SlideShare une entreprise Scribd logo
La méthodologie et
techniques de recherche
en sic
DR. SMAIL IDIR
1
Plan des cours
 La méthode
 Définition, types….
 La formulation
 Le choix du thème
 La question de départ
 L’exploration
 Problématique de la recherche
 Opérationnalisation
 Les hypothèses
 L’analyse conceptuelle
2
Plan des cours
 La construction technique
 Les techniques quantitatives
 Les techniques qualitatives
 Phase de construction et collecte des données
 Population d’étude et Échantillonnage
 Analyse et interprétation des données
 Codage, erreurs, vérification des données
 La phase de rédaction
3
1er cours : la méthode
 Tout questionnement en science ne se fait guère à l’aveuglette, pour observer les
phénomènes à l’aide du raisonnement du chercheur, nous devons le faire avec méthode.
 Définition de la méthode :
 Mot d’origine grecque (methodos), de (metα) signifiant (qui suit) et de (hodos) (chemin)
 « chemin, bien tracé en amont et qui conduit à un résultat déterminé »
C’est : « l’ensemble des procédures, des démarches précises adoptées pour en arriver à
un résultat » Maurice Angers, 1996.
 La méthode répond à une question pratique
 Comment faire ? Quoi entreprendre ? Pour atteindre un but.
4
1er cours : la méthode
 Omar Aktouf : « Pour situer l'extrême importance de la méthode en
science, il nous suffira de rappeler que toute discipline qui se veut
autonome doit obligatoirement se définir un objet (quel est l'objet
spécifique qu'elle étudie et dont elle rend compte) et une méthode
(comment elle procède pour étudier cet objet) ».
 Partant des premiers écrits sur la méthode, René Descartes, (1596-1650,
Philosophe, mathématicien et physicien français), par son ouvrage « le
discours de la méthode », paru en 1632, signale un nombre de règles à
respecter pour s'assurer du caractère objectif de ce qu'on étudie et
surtout, de ce qu'on élabore à partir de cette étude.
5
1er cours : la méthode
 Festinger et Katz :
 Le choix d’une méthodologie de recherche appropriée pour mener à bien
le processus de recherche n’est pas une tâche facile. Etant donné la
diversité importante des méthodes, le choix d’une procédure demande
une réflexion, une compétence « car la valeur des résultats dépend de
celle des méthodes mises en œuvre. »1 . Pour cela, acquérir un certain
savoir et savoir faire avec ces méthodes s'avère impérative. En sciences
humaines, le chercheur dispose d’une panoplie de méthodes pour bien
diriger sa recherche, il compare entre elles et choisit celle qui convient le
mieux à ses objectifs.
6
1er cours : la méthode
 Type des méthodes en sciences humaines
Si, la méthode scientifique est à la base de la démarche du chercheur, à
l’étape de concrétisation, d’autres méthodes vont rendre compte du
cheminement qu’un chercheur peut particulièrement suivre.
Il existe plusieurs méthodes pour approcher l’objet, nous citons :
 Méthode historique
 Méthode expérimentale
 Méthode d’enquête
7
1er cours : la méthode
 Méthode historique :
« l’histoire est la seule concurrente de la sociologie, dans l’étude des
phénomènes sociaux totaux en marche » Madeleine Grawits, 2001
Le champ de rencontre (complémentarité):
8
1er cours : la méthode
 Méthode historique :
 Cette méthode vise principalement à reconstruire le passé par un examen
des évènements passés (Maurice Angers)
Analyse documentaire, archive
Exemple : réseaux sociaux
1969 2021 2050
Arpanet
9
1er cours : la méthode
Comment ? On doit au premier temps :
• Rassembler les documents
(collecte de l’information, base de données)
• Évaluer les documents
(points forts, points faibles)
• Critiquer ces documents
externe (identifier document, dater, identifier l’auteur, identifier erreurs)
interne (signification du contenu du document, raison de production,
intention, déclaration, contradiction )
10
1er cours : la méthode
 Méthode historique :
 Cette méthode n’est pas une simple procédure de collecte de l’information, mais de :
 Authentification (chercher l’origine du document)
 Codification (évaluer son état, altérer ou non, déchiffrer crédibilité)
 Conservation (archive, distinguer le faux)
Application :
Étude de document :
 Écrit
 Sonore dans un temps récent ou ancien
 Visuel
 Audiovisuel
11
1er cours : la méthode
 Méthode expérimentale :
Est une méthode qui vise à établir un rapport de causalité (cause/effet)
entre les phénomènes ou les variables
 Exemple :
modifier le niveau du bruit performance au travail
cause effet
variable indépendante variable dépendante
 Conséquence !
Il se peut que d’autres variables (étrangères) puissent intervenir et nuire à
l’étude
12
1er cours : la méthode
 Conseil :
on doit neutraliser les variables étrangères pour maintenir d’une
manière constante le rapport de causalité entre les variables à l’étude
 Question :
Si, on veut comparer l’utilisation des outils informatiques par les enfants
dans leur parcours scolaire, que doit-on faire ?
13
1er cours : la méthode
 Solution :
 D’abord : il faut deviser l’échantillon d’étude en 2 groupes équivalents
Groupe 1 Groupe 2
 Ensuite : on procède à la manipulation de la variable indépendante auprès
d’un seul groupe appelé (groupe expérimental)
 Puis : on compare le résultat obtenu à l’autre groupe (sans manipulation)
Groupe 2 appelé (groupe témoin/ groupe de contrôle )
 Enfin : on peut constater la différence de résultat
 Qs : Est-ce que c’est toujours le cas avec les variables qualitatives ?
Ex : L’effet de la guerre d’indépendance sur les coutumes algériennes
14
1er cours : la méthode
 Cette méthode est peut utiliser en sciences humaines et sociales, son
origine a commencé en sciences de la nature
 Domaine d’application :
matériel médecine application sur le vivant
Graduellement elle s’applique sur l’humain (après le physiologiste Claude
Bernard et les Travaux du Russe Ivan Pavlov
critiquent :
 Les phénomènes humains ne se prêtent pas facilement à la mesure.
 L’être humain ne peut être manipulé de même sorte que l’objet des
sciences de la nature.
 L’éthique et le respect de droit de la personne exigent sa permission.
 La complexité de phénomène humain ne se réduit pas à un simple
rapport de cause à effet.
15
1er cours : la méthode
 La méthode d’enquête :
 C’est la façon de traiter un objet de recherche (sujet) suivant des
procédures d’investigation et démarche auprès d’une population donnée.
(Maurice Angers)
 Application :
 Cette méthode s’applique en majorité sur une large population
 La façon de sentir
 La façon de penser la diversité d’intérêt de cette population permet d’utiliser
 La façon de faire la plupart des techniques de recherche
 Méthode descriptive : sondage, recensement, questionnaire …
 Méthode compréhensive : entretien, observation, étude de cas…
16
1er cours : la méthode
 Question :
Si, on veut étudier une population d’un pays, est-ce que c’est possible de
mener cette enquête ?
 Réponse :
Seul l’État (gouvernement) dispose des moyens pour généraliser
l’étude sur l’ensemble de la population (recensement)
La méthode d’enquête procède par l’échantillonnage (une partie de la
population).
Comme elle peut s’appliquer sur une petite population et qui ne nécessite
pas d’échantillonner
Ex : enquête sur les étudiants spécialisés en communication de l’université de
Bejaia
Pour l’information à recueillir : opinion, habitude, sentiment, comportement
17
1er cours : la méthode
 Critique :
 Il se peut que le nombre pris dans l’enquête ne reflète pas la
réalité
 La longueur de temps pris pour réaliser une telle enquête
 Risque, si elle ne s’effectue pas en face à face ( par téléphone,
courrier)
 Manque d’approfondissement (on reste souvent à la surface,
s’il s’agit d’un large échantillon)
 Les enquêtés sont pris individuellement ( risque de ne pas
connaitre le contexte social du groupe)
18
1er cours : la méthode
 Synthèse des trois méthodes scientifiques :
19
1er cours : la méthode
Test :
 Si, on veut vérifier l’intention d’achat d’un Yaourt, quelle figure, on doit
choisir ?
Figure 01 Figure 02 Figure 03
Effet main dominante / variable modératrice (Kenny 1986)
20
2ème cours : la formulation
choix du thème
21
2ème cours : la formulation
choix du thème
 André Ouellet :
 Un bon choix du sujet clé de la réussite
 Le choix du sujet est la réponse à la question :
 « Sur quoi travaillez-vous ? »
 Sujet :
 La pauvreté en Algérie
 Le travail du syndicalisme à Bejaia
 La communication interne de l’entreprise
22
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Comment trouver un thème de recherche ?
 Il faut penser avant d’agir (prendre un moment de réflexion)
La réflexion permet d’examiner plusieurs possibilités
permet d’éviter les retours en arrière
 Donner de l’intérêt au sujet de la recherche (curiosité, doute scientifique)
Conséquence:
Perte d’énergie
Perte de motivation Perte de temps
(ne pas réaliser un travail à terme)
23
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Attention aux sujets tabous !!!
 Jensen dans les années 1960-70, il était l’objet d’un grand débat dans le monde
anglo-saxon. Il a publié une recension des écrits sur: l’intelligence, la race et la
classe sociale.
 Résultat: il y a une différence innée dans la distribution de l’intelligence entre les
races.
 Conséquence de cette étude:
 des groupes protestent lors des conférences de l’auteur
 Accusé de racisme, de nazisme et d’imbécillité
 Conseil : un tel sujet ne doit jamais être étudié
 Nous devons analyser et remettre en question les idées reçues
24
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Quels sont les sources d’inspiration d’un chercheur pour choisir un sujet ?
1) Le vécu et les goûts personnels
2) Les intérêts stratégiques
3) L’utilité du sujet de la recherche
4) Le développement de la science
5) Des recherches exploratoires
25
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Le vécu et les goûts personnels
le vécu du chercheur peut l’influencer dans le choix du thème
Ex: si, le chercheur vient d’un pays pauvre, ce contexte va automatiquement l’influencer
pour parler du pays d’origine.
Ex 2: les femmes vivant une discrimination ou une domination ou encore une
exploitation, leur thème va être inscris dans cette logique des choses.
Point de repère: le choix de sujet est dans ce cas-là, est subjectif
conseil: il faut avoir le goût de travailler sur le sujet choisi. (subjectif)
Les questions à poser :
 Sur quoi ai-je le goût de travailler ?
 Quel sujet m’intéresse de plus ?
 Qu’est-ce qui me passionne le plus ?
26
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Les intérêts stratégiques
 Il y a des sujets qui sont plus stratégiques que d’autres, en travaillant avec des
