SlideShare une entreprise Scribd logo
LE BALAFON                                            Novembre 2012/ Numéro-13




MINI EDITO…

Novembre, un mois qui a mauvaise presse, du moins dans mes souvenirs
d’enfance et même d’adulte. Peut-être à cause de la mémoire de nos défunts
qu’on célèbre le 2. Pourtant, la veille, on célèbre ces mêmes défunts <La
Toussaint>, rendus auprès du Père. Je poursuis ma réflexion!

Aussi, on change d’heures, on allume les lumières plus tôt le matin et en après-
midi, la mer devient bleue acier et s’agite plus que d’habitude, la pluie est
froide et parfois tourne en neige fondante ou verglaçante. Peut-être que c’est
de là que vient la réputation pas trop agréable de novembre.

Au Burkina, rien de tout ça. L’heure d’été et d’hiver est invariable, la pluie fait
place à la saison sèche, les jours ont toujours le même espace en temps; 12h
de lumière et 12h de ténèbres. Difficile de vérifier la couleur de la mer, elle
est à environ 900 kilomètres de Banfora, mais je suis convaincu qu’elle est
bleue ciel en permanence. Alors, depuis que je suis au Burkina, je confesse que
je me suis réconcilié avec le mois de novembre. A mon retour définitif au pays,
j’aurai sans doute à vivre une nouvelle adaptation et conversion sur novembre.

Le présent Balafon vous présente, en textes et images, quelques photos de
novembre à Banfora. <Il y a un temps pour semer, un temps pour récolter>, dit
l’Ecclésiaste. Ici, on peut planter et récolter 12/12 mois. Il faut arroser en
saison sèche, et protéger du soleil les pousses naissantes. Le résultat est
garanti!

                                                                    Le rédacteur.

                                                                                      1
UN TEMPS POUR SEMER, ARROSER ET RÉCOLTER…

Je vous l’annonçais dans le mini édito. Alors que les récoltes sont engrangées
dans le Nord pour la saison froide, à Banfora, avec la reprise des cours en
septembre dernier, les élèves du Centre de formation professionnelle, option
agriculture/élevage, procèdent au jardinage pour la saison automne/hiver.

Par contre, il sera
temps     bientôt   de
couper le mil et
arracher les arachides
qui ont produit du
cent pour un à cause
d’une     saison   des
pluies exceptionnelle,
de mai à novembre.
Le champ de mil, à
quelques mètres de
ma chambre, ondulant
dans sous la brise
offrait un spectacle
magnifique. Le vent
et la pluie semblaient parfois avoir réduit à l’horizontal les plans. Il ne fallait
que quelques heures de soleil pour remettre sur pieds et à la verticale cette
magnifique plantation de 4 mètres de hauteur. Il reste à surveiller les oiseaux
qui viendront picorer les épis et annoncer ainsi le début des moissons.

Et les arachides. Quel phénomène! Il faut que les fleurs orangées, au bout
d’une tige, retournent dans le sol. Et c’est de ces fleurs replongées en terre
que naîtrons les grappes d’arachides. Donc, l’arachide est un légume et non un
                                                       fruit   qui   est    bien
                                                       appréciée au moment de
                                                       l’apéro, cru, bouilli, ou
                                                       grillé. Bien que le
                                                       Sénégal soit le pays
                                                       reconnu numéro un pour
                                                       la culture de l’arachide
                                                       en Afrique de l’Ouest, il
                                                       reste que les pays
                                                       limitrophes réussissent
fort bien avec la production de ces délicieuses <peanuts>.

                                                                                      2
Les élèves font une nouvelle expérience
cette année, la culture de l’ananas. Là
aussi, la Côte d’Ivoire, pays voisin au
sud de Burkina, est reconnu comme le
grand pays producteur en l’ananas de la
région : 126 mille tonnes par année.
Mais ils poussent également ici. Déjà,
des petits ananas sont visibles sur les
plans. Il suffit, une fois la tige coupée,
de la remettre en terre, croiser les
doigts, eau, soleil et attendre plusieurs
mois les résultats qui s’annoncent
prometteurs. Cette fois-ci, c’est un fruit et non un légume. Ça, vous le saviez.

                          Et le champ de <Bissap>, entre l’amphithéâtre et
                         l’apatam d’étude. Une plante locale qui donne un
                         excellent jus, tiré de sa fleur, couleur canneberge. Et
                         de cette fleur, on produira une délicieuse confiture,
                         qui s’apparente aux bluets du Saguenay ou myrtilles
                         en France.

                        Pour     conclure     cette
                        chronique <végétarienne>,
                        je vous présente un
                        magnifique plan de la
                        bananeraie du jardin, dont
les promesses sont évidentes. Oui, il y a un temps
pour planter, un temps pour récolter et un temps
                       pour partager avec nos
                       frères et sœurs dans le
                       besoin. Et tout ça, au mois
                       de    novembre!     Bientôt,
                       décembre produira les délicieuses fraises de jardin!

                        Le directeur du CFP, le frère Kingsley pose fièrement
                        en compagnie des produits du jardin et de la Ferme.
                        Près de 200 pastèques furent produites et les
                        pondeuses ne sont pas en reste avec 12 à 15 plaquettes
                        d’œufs frais chaque jour. Les œufs font jusqu’à 7h00
                        de car pour se rendre chez nos confrères de Ouaga et
au noviciat de Boassa. En plus, les poulettes forment une chorale magnifique!

                                                                                   3
LES NOVICES EN SESSIONS…

En plus des cours réguliers
donnés par le maître des
novices, le père Julien
Rainville et son socius, le
frère Mathieu Bard, quelques
sessions sont offertes en
cours de d’année. Les novices viatoriens reçoivent, occasionnellement, des
chargés de cours, pour différentes sessions de quelques jours, qui s’adressent
parfois aux novices de l’inter noviciat. Ainsi, le frère Valmont était au noviciat
St-Viateur de Boassa, du 5 au 11 novembre dernier pour offrir une session sur
l’Histoire de l’Église.

