SlideShare une entreprise Scribd logo
Actu DéfenseSynthèse du point presse jeudi 10 novembre 2016
actions de solidarité au profit des combattants et des victimes de guerre
L’image de l’ancien combattant dans la société française est généralement associée à la Grande Guerre (1,4 mil-
lions de tués, 3 millions de veuves, 6 millions d’orphelins...) puis à la 2de
guerre mondiale, qui fait émerger de
nouvelles figures de sacrifiés (fusillés, déportés…). Après 1945, les conflits sont lointains mais demeurent meur-
triers, comme la Guerre d’Indochine. Avec l’Algérie, en revanche, la guerre fait à nouveau irruption dans les
foyers de France avec la mobilisation des appelés.
Les Français ont pu avoir ensuite le sentiment que la guerre ne les concernait plus directement. Depuis 1963, la
France a toutefois participé à plus de 250 opérations extérieures. Près de 600 militaires y ont trouvé la mort et
de nombreux autres ont été blessés : ces « nouveaux anciens combattants » âgés de 20 à 50 ans constituent la
4e
génération du feu. Les chiffres sont sans commune mesure avec la 1re
moitié du 20e
siècle, mais ces pertes ne
doivent pas être minimisées. Elles laissent à chaque fois des familles dans la douleur et parfois les difficultés ma-
térielles. C’est pourquoi le 11 novembre commémore non seulement l’armistice de 1918 mais aussi l’en-
semble des morts pour la France.
C’est à partir de 2008, avec l’Afghanistan, que les Français redécouvrent les réalités de la guerre. Cette prise de
conscience a été renforcée par les attentats terroristes et les nombreux engagements militaires récents. Le 13
novembre prochain, date symbole de la nouvelle guerre contre le terrorisme, sera rendu l’hommage aux vic-
times des attentats, véritables victimes de guerre.
La France change et les valeurs d’engagement au service du pays se renforcent. La prise de conscience collective
de ces sacrifices justifie la solidarité de la Nation. C’est le sens de l’action de l’Office nationale des anciens com-
battants et des victimes de guerre (voir p.3)
IN MEMORIAM
L’adjudant Fabien
Jacq, 28 ans, est
mort pour la
France, au Mali le
vendredi 4 no-
vembre.
Deux véhicules de
l’avant blindé ap-
partenant à un convoi logistique de la force Barkhane
(Mali), armé par le 515e
régiment du train, ont subi une
attaque par un engin explosif au nord-est de Kidal
(Mali). L'explosion a provoqué la mort de l’adjudant
Fabien Jacq, blessé plus légèrement un autre soldat et
commotionné trois autres.
L’adjudant Fabien Jacq, ainsi que son camarade blessé,
ont été immédiatement secourus par les équipes médi-
cales de la Force.
Malgré les soins qui lui ont été prodigués, il est décédé
des suites de ses blessures.
EMACOM SIRPA terre
Mise en ligne du rapport du Haut comité
d’évaluation de la condition militaire
Internet
Intradef
SCA : journée de l’innovation
Le commissariat des armées organise, mardi 15 no-
vembre, la deuxième édition de la journée de l’innova-
tion, à Rambouillet. Voir p.4
Application Téléchargeable sur les
stores Androïd et Apple à partir du
samedi 12 novembre 2016.
Taper : « Innovation SCA »
Agendas ministériels
Actu Défense
Page 2
Ministre de la Défense
Le 10 novembre, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Dé-
fense, a participé à l’examen public du projet de loi de
finances 2017 par l’Assemblée nationale. Cette der-
nière a adopté le projet pour la mission budgétaire
« défense » à hauteur de 32,7 milliards d’euros, soit
600 millions d’euros de plus qu’en 2016. Un budget qui,
une fois adopté met définitivement un terme au pro-
cessus législatif. Il permettra comme l’a indiqué le mi-
nistre la pleine mise en œuvre des priorités que sont la
protection du territoire national, le renouvellement
des équipements des armées et le soutien à l’activité
opérationnelle des forces, ainsi que le renforcement
du renseignement et de la cyberdéfense.
Ainsi, 11,4 milliards de masse salariale doivent per-
mettre de financer l’annulation des déflations initiale-
ment prévue par la LPM actualisée (2 600) et la créa-
tion nette de 464 postes dans les domaines prioritaires.
Les crédits d’équipement progresseront de 300 millions
pour atteindre 17,3 milliards. Enfin, le budget de fonc-
tionnement sera maintenu à 3,5 milliards d’euros, afin
de poursuivre le soutien des militaires engagés sur le
territoire national et en opérations extérieures.
Hommage national
Dans l’après-midi, M. Le Drian s’est rendu au 515e
régi-
ment du train à La Braconne, accompagné du général
Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de
terre. Le ministre a présidé la cérémonie d’hommage
national à l’adjudant Fabien Jacq.
Secrétaire d’État aux Anciens combattants
et à la Mémoire
Le 9 novembre, Jean-Marc Todeschini, secrétaire
d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, a pré-
senté en Conseil des ministres les grands axes de la
politique mémorielle pour l’année 2017. Il a par ail-
leurs confirmé quelques grands rendez-vous mémoriels
de l’année 2017 (centenaire de l’entrée en guerre des
Etats-Unis, bataille de Vimy, Chemin des dames…). Il a
également réaffirmé la volonté de l’État d’apporter à la
question des sépultures des soldats morts pour la
France une réponse cohérente et respectueuse de la
volonté des familles. Il a enfin annoncé des travaux de
rénovation et d’agrandissement de l’ancien camp Natz-
weiler-Struthof, ainsi que la rénovation de l’infrastruc-
ture et du parcours muséographique du Mont-Faron.
Communiqué de presse
M. Todeschini a présidé à Balard une cérémonie
d’hommage aux civils de l’administration centrale
morts pour la France.
En soirée, il a participé à la soirée de clôture du cente-
naire de l’ONACVG. Depuis 100 ans, l’ONACVG soutient
les anciens combattants, les déportés, les résistants, les
pupilles de la nation et plus récemment les victimes de
guerre et du terrorisme et leurs ayants-cause. Il a éga-
lement la gestion de l’Œuvre nationale du Bleuet de
France et participe à la transmission de la mémoire du
monde combattant auprès de la jeunesse et du grand
public. Voir page 3 consacrée à l’ONACVG
Le 10 novembre, le
secrétaire d’État, en
déplacement dans la
Meuse, a présidé la
cérémonie d’inhu-
mation de soldats
de la première
guerre mondiale, à
la nécropole natio-
nale de Fleury-devant-Douaumont. Les corps de ces
soldats inconnus ont été retrouvés en 2015 et 2016 sur
le champ de bataille, notamment lors du chantier de
rénovation du Mémorial de Verdun. M. Todeschini
s’est ensuite rendu à Verdun pour l’installation du pre-
mier conseil d’administration de l’Établissement public
de coopération culturelle « Mémorial de Verdun –
Champ de bataille ».
Le 13 novembre, M. Todeschini se rendra en Irlande
pour inaugurer le monument offert par la France à
l’Irlande en hommage aux combattants irlandais venus
combattre en France lors des guerres de 1870-71,
1914-18, 1939-45.
Actu Défense
Page 3
Actualités de la Défense
L’action de l’Office national des anciens
combattants et des victimes de guerre
L’Office national des anciens
combattants et des victimes
de guerre (ONACVG) est en
pleine transformation. L’ac-
tualité, marquée par la multi-
plication des opérations exté-
rieures et les attentats, obli-
gent les agents de l’Office à
mobiliser leurs compétences.
Une des missions de l’office
est de prendre en charge les
soldats blessés et de les ac-
compagner dans la durée tout
au long de leur vie une fois qu’ils ont quitté le service
actif. Cet accompagnement se fait en collaboration
avec les armées et les services du ministère de la dé-
fense (conventions signées avec les chefs d’état majors
et les cellules d’aide aux blessés des trois armées et
avec le directeur central du service de santé des ar-
mées).
La mission de l’Office envers ces « jeunes anciens com-
battants », c’est également plus généralement de favo-
riser et d’accompagner leur réinsertion professionnelle,
l’office leur propose dans ce cadre des aides, un accom-
pagnement au retour à l’emploi.
Mais l’actualité, c’est également les attaques terroristes
majeures dont notre pays a été la cible depuis 2015
puisque les victimes de ces attentats sont, depuis 1990,
assimilés par la loi à des victimes de guerre. L’ONACVG
est chargé de les accompagner dans la durée. Locale-
ment, des comités de suivi de ces victimes présidés par
les préfets ont été mis en place dans les départements :
les directeurs des services départementaux de l’Office
en font partie. L’action de l’ONACVG dans la prise en
compte de ces victimes est multiple : accueil et accom-
pagnement au plus près de leurs lieux de résidence,
préparation des dossiers d’adoption pour les enfants
des victimes dans le cadre du statut de pupille de la Na-
tion.
L’ONACVG s’appuie, dans sa mission, sur son réseau
territorial avec un service dans chaque département.
Quelques chiffres :
422 pupilles de la Nation
126 pupilles adoptés par la Nation en 2016 dont 86 à la
suite d’attentats terroristes.
1 835 ressortissants victimes d’actes de terrorisme dont
1 676 victimes des attentats du 13 novembre 2015.
Plus de 169 victimes de l’attentat de Nice suivent une
démarche pour devenir ressortissants.
Mieux connaître l’ONACVG
 Projection, chaque soir jusqu’au 13 novembre, d’un
film retraçant un siècle d’histoire de l’Office, visible gra-
tuitement depuis l’Esplanade des Invalides.
 Exposition photos dans les douves des Invalides qui
