SlideShare une entreprise Scribd logo
Fonds	
  d’Assistance	
  Economique	
  
	
  et	
  Sociale	
  
Plan	
  Spécial	
  de	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  -­‐	
  19	
  Février	
  2014	
  
27ème	
  Conseil	
  de	
  Gouvernement	
  

1	
  
LES	
  PLANS	
  SPECIAUX	
  

	
  
	
  

1. 
2. 
3. 
4. 
5. 
6. 
7. 
8. 
9. 

	
  

Port-­‐de-­‐Paix:	
  Lucien	
  Francoeur	
  
Jérémie:	
  Ralph	
  Theano	
  
Ile	
  à	
  Vaches:	
  Stephanie	
  Villedouin	
  
Gonaives:	
  Youri	
  Latortue	
  
Ile	
  de	
  la	
  Gonâve:	
  Mimose	
  Felix	
  
Ile	
  de	
  la	
  Tortue:	
  Klaus	
  Eberwein	
  
Bèna	
  Gousse:	
  Rosanne	
  Auguste	
  
Cité	
  Soleil:	
  Charles	
  Jean-­‐Jacques	
  
Terre-­‐Neuve:	
  Thomas	
  Jacques	
  
PANORAMA	
  LA	
  TORTUE	
  AUJOURD’HUI:	
  	
  	
  Vulnérabilité	
  
Mul^variable,	
  selon	
  CNSA	
  
Selon	
  une	
  analyse	
  de	
  la	
  vulnérabilité	
  des	
  communes	
  	
  réalisée	
  par	
  la	
  CNSA	
  	
  sur	
  la	
  base	
  de	
  
consulta^ons	
  d’acteurs	
  intervenant	
  au	
  niveau	
  du	
  département,	
  l’île	
  de	
  la	
  Tortue	
  a	
  été	
  ainsi	
  
classifiée	
  sur	
  la	
  base	
  des	
  différents	
  critères	
  (sur	
  une	
  échelle	
  de	
  3	
  niveaux	
  :	
  faible	
  vulnérabilité,	
  
vulnérabilité	
  moyenne	
  et	
  vulnérabilité	
  élevée).	
  

Critères	
  

Niveau	
  de	
  vulnérabilité	
  

1.	
  Vulnérabilité	
  en	
  termes	
  de	
  producIon	
  agricole	
  
2.	
  Vulnérabilité	
  aux	
  catastrophes	
  naturelles	
  
3.	
  Vulnérabilité	
  en	
  termes	
  de	
  d’accès	
  aux	
  services	
  sociaux	
  	
  

Moyenne	
  
Moyenne	
  
Elevé	
  

4.	
  Vulnérabilité	
  en	
  termes	
  d’infrastructure	
  
5.	
  Vulnérabilité	
  en	
  termes	
  de	
  dégradaIon	
  
environnementale	
  	
  
6.	
  Vulnérabilité	
  en	
  termes	
  de	
  malnutriIon	
  

Elevé	
  
Elevé	
  
Elevé	
  
	
  

La	
  Tortue	
  est	
  classée	
  en	
  gros:	
  fortement	
  vulnérable	
  
avec	
  Baie	
  de	
  Henne	
  et	
  Bombardopolis	
  	
  
Les	
  Raisons	
  Pourquoi	
  Agir	
  sur	
  La	
  Tortue?	
  	
  
•  1.	
  Parce	
  que	
  4	
  sur	
  chaque	
  10	
  ménages	
  qui	
  sont	
  dans	
  l’insécurité	
  alimentaire	
  urgente	
  
aujourd’hui	
  mais	
  chronique	
  et	
  structurelle.	
  	
  
•  2.	
  A	
  cause	
  des	
  images	
  satellitaires	
  qui	
  montrent	
  une	
  sécheresse	
  à	
  La	
  Tortue	
  aujourd’hui	
  
en	
  dessous	
  de	
  la	
  moyenne	
  des	
  10	
  dernières	
  années.	
  
•  3.	
  Parce	
  que	
  La	
  Tortue	
  est	
  classée	
  à	
  un	
  niveau	
  de	
  vulnérabilité	
  élevée	
  au	
  moins	
  sur	
  4	
  
indicateurs	
  	
  et	
  classée	
  en	
  gros	
  fortement	
  vulnerable,	
  de	
  même	
  que	
  Baie	
  de	
  Henne	
  et	
  
Bombardopolis.	
  
•  4.	
  .	
  Parce	
  que	
  ceZe	
  situaIon	
  semble	
  être	
  plus	
  désespérante	
  pour	
  les	
  Tortugais	
  et	
  
Tortugaises,	
  surtout	
  pour	
  les	
  habitants	
  de	
  “Pointe	
  Maçon”	
  qui	
  ont	
  été	
  nombreux	
  à	
  avoir	
  
braver	
  la	
  mer,	
  les	
  premières	
  semaines	
  de	
  2014,	
  sur	
  des	
  embarcaIons	
  de	
  fortune,	
  
proverbialement	
  appelées	
  CANTER,	
  et	
  qu’au	
  moins	
  40	
  parmi	
  plus	
  d’une	
  centaine	
  ont	
  
péri	
  durant	
  la	
  traversée.	
  
•  5.	
  Afin	
  d’endiguer	
  le	
  flot	
  des	
  traversées	
  des	
  “Canter”.	
  	
  
•  6.	
  Parce	
  que	
  ceZe	
  île	
  a	
  été	
  abandonné	
  depuis	
  l’indépendance	
  de	
  notre	
  pays.	
  
•  7.	
  Parce	
  que	
  La	
  Tortue	
  a	
  été	
  oubliée	
  par	
  l’Etat	
  depuis	
  l’indépendance.	
  
L’	
  Ac^on	
  La	
  Tortue	
  est-­‐elle	
  locale	
  et	
  isolée	
  ou	
  bien	
  régionale	
  et	
  
intégrée?	
  
•  L’	
  AcIon	
  La	
  Tortue	
  se	
  raZache	
  à	
  une	
  stratégie	
  gouvernementale	
  d’une	
  prise	
  en	
  
charge	
  régionale	
  rapide	
  de	
  la	
  zone	
  pour	
  enrayer	
  le	
  fléau	
  de	
  l’accroissement	
  des	
  
traversées	
  en	
  “Canter”	
  et	
  contenir	
  les	
  vulnérabilités,	
  les	
  méfaits	
  des	
  sécheresses	
  
sévères	
  chroniques,	
  et	
  l’insécurite	
  alimentaire	
  chronique.	
  
•  Les	
  populaIons	
  de	
  Baie	
  de	
  Henne	
  et	
  de	
  Bombardopolis	
  se	
  retrouvent	
  au	
  même	
  
niveau	
  des	
  6	
  genres	
  de	
  vulnérabilité	
  que	
  celles	
  de	
  La	
  Tortue.	
  
•  Les	
  populaIons	
  de	
  Port-­‐de-­‐Paix,	
  Jean	
  Rabel	
  et	
  Môle	
  St	
  Nicolas,	
  voire	
  celles	
  
d’Anse-­‐Rouge	
  n’en	
  sont	
  pas	
  moins	
  exposées	
  significaIvement	
  à	
  ces	
  problèmes	
  
chroniques.	
  	
  
•  Un	
  Plan	
  de	
  Développement	
  local	
  (PDC)	
  existe	
  déjà	
  pour	
  chaque	
  	
  à	
  FAES.	
  Ceci	
  est	
  
la	
  base	
  de	
  ce	
  qui	
  se	
  dessine	
  en	
  un	
  Plan	
  Nord-­‐Ouest.	
  
