la première source de création de richesse. Par conséquent une des manières les plus importantes de mettre en pratique l’enseigne- ment biblique sur la justice est d’offrir une éducation de qualité à tous les enfants sans distinction de race ou de revenu familial2 . Une approche qui allie aide et responsabilisation pourra ainsi favoriser la scolarisation, l’al- phabétisation, la formation pro- fessionnelle et technique. LEPOTENTIELD’ACTEURS CHRÉTIENSLOCAUX Dans les pays en développement, des structures chrétiennes locales sont particulièrement bien placées pour intervenir dans leur contexte. Elles ont des com- pétences, une connaissance unique de la culture et de l’en- vironnement de ceux qu’elles veulent aider. Leurs membres ont souvent connu eux-mêmes la pauvreté et sont capables de toutes sortes d’initiatives pour agir en faveur de ceux qui sont démunis. Leur identité chré- tienne permet à leur action d’être un signe du salut et de l’espé- rance en Jésus. Le pasteur Samuel Korgo (Bur- kina Faso), dont l’Église a un cen- tre de parrainage qui lui est rat- taché, témoigne : Les défis que nous rencontrons dans la lutte contre la pauvreté sont de deux ordres : il faut travailler à chan- ger les mentalités pour permettre DOSSIER JOURNÉE DU SEL En 2005-2006, l’organisation chrétienne togolaise ADSPE nous a soumis une demande – qui a été acceptée – de financement pour un puits à grand diamètre pour répondre aux problèmes de maladies dues à l’eau dans un village. Dès le début les conditions de vie locales se sont améliorées. La population s’est organisée pour gérer, entretenir et prendre soin de l’ouvrage. Le paiement d’une cotisation par les usagers a permis de mettre en place de petits projets sociaux. Mais les choses ne se sont pas arrêtées là : la population a aussi pris l’initiative de construire une structure de pompe immergée permettant de distribuer l’eau avec un système de tuyaux faisant gagner beaucoup de temps. Tout cela a été fait sans aucun financement extérieur supplémentaire. La population locale a reçu, s’est appropriée et puis ensuite a été capable d’aller plus loin toute seule. 2 Cf. Ron SIDER, The Scandal of Evangelical Politics, Why are Christians Missing the Chance to Really Change the World?, Grand Rapids, BakerBooks, 2008, p.126. Je traduis.
  • 5. à la population locale de savoir que la pauvreté n’est pas une fatalité et leur communiquer l’espoir et des outils pour développer leur créativité. 5 DOSSIER JOURNÉE DU SEL 3 Cf. Wess STAFFORD et Dean MERRILL, Trop petits pour être oubliés, co-édition CLC, Compassion Suisse, SEL, 2006, p.202. 4 Ibid., p.203. Mais nous vivons aussi dans un milieu politique plus vaste et des initia- tives locales, même per- tinentes, ne sont pas suf- fisantes. C’est pour cela que je suis aussi militant de la société civile de mon pays pour interpeller les auto- rités politiques. Accompagner et renforcer le tra- vail d’acteurs chrétiens locaux met en valeur les aptitudes et les richesses humaines qui exis- tent dans les pays en dévelop- pement et dans leurs Églises. Ces dernières années, de grandes organisations chrétiennes comme Tearfund ou Compassion International ont encou- ragé, à côté des actions concrètes qu’elles finan- cent, des programmes visant à mobiliser les communautés locales pour qu’elles recensent les res- sources qu’elles possèdent en interne et qu’elles les utilisent plutôt que de chercher d’abord de l’aide à l’extérieur. Kossi Agbo, responsable pays pour Tearfund au Mali et au Niger, reconnaît qu’il y a des fac- teurs sur lesquels la commu- VOIR ET DÉVELOPPER LES POTENTIALITÉS DES PERSONNES ET DES POPULATIONS QUI VIVENT DANS LA PAUVRETÉ Après avoir été diplômé, Jesus a étudié pourdevenir cuisinier. Désormais, il travaille au centrede parrainage où il était pris en charge. C’est samanière de faire le bien à son tour ! Pheobe fabrique du jus d’ananas ; son mari, lui, les produit. La solution était en eux ! Grâce au fruit de leur travail, ils