illustre au travers de portraits de ressortissants, l’his-
toire de l’ONACVG.
 À l’occasion des cérémonies du
11 novembre, un clip sur l’histoire de l’ONACVG réalisé
par l’ECPAD sera diffusé sur grand écran à l’Arc de
Triomphe peu avant l’arrivée du Président de la Répu-
blique.
 Sortie aux éditions les « Belles
Lettres » d’un ouvrage que l’Office
a soutenu avec l’association
« solidarité défense » consacré au
deuil des familles des 90 soldats
français tombés en Afghanistan :
1929 jours. Son auteur, Nicolas
Mingasson, nous fait découvrir la
« vie d’après » de ces familles en-
deuillées.
ADO
Le général (2S) Robert Hérubel, délé-
gué général de l'Association pour le
développement des œuvres d'entraide
dans l'armée (ADO), est intervenu en
point presse pour présenter les activi-
tés de l’association. L’ADO fait partie des nombreuses
associations à vocation sociale qui entretiennent des
liens avec le ministère de la Défense. Elles agissent en
complément de l'action sociale des armées et de
l'ONACVG. L'ADO offre une aide morale et matérielle
aux militaires et civils de la Défense, frappés par le
deuil ou confrontées aux accidents de la vie. L’ADO ac-
compagne notamment 750 orphelins, en finançant par
exemple leurs études supérieures.
Site internet
Lydia B.
27 ans
Victime de l’attentat
du Bataclan le 13
novembre 2015.
Moïse S.
23 ans
Déployé au Mali lors de
l’opération Serval, il est
blessé à la jambe en 2013
lors d’une attaque.
Omer M.
71 ans
Rescapé de l’attentat
contre l’immeuble
« Drakkar » le 23 oc-
tobre 1983 à Beyrouth
Armée de l’air :
L’armée de l’air organise
un colloque le 1er
dé-
cembre sur le thème
« l’armée de l’air du XXIe
siècle, le courage de faire
face au risque. » Ouvert
à un public très large,
cette demi-journée est
traditionnellement un
lieu d’échange et de par-
tage. Ces derniers mois
ont connu un vrai point
de rupture : un double emploi des forces armées sur
des opérations extérieures et intérieures pour ré-
pondre au continuum sécurité défense.
L’armée de l’air est aujourd’hui pleinement engagée
dans ce continuum. Certains aviateurs combattent au
sein d’opérations interalliées et interarmées en opéra-
tions extérieures tandis que d’autres assurent des mis-
sions de sécurité sur le territoire national. Dans le
même temps, l’armée de l’air assure toujours ses mis-
sions permanentes de dissuasion nucléaire et de dé-
fense aérienne.
Inscription par mail (cesa@armeedelair.com)
Sergent-chef Le Sager : 01 44 42 46 91
SCA : journée de l’innovation
Le service du commissariat
des armées (SCA) orga-
nise, mardi 15 novembre,
la deuxième édition de la
journée de l’innovation, à
Rambouillet.
Cette journée a pour but
de faire connaître aux
états majors, aux unités
opérationnelles, et aux
industriels le rôle du SCA
dans la prospective et
l’innovation.
La base de tout cet édifice
est constituée par la veille « tous azimuts » assurée par
les spécialistes chargés de l’innovation.
Cette deuxième journée, labellisée dans le cadre de la
semaine nationale de l’innovation publique, a pour am-
bition de travailler l’indispensable synergie entre les
armées et les industriels.
Deux axes d’efforts ont été définis en collaboration
avec les états-majors d’armées :
 l’allégement du combattant (actuellement, un
soldat peut emporter plus de 80 kg d’équipe-
ment : armes, munitions, protection balistique,
transmissions, eaux, vivres, paquetage). Tout
gain potentiel se traduit en avantages sur le ter-
rain ;
 l’évolution des matériaux : les tenues de com-
bat doivent aussi évoluer dans leurs caractéris-
tiques techniques. Meilleur camouflage, capaci-
té athermique, la nouvelle tendance est aux ma-
tériaux « intelligents » pouvant s’adapter aux
milieux et à l’environnement opérationnel.
Plus de 95 industriels se sont déjà inscrits à cette jour-
née. Parmi les innovations présentées, on pourra no-
tamment découvrir : des sacs à dos et vestes connec-
tés, des tissus athermiques, des parkas transformables
en sac de couchage, des gants détecteurs de métaux,
des T-shirts à récupération d’énergie, des revêtements
à changement de couleurs (à la température, la lumière
ou la pression).
Le SCA travaille aussi en relation avec la Direction géné-
rale de l’armement (DGA) qui met en place des proces-
sus RAPID afin de permettre à des entreprises fran-
çaises innovantes de bénéficier d’un support financier
pour leurs développements.
C’est toujours avec la DGA que le SCA participe à des
réunions OTAN (3 rencontres cette année) au sein d’un
groupe de travail qui réunit des ingénieurs, des cher-
cheurs et des officiers de l’Alliance, afin d’améliorer la
qualité et l’interopérabilité du « combattant débar-
qué » sur les théâtres d’opération.
Ces échanges internationaux de haut niveau per-
mettent au SCA de comparer mais surtout d’être infor-
mé des évolutions envisagées par nos partenaires de
l’OTAN dans les domaines de la protection balistique,
des équipements constituants nos tenues de combat.
L’organisme spécifiquement en charge de l’innovation
au sein du SCA est le Centre d’expertise du soutien du
combattant et des forces (CESCOF).
Actu Défense
Page 4
Actu Défense
Page 5
SAHEL : opération Barkhane
Appréciation de la situation
La semaine a été marquée par la mort en opération de
l’adjudant Jacq, à la suite de l’attaque de la mission
opérationnelle de ravitaillement de la force Barkhane
le vendredi 4 novembre. Sa mort rappelle le fort enga-
gement des soldats français dans la mission Barkhane,
mission importante avec des risques réels. D’autres
incidents sécuritaires sont intervenus dans le nord Ma-
li, notamment à Kidal et dans la région de Tombouctou
contre la Minusma.
Malgré cette actualité, la troisième réunion du comité
de défense et de sécurité du G5 Sahel, tenue la se-
maine passée, a démontré la volonté commune de pro-
gresser dans les actions transfrontalières.
Activités de la force
S’agissant de l’activité opérationnelle, chaque jour
Barkhane agit et mène des opérations sur l’ensemble
du théâtre qui peuvent recouvrir diverses formes : re-
connaissance, contrôle de zone, démantèlement de ré-
seaux, destruction de caches d’armement.
Si elles ne sont pas toutes facilement quantifiables,
Actualités des opérations
Marine nationale : 50e
anniversaire CIN
Brest - 12 – 13 novembre 2016
Le Centre d’instruction naval (CIN) de Brest est un lieu
emblématique pour de nombreuses générations de
marins qui y ont reçu leur première formation maritime
et militaire. Les écoles du CIN forment l’ossature des
équipages de la marine nationale. Depuis 1966, il trans-
met non seulement des compétences professionnelles
mais également des valeurs : disponibilité, esprit
d’équipage et exigence personnelle.
Qu’ils soient passés par le lycée naval avant de devenir
officiers, officiers mariniers issus de l’École de mais-
trance, quartiers-maîtres ou matelots sortant de l’École
des mousses ou des matelots, de nombreux marins ont
reçu leur formation initiale au CIN. C’est là qu’ils ont
gravi la première marche de l’escalier social que leur
propose la marine.
Cet anniversaire constitue une véritable fête de famille
pour tous ceux qui y sont passés. À cette occasion au-
ront lieu les présentations aux drapeaux des nouvelles
promotions de l’École des mousses et de l’École de
Maistrance. Ces drapeaux sont les symboles de l’his-
toire de ces écoles et de tous ceux qui y sont passés
avant de consacrer leur vie au service de la France.
Les rendez-vous de la presse
Toute la semaine du 7 novembre :
Possibilité d’assister aux derniers préparatifs de la céré-
monie (répétitions, habillement, …) et de rencontrer
des élèves et des cadres des écoles.
Samedi 12 novembre 2016 :
À partir de 10h : cérémonie militaire présidée par l’ami-
ral Philippe Coindreau, major général des armées.
Après la cérémonie militaire : rencontre avec l’amiral
Philippe Coindreau et le vice-amiral d’escadre Jean-
Baptiste Dupuis, directeur du personnel militaire de la
marine, tous deux anciens élèves du lycée naval.
À partir de 12h : rencontre avec les élèves des écoles.
CONTACT PRESSE
Enseigne de vaisseau Pauline Franco - Aspirant Monica Botelho
02 98 14 89 28 – 06 26 33 84 64 - 02 98 14 89 25 – 06 52 29 72 94
pauline.franco@intradef.gouv.fr
monica.botelho@intradef.gouv.fr
Actu Défense
Page 6
elles jouent toutes un rôle indispensable et complémen-
taire pour lutter contre les Groupes armés terroristes
(GAT) et contribuent au retour de la sécurité dans la
bande sahélo-saharienne.
1- Barkhane agit contre les GAT
Barkhane agit contre la résurgence de foyers terro-
ristes au nord Mali. Elle agit dans le but de contester,
d’empêcher, d’interdire toute liberté d’action à ces
groupes armés terroristes.
La situation sécuritaire reste fragile au Mali : les terro-
ristes mènent des actions contre Barkhane car les sol-
dats français sont désormais présents dans des terri-
toires où se trouvaient leurs emprises il y a 3 ans.
Grâce notamment aux saisies effectuées en 2013 par
l’opération Serval (200 t d’armement et de munitions
et plus de 20t de nitrate d’ammonium - produit néces-
saire à la fabrication d’engins explosifs), les groupes
terroristes ne disposent plus de capacités militaires
significatives qui leur permettraient d'entreprendre des
opérations d’envergure et de reprendre le contrôle de
zone importante.
Leurs actions sont plus sporadiques: tirs indirects,
poses d’engins explosifs improvisés ou de mines. Ces
