SlideShare une entreprise Scribd logo
Faculté de médecine CONSTANTINE
E.H.S de psychiatrie BELAMRI
CONDUITE A TENIR DEVANT UN ETAT
DELIRANT.
Présenté par : Dr MOUHOUB.
Encadré par : Dr BOUOUDEN
I
BIBLIOGRAPHIE
- Nouveau précis de sémiologie TRIBOLET.
- Manuel de psychiatrie Henri Ey.
- Manuel de psychiatrie GUELFI 2017.
EMC 2017.
Référentiel des ECNi 2021
PLAN DU COURS
1. INTRODUCTION.
2. DEFINITION.
3. ANALYSE SEMIOLOGIQUE:
Début du délire.
Thèmes du délire.
Mécanismes du délire.
Degré de systématisation.
Mode d’extension.
Adhésion au délire.
Participation émotionnelle.
4. ETIOLOGIES
5. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
6. CONDUITE A TENIR
7. CONCLUSION
I / INTRODUCTION
⚫ Le délire représente l’un des symptômes majeurs
de la sémiologie psychiatrique.
⚫Dans l’état délirant, l’individu perçoit,
inconsciemment et de façon distordu, le monde et
ceux qui l’entourent.
⚫Ce n’est ni une illusion, ni une erreur de jugement.
⚫il convient avant tout de réaliser un bilan
étiologique approprié permettant d’intégrer les
idées délirantes dans le cadre d’une pathologie
psychiatrique ou médicale.
I / DEFINITION
ETHYMOLOGIE
(mot latin delirare = dérailler =sortir du
sillon=déraisonner=divaguer…..)
❑Un délire est un trouble du contenu de la pensée
caractérisé par la permanence d'idées délirantes. Ces
dernières sont des idées en rapport avec une réalité
propre au patient, réalité différente de la réalité
commune, idées auxquelles le sujet attache une foi
absolue, non soumise à la preuve et à la
démonstration, non rectifiable par le raisonnement.
II/ Physiopathologie
A Test of the Transdiagnostic Dopamine Hypothesis
of Psychosis Using Positron Emission Tomographic
Imaging in Bipolar Affective Disorder and Schizophrenia
IMPORTANCE The dopamine hypothesis suggests that dopamine abnormalities underlie
psychosis, irrespective of diagnosis, implicating dopamine dysregulation in bipolar
affective disorder and schizophrenia, in line with the research domain criteria approach.
However, this hypothesis has not been directly examined in individuals diagnosed with
bipolar disorder with psychosis.
Jauhar et al., J AMA Psychiatry 2017
II/ ANALYSE SEMIOLOGIQUE
⚫Tout délire nécessite une analyse sémiologique précise:
⚫1/Début du délire:
A)mode d’entrée.
B)facteurs déclenchants.
⚫2/Les thèmes délirants.
⚫3/Mécanismes du délire.
⚫4/L’organisation du délire
⚫5/Mode d’extension.
⚫6/Adhésion.
⚫7/Participation émotionnelle.
1/ Début du délire
a/ Modes d’entrée dans le processus délirant:
⚫Aigu: MAGNAN: comme « un coup de tonnerre dans un ciel
serein »
⚫« folie d’un moment s’opposant à la folie de l’existence »
HENRI EY.
⚫délire d’emblé exprimé, parfois précédé par des prodromes
(bizarreries comportementales ,insomnie).
⚫Progressif: installation en quelques jours voire semaines,
avec propos et comportements bizarres ,changement des
habitudes ,anxiété, méfiance ,repli sur soi.
b/Facteurs déclenchants :
⚫Date importante dans la vie du sujet ou de la famille: échec
ou succès d’une situation, rupture sentimentale ,décès
d’un proche, stress émotionnel ,traumatisme psychique.
⚫Contexte de puerpéralité: grossesse, accouchement ou
post partum.
⚫Changement de vie: déménagement.
⚫Prise de toxiques: hallucinogènes
⚫Prise de médicaments: corticoïdes ,hormones
thyroïdiennes.
⚫Date historique ,date religieuse.
⚫Facteurs organiques: début d’une maladie somatique,
fièvre
2/Thèmes du délire
⚫La thématique délirante constitue l’objet du discours:
c’est l’ensemble des idées sur lesquelles le patient porte
sa conviction délirante .
⚫Les thèmes peuvent varier à l’infini.
⚫Ils peuvent être uniques ou multiples
2/Thèmes du délire
La persécution :
⚫conviction délirante d’être en proie à un monde hostile,
l’objet d’agression, la victime d’une machination ou de
préjudices .
⚫Lorsque la persécution est ciblée sur un individu
particulier, on parle de persécuteur désigné: évaluer la
dangerosité potentielle(citation nominale).
⚫Thème principal de la paranoïa.
2/Thèmes du délire
La mégalomanie (grandeur) :
⚫Tendance à la surévaluation de soi; idées de richesse, de
puissance et de notoriété.
⚫Elles sont en général exprimée sans réticence et même
souvent avec un comportement hautin et démonstratif.
2/Thèmes du délire
themes mystiques ou ésotériques :
⚫Thèmes en rapport avec les paroles des Ecritures, une
mission divine à accomplir, l’existence de forces occultes
extérieures,
⚫Exemple: mission divine, possession démoniaque, thème
messianique « je suis le prophète.. »
2/Thèmes du délire
thèmes érotiques:
⚫ ces idées érotique peuvent se manifester de différentes
façons:
• soit dans un contexte d’exaltation ,d’excitation et de
satisfaction exagérée(le patient vente sa puissance sexuelle
,exprime ces idées érotique sur un ton d’obscénité).
• soit dans un contexte persécutif notamment des idées de
viol à distance en rapport avec des hallucinations
cénesthésiques génitales.
•(thème essentiellement spécifique de la manie et de
l’hysterie)
2/Thèmes du délire
influence:
⚫Conviction délirante d’etre sous l’emprise d’une force
