SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
Télécharger pour lire hors ligne
Ngolet L*, Lamini N’soundhat NE **, Atipo Galiba
O*,Kocko I*,Elira Dockekias A*.
*service hématologie clinique
** Service de Rhumatologie
Ulcère cutané de jambe, 1 des complications
vasculaires, diagnostic facile.
Pathogenèse complexe: plusieurs facteurs
intriqués: insuffisance veineuse, la vaso –intriqués: insuffisance veineuse, la vaso –
occlusion, les traumatismes et l’anémie
Fréquence plus élevée chez l’adulte: 21% (1)
Association avec priapisme et hypertension
pulmonaire ( 1 )
Des études rapportent un relation exponentielle
entre le taux de LDH, ulcère de jambe et autres
complications vasculaire (1, 2, 3)
LDH marqueur biologique de l’hémolyseLDH marqueur biologique de l’hémolyse
intravasculaire. Dosage facile ,facilement
reproductible est accessible. Outil intéressant pour
le suivie des patients drépanocytaires.
Par conséquent nous avons émis les hypothèses
suivantes:
1. La LDH serait utilisé comme facteur pronostic
de la drépanocytose.
2. LDH marqueur biologique de l’ulcère de
jambe
Etude rétrospective , analytique, descriptive
Lieu: Service de consultation externe
Période :1er janvier 2012 au 30 juin 2012
Population: 144 patientsPopulation: 144 patients
Patients drépanocytaires homozygotes,
régulièrement suivis, dossier médical complet
Consultés en période intercritique, pour
consultation de routine
Interrogatoire sur la période du 1er janvier
2009 au 30 juin 2012:
◦ Nombre d’hospitalisation
◦ Nombre de transfusion
Interrogatoire sur le nombre d’épisodes de
CVO développés dans une période de 6 mois
avant l’inclusion dans l’étude.
Détermination du statut des complications:
Lithiase, Ulcère ONTF, AVC.
Bilan sanguin demandé: bilan de routine=
hémogramme, créatininémie + dosage LDH.hémogramme, créatininémie + dosage LDH.
Selon les normes de laboratoire: LDH
normale= 120-450 UI/l et LDH élevé >
451UI/l.
Analyse statistique: statistique descriptives
analytique.
Analyse statistique: analyse de corrélation
entre LDH et différents paramètres par testentre LDH et différents paramètres par test
ANOVA.
Test de Khi2 test indépendance entre le
niveau de LDH et le fait de développer des
complications.
EnsembleEnsembleEnsembleEnsemble
Nombre de patient 144
Sexe féminin % 89%
Sexe masculin % 11%
Age 23 ( 1- 57 ans)
Histoire naturelle deHistoire naturelle deHistoire naturelle deHistoire naturelle de
la maladiela maladiela maladiela maladie
EnsembleEnsembleEnsembleEnsemble moyennemoyennemoyennemoyenne
Patients hospitalisés 79% 1,2 ( 0-12)
Patients transfusés 64% 1,4 ( 0-12)
Patients ayant
développé une CVO
50% 1,2 (0-18)
Patients ayant
développés des
complications
50,4%
Test analyse de laTest analyse de laTest analyse de laTest analyse de la
variance ANOVAvariance ANOVAvariance ANOVAvariance ANOVA
F P
Nombre moyen
d’hospitalisation
9,1* 0,0013 * Significatif à
1%
Nombre moyen
de transfusion
5,9* 0,0016 * Significatif à
1%
Nombre moyen
de CVO
2.5 0,116
F: statistique de
Fisher
P: seuil de
significativité qui
montre la différence
de moyenne entre les
deux grands groupes
* Significatif
à 1%
ComplicationsComplicationsComplicationsComplications nnnn %%%%
Pas de complication 72 50%
Une complication 60 42%
Plusieurs
complications
12 8%
Total 144 100%
Patients etPatients etPatients etPatients et
complicationscomplicationscomplicationscomplications
Niveau de
LDH
Pas de
complication
Une
complicatio
n
Plusieurs de
complications
Total
normal 47( 33%) 24( 17%) 4(3%) 76normal 47( 33%) 24( 17%) 4(3%) 76
élevé 25(17%) 35(24%) 8(6%) 68
(47%)
Total 72(50%) 60(42%) 12 ( 8%) 144
(100%)
Khi
deux=
9,9
Degré de liberté=2 P value=
0,01*
* Test
significatif à
5%
Groupe LDHGroupe LDHGroupe LDHGroupe LDH nnnn %%%%
LDH normal 76 53%
LDH élevé 69 48%
Total 144 100
nonnonnonnon OuiOuiOuiOui TotalTotalTotalTotal
Taux de LDH
Normal 66 ( 46%) 8 ( 6%) 74( 52%)
Élevé 41 ( 29%) 27 ( 19%) 68(4%)Élevé 41 ( 29%) 27 ( 19%) 68(4%)
Total 107( 75%) 35( 25%) 142*
Khi deux=
15,9
degré de
liberté=1
P value=
0,016
Test
significatif à
5%
*
l’information
n’a pu être
retrouvée
dans 2 cas
De nombreuses études ont démontées que le
taux de LDH est élevée dans la drépanocytose
( 4,5 ).
Comme Katho, nous avons retrouvée une
corrélation entre l’histoire naturelle de lacorrélation entre l’histoire naturelle de la
maladie et le taux de LDH.
Le nombre d’hospitalisations et de
transfusions sembleraient être corrélé au
taux de LDH ( p<0,05).
Il est plus élevé dans le groupe de patient
ayant un taux de LDH élevé ( p< 0.05)
Cette relation n’a pas été retrouvée pour le
nombre moyen de CVO et confirme les
données publiées (6, 7) .données publiées (6, 7) .
La survenue des complications est plus
fréquente chez les patients ayant un taux de
LDH élevé. Détermination du phénotype ne
serait plus nécessaire (2)
La fréquence de l’ulcère :19% chez les sujets
à LDH élevé contre 6% chez les sujets à LDH
normal ( p=0,001).
Le taux de LDH est corrélé à la survenue des
ulcère. Relation exponentielle entre le taux de
LDH et la survenue de l’ulcère de jambe
La LDH est une marqueur biologique de la
morbidité chez les drépanocytaires et
facteurs pronostic des complications
vasculaire comme l’ulcère de jambe.
Facilement reproductible, le dosage des LDH
devrait faire partie intégrante du suivie du
sujet drépanocytaire;