En fin novembre, c’était au tour du père J-Marc Provost, curé à St-Viateur de
Banfora, à offrir une session sur le Credo. Pendant ce temps, il ne faut pas
croire que le maître et son socius sont au repos complet. C’est pour eux
quelques jours de relâche, entre les courses pour les achats en fruits et
légumes, viandes et poissons. C’est ainsi, qu’au cours de l’année, les novices
bénéficieront de quelques visages nouveaux et donnera à l’équipe responsable
quelques jours plus relax. A voir les sourires des novices Michel, François et
Herman, les sessions semblent fort apprécié. Comme dirait François, <les dents
sont en vacances>!

MAIS! OÙ EST PASSÉ LE CURÉ?

Nos fidèles matinaux et réguliers étaient pieusement assis à la chapelle pour la
messe de 6h00 du matin. Habituellement, le curé les précède, vers 5h50. Ce
matin-là, pas de curé. Par hasard, et fort heureusement, Valmont revenant de
préparer le petit déjeuner à 5h30, passe devant sa chambre et voir Jean-Marc
luttant avec sa porte moustiquaire pour sortir de sa chambre. Il me dit : le
<sketch> est coincé! J’appel à l’aide pour décoincer, et le <sketch> et surtout
le curé!

Dans un rien de temps, les 4 postulants sont là, le
gardien de nuit et Kingsley, armés d’un marteau,
ciseaux, clef monseigneur, DW-40, enfin, le coffre
d’outils au complet était sur place. Rien n’y fait. Les
fidèles attendent pieusement à la chapelle, prient avec
ferveur pour la libération de leur curé. Chacun y allait de
sa solution. Un postulant proposa de couper le grillage de
la porte, d’aller chercher le nécessaire pour la messe que

                                                                                     4
le curé présidera dans sa chambre, alors que les fidèles assisteront sur la
galerie. L’idée ne fut pas retenue. Mais, le frère Kingsley ne lâchait pas le
marteau et y allait avec l’ardeur d’un forgeron, que dis-je, d’un bûcheron!

La serrure fut démolie au complet et presque une partie du cadre de la porte.
A 6h10, enfin, Jean-Marc sortait de sa prison nocturne. Souriant il dit :
heureusement, je ne suis pas claustrophobe. Ce matin-là, nous avons <sauté>
les Laudes intégrés à la messe pour ne pas punir les postulants en retard à
l’école. Après la messe, notre fidèle employé de jour à la résidence,
remplaçait la serrure détruite par un <sketch> tout neuf et replaçait le cadre
de la porte. Au petit déjeuner, le curé y alla d’une confidence: Imaginez que
je revienne des WC au petit matin, en petite tenue, et que je ne puisse entrer
dans ma chambre! Un postulant a répondu : On irait vous chercher une aube à
la chapelle! Ah! Les jeunes et les solutions rapides, sans référence à Vatican-
11, alors qu’ils n’étaient pas encore nés.

COMMENT DOMPTER SON CHIEN…

Ce jour-là, Maxi n’était pas en forme et moi aussi, peut-être. Alors qu’il
m’avait grondé, il a eu droit à une bonne gauche. Pas le poing, mais le pied. Le
chien se porte bien, mais moi, depuis près de deux mois, je boîte à cause d’un
bon traumatisme au pied gauche. A l’aide d’une canne et d’un bandage,
j’arrive à accélérer depuis quelques jours.

                                          Le médecin m’a conseillé de me
                                          servir de ma canne, au lieu de mon
                                          pied, pour corriger mon chien. La
                                          leçon m’a servi. Notre cuisinier me
                                          disait : on ne doit jamais frapper un
                                          chien avec les pieds, car c’est grâce
                                          à eux qu’il retrouve son chemin.
                                          Quand même, chaque fois que Maxi
                                          s’échappe pour visiter les environs
                                          et ses copines, il arrive facilement à
                                          retrouver la maison. Maxi ne semble
                                          pas me garder rancune, mais il
                                          m’évite quand je porte ma canne,
                                          comme s’il avait entendu le conseil
                                          de mon médecin. Pour lui aussi, la
                                          leçon a servi!



                                                                                   5
RENCONTRE DU CCVAO À BOUAKÉ… (Conseil de Coordination Viatorienne de
l’Afrique de l’Ouest)

Le 29 novembre, le supérieur de
la fondation, le frère Jocelyn,
accompagné du père Macaire,
membre du conseil, se sont
rendus dans la Vice délégation de
la Côte d’ivoire, à Bouaké, pour
une rencontre entre les deux
fondations       africaines.    En
principe, il y a deux rencontres

                                            Jocelyn, Wilfried, Augustin, Macaire

annuelles entre les deux supérieurs des fondations et d’un membre de leur
conseil, une en Côte d’Ivoire et une au Burkina.

Ce partenariat entre les deux fondations est né dès notre arrivée au Burkina,
sur le même principe que celui qui existe dans les Caraïbes/Amérique Latine.
Rappelons que père Harry Célestin, vicaire général, est le répondant auprès du
CCVAO en Afrique de l’Ouest. Jocelyn et Macaire se rendront jusqu’à Abidjan
pour rendre visite à nos confrères quatre étudiants burkinabé.

CHRONNIQUE DU GSSV (Groupe Scolaire St-Viateur, à Ouagadougou)…

Grâce à la précieuse collaboration du directeur général du GSSV, le P. Séraphin
Ouédraogo, le Balafon de novembre vous présente quelques photos du Groupe
scolaire St-Viateur dans la capitale, Ouagadougou. Le Balafon d’octobre avait
déjà fait un état de nos effectifs scolaires dans nos deux écoles burkinabé. A
ces données déjà publiées, voici un autre aspect qui illustre la vie culturelle
que tente de développer le GSSV.




             Le nouveau car du Groupe Scolaire St-Viateur, à Ouagadougou

                                                                                   6
Le pavillon du primaire a été refait à neuf et s’est coiffé d’un étage supplémentaire.




                                                 La vie culturelle et théâtrale est bien vivante

      Le LOGO du GSSV, à Ouagadougou

Merci au P. Séraphin de sa précieuse collaboration. Nos confrères de
                                Ouagadougou, le Noviciat et étudiants,
                                sont toujours invités à envoyer des
                                nouvelles et photos pour habiller
                                davantage nos édition mensuelle du
                                Balafon. Je rappelle que la tombée des
                                nouvelles doit se faire, au plus tard, le
                                20 de chaque mois.