spécialistes dans un domaine. (financement, équipe de recherche, participation
aux colloques)
 Ex: s’inscrire dans un thème traitant la communication externe de
l’entreprise, me permet d’avantage de connaitre un réseau de chercheurs
qui partagent le même intérêt que moi.
 Par contre si, je choisis un thème moins stratégique, qui n’intéresse pas les
chercheurs sur la scène scientifique, l’intérêt devient moins efficace.
27
2ème cours : la formulation
choix du thème
 L’utilité du sujet de la recherche
 Si, un sujet est plus intéressant qu’un autre, donc à ce moment-là, il est qualifié
d’utile par rapport à un autre.
 Question : quel est le sujet le plus utile selon vous ?
 Sujet 1 : les causes de la crise économique d’un pays du Tiers-monde
 Sujet 2 : les causes de l’amour du Golf chez les golfeurs
Point de repère :
 L’utilité d’un sujet dépend du contexte : social, économique, culturel… du chercheur
28
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Le développement de la science
Ex: Abderezak, enseignant du rang primaire, très autoritaire, les élèves
deviennent craintifs quand ils le voient. Pour moi, cet enseignant est
l’exemple le plus parfait pour expliquer l’autorité.
Par cet exemple, j’ai essayé de réaliser un mémoire sur l’effet de l’autorité des
enseignants sur les élèves (inspiration du vécu)
Je viens tout de suite découvrir après avoir vu mon encadreur que ce sujet a été
déjà traité avant moi, et il est presque identique à ma recherche.
Conseil : il faut chercher les détails sur le sujet à l’étude.
Toute recherche s'inscrit dans le prolongement des autres recherches.
29
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Des recherches exploratoires
 Ex: je suis psychologue et je veux travailler sur l’autisme des petits enfants qui
prennent places au niveau des crèches, c’est pour une fin de vérifier leur
comportement dans un groupe.
 Si, je veux vraiment avoir des informations :
 Je dois utiliser deux techniques :
1. L’entretien (je vais interviewer la responsable de la crèche, les maitres, nourrices, les
parents)
2. L’observation : je dois observer le comportement de l’enfant autiste durant les
séances de travail. Observer le comportement de groupe d’enfant par rapport à cet
autiste. Observer le comportement des maitres.
30
2ème cours : la formulation
choix du thème
 Conseil :
Posez ces questions avant de s’engager dans un thème de recherche :
 est-ce que ce thème m’intéresse (motivation) il y a des choses à dire ?
 est-ce que vous vous sentez prêt à lui consacrer du temps (1an ) ?
 Le sujet s’inscrit-il dans le champ d’étude de mon encadreur ?
 Est-ce que mon sujet est traitable (moyen, informations, documentation) ?
 Y a-t-il une nouvelle piste à traiter?
 Évitez les sujets larges
 Évitez les titres entonnoirs (très restreint à la fin)
31
2ème cours : la formulation
question de départ
 Qu’est-ce que une question de départ ?
 Est-ce que la question de départ est la même question de la problématique ?
question de départ
Une interrogation écrite posée antérieurement (avant la phase de problématisation d’un sujet)
Aussi : c’est la transformation de sujet de recherche en une question
C’est le fil conducteur de la recherche
Quel est le but de cette question ?
C’est de construire un sujet solide
une bonne recherche est fondée sur un sujet de recherche précis
32
2ème cours : la formulation
question de départ
 Question de départ permet
 Délimiter l’étendue de la recherche
 Éviter le gaspillage de l’énergie
 Éviter le gaspillage de temps
Caractéristiques de la question de départ
 La clarté
 La faisabilité
 La pertinence
33
2ème cours : la formulation
question de départ
La clarté
Synonyme : précise, concise, facile à comprendre
Exemple : j’habite dans un bâtiment et à côté de moi, réside un voisin
dépressif à cause de sa situation financière (chômage).
Je formule ma question de départ :
Dans quelle mesure la force de la crise économique et ses conséquences sur la vie
des gens expliquent-elles les troubles de comportement chez des individus souffrant de
maladie comme les dépressions nerveuses ?
Forme claire
Quelles sont les conséquences des changements découlant du ralentissement
économique sur le déséquilibre mental de l’individu ?
Forme très claire
La perte d’un emploi peut-elle entrainer une dépression nerveuse ?
34
2ème cours : la formulation
question de départ
La faisabilité
Synonyme : possible de réaliser
Je formule une question :
les pertes d’emplois au Maghreb durant les années 1970, 1980 et 1990 ont-elles entrainé des dépressions nerveuses chez les
nouveaux chômeurs ?
,
35
2ème cours : la formulation
question de départ
La pertinence
Synonyme : bien conçue
 Question qui n’est pas moralisatrice
 Pas de jugement moral ou jugement de valeur (2 avis différents)
 Question de départ doit être une vraie question (volonté de savoir)
 Évitez les fausses questions, questions philosophiques
 Question sur quelque chose qui existe ou qui peut exister
 Évitez les questions métaphysiques (Dieu)
36
2ème cours : la formulation
exploration
 Exploration : de explorer, du latin explorare, qui signifie parcourir en cherchant
 Découvrir les aspects d’un domaine, d’une œuvre
 Parcourir un lieu pour découvrir ce qu’il renferme
 En médecine : examiner l’état d’un organe, une blessure
37
Exploration
Études
antérieures
Pré-enquête
2ème cours : la formulation
exploration
Les études antérieures
 étape appelée aussi : état de l’art, revue de littérature
 C’est la phase de documentation sur ce qui a été déjà écrit sur notre sujet de
recherche.
 tout d’abord, il faut commencer par la définition de notre sujet, connaitre le sens
exact de la thématique et les travaux écrits dessous.
 Fréquentez un lieu très sûr : la bibliothèque. Sur ce plan elle sera les premiers
secours pour celui demandant de l’aide.
Comment un débutant dans une recherche peut-il procéder ?
38
2ème cours : la formulation
exploration
 Démarche à suivre…
 Établir un catalogue général sur ce qu’elle possède cette bibliothèque sur le
sujet de recherche :
1. Classification par nom d’auteurs
2. Organisme s ou les maisons d’édition
3. Les titres ou sujets traités
 Thésaurus de la bibliothèque (liste indexée des termes)
39
2ème cours : la formulation
exploration
 Vedette-matière
 Regroupement des mots indiquant un sujet, les mots du même thème regroupés.
(vocabulaire)
40
2ème cours : la formulation
exploration
 Comment dois-je procéder ?
 Étoffer le sujet de la recherche
- ne pas laisser les mots clés dans la généralité. Travail, famille, diplômé…
- on doit faire un énoncé au sujet. (formuler en termes clairs)
 Réaliser une liste de mots clés
- à base de vedette-matière
- dictionnaire linguistique, élargir le vocabulaire de base, dictionnaire des synonymes
Ex : cellule familiale, famille nucléaire, foyer, parents, maisonnée…
 Utiliser des ouvrages de référence générale (fondamentaux)
- repérer les ouvrages les plus utilisés sur son sujet
- consulter l’encadreur pour une orientation, spécialistes …
41
2ème cours : la formulation
exploration
42
2ème cours : la formulation
exploration
 Consulter l’index des périodiques
- Indexe contenant des vedettes-matières (indexe des revues)
- SNDL (système national de documentation en ligne)
 Établir une liste exhaustive des documents en rapport avec mon sujet
- prendre note de toute référence en relation avec la thématique à l’étude (pour
pouvoir les repérer facilement et rapidement)
- si, c’est une liste des ouvrages de la bibliothèque (il faut noter la côte du livre)
 Réaliser des fiches de lecture aux documents
- Mettre dans la fiche des idées à retenir de cet article, ouvrage, dictionnaire…
- Les extraits de l’ouvrage entre guillemets, paginer.
43
2ème cours : la formulation
exploration
numéro de fiche référence bibliographique de l’ouvrage, article, site
*****
P. 29 « ………………………………………………………………….. »
 But: Le respect de cet ordre est dans le but d’éviter les allers et retours (Drolet et
Létourneau, 1989).
44
2ème cours : la formulation
exploration
 Pré-enquête :
c’est la phase ou le chercheur va sur le terrain pour la première fois. Cela
dans le but de connaitre la réalité sur le sujet choisi.
Exemple : mon étude porte sur : l’impact de la qualité d’enseignement sur
performance des études.
explorer le terrain:
interviewer les enseignants d’une discipline
connaitre l’avis des étudiants sur l’enseignement, enseignants
s’interroger sur performance des études
45
2ème cours : la formulation
exploration
 La pré-enquête se réalise par les techniques qualitatives :
 Entretien
 Observation
 Étude de cas
Question :
- si, je veux connaitre l’avis des timides sur la timidité, par quelle
technique je dois procéder ?
- l’agressivité des élèves du rang primaire pendant la pause de récréation
en rapport à ce qu’ils ont vu à la télévision.
46
2ème cours : la formulation
exploration
 Objectif de la pré-enquête :
1. Précision du sujet auquel on a besoin de s’informer
2. Choisir une technique d’exploration qualitative
3. Choisir les individus d’enquête (qui seront interviewés)
4. Prise de note pendant l’enquête (noter sur des fiches)
5. Le codage des informations collectées
47
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
 Définition : du latin probléma, cas à résoudre
 Ensemble organisé de questions dont les éléments sont liés et se posent
relativement à un domaine particulier.
48
Choix du thème
Exploration
Études
antérieures
Pré-enquête
Problématique
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
 La problématisation :
la présentation d’une problématique de recherche sous la forme interrogative :
« pourquoi avons-nous besoin de réaliser cette recherche et de connaitre les
résultats qu’elle propose ? »
Problème de recherche constat d’une situation insatisfaite
(écart) = problème
résolution situation désirable
= solution
Problème de recherche : c’est l’écart conscient que l’on veut combler entre ce
que nous savons, jugé insatisfaisant, et ce que nous devrions savoir, jugé
désirable
49
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique
 Attention ! La problématique doit être pertinente.
 Exemple : l’intégration des handicapés en classe d’enseignement
Pertinence sociale : de préciser l’intérêt de cette recherche en apportant des
informations pertinentes aux décideurs, chercheurs, associations, instances
gouvernementales…
Pertinence scientifique : de montrer comment cette étude s’inscrit dans les
préoccupations des chercheurs, livres, articles, conférences, colloques.
H. SELEYE : « établir un rapport solide entre le déjà connu et ce qui était
jusqu’à alors inconnu ».
50
