SlideShare une entreprise Scribd logo
Dr ELISABETH RUSS
SENOPATH75
115 rue du Château
75014 PARIS
Les cancers de l’endomètre :
6850/an
 1 - Types histologiques
 2- Classification histo-moléculaire classique
 3 - Apports de la NGS (Next Generation
Sequencing): vers un nouveau paradigme
Lésions pré-néoplasiques
 NOUVEAUTE : EIN/AH, HYPERPLASIE ATYPIQUE
 ROLE DANS LES CANCERS HORMONO-
DEPENDANTS
EIN/AH : hyperplasie atypique
 Adieu : hyperplasie épithéliale simple ou complexe,
avec ou sans atypie,
 EIN/AH : endometrial intra-epithelial
neoplasia/atypical hyperplasia
 hyperplasie atypique
 PAX-2 : aide au diagnostic, HA quand négatif.
1 – 8 types histologiques
 ENDOMETRIOÏDES : 80%, RH+++, 3 grades,
 SEREUX : 10%, TP53 mutée,
 MUCINEUX : 1% à 9%, bon Pic
 A CELLULES CLAIRES : 2%
 NEUROENDOCRINES
 MIXTES : au moins 2 types histo dont 1 type II
 INDIFFERENCIES
 DEDIFFERENCIES
K endométrioïdes : RH+++
K papillaires séreux : P53+++
K à cellules claires
2 – Classification
histo-moléculaire classique
 2 groupes en fonction des données ACP et des
données moléculaires
 2 voies histogénétiques, 2 groupes pronostiques,
 TYPE I : 80%, K endométrioïdes, K mucineux,
hormono-dépendant, AH, bon pronostic,
 TYPE II : 20%, K séreux, K à C claires, K
indifférencié, K mixtes, hormono-indépendant,
atrophie endométriale et carcinome in situ séreux,
mauvais pronostic.
3 - Les cancers de l’endomètre :
vers un nouveau paradigme
 TCGA : The Cancer Genome Atlas
 Analyses moléculaires à haut débit (NGS)
 4 GRANDS SOUS-TYPES TUMORAUX :
 Le groupe ultra-muté : 7%
 Le groupe hyper-muté : un peu moins de 30%
 Le groupe « faible nombre de copies » : un peu moins
de 40%
 Le groupe « nombre de copies élevé » : 25%
3 - LE GROUPE ULTRA-MUTE
 7%
 MUTATIONS DU GENE POLE
 MUTATIONS EXTREMEMENT NOMBREUSES
 JAMAIS DE TYPE SEREUX
 GENERALEMENT K ENDOMETRIOIDE DE HAUT
GRADE
 BON PRONOSTIC : SURVIE DE 100% A 5 ANS
3 - LE GROUPE HYPER-MUTE
 28%
 MUTATIONS NOMBREUSES
 K ENDOMETRIOIDES+++
 TUMEURS MSI
 HYPERMETHYLATION DU PROMOTEUR MLH1
 KRAS (mucineux)
 PRONOSTIC INTERMEDIAIRE
MSI : microsatellite instability :
extinction de la protéine
Forte expression nucléaire de la protéine du gène hMSH2 témoignant de la fonction normale du gène
Perte d’expression nucléaire de la protéine hMLH1
3 - LE GROUPE :
« faible nombre de copies »
 39%
 FAIBLE FREQUENCE DE MUTATIONS
 Mutations CTNNB1
 MAJEURE PARTIE DES K ENDOMETRIOIDES+++
 NON MSI, P53 WILD,
 PRONOSTIC INTERMEDIAIRE
3 - LE GROUPE : « nombre de
copies élevé »
 26%
 K SEREUX ET K ENDOMETRIOIDES DE GRADE 3
 RARES K ENDOMETRIOIDES DE BAS GRADE
(5%)
 INSTABILITE CHROMOSOMIQUE
 MUTATIONS DE TP53 : marquage intense et diffus
ou complètement négatif
 RARES MUTATIONS PTEN
 MAUVAIS PRONOSTIC : SURVIE DE 50% A 5 ANS
3 - PAS DIRECTEMENT TRANSPOSABLE A
LA PRATIQUE CLINIQUE
 Car méthodes moléculaires du domaine de la
recherche ou réservées aux plateformes BM
 TALHOUK et al : autre méthode pour ré identifier
globalement les 4 groupes du TCGA? Grâce aux
techniques immunohistochimiques et moléculaires
de routine
 Approche séquentielle
3 - TALHOUK et al : algorithme
 Etude immunohistochimique des 4 protéines de
mésappariements de l’ADN : MSI
 MLH1, MSH6, PMS2, MSH2
 Permet d’identifier dans 29% des cas un groupe MSI
anormal = équivalent du groupe hypermuté
 Puis, recherche de la mutation POLE (7% à 8%)
 Etude immunohistochimique de TP53
 WT (wild type) = 44% immunomarquage faible : équivalent
au groupe « faible nombre de copies »
 TP53 anormal : 20% marquage intense et diffus ou
complètement absent, équivalent « nombre de copies
élevées »