extérieure qui commande les pensées et les actes.
Négation d’organe:
⚫Conviction délirante d’absence ou de mort d’un ou
plusieurs organes de son propre corps
ex: syndrome mélancolique avec un syndrome de
COTARD.
qui associe des idées délirantes d'immortalité, de
possession ou de damnation, et d'énormité.
2/Thèmes du délire
thèmes de transformation :
⚫ La transformation peut concerner la personnalité
individuelle du sujet qui se croit autre qu’il n’est. Dans
d’autres cas la transformation corporelle est complète et le
patient a la conviction d’être changé en animal.
thèmes fantastiques :
⚫Scénario fantastique avec mise en scène de personnage
imaginaire, d’animaux et créatures étranges .elle est assez
typique du délire paraphrénique.
2/Thèmes du délire
Theme de Revendication :
⚫Quérulent processif : convaincu d’avoir été lésé
⚫Inventeur méconnu : revendique la priorité des
découvertes.
⚫Sinistrose délirante : revendication de réparation d’un
préjudice corporel, survenant après un accident de
travail, accident de la voie publique, intervention
chirurgicale…
⚫Idéaliste passionné : transmet ses convictions
mystiques, politiques ou sociales; porteur d’une
mission.
⚫Filiation revendiquée : conviction délirante d’être
issue d’une ascendance illustre.
⚫Délire de revendication hypochondriaque : le malade
accuse le médecin d’incompétence, de préjudice dans
les suites d’une intervention (délire dit « chirurgical »),
vol d’organes…
2/Thèmes du délire
Thèmes passionnels :
❑ sont surtout à type de jalousie et d’érotomanie .
⚫Jalousie: conviction délirante de l’infidélite du conjoint, sous
tendu par un sentiment de frustration, de tromperie ou
d’abandon a l’égard de la personne aimée.
⚫Erotomanie: illusion délirante d’etre aimé, généralement par
un personnage de rang social élevé.
3. Mécanismes
⚫Processus par lequel l’idée délirante se construit:
Mode d’élaboration du délire
⚫Il existe plusieurs mécanismes délirants
⚫Unique ou plusieurs en même temps
⚫4 principaux
⚫Hallucinatoire
⚫Interprétatif
⚫Intuitif
⚫Imaginatif
3. Mécanismes
o a. Hallucination delirante
❑HENRI EY : « C’est une perception sans objet à
percevoir » ,2 types :
⚫Hallucinations psychosensorielles: auditives,
visuelle, olfactive, gustatives, tactiles et
cénesthésiques.
⚫Hallucinations psychiques: le sujet ne perçoit
pas les stimulis au niveau des organes de sens
mais dans sa propre pensée(voix intérieure,
transmission de pensée, paroles et langage
intérieurs)
3. Mécanismes
o b. Interprétation délirante:
⚫Le sujet donne un sens erroné a un fait réel.
⚫C’est le mécanisme prédominant dans le délire
paranoïaque.
3. Mécanismes
c. Intuition délirante:
o Le patient admet une idée délirante comme vraie,
sans vérification ni justification logique : « je sais et
c’est tout ».
3. Mécanismes
d. Imagination delirante:
o C’est une fabulation ou l’imagination est au premier plan
et le sujet y joue un rôle central.
o Elle caractérise essentiellement les délires
paraphréniques.
4. Degrés de systematisation ou
organisation du délire
⚫Correspond à la cohérence de la construction
délirante, à l’agencement et à l’enchaînement des
idées délirantes
⚫2 types :
⚫Délires systématisés :paranoïaques
⚫Délires non systématisés: paranoïdes
4. Degré de systématisation
⚫Délires non systématisés :
⚫Délire mal organisé, flou.
⚫Plusieurs mécanismes concomitants.
⚫Thèmes multiples.
⚫Réactions affectives et comportements
imprévisibles.
⚫Exemple : schizophrénie.
4. organisation du délire
⚫Délires systématisés :
⚫Délire cohérent avec une logique interne.
⚫Prédominance des interprétations.
⚫Persistance d’un même thème prévalent.
5. Degré d’extension
⚫On distingue :
• Délire en secteur: Le sujet ne délire que dans un
domaine précis et possède une pensée normale et
adaptée dans les autres domaines.
• Délire en réseau : Extension du délire qui touche
progressivement tous les domaines de la vie du
sujet.
6. Degrés d’adhésion
⚫Lorsque la conviction délirante est inébranlable le
délire n’est pas accessible au raisonnement ni aux
critiques ,l’adhésion est totale est entraine parfois
celle de l’entourage.
7. PARTICIPATION
EMOTIONELLE
⚫Dépend de nombreux facteurs :
⚫La thématique délirante
⚫L’intensité de l’angoisse associée au délire
⚫La présence de troubles thymiques
⚫Parfois, absence de réaction(froideur affective du
schizophrène)
⚫Parfois, charge affective massive( cas du
paranoïaque)
⚫Plus la participation émotionnelle est grande plus il
faut craindre un passage a l’acte.
4. ETIOLOGIES
Délire aigu ( moins de 1 mois )
I. Eliminer une cause organique aigue
Examen clinique général : Fièvre ?
Examen clinique neurologique : Signes de localisation ?
Syndrome méningé ?
Bilan biologique : ionogramme, bilan inflammatoire,
recherche de toxiques
Imagerie cérébrale : ( TDM en urgence, IRM rapide )
Selon la clinique : EEG, PL, TSH, bilan infectieux ( VIH,
Syphilis, paludisme )
II. Causes psychiatriques aigues :
. Trouble psychotique bref
. Décompensation délirante de schizophrénie
. Episode maniaque avec charectéristiques psychotiques