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
51
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
 Jacques CHEVRIER
 La construction d’une problématique doit comporter un problème spécifique :
1. Absence totale ou partielle de connaissance sur un sujet
2. Lorsque le chercheur croit à la généralisation des conclusions de recherches antérieures
à une situation particulière
3. Lorsque certaines variables n’ont pas été prises en comptes dans les recherches
précédentes (il y a forte chance d’être influentes)
4. Lorsqu’il existe une incertitude face aux conclusions d’une recherche à cause de
problèmes méthodologiques
5. Lorsqu’on constate qu’il y a des contradictions entre les conclusions de recherches
portant sur le même sujet d’étude
6. Lorsqu’il y a une absence de vérification d’une interprétation, d’un modèle ou d’une
théorie
52
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
 Une problématique de recherche comporte 05 éléments suivants :
1. Le thème de la recherche doit être préciser
2. une question générale, en présentant des informations pertinentes (démontrer
l’existence du problème selon les études antérieures/préenquête)
3. Le chercheur doit souligner la pertinence de son étude ( c’est l’objet d’intérêt des
chercheurs, praticiens, décideurs…)
4. La mise en évidence du problème spécifique de la recherche
5. Formulation d’une question spécifique de recherche pour permettre la collecte des
données et pour résoudre le problème spécifique
53
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
Méthode QQOQCCP
Q Q O Q C C P
Quoi qui où quand comment combien pourquoi
Quoi : De quoi s’agit-il ? Qu’observons-nous (description de l’activité)
Qui : qui est concerné ? (description de personne)
Où : où s’est-il produit ? (description du lieu)
Quand : depuis quand ? Quand est-ce que ? (description du moment)
Comment : de quelle manière? (description de la manière)
Combien : combien de moyen, coût? (description des moyens)
Pourquoi : pour quelle raison ? (Description des raisons)
54
2ème cours : la formulation
temps de conjoncture (problématique)
 Méthode appelée aussi les cinq W
Who, What, Where, When, Why
En d’autres termes : qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ?
 Ces questionnements servent d’utile pour chercher la réponse, dresser
l’état des lieux et pour une fin de structurer le résultat souhaité.
 Cette technique de questionnement est souvent utilisée dans le
journalisme
55
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 L’opérationnalisation : « est un processus de concrétisation d’une question de
recherche pour la rendre observable » Maurice Angers, 1996
abstraction concrétisation (observable)
À travers l’opérationnalisation du problème, on se rapproche plus de la réalité
sur laquelle on veut se renseigner.
Hypothèse : emprunt au grec ancien hupothesis qui signifie proposition.
Hypo = inférieur, manque, moins thèse= opinion, affirmation, proposition
Ce qui signifie : moins d’affirmations, moins de propositions
 c’est la première démarche de concrétisation de la question de recherche.
 Godon Mace : « l’hypothèse peut être envisagée comme une réponse anticipée
que le chercheur formule à sa question spécifique de recherche »
 Madeleine Grawitz : « l’hypothèse est une proposition de réponse à la question
posée. Elle tend à formuler une relation entre des faits significatifs »
56
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 Caractéristique d’une hypothèse :
 Un énoncé
En une phrase ou plus, elle exprime la relation entre deux ou plusieurs termes
Exemple : les consommatrices du parfum La Vie Est Belle de Lancôme de la région d’Alger se retrouvent
en majorité dans les foyers ayant un revenu annuel de plus de 45 000 DA par mois.
 Une prédiction
Prédire ce qu’on va découvrir sur le terrain ( la réalité). Si, je veux prédire dans l’exemple
précédent, je dois poser la question « qui sont les consommatrices du parfum La Vie Est Belle
? »
 Un outil de vérification
Les expressions et la prédiction sont à ce moment confrontées à la réalité et à la vérification
empirique. J’observe la réalité, et c’est l’hypothèse qui oriente cette observation.
À ce moment, on doit s’interroger, sur le terrain, sur le parfum La Vie Est Belle et le revenu s’il
dépasse 45 000 DA.
57
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 Les termes utilisés dans une hypothèse :
 non équivoques : les termes utilisés ne laissent pas d’incertitude
 Précis : utilisation du mot consommatrices au lieu utilisatrices
 Signifiants : la signification d’une hypothèse informe sur la conception de la réalité.
L’hypothèse est déduite de la théorie (études antérieures) et induite de la
préenquête (observation de la réalité)
 Neutres : pas de souhait ni de jugement personnel
 Types d’hypothèse (formes)
 Lasvergnas Isabelle1987, distingue trois principales formes :
 Univariée : une seule variable
 Bivariée : deux variables
 Multivariée : plus de deux variables
58
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 Selon Marie-Fabienne Fortin, il existe 8 types d’hypothèses :
Hypothèse simple : qui met en relation deux variables
Hypothèse complexe: qui met en relation plus de deux variables
Hypothèse directionnelle : spécifie la direction des variables (positive/négative)
Hypothèse non-directionnelle : elle met en relation des variables sans prédire la
direction (positive/négative)
Hypothèse d’association : met en relation des variables qui peuvent exister dans le
temps
Hypothèse de causalité : met en relation des variables cause à effet
Hypothèse statistique : il n’y a pas de relation entre les variables
Hypothèse de recherche : il y a une forte relation entre les variables
59
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 Qu’est-ce qu’une variable ?
 De l’adjectif variable ; du latin impérial variabilis, ‘qui peut varier’ ; du latin classique varius, ‘varié’
 Il existe trois principales variables :
 Indépendante : appelée aussi : variable manipulée, variable cause, variable active, variable
expérimentale, variable stimulus.
hypothèse bivariée
Exemple :
écouter de la musique en préparant un cours peut provoquer l’échec scolaire de l’étudiant
V. Indép.
 Dépendante : appelée aussi : variable soumise à la manipulation, variable effet, variable passive, variable
conséquente
Exemple :
écouter de la musique en préparant un cours peut entraver l’échec scolaire de l’étudiant
V. Dép.
 Variable intermédiaire : la concentration de l’étudiant
60
3ème cours : l’opérationnalisation
hypothèse
 Pour retenir plus l’hypothèse :
hypothèse univariée :
Exemple :
 Le taux de la criminalité augmente dans les grandes villes algériennes
hypothèse bivariée :
Exemple :
 L’incohésion familiale accroit le taux de la criminalité dans les grandes villes algériennes
hypothèse multivariée :
Exemple :
 La pauvreté et l’incohésion familiale peuvent accroitre le taux de la criminalité dans les
grandes villes
 La pauvreté des individus accroit le taux de la criminalité et augmente en parallèle la
délinquance des jeunes
61
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
 Définition du concept : Emprunt au latin classique conceptus signifiant
‘contenu entièrement’
 Aussi est : une idée générale, représentation mentale et abstraite que l’on a d’un
objet.
 Selon Maurice Angers : les concepts sont des représentations mentales d’une
variété de phénomènes qu’on veut observer.
 C’est : « un mot ou un ensemble de mots qui désigne et définit une sorte de
phénomène ». François DEPELTEAU
 Tremblay : quel que soit son niveau d’abstraction, pour qu’un concept
possède une utilité scientifique, il doit être défini afin de rendre possible
l’observation de certains aspects de la réalité.
 Exemple :
 Les tables de bois (c’est un concept) car, il désigne un type de phénomène.
 Les pauvres (représente un concept)
62
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
 La condition d’un concept doit réunir un certain nombre d’éléments sous un même vocable.
Dans l’exemple précédent, le concept pauvre regroupe une certaine catégorie de population
ayant les mêmes traits (caractéristiques communes).
 Ce qu’il faut respecter dans la phase de conceptualisation :
 Il faut commencer par définir les concepts :
 Donner une définition systémique  issus des études antérieures
 Donner une définition opérationnelle issus de la préenquête.
 Il faut respecter l’usage de la langue (la pomme désigne un fruit et non pas quelque chose
d’autre).
 Il faut s’inscrire dans le développement de la connaissance : l’invention d’un nouveau
concept n’est pas à la portée du chercheur, dans ce cas-là, il doit faire recours aux
connaissances théoriques et empiriques sur le sujet concerné.
 Il faut conceptualiser des phénomènes réels  –# concept : fantôme.
63
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
indicateur
dimension indicateur indice
indicateur
 Concept dimension
dimension
64
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
 La dimension : Grandeur réelle, nécessaire à l’évaluation des figures et
des solides, et susceptible d’être mesurée (la longueur ou la hauteur), (la
largeur et la profondeur).
Chaque concept contient des dimensions
forme rectangulaire
Ex : un livre feuilles reliées
couverture rigide
expériences
Ex : religion croyances
rituel
65
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
 L’indicateur : c’est de traduire les dimensions en comportements ou
phénomènes observables
ex : climat social d’un pays, explique le type de société
commerce
Climat social situation économique ressources
endettement de l’état
 Pour trouver les indicateurs, il faut poser la question :
par quels signes observables dans la réalité observer cette dimension ?
Remarque : un seul indicateur est insuffisant, car il est trompeur.
66
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
67
3ème cours : l’opérationnalisation
analyse conceptuelle
 Un indice : regroupe un ensemble d’indicateurs qui forment une dimension et
leur faisant un résumé pour ces indicateurs.
 L’indice est mesurable, dans le cas précédent, si on veut former un indice ou
pouvoir familial. Dans ce cas, je dois compter dans chaque indicateur important
qui prend le pouvoir familial. À la fin, je peux les regrouper pour former un
indice sur le pouvoir familial, si elle est à dominance masculine ou féminine ou
égalitaire.
 Exemple de la dimension satisfaction au travail (des enseignants)
 Je dois calculer dans chaque indicateur le degré de cette satisfaction.
 L’indice ne peut pas regrouper souvent les indicateurs (âge, lieu de
naissance… car, il ne sont pas de même nature).
68
69