Contenu connexe

Tendances

L'immunothérapie en cancérologie
L'immunothérapie en cancérologieL'immunothérapie en cancérologie
L'immunothérapie en cancérologie
Réseau Pro Santé
 
Thérapie génique mr boisseau
Thérapie génique  mr boisseauThérapie génique  mr boisseau
Thérapie génique mr boisseausfa_angeiologie
 
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapieL’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
Elisabeth RUSS
 
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/DeltaImmunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Institut Pasteur de Madagascar
 
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010Francelymphomeespoir
 
Lymphocytes t
Lymphocytes tLymphocytes t
Lymphocytes tMOHA MOH
 
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...Francelymphomeespoir
 
Oncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogeneseOncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogenese
hind henzazi
 
Oncogène oncogénèse
Oncogène   oncogénèseOncogène   oncogénèse
Oncogène oncogénèse
Université de kinshasa
 
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?Francelymphomeespoir
 
Présentation des immunothérapies.
Présentation des immunothérapies.Présentation des immunothérapies.
Présentation des immunothérapies.
Réseau Pro Santé
 
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemannPerspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemannall-in-web
 
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDXCANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
Elisabeth RUSS
 

Tendances (13)

L'immunothérapie en cancérologie
L'immunothérapie en cancérologieL'immunothérapie en cancérologie
L'immunothérapie en cancérologie
 
Thérapie génique mr boisseau
Thérapie génique  mr boisseauThérapie génique  mr boisseau
Thérapie génique mr boisseau
 
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapieL’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
L’année du sein 2017 - Biomarqueurs : signatures génomiques & immunothérapie
 
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/DeltaImmunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
Immunité innée cellulaire: cellule NK et lymphocytes T Gamma/Delta
 
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010
Bertrand Nadel : prix du jeune chercheur 2010
 
Lymphocytes t
Lymphocytes tLymphocytes t
Lymphocytes t
 
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...
Steven Le Gouill : Mieux comprendre la cellule lymphomateuse pour mieux la co...
 
Oncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogeneseOncogenes & oncogenese
Oncogenes & oncogenese
 
Oncogène oncogénèse
Oncogène   oncogénèseOncogène   oncogénèse
Oncogène oncogénèse
 
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?
Nicole Brousse : Qu’est-ce qu’un lymphome ? Comment le diagnostiquer ?
 
Présentation des immunothérapies.
Présentation des immunothérapies.Présentation des immunothérapies.
Présentation des immunothérapies.
 
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemannPerspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
Perspectives thérapeutiques de l'interleukine 2 m.rosenzwajg et a.hartemann
 
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDXCANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
CANCER MAMMAIRE - SIGNATURE GENOMIQUE OncotypeDX
 

En vedette

CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsuléCANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriquesCancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
Elisabeth RUSS
 
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
Elisabeth RUSS
 
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
Elisabeth RUSS
 
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulairesCancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ. Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
Elisabeth RUSS
 
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANTCANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
Elisabeth RUSS
 
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
Elisabeth RUSS
 

En vedette (12)

CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsuléCANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
CANCER MAMMAIRE : Carcinome papillaire encapsulé
 
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
Cancer mammaire : Le radiologue, HER2 & le pré-analytique.
 
