SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Télécharger pour lire hors ligne
Une action chrétienne dans un monde en détressewww.selfrance.org
Trimestriel2017/02-N°130
InformationsFévrier 2017
Parole
aux enfants
parrainés
devenus
adultes !
9
Ils ont répondu
à l’appel.
Découvrez
leurs
histoires !
3
Pour avoir de
l’eau propre,
ils ont besoin
de vous !
8
2
ÉDITORIAL
Une action chrétienne
dans un monde en détresse
Le SEL est une association protestante
de solidarité internationale qui fonde
son action sur une vision responsable
de l’engagement chrétien en vue de
réduire la pauvreté dans les pays en
développement. Les actions qu’il en-
treprend visent à améliorer les
conditions de vie de personnes et de
populations en situations de pauvreté,
dans une perspective d’autonomie.
Créé par l'Alliance Evangélique
Française en 1980, le SEL déploie
des activités basées sur l'enseigne-
ment biblique qui associe la Parole
et les actes afin de transmettre
l'amour de Dieu. C’est pourquoi le
SEL travaille en partenariat avec des
organisations chrétiennes locales,
responsables des projets qu’elles
élaborent et mettent elles-mêmes
en œuvre.
Le SEL mène une action humanitaire :
le financement qu’il octroie à ses
partenaires s’inscrit donc dans ce
cadre ; ceux-ci déploient leur action
au-delà des différences de religion,
d’opinions politiques ou d’origines
ethniques et en prenant en compte
l’ensemble des besoins physiques,
économiques et spirituels des bé-
néficiaires finaux.
Questions à Patrick Guiborat,
Directeur général du SEL
Les dons faits au SEL vous permettent de recevoir un reçu fiscal donnant droit à une réduction d’impôts
(66%, ou 75% aux Ticket-Repas, ou 60% pour une entreprise) ; vous pouvez aussi nommer le SEL béné-
ficiaire d’une assurance vie.
De plus, par la Fondation SEL vous pouvez attribuer un legs en indiquant au verso « Pour la Fondation
du Protestantisme, avec affectation à la Fondation SEL », ou pour la déduction ISF, en envoyant votre
chèque à l’ordre de « Fondation SEL », à l'adresse suivante : 157 rue des Blains, 92220 Bagneux.
Qu'est-ce qui vous a amené à vous enga-
ger contre la pauvreté ?
Adolescent, et déjà avant d’être chrétien,
j’étais bouleversé et révolté par des injus-
tices et l’extrême pauvreté dont j’apprenais
l’existence. C’est à la suite de cela, en
criant à une ‘Justice’ inconnue, que Dieu
s’est révélé à moi par l’Évangile de Jésus
– et il m’a montré que l’injustice était
aussi en moi.
Plus tard, sensible à diverses actions
contre les injustices, j’ai découvert le SEL
fin 1982 et cela a été une révélation : celle
de voir que je pouvais concilier ma foi
chrétienne avec un engagement solidaire.
Je me suis ainsi engagé dans des actions
avec le SEL, en tant que bénévole, puis
aussi membre du conseil d’administra-
tion, puis salarié.
Pour vous, répondre à l'appel de nos par-
tenaires, c'est quoi ?
Tout d’abord, c’est se mettre à leur service
pour leur apporter des moyens dont ils
ont besoin. En effet, ce
sont eux qui sont confron-
tés en premier à la grande
pauvreté et qui savent le
mieux comment y répondre. Ils vivent
auprès de leurs compatriotes, dans la
durée, pour témoigner de l’amour de Dieu.
Il ne s’agit donc surtout pas de prendre
leur place mais de les soutenir dans leurs
propres actions.
Répondre à l’appel de nos partenaires,
c’est aussi agir ici, en leur nom, là où ils
ne sont pas présents. Car c’est justement
ici, dans nos pays occidentaux, que cer-
taines causes de la pauvreté chez eux,
dans leur pays, se trouvent. D’où l’impor-
tance que nous accordons à l’Education
au Développement et au plaidoyer avec
Michée.
Au final, c’est permettre l’implication du
plus grand nombre pour réduire la pau-
vreté et les injustices, et pour apporter
des réponses en cohérence avec l’ensei-
gnement biblique.
Imprimésurpapier100%recyclé
Partenaires du SEL
Michée France veut mobiliser le monde protestant contre l’extrême pauvreté
en invitant chacun à ajuster ses comportements et à interpeler les gouvernants
sur leur promesse d’aide au développement.
Depuis 1983, ARTISANAT SEL s’inscrit dans une démarche de commerce équitable
pour permettre à des femmes et des hommes de vivre dignement de leur travail par
l’échange économique. Distincte du SEL, l’association agréée entreprise solidaire fait
vivre aujourd’hui plusieurs milliers d’artisans et de producteurs à travers le monde.
Dans le monde qui est
le mien, généralement,
l’homme cherche à vivre
pour lui-même (à la
r i g u e u r p o u r s e s
proches), appliquant une
règle immuable qui a tra-
versé les siècles : la loi du plus fort.
À chaque voyage en Afrique, je me pose
cette question : comment se fait-il que
les partenaires du SEL, pauvres selon
mes critères de « riche », se révèlent
avoir un cœur pour les très pauvres ?
J’entends déjà les réponses très chré-
tiennes fuser : « mais mon cher Marcel,
tous ces partenaires ont reçu une voca-
tion, l’Esprit Saint a changé leur cœur…
rien de moins surprenant ! »
Pourtant cette vocation a tout de sur-
prenant : ces partenaires, certains vrai-
ment très pauvres et démunis eux-
mêmes, vivent dans des pays délabrés,
sans appui matériel ou politique, et ceux
dont ils s’occupent sont encore plus
pauvres, souvent épuisés, mal nourris
et en mauvaise santé. Leur engagement
est saisissant !
L’un de ces partenaires médecin me
disait récemment : « Dans la région où
nous travaillons, l’un des fléaux est l’hy-
pertension. Beaucoup de pasteurs meu-
rent jeunes de cette maladie dont les
causes sont les soucis et préoccupations
constantes, les repas sautés, la qualité
des aliments, les kilomètres de marche
sous le soleil… »
Alors, oui, quand je reviens d’Afrique,
un constat admiratif s’impose  : c’est
moi qui ai bénéficié de l’exemple, de
l’engagement et de la foi de ces précieux
partenaires qui longuement, chaque
matin renouvellent leur fidélité en Celui
dont ils reçoivent le pain et la force.
Marcel JEANSON
Administrateur du SEL
SOMMAIRE
P2 : Edito et Questions à Patrick Guiborat
P3 : Dossier (Journée du SEL) : Ils ont répondu à
l’appel !
P5 : Un engagement envers les pauvres fondé sur la
grâce
P6 : Projets de développement : Ils y étaient ! Ils ra-
content...
P8 : 9 forages grâce à vos dons !
P9 : Parrainage : Le cercle vertueux du parrainage
P11 : EAD/ Sensibilisation : La solidarité, ça ne date
pas d’hier !
P12 : Michée France : « Cher-e-s candidat-e-s à la
présidentielle et aux législatives … »
P13 : Artisanat SEL : Un partenariat qui dure depuis
25 ans !
P14 : S’engager ici  : 9 façons de s’engager avec le
SEL !
P16 : Journée du SEL
A NOS NOUVEAUX LECTEURS
Vous recevez peut-être pour la première
fois notre journal. Si vous souhaitez être
tenus au courant de nos activités, vous
pouvez vous abonner au prix indiqué ci-
dessous.
Si vous ne souhaitez pas recevoir notre
journal, dites-le-nous en renvoyant votre
étiquette. Nous ne voudrions pas vous
importuner davantage.
Conformément à l’article 27 de la loi du
6 janvier 1978, vous disposez d’un droit
d’accès et de rectification aux données
vous concernant dans nos fichiers.
Dons uniquement :
IBAN : FR57 2004 1000 0100 0195 5F02 034
BIC : PSSTFRPPPAR
Parrainage et Ticket-Repas :
IBAN - FR34 2004 1000 0113 7110 9S02 033
BIC - PSSTFRPPPAR
Directeurs de la publication :
Claude Grandjean et Patrick Guiborat
Responsable de la rédaction : David Alonso
Secrétariat de rédaction : Laura Boyadjian
Comité de Rédaction :
Marcel Jeanson, Doris Lévi Alvarès, Lydie Rochetaing, Isabelle Duval,
Claire Balverde, Yves Turquais, Nicolas Fouquet, Laura Boyadjian.
SEL PROJETS BELGIQUE
243 route Provinciale - 1301 BIERGES
Tél. / Fax (010) 65.08.51
Compte Fortis : IBAN : BE85 0012 1339 3006
BIC : GEBABEBB
avec la mention DON
SEL SUISSE ROMANDE
Compte bancaire :
Banque COOP CH 413585.300070-9
Association Service d’Entraide
et de Liaison
157 rue des Blains - 92220 BAGNEUX
Tél. 01 45 36 41 51 - Fax 01 46 16 20 86
contact@selfrance.org
Artisanat-SEL
101 rue Marc Seguin - CS3131
F-07500 GUILHERAND GRANGES
Tél. 04 28 42 20 10
contact@artisanatsel.com
www.artisanatsel.com 
Mise en page : J. Maré
Impression :
IMEAF - La colline
26160 La Begude de Mazenc
Tél. 04 75 90 20 70
CPPAP N°1121 H 80951
(30/11/2021)
N°ISSN 1145-2269
Prix du n° : 1 €
Abonnement : 4 €
Abonnement de soutien : 20 €
© Photos : SEL (sauf mention).
Serge-Antoine
Président fondateur
d’ASeFu
« J’ai perdu mon papa à 7 ans. À
cause de mon handicap à la
jambe, les gens disaient que je
ne pouvais pas faire grand-chose.
Je me sentais abandonné et  je
me demandais si j’allais réussir
dans la vie. Malgré cela, je me
battais ! »
Les choses ont commencé à
changer lorsque Serge-Antoine
a été recueilli par un chrétien
qui l’a considéré comme l’un de
ses enfants. Depuis, son désir
est d’aider les enfants orphelins
et vulnérables.
Un jour, un pasteur a fait un rêve
concernant Serge-Antoine et il
le lui a partagé : « Dieu a un tra-
vail pour toi, je ne sais pas ce
que c’est, mais j’ai vu que tu
tenais des cahiers que tu donnais
à des enfants et que tu te tenais
à un côté d’un forage et invitais
les gens à venir. »
De là est née l’Association Sécu-
riser le Futur (ASeFu) qui prend
en charge des orphelins et autres
enfants vulnérables et anime des
activités de développement com-
munautaire.
Razawendé
Directrice d’un centre
d’accueil d’enfants
parrainés au Burkina
Razawendé était
assistante de di-
rection quand elle
a décidé de dé-
missionner pour
serviràpleintemps
les enfants : « Je
ne regrette pas d’être venue ! Le
changement qui s’est produit en
quelques années, c’est ce qui en-
courage à continuer ! »
Malgrélesdéfis,ellepersévèreavec
l’aide de Dieu : « La nuit tu penses
àunenfant.Deretouraucentre,tu
terendscomptequec’étaitunpro-
blème réel que tu as vu. Dieu nous
qualifiepourgérercessituations. »
3
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
3
Ils ont
répondu
à l’appel! Serge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-Antoine
Serge-Antoine, Razawendé, Francis, Marc, … Autant d’hommes et de femmes ordinaires
qui ont répondu à l’appel de Dieu pour servir les plus démunis de leur pays. Ce sont nos
partenaires et nous en sommes fiers : nous aimerions vous raconter quelques-unes de
leurs histoires…
Comme Claire, Emilie, Gilbert, ... répondez à l'appel de nos partenaires !
« Nous prions pour vous,
pour que Dieu vous donne
les moyens de nous
appuyer. Vous pouvez
aussi nous porter dans
la prière. »
Serge-Antoine
4
Francis
Animateur d’un centre
d’accueil d’enfants
parrainés
Francis a lui-même été parrainé
quand il était enfant. C’est ce qui
l’a amené à comprendre les
e n f a n t s q u ’ i l
encadre aujour-
d’hui et à vouloir
investir dans leurs
vies  : «  J’ai été
dans la même
situation qu’eux,
je sais ce que c’est. J’ai un rêve :
devenir parrain ! »
Marc
Pasteur, fondateur d’AZED
«  Depuis mon
enfance j’avais
cette conviction
intérieure que je
devais être utile à
a u t r u i . M e s
parents étaient
pauvres. Malgré notre situation,
mon père était travailleur et nous
encourageait dans cette voie  !
Même s’il n’avait pas beaucoup
d’argent, il en donnait et rendait
les gens heureux. On dit  : tel
père, tel fils... »
« Dans mon for intérieur, je sen-
tais l’appel.. » Marc a finalement
fait une formation biblique tout
en continuant à se demander ce
qu’il pouvait faire pour aider des
personnes qui souffraient.
Grâce à leurs propres fonds, Marc
et ses amis ont créé l’AZED (Asso-
ciation Zoodo pour l’Environne-
ment et le Développement) : « Ce
que vous donnez de tout petit,
c’est une semence que vous met-
tez en terre et quand ça grandit,
ça va devenir un arbre pour les
générations futures. Nous
sommes en train de nous activer,
d’investir pour les générations à
venir. »
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
Journée du SEL
2016 : Merci !
En 2016, grâce à votre
générosité, ce n’est
pas 1 mais 2 centres
de santé qui ont pu
être financés !
Plus de 40 000€ ont été ré-
coltés dans le cadre de la
Journée du SEL 2016. Le CE-
PROMOR (Centre de Promo-
tion pour le Monde Rural),
partenaire chrétien local du
SEL en RD Congo, a pu équi-
per le centre de santé du vil-
lage de Kindamba et une
partie de celui de Nselo.
Avant cela «  la population
n’accédait pas aux soins de
santé primaires  » nous ra-
conte Nathan, chef de projets
du CEPROMOR. «  Merci à
tous ceux qui ont contribué
à l’amélioration des condi-
tions sanitaires de ces
centres ! » conclut Jonathan,
le directeur exécutif.
Vous aussi, répondez à l’appel des partenaires chrétiens locaux du SEL et engagez-
vous à leurs côtés à votre manière : priez, donnez, parlez, courez, chantez…
Ils ont répondu à l’appel.
À leur tour, ils vous
lancent un appel,
y répondrez-vous ?
« L’Église, c’est comme un
corps et chacun a sa part
des responsabilités. »
Marc
« C’est un appel pour
soutenir quelqu’un, aider un
enfant à devenir un homme,
une femme de demain. »
Francis
DOSSIER JOURNÉE DU SEL
L
a plupart de nos contem-
porains ont à cœur l’aide
envers les plus démunis.
Les grandes religions encoura-
gent l’engagement auprès des
pauvres. Les partis politiques
occidentaux intègrent, à divers
degrés, des éléments de solida-
rité dans leurs programmes res-
pectifs. Les citoyens en général
font régulièrement preuve de
générosité en soutenant finan-
cièrement des associations qui
œuvrent auprès d’individus dans
le besoin, ou des groupes qui
interviennent sur le terrain lors
de catastrophes naturelles. […]
Dans ce contexte relativement
consensuel, qu’est-ce qui carac-
térise l’engagement spécifique-
ment chrétien envers les
pauvres ? Selon l’Écriture, c’est
surtout la source de motivation
qui, pour les disciples de Christ,
fait la différence. En un mot, la
grâce de Dieu manifestée en
Jésus-Christ incite les chrétiens
à la pratique du bien envers tous,
y compris – et en particulier –
envers les gens qui sont dans le
besoin. [...]
En Luc 19.1-10, on trouve en la
personne de Zachée un exemple
puissant de cette libéralité moti-
vée par l’amour de Christ. En
effet, c’est après avoir été surpris
par le regard bienveillant de Jésus
(verset 5) et après l’avoir accueilli
