SlideShare une entreprise Scribd logo
« Charles Petitjean fils de serfs »




                      ère
           1 Partie
   – Le Glaive et le Scarabée –

Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    1
Le seigneur Tyrak de Roche Noire

C’était au temps où les Seigneurs régnaient en maîtres
absolus sur leurs terres. Il y en avait de bons, des faibles,
des justes, des fous, des débauchés et des cruels… et
certains étaient tout à la fois ; mais dans ces cas là, ils
n’étaient généralement ni bons ni justes.
Les terres des seigneurs étaient exploitées par des
paysans que l’on appelait alors les serfs. C’est un mot qui
vient du latin et qui veut dire esclave ! C’est dire la façon
dont   ils   étaient   traités.   C’étaient   des   familles        très
nombreuses car, à cette époque, les enfants, surtout
lorsque c’était des garçons, étaient autant de bras et de
jambes pour accomplir les durs travaux de la ferme. Il n’y
avait pas de tracteur. C’étaient les animaux, des bœufs,
des chevaux ou des mulets, qui tiraient la charrue et les
charrettes pour transporter la paille, le foin ou aller
chercher l’eau…
Les seigneurs avaient droit de vie et de mort sur tous ceux
qui étaient à leur service ou vivaient sur leur terre, ainsi
que sur tous leurs enfants et le peu de biens qu’ils
possédaient…           mais       certains     seigneurs                 en



Les contes, légendes et aventures de Théoclès        savoir-facile.com
                                                                          2
abusaient. C’était le cas de celui dont je vais te conter
l’aventure, mon petit, mon enfant : Le seigneur Tyrak de
Roche Noire.
Il était odieux, débauché et cruel. Il était toujours en noir,
son armure était de métal sombre, ses vêtements de
velours noir, ses gants noirs, son cheval d’un noir de jais,
le fourreau de son épée l’était aussi, mais, curieusement,
son épée ne l’était pas.
Cette épée n’était pas à lui ; il l’avait volée !
Elle portait comme seule décoration gravée sur son
pommeau, une balance suivi du sceau de l’artisan forgeron
et armurier qui l’avait conçue et forgée. Sur l’intérieur de la
garde    était   gravé   de   façon    discrète,    son      nom        :
« Démocléter ». C’est avec une poignée de soldats, dans
une province voisine, que le seigneur avait pillé un
forgeron peu connu mais de grand talent. « Démocléter »
se trouvait au milieu du butin, des boucliers, des massues
et autres armes de main qu’ils emportèrent. On ne voyait
qu’elle. Elle avait une présence imposante. Tyrak de Roche
Noire remarqua tout de suite la sobriété de sa forme et de
sa décoration ajoutée au sentiment de solidité et de
puissance qui s’en dégageait.




Les contes, légendes et aventures de Théoclès       savoir-facile.com
                                                                        3
Elle avait tout d’une arme exceptionnelle. Il choisit dans
l’atelier un fourreau noir, qu’il vola et fixa à sa ceinture,
puis y plaça Démocléter, qu’il décida donc de porter à son
côté.
À ce jour, ce seigneur avait toujours fait exécuter les
châtiments qu'il infligeait par ses soldats, ne voulant
accomplir les basses besognes. Toute personne qui le
gênait, le contrariait ou se montrait désobligeante, était
éliminée sur le champ. C’est à se demander si, en plus de



Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    4
la débauche et de la cruauté, il n’avait pas hérité une folie
impulsive et perverse.
Totalement à l’opposé étaient ses enfants: Henri, l’aîné, et
Catherine, la cadette. Ils étaient aimés et choyés par tous
les gens du château à l’image de Dame Blandine, leur mère
et son épouse, d’une beauté subtile et indéfinissable qui
désarmait d’un simple regard toute agressivité tant son
charme et son sourire étaient apaisants ; les gens disaient
de Blandine et de ses deux enfants, qu’ils étaient simples
et intelligents, qu’ils avaient l’intelligence qui venait du
fond du coeur. Le mariage de Dame Blandine avec le
seigneur avait été arrangé par les parents afin de préserver
l’ensemble des terres, des domaines et des châteaux,
comme cela se faisait à cette époque. Cependant Dame
Blandine ne se résignait pas à la cruauté capricieuse de
son époux et le suppliait sans relâche de cesser de faire
tuer ainsi les serfs et leurs familles pour des vétilles, des
futilités ou des caprices, car ils étaient suffisamment
pauvres et malheureux. Malgré cela, il y avait tant de
misère que lorsqu’une famille disparaissait, une autre
venait la remplacer sans tarder.




Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    5
La famille Petitjean

Ce jour là, Tyrak de Roche Noire faisait la tournée de ses
domaines afin d’y récolter la part du Maître et de prélever
les différents impôts. Près de leur mère, la douce Dame
Blandine, son fils aîné et sa fille accompagnaient en retrait
Tyrak le maître tyrannique du domaine.
Ils arrivaient à la ferme du Ru d’en Bas (le ru est un
ruisseau)   dont     la   famille   d’Augustin   Petitjean        était
responsable et qu’elle devait entretenir. Les Petitjean
étaient des serfs.
Augustin devait montrer toute la récolte de l’année en
fruits, céréales et légumes divers, les volailles et les porcs,
dont une portée exceptionnellement belle et nombreuse de
Caline, la plus belle truie du domaine, ainsi que les
troupeaux de moutons et de bovins, afin que le Régisseur
du château puisse, à la fin de la visite, évaluer ce qu’il allait
prélever pour le seigneur, les personnels du château, les
impôts et… la maigre part qui resterait aux serfs … si


Les contes, légendes et aventures de Théoclès       savoir-facile.com
                                                                        6
toutefois il en restait.
Le Régisseur avait fini sa visite et rejoignait avec Augustin
Petitjean, le seigneur et sa suite. Augustin suivait le
régisseur l’air abattu. Des amis paysans l’accompagnaient,
l’air tout aussi résignés, mais on sentait la colère rentrée,
sur l’injustice de leur sort. L’année avait été très mauvaise.
Le gel et la pluie avaient détruit ou pourri la plus grande
partie de la récolte et plusieurs bêtes étaient mortes de la
maladie. Augustin demanda bien au seigneur de lui laisser
une ou deux bêtes en plus ou un petit porcelet de Caline,
quelques mesures de blé ou de seigle... Rien n’y fit !
Mais au moment où le cortège s’apprêtait à repartir, ne
laissant rien à la famille Petitjean, un petit porcelet égaré,
qui avait échappé à la visite, sortit d’une remise en courant.
… avant qu’Augustin n’ait pu comprendre, le seigneur
Tyrak en furie, la main sur le pommeau de Démocléter,
hurla au serf :
– D’où vient cet animal? Tu l’avais caché ? Tu es un
   tricheur, manant !
Le Régisseur intervint et dit qu’il avait bien vu une portée
de petits durant la visite, mais pas celui-là avec sa tache
noire.




Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     7
– Tu entends ce que dit l’économe ? Tu me voles, tu me
  caches des biens… connais-tu le châtiment d’un tel acte
  de trahison ?




Tirant Démocléter de son fourreau pour la première fois
depuis qu’il se l’était appropriée, Tyrak de Roche Noire
transperça Petitjean, qui s’effondra devant les yeux effarés
de mère Petitjean, de ses enfants et de ses quelques amis
et voisins paysans. Dame Blandine fondit en larmes devant
ce spectacle de désolation. Son fils et sa fille, effondrés,
tentaient de la consoler…Personne ne voulait croire à ce


Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    8
qui venait de se passer, tellement l’acte était cruel et
injuste ! Il n’avait pas même laissé à Augustin le temps de
s’expliquer.
Après un instant de stupeur, les paysans qui avaient
accompagné Petitjean, devant cet acte de barbarie, voire
de folie inhumaine, ramassèrent aussitôt de grosses
pierres et les lancèrent de toutes leurs forces sur le
seigneur, qui s’écroula, atteint aux yeux et au cou !
Aussitôt, à la place de Tyrak, une sorte de grappe de fumée
noire, épaisse et plus lourde que l’air, tomba en pointe sur
le sol, créant une boue noirâtre, d’où l’on vit émerger un
gros scarabée lamellicorne (cornu) qui poussait une boule
de bouse vers un terrier, dans une boue de fumier et de
crasse terreuse.




Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    9
Les soldats n’avaient pas eu le temps de réagir. C’est alors
qu’un drame horrible se produisit. Dame Blandine, qui se
penchait vers son époux, pourtant si cruel, fut atteinte à la
tempe par une des pierres, qui la tua tout net. Aucun des
paysans, ni leur femmes ni leurs enfants n’avait jamais
voulu cela : c'était un terrible et regrettable accident. Mais
chose étrange, tout le monde fut enveloppé d’un brouillard
brillant et doré. On ne voyait plus rien. On entendait
seulement un bourdonnement ouaté… comme dans du
coton ! Puis tout devint clair, et seul un essaim d’abeilles
accompagnée de sa reine survolaient l’emplacement dans
un vol bourdonnant et stationnaire. Sais-tu, mon petit mon
enfant, que dans l’ancienne Egypte les abeilles étaient
considérées comme les larmes du soleil Râ. C’est dire si
les justes et les bons étaient en peine de la mort et de la
disparition de Dame Blandine qui était pour tous le rayon
de soleil du château et de tous ceux qui travaillaient ou
demeuraient sur le Domaine !
Affolés, les soldats du seigneur tentèrent de s’approcher
des corps inertes. Mais, par extraordinaire, ils ne virent
plus rien. Le temps de l’émotion puis de la fumée noire et
du brouillard doré, les trois corps avaient disparu comme
par magie… même celui d’Augustin Petitjean.
Tous étaient paralysés de terreur, ne sachant ni la raison



Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     10
de ces subites et bizarres disparitions, ni ce qu’il allait
advenir.




