SlideShare une entreprise Scribd logo
*/ EXEMPLE D’APPLICATION :
                    :
                                                                                         Au 31/12/02, les soldes des comptes de charges et de produits de
                                                                                 l’entreprise « Comptoir- Sud » installée à Agadir, se présentent comme suit :

                                                                                             -Achat de marchandise :                           1 000 000 DH
I ) L état des soldes de gestion et l auto financement                                       -Autres charges externes :                          770 000 DH
                                                                                             -Impôts et taxes :                                    75 000 DH
 1) L’état des soldes de gestion (E.S.G) :                                                   -Charges de personnel :                              900 000 DH
       La connaissance du seul résultat net de l’exercice est insuffisante                   -Autres charges d’explication :                      50 000 DH
 pour porter une appréciation sur la manière dont le résultat est obtenu.                    -Dotations d’exploitation :                        145 000 DH
       On distinguant différents niveaux dans les produits et les charges, on                -Charges financières :                               101 000 DH
 peut calculer, pour chaque niveau, une fraction du résultat global, appelé :                -Charges non courantes :                              150 000 DH
   état des soldes de gestion (E.S.G)                                                        -Impôts sur les résultats :                            45 000 DH
        Il est composé de deux tableaux :                                                    -Ventes de marchandises :                           3 286 000 DH
 + Le tableau de formation de résultat (T.F.R)                                               -Autres produits d’exploitations :                    20 000 DH
 + Le tableau de calcul de l’auto financement (A.F) après le calcul de la                    -Produits financières :                                10 000 DH
 capacité d’auto financement. (C.A.F).                                                       -Produits non courants :                              105 000 DH
 A) Le T.F.R :                                                                               -Variation de Stocks de produits :                    115 000 DH
 1) La marge brute (M.B) :                                                             -Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même : 35 000 DH
        MB = Ventes de marchandises – Achats revendu de marchandises.
 2) La production de l’exercice (P.E) :
        PE = Ventes de biens et services produits + Variation des stocks de      Tàf : Présenter le tableau de formation de résultat (T F R) au 31/12/02
 produits + Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même .                                         SOLUTION
 3) Consommation de l’exercice : (C.E)
        CE = Achats consommés de matiéres et fournitures +Autres charge
                                                                                   Tableau de Formation de Résultat                        Exercice2002
 Externes.                                                                             1          Ventes de marchandises en l’état          3 286 000
 4) La valeur ajoutée : (V.A)                                                                     Achats revendus de marchandises           1 000 000
                                                                                       2     -    Marge brute sur Ventes en l état          2 286 000
        VA = Marge brute +Production de l’exercice – Consommation de             I           =
 l’exercice.                                                                     II          +    Production de l exercice (3+4+5)            150 000
 5) Excédent brut d’exploitation (E.B.E) ou insuffisances brute d’exp. (I.B.E)         3          Vente de biens et services produits               0
        E.B.E ou I.B.E = Valeur ajoutée + subventrons d’exploitation –                 4          Variation stocks produits (+/-)              115 000
 impôts et taxe –charges de personnel                                                  5          Immob. Prod .par l’entreprise elle-même       35 000
 6) Résultat d’exploitation : (R.E) (+ ou -)                                     III         -    Consommation de l exercice (6+7)             770 000
        RE = EBE + autres produits d’exploitation – Autres charges                     6          Achats consommés de matières et
 d’exploitation + reprise d’exploitation – Dotation d’exploitation                                fournitures                                  0
 7) Résultat courant. (R.C) (+ ou -)                                                   7          Autres charges externes                      770 000
        RC = RE ± Résultat financier.                                            IV          =    Valeur Ajoutée (I+II-III)                   1 666 000
 8) Résultat Net de l Exercice : (R.N) (+ ou -) :                                      8     +    Subvention d’Exploitation                          0
                                                                                       9     -    Impôts et Taxes                                75 000
                                                                                       10    -    Charges de Personnel                          900 000
   R.N=RC (+/-) Résultat non courant – impôts sur les résultats.