. Episode dépressif avec charectéristiques psychotiques
Délire chronique ( plus de 6 mois )
1. Causes non psychiatriques :
. Neurodégénératives ( Démence à corps de Lewy,
démence fronto-temporale )
. Autres : Endocriniennes, métaboliques,
autoimmunes, infectieuses ..
2. Causes psychiatriques :
. Schizophrénie
. Trouble bipolaire
. Trouble délirant
. Trouble envahissant du développement
Psychose secondaire vs primitive
1- Etablir la présence de l’atteinte somtique
2- Trois principes font corroborent la relation cause à
effet : Atypicité, temporalité et explicabilité .
Atypicité :
Age retardé d’apparition de la psychose
Syndrome catatonique, état de conscience
altéré, onirisme, hallucinations visuelles ..
Syndrome de Capgras : négation d’identité et
remplacement .
Temporalité :
apparation concomittante à l’affection
médicale et disparition résultante de son traitement
Explicabilité :
la psychose n’est pas mieux excpliquée par
une affection psychiatrique dèjà présente , ou la
présence d’une prédisposition telle une histoire
familiale ou une personnalité schizoide prémorbide.
5. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
⚫Une conviction fausse n'est pas un délire si la
présentation d'éléments de preuve est acceptable par la
personne qui tient le discours fondé sur une conviction
fausse : le délirant, par opposition, est imperméable à la
persuasion.
⚫Tout propos incohérent ne signifie pas délire (On peut
observer des propos incohérents, de manière chronique
dans le syndrome démentiel).
⚫Mythomanie : falsification de la réalité pratiquée dans
l’objectif de séduire et de se faire valoir.
⚫Idées obsédantes : idées s’imposant au sujet qui les
reconnait comme siennes, ainsi que le caractère absurde.
6. CONDUITE A TENIR
⚫Examen psychiatrique : reconnaître un délire et déterminer
ses caractéristiques.
⚫Penser toujours à l'organicité en cas de présence d'éléments
confusionnels.
⚫Indiquer l’hospitalisation en cas d’existence d'autres
éléments déterminant l'urgence:
❑La confusion mentale; rechercher une étiologie organique,
une hospitalisation en service de médecine pour observation
et investigation paracliniques est obligatoire. l'orientation vers
un service psychiatrique n'est pas aussi urgente et peut se
faire ultérieurement.
❑L'agitation retrouvée au cours de l'état maniaque, la bouffée
délirante, la paranoïa et la schizophrénie; indication
d'hospitalisation dans un milieu psychiatrique.
6. CONDUITE A TENIR
⚫ Forte adhésion au délire, participation émotionnelle importante; risque
suicidaire; hospitalisation obligatoire en milieu psychiatrique sous étroite
surveillance, avec mise en route urgente d'un traitement
⚫ Réduire le syndrome délirant et les signes d'accompagnement en utilisant des
neuroleptiques :
⚫ Classiques (incisifs, sédatifs) : halopéridol, chlorpromazine, levopromazine.
⚫ Atypiques : olanzapine, risperidone à privilégier du fait de leur efficacité
comparable à celle des neuroleptiques classiques et de leur meilleure tolérance.
⚫ En urgence et en milieu hospitalier: per os si refus on passe à la forme injectable.
⚫ En ambulatoire : poursuivre la chimiothérapie avec le plus souvent le recours aux
neuroleptiques d'action prolongée (Modecate*) en cas de mauvaise observance
thérapeutique.
Autres mesures :
. Prévention d’un passage à l’acte auto ou hétéro-
agressif.
. Traitements non pharmacologiques : climat de
confiance, calme, alliance thérapeutique.
6. CONDUITE A TENIR
⚫ Cas particulier du paranoïaque:
⚫ Principes de traitement des délires paranoïaques
⚫ Il n’est pas aisé de traiter un patient atteint d’un délire paranoïaque. Ces
organisations délirantes font rarement l’objet de remise en question par le
sujet qui en souffre et il va falloir savoir amener un patient, qui ne se
considère pas comme malade mais plus comme victime, à accepter des
soins.
⚫ - Problème de l’hospitalisation :
⚫ L’hospitalisation de ces patients est en général assez rare, les soins
ambulatoires étant à privilégier au maximum, et en général dans deux
types de situations particulières :
⚫ Lors d’une exacerbation anxieuse ou d’une décompensation dépressive.
⚫ Lorsque la dangerosité du patient est importante. Il est toujours
important d’évaluer chez ces patients le potentiel de dangerosité
(présence d’un persécuteur désigné, imminence d’un passage à l’acte,
impossibilité de différer l’acte auto ou hétéro agressif et d’envisager des
solutions alternatives).
⚫ Dans ce cas, l’hospitalisation se fait plutôt selon le mode de
l’Hospitalisation d’Office puisque les troubles mentaux présentés
constituent un danger imminent pour la sûreté des personnes.
7. CONCLUSION
⚫Le délire est polymorphe et présent dans différentes
pathologies .
⚫Le délire à un début aigu ou progressif.
⚫Caractériser par sa structure ,ses thèmes, ses mécanismes
et son extension .
⚫Le diagnostic étiologique d’un délire passe par une bonne
analyse sémiologique.
⚫Penser toujours à l'organicité en cas de coexistence
d'éléments confusionnels.
⚫Le traitement est étiologique et repose essentiellement sur
les neuroleptiques.

