SlideShare une entreprise Scribd logo
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   1	
  
	
  	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
Reconstitution	
  	
  
Pré-­‐Endodontique	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Lorsqu’on	
  a	
  une	
  dent	
  délabrée,	
  il	
  faut	
  la	
  restaurer	
  car	
  il	
  nous	
  faut	
  4	
  parois	
  pour	
  
élaborer	
  le	
  traitement	
  endodontique.	
  
	
  
Définition	
  :	
  Elle	
  s’adresse	
  à	
  des	
  dents	
  délabrées,	
  c’est	
  une	
  reconstitution	
  provisoire	
  des	
  
parois	
  manquantes.	
  	
  
	
  
Il	
  faut	
  écarter	
  en	
  totalité	
  la	
  carie,	
  si	
  la	
  restauration	
  n’est	
  pas	
  étanche,	
  on	
  l’élimine.	
  Il	
  faut	
  
évaluer	
  les	
  tissus	
  résiduels	
  (gencive	
  et	
  dent).	
  L’évaluation	
  de	
  la	
  gencive	
  est	
  nécessaire,	
  
car	
  si	
  on	
  a	
  une	
  hyperplasie	
  gingivale,	
  il	
  faut	
  traiter	
  (chirurgie	
  parodontale)	
  avant	
  de	
  
poser	
  la	
  digue.	
  	
  
	
  
Si	
  peu	
  de	
  tissu	
  dentaire	
  alors	
  élaboration	
  d’une	
  élongation	
  coronaire,	
  avec	
  ou	
  sans	
  
ostéoplasie.	
  	
  
	
  
Une	
  reconstitution	
  pré	
  endodontique	
  se	
  fait	
  toujours	
  sur	
  des	
  tissus	
  sains,	
  et	
  préfigure	
  
le	
  contour	
  de	
  la	
  restauration	
  finale.	
  
	
  
Sur	
  l’image	
  :	
  
• Prémolaire	
  délabrée	
  avec	
  une	
  seule	
  paroi	
  en	
  place	
  
• Il	
  est	
  nécessaire	
  de	
  faire	
  un	
  traitement	
  endodontique	
  sur	
  cette	
  dent	
  
• La	
  digue	
  est	
  fixée	
  par	
  le	
  crampon,	
  mais	
  celui	
  ci	
  a	
  besoin	
  de	
  quatre	
  points	
  d’appuie	
  
pour	
  être	
  stable.	
  Donc	
  il	
  est	
  nécessaire	
  de	
  refaire	
  une	
  reconstitution	
  provisoire	
  
pré-­‐endodontique.	
  
• La	
  cavité	
  d’accès	
  doit	
  constituer	
  un	
  réservoir	
  pour	
  l’irrigation	
  canalaire.	
  	
  
	
  
Objectifs	
  
• Mettre	
  en	
  place	
  le	
  champ	
  opératoire	
  (la	
  stabilité	
  du	
  crampon	
  sera	
  assuré	
  par	
  4	
  
parois)	
  	
  
• Obtenir	
  une	
  cavité	
  d’accès	
  à	
  4	
  parois	
  (celle-­‐ci	
  doit	
  constituer	
  un	
  réservoir	
  
des	
  solutions	
  d’irrigation	
  qui	
  se	
  renouvellent).	
  Cette	
  cavité	
  possède	
  des	
  parois	
  
divergentes	
  vers	
  la	
  surface	
  occlusale,	
  à	
  la	
  différence	
  des	
  parois	
  de	
  la	
  cavité	
  de	
  
classe	
  I,	
  afin	
  d’avoir	
  une	
  bonne	
  visibilité	
  des	
  entrées	
  canalaires.	
  Avant	
  de	
  
commencer	
  le	
  traitement,	
  il	
  faut	
  mesurer	
  la	
  longueur	
  des	
  canaux.	
  	
  
• Assurer	
  une	
  obturation	
  provisoire	
  de	
  bonne	
  qualité	
  avant	
  la	
  restauration	
  
finale,	
  entre	
  les	
  séances	
  du	
  traitement	
  
• Obtenir	
  des	
  repères	
  occlusaux	
  fiables	
  par	
  un	
  placement	
  reproductible	
  des	
  
stops	
  en	
  silicone	
  des	
  instruments	
  endodontiques	
  
• Sur	
  ces	
  dents,	
  les	
  parois	
  sont	
  très	
  fines,	
  il	
  faut	
  alors	
  empêcher	
  la	
  fracture	
  des	
  
tissus	
  coronaires	
  restants	
  par	
  renforcement	
  des	
  parois	
  résiduelles	
  et	
  mise	
  en	
  
sous-­‐occlusion	
  coronaire	
  (car	
  il	
  y	
  a	
  un	
  risque	
  de	
  fracture	
  si	
  soumis	
  aux	
  forces	
  
masticatoires).	
  
	
  
2	
  
[EN
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
Réalisation	
  
Les	
  qualités	
  des	
  matériaux	
  :	
  
• avoir	
  un	
  temps	
  de	
  prise	
  rapide	
  
• résistance	
  suffisante	
  pour	
  résister	
  aux	
  forces	
  masticatoires	
  
• facilité	
  d’éviction	
  
	
  
Les	
  matériaux	
  utilisés	
  sont	
  le	
  CVI	
  et	
  le	
  composite.	
  Mais	
  le	
  défaut	
  du	
  CVI	
  est	
  la	
  
résistance	
  (problématiques	
  face	
  aux	
  forces	
  masticatrices).	
  	
  
	
  
Les	
  types	
  de	
  reconstitutions	
  :	
  
• Les	
  reconstitutions	
  conservatrices	
  (matriçage	
  bague	
  de	
  cuivre,	
  ortho)	
  
• Les	
  reconstitutions	
  prothétiques	
  (coiffe	
  préformée,	
  couronne	
  provisoire)	
  	
  
	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   3	
  
	
  	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
Reconstitutions	
  Pré-­‐Endodontique	
  
Conservatrices	
  
	
  
	
  
La	
  reconstitution	
  pré-­‐endodontique	
  se	
  fait	
  selon	
  le	
  nombre	
  de	
  parois	
  résiduelles.	
  
	
  
1) Minimum	
  2	
  ou	
  3	
  parois	
  
• La	
  reconstitution	
  se	
  fait	
  lorsqu’il	
  y	
  a	
  minimum	
  2	
  ou	
  3	
  parois	
  résiduelles,	
  elle	
  
s’élabore	
  à	
  l’aide	
  d’une	
  matrice.	
  	
  
• On	
  doit	
  cureter	
  la	
  carie	
  avant	
  la	
  reconstitution.	
  Si	
  la	
  restauration	
  n’est	
  pas	
  
étanche,	
  on	
  élimine	
  l’ancienne	
  reconstitution.	
  	
  
• L’élimination	
  de	
  la	
  carie	
  se	
  fait	
  à	
  l’aide	
  de	
  la	
  fraise	
  boule	
  sur	
  contre	
  angle,	
  si	
  c‘est	
  
possible,	
  il	
  ne	
  faut	
  pas	
  faire	
  l’effraction	
  pulpaire	
  à	
  ce	
  stade.	
  	
  
• Reconstitution	
  de	
  la	
  dent	
  avec	
  une	
  matrice	
  et	
  des	
  coins	
  en	
  bois	
  afin	
  de	
  refaire	
  la	
  
ou	
  les	
  parois	
  manquantes.	
  	
  
• Si	
  la	
  chambre	
  pulpaire	
  a	
  été	
  ouverte	
  par	
  la	
  carie,	
  on	
  place	
  une	
  boulette	
  de	
  coton	
  
dans	
  la	
  chambre	
  pulpaire,	
  seulement	
  sur	
  l’ouverture.	
  Sur	
  celle-­‐ci,	
  on	
  place	
  une	
  
restauration	
  provisoire.	
  	
  
• La	
  paroi	
  proximale	
  manquante	
  est	
  reconstituée	
  par	
  le	
  CVI	
  ou	
  le	
  composite.	
  On	
  
vérifie	
  toujours	
  l’occlusion	
  sinon	
  fracture	
  inévitable.	
  	
  
• Dans	
  la	
  même	
  séance,	
  on	
  écarte	
  le	
  provisoire	
  et	
  la	
  boulette	
  de	
  coton,	
  ensuite	
  on	
  
ouvre	
  la	
  chambre	
  pulpaire	
  directement.	
  	
  
	
  
	
  
	
   	
   	
  
	
  
	
  
2) Une	
  paroi	
  ou	
  aucune	
  
• Il	
  nous	
  faut	
  un	
  support	
  très	
  rigide,	
  la	
  reconstruction	
  des	
  parois	
  manquantes	
  se	
  
fait	
  avec	
  une	
  bague	
  de	
  cuivre	
  (ou	
  orthodontique)	
  dont	
  le	
  diamètre	
  correspond	
  à	
  
celui	
  de	
  la	
  dent.	
  Les	
  bagues	
  orthodontiques	
  à	
  la	
  différence	
  des	
  bagues	
  de	
  cuivre,	
  
sont	
  utilisées	
  pour	
  reconstituer	
  les	
  pertes	
  de	
  substances	
  juxta	
  ou	
  supra	
  gingival.	
  	
  
	
  
• Etapes	
  :	
  
• Adaptation	
  de	
  la	
  bague	
  de	
  cuivre	
  à	
  la	
  dent,	
  avec	
  un	
  ciseau,	
  pour	
  éviter	
  la	
  
sur	
  occlusion.	
  Le	
  choix	
  de	
  la	
  bague	
  doit	
  correspondance	
  au	
  diamètre	
  
cervical.	
  
• Diminuer	
  la	
  hauteur	
  de	
  la	
  bague	
  de	
  cuivre	
  pour	
  éviter	
  toute	
  sur	
  occlusion	
  
et	
  adapter	
  son	
  contour	
  à	
  la	
  dent	
  
• Placer	
  une	
  boulette	
  de	
  coton	
  au	
  niveau	
  de	
  l’ouverture	
  de	
  la	
  chambre	
  
pulpaire	
  si	
  elle	
  est	
  ouverte	
  
4	
  
[EN
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
• Remplir	
  la	
  bague	
  de	
  cuivre	
  de	
  CVI	
  (seul	
  provisoire	
  utilisé)	
  après	
  l’avoir	
  
mise	
  en	
  place	
  
• Avec	
  le	
  CVI	
  on	
  entre	
  a	
  l’intérieur	
  de	
  la	
  chambre,	
  	
  
• Contact	
  avec	
  la	
  boulette	
  de	
  coton,	
  qu’on	
  écarte	
  
• Traitement	
  endodontique	
  
	
  
	
  	
   	
  	
   	
  	
   	
  
	
  
	
  
	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   5	
  
	
  	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
Reconstitutions	
  Pré-­‐Endodontique	
  
Prothétiques	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
1) Reconstitution	
  avec	
  une	
  coiffe	
  préformée	
  
	
  
Il	
  faut	
  bien	
  faire	
  attention	
  à	
  l’élimination	
  de	
  la	
  carie,	
  	
  
• Sur	
  l’image	
  :	
  
• Dents	
  cariées	
  	
  
• Point	
  de	
  contacte	
  perdu	
  
• 2	
  parois	
  restantes,	
  vestibulaire	
  et	
  linguale.	
  	
  
	
  
• Préparation	
  de	
  la	
  dent	
  délabrée	
  :	
  après	
  anesthésie	
  et	
  exérèse	
  de	
  
la	
  carie.	
  
• Le	
  choix	
  de	
  la	
  taille	
  de	
  la	
  coiffe	
  préformée	
  se	
  fait	
  en	
  fonction	
  de	
  
la	
  taille	
  de	
  la	
  dent	
  et	
  de	
  l'espace	
  entre	
  les	
  deux	
  dents	
  adjacentes.	
  
