SlideShare une entreprise Scribd logo
U N I V E R S I T E D E K I S A N G A N I 
A N N A L E S 
D E L A F A C U L T E D E S S C I E N C E S 
VOLUME 
16 
Tome 1 
Imprimé à l’Université Août 2014
Comité de rédaction 
Président : Dr. BOKOTA, T., Professeur Associé 
Secrétaire : Dr. KAZADI, M., Professeur Associé 
Secrétaire adjoint : Dr. ONAUTSHU, O. 
Membres : Dr. DHED’A, D., Professeur Ordinaire 
Dr. DUDU, A., Professeur Ordinaire 
Dr. NDJELE, M-B., Professeur Ordinaire 
Dr. OLEKO, W., Professeur Ordinaire 
Dr. UPOKI, A., Professeur Ordinaire 
Dr. KANKONDA, B., Professeur 
Dr. JUAKALY, M., Professeur 
Dr. NSHIMBA, S-M., Professeur 
Dr. KATUALA, G-B., Professeur Associé 
Dr. GEMBU, T., Professeur Associé 
Dr. LOMBA, T., Professeur Associé 
Dr. ETOBO, K., Professeur Associé 
Dr. BOYEMBA, B., Professeur Associé 
Dr.TCHATCHAMBE, W-B., Professeur Associé 
Dr. KAHINDO, M., Professeur Associé 
Dr. KASWERA, K. 
Dr. AMUNDALA, D. 
Dr. GAMBALEMOKE, M. 
Dr. MUKINZI, I. 
Dr. DANADU, M. 
Dr. BAPEAMONI, A. 
Dr. ADHEKA, G. 
Adresse : Secrétariat de Rédaction 
Annales de la Faculté des Sciences 
Université de Kisangani 
République Démocratique du Congo 
E-mail : matthieu.bokota@unikis.ac.cd 
kazadizoe@yahoo.fr 
didyonautshu@yahoo.fr
--176 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
ANALYSE COMPARATIVE DES RESULTATS PHYSICO-CHIMIQUES 
DES EAUX DU BASSIN VERSANT NORD-OUEST DU 
LAC TANGANYIKA (De 1958 à 2010) 
LUMAMI, K.1 ; AMUNDALA, S.1 et MUYISA, K.S.2 
(1) Centre de Recherche en Hydrobiologie Uvira, R.D. Congo. 
(2) Université officielle de Bukavu 
Contact auteurs : lumamikapepula@yahoo.fr 
camundala@yahoo.fr 
RESUME 
Des études de la composition chimique des eaux du bassin Nord-Ouest du 
lac Tanganyika ont été effectuées entre 1958 et 2010. Les facteurs 
influençant la chimie de l’eau ont été étudiés par analyse typologique sur 
base de concentrations en ions majeurs. Les différences entre les paramètres 
ou ions dépendent de l’altitude et la source qui est fortement liée au pH, à la 
température de l’eau, la conductivité, la teneur en éléments nutritifs et 
l’intensité des altérations de la dolomie, et la pyrite contenant du substrat 
rocheux. 
Mots clés: lac Tanganyika, l'altération chimique des roches. 
ABSTRACT 
COMPARATIVE ANALYSIS OF RESULTS OF PHYSICAL AND 
CHEMICAL WATER BASIN LAKE NORTHWEST TANGANYIKA 
(1958 to 2010) 
Studies of the chemical composition of waters from the Lake Tanganyika 
Northwest basin have been done between 1958 and 2010. The factors 
influencing the chemistry of water have been studied by typological analysis 
on basis of concentrations of major ions. The differences between the 
parameters or ions depend on the altitude and the source which strongly 
influence the pH, the temperature of water, the conductivity, the content in 
nutrient elements and the intensity of the changes of the dolomite, and the 
containing pyrites of the rocky substratum. 
Key words: Tanganyika Lake, the chemical change of the rocks,
--177 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
I. INTRODUCTION 
Le bassin Nord-Ouest du lac Tanganyika est compris entre la baie de Burton 
au Sud et la plaine de la Ruzizi au Nord. Il est situé entre 3° 20’ et 4° 20’ de 
latitude Sud ; 29° 30’ de longitude Est. Il est limité à l’ouest par le versant 
oriental de la chaîne de Mitumba et à l’Est par le lac Tanganyika. Il présente 
un vaste réseau hydrographique caractérisé par de nombreux cours d’eaux 
permanents et temporaires (Yves Fermons 2007) 
La plupart de rivières prennent naissance dans les monts Mitumba (2000 à 
3000 m d’altitude) où elles creusent des lits profonds dans les roches 
métamorphiques du burundian constitué de micaschistes, quartzites, granit, 
gneiss et amphibolites. Parmi ces roches, les quartzites sont les plus 
abondants. Elles traversent la plaine littorale (780-800 m) constituée des 
sables avant de se jeter au lac Tanganyika (Lepersonne 1974) 
La région du lac Tanganyika présente un climat tropical humide caractérisé 
par l’alternance de deux saisons ; une saison de pluies de Septembre à Avril 
et une saison sèche de Mai à Août, la température moyenne annuelle est de 
24°C (Rermain, 1955). D’après (Vandenplas, 1947), la température 
maximum de l’air dans la vallée du lac Tanganyika est presque toujours 
supérieure à 25°C en moyenne, au cours de l’année. Les vents soufflent 
généralement du secteur Sud-est pendant la saison sèche ; ce vent est très 
faible au sol durant la nuit et la matinée, et se renforce dans l’après-midi, il 
est aussi plus fort en saison sèche qu’en saison de pluie (Ilunga Lutumba 
1984) (Rapport CRH inédit). 
1.1. Description des rivières de la région d’Uvira 
La rivière Kavimvira coule suivant la direction N-SE. Elle prend sa source 