•  L’	
  AcIon	
  La	
  Tortue/Nord-­‐Ouest,	
  pour	
  être	
  efficace	
  et	
  durable,	
  doit	
  donc	
  être	
  
mulI-­‐front,	
  mulI-­‐lieux,	
  mulIparIte,	
  concertée,	
  intégrée	
  et	
  durable.	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
Structure	
  de	
  Management	
  de	
  l’acIon	
  
	
  
	
  

	
  

6	
  
Le	
  Plan	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  de	
  l’Ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  

	
  

•  1-­‐À	
  TRES	
  COURT	
  TERME	
  

	
  

–  OPÉRATION	
  COUP	
  DE	
  POING	
  

•  2-­‐	
  À	
  MOYEN	
  TERME	
  
–  OPÉRATION	
  RE-­‐
STRUCTURANTE	
  

•  3-­‐	
  À	
  LONG	
  TERME	
  
–  OPÉRATION	
  
TRANSFORMATION-­‐
NELLE	
  DURABLE	
  

	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  3	
  Grands	
  Axes	
  
	
  
•  Axes	
  de	
  Communica^on,	
  
d’Éduca^on,	
  de	
  Sensibilisa^on	
  
et	
  de	
  Sécurité	
  Publique	
  
•  Axe	
  Protec^on	
  Sociale	
  
d’Urgence	
  
•  Axes	
  d’Interven^ons	
  	
  Socio-­‐
économiques	
  
	
  	
  	
  	
   	
   	
  -­‐	
  Pêche	
  
	
  	
  	
   	
   	
  -­‐	
  Tourisme	
  
	
  	
  	
   	
   	
  -­‐	
  Agriculture	
  	
  
	
  	
  	
   	
   	
  -­‐	
  Ar^sanat	
  
	
  	
  	
   	
   	
  -­‐	
  Inves^ssements	
  	
  
7	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

• 

• 
• 
• 

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  une	
  ile	
  mythique	
  
L'ile	
  de	
  la	
  Tortue:	
  37	
  km	
  de	
  long	
  et	
  pas	
  plus	
  de	
  7	
  km	
  de	
  large	
  et	
  80km	
  de	
  côtes.	
  C'est	
  peu.	
  Pourtant	
  la	
  lioerature	
  et,	
  surtout,	
  le	
  cinema	
  
	
  
ont	
  rendu	
  l'	
  ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  Mythique.	
  On	
  l'	
  associe	
  a	
  des	
  flibus^ers	
  intrepides,	
  poursuivant	
  les	
  galions	
  espagnols,	
  a	
  ces	
  tresors	
  
mirifiques	
  enfouis	
  au	
  retour	
  de	
  mémorables	
  razzias.	
  Avec	
  une	
  superficie	
  d'un	
  peu	
  moins	
  de	
  180	
  km²,	
  l'île	
  se	
  trouve	
  à	
  une	
  dizaine	
  de	
  
	
  
kilomètres	
  au	
  large	
  de	
  la	
  ville	
  de	
  Port-­‐de-­‐Paix,	
  de	
  laquelle	
  elle	
  est	
  séparée	
  par	
  un	
  bras	
  de	
  mer,	
  le	
  Canal	
  de	
  la	
  Tortue	
  	
  
L'ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  est	
  une	
  terre	
  de	
  légendes.	
  Pour	
  le	
  monde	
  en^er,	
  elle	
  représente	
  la	
  découverte	
  des	
  Amériques,	
  les	
  aventures	
  des	
  
Caraibes,	
  les	
  flibus^ers	
  et	
  les	
  boucaniers.	
  
Comparaison	
  avec	
  les	
  iles	
  des	
  an^lles:	
  Lîle	
  de	
  la	
  Tortue	
  est	
  plus	
  grande	
  par	
  exemple	
  que	
  l’Iile	
  de	
  Saint-­‐Mar^nvdans	
  les	
  An^lles	
  
Comparaison	
  avec	
  les	
  îles	
  locales:	
  
– 
– 
– 

• 

• 

• 

• 

	
  

Ile	
  de	
  la	
  Gonave:	
  680km2	
  –	
  83,000	
  hanbitants	
  
Ile	
  à	
  Vaches:	
  46km2	
  –	
  16,000	
  habitants	
  
Ile	
  de	
  la	
  Tortue:	
  180km2	
  –	
  45,000	
  habitants	
  

Nommée	
  du	
  fait	
  de	
  sa	
  forme,	
  Tortuga	
  de	
  mar	
  («	
  Tortue	
  de	
  Mer	
  »)	
  par	
  Christophe	
  Colomb,	
  ceoe	
  île	
  des	
  An^lles,	
  était	
  un	
  bas^on	
  pour	
  
les	
  flibus^ers	
  et	
  boucaniers	
  qui	
  écumaient	
  les	
  Caraïbes	
  au	
  xviie	
  siècle	
  et	
  a	
  été	
  le	
  premier	
  territoire	
  de	
  Saint	
  Domingue	
  colonisé	
  par	
  la	
  
France.	
  La	
  commune	
  est	
  peuplée	
  de	
  35	
  347	
  habitants	
  (recensement	
  par	
  es^ma^on	
  de	
  2009).	
  
Géologie:	
  Bien	
  qu'à	
  sa	
  proximité	
  immédiate,	
  l'île	
  de	
  la	
  Tortue	
  fait	
  par^e	
  d’un	
  bloc	
  tectonique	
  dis^nct	
  du	
  reste	
  d’Hispaniola.	
  Son	
  relief	
  
est	
  très	
  accidenté	
  avec	
  une	
  crête	
  centrale,	
  des	
  terrasses	
  au	
  nord,	
  un	
  sol	
  sableux	
  et	
  limoneux	
  sur	
  les	
  côtes	
  et	
  argilo-­‐acide	
  sur	
  les	
  
hauteurs	
  qui	
  aoeignent	
  450	
  m.	
  La	
  côte	
  sud	
  présente	
  des	
  plages	
  et	
  des	
  récifs	
  excep^onnels.	
  
LiZoral:	
  L'île	
  de	
  la	
  Tortue	
  possède	
  au	
  nord	
  des	
  falaises	
  baoues	
  par	
  la	
  houle,	
  tellement	
  inaccessibles	
  qu’on	
  l'appela	
  la	
  «	
  Côte	
  de	
  Fer	
  ».	
  
Sa	
  côte	
  sud	
  «	
  sous	
  le	
  vent	
  »	
  offre	
  d'excellents	
  refuges	
  bien	
  abrités,	
  dont	
  la	
  rade	
  de	
  Basse-­‐Terre,	
  et	
  de	
  magnifiques	
  plages.	
  L’une	
  
d’elles,	
  «	
  La	
  Pointe-­‐Ouest	
  »,	
  a	
  été	
  désignée	
  par	
  la	
  revue	
  de	
  tourisme	
  Condé	
  Nast,	
  comme	
  l'une	
  des	
  10	
  plus	
  belles	
  plages	
  des	
  Caraïbes.	
  