• Il	
  faut	
  écarter	
  le	
  contact	
  avec	
  les	
  dents	
  adjacentes,	
  les	
  bombés	
  
proximaux	
  de	
  la	
  dents	
  a	
  reconstituer	
  sont	
  éliminés	
  ainsi	
  que	
  les	
  zones	
  de	
  tissus	
  
dentaires,	
  non	
  soutenu	
  par	
  la	
  dentine	
  saine.	
  Les	
  bombés	
  vestibulaires	
  et	
  
linguales,	
  sont	
  conservés	
  pour	
  augmenter	
  la	
  rétention	
  
mécanique	
  de	
  la	
  coiffe	
  préformée.	
  	
  
• La	
  surface	
  occlusale	
  de	
  la	
  dent	
  est	
  réduite	
  de	
  1,5	
  mm,	
  (coiffe	
  
de	
  1,5	
  mm),	
  et	
  on	
  applique	
  la	
  coiffe	
  préformée.	
  	
  
• Essayage	
  de	
  la	
  coiffe	
  par	
  vérification	
  :	
  
• Etanchéité	
  cervicale	
  
• Point	
  de	
  contact	
  
• Occlusion	
  car	
  elle	
  ne	
  reste	
  pas	
  en	
  sur	
  occlusion,	
  mais	
  
on	
  peut	
  la	
  laisser	
  en	
  occlusion	
  normale.	
  
	
  
• Réalisation	
  de	
  l’adaptation	
  de	
  la	
  coiffe	
  préformée	
  avec	
  une	
  précelle	
  ou	
  une	
  pince,	
  
utilisée	
  dans	
  le	
  laboratoire,	
  avec	
  lequel	
  on	
  réalise	
  le	
  modelage	
  de	
  la	
  coiffe.	
  	
  
• Scellement	
  de	
  la	
  coiffe	
  du	
  tissu	
  résiduel	
  avec	
  le	
  cément	
  de	
  
phosphate	
  de	
  zinc.	
  
• On	
  place	
  le	
  crampon	
  sur	
  cette	
  coiffe	
  préformée.	
  	
  
• On	
  élabore	
  un	
  orifice	
  dont	
  la	
  forme	
  est	
  identique	
  au	
  
contour	
  du	
  plancher	
  pulpaire.	
  	
  
• Réalisation	
  d’un	
  contour	
  large	
  ovalaire,	
  avec	
  lequel	
  on	
  
peut	
  toucher	
  la	
  chambre	
  pulpaire.	
  	
  
• L’étanchéité	
  au	
  niveau	
  des	
  parois	
  proximales	
  est	
  assurée	
  
par	
  apposition	
  du	
  composite	
  fluide	
  à	
  l’intérieur	
  de	
  la	
  
coiffe,	
  à	
  la	
  jonction	
  avec	
  le	
  tissu	
  résiduel.	
  	
  
• On	
  rempli	
  en	
  totalité	
  la	
  coiffe	
  avec	
  un	
  composite	
  assurant	
  les	
  contacts	
  occlusaux	
  
avec	
  les	
  dents	
  antagonistes	
  et	
  les	
  contacts	
  proximaux.	
  La	
  coiffe	
  s’identifie	
  à	
  un	
  
moule	
  qu’on	
  peut	
  laisser	
  jusqu’à	
  la	
  prochaine	
  séance,	
  à	
  la	
  différence	
  de	
  la	
  bague	
  
en	
  cuivre.	
  	
  
6	
  
[EN
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
• Mise	
  en	
  place	
  du	
  champ	
  opératoire.	
  Trépanation	
  au	
  travers	
  de	
  la	
  coiffe	
  préformée	
  
selon	
  une	
  forme	
  de	
  contour	
  en	
  rapport	
  avec	
  le	
  plancher	
  pulpaire.	
  
• Réalisation	
  du	
  traitement	
  endodontique	
  en	
  situation	
  d'étanchéité	
  peropératoire	
  
absolue.	
  
	
  
	
  	
  	
  	
  	
   	
  
	
  
2) Reconstitution	
  avec	
  une	
  couronne	
  provisoire	
  	
  
	
  
• Lorsque	
  la	
  dent	
  à	
  traiter	
  doit	
  devenir	
  un	
  pilier	
  prothétique,	
  la	
  préparation	
  
coronaire	
  périphérique	
  peut	
  être	
  réalisée	
  et	
  une	
  couronne	
  provisoire	
  est	
  mise	
  en	
  
place	
  avant	
  le	
  traitement	
  canalaire.	
  Il	
  faut	
  faire	
  attention	
  à	
  garder	
  les	
  limites	
  de	
  
préparation	
  supra-­‐gingivales	
  afin	
  de	
  pouvoir	
  poser	
  le	
  crampon	
  
	
  
Cas	
  pratique	
  sur	
  prémolaire	
  :	
  
	
   Dent	
  délabrée	
  plus	
  en	
  hauteur,	
  qu’en	
  surface.	
  La	
  préparation	
  finale	
  de	
  cette	
  dent	
  
sera	
  est	
  un	
  inlay	
  core,	
  un	
  tenon	
  et	
  une	
  coiffe	
  définitive.	
  	
  
La	
  coiffe	
  préformée	
  n’est	
  pas	
  nécessaire,	
  on	
  établit	
  les	
  limites	
  de	
  préparation,	
  celles-­‐ci	
  
sont	
  au	
  niveau	
  de	
  la	
  gencive.	
  Elaboration	
  d’un	
  provisoire	
  par	
  le	
  technicien	
  grace	
  à	
  une	
  
empreinte	
  en	
  cabinet.	
  	
  
A	
  l’intérieur	
  du	
  provisoire,	
  il	
  y	
  a	
  un	
  tenon,	
  c’est	
  un	
  provisoire	
  à	
  tenon.	
  En	
  cabinet	
  ce	
  
tenon	
  nous	
  aide	
  a	
  faire	
  un	
  orifice	
  à	
  un	
  lieu	
  précis	
  afin	
  de	
  toucher	
  la	
  chambre	
  pulpaire.	
  	
  
On	
  découpe	
  alors	
  la	
  coiffe	
  provisoire	
  pour	
  créer	
  un	
  orifice	
  et	
  introduire	
  une	
  boulette	
  de	
  
coton	
  (pour	
  avoir	
  un	
  repère	
  par	
  rapport	
  à	
  la	
  chambre	
  pulpaire,	
  pour	
  prévoir	
  la	
  
perforation).	
  Puis	
  on	
  scelle	
  la	
  coiffe	
  et	
  on	
  commence	
  le	
  traitement	
  endodontique.	
  	
  
Pas	
  de	
  pose	
  de	
  crampon	
  car	
  possibilité	
  de	
  fracture,	
  limite	
  gingivale	
  très	
  faible.	
  Il	
  est	
  
préférable	
  de	
  poser	
  le	
  crampon	
  sur	
  la	
  dent	
  en	
  postérieur.	
  	
  
	
  
	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   7	
  
	
  	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
Instruments	
  de	
  préparation	
  	
  	
  
de	
  la	
  cavité	
  d’accès	
  
	
  	
  
	
  
	
  
	
  
I. L’INSTRUMENTATION	
  MANUELLE	
  :	
  GENERALITES	
  
	
  
	
  
Instruments	
  de	
  préparation	
  de	
  la	
  cavité	
  d’accès	
  
	
  
• Pour	
  la	
  pénétration	
  des	
  tissue	
  dentaire,	
  on	
  utilise	
  les	
  fraises	
  boules	
  montées	
  sur	
  
turbine	
  (Fraise	
  boule	
  (long	
  col)	
  diamantée	
  Fraise	
  endo-­‐Z)	
  de	
  diamètre	
  de	
  0,16,	
  
avec	
  une	
  grosse	
  granulation	
  (bague	
  verte)	
  :	
  Avec	
  ce	
  type	
  de	
  granulation,	
  
élimination	
  de	
  l’émail	
  et	
  de	
  la	
  dentine.	
  	
  
• Pénétration	
  et	
  finition	
  de	
  parois.	
  Le	
  long	
  col	
  est	
  utilisé	
  pour	
  un	
  meilleur	
  	
  
accès	
  au	
  niveau	
  de	
  l’entrée	
  canalaire.	
  	
  
• On	
  élargit	
  ensuite	
  l’orifice	
  d’accès,	
  la	
  finition	
  des	
  parois	
  d’accès	
  est	
  
réalisée	
  avec	
  la	
  fraise	
  endo	
  Z.	
  	
  
	
  
Fraise	
  Endo	
  Z	
  :	
  
	
  
• C’est	
  une	
  fraise	
  cylindro-­‐conique	
  présentant	
  un	
  point	
  mousse,	
  travaillant	
  sur	
  
les	
  surfaces	
  latérales	
  avec	
  laquelle,	
  on	
  assure	
  la	
  divergence	
  des	
  parois	
  de	
  la	
  
cavité	
  d’accès	
  vers	
  la	
  surface	
  occlusale.	
  	
  
• Le	
  point	
  mousse	
  de	
  la	
  fraise	
  permet	
  de	
  respecter	
  la	
  morphologie	
  du	
  plancher	
  
pulpaire,	
  sans	
  risque	
  de	
  perforation.	
  C’est	
  une	
  fraise	
  montée	
  sur	
  
turbine,	
  elle	
  travaille	
  à	
  grande	
  vitesse.	
  	
  
• Travail	
  en	
  mouvements	
  latéraux,	
  on	
  ne	
  doit	
  jamais	
  appuyer.	
  	
  
Le	
  but	
  d’un	
  traitement	
  endodontique	
  est	
  de	
  respecter	
  la	
  direction	
  d’un	
  canal	
  
mais	
  d’avoir	
  une	
  vision	
  directe	
  au	
  niveau	
  des	
  parties	
  apicales.	
  On	
  doit	
  
éliminer	
  tous	
  les	
  excès	
  coronaire,	
  empêchant	
  la	
  vision	
  directe	
  dans	
  la	
  partie	
  
apicale.	
  
	
  
Forets	
  Gates	
  Glidden	
  :	
  	
  
• Utilisée	
  seulement	
  dans	
  la	
  partie	
  coronaire,	
  elle	
  est	
  montée	
  sur	
  le	
  
contre	
  angle.	
  	
  
• Elle	
  présente	
  3	
  lames	
  actives,	
  variables	
  du	
  point	
  de	
  vue	
  de	
  la	
  longueur.	
  	
  
• La	
  longueur	
  de	
  la	
  partie	
  active	
  est	
  proportionnelle	
  avec	
  le	
  diamètre	
  de	
  
la	
  fraise	
  	
  
• Diamètre	
  de	
  la	
  partie	
  active	
  :	
  2,5	
  –	
  4,5	
  mm	
  	
  
• Diamètre	
  de	
  la	
  fraise	
  0,5	
  mm	
  a	
  la	
  pointe	
  pour	
  la	
  Nr.1,	
  puis	
  elle	
  s’agrandit	
  de	
  0,2	
  
mm	
  à	
  chaque	
  numéro.	
  Il	
  y	
  a	
  6	
  numéros.	
  
• Longueur	
  de	
  la	
  partie	
  active	
  est	
  de	
  19	
  mm	
  	
  
	
  
La	
  fraise	
  est	
  toujours	
  utilisée	
  en	
  traction	
  afin	
  de	
  redresser	
  les	
  
courbures	
  canalaire	
  et	
  d’éliminer	
  les	
  interférences	
  dans	
  les	
  
parties	
  coronaires	
  du	
  canal.	
  La	
  pointe	
  est	
  mousse.	
  La	
  partie	
  
active	
  et	
  sa	
  longueur	
  se	
  forme	
  sur	
  3	
  lames.	
  Les	
  anneaux	
  
8	
  
[EN
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
représentent	
  le	
  nombre	
  de	
  la	
  fraise.	
  On	
  introduit	
  seulement	
  dans	
  la	
  partie	
  
coronaire.	
  
