L’esprit du génie m’a suce dans lepeuple de même manière que le soleilsuce le nuage dore dans la mère amère.MihaiEminescu
Eminescu est ne le 15janvier 1850 a Botosani, le7eme dans la série de 11enfants du Gh Eminoviciet de Raluca, née Jurascu.L...
Entre 1869-1872 il étude a Wien, ou il al’occasion de faire connaissance avec IoanSlavici, et puis, dans les 2 années suiv...
De 1877 jusquà 1883 il habite aBucarest, il travail comme rédacteurau journal « Le Temps », avec IoanSlavici et I.L.Caragi...
III. . Des thèmes et des motifsIl a traite dans ses œuvres :-La nature etl’amour-L’histoire et lamitologie- La conceptions...
O, rămâi"O, rămâi, rămâi la mine,Te iubesc atât de mult!Ale tale doruri toateNumai eu ştiu să le-ascult;În al umbrei întun...
Murmurer de ta douce voix,Pendant que tu tends le pied nudDans leau limpide au pur éclatEt regardant sous clair de luneVer...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Irina Culidiuc - Mihai Eminescu, le plus grande poete de mon pays

314 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
314
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
69
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Irina Culidiuc - Mihai Eminescu, le plus grande poete de mon pays

  1. 1. L’esprit du génie m’a suce dans lepeuple de même manière que le soleilsuce le nuage dore dans la mère amère.MihaiEminescu
  2. 2. Eminescu est ne le 15janvier 1850 a Botosani, le7eme dans la série de 11enfants du Gh Eminoviciet de Raluca, née Jurascu.L’enfance est passée a Ipotesti, prêt de la ville deBotosani, ou il commence les études continues aCernãuti ou il suivit en 1860 l’école primaire etencore 2 année de l’école secondaire.I. Données biographiques :
  3. 3. Entre 1869-1872 il étude a Wien, ou il al’occasion de faire connaissance avec IoanSlavici, et puis, dans les 2 années suivants(1872-1874) ses études se continuent aBerlin ; Depuis 1870 il commence a publieraussi dans la revue«Conversations littéraires »de la Société « Junimea » de Iasi.Il se retourne a Iasi, ou il travail commedirecteur de la Bibliothèque Centrale,professeur de l’Institut d’Académie,inspecteur scolaire et rédacteur au »Courrier de Iasi » ; dans cette périodese fonde l’amitié avec Ion Creangã.
  4. 4. De 1877 jusquà 1883 il habite aBucarest, il travail comme rédacteurau journal « Le Temps », avec IoanSlavici et I.L.Caragiale.La période de 1883 a 1889 est marquée par le chagrin etla souffrance. C’est la période ou les moments de maladiealternent avec les moments de lucidité. Le 15 juillet 1889, lepoète passe dans le monde des ombres »), mais il laissecomme héritage une création de génie, qui nous permette dele nommer le plus grand poète roumain.
  5. 5. III. . Des thèmes et des motifsIl a traite dans ses œuvres :-La nature etl’amour-L’histoire et lamitologie- La conceptionsur la poesie-Le Folklore-La societecontemporainedechue-le mythe de lagenèse et de lamort de l’univers-le mythe dugénie et de lacondition ducréateur-le mythe duvolant (érotique)-le motif del’ange et dudiable-le motif de lafutaie-le motif dureve et dusilure-le motif dutarde
  6. 6. O, rămâi"O, rămâi, rămâi la mine,Te iubesc atât de mult!Ale tale doruri toateNumai eu ştiu să le-ascult;În al umbrei întunericTe asamăn unui prinţ,Ce se uit-adânc în apeCu ochi negri şi cuminţi;Şi prin vuietul de valuri,Prin mişcarea naltei ierbi,Eu te fac s-auzi în tainăMersul cârdului de cerbi;Eu te văd răpit de farmecO, reste«O reste, reste près de moiPuisque je taime tellement !Moi seule je sais écouterTes nostalgies, désirs ardents;Dans lobscurité de mes ombresA un prince je te compare,Qui regarde aux tréfonds des eauxAvec ses yeux sages et noirs:Et par les vagues qui mugissent,Par les ondes de lherbe entièreJe te fais entendre en secretLa marche des troupeaux de cerfs;Je te voix ravi par le charme
  7. 7. Murmurer de ta douce voix,Pendant que tu tends le pied nudDans leau limpide au pur éclatEt regardant sous clair de luneVers le lac aux ardents rayons,Tes années semblent des instants,Les instants siècles sembleront.»Ainsi dit la calme foret,Sa voûtes sur moi balançant;Mais je sifflais à son appelEt je sortis au champ en riant.Aujourdhui si jy revenaisJe ne la comprendrais plus guère...Ah, mais où est-tu mon enfance,Avec ta foret et ton mystère?Cum îngâni cu glas domol,În a apei strălucireÎntinzând piciorul golŞi privind în luna plinăLa văpaia de pe lacuri,Anii tăi se par ca clipe,Clipe dulci se par ca veacuri."Astfel zise lin pădurea,Bolţi asupră-mi clătinând;Şuieram l-a ei chemareŞ-am ieşit în câmp râzând.Astăzi chiar de m-aş întoarceA-nţelege n-o mai pot...Unde eşti, copilărie,Cu pădurea ta cu tot?

×