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
Cancer mammaire - St Paul 2015 - Peut-on présager de l’exactitude des résulta...
 
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriquesCancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
Cancer mammaire : les tumeurs infra-centimétriques
 
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
Cancers mammaires infra-centimétriques - JFR2013
 
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
CANCER MAMMAIRE - JFR2012 : biopsies mammaires & comptes rendus fiches standa...
 
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
Cancer mammaire - SFSPM2015 : Interprétation et pertinence des prélèvements p...
 
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
Cancers mammaires : Impacts des recommandations du NCCN 2016
 
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulairesCancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
Cancer mammaire - JFR2015 - Microcalcifications et néoplasies lobulaires
 
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ. Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
Cancer mammaire : carcinomes lobulaires in situ.
 
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANTCANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
CANCER MAMMAIRE : CARCINOME PAPILLAIRE INFILTRANT
 
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
Cancer mammaire et envahissement ganglionnaire - 2015 gynecologie obstetrique...
 

Similaire à Actualité 2016 : les cancers de l’endometre

Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13raymondteyrouz
 
Oncogene & oncogenese
Oncogene & oncogeneseOncogene & oncogenese
Oncogene & oncogenese
hind henzazi
 
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.pptCOURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
taoufikakabli1
 
Cancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mgCancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mgesf3
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
all-in-web
 
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptxHperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
paxacaj654
 
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesImagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesAMINA RIDEL
 
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparumDonnées actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Institut Pasteur de Madagascar
 
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcenTumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcenArbaoui Bouzid
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
KHADIJAADMI
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11raymondteyrouz
 
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012cac_mougins
 
Phéochromocytomes bilatéraux
Phéochromocytomes bilatérauxPhéochromocytomes bilatéraux
Phéochromocytomes bilatéraux
BOUDIAF DIA
 
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
Norbert Manzo
 
Hémopathies ++++++.pdf
Hémopathies ++++++.pdfHémopathies ++++++.pdf
Hémopathies ++++++.pdf
SalamSawadogo1
 
Odorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017tOdorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017t
smail kharoubi
 
Les anémies hémolytiques du sujet agé
Les anémies hémolytiques du sujet agéLes anémies hémolytiques du sujet agé
Les anémies hémolytiques du sujet agé
SMMI2015
 
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
MBOUSSOU Yoan
 
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.endocrinologie
 

Similaire à Actualité 2016 : les cancers de l’endometre (20)

Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Oncogene & oncogenese
Oncogene & oncogeneseOncogene & oncogenese
Oncogene & oncogenese
 
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.pptCOURS-CANCEROLOGIE.ppt
COURS-CANCEROLOGIE.ppt
 
Cancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mgCancer du sein 2010, mg
Cancer du sein 2010, mg
 
Un adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypiqueUn adénome hypophysaire atypique
Un adénome hypophysaire atypique
 
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptxHperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
Hperandrogénie ovarienne 2023 Ould kablia.pptx
 
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrinesImagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
Imagerie des metastases hepatiques de tumeurs neuro endocrines
 
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparumDonnées actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
Données actuelles sur la physiopathologie du paludisme à Plasmodium falciparum
 
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcenTumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
Tumeur stromale gastro intestinale sce gastroentérologie chu tlemcen
 
Cancers thyroidiens
Cancers thyroidiensCancers thyroidiens
Cancers thyroidiens
 
Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11Oncogenetique oi 13 09 11
Oncogenetique oi 13 09 11
 
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012Therapie ciblee   dr benjamin hoch - 23 11 2012
Therapie ciblee dr benjamin hoch - 23 11 2012
 
P8
P8P8
P8
 
Phéochromocytomes bilatéraux
Phéochromocytomes bilatérauxPhéochromocytomes bilatéraux
Phéochromocytomes bilatéraux
 
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
Meningiome a cellules claires, 2011 vienne.
 
