SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
Objet : demande de réévaluation et de conventionnement pluriannuel des subventions de
fonctionnement des GEM, prenant en compte l’évolution structurelle des charges.


                                                                                  le 31 novembre 2010,

       Monsieur le Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé,


       Le Collectif des Groupes d'Entraide Mutuelle (G.E.M.) d'Ille-et-Vilaine vous interpellent,
inquiets quant à leur situation.

       Suite à la loi de février 2005, « Egalité des droits et des chances, citoyenneté et autonomie
des personnes handicapées », les fédérations FNAPsy (Fédération Nationale des usagers de la
psychiatrie), la FASM (fédération d'Aide à la Santé Mentale) Croix Marine, et l'UNAFAM (Union
Nationale des Familles et Amis de Malades et/ou handicapés psychiques) ont déjà attiré l'attention
de votre ministère sur les difficultés de participation citoyenne des personnes souffrant de troubles
psychiques.

        Leur démarche a permis que des financements soient dégagés par le ministère en 2005 pour
la création des GEM, à hauteur de 75 000 € maximum par GEM et par an. Ainsi, le
conventionnement des structures, qui inscrivent leur action dans le cadre du cahier des charges, a
vocation à leur permettre de faire face à des dépenses de fonctionnement et en particulier la
rémunération d'animateurs salariés afin de pouvoir assurer pour les personnes un accueil de qualité
et leur proposer différentes activités1.

       De plus, le ministère avait estimé les besoins à 300 GEM sur toute la France, ce qui était
sous-estimé : 333 GEM seraient recensés aujourd'hui, et des projets ne peuvent aboutir faute de
financements.

       Les cinq années écoulées ont prouvé que les GEM répondent bien à une demande forte, des
usagers, des proches, mais aussi des professionnels des champs sanitaire et social. En effet, ces
derniers reconnaissent les GEM comme des acteurs complémentaires du soin, essentiels pour que
les usagers puissent créer, recréer ou maintenir le lien social, souvent mis à mal par les périodes de
crise et/ou d'hospitalisation. Ainsi, les GEM répondent au besoin des personnes souffrant de
troubles psychiques en tant que structures intermédiaires, passerelles entre l'isolement provoqué par
la maladie, facteur de rechute, et la socialisation dans des structures ordinaires. Pour ce faire, les
GEM s'appuient sur les capacités d'invention de leurs adhérents.

        Par ailleurs, les GEM sont aujourd'hui des acteurs sociaux et culturels incontournables,
impliqués dans un travail de partenariat aussi bien avec les acteurs de la santé mentale qu'avec les
structures culturelles et les collectivités locales.


1.Circulaire DGAS/3B n°2005-418 du 29 août 2005 relative aux modalités de conventionnement et de
financement des groupes d'entraide mutuelle pour personnes souffrant de troubles psychiques
Il apparaît bien que les GEM permettent aux usagers d'expérimenter leur citoyenneté, ce lieu
leur appartient et, au-delà, avec ou sans l'appui du GEM, ils peuvent recouvrer les moyens d'un
tissage relationnel où chacun, selon sa singularité, trouve les ressorts de sa participation sociale en
tant que sujet de droit.

       Pourtant, les GEM sont aujourd'hui en difficulté. L'annonce d'une baisse de la subvention en
2010 a suscité de nombreuses protestations, et n'a heureusement pas eu lieu. Néanmoins, la
subvention effective a diminué, nous mettant devant le constat que la hauteur et le mode de
financement actuels des GEM menacent sérieusement la continuité de cette aventure si prometteuse.

Voici ce que nous estimons indispensable :