PotenIel	
  tourisIque:	
  Avec	
  sa	
  géologie,	
  ses	
  sites	
  naturels,	
  ses	
  plages,	
  ses	
  récifs,	
  ses	
  montagnes,	
  ses	
  ves^ges	
  historiques	
  et	
  culturels,	
  
son	
  histoire	
  de	
  boucaniers	
  et	
  de	
  flibus^ers,	
  l’île	
  a	
  un	
  grand	
  poten^el	
  touris^que.	
  Elle	
  dispose	
  également	
  de	
  terres	
  argileuses	
  qui	
  se	
  
prêteraient	
  facilement	
  à	
  la	
  fabrica^on	
  de	
  poteries	
  et	
  de	
  briques	
  entrant	
  dans	
  la	
  construc^on	
  de	
  maisons	
  et	
  d'autres	
  ouvrages	
  d’art.	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  une	
  île	
  de	
  légendes	
  
	
  
	
  

9	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  PrésentaIon	
  du	
  territoire	
  et	
  sa	
  populaIon	
  	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  PrésentaIon	
  du	
  territoire	
  et	
  sa	
  populaIon	
  (suite)	
  	
  
• 
• 
• 

• 
• 
• 
• 
• 

La	
  popula^on	
  de	
  L'ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  est	
  enIèrement	
  rurale	
  	
  
Une	
  des	
  popula^ons	
  les	
  plus	
  jeunes	
  du	
  pays	
  	
  
La	
  popula^on	
  s’accroit	
  fortement.	
  La	
  popula^on	
  sera	
  bientôt	
  de	
  
60	
  000	
  habitants,	
  et	
  devrait	
  même	
  doubler	
  en	
  2038	
  pour	
  
aoeindre	
  environ	
  90	
  000	
  habitants	
  	
  
Faible	
  Pluviométrie	
  :	
  risque	
  élevé	
  de	
  sécheresse	
  	
  
Risques	
  naturels:	
  cyclones,	
  tremblements	
  de	
  terre,	
  tsunamis	
  
SituaIon	
  foncière	
  des	
  domaines	
  de	
  l’État	
  assez	
  compliquée	
  
3	
  radios	
  (4V&T,Radio3Anges,Tortue	
  FM)	
  
2	
  aéoports	
  (pistes)	
  existent	
  sur	
  l’Ile	
  et	
  peuvent	
  être	
  réparés	
  à	
  peu	
  
de	
  frais	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  PrésentaIon	
  du	
  territoire	
  et	
  sa	
  populaIon	
  (suite)	
  	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  le	
  secteur	
  EducaIon	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  le	
  secteur	
  santé	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  le	
  transport	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  le	
  transport	
  (suite)	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  l’agriculture,	
  l’environnement,	
  l’élevage	
  et	
  la	
  pêche	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  Services	
  Financiers,	
  Commerce	
  et	
  Entreprises	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  les	
  données	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Ile	
  de	
  la	
  tortue,	
  Vues	
  d’un	
  vol	
  en	
  hélico	
  (4	
  fev.	
  2014)	
  
	
  
	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 

Ile	
  de	
  la	
  tortue:	
  les	
  premiers	
  constats	
  
Pas	
  de	
  présence	
  de	
  l’Etat	
  sur	
  l’île.	
  Un	
  ou	
  deux	
  policiers	
  en	
  fonc^on	
  seulement.	
  
	
  
Pas	
  d’ONGs	
  
Très	
  peu	
  d’accès	
  aux	
  soins	
  de	
  santé	
  
	
  
Très	
  peu	
  d’emplois	
  formels	
  
Très	
  peu	
  d’infrastructure,	
  une	
  seule	
  piste,	
  pas	
  de	
  centrale	
  électrique	
  
Pas	
  de	
  rivières,	
  juste	
  quelques	
  sources	
  
Grave	
  problème	
  d’accès	
  à	
  l’eau	
  potable	
  
Cas	
  de	
  malnutri^on	
  aigus	
  et	
  chroniques	
  
Une	
  popula^on	
  très	
  jeune	
  et	
  acceuillante	
  
Une	
  très	
  forte	
  tendance	
  à	
  l’émigra^on	
  en	
  terres	
  étrangères	
  
Une	
  agriculture	
  de	
  subsistance	
  moribonde	
  
Un	
  déboisement	
  très	
  avancé,	
  la	
  produc^on	
  du	
  charbon	
  est	
  la	
  principale	
  
source	
  de	
  revenus	
  des	
  habitants	
  de	
  l’Ile	
  

21	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

• 
• 

• 
• 
• 

Ile	
  de	
  la	
  tortue:	
  les	
  premiers	
  constats	
  (suite)	
  
Moins	
  de	
  70,000	
  gourdes	
  de	
  receoes	
  communales	
  par	
  a	
  
n	
  
Il	
  n’y	
  a	
  qu’une	
  seule	
  piste	
  sur	
  l’ile	
  :	
  la	
  photo	
  montre	
  son	
  état	
  très	
  détérioré.	
  
	
  
Ceoe	
  situa^on	
  déplorable	
  rend	
  les	
  transports	
  très	
  rares,	
  pénibles	
  et	
  couteux.	
  
Seules	
  quelques	
  motos	
  et	
  de	
  rares	
  4x4	
  peuvent	
  l’emprunter	
  avec	
  peine.	
  
Pas	
  de	
  réseau	
  électrique	
  
4 ménages sur 10 sont en situation d’insécurité alimentaire contre 3
ménages sur 10 pour le reste du pays.
Des images satellitaires (NDVI) de janvier 2014 montre une végétation
nettement en dessous de la moyenne des 10 dernières années.

•  Une	
  absence	
  d’électricité	
  mais	
  un	
  grand	
  potenIel	
  éolien	
  	
  

22	
  
Vision	
  et	
  ObjecIf	
  
SorIr	
  l’Ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  de	
  la	
  situaIon	
  de	
  vulnérabilité	
  	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  

Les	
  Grands	
  ObjecIfs	
  du	
  Plan	
  Spécial	
  sur	
  3	
  ans	
  

1.  Aménager	
  le	
  territoire	
  	
  
2.  Protéger	
  l’environnement	
  	
  
3.  Construire	
  et	
  réhabiliter	
  les	
  routes	
  et	
  chemins	
  	
  
4.  Améliorer	
  l’accès	
  à	
  l’eau	
  potable	
  et	
  l’assainissement	
  	
  
5.  Renforcer	
  les	
  praBques	
  agricoles	
  	
  
6.  Organiser	
  et	
  dynamiser	
  la	
  pêche	
  	
  
7.  Améliorer	
  la	
  qualité	
  et	
  l’accès	
  à	
  l’éducaBon	
  	
  
8.  Améliorer	
  l’offre	
  des	
  soins	
  de	
  santé	
  de	
  proximité	
  	
  
9.  Renforcer	
  les	
  insBtuBons	
  et	
  la	
  présence	
  de	
  l’Etat	
  	
  
10. Organiser	
  et	
  améliorer	
  les	
  condiBons	
  du	
  commerce	
  	
  
11. Renforcer	
  la	
  société	
  civile	
  	
  
12. Améliorer	
  la	
  sécurité	
  et	
  la	
  jusBce	
  	
  
13. Améliorer	
  le	
  transport	
  mariBme	
  	
  
14. UBliser	
  le	
  potenBel	
  énergéBque	
  (électricité)	
  	
  
15. Développer	
  l’élevage	
  	
  
16. Valoriser	
  et	
  promouvoir	
  le	
  potenBel	
  tourisBque	
  	
  
17. Promouvoir	
  la	
  créaBvité	
  culturelle	
  et	
  les	
  sports	
  
18. 	
  AWrer	
  des	
  invesBssements	
  étrangers	
  (FDI)	
  	
  
24	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  
	
  

• 
• 
• 
	
  
• 
• 
• 

• 
• 

• 
• 
• 
• 

Créa^on	
  du	
  Task	
  Force	
  coordonner	
  par	
  le	
  FAES.	
  
Membres	
  du	
  task	
  force	
  restreint	
  :	
  Klaus	
  Eberwein,	
  Hébert	
  Docteur,	
  Ronald	
  
Toussaint,	
  Gary	
  Mathieu,	
  Boby	
  Piard,	
  Rosanne	
  Auguste,	
  Fresner	
  Dorsaint,	
  
Mimose	
  Felix,	
  Délégué	
  Manno,	
  Magistrat	
  Rolin	
  
3	
  réunions	
  du	
  comité	
  de	
  pilotage	
  (task	
  force)	
  ont	
  eu	
  lieu	
  à	
  la	
  Primature	
  et	
  
plusieurs	
  dray	
  de	
  proposi^ons	
  de	
  Plan	
  d’interven^on	
  ont	
  été	
  produits	
  
3,000	
  Paniers	
  Solidarité	
  et	
  500	
  kits	
  de	
  pêche	
  ont	
  été	
  distribué	
  dans	
  l’Ile.	
  