	
  
Les	
  sondes	
  dentaires	
  rigides	
  n°16	
  et	
  n°17	
  
	
  
Elles	
  contrôlent	
  des	
  surplombs	
  du	
  toit	
  pulpaire.	
  	
  Afin	
  d’avoir	
  un	
  accès	
  direct	
  aux	
  canaux,	
  
il	
  faut	
  éliminer	
  la	
  totalité	
  du	
  plafond	
  pulpaire.	
  L’élimination	
  se	
  fait	
  par	
  la	
  fraise	
  boule	
  ou	
  
par	
  des	
  mouvements	
  de	
  traction	
  avec	
  la	
  fraise	
  Endo-­‐Z.	
  Le	
  toit	
  de	
  la	
  chambre	
  pulpaire	
  est	
  
éliminé	
  pour	
  avoir	
  une	
  meilleure	
  vision.	
  	
  
La	
  sonde	
  17	
  permet	
  de	
  vérifier	
  la	
  préparation	
  de	
  la	
  chambre	
  
pulpaire.	
  Avec	
  son	
  encoche,	
  on	
  l’introduit	
  dans	
  cavité	
  et	
  on	
  élabore	
  
des	
  tractions,	
  si	
  pas	
  d’accroche,	
  la	
  cavité	
  est	
  bien	
  préparée.	
  Le	
  
but	
  est	
  de	
  mieux	
  voir	
  les	
  entrées	
  canalaires.	
  
	
  
La	
  prof	
  ne	
  nous	
  laissera	
  pas	
  entrer	
  dans	
  les	
  canaux	
  si	
  la	
  cavité	
  d’accès	
  
est	
  mal	
  préparée.	
  
	
  
	
  
La	
  sonde	
  DG16	
  sert	
  à	
  repérer	
  les	
  entrées	
  canalaires,	
  elle	
  est	
  très	
  fine	
  et	
  pointu.	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
II. INSTRUMENTS	
  DE	
  PREPARATION	
  CANALAIRE	
  MANUELS	
  
	
  
Sur	
  le	
  marché,	
  il	
  y	
  a	
  une	
  organisation	
  nommée	
  ISO,	
  déterminant	
  les	
  normes	
  des	
  
instruments	
  canalaires.	
  
• Classiquement,	
  il	
  existe	
  3	
  grands	
  types	
  d’instruments	
  endodontiques	
  manuels.	
  Ils	
  
présentent	
  chacun	
  un	
  profil	
  caractéristique	
  associé	
  à	
  une	
  action	
  donnée	
  :	
  	
  
• les	
  limes	
  de	
  Kerr	
  
• Les	
  limes	
  de	
  type	
  Hedström	
  
• Les	
  broches	
  
	
  
• LES	
  PARTIES	
  COMPOSANTS	
  
Norme	
  ISO	
  et	
  dimensions	
  des	
  instruments	
  (La	
  longueur,	
  Le	
  Diametre,	
  LA	
  
CONICITE)	
  
	
  
Un	
  instrument	
  endodontique	
  est	
  constitué	
  de	
  3	
  parties:	
  
- le	
  manche	
  :	
  	
  
- En	
  métal	
  ou	
  matière	
  plastique,	
  permet	
  la	
  préhension	
  manuelle	
  de	
  
l'instrument	
  (est	
  	
  coloré	
  selon	
  le	
  code	
  couleur	
  ISO)	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   9	
  
	
  	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
- Ce	
  code	
  de	
  couleur	
  nous	
  donne	
  le	
  diamètre	
  de	
  la	
  pointe	
  
	
  
BONJOUR	
  BIENVENU	
  
	
  
- Elles	
  sont	
  présentes	
  dans	
  toutes	
  les	
  boites.	
  
	
  
- la	
  tige	
  :	
  	
  
- Partie	
  de	
  l’instrument	
  qui	
  assure	
  la	
  liaison	
  entre	
  le	
  manche	
  et	
  la	
  partie	
  
travaillante.	
  
- c'est	
  l'ébauche	
  du	
  fil	
  métallique	
  à	
  partir	
  duquel	
  est	
  fabriquée	
  la	
  partie	
  
travaillante	
  de	
  l'instrument.	
  	
  
- Le	
  stop	
  directionnel	
  est	
  posé	
  sur	
  la	
  tige,	
  il	
  est	
  utilisé	
  pour	
  mesurer	
  la	
  
longueur	
  canalaire	
  et	
  indiquer	
  la	
  direction	
  de	
  la	
  courbure	
  canalaire.	
  Sur	
  ce	
  
stop,	
  il	
  y	
  a	
  une	
  ligne	
  noire	
  orientée	
  vers	
  la	
  courbure	
  du	
  canal.	
  	
  
	
  
- La	
  partie	
  active	
  :	
  	
  
- Situé	
  dans	
  le	
  prolongement	
  de	
  la	
  tige.	
  	
  
- Présente	
  toujours	
  la	
  même	
  longueur	
  :	
  16	
  mm.	
  	
  
	
  
On	
  peut	
  avoir	
  des	
  instruments	
  ayant	
  une	
  longueur	
  de	
  21	
  mm	
  –	
  31	
  mm	
  (31	
  pour	
  les	
  
canines),	
  les	
  instruments	
  sont	
  proposés	
  en	
  4	
  longueurs	
  (tige)	
  :	
  	
  
• 21	
  mm	
  :	
  molaires,	
  petites	
  racines,	
  
• 25	
  mm	
  :	
  très	
  utilisés,	
  	
  
• 28	
  mm	
  :	
  très	
  peu	
  utilisés,	
  	
  
• 31	
  mm	
  :	
  canine	
  
	
  
	
  
	
  
Le	
  diamètre	
  représente	
  la	
  projection	
  de	
  la	
  pointe	
  de	
  l’instrument	
  à	
  l’extrémité	
  de	
  celui-­‐
ci	
  (D1).	
  Le	
  diamètre	
  mesuré	
  à	
  la	
  transition	
  tige-­‐lame	
  active	
  est	
  D2.	
  Ces	
  diamètres	
  sont	
  
exprimés	
  en	
  100èmes	
  de	
  millimètre	
  et	
  vont	
  de	
  6/100e	
  mm	
  à	
  140/100e	
  mm.	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
10	
   [ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
Codes	
  Couleurs	
  de	
  diamètre	
  ISO	
  
	
  
	
  
	
  
Le	
  code	
  couleur	
  est	
  associé	
  au	
  diamètre	
  de	
  la	
  pointe	
  (D1)	
  figurant	
  sur	
  le	
  manche	
  de	
  
l’instrument	
  (afin	
  de	
  le	
  reconnaître	
  facilement).	
  
	
  
Seuls	
  les	
  3	
  instruments	
  de	
  plus	
  faible	
  diamètre	
  ont	
  une	
  couleur	
  n’entrant	
  pas	
  dans	
  une	
  
série	
  de	
  couleur	
  répétitive	
  :	
  	
  	
  
• La	
  lime	
  de	
  06	
  (6/100)	
  :	
  rose,	
  	
  
• la	
  lime	
  de	
  08	
  (8/100)	
  :	
  gris,	
  	
  
• la	
  lime	
  10	
  (10/100):	
  violette.	
  	
  
	
  
	
  
	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   11	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
Pour	
  les	
  limes	
  à	
  partir	
  de	
  015	
  à	
  140,	
  on	
  parle	
  d’une	
  série	
  de	
  couleur	
  répétitive.	
  	
  	
  
	
  
Pour	
  les	
  diamètres	
  supérieurs	
  ⇒	
  série	
  de	
  couleurs	
  répétitive	
  :	
  
Blanc	
  –	
  jaune	
  –	
  rouge	
  –	
  bleu	
  –	
  vert	
  –	
  noir	
  
• Lime	
  de	
  15	
  →	
  Blanc	
  
• 20	
  →	
  Jaune	
  
• 25	
  →	
  Rouge	
  
• 30	
  →	
  Bleu	
  	
  
• 35	
  →	
  Vert	
  	
  
• 40	
  →	
  Noir	
  
Progression	
  de	
  5	
  en	
  5/100	
  
	
  
	
  
A	
  partir	
  de	
  60,	
  on	
  monte	
  de	
  10	
  en	
  10	
  (10/100)	
  
• De	
  0,45	
  mm	
  à	
  0,80	
  mm	
  et	
  de	
  0,90	
  mm	
  à	
  1,40	
  mm,	
  la	
  répartition	
  
des	
  couleurs	
  se	
  répète	
  
	
  
	
  
Tous	
  les	
  instruments	
  respectant	
  la	
  norme	
  ISO	
  ont	
  une	
  conicité	
  de	
  
2%,	
  c’est-­‐à-­‐dire	
  une	
  augmentation	
  de	
  diamètre	
  de	
  deux	
  centièmes	
  de	
  
millimètre	
  par	
  millimètre	
  de	
  lame	
  active.	
  
La	
  conicité	
  d’un	
  instrument	
  est	
  l’augmentation	
  du	
  diamètre	
  de	
  
l’instrument	
  par	
  mm	
  de	
  lame	
  active.	
  	
  
	
  
	
  
	
  
La	
  différence	
  de	
  diamètre	
  entre	
  d1	
  et	
  d2	
  reste	
  inchangée,	
  qu’importe	
  l’instrument	
  :	
  	
  
	
  
d2-­‐d1	
  =	
  0.32	
  mm=16	
  ×	
  0,02	
  
	
  
12	
   [ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
Section	
  de	
  l'instrument,	
  l'angle	
  d'hélice,	
  L'angle	
  de	
  pointe	
  	
  	
  
L’ANGLE	
  DE	
  TRANSITION,	
  L’ANGLE	
  D’ATTAQUE	
  
	
  
	
  
	
  
I. La	
  section	
  transversale	
  montre	
  différentes	
  formes	
  :	
  	
  
• une	
  forme	
  carrée	
  pour	
  la	
  plupart	
  des	
  limes	
  K	
  (small),	
  	
  
• triangulaire	
  pour	
  les	
  broches	
  et	
  certaines	
  limes	
  K	
  (large),	
  
• ronde	
  pour	
  la	
  lime	
  H	
  ou	
  racleur	
  	
  
La	
  section	
  influence	
  la	
  résistance	
  de	
  l’instrument,	
  la	
  flexibilité,	
  le	
  centrage	
  dans	
  le	
  canal	
  
et	
  l’évacuation	
  des	
  débris.	
  	
  	
  
	
  
Les	
  symboles	
  
	
  
	
  
	
  
De	
  nombreux	
  types	
  d’instruments	
  endodontiques	
  sont	
  normalisés	
  et	
  pour	
  chacun	
  
correspond	
  un	
  symbole.	
  
Le	
  symbole	
  n’aide	
  seulement	
  pour	
  trouver	
  facilement	
  l’instrument,	
  mais	
  il	
  n’y	
  pas	
  de	
  
rapport	
  avec	
  la	
  forme	
  de	
  l’instrument.	
  
Inscription	
  sur	
  le	
  manche	
  et	
  sur	
  l’emballage	
  
	
  
II. l'angle	
  d'hélice	
  :	
  	
  
	
  
C’est	
  l'angle	
  compris	
  entre	
  l'axe	
  de	
  l'instrument	
  et	
  celui	
  des	
  spires.	
  Il	
  varie	
  de	
  20	
  à	
  60°,	
  
est	
  proportionnel	
  au	
  nombre	
  de	
  spires/mm*	
  et	
  diminue	
  avec	
  le	
  diamètre	
  de	
  
l'instrument.	
  
	
  
	
  L'angle	
  d'hélice	
  détermine	
  la	
  dynamique	
  des	
  instruments	
  :	
  
• plus	
  l’angle	
  est	
  fermé	
  ou	
  réduit,	
  plus	
  l’instrument	
  
peut	
  travailler	
  en	
  rotation	
  
• plus	
  l’angle	
  est	
  ouvert,	
  plus	
  l’instrument	
  peut	
  
travailler	
  en	
  traction	
  
	
  
Les	
  broches	
  travaillent	
  en	
  rotation	
  et	
  les	
  limes	
  en	
  traction,	
  
pour	
  les	
  limes	
  K,	
  elles	
  travaillent	
  en	
  rotation	
  et	
  traction.	
  	