Contenu connexe

Tendances

Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
benkourdel mohamed
 
Complications aigues du diabète
Complications aigues du diabèteComplications aigues du diabète
Complications aigues du diabète
Nes Rine Hadjaissa
 
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docxobservation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
Mohamed Tem
 
La physiopathologie du neuropaludisme
La physiopathologie du neuropaludismeLa physiopathologie du neuropaludisme
La physiopathologie du neuropaludisme
Institut Pasteur de Madagascar
 
Semiologie neurologique
Semiologie neurologiqueSemiologie neurologique
Semiologie neurologiqueElsa von Licy
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
Dr. Kerfah Soumia
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguAmel Ammar
 
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©killua zoldyck
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueHaythem Chiha
 
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptxLES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
madiassakonate1
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Manal Rouidi
 
Diagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmeDiagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmekillua zoldyck
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
Basset azd
 
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Nouhoum L Traore
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Nouhoum L Traore
 

Tendances (20)

Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
Bassin obstetrical [enregistrement automatique]
 
Complications aigues du diabète
Complications aigues du diabèteComplications aigues du diabète
Complications aigues du diabète
 
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docxobservation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
observation medicale en psychiatrie corr lien videos.docx
 
La physiopathologie du neuropaludisme
La physiopathologie du neuropaludismeLa physiopathologie du neuropaludisme
La physiopathologie du neuropaludisme
 
Semiologie neurologique
Semiologie neurologiqueSemiologie neurologique
Semiologie neurologique
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
Complications aigues du diabأ¨te sucrأ©
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
 
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptxLES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES.pptx
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Diagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthmeDiagnostic de l asthme
Diagnostic de l asthme
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali Le lymphome de Burkitt chez l'enfant  mali
Le lymphome de Burkitt chez l'enfant mali
 
Lymphomes cf 11 02 14
Lymphomes cf 11 02 14Lymphomes cf 11 02 14
Lymphomes cf 11 02 14
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
Ait
AitAit
Ait
 

Similaire à 3- CAT devant un état délirant.pptx

syndrome délirant.pptx
syndrome délirant.pptxsyndrome délirant.pptx
syndrome délirant.pptx
Khaoula509835
 