Contenu connexe

Tendances

Cours sociologie politique introduction
Cours sociologie politique introductionCours sociologie politique introduction
Cours sociologie politique introduction
succube
 
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data LakeGestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
MongoDB
 
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantiqueHistoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
URFIST de Rennes
 
Construire un plaidoyer pour les bibliothèques
Construire un plaidoyer pour les bibliothèquesConstruire un plaidoyer pour les bibliothèques
Construire un plaidoyer pour les bibliothèques
Knitandb b
 
BigData_TP3 : Spark
BigData_TP3 : SparkBigData_TP3 : Spark
BigData_TP3 : Spark
Lilia Sfaxi
 
Cours Big Data Part I
Cours Big Data Part ICours Big Data Part I
Cours Big Data Part I
Mohamed Faïçal ESSALIFI
 
Android - Tp3 - intents
Android - Tp3 -  intentsAndroid - Tp3 -  intents
Android - Tp3 - intents
Lilia Sfaxi
 
Les BD NoSQL
Les BD NoSQLLes BD NoSQL
Les BD NoSQL
Minyar Sassi Hidri
 
Ontologie concept applications
Ontologie concept applicationsOntologie concept applications
Ontologie concept applications
benouini rachid
 
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURICours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
Mansouri Khalifa
 
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèquesUtilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Françoise HECQUARD
 
Ontology concept et applications
Ontology concept et applicationsOntology concept et applications
Ontology concept et applications
benouini rachid
 
Big data - Cours d'introduction l Data-business
Big data - Cours d'introduction l Data-businessBig data - Cours d'introduction l Data-business
Big data - Cours d'introduction l Data-business
Vincent de Stoecklin
 
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponiblesRecherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
URFIST de Paris
 
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
Stéphane Traumat
 
Présentation Silicon Valley
Présentation Silicon ValleyPrésentation Silicon Valley
Présentation Silicon Valley
Olivier MARTINEAU
 
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economiqueDispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Soukaina BELAYACHI
 
Introduction à App Inventor
Introduction à App InventorIntroduction à App Inventor
Introduction à App Inventor
Teen-Code
 

Tendances (20)

Cours sociologie politique introduction
Cours sociologie politique introductionCours sociologie politique introduction
Cours sociologie politique introduction
 
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data LakeGestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
Gestion des données d'entreprise à l'ère de MongoDB et du Data Lake
 
Statistique Descriptive s1
Statistique Descriptive s1Statistique Descriptive s1
Statistique Descriptive s1
 
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantiqueHistoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
Histoire d’internet et du web : d’Arpanet au web sémantique
 
Construire un plaidoyer pour les bibliothèques
Construire un plaidoyer pour les bibliothèquesConstruire un plaidoyer pour les bibliothèques
Construire un plaidoyer pour les bibliothèques
 
BigData_TP3 : Spark
BigData_TP3 : SparkBigData_TP3 : Spark
BigData_TP3 : Spark
 
Cours Big Data Part I
Cours Big Data Part ICours Big Data Part I
Cours Big Data Part I
 
Cours Android
Cours AndroidCours Android
Cours Android
 
Android - Tp3 - intents
Android - Tp3 -  intentsAndroid - Tp3 -  intents
Android - Tp3 - intents
 
Les BD NoSQL
Les BD NoSQLLes BD NoSQL
Les BD NoSQL
 
Ontologie concept applications
Ontologie concept applicationsOntologie concept applications
Ontologie concept applications
 
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURICours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
Cours bases de données partie 1 Prof. Khalifa MANSOURI
 
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèquesUtilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
 
Ontology concept et applications
Ontology concept et applicationsOntology concept et applications
Ontology concept et applications
 
Big data - Cours d'introduction l Data-business
Big data - Cours d'introduction l Data-businessBig data - Cours d'introduction l Data-business
Big data - Cours d'introduction l Data-business
 
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponiblesRecherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
Recherche d'informations sur internet : méthodologie et outils disponibles
 
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
Bitcoin : comment ça marche et pourquoi c’est une révolution ?
 
Présentation Silicon Valley
Présentation Silicon ValleyPrésentation Silicon Valley
Présentation Silicon Valley
 
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economiqueDispositifs nationaux d’intelligence economique
Dispositifs nationaux d’intelligence economique
 
Introduction à App Inventor
Introduction à App InventorIntroduction à App Inventor
Introduction à App Inventor
 

Similaire à 545066266-La-Methodologie-de-Recherche-en-Sic-Enregistrement-Automatique.pptx

Data Analyse
Data AnalyseData Analyse
Data Analyse
Amar LAKEL, PhD
 
Data Analyse pas à pas avec R
Data Analyse pas à pas avec RData Analyse pas à pas avec R
Data Analyse pas à pas avec R
Amar LAKEL, PhD
 
Data Analysis pas à pas avec R
Data Analysis pas à pas avec RData Analysis pas à pas avec R
Data Analysis pas à pas avec R
Amar LAKEL, PhD
 
Investigation
InvestigationInvestigation
Investigation
Nawal Yatim
 
Animation – défis sciences la matérialité de l'air site
Animation – défis sciences la matérialité de l'air siteAnimation – défis sciences la matérialité de l'air site
Animation – défis sciences la matérialité de l'air site
IEN_Jonzac
 
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
espenel
 
Cours methodo kr (2)
Cours methodo kr (2)Cours methodo kr (2)
Cours methodo kr (2)
pitou42
 
Rech-method.pdf
Rech-method.pdfRech-method.pdf
Rech-method.pdf
SoMezouar
 
L'outil Engage "Résolution de problemes"
L'outil Engage "Résolution de problemes"L'outil Engage "Résolution de problemes"
L'outil Engage "Résolution de problemes"
Engagefrancais
 