sont maintenant autonomes financièrement. Dans le cadre du parrainage d’enfants, l’une des clés de la réussite est de parvenir à un changement de mentalité chez les enfants et de vaincre le fatalisme face à la pauvreté. Wess Stafford, l’ancien président de Compassion International, explique qu’une étape importante est franchie quand l’enfant comprend qu’il a de l’importance et que les équipiers du centre lui demandent : « Alors dis-moi, qu’en penses-tu ? Que ressens- tu ? Tiens, peux-tu le peindre pour moi sur ce chevalet ? Peux- tu le jouer à la guitare ? Peux-tu me le chanter ? Peux-tu l’écrire dans une lettre pour ton parrain3 ? » Wess Stafford décrit alors le pas suivant, qui se produit plutôt à l’adolescence, de cette façon : Finalement, ils [les jeunes] déclarent : « Vous voyez ce qui se passe ici ? Ça n’est pas bon – et je peux y remédier ! » Le travailleur social répond alors immédiatement : « Tu sais quoi ? Je pense que tu as tout à fait raison ! Tu peux le faire. Occupe- toi d’y remédier. Améliore l’endroit où tu vis4 ! »
  • 6. 6 DOSSIER JOURNÉE DU SEL Quand on fait face à la pauvreté, comment faire le bien et bien le faire? C’est le défi quotidien que relèvent les partenaires chré- tiens locaux du SEL et leurs bénéficiaires. Au lieu de la résignation, ils relèvent les défis et nous montrent – à travers leurs exemples – que des solutions sont là. Retrouvez dans le dossier de la Journée du SEL (www.jour- needusel.selfrance.org), des témoignages vidéo : • Une vidéo explicative qui présente des projets de nos partenaires chré- tiens locaux, visant la sécurité alimentaire chez les paysans en Afrique subsaharienne. • Le clip de Pierre Lachat «  Je garderai le cou- rage », écrit pour sa fil- leule au Burkina Faso. Retrouvez sur notre chaîne Youtube d’autres vidéos : • La vidéo « Sécurité Ali- mentaire » qui introduit les grands défis liés à cette problématique • La vidéo « Faire le Bien » pour nous faire réfléchir sur ce thème Téléchargez le dossier Journée du SEL Organiser la Journée du SEL dans votre église, c’est facile ! 1. Réservez la date du Dimanche 24 mars 2019 dans l’agenda de votre église (ou une autre, si celle-ci est déjà prise). 2. Inscrivez-vous sur www.journeedusel.selfrance.org et téléchargez gratuitement toutes les ressources du dossier d’animation 2019 : • Éléments bibliques pour alimenter la réflexion • Trame de culte • Animations pour les enfants et les jeunes • Vidéos • Outils pour communiquer (affiches, slides…) • Projets à soutenir 3. Distribuez les fiches du dossier aux différents acteurs de ce culte spécial. Construisez ainsi votre propre Journée du SEL avec les éléments qui vous intéressent ! nauté de base n’a pas de pouvoir (ex. : les facteurs climatiques). Mais il ajoute : « Nous avons dé- veloppé un certain nombre d’ou- tils à la disposition des Églises (par exemple sur l’Église et les catastrophes). On peut prendre des mesures pour diminuer l’im- pact des catastrophes. » D’autre part des démarches de plai- doyer, consistant à faire enten- dre sa voix auprès de ceux qui sont en position de décision peu- vent sortir de cette concertation locale : « Cela peut entraîner des chaînes au niveau régional, na- tional, international. » Les techniques de développement participatif que décrit Kossi Agbo ne sont pas spécifiquement chré- tiennes, mais lorsque des chré- tiens s'en saisissent, le résultat ne pourrait-il pas être différent ? Transformée par l’œuvre du Christ, l’Église a un potentiel unique pour toucher positivement le monde environnant. Notre responsabilité de faire le bien et de bien le faire doit être assumée ensemble : avec ceux qui vivent dans la pauvreté et avec les acteurs locaux, en ban- nissant le « chacun pour soi » et l’assistanat. Daniel Hillion Responsable des relations avec les Églises Écoutez l’histoire de ces bénéficiaires qui agissent, avec l’aide de nos partenaires. Découvrez comment ceux qui vivent dans la pauvreté font eux aussi partie de la solution !