Quel sortilège ou quelle malédiction allait tomber sur ceux
qui avaient été témoins de cet événement.
Tous se regardaient et scrutaient partout, dans tous les
sens, pour trouver un indice un signe pour se rassurer !
Rien !


Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    11
Les enfants Petitjean étaient immobiles, pleins d'une dure
et grosse tristesse retenue. Ils avaient au coin des yeux
cette bulle de larme que tu connais, cette bulle qui pèse au
coin de l’œil quand on est très triste ? – Elle gonfle, puis
éclate et dégouline comme un petit ruisseau. Celle-là
dégoulinait le long des joues des petits, noircies par le
travail de la ferme….
La brave mère Petitjean rassembla les enfants. Ils se
tenaient tous par la main, et ensemble, dans le silence, ils
prirent le chemin de la ferme du Ru d’en Bas…




Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    12
Mais comment expliquer que l’essaim d’abeilles les suivait
et que la reine des abeilles restait au-dessus d’Emilie ? Quel
était ce phénomène ?
Ce que personne ne savait, c’est que Démocléter était un
glaive enchanté, aux pouvoirs extraordinaires. Mais cette
épée ou ce glaive, comme tu voudras, avait un pouvoir
indécelable et impitoyables ! Quel que fût le maître qui
l’avait en sa possession, Démocléter devait lui obéir, et
exécuter l’action voulue par lui. Mais c’est après avoir servi
ce maître, que Démocléter avait le pouvoir magique de
châtier ou de gratifier suivant que l’action du maître était
juste, généreuse ou au contraire malfaisante. C’est
pourquoi aucun de ses maîtres, à ce jour n’avait su qu’il
possédait une épée aux pouvoirs magiques exceptionnels.
Personne ne pouvait donc savoir que l’ordonnateur de ces
faits inexplicables était Démocléter resté par terre dans la
boue, et que personne n’osait toucher.
 Charles, le fils aîné des Petitjean était fasciné par cette
lame sobre et puissante. Il ramassa le glaive, sale et
mouillé, l’essuya avec sa chemise en toile grise, puis le
posa à plat sur son épaule. Il brillait d’un éclat rassurant.
Charles l’emmena à la ferme sans que personne n’osât rien
dire ni s’y opposer. Il paraissait évident qu’il en était
devenu le nouveau maître, sans connaître pour autant sa



Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     13
particularité redoutable.




Emilie Petitjean et la Reine des abeilles

La vie était tellement dure, que le travail reprit tout de suite,
faisant oublier le dramatique événement et l’étrangeté des
phénomènes qui s’étaient produits. Toute la famille
Petitjean mettait les bouchées doubles. L’essaim qui avait
suivi la mère Petitjean et ses petits s’installa au-dessus de
la porte de la ferme. Emilie courut alors nettoyer une ruche,
la plus solide et la plus grande. Elle voulait y faire
demeurer à l’aise et y loger le plus longtemps possible,
cette reine des abeilles et son essaim au comportement
étrange mais si amical. L’aîné, Charles, celui qui avait
ramassé Démocléter, avait pris le rôle du père de la famille
Petitjean. Mais le plus efficace, travailleur et malin était
Paul. Il avait quatorze ans et menait tout le monde à la
baguette ….. Tout le monde ? Non, car Emilie, qui était la
troisième des neuf enfants et venait tout juste d’avoir ses
onze ans, ne voulait s’occuper que des ruches de la ferme,
car cela faisait partie des biens concédés à la famille de


Les contes, légendes et aventures de Théoclès      savoir-facile.com
                                                                       14
serfs. Elle faisait craquer tout le monde. Toujours souriante
et généreuse, elle avait une voix à la fois pétillante de
malice mais douce et souple comme la tige d’une fleur qui
se courbe au moindre souffle : ce que nous appellerons
une âme pure. Et c’est elle qui prit en mains la compagnie
magique de la Reine des abeilles et de son magnifique
essaim.
Un Dimanche, pendant le repas de midi, il y avait des amis
du père Petitjean qui étaient là,       et comme certains se
remémoraient le triste événement, Emilie prit la parole :
– Ça y est ça la reprend ! elle est folle !
– En tout cas Tyrak de Roche Noire est devenu un affreux
   Scarabée Bousier noir et cornu.
– S’il te plait Emilie ! Ne plaisante pas avec ça. La mort de
   ton père fut un drame dont nous ne pourrons jamais
   nous remettre ! Intervint la mère.
– Et d’abord comment peux-tu savoir cela ? lui demanda
   Paul le frère cadet.
Les deux jumelles crièrent en chœur :
– Nous l’avons entendu parler avec une abeille ! Même
   qu’elle parlait de Dame Blandine.
– (s’adressant à Emilie, elles poursuivirent): c’est vrai ! Tu
   ne vas pas dire le contraire ?




Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     15
– Je ne peux rien vous dire, mais je vous supplie de me
  laisser jusqu’à la récolte du miel, quand les marchands
  font la tournée des fermes pour acheter la cire, le miel et
  surtout la gelée royale. Je vous en prie … et après je
  vous dirais tout, si Dame Blandine me l’autorise !
– Ça y est ça la reprend ! elle est folle !
– Je vous en prie, faites-moi confiance … ne faites pas
  tout rater !
La mère Petitjean calma tout le monde et défendit que l’on
reparlât de cela à Emilie. Cette décision eut pour effet
d’aiguiser la curiosité et la jalousie des deux jumelles,
Hyacinthe et Catherine, qui, avec leur frère Benoît,
formaient    une    triplette   de   pipelettes,     hypocrites,
malfaisantes et prêtes à tous les mauvais coups.
Le printemps, avec ses giboulées, était passé. L’été, les
moissons, le fauchage des foins, les fromages faits du lait
de pâturage qui sentaient bon l’herbe fraîche et odorante,
et non le foin sec de l’hiver…. Tout cela était terminé avec
l’ouverture de la chasse et la très attendue tournée des
marchands, acheteurs de cire et de miel.
Emilie avait fait le ménage dans la grande salle, elle avait
allumé un bon feu dans la cheminée, placé quelques
châtaignes à griller pour les visiteurs, et préparé sur la
grande table de la ferme les petits pots de dégustation et



Les contes, légendes et aventures de Théoclès      savoir-facile.com
                                                                       16
de cire que les marchands pourraient tester sur un coin de
la table.
La mère Petitjean et Paul le second des fils, devenu le
responsable de la ferme, essayèrent les cires et goûtèrent
les miels pour les évaluer à la vente. À la surprise d’Emilie,
les produits de la dernière      ruche, celle de la reine des
abeilles avec qui elle parlait de Dame Blandine étaient
exceptionnels. Une seule goutte de cire frottée sur un coin
de table devenait un vrai miroir et laissait une odeur de
maison propre et accueillante avec ses fleurs sur le rebord
des fenêtres, ses rideaux en dentelle et ses napperons sur
les meubles.
Cette victoire pour Emilie attisa encore plus la jalousie de
la fameuse triplette malfaisante. Comme Emilie terminait la
préparation des lieux, la triplette surgit affolée en criant :
– Emilie ! Emilie ! ce doit être un ours, mais il y a une belle
   ruche qui a été renversée et toutes les abeilles
   s’envolent !!
Emilie sort, angoissée, car les marchands devaient venir
d’un moment à l’autre…
Pendant ce temps, la maléfique triplette se précipita dans
la salle et se goinfra du miel de la fameuse ruche aux
produits merveilleux. Les trois petits diables jetèrent la cire
dans la cheminée ce qui fit qu’il n’y avait plus d’échantillon



Les contes, légendes et aventures de Théoclès      savoir-facile.com
                                                                       17
pour les démonstrations aux marchands… et ils lancèrent
à l’unisson :
– Bien fait pour Emilie… c’est la préférée, la chouchoute !
Sur ces entrefaites Emilie rentra.
– Il n’y a pas de trace d’ours ! Qui a bien pu faire ça ?
   C’est vous ? Pourquoi avez-vous fait ça ?
Voyant sur la table le pot de dégustation vide et sentant
l’odeur qui venait de la cheminée, Emilie comprit et fondit
en larmes.
C’est à ce moment précis qu’entrèrent les marchands. Il y
avait le père François qui était l’accompagnateur, mais,
cette fois-ci, il y avait, en plus, un grand commerçant
italien.
– Quelle odeur merveilleuse règne dans cette maison !
   S’exclama l’italien sur un ton jovial et chantant,
   accompagnant son propos de grands gestes de
   bonheur et de plaisir.
– Quel est donc ce produit qui sent si merveilleusement la
   maison propre et accueillante ?
– C’est le travail d’Emilie répondit le père François. C’est
   elle qui s’occupe des ruches, et, dans le Domaine, on dit
   qu’elle a fait une récolte d’une qualité exceptionnelle
   avec une nouvelle ruche.
– Peut-on goûter son miel ? Demanda l’italien.



Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    18
Dans un flot de larmes, Emilie tenta de dire au père
François:
– Père François, les deux jumelles et mon petit frère ont
  mangé le pot de dégustation de miel et ont jeté celui de
  cire pour la démonstration dans la cheminée. Que puis-
  je faire ? J’ai mis un petit pot de dégustation de côté
  pour vous, père François, pour vous remercier de votre
  gentillesse. Croyez-vous que je puisse l’utiliser ?
– Va chercher le pot qui m’était destiné Emilie, et
  régalons-nous avec ces marchands et cet honorable
  acheteur italien.
Lorsqu’ils eurent trempé leurs doigts et goûté ce miel si
extraordinaire, les marchands qu’avait amenés le père
François voulurent tous acheter toute la production.
C’est alors que se déroula la première vente aux enchères
dans le Domaine.
Le père François faisait tomber sur la grande table les
pièces d’or et d’argent…c’était à qui proposerait le plus …
c’est l’italien qui l’emporta, parce qu’il acheta la cire à un
prix très élevé.
Devant tant de richesse, tout d’un coup, la mère Petitjean
invita tout le monde à partager deux beaux poulets. Emilie
avait retrouvé son sourire si doux et si charmant pendant
que l’horrible triplette se trouvait prise à son propre



Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     19
piège... mais, n’y tenant plus, Hyacinthe lança:
– Tu nous as bien dit que tu nous expliquerais tout après
  la vente de la récolte de miel et de cire ? alors tiens
  parole !
Personne ne répondit, mais tous attendaient que les
invités s’en aillent pour régler le problème de cette
méchante triplette. Le père François, très heureux,
remercia la mère Petitjean et tous les marchands s’en
allèrent.
C’est à ce moment, le calme revenu, que Charles intervint.
Celui qui parlait peu lança avec une rare autorité :
– Les deux jumelles et Benoît, vous avez tenté de détruire
  le travail d’Emilie! Paul dirige la ferme, il est obligé de
  travailler très dur et on sait ce que prennent les
  Seigneurs pour le château. Tandis que le travail d’Emilie
  est celui qui permet à la famille de survivre. Vous avez
  fait une faute grave, et, à la prochaine mauvaise action
  de ce genre, vous serez chassés de la ferme, je m’y
  engage personnellement !
Il y eut un grand silence. Sur la table restaient des restes
de pots de miel de démonstration, et l’argent de la vente
aux enchères du père François ; plus d’argent qu’ils n’en
avaient jamais vu et possédé à ce jour.
C’est alors que la mère donna le signal de la réconciliation



Les contes, légendes et aventures de Théoclès      savoir-facile.com
                                                                       20
! Tous se précipitèrent sur les petits pots et se régalèrent.
La fameuse reine des abeilles vint avec sa compagnie
participer à ce moment de réconciliation et de joie.




Charles Petitjean et le scarabée

Cependant Charles avait l’esprit ailleurs. Il s’était mis en

Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     21
retrait dans un coin près de la cheminée. Il avait placé
Démocléter au-dessus de celle-ci. Mère Petitjean ne disait
rien, mais elle souffrait de voir cet objet à tout moment. Un
jour n’y tenant plus elle demanda à Charles d’aller jeter
cette épée ;     elle avait pourtant bien conscience que ce
glaive   avait     une   importance   toute   particulière        pour
Charles ; néanmoins elle lui demanda ce sacrifice. Ce qu’il
fit. Il alla à l’emplacement même où Augustin son père avait
été tué par le seigneur Tyrak de Roche Noire ; il pensait
l’enterrer à cet endroit.

Arrivé sur place, au même endroit exactement, il aperçut le
terrier du scarabée bousier qui poussait sa boule de bouse
pour l’enfoncer dans une petite galerie. Charles s’aidant de
Démocléter commença à creuser en enfonçant la lame
dans le terrier.




Dégageant une motte de terre il mit en évidence le trou
principal et les petites galeries qui partaient de chaque

Les contes, légendes et aventures de Théoclès       savoir-facile.com
                                                                        22
côté; et dans chacune desquelles se trouvait une boule de
bouse un peu séchée qu’avait placée le Scarabée, et dans
lesquelles la femelle déposait un oeuf.
L’œuf devenait larve, comme un petit animal emmailloté
qui ressemblait à une momie en plus petit. Un jour, sortait
un scarabée. C’est pour cela que les égyptiens pensaient
que le scarabée était le symbole de la mort et de la
renaissance.
Mais revenons à Charles qui creusait le terrier avec la lame
de Démocléter. Avec la pointe de l’épée il prit une boule et
l’ouvrit. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’un éclat
brillant attira son regard. La boule ouverte entre ses doigts
découvrait une magnifique émeraude !




Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    23
Par réflexe il ouvrit une autre boule, la prit entre ses doigts.
Il vit alors briller un saphir du plus merveilleux bleu… et
ainsi de suite.
Il y avait une dizaine de boules et autant de pierres
éclatantes. Il resta sans voix et sans faire le moindre geste.
Charles était peut-être noyé dans ses pensées, mais c’était
un jeune responsable, et qui voulait aider sa famille. Il avait
une grande idée qu’il voulait réaliser, mais n’en avait
jamais
parlé à qui que ce soit. Charles voulait être explorateur,
faire le commerce des épices, devenir riche afin de
racheter la liberté de sa famille, offrir des études à ses
frères et sœurs, ainsi qu'une belle demeure avec des terres
à la mère Petitjean, que Paul pourrait exploiter.
C’est alors, devant tous ces diamants représentant une
véritable fortune, que Charles réalisa le côté anormal de
certains phénomènes qui venaient de se passer ; la
disparition des corps du seigneur, de son père Augustin et
de Dame Blandine. Il revit les abeilles au dessus du lieu du
drame, puis le Scarabée dans la boue se dirigeant vers son
terrier en poussant sa boule, puis Emilie, que ses sœurs
avaient surprise parlant de Dame Blandine avec une abeille
… la récolte exceptionnelle de cette ruche et de celle-là
seulement. Il prit alors le temps de réfléchir.



Les contes, légendes et aventures de Théoclès       savoir-facile.com
                                                                        24
La décision de Charles Petitjean

Tout d’abord il décida de garder Démocléter, car il se
sentait protégé par cette arme sobre et solide. Puis il
creusa plus profond, déchira un pan de chemise, y plaça
les diamants sauf un. Dans le creux d’une poterie cassée
qui se trouvait là dans la boue, il mit cette sorte de petit sac
et enfonça le tout au fond du trou qu’il reboucha et dont il
tassa la terre avec ses sabots de bois. Dans son pantalon,
il fit une poche cachée, dans laquelle il plaça l’émeraude et
partit   d’un   pied   ferme    voir   qui ?   Voir     le      père
François ! Celui qui connaissait les marchands de tous les
pays. Quand il le vit arriver, le père François devint sérieux
et d’une voix posée dit à Charles :
– Tu es un sage malgré ton âge, tu parles peu et tu as le
   sens des responsabilités. Alors que se passe-t-il de si
   grave pour que tu viennes me voir le soir avec
   l’ancienne épée du Seigneur Tyrak de Roche Noire?




Les contes, légendes et aventures de Théoclès     savoir-facile.com
                                                                      25
– Je veux apprendre le métier de marin, d’explorateur et
   de marchand d’épices. Il me faut rencontrer un capitaine
   de vaisseau ou un armateur sérieux, et pour cela je ne
  connais que vous, père François !
– Et ta mère ? as-tu pensé à ta mère ?
– D’accord, Paul a pris la gestion de la ferme et il y a
   montré des compétences incontestables. Emilie fait des
   merveilles … sans que je j’aie pu comprendre comment
   elle s’y prend. La famille n’est donc pas vraiment en
   péril ! Mais ta mère? Tu as pris la place du père de
   famille maintenant.
– C’est justement cela qui me tourmente et m’a poussé à
   partir. Il me faut penser à l’avenir et, avec le caractère
   des deux jumelles et de Benoît qui filent un mauvais
   cocon, il va falloir des moyens. La ferme ne nourrira pas
   tout le monde et nous finirons par nous entre déchirer. Il
   me faut donc penser à l’avenir de la famille et chercher
   fortune ailleurs.
– Décidément, tu es bien raisonnable Charles.
Père François tira quelques bouffée de tabac de sa pipe
puis levant un doigt s’écria :
– Je crois connaître l’homme qu’il te faut rencontrer.
– Qui, père François ? Qui, s’il vous plaît ?




Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    26
– Vargas de la Lorca, explorateur, géographe, découvreur
  de nouvelles plantes et d’épices qu’il importe depuis
  des années des Amériques, des Indes et d’ailleurs. Il est
  veuf et ses enfants sont grands, ont fondé des familles,
  et ont créé des commerces dans tous les coins de
  France et de Navarre.
– Comment puis-je le contacter, partir avec lui, pour qu’il
  m’apprenne tout ce que l’on doit savoir sur la mer, ses
  dangers, le commerce, les brigands?
– Y a-t-il des brigands en mer, père François ?
– Et comment ! Et ils sont féroces : on les appelle des
  pirates, et leur drapeau représente une tête de mort !
– Que dois-je faire père François? Il me faut partir !
– L’associé du marchand italien qui a acheté tout les
  produits de cette ruche exceptionnelle d’Emilie, est
  venu avec son épouse. Tous deux veulent découvrir des
  terres nouvelles pour trouver de nouvelles variétés de
  légumes et de fruits dont ils pourraient ramener les
  graines ou les oignons dans nos pays.
– Crois-tu qu’ils accepteraient de m’emmener avec eux ?
– Tu vois comme je suis vêtu, comme un pauvre !
– Germaine, ma femme, va bien te trouver d’autres
  souliers, une autre chemise et nettoyer ton pantalon.
Le lendemain, dès l’aube, Charles était prêt, devant la



Les contes, légendes et aventures de Théoclès   savoir-facile.com
                                                                    27
porte d’entrée, dans le froid humide et perçant du petit
matin. Il savait que ce n’était rien à côté de ce qu’il allait
devoir supporter comme épreuves… Il y était déterminé !
– Bonjour, Charles ! C’est le grand départ ! Que veux-tu
  que je dise à ta mère ?
– Père François, dites-lui que je l’aime plus que tout, et
  que je porte toute la famille en moi. Dites aussi à Paul
  que je
   l’estime et l’admire. Quant à Emilie dites-lui que je crois
   avoir compris, mais que je garderai le secret quoiqu’il
   arrive ; elle sera une femme exceptionnelle. En ce qui
   concerne la triplette dites-leur qu’il leur faut faire
   attention car tout se paie un jour et avec les intérêts…
   Alors, il vaut mieux être droit et généreux. Je les
   embrasse très fort tous les trois
– Je leur dirai tout cela, Charles, pars et que la sagesse et
  l’honnêteté ne te quittent jamais !
– Adieu père François !
La bulle au coin de l’œil réapparut et un petit ruisseau
coula le long de la joue de Charles qui, levant la tête vit le
même sur la joue de père François.
Après une bonne semaine de voyage au sommet d’un
chemin, ils virent des bateaux, des quais, des gens qui
chargeaient et déchargeaient des paquets énormes… et



Les contes, légendes et aventures de Théoclès      savoir-facile.com
                                                                       28
l’océan…
L’Associé du marchand italien et son épouse se rendirent
dans une maison sur la dune, et là, ce fut le jour
inoubliable pour Charles : sa rencontre avec l’aventure et
le Capitaine
et armateur Vargas de la Lorca.
– Tu es Charles Petitjean ?
– Oui monsieur…
– Capitaine !! Charles, on m’appelle «Capitaine-Armateur
  Vargas » ! Retiens bien cela si tu veux aller plus loin !




Les contes, légendes et aventures de Théoclès    savoir-facile.com
                                                                     29
Il le prit par le bras et le retourna pour lui montrer l’océan
et la flotte sur laquelle Charles Petitjean, fils de serfs, allait
partir à l’aventure, emmenant dans son cœur toute sa
famille, les abeilles d’Emilie et Dame Blandine.
– Merci Capitaine-Armateur Vargas !
– Bien, mon petit ! Répondit Vargas, en appuyant sur
  « bien ».

                                               ère
                Fin de la 1 Partie


                        bonne lecture…
                                lecture…
              …et à bientôt sur : savoir-facile.com
              …et
 Jacques Bonnet-Dupeyron et Moufida Brahim – illustrations Hervé Leroux dit « Albert »


                                ème
                             2 Partie
   Le Glaive et le Tatouage Maléfique….
                                     (à venir)




Les contes, légendes et aventures de Théoclès                        savoir-facile.com
                                                                                         30

Contenu connexe

Tendances

Otr aujourdhui 2017 (2)
Otr aujourdhui 2017 (2)Otr aujourdhui 2017 (2)
Otr aujourdhui 2017 (2)
Georges Bertin
 
Fables illustrées élèves 6e Mme Monroy
Fables illustrées élèves 6e Mme MonroyFables illustrées élèves 6e Mme Monroy
Fables illustrées élèves 6e Mme Monroy
ana brandao
 
Le Chat Botte
Le Chat BotteLe Chat Botte
Le Chat Botte
pprem
 
La Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
La Residence Hotel & Spa featured in Le FigaroLa Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
La Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
Hang Do
 
Faits divers du Pays de Fouesnant - t3
Faits divers du Pays de Fouesnant -  t3Faits divers du Pays de Fouesnant -  t3
Faits divers du Pays de Fouesnant - t3
Foenizella.com
 
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlasDéfis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
Wolfen Dugondor
 
Algerie francaise 1
Algerie francaise 1Algerie francaise 1
Algerie francaise 1
Bbasatof Mostafa
 
Les Exposés des 6e Athéna
Les Exposés des 6e AthénaLes Exposés des 6e Athéna
Les Exposés des 6e Athéna
Christine FIASSON
 
Les Exposés des 6e demeter
Les Exposés des 6e demeterLes Exposés des 6e demeter
Les Exposés des 6e demeter
Christine FIASSON
 
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerieLittérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
Arlette Mély Pasquier
 
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droite
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droiteLe Monde - 311211 La gastronomie vote à droite
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droiteCharles-Louis Mazerolles
 
Helicoide extrait 75 pages Pierre st Vincent
Helicoide extrait 75 pages   Pierre st VincentHelicoide extrait 75 pages   Pierre st Vincent
Helicoide extrait 75 pages Pierre st Vincent
Pierre ST Vincent
 
Le réalisme du moyen age renart
Le réalisme du moyen age renartLe réalisme du moyen age renart
Le réalisme du moyen age renart
giuseppina martoriello
 
Les combattantes du soleil
Les combattantes du soleilLes combattantes du soleil
Les combattantes du soleil
Anne Marie Patenotte
 
Les combattantes du soleil
Les combattantes du soleilLes combattantes du soleil
Les combattantes du soleil
Anne Marie Patenotte
 

Tendances (20)

Otr aujourdhui 2017 (2)
Otr aujourdhui 2017 (2)Otr aujourdhui 2017 (2)
Otr aujourdhui 2017 (2)
 
Fables illustrées élèves 6e Mme Monroy
Fables illustrées élèves 6e Mme MonroyFables illustrées élèves 6e Mme Monroy
Fables illustrées élèves 6e Mme Monroy
 
L'arbre maudit
L'arbre mauditL'arbre maudit
L'arbre maudit
 
Ylysse
YlysseYlysse
Ylysse
 
Le Chat Botte
Le Chat BotteLe Chat Botte
Le Chat Botte
 
La Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
La Residence Hotel & Spa featured in Le FigaroLa Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
La Residence Hotel & Spa featured in Le Figaro
 
Faits divers du Pays de Fouesnant - t3
Faits divers du Pays de Fouesnant -  t3Faits divers du Pays de Fouesnant -  t3
Faits divers du Pays de Fouesnant - t3
 
Les Bijoux Indiscrets
Les  Bijoux IndiscretsLes  Bijoux Indiscrets
Les Bijoux Indiscrets
 
Exposé en français nicolas&léo
Exposé en français nicolas&léoExposé en français nicolas&léo
Exposé en français nicolas&léo
 
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlasDéfis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
Défis et sortilèges 6 le sanctuaire des horlas
 
Algerie francaise 1
Algerie francaise 1Algerie francaise 1
Algerie francaise 1
 
Littérature m age ppt
Littérature m age pptLittérature m age ppt
Littérature m age ppt
 
Les Exposés des 6e Athéna
Les Exposés des 6e AthénaLes Exposés des 6e Athéna
Les Exposés des 6e Athéna
 
Les Exposés des 6e demeter
Les Exposés des 6e demeterLes Exposés des 6e demeter
Les Exposés des 6e demeter
 
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerieLittérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
Littérature au Moyen Age : le roman de chevalerie
 
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droite
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droiteLe Monde - 311211 La gastronomie vote à droite
Le Monde - 311211 La gastronomie vote à droite
 
Helicoide extrait 75 pages Pierre st Vincent
Helicoide extrait 75 pages   Pierre st VincentHelicoide extrait 75 pages   Pierre st Vincent
Helicoide extrait 75 pages Pierre st Vincent
 
Le réalisme du moyen age renart
Le réalisme du moyen age renartLe réalisme du moyen age renart
Le réalisme du moyen age renart
 
Les combattantes du soleil
Les combattantes du soleilLes combattantes du soleil
Les combattantes du soleil
 
Les combattantes du soleil
Les combattantes du soleilLes combattantes du soleil
Les combattantes du soleil
 

En vedette

Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
paysdaix
 
Eric Moreau: Fluent interfaces
Eric Moreau: Fluent interfacesEric Moreau: Fluent interfaces
Eric Moreau: Fluent interfaces
MSDEVMTL
 
