SlideShare une entreprise Scribd logo
Enjeux de la recherche
en open access
Quels sont les enjeux de la publication en libre accès pour la communauté scientifique ? Comment les
nouvelles pratiques de communication modifient-elles le rapport de la communauté des chercheurs à la
pratique de publication et d’édition de leurs résultats ? Quels sont les fondements de ces pratiques en
termes de validation et de partage des savoirs ? Quels sont les modèles économiques sous-jacents ? Peut-
on parler d’une éthique de la publication en libre accès ? Comment la notion de bien commun intervient-
elle dans les pratiques de sciences ouvertes ?
Au fil de l’intervention, nous aborderons également les pratiques concrètes de la publication et de la
lecture en libre accès.
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 2 décembre 2019
D’où je parle ?
Quelles pratiques ?
• De la biologie aux sciences de l’information et de
la communication
• Consultation en ligne : modifie profondément la
pratique de bibliographie
• Mise en ligne de mes articles – Archives ouvertes
• Blogging et effets du blogging – individuel et
collectif
• Twitter & communauté en ligne
• Construction - Jury de la thèse
• CS d’Hypothèses
Contexte de découverte Open Access
• Acteurs réflexifs – sur la lecture et les nouvelles pratiques de recherche
• Approche par les pratiques de communication des chercheurs
• Rapports science et société
• Statut du savoir dans la société
• Problématique liés aux modèles économiques des éditeurs
• Questions autour de l’interdisciplinarité
• Des modifications de pratiques par le numérique
• Du rapport au savoir
• Du rapport à la publication à sa validation
• Légitimité et éthique
• Sciences citoyennes (ex A.Casili et sociologie en direct à partir des réseaux)
https://www.fosteropenscience.eu/resources
Intro – Une cartographie
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
Intro. Cycle de la recherche et notion de bien commun
Source :
https://101innovations.wordpress.com/2016/12/
15/academic-social-networks-the-swiss-army-
knives-of-scholarly-communication/
Intro. Cycle de la recherche
PRÉPARATION
TERRAIN, RECOLTE DE DONNÉES,
RÉSULTATS,
ANALYSES
ÉCRITURE, RÉDACTION
PUBLICATION
« CLASSIQUE »
VALORISATION
« OUTREACH »
EVALUATION
ORIGINE DU CONCEPT
Elinor Ostrom
Prix Nobel 2009
https://fr.wikipedia.org/wiki/Elinor_Ostrom
« Elinor Ostrom ou la réinvention
des biens communs » par Hervé Le Crosnier
https://blog.mondediplo.net/2012-06-15-
Elinor-Ostrom-ou-la-reinvention-des-biens-
communs
La notion de bien commun
Et ouvrage clé en 2006
La notion de bien
commun
La notion de bien commun
« Information, savoir et culture sont chaque jour un peu plus le cœur
battant de nos sociétés. Eléments premiers d’une part croissante de notre
activité économique, ils contribuent à façonner nos manières de faire
société. Nos apprentissages et nos modes cognitifs, notre engagement dans
le travail rémunéré tout comme notre autonomie par rapport à ses
institutions, nos relations aux autres, nos pudeurs et nos exhibitions, notre
espace-temps, nos attentions et inattentions, l’accord de notre confiance et
la constructions de nos choix, nos déplacements, notre connaissance de soi,
nos rapports aux objets, notre distance ou notre attachement à l’égard de
la res publica…. Autant de champs bousculés, voire transformés par cette
ébullition créative que l’on appelle société de la connaissance »,
Valérie Peugeot, « Les biens communs, une utopie pragmatique », p.14-19,
dans Libres savoirs - Les biens communs de la connaissance, 2011
Les biens communs
Les biens communs
• Accès aux savoirs
• Biens communs de la connaissance
• Justice cognitive
Les biens communs
« Ce qui fait « communauté », selon le sens classique du terme, ne relève pas d’une
activité Nous voudrions donc montrer que la catégorie du commun intéresse de très près
la sociologie en ce qu’elle déplace l’opposition classique (qui était aussi politique) entre
communauté traditionnelle (« holiste ») et société moderne (« individualiste »). Elle
permet de penser une façon moderne de « faire communauté », laquelle ne vise pas à
réactiver la communauté close fondée sur l’identité des semblables, nostalgie à la source
de toutes les « révolutions conservatrices », mais à réactualiser la conception d’une
société de coopérateurs-citoyens fondée sur la mise en commun des singularités. En ce
sens, le mouvement des communs renoue avec les intuitions sociologiques et politiques
les plus puissantes qui, de Pierre-Joseph Proudhon à Marcel Mauss, ont cherché à penser
l’institution moderne de la réciprocité.
(…) Avec le « commun » ainsi entendu, on est très loin de l’idée attachée au concept
sociologique de communauté, dans le contenu duquel l’appartenance, l’héritage,
l’identité, l’interconnaissance immédiate sont des dimensions privilégiées. »
Christian Laval, « « Commun » et « communauté » : un essai de clarification sociologique », SociologieS [En ligne],
Dossiers, Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique ?, mis en ligne le 19 octobre 2016, consulté le
01 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/5677
Les biens communs
La communauté retrouvée ?
La modernité du commun
Le retour vers l’association ?
Force collective contre communauté
Une société d’individus coopérants
Christian Laval, « « Commun » et « communauté » : un essai de clarification sociologique »,
SociologieS [En ligne], Dossiers, Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique
?, mis en ligne le 19 octobre 2016, consulté le 01 juin 2018. URL :
http://journals.openedition.org/sociologies/5677
Les biens communs
2016
Le contexte numérique et les
nouvelles possibilités
• Biens non rivaux
• Change le rapport au savoir
• Le savoir a d’autant plus de valeur qu’il est partagé
• Au cœur de notre épistémologie et de nos pratiques
professionnelles de chercheurs
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
LA NOTION DE BIEN COMMUN DE LA CONNAISSANCE
« Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit d’abord
de ressources que nous voulons partager et promouvoir, que celles-ci soient
naturelles – une forêt, une rivière, la biosphère -, matérielles – une machine-
outil, une imprimante – ou immatérielle – une connaissance, un logiciel,
l’ADN d’une plante ou d’un animal –. Il s’agit aussi des formes de
gouvernance associées à ces ressources, qui vont permettre leur partage, le
cas échéant leur circulation, leur valorisation sans destruction, leur protection
contre ceux qui pourraient atteindre à leur intégrité. Les Biens Communs
sont donc à la fois une approche alternative de la gestion de biens et de
services, qui bouscule le modèle économique dominant basé sur la propriété,
et un imaginaire politique renouvelé. »
Source : définition de l’association VECAM
La notion de bien commun
Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la-
connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
En accès libre :
https://scienceetbiencommun.press
books.pub/justicecognitive1/
Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la-
connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la-
connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la-
connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
=> ACCES AUX SAVOIRS
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Libre accès aux publication
scientifiques
Rapide panorama non exhaustif
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Université de Strasbourg / UHA
Archives ouvertes
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Pourquoi déposer ses travaux dans les
archives ouvertes ?
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
Né en 1991 autour du projet ArXiv, formalisé en
2001 par la Déclaration de Budapest, inscrit
dans les recommandations européennes en
2012, et dans la loi française en 2016, l’accès
ouvert est le mouvement de diffusion gratuite
de la production scientifique sur le Web.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Accès ouvert
Source : Le livre de Peter Suber, Open Access, est un manuel qui s’adresse à la
communauté scientifique
L’open access : lève les barrières à l’accès et maintient toutes les protections
du droit d’auteur sur les textes, ce qui signifie qu’ils ne peuvent être
reproduits ou modifiés qu’après une autorisation explicite, dans le cadre d’un
contrat de cession de droit. La principale exception à cette protection est le
droit de courte citation, qui autorise les lecteurs à citer l’œuvre tant que
l’extrait cité reste bref.
L’accès libre : c’est un open access qui accorde aussi des droits
supplémentaires au lecteur, c’est-à-dire des libertés. Parmi elles, le droit de
partage, donc de diffusion publique, est le plus important. Certaines versions
de l’accès libre accordent même un droit de modification de l’œuvre originale,
mais il en est rarement question dans le cadre de la publication académique,
pour d’évidentes raisons d’intégrité documentaire.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Open Access
Le contexte numérique et les
nouvelles possibilités
‘’Le passage de l’imprimé au numérique nous permet de proposer
des copies parfaites de notre travail.
Le fait de passer de l’informatique individuelle à un réseau global
d’ordinateurs connectés nous autorise à partager ces copies
parfaites avec une audience planétaire pour un coût quasi nul.
Cette possibilité de partage gratuit à l’échelon mondial a surgi il y a
une trentaine d’années avec l’apparition d'Internet.
Avant cela, il s’agissait d’une idée parfaitement utopique.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Le contexte numérique et les
nouvelles possibilités
• Biens non rivaux
• Change le rapport au savoir
• Le savoir a d’autant plus de valeur qu’il est partagé
• Au cœur de notre épistémologie et de nos pratiques
professionnelles de chercheurs
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Des valeurs centrales et convergentes
Pourquoi alors ces pratiques ne sont-
elles pas plus partagées ?
‘’ Les technologies numériques ont engendré plus d’une
révolution.
Celle qui nous concerne peut être nommée révolution de
l’accès au savoir.