  • 7. 7 PROJETS DE DÉVELOPPEMENT 783,7 millions 2014 784,4 millions 2015 804,2 millions 2016 820,6 millions 2017 Le nombre de personnes malnutries dans le monde augmente : de la nourriture mondiale est produite par les RURAUX… des personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont des paysans Sources : FAO, CCFD-Terre Solidaire Oui, les agriculteurs ont faim ! Mais ce n’est pas une fatalité! Chaque jour, les partenaires du SEL se mobilisent pour renforcer les capacités des agriculteurs en Afrique subsaharienne et leur permettre d’assurer la sécurité alimentaire de leur famille et de leur communauté. LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE C’est aussi notre affaire ! ÉquipementTerres EauSemences Formation
  • 8. 8 La sécurité alimentaire : nos partenaires en font leur affaire ! PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Nos partenaires passent à l’action ! Car ils croient que cette situation peut chan- ger, nos partenaires locaux chrétiens se mobilisent ! À leurs yeux, l’agriculture reste un domaine plein de ressources à exploiter. Ils sont convaincus que les agriculteurs ont le potentiel d’assurer la sécurité alimentaire de leur famille et de leur communauté. C’est pourquoi, les partenaires du SEL aident ces hommes et ces femmes avec des projets d’agriculture : aménagement de périmètres maraîchers, agroforesterie, appui à la trans- formation agricole, élevage, etc. Notre objectif  ? Renforcer les capacités des paysans afin qu’ils retrouvent confiance et puissent faire mieux ce qu’ils savent déjà faire. En Afrique subsaharienne, 236 millions de personnes souffrent encore de la faim. Parmi eux, les paysans sont les plus touchés par l’insécurité alimentaire. Face à cette réalité, les partenaires du SEL proposent des solutions ! On vous dit tout… Quand les paysans africains ont faim… Étrangement, ceux qui produisent près de 80% de notre nourriture sont également ceux qui sont parmi les plus pauvres. Vivant du produit de leurs terres, ils sont particulièrement vulné- rables aux catastrophes naturelles et aux conséquences de la dégradation des sols. • Des conflits et des aléas climatiques extrêmes (sécheresse, inondation, …) ren- dent leur situation instable. • Des terres appauvries par la sécheresse, une mauvaise gestion des ressources, la déforestation empêchent l’obtention de productions de qualité et en quantité. • Des manques de semences, de nourriture pour l’élevage, de savoir-faire technique, d’équipement… rendent le travail fastidieux et moins efficace.
  • 9. 9 PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Ils font le bien et le font bien ! Au Togo, Bonne Œuvre encourage la production de riz local en équipant un groupement de riziculteurs en petit matériel, en les formant aux tech- niques culturales et en leur permettant un accès au matériel de base pour la récolte, le tri et le séchage du riz. Au Mali, Jeunesse en Mission permet à 100 familles de générer des revenus et de subvenir à leurs besoins en aména- geant avec eux un périmètre maraîcher. À plusieurs endroits, nos partenaires per- mettent à des villageois de commencer un élevage de petit bétail ou de volaille. Le CEPROMOR&AEPH (Centre pour la promotion du monde rural), en République démocratique du Congo, œuvre auprès d’organisations paysannes agricoles en les formant à diverses techniques res- pectueuses de l’environnement, pour amé- liorer leurs rendements. Il mène égale- ment des actions de lutte contre la déforestation, comme de la sensibilisation ou de la formation à des techniques d’aménagement des terres (pépinières, parcs forestiers, agroforesterie). Malgré les efforts faits dans ce sens, le constat de ces dernières années est alarmant : la malnutrition gagne à nouveau du terrain. Et elle n’épargne pas les paysans d’Afrique subsaha- rienne. Mais ensemble, nous pouvons faire quelque chose ! Cette année, pour la Journée du SEL, soutenez ces projets : ensemble, faisons de la sécurité alimentaire notre affaire ! Mais combien ça coûte ? • Aménagement d’un périmètre maraîcher (Mali) : système d’irrigation, aire de séchage, magasin de stockage. 250 € pour 1 famille • Râpeuse de manioc (Bénin) : pour aider les femmes à transformer le manioc. 1 197 € • 1 plant d’arbre (Bénin) : 30 à 60 cts d’euros • 1 botte de boutures de patates douces (RDC) : 5 € • Petits outils agricoles de base : houe, daba, pioche, arrosoirs : 5 à 15 €/pièce • Formation d’agriculteurs (Tchad) : 3 jours de formation en techniques d’agroforesterie pour 1 groupement d’agriculteurs : 196 € Donnez aux agriculteurs accès à la sécurité alimentaire !