                                                                                                   7
LE PÈRE SÉRAPHIN ET LE FRÈRE MATHIEU NOUS VISITENT…

               Le 16 novembre dernier, la communauté de
               Banfora recevait la visite de deux confrères de
               Ouagadougou, Séraphin et Mathieu. A chaque fois
               que des confrères d’ici ou du nord se déplacent
               vers l’une ou l’autre destination viatorienne,
               c’est     l’occasion   d’une      réunion,    d’une
               commission, d’échanges et de fraternité. Un bon
verre d’eau fraîche à l’accueil et suit la nouvelle de la communauté d’où l’on
vient. La visite est souvent brève, quelques jours à peine. La mission
commande dans chacun de nos milieux. Quand même, la joie des retrouvailles
est toujours <bin l’fun> (traduction libre: <bien agréable> pour les non
québécois). Mathieu avait même commandé du sucre à la crème lors de son
passage. Ce qui fut fait et avec succès, a-t-il avoué et surtout dégusté!



LE PÈRE MACAIRE ACCOMPAGNE SON ÉVÊQUE…

Du 12 au 16 novembre, Mgr Lukas Kalfa SANON,
évêque du diocèse de Banfora participait avec
les deux plus jeunes prêtres de son diocèse
(Abbé Christophe BARRO et P. Macaire
SANDOUIDI, csv), au séminaire d’élaboration du
plan stratégique 2013-2025 de la Conférence
épiscopale du Burkina- Faso. Ces rencontres ont
connu la participation de tous les évêques du Burkina Faso à l’exception de Mgr
Séraphin ROUAMBA de Koupela et de Mgr Prosper KONTIEBO de Tenkodogo. Des
communications se sont succédées dans la journée du 13 novembre pour
susciter certainement l’adhésion des séminaristes au projet de nos Pères
évêques. Ces communications ont porté entre autres sur la sensibilisation sur le
plan stratégique ; le fondement doctrinal de la planification ; l’élaboration
d’un plan d’action ; le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP),
etc. Les jours suivants ont été réservés aux travaux en atelier pour élaborer le
cadre des résultats du plan d’action 2015-2025 suivant les quatre axes de la
mission : Communion, liturgie, témoignage et service. L’équipe technique de la
commission épiscopale de pastorale fignolera le travail pour qu’il soit
communiqué et adapté aux réalités de chaque diocèse. Après ladite
expérience, j’ai eu la conviction que la planification s’inscrit au cœur même du
projet de la création. Il nous faut donc des planificateurs à l’image de Dieu.


                                                                                   8
« L’Esprit   Saint    lui-
                                                      même ne continuera pas
                                                      à travailler avec des
                                                      gens qui n'ont pas de
                                                      programme », dixit Mgr
                                                      Ian Dumont, Secrétaire
                                                      Général     de    l'œuvre
                                                      pontificale    de    Saint
                                                      Pierre Apôtre. L'Esprit
                                                      Saint est incroyablement
                                                      programmé car il agit lui-
                                                      même à l'intérieur d'une
planification du Père. En effet, Dieu a toujours eu un plan et des plans de
rechange. L'histoire de notre salut a été planifiée avec une vision claire dans
l'esprit de Dieu avec une mission assignée en lien avec la vision. Dieu a des
objectifs stratégiques précis. Il attend des résultats: des résultats clés, des
résultats intermédiaires.

La création est la première hypothèse dans la programmation stratégique de
Dieu : Si Dieu veut réaliser son projet de partager son intimité avec les
hommes, il faut d'abord qu'il les crée, eux les hommes et l'environnement
nécessaire à leur existence. C'est ce que nous avons aux premiers chapitres de
la Genèse.

La création d'Israël est le résultat intermédiaire dans la planification
stratégique de Dieu : Tout ce que Dieu créa était bon. Mais l'homme
introduisit l'anarchie par sa désobéissance à cette Parole de Dieu. La création
se pervertit. Dieu fait l'état des lieux. Le bilan est désastreux. Dieu devra
revoir sa copie. Alors il décide de créer Israël un peuple de son choix, toujours
dans la logique de la vision de départ: associer l'homme à sa gloire.

Jésus-Christ : résultat clé. L'avènement de Jésus Fils de Dieu est un élément
clé dans la planification de Dieu de notre histoire du salut. C'est en réalité avec
Jésus que l'on comprend mieux la planification de Dieu. Saint Paul a été
profondément touché quand il a eu connaissance de ce plan de Dieu. Il s'écrie
au début de la lettre aux Éphésiens : Béni soit le Dieu et Père de notre
Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions
spirituelles, aux cieux, dans le Christ.
A Banfora, nous attendons le travail final pour entrer dans la deuxième
planification de notre plan d’action.
                                                 Texte et photos du P. Macaire Sandouidi

                                                                                           9
ET POUR CONCLURE…
Voici que vous arrive le Balafon de novembre. Quand vous recevrez celui de
décembre, Noël sera déjà passé. Donc recevez dès à présent nos meilleurs
vœux pour un Joyeux Noël et un magnifique temps des fêtes. Que la neige soit
au rendez-vous pour les skieurs, à défaut du hockey télévisé, paralysé par un
conflit dans la ligue nationale de hockey. Et surtout que les routes soient bien
dégagées pour les retrouvailles en famille.