La nevrose 2022 2023.pptx
La nevrose  2022 2023.pptxLa nevrose  2022 2023.pptx
La nevrose 2022 2023.pptx
widaabr
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
Khaoula509835
 
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
REALIZ
 
Le désordre introspecté
Le désordre  introspectéLe désordre  introspecté
Le désordre introspecté
Christophe LECOCQ
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
Michel Perrier
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Elsa von Licy
 
ClinDoeilSchizophenie.pdf
ClinDoeilSchizophenie.pdfClinDoeilSchizophenie.pdf
ClinDoeilSchizophenie.pdf
AlainDucass
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
Michel Perrier
 
Schizophrénie
SchizophrénieSchizophrénie
Schizophrénie
El Mostafa Makani
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
Martinsky Desjardins
 
6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx
Khaoula509835
 
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyseTroubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyseAmineBenjelloun
 
Psychose et délire chronique
Psychose et délire chroniquePsychose et délire chronique
Psychose et délire chronique
schizophrenie
 

Similaire à 3- CAT devant un état délirant.pptx (20)

syndrome délirant.pptx
syndrome délirant.pptxsyndrome délirant.pptx
syndrome délirant.pptx
 
12 psychiatrie
12  psychiatrie12  psychiatrie
12 psychiatrie
 
La nevrose 2022 2023.pptx
La nevrose  2022 2023.pptxLa nevrose  2022 2023.pptx
La nevrose 2022 2023.pptx
 
Schizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSISchizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSI
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
 
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
 
Le désordre introspecté
Le désordre  introspectéLe désordre  introspecté
Le désordre introspecté
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
La schizophrénie
La schizophrénieLa schizophrénie
La schizophrénie
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
 
ClinDoeilSchizophenie.pdf
ClinDoeilSchizophenie.pdfClinDoeilSchizophenie.pdf
ClinDoeilSchizophenie.pdf
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
 
Schizophrénie
SchizophrénieSchizophrénie
Schizophrénie
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
 
6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx
 
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyseTroubles du comportement neurosciences et psychanalyse
Troubles du comportement neurosciences et psychanalyse
 
Psychose et délire chronique
Psychose et délire chroniquePsychose et délire chronique
Psychose et délire chronique
 