                                                                      4                                                                                   5
V       =     Excédant brut d exploitation (EBE)                  691 000
     11 +     Autres produits d’exploitation                        20 000                  • Les reprises:                    • Les dotations relatives:
     12 -     Autres charges d’exploitation                         50 000                     o Sur amortissements               o Au financement permanent
     13 +     Reprises d’exploitation : Transfo de charge                0                     o Sur subventions                  o à l’actif immobilisé
     14 -     Dotation d’exploitation                              145 000                         d’investissements           • Les TVA des immobilisations
VI      =     Résultat d exploitation (+ ou -)                     516 000                     o Sur provisions durables /        cédées
VII     ±     Résultat financier                                   - 91 000                         risques et charges
VIII    =     Résultat courant (+ ou -)                            425 000                     o Sur provisions
IX      ±     Résultat non courant                                 - 45 000                       réglementées
X       =     Résultat avant Impôts (+ ou -)                       380 000                  • Les produits des cessions
     15 -     Impôts sur les résultats                               45 000                    d’immob
XI      =     Résultat net de l exercice (Bénéfice).               335 000
                                                                                   Aut                        - Distribution de bénéfices
                                                                                                              = Auto financement


2) La capacité d autofinancement et l autofinancement.                                  ™ La méthode additive:
   A) La capacité d’autofinancement (CAF) :                                        La CAF peut être définie en parlant du résultat net de l’Exercice (niveau aval
        a) Définition :                                                            du compte résultat).
    « La capacité d’autofinancement (CAF) correspond à la capacité de              CAF = (Résultat net + Dotations* - Reprises** - Produits de cession d’immob +
l’entreprise à générer des ressources internes découlant de la réalisation de la   Valeur net d’amortissements des immob cédées)
réalisation de son activité globale, courante et non courante. »                   * A l’exclusion des dotations relatives aux Actifs et Passifs circulants et à la
      La capacité d’autofinancement est d’avantage sur indicateur de               Trésorerie
ressources potentielles que des ressources effectives, c’est également un          ** Sauf les reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la Trésorerie.
indicateur de performance de l’activité pour l’entreprise .
        b) Calcule de la CAF :                                                     B) Le concept d autofinancement:
La CAF peut être calculé de deux manières : en amort ou en aval du CPC ;
qu’on qualifie de méthode soustractive et de méthode additive.                        a) Définition:
           • La méthode soustractive :
                                                                                   « L’autofinancement est un indicateur du potentiel de financement interne dont
                                                                                   peut disposer l’entreprise, c’est donc un moyen de financement dégagé par
          CAF = EBE + Produits encaissables       Charges décaissables :           l’entreprise du fait de son activité. »

                                  ERE / IRE                                              b) Calcul de l Autofinancement:
                 Ajouter (+)                        Soustraction (-)
           Produits encaissables                Charges décaissables               Selon l’affectation de l’autofinancement, on distingue souvent:
C      • Autres produits d’exploitation   • Autres charges d’exploitation             • L’autofinancement de maintien : financement d’investissement de
A      • Transferts de charges                                                           remplacement.
                                          • Charges financières
F      • Produits financiers                                                          • L’autofinancement de croissance : financement d’investissements
                                          • Charges non courantes
                                                                                         nouveau.
       • Produits non courants            • Impôts sur les résultats
                                       SAUF                                        L’autofinancement résulte de la CAF diminuée de la distribution des bénéfices
                                                                                   aux actionnaires.

                                                                                                 AFI = CAF        distribution de Bénéfices


                                                                                                                                                              7
                                                                        6
L’autofinancement ne peut correspondre a une ressource interne effective que
                                                                                              Impôt sur les résultats
si l’activité de l’autre puise est bénéficiaire.

