SlideShare une entreprise Scribd logo
Contrôle et décisions
Séance 7: Modélisation (2ième partie)
2
Thème de la septième séance
 Pourquoi des systèmes de coûts?
 Le modèle comptable traditionnel
 Un modèle de représentation par processus
 Le cas Télévision publique
 Le problème 4.17
 La théorie sur la modélisation
 Matière à l’examen intratrimestriel
3
Pourquoi des systèmes de coûts?
(Selon Pierre Mévellec, chapitre 1)
1. Gérer les ressources internes.
 On calcule des coûts pour les gérer.
 La connaissance des coûts suffit-elle à générer les actions qui en assurent la maîtrise?
2. Dialoguer avec l’environnement.
 Le coût fournit les bases de la négociation et le prix plancher sous lequel il est
dangereux d’accepter de descendre.
 Le développement de nouveaux modes de relation avec les fournisseurs entraîne de
nouveaux besoins d’information, non plus sur les achats mais sur l’ensemble de la
chaîne logistique qui va de l’expression des besoins à la satisfaction de ces besoins.
3. Orienter les comportements.
 Une des formes les plus connues du contrôle est fournie par les coûts érigés en norme.
 «Japanese conmpanies seem to use accounting systems more to motivate employees to
act in accordance with long term manufacturing strategies than to provide senior
management with precise data on costs, variance and profits.» Hiromoto Toshiro, HBR, July-
August 1988.
4
Le modèle comptable traditionnel
 C’est une boîte noire, dans laquelle entre des
ressources et de laquelle sort des produits.
Ressources Entreprise Produits
5
Un modèle de représentation
par processus
Concevoir
des
produits
Développer
des
produits
Mettre
en
marché
S’approvisionner
ou
fabriquer
Vendre
Assurer
le
service
après-vente
Gérer les ressources humaines
Gérer les ressources financières et physiques
Gérer les relations extérieures
Gérer les systèmes d’information
Processus
de
soutien
Chaîne
de
valeur
6
Télévision publique, partie A
 Prenez connaissance des états financiers de
Télévision publique.
 Décrivez le modèle comptable?
 Comment l’entreprise s’est-elle ajustée à son obligation de
présenter un budget équilibré en 2004?
 Commentez l’information de gestion apportée par le modèle
comptable actuel?
7
Le modèle comptable traditionnel de
Télévision publique
Coût des
émissions diffusées
54 000 000 $ (54%)
Émissions diffusées
Ressources Télévision publique 2003 Produits
Coûts indirects liés à
l’infrastructure d’immobilisations
de services et de personnes
46 000 000 $ (46%)
8
Le modèle comptable traditionnel de
Télévision publique
Coût des
émissions diffusées
38 000 000 $ (47,5%)
Émissions diffusées
Ressources Télévision publique 2004 Produits
Coûts indirects liés à
l’infrastructure d’immobilisations
de services et de personnes
42 000 000 $ (52,3%)
9
L’analyse des résultats de Télévision publique
selon le modèle comptable traditionnel
 En 2003: Budget de 100 000 000 $
 Coût directs: 54 000 000 $ (54%)
 Coûts indirects: 46 000 000 $ (46%)
 En 2004: Budget de 80 000 000 $
 Coût directs: 38 000 000 $ (47,5%)
 Coûts indirects: 42 000 000 $ (52,3%)
 Même si l’entreprise exécute plusieurs activités visant à
réaliser sa mission qui est de promouvoir la vie artistique et
culturelle, le modèle comptable traditionnel nous amènent à
voir l’entreprise comme une boîte noire dont le seul produit est
«des émisions diffusées».
10
Télévision publique, partie B
 En quoi la représentation par activités diffère-t-elle du
modèle comptable traditionnel?
 Que vous rapporte la représentation par activités
comme information de gestion, notamment pour
élaborer une stratégie de recherche et de
financement?
11
Le modèle de représentation « processus » de
Télévision publique
Diffusion télé
7 000 $ (7%)
Création et diffusion nouveaux médias
7 000 $ (7%)
Animation et promotion: 9 000 $ (9%)
Auditoire
Activités de soutien 23 000 $ ( 23%)
Création télé
54 000 $ (54%)
Télévision publique 2003
12
Le modèle de représentation « processus » de
Télévision publique
Télévision publique 2004
Diffusion télé
5 600 $ (7%)
Création et diffusion nouveaux médias
6 400 $ (8%)
Animation et promotion: 7 200 $ (9%)
Auditoire
Activités de soutien: 22 400 $ ( 28%)
Création télé
38 400 $ (48%)
13
L’analyse des résultats de Télévision publique
selon le modèle de représentation « processus »
 De 2003 à 2004: Budget de 100 M$ à 80 M$ (-20%)
 Création télé: de 54 M$ (54%) à 38,4 M$ (48%)
 Diffusion télé: de 7 M$ (7%) à 5,6 M$ (7%)
 Nouveaux médias: de 7 M$ (7%) à 6,4 M$ (8%)
 Animation: de 9 M$ (9%) à 7,2 M$ (9%)
