SlideShare une entreprise Scribd logo
LA SURDITE
PROFESSIONNELLE
Dr. A BOUKRAA
INTRODUCTION
• le bruit constitue à l’heure actuelle l’une
des nuisances les plus importantes de
l’environnement du travail , il peut être
source de :
 perturbations des communications et
consignes verbales
 facteurs déclenchants d’accidents du
travail
 traumatisme sonore chronique avec pour
conséquence une surdité professionnelle
 perturbations psycho- physiologiques.
L'appareil auditif: Il présente 3 parties principales :
- L'oreille externe, constituée par le pavillon, véritable cornet
acoustique qui collecte et dirige les ondes sonores vers le conduit
auditif externe, fermé par la membrane du tympan. Sous l'effet de la
pression acoustique, cette membrane se met à vibrer.
- L'oreille moyenne, formée par la caisse du tympan, cavité remplie
d'air, contenant la chaîne des osselets. Le premier osselet est le
marteau dont le manche s'insère sur le tympan. Sa tête s'articule
avec l'enclume, dont la branche verticale descend à la rencontre de
l'étrier. La semelle de l'étrier encore appelée fenêtre ovale, est une
membrane qui constitue l'entrée de l'oreille interne.
Les différents osselets ont pour fonction de transmettre
mécaniquement les oscillations du tympan. La cavité de l'oreille
interne communique avec le milieu extérieur par la trompe
d'Eustache, canal se terminant dans le rhino-pharynx et assurant
l'équilibre des pressions des deux côtés du tympan
- l'oreille interne qui comprend :
- le vestibule et les canaux semi-circulaires, organes de l'équilibre
- la cochlée, appareil récepteur de l'audition, composée d'un
complexe de canaux et de petites poches, encastrées à l'intérieur
d'une structure osseuse, ressemblant à une coquille d'escargot et
encore appelée limaçon.. Cette cavité spiralée est partagée en deux
par le canal cochléaire, la paroi basilaire de ce canal cochléaire est
plus épaisse et renferme l'organe sensoriel récepteur auditif dit
organe de Corti.
-
Le dernier des osselets, à savoir l'étrier, transmet ses vibrations au
liquide ou endolymphe contenu dans la cochlée. Les ondes de
pression ainsi obtenues, excitent les cellules ciliées de l'organe de
Corti avec transformation de l'énergie mécanique en énergie
électrique. Les ondes sonores sont ainsi transformées en impulsions
nerveuses et transmises aux centres nerveux du cerveau par
l'intermédiaire du nerf auditif.
- Ce système auditif est doté de mécanismes de défense.
Mécanisme de défense de l'oreille face au bruit:
Les osselets sont rattachés à la boîte crânienne
par de petits muscles qui peuvent, lors de sons
trop intenses, bloquer en partie cette
transmission afin de protéger l'oreille.
La contraction de ces muscles est involontaire,
on l'appelle réflexe stapédien.
Celui-ci, très efficace au début de l'exposition, a
tendance, sous l'effet des agressions sonores
répétées dans le temps, à voir peu à peu son
action s'estompe
Rappel anatomique
ETIOLOGIES
Le bruit est un ensemble de vibrations sonores complexes, désordonnées,
ayant un caractère aléatoire.
CARACTERISTIQUES DU BRUIT:
Fréquence : elle correspond aux nombre de vibrations complètes qui se
produisent en une seconde et exprime en HERTZ(Hz). L’oreille humaine est
en mesure de percevoir les bandes de fréquences allant de 20Hz à
16000Hz.les bruits aigus sont plus traumatisants que les bruits graves.
L’intensité de bruit : elle correspond à la « force » du son , elle s’exprime
En décibel(dB). nocivité du bruit à partir de 85dB.
Durée d’exposition : plus longue est la durée d’exposition , plus
