Flore intestinale

16 371 vues

Publié le

une petite recherche sur la flore intestinale humaine

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
16 371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
81
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Flore intestinale

  1. 1. S • Présenter par: • KOUIDER ELOUAHED ASMAA • AIT HAMOUDA KAMILIA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de HASSIBA BEN BOUALI –Chlef-Niveau: Master 2 Option : Microbiologie
  2. 2. Plan du travail
  3. 3. Introduction Tout au long de notre vie, plusieurs tonnes d'aliments pénètrent dans notre corps via le système digestif. Et comme vous le savez, nous possédons un "deuxième cerveau" situé au sein de nos intestins. Dans cet endroit "intime" se joue notre Santé et notre Bien-être, reposant sur un écosystème: la flore digestive, nommée aussi microbiote intestinal. Cette flore est constituée de milliards de bactéries, qui exercent en permanence un travail CONSIDERABLE au sein de notre organisme.
  4. 4. ce que le microbiote
  5. 5. Écosystème intestinal S Fore dominante (aquise): S 99%Bactreis anaerobies S constituée de micro- organismes implantés de façon permanente est éliminée difficilement et se reforme vite S Flore sous dominante (lieé à notre environment) S 1% bactries aerobies S Présentes de façon temporaire S Elle est changeante tout le long de notre vie selon notre environnement, notre culture, nos conditions socio- professionnelles.
  6. 6. Flore intestinal humain We are born 100% human, but we die 90% bacterial S 1014 bactéries : De plus de 10 fois le nombre total de cellules humaines (1013 cellules) S Presque 500 espèces : reparties le long du système digestif
  7. 7. Caractérisation du microbiote intestinal S Bactéries normalement présentes sur des sujets sains. S Caractéristique de chaque espèce animale. S Composition précise est impossible à déterminer. (nombreuses espèces anaérobies, non cultivables). S Acquise à la naissance. S Dépendante de facteurs tel que l’alimentation. l’environnement. S En équilibre avec l’organisme.
  8. 8. L’equilibre de la flore intestinale
  9. 9. Composition du microbiote
  10. 10. Microbiote intestinal S Ces bactéries se répartissent de façon non homogène tout le long du tube digestif et sont plus nombreuses au niveau du côlon qu’au niveau de l’intestin grêle.
  11. 11. S Phylum Firmicute, ≈ 125 espèces S Gram+ S Morphologie bâtonnet S Anaérobie facultative S Fermentation homolactique Utilisé comme probiotique
  12. 12. S Agissent contre les diarrhées, S Limitent et combattent la croissance de bactéries par sécrétion de substances (peroxyde d’oxygène, bactériocines) réduisent les putréfactions, S Aident la dégradation des protéines et sucres complexes S Favorisent aussi une bonne flore vaginale chez les femmes (flore de Döderlein). Lactobacillus acidophilus
  13. 13. S Phylum Bacteroidetes, ≈ 20 espèces S Morphologie bâtonnet Anaérobie S Dégradation des polysaccharides d'origine végétale S Fermentation et production d'acide gras à courte chaine utilisable par l'homme (Acétate, succinate)
  14. 14. S Phylum Actinobacteria, ≈ 30 espèces S Morphologie ramifiée S Anaérobie stricte S Dégradation des oligosaccharides par une voie spécifique = "Bifid shunt » S Stimulent les défenses de l’organisme, S Protègent contre les empoisonnements, les diarrhées, les Gastroentérites, S Régulent le transit. S Grâce à l’allaitement maternel, ces bactéries vont coloniser le tube digestif des nouveaux nés afin de le protéger.
  15. 15. Les streptococcus thermophilus S Renforcent les défenses naturelles. S Réduisent les intolérances alimentaires. S Facilite l’absorption du lactose et l’assimilation de la caséine. S Régulent les cellules intestinales et rétablissent la flore endogène lors de traitements Médicamenteux longs et lourds.
  16. 16. Prébiotiques Les prébiotiques sont des fibres alimentaires non digestibles: inuline, galacto- ou fructo- oligo-saccharides qui parviennent inchangées jusqu’au gros intestin. La dégradation de ces substances de ballast par la flore intestinale stimule la croissance et l’activité des micro-orga- nismes
  17. 17. Quelques types de prébiotiques S Fructo oligo sacharides S L’inuline S Reprsente un reservoir en hydrate de carbon ex: S Fruits (banane) ; céréales (seigle, blé) et Lait maternelle
  18. 18. Stimule la prolifération des bactéries lactiques, surtout des Bifidobactéries. Bifidobactérie s. bactéries fermentent les fibres prébiotiques et les réduisent à des acides gras à chaîne courte. Se forment ainsi acétate, butyrate, lactate et propionat Effet des prébiotiques