Contenu connexe

Tendances (10)

Les maladies vasculaires du foie : le point de vue de 2020 - Laure ELKRIEF
Les maladies vasculaires du foie : le point de vue de 2020 - Laure ELKRIEFLes maladies vasculaires du foie : le point de vue de 2020 - Laure ELKRIEF
Les maladies vasculaires du foie : le point de vue de 2020 - Laure ELKRIEF
 
Poster 78 microbiologie
Poster 78 microbiologiePoster 78 microbiologie
Poster 78 microbiologie
 
Quoi de neuf dans les métastases ? - Marc-Antoine ALLARD
Quoi de neuf dans les métastases ? - Marc-Antoine ALLARDQuoi de neuf dans les métastases ? - Marc-Antoine ALLARD
Quoi de neuf dans les métastases ? - Marc-Antoine ALLARD
 
Le manuel du généraliste 2 urologie néphrologie
Le manuel du généraliste 2 urologie   néphrologieLe manuel du généraliste 2 urologie   néphrologie
Le manuel du généraliste 2 urologie néphrologie
 
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
Quoi de neuf dans le domaine des tumeurs primitive du foie en 2013-2014
 
La transplantation hépatique et ses innovations - Angélique ECKEZYNSKI
La transplantation hépatique et ses innovations -  Angélique ECKEZYNSKILa transplantation hépatique et ses innovations -  Angélique ECKEZYNSKI
La transplantation hépatique et ses innovations - Angélique ECKEZYNSKI
 
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine AllardQuoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ?  - Dr Marc Antoine Allard
Quoi de neuf dans les métastases hépatiques en 2019 ? - Dr Marc Antoine Allard
 
Maladie de rendu -Osler et Foie Ilias Kounis.pdf
Maladie de rendu -Osler et Foie Ilias Kounis.pdfMaladie de rendu -Osler et Foie Ilias Kounis.pdf
Maladie de rendu -Osler et Foie Ilias Kounis.pdf
 
Ausset - Quoi de neuf en 2014
Ausset - Quoi de neuf en 2014Ausset - Quoi de neuf en 2014
Ausset - Quoi de neuf en 2014
 