3- CAT devant un état délirant.pptx

  • 1. Faculté de médecine CONSTANTINE E.H.S de psychiatrie BELAMRI CONDUITE A TENIR DEVANT UN ETAT DELIRANT. Présenté par : Dr MOUHOUB. Encadré par : Dr BOUOUDEN I
  • 2. BIBLIOGRAPHIE - Nouveau précis de sémiologie TRIBOLET. - Manuel de psychiatrie Henri Ey. - Manuel de psychiatrie GUELFI 2017. EMC 2017. Référentiel des ECNi 2021
  • 3. PLAN DU COURS 1. INTRODUCTION. 2. DEFINITION. 3. ANALYSE SEMIOLOGIQUE: Début du délire. Thèmes du délire. Mécanismes du délire. Degré de systématisation. Mode d’extension. Adhésion au délire. Participation émotionnelle. 4. ETIOLOGIES 5. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL 6. CONDUITE A TENIR 7. CONCLUSION
  • 4. I / INTRODUCTION ⚫ Le délire représente l’un des symptômes majeurs de la sémiologie psychiatrique. ⚫Dans l’état délirant, l’individu perçoit, inconsciemment et de façon distordu, le monde et ceux qui l’entourent. ⚫Ce n’est ni une illusion, ni une erreur de jugement. ⚫il convient avant tout de réaliser un bilan étiologique approprié permettant d’intégrer les idées délirantes dans le cadre d’une pathologie psychiatrique ou médicale.
  • 5. I / DEFINITION ETHYMOLOGIE (mot latin delirare = dérailler =sortir du sillon=déraisonner=divaguer…..) ❑Un délire est un trouble du contenu de la pensée caractérisé par la permanence d'idées délirantes. Ces dernières sont des idées en rapport avec une réalité propre au patient, réalité différente de la réalité commune, idées auxquelles le sujet attache une foi absolue, non soumise à la preuve et à la démonstration, non rectifiable par le raisonnement.
  • 6. II/ Physiopathologie A Test of the Transdiagnostic Dopamine Hypothesis of Psychosis Using Positron Emission Tomographic Imaging in Bipolar Affective Disorder and Schizophrenia IMPORTANCE The dopamine hypothesis suggests that dopamine abnormalities underlie psychosis, irrespective of diagnosis, implicating dopamine dysregulation in bipolar affective disorder and schizophrenia, in line with the research domain criteria approach. However, this hypothesis has not been directly examined in individuals diagnosed with bipolar disorder with psychosis.
  • 7.
  • 8.
  • 9. Jauhar et al., J AMA Psychiatry 2017
  • 10. II/ ANALYSE SEMIOLOGIQUE ⚫Tout délire nécessite une analyse sémiologique précise: ⚫1/Début du délire: A)mode d’entrée. B)facteurs déclenchants. ⚫2/Les thèmes délirants. ⚫3/Mécanismes du délire. ⚫4/L’organisation du délire ⚫5/Mode d’extension. ⚫6/Adhésion. ⚫7/Participation émotionnelle.
  • 11. 1/ Début du délire a/ Modes d’entrée dans le processus délirant: ⚫Aigu: MAGNAN: comme « un coup de tonnerre dans un ciel serein » ⚫« folie d’un moment s’opposant à la folie de l’existence » HENRI EY. ⚫délire d’emblé exprimé, parfois précédé par des prodromes (bizarreries comportementales ,insomnie). ⚫Progressif: installation en quelques jours voire semaines, avec propos et comportements bizarres ,changement des habitudes ,anxiété, méfiance ,repli sur soi.
  • 12. b/Facteurs déclenchants : ⚫Date importante dans la vie du sujet ou de la famille: échec ou succès d’une situation, rupture sentimentale ,décès d’un proche, stress émotionnel ,traumatisme psychique. ⚫Contexte de puerpéralité: grossesse, accouchement ou post partum. ⚫Changement de vie: déménagement. ⚫Prise de toxiques: hallucinogènes ⚫Prise de médicaments: corticoïdes ,hormones thyroïdiennes. ⚫Date historique ,date religieuse. ⚫Facteurs organiques: début d’une maladie somatique, fièvre
  • 13. 2/Thèmes du délire ⚫La thématique délirante constitue l’objet du discours: c’est l’ensemble des idées sur lesquelles le patient porte sa conviction délirante . ⚫Les thèmes peuvent varier à l’infini. ⚫Ils peuvent être uniques ou multiples
  • 14. 2/Thèmes du délire La persécution : ⚫conviction délirante d’être en proie à un monde hostile, l’objet d’agression, la victime d’une machination ou de préjudices . ⚫Lorsque la persécution est ciblée sur un individu particulier, on parle de persécuteur désigné: évaluer la dangerosité potentielle(citation nominale). ⚫Thème principal de la paranoïa.
  • 15. 2/Thèmes du délire La mégalomanie (grandeur) : ⚫Tendance à la surévaluation de soi; idées de richesse, de puissance et de notoriété. ⚫Elles sont en général exprimée sans réticence et même souvent avec un comportement hautin et démonstratif.
  • 16. 2/Thèmes du délire themes mystiques ou ésotériques : ⚫Thèmes en rapport avec les paroles des Ecritures, une mission divine à accomplir, l’existence de forces occultes extérieures, ⚫Exemple: mission divine, possession démoniaque, thème messianique « je suis le prophète.. »
  • 17. 2/Thèmes du délire thèmes érotiques: ⚫ ces idées érotique peuvent se manifester de différentes façons: • soit dans un contexte d’exaltation ,d’excitation et de satisfaction exagérée(le patient vente sa puissance sexuelle ,exprime ces idées érotique sur un ton d’obscénité). • soit dans un contexte persécutif notamment des idées de viol à distance en rapport avec des hallucinations cénesthésiques génitales. •(thème essentiellement spécifique de la manie et de l’hysterie)