Résolution problème ppt final fr
Résolution problème ppt final frRésolution problème ppt final fr
Résolution problème ppt final fr
Groupe Traces
 
L'investigation dans l'enseignement des sciences
L'investigation dans l'enseignement des sciencesL'investigation dans l'enseignement des sciences
L'investigation dans l'enseignement des sciences
chainreactionfr
 
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
Magloire Akogbéto
 
Entretiens Méthodo psychologie sociale
Entretiens Méthodo psychologie socialeEntretiens Méthodo psychologie sociale
Entretiens Méthodo psychologie sociale
Institut de psychologie Lyon 2 L2
 
P2S regard de l'Inrp
P2S regard de l'InrpP2S regard de l'Inrp
P2S regard de l'Inrp
DFIE Lyon
 
Créer son propre projet - Partie 2
Créer son propre projet - Partie 2Créer son propre projet - Partie 2
Créer son propre projet - Partie 2
Groupe Traces
 
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
BayremJEMMALI
 
cours master2.ppt
cours master2.pptcours master2.ppt
cours master2.ppt
ISaf3
 
Recherche, données, représentations
Recherche, données, représentationsRecherche, données, représentations
Recherche, données, représentations
Clément Dussarps
 
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligneL’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
ComSanté
 

Similaire à 545066266-La-Methodologie-de-Recherche-en-Sic-Enregistrement-Automatique.pptx (20)

Data Analyse
Data AnalyseData Analyse
Data Analyse
 
Data Analyse pas à pas avec R
Data Analyse pas à pas avec RData Analyse pas à pas avec R
Data Analyse pas à pas avec R
 
Data Analysis pas à pas avec R
Data Analysis pas à pas avec RData Analysis pas à pas avec R
Data Analysis pas à pas avec R
 
Investigation
InvestigationInvestigation
Investigation
 
Animation – défis sciences la matérialité de l'air site
Animation – défis sciences la matérialité de l'air siteAnimation – défis sciences la matérialité de l'air site
Animation – défis sciences la matérialité de l'air site
 
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
3- La méthode de l’autoconfrontation : une méthode bien adaptée à l’investiga...
 
Cours methodo kr (2)
Cours methodo kr (2)Cours methodo kr (2)
Cours methodo kr (2)
 
Rech-method.pdf
Rech-method.pdfRech-method.pdf
Rech-method.pdf
 
L'outil Engage "Résolution de problemes"
L'outil Engage "Résolution de problemes"L'outil Engage "Résolution de problemes"
L'outil Engage "Résolution de problemes"
 
Résolution problème ppt final fr
Résolution problème ppt final frRésolution problème ppt final fr
Résolution problème ppt final fr
 
L'investigation dans l'enseignement des sciences
L'investigation dans l'enseignement des sciencesL'investigation dans l'enseignement des sciences
L'investigation dans l'enseignement des sciences
 
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
Enraciner les résultats de sa recherche dans le terrain: un exercice d'équili...
 
Entretiens Méthodo psychologie sociale
Entretiens Méthodo psychologie socialeEntretiens Méthodo psychologie sociale
Entretiens Méthodo psychologie sociale
 
P2S regard de l'Inrp
P2S regard de l'InrpP2S regard de l'Inrp
P2S regard de l'Inrp
 
Créer son propre projet - Partie 2
Créer son propre projet - Partie 2Créer son propre projet - Partie 2
Créer son propre projet - Partie 2
 
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
Méthodologie de recherche_en_technologies_de_l'éducation (1)
 
cours master2.ppt
cours master2.pptcours master2.ppt
cours master2.ppt
 
Recherche, données, représentations
Recherche, données, représentationsRecherche, données, représentations
Recherche, données, représentations
 
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligneL’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
L’observation participante dans les démarches d’ethnographie en ligne
 
Introduction rq exercer
Introduction rq exercerIntroduction rq exercer
Introduction rq exercer
 

Dernier

Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
siemaillard
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
OlivierLumeau1
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
lebaobabbleu
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
M2i Formation
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
lebaobabbleu
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Sékou Oumar SYLLA
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
MahouwetinJacquesGBO
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
dokposeverin
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
Martin M Flynn
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
kamouzou878
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
mcevapi3
 

Dernier (14)

Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaPrésentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Présentation3.pptxaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
 
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certificationMS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
MS-203 Microsoft 365 Messaging Study Guide to prepare the certification
 
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiquesA2-Critiques-gastronomiques activités critiques
A2-Critiques-gastronomiques activités critiques
 
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimismeFormation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
Formation M2i - Attitude constructive : développer l'art de l'optimisme
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
A2-Faire-une-appreciation positive et/ou négative (A2)
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTIONCours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
Cours Gestion d’actifs BNP -- CAMGESTION
 
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
Microbiologie: le monde microbien et les techniques de mise en évidence.
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
Manuel-5.-Elevage-de-poisson-chat-africain-Clarias-gariepinus-en-bacs-hors-so...
 
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptxMARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
MARTYRS DE HOLLANDE - La révolte hollandaise et les guerres de religion..pptx
 
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdfapprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
apprendre-a-programmer-avec-python-3.pdf
 
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
[218_phot_d'Autriche-Hongrie_et_des_[...]Vaffier_Hubert_btv1b8594559c.pdf
 