  • 10. CENTRÉ SUR CHRIST – POUR L’ENFANT – EN COLLABORATION AVEC L’ÉGLISE10 I l y a plusieurs années, Jeson a eu un accident de la route. Gravement blessé à la jambe droite, il n’a jamais pu parfaite- ment en récupérer l’usage. Après cet accident, Jeson a perdu espoir et ambition. À cause de son handicap, il n’a pas retrouvé de travail. Il a cependant épousé une femme nommée Soneka et ils ont eu un enfant, Sonjoy. Difficile de s’en sortir… Toutefois, Jeson peinait à subve- nir aux besoins de sa famille. Il a alors commencé à vendre de la marijuana. « Je n’avais pas d’au- tre choix pour survivre. Je suis un homme handicapé, ma jambe droite est quasiment paralysée. Je ne peux ni marcher ni rester longtemps debout. Personne ne voulait m’embaucher et il fallait trouver un moyen de survie. » Aujourd’hui encore, Jeson n’aime pas parler de son passé en tant que vendeur de marijuana, ni de combien il gagnait car cela ne suffisait même pas pour envoyer son fils à l’école. Il ne voulait surtout pas que son fils suive le même chemin. Un cadeau pour la famille de votre filleul : quel impact ? PARRAINAGE D'ENFANTS Que ce soit pour son anniversaire, Noël ou sans raison particulière, tout prétexte est bon pour faire un cadeau à votre filleul ! Mais avez-vous déjà pensé à faire un cadeau à sa famille ? Nous vous racontons ici comment le cadeau du parrain de Sonjoy a marqué un tournant dans la vie de sa famille ! Découvrez leur histoire !
  • 11. 11 Un centre de parrainage dans le village Un jour, l’Église de leur village a ouvert un centre d’accueil. Jeson et sa femme ont voulu en profi- ter : ce centre offrirait à leur fils Sonjoy, l’opportunité de recevoir une éducation gratuite et bien plus. Au fil des quatre années sui- vantes, Sonjoy et son père ont appris à connaître l’Église, le personnel du centre d’accueil et le programme de parrainage. Sonjoy bénéficie d’un soutien scolaire ; il reçoit l’uniforme et les fournitures dont il a besoin (livres, cahiers, crayons). Ses frais de scolarité sont payés par le parrainage. Ses parents sont reconnaissants car le centre d’accueil pourvoit même au repas du midi et s’occupe de tous ses besoins médicaux. Jeson est vraiment content pour son fils, mais de plus grands changements restent encore à venir : un jour le parrain de Son- joy envoie un don généreux à la famille. Un cadeau qui change tout ! Nos Églises partenaires ne dis- tribuent jamais d’argent aux familles. À la place, elles achètent un cadeau adapté aux besoins de l’enfant parrainé et de sa famille. Souvent, la majorité des familles demandent qu’on leur achète un animal domestique. Ces animaux sont très utiles car vendre du lait ou des œufs per- met d’augmenter les revenus de la famille. Suite à ce don spécial du parrain de Sonjoy à la famille, Jeson a alors demandé à l’Église de leur acheter quelques vaches ; il en a reçu six. Désormais, Jeson vend quoti- diennement trois litres de lait frais et gagne environ $1,30. Ce maigre revenu l’aide énormé- ment. Grâce à ce complément et aux précieux conseils du direc- teur du centre d’accueil, il change peu à peu et abandonne la vente illégale de marijuana. La famille