  19. 19. Effets hypothétiques des prébiotiques • La protection contre les infections gastrointestinales • une prophylaxie contre les allergies, une diminution du cholestérol, • une prophylaxie du diabète et du carcinome du colon.
  20. 20. Effets secondaires des prébiotiques S Par la fermentation bactérienne des oligo- saccharides prébiotiques se forment aussi des gaz (H2, méthane et d’autres )qui peuvent lors d’un dosage trop élevé. S provoquer des ballonnements, des douleurs abdominales et des diarrhées.
  21. 21. Probiotique Micro-organismes vivants qui lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquoite produisent un bénéfice pour la santé de l’homme Les plus connus sont les bactéries lactiques et les bifidobactéries largement utilisées dans les yaourts et d'autres produits laitiers fermentés.
  22. 22. Probiotique S On prend les probiotique lorsque on est affecté par des facteurs exogène ou endogène telque: S Maladies S Prise d’ATB S Stresse persistant Les caractéristiques de ces organismes :  De rester vivants pendant leur conservation  De survivre à leur passage à travers la partie supérieure du tube digestif.  En revanche ils ne colonisent pas durablement l'intestin.
  23. 23. Les probiotiques les plus utilisés S Lactobassilus ; Lactobacillus bulgaricus Lactobacillus plantarum S Bifidobacterium S Streptococcus; Streptococcus thermophilus S E. coli-Nissle S Saccharomyces; Saccharomyces boulardii Bacteries lactiques Acide lactique
  24. 24. Aliments naturellement riches en probiotiques S Laitages: Yaourts et le lait fermenté. Préférer ceux enrichis en Lactobacillus casei. S Fromages, Fruits et légumes: choucroute (crue si possible), jus de fruits S Produits de la mer: poissons fumés, filet frais S Viandes: saucisses S Aliments lactofermentés vendus en magasins bio : olives,pain au levain …
  25. 25. Quelque produits disponible Yagourt Activia Yoptimal Bio K+ Lactibiane Saché de poudre Probaclac Capsules vaginales et orales Balacta, ofibid Capsules orale
  26. 26. Effets potentiels des probiotiques S Renforcement de la fonction de barrière de la muqueuse intestinale S Prévention d’une colonisation bactérienne indésirable S Diminution du pH intestinal S Stimulation des défenses immunitaires S Effet anti-inflammatoire (inhibition ou modification de la production de cytokines) S Amélioration des performances de la digestion par la stimulation du péristaltisme intestinal S Augmentation de la dégradation des glucides et des fibres alimentaires S Augmentation de la digestion du lactose par la lactase contenue dans les bactéries lactiques qui permettrait d’augmenter une hydrolyse insuffisante du lactose
  27. 27. Implantation du microbiote intestinal à la naissance • Les facteures qui influence sur la composition de la flore intestinale qui s’implante :  L’âge gestationnel  Le mode d’accouchement: • voie vaginale • Césarienne  L’environnement du lieu de naissance.
  28. 28. (2 à 3 ) ans L’équilibre est atteint enter 2eme a 3eme année en fonction de l’alimentation et l’enveronnemen t 1 semaine Le niveau quantitatif de l’ordre de: 109-1011 bact/g dans le côlon. 2 j à 3 j Microorganisme anaerobie stricte colonisent le colon • Bifidobacterium établie en premier • Suivé par : Bacterioides , Clostredium, Fusobacterium 1j Établissement de microorganism e aerobie • Streptocoque • Enterobacteri e modification progressive du microbiote intestinal vers le microbiote intestinal
  29. 29. Colonisation narurelle de l’intestin d’un nouveau-né au cours de 10 premier jours de vie
  30. 30. Modifications de la flore intestinale au cours de la vie
  31. 31. Le type intestinale S Un nouveau-né allaité par sa mère développe une flore riche en bactéries de type Bifidobacterium. S La flore des nouveau-nés nourris au lait de vache adapté est significativement moins riche en Bifidobacterium, étant plutôt caractérisée par une richesse en bactéries de type Clostridium. S Modification progressive du microbiote intestinal vers le microbiote intestinal adulte en fonction des aliments.
  32. 32. Interactions entre notre microbiote et le bol alimentaire Fermentation de la partie non digérée Détoxication de composés nocifs Régulation de l’appétit et stockage des graisses Interactions entre notre microbiote et nos cellules Stimulation du système immunitaire Développement des tissus Interaction avec le SNC
  33. 33. La connection esprit-intestin ENS Cerveau Nerf vague Intestin Désiquilibres: • Inflammation • Infection État emotionnelMicrobe présent dans l’intestin modifié Le comportement et l’humeur