L’inventaire	
  de	
  documents	
  existants	
  est	
  fait:	
  
Le	
  FAES	
  avait	
  déja	
  développé	
  avec	
  les	
  populaIons	
  de	
  La	
  Tortue	
  l’année	
  
dernière	
  2013	
  un	
  Plan	
  de	
  Développment	
  Communal	
  (PDC)	
  sur	
  3	
  ans.	
  

Ce	
  Plan	
  est	
  retrouvé	
  et	
  intégré	
  dans	
  les	
  documents	
  du	
  task	
  force.	
  
Le	
  CNIGS	
  a	
  produit	
  en	
  2012:	
  DIAGNOSTIC	
  ET	
  ANALYSE	
  

DE	
  POTENTIALITÉS	
  ET	
  D’OPPORTUNITÉS	
  ÉCONOMIQUES	
  COMMUNE	
  DE	
  
L’ÎLE	
  DE	
  LA	
  TORTUE	
  
Une	
  mission	
  de	
  terrain	
  a	
  été	
  envoyée	
  pour	
  faire	
  un	
  état	
  des	
  lieux	
  
technique:	
  Mission	
  mul^par^te	
  	
  CNSA,	
  FAES,	
  CNGS,	
  USAID	
  et	
  	
  autres	
  
partenaires	
  clés,	
  d’évalua^on,	
  d’informa^on	
  et	
  d’actualisa^on	
  sur	
  le	
  
terrain	
  de	
  la	
  situa^on	
  et	
  des	
  besoins	
  du	
  3	
  au	
  7	
  février	
  
Une	
  réunion	
  de	
  travail	
  a	
  été	
  organisée	
  entre	
  le	
  FAES,	
  le	
  délégué	
  du	
  Nord-­‐
Ouest	
  et	
  la	
  mairie	
  de	
  l’Ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  sur	
  la	
  mise	
  en	
  oeuvre	
  du	
  plan	
  
d’ac^on	
  courte	
  terme.	
  
Discussions	
  entamées	
  avec:	
  USAID	
  –	
  MARNDR	
  –	
  MAST	
  –	
  PNH	
  –	
  MT	
  –	
  
BMDPP	
  –	
  BMDCRDHLCP	
  –	
  BMCRP	
  –	
  CNSA	
  –	
  CNIGS	
  –	
  PAM	
  -­‐	
  CONATEL	
  
Une	
  rencontre	
  a	
  été	
  faite	
  avec	
  des	
  poten^els	
  inves^sseurs	
  étrangers	
  
La	
  FIOP	
  pour	
  les	
  3	
  millions	
  USD	
  est	
  pra^quement	
  prête	
  et	
  aoend	
  sa	
  
valida^on	
  
25	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  (suite)	
  
	
  
• 
• 

	
  
• 

• 

2	
  Ecoles	
  sont	
  enregistrées	
  dans	
  le	
  programme	
  TMC	
  
Réunion	
  de	
  travail	
  avec	
  le	
  DG	
  de	
  la	
  PNH	
  sur	
  le	
  point	
  de	
  la	
  sécurité	
  
–  Dans	
  une	
  semaine	
  10	
  nouveaux	
  policiers	
  administyra^fs	
  seront	
  sur	
  
place	
  
–  Dans	
  5	
  jours	
  une	
  équipe	
  logis^que	
  fera	
  l’état	
  des	
  lieux	
  du	
  
commissariat	
  de	
  “Aux	
  Palmistes”	
  
–  Dans	
  1	
  mois,	
  20	
  agents	
  UDMO	
  seront	
  sur	
  place	
  
Réunion	
  de	
  travail	
  avec	
  la	
  CNE	
  –	
  Envoi	
  de	
  un	
  buldozer	
  et	
  de	
  un	
  rouleau	
  
compresseur	
  aprés	
  répara^ons	
  –	
  planifica^on	
  de	
  3	
  mois	
  de	
  travail	
  sans	
  
arrêts.	
  
Ti	
  manman	
  Cherie	
  -­‐	
  Ile	
  de	
  la	
  Tortue	
  (Visite	
  DG)	
  	
  -­‐	
  463	
  mères	
  enregistrées	
  
– 
– 
– 

Ecole	
  Na^onale	
  Victor	
  Hugo	
  	
  	
  	
  	
  	
  	
  209	
  beneficiaires	
  	
  
Ecole	
  Communautaire	
  de	
  Jerusalem	
  	
  144	
  beneficiaires	
  
Ecole	
  MIxte	
  Saint	
  Jean	
  de	
  Marouge	
  110	
  Beneficiaires	
  

	
  

26	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
Chronogramme	
  d’acIvités	
  des	
  37	
  acIons	
  –	
  Court	
  terme	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  

	
  

29	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  

	
  

30	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  

	
  

31	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  

	
  

32	
  
Programme	
  d'IntervenIon	
  d'Urgence	
  et	
  d'AcIons	
  de	
  Développement	
  a	
  l’ile	
  de	
  La	
  Tortue	
  
AVANCEMENT	
  

	
  

33	
  
Résumé	
  des	
  besoins	
  en	
  ressources	
  financières,	
  en	
  dehors	
  
du	
  budget	
  des	
  Ins^tu^ons	
  

34	
  
Les	
  merveilles	
  de	
  l'île	
  de	
  la	
  Tortue	
  –	
  Poten^els	
  Touris^ques	
  
	
  

La	
  groZe	
  au	
  bassin	
  :	
  Situé	
  à	
  6	
  km	
  à	
  l’est	
  du	
  village	
  des	
  Palmistes,	
  c’est	
  la	
  principale	
  grooe	
  de	
  l’île.	
  On	
  y	
  trouve	
  une	
  sculpture	
  précolombienne	
  
de	
  10	
  m	
  de	
  hauteur	
  représentant	
  une	
  femme.	
  
Le	
  visage	
  régulier	
  apparaît	
  sous	
  une	
  couronne	
  étoilée	
  qui	
  supporte	
  la	
  voûte.	
  
Vous	
  observerez	
  la	
  longue	
  chevelure	
  sculptée	
  qui	
  descend	
  sur	
  le	
  corps	
  de	
  la	
  femme	
  et	
  les	
  sandales	
  à	
  ses	
  pieds.	
  	
  
La	
  voûte	
  des	
  églises	
  :	
  	
  
A	
  cet	
  endroit,	
  des	
  spéléologues	
  ont	
  découvert	
  au	
  lieu	
  dit	
  Ravine-­‐Trésor,	
  ceoe	
  grande	
  grooe	
  est	
  composée	
  de	
  14	
  chambres.	
  D’étranges	
  
phénomènes	
  hallucinatoires	
  frapperaient	
  tout	
  visiteur	
  osant	
  s’y	
  aventurer	
  !	
  
La	
  groZe	
  de	
  la	
  Galerie	
  :	
  
Situé	
  à	
  1	
  km	
  du	
  Trou	
  d’Enfer.	
  Les	
  amateurs	
  de	
  grooes	
  en	
  trouveront	
  une	
  autre	
  avec	
  des	
  inscrip^ons	
  précolombiennes	
  au	
  bord	
  de	
  l’eau	
  près	
  
de	
  Basse	
  Terre.	
  
Le	
  fort	
  de	
  la	
  Rochelle	
  :	
  
le	
  fort	
  de	
  la	
  Rochelle	
  a	
  été	
  construit	
  en	
  1639,	
  c’était	
  la	
  principale	
  forteresse	
  de	
  l’île	
  (70	
  m	
  de	
  haut).	
  Vous	
  le	
  repérerez	
  parfaitement	
  de	
  par	
  sa	
  
forme	
  et	
  la	
  présence	
  de	
  la	
  source	
  qui	
  a	
  été	
  captée.	
  Il	
  est	
  situé	
  à	
  760	
  m	
  de	
  la	
  mer.	
  	