chez lui avec joie (verset 6) que
ce riche collecteur d’impôts, un
« pécheur » reconnu (verset 7),
peut déclarer : « Seigneur, je
donne la moitié de mes biens aux
pauvres […] » (verset 8).
Selon Jésus, une telle résolution
signale qu’un changement inté-
rieur vient de se produire chez
Zachée : « Aujourd’hui, le salut
est entré dans cette maison […].
Car le Fils de l’homme est venu
chercher et sauver ce qui était
perdu. » (Luc 19.9-10) Plus nous
réalisons à quel point nous étions
perdus sans Jésus et plus nous
s o m m e s
habités par
la joie du
salut qu’il
nous pro-
cure, plus
nous aurons envie
de partager nos avoirs avec les
pauvres. […]
D’une part, les chrétiens ont pour
mandat de porter secours aux
pauvres dans la société. D’autre
part, leur engagement auprès
des plus démunis est une consé-
quence directe de la Bonne Nou-
velle du salut en Jésus-Christ ;
c’est une réponse concrète à
l’Évangile, l’une de ses plus belles
implications pratiques.
Dominique Angers
Professeur de Nouveau Testament
et d’homilétique à la Faculté de Théologie
Évangélique de Montréal
Qu’est-ce qui nous motive à agir envers ceux qui vivent dans la pauvreté ?
Et si c’était le fait d’«  avoir été surpris par le regard bienveillant de
Jésus » ? C’est ce qu’affirme Dominique Angers dans sa contribution à
notre dossier 2017 dont voici quelques extraits.
Cet extrait de texte vous a intéressé ?
Vous souhaitez en savoir plus sur le dossier de la Journée du SEL
2017 ? C’est simple ! Rendez-vous sur :
www.journeedusel.selfrance.org,
inscrivez-vous et téléchargez les contenus qui vous intéressent.
Un engagement envers
les pauvres fondé sur la grâce
5
SEL : Rosine, Thomas, quelle est
la genèse de ce projet ?
Rosine : Un jour, j’ai eu l’image
d’un petit garçon africain qui me
disait : « Donne-moi de l’eau à
boire. » C’est venu me heurter.
J’ai réalisé que l’eau que j’utilisais
pour des choses banales était
vitale pour ce petit garçon. J’ai
commencé à faire des recherches
sur les problématiques liées à
l’eau et j’ai compris le besoin en
eau qu’ont certains pays.
Thomas : Rosine m’en parle alors
et on se dit qu’on pourrait faire
un don à une association. Et puis
ça en reste là. Une semaine après,
avant qu’on puisse faire quoi que
ce soit, le SEL me propose de
faire un partenariat artistique, en
me demandant si j’ai un projet
humanitaire à cœur. Je réponds
« Oui » sans hésiter ! Quand Dieu
nous parle comme il nous a parlé
là avec cette image du petit garçon,
on répond à son appel ! Là-dessus
commence une grande aventure.
Après plusieurs mois de réflexion,
Thomas et Rosine décident
d’écrire un chant pour récolter
des fonds pour l’accès à l’eau et
tourner un clip. En octobre, ils
ont été au Burkina Faso pour se
rendre compte de la situation sur
place et visiter nos partenaires
chrétiens locaux.
SEL : Arrivés au Burkina Faso,
à quelles réalités avez-vous fait
face ?
T  : On a rencontré Bibata, une
petite fille qui revenait de l’école
avec son vélo : elle était souriante,
accueillante. J’ai vu sa toute petite
maison, sa façon de vivre, une vie
pas facile. Mais j’ai aussi vu son
bonheurdevivrelà,surleursterres.
Ils ont juste besoin d’eau et ça fait
30 ans qu’ils prient pour ça.
R : On a vu un étang qui servait
de réserve pour quelques mois.
Les villageois nous disaient :
« C’est l’eau qu’il nous reste pour
la période du mois de mars/
avril ». Et on voyait très bien que
l’eau n’était pas suffisante !
T : L’eau était marron, il y avait
des moustiques, des têtards, des
animaux qui pâturaient autour :
ce n’était vraiment pas des condi-
tions suffisantes pour être en
bonne santé. Les hommes du vil-
lage nous ont raconté les mala-
dies dues à cette eau. J’ai été
particulièrement touché de voir
6
Ils y étaient ! Ils racontent...
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
Thomas et Rosine Blanc sont devenus ambassadeurs du SEL. Artistes engagés, ils sont à
nos côtés pour soutenir des projets d’accès à l’eau. Ils racontent pourquoi …
Thomas Blanc, artiste engagé aux côtés du SEL et de ses partenaires.
7
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
un enfant prendre de l’eau dans
cette marre d’eau croupie et la
boire.
R : Ce qu’a dit Jacqueline, une
mamie rencontrée au village, m’a
énormément marquée : « L’eau
c’est la vie  !  On a tout ce qu’il
nous faut, mais la chose qui nous
est indispensable et qu’on n’a
pas, c’est de l’eau. Vous pensez
qu’on est content d’être sale  ?
On sait qu’on est sale, mais on
ne peut pas se permettre, après
avoir mis 4h pour chercher de
l’eau, de l’utiliser pour se laver. »
J’ai alors compris que l’eau était
tellement précieuse, qu’ils la gar-
daient uniquement pour boire.
T  : La différence était nette
l’après-midi dans un village où
il y avait un forage qui va chercher
de l’eau pure à 80 m sous le sol.
L’eau ne manque jamais, les gens
étaient apprêtés, souriants,
détendus, beaucoup plus joyeux :
ce changement avait un effet sur
toute la communauté !
Quand on arrive là-bas et qu’on
voit ce manque d’eau, on est un
peu fâché et énervé face à cette
injustice. Il y a vraiment des choses
à faire, de l’aide à donner. On a
réalisé tout ce que l’eau pourrait
ameneràunvillage :cultiver,fabri-
quer des briques pour construire
des maisons, des églises, des
écoles, prospérer et avoir une vie
meilleure. C’est quelque chose qui
pour nous est banal, mais qui pour
eux ne l’est pas !
SEL : Que pensez-vous des par-
tenaires rencontrés sur place ?
T : Ce sont des gens sérieux, des
locaux qui ont monté des asso-
ciations et qui donnent leur vie
pour ça ! Ils connaissent person-
nellement ceux qui ont des besoins
et les visitent. C’est un travail
énorme qui change des vies !
Quand Thomas Blanc chante
« L’eau c’est la vie ! »
« J’ai été très marqué par leur ferveur, leur joie, leur foi, leur
confiance en Dieu ! On s’est rendu compte qu’on partage cette
source de la vie qui est Christ ! Ce qu’ils n’ont pas c’est l’eau na-
turelle, et là-dessus on peut les aider. »
À Boaboagra, le village de Jacqueline et Bibata, il n’y a pas encore
de forage. L'engagement de Thomas et Rosine va permettre de
récolter les 8 500 € nécessaires pour qu’un forage voie le jour
là-bas.
Rendez-vous le 26 mars pour la sortie du clip.
Faites-le tourner sur vos réseaux sociaux !
Thomas et Rosine ont rencontré Bibata, une jeune fille de Boaboagra.
8
D
ans le rayon Eau de mon
supermarché, j’ai compté plus
de 25 marques d’eau diffé-
rentes... Quel contraste avec l’enfant
à la bouteille d’eau brune rencontré
au Burkina Faso en octobre dernier !1
Dans le monde, 663 millions de per-
sonnes n’ont pas accès à un point
d’eau amélioré. Une des solutions
face à ce problème est l’installation
de forages. Mais au fait, comment
ça marche ?
Étape 1 :
Préparer le terrain
La première chose à obtenir, et pro-
bablement la plus importante, c’est
l’implication de la communauté
locale dans le projet. Une bonne
adhésion de la communauté peut
éviter certains écueils. C’est une des
leçons retenues par notre partenaire
local chrétien ALV (Association Lieux
de Vie) au nord du Burkina  Faso :
« Pour un développement réussi, il
faut un climat d’entente mutuelle et
de paix entre les hommes. »
La création d’un comité de gestion
et la formation d’artisans répara-
teurs issus de la communauté locale
est la deuxième chose à mettre en
place pour assurer un bon entretien
du forage. Le comité peut collecter
des cotisations, grâce auxquelles
des pièces de rechange pourront
être achetées. La maintenance
pourra être assurée par les artisans
réparateurs formés.
Étape 2 :
De la conception à
la réalisation
Le forage est réalisé par une entre-
prise professionnelle. Les contrats
de forage conclus sont toujours
«  positifs  », c’est-à-dire que le
contrat ne sera rempli que lorsque
l’entreprise aura trouvé de l’eau
consommable et en débit suffisant.
Une étude géophysique est réalisée
en amont pour déterminer les
meilleurs lieux d’implantation et une
analyse de l’eau est effectuée une
fois l’eau trouvée. Parallèlement à
ces activités, la communauté locale
est sensibilisée aux bonnes pratiques
d’hygiène afin de diminuer les
risques de maladies hydriques.
En 2016, le SEL a financé, grâce à
vos dons, l’installation de 3 nouveaux
forages au Burkina Faso et la réha-
bilitation de 6 forages. Au total, près
de 8000 personnes ont pu avoir accès
à de l’eau potable grâce à ces projets.
N’hésitez pas à découvrir la vidéo
sur les projets Eau de la Journée
du SEL sur www.journeedusel.sel-
france.org. La vie change quand
l’eau est disponible. Pensez-y lors
de votre prochain achat d’eau miné-
rale.
Isabelle Duval
Chargée des projets Eau et Assainissement
9 forages
grâce à vos dons !
En 2016, ces nouveaux forages ont permis à 8000 personnes d’accéder enfin à une eau
proche et propre. Derrière ces quelques mots se cache une mise en œuvre complexe,
maîtrisée par nos partenaires locaux.
1
cf. article Sel Info n°129 – décembre 2016
PROJETS DE DÉVELOPPEMENT
Répondez à l’appel de nos partenaires,
aidez-les à faire jaillir l’eau là-bas !
A l’occasion de la Journée du SEL, grâce à votre soutien, le SEL veut
permettre à un plus grand nombre d’hommes, de femmes et d’enfants
d’avoir accès à une eau propre et proche. Chacun de vos dons contribue
à soutenir nos partenaires dans leurs efforts d’accès à l’eau. Un
grand merci pour votre soutien !
Pour donner, remplissez le coupon joint ou allez sur :
www.journeedusel.selfrance.org
9
Le cercle vertueux
du parrainage
P
lus nous avançons dans
les années, plus nous
constatons que le parrai-
nage porte des fruits. Mais les
bénéfices du parrainage ont bien
plus de répercussions que l’on
ne peut l’imaginer. C’est ce dont
témoignent les nombreuses his-
toires d’anciens enfants parrainés
par Compassion de par le monde.
En septembre 2016, aux Philip-
pines, 150 jeunes anciennement
parrainés se sont rassemblés
pour partager combien le par-
rainage avait influencé leur vie
et réfléchir à des stratégies afin
d’influencer positivement leurs
communautés locales. Ayant été
eux-mêmes soutenus, il semble
naturel à ces jeunes d’être géné-
reux et de s’engager à soutenir
la cause des enfants démunis.
David Beltran nous explique pour-
quoi : « Maintenant que nous
avons été libérés de la pauvreté,
c’est à notre tour d’aider les
autres. Il y a tant d’enfants qui
ont besoin d’aide. En tant qu’en-
fant parrainé, j’ai été accueilli et
j’ai reçu amour et acceptation ;
je veux maintenant partager tout
cela à ceux que je rencontre dans
la vie. »
David est coordinateur pour Com-
passion Philippines auprès des
églises de son pays. Auparavant,
il était le pasteur d’une Église ;
avant cela, il était directeur d’un
centre d’accueil, avant encore, il
était le concierge de l’église ; et
avant cela, il était un enfant par-
rainé.
Michelle, également parrainée
par Compassion, était une petite
fille silencieuse vivant dans des
conditions de pauvreté extrême.
Après de brillantes études en
communication, elle est devenue
directrice marketing d’un groupe
de théâtre chrétien. Aujourd’hui,
elle est la co-fondatrice et direc-
trice exécutive d’un ministère qui
offre un programme de soutien
à d’anciennes prostituées. Elle
leur transmet des compétences
pour les aider à générer des reve-
nus.
« Servir les plus démunis a tou-
jours été ma passion », déclare
Aizel Bucag. « Cela est largement
dû au fait que j’ai, moi-même,
été aidée par mon parrain quand
j’étais petite. » Aizel est mainte-
nant institutrice pour enfants sur-
doués. Son père est pasteur d’une
petite église et, ensemble, ils ont
En 2016, le SEL vous partageait sa joie : 10 000 enfants parrainés depuis la France. Un évè-
nement, ça l’est ! Car le parrainage change vraiment des vies. Découvrez au travers de ces
quelques témoignages, le cercle vertueux du parrainage et les effets que votre engagement
peut avoir sur les enfants une fois devenus grands.
PARRAINAGE D'ENFANTS
Michelle, ex-enfant parrainée aux Philippines, vient aujourd’hui en aide
aux anciennes prostituées.
CENTRÉ SUR CHRIST – POUR L’ENFANT – EN COLLABORATION AVEC L’ÉGLISE10
mis en place un programme d’ali-
mentation pour les enfants de
leur communauté locale. Ils assu-
rent le soutien financier de
25 enfants vivant en situation de
pauvreté.
Margareth Makhoha raconte  :
« Quand j’étais petite, je voulais
changer les choses dans mon
village, je rêvais de parler au nom
de mon peuple. » Après avoir
reçu son diplôme, elle est devenue
directrice de centre d’accueil. Elle
s’est ensuite sentie appelée à
faire de la politique et a été élue
députée, un espoir pour la nou-
velle génération en Ouganda.
« J’avais le désir dans mon cœur
d’être au service des gens, d’in-
fluencer les décisions qui vont
affecter les enfants et adultes qui
vivent dans la pauvreté. »
C’est cette même aspiration qui
animait Jennifer Gitiri, issue des
bidonvilles de Nairobi. « Je vou-
lais être quelqu’un qui défend
les droits de ceux qui ne peuvent
pas se défendre eux-mêmes. Je
suis maintenant avocate admise
au barreau et à la haute cour du
Kenya. »
Tous ces anciens enfants par-
rainés poursuivent des carrières
différentes et vivent des vies dif-
férentes. Mais ils partagent une
passion commune : transmettre
à d’autres la bonté qu’ils ont
aussi reçue de leur parrain.
Tous sont la preuve que le par-
rainage a un réel impact. Leur
détermination à être des acteurs
de changements dans leur com-
munauté est un encouragement
et une motivation pour nous par-
rains, à poursuivre notre enga-
gement, à leurs côtés, pour libé-
rer toujours plus d’enfants de la
pauvreté. En effet, grâce à nos
efforts combinés, ils pourront un
jour, eux aussi, réaliser leur rêve
et répondre à leur tour à l’appel.
Le parrainage
de courte durée,
songez-y !
Vous n’avez pas encore sauté
le pas du parrainage ou vous
aimeriez prendre un second
parrainage mais moins long ?
C’est tout à fait possible avec
le parrainage court.
Partout dans le monde, des
adolescents attendent
encore, avec beaucoup d’es-
poir, un parrain pour les
encourager jusqu’à la fin du
programme. Ces enfants ont
aussi besoin de nous, de nos
prières et de notre soutien.
N’hésitez pas à partager