Pourquoi les auteurs ne sont-ils pas plus nombreux à utiliser
cette révolution pour atteindre davantage de lecteurs ?
La réponse est claire. Les auteurs qui partagent leurs œuvres
de cette manière les mettent en accès ouvert, alors que
d’autres dépendent des ventes de leurs œuvres pour vivre,
ou tout au moins ils apprécient l’existence de ces ventes
même si leurs objectifs ne sont pas seulement financiers.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Les chercheurs
‘’ Il nous suffit de savoir qu’ils reçoivent un salaire de la part
des organismes qui les emploient, et que ce salaire leur
permet de diffuser leurs écrits gratuitement. Il nous suffit
aussi de savoir qu’ils écrivent pour avoir un impact et non
pour toucher des droits d’auteur, et que cet impact peut
favoriser leur carrière.’’
Le capital symbolique est au centre de notre profession.
Ce qui prime dans la motivation de la démarche n’importe pas
tant que cela (pour être visible, pour être reconnu, pour être
lu, pour partager le savoir par principe…). Mais l’effet de la
démarche sur la qualité scientifique de notre travail, à l’échelle
du collectif, et à l’échelle internationale, lui, est important.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
l’accès ouvert est possible car…
Premièrement, les auteurs académiques détiennent les droits sur
leurs articles jusqu’au moment où ils transfèrent leurs droits, par
exemple à un éditeur.
Deuxièmement, la plupart des revues scientifiques ne paient pas
les auteurs pour leurs articles, ce qui incite ces auteurs à consentir
à l’accès ouvert sans perte de revenus.
Le fait qu’ils ne soient pas rémunérés pour leurs contributions les distingue
des musiciens, des cinéastes et de la plupart des auteurs. C’est la raison pour
laquelle les controverses sur l’accès ouvert pour la musique et les films n’ont
pas lieu d’être dans le choix d’un tel accès pour les articles scientifiques.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Revues académiques et rémunérations
Les revues académiques ne paient pas les
auteurs pour leurs articles depuis les tout
débuts de ces revues en 1665,
avec Philosophical Transactions, revue anglaise
publiée par la Société royale de Londres, et
le Journal des sçavans, revue française publiée à
Paris
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Raisonnement par l’absurde…
La recherche ne serait sans doute pas plus libre
ou plus efficace si les universitaires optaient
pour une approche plus « commerciale »
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Construction des savoirs au sein d’une
communauté scientifique
Liberté et conditions idéales pour contribuer à ce mouvement, en
revenant au sens même de notre pratique professionnelle de
construction de savoirs scientifiques au sein d’une communauté
‘’Ces auteurs chanceux sont les auteurs académiques, et les écrits
qu’ils diffusent sans compensation financière sont les articles
publiés dans des revues scientifiques à comité de lecture.
L’accès ouvert est le nom de ce type d’accès révolutionnaire que
ces auteurs peuvent procurer à leurs lecteurs puisque ces mêmes
auteurs touchent par ailleurs un salaire et ne sont donc pas
motivés par un gain financier.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Usage et valeurs
de la pratique de recherche
‘’L’usage selon lequel les articles scientifiques sont écrits en vue d’avoir
un impact plutôt que d’obtenir des profits
cet usage encourage la liberté académique et la recherche sérieuse, ce
qui est indispensable à l’avancement du savoir.
Il permet aux chercheurs de contester la sagesse des conventions et de
défendre des idées peu populaires, deux éléments essentiels de la liberté
académique. Il leur permet encore d’être très pointus et de défendre de
par le monde leurs idées auprès d’un petit groupe de spécialistes du
même sujet, ce qui est important pour repousser les frontières du savoir.
cet usage enlève tout souci financier à l’ensemble des chercheurs en leur
permettant de se concentrer sur la recherche de la vérité plutôt que sur
celle du profit.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Motivation, sens du métier
‘’ Ce n’est pas un hasard si les universitaires favorisent à la fois l’avancement
du savoir et celui de leur propre carrière.
Ces universitaires sont passionnés par certains sujets, certaines idées,
certaines questions, certains problèmes, certaines investigations ou
certaines disciplines.
Ils considèrent comme une chance d’avoir un métier qui leur permette de
poursuivre leur passion, et plus encore d’être récompensés pour cela.
Certains se consacrent exclusivement à apporter leur contribution à l’édifice
du savoir en ayant un impact dans leur domaine ou en créant un précédent
auprès de leurs collègues travaillant sur les mêmes sujets.
D’autres construisent leur carrière de manière stratégique dans le but
d’obtenir une promotion ou un poste permanent.
Mais ces deux voies convergent, non par le fait du hasard mais selon les
règles mêmes du monde académique.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Avancement du savoir
versus de la carrière
Le désir désintéressé du chercheur de contribuer à l’avancement du savoir
par des articles académiques peut tout à fait être couplé avec un intérêt
personnel pour l’avancement de sa carrière grâce à l’impact de tels
articles.
Les motifs du chercheur sont donc à la fois intéressés et désintéressés. Les
raisons qui vont le pousser à mettre son travail en accès ouvert sont à peu
près les mêmes qu’il a de publier des articles.
Le chercheur qui choisit l’accès ouvert pour ses propres articles sert les
intérêts des autres chercheurs sans être pour autant entièrement altruiste.
=> SYNERGIE et l’un est parfois interprété par l’autre, quelque soit la réelle
motivation / l’un sert l’autre
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Intérêt des universités
L’avancement du savoir serait moindre, tout comme la liberté
académique et l’accès ouvert, si les articles des chercheurs
étaient des sources de revenus plutôt que des dons offerts au
monde.
Il n’est donc pas surprenant que les agences de financement et
les universités soient de plus en plus nombreuses à promouvoir
l’accès ouvert.
La mission qu’elles ont de contribuer à l’avancement du savoir les
incite à mettre la recherche qu’elles financent à la disposition de
tous pour lecture et réutilisation (à quelques exceptions près,
comme la recherche classifiée, par exemple).
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Réticences – inégalités auteurs/
lecteurs ?
l’accès ouvert est tout aussi bénéfique pour les auteurs que
pour les lecteurs
Les auteurs souhaitent atteindre les lecteurs au moins autant
que les lecteurs souhaitent atteindre les auteurs.
Tout auteur aspire à bénéficier d’une audience plus large et
avoir ainsi un impact plus grand.
Les auteurs touchant des droits ont de bonnes raisons pour parvenir à un
compromis auprès d’un public plus restreint prêt à payer pour leurs écrits. Mais
les auteurs n’en touchant pas n’ont pas besoin d’un tel compromis pour
atteindre leur public puisque l’argent n’entre pas en ligne de compte.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
A l’inverse, à quoi revient le fait de
réduire l’accès aux publications ?
‘’Supposons maintenant que le fait de vendre leurs écrits soit
dommageable à ces intérêts puisque ce choix réduirait à la fois
leur audience et leur impact.
Ce choix altérerait également leurs objectifs professionnels
puisqu’il les obligerait à aborder des thèmes intéressant en
priorité le grand public plutôt qu’à se consacrer aux thèmes
spécialisés dont ils sont les experts. Ces auteurs ont donc tout
intérêt à tirer parti de la révolution de l’accès au savoir.
Le rêve d’un accès libre et global peut devenir une réalité pour
ce groupe spécifique d’auteurs, alors que la plupart (des auteurs)
ne peuvent se permettre ce choix puisqu’ils vivent des droits
touchés sur leurs œuvres.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Quelles sont les barrières supprimées
par l’accès ouvert ? 1/3
Il est envisageable d’acheter un article à titre individuel.
Mais cette barrière devient infranchissable pour un universitaire qui a besoin de lire
et d’utiliser des centaines d’articles dans le cadre de son projet de recherche,
ou pour une bibliothèque au service de milliers de professeurs et d’étudiants
travaillant sur des dizaines de milliers de sujets,
sans compter la publication des dizaines de milliers de nouveaux articles chaque
année.
L’existence d’un prix de vente est doublement néfaste pour la recherche, à la fois
pour les auteurs en limitant leur audience et leur impact et pour les lecteurs en
restreignant le nombre d’articles qu’ils peuvent lire et utiliser.
Un aspect essentiel de l’accès ouvert est de supprimer la barrière du prix de
vente.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Quelles sont les barrières supprimées
par l’accès ouvert ? 2/3
‘’Le droit d’auteur peut lui aussi devenir une barrière significative.
Si on peut librement lire un article mais qu’on veut le traduire dans une autre langue, en distribuer des
copies à des collègues, extraire des données à l’aide d’un logiciel sophistiqué ou reformater l’article pour
utilisation sur un autre support, l’autorisation de l’ayant droit sera le plus souvent incontournable.
Cela a du sens si l’auteur veut vendre son article et si l’utilisation envisagée par tel ou tel usager amoindrit
ces ventes. Mais nous parlons ici de ce groupe spécifique d’auteurs qui souhaite diffuser le plus
largement possible ses articles scientifiques.
Malgré cela, ces auteurs ont souvent tendance à transférer leurs droits à des intermédiaires dénommés
éditeurs qui veulent vendre leur travail.
Ces barrières instituées par les intermédiaires et non par les auteurs eux-mêmes risquent d’empêcher les
usagers d’avoir accès à cette recherche. De plus, substituer à la liberté de l’usager la nécessité de
demander des autorisations constitue une double entrave à la recherche non seulement pour les auteurs
dont les articles deviennent moins utiles parce qu’ils toucheront moins de lecteurs, mais aussi pour les