        1. Réévaluer les budgets alloués aux GEM. Les 75000 euros annuels actuellement attribués à
chaque GEM se révèlent insuffisants. En effet, il s'avère que l'activité des GEM a été sous-estimée
dès le départ.
Voici le budget type d'un GEM qui nous paraît convenir pour l'année 2011 à hauteur de 120 000 € :
   − 7 000 € : budget d'animation permettant aux adhérents de mettre en place une base
     d'activités de qualité permettant d'accueillir des personnes ayant des centres d'intérêt variés,
     et permettant de nouer des liens, voire de participer au collectif
   − 1 800 € : frais de secrétariat
   − 80 400 € : frais du personnel d'animation (2 équivalents temps plein nécessaires recensés).
     Les tâches effectuées, le niveau de responsabilité, d'autonomie, de formation, d'expérience
     des animateurs salariés ont été nettement sous-estimés. Or, ceux-ci sont reconnus par les
     adhérents des GEM eux-mêmes comme acteurs incontournables pour garantir la continuité
     de l'accueil, du collectif et de sa coanimation avec les usagers.
   − 2 000 € : formation des animateurs tout au long de l'année (supervision, régulations, analyse
     de pratique). Elle s'avère nécessaire, pour garantir un accueil permanent, et respectueux des
     usagers.
   − 9 500 € : frais d'accompagnement des organismes parrains et/ou gestionnaires (frais
     d'accompagnement pédagogique, de gestion administrative et financière) qui doivent être
     pris en compte
   − 16 000 € : frais de location immobilière
   − 3 300 € : frais de déplacement et de location de véhicule

        2. Notifier aux GEM le montant des subventions avant la fin de l'année précédent l'exercice
et verser la subvention dans les premiers mois de l'année. Aujourd'hui, le versement de cette
subvention est annoncé et intervient au neuvième mois de l'année en cours, ce qui met en grande
difficulté les GEM qui n'ont pas la trésorerie suffisante pour assurer leur fonctionnement pendant la
période d'attente.

       3. Adapter le montant de la subvention à l'augmentation réelle annuelle des charges de
fonctionnement du GEM que nous évaluons à 8% de l'ensemble des charges.

       4. Établir un conventionnement pluriannuel des subventions avec les GEM pour leur
permettre de se projeter.
Il nous faut également signaler que la recommandation faite aux GEM de trouver des relais
financiers auprès des collectivités locales est un leurre, la situation économique actuelle les
contraignant à diminuer leurs subventions aux associations.

       Pour que les GEM créés puissent perdurer, pour que leurs conditions d'exercice soient
réévaluées et améliorées, pour que de nouveaux projets puissent voir le jour sans mettre à mal les
associations existantes et que les fédérations et structures porteuses aient les moyens d'accompagner
les usagers dans leurs initiatives, nous vous demandons des réponses claires tant sur le plan
financier que sur le soutien effectif des GEM par l'Etat.

        La possibilité d'exercer leur droit à la participation démocratique permet aux usagers de faire
entendre leur voix, leur choix, leurs désirs. Faut-il que ce formidable espace de paroles et de
citoyenneté soit condamné à disparaître alors même qu'il prend son essor et construit sa place dans
le dispositif sanitaire et social ?

        Nous, usagers, animateurs salariés, bénévoles, demandons que soit entendu cet appel à une
politique de santé mentale humaine et responsable qui sache faire la place à la singularité des
parcours de vie et permette aux personnes en situation de handicap suite à des troubles psychiques
d'accéder à leur droit à la citoyenneté et à la participation sociale.



                                                                             Collectif des GEM du 35



Le Sémaphore de la Côte d’Emeraude(Dinard)                                 L'échappée (Saint-Malo)
P /o Yves MARY                                                             Maryse BAILLEUL




L'Antre-2 (Rennes) - L'Autre Regard (Rennes)
Michel Masson




Oxygène (Redon)                                                     Confluence (Centre Social)
Renault Yannik                                                      Castano Raymonde




L'Apparté (Fougères)
Denise Legendre

Contenu connexe

Tendances

Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.Réseau Pro Santé
 
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."joelaviragnet
 
Idcc 1619 accord salaires
Idcc 1619 accord salairesIdcc 1619 accord salaires
Idcc 1619 accord salairesLéo Guittet
 
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019CTIP rapport d'activité du médiateur 2019
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019Léo Guittet
 
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...idealconnaissances
 
Budget 2010
Budget 2010Budget 2010
Budget 2010lanzi
 
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagne
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagneRapport moral-projets-2014-cochéle-bretagne
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagnejlcoudrais
 
Idcc 2336 avenant champ application ccn
Idcc 2336 avenant champ application ccnIdcc 2336 avenant champ application ccn
Idcc 2336 avenant champ application ccnLéo Guittet
 
Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014JCENevers
 
IDCC 2336 avenant de changement de nom
IDCC 2336 avenant de changement de nomIDCC 2336 avenant de changement de nom
IDCC 2336 avenant de changement de nomLéo Guittet
 
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010Carsat Midi-Pyrénées
 
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable…
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable… Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable…
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable… Michel Péters
 
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...HFG Project
 
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyon
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyonRencontre entre les associations du secteur ahi lyon
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyonffctvhdsport
 

Tendances (19)

Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.Le pacte de confiance   une forte nécessité de changement.
Le pacte de confiance une forte nécessité de changement.
 