graves seront les lésions de l’oreille interne et plus profonde la surdité
professionnelle.
Rythme : un bruit discontinu , apparaissant brusquement à
intervalles courts et de façon répétitive( exp : martelage et
rivetage) est beaucoup traumatisant qu’un bruit continu.
L’environnement: un bruit émis à l’extérieur est moins
traumatisant qu’un bruit émis dans un endroit confiné.
Échelle des fréquences
20 Hz 200 Hz 2000 Hz 20 KHz
Domaine de l’audibilité
Sons
graves
Sons
inaudibles
Infra-sons
Sons
inaudibles
Ultra-sons
Sons
aigus
Sons
médiums
Niveau sonore
de la phase bruyante
en dB(A)
Durée d’exposition
quotidienne
maximale
85 8 h
88 4 h
91 2 h
94 1 h
97 30 min
100 15 min
103 7 min 30 s
106 3 min 45 s
109 1 min 52 s
112 56 s
115 28 s
Temps d’exposition
FACTEURS INDIVIDUELS :
– L’age : supérieur à 50ans ;
– Habitudes toxiques : tabac+++ ;
– Affections de l’oreille interne antérieures :
médicamenteuses ( (ototoxiques) , post
infectieuses( oreillons et méningite) ;
– Traumatisme crânien : fracture de rocher ;
– Otospongiose ;
– Affections auditives héréditaires et congénitales ;
– susceptibilité individuelle au bruit ;
– Professions antérieures.
PROFFESSIONS EXPOSEES
– industrie métallurgique et mécanique ;
– industrie textile ;
– industrie du bois ;
– industrie navale ;
– mines, carrières et BTP.
– transport (chemin de fer et trafic aérien) ;
– professionnels de musique et de
l’audiovisuel.
EFFETSD AUDITIFS DU BRUIT
• SURDITE PROFESSIONNELLE :
• EFFETS DE MASQUE :
SURDITE PROFESSIONNELLE :
caresteristiques :
• surdité de perception pure (cochléaire) ;
• souvent bilatérale et grossièrement
symétrique ;
• débute par un scotome auditif à
4000Hz ;
• surdité définitive et irréversible ;
• classiquement n’évolue pas après la
cessation de l’exposition au risque.
physiopathologie du bruit
avant
après
SURDITE PROFESSIONNELLE :
clinique : la surdité professionnelle est d’installation progressive et
insidieuse,
stade 1 : fatigue auditive : c’est l’ensemble de perturbations temporaires du
système auditif consécutifs au traumatismes sonores.
stade réversible et infra clinique( légers sifflements et sensations d’oreilles
bouchées en quittant le travail) ; le déficit va de 30à 50 dB.
stade 2 : période de latence définitive : scotome permanent en 4000Hz ;
Accoutumance au bruit.
stade 3 : période de latence sub-totale : Atteinte modérée de fréquences
conversationnelles (500 , 1000 et 2000Hz.) , l’audition de la voix
normale est perturbée ; la voix chuchotée n’est pas perçue ; acouphènes
possibles mais transitoires.
stade 4 : surdité manifeste : atteinte sévère des fréquences conversationnelle
et plus marquée pour les fréquences aigues , handicap socio-
prpfessionnel ( le sujet répète à haute voix) ; courbe plongeante vers les
fréquences aigues).
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
Début de
carrière
5 ans au bruit
15 ans au bruit
30 ans au bruit
Exemple :
suivi durant 30
ans de l ’audition
d ’un travailleur
exposé à 95
dB(A)
EFFETS DE MASQUE :
Diminution de l’intelligibilité d’un message
verbal ; perturbations de la perception des
signaux acoustiques de sécurité( souvent
source d’accidents de travail).
c'est la diminution de la perception d'un bruit donné
par un bruit simultané plus intense défini comme
" bruit masquant ".
Effets extra-auditfs
1) Troubles neuropsychiques : asthénie,
céphalée,insomnie, irritabilité, nervosité, anxiété,
DNV …
2) Troubles de l’équilibre : vertiges , gène à la marche.
3) Troubles cardiovasculaires : tachycardie, élévation
de la TA, troubles du rythme à l’ECG.
4) Troubles digestifs : gastralgies, anorexie,
hypersécrétion gastriques.