Bonne réception et bonne lecture…




     JOYEUX NOËL À TOUS CEUX ET CELLES QUI
                   RECOIVENT LE BALAFON…




                                                                                   10

Contenu connexe

Tendances

Activé: Changez le monde
Activé: Changez le mondeActivé: Changez le monde
Activé: Changez le monde
Spiritualibrary
 
Journal de bord 2
Journal de bord 2Journal de bord 2
Journal de bord 2jtroisfont
 
Thanksgiving-U.S. Holiday Tradition
Thanksgiving-U.S. Holiday TraditionThanksgiving-U.S. Holiday Tradition
Thanksgiving-U.S. Holiday Traditionusembassyfrance
 
Vos expériences dans le Tarn
Vos expériences dans le TarnVos expériences dans le Tarn
Vos expériences dans le Tarn
Jessica Bayle
 
Joyeuses Paques
Joyeuses PaquesJoyeuses Paques
Joyeuses Paques
Sekko Cheng
 
Atelier multimédia
Atelier multimédia Atelier multimédia
Atelier multimédia
m4rylin
 
Gaspesie Aout2009
Gaspesie Aout2009Gaspesie Aout2009
Gaspesie Aout2009lepoutpout
 

Tendances (8)

Balafon décembre 2012
Balafon décembre 2012Balafon décembre 2012
Balafon décembre 2012
 
Activé: Changez le monde
Activé: Changez le mondeActivé: Changez le monde
Activé: Changez le monde
 
Journal de bord 2
Journal de bord 2Journal de bord 2
Journal de bord 2
 
Thanksgiving-U.S. Holiday Tradition
Thanksgiving-U.S. Holiday TraditionThanksgiving-U.S. Holiday Tradition
Thanksgiving-U.S. Holiday Tradition
 
Vos expériences dans le Tarn
Vos expériences dans le TarnVos expériences dans le Tarn
Vos expériences dans le Tarn
 
Joyeuses Paques
Joyeuses PaquesJoyeuses Paques
Joyeuses Paques
 
Atelier multimédia
Atelier multimédia Atelier multimédia
Atelier multimédia
 
Gaspesie Aout2009
Gaspesie Aout2009Gaspesie Aout2009
Gaspesie Aout2009
 

En vedette

Platges de Menorca
Platges de MenorcaPlatges de Menorca
Platges de Menorca
Enric Ponseti
 
Offre TBCO
Offre TBCOOffre TBCO
Offre TBCO
Didier THEBAUT
 
Alejandra kollontai
Alejandra kollontaiAlejandra kollontai
Alejandra kollontai
Centro Ecológico Zanja Arajuno
 
Rédaction et Edition du Manuel Accc
Rédaction et Edition du Manuel AcccRédaction et Edition du Manuel Accc
Rédaction et Edition du Manuel Accc
Independent consultant
 
TIC
TICTIC
TIC
sodecom
 
IAIM General Assembley 2012 - Portugal
IAIM General Assembley 2012 - PortugalIAIM General Assembley 2012 - Portugal
IAIM General Assembley 2012 - Portugal
Ruby Tuesday
 
Ateliers artistiques
Ateliers artistiques Ateliers artistiques
Ateliers artistiques
Éditions Phalente
 
Les meilleures caricatures de l’année au Québec
Les meilleures caricatures de l’année au QuébecLes meilleures caricatures de l’année au Québec
Les meilleures caricatures de l’année au Québecfpjq
 
Webvirage 04102010
Webvirage 04102010Webvirage 04102010
Webvirage 04102010klumpF
 
Actividades para los tipos de alumnos
Actividades para los tipos de alumnosActividades para los tipos de alumnos
Actividades para los tipos de alumnos
Ale Sahagun Utez
 
Analyseur sax
Analyseur saxAnalyseur sax
Analyseur sax
RYMAA
 
Rapport de curation web
Rapport de curation webRapport de curation web
Rapport de curation web
kim_gagnon_metayer
 

En vedette (20)

Platges de Menorca
Platges de MenorcaPlatges de Menorca
Platges de Menorca
 
Offre TBCO
Offre TBCOOffre TBCO
Offre TBCO
 
Alejandra kollontai
Alejandra kollontaiAlejandra kollontai
Alejandra kollontai
 
Baby2011 2tome
Baby2011 2tomeBaby2011 2tome
Baby2011 2tome
 
Paris
ParisParis
Paris
 
11 balafon septembre 2012
11 balafon septembre 201211 balafon septembre 2012
11 balafon septembre 2012
 
Rédaction et Edition du Manuel Accc
Rédaction et Edition du Manuel AcccRédaction et Edition du Manuel Accc
Rédaction et Edition du Manuel Accc
 
TIC
TICTIC
TIC
 
IAIM General Assembley 2012 - Portugal
IAIM General Assembley 2012 - PortugalIAIM General Assembley 2012 - Portugal
IAIM General Assembley 2012 - Portugal
 
Ateliers artistiques
Ateliers artistiques Ateliers artistiques
Ateliers artistiques
 
Statistiques nc
Statistiques ncStatistiques nc
Statistiques nc
 
Les meilleures caricatures de l’année au Québec
Les meilleures caricatures de l’année au QuébecLes meilleures caricatures de l’année au Québec
Les meilleures caricatures de l’année au Québec
 
Drets Infants
Drets InfantsDrets Infants
Drets Infants
 
Webvirage 04102010
Webvirage 04102010Webvirage 04102010
Webvirage 04102010
 
Actividades para los tipos de alumnos
Actividades para los tipos de alumnosActividades para los tipos de alumnos
Actividades para los tipos de alumnos
 
Example
ExampleExample
Example
 
Présentation
PrésentationPrésentation
Présentation
 
Test demence
Test demenceTest demence
Test demence
 
Analyseur sax
Analyseur saxAnalyseur sax
Analyseur sax
 
Rapport de curation web
Rapport de curation webRapport de curation web
Rapport de curation web
 

Similaire à 13 balafon novembre 2012

03 balafon 2011 novembre 2011
03 balafon 2011 novembre 201103 balafon 2011 novembre 2011
03 balafon 2011 novembre 2011SERSO San Viator
 
La liett bulletin 3 juillet août
La liett bulletin 3 juillet aoûtLa liett bulletin 3 juillet août
La liett bulletin 3 juillet août
fabace
 
VI News Letter Juillet Aout2009
VI News Letter Juillet Aout2009VI News Letter Juillet Aout2009
VI News Letter Juillet Aout2009Fanny Perregaux
 
Yummy magazine N°8
Yummy magazine N°8Yummy magazine N°8
Yummy magazine N°8
YummyMagazine
 
Aygulfois mai 2014 web
Aygulfois mai 2014 webAygulfois mai 2014 web
Aygulfois mai 2014 web
saint aygulf
 