lecteurs en limitant la possibilité d’utilisation de ces articles.
Un aspect essentiel de l’accès ouvert est de supprimer la nécessité de demande d’autorisations.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Quelles sont les barrières supprimées
par l’accès ouvert ? 3/3
‘’Supprimer la barrière du prix de vente signifie que les lecteurs ne sont plus
limités par leur propre budget ou par le budget des organismes dont ils
fréquentent les bibliothèques.
Supprimer la nécessité de demander des autorisations signifie que les
universitaires sont libres d’utiliser ces articles à des fins scientifiques.
Cela inclut la diffusion d’un article, sa traduction, l’extraction de données, la
migration du texte sous de nouvelles formes, l’archivage à long terme, sans
parler des futures formes de recherche, d’analyse et de traitement des
données.
L’accès ouvert rend donc les articles plus utiles de deux manières,
- en en permettant l’accessibilité à davantage de lecteurs
- et l’utilisation pour leurs propres besoins.’’
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Enjeux de l’open access
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
« En 2008, la bibliothèque de Harvard était abonnée à
98 900 périodiques, contre 73 900 pour l’université Yale.
La même année, la bibliothèque de recherche indienne la
mieux financée, celle de l’Indian Institute of Science, était
abonnée à 10 600 périodiques.
Plusieurs bibliothèques universitaires de l’Afrique
subsaharienne ne sont abonnées à aucune revue
scientifique payante. Leurs lecteurs n’ont donc pas accès
à ce type de revue, à l’exception des abonnements offerts
par quelques éditeurs conventionnels. »
Enjeux de l’open access
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
• dans le monde au sein duquel nous vivons, les
inégalités d’accès sont abyssales, même en Occident,
même dans des grandes universités, même dans les
métropoles.
Pas une question ni de vulgarisation, ni une question
anecdotique au sein même de la recherche
• mesurer l’ampleur de la fracture de l’accès aux
productions scientifiques dans l’univers académique, et
par conséquent en mesurer l’ampleur – démultipliée –
hors des campus.
L’accès ouvert est défini par trois
grandes déclarations publiques :
• l’Initiative de Budapest pour l’accès ouvert, signée le 14 février
2002 ;
• la Déclaration de Bethesda sur la publication en accès ouvert,
signée le 20 juin 2003 ;
• et la Déclaration de Berlin sur l’accès ouvert aux connaissances
dans les sciences et les humanités, signée le 22 octobre 2003.
avec l’ajout d’une terminologie postérieure (voie verte, voie dorée,
accès ouvert gratis, accès ouvert libre) pour définir les différentes
catégories de l’accès ouvert.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
BUDAPEST 2002
« Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et
plus facile à la littérature scientifique.
Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition
sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier,
diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de
créer un lien vers leur texte intégral, de les compiler pour les indexer, de les
convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin
légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de
l’accès à l’internet lui-même.
La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du
droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen
de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de
manière adéquate.»
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
BEHTESDA 2003 et BERLIN
‘’pour qu’une œuvre soit en accès ouvert, le détenteur des
droits doit consentir à l’avance
à ce que les usagers « copient, utilisent, diffusent,
transmettent et affichent l’œuvre publiquement, qu’ils
créent et diffusent des œuvres dérivatives dans tout
médium numérique ayant un objectif responsable, avec
attribution adéquate de l’œuvre à son auteur’’.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Licences CC
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Licences CC
La paternité comme
base de l’activité scientifique
Chose importante, les trois textes composant la « définition
BBB » insistent
- d’une part sur la nécessité de supprimer les barrières liées
aux autorisations en plus de celles liées au prix,
- et d’autre part sur la nécessité de l’accès ouvert libre en plus
de l’accès ouvert gratis.
Mais ces trois textes donnent tous une limite à la liberté de
l’usager, à savoir l’obligation de mentionner l’auteur et l’article
original.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Citer ses sources
On ne peut en aucun cas oublier de mentionner
l’auteur et l’article utilisé
la littérature en accès ouvert indique que celle-ci
est exempte de la plupart des restrictions (et non
de toutes les restrictions) en termes de droit
d’auteur et de licence d’utilisation.
=> Les LICENCES CC
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Les différentes voies de l’accès ouvert
Dans l’histoire de l’accès ouvert, deux voies ont rapidement émergé.
La première est celle des archives ouvertes, sur le modèle d’ArXiv (1991). Elle consiste à
atteindre l’accès ouvert via le dépôt des articles par leurs auteurs dans une « archive
ouverte », c’est-à-dire un serveur dédié à la diffusion en accès ouvert des résultats de la
recherche.
La deuxième est celle de l’édition électronique ouverte. Elle consiste quant à elle à atteindre
l’accès ouvert par la diffusion en ligne de revues sans péage. La première voie a reçu le
sobriquet de « voie verte », la deuxième celui de « voie dorée ».
Dans la première, ce sont les auteurs qui agissent, en déposant leurs productions en ligne
dans la deuxième, ce sont les revues qui agissent, en choisissant un mode de diffusion
ouvert en ligne. Ce qui distingue la première voie de la seconde, la voie verte de la voie
dorée, c’est l’acteur qui décide du mode de diffusion.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Modèles économiques :
émergence et exemples
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1LQ
MMZ_CKT0mV6uR0PFQ-
0121Zhj2DxuG3F0c7dUXF2M/edit?hl=en&hl=e
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Edition électronique :
modèles économiques
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Auteur – Payeur
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Lecteur - Payeur
Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
Sponsor - Payeur
Nous vivons une transition…
La complexité de la situation actuelle vient
davantage du fait qu’il s’agit de surmonter des
obstacles culturels et non techniques, légaux ou
économiques.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
New metrics / Altmetrics
‘’ (…) autre aspect de l’intérêt personnel que peut y
trouver l’auteur est le fait scientifiquement prouvé que
les articles en accès ouvert sont plus cités que les
articles en accès payant, même lorsqu’ils sont publiés
dans le même numéro de la même revue.
De plus en plus d’études montrent aussi que les articles
en accès ouvert sont davantage téléchargés que les
articles en accès payant et que les revues passant d’un
accès payant à un accès ouvert voient leur nombre de
lecteurs augmenter et leurs articles davantage cités.’’
• A. Ben Wagner, « Open Access Citation Advantage: An Annotated
Bibliography » : http://www.istl.org (...)
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
ALTMETRICS
ALTMETRICS
ALTMETRICS
ALTMETRICS
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
191202 enjeux de la publication scientifique en open acess
Source - Wikipédia
Les citations
« Bien qu’on ne puisse pas encore expliquer cette corrélation de
manière irréfutable, ma bibliographie cite aussi un certain nombre
d’études sur l’hypothèse de causes extérieures à cette corrélation.
Il est clair que les articles en accès ouvert sont beaucoup plus
téléchargés que les articles en accès payant. Des études indiquent que
cette augmentation est de l’ordre de 100 %. Il est donc peu probable
qu’une telle augmentation n’influe pas d’une certaine manière sur le
nombre de citations… Mais le fait qu’un article soit publié dans une
revue en accès ouvert (voie dorée) ne semble pas requis pour influer
sur le nombre de citations »
• 13 Philip M. Davis, « Does Open Access Lead to Increased
Readership and Citations? A Randomized Contr (...)
• 14 Yassine Gargouri, Stevan Harnad et al., « Self-Selected or
Mandated, Open Access Increases Citatio (...)
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Lectures versus citations
Il existe de nombreuses explications possibles à la corrélation entre l’accès ouvert et
l’augmentation des citations. Les études en cours montreront sans doute à l’avenir que
cette corrélation est due à une audience accrue et à une visibilité plus grande procurée par
le fait que ces articles sont en accès ouvert. Lorsqu’on élargit l’audience d’un article
scientifique, on élargit de même l’audience qui citera ce même article, y compris celle des
chercheurs travaillant dans le même domaine et ne pouvant se permettre de consulter des
articles en accès payant. L’accès ouvert élargit donc l’audience potentielle d’un article
donné, y compris celle auprès des professionnels du sujet, et cela bien davantage que les
revues en accès payant les plus lues et les plus prestigieuses.
Ces études montrent les avantages que l’auteur peut retirer de l’accès ouvert. Il ne s’agit pas
d’un sacrifice de la part d’un auteur privilégiant l’impact à l’argent. Il s’agit d’une forme de
diffusion qui favorise la visibilité d’un article, son utilisation, son audience et le fait qu’il
soit cité, à savoir tout ce qui serait bénéfique pour la carrière de l’auteur. Cela pourrait
déjà être une bonne chose même si ce processus était coûteux, difficile et prenait du
temps. Mais (…) il n’est ni coûteux ni difficile, et ne demande pas beaucoup de temps.
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
En bref…
• Pas de temps supplémentaire et effet > 0
• Un changement d’abord culturel et
d’habitudes
• Situation favorable des auteurs scientifiques /
autres auteurs
Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
Ex. d’effet / expérience
personnelle = thèse