  
	
  
	
  
III. L'angle	
  de	
  pointe	
  :	
  	
  
	
  
C’est	
  l'angle	
  formé	
  par	
  les	
  pans	
  de	
  l'extrémité	
  de	
  la	
  lame.	
  	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   13	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
A	
  l'origine,	
  l'angle	
  de	
  la	
  pointe	
  des	
  instruments	
  de	
  type	
  K	
  était	
  de	
  75±15	
  degrés.	
  Des	
  
instruments	
  de	
  conception	
  plus	
  récente	
  ont	
  des	
  pointes	
  différentes	
  afin	
  d'essayer	
  de	
  
réduire	
  au	
  minimum	
  le	
  travail	
  de	
  la	
  pointe.	
  	
  
Tous	
  les	
  instruments	
  sont	
  fabriqués	
  avec	
  un	
  angle	
  rapproché	
  de	
  90°.	
  Le	
  principe	
  est	
  de	
  
guider	
  l’instrument	
  plutôt	
  que	
  de	
  travailler	
  sur	
  les	
  parois.	
  	
  L’angle	
  à	
  la	
  pointe,	
  est	
  
toujours	
  augmenté.	
  
L'angle	
  de	
  pointe	
  est	
  responsable	
  de	
  la	
  modification	
  de	
  la	
  trajectoire	
  canalaire	
  et	
  c'est	
  
pourquoi	
  il	
  a	
  été	
  transformé	
  en	
  l'émoussant	
  sur	
  les	
  nouveaux	
  instruments.	
  
	
  	
  
IV. Angle	
  de	
  transition	
  
	
  
• Angle	
  de	
  jonction	
  entre	
  la	
  pointe	
  et	
  la	
  première	
  spire	
  de	
  l’instrument	
  
• Un	
  angle	
  de	
  transition	
  marqué	
  favorise	
  la	
  réalisation	
  d'une	
  encoche	
  dentinaire.	
  Ce	
  
phénomène	
  peut	
  alors	
  amorcer	
  une	
  modification	
  de	
  la	
  trajectoire	
  canalaire	
  avec	
  
création	
  d’une	
  butée.	
  C'est	
  pourquoi	
  la	
  majorité	
  des	
  instruments	
  mis	
  sur	
  le	
  marché,	
  
comportent	
  une	
  pointe	
  guide	
  modifiée	
  avec	
  suppression	
  de	
  l’angle	
  de	
  transition.	
  
• Les	
  instruments	
  actuels	
  ne	
  présente	
  pas	
  ce	
  type	
  d’angle.	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
  
V. Angle	
  d’attaque	
  ou	
  de	
  coupe	
  
	
  
• Angle	
  formé	
  entre	
  la	
  partie	
  tranchante	
  de	
  l’instrument	
  et	
  la	
  surface	
  à	
  attaquer.	
  	
  
• Inclinaison	
  de	
  la	
  partie	
  tranchante/surface	
  a	
  attaquer	
  
• Il	
  est	
  dit	
  positif	
  lorsque	
  sa	
  valeur	
  est	
  inférieure	
  à	
  90°.	
  Il	
  est	
  nul	
  à	
  angle	
  droit	
  et	
  
considéré	
  négatif	
  au	
  delà	
  de	
  90°.	
  
• Si	
  l’angle	
  de	
  coupe	
  est	
  positif,	
  l’instrument	
  fonctionne	
  comme	
  un	
  rasoir,	
  alors	
  il	
  y	
  a	
  
un	
  risque	
  de	
  s’enfoncer	
  dans	
  la	
  dentine	
  ;	
  il	
  produit	
  un	
  effet	
  de	
  vissage,	
  pour	
  cette	
  
raison	
  l’instrument	
  idéal	
  doit	
  avoir	
  un	
  angle	
  de	
  coupe	
  neutre,	
  afin	
  d’avoir	
  l’efficacité	
  
maximale.	
  
	
  
	
  
	
  	
  
14	
   [ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
Le	
  Processus	
  de	
  Fabrication	
  
	
  
	
  
	
  
I. Alliages	
  employés	
  (propriétés)	
  
	
  
	
   Les	
  aciers	
  inoxydables	
  sont	
  des	
  groupes	
  de	
  métaux	
  à	
  base	
  de	
  fer	
  contenant	
  au	
  moins	
  10	
  %	
  
de	
  chrome.	
  La	
  présence	
  du	
  chrome	
  comme	
  élément	
  d’addition	
  permet	
  la	
  création	
  d’une	
  barrière	
  
invisible	
  d’oxyde	
  de	
  chrome	
  qui	
  protège	
  le	
  fer	
  contre	
  la	
  plupart	
  des	
  corrosions.	
  Pour	
  la	
  
réalisation	
  des	
  instruments	
  endodontiques,	
  les	
  fabricants	
  utilisent	
  principalement	
  les	
  nuances	
  
304	
  et	
  303	
  	
  
	
  
	
  
	
  
	
   Les	
  alliages	
  Ni-­‐Ti	
  utilisés	
  appartiennent	
  à	
  la	
  famille	
  des	
  alliages	
  à	
  mémoire	
  de	
  forme	
  
(AMF).	
  Les	
  AMF	
  exhibent	
  des	
  comportements	
  mécaniques	
  tout	
  à	
  fait	
  particuliers	
  par	
  rapport	
  aux	
  
alliages	
  métalliques	
  classiques.	
  On	
  parle	
  de	
  comportement	
  super	
  élastique.	
  La	
  composition	
  
chimique	
  des	
  alliages	
  Ni-­‐Ti	
  allie	
  50	
  %	
  de	
  nickel	
  et	
  50	
  %	
  de	
  titane.	
  
	
  
	
  
	
  
1. Matériaux	
  de	
  confection	
  
	
  
-­‐ La	
  lime	
  fait	
  en	
  nickel	
  titane	
  :	
  très	
  élastique,	
  revient	
  à	
  la	
  forme	
  initiale	
  	
  
-­‐ La	
  lime	
  en	
  acier	
  est	
  courbée	
  en	
  avance	
  pour	
  la	
  courbure	
  du	
  canal.	
  Cette	
  lime	
  se	
  souvient	
  de	
  la	
  
forme	
  du	
  Canal	
  
	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   15	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
2. Processus	
  de	
  fabrication	
  	
  
	
  
	
   2	
  techniques	
  de	
  fabrication	
  :	
  	
  
Ø soit	
  par	
  rectification	
  et	
  vrillage,	
  Le	
  fil	
  initial	
  est	
  rectifié	
  pour	
  
obtenir	
  des	
  formes	
  géométriques	
  coniques	
  (carrée,	
  triangulaire	
  
ou	
  rhomboïde).	
  Ces	
  formes	
  sont	
  alors	
  tordues	
  dans	
  le	
  sens	
  
contraire	
  des	
  aiguilles	
  d'une	
  montre	
  pour	
  produire	
  les	
  
tranchants	
  hélicoïdaux.*	
  	
  
Ø soit	
  par	
  usinage	
  :	
  Lime	
  H	
  et	
  lime	
  confectionnée	
  en	
  nickel	
  titane,	
  
mais	
  certaines	
  limes	
  K	
  sont	
  confectionnées	
  en	
  usine.	
  	
  
	
  
Le	
  nombre	
  de	
  spires	
  est	
  plus	
  grand	
  pour	
  les	
  limes	
  K,	
  par	
  rapport	
  aux	
  
broches.	
  	
  
	
  
II. Les	
  instruments	
  manuels	
  :	
  caractéristiques	
  
	
  
1. La	
  lime	
  K	
  
	
  
Les	
  limes	
  K	
  peuvent	
  être	
  fabriquées	
  soit	
  en	
  nickel	
  titane	
  soit	
  en	
  acier	
  inoxydable,	
  par	
  le	
  
processus	
  de	
  torsion	
  anti	
  horaire	
  d'une	
  ébauche	
  métallique.	
  Il	
  peut	
  avoir	
  	
  
Ø Une	
  section	
  carrée,	
  si	
  le	
  diamètre	
  est	
  compris	
  entre	
  0,6	
  -­‐	
  20/100eme	
  de	
  mm..	
  
Elles	
  possèdent	
  une	
  bonne	
  résistance	
  à	
  la	
  torsion	
  mais	
  une	
  faible	
  capacité	
  
d'élimination	
  des	
  débris,	
  du	
  fait	
  de	
  la	
  compacité	
  de	
  l'instrument.	
  	
  
Ø	
  Une	
  section	
  triangulaire	
  pour	
  les	
  limes	
  de	
  25	
  -­‐	
  140/100	
  mm.	
  Ces	
  limes	
  possèdent	
  
une	
  plus	
  grande	
  flexibilité	
  et	
  une	
  meilleure	
  capacité	
  d'élimination	
  des	
  débris	
  par	
  
augmentation	
  des	
  espaces	
  libres	
  inter	
  spire.	
  	
  
	
  
Ils	
  sont	
  utilisés	
  pour	
  le	
  cathétérisme	
  initial,	
  on	
  utilise	
  une	
  lime	
  k	
  carré	
  de	
  petit	
  
diamètres,	
  mouvement	
  de	
  serpent,	
  rotation	
  de	
  quart	
  à	
  droite	
  puis	
  à	
  gauche	
  en	
  poussant	
  
en	
  direction	
  apicale.	
  
Les	
  limes	
  de	
  minimum	
  25	
  sont	
  utilisées	
  pour	
  la	
  mise	
  en	
  forme	
  (l’élargissement)	
  du	
  
canal	
  par	
  de	
  mouvements	
  de	
  va-­‐et-­‐vient	
  au	
  contact	
  des	
  parois	
  dentinaires.	
  Elle	
  possède	
  
également	
  une	
  efficacité	
  mais	
  plus	
  restreinte	
  dans	
  les	
  mouvements	
  de	
  rotation.	
  
	
  
2. 	
  Angle	
  d’hélice	
  
	
  
les	
  instruments	
  possèdent	
  un	
  angle	
  soit	
  de	
  20,	
  40	
  ou	
  60.	
  Les	
  instruments	
  avec	
  un	
  angle	
  faible	
  
sont	
  utilisés	
  en	
  rotation	
  et	
  en	
  traction	
  pour	
  de	
  grand	
  angle.	
  Les	
  instruments	
  possédant	
  un	
  angle	
  
de	
  40	
  sont	
  utilisés	
  en	
  rotation	
  et	
  traction.	
  	
  
	
  
3. La	
  Lime	
  H	
  
	
  
	
   Les	
  matériaux	
  peuvent	
  être	
  confectionnés	
  en	
  acier,	
  les	
  limes	
  H	
  sont	
  très	
  actives,	
  et	
  sont	
  
utilisés	
  pour	
  améliorer	
  et	
  développer	
  la	
  mise	
  en	
  forme	
  (élargissement	
  canalaire)	
  mal	
  réalisée	
  
par	
  les	
  limes	
  K.	
  	
  
	
  
	
   La	
  lime	
  H	
  suit	
  toujours	
  l’action	
  d’une	
  lime	
  K	
  de	
  même	
  diamètre	
  quand	
  elle	
  doit	
  
surfacer	
  le	
  canal	
  sur	
  toute	
  la	
  longueur	
  précédemment	
  préparée!	
  La	
  lime	
  H	
  élimine	
  ainsi	
  
facilement	
  les	
  tissus	
  durs	
  et	
  élargie	
  rapidement	
  les	
  canaux	
  radiculaires.	
  
	
  
	
   L’instrument	
  est	
  très	
  efficace	
  en	
  traction	
  en	
  appui	
  pariétal	
  et	
  inefficace	
  en	
  poussée.	
  