dans les monts Mitumba à 1800 mètres d’altitude et traverse la partie 
extrême Nord de la cité d’Uvira. Longue de 17,5 km et large de ± 5 m, elle 
présente un débit moyen faible inférieur à 1 m3/s. Elle est utilisée par la 
population pour diverses activités (l’eau de boisson, lavage. 
La rivière Mulongwe coule aussi suivant la direction N-SE, sa source est 
située également dans les monts Mitumba mais à 2440 m d’altitude et 
traverse le centre de la cité d’Uvira avant d’atteindre le lac Tanganyika (John 
et Catherine, 2004). Elle a environ 25,5 km de long et 7 m de large (Dubois, 
1958b) ; Son débit moyen. Cette rivière est non seulement utilisée par la 
population riveraine pour diverses activités mais sert aussi au captage d’eau
--178 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
qui est traitée par la Société de distribution des eaux (Regideso) pour la 
rendre potable. 
La rivière Kalimabenge prend sa source dans les monts Mitumba à 2440 m 
d’altitude et coule vers le lac suivant la direction S-NE et N-SE (John et 
Catherine, 2004). Elle mesure environ 22 km de long et 5 m de large ; elle a 
un débit moyen de 1 m3/s (Dubois, 1958b) . 
La rivière Kakumba prend sa source aussi dans le mont Mitumba et coule 
vers le lac suivant la direction WE, sa longueur est d’environ 26 km ; elle se 
situe au Sud du port de Kalundu. 
1.2.Description du lac Tanganyika 
Le lac Tanganyika, ou Tanganika est l'un des Grands Lacs d'Afrique, 
deuxième lac africain par sa superficie après le lac Victoria, deuxième au 
monde par son volume et sa profondeur après le lac Baïkal. Sa conductivité 
halieutique indique qu’il est le plus poissonneux du monde (Plisnier. P, 
Langenberg et al. 1997). Ses eaux rejoignent le bassin du Congo puis l'océan 
Atlantique. On estime que sa formation remonte à environ 20 millions 
d'années (Miocène). (Burton and Hanning Speke, 1858) furent les premiers 
Européens à l'apercevoir en 1858 et décidèrent de conserver son nom 
d'origine, contrairement à l'usage en vigueur à l'époque. 
Le lac Tanganyika fait partie de la vallée Rift Africain. Il occupe la partie 
méridionale du Rift Albertin, il se situe entre 3° 20’ S et 8° 45’ S de latitude 
et entre 29° et 31° longitude Est (Fig 2). Sa superficie est de 32900 km2, il 
présente une profondeur maximale de 1479 m, une longueur totale de 650 
km et une largeur maximale de 80 km. Son bassin de drainage est de 
198400 km2. La rivière Lukuga à Kalemie est exutoire qui le relie au bassin 
du fleuve Congo.
--179 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Figure 1 : Situation des rivières étudiées et les sites d'échantillonnage (zone 
pointillée: zone habitée d'Uvira) : 1. Kavimvira, 2. Mulongwe, 3. 
Kalimabenge, 6. Kalongwe, 7. Kabimba. Les chiffres en amont présentes 
l’altitude où ces rivières prennent leurs sources, mais sur la gauche montrent 
de côté altitudes l’échantillonnage de données historiques.
--180 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Figure 2 : Carte de la région du lac Tanganyika 
Le lac Katobo est situé également dans le bassin du Tanganyika. Il s’agit 
d’un lac artificiel situé à 80 km de la cité d’uvira à 1400 mètres d’altitude et 
présentant une biodiversité importante. Ce lac trouve son origine suite au 
rassemblement de différents ruissellements des vallées environnantes. Le but 
de sa construction était de capter l’eau afin d’ériger une centrale 
hydroélectrique pouvant alimenter la sucrerie de Kiliba ainsi qu’irriguer les 
différentes cultures de la plaine de la Ruzizi. 
Très peu d’études sur la physico-chimie des eaux du bassin Nord-Ouest du 
Lac Tanganyika, ont été menées précédemment. La toute première étude sur 
toutes les rivières est celle de (Dubois, 1958b) en Juin. Depuis 1992, soit 43 
ans après Dubois, et jusqu’à présent quelques chercheurs du CRH d’Uvira 
ont repris les mêmes études, sur le même terrain. Le présent travail traite de 
la chimie du bassin versant du lac Tanganyika près d'Uvira (Congo- 
Kinshasa). Il trouve son origine de mettre en disposition de tous chercheurs, 
une base de données susceptible sur la physico-chimie de la partie Nord- 
Ouest du Lac Tanganyika et le phénomène de changement climatique, et de 
mauvais aménagement du milieu sur la modification de paramètres 
abiotiques.
--181 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
MATERIEL ET METHODES 
Tous les sites d'échantillonnage des rivières sont situés près de l'embouchure 
du lac. Quant au lac, les prélèvements ont été effectués en zone littorale et 
pélagique. L’échantillonnage se faisait deux fois le mois, chaque mardi de la 
première et deuxième quinzaine du mois de 7 à 9 heures du matin. Les 
échantillons d’eau ont été ramenés au laboratoire de chimie conservé à 4°C 
dans un réfrigérateur. 