Le Progressiste n°2231
Le Progressiste n°2231Le Progressiste n°2231
Le Progressiste n°2231Jo Anis
 
Cartes de noël
Cartes de noëlCartes de noël
Cartes de noëlMoiAmalia
 
L'art de la guerre
L'art de la guerreL'art de la guerre
L'art de la guerreLepic
 
Luxury Kiosks
Luxury KiosksLuxury Kiosks
Luxury Kiosks
kslaoui
 
Elephants_Leaves
Elephants_LeavesElephants_Leaves
Elephants_Leaves
Jooby
 
2014 04 24 MUST GdArpa transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...
2014 04 24 MUST GdArpa  transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...2014 04 24 MUST GdArpa  transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...
2014 04 24 MUST GdArpa transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...Gilles d'Arpa
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
RAC-F
 
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-MaximeGuide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
Sainte-Maxime Tourisme
 
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - AubordAssemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
keelefr
 
Évaluation des apprentissages
Évaluation des apprentissagesÉvaluation des apprentissages
Évaluation des apprentissages
Rafaela Rodrigues De Moraes
 
Identification de la problématique par le document
Identification de la problématique par le documentIdentification de la problématique par le document
Identification de la problématique par le document
busterkeaton974
 
Colònies
ColòniesColònies
Colònies
Catalinaribas
 
Question 5
Question 5 Question 5
Question 5
wilsonnx
 
Smig
SmigSmig
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)#LeReCit @ReseauCitadelle
 

En vedette (20)

Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
Table ronde : Les réseaux de distribution de la destination Provence à l'inte...
 
Eric Moreau: Fluent interfaces
Eric Moreau: Fluent interfacesEric Moreau: Fluent interfaces
Eric Moreau: Fluent interfaces
 
Le Progressiste n°2231
Le Progressiste n°2231Le Progressiste n°2231
Le Progressiste n°2231
 
Cartes de noël
Cartes de noëlCartes de noël
Cartes de noël
 
Bd(paris)
Bd(paris)Bd(paris)
Bd(paris)
 
L'art de la guerre
L'art de la guerreL'art de la guerre
L'art de la guerre
 
Rapport auto évaluation - regina - saskatchewan - 04-11-2013 - final-4
Rapport auto évaluation - regina - saskatchewan - 04-11-2013 - final-4Rapport auto évaluation - regina - saskatchewan - 04-11-2013 - final-4
Rapport auto évaluation - regina - saskatchewan - 04-11-2013 - final-4
 
Luxury Kiosks
Luxury KiosksLuxury Kiosks
Luxury Kiosks
 
Elephants_Leaves
Elephants_LeavesElephants_Leaves
Elephants_Leaves
 
2014 04 24 MUST GdArpa transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...
2014 04 24 MUST GdArpa  transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...2014 04 24 MUST GdArpa  transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...
2014 04 24 MUST GdArpa transition vers le cloud pour les éditeurs logiciels ...
 
Présentation réf nat
Présentation réf natPrésentation réf nat
Présentation réf nat
 
Dp union énergétique
Dp union énergétiqueDp union énergétique
Dp union énergétique
 
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-MaximeGuide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
Guide des Hébergements 2013 à Sainte-Maxime
 
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - AubordAssemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
Assemblée générale 2013 - La Boule Joyeuse - Aubord
 
Évaluation des apprentissages
Évaluation des apprentissagesÉvaluation des apprentissages
Évaluation des apprentissages
 
Identification de la problématique par le document
Identification de la problématique par le documentIdentification de la problématique par le document
Identification de la problématique par le document
 
Colònies
ColòniesColònies
Colònies
 
Question 5
Question 5 Question 5
Question 5
 
Smig
SmigSmig
Smig
 
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)
Info-lettre de l'ambassade d'Haiti à Mexico (Oct.-Dec. 2013)
 

Similaire à 10 leglaiveetlescarabeev2charlespetitjean1erepartie

Les chavaliers de Camerlot
Les chavaliers de CamerlotLes chavaliers de Camerlot
Les chavaliers de Camerlot
Anne Marie Patenotte
 
Quête du graal 2 l'antre des dragons
Quête du graal 2   l'antre des dragonsQuête du graal 2   l'antre des dragons
Quête du graal 2 l'antre des dragons
Wolfen Dugondor
 
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen
 
Ulysse 2014 (Emma)
Ulysse 2014 (Emma)Ulysse 2014 (Emma)
Ulysse 2014 (Emma)
Perbosc
 
Les errants
Les errantsLes errants
Les errants
Pierre Plas
 
Mythes de naples
Mythes de naplesMythes de naples
Mythes de napleskratos44
 
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGELE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
EOI de Luarca
 
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsxBouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
guimera
 
Naïar draka
Naïar drakaNaïar draka
Naïar draka
Godest
 
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdfAmadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
ssuser3dc79f1
 
L'histoire sans titre
L'histoire sans titreL'histoire sans titre
L'histoire sans titre
Anne Marie Patenotte
 
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9vLes personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
Foenizella.com
 
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGELE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
EOI de Luarca
 
Conte à plusieurs mains
Conte à plusieurs mainsConte à plusieurs mains
Conte à plusieurs mainsfbossis
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen
Olivier Hoen
 
Quête du graal 3 les portes de l'au dela
Quête du graal 3   les portes de l'au delaQuête du graal 3   les portes de l'au dela
Quête du graal 3 les portes de l'au dela
Wolfen Dugondor
 
Ville de clermont bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
Ville de clermont   bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...Ville de clermont   bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
Ville de clermont bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
Communication Clermont
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier Hoen
 

Similaire à 10 leglaiveetlescarabeev2charlespetitjean1erepartie (20)

Les chavaliers de Camerlot
Les chavaliers de CamerlotLes chavaliers de Camerlot
Les chavaliers de Camerlot
 
Quête du graal 2 l'antre des dragons
Quête du graal 2   l'antre des dragonsQuête du graal 2   l'antre des dragons
Quête du graal 2 l'antre des dragons
 
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808
 
Compte rendu euro173
Compte rendu euro173Compte rendu euro173
Compte rendu euro173
 
Ouest terne spaghetti
Ouest terne spaghettiOuest terne spaghetti
Ouest terne spaghetti
 
Ulysse 2014 (Emma)
Ulysse 2014 (Emma)Ulysse 2014 (Emma)
Ulysse 2014 (Emma)
 
Les errants
Les errantsLes errants
Les errants
 
Mythes de naples
Mythes de naplesMythes de naples
Mythes de naples
 
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGELE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACKHAM LE ROUGE
 
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsxBouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
Bouleversantes Reines extraordinaires de l'histoire classique.ppsx
 
Naïar draka
Naïar drakaNaïar draka
Naïar draka
 
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdfAmadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
Amadou Hampat L'étrange destin de Wangrin.pdf
 
L'histoire sans titre
L'histoire sans titreL'histoire sans titre
L'histoire sans titre
 
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9vLes personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
Les personnages du Pays de Fouesnant - -phpc2 ij9v
 
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGELE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
LE TRÉSOR DE RACHKAM LE ROUGE
 
Conte à plusieurs mains
Conte à plusieurs mainsConte à plusieurs mains
Conte à plusieurs mains
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen
 
Quête du graal 3 les portes de l'au dela
Quête du graal 3   les portes de l'au delaQuête du graal 3   les portes de l'au dela
Quête du graal 3 les portes de l'au dela
 
Ville de clermont bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
Ville de clermont   bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...Ville de clermont   bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
Ville de clermont bibliothèque - bibliographie - littérature de l'imaginair...
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
 