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
Rapport christophe sirugue "Repenser les minima sociaux..."
 
Idcc 1619 accord salaires
Idcc 1619 accord salairesIdcc 1619 accord salaires
Idcc 1619 accord salaires
 
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019CTIP rapport d'activité du médiateur 2019
CTIP rapport d'activité du médiateur 2019
 
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...
Groupe Chèque déjeuner : « Des outils innovants pour accompagner la mise en œ...
 
Budget 2010
Budget 2010Budget 2010
Budget 2010
 
Les FIRS
Les FIRSLes FIRS
Les FIRS
 
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagne
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagneRapport moral-projets-2014-cochéle-bretagne
Rapport moral-projets-2014-cochéle-bretagne
 
Escale santé n°3
Escale santé n°3Escale santé n°3
Escale santé n°3
 
Idcc 2336 avenant champ application ccn
Idcc 2336 avenant champ application ccnIdcc 2336 avenant champ application ccn
Idcc 2336 avenant champ application ccn
 
Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014Lettre interne du second trimestre 2014
Lettre interne du second trimestre 2014
 
IDCC 2336 avenant de changement de nom
IDCC 2336 avenant de changement de nomIDCC 2336 avenant de changement de nom
IDCC 2336 avenant de changement de nom
 
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010Dépendance : revue de presse Décembre 2010
Dépendance : revue de presse Décembre 2010
 
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable…
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable… Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable…
Liège : une Gestion Centre-Ville de plus en plus ingérable…
 
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...
La Commission Santé de l’Assemblée Nationale en Guinée s’emploie dorénavant à...
 
Dp etude cls
Dp etude clsDp etude cls
Dp etude cls
 
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyon
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyonRencontre entre les associations du secteur ahi lyon
Rencontre entre les associations du secteur ahi lyon
 
Un bilan du Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement socia...
Un bilan du Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement socia...Un bilan du Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement socia...
Un bilan du Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement socia...
 
Rapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIPRapport annuel 2012 du CTIP
Rapport annuel 2012 du CTIP
 

En vedette

Campagne destig sism 2010 (l'ar)
Campagne destig sism 2010 (l'ar)Campagne destig sism 2010 (l'ar)
Campagne destig sism 2010 (l'ar)SISM ATYPiCK
 
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france uk- allemagne 2009
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france  uk- allemagne 2009Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france  uk- allemagne 2009
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france uk- allemagne 2009AnneDionisiFung
 
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initiale
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initialeArrêté du 13_juillet_2011_version_initiale
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initialeSISM ATYPiCK
 
La grande aventure
La grande aventureLa grande aventure
La grande aventureSISM ATYPiCK
 
Resetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfrResetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfrSISM ATYPiCK
 

En vedette (8)

Campagne destig sism 2010 (l'ar)
Campagne destig sism 2010 (l'ar)Campagne destig sism 2010 (l'ar)
Campagne destig sism 2010 (l'ar)
 
Samenta
SamentaSamenta
Samenta
 
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france uk- allemagne 2009
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france  uk- allemagne 2009Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france  uk- allemagne 2009
Présentation paris oct 2008 comparatif scolarisation france uk- allemagne 2009
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initiale
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initialeArrêté du 13_juillet_2011_version_initiale
Arrêté du 13_juillet_2011_version_initiale
 
La grande aventure
La grande aventureLa grande aventure
La grande aventure
 
Revue de presse
Revue de presseRevue de presse
Revue de presse
 
Resetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfrResetcfp2troublesfr
Resetcfp2troublesfr
 

Similaire à Courrier au minist re 25 11 2010

Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicssrebouh
 
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelle
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelleLe mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelle
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelleLa French Team
 
2009 rnt-tourismesocial-hn
2009 rnt-tourismesocial-hn2009 rnt-tourismesocial-hn
2009 rnt-tourismesocial-hnGAETAN DUQUENNE
 