545066266-La-Methodologie-de-Recherche-en-Sic-Enregistrement-Automatique.pptx

  • 1. La méthodologie et techniques de recherche en sic DR. SMAIL IDIR 1
  • 2. Plan des cours  La méthode  Définition, types….  La formulation  Le choix du thème  La question de départ  L’exploration  Problématique de la recherche  Opérationnalisation  Les hypothèses  L’analyse conceptuelle 2
  • 3. Plan des cours  La construction technique  Les techniques quantitatives  Les techniques qualitatives  Phase de construction et collecte des données  Population d’étude et Échantillonnage  Analyse et interprétation des données  Codage, erreurs, vérification des données  La phase de rédaction 3
  • 4. 1er cours : la méthode  Tout questionnement en science ne se fait guère à l’aveuglette, pour observer les phénomènes à l’aide du raisonnement du chercheur, nous devons le faire avec méthode.  Définition de la méthode :  Mot d’origine grecque (methodos), de (metα) signifiant (qui suit) et de (hodos) (chemin)  « chemin, bien tracé en amont et qui conduit à un résultat déterminé » C’est : « l’ensemble des procédures, des démarches précises adoptées pour en arriver à un résultat » Maurice Angers, 1996.  La méthode répond à une question pratique  Comment faire ? Quoi entreprendre ? Pour atteindre un but. 4
  • 5. 1er cours : la méthode  Omar Aktouf : « Pour situer l'extrême importance de la méthode en science, il nous suffira de rappeler que toute discipline qui se veut autonome doit obligatoirement se définir un objet (quel est l'objet spécifique qu'elle étudie et dont elle rend compte) et une méthode (comment elle procède pour étudier cet objet) ».  Partant des premiers écrits sur la méthode, René Descartes, (1596-1650, Philosophe, mathématicien et physicien français), par son ouvrage « le discours de la méthode », paru en 1632, signale un nombre de règles à respecter pour s'assurer du caractère objectif de ce qu'on étudie et surtout, de ce qu'on élabore à partir de cette étude. 5
  • 6. 1er cours : la méthode  Festinger et Katz :  Le choix d’une méthodologie de recherche appropriée pour mener à bien le processus de recherche n’est pas une tâche facile. Etant donné la diversité importante des méthodes, le choix d’une procédure demande une réflexion, une compétence « car la valeur des résultats dépend de celle des méthodes mises en œuvre. »1 . Pour cela, acquérir un certain savoir et savoir faire avec ces méthodes s'avère impérative. En sciences humaines, le chercheur dispose d’une panoplie de méthodes pour bien diriger sa recherche, il compare entre elles et choisit celle qui convient le mieux à ses objectifs. 6
  • 7. 1er cours : la méthode  Type des méthodes en sciences humaines Si, la méthode scientifique est à la base de la démarche du chercheur, à l’étape de concrétisation, d’autres méthodes vont rendre compte du cheminement qu’un chercheur peut particulièrement suivre. Il existe plusieurs méthodes pour approcher l’objet, nous citons :  Méthode historique  Méthode expérimentale  Méthode d’enquête 7
  • 8. 1er cours : la méthode  Méthode historique : « l’histoire est la seule concurrente de la sociologie, dans l’étude des phénomènes sociaux totaux en marche » Madeleine Grawits, 2001 Le champ de rencontre (complémentarité): 8
  • 9. 1er cours : la méthode  Méthode historique :  Cette méthode vise principalement à reconstruire le passé par un examen des évènements passés (Maurice Angers) Analyse documentaire, archive Exemple : réseaux sociaux 1969 2021 2050 Arpanet 9
  • 10. 1er cours : la méthode Comment ? On doit au premier temps : • Rassembler les documents (collecte de l’information, base de données) • Évaluer les documents (points forts, points faibles) • Critiquer ces documents externe (identifier document, dater, identifier l’auteur, identifier erreurs) interne (signification du contenu du document, raison de production, intention, déclaration, contradiction ) 10
  • 11. 1er cours : la méthode  Méthode historique :  Cette méthode n’est pas une simple procédure de collecte de l’information, mais de :  Authentification (chercher l’origine du document)  Codification (évaluer son état, altérer ou non, déchiffrer crédibilité)  Conservation (archive, distinguer le faux) Application : Étude de document :  Écrit  Sonore dans un temps récent ou ancien  Visuel  Audiovisuel 11
  • 12. 1er cours : la méthode  Méthode expérimentale : Est une méthode qui vise à établir un rapport de causalité (cause/effet) entre les phénomènes ou les variables  Exemple : modifier le niveau du bruit performance au travail cause effet variable indépendante variable dépendante  Conséquence ! Il se peut que d’autres variables (étrangères) puissent intervenir et nuire à l’étude 12
  • 13. 1er cours : la méthode  Conseil : on doit neutraliser les variables étrangères pour maintenir d’une manière constante le rapport de causalité entre les variables à l’étude  Question : Si, on veut comparer l’utilisation des outils informatiques par les enfants dans leur parcours scolaire, que doit-on faire ? 13
  • 14. 1er cours : la méthode  Solution :  D’abord : il faut deviser l’échantillon d’étude en 2 groupes équivalents Groupe 1 Groupe 2  Ensuite : on procède à la manipulation de la variable indépendante auprès d’un seul groupe appelé (groupe expérimental)  Puis : on compare le résultat obtenu à l’autre groupe (sans manipulation) Groupe 2 appelé (groupe témoin/ groupe de contrôle )  Enfin : on peut constater la différence de résultat  Qs : Est-ce que c’est toujours le cas avec les variables qualitatives ? Ex : L’effet de la guerre d’indépendance sur les coutumes algériennes 14
  • 15. 1er cours : la méthode  Cette méthode est peut utiliser en sciences humaines et sociales, son origine a commencé en sciences de la nature  Domaine d’application : matériel médecine application sur le vivant Graduellement elle s’applique sur l’humain (après le physiologiste Claude Bernard et les Travaux du Russe Ivan Pavlov critiquent :  Les phénomènes humains ne se prêtent pas facilement à la mesure.  L’être humain ne peut être manipulé de même sorte que l’objet des sciences de la nature.  L’éthique et le respect de droit de la personne exigent sa permission.  La complexité de phénomène humain ne se réduit pas à un simple rapport de cause à effet. 15
  • 16. 1er cours : la méthode  La méthode d’enquête :  C’est la façon de traiter un objet de recherche (sujet) suivant des procédures d’investigation et démarche auprès d’une population donnée. (Maurice Angers)  Application :  Cette méthode s’applique en majorité sur une large population  La façon de sentir  La façon de penser la diversité d’intérêt de cette population permet d’utiliser  La façon de faire la plupart des techniques de recherche  Méthode descriptive : sondage, recensement, questionnaire …  Méthode compréhensive : entretien, observation, étude de cas… 16
  • 17. 1er cours : la méthode  Question : Si, on veut étudier une population d’un pays, est-ce que c’est possible de mener cette enquête ?  Réponse : Seul l’État (gouvernement) dispose des moyens pour généraliser l’étude sur l’ensemble de la population (recensement) La méthode d’enquête procède par l’échantillonnage (une partie de la population). Comme elle peut s’appliquer sur une petite population et qui ne nécessite pas d’échantillonner Ex : enquête sur les étudiants spécialisés en communication de l’université de Bejaia Pour l’information à recueillir : opinion, habitude, sentiment, comportement 17
  • 18. 1er cours : la méthode  Critique :  Il se peut que le nombre pris dans l’enquête ne reflète pas la réalité  La longueur de temps pris pour réaliser une telle enquête  Risque, si elle ne s’effectue pas en face à face ( par téléphone, courrier)  Manque d’approfondissement (on reste souvent à la surface, s’il s’agit d’un large échantillon)  Les enquêtés sont pris individuellement ( risque de ne pas connaitre le contexte social du groupe) 18
  • 19. 1er cours : la méthode  Synthèse des trois méthodes scientifiques : 19
  • 20. 1er cours : la méthode Test :  Si, on veut vérifier l’intention d’achat d’un Yaourt, quelle figure, on doit choisir ? Figure 01 Figure 02 Figure 03 Effet main dominante / variable modératrice (Kenny 1986) 20
  • 21. 2ème cours : la formulation choix du thème 21
  • 22. 2ème cours : la formulation choix du thème  André Ouellet :  Un bon choix du sujet clé de la réussite  Le choix du sujet est la réponse à la question :  « Sur quoi travaillez-vous ? »  Sujet :  La pauvreté en Algérie  Le travail du syndicalisme à Bejaia  La communication interne de l’entreprise 22
  • 23. 2ème cours : la formulation choix du thème  Comment trouver un thème de recherche ?  Il faut penser avant d’agir (prendre un moment de réflexion) La réflexion permet d’examiner plusieurs possibilités permet d’éviter les retours en arrière  Donner de l’intérêt au sujet de la recherche (curiosité, doute scientifique) Conséquence: Perte d’énergie Perte de motivation Perte de temps (ne pas réaliser un travail à terme) 23
  • 24. 2ème cours : la formulation choix du thème  Attention aux sujets tabous !!!  Jensen dans les années 1960-70, il était l’objet d’un grand débat dans le monde anglo-saxon. Il a publié une recension des écrits sur: l’intelligence, la race et la classe sociale.  Résultat: il y a une différence innée dans la distribution de l’intelligence entre les races.  Conséquence de cette étude:  des groupes protestent lors des conférences de l’auteur  Accusé de racisme, de nazisme et d’imbécillité  Conseil : un tel sujet ne doit jamais être étudié  Nous devons analyser et remettre en question les idées reçues 24
  • 25. 2ème cours : la formulation choix du thème  Quels sont les sources d’inspiration d’un chercheur pour choisir un sujet ? 1) Le vécu et les goûts personnels 2) Les intérêts stratégiques 3) L’utilité du sujet de la recherche 4) Le développement de la science 5) Des recherches exploratoires 25
  • 26. 2ème cours : la formulation choix du thème  Le vécu et les goûts personnels le vécu du chercheur peut l’influencer dans le choix du thème Ex: si, le chercheur vient d’un pays pauvre, ce contexte va automatiquement l’influencer pour parler du pays d’origine. Ex 2: les femmes vivant une discrimination ou une domination ou encore une exploitation, leur thème va être inscris dans cette logique des choses. Point de repère: le choix de sujet est dans ce cas-là, est subjectif conseil: il faut avoir le goût de travailler sur le sujet choisi. (subjectif) Les questions à poser :  Sur quoi ai-je le goût de travailler ?  Quel sujet m’intéresse de plus ?  Qu’est-ce qui me passionne le plus ? 26