                                                                                              capacité d autofinancement                                525000
                                                                                              distribution de bénéfices (30%)                           157500
                                                                                               autofinancement                                          367500
NB :IL ne faut pas confondre l’autofinancement le cash flow qui signifie flux de
caisse. Le cash flow correspond à la différence entre l’ensemble des recettes
et des dépenses constatées au cours de l’exercice. ce cash flow est déterminé               II) Le seuil de rentabilité :
sur la base de l’écart entre flux la trésorerie positive et négative.
Alors que l’AFT est la différence entre produits encaissables et charges
décaissables.                                                                               1)Charges fixes et charges variables :
             Cash flow =AFT- besoin en fonds de roulement :
                                                                                             A) Les charges fixes :
EXEMPLE D APPLICATION :
Reprendre l’énoncé de l’exemple précédent (T.F.R) et calculer la CAF et
                                                                                            Les frais de structure ou frais fixes sont des charges liées à la structure
l’autofinancement.
                                SOLUTION                                                    de l’entreprise ou de la section (équipement ; encadrement ….) et
                                                                                            pratiquement indépendantes de son activité.
1)1er méthode       :                                                                       Parmi les frais de structure, on range généralement les charges
   1                    Résultat net de l exercice (Bce)+                          335000   suivantes :
   2            +       Dotations d exploitation                                   145000   + L’amortissement des équipements et des constructions.
                                                                                            + Les charges d’encadrement : appontements des cadres et de
   3            -       Reprise d exploitation,transf de charges                     0
                                                                                            maîtrise.
   4            -       Produits de cessions d immobilisations                     105000
                                                                                            + Les primes d’assurances et certains impôts : Taxe urbaine….
   5            +       valeurs nettes d amort des Immob.cedées                    150000         Donc les frais de structure sont pratiquement fixes
    I           =       Capacité Autofinancement (CAF)                             525000   indépendamment des changements du chiffre d’affaires, de production
   6            -       Distribution de bénéfices (30 %)                           157500   et de l’activité.
   II           =       L autofinancement                                          367500    B) Les charges variables :
        éme
2) 2          méthode   :                                                                    Les frais d’activité ou frais variables sont des charges étroitement
  EBE                                                                691000                  liées à l’activité de l’entreprise ou de la section.
  Produits encaissables                                              +180000                     Certaines charges, par exemple, Achats de marchandises,
  •Autres produits d exploitions                            20000
                                                                                             Consommation de matières et salaires, Varient proportionnellement à
                                                                                             l’activité de l’activité de l’atelier, ou de la section.
  •Produits financiers                                      10000
                                                                                                  Parmi aussi les frais d’activité, On trouve :
  •Variation des stockes de produits                        115000
                                                                                              - La main d’ uvre.
  •Immob.prod.par l Else pour elle-même                     35000                             - Matières consommables : Energie, eau, gaz …..,
  Charges décaissables                                               -346000                  - Fournitures de bureau : Papier, encre …….,
                                                            50000
  •Autres charges d exploitation
                                                            101000
  •charges financières
                                                            45000                                                                                                9
                                                                               8
Exemple :                                                                 C) Application :

     Mois            Production         Entretien       Amortissement
                                                                           Soit une entreprise commerciale pour laquelle le chiffre d’affaires de
   Janvier 02          38 000             12 000             10 000        l’exercice 2002 est 100 000 DH, et dont les charges sot analysées
   Février 02          42 000             14 000             10 000        comme suit :
    Mars 02            48 000             16 000             10 000
                                      Frais Variables     Frais Fixes

 2) Le seuil de rentabilité :                                               + Charges Variables           : ……………………………62 500
                                                                           • Prix contant de marchandises : …………………………... 50 000
 A) Définition :                                                           • Frais variables de vente        : ……………………………12 500
                                                                                 + Charge fixes              : ……………………………26 000
 « Le seuil de rentabilité d’une entreprise ou d’une fiction est le        • Service commercial              : …………………………… 4 500
 niveau de vente ou d’activité pour lequel l’entreprise ou la fiction      • Service administratif          : …………………………… 21 500
 couvre la totalité de les charges pour bénéfice ni perte.»                Le bénéfice de l’entreprise se calcule alors comme suit :
 on l’appelle encore chiffre d’affaires critique ou point mort.                - Chiffres d’affaires         : …………………………...100 000
 Le seuil de rentabilité peut donc redéfinir comme « Le chiffre                - Charges Variables           : …………………………... 62 500
 d’affaire pour lequel la marge est égale au total des charges fixes. »
                                                                                - Marge / coût Variable      : …………………………… 37 500
 B) Analyse :                                                                   - Charges fixes             : …………………………… 26 000

 Le chiffre d’affaire d’une entreprise doit couvrir l’ensemble de ses           - Bénéfice D’exploitation : …………………………… 11 500
 charges et donner un profit qui mesure la rentabilité l’entreprise.
 La marge sur coût variable ou bénéfice brut est égale à la différence
 entre le chiffre d’affaire et les charges variables. Elle est donc        Pour attendre le Seuil de rentabilité, on doit avoir :
 proportionnelle au chiffre d’affaire.                                     Marge sur coût Variable = Charges fixes = 26 000

                        M / CV = CA –CV                                                       100 000 * 26 000
                                                                              SR =                                         = 65 334
Lorsque la marge = charges fixes = l’entreprise atteint le seuil de                                37 500
rentabilité. A partir de le seuil la marge = un bénéfice
 Donc la formule générale du seuil de rentabilité est
                                                                           D) Détermination graphique :
                             chiffre d’affaire X charges fixes
 Seuil de rentabilité =                                                       1) Relation entre les charges et le chiffre d’affaires :
                                   Marge / coût variable                      Le graphique est de la formule y = ax + b, x étant le chiffre
                                                                          d’affaires et y le total des charges.
                                                                  10                                                                      11