actions visent à intimider, à entraver la liberté d’action
en cherchant systématiquement une résonnance mé-
diatique, sur fond de lutte d’influence entre les diffé-
rents groupes présents dans la région.
Barkhane a permis, depuis 2 ans, de saisir et détruire
près de 16t d’armement, soit près de 2t tous les 3
mois. Le matériel, constitué pour l’essentiel d’arme-
ment vieillissant ou de produits utilisés dans la confec-
tion d’engins explosifs, démontre qu’un pouvoir de
nuisance existe encore mais que la baisse des capacités
militaires des terroristes est significative.
2- Barkhane agit au profit de ses partenaires
En complément des actions contre les GAT, Barkhane
continue de mener des opérations au profit des FAMa
et des partenaires de la région. Elles ont pour vocation
d’asseoir et de renforcer la légitimité des forces locales
pour assurer la sécurité dans la zone.
Cette semaine, du 31 octobre au 4 novembre 2016, un
groupement tactique « désert » blindé de Barkhane a
effectué l’opération bipartite baptisée CRABE, avec les
forces armées maliennes (FAMa) dans la région située
au nord-est d’Ansongo. Les deux sections FAMa ont
effectué une mission de reconnaissance d’itinéraire
puis de contrôle de la zone d’Andernamel-Imenas-
Tamkoutat, appuyées par le détachement de liaison et
d’appui opérationnel n° 3 (DLAO 3) et une section
d’infanterie du groupement tactique.
L’opération a également été mise à profit pour effec-
tuer une patrouille commune avec le Groupe d’autodé-
fense touareg imghad et alliés (GATIA) dans la localité
de Tamkoutat le 3 novembre.
À l’occasion de cette opération, les soldats ont pris con-
tact avec les représentants de la localité et dispensé
une aide médicale gratuite à la population (AMP).
L’opération CRABE a ainsi permis aux FAMa de réaffir-
mer leur présence et sécuriser la zone, d’établir des
liens avec la population et de poser les bases d’une
coopération localement renforcée avec le GATIA,
créant ainsi un environnement propice à la mise en
place progressive du mécanisme opérationnel de coo-
pération (MOC) avec les groupes armés signataires.
3- Les missions opérationnelles de ravitaillement
Dans un théâtre aux dimensions de l’Europe avec un
environnement hostile et une menace présente, les
missions de ravitaillement de Barkhane sont de véri-
tables opérations. Elles font l’objet d’une préparation
minutieuse incluant l’étude du contexte, du terrain, des
itinéraires, l’articulation du détachement, et la défini-
tion des conduites à tenir, notamment.
Il s’agit d’un déplacement tactique qui doit tenir
compte d’au moins 4 grands principes :
- la sécurité : une distance de sécurité entre véhicule
est nécessaire, elle est importante sur des itinéraires
qui soulèvent de la poussière et masquent les vues ;
cette distance de sécurité doit permettre de voir le vé-
hicule qui précède, mais également d’observer l’envi-
ronnement et de réagir en cas d’incident ;
- la protection : des éléments de protection font systé-
Levant : opération Chammal
Appréciation de situation
Daech recule sur l’ensemble du théâtre mais organise
une défense dans la profondeur et effectue des replis
organisés au cours desquels les territoires abandonnés
sont systématiquement piégés. Outre des actions de
harcèlement sur les arrières des forces irakiennes, les
attentats à Bagdad sont fréquents.
1- Avancée sur la bataille de Mossoul
Dans la région de Mossoul, 3 semaines après le début
de l’offensive, Daech perd progressivement les points
d’appui qui constituaient sa première ligne de défense.
Le déroulement des opérations est conforme au calen-
drier prévisionnel établi en phase de planification.
Les forces kurdes ont repris la localité de Ba’ashiqah
située à une dizaine de kilomètres au nord-est de Mos-
soul. A l’est, l’ICTS a atteint les premiers faubourgs de
la ville mais fait désormais face à une vive résistance de
Daech, dont les hommes sont rompus aux combats en
zone urbaine. Au sud-ouest, les Popular Mobilization
Forces ont avancé vers Tal Afar jusqu’à la ville d’Al
Muhallabiyah.
Sur l’ensemble du théâtre, les combattants de Daech
font un emploi systématique des techniques de guéril-
la : kamikazes, IED, piégeage, sniper, tir de mortier.
Cette résistance a ralenti la progression des unités ira-
kiennes.
2- Offensive de Raqqah en Syrie
Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) ont annoncé
le 6 novembre le début de l’offensive vers Raqqah. Les
opérations actuelles se situent encore très loin de Raq-
qah. Elles constituent une première phase qui vise à
reprendre progressivement du terrain pour se rappro-
cher de la ville même.
Activité de la force Chammal
1- Appui de la force Chammal
L’activité sur l’ensemble du théatre
Cette semaine, l’activité aérienne est restée soutenue.
Le bilan air se chiffre à 86 sorties (5 sorties dédiées de
reconnaissance, 4 sorties de commandement et de
contrôle aéroporté, 5 sorties de ravitaillement et 72
sorties de bombardement pour les Rafale marine et
air).
Ces sorties ont permis la réalisation de 20 frappes dé-
truisant 25 objectifs.
Parmi celles-ci, 17 frappes de reconnaissance armées
en Irak, 2 en Syrie, et une frappe planifiée conduite le
05 novembre au Nord de la ville d’Al Qa’im pour dé-
Actu Défense
Page 7
matiquement partie du convoi ; ils sont en mesure
d’intervenir pendant tout le déplacement, ainsi que
lors des arrêts, prévus ou non. Tout arrêt voit la mise
en place d’un dispositif de protection ;
- la sûreté : l’espacement entre véhicules peut être ré-
duit pour aborder des points de passage particuliers ;
- la reconnaissance : des points de passage particuliers
peuvent nécessiter une reconnaissance spécifique pour
s’assurer que le détachement peut s’y engager en sé-
curité ; le cas échéant, les éléments spécialisés du gé-
nie interviennent pour permettre la reprise de la pro-
gression.
Toutes ces mesures ont un impact sur la vitesse : dans
des conditions difficiles, une mission de ravitaillement
entre 2 localités séparée de 100 km de pistes peut
prendre près de 2 journées. En fonction des con-
traintes imposées par l’environnement, les détache-
ments qui comportent jusqu’à 60 véhicules, s’échelon-
nent sur une distance de 10 à 12 km.
Contact presse opérations et CEMA : 09 88 68 28 65 / 09 88 68 28 66 emapresse@gmail.com
Produit par le bureau porte-parole de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD)
Directrice de la publication : Valérie Lecasble
Rédacteur en chef : CF Lionel Delort
Rédacteurs: CC Alexis Edme, Chloé Ruard, Marie-Astrid Lefeuvre, Pauline Royer-Briand, EMA/COM (opérations)
crédit Image en opérations @EtatMajorFR
CONTACTS PRESSE : 09 88 67 33 33 ou presse@dicod.defense.gouv.fr
truire un site de stockage de munitions.
Activité autour de Mossoul
 Appui aérien
Le soutien des troupes engagées dans l’offensive pour
la reprise de Mossoul en Irak représente la grande ma-
jorité des activités aériennes de Chammal : les 17
frappes de reconnaissance armée ont été conduites en
appui des troupes au sol dans la région de Mossoul.
Le nombre de frappes reste à un niveau important bien
qu’en légère diminution par rapport à la première se-
maine de frappes au début de l’offensive vers Mossoul.
Cette diminution est liée aux difficultés croissantes de
discrimination des forces ou aux risques d’imbrication
des troupes qui ne permettent pas toujours de réaliser
les frappes dans les règles que les avions français res-
pectent.
 Appui feu – Task Force Wagram
La TF Wagram poursuit sa mission au profit des troupes
irakiennes en se concentrant sur l’interdiction du ter-
rain à la manœuvre ennemie : elle participe à l’appui
pour la prise des poches de résistance situées en ar-
rière du front et prend part à la protection de la base
de Q-West. Cette semaine, 17 tirs ont ainsi été conduits
dont 7 d’interdiction ou de destruction, et 10 d’illumi-
nation.
2- Formation
Mi-octobre a eu lieu la relève des militaires français de
la Task Force Narvik. Faisant partie du volet formation
de l’opération Chammal, la TF Narvik dispense une ins-
truction générale (tests de sélection et stage comman-
do) et spécialisée (moniteurs contre-IED, sauvetage de
combat, combat en zone urbaine) au sein de l’acadé-
mie de l’ICTS (Iraqi Counter Terrorism Services) à proxi-
Actu Défense
Page 8
mité de Bagdad. Dans le domaine des engins explosifs
improvisés (IED), les formations portent sur 2 niveaux :
formation des unités combattantes à la détection d’IED,
formation des unités spécialisées (Génie) pour la dépol-
lution.
L’ICTS est pleinement engagée dans les combats pour
la reprise de Mossoul. Afin de pouvoir donner le meil-
leur niveau d’efficacité aux troupes d’élite irakiennes
dans leur combat contre Daech, la formation s’adapte
en permanence : les militaires français n’accompagnent
pas les forces irakiennes dans les zones de combat,
mais ils utilisent leur expertise et le retour d’expérience
fourni par les militaires irakiens engagés dans les zones
de combat pour améliorer sans cesse les formations
aux besoins des troupes d’élite irakiennes.
La durée de ces formations varie de deux à huit se-
maines. Des contingents d’instructeurs de divers pays
membres de la coalition anti-Daech sont également
engagés dans ce type de formation. Au total, les sol-
dats de l’opération Chammal ont formé près de 6 130
soldats irakiens depuis mars 2015.