  • 18. 2/Thèmes du délire influence: ⚫Conviction délirante d’etre sous l’emprise d’une force extérieure qui commande les pensées et les actes. Négation d’organe: ⚫Conviction délirante d’absence ou de mort d’un ou plusieurs organes de son propre corps ex: syndrome mélancolique avec un syndrome de COTARD. qui associe des idées délirantes d'immortalité, de possession ou de damnation, et d'énormité.
  • 19.
  • 20. 2/Thèmes du délire thèmes de transformation : ⚫ La transformation peut concerner la personnalité individuelle du sujet qui se croit autre qu’il n’est. Dans d’autres cas la transformation corporelle est complète et le patient a la conviction d’être changé en animal. thèmes fantastiques : ⚫Scénario fantastique avec mise en scène de personnage imaginaire, d’animaux et créatures étranges .elle est assez typique du délire paraphrénique.
  • 21. 2/Thèmes du délire Theme de Revendication : ⚫Quérulent processif : convaincu d’avoir été lésé ⚫Inventeur méconnu : revendique la priorité des découvertes. ⚫Sinistrose délirante : revendication de réparation d’un préjudice corporel, survenant après un accident de travail, accident de la voie publique, intervention chirurgicale… ⚫Idéaliste passionné : transmet ses convictions mystiques, politiques ou sociales; porteur d’une mission. ⚫Filiation revendiquée : conviction délirante d’être issue d’une ascendance illustre. ⚫Délire de revendication hypochondriaque : le malade accuse le médecin d’incompétence, de préjudice dans les suites d’une intervention (délire dit « chirurgical »), vol d’organes…
  • 22. 2/Thèmes du délire Thèmes passionnels : ❑ sont surtout à type de jalousie et d’érotomanie . ⚫Jalousie: conviction délirante de l’infidélite du conjoint, sous tendu par un sentiment de frustration, de tromperie ou d’abandon a l’égard de la personne aimée. ⚫Erotomanie: illusion délirante d’etre aimé, généralement par un personnage de rang social élevé.
  • 23. 3. Mécanismes ⚫Processus par lequel l’idée délirante se construit: Mode d’élaboration du délire ⚫Il existe plusieurs mécanismes délirants ⚫Unique ou plusieurs en même temps ⚫4 principaux ⚫Hallucinatoire ⚫Interprétatif ⚫Intuitif ⚫Imaginatif
  • 24. 3. Mécanismes o a. Hallucination delirante ❑HENRI EY : « C’est une perception sans objet à percevoir » ,2 types : ⚫Hallucinations psychosensorielles: auditives, visuelle, olfactive, gustatives, tactiles et cénesthésiques. ⚫Hallucinations psychiques: le sujet ne perçoit pas les stimulis au niveau des organes de sens mais dans sa propre pensée(voix intérieure, transmission de pensée, paroles et langage intérieurs)
  • 25. 3. Mécanismes o b. Interprétation délirante: ⚫Le sujet donne un sens erroné a un fait réel. ⚫C’est le mécanisme prédominant dans le délire paranoïaque.
  • 26. 3. Mécanismes c. Intuition délirante: o Le patient admet une idée délirante comme vraie, sans vérification ni justification logique : « je sais et c’est tout ».
  • 27. 3. Mécanismes d. Imagination delirante: o C’est une fabulation ou l’imagination est au premier plan et le sujet y joue un rôle central. o Elle caractérise essentiellement les délires paraphréniques.
  • 28. 4. Degrés de systematisation ou organisation du délire ⚫Correspond à la cohérence de la construction délirante, à l’agencement et à l’enchaînement des idées délirantes ⚫2 types : ⚫Délires systématisés :paranoïaques ⚫Délires non systématisés: paranoïdes
  • 29. 4. Degré de systématisation ⚫Délires non systématisés : ⚫Délire mal organisé, flou. ⚫Plusieurs mécanismes concomitants. ⚫Thèmes multiples. ⚫Réactions affectives et comportements imprévisibles. ⚫Exemple : schizophrénie.
  • 30. 4. organisation du délire ⚫Délires systématisés : ⚫Délire cohérent avec une logique interne. ⚫Prédominance des interprétations. ⚫Persistance d’un même thème prévalent.
  • 31. 5. Degré d’extension ⚫On distingue : • Délire en secteur: Le sujet ne délire que dans un domaine précis et possède une pensée normale et adaptée dans les autres domaines. • Délire en réseau : Extension du délire qui touche progressivement tous les domaines de la vie du sujet.
  • 32. 6. Degrés d’adhésion ⚫Lorsque la conviction délirante est inébranlable le délire n’est pas accessible au raisonnement ni aux critiques ,l’adhésion est totale est entraine parfois celle de l’entourage.
  • 33. 7. PARTICIPATION EMOTIONELLE ⚫Dépend de nombreux facteurs : ⚫La thématique délirante ⚫L’intensité de l’angoisse associée au délire ⚫La présence de troubles thymiques ⚫Parfois, absence de réaction(froideur affective du schizophrène) ⚫Parfois, charge affective massive( cas du paranoïaque) ⚫Plus la participation émotionnelle est grande plus il faut craindre un passage a l’acte.
  • 34. 4. ETIOLOGIES Délire aigu ( moins de 1 mois ) I. Eliminer une cause organique aigue
  • 35. Examen clinique général : Fièvre ? Examen clinique neurologique : Signes de localisation ? Syndrome méningé ? Bilan biologique : ionogramme, bilan inflammatoire, recherche de toxiques Imagerie cérébrale : ( TDM en urgence, IRM rapide ) Selon la clinique : EEG, PL, TSH, bilan infectieux ( VIH, Syphilis, paludisme )
  • 36. II. Causes psychiatriques aigues : . Trouble psychotique bref . Décompensation délirante de schizophrénie . Episode maniaque avec charectéristiques psychotiques . Episode dépressif avec charectéristiques psychotiques