  	
  	
  	
  
Le	
  fort	
  d’Ogeron	
  :	
  A	
  été	
  construit	
  en	
  1666	
  à	
  240	
  m	
  de	
  la	
  mer.	
  Vous	
  observerez	
  un	
  pan	
  de	
  mur	
  et	
  trois	
  canons	
  endormis	
  dans	
  leur	
  gangue	
  de	
  
vase	
  et	
  de	
  rouille,	
  minéralisés.	
  	
  
Pointe	
  sud	
  ouest	
  de	
  l'ile,	
  classée	
  l’une	
  des	
  plus	
  belles	
  plages	
  de	
  la	
  Caraibes	
  (Pointe	
  Ouest)	
  
Mouillage	
  anglais,	
  pointe	
  sud	
  ouest	
  de	
  l'ile.	
  	
  

	
  
POTENTIELS	
  TOURISTIQUES	
  

	
  

36	
  
MERCI	
  DE	
  VOTRE	
  ATTENTION	
  

	
  

FAES	
  UNE	
  EQUIPE	
  
DYNAMIQUE	
  AU	
  
SERVICE	
  DES	
  
COMMUNAUTES	
  LES	
  
PLUS	
  VULNERABLES	
  

37	
  

Contenu connexe

En vedette

Présentation TEXHA
Présentation TEXHA Présentation TEXHA
Présentation TEXHA
texha
 
A la cour des parfums
A la cour des parfumsA la cour des parfums
A la cour des parfums
Cinquième Sens
 
Dossier de production groupe N°43
Dossier de production groupe N°43Dossier de production groupe N°43
Dossier de production groupe N°43Nicolasbeal
 
Sustainable performance (groupe 76) dossier de production
Sustainable performance (groupe 76) dossier de productionSustainable performance (groupe 76) dossier de production
Sustainable performance (groupe 76) dossier de production
Oscar Lefebvre
 
White Tower Consulting Group 2012
White Tower Consulting Group 2012White Tower Consulting Group 2012
White Tower Consulting Group 2012
White Tower Consulting Group
 
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtimentMactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
Mactac Europe
 
Unidad pai 1 introducción
Unidad pai 1 introducciónUnidad pai 1 introducción
Unidad pai 1 introducción
aimorales
 
Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom Mourad Amalik
 
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
HandActu
 
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserver
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserverHa2 nm50 eq4-teamfoundationserver
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserver
Luis Pérez
 
Una vida mas pura
Una vida mas puraUna vida mas pura
Una vida mas pura
romainka
 
La evolucion de las matematicas en el tiempo
La evolucion de las matematicas en el tiempoLa evolucion de las matematicas en el tiempo
La evolucion de las matematicas en el tiempo
Universidad Técnica Del Norte
 
Dossier de production Performance Durable groupe 54
Dossier de production Performance Durable groupe 54Dossier de production Performance Durable groupe 54
Dossier de production Performance Durable groupe 54Clémentine Bro
 
Lesson 2 Feb 25 2010
Lesson 2 Feb 25 2010Lesson 2 Feb 25 2010
Lesson 2 Feb 25 2010
ingroy
 
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthiquePrésentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
David Brocard
 
Wikis
Wikis Wikis
Wikis
fernando1963
 
Landscape
LandscapeLandscape
Landscape
aguslatief
 
DéRivation De Fonctions Logarithmique
DéRivation De Fonctions LogarithmiqueDéRivation De Fonctions Logarithmique
DéRivation De Fonctions Logarithmiqueatire
 
Paty reyes
Paty reyesPaty reyes
Paty reyes
Miguel Rivera
 

En vedette (20)

Présentation TEXHA
Présentation TEXHA Présentation TEXHA
Présentation TEXHA
 
A la cour des parfums
A la cour des parfumsA la cour des parfums
A la cour des parfums
 
Dossier de production groupe N°43
Dossier de production groupe N°43Dossier de production groupe N°43
Dossier de production groupe N°43
 
Sustainable performance (groupe 76) dossier de production
Sustainable performance (groupe 76) dossier de productionSustainable performance (groupe 76) dossier de production
Sustainable performance (groupe 76) dossier de production
 
White Tower Consulting Group 2012
White Tower Consulting Group 2012White Tower Consulting Group 2012
White Tower Consulting Group 2012
 
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtimentMactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
Mactac Soignies Films adhésifs décoration intérieure bâtiment
 
Unidad pai 1 introducción
Unidad pai 1 introducciónUnidad pai 1 introducción
Unidad pai 1 introducción
 
Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom Formation Maroc Telecom
Formation Maroc Telecom
 
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
Hand hebdo officiel-special-coupe_du_monde - 27 jan 2015
 
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserver
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserverHa2 nm50 eq4-teamfoundationserver
Ha2 nm50 eq4-teamfoundationserver
 
Una vida mas pura
Una vida mas puraUna vida mas pura
Una vida mas pura
 
La evolucion de las matematicas en el tiempo
La evolucion de las matematicas en el tiempoLa evolucion de las matematicas en el tiempo
La evolucion de las matematicas en el tiempo
 
Dossier de production Performance Durable groupe 54
Dossier de production Performance Durable groupe 54Dossier de production Performance Durable groupe 54
Dossier de production Performance Durable groupe 54
 
Lesson 2 Feb 25 2010
Lesson 2 Feb 25 2010Lesson 2 Feb 25 2010
Lesson 2 Feb 25 2010
 
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthiquePrésentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
Présentation des Méthodes Agiles pour l'association AnnexEthique
 
Wikis
Wikis Wikis
Wikis
 
Landscape
LandscapeLandscape
Landscape
 
DéRivation De Fonctions Logarithmique
DéRivation De Fonctions LogarithmiqueDéRivation De Fonctions Logarithmique
DéRivation De Fonctions Logarithmique
 
Paty reyes
Paty reyesPaty reyes
Paty reyes
 
Camouflage
CamouflageCamouflage
Camouflage
 

Similaire à 12fev14 presentation ile de la tortue ver4

Martinique dani hugo
Martinique dani hugoMartinique dani hugo
Martinique dani hugopacitina
 
Guadelupe.laplana
Guadelupe.laplanaGuadelupe.laplana
Guadelupe.laplanaiesboliches
 
Dossier d'étude phase 1
Dossier d'étude phase 1Dossier d'étude phase 1
Dossier d'étude phase 1fapointda2
 
Etat de l'environnement 2015 - Résumé
Etat de l'environnement 2015 - RésuméEtat de l'environnement 2015 - Résumé
Etat de l'environnement 2015 - Résumé
DIRENPolynsiefranais
 
Bretagne[1]
Bretagne[1]Bretagne[1]
La Bretagne vue par Serena et Eleonora
La Bretagne vue par Serena et EleonoraLa Bretagne vue par Serena et Eleonora
La Bretagne vue par Serena et Eleonora
Comune di San Prospero
 
Les tuamotu
Les tuamotuLes tuamotu
Les tuamotu
Renée Bukay
 
rapport Ile Notre Dame 2016.compressed
rapport Ile Notre Dame 2016.compressedrapport Ile Notre Dame 2016.compressed
rapport Ile Notre Dame 2016.compressedLouis Dutouquet
 
Les Ilets de martinique un enjeux écologique
Les Ilets de martinique un enjeux écologiqueLes Ilets de martinique un enjeux écologique
Les Ilets de martinique un enjeux écologiqueDylan Wan-Ajouhu
 
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
Magazine LE BON AIR
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographie
ColineOrset
 
La polynésie française
La polynésie françaiseLa polynésie française
La polynésie françaiseAna Mª
 
La Francofonía.-
La Francofonía.-La Francofonía.-
La Francofonía.-
Republica of Colombia School
 
La Bretagne vue par Anna et sara
La Bretagne vue par Anna et saraLa Bretagne vue par Anna et sara
La Bretagne vue par Anna et sara
Comune di San Prospero
 
