SlideShare une entreprise Scribd logo
JL Gillet (Bourgoin-Jallieu) JIFA 08 Janvier 2010 1947 _  2010
1)   Après injection de mousse dans la GVS, des échos sont observés dans le cœur droit chez tous les patients [Blin, SFP mars 2008 -  Ceulen, NEJM 2008   N Morrison – D Wright , ACP Novembre 2008] 2) Quelle la nature de ces échos? Bulles de gaz – Embols plaquettaires – Cellules endothéliales 3) Si FOP (communication D / G) des micro-embols dans le cœur G et dans le système carot. ont été détectés par doppler [N Morrison – D Wright - P Raymond-Martimbeau ]
4) Signification clinique de ces micro-embolies ? *  Ceulen  [NEJM, 2008]  : observation de 5 patients avec  micro-embols dans le cœur G, sans aucun signe neurologique (mousse avec air, « room made ») *  Wright D  : étude en cours pour Varisolve ®  («low nitrogen foam ») chez des patients avec shunt D / G : 36 ont eu des embolies détectées par DTC et ont bénéficié d’explorations intensives (IRM à 24 h et 28 j)    aucune anomalie  *  Morrison N and Al   [ACP, novembre 2008] 75 patients : > 35 % avec micro-embolies   < 7 % avec des troubles (Tr visuels, céphalées,…)
Evénements Neurologiques 1) Troubles visuels 2) Accidents Vasculaires Cérébraux
Varie dans la littérature de 0 à 14 % Méta-analyse de Jia X  [BJS 2007] 1,4% de TV 4,2% de céphalées Cesmous  [Gillet JL, Phlebology 2009] (1025 saphènes traitées par ES mousse) 1,5 % de TV Ne sont pas l’apanage des troncs saphènes Registre SFP  [Guex JJ, 2005] Benigni JP  [Phébologie 2003]
Peuvent-ils être rattachés à des  Accidents Vasculaires Cérébraux ? Aura migraineuse
Société Française de Phlébologie Neurologie, CHU Timone, Marseille Objectif Valider l’hypothèse selon laquelle les TV survenant après Sclérothérapie à la Mousse (SM) correspondent à des  Aura Migraineuses  (AM) et ne sont pas des accidents ischémiques transitoires
Critères Diagnostiques de l’Aura Migraineuse Selon l’International Headache Society  [Cephalalgia2004] L’aura consiste en au moins 1 des symptômes suivants, à l’exclusion  d’un  déficit moteur  :   -  Sympt. visuels   totalement  réversibles  comprenant des signes  positifs (tâches lumineuses, flashs, zig-zag lum.) et/ou  négatifs  (perte de vision) -  Sympt. sensitifs  totalement régressifs comprenant des signes  positifs   (fourmillements, piqûres d’aiguille) et/ou  négatifs  (engourdissement) -  Trouble du langage   de type  dysphasique  totalement réversibles
Etude multicentrique prospective réalisée sous l’égide de Société Française de Phlébologie en collaboration avec les services de Neurologie du CHU de Marseille. Ont été inclus de manière prospective et consécutive tous les patients qui présentaient un TV après SM. Le TV pouvait être isolé ou associé à un autre trouble à l’exception d’un déficit moteur. Gas pour la mousse : air
Evaluation  : - Clinique   - IRM cérébrale Fiche d’observation  : - caractéristiques du patients   - caractéristiques de la sclérothérapie   - description détaillée de sympt. neurol. L’analyse de la symptomatologie a été réalisée par  Dr Donnet neurologue spécialiste de la migraine (Marseille) Patients pouvaient être contactés pour des informations compl.
IRM spécifique avec diffusion  (T1, T2, T2*, diffusion) : dans les 14 jours après la SM. Double interprétation : - par le radiologue; - neuroradiologue (Dr Lehmann, CHU Marseille). Patients devaient être contactés par le phlébologue entre 2 et 4 semaines pour évaluer l’évolution clinique.
Population 20 patients (16 F ; 4 H)  11 Phlébologues Age : 47,5 ans (24 – 62) Classe clinique : C2 chez 16 patients   C3 chez 4 17 : symptomatiques Tous types de veines ont été traités : - Grandes ou Petites Veines Saphènes (n=9) - Veines non saphènes / récidives post chir. (n=7) - GVS accessoires à la cuisse (n=4) - Veines accessoires à la jambe (n=3) - Perforantes (n=1) - Télangiectasies et varices réticulaires (n=5) MID : 2 MIG : 7 Bilatéral : 11
Caractéristiques de la SM Double-seringue système : 17 (85%)  Steriven ® : 3 Polidocanol : 19 Thrombovar : 1 Gas : air   -  Concentration : 0.25% à 3% Ratio liquide / gaz :   1+4 to 1+8   1+4 : 15 (75%)  Volume injecté   ( ± σ ) :  5.6   ± 2.77 mL (med  :  5 – 1.5 à 10) Ponction directe : 18 (90%)  Cathé court /Butterfly : 2 Diamètre de l’aiguille : 26G – 20 G  25G : 41% Temps moyen entre la fin de la préparation de la mousse et la fin de l’injection : 60 s 60.50 ± 39.53 s (med: 50.00; extrêmes, 10 – 120 s)
Evaluation Clinique * Les troubles visuels (TV)  présentaient des critères d’  Aura Migraineuse (AM) chez tous les patients ; * TV survenus en moyenne 7,4 mn après la SM; Positif : 12 Négatif : 13 Pos + Nég : 5 *  Paresthésies  : 5 patients (25%) *  Trouble dysphasique  : 1 (5%) *  Céphalées  : 10 (50%) Tous les patients ont été recontactés entre 2 et 4 sem: trouble a été transitoire; absence de nouveau symptôme.