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final frVte and-cancer-hcp-education-final fr
Vte and-cancer-hcp-education-final fr
 

En vedette

Pro gramme smmv 18 04-13
Pro gramme smmv 18 04-13Pro gramme smmv 18 04-13
Pro gramme smmv 18 04-13sfa_angeiologie
 
La news letter de janvier fevrier 2013
La news letter de janvier fevrier 2013La news letter de janvier fevrier 2013
La news letter de janvier fevrier 2013sfa_angeiologie
 
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skript
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skriptSdv 0405 design-pattern_thc_jps_skript
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skriptTomasz Waszczyk
 
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011La news letter_-k-__kaya_juillet_2011
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011sfa_angeiologie
 
Invitation smmv dr cazaubon
Invitation smmv dr cazaubonInvitation smmv dr cazaubon
Invitation smmv dr cazaubonsfa_angeiologie
 
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afriquePeut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afriquesfa_angeiologie
 
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ?
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ? Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ?
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ? Stefano Ermini
 
Reseau francophone vasculaire v arfi
Reseau francophone vasculaire  v arfiReseau francophone vasculaire  v arfi
Reseau francophone vasculaire v arfisfa_angeiologie
 
Zauberbuch für kinder
Zauberbuch für kinderZauberbuch für kinder
Zauberbuch für kinderBill Colmes
 
Low purine diet By Aneek Gupta
Low purine diet By Aneek GuptaLow purine diet By Aneek Gupta
Low purine diet By Aneek GuptaDr Aneek Gupta
 
Case Presentation Mohd Al Shamsi
Case Presentation Mohd Al ShamsiCase Presentation Mohd Al Shamsi
Case Presentation Mohd Al ShamsiEM OMSB
 
Bell’S Palsy
Bell’S PalsyBell’S Palsy
Bell’S Palsylemonandie
 
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...National Suicide Research Foundation
 
Gluten Intolerance and Rheumatic Diseases
Gluten Intolerance and Rheumatic DiseasesGluten Intolerance and Rheumatic Diseases
Gluten Intolerance and Rheumatic DiseasesIFSMED
 
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler Medien
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler MedienVerantwortliche und kritische Nutzung digitaler Medien
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler MedienJohannes Maurek
 
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondessfa_angeiologie
 
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...Conferencia Sindrome Metabolico
 
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Québec en Forme
 

En vedette (20)

Gt 3
Gt  3Gt  3
Gt 3
 
Pro gramme smmv 18 04-13
Pro gramme smmv 18 04-13Pro gramme smmv 18 04-13
Pro gramme smmv 18 04-13
 
La news letter de janvier fevrier 2013
La news letter de janvier fevrier 2013La news letter de janvier fevrier 2013
La news letter de janvier fevrier 2013
 
Cotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpgCotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpg
 
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skript
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skriptSdv 0405 design-pattern_thc_jps_skript
Sdv 0405 design-pattern_thc_jps_skript
 
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011La news letter_-k-__kaya_juillet_2011
La news letter_-k-__kaya_juillet_2011
 
Invitation smmv dr cazaubon
Invitation smmv dr cazaubonInvitation smmv dr cazaubon
Invitation smmv dr cazaubon
 
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afriquePeut on traiter les ulcères de jambes en afrique
Peut on traiter les ulcères de jambes en afrique
 
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ?
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ? Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ?
Vene Varicose : teoria ascendente o discendente ?
 
Reseau francophone vasculaire v arfi
Reseau francophone vasculaire  v arfiReseau francophone vasculaire  v arfi
Reseau francophone vasculaire v arfi
 
Zauberbuch für kinder
Zauberbuch für kinderZauberbuch für kinder
Zauberbuch für kinder
 
Low purine diet By Aneek Gupta
Low purine diet By Aneek GuptaLow purine diet By Aneek Gupta
Low purine diet By Aneek Gupta
 
Case Presentation Mohd Al Shamsi
Case Presentation Mohd Al ShamsiCase Presentation Mohd Al Shamsi
Case Presentation Mohd Al Shamsi
 
Bell’S Palsy
Bell’S PalsyBell’S Palsy
Bell’S Palsy
 
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...
Self-management strategies for mild to moderate depression The internet-based...
 