Contenu connexe

Tendances

Actu Défense du 19 mai 2016
Actu Défense du 19 mai 2016Actu Défense du 19 mai 2016
Actu Défense du 19 mai 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 12 mai 2016
Actu Défense du 12 mai 2016Actu Défense du 12 mai 2016
Actu Défense du 12 mai 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 16 février 2017
Actu Défense du 16 février 2017Actu Défense du 16 février 2017
Actu Défense du 16 février 2017
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 3 mai 2018
Actu Défense du 3 mai 2018Actu Défense du 3 mai 2018
Actu Défense du 3 mai 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 2 juin 2016
Actu Défense du 2 juin 2016Actu Défense du 2 juin 2016
Actu Défense du 2 juin 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 8 septembre 2016
Actu Défense du 8 septembre 2016Actu Défense du 8 septembre 2016
Actu Défense du 8 septembre 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 1er septembre 2016
Actu Défense du 1er septembre 2016Actu Défense du 1er septembre 2016
Actu Défense du 1er septembre 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 5 avril 2018
Actu Défense du 5 avril 2018Actu Défense du 5 avril 2018
Actu Défense du 5 avril 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 21 juin 2018
Actu Défense du 21 juin 2018Actu Défense du 21 juin 2018
Actu Défense du 21 juin 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 11 février 2016
Actu Défense du 11 février 2016Actu Défense du 11 février 2016
Actu Défense du 11 février 2016
Ministère des Armées
 
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
groupepmirennes
 

Tendances (11)

Actu Défense du 19 mai 2016
Actu Défense du 19 mai 2016Actu Défense du 19 mai 2016
Actu Défense du 19 mai 2016
 
Actu Défense du 12 mai 2016
Actu Défense du 12 mai 2016Actu Défense du 12 mai 2016
Actu Défense du 12 mai 2016
 
Actu Défense du 16 février 2017
Actu Défense du 16 février 2017Actu Défense du 16 février 2017
Actu Défense du 16 février 2017
 
Actu Défense du 3 mai 2018
Actu Défense du 3 mai 2018Actu Défense du 3 mai 2018
Actu Défense du 3 mai 2018
 
Actu Défense du 2 juin 2016
Actu Défense du 2 juin 2016Actu Défense du 2 juin 2016
Actu Défense du 2 juin 2016
 
Actu Défense du 8 septembre 2016
Actu Défense du 8 septembre 2016Actu Défense du 8 septembre 2016
Actu Défense du 8 septembre 2016
 
Actu Défense du 1er septembre 2016
Actu Défense du 1er septembre 2016Actu Défense du 1er septembre 2016
Actu Défense du 1er septembre 2016
 
Actu Défense du 5 avril 2018
Actu Défense du 5 avril 2018Actu Défense du 5 avril 2018
Actu Défense du 5 avril 2018
 
Actu Défense du 21 juin 2018
Actu Défense du 21 juin 2018Actu Défense du 21 juin 2018
Actu Défense du 21 juin 2018
 
Actu Défense du 11 février 2016
Actu Défense du 11 février 2016Actu Défense du 11 février 2016
Actu Défense du 11 février 2016
 
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
Quelle place pour l'avocat dans l'accès au droit des pensions militaires d'in...
 

Similaire à Actu Défense du 10 novembre 2016

Actu Défense du 6 avril 2017
Actu Défense du 6 avril 2017Actu Défense du 6 avril 2017
Actu Défense du 6 avril 2017
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 20 avril 2017
Actu Défense du 20 avril 2017 Actu Défense du 20 avril 2017
Actu Défense du 20 avril 2017
Ministère des Armées
 
Chapitre ec défense et paix
Chapitre ec défense et paixChapitre ec défense et paix
Chapitre ec défense et paix
François Bernard
 
Actu Défense du 10 mars 2016
Actu Défense du 10 mars 2016Actu Défense du 10 mars 2016
Actu Défense du 10 mars 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 5 juillet 2017
Actu Défense du 5 juillet 2017Actu Défense du 5 juillet 2017
Actu Défense du 5 juillet 2017
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 17 mars 2016
Actu Défense du 17 mars 2016Actu Défense du 17 mars 2016
Actu Défense du 17 mars 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 22 juillet 2016
Actu Défense du 22 juillet 2016Actu Défense du 22 juillet 2016
Actu Défense du 22 juillet 2016
Ministère des Armées
 
Projet de Loi de Finances 2016
Projet de Loi de Finances 2016Projet de Loi de Finances 2016
Projet de Loi de Finances 2016
Ministère des Armées
 
Programme 14 juillet 2015 defile
Programme 14 juillet 2015 defileProgramme 14 juillet 2015 defile
Programme 14 juillet 2015 defile
OPUS IN FIDE
 
2016 2017 bb1-corr
2016 2017 bb1-corr2016 2017 bb1-corr
2016 2017 bb1-corr
Yann Lefebvre
 
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
OPUS IN FIDE
 
Actu Défense du 1er décembre 2016
Actu Défense du 1er décembre 2016Actu Défense du 1er décembre 2016
Actu Défense du 1er décembre 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 7 juillet 2016
Actu Défense du 7 juillet 2016Actu Défense du 7 juillet 2016
Actu Défense du 7 juillet 2016
Ministère des Armées
 
Structure articles presse
Structure articles presseStructure articles presse
Structure articles pressechusinha
 
Actu Défense du 30 juin 2016
Actu Défense du 30 juin 2016Actu Défense du 30 juin 2016
Actu Défense du 30 juin 2016
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 12 juillet 2018
Actu Défense du 12 juillet 2018Actu Défense du 12 juillet 2018
Actu Défense du 12 juillet 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 4 mai 2016
Actu Défense du 4 mai 2016Actu Défense du 4 mai 2016
Actu Défense du 4 mai 2016
Ministère des Armées
 

Similaire à Actu Défense du 10 novembre 2016 (20)

Actu Défense du 6 avril 2017
Actu Défense du 6 avril 2017Actu Défense du 6 avril 2017
Actu Défense du 6 avril 2017
 
Actu Défense du 20 avril 2017
Actu Défense du 20 avril 2017 Actu Défense du 20 avril 2017
Actu Défense du 20 avril 2017
 
Chapitre ec défense et paix
Chapitre ec défense et paixChapitre ec défense et paix
Chapitre ec défense et paix
 
Actu Défense du 10 mars 2016
Actu Défense du 10 mars 2016Actu Défense du 10 mars 2016
Actu Défense du 10 mars 2016
 
Actu Défense du 5 juillet 2017
Actu Défense du 5 juillet 2017Actu Défense du 5 juillet 2017
Actu Défense du 5 juillet 2017
 
Actu Défense du 17 mars 2016
Actu Défense du 17 mars 2016Actu Défense du 17 mars 2016
Actu Défense du 17 mars 2016
 
Actu Défense du 22 juillet 2016
Actu Défense du 22 juillet 2016Actu Défense du 22 juillet 2016
Actu Défense du 22 juillet 2016
 
Projet de Loi de Finances 2016
Projet de Loi de Finances 2016Projet de Loi de Finances 2016
Projet de Loi de Finances 2016
 