Evaluation IRM 15 IRM ont été réalisées dans les 2 semaines 8,07   ± 3,5 jours (médiane : 8,00 – extrêmes: 1 – 14 J) 3 IRM ont été tardive (26 j) Séquence de diffusion non réalisée chez 1 patient IRM non réalisée chez 2 patients Toutes les IRM étaient normales Séquence de diffusion    aucune anomalie pour une lésion ischémique
Les fréquences de survenue des TV varient dans la littérature de 0% à 14%;  Tx moyen de TV et de céphalées : 1,4% et 4% Jia X, [BJS 2007] TV ont été observés après sclérothérapie liquide mais  apparaissent plus fréquents après SM Künzlberger B, [Dermatol Surg 2006] Guex JJ, [Dermatol Surg 2005 ] Plusieurs auteurs avaient évoqué que les TV pouvaient  correspondre à des Aura Migraineuses: Ratinahira and Benigni [ Cephalalgia 2003] Coleridge Smith [EJVES 2006 ]:  Gillet – Cesmous [Phlebology 2009]
Démontrer que les Troubles Visuels correspondaient à une Aura Migraineuse et n’étaient pas un AIT était un point crucial dans l’évaluation de la sécurité de la Sclérose Mousse. Cette démonstration nécessitait: - Une évaluation clinique réalisée par un neurologue spécialiste de la  migraine ; - Une IRM précoce avec diffusion analysée par un neuroradiol. IRM de diffusion  (T1, T2, T2*, diffusion) est le moyen le plus  sensible de détection de l’ischémie cérébrale. [Lansberg MG, AJNR 2001]
Cette étude, basée sur une évaluation clinique et IRM des patients, montre que les troubles visuels survenant après Scl. Mousse correspondent à des Aura Migraineuse (AM) et ne sont pas des AIT. Les Troubles Visuels avaient des critères d’ AM chez tous les patients; Toutes les IRM étaient normales. Nous suggérons une hypothèse physiopathogénique basée sur la libération d’endothéline qui atteindrait le cortex  cérébral à travers un FOP. Il a été démontré que l’endothéline était un facteur déclenchant de l’aura migraineuse. CONCLUSION
Neurologie et sclérose gillet
1)   Des millions de sessions de scl. à la mousse 2 )  4 accidents neurologiques   rapportés dans   la littérature   - aucun mortel ni séquelles graves  (non sous-estimé)   - 2 AVC avec séquelles minimes à 15 jours   - 2 AIT  (sous-estimé?)    L’ incidence des accidents neurologiques est extrêmement faible, ce qui peut sembler paradoxal sachant que 20 à 30 % de la population adulte présente un FOP. Exceptionnel, mais préoccupation majeure
1 er  conférence en 2003 puis 2eme conférence en 2006 29 experts européens (1 American guest) Publication  : Breu FX, Vasa 2008   Phlébologie N°1, 2008 (Guidelines de la Soc Allem.  Phl.)
1 er  conférence en 2003 puis 2eme conférence en 2006 29 experts européens Publication : Breu FX, Vasa 2008 Guidelines de la Soc Allem.  Phl. [Phlébologie N°1, 2008]
Accidents Vasculaires Cérébraux 1)   Forlee MV, J Vasc Surg 2006   20 ml de mousse de Polidocanol 0,5% / air   GVS  Femme de 61 ans   Hémiparésie droite   Bilan : IRM cérébrale normale   Echo cardiaque : large FOP (18 mm) + ASIA Evolution à 2 semaines :   - disparition du déficit moteur   - persistance d’un léger trouble de la coordination motrice
Accidents Vasculaires Cérébraux 2)   Bush RG, Phlebology 2008 F 35 ans Veines réticulaires et télangiectasies 10 ml injectés durant 20 mn Perte de conscience 30 mn + hémiparésie gauche Scanner : air dans la circulation veineuse droite + A Cér My Traitement : O 2  hyperbare Evolution à 15 j : récupération quasi complète; (persistance d’une certaine difficulté à calculer et un   léger engourdissement du côté gauche)
Accidents Ischémiques Transitoires 1)   Bush RG, Phlebology 2008   F 72 ans traitement de  2 perforantes de Cockett   2 fois 2 ml de Sotradecol 2%   25 mn après l’injection : effondrée sur la chaise   Scanner : air dans le système vertébral   Récupération complète dans les 3 heures   Echo trans-oesophagienne : shunt G/D
Accidents Ischémiques Transitoires 2)   Cesmous  [Gillet JL, Phlebology 2009] Femme – 52 ans    PVS : cathé 10 ml de mousse de Pol. 0,5% / O2   Dysartrie 30 s. + paresthésie main ge 30 mn   40 mn à plat ventre, trouble au lever (valsalva)   Récupération clinique complète    Bilan  : FOP (+ ASIA)    opérée Scanner : normal IRM : Normale  Migraine à Aura ?
Neurologie et sclérose gillet
1) Il n’existe pas en médecine un traitement qui soit  efficace et qui ait 0 % d’effets secondaires    Bénéfice / Risque   Risque – de ne pas traiter les varices   -- des autres méthodes (Laser, radiofr., chirurgie) 2)  Les troubles visuels  surviennent environ chez 1,5 % des patients; ils correspondent à des MA et doivent être distingués des vasculaires cérébraux.  3)  Les accidents vascul. cérébr.  sont la préoccupation majeure - Exceptionnels (2 / X millions) - Aucun avec séquelles graves, aucun décès - Tout faire pour les éviter