Cartes postales 1
Cartes postales 1Cartes postales 1
Cartes postales 1nacarEOI
 
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradiction
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradictionLa nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradiction
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradictionearth-venture
 
Ungerer yannick vainqueur national france sur barcelone
Ungerer yannick vainqueur national france sur barceloneUngerer yannick vainqueur national france sur barcelone
Ungerer yannick vainqueur national france sur barcelone
Fabrice Carlier
 
Espérance n°85 - Septembre 2014
Espérance n°85 - Septembre 2014Espérance n°85 - Septembre 2014
Espérance n°85 - Septembre 2014
Esperance La Gerbe
 
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
Cybersolidaires
 
Nos produits d'exception à la Réunion
Nos produits d'exception à la RéunionNos produits d'exception à la Réunion
Nos produits d'exception à la Réunion
FERREREAnneLaure
 
Infolettre 6
Infolettre 6Infolettre 6
Infolettre 6
Runfola
 

Similaire à 13 balafon novembre 2012 (20)

03 balafon 2011 novembre 2011
03 balafon 2011 novembre 201103 balafon 2011 novembre 2011
03 balafon 2011 novembre 2011
 
01 balafon septembre 2011
01 balafon septembre 201101 balafon septembre 2011
01 balafon septembre 2011
 
16 balafon février 2013
16 balafon février 201316 balafon février 2013
16 balafon février 2013
 
15 balafon janvier 2013
15 balafon janvier 201315 balafon janvier 2013
15 balafon janvier 2013
 
La liett bulletin 3 juillet août
La liett bulletin 3 juillet aoûtLa liett bulletin 3 juillet août
La liett bulletin 3 juillet août
 
20 balafon juin 2013
20 balafon   juin 201320 balafon   juin 2013
20 balafon juin 2013
 
VI News Letter Juillet Aout2009
VI News Letter Juillet Aout2009VI News Letter Juillet Aout2009
VI News Letter Juillet Aout2009
 
Yummy magazine N°8
Yummy magazine N°8Yummy magazine N°8
Yummy magazine N°8
 
Aygulfois mai 2014 web
Aygulfois mai 2014 webAygulfois mai 2014 web
Aygulfois mai 2014 web
 
Cartes postales 1
Cartes postales 1Cartes postales 1
Cartes postales 1
 
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradiction
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradictionLa nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradiction
La nouvelle zélande ou le pays de l´éxtreme contradiction
 
19 balafon mai 2013
19 balafon   mai 201319 balafon   mai 2013
19 balafon mai 2013
 
Ungerer yannick vainqueur national france sur barcelone
Ungerer yannick vainqueur national france sur barceloneUngerer yannick vainqueur national france sur barcelone
Ungerer yannick vainqueur national france sur barcelone
 
02 balafon octobre 2011
02 balafon octobre 201102 balafon octobre 2011
02 balafon octobre 2011
 
10 balafon juin 2012
10 balafon juin 201210 balafon juin 2012
10 balafon juin 2012
 
Espérance n°85 - Septembre 2014
Espérance n°85 - Septembre 2014Espérance n°85 - Septembre 2014
Espérance n°85 - Septembre 2014
 
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
Rêve-Elle-Action de l'hiver 2021
 
Nos produits d'exception à la Réunion
Nos produits d'exception à la RéunionNos produits d'exception à la Réunion
Nos produits d'exception à la Réunion
 
14 balafon décembre 2012
14 balafon décembre 201214 balafon décembre 2012
14 balafon décembre 2012
 
Infolettre 6
Infolettre 6Infolettre 6
Infolettre 6
 

Plus de SERSO San Viator

Correo querbes n 12
Correo querbes n 12Correo querbes n 12
Correo querbes n 12
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 11
Correo querbes n 11Correo querbes n 11
Correo querbes n 11
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 10
Correo querbes n 10Correo querbes n 10
Correo querbes n 10
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 9
Correo querbes n 9Correo querbes n 9
Correo querbes n 9
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 8
Correo querbes n 8Correo querbes n 8
Correo querbes n 8
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 13
Correo querbes n 13Correo querbes n 13
Correo querbes n 13
SERSO San Viator
 
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
SERSO San Viator
 
Correo querbes n 7
Correo querbes n 7Correo querbes n 7
Correo querbes n 7
SERSO San Viator
 
Idh naciones
Idh nacionesIdh naciones
Idh naciones
SERSO San Viator
 
Carta de la comunidad viatoriana, 2012
Carta de la comunidad viatoriana, 2012Carta de la comunidad viatoriana, 2012
Carta de la comunidad viatoriana, 2012
SERSO San Viator
 
Charte de la communauté viatorienne, 2012
Charte de la communauté viatorienne, 2012Charte de la communauté viatorienne, 2012
Charte de la communauté viatorienne, 2012SERSO San Viator
 
Charter of the viatorian community, 2012
Charter of the viatorian community, 2012Charter of the viatorian community, 2012
Charter of the viatorian community, 2012
SERSO San Viator
 
éChos des viateurs d'haïti mars 2013
éChos des viateurs d'haïti   mars 2013éChos des viateurs d'haïti   mars 2013
éChos des viateurs d'haïti mars 2013SERSO San Viator
 
Memoria serso honduras 2012
Memoria serso honduras 2012Memoria serso honduras 2012
Memoria serso honduras 2012
SERSO San Viator
 
Viator web55en
Viator web55enViator web55en
Viator web55en
SERSO San Viator
 
Viator web54en
Viator web54enViator web54en
Viator web54en
SERSO San Viator
 
Viator web53en
Viator web53enViator web53en
Viator web53en
SERSO San Viator
 
Viator web052en
Viator web052enViator web052en
Viator web052en
SERSO San Viator
 
Viator web051en
Viator web051enViator web051en
Viator web051en
SERSO San Viator
 

Plus de SERSO San Viator (20)