Programme 14 juillet 2015 defile
Programme 14 juillet 2015 defileProgramme 14 juillet 2015 defile
Programme 14 juillet 2015 defile
 
2016 2017 bb1-corr
2016 2017 bb1-corr2016 2017 bb1-corr
2016 2017 bb1-corr
 
Adieu la vie, adieu l'amour - Dossier de presse du documentaire
Adieu la vie, adieu l'amour - Dossier de presse du documentaireAdieu la vie, adieu l'amour - Dossier de presse du documentaire
Adieu la vie, adieu l'amour - Dossier de presse du documentaire
 
Defense Et Paix
Defense Et PaixDefense Et Paix
Defense Et Paix
 
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
14 juillet 2013 - Guide du Journaliste
 
Actu Défense du 1er décembre 2016
Actu Défense du 1er décembre 2016Actu Défense du 1er décembre 2016
Actu Défense du 1er décembre 2016
 
Guerrilleros n° 135
Guerrilleros n° 135Guerrilleros n° 135
Guerrilleros n° 135
 
Actu Défense du 7 juillet 2016
Actu Défense du 7 juillet 2016Actu Défense du 7 juillet 2016
Actu Défense du 7 juillet 2016
 
Structure articles presse
Structure articles presseStructure articles presse
Structure articles presse
 
Actu Défense du 30 juin 2016
Actu Défense du 30 juin 2016Actu Défense du 30 juin 2016
Actu Défense du 30 juin 2016
 
Actu Défense du 12 juillet 2018
Actu Défense du 12 juillet 2018Actu Défense du 12 juillet 2018
Actu Défense du 12 juillet 2018
 
Actu Défense du 4 mai 2016
Actu Défense du 4 mai 2016Actu Défense du 4 mai 2016
Actu Défense du 4 mai 2016
 

Plus de Ministère des Armées

Actu Défense du 19 juillet 2018
Actu Défense du 19 juillet 2018Actu Défense du 19 juillet 2018
Actu Défense du 19 juillet 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 5 juillet 2018
Actu Défense du 5 juillet 2018Actu Défense du 5 juillet 2018
Actu Défense du 5 juillet 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 28 juin
Actu Défense du 28 juinActu Défense du 28 juin
Actu Défense du 28 juin
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 7 juin 2018
Actu Défense du 7 juin 2018Actu Défense du 7 juin 2018
Actu Défense du 7 juin 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 31 mai 2018
Actu Défense du 31 mai 2018Actu Défense du 31 mai 2018
Actu Défense du 31 mai 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 24 mai 2018
Actu Défense du 24 mai 2018Actu Défense du 24 mai 2018
Actu Défense du 24 mai 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 17 mai 2018
Actu Défense du 17 mai 2018Actu Défense du 17 mai 2018
Actu Défense du 17 mai 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 26 avril 2018
Actu Défense du 26 avril 2018Actu Défense du 26 avril 2018
Actu Défense du 26 avril 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 19 avril 2018
Actu Défense du 19 avril 2018Actu Défense du 19 avril 2018
Actu Défense du 19 avril 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 12 avril 2018
Actu Défense du 12 avril 2018Actu Défense du 12 avril 2018
Actu Défense du 12 avril 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 29 mars 2018
Actu Défense du 29 mars 2018Actu Défense du 29 mars 2018
Actu Défense du 29 mars 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 22 mars 2018
Actu Défense du 22 mars 2018Actu Défense du 22 mars 2018
Actu Défense du 22 mars 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 15 mars 2018
Actu Défense du 15 mars 2018Actu Défense du 15 mars 2018
Actu Défense du 15 mars 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 8 mars 2018
Actu Défense du 8 mars 2018  Actu Défense du 8 mars 2018
Actu Défense du 8 mars 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 1er mars 2018
Actu Défense du 1er mars 2018Actu Défense du 1er mars 2018
Actu Défense du 1er mars 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 22 février 2018
Actu Défense du 22 février 2018Actu Défense du 22 février 2018
Actu Défense du 22 février 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 15 février 2018
Actu Défense du 15 février 2018Actu Défense du 15 février 2018
Actu Défense du 15 février 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 8 février 2018
Actu Défense du 8 février 2018Actu Défense du 8 février 2018
Actu Défense du 8 février 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 1er février 2018
Actu Défense du 1er février 2018Actu Défense du 1er février 2018
Actu Défense du 1er février 2018
Ministère des Armées
 
Actu Défense du 26 janvier 2018
Actu Défense du 26 janvier 2018Actu Défense du 26 janvier 2018
Actu Défense du 26 janvier 2018
Ministère des Armées
 

Plus de Ministère des Armées (20)

Actu Défense du 19 juillet 2018
Actu Défense du 19 juillet 2018Actu Défense du 19 juillet 2018
Actu Défense du 19 juillet 2018
 
Actu Défense du 5 juillet 2018
Actu Défense du 5 juillet 2018Actu Défense du 5 juillet 2018
Actu Défense du 5 juillet 2018
 
Actu Défense du 28 juin
Actu Défense du 28 juinActu Défense du 28 juin
Actu Défense du 28 juin
 
Actu Défense du 7 juin 2018
Actu Défense du 7 juin 2018Actu Défense du 7 juin 2018
Actu Défense du 7 juin 2018
 
Actu Défense du 31 mai 2018
Actu Défense du 31 mai 2018Actu Défense du 31 mai 2018
Actu Défense du 31 mai 2018
 
Actu Défense du 24 mai 2018
Actu Défense du 24 mai 2018Actu Défense du 24 mai 2018
Actu Défense du 24 mai 2018
 
Actu Défense du 17 mai 2018
Actu Défense du 17 mai 2018Actu Défense du 17 mai 2018
Actu Défense du 17 mai 2018
 
Actu Défense du 26 avril 2018
Actu Défense du 26 avril 2018Actu Défense du 26 avril 2018
Actu Défense du 26 avril 2018
 
Actu Défense du 19 avril 2018
Actu Défense du 19 avril 2018Actu Défense du 19 avril 2018
Actu Défense du 19 avril 2018
 
Actu Défense du 12 avril 2018
Actu Défense du 12 avril 2018Actu Défense du 12 avril 2018
Actu Défense du 12 avril 2018
 
Actu Défense du 29 mars 2018
Actu Défense du 29 mars 2018Actu Défense du 29 mars 2018
Actu Défense du 29 mars 2018
 
Actu Défense du 22 mars 2018
Actu Défense du 22 mars 2018Actu Défense du 22 mars 2018
Actu Défense du 22 mars 2018
 
Actu Défense du 15 mars 2018
Actu Défense du 15 mars 2018Actu Défense du 15 mars 2018
Actu Défense du 15 mars 2018
 
Actu Défense du 8 mars 2018
Actu Défense du 8 mars 2018  Actu Défense du 8 mars 2018
Actu Défense du 8 mars 2018
 
Actu Défense du 1er mars 2018
Actu Défense du 1er mars 2018Actu Défense du 1er mars 2018
Actu Défense du 1er mars 2018
 
Actu Défense du 22 février 2018
Actu Défense du 22 février 2018Actu Défense du 22 février 2018
Actu Défense du 22 février 2018
 
Actu Défense du 15 février 2018
Actu Défense du 15 février 2018Actu Défense du 15 février 2018
Actu Défense du 15 février 2018
 
Actu Défense du 8 février 2018
Actu Défense du 8 février 2018Actu Défense du 8 février 2018
Actu Défense du 8 février 2018
 
Actu Défense du 1er février 2018
Actu Défense du 1er février 2018Actu Défense du 1er février 2018
Actu Défense du 1er février 2018
 
Actu Défense du 26 janvier 2018
Actu Défense du 26 janvier 2018Actu Défense du 26 janvier 2018
Actu Défense du 26 janvier 2018
 

Dernier

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
lecourrierdesstrateg
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Guy Boulianne
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
MAIRIEORGERUS
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Philippe Villette
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
AssociationAF
 

Dernier (17)

RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12e-1. Mémoire des guerres : ...
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdfLe-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
Le-programme-du-Nouveau-Front-Populaire-date-du-14-juin-2024.pdf
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12a. Mémoire des guerres : In...
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
Le programme particulier d’urbanisme (PPU)
 
Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024Programme d'animations Chez Lily été 2024
Programme d'animations Chez Lily été 2024
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUINPETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
PETIT ECHO D'ORGERUS DU MOIS DE MAI JUIN
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juinAnimations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
Animations du Pays d'Art et d'Histoire Aure Louron du 16 au 23 juin
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - SupportsRASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
RASAD du 9 et 10 mars 2023 Nancy - Supports
 