Contenu connexe

Tendances

De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMSDe la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
Regenlab
 
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludismePlan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Algies vasc face jifa 2010
Algies vasc face jifa 2010Algies vasc face jifa 2010
Algies vasc face jifa 2010
sfa_angeiologie
 
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANTPARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
Nessie Productions
 
2013session3 3
2013session3 32013session3 3
2013session3 3
acvq
 
MANZO Norbert. Protheses cervicales
MANZO Norbert. Protheses cervicalesMANZO Norbert. Protheses cervicales
MANZO Norbert. Protheses cervicales
neurochirurgie
 
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable enPourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
sfa_angeiologie
 
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont changeDMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
Jean-Francois GIRMENS
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008
sfa_angeiologie
 
Glaucome.quoi de neuf ?
Glaucome.quoi de neuf ?Glaucome.quoi de neuf ?
Glaucome.quoi de neuf ?
mahfay
 
AntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismesAntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismes
Jean-Francois GIRMENS
 
Vascularite abecedaire
Vascularite abecedaireVascularite abecedaire
Vascularite abecedaire
Patou Conrath
 
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
IRMSHN276
 
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
Pelouze Guy-André
 
embolie pulmonaire
embolie pulmonaireembolie pulmonaire
embolie pulmonaire
sguif
 
Apport botox pom fin
Apport botox pom finApport botox pom fin
Apport botox pom fin
Wassim Bhs
 
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Dr Riyadh Essefi
 

Tendances (20)

De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMSDe la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
De la courbature à la rhabdomyolyse en passant par le DOMS
 
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludismePlan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
Plan thérapeutique dans les accès graves de paludisme
 
Algies vasc face jifa 2010
Algies vasc face jifa 2010Algies vasc face jifa 2010
Algies vasc face jifa 2010
 
Vidal 2012 sep
Vidal 2012 sepVidal 2012 sep
Vidal 2012 sep
 
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANTPARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
PARTICULARITÉS DE LA SCLÉROTHÉRAPIE CHEZ LE PATIENT SOUS ANTICOAGULANT
 
2013session3 3
2013session3 32013session3 3
2013session3 3
 
MANZO Norbert. Protheses cervicales
MANZO Norbert. Protheses cervicalesMANZO Norbert. Protheses cervicales
MANZO Norbert. Protheses cervicales
 
Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010
 
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable enPourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
Pourquoi le pharmaco echodoppler penien reste souvent souhaitable en
 
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont changeDMLA : ce que les anti-VEGF ont change
DMLA : ce que les anti-VEGF ont change
 
Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008Analyse article corona jsm 2008
Analyse article corona jsm 2008
 
Glaucome.quoi de neuf ?
Glaucome.quoi de neuf ?Glaucome.quoi de neuf ?
Glaucome.quoi de neuf ?
 
AntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismesAntiVEGF : mecanismes
AntiVEGF : mecanismes
 
Vascularite abecedaire
Vascularite abecedaireVascularite abecedaire
Vascularite abecedaire
 
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...Ondes de choc radiales et focales  mécanismes, indications, facteurs pronosti...
Ondes de choc radiales et focales mécanismes, indications, facteurs pronosti...
 