Contenu connexe

Tendances

Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financiere
mumu97139
 
Le bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel
Mohamed EL HAROUAL
 
Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2
Souad Kadmiri
 
Anaresultat
AnaresultatAnaresultat
Anaresultat
Ma Ac
 
4 le bilan
4 le bilan4 le bilan
4 le bilan
Marie Chauloux
 
Exemple analyse financiere
Exemple analyse financiereExemple analyse financiere
Exemple analyse financiere
OULAAJEB YOUSSEF
 
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique AlgerLecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
CJD ALGERIE
 
Comptabilite analytique
Comptabilite analytiqueComptabilite analytique
Comptabilite analytique
Mohamedzitouni
 
Introduction aux traveaux de fin d'exercice
Introduction aux traveaux de fin d'exerciceIntroduction aux traveaux de fin d'exercice
Introduction aux traveaux de fin d'exercice
zaidmeziani
 
Analyse financiere
Analyse financiereAnalyse financiere
Analyse financiere
Zak Area
 
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
Fsjest Tanger
 
Comptabilité analytique
Comptabilité analytiqueComptabilité analytique
Comptabilité analytique
ayoubbbb
 
Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5
Rajae Moudrikah
 
Analyse financier s4
Analyse financier s4Analyse financier s4
Analyse financier s4
hassan1488
 
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspotComptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Manar Sefiane
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
hassan1488
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financière
Abde LLatif
 
Finance cours
Finance coursFinance cours
Finance cours
Ma Ac
 

Tendances (18)

Cours pour entreprise -analyse financiere
Cours pour entreprise   -analyse financiereCours pour entreprise   -analyse financiere
Cours pour entreprise -analyse financiere
 
Le bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel
Le bilan fonctionnel
 
Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2Analyse du bilan comptable 2
Analyse du bilan comptable 2
 
Anaresultat
AnaresultatAnaresultat
Anaresultat
 
4 le bilan
4 le bilan4 le bilan
4 le bilan
 
Exemple analyse financiere
Exemple analyse financiereExemple analyse financiere
Exemple analyse financiere
 
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique AlgerLecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
Lecture Managériale du Bilan Comptable - 2 Mars 2011 - Le Rustique Alger
 
Comptabilite analytique
Comptabilite analytiqueComptabilite analytique
Comptabilite analytique
 
Introduction aux traveaux de fin d'exercice
Introduction aux traveaux de fin d'exerciceIntroduction aux traveaux de fin d'exercice
Introduction aux traveaux de fin d'exercice
 
Analyse financiere
Analyse financiereAnalyse financiere
Analyse financiere
 
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
S4 teeiv-analyseetdiagnosticfinancier-lamthodeetlestapesdanalysefinancire-130...
 
Comptabilité analytique
Comptabilité analytiqueComptabilité analytique
Comptabilité analytique
 
Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5Analyse financière s4/s5
Analyse financière s4/s5
 
Analyse financier s4
Analyse financier s4Analyse financier s4
Analyse financier s4
 
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspotComptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
 
Exercices d analyse financière
Exercices d analyse financièreExercices d analyse financière
Exercices d analyse financière
 
Finance cours
Finance coursFinance cours
Finance cours
 

En vedette

Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiquesAnalysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
aminaalammi
 
Compta03 no restriction
Compta03 no restrictionCompta03 no restriction
Compta03 no restriction
hassan1488
 
Les bases de la comptablité
Les bases de la comptablitéLes bases de la comptablité
Les bases de la comptablité
mrabbah
 
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Delphine Chenevier
 
Livret Jumel : ressources numériques
Livret Jumel : ressources numériquesLivret Jumel : ressources numériques
Livret Jumel : ressources numériques
SarahBib
 
Propuesta de implantación 5's
Propuesta de implantación 5'sPropuesta de implantación 5's
Propuesta de implantación 5's
Ignacio Sarmiento
 
Big Data - Quel usage au sein des projets internet
Big Data - Quel usage au sein des projets internetBig Data - Quel usage au sein des projets internet
Big Data - Quel usage au sein des projets internet
EOLAS, groupe Business & Decision
 
L'écho des sapeurs pompiers 2014
L'écho des sapeurs pompiers 2014L'écho des sapeurs pompiers 2014
L'écho des sapeurs pompiers 2014
Hervé Caramona
 
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
Félix Yao
 
Anémie du nouveau né
Anémie du nouveau néAnémie du nouveau né
Anémie du nouveau né
Mede Space
 