10 leglaiveetlescarabeev2charlespetitjean1erepartie

  • 1. « Charles Petitjean fils de serfs » ère 1 Partie – Le Glaive et le Scarabée – Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 1
  • 2. Le seigneur Tyrak de Roche Noire C’était au temps où les Seigneurs régnaient en maîtres absolus sur leurs terres. Il y en avait de bons, des faibles, des justes, des fous, des débauchés et des cruels… et certains étaient tout à la fois ; mais dans ces cas là, ils n’étaient généralement ni bons ni justes. Les terres des seigneurs étaient exploitées par des paysans que l’on appelait alors les serfs. C’est un mot qui vient du latin et qui veut dire esclave ! C’est dire la façon dont ils étaient traités. C’étaient des familles très nombreuses car, à cette époque, les enfants, surtout lorsque c’était des garçons, étaient autant de bras et de jambes pour accomplir les durs travaux de la ferme. Il n’y avait pas de tracteur. C’étaient les animaux, des bœufs, des chevaux ou des mulets, qui tiraient la charrue et les charrettes pour transporter la paille, le foin ou aller chercher l’eau… Les seigneurs avaient droit de vie et de mort sur tous ceux qui étaient à leur service ou vivaient sur leur terre, ainsi que sur tous leurs enfants et le peu de biens qu’ils possédaient… mais certains seigneurs en Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 2
  • 3. abusaient. C’était le cas de celui dont je vais te conter l’aventure, mon petit, mon enfant : Le seigneur Tyrak de Roche Noire. Il était odieux, débauché et cruel. Il était toujours en noir, son armure était de métal sombre, ses vêtements de velours noir, ses gants noirs, son cheval d’un noir de jais, le fourreau de son épée l’était aussi, mais, curieusement, son épée ne l’était pas. Cette épée n’était pas à lui ; il l’avait volée ! Elle portait comme seule décoration gravée sur son pommeau, une balance suivi du sceau de l’artisan forgeron et armurier qui l’avait conçue et forgée. Sur l’intérieur de la garde était gravé de façon discrète, son nom : « Démocléter ». C’est avec une poignée de soldats, dans une province voisine, que le seigneur avait pillé un forgeron peu connu mais de grand talent. « Démocléter » se trouvait au milieu du butin, des boucliers, des massues et autres armes de main qu’ils emportèrent. On ne voyait qu’elle. Elle avait une présence imposante. Tyrak de Roche Noire remarqua tout de suite la sobriété de sa forme et de sa décoration ajoutée au sentiment de solidité et de puissance qui s’en dégageait. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 3
  • 4. Elle avait tout d’une arme exceptionnelle. Il choisit dans l’atelier un fourreau noir, qu’il vola et fixa à sa ceinture, puis y plaça Démocléter, qu’il décida donc de porter à son côté. À ce jour, ce seigneur avait toujours fait exécuter les châtiments qu'il infligeait par ses soldats, ne voulant accomplir les basses besognes. Toute personne qui le gênait, le contrariait ou se montrait désobligeante, était éliminée sur le champ. C’est à se demander si, en plus de Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 4
  • 5. la débauche et de la cruauté, il n’avait pas hérité une folie impulsive et perverse. Totalement à l’opposé étaient ses enfants: Henri, l’aîné, et Catherine, la cadette. Ils étaient aimés et choyés par tous les gens du château à l’image de Dame Blandine, leur mère et son épouse, d’une beauté subtile et indéfinissable qui désarmait d’un simple regard toute agressivité tant son charme et son sourire étaient apaisants ; les gens disaient de Blandine et de ses deux enfants, qu’ils étaient simples et intelligents, qu’ils avaient l’intelligence qui venait du fond du coeur. Le mariage de Dame Blandine avec le seigneur avait été arrangé par les parents afin de préserver l’ensemble des terres, des domaines et des châteaux, comme cela se faisait à cette époque. Cependant Dame Blandine ne se résignait pas à la cruauté capricieuse de son époux et le suppliait sans relâche de cesser de faire tuer ainsi les serfs et leurs familles pour des vétilles, des futilités ou des caprices, car ils étaient suffisamment pauvres et malheureux. Malgré cela, il y avait tant de misère que lorsqu’une famille disparaissait, une autre venait la remplacer sans tarder. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 5
  • 6. La famille Petitjean Ce jour là, Tyrak de Roche Noire faisait la tournée de ses domaines afin d’y récolter la part du Maître et de prélever les différents impôts. Près de leur mère, la douce Dame Blandine, son fils aîné et sa fille accompagnaient en retrait Tyrak le maître tyrannique du domaine. Ils arrivaient à la ferme du Ru d’en Bas (le ru est un ruisseau) dont la famille d’Augustin Petitjean était responsable et qu’elle devait entretenir. Les Petitjean étaient des serfs. Augustin devait montrer toute la récolte de l’année en fruits, céréales et légumes divers, les volailles et les porcs, dont une portée exceptionnellement belle et nombreuse de Caline, la plus belle truie du domaine, ainsi que les troupeaux de moutons et de bovins, afin que le Régisseur du château puisse, à la fin de la visite, évaluer ce qu’il allait prélever pour le seigneur, les personnels du château, les impôts et… la maigre part qui resterait aux serfs … si Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 6
  • 7. toutefois il en restait. Le Régisseur avait fini sa visite et rejoignait avec Augustin Petitjean, le seigneur et sa suite. Augustin suivait le régisseur l’air abattu. Des amis paysans l’accompagnaient, l’air tout aussi résignés, mais on sentait la colère rentrée, sur l’injustice de leur sort. L’année avait été très mauvaise. Le gel et la pluie avaient détruit ou pourri la plus grande partie de la récolte et plusieurs bêtes étaient mortes de la maladie. Augustin demanda bien au seigneur de lui laisser une ou deux bêtes en plus ou un petit porcelet de Caline, quelques mesures de blé ou de seigle... Rien n’y fit ! Mais au moment où le cortège s’apprêtait à repartir, ne laissant rien à la famille Petitjean, un petit porcelet égaré, qui avait échappé à la visite, sortit d’une remise en courant. … avant qu’Augustin n’ait pu comprendre, le seigneur Tyrak en furie, la main sur le pommeau de Démocléter, hurla au serf : – D’où vient cet animal? Tu l’avais caché ? Tu es un tricheur, manant ! Le Régisseur intervint et dit qu’il avait bien vu une portée de petits durant la visite, mais pas celui-là avec sa tache noire. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 7
  • 8. – Tu entends ce que dit l’économe ? Tu me voles, tu me caches des biens… connais-tu le châtiment d’un tel acte de trahison ? Tirant Démocléter de son fourreau pour la première fois depuis qu’il se l’était appropriée, Tyrak de Roche Noire transperça Petitjean, qui s’effondra devant les yeux effarés de mère Petitjean, de ses enfants et de ses quelques amis et voisins paysans. Dame Blandine fondit en larmes devant ce spectacle de désolation. Son fils et sa fille, effondrés, tentaient de la consoler…Personne ne voulait croire à ce Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 8
  • 9. qui venait de se passer, tellement l’acte était cruel et injuste ! Il n’avait pas même laissé à Augustin le temps de s’expliquer. Après un instant de stupeur, les paysans qui avaient accompagné Petitjean, devant cet acte de barbarie, voire de folie inhumaine, ramassèrent aussitôt de grosses pierres et les lancèrent de toutes leurs forces sur le seigneur, qui s’écroula, atteint aux yeux et au cou ! Aussitôt, à la place de Tyrak, une sorte de grappe de fumée noire, épaisse et plus lourde que l’air, tomba en pointe sur le sol, créant une boue noirâtre, d’où l’on vit émerger un gros scarabée lamellicorne (cornu) qui poussait une boule de bouse vers un terrier, dans une boue de fumier et de crasse terreuse. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 9
  • 10. Les soldats n’avaient pas eu le temps de réagir. C’est alors qu’un drame horrible se produisit. Dame Blandine, qui se penchait vers son époux, pourtant si cruel, fut atteinte à la tempe par une des pierres, qui la tua tout net. Aucun des paysans, ni leur femmes ni leurs enfants n’avait jamais voulu cela : c'était un terrible et regrettable accident. Mais chose étrange, tout le monde fut enveloppé d’un brouillard brillant et doré. On ne voyait plus rien. On entendait seulement un bourdonnement ouaté… comme dans du coton ! Puis tout devint clair, et seul un essaim d’abeilles accompagnée de sa reine survolaient l’emplacement dans un vol bourdonnant et stationnaire. Sais-tu, mon petit mon enfant, que dans l’ancienne Egypte les abeilles étaient considérées comme les larmes du soleil Râ. C’est dire si les justes et les bons étaient en peine de la mort et de la disparition de Dame Blandine qui était pour tous le rayon de soleil du château et de tous ceux qui travaillaient ou demeuraient sur le Domaine ! Affolés, les soldats du seigneur tentèrent de s’approcher des corps inertes. Mais, par extraordinaire, ils ne virent plus rien. Le temps de l’émotion puis de la fumée noire et du brouillard doré, les trois corps avaient disparu comme par magie… même celui d’Augustin Petitjean. Tous étaient paralysés de terreur, ne sachant ni la raison Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 10
  • 11. de ces subites et bizarres disparitions, ni ce qu’il allait advenir. Quel sortilège ou quelle malédiction allait tomber sur ceux qui avaient été témoins de cet événement. Tous se regardaient et scrutaient partout, dans tous les sens, pour trouver un indice un signe pour se rassurer ! Rien ! Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 11