Tout	
  mouvement	
  de	
  rotation	
  est	
  à	
  proscrire	
  sous	
  peine	
  de	
  fracture!	
  
	
  
	
  
16	
   [ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  Dincluj	
  
	
  
	
   	
  
	
   Elles	
  sont	
  :	
  
o confectionnées	
  soit	
  en	
  acier	
  inoxidable	
  ou	
  en	
  nickel	
  titane,	
  	
  
o forme	
  ronde,	
  	
  
o toujours	
  usiné.	
  
	
  
	
   Le	
  limage	
  a	
  une	
  bonne	
  capacité	
  coupante,	
  et	
  la	
  forme	
  cylindrique	
  créer	
  une	
  
flexibilité	
  meilleure.	
  Son	
  dessin	
  comprend	
  des	
  canalures	
  en	
  forme	
  de	
  spirale,	
  qui	
  
augmente	
  en	
  longueur	
  et	
  en	
  profondeur	
  de	
  la	
  pointe	
  vers	
  le	
  manche.	
  	
  
	
  
La	
  Lime	
  H	
  ressemble	
  a	
  un	
  sapin.	
  La	
  lime	
  H	
  est	
  un	
  instrument	
  très	
  fragile,	
  les	
  points	
  faibles	
  
se	
  trouvent	
  à	
  la	
  jonction	
  de	
  chaque	
  cône,	
  le	
  point	
  où	
  le	
  métal	
  est	
  très	
  faible,	
  il	
  est	
  moins	
  
épais.	
  	
  
	
  
Cette	
  lime	
  travaille	
  par	
  des	
  mouvements	
  de	
  traction,	
  jamais	
  en	
  rotation	
  sinon	
  risque	
  de	
  
fracture	
  de	
  la	
  lime.	
  Elle	
  est	
  utilisée	
  pour	
  améliorer	
  la	
  mise	
  en	
  forme.	
  	
  
	
  
ØTravaille	
  de	
  Lime	
  k	
  et	
  H	
  cumulés	
  pour	
  un	
  meilleur	
  résultat	
  	
  
	
  
	
  
4. La	
  Broche	
  
	
  
	
   Les	
  broches	
  sont	
  fabriquées	
  en	
  torsion	
  (fabrique	
  en	
  acier	
  inoxydable	
  ou	
  usiné),	
  la	
  
torsion	
  est	
  modérée	
  par	
  rapport	
  aux	
  limes	
  K.	
  La	
  broche	
  possède	
  un	
  aspect	
  moins	
  compact,	
  
avec	
  un	
  pas	
  plus	
  long	
  entre	
  les	
  spires.	
  La	
  forme	
  sur	
  section	
  est	
  triangulaire,	
  elle	
  assure	
  une	
  
grande	
  flexibilité	
  et	
  une	
  bonne	
  élimination	
  des	
  débris	
  par	
  les	
  espaces	
  libres	
  inter	
  spires.	
  	
  
	
  
Les	
  instruments	
  sont	
  utilisés	
  en	
  rotation,	
  et	
  en	
  traction.	
  On	
  entre	
  avec	
  la	
  lime	
  jusqu'au	
  blocage	
  
de	
  la	
  lime.	
  A	
  cet	
  instant	
  on	
  élabore	
  une	
  rotation	
  (quart	
  de	
  tour	
  a	
  droite)	
  puis	
  une	
  traction	
  tout	
  
en	
  ramenant	
  la	
  broche	
  en	
  direction	
  coronaire.	
  	
  
	
  
Utilisé	
  pour	
  l'élimination	
  des	
  débris	
  organique	
  et	
  minéraux	
  pendant	
  les	
  faces	
  terminales	
  de	
  
préparation	
  canalaire	
  et	
  ils	
  sont	
  utilisés	
  pour	
  le	
  retraitement	
  canalaire.	
  	
  
	
  
5. Le	
  Tire-­‐Nerf	
  
	
  
	
  	
   Les	
  tire-­‐nerfs	
  sont	
  des	
  limes	
  confectionnés	
  en	
  usine	
  à	
  partir	
  de	
  fil	
  métallique	
  en	
  
acier	
  mou,	
  de	
  section	
  ronde	
  qui	
  présentent	
  des	
  barbelures	
  sur	
  la	
  partie	
  active,	
  qui	
  
part	
  du	
  noyau	
  central	
  de	
  l'instrument.	
  	
  
	
   Les	
  barbelures	
  ont	
  une	
  direction	
  oblique	
  vers	
  le	
  manche,	
  ils	
  ont	
  la	
  possibilité	
  de	
  
se	
  rabattre.	
  Le	
  risque	
  de	
  rupture	
  est	
  présent	
  à	
  la	
  base	
  de	
  chaque	
  barbelure	
  
(entaille),	
  on	
  ne	
  l'utilise	
  jamais	
  dans	
  les	
  canaux	
  fins	
  et	
  courts.	
  	
  
	
  
	
   Il	
  est	
  seulement	
  utilisé	
  dans	
  les	
  canaux	
  larges,	
  segment	
  droit	
  rectiligne	
  du	
  canal,	
  
jusqu’à	
  2/3	
  de	
  la	
  longueur	
  canalaire,	
  par	
  un	
  mouvement	
  de	
  rotation	
  de	
  180°	
  alors	
  
que	
  l’axe	
  est	
  libre	
  (pas	
  de	
  contact	
  avec	
  les	
  parois	
  canalaires).	
  Son	
  utilisation	
  est	
  
très	
  rare	
  en	
  clinique.	
  	
  
	
   Les	
  barbelures	
  surélevées	
  à	
  des	
  intervalles	
  irréguliers	
  ont	
  une	
  orientation	
  oblique	
  
vers	
  la	
  manche	
  sont	
  destinés	
  à	
  l'extirpation	
  de	
  la	
  pulpe	
  
	
  
NB	
  :	
  Les	
  limes	
  K	
  possèdent	
  plus	
  de	
  spires	
  que	
  les	
  broches,	
  
	
  
Chaque	
  étudiant	
  a	
  besoin	
  :	
  	
  
-­‐ fraise	
  endo	
  Z	
  	
  
-­‐ Lime	
  de	
  K	
  de	
  10	
  
[ENDODONTIE	
  –	
  COURS	
  2]	
   17	
  
	
  
	
  	
  
Dadoo	
  DinCluj	
  
	
  
	
   	
  
-­‐ Lime	
  de	
  cathétérisme	
  (lime	
  de	
  diamètre	
  de	
  10	
  (violette))	
  
-­‐ Aiguille	
  pour	
  l’irrigation	
  canalaire	
  
-­‐ Forêt	
  de	
  Gates	
  Glidden	
  
-­‐ Première	
  série	
  de	
  lime	
  K	
  
-­‐ Apporter	
  les	
  dents	
  et	
  les	
  radios	
  associées	
  	
  
	
  
Attention	
  Eliminatoire	
  :	
  	
  
	
  
Il	
  faut	
  savoir	
  absolument	
  la	
  morphologie	
  des	
  dents,	
  les	
  racines,	
  les	
  canaux	
  (nombre	
  par	
  
racine),	
  la	
  taille	
  et	
  la	
  direction	
  (racine	
  et	
  canaux).	
  Les	
  instruments	
  sont	
  également	
  à	
  savoir.	
  	
  
	
  
	
  

Contenu connexe

Tendances

Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
Abdeldjalil Gadra
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
Abdeldjalil Gadra
 
Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2
rika duos
 
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Abdeldjalil Gadra
 
268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6
mii va
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaledrjamel
 
Technique Edgewise
Technique EdgewiseTechnique Edgewise
Technique Edgewise
Mede Space
 
Apexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexificationApexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexificationOral Surgeon
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
Mounir ZAGHEZ
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
Abdeldjalil Gadra
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
Abdeldjalil Gadra
 
7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque
Abdeldjalil Gadra
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Abdeldjalil Gadra
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
Dr.Oudainia Mounira
 
Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
Abdeldjalil Gadra
 
Preparation mecanisée
Preparation mecaniséePreparation mecanisée
Preparation mecanisée
Abdeldjalil Gadra
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
Abdeldjalil Gadra
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
fati guzel
 

Tendances (20)

Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète Équilibration en prothèse totale complète
Équilibration en prothèse totale complète
 
Grands principe des_preparations
Grands principe des_preparationsGrands principe des_preparations
Grands principe des_preparations
 
Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2Avulsion dentaire 2
Avulsion dentaire 2
 
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
Les urgences dues aux inflammations et infections pulpaires etou périapicales...
 
268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6268464962 endodontie-cours-3-6
268464962 endodontie-cours-3-6
 
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totaleResorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
Resorption alveolaire et montage des dents en prothese totale
 
Technique Edgewise
Technique EdgewiseTechnique Edgewise
Technique Edgewise
 
Apexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexificationApexogénèse et apexification
Apexogénèse et apexification
 
Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA Les empreintes en PPMA
Les empreintes en PPMA
 
Examen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologieExamen exobuccal en parodontologie
Examen exobuccal en parodontologie
 
Paralléliseur
ParalléliseurParalléliseur
Paralléliseur
 
L'examen clinique en odf
L'examen clinique en odfL'examen clinique en odf
L'examen clinique en odf
 
7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque7. gingivites induites par la plaque
7. gingivites induites par la plaque
 
Parallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixéeParallelisme et retention en prothèse fixée
Parallelisme et retention en prothèse fixée
 
interventions à lambeaux
interventions à lambeauxinterventions à lambeaux
interventions à lambeaux
 
Montage des dents en ppma
Montage des dents en ppmaMontage des dents en ppma
Montage des dents en ppma
 
Anesthesie locale
Anesthesie locale Anesthesie locale
Anesthesie locale
 
Preparation mecanisée
Preparation mecaniséePreparation mecanisée
Preparation mecanisée
 
Technique d'obturation
Technique d'obturationTechnique d'obturation
Technique d'obturation
 
Therapeutique orthopedique
Therapeutique orthopediqueTherapeutique orthopedique
Therapeutique orthopedique
 

Similaire à 268464949 endodontie-cours-2

Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
ADELLL
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
Abdeldjalil Gadra
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
Abdeldjalil Gadra
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
Abdeldjalil Gadra
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
Ayoub163291
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
Jean-Marc Retrouvey
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s
mii va
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
simox05mh
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1
mii va
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
Abdeldjalil Gadra
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
azertyazerty46
 
les dimension_verticales en prothèse.ppt
les dimension_verticales en prothèse.pptles dimension_verticales en prothèse.ppt
les dimension_verticales en prothèse.ppt
malakdarsouni
 
2 curetage parodontal
2  curetage parodontal2  curetage parodontal
2 curetage parodontal
Abdeldjalil Gadra
 
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
Dr Sylvain Chamberland
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
Abdeldjalil Gadra
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
Bougandoura Mehdi
 
les minivis en odf
les minivis en odf les minivis en odf
les minivis en odf
obip06
 

Similaire à 268464949 endodontie-cours-2 (20)

Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.Coiffe Pédodontique Préformée.
Coiffe Pédodontique Préformée.
 
La couronne coulée 2
La couronne coulée 2La couronne coulée 2
La couronne coulée 2
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2Inlay core et faux moignon 2
Inlay core et faux moignon 2
 
Prothese elements du chassis
Prothese elements du chassisProthese elements du chassis
Prothese elements du chassis
 
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptxchirurgie-osseuse-soustractive.pptx
chirurgie-osseuse-soustractive.pptx
 
Orthodontie adulte
Orthodontie adulteOrthodontie adulte
Orthodontie adulte
 
268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s268464969 endodontie-cours-7s
268464969 endodontie-cours-7s
 
dépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdfdépose prothétique format étudiant.pdf
dépose prothétique format étudiant.pdf
 
268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1268464941 endodontie-cours-1
268464941 endodontie-cours-1
 
obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude obtention et analyse des moulage d'etude
obtention et analyse des moulage d'etude
 
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologieCour de l'amenagement tissulaire implantologie
Cour de l'amenagement tissulaire implantologie
 
les dimension_verticales en prothèse.ppt
les dimension_verticales en prothèse.pptles dimension_verticales en prothèse.ppt
les dimension_verticales en prothèse.ppt
 
Trt chirurgical
Trt chirurgical Trt chirurgical
Trt chirurgical
 
2 curetage parodontal
2  curetage parodontal2  curetage parodontal
2 curetage parodontal
 
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
1_Multisiciplinary treatment in orthodontics operative dentistry-endodontics_...
 