Réunion.andreas
Réunion.andreasRéunion.andreas
Réunion.andreas
Nuit72
 
La France
La FranceLa France
La France
gabriel.chelaru
 

Similaire à 12fev14 presentation ile de la tortue ver4 (20)

Martinique dani hugo
Martinique dani hugoMartinique dani hugo
Martinique dani hugo
 
Guadelupe
GuadelupeGuadelupe
Guadelupe
 
Guadelupe.laplana
Guadelupe.laplanaGuadelupe.laplana
Guadelupe.laplana
 
Dossier d'étude phase 1
Dossier d'étude phase 1Dossier d'étude phase 1
Dossier d'étude phase 1
 
Etat de l'environnement 2015 - Résumé
Etat de l'environnement 2015 - RésuméEtat de l'environnement 2015 - Résumé
Etat de l'environnement 2015 - Résumé
 
Bretagne[1]
Bretagne[1]Bretagne[1]
Bretagne[1]
 
Hopewell
HopewellHopewell
Hopewell
 
La Bretagne vue par Serena et Eleonora
La Bretagne vue par Serena et EleonoraLa Bretagne vue par Serena et Eleonora
La Bretagne vue par Serena et Eleonora
 
Les dom tom
Les dom tomLes dom tom
Les dom tom
 
Les tuamotu
Les tuamotuLes tuamotu
Les tuamotu
 
rapport Ile Notre Dame 2016.compressed
rapport Ile Notre Dame 2016.compressedrapport Ile Notre Dame 2016.compressed
rapport Ile Notre Dame 2016.compressed
 
Les Ilets de martinique un enjeux écologique
Les Ilets de martinique un enjeux écologiqueLes Ilets de martinique un enjeux écologique
Les Ilets de martinique un enjeux écologique
 
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
Le Bon Air Antilles & Guyane n°25 Mars-Avril 2015
 
Martinique
MartiniqueMartinique
Martinique
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographie
 
La polynésie française
La polynésie françaiseLa polynésie française
La polynésie française
 
La Francofonía.-
La Francofonía.-La Francofonía.-
La Francofonía.-
 
La Bretagne vue par Anna et sara
La Bretagne vue par Anna et saraLa Bretagne vue par Anna et sara
La Bretagne vue par Anna et sara
 