  • 12. Les enfants Petitjean étaient immobiles, pleins d'une dure et grosse tristesse retenue. Ils avaient au coin des yeux cette bulle de larme que tu connais, cette bulle qui pèse au coin de l’œil quand on est très triste ? – Elle gonfle, puis éclate et dégouline comme un petit ruisseau. Celle-là dégoulinait le long des joues des petits, noircies par le travail de la ferme…. La brave mère Petitjean rassembla les enfants. Ils se tenaient tous par la main, et ensemble, dans le silence, ils prirent le chemin de la ferme du Ru d’en Bas… Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 12
  • 13. Mais comment expliquer que l’essaim d’abeilles les suivait et que la reine des abeilles restait au-dessus d’Emilie ? Quel était ce phénomène ? Ce que personne ne savait, c’est que Démocléter était un glaive enchanté, aux pouvoirs extraordinaires. Mais cette épée ou ce glaive, comme tu voudras, avait un pouvoir indécelable et impitoyables ! Quel que fût le maître qui l’avait en sa possession, Démocléter devait lui obéir, et exécuter l’action voulue par lui. Mais c’est après avoir servi ce maître, que Démocléter avait le pouvoir magique de châtier ou de gratifier suivant que l’action du maître était juste, généreuse ou au contraire malfaisante. C’est pourquoi aucun de ses maîtres, à ce jour n’avait su qu’il possédait une épée aux pouvoirs magiques exceptionnels. Personne ne pouvait donc savoir que l’ordonnateur de ces faits inexplicables était Démocléter resté par terre dans la boue, et que personne n’osait toucher. Charles, le fils aîné des Petitjean était fasciné par cette lame sobre et puissante. Il ramassa le glaive, sale et mouillé, l’essuya avec sa chemise en toile grise, puis le posa à plat sur son épaule. Il brillait d’un éclat rassurant. Charles l’emmena à la ferme sans que personne n’osât rien dire ni s’y opposer. Il paraissait évident qu’il en était devenu le nouveau maître, sans connaître pour autant sa Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 13
  • 14. particularité redoutable. Emilie Petitjean et la Reine des abeilles La vie était tellement dure, que le travail reprit tout de suite, faisant oublier le dramatique événement et l’étrangeté des phénomènes qui s’étaient produits. Toute la famille Petitjean mettait les bouchées doubles. L’essaim qui avait suivi la mère Petitjean et ses petits s’installa au-dessus de la porte de la ferme. Emilie courut alors nettoyer une ruche, la plus solide et la plus grande. Elle voulait y faire demeurer à l’aise et y loger le plus longtemps possible, cette reine des abeilles et son essaim au comportement étrange mais si amical. L’aîné, Charles, celui qui avait ramassé Démocléter, avait pris le rôle du père de la famille Petitjean. Mais le plus efficace, travailleur et malin était Paul. Il avait quatorze ans et menait tout le monde à la baguette ….. Tout le monde ? Non, car Emilie, qui était la troisième des neuf enfants et venait tout juste d’avoir ses onze ans, ne voulait s’occuper que des ruches de la ferme, car cela faisait partie des biens concédés à la famille de Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 14
  • 15. serfs. Elle faisait craquer tout le monde. Toujours souriante et généreuse, elle avait une voix à la fois pétillante de malice mais douce et souple comme la tige d’une fleur qui se courbe au moindre souffle : ce que nous appellerons une âme pure. Et c’est elle qui prit en mains la compagnie magique de la Reine des abeilles et de son magnifique essaim. Un Dimanche, pendant le repas de midi, il y avait des amis du père Petitjean qui étaient là, et comme certains se remémoraient le triste événement, Emilie prit la parole : – Ça y est ça la reprend ! elle est folle ! – En tout cas Tyrak de Roche Noire est devenu un affreux Scarabée Bousier noir et cornu. – S’il te plait Emilie ! Ne plaisante pas avec ça. La mort de ton père fut un drame dont nous ne pourrons jamais nous remettre ! Intervint la mère. – Et d’abord comment peux-tu savoir cela ? lui demanda Paul le frère cadet. Les deux jumelles crièrent en chœur : – Nous l’avons entendu parler avec une abeille ! Même qu’elle parlait de Dame Blandine. – (s’adressant à Emilie, elles poursuivirent): c’est vrai ! Tu ne vas pas dire le contraire ? Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 15
  • 16. – Je ne peux rien vous dire, mais je vous supplie de me laisser jusqu’à la récolte du miel, quand les marchands font la tournée des fermes pour acheter la cire, le miel et surtout la gelée royale. Je vous en prie … et après je vous dirais tout, si Dame Blandine me l’autorise ! – Ça y est ça la reprend ! elle est folle ! – Je vous en prie, faites-moi confiance … ne faites pas tout rater ! La mère Petitjean calma tout le monde et défendit que l’on reparlât de cela à Emilie. Cette décision eut pour effet d’aiguiser la curiosité et la jalousie des deux jumelles, Hyacinthe et Catherine, qui, avec leur frère Benoît, formaient une triplette de pipelettes, hypocrites, malfaisantes et prêtes à tous les mauvais coups. Le printemps, avec ses giboulées, était passé. L’été, les moissons, le fauchage des foins, les fromages faits du lait de pâturage qui sentaient bon l’herbe fraîche et odorante, et non le foin sec de l’hiver…. Tout cela était terminé avec l’ouverture de la chasse et la très attendue tournée des marchands, acheteurs de cire et de miel. Emilie avait fait le ménage dans la grande salle, elle avait allumé un bon feu dans la cheminée, placé quelques châtaignes à griller pour les visiteurs, et préparé sur la grande table de la ferme les petits pots de dégustation et Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 16
  • 17. de cire que les marchands pourraient tester sur un coin de la table. La mère Petitjean et Paul le second des fils, devenu le responsable de la ferme, essayèrent les cires et goûtèrent les miels pour les évaluer à la vente. À la surprise d’Emilie, les produits de la dernière ruche, celle de la reine des abeilles avec qui elle parlait de Dame Blandine étaient exceptionnels. Une seule goutte de cire frottée sur un coin de table devenait un vrai miroir et laissait une odeur de maison propre et accueillante avec ses fleurs sur le rebord des fenêtres, ses rideaux en dentelle et ses napperons sur les meubles. Cette victoire pour Emilie attisa encore plus la jalousie de la fameuse triplette malfaisante. Comme Emilie terminait la préparation des lieux, la triplette surgit affolée en criant : – Emilie ! Emilie ! ce doit être un ours, mais il y a une belle ruche qui a été renversée et toutes les abeilles s’envolent !! Emilie sort, angoissée, car les marchands devaient venir d’un moment à l’autre… Pendant ce temps, la maléfique triplette se précipita dans la salle et se goinfra du miel de la fameuse ruche aux produits merveilleux. Les trois petits diables jetèrent la cire dans la cheminée ce qui fit qu’il n’y avait plus d’échantillon Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 17
  • 18. pour les démonstrations aux marchands… et ils lancèrent à l’unisson : – Bien fait pour Emilie… c’est la préférée, la chouchoute ! Sur ces entrefaites Emilie rentra. – Il n’y a pas de trace d’ours ! Qui a bien pu faire ça ? C’est vous ? Pourquoi avez-vous fait ça ? Voyant sur la table le pot de dégustation vide et sentant l’odeur qui venait de la cheminée, Emilie comprit et fondit en larmes. C’est à ce moment précis qu’entrèrent les marchands. Il y avait le père François qui était l’accompagnateur, mais, cette fois-ci, il y avait, en plus, un grand commerçant italien. – Quelle odeur merveilleuse règne dans cette maison ! S’exclama l’italien sur un ton jovial et chantant, accompagnant son propos de grands gestes de bonheur et de plaisir. – Quel est donc ce produit qui sent si merveilleusement la maison propre et accueillante ? – C’est le travail d’Emilie répondit le père François. C’est elle qui s’occupe des ruches, et, dans le Domaine, on dit qu’elle a fait une récolte d’une qualité exceptionnelle avec une nouvelle ruche. – Peut-on goûter son miel ? Demanda l’italien. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 18
  • 19. Dans un flot de larmes, Emilie tenta de dire au père François: – Père François, les deux jumelles et mon petit frère ont mangé le pot de dégustation de miel et ont jeté celui de cire pour la démonstration dans la cheminée. Que puis- je faire ? J’ai mis un petit pot de dégustation de côté pour vous, père François, pour vous remercier de votre gentillesse. Croyez-vous que je puisse l’utiliser ? – Va chercher le pot qui m’était destiné Emilie, et régalons-nous avec ces marchands et cet honorable acheteur italien. Lorsqu’ils eurent trempé leurs doigts et goûté ce miel si extraordinaire, les marchands qu’avait amenés le père François voulurent tous acheter toute la production. C’est alors que se déroula la première vente aux enchères dans le Domaine. Le père François faisait tomber sur la grande table les pièces d’or et d’argent…c’était à qui proposerait le plus … c’est l’italien qui l’emporta, parce qu’il acheta la cire à un prix très élevé. Devant tant de richesse, tout d’un coup, la mère Petitjean invita tout le monde à partager deux beaux poulets. Emilie avait retrouvé son sourire si doux et si charmant pendant que l’horrible triplette se trouvait prise à son propre Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 19
  • 20. piège... mais, n’y tenant plus, Hyacinthe lança: – Tu nous as bien dit que tu nous expliquerais tout après la vente de la récolte de miel et de cire ? alors tiens parole ! Personne ne répondit, mais tous attendaient que les invités s’en aillent pour régler le problème de cette méchante triplette. Le père François, très heureux, remercia la mère Petitjean et tous les marchands s’en allèrent. C’est à ce moment, le calme revenu, que Charles intervint. Celui qui parlait peu lança avec une rare autorité : – Les deux jumelles et Benoît, vous avez tenté de détruire le travail d’Emilie! Paul dirige la ferme, il est obligé de travailler très dur et on sait ce que prennent les Seigneurs pour le château. Tandis que le travail d’Emilie est celui qui permet à la famille de survivre. Vous avez fait une faute grave, et, à la prochaine mauvaise action de ce genre, vous serez chassés de la ferme, je m’y engage personnellement ! Il y eut un grand silence. Sur la table restaient des restes de pots de miel de démonstration, et l’argent de la vente aux enchères du père François ; plus d’argent qu’ils n’en avaient jamais vu et possédé à ce jour. C’est alors que la mère donna le signal de la réconciliation Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 20