Les paramètres tels que le nitrate, le nitrite, le sulfate, les matières 
organiques, le phosphate, l’azote, le silicate, le magnésium, les solides 
totaux, l’ammoniaque, le calcium et le chlorure s’expriment en ppm ; les 
matières en suspension en g/l ; le titre alcalimétrie en méq/l ; la dureté en 
degré français ; le carbone organique en %, la conductivité en μs/cm ; la 
couleur en platine-cobalt, et la turbidité en FTU (unité turbidité formazine). 
Le pH, la température, la conductivité et les solides totaux ont été prélevés in 
situ, de même pour la transparence. 
La mesure du pH fut exécutée à l’aide du pH-mètre potentiométrique ; 
L’oxygène dissous a été déterminé par la méthode de Winkler et la méthode 
instrumentale utilisant un oxymètre : 
o La température, la conductivité ont été mesuré in situ à l’aide d’un 
appareil Hach et Hanna incorporé au pH-mètre pour certains et les autres 
avec un thermomètre à mercure; 
o L’alcalinité a été mesurée par la méthode titrimétrique avec acide 
chlorhydrique en présence de phénolphtaléine et méthylorange ; 
o La dureté a été mesurée par la méthode complexométrique ; 
o La demande chimique en oxygène a été déterminée par la méthode 
manganimétrie ; 
o Les matières en suspensions par la filtration au travers les filtres de 
Watman GF/C ; 
o Le chlorure par la méthode de Mohr (Rodier, 1984) ; 
o La turbidité a été déterminée par la méthode d’absorption à l’aide de 
spectrophotomètre ; 
o Le nitrate a été déterminé par la méthode titrimétrique et par la 
réduction, techniques utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un 
spectrophotomètre ; 
o Le nitrite a été mesuré par la méthode diazotation, technique 
utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre ; 
o Le phosphore a été dosé par la méthode phosver, technique utilisant 
les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre ;
--182 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
o La couleur par la méthode Alpha Platine-Cobalt à l’aide de 
spectrophotomètre ; 
o La transparence a été déterminée par le disque de Secchi ; 
o Le sulfate a été dosé par la méthode sulfaver, technique utilisant les 
réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre. 
Les prélèvements de données historiques furent effectués au cours des mois 
de Mai et Juin 1953, ce qui correspond dans cette région à la fin de la saison 
des pluies et au début de la saison sèche. Les échantillons d’eau furent 
prélevés à quelques centaines de mètres en amont de l’embouchure de la 
rivière dans le lac.
--183 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
II. RESULTATS ET DICUSSION 
Tableau 1 : Rivière Kalimabenge 
1958 1993 1994 1995 2002 2003 2004 2009 2010 
T° °C - 19,4 20,1 18,3 20,2 22,2 19,4 18,8 20,3 
Cond μs/cm 69 103,3 88,3 72 86,3 108,6 95,1 79 90,1 
pH 7,3 7,4 7,2 6,8 - - - 7,6 7,4 
Alcal méq/l 0,35 0,4 0,296 0,19 - - - - - 
NO2 
- ppm 0 0,007 0,004 0,004 0,016 0,005 0,01 0,005 0,007 
- ppm 0 0,31 0,20 0,22 0,25 0,1 0,08 0,14 0,09 
NO3 
PO4 3- ppm 0,08 0,04 0,07 0,03 - - - 0,35 0,08 
NH4 ppm - 0,09 0,10 0,11 - - - - - 
SO4 
2- ppm 17,5 28 22,09 18,11 25 24 25 33,5 30,6 
Dureté °D 2,5 2,6 2 1,33 8,65 4,8 5,91 4,93 4,82 
Cl- ppm 1,1 3,4 6,02 3,56 - - - 0,142 0,248 
Mg ppm 3,1 6,4 5,161 3,1 - - - - - 
Ca ppm 5 8,1 6,33 4,28 - - - - - 
HCO3 ppm - 25,2 16,3 11,62 - - - - - 
SiO2 ppm 14 16,9 19,58 7,762 - - - - - 
MSUS ppm - 0,17 0,0562 0,108 - - - 0,024 0,6 
O2 mg/l - 8,01 8,21 7,88 6,07 9,19 10,1 9,67 8,53 
DBO5 mg/l - - - - 4,56 2,23 8,76 0,77 1,25
--184 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
T.AC méq/l - - - - 3,56 4,3 2,51 0,358 0,502 
Dur. Ca °F - - - - 0,22 0,5 3,22 2,31 2,23 
N02-L ppm - - - - - - - 3,23 4,125 
N ppm - - - - - - - 0,017 1,237 
P ppm - - - - - - - 1,094 0,253 
C % - - - - - - - 0,30 0,32 
Turbidité FTU - - - - - - - 5,75 13,25 
Couleur Plat-Cobalt - - - - - - - 25,75 38,13 
DCO ppm - - - - - - - 1,08 6,144 
STD ppm - - - - - - - 40 47,5
--185 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014:) : 176-200 
A la lumière des données spatio-temporel sur la rivière Kalimabenge, il est à 
signalé que les paramètres varient faiblement d’une année à l’autre. La 
détermination de nitrate et nitrite en 1958 étaient nuls, vers 1993 à nos jours, 
l’analyse quantitative de ceux paramètres nous présente des valeurs. La 
présence de ces éléments est due aux activités anthropiques observées sur le 
lit de la rivière (agriculture). L’agriculture et l’application de ses dérivés 
« les herbicides » ont contribué à la faible minéralisation à travers la 
conductivité et la dureté, et l’augmentation de l’anion sulfate. Dans 
l’ensemble, les paramètres sont compris aux normes de meilleure qualité de 
l’eau (cfr annexe). Les paramètres clés tels que le rapport entre DBO5 et 