Actu Défense du 10 novembre 2016

  • 1. Actu DéfenseSynthèse du point presse jeudi 10 novembre 2016 actions de solidarité au profit des combattants et des victimes de guerre L’image de l’ancien combattant dans la société française est généralement associée à la Grande Guerre (1,4 mil- lions de tués, 3 millions de veuves, 6 millions d’orphelins...) puis à la 2de guerre mondiale, qui fait émerger de nouvelles figures de sacrifiés (fusillés, déportés…). Après 1945, les conflits sont lointains mais demeurent meur- triers, comme la Guerre d’Indochine. Avec l’Algérie, en revanche, la guerre fait à nouveau irruption dans les foyers de France avec la mobilisation des appelés. Les Français ont pu avoir ensuite le sentiment que la guerre ne les concernait plus directement. Depuis 1963, la France a toutefois participé à plus de 250 opérations extérieures. Près de 600 militaires y ont trouvé la mort et de nombreux autres ont été blessés : ces « nouveaux anciens combattants » âgés de 20 à 50 ans constituent la 4e génération du feu. Les chiffres sont sans commune mesure avec la 1re moitié du 20e siècle, mais ces pertes ne doivent pas être minimisées. Elles laissent à chaque fois des familles dans la douleur et parfois les difficultés ma- térielles. C’est pourquoi le 11 novembre commémore non seulement l’armistice de 1918 mais aussi l’en- semble des morts pour la France. C’est à partir de 2008, avec l’Afghanistan, que les Français redécouvrent les réalités de la guerre. Cette prise de conscience a été renforcée par les attentats terroristes et les nombreux engagements militaires récents. Le 13 novembre prochain, date symbole de la nouvelle guerre contre le terrorisme, sera rendu l’hommage aux vic- times des attentats, véritables victimes de guerre. La France change et les valeurs d’engagement au service du pays se renforcent. La prise de conscience collective de ces sacrifices justifie la solidarité de la Nation. C’est le sens de l’action de l’Office nationale des anciens com- battants et des victimes de guerre (voir p.3) IN MEMORIAM L’adjudant Fabien Jacq, 28 ans, est mort pour la France, au Mali le vendredi 4 no- vembre. Deux véhicules de l’avant blindé ap- partenant à un convoi logistique de la force Barkhane (Mali), armé par le 515e régiment du train, ont subi une attaque par un engin explosif au nord-est de Kidal (Mali). L'explosion a provoqué la mort de l’adjudant Fabien Jacq, blessé plus légèrement un autre soldat et commotionné trois autres. L’adjudant Fabien Jacq, ainsi que son camarade blessé, ont été immédiatement secourus par les équipes médi- cales de la Force. Malgré les soins qui lui ont été prodigués, il est décédé des suites de ses blessures. EMACOM SIRPA terre Mise en ligne du rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire Internet Intradef SCA : journée de l’innovation Le commissariat des armées organise, mardi 15 no- vembre, la deuxième édition de la journée de l’innova- tion, à Rambouillet. Voir p.4 Application Téléchargeable sur les stores Androïd et Apple à partir du samedi 12 novembre 2016. Taper : « Innovation SCA »
  • 2. Agendas ministériels Actu Défense Page 2 Ministre de la Défense Le 10 novembre, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Dé- fense, a participé à l’examen public du projet de loi de finances 2017 par l’Assemblée nationale. Cette der- nière a adopté le projet pour la mission budgétaire « défense » à hauteur de 32,7 milliards d’euros, soit 600 millions d’euros de plus qu’en 2016. Un budget qui, une fois adopté met définitivement un terme au pro- cessus législatif. Il permettra comme l’a indiqué le mi- nistre la pleine mise en œuvre des priorités que sont la protection du territoire national, le renouvellement des équipements des armées et le soutien à l’activité opérationnelle des forces, ainsi que le renforcement du renseignement et de la cyberdéfense. Ainsi, 11,4 milliards de masse salariale doivent per- mettre de financer l’annulation des déflations initiale- ment prévue par la LPM actualisée (2 600) et la créa- tion nette de 464 postes dans les domaines prioritaires. Les crédits d’équipement progresseront de 300 millions pour atteindre 17,3 milliards. Enfin, le budget de fonc- tionnement sera maintenu à 3,5 milliards d’euros, afin de poursuivre le soutien des militaires engagés sur le territoire national et en opérations extérieures. Hommage national Dans l’après-midi, M. Le Drian s’est rendu au 515e régi- ment du train à La Braconne, accompagné du général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre. Le ministre a présidé la cérémonie d’hommage national à l’adjudant Fabien Jacq. Secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire Le 9 novembre, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, a pré- senté en Conseil des ministres les grands axes de la politique mémorielle pour l’année 2017. Il a par ail- leurs confirmé quelques grands rendez-vous mémoriels de l’année 2017 (centenaire de l’entrée en guerre des Etats-Unis, bataille de Vimy, Chemin des dames…). Il a également réaffirmé la volonté de l’État d’apporter à la question des sépultures des soldats morts pour la France une réponse cohérente et respectueuse de la volonté des familles. Il a enfin annoncé des travaux de rénovation et d’agrandissement de l’ancien camp Natz- weiler-Struthof, ainsi que la rénovation de l’infrastruc- ture et du parcours muséographique du Mont-Faron. Communiqué de presse M. Todeschini a présidé à Balard une cérémonie d’hommage aux civils de l’administration centrale morts pour la France. En soirée, il a participé à la soirée de clôture du cente- naire de l’ONACVG. Depuis 100 ans, l’ONACVG soutient les anciens combattants, les déportés, les résistants, les pupilles de la nation et plus récemment les victimes de guerre et du terrorisme et leurs ayants-cause. Il a éga- lement la gestion de l’Œuvre nationale du Bleuet de France et participe à la transmission de la mémoire du monde combattant auprès de la jeunesse et du grand public. Voir page 3 consacrée à l’ONACVG Le 10 novembre, le secrétaire d’État, en déplacement dans la Meuse, a présidé la cérémonie d’inhu- mation de soldats de la première guerre mondiale, à la nécropole natio- nale de Fleury-devant-Douaumont. Les corps de ces soldats inconnus ont été retrouvés en 2015 et 2016 sur le champ de bataille, notamment lors du chantier de rénovation du Mémorial de Verdun. M. Todeschini s’est ensuite rendu à Verdun pour l’installation du pre- mier conseil d’administration de l’Établissement public de coopération culturelle « Mémorial de Verdun – Champ de bataille ». Le 13 novembre, M. Todeschini se rendra en Irlande pour inaugurer le monument offert par la France à l’Irlande en hommage aux combattants irlandais venus combattre en France lors des guerres de 1870-71, 1914-18, 1939-45.
  • 3. Actu Défense Page 3 Actualités de la Défense L’action de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre L’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) est en pleine transformation. L’ac- tualité, marquée par la multi- plication des opérations exté- rieures et les attentats, obli- gent les agents de l’Office à mobiliser leurs compétences. Une des missions de l’office est de prendre en charge les soldats blessés et de les ac- compagner dans la durée tout au long de leur vie une fois qu’ils ont quitté le service actif. Cet accompagnement se fait en collaboration avec les armées et les services du ministère de la dé- fense (conventions signées avec les chefs d’état majors et les cellules d’aide aux blessés des trois armées et avec le directeur central du service de santé des ar- mées). La mission de l’Office envers ces « jeunes anciens com- battants », c’est également plus généralement de favo- riser et d’accompagner leur réinsertion professionnelle, l’office leur propose dans ce cadre des aides, un accom- pagnement au retour à l’emploi. Mais l’actualité, c’est également les attaques terroristes majeures dont notre pays a été la cible depuis 2015 puisque les victimes de ces attentats sont, depuis 1990, assimilés par la loi à des victimes de guerre. L’ONACVG est chargé de les accompagner dans la durée. Locale- ment, des comités de suivi de ces victimes présidés par les préfets ont été mis en place dans les départements : les directeurs des services départementaux de l’Office en font partie. L’action de l’ONACVG dans la prise en compte de ces victimes est multiple : accueil et accom- pagnement au plus près de leurs lieux de résidence, préparation des dossiers d’adoption pour les enfants des victimes dans le cadre du statut de pupille de la Na- tion. L’ONACVG s’appuie, dans sa mission, sur son réseau territorial avec un service dans chaque département. Quelques chiffres : 422 pupilles de la Nation 126 pupilles adoptés par la Nation en 2016 dont 86 à la suite d’attentats terroristes. 1 835 ressortissants victimes d’actes de terrorisme dont 1 676 victimes des attentats du 13 novembre 2015. Plus de 169 victimes de l’attentat de Nice suivent une démarche pour devenir ressortissants. Mieux connaître l’ONACVG  Projection, chaque soir jusqu’au 13 novembre, d’un film retraçant un siècle d’histoire de l’Office, visible gra- tuitement depuis l’Esplanade des Invalides.  Exposition photos dans les douves des Invalides qui illustre au travers de portraits de ressortissants, l’his- toire de l’ONACVG.  