Hémopathies ++++++.pdf
Hémopathies ++++++.pdfHémopathies ++++++.pdf
Hémopathies ++++++.pdf
 
Odorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017tOdorat cours septembre 2017t
Odorat cours septembre 2017t
 
Les anémies hémolytiques du sujet agé
Les anémies hémolytiques du sujet agéLes anémies hémolytiques du sujet agé
Les anémies hémolytiques du sujet agé
 
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
CAS CLINIQUE Leucémie aigu myéloblastique de type 1 (Darroman)
 
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.Lésions dermatologiques et endocrinologie.
Lésions dermatologiques et endocrinologie.
 

Plus de Elisabeth RUSS

Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCCCancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
Elisabeth RUSS
 
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomasBREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
Elisabeth RUSS
 
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableauxBreast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
Elisabeth RUSS
 
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRESMICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
Elisabeth RUSS
 
CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
 CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio... CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
Elisabeth RUSS
 
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
Elisabeth RUSS
 
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUECANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
Elisabeth RUSS
 
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
Elisabeth RUSS
 
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIESCARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
Elisabeth RUSS
 
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
Elisabeth RUSS
 
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISESCANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
Elisabeth RUSS
 
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUESCANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
Elisabeth RUSS
 
CLIS jfr2015.pdf%%
CLIS jfr2015.pdf%%CLIS jfr2015.pdf%%
CLIS jfr2015.pdf%%
Elisabeth RUSS
 
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
Elisabeth RUSS
 

Plus de Elisabeth RUSS (14)

Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCCCancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
Cancers du sein : nouvelle classification TNM - 8è édition / AJCC
 
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomasBREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
BREAST CANCER : pathology report table for breast carcinomas
 
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableauxBreast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
Breast Cancer : Le Pathologiste et les biopsies mammaires, utilité des tableaux
 
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRESMICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
MICROCALCIFICATIONS ET NEOPLASIES LOBULAIRES
 
CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
 CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio... CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
CANCERS MAMMAIRES : Peut-on présager de l’exactitude des résultats d’une bio...
 
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
CANCERS MAMMAIRES IN SITU : Quelles nouveautés dans les CLIS? REIMS 2014
 
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUECANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
CANCERS MAMMAIRES ET HER2 : LE ROLE CLE DU RADIOLOGUE DANS LE PRE-ANALYTIQUE
 
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
CARCINOMES MAMMAIRES : CYTOPONCTION GANGLIONNAIRE OU MICROBIOPSIE GANGLIONNAIRE?
 
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIESCARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
CARCINOMES MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES
 
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
CARCINOMES MAMMAIRES INFILTRANTS : MICROBIOPSIES OU MACROBIOPSIES?
 
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISESCANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
CANCERS MAMMAIRES ET COMPTES RENDUS FICHES STANDARDISES
 
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUESCANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
CANCERS MAMMAIRES INFRA-CENTIMETRIQUES
 
CLIS jfr2015.pdf%%
CLIS jfr2015.pdf%%CLIS jfr2015.pdf%%
CLIS jfr2015.pdf%%
 
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
Cancers mammaires & Lymphocytes infiltrant les tumeurs "TIL".
 