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013OlivierLP29
 
Projet associatif L'Autre Regard
Projet associatif L'Autre RegardProjet associatif L'Autre Regard
Projet associatif L'Autre Regardmidod
 
Projet associatif-janvier-2013
Projet associatif-janvier-2013Projet associatif-janvier-2013
Projet associatif-janvier-2013midod
 
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...Vendredi
 
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015Franck Dasilva
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
Guide pratique mécénat entreprises et associations - un dispositif simple e...
Guide pratique mécénat   entreprises et associations - un dispositif simple e...Guide pratique mécénat   entreprises et associations - un dispositif simple e...
Guide pratique mécénat entreprises et associations - un dispositif simple e...Asso Asah
 
Presentation generale sur l'ESS economie sociale
Presentation generale sur l'ESS economie socialePresentation generale sur l'ESS economie sociale
Presentation generale sur l'ESS economie socialeghiz-
 
Cp micro crédit fri38 lbp
Cp micro crédit fri38 lbpCp micro crédit fri38 lbp
Cp micro crédit fri38 lbpLGLPpressRA
 
L'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutationsL'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutationsCRESSNPdC
 
Circulaire
CirculaireCirculaire
CirculairePCF35
 
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISEntreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISJeremy ABDILLA
 
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...pyrenees.gascogne
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinAurélien Galand
 

Similaire à Courrier au minist re 25 11 2010 (20)

Les associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publicsLes associations alertent les pouvoirs publics
Les associations alertent les pouvoirs publics
 
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelle
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelleLe mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelle
Le mécénat culturel : outil indispensable de la vitalité culturelle
 
2009 rnt-tourismesocial-hn
2009 rnt-tourismesocial-hn2009 rnt-tourismesocial-hn
2009 rnt-tourismesocial-hn
 
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
Propositions municipales 2014 pcf fougères oct 2013
 
Projet associatif L'Autre Regard
Projet associatif L'Autre RegardProjet associatif L'Autre Regard
Projet associatif L'Autre Regard
 
Projet associatif-janvier-2013
Projet associatif-janvier-2013Projet associatif-janvier-2013
Projet associatif-janvier-2013
 
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...
[Webinar] Préparer l'après en tant qu'association : quels leviers pour rebond...
 
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015
Handi-Pacte La Reunion - Lettre d'information n2 - Juin 2015
 
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
Finance Innovation - Livre Blanc Innovation dans l'Assurance - PARTIE 4 : FIL...
 
Guide pratique mécénat entreprises et associations - un dispositif simple e...
Guide pratique mécénat   entreprises et associations - un dispositif simple e...Guide pratique mécénat   entreprises et associations - un dispositif simple e...
Guide pratique mécénat entreprises et associations - un dispositif simple e...
 
Presentation generale sur l'ESS economie sociale
Presentation generale sur l'ESS economie socialePresentation generale sur l'ESS economie sociale
Presentation generale sur l'ESS economie sociale
 
Cp micro crédit fri38 lbp
Cp micro crédit fri38 lbpCp micro crédit fri38 lbp
Cp micro crédit fri38 lbp
 
#25 - février 2014
#25 - février 2014#25 - février 2014
#25 - février 2014
 
L'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutationsL'innovation sociale au coeur des mutations
L'innovation sociale au coeur des mutations
 
Circulaire
CirculaireCirculaire
Circulaire
 
15 propositions
15 propositions15 propositions
15 propositions
 
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATISEntreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
Entreprendre dans l’ESS : zoom sur l'association ATIS
 
Surfe sur la crise
Surfe sur la criseSurfe sur la crise
Surfe sur la crise
 
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...
Le Crédit Agricole Mutuel Pyrénées Gascogne : une banque coopérative concrète...
 