DCO montre que le milieu est biodégradable en plus l’oxygénation est très 
supérieur qui explique la présence de paramètres biotiques.
--186 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 2 : Rivière Mulongwe 
1958 1994 1995 2002 2003 2004 2009 2010 
T° °C - 18,53 18,98 22.2 21 19 18 19,3 
Cond μs/cm 43 55,79 53,44 49.1 61.7 57 38 43,13 
pH 7,3 7,1 7,08 - - - 7,1 7,188 
Alcal méq/l 0,35 0,372 0,228 0 0 0 - - 
- NO2 
ppm 0 0,005 0,003 0.013 0.011 0.003 0,01 0,027 
- ppm 0 0,202 0,16 0.25 0.18 2.69 0,45 0,38 
NO3 
PO4 
3- ppm 0,092 0,094 0,051 - - - 0,23 0,075 
NH4 ppm - 0,216 0,101 - - - - - 
SO4 
2- ppm 5,2 9,09 8,85 11 11 11 17,3 18,1 
Dureté °D 1,6 1,254 0,898 4.48 2.15 3.19 2,16 2,51 
Cl ppm 2 8,833 3,392 - - - 0,071 0,213 
Mg ppm 1,1 4,135 2,085 - - - - - 
Ca ppm 4,4 3,113 2,942 - - - - - 
HCO3 ppm - 22,659 13,942 - - - - - 
SiO2 ppm 11 9,968 11,261 5.35 9.59 8.84 - - 
MSUS ppm - 0,0273 0,0301 - - - 0,01 0,63 
O2 mg/l - 8,2 7,81 5,35 9,59 8,84 8,72 8,21 
DBO5 mg/l - - - 4,18 0,8 3,03 1,37 2,41 
T.AC méq/l - - - 2.4 3.04 3.58 0,36 1,02 
Dur. Ca °F - - - 0.25 0.18 2.69 1,72 1,51
--187 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
N02-L ppm - - - - - - 3,89 4,125 
N ppm - - - - - - 1,08 1,238 
P ppm - - - - - - - 0,23 
C % - - - - - - - 0,38 
Turbidité FTU - - - - - - 3,5 11,5 
Couleur Plat-Cobalt - - - - - - 16,8 34,13 
DCO mg/l - - - - - - 1,8 6,545 
STD ppm - - - - - - 20 21,38 
La rivière Mulongwe présente presque la même observation que Kalimabenge. Cependant, les valeurs obtenues à Mulongwe, 
sont encore inférieur par rapport à Kalimabenge raison à laquelle l’usine de traitement de l’eau potable en territoire d’Uvira 
l’utilise.
--188 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 3: Rivière Kamvivira 
1958 2002 2003 2004 2010 
T° °C - 22 22.6 23 20,7 
Cond μs/cm 53 51.6 57.1 68 47,6 
pH 7,4 - - - 7,4 
Alcal méq/l 0,5 - - - - 
NO2 
- ppm 0 0.015 0.008 0.004 - 
NO3 
- ppm 0 0.08 0.10 0.02 - 
PO4 
3- ppm 0,083 - - - 0,03 
NH4 ppm 7,8 10 10 9 - 
Dureté °D 1,3 3,2 1,97 3,29 
Cl ppm 2 - - - 0,145 
Mg ppm 1,9 - - - - 
Ca ppm 2,2 - - - - 
SiO2 ppm 21,2 - - - - 
MSUS ppm - - - - 0,84 
O2 mg/l - 5,91 8,79 8,2 6,15 
DBO5 mg/l - 4,37 1 5,5 2,25 
T.AC méq/l - 2.68 4.30 3.67 - 
Dur. Ca °F - 0.25 0.27 1.79 - 
NO2-L ppm - - - - 4,12 
N ppm - - - - 1,24 
P ppm - - - - 0,35 
C % - - - - 0,28 
Turbidité FTU - - - - 38 
Couleur Plat-Cobalt - - - - 137,6 
DCO mg/l - - - - 6,2 
STD ppm - - - - 23,3 
La rivière Kavimvira n’a pas attiré la curiosité de plusieurs chercheurs, ce 
qui a fait que, peu d’étude et analyse ont été effectué sur ladite rivière. Elle a 
un débit faible en plus ses berges sont composés d’argile-sablonneux qui 
sont à la base de teneur élevée en turbidité, couleur et matière en suspension 
par rapport à Kalimabenge et Mulongwe
--189 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 4 : Rivière Kabimba 
1994 1995 
T° °C 21,6 21,1 
Cond μs/cm 468,2 288,4 
pH 4,3 4,4 
Alcal méq/l 0 0 
NO2 
- ppm 0,0058 0,0058 
NO3 
- ppm 0,15 0,19 
PO4 
3- ppm 0,17 0,04 
NH4 ppm 0,18 0,14 
SO4 
2- ppm 116,4 69,8 
Dureté °D 7,3 4,4 
Cl ppm 21 14,6 
Mg ppm 17,8 11,9 
Ca ppm 22,4 11,6 
HCO3 ppm 0 0 
CO3/OH ppm 0 0 
SiO2 ppm 19,8 13,8 
MSUS ppm 38,1 7,6 
O2 mg/l 6,7 6,6 
O2 %sat 86 83 
La rivière Kabimba a un caractère acide dû à la présence des oxydes de fer 
qui dominent sur la nappe de la rivière. La dissolution de cet acide 
décompose plusieurs substances telles que le carbonate et autres…, qui sont 
à la base de la forte minéralisation à travers la conductivité, par rapport aux 
autres rivières.
--190 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 5: Rivière Kalongwe 1994-1995 
T° °C 23,9 
Cond μs/cm 354,8 
pH 7,7 
Alcal méq/l 1,1 
NO2 
- ppm 0,005 
NO3 
- ppm 0,08 
PO4 
3- ppm 0,06 
NH4 ppm 0,14 
SO4 
2- ppm 99,5 
Dureté °D 7,6 
Cl ppm 9,7 
Mg ppm 16,5 
Ca ppm 26,5 
HCO3 ppm 66,6 
SiO2 ppm 18,6 
MSUS ppm 9,4 
O2 mg/l 7,1 
Cette rivière est plus chargée en matière en suspension, sulfate et il y a une 
dissolution importante de calcium et magnésium par rapport aux autres 
rivières.
--191 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 6 : Rivière Kiliba en 2009 
Amont Pont Aval 
T° 19,3 21,7 20,4 
Cond 11 36 53 
pH 8,9 9,1 8,7 
STD 6 19 26 
NO2 
- 0,007 0,009 0,013 
N 0,0018 0,0027 0,0039 
PO4 
3- 0,08 21 14 
P 0,2456 64,47 42,98 
Turbidité 4 9 17 
Couleur 31 49 93 
DCO 3,6 3,8 4 
OD 8,16 7,92 7,92 
DBO5 1,32 1,488 1,56 
NO3 
- 1,56 0,04 0,07 
D.Ca 0,89 1,34 1,96 
D.Mg 0,47 0,62 2,51 
D.T 1,36 1,96 4,47 
SO4 
2- 15 17 7 
Il ressort que les paramètres varient de l’amont vers l’aval suite à la pression 
démographique et activité anthropiques sur le bassin de cette rivière. 
Néanmoins, ces paramètres présentent de faible valeurs de l’amont à l’aval, 