Clase2 matebasica2
Clase2 matebasica2Clase2 matebasica2
Clase2 matebasica2
benjapiedra
 
Créer un compte independant
Créer un compte independantCréer un compte independant
Créer un compte independant
nextelevel
 
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia PromotionsDébat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
MathildeISE
 
PréSentation Zlio Sl Sh
PréSentation Zlio Sl ShPréSentation Zlio Sl Sh
PréSentation Zlio Sl Sh
ced9683
 
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
Kenneth L. Steve
 

En vedette (20)

Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiquesAnalysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
Analysefinanciers- cours simplifié + cas pratiques
 
Compta03 no restriction
Compta03 no restrictionCompta03 no restriction
Compta03 no restriction
 
Les bases de la comptablité
Les bases de la comptablitéLes bases de la comptablité
Les bases de la comptablité
 
Analyse financiere
Analyse financiereAnalyse financiere
Analyse financiere
 
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015Bilan Geneviève Fioraso mars2015
Bilan Geneviève Fioraso mars2015
 
Livret Jumel : ressources numériques
Livret Jumel : ressources numériquesLivret Jumel : ressources numériques
Livret Jumel : ressources numériques
 
Propuesta de implantación 5's
Propuesta de implantación 5'sPropuesta de implantación 5's
Propuesta de implantación 5's
 
Big Data - Quel usage au sein des projets internet
Big Data - Quel usage au sein des projets internetBig Data - Quel usage au sein des projets internet
Big Data - Quel usage au sein des projets internet
 
L'écho des sapeurs pompiers 2014
L'écho des sapeurs pompiers 2014L'écho des sapeurs pompiers 2014
L'écho des sapeurs pompiers 2014
 
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux ...
 
Anémie du nouveau né
Anémie du nouveau néAnémie du nouveau né
Anémie du nouveau né
 
Clase2 matebasica2
Clase2 matebasica2Clase2 matebasica2
Clase2 matebasica2
 
Créer un compte independant
Créer un compte independantCréer un compte independant
Créer un compte independant
 
French Bridge
French BridgeFrench Bridge
French Bridge
 
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia PromotionsDébat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
Débat Dispositif Duflot Immobilier Stock Exchange et Vestia Promotions
 
PréSentation Zlio Sl Sh
PréSentation Zlio Sl ShPréSentation Zlio Sl Sh
PréSentation Zlio Sl Sh
 
Bougie Me Parle
Bougie Me ParleBougie Me Parle
Bougie Me Parle
 
Diaporama reunion publique
Diaporama reunion publiqueDiaporama reunion publique
Diaporama reunion publique
 
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
50 étapes nécessaires pour avoir une landing page rapportant des sommes faram...
 
article
articlearticle
article
 

Similaire à Analyse financiere

Cg cpc
Cg cpc Cg cpc
Cg cpc
hassan1488
 
Themes reflexion trésorerie
Themes reflexion trésorerieThemes reflexion trésorerie
Themes reflexion trésorerie
Achraf Ourti
 
Compta25 no restriction
Compta25 no restrictionCompta25 no restriction
Compta25 no restriction
hassan1488
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.pptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
wbenmoussa
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion ptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
widedbenmoussa2021
 
Résumé de l'analyse financière EE4.pdf
Résumé de l'analyse financière EE4.pdfRésumé de l'analyse financière EE4.pdf
Résumé de l'analyse financière EE4.pdf
AbdeSsamadTihmadine
 
Module1 exercices
Module1 exercicesModule1 exercices
Module1 exercices
Abdelali93
 
Module1 exercices comptabilité
Module1 exercices comptabilitéModule1 exercices comptabilité
Module1 exercices comptabilité
jokermen
 
Oxy56 78 frugyu
Oxy56 78 frugyuOxy56 78 frugyu
Oxy56 78 frugyu
GBAUDINAT
 
Anabilan
AnabilanAnabilan
Anabilan
Ma Ac
 
Exercices compt 131210094627-phpapp02
Exercices compt 131210094627-phpapp02Exercices compt 131210094627-phpapp02
Exercices compt 131210094627-phpapp02
Souhaila Bouras
 
Variation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultatVariation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultat
hassan1488
 
Variation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultatVariation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultat
hassan1488
 
Cours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfCours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdf
DjJackita
 
analyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdfanalyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdf
hassanamibh
 
analyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdfanalyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdf
hassanamibh
 
My web sites on msn
My web sites on msnMy web sites on msn
My web sites on msn
mouniab
 