Réunion.andreas
Réunion.andreasRéunion.andreas
Réunion.andreas
 
La France
La FranceLa France
La France
 

12fev14 presentation ile de la tortue ver4

  • 1. Fonds  d’Assistance  Economique    et  Sociale   Plan  Spécial  de  l’ile  de  La  Tortue  -­‐  19  Février  2014   27ème  Conseil  de  Gouvernement   1  
  • 2. LES  PLANS  SPECIAUX       1.  2.  3.  4.  5.  6.  7.  8.  9.    Port-­‐de-­‐Paix:  Lucien  Francoeur   Jérémie:  Ralph  Theano   Ile  à  Vaches:  Stephanie  Villedouin   Gonaives:  Youri  Latortue   Ile  de  la  Gonâve:  Mimose  Felix   Ile  de  la  Tortue:  Klaus  Eberwein   Bèna  Gousse:  Rosanne  Auguste   Cité  Soleil:  Charles  Jean-­‐Jacques   Terre-­‐Neuve:  Thomas  Jacques  
  • 3. PANORAMA  LA  TORTUE  AUJOURD’HUI:      Vulnérabilité   Mul^variable,  selon  CNSA   Selon  une  analyse  de  la  vulnérabilité  des  communes    réalisée  par  la  CNSA    sur  la  base  de   consulta^ons  d’acteurs  intervenant  au  niveau  du  département,  l’île  de  la  Tortue  a  été  ainsi   classifiée  sur  la  base  des  différents  critères  (sur  une  échelle  de  3  niveaux  :  faible  vulnérabilité,   vulnérabilité  moyenne  et  vulnérabilité  élevée).   Critères   Niveau  de  vulnérabilité   1.  Vulnérabilité  en  termes  de  producIon  agricole   2.  Vulnérabilité  aux  catastrophes  naturelles   3.  Vulnérabilité  en  termes  de  d’accès  aux  services  sociaux     Moyenne   Moyenne   Elevé   4.  Vulnérabilité  en  termes  d’infrastructure   5.  Vulnérabilité  en  termes  de  dégradaIon   environnementale     6.  Vulnérabilité  en  termes  de  malnutriIon   Elevé   Elevé   Elevé     La  Tortue  est  classée  en  gros:  fortement  vulnérable   avec  Baie  de  Henne  et  Bombardopolis    
  • 4. Les  Raisons  Pourquoi  Agir  sur  La  Tortue?     •  1.  Parce  que  4  sur  chaque  10  ménages  qui  sont  dans  l’insécurité  alimentaire  urgente   aujourd’hui  mais  chronique  et  structurelle.     •  2.  A  cause  des  images  satellitaires  qui  montrent  une  sécheresse  à  La  Tortue  aujourd’hui   en  dessous  de  la  moyenne  des  10  dernières  années.   •  3.  Parce  que  La  Tortue  est  classée  à  un  niveau  de  vulnérabilité  élevée  au  moins  sur  4   indicateurs    et  classée  en  gros  fortement  vulnerable,  de  même  que  Baie  de  Henne  et   Bombardopolis.   •  4.  .  Parce  que  ceZe  situaIon  semble  être  plus  désespérante  pour  les  Tortugais  et   Tortugaises,  surtout  pour  les  habitants  de  “Pointe  Maçon”  qui  ont  été  nombreux  à  avoir   braver  la  mer,  les  premières  semaines  de  2014,  sur  des  embarcaIons  de  fortune,   proverbialement  appelées  CANTER,  et  qu’au  moins  40  parmi  plus  d’une  centaine  ont   péri  durant  la  traversée.   •  5.  Afin  d’endiguer  le  flot  des  traversées  des  “Canter”.     •  6.  Parce  que  ceZe  île  a  été  abandonné  depuis  l’indépendance  de  notre  pays.   •  7.  Parce  que  La  Tortue  a  été  oubliée  par  l’Etat  depuis  l’indépendance.  
  • 5. L’  Ac^on  La  Tortue  est-­‐elle  locale  et  isolée  ou  bien  régionale  et   intégrée?   •  L’  AcIon  La  Tortue  se  raZache  à  une  stratégie  gouvernementale  d’une  prise  en   charge  régionale  rapide  de  la  zone  pour  enrayer  le  fléau  de  l’accroissement  des   traversées  en  “Canter”  et  contenir  les  vulnérabilités,  les  méfaits  des  sécheresses   sévères  chroniques,  et  l’insécurite  alimentaire  chronique.   •  Les  populaIons  de  Baie  de  Henne  et  de  Bombardopolis  se  retrouvent  au  même   niveau  des  6  genres  de  vulnérabilité  que  celles  de  La  Tortue.   •  Les  populaIons  de  Port-­‐de-­‐Paix,  Jean  Rabel  et  Môle  St  Nicolas,  voire  celles   d’Anse-­‐Rouge  n’en  sont  pas  moins  exposées  significaIvement  à  ces  problèmes   chroniques.     •  Un  Plan  de  Développement  local  (PDC)  existe  déjà  pour  chaque    à  FAES.  Ceci  est   la  base  de  ce  qui  se  dessine  en  un  Plan  Nord-­‐Ouest.   •  L’  AcIon  La  Tortue/Nord-­‐Ouest,  pour  être  efficace  et  durable,  doit  donc  être   mulI-­‐front,  mulI-­‐lieux,  mulIparIte,  concertée,  intégrée  et  durable.  
  • 6. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Structure  de  Management  de  l’acIon         6  
  • 7. Le  Plan  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  de  l’Ile  de  la  Tortue     •  1-­‐À  TRES  COURT  TERME     –  OPÉRATION  COUP  DE  POING   •  2-­‐  À  MOYEN  TERME   –  OPÉRATION  RE-­‐ STRUCTURANTE   •  3-­‐  À  LONG  TERME   –  OPÉRATION   TRANSFORMATION-­‐ NELLE  DURABLE                        3  Grands  Axes     •  Axes  de  Communica^on,   d’Éduca^on,  de  Sensibilisa^on   et  de  Sécurité  Publique   •  Axe  Protec^on  Sociale   d’Urgence   •  Axes  d’Interven^ons    Socio-­‐ économiques              -­‐  Pêche            -­‐  Tourisme            -­‐  Agriculture              -­‐  Ar^sanat            -­‐  Inves^ssements     7  
  • 8. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   •  •  •  •  Ile  de  la  tortue,  une  ile  mythique   L'ile  de  la  Tortue:  37  km  de  long  et  pas  plus  de  7  km  de  large  et  80km  de  côtes.  C'est  peu.  Pourtant  la  lioerature  et,  surtout,  le  cinema     ont  rendu  l'  ile  de  la  Tortue  Mythique.  On  l'  associe  a  des  flibus^ers  intrepides,  poursuivant  les  galions  espagnols,  a  ces  tresors   mirifiques  enfouis  au  retour  de  mémorables  razzias.  Avec  une  superficie  d'un  peu  moins  de  180  km²,  l'île  se  trouve  à  une  dizaine  de     kilomètres  au  large  de  la  ville  de  Port-­‐de-­‐Paix,  de  laquelle  elle  est  séparée  par  un  bras  de  mer,  le  Canal  de  la  Tortue     L'ile  de  la  Tortue  est  une  terre  de  légendes.  Pour  le  monde  en^er,  elle  représente  la  découverte  des  Amériques,  les  aventures  des   Caraibes,  les  flibus^ers  et  les  boucaniers.   Comparaison  avec  les  iles  des  an^lles:  Lîle  de  la  Tortue  est  plus  grande  par  exemple  que  l’Iile  de  Saint-­‐Mar^nvdans  les  An^lles   Comparaison  avec  les  îles  locales:   –  –  –  •  •  •  •    Ile  de  la  Gonave:  680km2  –  83,000  hanbitants   Ile  à  Vaches:  46km2  –  16,000  habitants   Ile  de  la  Tortue:  180km2  –  45,000  habitants   Nommée  du  fait  de  sa  forme,  Tortuga  de  mar  («  Tortue  de  Mer  »)  par  Christophe  Colomb,  ceoe  île  des  An^lles,  était  un  bas^on  pour   les  flibus^ers  et  boucaniers  qui  écumaient  les  Caraïbes  au  xviie  siècle  et  a  été  le  premier  territoire  de  Saint  Domingue  colonisé  par  la   France.  La  commune  est  peuplée  de  35  347  habitants  (recensement  par  es^ma^on  de  2009).   Géologie:  Bien  qu'à  sa  proximité  immédiate,  l'île  de  la  Tortue  fait  par^e  d’un  bloc  tectonique  dis^nct  du  reste  d’Hispaniola.  Son  relief   est  très  accidenté  avec  une  crête  centrale,  des  terrasses  au  nord,  un  sol  sableux  et  limoneux  sur  les  côtes  et  argilo-­‐acide  sur  les   hauteurs  qui  aoeignent  450  m.  La  côte  sud  présente  des  plages  et  des  récifs  excep^onnels.   LiZoral:  L'île  de  la  Tortue  possède  au  nord  des  falaises  baoues  par  la  houle,  tellement  inaccessibles  qu’on  l'appela  la  «  Côte  de  Fer  ».   Sa  côte  sud  «  sous  le  vent  »  offre  d'excellents  refuges  bien  abrités,  dont  la  rade  de  Basse-­‐Terre,  et  de  magnifiques  plages.  L’une   d’elles,  «  La  Pointe-­‐Ouest  »,  a  été  désignée  par  la  revue  de  tourisme  Condé  Nast,  comme  l'une  des  10  plus  belles  plages  des  Caraïbes.   PotenIel  tourisIque:  Avec  sa  géologie,  ses  sites  naturels,  ses  plages,  ses  récifs,  ses  montagnes,  ses  ves^ges  historiques  et  culturels,   son  histoire  de  boucaniers  et  de  flibus^ers,  l’île  a  un  grand  poten^el  touris^que.  Elle  dispose  également  de  terres  argileuses  qui  se   prêteraient  facilement  à  la  fabrica^on  de  poteries  et  de  briques  entrant  dans  la  construc^on  de  maisons  et  d'autres  ouvrages  d’art.  
  • 9. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  une  île  de  légendes       9  
  • 10. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  PrésentaIon  du  territoire  et  sa  populaIon        
  • 11. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  PrésentaIon  du  territoire  et  sa  populaIon  (suite)     •  •  •  •  •  •  •  •  La  popula^on  de  L'ile  de  la  Tortue  est  enIèrement  rurale     Une  des  popula^ons  les  plus  jeunes  du  pays     La  popula^on  s’accroit  fortement.  La  popula^on  sera  bientôt  de   60  000  habitants,  et  devrait  même  doubler  en  2038  pour   aoeindre  environ  90  000  habitants     Faible  Pluviométrie  :  risque  élevé  de  sécheresse     Risques  naturels:  cyclones,  tremblements  de  terre,  tsunamis   SituaIon  foncière  des  domaines  de  l’État  assez  compliquée   3  radios  (4V&T,Radio3Anges,Tortue  FM)   2  aéoports  (pistes)  existent  sur  l’Ile  et  peuvent  être  réparés  à  peu   de  frais  