 Soutien: de 23 M$ ( 23%) à 22,4 M$ (28%)
14
Exercice 4.17
 Quel est le modèle comptable de l’état présenté à la
première page de l’exercice? Que vous apporte-il
comme information?
15
Le modèle comptable traditionnel de
École du HSC
Coût directs des
Produits
Seul coût variable:
Auxiliaires
Étudiants diplômés
ou
Cours
Développement
pédagogique
Recherche
Ressources École du HSC Produits
Coûts indirects liés à
l’infrastructure d’immobilisations
de services et de personnes
près de 100% du budget
16
Le modèle comptable par fonction de
École du HSC
Ressources Salaires
direction
Salaires
ensei-
gnants
Salaires
soutien de
bureau
Salaires
métiers
ouvriers
Fourni-
tures
Publicité
Salaires
auxiliaires
Salaires
soutien
technique
Avantages
sociaux
Déplace-
ments
Dotation à
l’amortis-
sement
Autres
Enseignement Recherche
Soutien à
l’enseignement
et à la recherche
Soutien
institutionnel
Fonctions
17
Exercice 4.17 suite
 En quoi la représentation par activités diffère-t-elle du
modèle comptable?
 Que vous apporte-t-elle comme information?
18
Le modèle par activités
Transmission des
connaissances
Développement pédagogique
et recherche
Gestion par les professeurs
Soutien aux professeurs
Soutien à l’enseignement
Soutien institutionnel
Produits
Ressources
Cours donnés
Étudiants diplômés
Livres
Articles
Conférences
Temps des
professeurs
et auxiliaires
Temps des
professeurs
et auxiliaires
19
Exercice 4.17
1. Calculez le coût des activités.
2. Calculez le coût des objets de coûts.
3. Commentez la répartition des charges indirectes
20
L’importance de la modélisation
1. Une compétence fondamentale de l’expertise d’un
comptable en organisation devrait être sa capacité de
modélisation.
2. L’échec relatif de plusieurs systèmes de comptabilité
par activités est due à une modélisation pauvre de
l’activité de l’entreprise.
3. Les systèmes de comptabilité qui ont eu le plus
d’impact sont dus à une modélisation géniale.
21
Modélisation
(Pierre Mévellec)
 La construction d’un système de coûts peut être
organisée en trois phases:
1. La définition des principes généraux
2. La création de l’architecture interne
3. Les réglages des procédures de calcul
22
La définition des principes (paramètres) généraux
Pierre Mévellec
1. Le choix du langage
 Monétaire ou physique?
 Les systèmes de coûts se nourissent à la fois de la comptabilité
financière et d’autres systèmes riches en données physiques comme la
gestion de la production, la gestion commerciale, la R & D, l’analyse
de la valeur industrielle, etc.
 Le système de coût peut être vu comme un système connectant la
comptabilité financière aux systèmes de gestion pyhsiques pour
produire des signaux qui sont en partie récuépérés sous forme
monétaire.
2. Le périmètre
3. Le statut
4. La maille d’analyse
23
La définition des principes (paramètres) généraux
Pierre Mévellec
1. Le choix du langage
2. Le périmètre
 La frontière juridique, l’usine…
 La complexification des organisations, de leurs relations, l’extension
du calcul de coûts à de nouveaux objets, à de nouvelles organisations
rendent aujourd’hui la réponse plus problématique.
 Exemples
3. Le statut
4. La maille d’analyse
24
La définition des principes (paramètres) généraux
Pierre Mévellec
1. Le choix du langage
2. Le périmètre
3. Le statut
 Respect ou non des PCGR
 « Dans le monde anglo-saxon l’intégration du calcul de
coûts à la comptabilité financière, laisse peu de place à
l’innovation et il est fréquent d’observer l’existence de
systèmes parallèles au système contraint par les nombes
comptables. »
4. La maille d’analyse
25
La définition des principes (paramètres) généraux
Pierre Mévellec
1. Le choix du langage
2. Le périmètre
3. Le statut
4. La maille d’analyse
 Ce sont les éléments à partir desquels il va construire son système.
 Le recours à des modèles existants conduit à les recenser. Par exemple,
le modèle processus issu de la gestion de la qualité ou le modèle
logistique issu de la gestion des flux.
 Choisir le modèle produit ou le modèle service. Exemple.
 L’organigramme de l’organisation.
 Les activités clés de l’organisation.
26
Questions théoriques et révision
1. Pourquoi les entreprises ont des systèmes de coûts?
2. Décrivez le modèle comptable traditionnel.
3. Formulez une critique du modèle comptable
traditionnel.
4. Quels sont les avantages d’une représentation par
activités?
5. Dans la construction d’un système de coûts, que
comprend la définition des principes généraux? Il y a 4
éléments à décrire.