Similaire à Analyse financiere (20)

Cg cpc
Cg cpc Cg cpc
Cg cpc
 
Analy fin
Analy finAnaly fin
Analy fin
 
Themes reflexion trésorerie
Themes reflexion trésorerieThemes reflexion trésorerie
Themes reflexion trésorerie
 
Compta25 no restriction
Compta25 no restrictionCompta25 no restriction
Compta25 no restriction
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.pptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER.ppt
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion ptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
 
Résumé de l'analyse financière EE4.pdf
Résumé de l'analyse financière EE4.pdfRésumé de l'analyse financière EE4.pdf
Résumé de l'analyse financière EE4.pdf
 
Ouj
OujOuj
Ouj
 
Module1 exercices
Module1 exercicesModule1 exercices
Module1 exercices
 
Module1 exercices comptabilité
Module1 exercices comptabilitéModule1 exercices comptabilité
Module1 exercices comptabilité
 
Oxy56 78 frugyu
Oxy56 78 frugyuOxy56 78 frugyu
Oxy56 78 frugyu
 
Anabilan
AnabilanAnabilan
Anabilan
 
Exercices compt 131210094627-phpapp02
Exercices compt 131210094627-phpapp02Exercices compt 131210094627-phpapp02
Exercices compt 131210094627-phpapp02
 
Variation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultatVariation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultat
 
Variation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultatVariation des stocks et résultat
Variation des stocks et résultat
 
Cours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfCours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdf
 
analyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdfanalyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdf
 
analyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdfanalyse du bilan utile.pdf
analyse du bilan utile.pdf
 
Analyse de bilan
Analyse de bilanAnalyse de bilan
Analyse de bilan
 
My web sites on msn
My web sites on msnMy web sites on msn
My web sites on msn
 

Dernier

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..
TarikBouchala
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 

Dernier (10)