cette possibilité à vos
proches !
Toutes les informations
sur notre site :
www.selfrance.org /
Rubrique ParrainageJennifer Gitiri. D’enfant des bidonvilles à avocate
du barreau au Kenya.
PARRAINAGE D'ENFANTS
Margareth Makhoha, d’Ouganda. Hier parrainée, aujourd’hui députée.
« Toutes les bénédictions
que j’ai reçues, c’est parce qu’il y
avait quelqu’un dans ce monde qui
a voulu avoir un impact
dans ma vie. »
« Je suis reconnaissante
à mes parrains qui ont cru
en moi, qui m’ont toujours
encouragée, qui ont prié
pour moi. »
11
EAD/SENSIBILISATION
La solidarité,
ça ne date pas
d’hier !
P
eut-être l’avez-vous déjà
expérimenté mais par-
fois, quand nous nous lançons
dans un projet, il nous arrive d’avoir
le sentiment que nous sommes les
premiers à nous engager dans cette
voie ou bien que nous allons tout
révolutionner. Si à certains égards
ce sentiment peut être partiellement
justifié, il faut néanmoins avouer
qu’il est bien souvent trompeur. Nous
aurions tort de croire que nous avons
tout inventé ou que nous ferons tou-
jours tout mieux que tout le monde.
Regarder aux figures du passé,
c’est l’occasion de se rappeler que
nous nous inscrivons dans une
continuité et dans une histoire. De
nombreux croyants nous ont précé-
dés sur la voie de l’action humani-
taire et il peut être intéressant de
chercher à construire notre engage-
ment envers les plus pauvres à par-
tir de leurs exemples de vie.
Hommes ou femmes, d’origines ou
de dénominations différentes, ces
chrétiens ont cherché à vivre et à
incarner du mieux qu’ils pouvaient
l’enseignement biblique. S’intéresser
à leur biographie et à leur témoi-
gnage est tout à la fois un profond
encouragement (voir Dieu agir au
moyen d’individus imparfaits est tou-
jours stimulant) mais c’est aussi
une source d’inspiration pour nous
mettre en action !
La Bible elle-même
semble d’ailleurs forte-
ment valoriser la notion
d’exemple ou de modèle pour le
cheminement des croyants. Si
chaque chrétien a sa propre vocation,
nous pouvons apprendre les uns des
autres ! Pour autant, veillons à ne
pas non plus idéaliser les
grandes figures du passé.
Regarder à leur parcours,
c’est justement nous permettre de
voir au-delà de la représentation
classique et policée que nous pou-
vons en avoir… et rendre à Dieu la
gloire qui lui est due !
Henry Dunant, le fondateur de la Croix-Rouge ; William Wilberforce,
l’un des principaux acteurs de l’abolition de l’esclavage au Royaume-
Uni… Les parcours et témoignages de vie de ces croyants ont beaucoup
à nous apprendre encore aujourd’hui.
C’est pourquoi le SEL a décidé de vous faire redécouvrir certains de ces
personnages au moyen de chroniques hebdomadaires réalisées avec
Radio Arc-en-Ciel. De janvier à juin 2017, retrouvez ces différents por-
traits sur le blog du SEL (blog.selfrance.org) ainsi qu’un article de ré-
flexion sur le sujet dans le dossier de la journée du SEL.
Le passé et les figures qui l’ont
jalonné ont beaucoup à nous
apprendre encore aujourd’hui. Ce
constat est valable dans plusieurs
domaines et notamment pour ce
qui est de l’engagement
chrétien envers les plus
démunis.
12
P
lus du tiers des partici-
pants ont mis l’accent
sur les valeurs que nos
élus devraient incarner en
insistant particulièrement sur
la compassion, puis sur la jus-
tice et l’humilité.
Les autres participants ont sug-
géré des actions dans différents
domaines. La lutte contre la
corruption prime, suivie à éga-
lité par l’accès au logement
pour tous, l’aide pour la santé
et la solidarité internationale.
Une minorité a évoqué le chômage
comme priorité d’action. Enfin,
d’autres approches nous sont aussi
parvenues  : la collaboration entre
les autorités civiles et les ONG1
,
l’équilibre entre l’aide aux entreprises
et l’aide sociale.
Une fois les primaires achevées,
nous remettrons aux candidats offi-
ciels un document « N’oublions pas
les plus pauvres  », et nous vous
encouragerons à contacter vos can-
didats au Parlement.
Michée France s’est aussi joint aux
actions de la FPF2
et du CNEF3
qui,
chacun de leur côté, nous ont solli-
cités pour écrire un court article.
L’article pour la FPF concerne la
corruption, son importance tant par
les sommes détournées que
par la menace qu’elle repré-
sente pour la démocratie, les
affaires publiques et le déve-
loppement social. Nous y
témoignons de l’attachement
des protestants à la probité
qui devrait être donnée en
exemple par les élus de la
République eux-mêmes. Enfin
nous saluons les efforts menés
dans la lutte contre la corrup-
tion et nous invitons les can-
didats à s’exprimer sur les
mesures concrètes qu’ils envi-
sagent de poursuivre dans ce
domaine.
L’article pour le CNEF aborde
l’éthique économique dans un
contexte de mondialisation. Nous y
expliquons que l’économie ne saurait
être une fin en soi  : elle est un
moyen de rendre la terre habitable
en gérant au mieux son développe-
ment. Refusant le principe d’une
société dans laquelle le consumé-
risme serait la valeur suprême, nous
pensons que les évangéliques adhè-
rent à un développement écono-
mique sain qui concilie l’équilibre
entre une liberté individuelle inalié-
nable et le respect de la dignité de
chaque être humain, notamment
des plus vulnérables.
« Cher-e-s candidat-e-s
à la présidentielle
et aux législatives … »
MICHÉE FRANCE
Dans nos dernières publications, nous vous avons invités à nous faire part des questions
en lien avec la pauvreté que vous souhaiteriez poser aux candidats à la présidentielle et
aux législatives. Merci à tous ceux qui se sont exprimés !
Prions pour les élections
« Avant tout, je recommande ceci : il faut faire des demandes à Dieu,
le prier, le supplier et le remercier pour tous les êtres humains. Il
faut prier pour ceux qui nous gouvernent et pour toutes les autorités.
Alors nous pourrons mener une vie calme et tranquille en étant fi-
dèles à Dieu et en nous condui-
sant bien. » 1 Timothée 2.1-2
Suivons ces recommandations de
Paul à Timothée et intercédons
pour les élections présidentielles
des 23 avril et 7 mai, législatives
des 11 et 18 juin et sénatoriales
du 24 septembre.
1
Organisations Non Gouvernementales
2
Fédération Protestante de France
3
Conseil National des Évangéliques de France
Pour que notre vote
défende aussi
les intérêts des plus pauvres.
Suivez-nous sur
www.michee-france.org
et sur notre page
Facebook.
Un partenariat
qui dure depuis 25 ans !
En allant visiter Manos Amigas lors
d’une rencontre mondiale de Michée
Mondial, Christophe Hahling, pasteur
de l’Orléanais, a constaté leur enga-
gement auprès des plus faibles : les
enfants des bidonvilles dans la ban-
lieue de Lima.
Pour que l’artisanat
nourrisse celui
qui a faim
Rafael del Campo est artisan sculp-
teur-céramiste depuis 1986. Toute
sa spiritualité se concentrait dans
ses créations jusqu’à ce qu’il soit
touché par le message biblique : il
a alors changé son art pour fonder
un nouvel atelier, «  Ceramica
Nueva ». Il emploie aujourd’hui 13
artisans dans l’atelier et 3 femmes
à domicile.
Rafael travaille pour Manos Amigas
depuis 2009. Le commerce équitable
lui apporte de la sécurité. Le préfi-
nancement à hauteur de 50% lui
permet d’acheter la matière première
et de payer les artisans. Les délais
de paiement sont respectés et les
relations commerciales se font dans
la transparence.
Manos Amigas est convaincu que
l’activité économique ainsi générée
contribue à la lutte contre la pauvreté
et apporte de l’espérance à des
enfants d’artisans dans les zones
rurales.
Manos Amigas travaille avec Artisanat SEL depuis sa création, en 1991. Cette organisation
a pour objectif de soutenir des filières d’artisanat au Pérou, dans le respect des valeurs
chrétiennes. Nous les avons visités récemment.
COMMERCE ÉQUITABLE
Si, vous aussi, vous souhaitez
soutenir cette initiative, vous pou-
vez acheter les objets de Rafael
et d’autres artisans, du Pérou et
d’une vingtaine de pays, auprès
de l’association Artisanat SEL
qui les importe directement sans
intermédiaire.
Artisanat SEL
101 rue Marc Seguin
CS 30205
07500 GUILHERAND GRANGES
Tel: 04 28 42 20 10
Email: contact@artisanatsel.com
Commandes sur le site
www.artisanatsel.com
Ou demandez le catalogue
2016/2017 de 124 pages,
gratuit.
13
14
« S’engager ce n’est
pas une option, ça
doit faire partie de
notre ADN. C’est vital,
indispensable, ça
touche à notre iden-
tité de chrétien. »
Jean-Luc Gadreau,
artiste avec le SEL.
S’ENGAGER ICI
Prier
Pour les partenaires locaux duSEL, leur témoignage auprès desbénéficiaires, les projets mis enplace, les enfants parrainés, etc.Faisons ensemble monter versDieu nos prières, supplications,actions de grâce afin qu’il fasseson œuvre dans les vies.
Si le SEL existe, c’est parce que des chrétiens s’engagent contre la pauvreté. D’abord
là-bas, par des organisations locales. Ensuite ici en France, chrétiens et Églises sont
engagés par différentes actions pour soutenir ces partenaires chrétiens. En 2017,
tentez vous aussi l’expérience et découvrez de nouvelles façons de vous engager !
Être bénévole pour le SEL
Vous aimeriez exploiter votre temps
utilement ? Au SEL, nous cherchons ré-
gulièrement des bénévoles pour :
• accomplir diverses tâches administra-
tives (mise sous pli de courriers, mise
à jour d’adresses, etc.)
• relire des articles en lien avec notre
activité
Cette liste est non exhaustive et le bé-
névolat peut s’exercer dans nos locaux,
à Bagneux ou à domicile.
N’hésitez plus !
Contactez-nous à infos@selfrance.org.
DonnerNous avons besoin de vous pour
financer les projets de nos partenaireset leur permettre d’avoir un impact
dans la vie de personnes
démunies ; pour offrir à des
enfants la possibilité d’aller à
l’école, à des personnes de voir
leurs conditions de vie s’améliorer.
9 façons de s’engager
avec le SEL !
Être délégué : Alexia témoigne !
« J’avais envie de porter la parole des plus pauvres auprès de ceux qui ne
les connaissent pas. Le rôle de délégué m’a semblé convenir à la fois aux
besoins existants et à mes dons/envies.
Pour ceux qui seraient tentés par cette aventure : foncez ! Les frères et
sœurs de nos Églises en France ont besoin de connaître la réalité de l’ex-
trême pauvreté à travers le monde et les moyens mis en œuvre par le SEL
pour lutter contre. Et comment pourraient-ils être au courant si per-
sonne ne le leur dit ? » Alexia Roulet, 28 ans.
Intéressés ? Contactez Fadima à delegues@selfrance.org.
« S'engager ça peut faire peur.
L'important, c'est juste de
commencer ; pas de réussir
mais de se mettre en marche.
Chacun à son niveau, chacun
selon ses capacités, nous
pouvons le faire. »
David Alonso, responsable
de la Communication au SEL.
15
S’ENGAGER ICI
Parler du SELDans votre Église, au groupede jeunes, groupe de maison,avec ses amis autour d’unbon thé ou dans une filed’attente… Toute occasionest bonne à saisir pourparler des actions du SEL !
Traduire le courrier des parrains/filleuls ?
Chaque mois, le SEL reçoit plus de 3 000 lettres ! Cela représente
environ 900 lettres nécessitant d’être traduites. Nous avons donc
besoin de votre aide !
Si vous avez un bon niveau en anglais, espagnol ou portugais (et
français), ne gardez pas cela pour vous mais mettez ces compé-
tences à profit ! 
Envie de traduire ?
Contactez info@selfrance.org pour plus d’informations.
Le SEL
recrute !
Dès à présent, le SEL recherche
un(e) chargé(e) de développement,
en CDI, pour instruire les demandes
de financements de nos partenaires,
suivre la réalisation des projets et
participer aux campagnes d’infor-
mation auprès des donateurs.
A partir de  juin 2017, le SEL
recherche un(e) employé(e) poly-
valent(e), en contrat aidé (CUI-CAE)
pour effectuer diverses tâches admi-
nistratives : accueil, gestion du cour-
rier, classement, saisies de données
(y compris financières), etc.
Le détail de ces deux postes basés
à Bagneux est disponible sur
www.selfrance.org, rubrique Nous
rejoindre. Envoyer LM et CV à :
recrutement@selfrance.org
Et bien courez maintenant !La Course des héros, ils l’ont faite en 2016 et ils racontent :
« Devant cet évènement, deux choix s’offraient à moi :me lancer dans l’aventure, ou bien remettre ma déci-sion à plus tard... Finalement, j’ai répondu à cette voixqui me disait : “Je t’ouvre une porte pour que tupuisses participer à ta soif de justice et d’aide du pro-chain. C’est à toi de la franchir.” » Sylvain Barthe
« Ici nous courons pour le plaisir, c’est un luxe quebeaucoup ne peuvent pas s’offrir alors partageons-le enaidant notre “voisin” ! » Christine Kling
En 2017, chaussez vos baskets et inscrivez-vous à la Coursedes héros à Paris ou à Lyon le 18 Juin.Rendez vous sur le site du SEL
ou contactez dlevialvares@selfrance.org
eBénévole
4h30/jour, c’est le temps moyen que passe un individu sur internet1
. Et si
une partie de ce temps était utilisé pour la bonne cause ? Être eBénévole du
SEL c’est :
• Aimer notre page Facebook, nous suivre sur Twitter et/ou Instagram
• Télécharger l’application du SEL sur votre smartphone
• Aimer et partager les publications du SEL à vos amis
• S’abonner au blog du SEL et à notre newsletter, le SEL Action
Vous informer et permettre àvotre entourage de l’être également est une ma-
nière concrète de s’engager avec le SEL.
1
http://www.blogdumoderateur.com/usage internet 2016/
Chanteur, comédien, photographe,
vidéaste, graphiste, dessinateur/
illustrateur… Comme Thomas Blanc,
Annenciel, Pierre Lachat, Manior et
beaucoup d’autres, mettez vos dons
au service de Dieu et portez la cause
du SEL au moyen de votre art.
DIMANCHE
26 MARS 2017
ORGANISEZ
LA JOURNÉE DU SEL 2017
DANS VOTRE ÉGLISE !
REGARDEZ LA BANDE ANNONCE DE LA JOURNÉE
TÉLÉCHARGEZ LE DOSSIER D’ANIMATION AVEC :
Une vidéo-témoignage de partenaires du SEL
Des textes de réflexion biblique et thématique
Une trame pour animer le culte
Des animations pour les enfants et les jeunes
Une vidéo + une fiche pour soutenir des projets
d’aménagement de points d’eau potable
ACCÉDEZ AUX ÉLÉMENTS POUR COMMUNIQUER SUR
CET ÉVÉNEMENT (AFFICHES, POWER POINT…)
sur www.journeedusel.selfrance.org
* Date indicative : vous pouvez tout
à fait programmer la Journée du
SEL à un autre moment !