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
PREVENTION
Prévention technique collective :
Prévention technique individuelle :
Prévention médicale : Visite d’embauche :
Prévention médicale : Visites périodiques :
Évaluation du risque et
mesures préventives
Évaluation du risque
3
1
• Repérer les ambiances sonores pouvant exister au sein
d’une entreprise.
• Mesurages aux postes de travail des opérateurs à l’aide
d’un sonomètre ou d’un dosimètre (exposimètre)
3
2
1
2
Sonomètre intégrateur
Exposimètre
Exposimètre et son micro
en position de mesure
1- Onde sonore directe
2- Onde sonore réfléchie
3- Onde sonore produite par les vibrations
des parois.
Modes d’exposition
2
3
1
La prévention
Prévention technique collective :
 Lutter contre le bruit à la source (à l’émission) : plus
efficace , mais difficile à mettre en œuvre :
• Modification ou remplacement de l’outillage
broyant ;
• insonorisation des machines ;
• entretien des machines ;
• capotage des machines ;
• amortissement des chocs( matériaux ou
revêtement en plomb- caoutchouc) ;
 limitation de la propagation du bruit:
– utilisation des écrans anti-bruit ;
– zonage acoustique : cloisons et panneaux anti-bruit.
 control de l’ambiance sonore ( exposition) : contrôle
de l’intensité sonore de travail par sonométries répétées
Mesures de prévention
• Réduction du bruit à la source
- Lors de la conception.
- En modifiant des machines déjà existantes dans
lesquelles on a pu repérer l’origine du bruit:
• ex : bruits d ’échappement d’air comprimé, de
chocs...
. Isolation anti-vibratile des machines : dispositif entre
la machine et le sol sur lequel elle repose, qui limite
la transmission des vibrations.
. Encoffrement de la source d’émission.
. Écran acoustique : en
complément d ’un traitement
acoustique du local.
. Isolation du personnel (cabine)
Prévention technique individuelle :
• Protection anti- bruit par l’utilisation de :
Bouchons d’oreilles,
serres têtes ;
masques anti-bruit : encombrant, mal
supportés par les travailleurs mais
apportent une atténuation de 15à 20dB.
Protection des travailleurs
• Les équipements de
protection individuelle
Ils doivent être confortables, adaptés à l’activité
et doivent être portés en permanence.
Prévention médicale/Visite d’embauche :
• ne pas orienter aux postes bruyant les
personnes présentant des affections
chroniques de la sphère ORL et
neuropsychiques, séquelles de
traumatisme crânien , affections
mentales et otites chroniques.
• Pratiquer une audiométrie tonale et
vocale.
Prévention médicale/Visites périodiques :
 Examen clinique de la sphère ORL annuel.
 Pratiquer une audiométrie en conduction aérienne
l’année suivant l’affectation à un poste bruyant puis:
• Tous les trois (03) ans , si niveau sonore entre 85 à 90
dB ;
• Tous les deux(02) ans, si niveau sonore entre 90 et 100
dB.
• Annuellement si niveau sonore supérieur à 100dB.
REPARATION
• La surdité professionnelle est réparée par le tableau
n°42 des MPI.
• Liste limitative.
• Délai de prise en charge est de 03 mois.
• La durée d’exposition est de 01an , réduite à 30 jours
pour la mise au point des propulseurs , réacteurs et
moteurs à piston.
• Le calcul du déficit auditif doit être égale ou
supérieur à 35 dB pour la meilleure oreille, Ce déficit
doit être confirmé par une audiométrie tonale (CA,
CO) et vocale réalisée trois semaines à un an après
la cessation de l'exposition aux bruits lésionnels
selon la formule suivante :
D (500)x 2 + D (1000)x4 + D(2000)x 3+ D (4000)x1
10
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf
4A - la surdité professionnelle présentation.pdf