Actualité 2016 : les cancers de l’endometre

  • 1. Dr ELISABETH RUSS SENOPATH75 115 rue du Château 75014 PARIS
  • 2. Les cancers de l’endomètre : 6850/an  1 - Types histologiques  2- Classification histo-moléculaire classique  3 - Apports de la NGS (Next Generation Sequencing): vers un nouveau paradigme
  • 3. Lésions pré-néoplasiques  NOUVEAUTE : EIN/AH, HYPERPLASIE ATYPIQUE  ROLE DANS LES CANCERS HORMONO- DEPENDANTS
  • 4. EIN/AH : hyperplasie atypique  Adieu : hyperplasie épithéliale simple ou complexe, avec ou sans atypie,  EIN/AH : endometrial intra-epithelial neoplasia/atypical hyperplasia  hyperplasie atypique  PAX-2 : aide au diagnostic, HA quand négatif.
  • 5. 1 – 8 types histologiques  ENDOMETRIOÏDES : 80%, RH+++, 3 grades,  SEREUX : 10%, TP53 mutée,  MUCINEUX : 1% à 9%, bon Pic  A CELLULES CLAIRES : 2%  NEUROENDOCRINES  MIXTES : au moins 2 types histo dont 1 type II  INDIFFERENCIES  DEDIFFERENCIES
  • 8. K à cellules claires
  • 9. 2 – Classification histo-moléculaire classique  2 groupes en fonction des données ACP et des données moléculaires  2 voies histogénétiques, 2 groupes pronostiques,  TYPE I : 80%, K endométrioïdes, K mucineux, hormono-dépendant, AH, bon pronostic,  TYPE II : 20%, K séreux, K à C claires, K indifférencié, K mixtes, hormono-indépendant, atrophie endométriale et carcinome in situ séreux, mauvais pronostic.
  • 10. 3 - Les cancers de l’endomètre : vers un nouveau paradigme  TCGA : The Cancer Genome Atlas  Analyses moléculaires à haut débit (NGS)  4 GRANDS SOUS-TYPES TUMORAUX :  Le groupe ultra-muté : 7%  Le groupe hyper-muté : un peu moins de 30%  Le groupe « faible nombre de copies » : un peu moins de 40%  Le groupe « nombre de copies élevé » : 25%
  • 11. 3 - LE GROUPE ULTRA-MUTE  7%  MUTATIONS DU GENE POLE  MUTATIONS EXTREMEMENT NOMBREUSES  JAMAIS DE TYPE SEREUX  GENERALEMENT K ENDOMETRIOIDE DE HAUT GRADE  BON PRONOSTIC : SURVIE DE 100% A 5 ANS
  • 12. 3 - LE GROUPE HYPER-MUTE  28%  MUTATIONS NOMBREUSES  K ENDOMETRIOIDES+++  TUMEURS MSI  HYPERMETHYLATION DU PROMOTEUR MLH1  KRAS (mucineux)  PRONOSTIC INTERMEDIAIRE
  • 13. MSI : microsatellite instability : extinction de la protéine Forte expression nucléaire de la protéine du gène hMSH2 témoignant de la fonction normale du gène Perte d’expression nucléaire de la protéine hMLH1
  • 14. 3 - LE GROUPE : « faible nombre de copies »  39%  FAIBLE FREQUENCE DE MUTATIONS  Mutations CTNNB1  MAJEURE PARTIE DES K ENDOMETRIOIDES+++  NON MSI, P53 WILD,  PRONOSTIC INTERMEDIAIRE
  • 15. 3 - LE GROUPE : « nombre de copies élevé »  26%  K SEREUX ET K ENDOMETRIOIDES DE GRADE 3  RARES K ENDOMETRIOIDES DE BAS GRADE (5%)  INSTABILITE CHROMOSOMIQUE  MUTATIONS DE TP53 : marquage intense et diffus ou complètement négatif  RARES MUTATIONS PTEN  MAUVAIS PRONOSTIC : SURVIE DE 50% A 5 ANS
  • 16. 3 - PAS DIRECTEMENT TRANSPOSABLE A LA PRATIQUE CLINIQUE  Car méthodes moléculaires du domaine de la recherche ou réservées aux plateformes BM  TALHOUK et al : autre méthode pour ré identifier globalement les 4 groupes du TCGA? Grâce aux techniques immunohistochimiques et moléculaires de routine  Approche séquentielle
  • 17. 3 - TALHOUK et al : algorithme  Etude immunohistochimique des 4 protéines de mésappariements de l’ADN : MSI  MLH1, MSH6, PMS2, MSH2  Permet d’identifier dans 29% des cas un groupe MSI anormal = équivalent du groupe hypermuté  Puis, recherche de la mutation POLE (7% à 8%)  Etude immunohistochimique de TP53  WT (wild type) = 44% immunomarquage faible : équivalent au groupe « faible nombre de copies »  TP53 anormal : 20% marquage intense et diffus ou complètement absent, équivalent « nombre de copies élevées »