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
Quel délai pour la chirurgie carotidienne après un accident neurologique?
 
embolie pulmonaire
embolie pulmonaireembolie pulmonaire
embolie pulmonaire
 
Apport botox pom fin
Apport botox pom finApport botox pom fin
Apport botox pom fin
 
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
Hta et risque cardio vasculaire les évidences cliniques en 2017
 
Ait
AitAit
Ait
 

En vedette

Atlas de diagnostic clinique pour doc dz
Atlas de diagnostic clinique pour doc dzAtlas de diagnostic clinique pour doc dz
Atlas de diagnostic clinique pour doc dz
mai13
 
Doc patients avk
Doc patients avkDoc patients avk
Doc patients avk
mai13
 
1 3 altavilla_dignite
1 3 altavilla_dignite1 3 altavilla_dignite
1 3 altavilla_dignite
astrid648
 
Livre numerique helene_baribeau nutrition
Livre numerique helene_baribeau nutritionLivre numerique helene_baribeau nutrition
Livre numerique helene_baribeau nutrition
Egn Njeba
 
Smartphone en médecine d’urgence
Smartphone en médecine d’urgenceSmartphone en médecine d’urgence
Smartphone en médecine d’urgence
Arnaud Depil-Duval
 
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيونعرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
Farid Naoum
 
Troubles électrolytiques esf
Troubles électrolytiques esfTroubles électrolytiques esf
Troubles électrolytiques esf
esf3
 
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier françaisLa contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
Adel Badaoui
 
Equilibre acide base esf
Equilibre acide base esfEquilibre acide base esf
Equilibre acide base esf
esf3
 
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
Sylvie Spattz
 
Santé de la femme
Santé de la femmeSanté de la femme
Santé de la femme
Amel Ammar
 
[PPT] Chapitre 1 Equilibres
[PPT] Chapitre 1 Equilibres[PPT] Chapitre 1 Equilibres
[PPT] Chapitre 1 Equilibres
nielx2
 
Traitement+de+l acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
Traitement+de+l  acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©raleTraitement+de+l  acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
Traitement+de+l acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
killua zoldyck
 
100 jeux pour bien maîtriser les maths
100 jeux pour bien maîtriser les maths100 jeux pour bien maîtriser les maths
100 jeux pour bien maîtriser les maths
achtoukmed
 
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Hana Hanouna
 
Intoxication par les rodenticides
Intoxication par les rodenticidesIntoxication par les rodenticides
Intoxication par les rodenticides
Arnaud Depil-Duval
 

En vedette (20)

Atlas de diagnostic clinique pour doc dz
Atlas de diagnostic clinique pour doc dzAtlas de diagnostic clinique pour doc dz
Atlas de diagnostic clinique pour doc dz
 
Doc patients avk
Doc patients avkDoc patients avk
Doc patients avk
 
1 3 altavilla_dignite
1 3 altavilla_dignite1 3 altavilla_dignite
1 3 altavilla_dignite
 
L'hypokaliémie en bref
L'hypokaliémie en brefL'hypokaliémie en bref
L'hypokaliémie en bref
 
Livre numerique helene_baribeau nutrition
Livre numerique helene_baribeau nutritionLivre numerique helene_baribeau nutrition
Livre numerique helene_baribeau nutrition
 
Smartphone en médecine d’urgence
Smartphone en médecine d’urgenceSmartphone en médecine d’urgence
Smartphone en médecine d’urgence
 
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيونعرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
عرش الفتايت البوزيديون الادارسة الحسنيون
 
Troubles électrolytiques esf
Troubles électrolytiques esfTroubles électrolytiques esf
Troubles électrolytiques esf
 
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier françaisLa contractualisation externe dans le système hospitalier français
La contractualisation externe dans le système hospitalier français
 
Equilibre acide base esf
Equilibre acide base esfEquilibre acide base esf
Equilibre acide base esf
 
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
Question d`éthique, la recheche médicale de la naissance à l`âge adulte.
 
Antibioguide 2004
Antibioguide 2004Antibioguide 2004
Antibioguide 2004
 
Santé de la femme
Santé de la femmeSanté de la femme
Santé de la femme
 
[PPT] Chapitre 1 Equilibres
[PPT] Chapitre 1 Equilibres[PPT] Chapitre 1 Equilibres
[PPT] Chapitre 1 Equilibres
 
Traitement+de+l acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
Traitement+de+l  acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©raleTraitement+de+l  acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
Traitement+de+l acnã©+par+voie+locale+et+gã©nã©rale
 
100 jeux pour bien maîtriser les maths
100 jeux pour bien maîtriser les maths100 jeux pour bien maîtriser les maths
100 jeux pour bien maîtriser les maths
 
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
Soins infirmiers en médecine et en chirurgie systeme immunitaire et tégumenta...
 