  • 37. Délire chronique ( plus de 6 mois ) 1. Causes non psychiatriques : . Neurodégénératives ( Démence à corps de Lewy, démence fronto-temporale ) . Autres : Endocriniennes, métaboliques, autoimmunes, infectieuses ..
  • 38. 2. Causes psychiatriques : . Schizophrénie . Trouble bipolaire . Trouble délirant . Trouble envahissant du développement
  • 39. Psychose secondaire vs primitive 1- Etablir la présence de l’atteinte somtique 2- Trois principes font corroborent la relation cause à effet : Atypicité, temporalité et explicabilité . Atypicité : Age retardé d’apparition de la psychose Syndrome catatonique, état de conscience altéré, onirisme, hallucinations visuelles .. Syndrome de Capgras : négation d’identité et remplacement .
  • 40. Temporalité : apparation concomittante à l’affection médicale et disparition résultante de son traitement Explicabilité : la psychose n’est pas mieux excpliquée par une affection psychiatrique dèjà présente , ou la présence d’une prédisposition telle une histoire familiale ou une personnalité schizoide prémorbide.
  • 41. 5. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ⚫Une conviction fausse n'est pas un délire si la présentation d'éléments de preuve est acceptable par la personne qui tient le discours fondé sur une conviction fausse : le délirant, par opposition, est imperméable à la persuasion. ⚫Tout propos incohérent ne signifie pas délire (On peut observer des propos incohérents, de manière chronique dans le syndrome démentiel). ⚫Mythomanie : falsification de la réalité pratiquée dans l’objectif de séduire et de se faire valoir. ⚫Idées obsédantes : idées s’imposant au sujet qui les reconnait comme siennes, ainsi que le caractère absurde.
  • 42. 6. CONDUITE A TENIR ⚫Examen psychiatrique : reconnaître un délire et déterminer ses caractéristiques. ⚫Penser toujours à l'organicité en cas de présence d'éléments confusionnels. ⚫Indiquer l’hospitalisation en cas d’existence d'autres éléments déterminant l'urgence: ❑La confusion mentale; rechercher une étiologie organique, une hospitalisation en service de médecine pour observation et investigation paracliniques est obligatoire. l'orientation vers un service psychiatrique n'est pas aussi urgente et peut se faire ultérieurement. ❑L'agitation retrouvée au cours de l'état maniaque, la bouffée délirante, la paranoïa et la schizophrénie; indication d'hospitalisation dans un milieu psychiatrique.
  • 43. 6. CONDUITE A TENIR ⚫ Forte adhésion au délire, participation émotionnelle importante; risque suicidaire; hospitalisation obligatoire en milieu psychiatrique sous étroite surveillance, avec mise en route urgente d'un traitement ⚫ Réduire le syndrome délirant et les signes d'accompagnement en utilisant des neuroleptiques : ⚫ Classiques (incisifs, sédatifs) : halopéridol, chlorpromazine, levopromazine. ⚫ Atypiques : olanzapine, risperidone à privilégier du fait de leur efficacité comparable à celle des neuroleptiques classiques et de leur meilleure tolérance. ⚫ En urgence et en milieu hospitalier: per os si refus on passe à la forme injectable. ⚫ En ambulatoire : poursuivre la chimiothérapie avec le plus souvent le recours aux neuroleptiques d'action prolongée (Modecate*) en cas de mauvaise observance thérapeutique.
  • 44. Autres mesures : . Prévention d’un passage à l’acte auto ou hétéro- agressif. . Traitements non pharmacologiques : climat de confiance, calme, alliance thérapeutique.
  • 45. 6. CONDUITE A TENIR ⚫ Cas particulier du paranoïaque: ⚫ Principes de traitement des délires paranoïaques ⚫ Il n’est pas aisé de traiter un patient atteint d’un délire paranoïaque. Ces organisations délirantes font rarement l’objet de remise en question par le sujet qui en souffre et il va falloir savoir amener un patient, qui ne se considère pas comme malade mais plus comme victime, à accepter des soins. ⚫ - Problème de l’hospitalisation : ⚫ L’hospitalisation de ces patients est en général assez rare, les soins ambulatoires étant à privilégier au maximum, et en général dans deux types de situations particulières : ⚫ Lors d’une exacerbation anxieuse ou d’une décompensation dépressive. ⚫ Lorsque la dangerosité du patient est importante. Il est toujours important d’évaluer chez ces patients le potentiel de dangerosité (présence d’un persécuteur désigné, imminence d’un passage à l’acte, impossibilité de différer l’acte auto ou hétéro agressif et d’envisager des solutions alternatives). ⚫ Dans ce cas, l’hospitalisation se fait plutôt selon le mode de l’Hospitalisation d’Office puisque les troubles mentaux présentés constituent un danger imminent pour la sûreté des personnes.
  • 46. 7. CONCLUSION ⚫Le délire est polymorphe et présent dans différentes pathologies . ⚫Le délire à un début aigu ou progressif. ⚫Caractériser par sa structure ,ses thèmes, ses mécanismes et son extension . ⚫Le diagnostic étiologique d’un délire passe par une bonne analyse sémiologique. ⚫Penser toujours à l'organicité en cas de coexistence d'éléments confusionnels. ⚫Le traitement est étiologique et repose essentiellement sur les neuroleptiques.