  • 12. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  PrésentaIon  du  territoire  et  sa  populaIon  (suite)    
  • 13. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  le  secteur  EducaIon      
  • 14. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  le  secteur  santé      
  • 15. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  le  transport      
  • 16. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  le  transport  (suite)      
  • 17. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  l’agriculture,  l’environnement,  l’élevage  et  la  pêche      
  • 18. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  Services  Financiers,  Commerce  et  Entreprises  
  • 19. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  les  données      
  • 20. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Ile  de  la  tortue,  Vues  d’un  vol  en  hélico  (4  fev.  2014)      
  • 21. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  •  Ile  de  la  tortue:  les  premiers  constats   Pas  de  présence  de  l’Etat  sur  l’île.  Un  ou  deux  policiers  en  fonc^on  seulement.     Pas  d’ONGs   Très  peu  d’accès  aux  soins  de  santé     Très  peu  d’emplois  formels   Très  peu  d’infrastructure,  une  seule  piste,  pas  de  centrale  électrique   Pas  de  rivières,  juste  quelques  sources   Grave  problème  d’accès  à  l’eau  potable   Cas  de  malnutri^on  aigus  et  chroniques   Une  popula^on  très  jeune  et  acceuillante   Une  très  forte  tendance  à  l’émigra^on  en  terres  étrangères   Une  agriculture  de  subsistance  moribonde   Un  déboisement  très  avancé,  la  produc^on  du  charbon  est  la  principale   source  de  revenus  des  habitants  de  l’Ile   21  
  • 22. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   •  •  •  •  •  Ile  de  la  tortue:  les  premiers  constats  (suite)   Moins  de  70,000  gourdes  de  receoes  communales  par  a   n   Il  n’y  a  qu’une  seule  piste  sur  l’ile  :  la  photo  montre  son  état  très  détérioré.     Ceoe  situa^on  déplorable  rend  les  transports  très  rares,  pénibles  et  couteux.   Seules  quelques  motos  et  de  rares  4x4  peuvent  l’emprunter  avec  peine.   Pas  de  réseau  électrique   4 ménages sur 10 sont en situation d’insécurité alimentaire contre 3 ménages sur 10 pour le reste du pays. Des images satellitaires (NDVI) de janvier 2014 montre une végétation nettement en dessous de la moyenne des 10 dernières années. •  Une  absence  d’électricité  mais  un  grand  potenIel  éolien     22  
  • 23. Vision  et  ObjecIf   SorIr  l’Ile  de  la  Tortue  de  la  situaIon  de  vulnérabilité    
  • 24. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Les  Grands  ObjecIfs  du  Plan  Spécial  sur  3  ans   1.  Aménager  le  territoire     2.  Protéger  l’environnement     3.  Construire  et  réhabiliter  les  routes  et  chemins     4.  Améliorer  l’accès  à  l’eau  potable  et  l’assainissement     5.  Renforcer  les  praBques  agricoles     6.  Organiser  et  dynamiser  la  pêche     7.  Améliorer  la  qualité  et  l’accès  à  l’éducaBon     8.  Améliorer  l’offre  des  soins  de  santé  de  proximité     9.  Renforcer  les  insBtuBons  et  la  présence  de  l’Etat     10. Organiser  et  améliorer  les  condiBons  du  commerce     11. Renforcer  la  société  civile     12. Améliorer  la  sécurité  et  la  jusBce     13. Améliorer  le  transport  mariBme     14. UBliser  le  potenBel  énergéBque  (électricité)     15. Développer  l’élevage     16. Valoriser  et  promouvoir  le  potenBel  tourisBque     17. Promouvoir  la  créaBvité  culturelle  et  les  sports   18.   AWrer  des  invesBssements  étrangers  (FDI)     24  
  • 25. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     •  •  •    •  •  •  •  •  •  •  •  •  Créa^on  du  Task  Force  coordonner  par  le  FAES.   Membres  du  task  force  restreint  :  Klaus  Eberwein,  Hébert  Docteur,  Ronald   Toussaint,  Gary  Mathieu,  Boby  Piard,  Rosanne  Auguste,  Fresner  Dorsaint,   Mimose  Felix,  Délégué  Manno,  Magistrat  Rolin   3  réunions  du  comité  de  pilotage  (task  force)  ont  eu  lieu  à  la  Primature  et   plusieurs  dray  de  proposi^ons  de  Plan  d’interven^on  ont  été  produits   3,000  Paniers  Solidarité  et  500  kits  de  pêche  ont  été  distribué  dans  l’Ile.   L’inventaire  de  documents  existants  est  fait:   Le  FAES  avait  déja  développé  avec  les  populaIons  de  La  Tortue  l’année   dernière  2013  un  Plan  de  Développment  Communal  (PDC)  sur  3  ans.   Ce  Plan  est  retrouvé  et  intégré  dans  les  documents  du  task  force.   Le  CNIGS  a  produit  en  2012:  DIAGNOSTIC  ET  ANALYSE   DE  POTENTIALITÉS  ET  D’OPPORTUNITÉS  ÉCONOMIQUES  COMMUNE  DE   L’ÎLE  DE  LA  TORTUE   Une  mission  de  terrain  a  été  envoyée  pour  faire  un  état  des  lieux   technique:  Mission  mul^par^te    CNSA,  FAES,  CNGS,  USAID  et    autres   partenaires  clés,  d’évalua^on,  d’informa^on  et  d’actualisa^on  sur  le   terrain  de  la  situa^on  et  des  besoins  du  3  au  7  février   Une  réunion  de  travail  a  été  organisée  entre  le  FAES,  le  délégué  du  Nord-­‐ Ouest  et  la  mairie  de  l’Ile  de  la  Tortue  sur  la  mise  en  oeuvre  du  plan   d’ac^on  courte  terme.   Discussions  entamées  avec:  USAID  –  MARNDR  –  MAST  –  PNH  –  MT  –   BMDPP  –  BMDCRDHLCP  –  BMCRP  –  CNSA  –  CNIGS  –  PAM  -­‐  CONATEL   Une  rencontre  a  été  faite  avec  des  poten^els  inves^sseurs  étrangers   La  FIOP  pour  les  3  millions  USD  est  pra^quement  prête  et  aoend  sa   valida^on   25  
  • 26. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT  (suite)     •  •    •  •  2  Ecoles  sont  enregistrées  dans  le  programme  TMC   Réunion  de  travail  avec  le  DG  de  la  PNH  sur  le  point  de  la  sécurité   –  Dans  une  semaine  10  nouveaux  policiers  administyra^fs  seront  sur   place   –  Dans  5  jours  une  équipe  logis^que  fera  l’état  des  lieux  du   commissariat  de  “Aux  Palmistes”   –  Dans  1  mois,  20  agents  UDMO  seront  sur  place   Réunion  de  travail  avec  la  CNE  –  Envoi  de  un  buldozer  et  de  un  rouleau   compresseur  aprés  répara^ons  –  planifica^on  de  3  mois  de  travail  sans   arrêts.   Ti  manman  Cherie  -­‐  Ile  de  la  Tortue  (Visite  DG)    -­‐  463  mères  enregistrées   –  –  –  Ecole  Na^onale  Victor  Hugo              209  beneficiaires     Ecole  Communautaire  de  Jerusalem    144  beneficiaires   Ecole  MIxte  Saint  Jean  de  Marouge  110  Beneficiaires     26  
  • 27.
  • 28. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   Chronogramme  d’acIvités  des  37  acIons  –  Court  terme  
  • 29. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     29  
  • 30. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     30  
  • 31. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     31  
  • 32. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     32  
  • 33. Programme  d'IntervenIon  d'Urgence  et  d'AcIons  de  Développement  a  l’ile  de  La  Tortue   AVANCEMENT     33  
  • 34. Résumé  des  besoins  en  ressources  financières,  en  dehors   du  budget  des  Ins^tu^ons   34  
  • 35. Les  merveilles  de  l'île  de  la  Tortue  –  Poten^els  Touris^ques     La  groZe  au  bassin  :  Situé  à  6  km  à  l’est  du  village  des  Palmistes,  c’est  la  principale  grooe  de  l’île.  On  y  trouve  une  sculpture  précolombienne   de  10  m  de  hauteur  représentant  une  femme.   Le  visage  régulier  apparaît  sous  une  couronne  étoilée  qui  supporte  la  voûte.   Vous  observerez  la  longue  chevelure  sculptée  qui  descend  sur  le  corps  de  la  femme  et  les  sandales  à  ses  pieds.     La  voûte  des  églises  :     A  cet  endroit,  des  spéléologues  ont  découvert  au  lieu  dit  Ravine-­‐Trésor,  ceoe  grande  grooe  est  composée  de  14  chambres.  D’étranges   phénomènes  hallucinatoires  frapperaient  tout  visiteur  osant  s’y  aventurer  !   La  groZe  de  la  Galerie  :   Situé  à  1  km  du  Trou  d’Enfer.  Les  amateurs  de  grooes  en  trouveront  une  autre  avec  des  inscrip^ons  précolombiennes  au  bord  de  l’eau  près   de  Basse  Terre.   Le  fort  de  la  Rochelle  :   le  fort  de  la  Rochelle  a  été  construit  en  1639,  c’était  la  principale  forteresse  de  l’île  (70  m  de  haut).  Vous  le  repérerez  parfaitement  de  par  sa   forme  et  la  présence  de  la  source  qui  a  été  captée.  Il  est  situé  à  760  m  de  la  mer.           Le  fort  d’Ogeron  :  A  été  construit  en  1666  à  240  m  de  la  mer.  Vous  observerez  un  pan  de  mur  et  trois  canons  endormis  dans  leur  gangue  de   vase  et  de  rouille,  minéralisés.     Pointe  sud  ouest  de  l'ile,  classée  l’une  des  plus  belles  plages  de  la  Caraibes  (Pointe  Ouest)   Mouillage  anglais,  pointe  sud  ouest  de  l'ile.      
  • 37. MERCI  DE  VOTRE  ATTENTION     FAES  UNE  EQUIPE   DYNAMIQUE  AU   SERVICE  DES   COMMUNAUTES  LES   PLUS  VULNERABLES   37