Contenu connexe

Tendances

Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
sylviepezeril
 
épidémiologie 2013
épidémiologie 2013épidémiologie 2013
épidémiologie 2013
Mehdi Razzok
 
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
raymondteyrouz
 
Anatomie de l'oreille dr naamani fassas
Anatomie de l'oreille dr naamani fassasAnatomie de l'oreille dr naamani fassas
Anatomie de l'oreille dr naamani fassas
Islem Soualhi
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
Mehdi Razzok
 
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPPoussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
François PARANT
 
Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011
Alain Cmi
 
Otites 147
Otites 147Otites 147
Otites 147
Ilan Weizman
 
Audiométre
AudiométreAudiométre
Education de lasthmatique
Education de lasthmatique Education de lasthmatique
Education de lasthmatique
Dr. Kerfah Soumia
 
La pollution au Liban
La pollution au LibanLa pollution au Liban
La pollution au Liban
tchessy
 
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des  200 qcm hygiene hospitaliereListe des  200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
AminaDaoudi4
 
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en chargeLa Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
thierryeloi11
 
Dermatite atopique Béjaia 2013
Dermatite  atopique  Béjaia 2013Dermatite  atopique  Béjaia 2013
Dermatite atopique Béjaia 2013
hcinou
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Dr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
KHETTABDJOUHER
 
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreusesProgramme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
Mehdi Razzok
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfant
killua zoldyck
 

Tendances (20)

Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
 
épidémiologie 2013
épidémiologie 2013épidémiologie 2013
épidémiologie 2013
 
03 electrisation
03 electrisation03 electrisation
03 electrisation
 
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
La Tuberculose Pulmonaire Fxl 12 02 08
 
Anatomie de l'oreille dr naamani fassas
Anatomie de l'oreille dr naamani fassasAnatomie de l'oreille dr naamani fassas
Anatomie de l'oreille dr naamani fassas
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTPPoussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
Poussières et particules fines - Protéger les salariés du secteur du BTP
 
Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011Manuel tbc 2011
Manuel tbc 2011
 
Otites 147
Otites 147Otites 147
Otites 147
 
Audiométre
AudiométreAudiométre
Audiométre
 
Le nerf facial
Le nerf facialLe nerf facial
Le nerf facial
 
Education de lasthmatique
Education de lasthmatique Education de lasthmatique
Education de lasthmatique
 
La pollution au Liban
La pollution au LibanLa pollution au Liban
La pollution au Liban
 
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des  200 qcm hygiene hospitaliereListe des  200 qcm hygiene hospitaliere
Liste des 200 qcm hygiene hospitaliere
 
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en chargeLa Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
 
Dermatite atopique Béjaia 2013
Dermatite  atopique  Béjaia 2013Dermatite  atopique  Béjaia 2013
Dermatite atopique Béjaia 2013
 
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)Pneumonie aigue communautaire (PAC)
Pneumonie aigue communautaire (PAC)
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreusesProgramme national de lutte contre les maladies lépreuses
Programme national de lutte contre les maladies lépreuses
 
Les dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfantLes dermatoses chez l’enfant
Les dermatoses chez l’enfant
 

Similaire à 4A - la surdité professionnelle présentation.pdf

La pollution phonique
La pollution phoniqueLa pollution phonique
La pollution phonique
mitzy93
 
Le son
Le sonLe son
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 20237ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
sophiemerzougcosnuau
 
Présentation jna
Présentation jnaPrésentation jna
Présentation jna
Vivien Blanc
 
La lutte contre le bruit
La lutte contre le bruitLa lutte contre le bruit
La lutte contre le bruit
Mohamed Nassim Djenidi
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
Sami Sahli
 
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfsnitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
Sandrine72
 
Sonomax ast presentation
Sonomax ast presentationSonomax ast presentation
Sonomax ast presentation
Peter De Keukeleere
 
LE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUELE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUE
Roufaida Hechim
 
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
Abdesslam MEZDARI
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Ethan Biorl
 
Implants en otologie
Implants en otologieImplants en otologie
Implants en otologie
Samir Houalef
 
Sennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
Sennheiser HD 650 Full Size Open HeadphoneSennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
Sennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
AV ProfShop
 
Confort acoustique
Confort acoustiqueConfort acoustique
Confort acoustique
Sami Sahli
 
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
SERINITI
 
Présentation Acoustique - Christine Simonin
Présentation Acoustique - Christine SimoninPrésentation Acoustique - Christine Simonin
Présentation Acoustique - Christine Simonin
ARP-Astrance
 
Wernert - Newsletter Résonances
Wernert - Newsletter RésonancesWernert - Newsletter Résonances
Wernert - Newsletter Résonances
globulerouge
 
Séquelles en otologie (1)
Séquelles en otologie (1)Séquelles en otologie (1)
Séquelles en otologie (1)
rebas
 
Audio 1.pdf
Audio 1.pdfAudio 1.pdf
Audio 1.pdf
omaymaoma
 

Similaire à 4A - la surdité professionnelle présentation.pdf (20)

La pollution phonique
La pollution phoniqueLa pollution phonique
La pollution phonique
 
Le son
Le sonLe son
Le son
 
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 20237ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
7ème Rendez-vous Prévention BTP - 24 novembre 2023
 
Présentation jna
Présentation jnaPrésentation jna
Présentation jna
 
La lutte contre le bruit
La lutte contre le bruitLa lutte contre le bruit
La lutte contre le bruit
 
Acoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phoniqueAcoustique et isolation phonique
Acoustique et isolation phonique
 
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdfsnitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
snitem_audiologieeeeeééeeeeeeeeeééee.pdf
 
Sonomax ast presentation
Sonomax ast presentationSonomax ast presentation
Sonomax ast presentation
 
LE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUELE CONFORT ACOUSTIQUE
LE CONFORT ACOUSTIQUE
 
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
2021-03-08-GEST-Bruit.pptx
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
 
Implants en otologie
Implants en otologieImplants en otologie
Implants en otologie
 
Sennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
Sennheiser HD 650 Full Size Open HeadphoneSennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
Sennheiser HD 650 Full Size Open Headphone
 
Angine otite
Angine otiteAngine otite
Angine otite
 
Confort acoustique
Confort acoustiqueConfort acoustique
Confort acoustique
 
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
La presbyacousie, perte auditive qui touche le plus de français !
 
Présentation Acoustique - Christine Simonin
Présentation Acoustique - Christine SimoninPrésentation Acoustique - Christine Simonin
Présentation Acoustique - Christine Simonin
 
Wernert - Newsletter Résonances
Wernert - Newsletter RésonancesWernert - Newsletter Résonances
Wernert - Newsletter Résonances
 
Séquelles en otologie (1)
Séquelles en otologie (1)Séquelles en otologie (1)
Séquelles en otologie (1)
 