a depuis vendu trois de ses vaches et a pu acheter un petit terrain. Elle a ouvert un petit magasin qui vend des pro- duits végétaux et des épices. Le frère de Jeson, jusqu’alors sans emploi, gère maintenant ce magasin. Il gagne un salaire et reverse le reste à Jeson pour contribuer aux besoins de la famille. Deux familles ont ainsi pu bénéficier de l’amour et de la générosité du parrain de Sonjoy. PARRAINAGE D'ENFANTS Faire un « cadeau famille » : c’est possible ! Comme le parrain de Sonjoy, vous souhaitez faire un don à la famille de votre filleul ? C’est possible ! Le montant minimum est de 20 € et le maximum est de 850 €. 1) Par virement : sur le compte du SEL en indiquant vos références parrain/filleul et en précisant dans le libellé « Cadeau famille ». 2) Par chèque : à l’ordre du SEL, en collant au dos du chèque une étiquette de références et en précisant « Cadeau famille ». Parrains, marraines, votre générosité peut transformer la vie de l’enfant que vous avez choisi d’aider, mais aussi celle de sa famille ! Je n’aurais jamais imaginé que mon fils puisse aller à l’école et faire des études; c’est l’Église qui le lui a permis. Maintenant mon fils reçoit une bonne éducation, une aide alimentaire et d’autres bénéfices. L’Église, par le biais de Compassion, prend soin de mon fils. De plus, grâce au don de son par- rain, nous avons désormais les moyens de gagner notre vie légalement.
  • 12. 12 L e principe ? Une équipe de 4 à 8 personnes se retrouve dans une pièce, confrontée à une énigme. Pour la résoudre, elle a un peu moins d’une heure et doit chercher les indices dis- séminés dans la pièce. Surfant sur ce concept à la fois ludique et tout public, le SEL proposeunEscapeGamepermettant auxparticipantsdemieuxconnaître l’association et sa mission, tout ens’amusant.D’unefaçonoriginale, les participants sont ainsi amenés à découvrir les différentes actions menées par les partenaires du SEL pour « faire le bien ». Deux versions de l’animation exis- tent : l’une pour les ados et l’autre pour les adultes. Si nécessaire, une personne du SEL peut se déplacer dans vos Églises, ras- semblements ou camps avec le matériel sur demande, moyen- nant une participation financière aux frais. Nouveauté : Le SEL lance son Escape Game! EAD/SENSIBILISATION Depuis le début de l’année 2019, le SEL met à la disposition des Églises un nouvel outil de sensibilisation : un Escape Game intitulé « À la recherche des codes de Sophie ». On vous dit tout ! Nom : Prénom : Église + Ville : Adresse mail : Numéro de téléphone : Je souhaite recevoir plus d’informations sur l’Escape Game « À la recherche des codes de Sophie ». Merci de me contacter : ! Alors qu’elle termine un voyage pour lancer la prochaine cam- pagne de communication du SEL, Sophie, chargée de communica- tion, se fait voler son matériel à l’aéroport. Ordinateur, appareil photo, photos et vidéos des projets menés par nos partenaires locaux… Tout a disparu ! Heureu- sement, Sophie avait pensé à syn- chroniser les documents mais ils ne seront disponibles sur son ordi- nateur en France que pour un temps limité. Il vous reste une heure pour inspecter son bureau et découvrir les quatre codes qui débloqueront les dossiers de son ordinateur avant que les photos et vidéos ne soient effacées ! La récupération de ces documents est primordiale pour que le SEL puisse lan- cer sa prochaine campagne de communication et lever les fonds nécessaires au financement de projets qui aideront de nombreuses communautés à sortir de la pauvreté. Le pitch