Correo querbes n 12
Correo querbes n 12Correo querbes n 12
Correo querbes n 12
 
Correo querbes n 11
Correo querbes n 11Correo querbes n 11
Correo querbes n 11
 
Correo querbes n 10
Correo querbes n 10Correo querbes n 10
Correo querbes n 10
 
Correo querbes n 9
Correo querbes n 9Correo querbes n 9
Correo querbes n 9
 
Correo querbes n 8
Correo querbes n 8Correo querbes n 8
Correo querbes n 8
 
Correo querbes n 13
Correo querbes n 13Correo querbes n 13
Correo querbes n 13
 
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
En vivo vida nueva - escuela de verano san viator
 
Correo querbes n 7
Correo querbes n 7Correo querbes n 7
Correo querbes n 7
 
Idh naciones
Idh nacionesIdh naciones
Idh naciones
 
Carta de la comunidad viatoriana, 2012
Carta de la comunidad viatoriana, 2012Carta de la comunidad viatoriana, 2012
Carta de la comunidad viatoriana, 2012
 
Charte de la communauté viatorienne, 2012
Charte de la communauté viatorienne, 2012Charte de la communauté viatorienne, 2012
Charte de la communauté viatorienne, 2012
 
Charter of the viatorian community, 2012
Charter of the viatorian community, 2012Charter of the viatorian community, 2012
Charter of the viatorian community, 2012
 
éChos des viateurs d'haïti mars 2013
éChos des viateurs d'haïti   mars 2013éChos des viateurs d'haïti   mars 2013
éChos des viateurs d'haïti mars 2013
 
17 balafon mars 2013
17 balafon mars 201317 balafon mars 2013
17 balafon mars 2013
 
Memoria serso honduras 2012
Memoria serso honduras 2012Memoria serso honduras 2012
Memoria serso honduras 2012
 