Audio 1.pdf
Audio 1.pdfAudio 1.pdf
Audio 1.pdf
 

4A - la surdité professionnelle présentation.pdf

  • 2. INTRODUCTION • le bruit constitue à l’heure actuelle l’une des nuisances les plus importantes de l’environnement du travail , il peut être source de :  perturbations des communications et consignes verbales  facteurs déclenchants d’accidents du travail  traumatisme sonore chronique avec pour conséquence une surdité professionnelle  perturbations psycho- physiologiques.
  • 3. L'appareil auditif: Il présente 3 parties principales : - L'oreille externe, constituée par le pavillon, véritable cornet acoustique qui collecte et dirige les ondes sonores vers le conduit auditif externe, fermé par la membrane du tympan. Sous l'effet de la pression acoustique, cette membrane se met à vibrer. - L'oreille moyenne, formée par la caisse du tympan, cavité remplie d'air, contenant la chaîne des osselets. Le premier osselet est le marteau dont le manche s'insère sur le tympan. Sa tête s'articule avec l'enclume, dont la branche verticale descend à la rencontre de l'étrier. La semelle de l'étrier encore appelée fenêtre ovale, est une membrane qui constitue l'entrée de l'oreille interne. Les différents osselets ont pour fonction de transmettre mécaniquement les oscillations du tympan. La cavité de l'oreille interne communique avec le milieu extérieur par la trompe d'Eustache, canal se terminant dans le rhino-pharynx et assurant l'équilibre des pressions des deux côtés du tympan
  • 4. - l'oreille interne qui comprend : - le vestibule et les canaux semi-circulaires, organes de l'équilibre - la cochlée, appareil récepteur de l'audition, composée d'un complexe de canaux et de petites poches, encastrées à l'intérieur d'une structure osseuse, ressemblant à une coquille d'escargot et encore appelée limaçon.. Cette cavité spiralée est partagée en deux par le canal cochléaire, la paroi basilaire de ce canal cochléaire est plus épaisse et renferme l'organe sensoriel récepteur auditif dit organe de Corti. - Le dernier des osselets, à savoir l'étrier, transmet ses vibrations au liquide ou endolymphe contenu dans la cochlée. Les ondes de pression ainsi obtenues, excitent les cellules ciliées de l'organe de Corti avec transformation de l'énergie mécanique en énergie électrique. Les ondes sonores sont ainsi transformées en impulsions nerveuses et transmises aux centres nerveux du cerveau par l'intermédiaire du nerf auditif. - Ce système auditif est doté de mécanismes de défense.
  • 5. Mécanisme de défense de l'oreille face au bruit: Les osselets sont rattachés à la boîte crânienne par de petits muscles qui peuvent, lors de sons trop intenses, bloquer en partie cette transmission afin de protéger l'oreille. La contraction de ces muscles est involontaire, on l'appelle réflexe stapédien. Celui-ci, très efficace au début de l'exposition, a tendance, sous l'effet des agressions sonores répétées dans le temps, à voir peu à peu son action s'estompe
  • 7. ETIOLOGIES Le bruit est un ensemble de vibrations sonores complexes, désordonnées, ayant un caractère aléatoire. CARACTERISTIQUES DU BRUIT: Fréquence : elle correspond aux nombre de vibrations complètes qui se produisent en une seconde et exprime en HERTZ(Hz). L’oreille humaine est en mesure de percevoir les bandes de fréquences allant de 20Hz à 16000Hz.les bruits aigus sont plus traumatisants que les bruits graves. L’intensité de bruit : elle correspond à la « force » du son , elle s’exprime En décibel(dB). nocivité du bruit à partir de 85dB. Durée d’exposition : plus longue est la durée d’exposition , plus graves seront les lésions de l’oreille interne et plus profonde la surdité professionnelle. Rythme : un bruit discontinu , apparaissant brusquement à intervalles courts et de façon répétitive( exp : martelage et rivetage) est beaucoup traumatisant qu’un bruit continu. L’environnement: un bruit émis à l’extérieur est moins traumatisant qu’un bruit émis dans un endroit confiné.
  • 8. Échelle des fréquences 20 Hz 200 Hz 2000 Hz 20 KHz Domaine de l’audibilité Sons graves Sons inaudibles Infra-sons Sons inaudibles Ultra-sons Sons aigus Sons médiums
  • 9. Niveau sonore de la phase bruyante en dB(A) Durée d’exposition quotidienne maximale 85 8 h 88 4 h 91 2 h 94 1 h 97 30 min 100 15 min 103 7 min 30 s 106 3 min 45 s 109 1 min 52 s 112 56 s 115 28 s Temps d’exposition
  • 10. FACTEURS INDIVIDUELS : – L’age : supérieur à 50ans ; – Habitudes toxiques : tabac+++ ; – Affections de l’oreille interne antérieures : médicamenteuses ( (ototoxiques) , post infectieuses( oreillons et méningite) ; – Traumatisme crânien : fracture de rocher ; – Otospongiose ; – Affections auditives héréditaires et congénitales ; – susceptibilité individuelle au bruit ; – Professions antérieures.
  • 11. PROFFESSIONS EXPOSEES – industrie métallurgique et mécanique ; – industrie textile ; – industrie du bois ; – industrie navale ; – mines, carrières et BTP. – transport (chemin de fer et trafic aérien) ; – professionnels de musique et de l’audiovisuel.
  • 12. EFFETSD AUDITIFS DU BRUIT • SURDITE PROFESSIONNELLE : • EFFETS DE MASQUE :
  • 13. SURDITE PROFESSIONNELLE : caresteristiques : • surdité de perception pure (cochléaire) ; • souvent bilatérale et grossièrement symétrique ; • débute par un scotome auditif à 4000Hz ; • surdité définitive et irréversible ; • classiquement n’évolue pas après la cessation de l’exposition au risque.