  • 13. E n tant qu’individu ou/et communauté chrétienne, vo u s ê te s - vo u s d é j à demandé si votre proclamation avait des conséquences sociales ? Ou encore si votre implication sociale avait des conséquences pour l’annonce de l’Évangile  ? Vivre la mission intégrale, c’est répondre à ces deux questions par l’affirmative. Comme définit en 2001 par Micah Global (Michée Mondial, ex- réseau Michée) : « Dans la mis- sion intégrale, notre proclamation a des conséquences sociales puisque nous appelons à l’amour et à la repentance dans tous les domaines de la vie. Et par ail- leurs, notre implication sociale a des conséquences pour l’évan- gélisation, puisque nous témoi- gnons de la grâce transformatrice de Jésus-Christ. » Mais comment passer à la pratique ? Pour vous encourager à com- mencer ou à continuer de manière plus efficace, Connect Missions (anciennement FMEF) et l’Association au Service de l’Ac- tion Humanitaire (ASAH), dont Michée France est membre, vous proposent un deuxième forum sur le sujet. Lors de sessions plénières, Sheryl Haw, la directrice internationale de Micah Global, expliquera les bases théologiques et bibliques, les tendances et l’évolution de la mission intégrale. Des inter- venants de différents pays par- tageront leur expérience et des ateliers techniques vous équipe- ront de plusieurs outils pratiques. Des temps de «  réseautage  » sont aussi prévus car l’auditoire accueillera des responsables d’œuvres et d’églises ainsi que des porteurs de projets qu’ils soient ou pas initiés ou prati- quants de la mission intégrale. Informations et inscription sur : missionintegrale.org MICHÉE FRANCE Proclamer et mettre en pra- tique l’Évangile, est-ce une mis- sion possible ? Êtes-vous prêts à vous y lancer ou à continuer plus efficacement ? Alors ren- dez-vous les 8 et 9 mars au 2e Forum de la Mission Intégrale à Sainte Foy Lès Lyon pour apprendre les uns des autres et s’équiper afin de mettre en pratique la mission intégrale ! Dès 2019, optez « Pour une vie juste et généreuse » ! Ce livre de Timothy Keller s’adresse à tous les chrétiens qui veulent obéir au comman- dement divin de pratiquer la justice (Michée 6.8). Il est dis- ponible en librairie chrétienne et sur Internet. 13 Retour sur le premier forum de la mission intégrale ! En 2016, le premier forum avait donné lieu à la sortie de « Mission Intégrale : vivre, annoncer et manifester l’Évangile pour que le monde croie  », qui décrit en profondeur l’arrière- plan, le bien-fondé biblique et les caractéris- tiques de la mission intégrale. Vous pouvez vous le procurer sur Internet et dans toutes les librairies chrétiennes. Pour savoir si la Mission intégrale est une mission impossible ? Rendez-vous au forum ! Mission intégrale : Vivre l’Évangile, mission impossible ?