raison à laquelle la sucrerie du Kivu s’est en servi en vue d’irriguer ses 
champ de canne à sucre.
--192 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 7 : Rivière Ruzizi 
(Symoens 
1968) 
(CRAIG) 
1974 
(Mpawen 
ayo 1986) 
(Caljon 
1987) 
1958 par 
Dubois 
2010 notre étude 
pH - - - - 8,8 9,1 
T° - - 25,3 25,5 - 24,9 
chlorure - - - - 16,6 29,9 
D.Tol - - - - 41,7 61,4 
Ca 9,9 6,8 6,6 6,8 8,2 8,9 
Mg 54,2 36,7 47 46,9 96,4 74,2 
T.AC - - - - 9 2,3 
carbonate - - - - - 13 
bicarbonate 9 - 7 7 - 17 
M.S - - - - - 0,47 
DCO - - - - - 2,4 
Carbone org - - - - - 0,12 
3- PO4 
- - - - 0,07 0,07 
Cl 23,8 14,3 26,6 22,3 - - 
P - - - - - 0,2 
Azote (N-NO3) - - - - - 0,07 
- NO3 
- - - - 0 0,7 
- - - - - 0 0,08 
NO2 
2- 17 - 14 7 9 20 
SO4
--193 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
SIO2 - 8,3 - - 8 1,2 
Cond - - - - 760 873 
Ruzizi est une rivière à grande envergure, car elle relie le lac Kivu au lac Tanganyika, sa composition chimique est plus 
complexe car elle se modifie suite aux apports de certains affluents. L’activité anthropique a modifiée certains paramètres tels 
que les nutriments, la minéralisation, la dureté et le chlorure.
--194 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Tableau 8 : Lac Tanganyika de 1965 à 2009 
(Talling & 
Talling) 
1965 en 
ppm 
(Craig) 
mmol/l (Hecky 
1978) mg/l 1986 1987 1988 1989 1990 (Ntakimazi 
1995) 2002 2004 2009 
T° °C - - - 26,6 26,6 26,4 25,9 26,2 24,5 27 26,7 27 
pH - - - 9 9 9,1 9,1 9,1 8,8 7,83 8,06 9,5 
Cond μS/cm - - - 703 715 699 684 765 636 600 676 650 
Alc TA méq/l - - - - - - - - 6,1 0,6 
1,79 
TAC méq/l 7 - - - - - - - 303,43 4,4 31,33 2,48 
NO3 
- mg/l - - - - - - - - 0,19 0,06 0,02 0,062 
- mg/l - - - - - - - - 0 0,006 0,006 0,006 
NO2 
NH4 mg/l - - - - - - - - 0,36 - - - 
SO4 mg/l 0,2 - 5,3 - - - - - 0,71 2 2 6 
OD mg/l - - - - - - - - - 5,14 6,95 7,2 
Saturation % - - - 98,8 92,6 100 87,8 92,6 - - - 104,5 
3- PO4 
mg/l - - - - - - - - 0 0,01 0,03 0,45 
Na mg/l 2,5 2,7 61,7 - - - - - - - - - 
K mg/l 0,9 0,8 32 - - - - - - - - - 
Li mg/l - - - - - - - - - - - -
--195 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Ca mg/l 0,5 0,3 10,7 - - - - - - - - - 
Mg mg/l 3,6 1,6 37,9 - - - - - - - - - 
Cl mg/l 0,8 0,7 24,6 - - - - - - - - - 
SiO2 mg/l - - 0,4 - - - - - 3,24 - - - 
Cl mg/l - - - - - - - - 26,83 - - - 
Du. T mg/l - - - - - - - - 10,1 63,7 35,8 20,76 
Du. Ca mg/l - - - - - - - - - 0,72 6,8 6,08 
Du. Mg mg/l - - - - - - - - - - - 14,67 
Transparence m - - - 11,3 14,8 15,3 14,3 12,9 - - - -
--196 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Le lac Tanganyika reçoit les eaux des différents affluents (dans la baie Nord-ouest) 
dont les compositions chimiques sont différentes (Tableaux 1, 2, 3, 4, 
5, 6 et 7). Le plus important de cas affluents est la Ruzizi (le déversoir du lac 
Kivu) qui a des eaux alcalines, très riches en sels dissous, avec un pH de 9,1 
en surface. La rivière fournit plus de 50 % du total de sels se déversant dans 
le lac (Beauchamp, 1939). La rivière Ruzizi contient des proportions en ions 
largement similaires avec celles du lac Tanganyika (Talling & Talling, 
1965). 
Ces affluents présentent une faible teneur aux paramètres analysés par 
rapport au lac Tanganyika, car le lac est un milieu ouvert où les échanges se 
font, en plus ces substances ont tendance de se concentrer au lac. 
CONCLUSION 
Notre travail a porté sur l’analyse comparative des résultats physico-chimiques 
des eaux du bassin versant Nord-Ouest du lac Tanganyika. Il 
ressort, la température varie d’une rivière à une autre, d’une année à l’autre 
et augmente de l’amont vers l’aval. La différence de température serait due 
probablement à l’altitude ou ces rivières prennent leur source et la courte 
distance en zone chaude qu’elles traversent. 
La conductivité électrique, la dureté, l’alcalinité et les solides totaux dissous 
varient également d’une rivière à une autre et d’une année à l’autre, cette 
variation serait due également à l’altération spatio-temporelle des roches. 
Elle augmente de l’amont vers l’aval. La rivière Mulongwe, Kalimabenge, 
Kiliba et Kavimvira présentent une conductivité faible d’où elles sont faibles 
en sels minéraux, par contre la Ruzizi, Kabimba et Kalongwe ont une 
conductivité trop élevées. 
Les nitrate et nitrite de toutes ces rivières dosés en 1958 étaient nuls, 
contrairement à nos jours c’est à l’état de trace ; néanmoins, un pic de nitrite 
est observé en 2004. Cette différence s’explique par le déboisement dû à la 
forte densité agricole actuelle et aux activités anthropiques. Il en est de 
même pour le sulfate et la matière en suspension qui varient d’une rivière à 
une autre, les rivières kabimba, Kalongwe et Kavimvira présentent une 
quantité importante. Ces matières charriées au lac Tanganyika peuvent 