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
La couronne à tenon radiculaire type richmond [enregistrement automatique]
 
La prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résineLa prothèse partielle en résine
La prothèse partielle en résine
 
les minivis en odf
les minivis en odf les minivis en odf
les minivis en odf
 
Oce8
Oce8Oce8
Oce8
 

Plus de mii va

2016 lil2c015
2016 lil2c0152016 lil2c015
2016 lil2c015
mii va
 
Prescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatriquePrescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatrique
mii va
 
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
mii va
 
Reconstitution corono radiculaire guide
Reconstitution corono radiculaire guideReconstitution corono radiculaire guide
Reconstitution corono radiculaire guide
mii va
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay core
mii va
 
000
000000
000
mii va
 
Expo dentinite
Expo dentiniteExpo dentinite
Expo dentinite
mii va
 
Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019
mii va
 
356341895 endo-revision
356341895 endo-revision356341895 endo-revision
356341895 endo-revision
mii va
 
268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8
mii va
 
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
mii va
 
68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires
mii va
 

Plus de mii va (12)

2016 lil2c015
2016 lil2c0152016 lil2c015
2016 lil2c015
 
Prescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatriquePrescriptions en odontologie pediatrique
Prescriptions en odontologie pediatrique
 
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
258123315 dceo2-2-odontologie chirurgicale-sista-et-microdentisterie
 
Reconstitution corono radiculaire guide
Reconstitution corono radiculaire guideReconstitution corono radiculaire guide
Reconstitution corono radiculaire guide
 
Inlay core
Inlay coreInlay core
Inlay core
 
000
000000
000
 
Expo dentinite
Expo dentiniteExpo dentinite
Expo dentinite
 
Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019Qa en-odf-version-2019
Qa en-odf-version-2019
 
356341895 endo-revision
356341895 endo-revision356341895 endo-revision
356341895 endo-revision
 
268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8268464973 endodontie-cours-8
268464973 endodontie-cours-8
 
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
461566885 5-stratification-resines-compo-pdf
 
68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires68069116 biomateriaux-dentaires
68069116 biomateriaux-dentaires
 