Contenu connexe

Tendances

les outils de veille
les outils de veilleles outils de veille
les outils de veille
Anne-Gaëlle Gaudion
 
La veille stratégique
La veille stratégiqueLa veille stratégique
La veille stratégique
ghizlane bennour
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketing
Kevin Nori
 
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformationLes Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
wallace04
 
Intelligence économique
Intelligence économique Intelligence économique
Intelligence économique
MARCEL NIZON, Marcel
 
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
Raynauld Jacques
 
Intelligence Économique et Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
Intelligence Économique et  Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...Intelligence Économique et  Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
Intelligence Économique et Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
Khadija MENGUIT
 
Str03 processus de création de valeur
Str03   processus de création de valeurStr03   processus de création de valeur
Str03 processus de création de valeur
INOË CONSEIL
 
Méthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participativeMéthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participative
GCAF
 
La culture digitale en images
La culture digitale en images La culture digitale en images
La culture digitale en images
Agence Angie
 
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreaul'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
Jean-Antoine Moreau
 
Veille Technologie SIO
Veille Technologie SIOVeille Technologie SIO
Veille Technologie SIO
Christopher Vandomme
 
Veille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outilsVeille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outils
M-Colette Fauré
 
Cours sur le buzz marketing
Cours sur le buzz marketingCours sur le buzz marketing
Cours sur le buzz marketing
Michael Boamah
 
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Mariem SELLAMI
 
Tableau de veille concurrentielle Power point
Tableau de veille concurrentielle Power pointTableau de veille concurrentielle Power point
Tableau de veille concurrentielle Power point
Santos Muriel
 
Les etudes de marche (et la veille marketing) cours - mme genin
Les etudes de marche (et la veille marketing)   cours - mme geninLes etudes de marche (et la veille marketing)   cours - mme genin
Les etudes de marche (et la veille marketing) cours - mme genin
K-pu CatTa
 
Marketing viral, buzz marketing et street marketing
Marketing viral, buzz marketing et street marketingMarketing viral, buzz marketing et street marketing
Marketing viral, buzz marketing et street marketing
Omar BE
 
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielleIntelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
ECAM Brussels Engineering School
 
Outils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelleOutils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelle
Thomas Chaimbault-Petitjean
 

Tendances (20)

les outils de veille
les outils de veilleles outils de veille
les outils de veille
 
La veille stratégique
La veille stratégiqueLa veille stratégique
La veille stratégique
 
Le neuromarketing
Le neuromarketingLe neuromarketing
Le neuromarketing
 
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformationLes Fake News, nouveau visage de la desinformation
Les Fake News, nouveau visage de la desinformation
 
Intelligence économique
Intelligence économique Intelligence économique
Intelligence économique
 
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
L’innovation pédagogique et l’apprentissage à l’ère du numérique: une perspec...
 
Intelligence Économique et Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
Intelligence Économique et  Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...Intelligence Économique et  Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
Intelligence Économique et Veille Stratégique: Rôle dans le processus d’inno...
 
Str03 processus de création de valeur
Str03   processus de création de valeurStr03   processus de création de valeur
Str03 processus de création de valeur
 
Méthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participativeMéthodologie recherche action participative
Méthodologie recherche action participative
 
La culture digitale en images
La culture digitale en images La culture digitale en images
La culture digitale en images
 
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreaul'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
l'Intelligence Artificielle Jean-Antoine Moreau
 
Veille Technologie SIO
Veille Technologie SIOVeille Technologie SIO
Veille Technologie SIO
 
Veille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outilsVeille technologique : méthode et outils
Veille technologique : méthode et outils
 
Cours sur le buzz marketing
Cours sur le buzz marketingCours sur le buzz marketing
Cours sur le buzz marketing
 
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
Etude sur la veille stratégique en Tunisie.
 
Tableau de veille concurrentielle Power point
Tableau de veille concurrentielle Power pointTableau de veille concurrentielle Power point
Tableau de veille concurrentielle Power point
 
Les etudes de marche (et la veille marketing) cours - mme genin
Les etudes de marche (et la veille marketing)   cours - mme geninLes etudes de marche (et la veille marketing)   cours - mme genin
Les etudes de marche (et la veille marketing) cours - mme genin
 
Marketing viral, buzz marketing et street marketing
Marketing viral, buzz marketing et street marketingMarketing viral, buzz marketing et street marketing
Marketing viral, buzz marketing et street marketing
 
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielleIntelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
Intelligence Artificielle : Introduction à l'intelligence artificielle
 
Outils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelleOutils en ligne pour la veille informationnelle
Outils en ligne pour la veille informationnelle
 

Similaire à 191202 enjeux de la publication scientifique en open acess

La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
mfaury
 
211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche
mfaury
 
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
mfaury
 
Open access et_bibliotheques
Open access et_bibliothequesOpen access et_bibliotheques
Open access et_bibliotheques
Mandiaye
 
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissanceDigital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
Calimaq S.I.Lex
 
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
mfaury
 
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et socialesLes enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
OpenEdition
 
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
AKASIAS
 
Les ressources documentaires proposées par le Cléo
Les ressources documentaires proposées par le CléoLes ressources documentaires proposées par le Cléo
Les ressources documentaires proposées par le Cléo
pierre mounier
 
Les publications scientifiques - version 2016
Les publications scientifiques - version  2016Les publications scientifiques - version  2016
Les publications scientifiques - version 2016
Florence Piron
 
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.orgRessources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
OpenEdition
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Martel D.
 
Dfww13 atelier dh_18_04_2013
Dfww13 atelier dh_18_04_2013Dfww13 atelier dh_18_04_2013
Dfww13 atelier dh_18_04_2013
cieraparis
 
Ressources cleo-ifpo-beyrouth
Ressources cleo-ifpo-beyrouthRessources cleo-ifpo-beyrouth
Ressources cleo-ifpo-beyrouth
OpenEdition
 
Le libre accès et le développement durable
Le libre accès et le développement durableLe libre accès et le développement durable
Le libre accès et le développement durable
Florence Piron
 
Paysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyennePaysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyenne
Florence Piron
 
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisationLibre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Odile Contat
 
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IA
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IALiberté intellectuelle : Des livres à l'IA
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IA
Martel D.
 
