SERVICES À LA PERSONNE ET
INDICATEURS DE BIEN-ÊTRE :
QUEL(S) MODÈLE(S)?



   1   Florence Jany-Catrice
       Clersé, Uni...
UNE SOCIÉTÉ DE « SERVICES À LA
 PERSONNE » EST-ELLE SOUTENABLE?
 « Gisement d’emplois »
Une métaphore banalisée (Jany-Catr...
LES QUESTIONS SOULEVÉES PAR UNE
  ÉCONOMIE DU « CARE »
Comment passer à une société où l’objectif serait de prendre soin
 ...
2. « RECONSIDÉRER LA
RICHESSE »
Premier constat. le Pib est devenu notre convention collective
  et de la richesse, et de ...
DÉMOCRATIE ET SANTÉ SOCIALE
D’UN TERRITOIRE
« Santé sociale » concept conventionnel, ni universel, ni atemporel.
Condition...
UN ISS POUR LES RÉGIONS FRANÇAISES
   Dimension     Sous dimension              Variables retenues

                consom...
Région              PIB/tête   Rang Pib/tête   ISS    Rang ISS
                                Île-de-France          41 6...
CONCLUSION . POUR DES INDICATEURS DE
CONTRIBUTION AU BIEN ÊTRE COLLECTIF
DES SERVICES À LA PERSONNE
   L’un des paramètre...
LES SERVICES À LA PERSONNE : UN «
PRODUIT » COMME LES AUTRES?




                                           9

          ...
LA CONTEXTUALISATION DES
BESOINS

Pourquoi les ménages ont-ils autant besoin d’externaliser les
  services ? que leur rest...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Florence Jany-Catrice "Services à la personne et indicateurs de bien être"

9 779 vues

Publié le

Publié dans : Business
  • REFERENCING SLIDESHARE GROUP 'HUMAN RESOURCES, WELL BEING, PERSONAL DEVELOPMENT'
    This group aims to reference all slide shows with or without sound on psychology, positive thinking, creative thinking, human potential, effectiveness, human resources, personal development, motivation, success, success, happiness, etc. ... In short, everything that can contribute to the well-being (in his body, mind, spirit), a healthy mind in a healthy body. to achieve peace, harmony, happiness, etc.. ...But also of course the joy they bring... We would be honored by your support through your membership. You are invited to join us ! I wish you a nice day. Greetings from France.

    You are invited to join us ! I wish you a nice day. Greetings from France.

    http://www.slideshare.net/group/human-resources-well-being-personal-development
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Soyez le premier à aimer ceci

Florence Jany-Catrice "Services à la personne et indicateurs de bien être"