268464949 endodontie-cours-2

  • 1. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   1           Dadoo  DinCluj         Reconstitution     Pré-­‐Endodontique           Lorsqu’on  a  une  dent  délabrée,  il  faut  la  restaurer  car  il  nous  faut  4  parois  pour   élaborer  le  traitement  endodontique.     Définition  :  Elle  s’adresse  à  des  dents  délabrées,  c’est  une  reconstitution  provisoire  des   parois  manquantes.       Il  faut  écarter  en  totalité  la  carie,  si  la  restauration  n’est  pas  étanche,  on  l’élimine.  Il  faut   évaluer  les  tissus  résiduels  (gencive  et  dent).  L’évaluation  de  la  gencive  est  nécessaire,   car  si  on  a  une  hyperplasie  gingivale,  il  faut  traiter  (chirurgie  parodontale)  avant  de   poser  la  digue.       Si  peu  de  tissu  dentaire  alors  élaboration  d’une  élongation  coronaire,  avec  ou  sans   ostéoplasie.       Une  reconstitution  pré  endodontique  se  fait  toujours  sur  des  tissus  sains,  et  préfigure   le  contour  de  la  restauration  finale.     Sur  l’image  :   • Prémolaire  délabrée  avec  une  seule  paroi  en  place   • Il  est  nécessaire  de  faire  un  traitement  endodontique  sur  cette  dent   • La  digue  est  fixée  par  le  crampon,  mais  celui  ci  a  besoin  de  quatre  points  d’appuie   pour  être  stable.  Donc  il  est  nécessaire  de  refaire  une  reconstitution  provisoire   pré-­‐endodontique.   • La  cavité  d’accès  doit  constituer  un  réservoir  pour  l’irrigation  canalaire.       Objectifs   • Mettre  en  place  le  champ  opératoire  (la  stabilité  du  crampon  sera  assuré  par  4   parois)     • Obtenir  une  cavité  d’accès  à  4  parois  (celle-­‐ci  doit  constituer  un  réservoir   des  solutions  d’irrigation  qui  se  renouvellent).  Cette  cavité  possède  des  parois   divergentes  vers  la  surface  occlusale,  à  la  différence  des  parois  de  la  cavité  de   classe  I,  afin  d’avoir  une  bonne  visibilité  des  entrées  canalaires.  Avant  de   commencer  le  traitement,  il  faut  mesurer  la  longueur  des  canaux.     • Assurer  une  obturation  provisoire  de  bonne  qualité  avant  la  restauration   finale,  entre  les  séances  du  traitement   • Obtenir  des  repères  occlusaux  fiables  par  un  placement  reproductible  des   stops  en  silicone  des  instruments  endodontiques   • Sur  ces  dents,  les  parois  sont  très  fines,  il  faut  alors  empêcher  la  fracture  des   tissus  coronaires  restants  par  renforcement  des  parois  résiduelles  et  mise  en   sous-­‐occlusion  coronaire  (car  il  y  a  un  risque  de  fracture  si  soumis  aux  forces   masticatoires).    
  • 2. 2   [EN [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         Réalisation   Les  qualités  des  matériaux  :   • avoir  un  temps  de  prise  rapide   • résistance  suffisante  pour  résister  aux  forces  masticatoires   • facilité  d’éviction     Les  matériaux  utilisés  sont  le  CVI  et  le  composite.  Mais  le  défaut  du  CVI  est  la   résistance  (problématiques  face  aux  forces  masticatrices).       Les  types  de  reconstitutions  :   • Les  reconstitutions  conservatrices  (matriçage  bague  de  cuivre,  ortho)   • Les  reconstitutions  prothétiques  (coiffe  préformée,  couronne  provisoire)      
  • 3. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   3           Dadoo  DinCluj         Reconstitutions  Pré-­‐Endodontique   Conservatrices       La  reconstitution  pré-­‐endodontique  se  fait  selon  le  nombre  de  parois  résiduelles.     1) Minimum  2  ou  3  parois   • La  reconstitution  se  fait  lorsqu’il  y  a  minimum  2  ou  3  parois  résiduelles,  elle   s’élabore  à  l’aide  d’une  matrice.     • On  doit  cureter  la  carie  avant  la  reconstitution.  Si  la  restauration  n’est  pas   étanche,  on  élimine  l’ancienne  reconstitution.     • L’élimination  de  la  carie  se  fait  à  l’aide  de  la  fraise  boule  sur  contre  angle,  si  c‘est   possible,  il  ne  faut  pas  faire  l’effraction  pulpaire  à  ce  stade.     • Reconstitution  de  la  dent  avec  une  matrice  et  des  coins  en  bois  afin  de  refaire  la   ou  les  parois  manquantes.     • Si  la  chambre  pulpaire  a  été  ouverte  par  la  carie,  on  place  une  boulette  de  coton   dans  la  chambre  pulpaire,  seulement  sur  l’ouverture.  Sur  celle-­‐ci,  on  place  une   restauration  provisoire.     • La  paroi  proximale  manquante  est  reconstituée  par  le  CVI  ou  le  composite.  On   vérifie  toujours  l’occlusion  sinon  fracture  inévitable.     • Dans  la  même  séance,  on  écarte  le  provisoire  et  la  boulette  de  coton,  ensuite  on   ouvre  la  chambre  pulpaire  directement.                   2) Une  paroi  ou  aucune   • Il  nous  faut  un  support  très  rigide,  la  reconstruction  des  parois  manquantes  se   fait  avec  une  bague  de  cuivre  (ou  orthodontique)  dont  le  diamètre  correspond  à   celui  de  la  dent.  Les  bagues  orthodontiques  à  la  différence  des  bagues  de  cuivre,   sont  utilisées  pour  reconstituer  les  pertes  de  substances  juxta  ou  supra  gingival.       • Etapes  :   • Adaptation  de  la  bague  de  cuivre  à  la  dent,  avec  un  ciseau,  pour  éviter  la   sur  occlusion.  Le  choix  de  la  bague  doit  correspondance  au  diamètre   cervical.   • Diminuer  la  hauteur  de  la  bague  de  cuivre  pour  éviter  toute  sur  occlusion   et  adapter  son  contour  à  la  dent   • Placer  une  boulette  de  coton  au  niveau  de  l’ouverture  de  la  chambre   pulpaire  si  elle  est  ouverte  
  • 4. 4   [EN [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         • Remplir  la  bague  de  cuivre  de  CVI  (seul  provisoire  utilisé)  après  l’avoir   mise  en  place   • Avec  le  CVI  on  entre  a  l’intérieur  de  la  chambre,     • Contact  avec  la  boulette  de  coton,  qu’on  écarte   • Traitement  endodontique                        
  • 5. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   5           Dadoo  DinCluj         Reconstitutions  Pré-­‐Endodontique   Prothétiques           1) Reconstitution  avec  une  coiffe  préformée     Il  faut  bien  faire  attention  à  l’élimination  de  la  carie,     • Sur  l’image  :   • Dents  cariées     • Point  de  contacte  perdu   • 2  parois  restantes,  vestibulaire  et  linguale.       • Préparation  de  la  dent  délabrée  :  après  anesthésie  et  exérèse  de   la  carie.   • Le  choix  de  la  taille  de  la  coiffe  préformée  se  fait  en  fonction  de   la  taille  de  la  dent  et  de  l'espace  entre  les  deux  dents  adjacentes.   • Il  faut  écarter  le  contact  avec  les  dents  adjacentes,  les  bombés   proximaux  de  la  dents  a  reconstituer  sont  éliminés  ainsi  que  les  zones  de  tissus   dentaires,  non  soutenu  par  la  dentine  saine.  Les  bombés  vestibulaires  et   linguales,  sont  conservés  pour  augmenter  la  rétention   mécanique  de  la  coiffe  préformée.     • La  surface  occlusale  de  la  dent  est  réduite  de  1,5  mm,  (coiffe   de  1,5  mm),  et  on  applique  la  coiffe  préformée.     • Essayage  de  la  coiffe  par  vérification  :   • Etanchéité  cervicale   • Point  de  contact   • Occlusion  car  elle  ne  reste  pas  en  sur  occlusion,  mais   on  peut  la  laisser  en  occlusion  normale.     • Réalisation  de  l’adaptation  de  la  coiffe  préformée  avec  une  précelle  ou  une  pince,   utilisée  dans  le  laboratoire,  avec  lequel  on  réalise  le  modelage  de  la  coiffe.     • Scellement  de  la  coiffe  du  tissu  résiduel  avec  le  cément  de   phosphate  de  zinc.   • On  place  le  crampon  sur  cette  coiffe  préformée.     • On  élabore  un  orifice  dont  la  forme  est  identique  au   contour  du  plancher  pulpaire.     • Réalisation  d’un  contour  large  ovalaire,  avec  lequel  on   peut  toucher  la  chambre  pulpaire.     • L’étanchéité  au  niveau  des  parois  proximales  est  assurée   par  apposition  du  composite  fluide  à  l’intérieur  de  la   coiffe,  à  la  jonction  avec  le  tissu  résiduel.     • On  rempli  en  totalité  la  coiffe  avec  un  composite  assurant  les  contacts  occlusaux   avec  les  dents  antagonistes  et  les  contacts  proximaux.  La  coiffe  s’identifie  à  un   moule  qu’on  peut  laisser  jusqu’à  la  prochaine  séance,  à  la  différence  de  la  bague   en  cuivre.    
  • 6. 6   [EN [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         • Mise  en  place  du  champ  opératoire.  Trépanation  au  travers  de  la  coiffe  préformée   selon  une  forme  de  contour  en  rapport  avec  le  plancher  pulpaire.   • Réalisation  du  traitement  endodontique  en  situation  d'étanchéité  peropératoire   absolue.                   2) Reconstitution  avec  une  couronne  provisoire       • Lorsque  la  dent  à  traiter  doit  devenir  un  pilier  prothétique,  la  préparation   coronaire  périphérique  peut  être  réalisée  et  une  couronne  provisoire  est  mise  en   place  avant  le  traitement  canalaire.  Il  faut  faire  attention  à  garder  les  limites  de   préparation  supra-­‐gingivales  afin  de  pouvoir  poser  le  crampon     Cas  pratique  sur  prémolaire  :     Dent  délabrée  plus  en  hauteur,  qu’en  surface.  La  préparation  finale  de  cette  dent   sera  est  un  inlay  core,  un  tenon  et  une  coiffe  définitive.     La  coiffe  préformée  n’est  pas  nécessaire,  on  établit  les  limites  de  préparation,  celles-­‐ci   sont  au  niveau  de  la  gencive.  Elaboration  d’un  provisoire  par  le  technicien  grace  à  une   empreinte  en  cabinet.     A  l’intérieur  du  provisoire,  il  y  a  un  tenon,  c’est  un  provisoire  à  tenon.  En  cabinet  ce   tenon  nous  aide  a  faire  un  orifice  à  un  lieu  précis  afin  de  toucher  la  chambre  pulpaire.     On  découpe  alors  la  coiffe  provisoire  pour  créer  un  orifice  et  introduire  une  boulette  de   coton  (pour  avoir  un  repère  par  rapport  à  la  chambre  pulpaire,  pour  prévoir  la   perforation).  Puis  on  scelle  la  coiffe  et  on  commence  le  traitement  endodontique.     Pas  de  pose  de  crampon  car  possibilité  de  fracture,  limite  gingivale  très  faible.  Il  est   préférable  de  poser  le  crampon  sur  la  dent  en  postérieur.        
  • 7. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   7           Dadoo  DinCluj         Instruments  de  préparation       de  la  cavité  d’accès             I. L’INSTRUMENTATION  MANUELLE  :  GENERALITES       Instruments  de  préparation  de  la  cavité  d’accès     • Pour  la  pénétration  des  tissue  dentaire,  on  utilise  les  fraises  boules  montées  sur   turbine  (Fraise  boule  (long  col)  diamantée  Fraise  endo-­‐Z)  de  diamètre  de  0,16,   avec  une  grosse  granulation  (bague  verte)  :  Avec  ce  type  de  granulation,   élimination  de  l’émail  et  de  la  dentine.     • Pénétration  et  finition  de  parois.  Le  long  col  est  utilisé  pour  un  meilleur     accès  au  niveau  de  l’entrée  canalaire.     • On  élargit  ensuite  l’orifice  d’accès,  la  finition  des  parois  d’accès  est   réalisée  avec  la  fraise  endo  Z.       Fraise  Endo  Z  :     • C’est  une  fraise  cylindro-­‐conique  présentant  un  point  mousse,  travaillant  sur   les  surfaces  latérales  avec  laquelle,  on  assure  la  divergence  des  parois  de  la   cavité  d’accès  vers  la  surface  occlusale.     • Le  point  mousse  de  la  fraise  permet  de  respecter  la  morphologie  du  plancher   pulpaire,  sans  risque  de  perforation.  C’est  une  fraise  montée  sur   turbine,  elle  travaille  à  grande  vitesse.     • Travail  en  mouvements  latéraux,  on  ne  doit  jamais  appuyer.     Le  but  d’un  traitement  endodontique  est  de  respecter  la  direction  d’un  canal   mais  d’avoir  une  vision  directe  au  niveau  des  parties  apicales.  On  doit   éliminer  tous  les  excès  coronaire,  empêchant  la  vision  directe  dans  la  partie   apicale.     Forets  Gates  Glidden  :     • Utilisée  seulement  dans  la  partie  coronaire,  elle  est  montée  sur  le   contre  angle.     • Elle  présente  3  lames  actives,  variables  du  point  de  vue  de  la  longueur.     • La  longueur  de  la  partie  active  est  proportionnelle  avec  le  diamètre  de   la  fraise     • Diamètre  de  la  partie  active  :  2,5  –  4,5  mm     • Diamètre  de  la  fraise  0,5  mm  a  la  pointe  pour  la  Nr.1,  puis  elle  s’agrandit  de  0,2   mm  à  chaque  numéro.  Il  y  a  6  numéros.   • Longueur  de  la  partie  active  est  de  19  mm       La  fraise  est  toujours  utilisée  en  traction  afin  de  redresser  les   courbures  canalaire  et  d’éliminer  les  interférences  dans  les   parties  coronaires  du  canal.  La  pointe  est  mousse.  La  partie   active  et  sa  longueur  se  forme  sur  3  lames.  Les  anneaux  
  • 8. 8   [EN [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         représentent  le  nombre  de  la  fraise.  On  introduit  seulement  dans  la  partie   coronaire.     Les  sondes  dentaires  rigides  n°16  et  n°17     Elles  contrôlent  des  surplombs  du  toit  pulpaire.    Afin  d’avoir  un  accès  direct  aux  canaux,   il  faut  éliminer  la  totalité  du  plafond  pulpaire.  L’élimination  se  fait  par  la  fraise  boule  ou   par  des  mouvements  de  traction  avec  la  fraise  Endo-­‐Z.  Le  toit  de  la  chambre  pulpaire  est   éliminé  pour  avoir  une  meilleure  vision.     La  sonde  17  permet  de  vérifier  la  préparation  de  la  chambre   pulpaire.  Avec  son  encoche,  on  l’introduit  dans  cavité  et  on  élabore   des  tractions,  si  pas  d’accroche,  la  cavité  est  bien  préparée.  Le   but  est  de  mieux  voir  les  entrées  canalaires.     La  prof  ne  nous  laissera  pas  entrer  dans  les  canaux  si  la  cavité  d’accès   est  mal  préparée.       La  sonde  DG16  sert  à  repérer  les  entrées  canalaires,  elle  est  très  fine  et  pointu.             II. INSTRUMENTS  DE  PREPARATION  CANALAIRE  MANUELS     Sur  le  marché,  il  y  a  une  organisation  nommée  ISO,  déterminant  les  normes  des   instruments  canalaires.   • Classiquement,  il  existe  3  grands  types  d’instruments  endodontiques  manuels.  Ils   présentent  chacun  un  profil  caractéristique  associé  à  une  action  donnée  :     • les  limes  de  Kerr   • Les  limes  de  type  Hedström   • Les  broches     • LES  PARTIES  COMPOSANTS   Norme  ISO  et  dimensions  des  instruments  (La  longueur,  Le  Diametre,  LA   CONICITE)     Un  instrument  endodontique  est  constitué  de  3  parties:   - le  manche  :     - En  métal  ou  matière  plastique,  permet  la  préhension  manuelle  de   l'instrument  (est    coloré  selon  le  code  couleur  ISO)  