Gluten Intolerance and Rheumatic Diseases
Gluten Intolerance and Rheumatic DiseasesGluten Intolerance and Rheumatic Diseases
Gluten Intolerance and Rheumatic Diseases
 
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler Medien
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler MedienVerantwortliche und kritische Nutzung digitaler Medien
Verantwortliche und kritische Nutzung digitaler Medien
 
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
 
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...
Síndrome metabólico - Identificación clínica: Lo hacemos en México? Qué crite...
 
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
Impacts physiologiques: À quoi prédispose une mauvaise alimentation chez les ...
 

Similaire à Ldh marqueur biologique de la survenue de l'ulcère

Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lrKccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lrPatou Conrath
 
Rea sepsis compil pdf
Rea sepsis compil pdfRea sepsis compil pdf
Rea sepsis compil pdfPatou Conrath
 
Les resumes angeiologie2010 3
Les resumes angeiologie2010 3Les resumes angeiologie2010 3
Les resumes angeiologie2010 3sfa_angeiologie
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008sfa_angeiologie
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008sfa_angeiologie
 
Echodoppler pénien
Echodoppler pénien Echodoppler pénien
Echodoppler pénien SOSVAISSEAUX
 
Dysfonction érectile facteur prédictif aomi
Dysfonction érectile  facteur prédictif aomiDysfonction érectile  facteur prédictif aomi
Dysfonction érectile facteur prédictif aomisfa_angeiologie
 
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_coll
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_collR sum- -final_article_polonsky_ts_et_coll
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_collsfa_angeiologie
 
Charlotte du 2012 hepato pbh3a
Charlotte du 2012 hepato pbh3aCharlotte du 2012 hepato pbh3a
Charlotte du 2012 hepato pbh3aodeckmyn
 
Charlotte du2012 hepatopbh3a
Charlotte du2012 hepatopbh3aCharlotte du2012 hepatopbh3a
Charlotte du2012 hepatopbh3aodeckmyn
 
Les explorations en odonto-stomatologie dr sal (2).pptx
Les explorations en odonto-stomatologie  dr sal (2).pptxLes explorations en odonto-stomatologie  dr sal (2).pptx
Les explorations en odonto-stomatologie dr sal (2).pptxssusere3e6a5
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueCripsIDF
 

Similaire à Ldh marqueur biologique de la survenue de l'ulcère (20)

Tvp et hiv a kane
Tvp et hiv   a kaneTvp et hiv   a kane
Tvp et hiv a kane
 
Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lrKccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lr
Kccanada pnt4497 ps57-hogkin_lymphoma_10_16_fr_v7_lr
 
Rea sepsis compil pdf
Rea sepsis compil pdfRea sepsis compil pdf
Rea sepsis compil pdf
 
Les resumes angeiologie2010 3
Les resumes angeiologie2010 3Les resumes angeiologie2010 3
Les resumes angeiologie2010 3
 
SOUTENANCE.pptx
SOUTENANCE.pptxSOUTENANCE.pptx
SOUTENANCE.pptx
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008
 
Echodoppler pénien
Echodoppler pénien Echodoppler pénien
Echodoppler pénien
 
Dossier anesthésie
Dossier anesthésieDossier anesthésie
Dossier anesthésie
 
Poster colloque-donnee-sante
Poster colloque-donnee-santePoster colloque-donnee-sante
Poster colloque-donnee-sante
 
Dysfonction érectile facteur prédictif aomi
Dysfonction érectile  facteur prédictif aomiDysfonction érectile  facteur prédictif aomi
Dysfonction érectile facteur prédictif aomi
 
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_coll
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_collR sum- -final_article_polonsky_ts_et_coll
R sum- -final_article_polonsky_ts_et_coll
 
Charlotte du 2012 hepato pbh3a
Charlotte du 2012 hepato pbh3aCharlotte du 2012 hepato pbh3a
Charlotte du 2012 hepato pbh3a
 
Charlotte du2012 hepatopbh3a
Charlotte du2012 hepatopbh3aCharlotte du2012 hepatopbh3a
Charlotte du2012 hepatopbh3a
 
Les explorations en odonto-stomatologie dr sal (2).pptx
Les explorations en odonto-stomatologie  dr sal (2).pptxLes explorations en odonto-stomatologie  dr sal (2).pptx
Les explorations en odonto-stomatologie dr sal (2).pptx
 