  1. 1. SERVICES À LA PERSONNE ET INDICATEURS DE BIEN-ÊTRE : QUEL(S) MODÈLE(S)? 1 Florence Jany-Catrice Clersé, Université Lille1 Journée Fing
  2. 2. UNE SOCIÉTÉ DE « SERVICES À LA PERSONNE » EST-ELLE SOUTENABLE? « Gisement d’emplois » Une métaphore banalisée (Jany-Catrice, Ribault, 2009) « Gisement d’activité économique » classiquement deux manières de stimuler la croissance économique (Perret, 2000) : - intensive, tend à s’appuyer sur des gains de productivité dans un périmètre fixe d’activités - extensive, consiste à élargir le champ de la marchandisation De nombreux présupposés qu’il faudrait discuter  Les besoins souvent réduits à la demande : peut-on/faut-il « banaliser » [la consommation] de l’ensemble des activités relevant des SP (Jany-Catrice, 2010)?  Coordination efficace  Principe éthique : démocratie du consommateur  Ce qui fonde la valeur et qui crée la valeur : extension de la « sphère de production » - Par l’externalisation des services domestiques (Devetter, 2008) 2 - Par une vision « productive » des soins
  3. 3. LES QUESTIONS SOULEVÉES PAR UNE ÉCONOMIE DU « CARE » Comment passer à une société où l’objectif serait de prendre soin (« care ») de notre patrimoine commun, c'est-à-dire le produire et l’entretenir en vue de sa durabilité? Ce à quoi il est attribué de la valeur, Co-définir les missions; Attribue-t-on de la valeur (quelle valeur alors ?) à la relation de service, à sa qualité, à l’empathie, à l’écoute, à l’accompagnement? Quelle valeur attribuer aux actes… gratuits? Modalités de prise en charge et répartition des activités de soin et de production de lien  (Etat, famille (H/F), marché?, économie solidaire). En assumant le caractère social des politiques et en contextualisant les « besoins » Inégalités d’accès Peut-on évaluer la performance d’un service ou d’une politique sociale sans tenir compte des inégalités d’accès? 3 L’inégalité d’accès comme « indicateur » de décohésion sociale : le début de nouveaux comptes?
  4. 4. 2. « RECONSIDÉRER LA RICHESSE » Premier constat. le Pib est devenu notre convention collective et de la richesse, et de notre finalité en société. croissance économique vision réductrice et probablement de plus en plus fausse d’«un progrès pour tous ». Pib ignore les dégâts sur le patrimoine naturel et social, et son périmètre exclut de notre convention de richesse le travail bénévole et l’activité domestique, en particulier dans ses dimensions de care A 70% constitué de S: des caractéristiques telles que l’accès aux services pour tous, leur qualité et leur utilité sociale ne sont pas prises en compte dans un agrégat de « production en volume » Deuxième constat : tout ce qui n’est pas compté finit par ne plus compter (Bué, Coutrot, 2004; Waring, 2001). Il s’agit de rendre visible des contributions plus ou moins invisibles au fonctionnement de la société et de l’économie, et au développement des sociétés et des individus (Gadrey, 4 2005)
  5. 5. DÉMOCRATIE ET SANTÉ SOCIALE D’UN TERRITOIRE « Santé sociale » concept conventionnel, ni universel, ni atemporel. Conditions sociales de la quantification (ie convenir et mesurer – Desrosières, 2008) condition sine qua non de sa légitimité possible Le projet indicateur 21 (NPC), a permis de mettre en évidence des liens multiples entre l’élaboration des indicateurs de bien être (ici de santé sociale) et la démocratie  Une réhabilitation des capacités de débat et une réappropriation des savoirs quelle que soit leur source. Cela est également vrai autour de l’utilité sociale et des missions de services de care  Une forme d’éducation populaire    Un enjeu d’appropriation   Une forme de démocratie participative et délibérative  Une forme de démocratie en soi 5
  6. 6. UN ISS POUR LES RÉGIONS FRANÇAISES Dimension Sous dimension Variables retenues consommation Taux de Education Taux des actifs sans Taux d’accès Revenu surendettement diplômes au Inégalités Taux d’ISF Montant moyen par baccalauréat économiques ménage imposable Espérance de vie à la Santé Pauvreté Taux de pauvreté naissance monétaire des moins de 17 ans Logement Part du recours à Salaires Rapport D9/D1 l’expulsion locative Justice Crimes et délits contre les Travail et chômage Taux de chômage Ecart taux de personnes et les biens chômage entre pour 100 000 habitants emploi femmes et hommes Conditions de Taux de fréquence Taux de maladies Lien Taux des personnes qui travail des accidents de professionnelles voient au moins une fois travail avec arrêt interindivi par semaine leurs amis et précarité Part de l’emploi Taux de travail à duel leurs voisins précaire temps partiel Relations Taux de conflits du professionnelles travail Taux d’adhésion à au Lien social moins une association 6
  7. 7. Région PIB/tête Rang Pib/tête ISS Rang ISS Île-de-France 41 662 1 48,8 17 Rhône-Alpes 26 988 2 63,1 6 Alsace 25 661 3 63,6 5 Provence-Alpes-Côte d'Azur 25 073 4 44,7 19 Champagne-Ardenne 24 738 5 50,7 16 Des régions en tête de Pays de la Loire 24 547 6 65,6 4 classement en termes de Aquitaine 24 452 7 60,6 10 Pib/tête font nettement Midi-Pyrénées 24 037 8 62,4 7 moins bien en terme Centre 24 010 9 56,6 13 d’ISS : Ile de France Haute-Normandie 23 994 10 47,3 18 Des régions font Bretagne 23 653 11 67,3 2 nettement mieux : Bourgogne 23 291 12 56,9 12 Limousin, Bretagne, Franche-Comté 23 190 13 61,0 8 Auvergne… Poitou-Charentes 22 477 14 60,9 9 Auvergne 22 445 15 65,7 3 Des régions qui peinent Basse-Normandie 22 385 16 57,1 11 sur les deux registres Lorraine 22 005 17 51,0 15 (Nord Pas de Calais, Limousin 21 799 18 72,6 1 Picardie) Picardie 21 477 19 39,4 21 Nord - Pas-de-Calais 21 076 20 35,9 22 Languedoc-Roussillon 21 060 21 43,1 20 7 Corse 20 918 22 51,6 14 France 27 123 56,5 7
  8. 8. CONCLUSION . POUR DES INDICATEURS DE CONTRIBUTION AU BIEN ÊTRE COLLECTIF DES SERVICES À LA PERSONNE  L’un des paramètres communs de ces activités serait leur capacité à produire du « bien-être ».  Equivoque entretenue entre deux formes d’utilité (Goux, 1996) : - U individuelle, source de bien-être privé d’accès à des « produits de luxe », - U collective et sociale dans les diverses contributions et réponses à des besoins sociaux et aux biens collectifs : - réduction des inégalités, accès aux droits, bien-être des salariés et usagers pensés simultanément; contribution au patrimoine social; contribution à l’innovation sociale et institutionnelle. - Prendre le « risque » de l’évaluation de l’utilité sociale dans 8 une logique (volontaire) de montée en capacité réflexive.
  9. 9. LES SERVICES À LA PERSONNE : UN « PRODUIT » COMME LES AUTRES? 9 Slide préc.
  10. 10. LA CONTEXTUALISATION DES BESOINS Pourquoi les ménages ont-ils autant besoin d’externaliser les services ? que leur reste-t-il en commun en famille ? Y compris pour réaliser et se partager des tâches de concernement collectif?  Temps de travail (des « CSP+ ») en France et répartition des tâches entre hommes et femmes   Pourquoi les PA déclarent le plus souventvouloir rester chez elle, quel effort public vis-à-vis de l’offre collective institutionnelle ? L’isolement contribue-t- il (toujours?) à maintenir l’autonomie ? La socialisation des enfants, des efforts de mixité, ne doivent elles pas passer par une réflexion plus globale sur l’offre. 10 Slide préc.

×