Intoxication par les rodenticides
Intoxication par les rodenticidesIntoxication par les rodenticides
Intoxication par les rodenticides
 
Editorial1
Editorial1Editorial1
Editorial1
 
Gestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secoursGestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secours
 

Similaire à Neurologie et sclérose gillet

20101120-orl-neu.pdf
20101120-orl-neu.pdf20101120-orl-neu.pdf
20101120-orl-neu.pdf
mbusa2
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
Sargata SIN
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Pascal Boulet
 
Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide
83SCOTCH
 
Staff glaucome: Drusens du nerf optique avec atteinte champs visuel
Staff glaucome: Drusens du nerf optique  avec atteinte champs visuelStaff glaucome: Drusens du nerf optique  avec atteinte champs visuel
Staff glaucome: Drusens du nerf optique avec atteinte champs visuel
Arnaud-Louis Jeannerot
 
2013session3 4
2013session3 42013session3 4
2013session3 4
acvq
 
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
Norbert Manzo
 
Dr manzo-Chu Fort de France !!!
Dr manzo-Chu Fort de France !!!Dr manzo-Chu Fort de France !!!
Dr manzo-Chu Fort de France !!!
Manzon
 
Amygdalectomie en ambulatoire
Amygdalectomie en ambulatoire Amygdalectomie en ambulatoire
Amygdalectomie en ambulatoire
asafu00
 
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
83SCOTCH
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Eric Burggraff
 
Syndrome de Guillain-Barré.pptx
Syndrome de Guillain-Barré.pptxSyndrome de Guillain-Barré.pptx
Syndrome de Guillain-Barré.pptx
JeanMalherbeLolo1
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
coutte
 
Fermeture percutanée de FOP
Fermeture percutanée de FOPFermeture percutanée de FOP
Fermeture percutanée de FOP
Hervé Faltot
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Dr A. ILBOUDO
 
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 201407 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
Nicolas Peschanski, MD, PhD
 
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
83SCOTCH
 

Similaire à Neurologie et sclérose gillet (20)

20101120-orl-neu.pdf
20101120-orl-neu.pdf20101120-orl-neu.pdf
20101120-orl-neu.pdf
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GROS NODULE EUTHYROIDIEN ISOLE, A PROPOS DE 85 CAS, A ...
 
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieursIps: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
Ips: dépistage de l'artérite des membres inférieurs
 
Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide Monitoring de la thyroide
Monitoring de la thyroide
 
Celon sfa
Celon sfaCelon sfa
Celon sfa
 
Staff glaucome: Drusens du nerf optique avec atteinte champs visuel
Staff glaucome: Drusens du nerf optique  avec atteinte champs visuelStaff glaucome: Drusens du nerf optique  avec atteinte champs visuel
Staff glaucome: Drusens du nerf optique avec atteinte champs visuel
 
2013session3 4
2013session3 42013session3 4
2013session3 4
 
Zabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm VihZabsonre Jifa Sm Vih
Zabsonre Jifa Sm Vih
 
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
Spasticite actualisé 110505 avec programmation50
 
Dr manzo-Chu Fort de France !!!
Dr manzo-Chu Fort de France !!!Dr manzo-Chu Fort de France !!!
Dr manzo-Chu Fort de France !!!
 
Amygdalectomie en ambulatoire
Amygdalectomie en ambulatoire Amygdalectomie en ambulatoire
Amygdalectomie en ambulatoire
 
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde  Montpellie...
Monitoring continu de la thyroïde (cionm) Journées de la thyroïde Montpellie...
 
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
Prise en charge d’un traumatisme du rachis cervical 2015
 
Syndrome de Guillain-Barré.pptx
Syndrome de Guillain-Barré.pptxSyndrome de Guillain-Barré.pptx
Syndrome de Guillain-Barré.pptx
 
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicalesRadiochimiothérapie des tumeurs vésicales
Radiochimiothérapie des tumeurs vésicales
 
Fermeture percutanée de FOP
Fermeture percutanée de FOPFermeture percutanée de FOP
Fermeture percutanée de FOP
 
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDOCoeur et chimiothérapie  Dr A.ILBOUDO
Coeur et chimiothérapie Dr A.ILBOUDO
 
08 biologie dauville 2014
08 biologie dauville 201408 biologie dauville 2014
08 biologie dauville 2014
 
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 201407 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
07 biologie embarquée presentation deauville -mars 2014
 
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
Nouvelles stratégies de prise en charge de la pathologie obstructive des gla...
 