De Facteur Predictif
De Facteur PredictifDe Facteur Predictif
De Facteur Predictif
 
De Facteur Predictif
De Facteur PredictifDe Facteur Predictif
De Facteur Predictif
 
De Facteur Predictif
De Facteur PredictifDe Facteur Predictif
De Facteur Predictif
 
Dossier Anesthésie
Dossier AnesthésieDossier Anesthésie
Dossier Anesthésie
 
Le TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogueLe TasP chez les usagers de drogue
Le TasP chez les usagers de drogue
 

Plus de sfa_angeiologie

Plus de sfa_angeiologie (20)

Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26
 
Bilan congres congo
Bilan congres congoBilan congres congo
Bilan congres congo
 
Jifa 2014
Jifa 2014Jifa 2014
Jifa 2014
 
Pied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayedPied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayed
 
Hta travail lome k yayedh
Hta travail lome  k yayedhHta travail lome  k yayedh
Hta travail lome k yayedh
 
Articles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienneArticles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienne
 
Article compression sib
Article compression sibArticle compression sib
Article compression sib
 
Troubles trophiques_bourree
 Troubles trophiques_bourree Troubles trophiques_bourree
Troubles trophiques_bourree
 
Thrombose veineuse_kane
 Thrombose veineuse_kane Thrombose veineuse_kane
Thrombose veineuse_kane
 
Tamponade pericardique_pessinaba
 Tamponade pericardique_pessinaba Tamponade pericardique_pessinaba
Tamponade pericardique_pessinaba
 
Poplitee
PopliteePoplitee
Poplitee
 
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumesAngeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
 
Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014
 
2014 sfa
2014 sfa2014 sfa
2014 sfa
 
Radiofreq vd
Radiofreq vdRadiofreq vd
Radiofreq vd
 
Tabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbalTabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbal
 
Présentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slidePrésentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slide
 
Programme jifa 2014 11122013
Programme jifa 2014 11122013Programme jifa 2014 11122013
Programme jifa 2014 11122013
 
Tc
TcTc
Tc
 
Programme jifa 2014 05 12-2013 xp8
Programme jifa 2014 05 12-2013 xp8Programme jifa 2014 05 12-2013 xp8
Programme jifa 2014 05 12-2013 xp8
 