  • 9. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   9           Dadoo  DinCluj         - Ce  code  de  couleur  nous  donne  le  diamètre  de  la  pointe     BONJOUR  BIENVENU     - Elles  sont  présentes  dans  toutes  les  boites.     - la  tige  :     - Partie  de  l’instrument  qui  assure  la  liaison  entre  le  manche  et  la  partie   travaillante.   - c'est  l'ébauche  du  fil  métallique  à  partir  duquel  est  fabriquée  la  partie   travaillante  de  l'instrument.     - Le  stop  directionnel  est  posé  sur  la  tige,  il  est  utilisé  pour  mesurer  la   longueur  canalaire  et  indiquer  la  direction  de  la  courbure  canalaire.  Sur  ce   stop,  il  y  a  une  ligne  noire  orientée  vers  la  courbure  du  canal.       - La  partie  active  :     - Situé  dans  le  prolongement  de  la  tige.     - Présente  toujours  la  même  longueur  :  16  mm.       On  peut  avoir  des  instruments  ayant  une  longueur  de  21  mm  –  31  mm  (31  pour  les   canines),  les  instruments  sont  proposés  en  4  longueurs  (tige)  :     • 21  mm  :  molaires,  petites  racines,   • 25  mm  :  très  utilisés,     • 28  mm  :  très  peu  utilisés,     • 31  mm  :  canine         Le  diamètre  représente  la  projection  de  la  pointe  de  l’instrument  à  l’extrémité  de  celui-­‐ ci  (D1).  Le  diamètre  mesuré  à  la  transition  tige-­‐lame  active  est  D2.  Ces  diamètres  sont   exprimés  en  100èmes  de  millimètre  et  vont  de  6/100e  mm  à  140/100e  mm.            
  • 10. 10   [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj                     Codes  Couleurs  de  diamètre  ISO         Le  code  couleur  est  associé  au  diamètre  de  la  pointe  (D1)  figurant  sur  le  manche  de   l’instrument  (afin  de  le  reconnaître  facilement).     Seuls  les  3  instruments  de  plus  faible  diamètre  ont  une  couleur  n’entrant  pas  dans  une   série  de  couleur  répétitive  :       • La  lime  de  06  (6/100)  :  rose,     • la  lime  de  08  (8/100)  :  gris,     • la  lime  10  (10/100):  violette.          
  • 11. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   11         Dadoo  DinCluj         Pour  les  limes  à  partir  de  015  à  140,  on  parle  d’une  série  de  couleur  répétitive.         Pour  les  diamètres  supérieurs  ⇒  série  de  couleurs  répétitive  :   Blanc  –  jaune  –  rouge  –  bleu  –  vert  –  noir   • Lime  de  15  →  Blanc   • 20  →  Jaune   • 25  →  Rouge   • 30  →  Bleu     • 35  →  Vert     • 40  →  Noir   Progression  de  5  en  5/100       A  partir  de  60,  on  monte  de  10  en  10  (10/100)   • De  0,45  mm  à  0,80  mm  et  de  0,90  mm  à  1,40  mm,  la  répartition   des  couleurs  se  répète       Tous  les  instruments  respectant  la  norme  ISO  ont  une  conicité  de   2%,  c’est-­‐à-­‐dire  une  augmentation  de  diamètre  de  deux  centièmes  de   millimètre  par  millimètre  de  lame  active.   La  conicité  d’un  instrument  est  l’augmentation  du  diamètre  de   l’instrument  par  mm  de  lame  active.           La  différence  de  diamètre  entre  d1  et  d2  reste  inchangée,  qu’importe  l’instrument  :       d2-­‐d1  =  0.32  mm=16  ×  0,02    
  • 12. 12   [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         Section  de  l'instrument,  l'angle  d'hélice,  L'angle  de  pointe       L’ANGLE  DE  TRANSITION,  L’ANGLE  D’ATTAQUE         I. La  section  transversale  montre  différentes  formes  :     • une  forme  carrée  pour  la  plupart  des  limes  K  (small),     • triangulaire  pour  les  broches  et  certaines  limes  K  (large),   • ronde  pour  la  lime  H  ou  racleur     La  section  influence  la  résistance  de  l’instrument,  la  flexibilité,  le  centrage  dans  le  canal   et  l’évacuation  des  débris.         Les  symboles         De  nombreux  types  d’instruments  endodontiques  sont  normalisés  et  pour  chacun   correspond  un  symbole.   Le  symbole  n’aide  seulement  pour  trouver  facilement  l’instrument,  mais  il  n’y  pas  de   rapport  avec  la  forme  de  l’instrument.   Inscription  sur  le  manche  et  sur  l’emballage     II. l'angle  d'hélice  :       C’est  l'angle  compris  entre  l'axe  de  l'instrument  et  celui  des  spires.  Il  varie  de  20  à  60°,   est  proportionnel  au  nombre  de  spires/mm*  et  diminue  avec  le  diamètre  de   l'instrument.      L'angle  d'hélice  détermine  la  dynamique  des  instruments  :   • plus  l’angle  est  fermé  ou  réduit,  plus  l’instrument   peut  travailler  en  rotation   • plus  l’angle  est  ouvert,  plus  l’instrument  peut   travailler  en  traction     Les  broches  travaillent  en  rotation  et  les  limes  en  traction,   pour  les  limes  K,  elles  travaillent  en  rotation  et  traction.         III. L'angle  de  pointe  :       C’est  l'angle  formé  par  les  pans  de  l'extrémité  de  la  lame.    
  • 13. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   13         Dadoo  DinCluj         A  l'origine,  l'angle  de  la  pointe  des  instruments  de  type  K  était  de  75±15  degrés.  Des   instruments  de  conception  plus  récente  ont  des  pointes  différentes  afin  d'essayer  de   réduire  au  minimum  le  travail  de  la  pointe.     Tous  les  instruments  sont  fabriqués  avec  un  angle  rapproché  de  90°.  Le  principe  est  de   guider  l’instrument  plutôt  que  de  travailler  sur  les  parois.    L’angle  à  la  pointe,  est   toujours  augmenté.   L'angle  de  pointe  est  responsable  de  la  modification  de  la  trajectoire  canalaire  et  c'est   pourquoi  il  a  été  transformé  en  l'émoussant  sur  les  nouveaux  instruments.       IV. Angle  de  transition     • Angle  de  jonction  entre  la  pointe  et  la  première  spire  de  l’instrument   • Un  angle  de  transition  marqué  favorise  la  réalisation  d'une  encoche  dentinaire.  Ce   phénomène  peut  alors  amorcer  une  modification  de  la  trajectoire  canalaire  avec   création  d’une  butée.  C'est  pourquoi  la  majorité  des  instruments  mis  sur  le  marché,   comportent  une  pointe  guide  modifiée  avec  suppression  de  l’angle  de  transition.   • Les  instruments  actuels  ne  présente  pas  ce  type  d’angle.             V. Angle  d’attaque  ou  de  coupe     • Angle  formé  entre  la  partie  tranchante  de  l’instrument  et  la  surface  à  attaquer.     • Inclinaison  de  la  partie  tranchante/surface  a  attaquer   • Il  est  dit  positif  lorsque  sa  valeur  est  inférieure  à  90°.  Il  est  nul  à  angle  droit  et   considéré  négatif  au  delà  de  90°.   • Si  l’angle  de  coupe  est  positif,  l’instrument  fonctionne  comme  un  rasoir,  alors  il  y  a   un  risque  de  s’enfoncer  dans  la  dentine  ;  il  produit  un  effet  de  vissage,  pour  cette   raison  l’instrument  idéal  doit  avoir  un  angle  de  coupe  neutre,  afin  d’avoir  l’efficacité   maximale.          
  • 14. 14   [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj         Le  Processus  de  Fabrication         I. Alliages  employés  (propriétés)       Les  aciers  inoxydables  sont  des  groupes  de  métaux  à  base  de  fer  contenant  au  moins  10  %   de  chrome.  La  présence  du  chrome  comme  élément  d’addition  permet  la  création  d’une  barrière   invisible  d’oxyde  de  chrome  qui  protège  le  fer  contre  la  plupart  des  corrosions.  Pour  la   réalisation  des  instruments  endodontiques,  les  fabricants  utilisent  principalement  les  nuances   304  et  303             Les  alliages  Ni-­‐Ti  utilisés  appartiennent  à  la  famille  des  alliages  à  mémoire  de  forme   (AMF).  Les  AMF  exhibent  des  comportements  mécaniques  tout  à  fait  particuliers  par  rapport  aux   alliages  métalliques  classiques.  On  parle  de  comportement  super  élastique.  La  composition   chimique  des  alliages  Ni-­‐Ti  allie  50  %  de  nickel  et  50  %  de  titane.         1. Matériaux  de  confection     -­‐ La  lime  fait  en  nickel  titane  :  très  élastique,  revient  à  la  forme  initiale     -­‐ La  lime  en  acier  est  courbée  en  avance  pour  la  courbure  du  canal.  Cette  lime  se  souvient  de  la   forme  du  Canal    
  • 15. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   15         Dadoo  DinCluj         2. Processus  de  fabrication         2  techniques  de  fabrication  :     Ø soit  par  rectification  et  vrillage,  Le  fil  initial  est  rectifié  pour   obtenir  des  formes  géométriques  coniques  (carrée,  triangulaire   ou  rhomboïde).  Ces  formes  sont  alors  tordues  dans  le  sens   contraire  des  aiguilles  d'une  montre  pour  produire  les   tranchants  hélicoïdaux.*     Ø soit  par  usinage  :  Lime  H  et  lime  confectionnée  en  nickel  titane,   mais  certaines  limes  K  sont  confectionnées  en  usine.       Le  nombre  de  spires  est  plus  grand  pour  les  limes  K,  par  rapport  aux   broches.       II. Les  instruments  manuels  :  caractéristiques     1. La  lime  K     Les  limes  K  peuvent  être  fabriquées  soit  en  nickel  titane  soit  en  acier  inoxydable,  par  le   processus  de  torsion  anti  horaire  d'une  ébauche  métallique.  Il  peut  avoir     Ø Une  section  carrée,  si  le  diamètre  est  compris  entre  0,6  -­‐  20/100eme  de  mm..   Elles  possèdent  une  bonne  résistance  à  la  torsion  mais  une  faible  capacité   d'élimination  des  débris,  du  fait  de  la  compacité  de  l'instrument.     Ø  Une  section  triangulaire  pour  les  limes  de  25  -­‐  140/100  mm.  Ces  limes  possèdent   une  plus  grande  flexibilité  et  une  meilleure  capacité  d'élimination  des  débris  par   augmentation  des  espaces  libres  inter  spire.       Ils  sont  utilisés  pour  le  cathétérisme  initial,  on  utilise  une  lime  k  carré  de  petit   diamètres,  mouvement  de  serpent,  rotation  de  quart  à  droite  puis  à  gauche  en  poussant   en  direction  apicale.   Les  limes  de  minimum  25  sont  utilisées  pour  la  mise  en  forme  (l’élargissement)  du   canal  par  de  mouvements  de  va-­‐et-­‐vient  au  contact  des  parois  dentinaires.  Elle  possède   également  une  efficacité  mais  plus  restreinte  dans  les  mouvements  de  rotation.     2.  Angle  d’hélice     les  instruments  possèdent  un  angle  soit  de  20,  40  ou  60.  Les  instruments  avec  un  angle  faible   sont  utilisés  en  rotation  et  en  traction  pour  de  grand  angle.  Les  instruments  possédant  un  angle   de  40  sont  utilisés  en  rotation  et  traction.       3. La  Lime  H       Les  matériaux  peuvent  être  confectionnés  en  acier,  les  limes  H  sont  très  actives,  et  sont   utilisés  pour  améliorer  et  développer  la  mise  en  forme  (élargissement  canalaire)  mal  réalisée   par  les  limes  K.         La  lime  H  suit  toujours  l’action  d’une  lime  K  de  même  diamètre  quand  elle  doit   surfacer  le  canal  sur  toute  la  longueur  précédemment  préparée!  La  lime  H  élimine  ainsi   facilement  les  tissus  durs  et  élargie  rapidement  les  canaux  radiculaires.       L’instrument  est  très  efficace  en  traction  en  appui  pariétal  et  inefficace  en  poussée.   Tout  mouvement  de  rotation  est  à  proscrire  sous  peine  de  fracture!      
  • 16. 16   [ENDODONTIE  –  COURS  2]         Dadoo  Dincluj           Elles  sont  :   o confectionnées  soit  en  acier  inoxidable  ou  en  nickel  titane,     o forme  ronde,     o toujours  usiné.       Le  limage  a  une  bonne  capacité  coupante,  et  la  forme  cylindrique  créer  une   flexibilité  meilleure.  Son  dessin  comprend  des  canalures  en  forme  de  spirale,  qui   augmente  en  longueur  et  en  profondeur  de  la  pointe  vers  le  manche.       La  Lime  H  ressemble  a  un  sapin.  La  lime  H  est  un  instrument  très  fragile,  les  points  faibles   se  trouvent  à  la  jonction  de  chaque  cône,  le  point  où  le  métal  est  très  faible,  il  est  moins   épais.       Cette  lime  travaille  par  des  mouvements  de  traction,  jamais  en  rotation  sinon  risque  de   fracture  de  la  lime.  Elle  est  utilisée  pour  améliorer  la  mise  en  forme.       ØTravaille  de  Lime  k  et  H  cumulés  pour  un  meilleur  résultat         4. La  Broche       Les  broches  sont  fabriquées  en  torsion  (fabrique  en  acier  inoxydable  ou  usiné),  la   torsion  est  modérée  par  rapport  aux  limes  K.  La  broche  possède  un  aspect  moins  compact,   avec  un  pas  plus  long  entre  les  spires.  La  forme  sur  section  est  triangulaire,  elle  assure  une   grande  flexibilité  et  une  bonne  élimination  des  débris  par  les  espaces  libres  inter  spires.       Les  instruments  sont  utilisés  en  rotation,  et  en  traction.  On  entre  avec  la  lime  jusqu'au  blocage   de  la  lime.  A  cet  instant  on  élabore  une  rotation  (quart  de  tour  a  droite)  puis  une  traction  tout   en  ramenant  la  broche  en  direction  coronaire.       Utilisé  pour  l'élimination  des  débris  organique  et  minéraux  pendant  les  faces  terminales  de   préparation  canalaire  et  ils  sont  utilisés  pour  le  retraitement  canalaire.       5. Le  Tire-­‐Nerf         Les  tire-­‐nerfs  sont  des  limes  confectionnés  en  usine  à  partir  de  fil  métallique  en   acier  mou,  de  section  ronde  qui  présentent  des  barbelures  sur  la  partie  active,  qui   part  du  noyau  central  de  l'instrument.       Les  barbelures  ont  une  direction  oblique  vers  le  manche,  ils  ont  la  possibilité  de   se  rabattre.  Le  risque  de  rupture  est  présent  à  la  base  de  chaque  barbelure   (entaille),  on  ne  l'utilise  jamais  dans  les  canaux  fins  et  courts.         Il  est  seulement  utilisé  dans  les  canaux  larges,  segment  droit  rectiligne  du  canal,   jusqu’à  2/3  de  la  longueur  canalaire,  par  un  mouvement  de  rotation  de  180°  alors   que  l’axe  est  libre  (pas  de  contact  avec  les  parois  canalaires).  Son  utilisation  est   très  rare  en  clinique.       Les  barbelures  surélevées  à  des  intervalles  irréguliers  ont  une  orientation  oblique   vers  la  manche  sont  destinés  à  l'extirpation  de  la  pulpe     NB  :  Les  limes  K  possèdent  plus  de  spires  que  les  broches,     Chaque  étudiant  a  besoin  :     -­‐ fraise  endo  Z     -­‐ Lime  de  K  de  10  
  • 17. [ENDODONTIE  –  COURS  2]   17         Dadoo  DinCluj         -­‐ Lime  de  cathétérisme  (lime  de  diamètre  de  10  (violette))   -­‐ Aiguille  pour  l’irrigation  canalaire   -­‐ Forêt  de  Gates  Glidden   -­‐ Première  série  de  lime  K   -­‐ Apporter  les  dents  et  les  radios  associées       Attention  Eliminatoire  :       Il  faut  savoir  absolument  la  morphologie  des  dents,  les  racines,  les  canaux  (nombre  par   racine),  la  taille  et  la  direction  (racine  et  canaux).  Les  instruments  sont  également  à  savoir.