À l’occasion des cérémonies du 11 novembre, un clip sur l’histoire de l’ONACVG réalisé par l’ECPAD sera diffusé sur grand écran à l’Arc de Triomphe peu avant l’arrivée du Président de la Répu- blique.  Sortie aux éditions les « Belles Lettres » d’un ouvrage que l’Office a soutenu avec l’association « solidarité défense » consacré au deuil des familles des 90 soldats français tombés en Afghanistan : 1929 jours. Son auteur, Nicolas Mingasson, nous fait découvrir la « vie d’après » de ces familles en- deuillées. ADO Le général (2S) Robert Hérubel, délé- gué général de l'Association pour le développement des œuvres d'entraide dans l'armée (ADO), est intervenu en point presse pour présenter les activi- tés de l’association. L’ADO fait partie des nombreuses associations à vocation sociale qui entretiennent des liens avec le ministère de la Défense. Elles agissent en complément de l'action sociale des armées et de l'ONACVG. L'ADO offre une aide morale et matérielle aux militaires et civils de la Défense, frappés par le deuil ou confrontées aux accidents de la vie. L’ADO ac- compagne notamment 750 orphelins, en finançant par exemple leurs études supérieures. Site internet Lydia B. 27 ans Victime de l’attentat du Bataclan le 13 novembre 2015. Moïse S. 23 ans Déployé au Mali lors de l’opération Serval, il est blessé à la jambe en 2013 lors d’une attaque. Omer M. 71 ans Rescapé de l’attentat contre l’immeuble « Drakkar » le 23 oc- tobre 1983 à Beyrouth
  • 4. Armée de l’air : L’armée de l’air organise un colloque le 1er dé- cembre sur le thème « l’armée de l’air du XXIe siècle, le courage de faire face au risque. » Ouvert à un public très large, cette demi-journée est traditionnellement un lieu d’échange et de par- tage. Ces derniers mois ont connu un vrai point de rupture : un double emploi des forces armées sur des opérations extérieures et intérieures pour ré- pondre au continuum sécurité défense. L’armée de l’air est aujourd’hui pleinement engagée dans ce continuum. Certains aviateurs combattent au sein d’opérations interalliées et interarmées en opéra- tions extérieures tandis que d’autres assurent des mis- sions de sécurité sur le territoire national. Dans le même temps, l’armée de l’air assure toujours ses mis- sions permanentes de dissuasion nucléaire et de dé- fense aérienne. Inscription par mail (cesa@armeedelair.com) Sergent-chef Le Sager : 01 44 42 46 91 SCA : journée de l’innovation Le service du commissariat des armées (SCA) orga- nise, mardi 15 novembre, la deuxième édition de la journée de l’innovation, à Rambouillet. Cette journée a pour but de faire connaître aux états majors, aux unités opérationnelles, et aux industriels le rôle du SCA dans la prospective et l’innovation. La base de tout cet édifice est constituée par la veille « tous azimuts » assurée par les spécialistes chargés de l’innovation. Cette deuxième journée, labellisée dans le cadre de la semaine nationale de l’innovation publique, a pour am- bition de travailler l’indispensable synergie entre les armées et les industriels. Deux axes d’efforts ont été définis en collaboration avec les états-majors d’armées :  l’allégement du combattant (actuellement, un soldat peut emporter plus de 80 kg d’équipe- ment : armes, munitions, protection balistique, transmissions, eaux, vivres, paquetage). Tout gain potentiel se traduit en avantages sur le ter- rain ;  l’évolution des matériaux : les tenues de com- bat doivent aussi évoluer dans leurs caractéris- tiques techniques. Meilleur camouflage, capaci- té athermique, la nouvelle tendance est aux ma- tériaux « intelligents » pouvant s’adapter aux milieux et à l’environnement opérationnel. Plus de 95 industriels se sont déjà inscrits à cette jour- née. Parmi les innovations présentées, on pourra no- tamment découvrir : des sacs à dos et vestes connec- tés, des tissus athermiques, des parkas transformables en sac de couchage, des gants détecteurs de métaux, des T-shirts à récupération d’énergie, des revêtements à changement de couleurs (à la température, la lumière ou la pression). Le SCA travaille aussi en relation avec la Direction géné- rale de l’armement (DGA) qui met en place des proces- sus RAPID afin de permettre à des entreprises fran- çaises innovantes de bénéficier d’un support financier pour leurs développements. C’est toujours avec la DGA que le SCA participe à des réunions OTAN (3 rencontres cette année) au sein d’un groupe de travail qui réunit des ingénieurs, des cher- cheurs et des officiers de l’Alliance, afin d’améliorer la qualité et l’interopérabilité du « combattant débar- qué » sur les théâtres d’opération. Ces échanges internationaux de haut niveau per- mettent au SCA de comparer mais surtout d’être infor- mé des évolutions envisagées par nos partenaires de l’OTAN dans les domaines de la protection balistique, des équipements constituants nos tenues de combat. L’organisme spécifiquement en charge de l’innovation au sein du SCA est le Centre d’expertise du soutien du combattant et des forces (CESCOF). Actu Défense Page 4
  • 5. Actu Défense Page 5 SAHEL : opération Barkhane Appréciation de la situation La semaine a été marquée par la mort en opération de l’adjudant Jacq, à la suite de l’attaque de la mission opérationnelle de ravitaillement de la force Barkhane le vendredi 4 novembre. Sa mort rappelle le fort enga- gement des soldats français dans la mission Barkhane, mission importante avec des risques réels. D’autres incidents sécuritaires sont intervenus dans le nord Ma- li, notamment à Kidal et dans la région de Tombouctou contre la Minusma. Malgré cette actualité, la troisième réunion du comité de défense et de sécurité du G5 Sahel, tenue la se- maine passée, a démontré la volonté commune de pro- gresser dans les actions transfrontalières. Activités de la force S’agissant de l’activité opérationnelle, chaque jour Barkhane agit et mène des opérations sur l’ensemble du théâtre qui peuvent recouvrir diverses formes : re- connaissance, contrôle de zone, démantèlement de ré- seaux, destruction de caches d’armement. Si elles ne sont pas toutes facilement quantifiables, Actualités des opérations Marine nationale : 50e anniversaire CIN Brest - 12 – 13 novembre 2016 Le Centre d’instruction naval (CIN) de Brest est un lieu emblématique pour de nombreuses générations de marins qui y ont reçu leur première formation maritime et militaire. Les écoles du CIN forment l’ossature des équipages de la marine nationale. Depuis 1966, il trans- met non seulement des compétences professionnelles mais également des valeurs : disponibilité, esprit d’équipage et exigence personnelle. Qu’ils soient passés par le lycée naval avant de devenir officiers, officiers mariniers issus de l’École de mais- trance, quartiers-maîtres ou matelots sortant de l’École des mousses ou des matelots, de nombreux marins ont reçu leur formation initiale au CIN. C’est là qu’ils ont gravi la première marche de l’escalier social que leur propose la marine. Cet anniversaire constitue une véritable fête de famille pour tous ceux qui y sont passés. À cette occasion au- ront lieu les présentations aux drapeaux des nouvelles promotions de l’École des mousses et de l’École de Maistrance. Ces drapeaux sont les symboles de l’his- toire de ces écoles et de tous ceux qui y sont passés avant de consacrer leur vie au service de la France. Les rendez-vous de la presse Toute la semaine du 7 novembre : Possibilité d’assister aux derniers préparatifs de la céré- monie (répétitions, habillement, …) et de rencontrer des élèves et des cadres des écoles. Samedi 12 novembre 2016 : À partir de 10h : cérémonie militaire présidée par l’ami- ral Philippe Coindreau, major général des armées. Après la cérémonie militaire : rencontre avec l’amiral Philippe Coindreau et le vice-amiral d’escadre Jean- Baptiste Dupuis, directeur du personnel militaire de la marine, tous deux anciens élèves du lycée naval. À partir de 12h : rencontre avec les élèves des écoles. CONTACT PRESSE Enseigne de vaisseau Pauline Franco - Aspirant Monica Botelho 02 98 14 89 28 – 06 26 33 84 64 - 02 98 14 89 25 – 06 52 29 72 94 pauline.franco@intradef.gouv.fr monica.botelho@intradef.gouv.fr