1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 

Analyse financiere

  • 1. */ EXEMPLE D’APPLICATION : : Au 31/12/02, les soldes des comptes de charges et de produits de l’entreprise « Comptoir- Sud » installée à Agadir, se présentent comme suit : -Achat de marchandise : 1 000 000 DH I ) L état des soldes de gestion et l auto financement -Autres charges externes : 770 000 DH -Impôts et taxes : 75 000 DH 1) L’état des soldes de gestion (E.S.G) : -Charges de personnel : 900 000 DH La connaissance du seul résultat net de l’exercice est insuffisante -Autres charges d’explication : 50 000 DH pour porter une appréciation sur la manière dont le résultat est obtenu. -Dotations d’exploitation : 145 000 DH On distinguant différents niveaux dans les produits et les charges, on -Charges financières : 101 000 DH peut calculer, pour chaque niveau, une fraction du résultat global, appelé : -Charges non courantes : 150 000 DH état des soldes de gestion (E.S.G) -Impôts sur les résultats : 45 000 DH Il est composé de deux tableaux : -Ventes de marchandises : 3 286 000 DH + Le tableau de formation de résultat (T.F.R) -Autres produits d’exploitations : 20 000 DH + Le tableau de calcul de l’auto financement (A.F) après le calcul de la -Produits financières : 10 000 DH capacité d’auto financement. (C.A.F). -Produits non courants : 105 000 DH A) Le T.F.R : -Variation de Stocks de produits : 115 000 DH 1) La marge brute (M.B) : -Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même : 35 000 DH MB = Ventes de marchandises – Achats revendu de marchandises. 2) La production de l’exercice (P.E) : PE = Ventes de biens et services produits + Variation des stocks de Tàf : Présenter le tableau de formation de résultat (T F R) au 31/12/02 produits + Immobilisations produits par l’entreprise pour elle-même . SOLUTION 3) Consommation de l’exercice : (C.E) CE = Achats consommés de matiéres et fournitures +Autres charge Tableau de Formation de Résultat Exercice2002 Externes. 1 Ventes de marchandises en l’état 3 286 000 4) La valeur ajoutée : (V.A) Achats revendus de marchandises 1 000 000 2 - Marge brute sur Ventes en l état 2 286 000 VA = Marge brute +Production de l’exercice – Consommation de I = l’exercice. II + Production de l exercice (3+4+5) 150 000 5) Excédent brut d’exploitation (E.B.E) ou insuffisances brute d’exp. (I.B.E) 3 Vente de biens et services produits 0 E.B.E ou I.B.E = Valeur ajoutée + subventrons d’exploitation – 4 Variation stocks produits (+/-) 115 000 impôts et taxe –charges de personnel 5 Immob. Prod .par l’entreprise elle-même 35 000 6) Résultat d’exploitation : (R.E) (+ ou -) III - Consommation de l exercice (6+7) 770 000 RE = EBE + autres produits d’exploitation – Autres charges 6 Achats consommés de matières et d’exploitation + reprise d’exploitation – Dotation d’exploitation fournitures 0 7) Résultat courant. (R.C) (+ ou -) 7 Autres charges externes 770 000 RC = RE ± Résultat financier. IV = Valeur Ajoutée (I+II-III) 1 666 000 8) Résultat Net de l Exercice : (R.N) (+ ou -) : 8 + Subvention d’Exploitation 0 9 - Impôts et Taxes 75 000 10 - Charges de Personnel 900 000 R.N=RC (+/-) Résultat non courant – impôts sur les résultats. 4 5
  • 2. V = Excédant brut d exploitation (EBE) 691 000 11 + Autres produits d’exploitation 20 000 • Les reprises: • Les dotations relatives: 12 - Autres charges d’exploitation 50 000 o Sur amortissements o Au financement permanent 13 + Reprises d’exploitation : Transfo de charge 0 o Sur subventions o à l’actif immobilisé 14 - Dotation d’exploitation 145 000 d’investissements • Les TVA des immobilisations VI = Résultat d exploitation (+ ou -) 516 000 o Sur provisions durables / cédées VII ± Résultat financier - 91 000 risques et charges VIII = Résultat courant (+ ou -) 425 000 o Sur provisions IX ± Résultat non courant - 45 000 réglementées X = Résultat avant Impôts (+ ou -) 380 000 • Les produits des cessions 15 - Impôts sur les résultats 45 000 d’immob XI = Résultat net de l exercice (Bénéfice). 335 000 Aut - Distribution de bénéfices = Auto financement 2) La capacité d autofinancement et l autofinancement. ™ La méthode additive: A) La capacité d’autofinancement (CAF) : La CAF peut être définie en parlant du résultat net de l’Exercice (niveau aval a) Définition : du compte résultat). « La capacité d’autofinancement (CAF) correspond à la capacité de CAF = (Résultat net + Dotations* - Reprises** - Produits de cession d’immob + l’entreprise à générer des ressources internes découlant de la réalisation de la Valeur net d’amortissements des immob cédées) réalisation de son activité globale, courante et non courante. » * A l’exclusion des dotations relatives aux Actifs et Passifs circulants et à la La capacité d’autofinancement est d’avantage sur indicateur de Trésorerie ressources potentielles que des ressources effectives, c’est également un ** Sauf les reprises relatives aux actifs et passifs circulants et à la Trésorerie. indicateur de performance de l’activité pour l’entreprise . b) Calcule de la CAF : B) Le concept d autofinancement: La CAF peut être calculé de deux manières : en amort ou en aval du CPC ; qu’on qualifie de méthode soustractive et de méthode additive. a) Définition: • La méthode soustractive : « L’autofinancement est un indicateur du potentiel de financement interne dont peut disposer l’entreprise, c’est donc un moyen de financement dégagé par CAF = EBE + Produits encaissables Charges décaissables : l’entreprise du fait de son activité. » ERE / IRE b) Calcul de l Autofinancement: Ajouter (+) Soustraction (-) Produits encaissables Charges décaissables Selon l’affectation de l’autofinancement, on distingue souvent: C • Autres produits d’exploitation • Autres charges d’exploitation • L’autofinancement de maintien : financement d’investissement de A • Transferts de charges remplacement. • Charges financières F • Produits financiers • L’autofinancement de croissance : financement d’investissements • Charges non courantes nouveau. • Produits non courants • Impôts sur les résultats SAUF L’autofinancement résulte de la CAF diminuée de la distribution des bénéfices aux actionnaires. AFI = CAF distribution de Bénéfices 7 6