Contenu connexe

Tendances

Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020SEL
 
Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018SEL
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldSEL
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019SEL
 
SPLV - 10 ans déjà
SPLV - 10 ans déjàSPLV - 10 ans déjà
SPLV - 10 ans déjàJos St-Amand
 
brochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finalebrochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finaleKatia McEvoy
 
Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3ilot73
 
Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017SEL
 
Dossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteDossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteOpenOdyssey
 
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementLettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementSEL
 
Fête des mères
Fête des mèresFête des mères
Fête des mèresCARE France
 
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008Bernard hardy
 

Tendances (19)

Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020Sel infos Novembre 2020
Sel infos Novembre 2020
 
Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018Sel infos Février 2018
Sel infos Février 2018
 
SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018SEL INFOS 136 MAI 2018
SEL INFOS 136 MAI 2018
 
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ldLettre ticket repas janvier 2019 ld
Lettre ticket repas janvier 2019 ld
 
Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018Lettre ticket-repas janvier 2018
Lettre ticket-repas janvier 2018
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2019
 
Bullpar Fev10
Bullpar Fev10Bullpar Fev10
Bullpar Fev10
 
SPLV - 10 ans déjà
SPLV - 10 ans déjàSPLV - 10 ans déjà
SPLV - 10 ans déjà
 
Carenews Journal n°4
Carenews Journal n°4Carenews Journal n°4
Carenews Journal n°4
 
Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5Carenews Journal n°5
Carenews Journal n°5
 
brochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finalebrochure-campagne-2015-finale
brochure-campagne-2015-finale
 
Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6Carenews Journal n°6
Carenews Journal n°6
 
Ministères
Ministères Ministères
Ministères
 
Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3Journal des donateurs n°3
Journal des donateurs n°3
 
Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017Sel infos Mai 2017
Sel infos Mai 2017
 
Dossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attenteDossier de presse - Tout en attente
Dossier de presse - Tout en attente
 
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et AssainissementLettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
Lettre de nouvelle 2020 Eau et Assainissement
 
Fête des mères
Fête des mèresFête des mères
Fête des mères
 
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008
RF 55f - Fondation Raoul Follereau - Rapport Annuel 2008
 

Similaire à Sel infos n130

SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL
 
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL
 
SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015SEL
 
Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020SEL
 
SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL
 
Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020SEL
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019SEL
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019SEL
 
SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016SEL
 
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008Novembre en Enfance - dossier de presse 2008
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008Alexandre Muller
 
Discours President Smel 2013
Discours President Smel 2013Discours President Smel 2013
Discours President Smel 2013smelinfo
 
Sel infos 127 defi michee
Sel infos 127 defi micheeSel infos 127 defi michee
Sel infos 127 defi micheeSEL
 

Similaire à Sel infos n130 (20)

SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015SEL Infos - Mai 2015
SEL Infos - Mai 2015
 
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
SEL Infos : Prière de les rejoindre | Février 2015
 
SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015SEL Informations - Septembre 2015
SEL Informations - Septembre 2015
 
Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020Sel infos Août 2020
Sel infos Août 2020
 
SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016SEL Informations - MARS 2016
SEL Informations - MARS 2016
 
Sel infos février 2020
Sel infos février 2020Sel infos février 2020
Sel infos février 2020
 
Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019Sel infos 142 Septembre 2019
Sel infos 142 Septembre 2019
 
SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018SEL Infos Décembre 2018
SEL Infos Décembre 2018
 
Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019Sel infos Mai 2019
Sel infos Mai 2019
 
SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019SEL INFOS novembre 2019
SEL INFOS novembre 2019
 
Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016Sel infos n129 dec 2016
Sel infos n129 dec 2016
 
Bénévolat Rêve d'Aby
Bénévolat Rêve d'AbyBénévolat Rêve d'Aby
Bénévolat Rêve d'Aby
 
Défi Michée
Défi  MichéeDéfi  Michée
Défi Michée
 
Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020
 
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008Novembre en Enfance - dossier de presse 2008
Novembre en Enfance - dossier de presse 2008
 
Discours President Smel 2013
Discours President Smel 2013Discours President Smel 2013
Discours President Smel 2013
 
Sel infos 127 defi michee
Sel infos 127 defi micheeSel infos 127 defi michee
Sel infos 127 defi michee
 
Esperance n°84
Esperance n°84 Esperance n°84
Esperance n°84
 
Esperance 90
Esperance 90 Esperance 90
Esperance 90
 
Avril 2016
Avril 2016Avril 2016
Avril 2016
 

Plus de SEL

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021SEL
 
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020SEL
 
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018SEL
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasSEL
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSEL
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 SEL
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017SEL
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17SEL
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017SEL
 
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesOffre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesSEL
 
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017SEL
 

Plus de SEL (12)

Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
Lettre de nouvelle des projets Santé janv 2021
 
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
Lettre de nouvelles des projets Agriculture sept 2019
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
Lettre de nouvelles Ticket-Repas Novembre 2020
 
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018Lettre de nouvelles eau octobre 2018
Lettre de nouvelles eau octobre 2018
 
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-RepasLettre de nouvelles Ticket-Repas
Lettre de nouvelles Ticket-Repas
 
Sel stage communication digitale
Sel stage communication digitaleSel stage communication digitale
Sel stage communication digitale
 
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017 Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
Offre emploi cdd chargé polyvalent parrainage 2017
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
Lettre de nouvelle Ticket Repas Juillet 17
 
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
Lettre de nouvelles Agriculture sept 2017
 
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations EglisesOffre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
Offre emploi Chargé de Mission Relations Eglises
 
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
Lettre de nouvelles Eau & Assainissement, juin 2017
 