Ldh marqueur biologique de la survenue de l'ulcère

  • 1. Ngolet L*, Lamini N’soundhat NE **, Atipo Galiba O*,Kocko I*,Elira Dockekias A*. *service hématologie clinique ** Service de Rhumatologie
  • 2. Ulcère cutané de jambe, 1 des complications vasculaires, diagnostic facile. Pathogenèse complexe: plusieurs facteurs intriqués: insuffisance veineuse, la vaso –intriqués: insuffisance veineuse, la vaso – occlusion, les traumatismes et l’anémie Fréquence plus élevée chez l’adulte: 21% (1) Association avec priapisme et hypertension pulmonaire ( 1 )
  • 3. Des études rapportent un relation exponentielle entre le taux de LDH, ulcère de jambe et autres complications vasculaire (1, 2, 3) LDH marqueur biologique de l’hémolyseLDH marqueur biologique de l’hémolyse intravasculaire. Dosage facile ,facilement reproductible est accessible. Outil intéressant pour le suivie des patients drépanocytaires. Par conséquent nous avons émis les hypothèses suivantes:
  • 4. 1. La LDH serait utilisé comme facteur pronostic de la drépanocytose. 2. LDH marqueur biologique de l’ulcère de jambe
  • 5. Etude rétrospective , analytique, descriptive Lieu: Service de consultation externe Période :1er janvier 2012 au 30 juin 2012 Population: 144 patientsPopulation: 144 patients Patients drépanocytaires homozygotes, régulièrement suivis, dossier médical complet Consultés en période intercritique, pour consultation de routine
  • 6. Interrogatoire sur la période du 1er janvier 2009 au 30 juin 2012: ◦ Nombre d’hospitalisation ◦ Nombre de transfusion Interrogatoire sur le nombre d’épisodes de CVO développés dans une période de 6 mois avant l’inclusion dans l’étude.
  • 7. Détermination du statut des complications: Lithiase, Ulcère ONTF, AVC. Bilan sanguin demandé: bilan de routine= hémogramme, créatininémie + dosage LDH.hémogramme, créatininémie + dosage LDH. Selon les normes de laboratoire: LDH normale= 120-450 UI/l et LDH élevé > 451UI/l.
  • 8. Analyse statistique: statistique descriptives analytique. Analyse statistique: analyse de corrélation entre LDH et différents paramètres par testentre LDH et différents paramètres par test ANOVA. Test de Khi2 test indépendance entre le niveau de LDH et le fait de développer des complications.
  • 9. EnsembleEnsembleEnsembleEnsemble Nombre de patient 144 Sexe féminin % 89% Sexe masculin % 11% Age 23 ( 1- 57 ans)
  • 10. Histoire naturelle deHistoire naturelle deHistoire naturelle deHistoire naturelle de la maladiela maladiela maladiela maladie EnsembleEnsembleEnsembleEnsemble moyennemoyennemoyennemoyenne Patients hospitalisés 79% 1,2 ( 0-12) Patients transfusés 64% 1,4 ( 0-12) Patients ayant développé une CVO 50% 1,2 (0-18) Patients ayant développés des complications 50,4%
  • 11. Test analyse de laTest analyse de laTest analyse de laTest analyse de la variance ANOVAvariance ANOVAvariance ANOVAvariance ANOVA F P Nombre moyen d’hospitalisation 9,1* 0,0013 * Significatif à 1% Nombre moyen de transfusion 5,9* 0,0016 * Significatif à 1% Nombre moyen de CVO 2.5 0,116 F: statistique de Fisher P: seuil de significativité qui montre la différence de moyenne entre les deux grands groupes * Significatif à 1%
  • 12. ComplicationsComplicationsComplicationsComplications nnnn %%%% Pas de complication 72 50% Une complication 60 42% Plusieurs complications 12 8% Total 144 100%
  • 13. Patients etPatients etPatients etPatients et complicationscomplicationscomplicationscomplications Niveau de LDH Pas de complication Une complicatio n Plusieurs de complications Total normal 47( 33%) 24( 17%) 4(3%) 76normal 47( 33%) 24( 17%) 4(3%) 76 élevé 25(17%) 35(24%) 8(6%) 68 (47%) Total 72(50%) 60(42%) 12 ( 8%) 144 (100%) Khi deux= 9,9 Degré de liberté=2 P value= 0,01* * Test significatif à 5%
  • 14. Groupe LDHGroupe LDHGroupe LDHGroupe LDH nnnn %%%% LDH normal 76 53% LDH élevé 69 48% Total 144 100
  • 15. nonnonnonnon OuiOuiOuiOui TotalTotalTotalTotal Taux de LDH Normal 66 ( 46%) 8 ( 6%) 74( 52%) Élevé 41 ( 29%) 27 ( 19%) 68(4%)Élevé 41 ( 29%) 27 ( 19%) 68(4%) Total 107( 75%) 35( 25%) 142* Khi deux= 15,9 degré de liberté=1 P value= 0,016 Test significatif à 5% * l’information n’a pu être retrouvée dans 2 cas
  • 16. De nombreuses études ont démontées que le taux de LDH est élevée dans la drépanocytose ( 4,5 ). Comme Katho, nous avons retrouvée une corrélation entre l’histoire naturelle de lacorrélation entre l’histoire naturelle de la maladie et le taux de LDH. Le nombre d’hospitalisations et de transfusions sembleraient être corrélé au taux de LDH ( p<0,05).
  • 17. Il est plus élevé dans le groupe de patient ayant un taux de LDH élevé ( p< 0.05) Cette relation n’a pas été retrouvée pour le nombre moyen de CVO et confirme les données publiées (6, 7) .données publiées (6, 7) . La survenue des complications est plus fréquente chez les patients ayant un taux de LDH élevé. Détermination du phénotype ne serait plus nécessaire (2)
  • 18. La fréquence de l’ulcère :19% chez les sujets à LDH élevé contre 6% chez les sujets à LDH normal ( p=0,001). Le taux de LDH est corrélé à la survenue des ulcère. Relation exponentielle entre le taux de LDH et la survenue de l’ulcère de jambe
  • 19. La LDH est une marqueur biologique de la morbidité chez les drépanocytaires et facteurs pronostic des complications vasculaire comme l’ulcère de jambe. Facilement reproductible, le dosage des LDH devrait faire partie intégrante du suivie du sujet drépanocytaire;