  • 3. L’autofinancement ne peut correspondre a une ressource interne effective que Impôt sur les résultats si l’activité de l’autre puise est bénéficiaire. capacité d autofinancement 525000 distribution de bénéfices (30%) 157500 autofinancement 367500 NB :IL ne faut pas confondre l’autofinancement le cash flow qui signifie flux de caisse. Le cash flow correspond à la différence entre l’ensemble des recettes et des dépenses constatées au cours de l’exercice. ce cash flow est déterminé II) Le seuil de rentabilité : sur la base de l’écart entre flux la trésorerie positive et négative. Alors que l’AFT est la différence entre produits encaissables et charges décaissables. 1)Charges fixes et charges variables : Cash flow =AFT- besoin en fonds de roulement : A) Les charges fixes : EXEMPLE D APPLICATION : Reprendre l’énoncé de l’exemple précédent (T.F.R) et calculer la CAF et Les frais de structure ou frais fixes sont des charges liées à la structure l’autofinancement. SOLUTION de l’entreprise ou de la section (équipement ; encadrement ….) et pratiquement indépendantes de son activité. 1)1er méthode : Parmi les frais de structure, on range généralement les charges 1 Résultat net de l exercice (Bce)+ 335000 suivantes : 2 + Dotations d exploitation 145000 + L’amortissement des équipements et des constructions. + Les charges d’encadrement : appontements des cadres et de 3 - Reprise d exploitation,transf de charges 0 maîtrise. 4 - Produits de cessions d immobilisations 105000 + Les primes d’assurances et certains impôts : Taxe urbaine…. 5 + valeurs nettes d amort des Immob.cedées 150000 Donc les frais de structure sont pratiquement fixes I = Capacité Autofinancement (CAF) 525000 indépendamment des changements du chiffre d’affaires, de production 6 - Distribution de bénéfices (30 %) 157500 et de l’activité. II = L autofinancement 367500 B) Les charges variables : éme 2) 2 méthode : Les frais d’activité ou frais variables sont des charges étroitement EBE 691000 liées à l’activité de l’entreprise ou de la section. Produits encaissables +180000 Certaines charges, par exemple, Achats de marchandises, •Autres produits d exploitions 20000 Consommation de matières et salaires, Varient proportionnellement à l’activité de l’activité de l’atelier, ou de la section. •Produits financiers 10000 Parmi aussi les frais d’activité, On trouve : •Variation des stockes de produits 115000 - La main d’ uvre. •Immob.prod.par l Else pour elle-même 35000 - Matières consommables : Energie, eau, gaz ….., Charges décaissables -346000 - Fournitures de bureau : Papier, encre ……., 50000 •Autres charges d exploitation 101000 •charges financières 45000 9 8
  • 4. Exemple : C) Application : Mois Production Entretien Amortissement Soit une entreprise commerciale pour laquelle le chiffre d’affaires de Janvier 02 38 000 12 000 10 000 l’exercice 2002 est 100 000 DH, et dont les charges sot analysées Février 02 42 000 14 000 10 000 comme suit : Mars 02 48 000 16 000 10 000 Frais Variables Frais Fixes 2) Le seuil de rentabilité : + Charges Variables : ……………………………62 500 • Prix contant de marchandises : …………………………... 50 000 A) Définition : • Frais variables de vente : ……………………………12 500 + Charge fixes : ……………………………26 000 « Le seuil de rentabilité d’une entreprise ou d’une fiction est le • Service commercial : …………………………… 4 500 niveau de vente ou d’activité pour lequel l’entreprise ou la fiction • Service administratif : …………………………… 21 500 couvre la totalité de les charges pour bénéfice ni perte.» Le bénéfice de l’entreprise se calcule alors comme suit : on l’appelle encore chiffre d’affaires critique ou point mort. - Chiffres d’affaires : …………………………...100 000 Le seuil de rentabilité peut donc redéfinir comme « Le chiffre - Charges Variables : …………………………... 62 500 d’affaire pour lequel la marge est égale au total des charges fixes. » - Marge / coût Variable : …………………………… 37 500 B) Analyse : - Charges fixes : …………………………… 26 000 Le chiffre d’affaire d’une entreprise doit couvrir l’ensemble de ses - Bénéfice D’exploitation : …………………………… 11 500 charges et donner un profit qui mesure la rentabilité l’entreprise. La marge sur coût variable ou bénéfice brut est égale à la différence entre le chiffre d’affaire et les charges variables. Elle est donc Pour attendre le Seuil de rentabilité, on doit avoir : proportionnelle au chiffre d’affaire. Marge sur coût Variable = Charges fixes = 26 000 M / CV = CA –CV 100 000 * 26 000 SR = = 65 334 Lorsque la marge = charges fixes = l’entreprise atteint le seuil de 37 500 rentabilité. A partir de le seuil la marge = un bénéfice Donc la formule générale du seuil de rentabilité est D) Détermination graphique : chiffre d’affaire X charges fixes Seuil de rentabilité = 1) Relation entre les charges et le chiffre d’affaires : Marge / coût variable Le graphique est de la formule y = ax + b, x étant le chiffre d’affaires et y le total des charges. 10 11