Contenu connexe

Similaire à A2006-1-1082110.Cours7(2).ppt

Proposition pour un plan du Numérique
Proposition pour un plan du Numérique Proposition pour un plan du Numérique
Proposition pour un plan du Numérique
Agence du Numérique (AdN)
 
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
LeClubQualiteLogicielle
 
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Fabien Denais
 
Enquête VIE 2011 - Rapport complet
Enquête VIE 2011 - Rapport completEnquête VIE 2011 - Rapport complet
Enquête VIE 2011 - Rapport complet
CCI Bretagne
 
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
PYR
 
Rapport Enterprise Feedback Management EFM
Rapport Enterprise Feedback Management EFMRapport Enterprise Feedback Management EFM
Rapport Enterprise Feedback Management EFM
FBC Software - Grimmersoft - Conversoft
 
Audit informatique
Audit informatiqueAudit informatique
Audit informatique
FINALIANCE
 
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
Solocal
 
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric toolsMwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
mwaresearch
 
Information systems tg_frn_rev
Information systems tg_frn_revInformation systems tg_frn_rev
Information systems tg_frn_rev
Bandié FOFANA
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
IRSST
 
06 StratéGies GéNéRiques
06 StratéGies GéNéRiques06 StratéGies GéNéRiques
06 StratéGies GéNéRiques
RMS
 
Intégration des formations de logiciels de business dans l’enseignement du...
Intégration des formations  de logiciels de  business dans  l’enseignement du...Intégration des formations  de logiciels de  business dans  l’enseignement du...
Intégration des formations de logiciels de business dans l’enseignement du...
Fethi Ferhane
 
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
SAGIDS1
 
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
Club Alliances
 
2015-05-Présentation_Synodis V7.8
2015-05-Présentation_Synodis V7.82015-05-Présentation_Synodis V7.8
2015-05-Présentation_Synodis V7.8
Rapha du Besset
 
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand OralESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
Henri Lefèvre
 

Similaire à A2006-1-1082110.Cours7(2).ppt (20)

Proposition pour un plan du Numérique
Proposition pour un plan du Numérique Proposition pour un plan du Numérique
Proposition pour un plan du Numérique
 
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
20080610 02 - Gouvernance et tableaux de bord
 
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
Memoire master 2: Comment améliorer le retour sur investissement des campagne...
 