Viator web55en
Viator web55enViator web55en
Viator web55en
 
Viator web54en
Viator web54enViator web54en
Viator web54en
 
Viator web53en
Viator web53enViator web53en
Viator web53en
 
Viator web052en
Viator web052enViator web052en
Viator web052en
 
Viator web051en
Viator web051enViator web051en
Viator web051en
 

13 balafon novembre 2012

  • 1. LE BALAFON Novembre 2012/ Numéro-13 MINI EDITO… Novembre, un mois qui a mauvaise presse, du moins dans mes souvenirs d’enfance et même d’adulte. Peut-être à cause de la mémoire de nos défunts qu’on célèbre le 2. Pourtant, la veille, on célèbre ces mêmes défunts <La Toussaint>, rendus auprès du Père. Je poursuis ma réflexion! Aussi, on change d’heures, on allume les lumières plus tôt le matin et en après- midi, la mer devient bleue acier et s’agite plus que d’habitude, la pluie est froide et parfois tourne en neige fondante ou verglaçante. Peut-être que c’est de là que vient la réputation pas trop agréable de novembre. Au Burkina, rien de tout ça. L’heure d’été et d’hiver est invariable, la pluie fait place à la saison sèche, les jours ont toujours le même espace en temps; 12h de lumière et 12h de ténèbres. Difficile de vérifier la couleur de la mer, elle est à environ 900 kilomètres de Banfora, mais je suis convaincu qu’elle est bleue ciel en permanence. Alors, depuis que je suis au Burkina, je confesse que je me suis réconcilié avec le mois de novembre. A mon retour définitif au pays, j’aurai sans doute à vivre une nouvelle adaptation et conversion sur novembre. Le présent Balafon vous présente, en textes et images, quelques photos de novembre à Banfora. <Il y a un temps pour semer, un temps pour récolter>, dit l’Ecclésiaste. Ici, on peut planter et récolter 12/12 mois. Il faut arroser en saison sèche, et protéger du soleil les pousses naissantes. Le résultat est garanti! Le rédacteur. 1
  • 2. UN TEMPS POUR SEMER, ARROSER ET RÉCOLTER… Je vous l’annonçais dans le mini édito. Alors que les récoltes sont engrangées dans le Nord pour la saison froide, à Banfora, avec la reprise des cours en septembre dernier, les élèves du Centre de formation professionnelle, option agriculture/élevage, procèdent au jardinage pour la saison automne/hiver. Par contre, il sera temps bientôt de couper le mil et arracher les arachides qui ont produit du cent pour un à cause d’une saison des pluies exceptionnelle, de mai à novembre. Le champ de mil, à quelques mètres de ma chambre, ondulant dans sous la brise offrait un spectacle magnifique. Le vent et la pluie semblaient parfois avoir réduit à l’horizontal les plans. Il ne fallait que quelques heures de soleil pour remettre sur pieds et à la verticale cette magnifique plantation de 4 mètres de hauteur. Il reste à surveiller les oiseaux qui viendront picorer les épis et annoncer ainsi le début des moissons. Et les arachides. Quel phénomène! Il faut que les fleurs orangées, au bout d’une tige, retournent dans le sol. Et c’est de ces fleurs replongées en terre que naîtrons les grappes d’arachides. Donc, l’arachide est un légume et non un fruit qui est bien appréciée au moment de l’apéro, cru, bouilli, ou grillé. Bien que le Sénégal soit le pays reconnu numéro un pour la culture de l’arachide en Afrique de l’Ouest, il reste que les pays limitrophes réussissent fort bien avec la production de ces délicieuses <peanuts>. 2
  • 3. Les élèves font une nouvelle expérience cette année, la culture de l’ananas. Là aussi, la Côte d’Ivoire, pays voisin au sud de Burkina, est reconnu comme le grand pays producteur en l’ananas de la région : 126 mille tonnes par année. Mais ils poussent également ici. Déjà, des petits ananas sont visibles sur les plans. Il suffit, une fois la tige coupée, de la remettre en terre, croiser les doigts, eau, soleil et attendre plusieurs mois les résultats qui s’annoncent prometteurs. Cette fois-ci, c’est un fruit et non un légume. Ça, vous le saviez. Et le champ de <Bissap>, entre l’amphithéâtre et l’apatam d’étude. Une plante locale qui donne un excellent jus, tiré de sa fleur, couleur canneberge. Et de cette fleur, on produira une délicieuse confiture, qui s’apparente aux bluets du Saguenay ou myrtilles en France. Pour conclure cette chronique <végétarienne>, je vous présente un magnifique plan de la bananeraie du jardin, dont les promesses sont évidentes. Oui, il y a un temps pour planter, un temps pour récolter et un temps pour partager avec nos frères et sœurs dans le besoin. Et tout ça, au mois de novembre! Bientôt, décembre produira les délicieuses fraises de jardin! Le directeur du CFP, le frère Kingsley pose fièrement en compagnie des produits du jardin et de la Ferme. Près de 200 pastèques furent produites et les pondeuses ne sont pas en reste avec 12 à 15 plaquettes d’œufs frais chaque jour. Les œufs font jusqu’à 7h00 de car pour se rendre chez nos confrères de Ouaga et au noviciat de Boassa. En plus, les poulettes forment une chorale magnifique! 3
  • 4. LES NOVICES EN SESSIONS… En plus des cours réguliers donnés par le maître des novices, le père Julien Rainville et son socius, le frère Mathieu Bard, quelques sessions sont offertes en cours de d’année. Les novices viatoriens reçoivent, occasionnellement, des chargés de cours, pour différentes sessions de quelques jours, qui s’adressent parfois aux novices de l’inter noviciat. Ainsi, le frère Valmont était au noviciat St-Viateur de Boassa, du 5 au 11 novembre dernier pour offrir une session sur l’Histoire de l’Église. En fin novembre, c’était au tour du père J-Marc Provost, curé à St-Viateur de Banfora, à offrir une session sur le Credo. Pendant ce temps, il ne faut pas croire que le maître et son socius sont au repos complet. C’est pour eux quelques jours de relâche, entre les courses pour les achats en fruits et légumes, viandes et poissons. C’est ainsi, qu’au cours de l’année, les novices bénéficieront de quelques visages nouveaux et donnera à l’équipe responsable quelques jours plus relax. A voir les sourires des novices Michel, François et Herman, les sessions semblent fort apprécié. Comme dirait François, <les dents sont en vacances>! MAIS! OÙ EST PASSÉ LE CURÉ? Nos fidèles matinaux et réguliers étaient pieusement assis à la chapelle pour la messe de 6h00 du matin. Habituellement, le curé les précède, vers 5h50. Ce matin-là, pas de curé. Par hasard, et fort heureusement, Valmont revenant de préparer le petit déjeuner à 5h30, passe devant sa chambre et voir Jean-Marc luttant avec sa porte moustiquaire pour sortir de sa chambre. Il me dit : le <sketch> est coincé! J’appel à l’aide pour décoincer, et le <sketch> et surtout le curé! Dans un rien de temps, les 4 postulants sont là, le gardien de nuit et Kingsley, armés d’un marteau, ciseaux, clef monseigneur, DW-40, enfin, le coffre d’outils au complet était sur place. Rien n’y fait. Les fidèles attendent pieusement à la chapelle, prient avec ferveur pour la libération de leur curé. Chacun y allait de sa solution. Un postulant proposa de couper le grillage de la porte, d’aller chercher le nécessaire pour la messe que 4