Sel infos n130

  • 1. Une action chrétienne dans un monde en détressewww.selfrance.org Trimestriel2017/02-N°130 InformationsFévrier 2017 Parole aux enfants parrainés devenus adultes ! 9 Ils ont répondu à l’appel. Découvrez leurs histoires ! 3 Pour avoir de l’eau propre, ils ont besoin de vous ! 8
  • 2. 2 ÉDITORIAL Une action chrétienne dans un monde en détresse Le SEL est une association protestante de solidarité internationale qui fonde son action sur une vision responsable de l’engagement chrétien en vue de réduire la pauvreté dans les pays en développement. Les actions qu’il en- treprend visent à améliorer les conditions de vie de personnes et de populations en situations de pauvreté, dans une perspective d’autonomie. Créé par l'Alliance Evangélique Française en 1980, le SEL déploie des activités basées sur l'enseigne- ment biblique qui associe la Parole et les actes afin de transmettre l'amour de Dieu. C’est pourquoi le SEL travaille en partenariat avec des organisations chrétiennes locales, responsables des projets qu’elles élaborent et mettent elles-mêmes en œuvre. Le SEL mène une action humanitaire : le financement qu’il octroie à ses partenaires s’inscrit donc dans ce cadre ; ceux-ci déploient leur action au-delà des différences de religion, d’opinions politiques ou d’origines ethniques et en prenant en compte l’ensemble des besoins physiques, économiques et spirituels des bé- néficiaires finaux. Questions à Patrick Guiborat, Directeur général du SEL Les dons faits au SEL vous permettent de recevoir un reçu fiscal donnant droit à une réduction d’impôts (66%, ou 75% aux Ticket-Repas, ou 60% pour une entreprise) ; vous pouvez aussi nommer le SEL béné- ficiaire d’une assurance vie. De plus, par la Fondation SEL vous pouvez attribuer un legs en indiquant au verso « Pour la Fondation du Protestantisme, avec affectation à la Fondation SEL », ou pour la déduction ISF, en envoyant votre chèque à l’ordre de « Fondation SEL », à l'adresse suivante : 157 rue des Blains, 92220 Bagneux. Qu'est-ce qui vous a amené à vous enga- ger contre la pauvreté ? Adolescent, et déjà avant d’être chrétien, j’étais bouleversé et révolté par des injus- tices et l’extrême pauvreté dont j’apprenais l’existence. C’est à la suite de cela, en criant à une ‘Justice’ inconnue, que Dieu s’est révélé à moi par l’Évangile de Jésus – et il m’a montré que l’injustice était aussi en moi. Plus tard, sensible à diverses actions contre les injustices, j’ai découvert le SEL fin 1982 et cela a été une révélation : celle de voir que je pouvais concilier ma foi chrétienne avec un engagement solidaire. Je me suis ainsi engagé dans des actions avec le SEL, en tant que bénévole, puis aussi membre du conseil d’administra- tion, puis salarié. Pour vous, répondre à l'appel de nos par- tenaires, c'est quoi ? Tout d’abord, c’est se mettre à leur service pour leur apporter des moyens dont ils ont besoin. En effet, ce sont eux qui sont confron- tés en premier à la grande pauvreté et qui savent le mieux comment y répondre. Ils vivent auprès de leurs compatriotes, dans la durée, pour témoigner de l’amour de Dieu. Il ne s’agit donc surtout pas de prendre leur place mais de les soutenir dans leurs propres actions. Répondre à l’appel de nos partenaires, c’est aussi agir ici, en leur nom, là où ils ne sont pas présents. Car c’est justement ici, dans nos pays occidentaux, que cer- taines causes de la pauvreté chez eux, dans leur pays, se trouvent. D’où l’impor- tance que nous accordons à l’Education au Développement et au plaidoyer avec Michée. Au final, c’est permettre l’implication du plus grand nombre pour réduire la pau- vreté et les injustices, et pour apporter des réponses en cohérence avec l’ensei- gnement biblique. Imprimésurpapier100%recyclé Partenaires du SEL Michée France veut mobiliser le monde protestant contre l’extrême pauvreté en invitant chacun à ajuster ses comportements et à interpeler les gouvernants sur leur promesse d’aide au développement. Depuis 1983, ARTISANAT SEL s’inscrit dans une démarche de commerce équitable pour permettre à des femmes et des hommes de vivre dignement de leur travail par l’échange économique. Distincte du SEL, l’association agréée entreprise solidaire fait vivre aujourd’hui plusieurs milliers d’artisans et de producteurs à travers le monde. Dans le monde qui est le mien, généralement, l’homme cherche à vivre pour lui-même (à la r i g u e u r p o u r s e s proches), appliquant une règle immuable qui a tra- versé les siècles : la loi du plus fort. À chaque voyage en Afrique, je me pose cette question : comment se fait-il que les partenaires du SEL, pauvres selon mes critères de « riche », se révèlent avoir un cœur pour les très pauvres ? J’entends déjà les réponses très chré- tiennes fuser : « mais mon cher Marcel, tous ces partenaires ont reçu une voca- tion, l’Esprit Saint a changé leur cœur… rien de moins surprenant ! » Pourtant cette vocation a tout de sur- prenant : ces partenaires, certains vrai- ment très pauvres et démunis eux- mêmes, vivent dans des pays délabrés, sans appui matériel ou politique, et ceux dont ils s’occupent sont encore plus pauvres, souvent épuisés, mal nourris et en mauvaise santé. Leur engagement est saisissant ! L’un de ces partenaires médecin me disait récemment : « Dans la région où nous travaillons, l’un des fléaux est l’hy- pertension. Beaucoup de pasteurs meu- rent jeunes de cette maladie dont les causes sont les soucis et préoccupations constantes, les repas sautés, la qualité des aliments, les kilomètres de marche sous le soleil… » Alors, oui, quand je reviens d’Afrique, un constat admiratif s’impose  : c’est moi qui ai bénéficié de l’exemple, de l’engagement et de la foi de ces précieux partenaires qui longuement, chaque matin renouvellent leur fidélité en Celui dont ils reçoivent le pain et la force. Marcel JEANSON Administrateur du SEL SOMMAIRE P2 : Edito et Questions à Patrick Guiborat P3 : Dossier (Journée du SEL) : Ils ont répondu à l’appel ! P5 : Un engagement envers les pauvres fondé sur la grâce P6 : Projets de développement : Ils y étaient ! Ils ra- content... P8 : 9 forages grâce à vos dons ! P9 : Parrainage : Le cercle vertueux du parrainage P11 : EAD/ Sensibilisation : La solidarité, ça ne date pas d’hier ! P12 : Michée France : « Cher-e-s candidat-e-s à la présidentielle et aux législatives … » P13 : Artisanat SEL : Un partenariat qui dure depuis 25 ans ! P14 : S’engager ici  : 9 façons de s’engager avec le SEL ! P16 : Journée du SEL A NOS NOUVEAUX LECTEURS Vous recevez peut-être pour la première fois notre journal. Si vous souhaitez être tenus au courant de nos activités, vous pouvez vous abonner au prix indiqué ci- dessous. Si vous ne souhaitez pas recevoir notre journal, dites-le-nous en renvoyant votre étiquette. Nous ne voudrions pas vous importuner davantage. Conformément à l’article 27 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux données vous concernant dans nos fichiers. Dons uniquement : IBAN : FR57 2004 1000 0100 0195 5F02 034 BIC : PSSTFRPPPAR Parrainage et Ticket-Repas : IBAN - FR34 2004 1000 0113 7110 9S02 033 BIC - PSSTFRPPPAR Directeurs de la publication : Claude Grandjean et Patrick Guiborat Responsable de la rédaction : David Alonso Secrétariat de rédaction : Laura Boyadjian Comité de Rédaction : Marcel Jeanson, Doris Lévi Alvarès, Lydie Rochetaing, Isabelle Duval, Claire Balverde, Yves Turquais, Nicolas Fouquet, Laura Boyadjian. SEL PROJETS BELGIQUE 243 route Provinciale - 1301 BIERGES Tél. / Fax (010) 65.08.51 Compte Fortis : IBAN : BE85 0012 1339 3006 BIC : GEBABEBB avec la mention DON SEL SUISSE ROMANDE Compte bancaire : Banque COOP CH 413585.300070-9 Association Service d’Entraide et de Liaison 157 rue des Blains - 92220 BAGNEUX Tél. 01 45 36 41 51 - Fax 01 46 16 20 86 contact@selfrance.org Artisanat-SEL 101 rue Marc Seguin - CS3131 F-07500 GUILHERAND GRANGES Tél. 04 28 42 20 10 contact@artisanatsel.com www.artisanatsel.com  Mise en page : J. Maré Impression : IMEAF - La colline 26160 La Begude de Mazenc Tél. 04 75 90 20 70 CPPAP N°1121 H 80951 (30/11/2021) N°ISSN 1145-2269 Prix du n° : 1 € Abonnement : 4 € Abonnement de soutien : 20 € © Photos : SEL (sauf mention).
  • 3. Serge-Antoine Président fondateur d’ASeFu « J’ai perdu mon papa à 7 ans. À cause de mon handicap à la jambe, les gens disaient que je ne pouvais pas faire grand-chose. Je me sentais abandonné et  je me demandais si j’allais réussir dans la vie. Malgré cela, je me battais ! » Les choses ont commencé à changer lorsque Serge-Antoine a été recueilli par un chrétien qui l’a considéré comme l’un de ses enfants. Depuis, son désir est d’aider les enfants orphelins et vulnérables. Un jour, un pasteur a fait un rêve concernant Serge-Antoine et il le lui a partagé : « Dieu a un tra- vail pour toi, je ne sais pas ce que c’est, mais j’ai vu que tu tenais des cahiers que tu donnais à des enfants et que tu te tenais à un côté d’un forage et invitais les gens à venir. » De là est née l’Association Sécu- riser le Futur (ASeFu) qui prend en charge des orphelins et autres enfants vulnérables et anime des activités de développement com- munautaire. Razawendé Directrice d’un centre d’accueil d’enfants parrainés au Burkina Razawendé était assistante de di- rection quand elle a décidé de dé- missionner pour serviràpleintemps les enfants : « Je ne regrette pas d’être venue ! Le changement qui s’est produit en quelques années, c’est ce qui en- courage à continuer ! » Malgrélesdéfis,ellepersévèreavec l’aide de Dieu : « La nuit tu penses àunenfant.Deretouraucentre,tu terendscomptequec’étaitunpro- blème réel que tu as vu. Dieu nous qualifiepourgérercessituations. » 3 DOSSIER JOURNÉE DU SEL 3 Ils ont répondu à l’appel! Serge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-AntoineSerge-Antoine Serge-Antoine, Razawendé, Francis, Marc, … Autant d’hommes et de femmes ordinaires qui ont répondu à l’appel de Dieu pour servir les plus démunis de leur pays. Ce sont nos partenaires et nous en sommes fiers : nous aimerions vous raconter quelques-unes de leurs histoires… Comme Claire, Emilie, Gilbert, ... répondez à l'appel de nos partenaires ! « Nous prions pour vous, pour que Dieu vous donne les moyens de nous appuyer. Vous pouvez aussi nous porter dans la prière. » Serge-Antoine
  • 4. 4 Francis Animateur d’un centre d’accueil d’enfants parrainés Francis a lui-même été parrainé quand il était enfant. C’est ce qui l’a amené à comprendre les e n f a n t s q u ’ i l encadre aujour- d’hui et à vouloir investir dans leurs vies  : «  J’ai été dans la même situation qu’eux, je sais ce que c’est. J’ai un rêve : devenir parrain ! » Marc Pasteur, fondateur d’AZED «  Depuis mon enfance j’avais cette conviction intérieure que je devais être utile à a u t r u i . M e s parents étaient pauvres. Malgré notre situation, mon père était travailleur et nous encourageait dans cette voie  ! Même s’il n’avait pas beaucoup d’argent, il en donnait et rendait les gens heureux. On dit  : tel père, tel fils... » « Dans mon for intérieur, je sen- tais l’appel.. » Marc a finalement fait une formation biblique tout en continuant à se demander ce qu’il pouvait faire pour aider des personnes qui souffraient. Grâce à leurs propres fonds, Marc et ses amis ont créé l’AZED (Asso- ciation Zoodo pour l’Environne- ment et le Développement) : « Ce que vous donnez de tout petit, c’est une semence que vous met- tez en terre et quand ça grandit, ça va devenir un arbre pour les générations futures. Nous sommes en train de nous activer, d’investir pour les générations à venir. » DOSSIER JOURNÉE DU SEL Journée du SEL 2016 : Merci ! En 2016, grâce à votre générosité, ce n’est pas 1 mais 2 centres de santé qui ont pu être financés ! Plus de 40 000€ ont été ré- coltés dans le cadre de la Journée du SEL 2016. Le CE- PROMOR (Centre de Promo- tion pour le Monde Rural), partenaire chrétien local du SEL en RD Congo, a pu équi- per le centre de santé du vil- lage de Kindamba et une partie de celui de Nselo. Avant cela «  la population n’accédait pas aux soins de santé primaires  » nous ra- conte Nathan, chef de projets du CEPROMOR. «  Merci à tous ceux qui ont contribué à l’amélioration des condi- tions sanitaires de ces centres ! » conclut Jonathan, le directeur exécutif. Vous aussi, répondez à l’appel des partenaires chrétiens locaux du SEL et engagez- vous à leurs côtés à votre manière : priez, donnez, parlez, courez, chantez… Ils ont répondu à l’appel. À leur tour, ils vous lancent un appel, y répondrez-vous ? « L’Église, c’est comme un corps et chacun a sa part des responsabilités. » Marc « C’est un appel pour soutenir quelqu’un, aider un enfant à devenir un homme, une femme de demain. » Francis