Economie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outinEconomie sociale-solidaire-jl-outin
Economie sociale-solidaire-jl-outin
 

Plus de SISM ATYPiCK

STATUTS DE L'ASSOCIATION
STATUTS DE L'ASSOCIATIONSTATUTS DE L'ASSOCIATION
STATUTS DE L'ASSOCIATIONSISM ATYPiCK
 
Programme journée mondial de la santé mentale
Programme journée mondial de la santé mentaleProgramme journée mondial de la santé mentale
Programme journée mondial de la santé mentaleSISM ATYPiCK
 
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regard
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regardProjet d'etablssement 2009 2014 l'autre regard
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regardSISM ATYPiCK
 
Programme sism rennes 2011
Programme sism rennes 2011Programme sism rennes 2011
Programme sism rennes 2011SISM ATYPiCK
 

Plus de SISM ATYPiCK (8)

Snum1
Snum1Snum1
Snum1
 
STATUTS DE L'ASSOCIATION
STATUTS DE L'ASSOCIATIONSTATUTS DE L'ASSOCIATION
STATUTS DE L'ASSOCIATION
 
Colloque samenta
Colloque samentaColloque samenta
Colloque samenta
 
Programme journée mondial de la santé mentale
Programme journée mondial de la santé mentaleProgramme journée mondial de la santé mentale
Programme journée mondial de la santé mentale
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Presfnap
PresfnapPresfnap
Presfnap
 
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regard
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regardProjet d'etablssement 2009 2014 l'autre regard
Projet d'etablssement 2009 2014 l'autre regard
 
Programme sism rennes 2011
Programme sism rennes 2011Programme sism rennes 2011
Programme sism rennes 2011
 