  34. 34. Timide (avec) Espiège (avec) Microbiote intestnaux différents Espiège (sans) Timide (sans) Sans Microbiote intestnaux Insémination Balb/c NIH suisse
  35. 35. Audacieuse Timide Comportement exploratoire Timide (avec) Espiège (avec) Espiège (sans) Timide (sans)
  36. 36. Lactobacillu s Bifidobactre um Consommation d’aliments riche en probiotiques tels que le yogourt l kéfir, le kombucha et les légumes fermentés _ou un supplément de probiotiques encouragent l’équilibre de l’humeur et de brillantes perspectives Bacillus Serratia (Dopamine) Neurotransmetteur qui active les centres du cerveau de la récompense et du plaisir Neurotransmetteur facteur de relaxation appelé GABA
  37. 37. Aide à la maturation du système immunitaire L'absence de flore intestinale diminue fortement le nombre de cellules du système immunitaire au niveau de la muqueuse intestinale.
  38. 38. S Lorsque cet équilibre est perturbé, nous voyons condition de dysbiose, qui peut être très dangereux Dysbiose
  39. 39. Facteurs conduisant à la dysbiose Microbiote intestinale stressePhysiologie de l’hote
  40. 40. Facteurs conduisant à la dysbiose S Déséquilibre de flore : S prolifération de bactéries normalement sous- dominantes • prolifération de Clostridium difficile toxinogène multi-R aux ATB si antibiothérapie => colite pseudomembraneuse
  41. 41. S Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (MICI) du type maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique S L'obésité S Le syndrome métabolique, et avec plus de prudence, S L'autisme ou les troubles du comportement.
  42. 42. souris axéniques Mice (-) 40% poids Le microbiote intestinal comme un facteur environnemental qui régule le stockage des graisses Backhed et al. Proc Natl Acad Sci USA. 2004 1001:15718-15723 Souris normal Obese (+) 47% poids Transplantation de microbiotre intestinal 2semaines Gagne 60% de poid Obésité d'origine alimentaire La transplantation d'un microbiote "obèse" induit une prise de poids supérieure
  43. 43. Obesity alters gut microbial ecology Ley et al. Proc Natl Acad Sci USA. 2005 102:11070-11075 Souris mince Souris génetiquement modifier (Obese) Meme % de type de bacterie intestinale % Bcteroides faible % fermecute impprtant Obésité induite génétiquement
  44. 44. Microbes intestinaux humains liés à l'obésité Ley et al. Nature. 2006;444:1022-1023 S Analyse de microbiote intestinale de12 patients Obeses participants dans un traitement de regime alimentaire %Fermicutes de diminue % bacteroide augmente On conclut que le changement de microbiote intestinale des obeses vis a vis les minc
  45. 45. Microbes intestinaux humains liés à l'obésité L'obésité est associée à une modification du microbiote Augmentation du taux de Firmicutes Baisse de celui de Bacteroidetes Le déséquilibre firmicutes/bacteroidetes modifie la fonction métabolique du microbiote a - Libération d'acides gras à courtes chaines b - Extraction de l'énergie à partir des aliments
  46. 46. Liens entre le microbiote intestinal et maladies Le cas de Clostridium difficile
  47. 47. Clostridium difficile S Gram positive S Sporulente S Anaerobie stricte S Fait partie de microbiote intestinale
  48. 48. Pathogenecité de Clostridium difficile Diarrhé associé au ATB Colites Pseudomembraneus
  49. 49. Transplantation S L'objectif est d'émettre un certain nombre de recommandations liés à la mise en place d'un tel traitement dans nos hôpitaux pour lutter contre les colites à C. difficile.
  50. 50. S Les techniques classiques de culture des bactéries: S 22% seulement des bactéries présentes qui sont détecté. S 78% qui restent qu’elles sont viables mais non cultivables. • Séquençage de l’ARN 16S: • Séquençage de tout l’ADN bactérien • Clonage des grands fragments d’ADN pour identifier les fonctionnalités.
  51. 51. 1. Par culture sur milieu riche Diagnostic Étalement MAIS La morphologie des colonies ne permet pas nécessairement l'identification de l'espèce
  52. 52. Diagnostic 2. Par culture sur milieu sélectif MAIS A chaque espèce ne correspond pas nécessairement une condition de culture
  53. 53. Rôles favorables du microbiote intestinal S Elle régule le transit, S Elle synthétise des vitamines : B1, B2, B6, B9, B12, la vit K, des enzymes, et métabolise des hormones, S Empêche les germes pathogènes de se fixer sur la muqueuse : c’est l’effet barrière qui joue un rôle de défense. • Dégrade les FOS (Fructo-Oligo-Saccharides), permettant la synthèse du N- butyrate dans le colon, qui favorise le développement d’une muqueuse de bonne qualité et protège du cancer du colon. • Elle participe à la digestion car les bactéries possèdent elles aussi beaucoup d’enzymes.

×