  • 15. SURDITE PROFESSIONNELLE : clinique : la surdité professionnelle est d’installation progressive et insidieuse, stade 1 : fatigue auditive : c’est l’ensemble de perturbations temporaires du système auditif consécutifs au traumatismes sonores. stade réversible et infra clinique( légers sifflements et sensations d’oreilles bouchées en quittant le travail) ; le déficit va de 30à 50 dB. stade 2 : période de latence définitive : scotome permanent en 4000Hz ; Accoutumance au bruit. stade 3 : période de latence sub-totale : Atteinte modérée de fréquences conversationnelles (500 , 1000 et 2000Hz.) , l’audition de la voix normale est perturbée ; la voix chuchotée n’est pas perçue ; acouphènes possibles mais transitoires. stade 4 : surdité manifeste : atteinte sévère des fréquences conversationnelle et plus marquée pour les fréquences aigues , handicap socio- prpfessionnel ( le sujet répète à haute voix) ; courbe plongeante vers les fréquences aigues).
  • 17. Début de carrière 5 ans au bruit 15 ans au bruit 30 ans au bruit Exemple : suivi durant 30 ans de l ’audition d ’un travailleur exposé à 95 dB(A)
  • 18. EFFETS DE MASQUE : Diminution de l’intelligibilité d’un message verbal ; perturbations de la perception des signaux acoustiques de sécurité( souvent source d’accidents de travail). c'est la diminution de la perception d'un bruit donné par un bruit simultané plus intense défini comme " bruit masquant ".
  • 19. Effets extra-auditfs 1) Troubles neuropsychiques : asthénie, céphalée,insomnie, irritabilité, nervosité, anxiété, DNV … 2) Troubles de l’équilibre : vertiges , gène à la marche. 3) Troubles cardiovasculaires : tachycardie, élévation de la TA, troubles du rythme à l’ECG. 4) Troubles digestifs : gastralgies, anorexie, hypersécrétion gastriques.
  • 21. PREVENTION Prévention technique collective : Prévention technique individuelle : Prévention médicale : Visite d’embauche : Prévention médicale : Visites périodiques :
  • 22. Évaluation du risque et mesures préventives
  • 23. Évaluation du risque 3 1 • Repérer les ambiances sonores pouvant exister au sein d’une entreprise. • Mesurages aux postes de travail des opérateurs à l’aide d’un sonomètre ou d’un dosimètre (exposimètre) 3 2 1 2
  • 24. Sonomètre intégrateur Exposimètre Exposimètre et son micro en position de mesure
  • 25. 1- Onde sonore directe 2- Onde sonore réfléchie 3- Onde sonore produite par les vibrations des parois. Modes d’exposition 2 3 1
  • 27. Prévention technique collective :  Lutter contre le bruit à la source (à l’émission) : plus efficace , mais difficile à mettre en œuvre : • Modification ou remplacement de l’outillage broyant ; • insonorisation des machines ; • entretien des machines ; • capotage des machines ; • amortissement des chocs( matériaux ou revêtement en plomb- caoutchouc) ;  limitation de la propagation du bruit: – utilisation des écrans anti-bruit ; – zonage acoustique : cloisons et panneaux anti-bruit.  control de l’ambiance sonore ( exposition) : contrôle de l’intensité sonore de travail par sonométries répétées
  • 28. Mesures de prévention • Réduction du bruit à la source - Lors de la conception. - En modifiant des machines déjà existantes dans lesquelles on a pu repérer l’origine du bruit: • ex : bruits d ’échappement d’air comprimé, de chocs...
  • 29. . Isolation anti-vibratile des machines : dispositif entre la machine et le sol sur lequel elle repose, qui limite la transmission des vibrations. . Encoffrement de la source d’émission. . Écran acoustique : en complément d ’un traitement acoustique du local. . Isolation du personnel (cabine)
  • 30. Prévention technique individuelle : • Protection anti- bruit par l’utilisation de : Bouchons d’oreilles, serres têtes ; masques anti-bruit : encombrant, mal supportés par les travailleurs mais apportent une atténuation de 15à 20dB.
  • 31. Protection des travailleurs • Les équipements de protection individuelle Ils doivent être confortables, adaptés à l’activité et doivent être portés en permanence.
  • 32. Prévention médicale/Visite d’embauche : • ne pas orienter aux postes bruyant les personnes présentant des affections chroniques de la sphère ORL et neuropsychiques, séquelles de traumatisme crânien , affections mentales et otites chroniques. • Pratiquer une audiométrie tonale et vocale.
  • 33. Prévention médicale/Visites périodiques :  Examen clinique de la sphère ORL annuel.  Pratiquer une audiométrie en conduction aérienne l’année suivant l’affectation à un poste bruyant puis: • Tous les trois (03) ans , si niveau sonore entre 85 à 90 dB ; • Tous les deux(02) ans, si niveau sonore entre 90 et 100 dB. • Annuellement si niveau sonore supérieur à 100dB.
  • 34. REPARATION • La surdité professionnelle est réparée par le tableau n°42 des MPI. • Liste limitative. • Délai de prise en charge est de 03 mois. • La durée d’exposition est de 01an , réduite à 30 jours pour la mise au point des propulseurs , réacteurs et moteurs à piston. • Le calcul du déficit auditif doit être égale ou supérieur à 35 dB pour la meilleure oreille, Ce déficit doit être confirmé par une audiométrie tonale (CA, CO) et vocale réalisée trois semaines à un an après la cessation de l'exposition aux bruits lésionnels selon la formule suivante : D (500)x 2 + D (1000)x4 + D(2000)x 3+ D (4000)x1 10