entraîner la sédimentation au lac puis un déséquilibre dans sa biodiversité. 
L’oxygène dissous de toutes les rivières que nous avons analysé par la 
méthode de Wincker et trop négligeable, tandis que la méthode
--197 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
potentiométrique par un oxymètre révèle des valeurs intéressantes, il varie 
d’une rivière à une autre. L’oxygène dissous permet la vie des végétaux. 
Chimie de l'eau de l'Afrique et les lacs tropicaux est déterminée par 
l'altération chimique de roches cristallines et ultérieures de concentration par 
évaporation (Kilham, 1973). Kilham (1971) a proposé une classification 
complexe de fleuves africains et les lacs en fonction de leur origine 
géologique et climatique. 
Il est à signaler que certains ions ou groupe chimiques qui étaient dosés par 
nos prédécesseurs mais, ne les sont plus à nos jours ou vice versa. Ils 
constituent ainsi, une banque de donnée servant d’informations. 
REMERCIEMENTS 
Nous remercions les autorités du Centre de Recherche en Hydrobiologie 
d’Uvira. 
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 
Beauchamp, R. S. A. (1939). "Hydrobiology of Lake Tanganyika.» 
International revue Der Gesamten Hydrobiologie und Hydrographie 
39(316-353). 
Bliefert, C. and Perraud, R., 2001:"Chimie de l’environnement: Eau, Air, 
Sols, Déchets." Edition de Boeck. 
Burton R. F and Hanning Speke, J., 1858: "Historique de la découverte du 
Lac Tanganyika et l'exploration du Lac." 
Caljon, A. G., 1987. "A recently langlocked brackish-water lagoon of lake 
tanganyika: physical and chemical characteristics, and spatio-temporal 
distribution of phytoplankton,." Hydrobiologia 153(55-70). 
Craig, H., 1974: " Lake Tanganyika geochemical and hydrography 1974 
study; 1973 expedition:" La Jolla, California, Scripps Institution of 
Oceanography Reference series 73—5: 65 p. 
Dubois, J. T. (1958b): "Composition chimique des affluents du Nord du lac 
Tanganyika. ." Bull. Séances Acad. r. Sci. d’outre Mer,: 1224-1237. 
Hach Company 2002: " Water analysis Handbook, 4e Edition : Photometric 
procedures, titration procedures, Ion-selec tive, Electrode procedures,
--198 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Microbiological procedures, Chemical procedures explained, 
Digesting liquids, Oils, and solid." 
Hecky, R. E., 1978: "Studies on the planktonic Ecology of Lake Tanganyika. 
Dept. of Fisheries and the Environment...» Winnipeg, Manitoba R3T 
2N6th Technical Report 
Ilunga, L., 1984: "le Quaternaire de la plaine de la RUZIZI,» Thèse de 
Doctorat inédite. 
John, D. et Catherine, T,. 2004. "Etude de la Biodiversité des Ecosystèmes 
du parc national de Kahuzi-Biega (secteur de Tshibati), et du lac 
Tanganyika et trois de ses affluents à Uvira, est de la République 
Démocratique du Congo." 
Kilham, P. H., R.E, 1973: "Geochimical and ecological significance in East 
African waters and sediments." Limnol. Oceanogr 18(932-945). 
Kimbadi, S., Vandelannoote, V., 1999: "Chemical composition of the small 
rivers of the north-western part of Lake Tanganyika." 
Lepersonne, J., 1974: "Carte géologique du Zaïre au 1/2 000 000e et notice 
explicative." Dpt Mines, Dir. Serv. Géol., Rép. du Zaïre: 66 pp. 
Mpawenayo, B. (1986). "De water van de Ruzizi-vlakte (Burundi): milieu, 
algenflora en-vegetatie." Thesis, Vrije Universiteit Brussel, : 270 pp. 
Ntakimazi, G., 1995: "Le rôle des Ecotones terre / eau dans la diversité 
biologique et les ressources du lac Tanganyika. " Projet 
UNESCO/MAB/DANIDA 510/BDI/40: Rapport final, 84 p. 
Plisnier, P, D. V., Langenberg, 1997: "Echantillonnage limnologique au 
cours d’un cycle annuel dans trois stations situées sur le lac 
Tanganyika. FAO/FINNIDA Recherche pour l’Aménagement des 
Pêches au lac Tanganyika. ." FAO/FINNIDA. 
Rapport CRH inédit "Conditions climatiques dans la région d’Uvira du 1977 
au 1986 par le Centre de Recherche en Hydrobiologie, Département 
d’Hydrologie, Section Hydrodynamique. " 
Rodier, J., 2005: "Analyse de l’eau: eaux naturelles, eaux résiduaires, eaux 
de mer : Chimie, physicochimie, niologie, interprétation des résultats." 
Paris Dunod: 1383. 
Symoens, J. J., 1968: " The mineral content of natural waters, 
Hydrobiological survey of the lake Bangweulu – Luapula River basin. 
" Cercle hydrobiologique de Bruxelles 2(1–199). 
Talling & Talling "The chemical Composition of african Lake 1965 
waters:." Int.Rev.Ges.Hydrobiol 50(3)( 421-463). 
Vandenplas, 1947). "La temperature au congo belge ".
--199 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
Yves Fermons, 2007: "Etude de l’état des lieux de la partie Nord du Lac 
Tanganyika dans le cadre du programme Pêche d’action contre la faim 
en R.D.C."
--200 – 
Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 