Enquête VIE 2011 - Rapport complet
Enquête VIE 2011 - Rapport completEnquête VIE 2011 - Rapport complet
Enquête VIE 2011 - Rapport complet
 
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
Statistiques, indicateurs, performance et qualité : prendre la mesure de la b...
 
Rapport Enterprise Feedback Management EFM
Rapport Enterprise Feedback Management EFMRapport Enterprise Feedback Management EFM
Rapport Enterprise Feedback Management EFM
 
Audit informatique
Audit informatiqueAudit informatique
Audit informatique
 
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
Livre Blanc - Atelier de la compétitivité numérique - Sept. 2012
 
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric toolsMwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
Mwa study 2 quantitative investment strategies data-centric tools
 
Information systems tg_frn_rev
Information systems tg_frn_revInformation systems tg_frn_rev
Information systems tg_frn_rev
 
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
Une révolution technologique à nos portes ; nos organisations sont-elles prêtes?
 
06 StratéGies GéNéRiques
06 StratéGies GéNéRiques06 StratéGies GéNéRiques
06 StratéGies GéNéRiques
 
Intégration des formations de logiciels de business dans l’enseignement du...
Intégration des formations  de logiciels de  business dans  l’enseignement du...Intégration des formations  de logiciels de  business dans  l’enseignement du...
Intégration des formations de logiciels de business dans l’enseignement du...
 
Crm
CrmCrm
Crm
 
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
Séminaire IDS Scheer Processus Santé part 1
 
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
2011.06.24 - Cloud Infrastructure Provider - Forum des Partenaires du cloud i...
 
Edater
EdaterEdater
Edater
 
2015-05-Présentation_Synodis V7.8
2015-05-Présentation_Synodis V7.82015-05-Présentation_Synodis V7.8
2015-05-Présentation_Synodis V7.8
 
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand OralESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
ESC Amiens_Henri Lefèvre_Soutenance de Grand Oral
 
Opensource pitch 2008
Opensource pitch 2008Opensource pitch 2008
Opensource pitch 2008
 

Plus de TarekDHAHRI3

E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.pptE2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
TarekDHAHRI3
 
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.pptA2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
TarekDHAHRI3
 
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
TarekDHAHRI3
 
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.pptH2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
TarekDHAHRI3
 
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.pptA2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
TarekDHAHRI3
 
Etats financiers.pptx
Etats financiers.pptxEtats financiers.pptx
Etats financiers.pptx
TarekDHAHRI3
 
Business+Model+Canvas.pptx
Business+Model+Canvas.pptxBusiness+Model+Canvas.pptx
Business+Model+Canvas.pptx
TarekDHAHRI3
 
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.pptالرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
TarekDHAHRI3
 
Pr-sentation1-2.ppt
Pr-sentation1-2.pptPr-sentation1-2.ppt
Pr-sentation1-2.ppt
TarekDHAHRI3
 
Gestion des OPCVM.ppt
Gestion des OPCVM.pptGestion des OPCVM.ppt
Gestion des OPCVM.ppt
TarekDHAHRI3
 
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
TarekDHAHRI3
 
cupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
cupdf.com_la-statistique-descriptive.pptcupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
cupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
TarekDHAHRI3
 
Tunisie.ppt
Tunisie.pptTunisie.ppt
Tunisie.ppt
TarekDHAHRI3
 
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
TarekDHAHRI3
 
378424416-PPT-RH.pptx
378424416-PPT-RH.pptx378424416-PPT-RH.pptx
378424416-PPT-RH.pptx
TarekDHAHRI3
 
exemple de Poster r.ppt
exemple de Poster r.pptexemple de Poster r.ppt
exemple de Poster r.ppt
TarekDHAHRI3
 
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).pptFINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
TarekDHAHRI3
 
GRH MAA1 Sept 2004.ppt
GRH MAA1 Sept 2004.pptGRH MAA1 Sept 2004.ppt
GRH MAA1 Sept 2004.ppt
TarekDHAHRI3
 