  • 5. DOSSIER JOURNÉE DU SEL L a plupart de nos contem- porains ont à cœur l’aide envers les plus démunis. Les grandes religions encoura- gent l’engagement auprès des pauvres. Les partis politiques occidentaux intègrent, à divers degrés, des éléments de solida- rité dans leurs programmes res- pectifs. Les citoyens en général font régulièrement preuve de générosité en soutenant finan- cièrement des associations qui œuvrent auprès d’individus dans le besoin, ou des groupes qui interviennent sur le terrain lors de catastrophes naturelles. […] Dans ce contexte relativement consensuel, qu’est-ce qui carac- térise l’engagement spécifique- ment chrétien envers les pauvres ? Selon l’Écriture, c’est surtout la source de motivation qui, pour les disciples de Christ, fait la différence. En un mot, la grâce de Dieu manifestée en Jésus-Christ incite les chrétiens à la pratique du bien envers tous, y compris – et en particulier – envers les gens qui sont dans le besoin. [...] En Luc 19.1-10, on trouve en la personne de Zachée un exemple puissant de cette libéralité moti- vée par l’amour de Christ. En effet, c’est après avoir été surpris par le regard bienveillant de Jésus (verset 5) et après l’avoir accueilli chez lui avec joie (verset 6) que ce riche collecteur d’impôts, un « pécheur » reconnu (verset 7), peut déclarer : « Seigneur, je donne la moitié de mes biens aux pauvres […] » (verset 8). Selon Jésus, une telle résolution signale qu’un changement inté- rieur vient de se produire chez Zachée : « Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison […]. Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Luc 19.9-10) Plus nous réalisons à quel point nous étions perdus sans Jésus et plus nous s o m m e s habités par la joie du salut qu’il nous pro- cure, plus nous aurons envie de partager nos avoirs avec les pauvres. […] D’une part, les chrétiens ont pour mandat de porter secours aux pauvres dans la société. D’autre part, leur engagement auprès des plus démunis est une consé- quence directe de la Bonne Nou- velle du salut en Jésus-Christ ; c’est une réponse concrète à l’Évangile, l’une de ses plus belles implications pratiques. Dominique Angers Professeur de Nouveau Testament et d’homilétique à la Faculté de Théologie Évangélique de Montréal Qu’est-ce qui nous motive à agir envers ceux qui vivent dans la pauvreté ? Et si c’était le fait d’«  avoir été surpris par le regard bienveillant de Jésus » ? C’est ce qu’affirme Dominique Angers dans sa contribution à notre dossier 2017 dont voici quelques extraits. Cet extrait de texte vous a intéressé ? Vous souhaitez en savoir plus sur le dossier de la Journée du SEL 2017 ? C’est simple ! Rendez-vous sur : www.journeedusel.selfrance.org, inscrivez-vous et téléchargez les contenus qui vous intéressent. Un engagement envers les pauvres fondé sur la grâce 5
  • 6. SEL : Rosine, Thomas, quelle est la genèse de ce projet ? Rosine : Un jour, j’ai eu l’image d’un petit garçon africain qui me disait : « Donne-moi de l’eau à boire. » C’est venu me heurter. J’ai réalisé que l’eau que j’utilisais pour des choses banales était vitale pour ce petit garçon. J’ai commencé à faire des recherches sur les problématiques liées à l’eau et j’ai compris le besoin en eau qu’ont certains pays. Thomas : Rosine m’en parle alors et on se dit qu’on pourrait faire un don à une association. Et puis ça en reste là. Une semaine après, avant qu’on puisse faire quoi que ce soit, le SEL me propose de faire un partenariat artistique, en me demandant si j’ai un projet humanitaire à cœur. Je réponds « Oui » sans hésiter ! Quand Dieu nous parle comme il nous a parlé là avec cette image du petit garçon, on répond à son appel ! Là-dessus commence une grande aventure. Après plusieurs mois de réflexion, Thomas et Rosine décident d’écrire un chant pour récolter des fonds pour l’accès à l’eau et tourner un clip. En octobre, ils ont été au Burkina Faso pour se rendre compte de la situation sur place et visiter nos partenaires chrétiens locaux. SEL : Arrivés au Burkina Faso, à quelles réalités avez-vous fait face ? T  : On a rencontré Bibata, une petite fille qui revenait de l’école avec son vélo : elle était souriante, accueillante. J’ai vu sa toute petite maison, sa façon de vivre, une vie pas facile. Mais j’ai aussi vu son bonheurdevivrelà,surleursterres. Ils ont juste besoin d’eau et ça fait 30 ans qu’ils prient pour ça. R : On a vu un étang qui servait de réserve pour quelques mois. Les villageois nous disaient : « C’est l’eau qu’il nous reste pour la période du mois de mars/ avril ». Et on voyait très bien que l’eau n’était pas suffisante ! T : L’eau était marron, il y avait des moustiques, des têtards, des animaux qui pâturaient autour : ce n’était vraiment pas des condi- tions suffisantes pour être en bonne santé. Les hommes du vil- lage nous ont raconté les mala- dies dues à cette eau. J’ai été particulièrement touché de voir 6 Ils y étaient ! Ils racontent... PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Thomas et Rosine Blanc sont devenus ambassadeurs du SEL. Artistes engagés, ils sont à nos côtés pour soutenir des projets d’accès à l’eau. Ils racontent pourquoi … Thomas Blanc, artiste engagé aux côtés du SEL et de ses partenaires.
  • 7. 7 PROJETS DE DÉVELOPPEMENT un enfant prendre de l’eau dans cette marre d’eau croupie et la boire. R : Ce qu’a dit Jacqueline, une mamie rencontrée au village, m’a énormément marquée : « L’eau c’est la vie  !  On a tout ce qu’il nous faut, mais la chose qui nous est indispensable et qu’on n’a pas, c’est de l’eau. Vous pensez qu’on est content d’être sale  ? On sait qu’on est sale, mais on ne peut pas se permettre, après avoir mis 4h pour chercher de l’eau, de l’utiliser pour se laver. » J’ai alors compris que l’eau était tellement précieuse, qu’ils la gar- daient uniquement pour boire. T  : La différence était nette l’après-midi dans un village où il y avait un forage qui va chercher de l’eau pure à 80 m sous le sol. L’eau ne manque jamais, les gens étaient apprêtés, souriants, détendus, beaucoup plus joyeux : ce changement avait un effet sur toute la communauté ! Quand on arrive là-bas et qu’on voit ce manque d’eau, on est un peu fâché et énervé face à cette injustice. Il y a vraiment des choses à faire, de l’aide à donner. On a réalisé tout ce que l’eau pourrait ameneràunvillage :cultiver,fabri- quer des briques pour construire des maisons, des églises, des écoles, prospérer et avoir une vie meilleure. C’est quelque chose qui pour nous est banal, mais qui pour eux ne l’est pas ! SEL : Que pensez-vous des par- tenaires rencontrés sur place ? T : Ce sont des gens sérieux, des locaux qui ont monté des asso- ciations et qui donnent leur vie pour ça ! Ils connaissent person- nellement ceux qui ont des besoins et les visitent. C’est un travail énorme qui change des vies ! Quand Thomas Blanc chante « L’eau c’est la vie ! » « J’ai été très marqué par leur ferveur, leur joie, leur foi, leur confiance en Dieu ! On s’est rendu compte qu’on partage cette source de la vie qui est Christ ! Ce qu’ils n’ont pas c’est l’eau na- turelle, et là-dessus on peut les aider. » À Boaboagra, le village de Jacqueline et Bibata, il n’y a pas encore de forage. L'engagement de Thomas et Rosine va permettre de récolter les 8 500 € nécessaires pour qu’un forage voie le jour là-bas. Rendez-vous le 26 mars pour la sortie du clip. Faites-le tourner sur vos réseaux sociaux ! Thomas et Rosine ont rencontré Bibata, une jeune fille de Boaboagra.
  • 8. 8 D ans le rayon Eau de mon supermarché, j’ai compté plus de 25 marques d’eau diffé- rentes... Quel contraste avec l’enfant à la bouteille d’eau brune rencontré au Burkina Faso en octobre dernier !1 Dans le monde, 663 millions de per- sonnes n’ont pas accès à un point d’eau amélioré. Une des solutions face à ce problème est l’installation de forages. Mais au fait, comment ça marche ? Étape 1 : Préparer le terrain La première chose à obtenir, et pro- bablement la plus importante, c’est l’implication de la communauté locale dans le projet. Une bonne adhésion de la communauté peut éviter certains écueils. C’est une des leçons retenues par notre partenaire local chrétien ALV (Association Lieux de Vie) au nord du Burkina  Faso : « Pour un développement réussi, il faut un climat d’entente mutuelle et de paix entre les hommes. » La création d’un comité de gestion et la formation d’artisans répara- teurs issus de la communauté locale est la deuxième chose à mettre en place pour assurer un bon entretien du forage. Le comité peut collecter des cotisations, grâce auxquelles des pièces de rechange pourront être achetées. La maintenance pourra être assurée par les artisans réparateurs formés. Étape 2 : De la conception à la réalisation Le forage est réalisé par une entre- prise professionnelle. Les contrats de forage conclus sont toujours «  positifs  », c’est-à-dire que le contrat ne sera rempli que lorsque l’entreprise aura trouvé de l’eau consommable et en débit suffisant. Une étude géophysique est réalisée en amont pour déterminer les meilleurs lieux d’implantation et une analyse de l’eau est effectuée une fois l’eau trouvée. Parallèlement à ces activités, la communauté locale est sensibilisée aux bonnes pratiques d’hygiène afin de diminuer les risques de maladies hydriques. En 2016, le SEL a financé, grâce à vos dons, l’installation de 3 nouveaux forages au Burkina Faso et la réha- bilitation de 6 forages. Au total, près de 8000 personnes ont pu avoir accès à de l’eau potable grâce à ces projets. N’hésitez pas à découvrir la vidéo sur les projets Eau de la Journée du SEL sur www.journeedusel.sel- france.org. La vie change quand l’eau est disponible. Pensez-y lors de votre prochain achat d’eau miné- rale. Isabelle Duval Chargée des projets Eau et Assainissement 9 forages grâce à vos dons ! En 2016, ces nouveaux forages ont permis à 8000 personnes d’accéder enfin à une eau proche et propre. Derrière ces quelques mots se cache une mise en œuvre complexe, maîtrisée par nos partenaires locaux. 1 cf. article Sel Info n°129 – décembre 2016 PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Répondez à l’appel de nos partenaires, aidez-les à faire jaillir l’eau là-bas ! A l’occasion de la Journée du SEL, grâce à votre soutien, le SEL veut permettre à un plus grand nombre d’hommes, de femmes et d’enfants d’avoir accès à une eau propre et proche. Chacun de vos dons contribue à soutenir nos partenaires dans leurs efforts d’accès à l’eau. Un grand merci pour votre soutien ! Pour donner, remplissez le coupon joint ou allez sur : www.journeedusel.selfrance.org
  • 9. 9 Le cercle vertueux du parrainage P lus nous avançons dans les années, plus nous constatons que le parrai- nage porte des fruits. Mais les bénéfices du parrainage ont bien plus de répercussions que l’on ne peut l’imaginer. C’est ce dont témoignent les nombreuses his- toires d’anciens enfants parrainés par Compassion de par le monde. En septembre 2016, aux Philip- pines, 150 jeunes anciennement parrainés se sont rassemblés pour partager combien le par- rainage avait influencé leur vie et réfléchir à des stratégies afin d’influencer positivement leurs communautés locales. Ayant été eux-mêmes soutenus, il semble naturel à ces jeunes d’être géné- reux et de s’engager à soutenir la cause des enfants démunis. David Beltran nous explique pour- quoi : « Maintenant que nous avons été libérés de la pauvreté, c’est à notre tour d’aider les autres. Il y a tant d’enfants qui ont besoin d’aide. En tant qu’en- fant parrainé, j’ai été accueilli et j’ai reçu amour et acceptation ; je veux maintenant partager tout cela à ceux que je rencontre dans la vie. » David est coordinateur pour Com- passion Philippines auprès des églises de son pays. Auparavant, il était le pasteur d’une Église ; avant cela, il était directeur d’un centre d’accueil, avant encore, il était le concierge de l’église ; et avant cela, il était un enfant par- rainé. Michelle, également parrainée par Compassion, était une petite fille silencieuse vivant dans des conditions de pauvreté extrême. Après de brillantes études en communication, elle est devenue directrice marketing d’un groupe de théâtre chrétien. Aujourd’hui, elle est la co-fondatrice et direc- trice exécutive d’un ministère qui offre un programme de soutien à d’anciennes prostituées. Elle leur transmet des compétences pour les aider à générer des reve- nus. « Servir les plus démunis a tou- jours été ma passion », déclare Aizel Bucag. « Cela est largement dû au fait que j’ai, moi-même, été aidée par mon parrain quand j’étais petite. » Aizel est mainte- nant institutrice pour enfants sur- doués. Son père est pasteur d’une petite église et, ensemble, ils ont En 2016, le SEL vous partageait sa joie : 10 000 enfants parrainés depuis la France. Un évè- nement, ça l’est ! Car le parrainage change vraiment des vies. Découvrez au travers de ces quelques témoignages, le cercle vertueux du parrainage et les effets que votre engagement peut avoir sur les enfants une fois devenus grands. PARRAINAGE D'ENFANTS Michelle, ex-enfant parrainée aux Philippines, vient aujourd’hui en aide aux anciennes prostituées.
  • 10. CENTRÉ SUR CHRIST – POUR L’ENFANT – EN COLLABORATION AVEC L’ÉGLISE10 mis en place un programme d’ali- mentation pour les enfants de leur communauté locale. Ils assu- rent le soutien financier de 25 enfants vivant en situation de pauvreté. Margareth Makhoha raconte  : « Quand j’étais petite, je voulais changer les choses dans mon village, je rêvais de parler au nom de mon peuple. » Après avoir reçu son diplôme, elle est devenue directrice de centre d’accueil. Elle s’est ensuite sentie appelée à faire de la politique et a été élue députée, un espoir pour la nou- velle génération en Ouganda. « J’avais le désir dans mon cœur d’être au service des gens, d’in- fluencer les décisions qui vont affecter les enfants et adultes qui vivent dans la pauvreté. » C’est cette même aspiration qui animait Jennifer Gitiri, issue des bidonvilles de Nairobi. « Je vou- lais être quelqu’un qui défend les droits de ceux qui ne peuvent pas se défendre eux-mêmes. Je suis maintenant avocate admise au barreau et à la haute cour du Kenya. » Tous ces anciens enfants par- rainés poursuivent des carrières différentes et vivent des vies dif- férentes. Mais ils partagent une passion commune : transmettre à d’autres la bonté qu’ils ont aussi reçue de leur parrain. Tous sont la preuve que le par- rainage a un réel impact. Leur détermination à être des acteurs de changements dans leur com- munauté est un encouragement et une motivation pour nous par- rains, à poursuivre notre enga- gement, à leurs côtés, pour libé- rer toujours plus d’enfants de la pauvreté. En effet, grâce à nos efforts combinés, ils pourront un jour, eux aussi, réaliser leur rêve et répondre à leur tour à l’appel. Le parrainage de courte durée, songez-y ! Vous n’avez pas encore sauté le pas du parrainage ou vous aimeriez prendre un second parrainage mais moins long ? C’est tout à fait possible avec le parrainage court. Partout dans le monde, des adolescents attendent encore, avec beaucoup d’es- poir, un parrain pour les encourager jusqu’à la fin du programme. Ces enfants ont aussi besoin de nous, de nos prières et de notre soutien. N’hésitez pas à partager cette possibilité à vos proches ! Toutes les informations sur notre site : www.selfrance.org / Rubrique ParrainageJennifer Gitiri. D’enfant des bidonvilles à avocate du barreau au Kenya. PARRAINAGE D'ENFANTS Margareth Makhoha, d’Ouganda. Hier parrainée, aujourd’hui députée. « Toutes les bénédictions que j’ai reçues, c’est parce qu’il y avait quelqu’un dans ce monde qui a voulu avoir un impact dans ma vie. » « Je suis reconnaissante à mes parrains qui ont cru en moi, qui m’ont toujours encouragée, qui ont prié pour moi. »