  • 27. 2ème cours : la formulation choix du thème  Les intérêts stratégiques  Il y a des sujets qui sont plus stratégiques que d’autres, en travaillant avec des spécialistes dans un domaine. (financement, équipe de recherche, participation aux colloques)  Ex: s’inscrire dans un thème traitant la communication externe de l’entreprise, me permet d’avantage de connaitre un réseau de chercheurs qui partagent le même intérêt que moi.  Par contre si, je choisis un thème moins stratégique, qui n’intéresse pas les chercheurs sur la scène scientifique, l’intérêt devient moins efficace. 27
  • 28. 2ème cours : la formulation choix du thème  L’utilité du sujet de la recherche  Si, un sujet est plus intéressant qu’un autre, donc à ce moment-là, il est qualifié d’utile par rapport à un autre.  Question : quel est le sujet le plus utile selon vous ?  Sujet 1 : les causes de la crise économique d’un pays du Tiers-monde  Sujet 2 : les causes de l’amour du Golf chez les golfeurs Point de repère :  L’utilité d’un sujet dépend du contexte : social, économique, culturel… du chercheur 28
  • 29. 2ème cours : la formulation choix du thème  Le développement de la science Ex: Abderezak, enseignant du rang primaire, très autoritaire, les élèves deviennent craintifs quand ils le voient. Pour moi, cet enseignant est l’exemple le plus parfait pour expliquer l’autorité. Par cet exemple, j’ai essayé de réaliser un mémoire sur l’effet de l’autorité des enseignants sur les élèves (inspiration du vécu) Je viens tout de suite découvrir après avoir vu mon encadreur que ce sujet a été déjà traité avant moi, et il est presque identique à ma recherche. Conseil : il faut chercher les détails sur le sujet à l’étude. Toute recherche s'inscrit dans le prolongement des autres recherches. 29
  • 30. 2ème cours : la formulation choix du thème  Des recherches exploratoires  Ex: je suis psychologue et je veux travailler sur l’autisme des petits enfants qui prennent places au niveau des crèches, c’est pour une fin de vérifier leur comportement dans un groupe.  Si, je veux vraiment avoir des informations :  Je dois utiliser deux techniques : 1. L’entretien (je vais interviewer la responsable de la crèche, les maitres, nourrices, les parents) 2. L’observation : je dois observer le comportement de l’enfant autiste durant les séances de travail. Observer le comportement de groupe d’enfant par rapport à cet autiste. Observer le comportement des maitres. 30
  • 31. 2ème cours : la formulation choix du thème  Conseil : Posez ces questions avant de s’engager dans un thème de recherche :  est-ce que ce thème m’intéresse (motivation) il y a des choses à dire ?  est-ce que vous vous sentez prêt à lui consacrer du temps (1an ) ?  Le sujet s’inscrit-il dans le champ d’étude de mon encadreur ?  Est-ce que mon sujet est traitable (moyen, informations, documentation) ?  Y a-t-il une nouvelle piste à traiter?  Évitez les sujets larges  Évitez les titres entonnoirs (très restreint à la fin) 31
  • 32. 2ème cours : la formulation question de départ  Qu’est-ce que une question de départ ?  Est-ce que la question de départ est la même question de la problématique ? question de départ Une interrogation écrite posée antérieurement (avant la phase de problématisation d’un sujet) Aussi : c’est la transformation de sujet de recherche en une question C’est le fil conducteur de la recherche Quel est le but de cette question ? C’est de construire un sujet solide une bonne recherche est fondée sur un sujet de recherche précis 32
  • 33. 2ème cours : la formulation question de départ  Question de départ permet  Délimiter l’étendue de la recherche  Éviter le gaspillage de l’énergie  Éviter le gaspillage de temps Caractéristiques de la question de départ  La clarté  La faisabilité  La pertinence 33
  • 34. 2ème cours : la formulation question de départ La clarté Synonyme : précise, concise, facile à comprendre Exemple : j’habite dans un bâtiment et à côté de moi, réside un voisin dépressif à cause de sa situation financière (chômage). Je formule ma question de départ : Dans quelle mesure la force de la crise économique et ses conséquences sur la vie des gens expliquent-elles les troubles de comportement chez des individus souffrant de maladie comme les dépressions nerveuses ? Forme claire Quelles sont les conséquences des changements découlant du ralentissement économique sur le déséquilibre mental de l’individu ? Forme très claire La perte d’un emploi peut-elle entrainer une dépression nerveuse ? 34
  • 35. 2ème cours : la formulation question de départ La faisabilité Synonyme : possible de réaliser Je formule une question : les pertes d’emplois au Maghreb durant les années 1970, 1980 et 1990 ont-elles entrainé des dépressions nerveuses chez les nouveaux chômeurs ? , 35
  • 36. 2ème cours : la formulation question de départ La pertinence Synonyme : bien conçue  Question qui n’est pas moralisatrice  Pas de jugement moral ou jugement de valeur (2 avis différents)  Question de départ doit être une vraie question (volonté de savoir)  Évitez les fausses questions, questions philosophiques  Question sur quelque chose qui existe ou qui peut exister  Évitez les questions métaphysiques (Dieu) 36
  • 37. 2ème cours : la formulation exploration  Exploration : de explorer, du latin explorare, qui signifie parcourir en cherchant  Découvrir les aspects d’un domaine, d’une œuvre  Parcourir un lieu pour découvrir ce qu’il renferme  En médecine : examiner l’état d’un organe, une blessure 37 Exploration Études antérieures Pré-enquête
  • 38. 2ème cours : la formulation exploration Les études antérieures  étape appelée aussi : état de l’art, revue de littérature  C’est la phase de documentation sur ce qui a été déjà écrit sur notre sujet de recherche.  tout d’abord, il faut commencer par la définition de notre sujet, connaitre le sens exact de la thématique et les travaux écrits dessous.  Fréquentez un lieu très sûr : la bibliothèque. Sur ce plan elle sera les premiers secours pour celui demandant de l’aide. Comment un débutant dans une recherche peut-il procéder ? 38
  • 39. 2ème cours : la formulation exploration  Démarche à suivre…  Établir un catalogue général sur ce qu’elle possède cette bibliothèque sur le sujet de recherche : 1. Classification par nom d’auteurs 2. Organisme s ou les maisons d’édition 3. Les titres ou sujets traités  Thésaurus de la bibliothèque (liste indexée des termes) 39
  • 40. 2ème cours : la formulation exploration  Vedette-matière  Regroupement des mots indiquant un sujet, les mots du même thème regroupés. (vocabulaire) 40
  • 41. 2ème cours : la formulation exploration  Comment dois-je procéder ?  Étoffer le sujet de la recherche - ne pas laisser les mots clés dans la généralité. Travail, famille, diplômé… - on doit faire un énoncé au sujet. (formuler en termes clairs)  Réaliser une liste de mots clés - à base de vedette-matière - dictionnaire linguistique, élargir le vocabulaire de base, dictionnaire des synonymes Ex : cellule familiale, famille nucléaire, foyer, parents, maisonnée…  Utiliser des ouvrages de référence générale (fondamentaux) - repérer les ouvrages les plus utilisés sur son sujet - consulter l’encadreur pour une orientation, spécialistes … 41
  • 42. 2ème cours : la formulation exploration 42
  • 43. 2ème cours : la formulation exploration  Consulter l’index des périodiques - Indexe contenant des vedettes-matières (indexe des revues) - SNDL (système national de documentation en ligne)  Établir une liste exhaustive des documents en rapport avec mon sujet - prendre note de toute référence en relation avec la thématique à l’étude (pour pouvoir les repérer facilement et rapidement) - si, c’est une liste des ouvrages de la bibliothèque (il faut noter la côte du livre)  Réaliser des fiches de lecture aux documents - Mettre dans la fiche des idées à retenir de cet article, ouvrage, dictionnaire… - Les extraits de l’ouvrage entre guillemets, paginer. 43
  • 44. 2ème cours : la formulation exploration numéro de fiche référence bibliographique de l’ouvrage, article, site ***** P. 29 « ………………………………………………………………….. »  But: Le respect de cet ordre est dans le but d’éviter les allers et retours (Drolet et Létourneau, 1989). 44
  • 45. 2ème cours : la formulation exploration  Pré-enquête : c’est la phase ou le chercheur va sur le terrain pour la première fois. Cela dans le but de connaitre la réalité sur le sujet choisi. Exemple : mon étude porte sur : l’impact de la qualité d’enseignement sur performance des études. explorer le terrain: interviewer les enseignants d’une discipline connaitre l’avis des étudiants sur l’enseignement, enseignants s’interroger sur performance des études 45
  • 46. 2ème cours : la formulation exploration  La pré-enquête se réalise par les techniques qualitatives :  Entretien  Observation  Étude de cas Question : - si, je veux connaitre l’avis des timides sur la timidité, par quelle technique je dois procéder ? - l’agressivité des élèves du rang primaire pendant la pause de récréation en rapport à ce qu’ils ont vu à la télévision. 46
  • 47. 2ème cours : la formulation exploration  Objectif de la pré-enquête : 1. Précision du sujet auquel on a besoin de s’informer 2. Choisir une technique d’exploration qualitative 3. Choisir les individus d’enquête (qui seront interviewés) 4. Prise de note pendant l’enquête (noter sur des fiches) 5. Le codage des informations collectées 47
  • 48. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique)  Définition : du latin probléma, cas à résoudre  Ensemble organisé de questions dont les éléments sont liés et se posent relativement à un domaine particulier. 48 Choix du thème Exploration Études antérieures Pré-enquête Problématique
  • 49. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique)  La problématisation : la présentation d’une problématique de recherche sous la forme interrogative : « pourquoi avons-nous besoin de réaliser cette recherche et de connaitre les résultats qu’elle propose ? » Problème de recherche constat d’une situation insatisfaite (écart) = problème résolution situation désirable = solution Problème de recherche : c’est l’écart conscient que l’on veut combler entre ce que nous savons, jugé insatisfaisant, et ce que nous devrions savoir, jugé désirable 49
  • 50. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique  Attention ! La problématique doit être pertinente.  Exemple : l’intégration des handicapés en classe d’enseignement Pertinence sociale : de préciser l’intérêt de cette recherche en apportant des informations pertinentes aux décideurs, chercheurs, associations, instances gouvernementales… Pertinence scientifique : de montrer comment cette étude s’inscrit dans les préoccupations des chercheurs, livres, articles, conférences, colloques. H. SELEYE : « établir un rapport solide entre le déjà connu et ce qui était jusqu’à alors inconnu ». 50
  • 51. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique) 51