ANNEXES 
CRITERES D’APPRECIATION DE LA QUALITE DE L’EAU 
Annexe 1: Classement des eaux de surface stagnantes et courantes d’après leur qualité (Bliefert and Perraud, 2001) 
Classe de qualité 
Taux de 
saturation en 
O2 (%) 
O2 
dissous 
en mg/l 
DBO5 
(mg/) 
DCO 
(mg/l) 
Qualité de 
l’eau 
1A ≥ 90 ≥ 7 ≥ 3 ≥ 20 Excellente 
1B 70…..90 5 ….7 3….5 20….25 Bonne 
2 50……70 3….5 5….10 25…..40 Moyenne 
3 < 50 < 3 10….25 40……80 Médiocre 
4 - - > 25 > 80 Hors classe 
Annexe 2: Critères d’appréciation globale de la qualité d’eau des rivières 
Classe de qualité Conductivité T° pH 
MES 
(mg/l) 
Oxygène 
dissous 
(mg/l) 
+ 
NH4 
(mg /l) 
- 
NO3 
(mg/l) 
1A ≤ 400 ≤ 20 6,5 -8,5 ≤ 30 >7 ≤ 0,1 - 
1B 400 – 7500 20 - 22 6,5-8,5 ≤ 30 5 - 7 0,1- 0,5 - 
2 750 – 1500 22 - 25 6 - 9 ≤ 30 3 - 5 0,5 - 2 < 44 
3 1500 - 3000 25 - 30 5,5 -9,5 30 - 70 - 2 -8 44 -100
TABLE DES MATIERES 
BIOTECHNOLOGIE 
Problématique de l'eau et de l'assainissement en milieu scolaire dans la ville de 
Kisangani en R.D. Congo…………………………………………………6-25 
Kazadi, M., Dubakanga, I. ; Oleko, W. et Tchatchambe, W.B. 
Dynamique de l’evolution de la cercosporiose noire du bananier dans la region 
de Kisangani (R. D. Congo) ……………………………………………...26-39 
Onautshu, O. ; Hamadi, M. ; Lutala, L. ; Lebisabo, B. ; Tchatchambe, N.B. et 
Dhed’a, D. 
Détermination de la teneur en alcool dans le vin préparé a base de jamalac 
(Syzygium samarangense) à Kisangani ………………………………….....40-52 
Iyokwa, B. ; Manya, W. et Onautshu, O. 
Influence de cinq substrats sur la germination et la croissance juvénile de 
Doussié Rouge (Afzelia bipindensis Harms) dans les conditions de 
Kisangani………………………………………………………………..53-65 
Lomboko, O.V. ; Shutsha, E.R. ; Mwamba, J.P.D. ; Solia, E. et Okungo, L.A. 
Valeurs nutritives et toxiques de trois plantes alimentaires sauvages 
consommées dans le district de la Tshopo en province orientale (République 
Démocratique du Congo) ……………………………………...……….66-85 
Solomo, E. ; Litumanya, E. ; Tchatchambe, N.B. ; Van Damme, P. ; Termote, 
C. ; Tchatchambe, W.B. et Dhed’a, D. 
Contribution des plantes alimentaires spontanées dans la vie socio- économique 
de la population riveraine de la Réserve Forestière de la Yoko territoire 
d’Ubundu en Province Orientale/RDC………………................................86-102 
Tshidibi, T. ; Bwama, M ; Termote, C. et Dhed’a, D. 
Appréciation de l’état aérobiologique des cliniques universitaires de 
Kisangani…..........................................................................................103-115 
Baendo, T.M.et Oleko, W. 
Etude de l’activité antibactérienne de quelques plantes médicinales sur les 
souches de Neisseria gonorrhoeae et de Staphylococcus aureus résistantes aux 
antibiotiques courants a Kisangani (RDC) …................................116-129 
Etobo, K.J. ; Tshidibi, T. et Ndjele, M.
BOTANIQUE 
Groupements végétaux de strate arborescente supérieure des forêts matures de la 
Reserve Rorestière de Yoko (Ubundu, R. D. Congo) …............................133-151 
Lisingo, L.W.; Vleminckx, J.; Amani, C.; Hardy, O.; Nshimba, S-W et Lejoly, J. 
Comparaison de la diversite entre les strates dans les forêts semi-caducifoliées 
du sud de la réserve de yoko : cas des strates arborescente et arbustive 
(Kisangani, R.D.Congo) …........................................................................152-172 
Mambweni, M.; Nshimba, S-M.; Lejoly, J.; Nebesse, M. et Ndjele, M-B. 
CHIMIE 
Analyse comparative des résultats physico-chimiques des eaux du bassin 
versant Nord-ouest du lac Tanganyika (de 1958 à 2010) …......................176-200 
Lumami, K. ; Amundala, S. et Muyisa, K.S. 
Analyse chimique et évaluation de l'activité antibactérienne de quelques plantes 
médicinales utilisees contre la fièvre typhoïde sur une souche de Salmonella 
typhi a Kisangani (R.D Congo) …..............................................................201-213 
Litumanya, B.; Tika, A.; Makelele, K. et Bokota, T. 
HYDROBIOLOGIE 
Résultats préliminaires des inventaires et quantification des poissons frais 
observes au Beach Lindi a Kisangani (RD Congo) …................................217-232 
Bonyoma, B.; Alobe, B.; Ndjaki, N.; Kankonda, B. et Ulyel, A.P. 
Contribution à la connaissance du peuplement zooplanctonique des étangs 
Ngene-Ngene et Déchaux alimentés par les fumiers organiques...............233-250 
Alobe, B.; Ulyel, A.P.; Kankonda, B. ; Kadange, N. ; Bonyoma, B. et Ndjaki, N. 
ZOOLOGIE 
Etat de gibiers livres et commercialises au marche central de Kisangani : 
principaux axes de provenance, moyens de transports et techniques de captures 
utilisées......................................................................................................254-278 
Nebesse, M.; Van Vliet, N.; Gambalemoke, M.; Mambweni, M.; Nazi, R. et 
Dudu, A.