Science ouverte
Science ouverteScience ouverte
Science ouverte
Florence Piron
 

Similaire à 191202 enjeux de la publication scientifique en open acess (20)

La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
La science comme bien commun : quels enjeux et quelles pratiques de chercheur...
 
211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche211006 outils collaboratifs_recherche
211006 outils collaboratifs_recherche
 
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
230509_Recherches_Participatives_Commun_def.pdf
 
Open access et_bibliotheques
Open access et_bibliothequesOpen access et_bibliotheques
Open access et_bibliotheques
 
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissanceDigital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
Digital humanities, propriété intellectuelle et biens communs de la connaissance
 
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
Le libre accès aux publications scientifiques - Publier et lire en open acces...
 
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et socialesLes enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
Les enjeux de l'Open Access pour les sciences humaines et sociales
 
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
Intelligence stratégique : Protection du patrimoine intellectuel ... un débat...
 
Les ressources documentaires proposées par le Cléo
Les ressources documentaires proposées par le CléoLes ressources documentaires proposées par le Cléo
Les ressources documentaires proposées par le Cléo
 
Les publications scientifiques - version 2016
Les publications scientifiques - version  2016Les publications scientifiques - version  2016
Les publications scientifiques - version 2016
 
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.orgRessources documentaires du Cléo/Revues.org
Ressources documentaires du Cléo/Revues.org
 
Presentation C Soudan
Presentation C SoudanPresentation C Soudan
Presentation C Soudan
 
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdmTendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
Tendances propositions bibliothecaire_24092014v3mdm
 
Dfww13 atelier dh_18_04_2013
Dfww13 atelier dh_18_04_2013Dfww13 atelier dh_18_04_2013
Dfww13 atelier dh_18_04_2013
 
Ressources cleo-ifpo-beyrouth
Ressources cleo-ifpo-beyrouthRessources cleo-ifpo-beyrouth
Ressources cleo-ifpo-beyrouth
 
Le libre accès et le développement durable
Le libre accès et le développement durableLe libre accès et le développement durable
Le libre accès et le développement durable
 
Paysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyennePaysages de la science citoyenne
Paysages de la science citoyenne
 
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisationLibre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
Libre accès, archives ouvertes, HAL Enjeux et sensibilisation
 
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IA
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IALiberté intellectuelle : Des livres à l'IA
Liberté intellectuelle : Des livres à l'IA
 
Science ouverte
Science ouverteScience ouverte
Science ouverte
 

Plus de mfaury

221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
mfaury
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
mfaury
 
211021 focus bio_séance1_def
211021 focus bio_séance1_def211021 focus bio_séance1_def
211021 focus bio_séance1_def
mfaury
 
Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3
mfaury
 
120916 soutenance mf
120916 soutenance mf120916 soutenance mf
120916 soutenance mf
mfaury
 
Prendre position enseignement_v_courte
Prendre position enseignement_v_courtePrendre position enseignement_v_courte
Prendre position enseignement_v_courte
mfaury
 
Digression mf
Digression mfDigression mf
Digression mf
mfaury
 
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentalesOuvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
mfaury
 
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
mfaury
 
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
mfaury
 
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
mfaury
 
191122 misha gersulp_v3
191122 misha gersulp_v3191122 misha gersulp_v3
191122 misha gersulp_v3
mfaury
 
190607 nouvelles voix_mf
190607 nouvelles voix_mf190607 nouvelles voix_mf
190607 nouvelles voix_mf
mfaury
 
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
mfaury
 
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
mfaury
 
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie FauryIntervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
mfaury
 
180615 intervention mf
180615 intervention mf180615 intervention mf
180615 intervention mf
mfaury
 
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentalesOuvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
mfaury
 
180521_Formation Hypothèses
180521_Formation Hypothèses180521_Formation Hypothèses
180521_Formation Hypothèses
mfaury
 
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
mfaury
 

Plus de mfaury (20)

221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
221116_Nantes_écrituresAlternatives_MF.pdf
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
 
211021 focus bio_séance1_def
211021 focus bio_séance1_def211021 focus bio_séance1_def
211021 focus bio_séance1_def
 
Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3Biologistes anthropocene v3
Biologistes anthropocene v3
 
120916 soutenance mf
120916 soutenance mf120916 soutenance mf
120916 soutenance mf
 
Prendre position enseignement_v_courte
Prendre position enseignement_v_courtePrendre position enseignement_v_courte
Prendre position enseignement_v_courte
 
Digression mf
Digression mfDigression mf
Digression mf
 
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentalesOuvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog scientifique / Sciences exactes et expérimentales
 
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
Formation OAW - Ouvrir un carnet de recherche Hypothèses - 2 nov. 2020
 
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
Formation OAW - sciences ouvertes et participatives - 3 nov. 2020
 
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
200206 sentir penser-habiter_letrouble_v2
 
191122 misha gersulp_v3
191122 misha gersulp_v3191122 misha gersulp_v3
191122 misha gersulp_v3
 
190607 nouvelles voix_mf
190607 nouvelles voix_mf190607 nouvelles voix_mf
190607 nouvelles voix_mf
 
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
Se situer entre savoirs et expériences : trouver sa voix propre et l’inter-re...
 
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
190205 Ethique professionnelle : soi, la situation professionnelle et le monde
 
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie FauryIntervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
Intervention colloque Savanturiers Mélodie Faury
 
180615 intervention mf
180615 intervention mf180615 intervention mf
180615 intervention mf
 
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentalesOuvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
Ouvrir un blog en sciences exactes et expérimentales
 
180521_Formation Hypothèses
180521_Formation Hypothèses180521_Formation Hypothèses
180521_Formation Hypothèses
 
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
Interroger le travail scientifique en ligne : ou le développement d’une appro...
 