  • 52. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique)  Jacques CHEVRIER  La construction d’une problématique doit comporter un problème spécifique : 1. Absence totale ou partielle de connaissance sur un sujet 2. Lorsque le chercheur croit à la généralisation des conclusions de recherches antérieures à une situation particulière 3. Lorsque certaines variables n’ont pas été prises en comptes dans les recherches précédentes (il y a forte chance d’être influentes) 4. Lorsqu’il existe une incertitude face aux conclusions d’une recherche à cause de problèmes méthodologiques 5. Lorsqu’on constate qu’il y a des contradictions entre les conclusions de recherches portant sur le même sujet d’étude 6. Lorsqu’il y a une absence de vérification d’une interprétation, d’un modèle ou d’une théorie 52
  • 53. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique)  Une problématique de recherche comporte 05 éléments suivants : 1. Le thème de la recherche doit être préciser 2. une question générale, en présentant des informations pertinentes (démontrer l’existence du problème selon les études antérieures/préenquête) 3. Le chercheur doit souligner la pertinence de son étude ( c’est l’objet d’intérêt des chercheurs, praticiens, décideurs…) 4. La mise en évidence du problème spécifique de la recherche 5. Formulation d’une question spécifique de recherche pour permettre la collecte des données et pour résoudre le problème spécifique 53
  • 54. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique) Méthode QQOQCCP Q Q O Q C C P Quoi qui où quand comment combien pourquoi Quoi : De quoi s’agit-il ? Qu’observons-nous (description de l’activité) Qui : qui est concerné ? (description de personne) Où : où s’est-il produit ? (description du lieu) Quand : depuis quand ? Quand est-ce que ? (description du moment) Comment : de quelle manière? (description de la manière) Combien : combien de moyen, coût? (description des moyens) Pourquoi : pour quelle raison ? (Description des raisons) 54
  • 55. 2ème cours : la formulation temps de conjoncture (problématique)  Méthode appelée aussi les cinq W Who, What, Where, When, Why En d’autres termes : qui a fait quoi, où, quand et pourquoi ?  Ces questionnements servent d’utile pour chercher la réponse, dresser l’état des lieux et pour une fin de structurer le résultat souhaité.  Cette technique de questionnement est souvent utilisée dans le journalisme 55
  • 56. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  L’opérationnalisation : « est un processus de concrétisation d’une question de recherche pour la rendre observable » Maurice Angers, 1996 abstraction concrétisation (observable) À travers l’opérationnalisation du problème, on se rapproche plus de la réalité sur laquelle on veut se renseigner. Hypothèse : emprunt au grec ancien hupothesis qui signifie proposition. Hypo = inférieur, manque, moins thèse= opinion, affirmation, proposition Ce qui signifie : moins d’affirmations, moins de propositions  c’est la première démarche de concrétisation de la question de recherche.  Godon Mace : « l’hypothèse peut être envisagée comme une réponse anticipée que le chercheur formule à sa question spécifique de recherche »  Madeleine Grawitz : « l’hypothèse est une proposition de réponse à la question posée. Elle tend à formuler une relation entre des faits significatifs » 56
  • 57. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  Caractéristique d’une hypothèse :  Un énoncé En une phrase ou plus, elle exprime la relation entre deux ou plusieurs termes Exemple : les consommatrices du parfum La Vie Est Belle de Lancôme de la région d’Alger se retrouvent en majorité dans les foyers ayant un revenu annuel de plus de 45 000 DA par mois.  Une prédiction Prédire ce qu’on va découvrir sur le terrain ( la réalité). Si, je veux prédire dans l’exemple précédent, je dois poser la question « qui sont les consommatrices du parfum La Vie Est Belle ? »  Un outil de vérification Les expressions et la prédiction sont à ce moment confrontées à la réalité et à la vérification empirique. J’observe la réalité, et c’est l’hypothèse qui oriente cette observation. À ce moment, on doit s’interroger, sur le terrain, sur le parfum La Vie Est Belle et le revenu s’il dépasse 45 000 DA. 57
  • 58. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  Les termes utilisés dans une hypothèse :  non équivoques : les termes utilisés ne laissent pas d’incertitude  Précis : utilisation du mot consommatrices au lieu utilisatrices  Signifiants : la signification d’une hypothèse informe sur la conception de la réalité. L’hypothèse est déduite de la théorie (études antérieures) et induite de la préenquête (observation de la réalité)  Neutres : pas de souhait ni de jugement personnel  Types d’hypothèse (formes)  Lasvergnas Isabelle1987, distingue trois principales formes :  Univariée : une seule variable  Bivariée : deux variables  Multivariée : plus de deux variables 58
  • 59. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  Selon Marie-Fabienne Fortin, il existe 8 types d’hypothèses : Hypothèse simple : qui met en relation deux variables Hypothèse complexe: qui met en relation plus de deux variables Hypothèse directionnelle : spécifie la direction des variables (positive/négative) Hypothèse non-directionnelle : elle met en relation des variables sans prédire la direction (positive/négative) Hypothèse d’association : met en relation des variables qui peuvent exister dans le temps Hypothèse de causalité : met en relation des variables cause à effet Hypothèse statistique : il n’y a pas de relation entre les variables Hypothèse de recherche : il y a une forte relation entre les variables 59
  • 60. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  Qu’est-ce qu’une variable ?  De l’adjectif variable ; du latin impérial variabilis, ‘qui peut varier’ ; du latin classique varius, ‘varié’  Il existe trois principales variables :  Indépendante : appelée aussi : variable manipulée, variable cause, variable active, variable expérimentale, variable stimulus. hypothèse bivariée Exemple : écouter de la musique en préparant un cours peut provoquer l’échec scolaire de l’étudiant V. Indép.  Dépendante : appelée aussi : variable soumise à la manipulation, variable effet, variable passive, variable conséquente Exemple : écouter de la musique en préparant un cours peut entraver l’échec scolaire de l’étudiant V. Dép.  Variable intermédiaire : la concentration de l’étudiant 60
  • 61. 3ème cours : l’opérationnalisation hypothèse  Pour retenir plus l’hypothèse : hypothèse univariée : Exemple :  Le taux de la criminalité augmente dans les grandes villes algériennes hypothèse bivariée : Exemple :  L’incohésion familiale accroit le taux de la criminalité dans les grandes villes algériennes hypothèse multivariée : Exemple :  La pauvreté et l’incohésion familiale peuvent accroitre le taux de la criminalité dans les grandes villes  La pauvreté des individus accroit le taux de la criminalité et augmente en parallèle la délinquance des jeunes 61
  • 62. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle  Définition du concept : Emprunt au latin classique conceptus signifiant ‘contenu entièrement’  Aussi est : une idée générale, représentation mentale et abstraite que l’on a d’un objet.  Selon Maurice Angers : les concepts sont des représentations mentales d’une variété de phénomènes qu’on veut observer.  C’est : « un mot ou un ensemble de mots qui désigne et définit une sorte de phénomène ». François DEPELTEAU  Tremblay : quel que soit son niveau d’abstraction, pour qu’un concept possède une utilité scientifique, il doit être défini afin de rendre possible l’observation de certains aspects de la réalité.  Exemple :  Les tables de bois (c’est un concept) car, il désigne un type de phénomène.  Les pauvres (représente un concept) 62
  • 63. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle  La condition d’un concept doit réunir un certain nombre d’éléments sous un même vocable. Dans l’exemple précédent, le concept pauvre regroupe une certaine catégorie de population ayant les mêmes traits (caractéristiques communes).  Ce qu’il faut respecter dans la phase de conceptualisation :  Il faut commencer par définir les concepts :  Donner une définition systémique  issus des études antérieures  Donner une définition opérationnelle issus de la préenquête.  Il faut respecter l’usage de la langue (la pomme désigne un fruit et non pas quelque chose d’autre).  Il faut s’inscrire dans le développement de la connaissance : l’invention d’un nouveau concept n’est pas à la portée du chercheur, dans ce cas-là, il doit faire recours aux connaissances théoriques et empiriques sur le sujet concerné.  Il faut conceptualiser des phénomènes réels  –# concept : fantôme. 63
  • 64. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle indicateur dimension indicateur indice indicateur  Concept dimension dimension 64
  • 65. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle  La dimension : Grandeur réelle, nécessaire à l’évaluation des figures et des solides, et susceptible d’être mesurée (la longueur ou la hauteur), (la largeur et la profondeur). Chaque concept contient des dimensions forme rectangulaire Ex : un livre feuilles reliées couverture rigide expériences Ex : religion croyances rituel 65
  • 66. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle  L’indicateur : c’est de traduire les dimensions en comportements ou phénomènes observables ex : climat social d’un pays, explique le type de société commerce Climat social situation économique ressources endettement de l’état  Pour trouver les indicateurs, il faut poser la question : par quels signes observables dans la réalité observer cette dimension ? Remarque : un seul indicateur est insuffisant, car il est trompeur. 66
  • 67. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle 67
  • 68. 3ème cours : l’opérationnalisation analyse conceptuelle  Un indice : regroupe un ensemble d’indicateurs qui forment une dimension et leur faisant un résumé pour ces indicateurs.  L’indice est mesurable, dans le cas précédent, si on veut former un indice ou pouvoir familial. Dans ce cas, je dois compter dans chaque indicateur important qui prend le pouvoir familial. À la fin, je peux les regrouper pour former un indice sur le pouvoir familial, si elle est à dominance masculine ou féminine ou égalitaire.  Exemple de la dimension satisfaction au travail (des enseignants)  Je dois calculer dans chaque indicateur le degré de cette satisfaction.  L’indice ne peut pas regrouper souvent les indicateurs (âge, lieu de naissance… car, il ne sont pas de même nature). 68
  • 69. 69

Notes de l'éditeur

  1. Méthode scientifique : est une démarche collective d’acquisition de connaissances fondée sur le raisonnement et sur des procédures reconnues de vérification dans la réalité