Plus de sfa_angeiologie

Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
sfa_angeiologie
 
Bilan congres congo
Bilan congres congoBilan congres congo
Bilan congres congo
sfa_angeiologie
 
Tvp et hiv a kane
Tvp et hiv   a kaneTvp et hiv   a kane
Tvp et hiv a kane
sfa_angeiologie
 
Jifa 2014
Jifa 2014Jifa 2014
Jifa 2014
sfa_angeiologie
 
Hta travail lome k yayedh
Hta travail lome  k yayedhHta travail lome  k yayedh
Hta travail lome k yayedh
sfa_angeiologie
 
Articles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienneArticles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienne
sfa_angeiologie
 
Troubles trophiques_bourree
 Troubles trophiques_bourree Troubles trophiques_bourree
Troubles trophiques_bourree
sfa_angeiologie
 
Thrombose veineuse_kane
 Thrombose veineuse_kane Thrombose veineuse_kane
Thrombose veineuse_kane
sfa_angeiologie
 
Tamponade pericardique_pessinaba
 Tamponade pericardique_pessinaba Tamponade pericardique_pessinaba
Tamponade pericardique_pessinaba
sfa_angeiologie
 
Poplitee
PopliteePoplitee
Poplitee
sfa_angeiologie
 
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumesAngeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
sfa_angeiologie
 
Tabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbalTabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbal
sfa_angeiologie
 
Présentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slidePrésentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slide
sfa_angeiologie
 

Plus de sfa_angeiologie (20)

Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26Jifa 2015 2014 03-26
Jifa 2015 2014 03-26
 
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondesDiagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
Diagnostic ultrasonore des thromboses veineuses profondes
 
Bilan congres congo
Bilan congres congoBilan congres congo
Bilan congres congo
 
Tvp et hiv a kane
Tvp et hiv   a kaneTvp et hiv   a kane
Tvp et hiv a kane
 
Jifa 2014
Jifa 2014Jifa 2014
Jifa 2014
 
Pied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayedPied diabetique bouayed
Pied diabetique bouayed
 
Hta travail lome k yayedh
Hta travail lome  k yayedhHta travail lome  k yayedh
Hta travail lome k yayedh
 
Articles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienneArticles recus afrique sub saharienne
Articles recus afrique sub saharienne
 
Article compression sib
Article compression sibArticle compression sib
Article compression sib
 
Troubles trophiques_bourree
 Troubles trophiques_bourree Troubles trophiques_bourree
Troubles trophiques_bourree
 
Thrombose veineuse_kane
 Thrombose veineuse_kane Thrombose veineuse_kane
Thrombose veineuse_kane
 
Tamponade pericardique_pessinaba
 Tamponade pericardique_pessinaba Tamponade pericardique_pessinaba
Tamponade pericardique_pessinaba
 
Poplitee
PopliteePoplitee
Poplitee
 
Cotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpgCotonou cardiologie.jpg
Cotonou cardiologie.jpg
 
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumesAngeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
Angeiologie 4 2013 - 1-2014 livre des resumes
 
Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014Programme jifa 08012014
Programme jifa 08012014
 
2014 sfa
2014 sfa2014 sfa
2014 sfa
 
Radiofreq vd
Radiofreq vdRadiofreq vd
Radiofreq vd
 
Tabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbalTabagisme et thrombose habbal
Tabagisme et thrombose habbal
 
Présentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slidePrésentation jifa 2014 slide
Présentation jifa 2014 slide
 