Courrier au minist re 25 11 2010

  • 1. Objet : demande de réévaluation et de conventionnement pluriannuel des subventions de fonctionnement des GEM, prenant en compte l’évolution structurelle des charges. le 31 novembre 2010, Monsieur le Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Le Collectif des Groupes d'Entraide Mutuelle (G.E.M.) d'Ille-et-Vilaine vous interpellent, inquiets quant à leur situation. Suite à la loi de février 2005, « Egalité des droits et des chances, citoyenneté et autonomie des personnes handicapées », les fédérations FNAPsy (Fédération Nationale des usagers de la psychiatrie), la FASM (fédération d'Aide à la Santé Mentale) Croix Marine, et l'UNAFAM (Union Nationale des Familles et Amis de Malades et/ou handicapés psychiques) ont déjà attiré l'attention de votre ministère sur les difficultés de participation citoyenne des personnes souffrant de troubles psychiques. Leur démarche a permis que des financements soient dégagés par le ministère en 2005 pour la création des GEM, à hauteur de 75 000 € maximum par GEM et par an. Ainsi, le conventionnement des structures, qui inscrivent leur action dans le cadre du cahier des charges, a vocation à leur permettre de faire face à des dépenses de fonctionnement et en particulier la rémunération d'animateurs salariés afin de pouvoir assurer pour les personnes un accueil de qualité et leur proposer différentes activités1. De plus, le ministère avait estimé les besoins à 300 GEM sur toute la France, ce qui était sous-estimé : 333 GEM seraient recensés aujourd'hui, et des projets ne peuvent aboutir faute de financements. Les cinq années écoulées ont prouvé que les GEM répondent bien à une demande forte, des usagers, des proches, mais aussi des professionnels des champs sanitaire et social. En effet, ces derniers reconnaissent les GEM comme des acteurs complémentaires du soin, essentiels pour que les usagers puissent créer, recréer ou maintenir le lien social, souvent mis à mal par les périodes de crise et/ou d'hospitalisation. Ainsi, les GEM répondent au besoin des personnes souffrant de troubles psychiques en tant que structures intermédiaires, passerelles entre l'isolement provoqué par la maladie, facteur de rechute, et la socialisation dans des structures ordinaires. Pour ce faire, les GEM s'appuient sur les capacités d'invention de leurs adhérents. Par ailleurs, les GEM sont aujourd'hui des acteurs sociaux et culturels incontournables, impliqués dans un travail de partenariat aussi bien avec les acteurs de la santé mentale qu'avec les structures culturelles et les collectivités locales. 1.Circulaire DGAS/3B n°2005-418 du 29 août 2005 relative aux modalités de conventionnement et de financement des groupes d'entraide mutuelle pour personnes souffrant de troubles psychiques
  • 2. Il apparaît bien que les GEM permettent aux usagers d'expérimenter leur citoyenneté, ce lieu leur appartient et, au-delà, avec ou sans l'appui du GEM, ils peuvent recouvrer les moyens d'un tissage relationnel où chacun, selon sa singularité, trouve les ressorts de sa participation sociale en tant que sujet de droit. Pourtant, les GEM sont aujourd'hui en difficulté. L'annonce d'une baisse de la subvention en 2010 a suscité de nombreuses protestations, et n'a heureusement pas eu lieu. Néanmoins, la subvention effective a diminué, nous mettant devant le constat que la hauteur et le mode de financement actuels des GEM menacent sérieusement la continuité de cette aventure si prometteuse. Voici ce que nous estimons indispensable : 1. Réévaluer les budgets alloués aux GEM. Les 75000 euros annuels actuellement attribués à chaque GEM se révèlent insuffisants. En effet, il s'avère que l'activité des GEM a été sous-estimée dès le départ. Voici le budget type d'un GEM qui nous paraît convenir pour l'année 2011 à hauteur de 120 000 € : − 7 000 € : budget d'animation permettant aux adhérents de mettre en place une base d'activités de qualité permettant d'accueillir des personnes ayant des centres d'intérêt variés, et permettant de nouer des liens, voire de participer au collectif − 1 800 € : frais de secrétariat − 80 400 € : frais du personnel d'animation (2 équivalents temps plein nécessaires recensés). Les tâches effectuées, le niveau de responsabilité, d'autonomie, de formation, d'expérience des animateurs salariés ont été nettement sous-estimés. Or, ceux-ci sont reconnus par les adhérents des GEM eux-mêmes comme acteurs incontournables pour garantir la continuité de l'accueil, du collectif et de sa coanimation avec les usagers. − 2 000 € : formation des animateurs tout au long de l'année (supervision, régulations, analyse de pratique). Elle s'avère nécessaire, pour garantir un accueil permanent, et respectueux des usagers. − 9 500 € : frais d'accompagnement des organismes parrains et/ou gestionnaires (frais d'accompagnement pédagogique, de gestion administrative et financière) qui doivent être pris en compte − 16 000 € : frais de location immobilière − 3 300 € : frais de déplacement et de location de véhicule 2. Notifier aux GEM le montant des subventions avant la fin de l'année précédent l'exercice et verser la subvention dans les premiers mois de l'année. Aujourd'hui, le versement de cette subvention est annoncé et intervient au neuvième mois de l'année en cours, ce qui met en grande difficulté les GEM qui n'ont pas la trésorerie suffisante pour assurer leur fonctionnement pendant la période d'attente. 3. Adapter le montant de la subvention à l'augmentation réelle annuelle des charges de fonctionnement du GEM que nous évaluons à 8% de l'ensemble des charges. 4. Établir un conventionnement pluriannuel des subventions avec les GEM pour leur permettre de se projeter. Il nous faut également signaler que la recommandation faite aux GEM de trouver des relais financiers auprès des collectivités locales est un leurre, la situation économique actuelle les contraignant à diminuer leurs subventions aux associations. Pour que les GEM créés puissent perdurer, pour que leurs conditions d'exercice soient réévaluées et améliorées, pour que de nouveaux projets puissent voir le jour sans mettre à mal les associations existantes et que les fédérations et structures porteuses aient les moyens d'accompagner les usagers dans leurs initiatives, nous vous demandons des réponses claires tant sur le plan
  • 3. financier que sur le soutien effectif des GEM par l'Etat. La possibilité d'exercer leur droit à la participation démocratique permet aux usagers de faire entendre leur voix, leur choix, leurs désirs. Faut-il que ce formidable espace de paroles et de citoyenneté soit condamné à disparaître alors même qu'il prend son essor et construit sa place dans le dispositif sanitaire et social ? Nous, usagers, animateurs salariés, bénévoles, demandons que soit entendu cet appel à une politique de santé mentale humaine et responsable qui sache faire la place à la singularité des parcours de vie et permette aux personnes en situation de handicap suite à des troubles psychiques d'accéder à leur droit à la citoyenneté et à la participation sociale. Collectif des GEM du 35 Le Sémaphore de la Côte d’Emeraude(Dinard) L'échappée (Saint-Malo) P /o Yves MARY Maryse BAILLEUL L'Antre-2 (Rennes) - L'Autre Regard (Rennes) Michel Masson Oxygène (Redon) Confluence (Centre Social) Renault Yannik Castano Raymonde L'Apparté (Fougères) Denise Legendre