  • 11. 11 EAD/SENSIBILISATION La solidarité, ça ne date pas d’hier ! P eut-être l’avez-vous déjà expérimenté mais par- fois, quand nous nous lançons dans un projet, il nous arrive d’avoir le sentiment que nous sommes les premiers à nous engager dans cette voie ou bien que nous allons tout révolutionner. Si à certains égards ce sentiment peut être partiellement justifié, il faut néanmoins avouer qu’il est bien souvent trompeur. Nous aurions tort de croire que nous avons tout inventé ou que nous ferons tou- jours tout mieux que tout le monde. Regarder aux figures du passé, c’est l’occasion de se rappeler que nous nous inscrivons dans une continuité et dans une histoire. De nombreux croyants nous ont précé- dés sur la voie de l’action humani- taire et il peut être intéressant de chercher à construire notre engage- ment envers les plus pauvres à par- tir de leurs exemples de vie. Hommes ou femmes, d’origines ou de dénominations différentes, ces chrétiens ont cherché à vivre et à incarner du mieux qu’ils pouvaient l’enseignement biblique. S’intéresser à leur biographie et à leur témoi- gnage est tout à la fois un profond encouragement (voir Dieu agir au moyen d’individus imparfaits est tou- jours stimulant) mais c’est aussi une source d’inspiration pour nous mettre en action ! La Bible elle-même semble d’ailleurs forte- ment valoriser la notion d’exemple ou de modèle pour le cheminement des croyants. Si chaque chrétien a sa propre vocation, nous pouvons apprendre les uns des autres ! Pour autant, veillons à ne pas non plus idéaliser les grandes figures du passé. Regarder à leur parcours, c’est justement nous permettre de voir au-delà de la représentation classique et policée que nous pou- vons en avoir… et rendre à Dieu la gloire qui lui est due ! Henry Dunant, le fondateur de la Croix-Rouge ; William Wilberforce, l’un des principaux acteurs de l’abolition de l’esclavage au Royaume- Uni… Les parcours et témoignages de vie de ces croyants ont beaucoup à nous apprendre encore aujourd’hui. C’est pourquoi le SEL a décidé de vous faire redécouvrir certains de ces personnages au moyen de chroniques hebdomadaires réalisées avec Radio Arc-en-Ciel. De janvier à juin 2017, retrouvez ces différents por- traits sur le blog du SEL (blog.selfrance.org) ainsi qu’un article de ré- flexion sur le sujet dans le dossier de la journée du SEL. Le passé et les figures qui l’ont jalonné ont beaucoup à nous apprendre encore aujourd’hui. Ce constat est valable dans plusieurs domaines et notamment pour ce qui est de l’engagement chrétien envers les plus démunis.
  • 12. 12 P lus du tiers des partici- pants ont mis l’accent sur les valeurs que nos élus devraient incarner en insistant particulièrement sur la compassion, puis sur la jus- tice et l’humilité. Les autres participants ont sug- géré des actions dans différents domaines. La lutte contre la corruption prime, suivie à éga- lité par l’accès au logement pour tous, l’aide pour la santé et la solidarité internationale. Une minorité a évoqué le chômage comme priorité d’action. Enfin, d’autres approches nous sont aussi parvenues  : la collaboration entre les autorités civiles et les ONG1 , l’équilibre entre l’aide aux entreprises et l’aide sociale. Une fois les primaires achevées, nous remettrons aux candidats offi- ciels un document « N’oublions pas les plus pauvres  », et nous vous encouragerons à contacter vos can- didats au Parlement. Michée France s’est aussi joint aux actions de la FPF2 et du CNEF3 qui, chacun de leur côté, nous ont solli- cités pour écrire un court article. L’article pour la FPF concerne la corruption, son importance tant par les sommes détournées que par la menace qu’elle repré- sente pour la démocratie, les affaires publiques et le déve- loppement social. Nous y témoignons de l’attachement des protestants à la probité qui devrait être donnée en exemple par les élus de la République eux-mêmes. Enfin nous saluons les efforts menés dans la lutte contre la corrup- tion et nous invitons les can- didats à s’exprimer sur les mesures concrètes qu’ils envi- sagent de poursuivre dans ce domaine. L’article pour le CNEF aborde l’éthique économique dans un contexte de mondialisation. Nous y expliquons que l’économie ne saurait être une fin en soi  : elle est un moyen de rendre la terre habitable en gérant au mieux son développe- ment. Refusant le principe d’une société dans laquelle le consumé- risme serait la valeur suprême, nous pensons que les évangéliques adhè- rent à un développement écono- mique sain qui concilie l’équilibre entre une liberté individuelle inalié- nable et le respect de la dignité de chaque être humain, notamment des plus vulnérables. « Cher-e-s candidat-e-s à la présidentielle et aux législatives … » MICHÉE FRANCE Dans nos dernières publications, nous vous avons invités à nous faire part des questions en lien avec la pauvreté que vous souhaiteriez poser aux candidats à la présidentielle et aux législatives. Merci à tous ceux qui se sont exprimés ! Prions pour les élections « Avant tout, je recommande ceci : il faut faire des demandes à Dieu, le prier, le supplier et le remercier pour tous les êtres humains. Il faut prier pour ceux qui nous gouvernent et pour toutes les autorités. Alors nous pourrons mener une vie calme et tranquille en étant fi- dèles à Dieu et en nous condui- sant bien. » 1 Timothée 2.1-2 Suivons ces recommandations de Paul à Timothée et intercédons pour les élections présidentielles des 23 avril et 7 mai, législatives des 11 et 18 juin et sénatoriales du 24 septembre. 1 Organisations Non Gouvernementales 2 Fédération Protestante de France 3 Conseil National des Évangéliques de France Pour que notre vote défende aussi les intérêts des plus pauvres. Suivez-nous sur www.michee-france.org et sur notre page Facebook.
  • 13. Un partenariat qui dure depuis 25 ans ! En allant visiter Manos Amigas lors d’une rencontre mondiale de Michée Mondial, Christophe Hahling, pasteur de l’Orléanais, a constaté leur enga- gement auprès des plus faibles : les enfants des bidonvilles dans la ban- lieue de Lima. Pour que l’artisanat nourrisse celui qui a faim Rafael del Campo est artisan sculp- teur-céramiste depuis 1986. Toute sa spiritualité se concentrait dans ses créations jusqu’à ce qu’il soit touché par le message biblique : il a alors changé son art pour fonder un nouvel atelier, «  Ceramica Nueva ». Il emploie aujourd’hui 13 artisans dans l’atelier et 3 femmes à domicile. Rafael travaille pour Manos Amigas depuis 2009. Le commerce équitable lui apporte de la sécurité. Le préfi- nancement à hauteur de 50% lui permet d’acheter la matière première et de payer les artisans. Les délais de paiement sont respectés et les relations commerciales se font dans la transparence. Manos Amigas est convaincu que l’activité économique ainsi générée contribue à la lutte contre la pauvreté et apporte de l’espérance à des enfants d’artisans dans les zones rurales. Manos Amigas travaille avec Artisanat SEL depuis sa création, en 1991. Cette organisation a pour objectif de soutenir des filières d’artisanat au Pérou, dans le respect des valeurs chrétiennes. Nous les avons visités récemment. COMMERCE ÉQUITABLE Si, vous aussi, vous souhaitez soutenir cette initiative, vous pou- vez acheter les objets de Rafael et d’autres artisans, du Pérou et d’une vingtaine de pays, auprès de l’association Artisanat SEL qui les importe directement sans intermédiaire. Artisanat SEL 101 rue Marc Seguin CS 30205 07500 GUILHERAND GRANGES Tel: 04 28 42 20 10 Email: contact@artisanatsel.com Commandes sur le site www.artisanatsel.com Ou demandez le catalogue 2016/2017 de 124 pages, gratuit. 13
  • 14. 14 « S’engager ce n’est pas une option, ça doit faire partie de notre ADN. C’est vital, indispensable, ça touche à notre iden- tité de chrétien. » Jean-Luc Gadreau, artiste avec le SEL. S’ENGAGER ICI Prier Pour les partenaires locaux duSEL, leur témoignage auprès desbénéficiaires, les projets mis enplace, les enfants parrainés, etc.Faisons ensemble monter versDieu nos prières, supplications,actions de grâce afin qu’il fasseson œuvre dans les vies. Si le SEL existe, c’est parce que des chrétiens s’engagent contre la pauvreté. D’abord là-bas, par des organisations locales. Ensuite ici en France, chrétiens et Églises sont engagés par différentes actions pour soutenir ces partenaires chrétiens. En 2017, tentez vous aussi l’expérience et découvrez de nouvelles façons de vous engager ! Être bénévole pour le SEL Vous aimeriez exploiter votre temps utilement ? Au SEL, nous cherchons ré- gulièrement des bénévoles pour : • accomplir diverses tâches administra- tives (mise sous pli de courriers, mise à jour d’adresses, etc.) • relire des articles en lien avec notre activité Cette liste est non exhaustive et le bé- névolat peut s’exercer dans nos locaux, à Bagneux ou à domicile. N’hésitez plus ! Contactez-nous à infos@selfrance.org. DonnerNous avons besoin de vous pour financer les projets de nos partenaireset leur permettre d’avoir un impact dans la vie de personnes démunies ; pour offrir à des enfants la possibilité d’aller à l’école, à des personnes de voir leurs conditions de vie s’améliorer. 9 façons de s’engager avec le SEL ! Être délégué : Alexia témoigne ! « J’avais envie de porter la parole des plus pauvres auprès de ceux qui ne les connaissent pas. Le rôle de délégué m’a semblé convenir à la fois aux besoins existants et à mes dons/envies. Pour ceux qui seraient tentés par cette aventure : foncez ! Les frères et sœurs de nos Églises en France ont besoin de connaître la réalité de l’ex- trême pauvreté à travers le monde et les moyens mis en œuvre par le SEL pour lutter contre. Et comment pourraient-ils être au courant si per- sonne ne le leur dit ? » Alexia Roulet, 28 ans. Intéressés ? Contactez Fadima à delegues@selfrance.org. « S'engager ça peut faire peur. L'important, c'est juste de commencer ; pas de réussir mais de se mettre en marche. Chacun à son niveau, chacun selon ses capacités, nous pouvons le faire. » David Alonso, responsable de la Communication au SEL.
  • 15. 15 S’ENGAGER ICI Parler du SELDans votre Église, au groupede jeunes, groupe de maison,avec ses amis autour d’unbon thé ou dans une filed’attente… Toute occasionest bonne à saisir pourparler des actions du SEL ! Traduire le courrier des parrains/filleuls ? Chaque mois, le SEL reçoit plus de 3 000 lettres ! Cela représente environ 900 lettres nécessitant d’être traduites. Nous avons donc besoin de votre aide ! Si vous avez un bon niveau en anglais, espagnol ou portugais (et français), ne gardez pas cela pour vous mais mettez ces compé- tences à profit !  Envie de traduire ? Contactez info@selfrance.org pour plus d’informations. Le SEL recrute ! Dès à présent, le SEL recherche un(e) chargé(e) de développement, en CDI, pour instruire les demandes de financements de nos partenaires, suivre la réalisation des projets et participer aux campagnes d’infor- mation auprès des donateurs. A partir de  juin 2017, le SEL recherche un(e) employé(e) poly- valent(e), en contrat aidé (CUI-CAE) pour effectuer diverses tâches admi- nistratives : accueil, gestion du cour- rier, classement, saisies de données (y compris financières), etc. Le détail de ces deux postes basés à Bagneux est disponible sur www.selfrance.org, rubrique Nous rejoindre. Envoyer LM et CV à : recrutement@selfrance.org Et bien courez maintenant !La Course des héros, ils l’ont faite en 2016 et ils racontent : « Devant cet évènement, deux choix s’offraient à moi :me lancer dans l’aventure, ou bien remettre ma déci-sion à plus tard... Finalement, j’ai répondu à cette voixqui me disait : “Je t’ouvre une porte pour que tupuisses participer à ta soif de justice et d’aide du pro-chain. C’est à toi de la franchir.” » Sylvain Barthe « Ici nous courons pour le plaisir, c’est un luxe quebeaucoup ne peuvent pas s’offrir alors partageons-le enaidant notre “voisin” ! » Christine Kling En 2017, chaussez vos baskets et inscrivez-vous à la Coursedes héros à Paris ou à Lyon le 18 Juin.Rendez vous sur le site du SEL ou contactez dlevialvares@selfrance.org eBénévole 4h30/jour, c’est le temps moyen que passe un individu sur internet1 . Et si une partie de ce temps était utilisé pour la bonne cause ? Être eBénévole du SEL c’est : • Aimer notre page Facebook, nous suivre sur Twitter et/ou Instagram • Télécharger l’application du SEL sur votre smartphone • Aimer et partager les publications du SEL à vos amis • S’abonner au blog du SEL et à notre newsletter, le SEL Action Vous informer et permettre àvotre entourage de l’être également est une ma- nière concrète de s’engager avec le SEL. 1 http://www.blogdumoderateur.com/usage internet 2016/ Chanteur, comédien, photographe, vidéaste, graphiste, dessinateur/ illustrateur… Comme Thomas Blanc, Annenciel, Pierre Lachat, Manior et beaucoup d’autres, mettez vos dons au service de Dieu et portez la cause du SEL au moyen de votre art.
  • 16. DIMANCHE 26 MARS 2017 ORGANISEZ LA JOURNÉE DU SEL 2017 DANS VOTRE ÉGLISE ! REGARDEZ LA BANDE ANNONCE DE LA JOURNÉE TÉLÉCHARGEZ LE DOSSIER D’ANIMATION AVEC : Une vidéo-témoignage de partenaires du SEL Des textes de réflexion biblique et thématique Une trame pour animer le culte Des animations pour les enfants et les jeunes Une vidéo + une fiche pour soutenir des projets d’aménagement de points d’eau potable ACCÉDEZ AUX ÉLÉMENTS POUR COMMUNIQUER SUR CET ÉVÉNEMENT (AFFICHES, POWER POINT…) sur www.journeedusel.selfrance.org * Date indicative : vous pouvez tout à fait programmer la Journée du SEL à un autre moment !