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
TarekDHAHRI3
 
bibliograohie_Modèle APA.pdf
bibliograohie_Modèle APA.pdfbibliograohie_Modèle APA.pdf
bibliograohie_Modèle APA.pdf
TarekDHAHRI3
 

Plus de TarekDHAHRI3 (20)

E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.pptE2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
E2008-1-1620731.00000-ppt-c2.ppt
 
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.pptA2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
A2006-1-926660.Seance9-190206-etudiants.ppt
 
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
159_ERP605_Process_Overview_FR_BE.ppt
 
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.pptH2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
H2008-1-1510424.Diffusiondeparticipations.ppt
 
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.pptA2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
A2007-1-1264358.MGT-3040092-07H-S13b.ppt
 
Etats financiers.pptx
Etats financiers.pptxEtats financiers.pptx
Etats financiers.pptx
 
Business+Model+Canvas.pptx
Business+Model+Canvas.pptxBusiness+Model+Canvas.pptx
Business+Model+Canvas.pptx
 
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.pptالرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
الرقابة على الصفقات العمومي_ة.ppt
 
Pr-sentation1-2.ppt
Pr-sentation1-2.pptPr-sentation1-2.ppt
Pr-sentation1-2.ppt
 
Gestion des OPCVM.ppt
Gestion des OPCVM.pptGestion des OPCVM.ppt
Gestion des OPCVM.ppt
 
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
85405240-Gestion-Des-Ressources-Humaines (1).pptx
 
cupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
cupdf.com_la-statistique-descriptive.pptcupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
cupdf.com_la-statistique-descriptive.ppt
 
Tunisie.ppt
Tunisie.pptTunisie.ppt
Tunisie.ppt
 
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
26109733-domaines-et-contenu-du-GRH.ppt
 
378424416-PPT-RH.pptx
378424416-PPT-RH.pptx378424416-PPT-RH.pptx
378424416-PPT-RH.pptx
 
exemple de Poster r.ppt
exemple de Poster r.pptexemple de Poster r.ppt
exemple de Poster r.ppt
 
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).pptFINANCEMENT DES PME (1).ppt
FINANCEMENT DES PME (1).ppt
 
GRH MAA1 Sept 2004.ppt
GRH MAA1 Sept 2004.pptGRH MAA1 Sept 2004.ppt
GRH MAA1 Sept 2004.ppt
 
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
26064588-Formation-Du-Personnel-GRH.ppt
 
bibliograohie_Modèle APA.pdf
bibliograohie_Modèle APA.pdfbibliograohie_Modèle APA.pdf
bibliograohie_Modèle APA.pdf
 