191202 enjeux de la publication scientifique en open acess

  • 1. Enjeux de la recherche en open access Quels sont les enjeux de la publication en libre accès pour la communauté scientifique ? Comment les nouvelles pratiques de communication modifient-elles le rapport de la communauté des chercheurs à la pratique de publication et d’édition de leurs résultats ? Quels sont les fondements de ces pratiques en termes de validation et de partage des savoirs ? Quels sont les modèles économiques sous-jacents ? Peut- on parler d’une éthique de la publication en libre accès ? Comment la notion de bien commun intervient- elle dans les pratiques de sciences ouvertes ? Au fil de l’intervention, nous aborderons également les pratiques concrètes de la publication et de la lecture en libre accès. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 2 décembre 2019
  • 2. D’où je parle ? Quelles pratiques ? • De la biologie aux sciences de l’information et de la communication • Consultation en ligne : modifie profondément la pratique de bibliographie • Mise en ligne de mes articles – Archives ouvertes • Blogging et effets du blogging – individuel et collectif • Twitter & communauté en ligne • Construction - Jury de la thèse • CS d’Hypothèses
  • 3. Contexte de découverte Open Access • Acteurs réflexifs – sur la lecture et les nouvelles pratiques de recherche • Approche par les pratiques de communication des chercheurs • Rapports science et société • Statut du savoir dans la société • Problématique liés aux modèles économiques des éditeurs • Questions autour de l’interdisciplinarité • Des modifications de pratiques par le numérique • Du rapport au savoir • Du rapport à la publication à sa validation • Légitimité et éthique • Sciences citoyennes (ex A.Casili et sociologie en direct à partir des réseaux)
  • 6. Intro. Cycle de la recherche et notion de bien commun Source : https://101innovations.wordpress.com/2016/12/ 15/academic-social-networks-the-swiss-army- knives-of-scholarly-communication/
  • 7. Intro. Cycle de la recherche PRÉPARATION TERRAIN, RECOLTE DE DONNÉES, RÉSULTATS, ANALYSES ÉCRITURE, RÉDACTION PUBLICATION « CLASSIQUE » VALORISATION « OUTREACH » EVALUATION
  • 8. ORIGINE DU CONCEPT Elinor Ostrom Prix Nobel 2009 https://fr.wikipedia.org/wiki/Elinor_Ostrom « Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs » par Hervé Le Crosnier https://blog.mondediplo.net/2012-06-15- Elinor-Ostrom-ou-la-reinvention-des-biens- communs La notion de bien commun Et ouvrage clé en 2006
  • 9. La notion de bien commun
  • 10. La notion de bien commun
  • 11. « Information, savoir et culture sont chaque jour un peu plus le cœur battant de nos sociétés. Eléments premiers d’une part croissante de notre activité économique, ils contribuent à façonner nos manières de faire société. Nos apprentissages et nos modes cognitifs, notre engagement dans le travail rémunéré tout comme notre autonomie par rapport à ses institutions, nos relations aux autres, nos pudeurs et nos exhibitions, notre espace-temps, nos attentions et inattentions, l’accord de notre confiance et la constructions de nos choix, nos déplacements, notre connaissance de soi, nos rapports aux objets, notre distance ou notre attachement à l’égard de la res publica…. Autant de champs bousculés, voire transformés par cette ébullition créative que l’on appelle société de la connaissance », Valérie Peugeot, « Les biens communs, une utopie pragmatique », p.14-19, dans Libres savoirs - Les biens communs de la connaissance, 2011 Les biens communs
  • 12. Les biens communs • Accès aux savoirs • Biens communs de la connaissance • Justice cognitive
  • 13. Les biens communs « Ce qui fait « communauté », selon le sens classique du terme, ne relève pas d’une activité Nous voudrions donc montrer que la catégorie du commun intéresse de très près la sociologie en ce qu’elle déplace l’opposition classique (qui était aussi politique) entre communauté traditionnelle (« holiste ») et société moderne (« individualiste »). Elle permet de penser une façon moderne de « faire communauté », laquelle ne vise pas à réactiver la communauté close fondée sur l’identité des semblables, nostalgie à la source de toutes les « révolutions conservatrices », mais à réactualiser la conception d’une société de coopérateurs-citoyens fondée sur la mise en commun des singularités. En ce sens, le mouvement des communs renoue avec les intuitions sociologiques et politiques les plus puissantes qui, de Pierre-Joseph Proudhon à Marcel Mauss, ont cherché à penser l’institution moderne de la réciprocité. (…) Avec le « commun » ainsi entendu, on est très loin de l’idée attachée au concept sociologique de communauté, dans le contenu duquel l’appartenance, l’héritage, l’identité, l’interconnaissance immédiate sont des dimensions privilégiées. » Christian Laval, « « Commun » et « communauté » : un essai de clarification sociologique », SociologieS [En ligne], Dossiers, Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique ?, mis en ligne le 19 octobre 2016, consulté le 01 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/5677
  • 14. Les biens communs La communauté retrouvée ? La modernité du commun Le retour vers l’association ? Force collective contre communauté Une société d’individus coopérants Christian Laval, « « Commun » et « communauté » : un essai de clarification sociologique », SociologieS [En ligne], Dossiers, Des communs au commun : un nouvel horizon sociologique ?, mis en ligne le 19 octobre 2016, consulté le 01 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/5677
  • 16. Le contexte numérique et les nouvelles possibilités • Biens non rivaux • Change le rapport au savoir • Le savoir a d’autant plus de valeur qu’il est partagé • Au cœur de notre épistémologie et de nos pratiques professionnelles de chercheurs Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 17. LA NOTION DE BIEN COMMUN DE LA CONNAISSANCE « Par Biens Communs, nous entendons plusieurs choses : il s’agit d’abord de ressources que nous voulons partager et promouvoir, que celles-ci soient naturelles – une forêt, une rivière, la biosphère -, matérielles – une machine- outil, une imprimante – ou immatérielle – une connaissance, un logiciel, l’ADN d’une plante ou d’un animal –. Il s’agit aussi des formes de gouvernance associées à ces ressources, qui vont permettre leur partage, le cas échéant leur circulation, leur valorisation sans destruction, leur protection contre ceux qui pourraient atteindre à leur intégrité. Les Biens Communs sont donc à la fois une approche alternative de la gestion de biens et de services, qui bouscule le modèle économique dominant basé sur la propriété, et un imaginaire politique renouvelé. » Source : définition de l’association VECAM
  • 18. La notion de bien commun
  • 19. Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la- connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
  • 20. En accès libre : https://scienceetbiencommun.press books.pub/justicecognitive1/
  • 21. Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la- connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
  • 22. Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la- connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
  • 23. Source : Florence Piron (janvier 2018) : https://www.slideshare.net/FlorencePiron1/chemins-vers-les-biens-communs-de-la- connaissance-et-la-dmocratie-scientifique-86148925?qid=1052c93e-3ce1-47f0-a65c-90bcba3fbd42&v=&b=&from_search=1
  • 24. => ACCES AUX SAVOIRS
  • 25. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Libre accès aux publication scientifiques
  • 26. Rapide panorama non exhaustif
  • 27. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 Université de Strasbourg / UHA
  • 29. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Pourquoi déposer ses travaux dans les archives ouvertes ?
  • 46. Né en 1991 autour du projet ArXiv, formalisé en 2001 par la Déclaration de Budapest, inscrit dans les recommandations européennes en 2012, et dans la loi française en 2016, l’accès ouvert est le mouvement de diffusion gratuite de la production scientifique sur le Web. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 Accès ouvert
  • 47. Source : Le livre de Peter Suber, Open Access, est un manuel qui s’adresse à la communauté scientifique L’open access : lève les barrières à l’accès et maintient toutes les protections du droit d’auteur sur les textes, ce qui signifie qu’ils ne peuvent être reproduits ou modifiés qu’après une autorisation explicite, dans le cadre d’un contrat de cession de droit. La principale exception à cette protection est le droit de courte citation, qui autorise les lecteurs à citer l’œuvre tant que l’extrait cité reste bref. L’accès libre : c’est un open access qui accorde aussi des droits supplémentaires au lecteur, c’est-à-dire des libertés. Parmi elles, le droit de partage, donc de diffusion publique, est le plus important. Certaines versions de l’accès libre accordent même un droit de modification de l’œuvre originale, mais il en est rarement question dans le cadre de la publication académique, pour d’évidentes raisons d’intégrité documentaire.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 Open Access
  • 48. Le contexte numérique et les nouvelles possibilités ‘’Le passage de l’imprimé au numérique nous permet de proposer des copies parfaites de notre travail. Le fait de passer de l’informatique individuelle à un réseau global d’ordinateurs connectés nous autorise à partager ces copies parfaites avec une audience planétaire pour un coût quasi nul. Cette possibilité de partage gratuit à l’échelon mondial a surgi il y a une trentaine d’années avec l’apparition d'Internet. Avant cela, il s’agissait d’une idée parfaitement utopique.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 49. Le contexte numérique et les nouvelles possibilités • Biens non rivaux • Change le rapport au savoir • Le savoir a d’autant plus de valeur qu’il est partagé • Au cœur de notre épistémologie et de nos pratiques professionnelles de chercheurs Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 50. Des valeurs centrales et convergentes