  • 6. Actu Défense Page 6 elles jouent toutes un rôle indispensable et complémen- taire pour lutter contre les Groupes armés terroristes (GAT) et contribuent au retour de la sécurité dans la bande sahélo-saharienne. 1- Barkhane agit contre les GAT Barkhane agit contre la résurgence de foyers terro- ristes au nord Mali. Elle agit dans le but de contester, d’empêcher, d’interdire toute liberté d’action à ces groupes armés terroristes. La situation sécuritaire reste fragile au Mali : les terro- ristes mènent des actions contre Barkhane car les sol- dats français sont désormais présents dans des terri- toires où se trouvaient leurs emprises il y a 3 ans. Grâce notamment aux saisies effectuées en 2013 par l’opération Serval (200 t d’armement et de munitions et plus de 20t de nitrate d’ammonium - produit néces- saire à la fabrication d’engins explosifs), les groupes terroristes ne disposent plus de capacités militaires significatives qui leur permettraient d'entreprendre des opérations d’envergure et de reprendre le contrôle de zone importante. Leurs actions sont plus sporadiques: tirs indirects, poses d’engins explosifs improvisés ou de mines. Ces actions visent à intimider, à entraver la liberté d’action en cherchant systématiquement une résonnance mé- diatique, sur fond de lutte d’influence entre les diffé- rents groupes présents dans la région. Barkhane a permis, depuis 2 ans, de saisir et détruire près de 16t d’armement, soit près de 2t tous les 3 mois. Le matériel, constitué pour l’essentiel d’arme- ment vieillissant ou de produits utilisés dans la confec- tion d’engins explosifs, démontre qu’un pouvoir de nuisance existe encore mais que la baisse des capacités militaires des terroristes est significative. 2- Barkhane agit au profit de ses partenaires En complément des actions contre les GAT, Barkhane continue de mener des opérations au profit des FAMa et des partenaires de la région. Elles ont pour vocation d’asseoir et de renforcer la légitimité des forces locales pour assurer la sécurité dans la zone. Cette semaine, du 31 octobre au 4 novembre 2016, un groupement tactique « désert » blindé de Barkhane a effectué l’opération bipartite baptisée CRABE, avec les forces armées maliennes (FAMa) dans la région située au nord-est d’Ansongo. Les deux sections FAMa ont effectué une mission de reconnaissance d’itinéraire puis de contrôle de la zone d’Andernamel-Imenas- Tamkoutat, appuyées par le détachement de liaison et d’appui opérationnel n° 3 (DLAO 3) et une section d’infanterie du groupement tactique. L’opération a également été mise à profit pour effec- tuer une patrouille commune avec le Groupe d’autodé- fense touareg imghad et alliés (GATIA) dans la localité de Tamkoutat le 3 novembre. À l’occasion de cette opération, les soldats ont pris con- tact avec les représentants de la localité et dispensé une aide médicale gratuite à la population (AMP). L’opération CRABE a ainsi permis aux FAMa de réaffir- mer leur présence et sécuriser la zone, d’établir des liens avec la population et de poser les bases d’une coopération localement renforcée avec le GATIA, créant ainsi un environnement propice à la mise en place progressive du mécanisme opérationnel de coo- pération (MOC) avec les groupes armés signataires. 3- Les missions opérationnelles de ravitaillement Dans un théâtre aux dimensions de l’Europe avec un environnement hostile et une menace présente, les missions de ravitaillement de Barkhane sont de véri- tables opérations. Elles font l’objet d’une préparation minutieuse incluant l’étude du contexte, du terrain, des itinéraires, l’articulation du détachement, et la défini- tion des conduites à tenir, notamment. Il s’agit d’un déplacement tactique qui doit tenir compte d’au moins 4 grands principes : - la sécurité : une distance de sécurité entre véhicule est nécessaire, elle est importante sur des itinéraires qui soulèvent de la poussière et masquent les vues ; cette distance de sécurité doit permettre de voir le vé- hicule qui précède, mais également d’observer l’envi- ronnement et de réagir en cas d’incident ; - la protection : des éléments de protection font systé-
  • 7. Levant : opération Chammal Appréciation de situation Daech recule sur l’ensemble du théâtre mais organise une défense dans la profondeur et effectue des replis organisés au cours desquels les territoires abandonnés sont systématiquement piégés. Outre des actions de harcèlement sur les arrières des forces irakiennes, les attentats à Bagdad sont fréquents. 1- Avancée sur la bataille de Mossoul Dans la région de Mossoul, 3 semaines après le début de l’offensive, Daech perd progressivement les points d’appui qui constituaient sa première ligne de défense. Le déroulement des opérations est conforme au calen- drier prévisionnel établi en phase de planification. Les forces kurdes ont repris la localité de Ba’ashiqah située à une dizaine de kilomètres au nord-est de Mos- soul. A l’est, l’ICTS a atteint les premiers faubourgs de la ville mais fait désormais face à une vive résistance de Daech, dont les hommes sont rompus aux combats en zone urbaine. Au sud-ouest, les Popular Mobilization Forces ont avancé vers Tal Afar jusqu’à la ville d’Al Muhallabiyah. Sur l’ensemble du théâtre, les combattants de Daech font un emploi systématique des techniques de guéril- la : kamikazes, IED, piégeage, sniper, tir de mortier. Cette résistance a ralenti la progression des unités ira- kiennes. 2- Offensive de Raqqah en Syrie Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) ont annoncé le 6 novembre le début de l’offensive vers Raqqah. Les opérations actuelles se situent encore très loin de Raq- qah. Elles constituent une première phase qui vise à reprendre progressivement du terrain pour se rappro- cher de la ville même. Activité de la force Chammal 1- Appui de la force Chammal L’activité sur l’ensemble du théatre Cette semaine, l’activité aérienne est restée soutenue. Le bilan air se chiffre à 86 sorties (5 sorties dédiées de reconnaissance, 4 sorties de commandement et de contrôle aéroporté, 5 sorties de ravitaillement et 72 sorties de bombardement pour les Rafale marine et air). Ces sorties ont permis la réalisation de 20 frappes dé- truisant 25 objectifs. Parmi celles-ci, 17 frappes de reconnaissance armées en Irak, 2 en Syrie, et une frappe planifiée conduite le 05 novembre au Nord de la ville d’Al Qa’im pour dé- Actu Défense Page 7 matiquement partie du convoi ; ils sont en mesure d’intervenir pendant tout le déplacement, ainsi que lors des arrêts, prévus ou non. Tout arrêt voit la mise en place d’un dispositif de protection ; - la sûreté : l’espacement entre véhicules peut être ré- duit pour aborder des points de passage particuliers ; - la reconnaissance : des points de passage particuliers peuvent nécessiter une reconnaissance spécifique pour s’assurer que le détachement peut s’y engager en sé- curité ; le cas échéant, les éléments spécialisés du gé- nie interviennent pour permettre la reprise de la pro- gression. Toutes ces mesures ont un impact sur la vitesse : dans des conditions difficiles, une mission de ravitaillement entre 2 localités séparée de 100 km de pistes peut prendre près de 2 journées. En fonction des con- traintes imposées par l’environnement, les détache- ments qui comportent jusqu’à 60 véhicules, s’échelon- nent sur une distance de 10 à 12 km.
  • 8. Contact presse opérations et CEMA : 09 88 68 28 65 / 09 88 68 28 66 emapresse@gmail.com Produit par le bureau porte-parole de la Délégation à l’information et à la communication de la Défense (DICoD) Directrice de la publication : Valérie Lecasble Rédacteur en chef : CF Lionel Delort Rédacteurs: CC Alexis Edme, Chloé Ruard, Marie-Astrid Lefeuvre, Pauline Royer-Briand, EMA/COM (opérations) crédit Image en opérations @EtatMajorFR CONTACTS PRESSE : 09 88 67 33 33 ou presse@dicod.defense.gouv.fr truire un site de stockage de munitions. Activité autour de Mossoul  Appui aérien Le soutien des troupes engagées dans l’offensive pour la reprise de Mossoul en Irak représente la grande ma- jorité des activités aériennes de Chammal : les 17 frappes de reconnaissance armée ont été conduites en appui des troupes au sol dans la région de Mossoul. Le nombre de frappes reste à un niveau important bien qu’en légère diminution par rapport à la première se- maine de frappes au début de l’offensive vers Mossoul. Cette diminution est liée aux difficultés croissantes de discrimination des forces ou aux risques d’imbrication des troupes qui ne permettent pas toujours de réaliser les frappes dans les règles que les avions français res- pectent.  Appui feu – Task Force Wagram La TF Wagram poursuit sa mission au profit des troupes irakiennes en se concentrant sur l’interdiction du ter- rain à la manœuvre ennemie : elle participe à l’appui pour la prise des poches de résistance situées en ar- rière du front et prend part à la protection de la base de Q-West. Cette semaine, 17 tirs ont ainsi été conduits dont 7 d’interdiction ou de destruction, et 10 d’illumi- nation. 2- Formation Mi-octobre a eu lieu la relève des militaires français de la Task Force Narvik. Faisant partie du volet formation de l’opération Chammal, la TF Narvik dispense une ins- truction générale (tests de sélection et stage comman- do) et spécialisée (moniteurs contre-IED, sauvetage de combat, combat en zone urbaine) au sein de l’acadé- mie de l’ICTS (Iraqi Counter Terrorism Services) à proxi- Actu Défense Page 8 mité de Bagdad. Dans le domaine des engins explosifs improvisés (IED), les formations portent sur 2 niveaux : formation des unités combattantes à la détection d’IED, formation des unités spécialisées (Génie) pour la dépol- lution. L’ICTS est pleinement engagée dans les combats pour la reprise de Mossoul. Afin de pouvoir donner le meil- leur niveau d’efficacité aux troupes d’élite irakiennes dans leur combat contre Daech, la formation s’adapte en permanence : les militaires français n’accompagnent pas les forces irakiennes dans les zones de combat, mais ils utilisent leur expertise et le retour d’expérience fourni par les militaires irakiens engagés dans les zones de combat pour améliorer sans cesse les formations aux besoins des troupes d’élite irakiennes. La durée de ces formations varie de deux à huit se- maines. Des contingents d’instructeurs de divers pays membres de la coalition anti-Daech sont également engagés dans ce type de formation. Au total, les sol- dats de l’opération Chammal ont formé près de 6 130 soldats irakiens depuis mars 2015.