  • 21. ! Tous se précipitèrent sur les petits pots et se régalèrent. La fameuse reine des abeilles vint avec sa compagnie participer à ce moment de réconciliation et de joie. Charles Petitjean et le scarabée Cependant Charles avait l’esprit ailleurs. Il s’était mis en Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 21
  • 22. retrait dans un coin près de la cheminée. Il avait placé Démocléter au-dessus de celle-ci. Mère Petitjean ne disait rien, mais elle souffrait de voir cet objet à tout moment. Un jour n’y tenant plus elle demanda à Charles d’aller jeter cette épée ; elle avait pourtant bien conscience que ce glaive avait une importance toute particulière pour Charles ; néanmoins elle lui demanda ce sacrifice. Ce qu’il fit. Il alla à l’emplacement même où Augustin son père avait été tué par le seigneur Tyrak de Roche Noire ; il pensait l’enterrer à cet endroit. Arrivé sur place, au même endroit exactement, il aperçut le terrier du scarabée bousier qui poussait sa boule de bouse pour l’enfoncer dans une petite galerie. Charles s’aidant de Démocléter commença à creuser en enfonçant la lame dans le terrier. Dégageant une motte de terre il mit en évidence le trou principal et les petites galeries qui partaient de chaque Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 22
  • 23. côté; et dans chacune desquelles se trouvait une boule de bouse un peu séchée qu’avait placée le Scarabée, et dans lesquelles la femelle déposait un oeuf. L’œuf devenait larve, comme un petit animal emmailloté qui ressemblait à une momie en plus petit. Un jour, sortait un scarabée. C’est pour cela que les égyptiens pensaient que le scarabée était le symbole de la mort et de la renaissance. Mais revenons à Charles qui creusait le terrier avec la lame de Démocléter. Avec la pointe de l’épée il prit une boule et l’ouvrit. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’un éclat brillant attira son regard. La boule ouverte entre ses doigts découvrait une magnifique émeraude ! Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 23
  • 24. Par réflexe il ouvrit une autre boule, la prit entre ses doigts. Il vit alors briller un saphir du plus merveilleux bleu… et ainsi de suite. Il y avait une dizaine de boules et autant de pierres éclatantes. Il resta sans voix et sans faire le moindre geste. Charles était peut-être noyé dans ses pensées, mais c’était un jeune responsable, et qui voulait aider sa famille. Il avait une grande idée qu’il voulait réaliser, mais n’en avait jamais parlé à qui que ce soit. Charles voulait être explorateur, faire le commerce des épices, devenir riche afin de racheter la liberté de sa famille, offrir des études à ses frères et sœurs, ainsi qu'une belle demeure avec des terres à la mère Petitjean, que Paul pourrait exploiter. C’est alors, devant tous ces diamants représentant une véritable fortune, que Charles réalisa le côté anormal de certains phénomènes qui venaient de se passer ; la disparition des corps du seigneur, de son père Augustin et de Dame Blandine. Il revit les abeilles au dessus du lieu du drame, puis le Scarabée dans la boue se dirigeant vers son terrier en poussant sa boule, puis Emilie, que ses sœurs avaient surprise parlant de Dame Blandine avec une abeille … la récolte exceptionnelle de cette ruche et de celle-là seulement. Il prit alors le temps de réfléchir. Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 24
  • 25. La décision de Charles Petitjean Tout d’abord il décida de garder Démocléter, car il se sentait protégé par cette arme sobre et solide. Puis il creusa plus profond, déchira un pan de chemise, y plaça les diamants sauf un. Dans le creux d’une poterie cassée qui se trouvait là dans la boue, il mit cette sorte de petit sac et enfonça le tout au fond du trou qu’il reboucha et dont il tassa la terre avec ses sabots de bois. Dans son pantalon, il fit une poche cachée, dans laquelle il plaça l’émeraude et partit d’un pied ferme voir qui ? Voir le père François ! Celui qui connaissait les marchands de tous les pays. Quand il le vit arriver, le père François devint sérieux et d’une voix posée dit à Charles : – Tu es un sage malgré ton âge, tu parles peu et tu as le sens des responsabilités. Alors que se passe-t-il de si grave pour que tu viennes me voir le soir avec l’ancienne épée du Seigneur Tyrak de Roche Noire? Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 25
  • 26. – Je veux apprendre le métier de marin, d’explorateur et de marchand d’épices. Il me faut rencontrer un capitaine de vaisseau ou un armateur sérieux, et pour cela je ne connais que vous, père François ! – Et ta mère ? as-tu pensé à ta mère ? – D’accord, Paul a pris la gestion de la ferme et il y a montré des compétences incontestables. Emilie fait des merveilles … sans que je j’aie pu comprendre comment elle s’y prend. La famille n’est donc pas vraiment en péril ! Mais ta mère? Tu as pris la place du père de famille maintenant. – C’est justement cela qui me tourmente et m’a poussé à partir. Il me faut penser à l’avenir et, avec le caractère des deux jumelles et de Benoît qui filent un mauvais cocon, il va falloir des moyens. La ferme ne nourrira pas tout le monde et nous finirons par nous entre déchirer. Il me faut donc penser à l’avenir de la famille et chercher fortune ailleurs. – Décidément, tu es bien raisonnable Charles. Père François tira quelques bouffée de tabac de sa pipe puis levant un doigt s’écria : – Je crois connaître l’homme qu’il te faut rencontrer. – Qui, père François ? Qui, s’il vous plaît ? Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 26
  • 27. – Vargas de la Lorca, explorateur, géographe, découvreur de nouvelles plantes et d’épices qu’il importe depuis des années des Amériques, des Indes et d’ailleurs. Il est veuf et ses enfants sont grands, ont fondé des familles, et ont créé des commerces dans tous les coins de France et de Navarre. – Comment puis-je le contacter, partir avec lui, pour qu’il m’apprenne tout ce que l’on doit savoir sur la mer, ses dangers, le commerce, les brigands? – Y a-t-il des brigands en mer, père François ? – Et comment ! Et ils sont féroces : on les appelle des pirates, et leur drapeau représente une tête de mort ! – Que dois-je faire père François? Il me faut partir ! – L’associé du marchand italien qui a acheté tout les produits de cette ruche exceptionnelle d’Emilie, est venu avec son épouse. Tous deux veulent découvrir des terres nouvelles pour trouver de nouvelles variétés de légumes et de fruits dont ils pourraient ramener les graines ou les oignons dans nos pays. – Crois-tu qu’ils accepteraient de m’emmener avec eux ? – Tu vois comme je suis vêtu, comme un pauvre ! – Germaine, ma femme, va bien te trouver d’autres souliers, une autre chemise et nettoyer ton pantalon. Le lendemain, dès l’aube, Charles était prêt, devant la Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 27
  • 28. porte d’entrée, dans le froid humide et perçant du petit matin. Il savait que ce n’était rien à côté de ce qu’il allait devoir supporter comme épreuves… Il y était déterminé ! – Bonjour, Charles ! C’est le grand départ ! Que veux-tu que je dise à ta mère ? – Père François, dites-lui que je l’aime plus que tout, et que je porte toute la famille en moi. Dites aussi à Paul que je l’estime et l’admire. Quant à Emilie dites-lui que je crois avoir compris, mais que je garderai le secret quoiqu’il arrive ; elle sera une femme exceptionnelle. En ce qui concerne la triplette dites-leur qu’il leur faut faire attention car tout se paie un jour et avec les intérêts… Alors, il vaut mieux être droit et généreux. Je les embrasse très fort tous les trois – Je leur dirai tout cela, Charles, pars et que la sagesse et l’honnêteté ne te quittent jamais ! – Adieu père François ! La bulle au coin de l’œil réapparut et un petit ruisseau coula le long de la joue de Charles qui, levant la tête vit le même sur la joue de père François. Après une bonne semaine de voyage au sommet d’un chemin, ils virent des bateaux, des quais, des gens qui chargeaient et déchargeaient des paquets énormes… et Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 28
  • 29. l’océan… L’Associé du marchand italien et son épouse se rendirent dans une maison sur la dune, et là, ce fut le jour inoubliable pour Charles : sa rencontre avec l’aventure et le Capitaine et armateur Vargas de la Lorca. – Tu es Charles Petitjean ? – Oui monsieur… – Capitaine !! Charles, on m’appelle «Capitaine-Armateur Vargas » ! Retiens bien cela si tu veux aller plus loin ! Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 29
  • 30. Il le prit par le bras et le retourna pour lui montrer l’océan et la flotte sur laquelle Charles Petitjean, fils de serfs, allait partir à l’aventure, emmenant dans son cœur toute sa famille, les abeilles d’Emilie et Dame Blandine. – Merci Capitaine-Armateur Vargas ! – Bien, mon petit ! Répondit Vargas, en appuyant sur « bien ». ère Fin de la 1 Partie bonne lecture… lecture… …et à bientôt sur : savoir-facile.com …et Jacques Bonnet-Dupeyron et Moufida Brahim – illustrations Hervé Leroux dit « Albert » ème 2 Partie Le Glaive et le Tatouage Maléfique…. (à venir) Les contes, légendes et aventures de Théoclès savoir-facile.com 30