  • 51. Pourquoi alors ces pratiques ne sont- elles pas plus partagées ? ‘’ Les technologies numériques ont engendré plus d’une révolution. Celle qui nous concerne peut être nommée révolution de l’accès au savoir. Pourquoi les auteurs ne sont-ils pas plus nombreux à utiliser cette révolution pour atteindre davantage de lecteurs ? La réponse est claire. Les auteurs qui partagent leurs œuvres de cette manière les mettent en accès ouvert, alors que d’autres dépendent des ventes de leurs œuvres pour vivre, ou tout au moins ils apprécient l’existence de ces ventes même si leurs objectifs ne sont pas seulement financiers.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 52. Les chercheurs ‘’ Il nous suffit de savoir qu’ils reçoivent un salaire de la part des organismes qui les emploient, et que ce salaire leur permet de diffuser leurs écrits gratuitement. Il nous suffit aussi de savoir qu’ils écrivent pour avoir un impact et non pour toucher des droits d’auteur, et que cet impact peut favoriser leur carrière.’’ Le capital symbolique est au centre de notre profession. Ce qui prime dans la motivation de la démarche n’importe pas tant que cela (pour être visible, pour être reconnu, pour être lu, pour partager le savoir par principe…). Mais l’effet de la démarche sur la qualité scientifique de notre travail, à l’échelle du collectif, et à l’échelle internationale, lui, est important. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 53. l’accès ouvert est possible car… Premièrement, les auteurs académiques détiennent les droits sur leurs articles jusqu’au moment où ils transfèrent leurs droits, par exemple à un éditeur. Deuxièmement, la plupart des revues scientifiques ne paient pas les auteurs pour leurs articles, ce qui incite ces auteurs à consentir à l’accès ouvert sans perte de revenus. Le fait qu’ils ne soient pas rémunérés pour leurs contributions les distingue des musiciens, des cinéastes et de la plupart des auteurs. C’est la raison pour laquelle les controverses sur l’accès ouvert pour la musique et les films n’ont pas lieu d’être dans le choix d’un tel accès pour les articles scientifiques. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 54. Revues académiques et rémunérations Les revues académiques ne paient pas les auteurs pour leurs articles depuis les tout débuts de ces revues en 1665, avec Philosophical Transactions, revue anglaise publiée par la Société royale de Londres, et le Journal des sçavans, revue française publiée à Paris Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 55. Raisonnement par l’absurde… La recherche ne serait sans doute pas plus libre ou plus efficace si les universitaires optaient pour une approche plus « commerciale » Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 56. Construction des savoirs au sein d’une communauté scientifique Liberté et conditions idéales pour contribuer à ce mouvement, en revenant au sens même de notre pratique professionnelle de construction de savoirs scientifiques au sein d’une communauté ‘’Ces auteurs chanceux sont les auteurs académiques, et les écrits qu’ils diffusent sans compensation financière sont les articles publiés dans des revues scientifiques à comité de lecture. L’accès ouvert est le nom de ce type d’accès révolutionnaire que ces auteurs peuvent procurer à leurs lecteurs puisque ces mêmes auteurs touchent par ailleurs un salaire et ne sont donc pas motivés par un gain financier.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 57. Usage et valeurs de la pratique de recherche ‘’L’usage selon lequel les articles scientifiques sont écrits en vue d’avoir un impact plutôt que d’obtenir des profits cet usage encourage la liberté académique et la recherche sérieuse, ce qui est indispensable à l’avancement du savoir. Il permet aux chercheurs de contester la sagesse des conventions et de défendre des idées peu populaires, deux éléments essentiels de la liberté académique. Il leur permet encore d’être très pointus et de défendre de par le monde leurs idées auprès d’un petit groupe de spécialistes du même sujet, ce qui est important pour repousser les frontières du savoir. cet usage enlève tout souci financier à l’ensemble des chercheurs en leur permettant de se concentrer sur la recherche de la vérité plutôt que sur celle du profit.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 58. Motivation, sens du métier ‘’ Ce n’est pas un hasard si les universitaires favorisent à la fois l’avancement du savoir et celui de leur propre carrière. Ces universitaires sont passionnés par certains sujets, certaines idées, certaines questions, certains problèmes, certaines investigations ou certaines disciplines. Ils considèrent comme une chance d’avoir un métier qui leur permette de poursuivre leur passion, et plus encore d’être récompensés pour cela. Certains se consacrent exclusivement à apporter leur contribution à l’édifice du savoir en ayant un impact dans leur domaine ou en créant un précédent auprès de leurs collègues travaillant sur les mêmes sujets. D’autres construisent leur carrière de manière stratégique dans le but d’obtenir une promotion ou un poste permanent. Mais ces deux voies convergent, non par le fait du hasard mais selon les règles mêmes du monde académique.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 59. Avancement du savoir versus de la carrière Le désir désintéressé du chercheur de contribuer à l’avancement du savoir par des articles académiques peut tout à fait être couplé avec un intérêt personnel pour l’avancement de sa carrière grâce à l’impact de tels articles. Les motifs du chercheur sont donc à la fois intéressés et désintéressés. Les raisons qui vont le pousser à mettre son travail en accès ouvert sont à peu près les mêmes qu’il a de publier des articles. Le chercheur qui choisit l’accès ouvert pour ses propres articles sert les intérêts des autres chercheurs sans être pour autant entièrement altruiste. => SYNERGIE et l’un est parfois interprété par l’autre, quelque soit la réelle motivation / l’un sert l’autre Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 60. Intérêt des universités L’avancement du savoir serait moindre, tout comme la liberté académique et l’accès ouvert, si les articles des chercheurs étaient des sources de revenus plutôt que des dons offerts au monde. Il n’est donc pas surprenant que les agences de financement et les universités soient de plus en plus nombreuses à promouvoir l’accès ouvert. La mission qu’elles ont de contribuer à l’avancement du savoir les incite à mettre la recherche qu’elles financent à la disposition de tous pour lecture et réutilisation (à quelques exceptions près, comme la recherche classifiée, par exemple). Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 61. Réticences – inégalités auteurs/ lecteurs ? l’accès ouvert est tout aussi bénéfique pour les auteurs que pour les lecteurs Les auteurs souhaitent atteindre les lecteurs au moins autant que les lecteurs souhaitent atteindre les auteurs. Tout auteur aspire à bénéficier d’une audience plus large et avoir ainsi un impact plus grand. Les auteurs touchant des droits ont de bonnes raisons pour parvenir à un compromis auprès d’un public plus restreint prêt à payer pour leurs écrits. Mais les auteurs n’en touchant pas n’ont pas besoin d’un tel compromis pour atteindre leur public puisque l’argent n’entre pas en ligne de compte. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 62. A l’inverse, à quoi revient le fait de réduire l’accès aux publications ? ‘’Supposons maintenant que le fait de vendre leurs écrits soit dommageable à ces intérêts puisque ce choix réduirait à la fois leur audience et leur impact. Ce choix altérerait également leurs objectifs professionnels puisqu’il les obligerait à aborder des thèmes intéressant en priorité le grand public plutôt qu’à se consacrer aux thèmes spécialisés dont ils sont les experts. Ces auteurs ont donc tout intérêt à tirer parti de la révolution de l’accès au savoir. Le rêve d’un accès libre et global peut devenir une réalité pour ce groupe spécifique d’auteurs, alors que la plupart (des auteurs) ne peuvent se permettre ce choix puisqu’ils vivent des droits touchés sur leurs œuvres.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 63. Quelles sont les barrières supprimées par l’accès ouvert ? 1/3 Il est envisageable d’acheter un article à titre individuel. Mais cette barrière devient infranchissable pour un universitaire qui a besoin de lire et d’utiliser des centaines d’articles dans le cadre de son projet de recherche, ou pour une bibliothèque au service de milliers de professeurs et d’étudiants travaillant sur des dizaines de milliers de sujets, sans compter la publication des dizaines de milliers de nouveaux articles chaque année. L’existence d’un prix de vente est doublement néfaste pour la recherche, à la fois pour les auteurs en limitant leur audience et leur impact et pour les lecteurs en restreignant le nombre d’articles qu’ils peuvent lire et utiliser. Un aspect essentiel de l’accès ouvert est de supprimer la barrière du prix de vente. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 64. Quelles sont les barrières supprimées par l’accès ouvert ? 2/3 ‘’Le droit d’auteur peut lui aussi devenir une barrière significative. Si on peut librement lire un article mais qu’on veut le traduire dans une autre langue, en distribuer des copies à des collègues, extraire des données à l’aide d’un logiciel sophistiqué ou reformater l’article pour utilisation sur un autre support, l’autorisation de l’ayant droit sera le plus souvent incontournable. Cela a du sens si l’auteur veut vendre son article et si l’utilisation envisagée par tel ou tel usager amoindrit ces ventes. Mais nous parlons ici de ce groupe spécifique d’auteurs qui souhaite diffuser le plus largement possible ses articles scientifiques. Malgré cela, ces auteurs ont souvent tendance à transférer leurs droits à des intermédiaires dénommés éditeurs qui veulent vendre leur travail. Ces barrières instituées par les intermédiaires et non par les auteurs eux-mêmes risquent d’empêcher les usagers d’avoir accès à cette recherche. De plus, substituer à la liberté de l’usager la nécessité de demander des autorisations constitue une double entrave à la recherche non seulement pour les auteurs dont les articles deviennent moins utiles parce qu’ils toucheront moins de lecteurs, mais aussi pour les lecteurs en limitant la possibilité d’utilisation de ces articles. Un aspect essentiel de l’accès ouvert est de supprimer la nécessité de demande d’autorisations.