A2006-1-1082110.Cours7(2).ppt

  • 1. Contrôle et décisions Séance 7: Modélisation (2ième partie)
  • 2. 2 Thème de la septième séance  Pourquoi des systèmes de coûts?  Le modèle comptable traditionnel  Un modèle de représentation par processus  Le cas Télévision publique  Le problème 4.17  La théorie sur la modélisation  Matière à l’examen intratrimestriel
  • 3. 3 Pourquoi des systèmes de coûts? (Selon Pierre Mévellec, chapitre 1) 1. Gérer les ressources internes.  On calcule des coûts pour les gérer.  La connaissance des coûts suffit-elle à générer les actions qui en assurent la maîtrise? 2. Dialoguer avec l’environnement.  Le coût fournit les bases de la négociation et le prix plancher sous lequel il est dangereux d’accepter de descendre.  Le développement de nouveaux modes de relation avec les fournisseurs entraîne de nouveaux besoins d’information, non plus sur les achats mais sur l’ensemble de la chaîne logistique qui va de l’expression des besoins à la satisfaction de ces besoins. 3. Orienter les comportements.  Une des formes les plus connues du contrôle est fournie par les coûts érigés en norme.  «Japanese conmpanies seem to use accounting systems more to motivate employees to act in accordance with long term manufacturing strategies than to provide senior management with precise data on costs, variance and profits.» Hiromoto Toshiro, HBR, July- August 1988.
  • 4. 4 Le modèle comptable traditionnel  C’est une boîte noire, dans laquelle entre des ressources et de laquelle sort des produits. Ressources Entreprise Produits
  • 5. 5 Un modèle de représentation par processus Concevoir des produits Développer des produits Mettre en marché S’approvisionner ou fabriquer Vendre Assurer le service après-vente Gérer les ressources humaines Gérer les ressources financières et physiques Gérer les relations extérieures Gérer les systèmes d’information Processus de soutien Chaîne de valeur
  • 6. 6 Télévision publique, partie A  Prenez connaissance des états financiers de Télévision publique.  Décrivez le modèle comptable?  Comment l’entreprise s’est-elle ajustée à son obligation de présenter un budget équilibré en 2004?  Commentez l’information de gestion apportée par le modèle comptable actuel?
  • 7. 7 Le modèle comptable traditionnel de Télévision publique Coût des émissions diffusées 54 000 000 $ (54%) Émissions diffusées Ressources Télévision publique 2003 Produits Coûts indirects liés à l’infrastructure d’immobilisations de services et de personnes 46 000 000 $ (46%)
  • 8. 8 Le modèle comptable traditionnel de Télévision publique Coût des émissions diffusées 38 000 000 $ (47,5%) Émissions diffusées Ressources Télévision publique 2004 Produits Coûts indirects liés à l’infrastructure d’immobilisations de services et de personnes 42 000 000 $ (52,3%)
  • 9. 9 L’analyse des résultats de Télévision publique selon le modèle comptable traditionnel  En 2003: Budget de 100 000 000 $  Coût directs: 54 000 000 $ (54%)  Coûts indirects: 46 000 000 $ (46%)  En 2004: Budget de 80 000 000 $  Coût directs: 38 000 000 $ (47,5%)  Coûts indirects: 42 000 000 $ (52,3%)  Même si l’entreprise exécute plusieurs activités visant à réaliser sa mission qui est de promouvoir la vie artistique et culturelle, le modèle comptable traditionnel nous amènent à voir l’entreprise comme une boîte noire dont le seul produit est «des émisions diffusées».
  • 10. 10 Télévision publique, partie B  En quoi la représentation par activités diffère-t-elle du modèle comptable traditionnel?  Que vous rapporte la représentation par activités comme information de gestion, notamment pour élaborer une stratégie de recherche et de financement?
  • 11. 11 Le modèle de représentation « processus » de Télévision publique Diffusion télé 7 000 $ (7%) Création et diffusion nouveaux médias 7 000 $ (7%) Animation et promotion: 9 000 $ (9%) Auditoire Activités de soutien 23 000 $ ( 23%) Création télé 54 000 $ (54%) Télévision publique 2003
  • 12. 12 Le modèle de représentation « processus » de Télévision publique Télévision publique 2004 Diffusion télé 5 600 $ (7%) Création et diffusion nouveaux médias 6 400 $ (8%) Animation et promotion: 7 200 $ (9%) Auditoire Activités de soutien: 22 400 $ ( 28%) Création télé 38 400 $ (48%)
  • 13. 13 L’analyse des résultats de Télévision publique selon le modèle de représentation « processus »  De 2003 à 2004: Budget de 100 M$ à 80 M$ (-20%)  Création télé: de 54 M$ (54%) à 38,4 M$ (48%)  Diffusion télé: de 7 M$ (7%) à 5,6 M$ (7%)  Nouveaux médias: de 7 M$ (7%) à 6,4 M$ (8%)  Animation: de 9 M$ (9%) à 7,2 M$ (9%)  Soutien: de 23 M$ ( 23%) à 22,4 M$ (28%)