Neurologie et sclérose gillet

  • 1. JL Gillet (Bourgoin-Jallieu) JIFA 08 Janvier 2010 1947 _ 2010
  • 2. 1) Après injection de mousse dans la GVS, des échos sont observés dans le cœur droit chez tous les patients [Blin, SFP mars 2008 - Ceulen, NEJM 2008 N Morrison – D Wright , ACP Novembre 2008] 2) Quelle la nature de ces échos? Bulles de gaz – Embols plaquettaires – Cellules endothéliales 3) Si FOP (communication D / G) des micro-embols dans le cœur G et dans le système carot. ont été détectés par doppler [N Morrison – D Wright - P Raymond-Martimbeau ]
  • 3. 4) Signification clinique de ces micro-embolies ? * Ceulen [NEJM, 2008] : observation de 5 patients avec micro-embols dans le cœur G, sans aucun signe neurologique (mousse avec air, « room made ») * Wright D : étude en cours pour Varisolve ® («low nitrogen foam ») chez des patients avec shunt D / G : 36 ont eu des embolies détectées par DTC et ont bénéficié d’explorations intensives (IRM à 24 h et 28 j)  aucune anomalie * Morrison N and Al [ACP, novembre 2008] 75 patients : > 35 % avec micro-embolies < 7 % avec des troubles (Tr visuels, céphalées,…)
  • 4. Evénements Neurologiques 1) Troubles visuels 2) Accidents Vasculaires Cérébraux
  • 5. Varie dans la littérature de 0 à 14 % Méta-analyse de Jia X [BJS 2007] 1,4% de TV 4,2% de céphalées Cesmous [Gillet JL, Phlebology 2009] (1025 saphènes traitées par ES mousse) 1,5 % de TV Ne sont pas l’apanage des troncs saphènes Registre SFP [Guex JJ, 2005] Benigni JP [Phébologie 2003]
  • 6. Peuvent-ils être rattachés à des Accidents Vasculaires Cérébraux ? Aura migraineuse
  • 7. Société Française de Phlébologie Neurologie, CHU Timone, Marseille Objectif Valider l’hypothèse selon laquelle les TV survenant après Sclérothérapie à la Mousse (SM) correspondent à des Aura Migraineuses (AM) et ne sont pas des accidents ischémiques transitoires
  • 8. Critères Diagnostiques de l’Aura Migraineuse Selon l’International Headache Society [Cephalalgia2004] L’aura consiste en au moins 1 des symptômes suivants, à l’exclusion d’un déficit moteur : - Sympt. visuels totalement réversibles comprenant des signes positifs (tâches lumineuses, flashs, zig-zag lum.) et/ou négatifs (perte de vision) - Sympt. sensitifs totalement régressifs comprenant des signes positifs (fourmillements, piqûres d’aiguille) et/ou négatifs (engourdissement) - Trouble du langage de type dysphasique totalement réversibles
  • 9. Etude multicentrique prospective réalisée sous l’égide de Société Française de Phlébologie en collaboration avec les services de Neurologie du CHU de Marseille. Ont été inclus de manière prospective et consécutive tous les patients qui présentaient un TV après SM. Le TV pouvait être isolé ou associé à un autre trouble à l’exception d’un déficit moteur. Gas pour la mousse : air
  • 10. Evaluation : - Clinique - IRM cérébrale Fiche d’observation : - caractéristiques du patients - caractéristiques de la sclérothérapie - description détaillée de sympt. neurol. L’analyse de la symptomatologie a été réalisée par Dr Donnet neurologue spécialiste de la migraine (Marseille) Patients pouvaient être contactés pour des informations compl.
  • 11. IRM spécifique avec diffusion (T1, T2, T2*, diffusion) : dans les 14 jours après la SM. Double interprétation : - par le radiologue; - neuroradiologue (Dr Lehmann, CHU Marseille). Patients devaient être contactés par le phlébologue entre 2 et 4 semaines pour évaluer l’évolution clinique.
  • 12. Population 20 patients (16 F ; 4 H) 11 Phlébologues Age : 47,5 ans (24 – 62) Classe clinique : C2 chez 16 patients C3 chez 4 17 : symptomatiques Tous types de veines ont été traités : - Grandes ou Petites Veines Saphènes (n=9) - Veines non saphènes / récidives post chir. (n=7) - GVS accessoires à la cuisse (n=4) - Veines accessoires à la jambe (n=3) - Perforantes (n=1) - Télangiectasies et varices réticulaires (n=5) MID : 2 MIG : 7 Bilatéral : 11
  • 13. Caractéristiques de la SM Double-seringue système : 17 (85%) Steriven ® : 3 Polidocanol : 19 Thrombovar : 1 Gas : air - Concentration : 0.25% à 3% Ratio liquide / gaz : 1+4 to 1+8 1+4 : 15 (75%) Volume injecté ( ± σ ) : 5.6 ± 2.77 mL (med : 5 – 1.5 à 10) Ponction directe : 18 (90%) Cathé court /Butterfly : 2 Diamètre de l’aiguille : 26G – 20 G 25G : 41% Temps moyen entre la fin de la préparation de la mousse et la fin de l’injection : 60 s 60.50 ± 39.53 s (med: 50.00; extrêmes, 10 – 120 s)
  • 14. Evaluation Clinique * Les troubles visuels (TV) présentaient des critères d’ Aura Migraineuse (AM) chez tous les patients ; * TV survenus en moyenne 7,4 mn après la SM; Positif : 12 Négatif : 13 Pos + Nég : 5 * Paresthésies : 5 patients (25%) * Trouble dysphasique : 1 (5%) * Céphalées : 10 (50%) Tous les patients ont été recontactés entre 2 et 4 sem: trouble a été transitoire; absence de nouveau symptôme.