  • 5. le curé présidera dans sa chambre, alors que les fidèles assisteront sur la galerie. L’idée ne fut pas retenue. Mais, le frère Kingsley ne lâchait pas le marteau et y allait avec l’ardeur d’un forgeron, que dis-je, d’un bûcheron! La serrure fut démolie au complet et presque une partie du cadre de la porte. A 6h10, enfin, Jean-Marc sortait de sa prison nocturne. Souriant il dit : heureusement, je ne suis pas claustrophobe. Ce matin-là, nous avons <sauté> les Laudes intégrés à la messe pour ne pas punir les postulants en retard à l’école. Après la messe, notre fidèle employé de jour à la résidence, remplaçait la serrure détruite par un <sketch> tout neuf et replaçait le cadre de la porte. Au petit déjeuner, le curé y alla d’une confidence: Imaginez que je revienne des WC au petit matin, en petite tenue, et que je ne puisse entrer dans ma chambre! Un postulant a répondu : On irait vous chercher une aube à la chapelle! Ah! Les jeunes et les solutions rapides, sans référence à Vatican- 11, alors qu’ils n’étaient pas encore nés. COMMENT DOMPTER SON CHIEN… Ce jour-là, Maxi n’était pas en forme et moi aussi, peut-être. Alors qu’il m’avait grondé, il a eu droit à une bonne gauche. Pas le poing, mais le pied. Le chien se porte bien, mais moi, depuis près de deux mois, je boîte à cause d’un bon traumatisme au pied gauche. A l’aide d’une canne et d’un bandage, j’arrive à accélérer depuis quelques jours. Le médecin m’a conseillé de me servir de ma canne, au lieu de mon pied, pour corriger mon chien. La leçon m’a servi. Notre cuisinier me disait : on ne doit jamais frapper un chien avec les pieds, car c’est grâce à eux qu’il retrouve son chemin. Quand même, chaque fois que Maxi s’échappe pour visiter les environs et ses copines, il arrive facilement à retrouver la maison. Maxi ne semble pas me garder rancune, mais il m’évite quand je porte ma canne, comme s’il avait entendu le conseil de mon médecin. Pour lui aussi, la leçon a servi! 5
  • 6. RENCONTRE DU CCVAO À BOUAKÉ… (Conseil de Coordination Viatorienne de l’Afrique de l’Ouest) Le 29 novembre, le supérieur de la fondation, le frère Jocelyn, accompagné du père Macaire, membre du conseil, se sont rendus dans la Vice délégation de la Côte d’ivoire, à Bouaké, pour une rencontre entre les deux fondations africaines. En principe, il y a deux rencontres Jocelyn, Wilfried, Augustin, Macaire annuelles entre les deux supérieurs des fondations et d’un membre de leur conseil, une en Côte d’Ivoire et une au Burkina. Ce partenariat entre les deux fondations est né dès notre arrivée au Burkina, sur le même principe que celui qui existe dans les Caraïbes/Amérique Latine. Rappelons que père Harry Célestin, vicaire général, est le répondant auprès du CCVAO en Afrique de l’Ouest. Jocelyn et Macaire se rendront jusqu’à Abidjan pour rendre visite à nos confrères quatre étudiants burkinabé. CHRONNIQUE DU GSSV (Groupe Scolaire St-Viateur, à Ouagadougou)… Grâce à la précieuse collaboration du directeur général du GSSV, le P. Séraphin Ouédraogo, le Balafon de novembre vous présente quelques photos du Groupe scolaire St-Viateur dans la capitale, Ouagadougou. Le Balafon d’octobre avait déjà fait un état de nos effectifs scolaires dans nos deux écoles burkinabé. A ces données déjà publiées, voici un autre aspect qui illustre la vie culturelle que tente de développer le GSSV. Le nouveau car du Groupe Scolaire St-Viateur, à Ouagadougou 6
  • 7. Le pavillon du primaire a été refait à neuf et s’est coiffé d’un étage supplémentaire. La vie culturelle et théâtrale est bien vivante Le LOGO du GSSV, à Ouagadougou Merci au P. Séraphin de sa précieuse collaboration. Nos confrères de Ouagadougou, le Noviciat et étudiants, sont toujours invités à envoyer des nouvelles et photos pour habiller davantage nos édition mensuelle du Balafon. Je rappelle que la tombée des nouvelles doit se faire, au plus tard, le 20 de chaque mois. 7
  • 8. LE PÈRE SÉRAPHIN ET LE FRÈRE MATHIEU NOUS VISITENT… Le 16 novembre dernier, la communauté de Banfora recevait la visite de deux confrères de Ouagadougou, Séraphin et Mathieu. A chaque fois que des confrères d’ici ou du nord se déplacent vers l’une ou l’autre destination viatorienne, c’est l’occasion d’une réunion, d’une commission, d’échanges et de fraternité. Un bon verre d’eau fraîche à l’accueil et suit la nouvelle de la communauté d’où l’on vient. La visite est souvent brève, quelques jours à peine. La mission commande dans chacun de nos milieux. Quand même, la joie des retrouvailles est toujours <bin l’fun> (traduction libre: <bien agréable> pour les non québécois). Mathieu avait même commandé du sucre à la crème lors de son passage. Ce qui fut fait et avec succès, a-t-il avoué et surtout dégusté! LE PÈRE MACAIRE ACCOMPAGNE SON ÉVÊQUE… Du 12 au 16 novembre, Mgr Lukas Kalfa SANON, évêque du diocèse de Banfora participait avec les deux plus jeunes prêtres de son diocèse (Abbé Christophe BARRO et P. Macaire SANDOUIDI, csv), au séminaire d’élaboration du plan stratégique 2013-2025 de la Conférence épiscopale du Burkina- Faso. Ces rencontres ont connu la participation de tous les évêques du Burkina Faso à l’exception de Mgr Séraphin ROUAMBA de Koupela et de Mgr Prosper KONTIEBO de Tenkodogo. Des communications se sont succédées dans la journée du 13 novembre pour susciter certainement l’adhésion des séminaristes au projet de nos Pères évêques. Ces communications ont porté entre autres sur la sensibilisation sur le plan stratégique ; le fondement doctrinal de la planification ; l’élaboration d’un plan d’action ; le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP), etc. Les jours suivants ont été réservés aux travaux en atelier pour élaborer le cadre des résultats du plan d’action 2015-2025 suivant les quatre axes de la mission : Communion, liturgie, témoignage et service. L’équipe technique de la commission épiscopale de pastorale fignolera le travail pour qu’il soit communiqué et adapté aux réalités de chaque diocèse. Après ladite expérience, j’ai eu la conviction que la planification s’inscrit au cœur même du projet de la création. Il nous faut donc des planificateurs à l’image de Dieu. 8
  • 9. « L’Esprit Saint lui- même ne continuera pas à travailler avec des gens qui n'ont pas de programme », dixit Mgr Ian Dumont, Secrétaire Général de l'œuvre pontificale de Saint Pierre Apôtre. L'Esprit Saint est incroyablement programmé car il agit lui- même à l'intérieur d'une planification du Père. En effet, Dieu a toujours eu un plan et des plans de rechange. L'histoire de notre salut a été planifiée avec une vision claire dans l'esprit de Dieu avec une mission assignée en lien avec la vision. Dieu a des objectifs stratégiques précis. Il attend des résultats: des résultats clés, des résultats intermédiaires. La création est la première hypothèse dans la programmation stratégique de Dieu : Si Dieu veut réaliser son projet de partager son intimité avec les hommes, il faut d'abord qu'il les crée, eux les hommes et l'environnement nécessaire à leur existence. C'est ce que nous avons aux premiers chapitres de la Genèse. La création d'Israël est le résultat intermédiaire dans la planification stratégique de Dieu : Tout ce que Dieu créa était bon. Mais l'homme introduisit l'anarchie par sa désobéissance à cette Parole de Dieu. La création se pervertit. Dieu fait l'état des lieux. Le bilan est désastreux. Dieu devra revoir sa copie. Alors il décide de créer Israël un peuple de son choix, toujours dans la logique de la vision de départ: associer l'homme à sa gloire. Jésus-Christ : résultat clé. L'avènement de Jésus Fils de Dieu est un élément clé dans la planification de Dieu de notre histoire du salut. C'est en réalité avec Jésus que l'on comprend mieux la planification de Dieu. Saint Paul a été profondément touché quand il a eu connaissance de ce plan de Dieu. Il s'écrie au début de la lettre aux Éphésiens : Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ. A Banfora, nous attendons le travail final pour entrer dans la deuxième planification de notre plan d’action. Texte et photos du P. Macaire Sandouidi 9
  • 10. ET POUR CONCLURE… Voici que vous arrive le Balafon de novembre. Quand vous recevrez celui de décembre, Noël sera déjà passé. Donc recevez dès à présent nos meilleurs vœux pour un Joyeux Noël et un magnifique temps des fêtes. Que la neige soit au rendez-vous pour les skieurs, à défaut du hockey télévisé, paralysé par un conflit dans la ligue nationale de hockey. Et surtout que les routes soient bien dégagées pour les retrouvailles en famille. Bonne réception et bonne lecture… JOYEUX NOËL À TOUS CEUX ET CELLES QUI RECOIVENT LE BALAFON… 10