  • 14. 14 Exercice 4.17  Quel est le modèle comptable de l’état présenté à la première page de l’exercice? Que vous apporte-il comme information?
  • 15. 15 Le modèle comptable traditionnel de École du HSC Coût directs des Produits Seul coût variable: Auxiliaires Étudiants diplômés ou Cours Développement pédagogique Recherche Ressources École du HSC Produits Coûts indirects liés à l’infrastructure d’immobilisations de services et de personnes près de 100% du budget
  • 16. 16 Le modèle comptable par fonction de École du HSC Ressources Salaires direction Salaires ensei- gnants Salaires soutien de bureau Salaires métiers ouvriers Fourni- tures Publicité Salaires auxiliaires Salaires soutien technique Avantages sociaux Déplace- ments Dotation à l’amortis- sement Autres Enseignement Recherche Soutien à l’enseignement et à la recherche Soutien institutionnel Fonctions
  • 17. 17 Exercice 4.17 suite  En quoi la représentation par activités diffère-t-elle du modèle comptable?  Que vous apporte-t-elle comme information?
  • 18. 18 Le modèle par activités Transmission des connaissances Développement pédagogique et recherche Gestion par les professeurs Soutien aux professeurs Soutien à l’enseignement Soutien institutionnel Produits Ressources Cours donnés Étudiants diplômés Livres Articles Conférences Temps des professeurs et auxiliaires Temps des professeurs et auxiliaires
  • 19. 19 Exercice 4.17 1. Calculez le coût des activités. 2. Calculez le coût des objets de coûts. 3. Commentez la répartition des charges indirectes
  • 20. 20 L’importance de la modélisation 1. Une compétence fondamentale de l’expertise d’un comptable en organisation devrait être sa capacité de modélisation. 2. L’échec relatif de plusieurs systèmes de comptabilité par activités est due à une modélisation pauvre de l’activité de l’entreprise. 3. Les systèmes de comptabilité qui ont eu le plus d’impact sont dus à une modélisation géniale.
  • 21. 21 Modélisation (Pierre Mévellec)  La construction d’un système de coûts peut être organisée en trois phases: 1. La définition des principes généraux 2. La création de l’architecture interne 3. Les réglages des procédures de calcul
  • 22. 22 La définition des principes (paramètres) généraux Pierre Mévellec 1. Le choix du langage  Monétaire ou physique?  Les systèmes de coûts se nourissent à la fois de la comptabilité financière et d’autres systèmes riches en données physiques comme la gestion de la production, la gestion commerciale, la R & D, l’analyse de la valeur industrielle, etc.  Le système de coût peut être vu comme un système connectant la comptabilité financière aux systèmes de gestion pyhsiques pour produire des signaux qui sont en partie récuépérés sous forme monétaire. 2. Le périmètre 3. Le statut 4. La maille d’analyse
  • 23. 23 La définition des principes (paramètres) généraux Pierre Mévellec 1. Le choix du langage 2. Le périmètre  La frontière juridique, l’usine…  La complexification des organisations, de leurs relations, l’extension du calcul de coûts à de nouveaux objets, à de nouvelles organisations rendent aujourd’hui la réponse plus problématique.  Exemples 3. Le statut 4. La maille d’analyse
  • 24. 24 La définition des principes (paramètres) généraux Pierre Mévellec 1. Le choix du langage 2. Le périmètre 3. Le statut  Respect ou non des PCGR  « Dans le monde anglo-saxon l’intégration du calcul de coûts à la comptabilité financière, laisse peu de place à l’innovation et il est fréquent d’observer l’existence de systèmes parallèles au système contraint par les nombes comptables. » 4. La maille d’analyse
  • 25. 25 La définition des principes (paramètres) généraux Pierre Mévellec 1. Le choix du langage 2. Le périmètre 3. Le statut 4. La maille d’analyse  Ce sont les éléments à partir desquels il va construire son système.  Le recours à des modèles existants conduit à les recenser. Par exemple, le modèle processus issu de la gestion de la qualité ou le modèle logistique issu de la gestion des flux.  Choisir le modèle produit ou le modèle service. Exemple.  L’organigramme de l’organisation.  Les activités clés de l’organisation.
  • 26. 26 Questions théoriques et révision 1. Pourquoi les entreprises ont des systèmes de coûts? 2. Décrivez le modèle comptable traditionnel. 3. Formulez une critique du modèle comptable traditionnel. 4. Quels sont les avantages d’une représentation par activités? 5. Dans la construction d’un système de coûts, que comprend la définition des principes généraux? Il y a 4 éléments à décrire.