  • 15. Evaluation IRM 15 IRM ont été réalisées dans les 2 semaines 8,07 ± 3,5 jours (médiane : 8,00 – extrêmes: 1 – 14 J) 3 IRM ont été tardive (26 j) Séquence de diffusion non réalisée chez 1 patient IRM non réalisée chez 2 patients Toutes les IRM étaient normales Séquence de diffusion  aucune anomalie pour une lésion ischémique
  • 16. Les fréquences de survenue des TV varient dans la littérature de 0% à 14%; Tx moyen de TV et de céphalées : 1,4% et 4% Jia X, [BJS 2007] TV ont été observés après sclérothérapie liquide mais apparaissent plus fréquents après SM Künzlberger B, [Dermatol Surg 2006] Guex JJ, [Dermatol Surg 2005 ] Plusieurs auteurs avaient évoqué que les TV pouvaient correspondre à des Aura Migraineuses: Ratinahira and Benigni [ Cephalalgia 2003] Coleridge Smith [EJVES 2006 ]: Gillet – Cesmous [Phlebology 2009]
  • 17. Démontrer que les Troubles Visuels correspondaient à une Aura Migraineuse et n’étaient pas un AIT était un point crucial dans l’évaluation de la sécurité de la Sclérose Mousse. Cette démonstration nécessitait: - Une évaluation clinique réalisée par un neurologue spécialiste de la migraine ; - Une IRM précoce avec diffusion analysée par un neuroradiol. IRM de diffusion (T1, T2, T2*, diffusion) est le moyen le plus sensible de détection de l’ischémie cérébrale. [Lansberg MG, AJNR 2001]
  • 18. Cette étude, basée sur une évaluation clinique et IRM des patients, montre que les troubles visuels survenant après Scl. Mousse correspondent à des Aura Migraineuse (AM) et ne sont pas des AIT. Les Troubles Visuels avaient des critères d’ AM chez tous les patients; Toutes les IRM étaient normales. Nous suggérons une hypothèse physiopathogénique basée sur la libération d’endothéline qui atteindrait le cortex cérébral à travers un FOP. Il a été démontré que l’endothéline était un facteur déclenchant de l’aura migraineuse. CONCLUSION
  • 20. 1) Des millions de sessions de scl. à la mousse 2 ) 4 accidents neurologiques rapportés dans la littérature - aucun mortel ni séquelles graves (non sous-estimé) - 2 AVC avec séquelles minimes à 15 jours - 2 AIT (sous-estimé?)  L’ incidence des accidents neurologiques est extrêmement faible, ce qui peut sembler paradoxal sachant que 20 à 30 % de la population adulte présente un FOP. Exceptionnel, mais préoccupation majeure
  • 21. 1 er conférence en 2003 puis 2eme conférence en 2006 29 experts européens (1 American guest) Publication : Breu FX, Vasa 2008 Phlébologie N°1, 2008 (Guidelines de la Soc Allem. Phl.)
  • 22. 1 er conférence en 2003 puis 2eme conférence en 2006 29 experts européens Publication : Breu FX, Vasa 2008 Guidelines de la Soc Allem. Phl. [Phlébologie N°1, 2008]
  • 23. Accidents Vasculaires Cérébraux 1) Forlee MV, J Vasc Surg 2006 20 ml de mousse de Polidocanol 0,5% / air GVS Femme de 61 ans Hémiparésie droite Bilan : IRM cérébrale normale Echo cardiaque : large FOP (18 mm) + ASIA Evolution à 2 semaines : - disparition du déficit moteur - persistance d’un léger trouble de la coordination motrice
  • 24. Accidents Vasculaires Cérébraux 2) Bush RG, Phlebology 2008 F 35 ans Veines réticulaires et télangiectasies 10 ml injectés durant 20 mn Perte de conscience 30 mn + hémiparésie gauche Scanner : air dans la circulation veineuse droite + A Cér My Traitement : O 2 hyperbare Evolution à 15 j : récupération quasi complète; (persistance d’une certaine difficulté à calculer et un léger engourdissement du côté gauche)
  • 25. Accidents Ischémiques Transitoires 1) Bush RG, Phlebology 2008 F 72 ans traitement de 2 perforantes de Cockett 2 fois 2 ml de Sotradecol 2% 25 mn après l’injection : effondrée sur la chaise Scanner : air dans le système vertébral Récupération complète dans les 3 heures Echo trans-oesophagienne : shunt G/D
  • 26. Accidents Ischémiques Transitoires 2) Cesmous [Gillet JL, Phlebology 2009] Femme – 52 ans PVS : cathé 10 ml de mousse de Pol. 0,5% / O2 Dysartrie 30 s. + paresthésie main ge 30 mn 40 mn à plat ventre, trouble au lever (valsalva) Récupération clinique complète Bilan : FOP (+ ASIA)  opérée Scanner : normal IRM : Normale Migraine à Aura ?
  • 28. 1) Il n’existe pas en médecine un traitement qui soit efficace et qui ait 0 % d’effets secondaires  Bénéfice / Risque Risque – de ne pas traiter les varices -- des autres méthodes (Laser, radiofr., chirurgie) 2) Les troubles visuels surviennent environ chez 1,5 % des patients; ils correspondent à des MA et doivent être distingués des vasculaires cérébraux. 3) Les accidents vascul. cérébr. sont la préoccupation majeure - Exceptionnels (2 / X millions) - Aucun avec séquelles graves, aucun décès - Tout faire pour les éviter