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 65. Quelles sont les barrières supprimées par l’accès ouvert ? 3/3 ‘’Supprimer la barrière du prix de vente signifie que les lecteurs ne sont plus limités par leur propre budget ou par le budget des organismes dont ils fréquentent les bibliothèques. Supprimer la nécessité de demander des autorisations signifie que les universitaires sont libres d’utiliser ces articles à des fins scientifiques. Cela inclut la diffusion d’un article, sa traduction, l’extraction de données, la migration du texte sous de nouvelles formes, l’archivage à long terme, sans parler des futures formes de recherche, d’analyse et de traitement des données. L’accès ouvert rend donc les articles plus utiles de deux manières, - en en permettant l’accessibilité à davantage de lecteurs - et l’utilisation pour leurs propres besoins.’’ Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 66. Enjeux de l’open access Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 « En 2008, la bibliothèque de Harvard était abonnée à 98 900 périodiques, contre 73 900 pour l’université Yale. La même année, la bibliothèque de recherche indienne la mieux financée, celle de l’Indian Institute of Science, était abonnée à 10 600 périodiques. Plusieurs bibliothèques universitaires de l’Afrique subsaharienne ne sont abonnées à aucune revue scientifique payante. Leurs lecteurs n’ont donc pas accès à ce type de revue, à l’exception des abonnements offerts par quelques éditeurs conventionnels. »
  • 67. Enjeux de l’open access Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 • dans le monde au sein duquel nous vivons, les inégalités d’accès sont abyssales, même en Occident, même dans des grandes universités, même dans les métropoles. Pas une question ni de vulgarisation, ni une question anecdotique au sein même de la recherche • mesurer l’ampleur de la fracture de l’accès aux productions scientifiques dans l’univers académique, et par conséquent en mesurer l’ampleur – démultipliée – hors des campus.
  • 68. L’accès ouvert est défini par trois grandes déclarations publiques : • l’Initiative de Budapest pour l’accès ouvert, signée le 14 février 2002 ; • la Déclaration de Bethesda sur la publication en accès ouvert, signée le 20 juin 2003 ; • et la Déclaration de Berlin sur l’accès ouvert aux connaissances dans les sciences et les humanités, signée le 22 octobre 2003. avec l’ajout d’une terminologie postérieure (voie verte, voie dorée, accès ouvert gratis, accès ouvert libre) pour définir les différentes catégories de l’accès ouvert. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 69. BUDAPEST 2002 « Il existe de nombreux degrés et de nombreuses formes d’accès plus large et plus facile à la littérature scientifique. Par “accès ouvert” à cette littérature, nous entendons sa libre mise à disposition sur l’internet public, permettant à tout usager de lire, télécharger, copier, diffuser et imprimer ces articles, de lancer une recherche dans ces articles, de créer un lien vers leur texte intégral, de les compiler pour les indexer, de les convertir en données pour traitement logiciel, et de les utiliser à toute autre fin légale, sans barrières financières, juridiques ou techniques autres que celles de l’accès à l’internet lui-même. La seule contrainte pour reproduire et diffuser cette littérature et le seul rôle du droit d’auteur dans ce domaine devraient être de donner aux auteurs le moyen de contrôler l’intégrité de leur travail et le droit d’être mentionnés et cités de manière adéquate.» Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 70. BEHTESDA 2003 et BERLIN ‘’pour qu’une œuvre soit en accès ouvert, le détenteur des droits doit consentir à l’avance à ce que les usagers « copient, utilisent, diffusent, transmettent et affichent l’œuvre publiquement, qu’ils créent et diffusent des œuvres dérivatives dans tout médium numérique ayant un objectif responsable, avec attribution adéquate de l’œuvre à son auteur’’. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 72. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Licences CC
  • 73. La paternité comme base de l’activité scientifique Chose importante, les trois textes composant la « définition BBB » insistent - d’une part sur la nécessité de supprimer les barrières liées aux autorisations en plus de celles liées au prix, - et d’autre part sur la nécessité de l’accès ouvert libre en plus de l’accès ouvert gratis. Mais ces trois textes donnent tous une limite à la liberté de l’usager, à savoir l’obligation de mentionner l’auteur et l’article original. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 74. Citer ses sources On ne peut en aucun cas oublier de mentionner l’auteur et l’article utilisé la littérature en accès ouvert indique que celle-ci est exempte de la plupart des restrictions (et non de toutes les restrictions) en termes de droit d’auteur et de licence d’utilisation. => Les LICENCES CC Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 75. Les différentes voies de l’accès ouvert Dans l’histoire de l’accès ouvert, deux voies ont rapidement émergé. La première est celle des archives ouvertes, sur le modèle d’ArXiv (1991). Elle consiste à atteindre l’accès ouvert via le dépôt des articles par leurs auteurs dans une « archive ouverte », c’est-à-dire un serveur dédié à la diffusion en accès ouvert des résultats de la recherche. La deuxième est celle de l’édition électronique ouverte. Elle consiste quant à elle à atteindre l’accès ouvert par la diffusion en ligne de revues sans péage. La première voie a reçu le sobriquet de « voie verte », la deuxième celui de « voie dorée ». Dans la première, ce sont les auteurs qui agissent, en déposant leurs productions en ligne dans la deuxième, ce sont les revues qui agissent, en choisissant un mode de diffusion ouvert en ligne. Ce qui distingue la première voie de la seconde, la voie verte de la voie dorée, c’est l’acteur qui décide du mode de diffusion. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 76. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017
  • 77. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Modèles économiques : émergence et exemples
  • 79. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Edition électronique : modèles économiques
  • 80. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Auteur – Payeur
  • 81. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Lecteur - Payeur
  • 82. Mélodie FAURY – faury @unistra.fr - 27 octobre 2017 Sponsor - Payeur
  • 83. Nous vivons une transition… La complexité de la situation actuelle vient davantage du fait qu’il s’agit de surmonter des obstacles culturels et non techniques, légaux ou économiques. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 84. New metrics / Altmetrics ‘’ (…) autre aspect de l’intérêt personnel que peut y trouver l’auteur est le fait scientifiquement prouvé que les articles en accès ouvert sont plus cités que les articles en accès payant, même lorsqu’ils sont publiés dans le même numéro de la même revue. De plus en plus d’études montrent aussi que les articles en accès ouvert sont davantage téléchargés que les articles en accès payant et que les revues passant d’un accès payant à un accès ouvert voient leur nombre de lecteurs augmenter et leurs articles davantage cités.’’ • A. Ben Wagner, « Open Access Citation Advantage: An Annotated Bibliography » : http://www.istl.org (...) Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 93. Les citations « Bien qu’on ne puisse pas encore expliquer cette corrélation de manière irréfutable, ma bibliographie cite aussi un certain nombre d’études sur l’hypothèse de causes extérieures à cette corrélation. Il est clair que les articles en accès ouvert sont beaucoup plus téléchargés que les articles en accès payant. Des études indiquent que cette augmentation est de l’ordre de 100 %. Il est donc peu probable qu’une telle augmentation n’influe pas d’une certaine manière sur le nombre de citations… Mais le fait qu’un article soit publié dans une revue en accès ouvert (voie dorée) ne semble pas requis pour influer sur le nombre de citations » • 13 Philip M. Davis, « Does Open Access Lead to Increased Readership and Citations? A Randomized Contr (...) • 14 Yassine Gargouri, Stevan Harnad et al., « Self-Selected or Mandated, Open Access Increases Citatio (...) Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 94. Lectures versus citations Il existe de nombreuses explications possibles à la corrélation entre l’accès ouvert et l’augmentation des citations. Les études en cours montreront sans doute à l’avenir que cette corrélation est due à une audience accrue et à une visibilité plus grande procurée par le fait que ces articles sont en accès ouvert. Lorsqu’on élargit l’audience d’un article scientifique, on élargit de même l’audience qui citera ce même article, y compris celle des chercheurs travaillant dans le même domaine et ne pouvant se permettre de consulter des articles en accès payant. L’accès ouvert élargit donc l’audience potentielle d’un article donné, y compris celle auprès des professionnels du sujet, et cela bien davantage que les revues en accès payant les plus lues et les plus prestigieuses. Ces études montrent les avantages que l’auteur peut retirer de l’accès ouvert. Il ne s’agit pas d’un sacrifice de la part d’un auteur privilégiant l’impact à l’argent. Il s’agit d’une forme de diffusion qui favorise la visibilité d’un article, son utilisation, son audience et le fait qu’il soit cité, à savoir tout ce qui serait bénéfique pour la carrière de l’auteur. Cela pourrait déjà être une bonne chose même si ce processus était coûteux, difficile et prenait du temps. Mais (…) il n’est ni coûteux ni difficile, et ne demande pas beaucoup de temps. Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600
  • 95. En bref… • Pas de temps supplémentaire et effet > 0 • Un changement d’abord culturel et d’habitudes • Situation favorable des auteurs scientifiques / autres auteurs Source : Qu’est-ce que l’accès ouvert ? https://books.openedition.org/oep/1600 Ex. d’effet / expérience personnelle = thèse