  • 14. 14 L’idée d’Anne-Vanessa : un culte en famille « Nous avons décidé de vivre ce culte avec toutes les généra- tions. Au programme : un parcours interactif de réflexion animé par les jeunes et une séquence de film pour les enfants. Puis nous avons terminé par un moment de prière en petits groupes. » L’idée de Marie-Noëlle : une projection de film « Les gens de l’église ont soif de mieux connaître et mieux com- prendre. Organiser une projection de film peut-être une bonne chose. Nous prévoyons de pro- jeter le film Ésaïe 58 ; les extraits visionnés ont été très bien accueillis par l'Église. » L’idée de Rosemarie : prier ensemble « J’ai présenté un Power Point en sollicitant la prière de recon- naissance pour les résultats de la dernière Journée du SEL, et la prière d’intercession pour les projets de cette année. » L’idée de Ségolène : des produits dérivés «  Pour poursuivre le moment, nous avons fabriqué de petits sachets de sel. Chacun est asso- cié à un sujet de prière : sel rose de l’Himalaya, sel aux écorces d’orange, gomasio, etc. Les sachets sont vendus au profit du SEL, et les personnes s’engagent à prier pour le projet associé. » L’idée de Françoise : impliquer les jeunes « Notre groupe de jeunes a conçu et organisé un petit-déjeuner au profit du SEL. Ils étaient sur place de bonne heure pour préparer le moment. Environ 30 adultes et enfants ont partagé ce petit- déjeuner, avec la libre partici- pation de chacun. » DE VOUS À NOUS La Journée du SEL peut prendre différentes formes. La seule limite : votre imagination ! Les délégués du SEL nous livrent ici quelques-unes des idées qui ont été proposées dans leur église… Vous organisez la Journée du SEL ? Partagez ! Et si vous partagiez avec nous ce que vous avez fait ? Photos, vidéos, témoignages des participants… Nous sommes toujours encouragés de voir votre mobilisation et cela peut donner des idées à d’autres églises. Contactez-nous par email (dlevialvares@selfrance.org) Les délégués livrent leurs secrets !
  • 15. 15 DE VOUS À NOUS Courir… pour agir ! Cette année, la Course des Héros aura lieu le 16 juin à Lyon et Bor- deaux (la nouveauté !), et le 23 juin à Paris. Pour participer, collectez un mini- mum de 250 € en vous faisant sponsoriser par des personnes de votre entourage. Cette année, votre collecte participe au soutien des paysans en Afrique subsaharienne. Nous vous accompagnons durant toute la durée de votre collecte et mettons différents outils à votre disposition pour vous aider. Les 18 et 19 mai prochains, rejoignez-nous à St-Brieuc pour vivre ensemble un week-end SEL ! Au programme : SAMEDI 18 MAI : • L’escape game du SEL « À la recherche des codes de Sophie » • Une formation biblique animée par Daniel Hillion, responsable des Relations Églises au SEL sur : « Pau- vreté et engagement social du chrétien » • Un concert de Louise Zbinden et ses musiciens en faveur des enfants en attente de parrainage. DIMANCHE 19 MAI : Un culte « Journée du SEL » à vivre en direct sur la page Facebook du SEL Lieu : Église Protestante Évangélique de St-Brieuc, 10 bis rue Niepce, 22000 St-Brieuc Pour plus d’infos, contactez Doris : dlevialvares@selfrance.org Retrouvez Louise Zbinden en concert le 18 mai ! Le SEL recrute ! • Un(e) chargé(e) de communication pour les actions du parrainage. • Un(e) chargé(e) de projets de développement. Vous trouverez les détails sur notre site, dans la rubrique « nous rejoindre ». Week-end SEL : amis bretons, nous voilà ! Vous habitez Paris, Lyon ou Bordeaux ? Sportif ou non, chaussez vos baskets pour courir ou marcher 2, 6 ou 10 km dans un cadre convivial, familial et détendu. Faites la différence et inscrivez-vous dès maintenant sur selfrance.org Concert de Thomas Blanc, Journée du SEL 2018
  • 16. Design: Des projets concrets à soutenir Des outils pour communiquer (affiches, slides…) Des vidéos Des ressources pour les enfants et les jeunes Un canevas de culte Des éléments bibliques pour alimenter la réflexion Télécharger le dossier d’animation Voir la bande annonce de la journée RENDEZ-VOUS SUR WWW.JOURNEEDUSEL.SELFRANCE.ORG POUR : ORGANISEZ LA JOURNÉE DU SEL DANS VOTRE ÉGLISE ! Une action chrétienne dans un monde en détresse Quand on fait face à la pauvreté, comment faire le bien et bien le faire ? C’est le défi quotidien que relèvent les partenaires chrétiens locaux du SEL et leurs bénéficiaires. Au lieu de la résignation, ils relèvent les défis et nous montrent – à travers leurs exemples – que des solutions sont là. Partenaires et Bénéficiaires : ils font le Bien & le font bien ! Dimanche 24 mars 2019