Contenu connexe

En vedette

2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot
Marius Sescu
 
Everything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPTEverything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPT
Expeed Software
 
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage EngineeringsProduct Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Pixeldarts
 
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
ThinkNow
 
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdfAI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
marketingartwork
 
Skeleton Culture Code
Skeleton Culture CodeSkeleton Culture Code
Skeleton Culture Code
Skeleton Technologies
 
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
Neil Kimberley
 
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
contently
 
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
Albert Qian
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Kurio // The Social Media Age(ncy)
 
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Search Engine Journal
 
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
SpeakerHub
 
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
Clark Boyd
 
Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next
Tessa Mero
 
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search IntentGoogle's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Lily Ray
 
How to have difficult conversations
How to have difficult conversations How to have difficult conversations
How to have difficult conversations
Rajiv Jayarajah, MAppComm, ACC
 
Introduction to Data Science
Introduction to Data ScienceIntroduction to Data Science
Introduction to Data Science
Christy Abraham Joy
 
Time Management & Productivity - Best Practices
Time Management & Productivity -  Best PracticesTime Management & Productivity -  Best Practices
Time Management & Productivity - Best Practices
Vit Horky
 
The six step guide to practical project management
The six step guide to practical project managementThe six step guide to practical project management
The six step guide to practical project management
MindGenius
 
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
RachelPearson36
 

En vedette (20)

2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot2024 State of Marketing Report – by Hubspot
2024 State of Marketing Report – by Hubspot
 
Everything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPTEverything You Need To Know About ChatGPT
Everything You Need To Know About ChatGPT
 
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage EngineeringsProduct Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
Product Design Trends in 2024 | Teenage Engineerings
 
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental HealthHow Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
How Race, Age and Gender Shape Attitudes Towards Mental Health
 
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdfAI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
AI Trends in Creative Operations 2024 by Artwork Flow.pdf
 
Skeleton Culture Code
Skeleton Culture CodeSkeleton Culture Code
Skeleton Culture Code
 
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
PEPSICO Presentation to CAGNY Conference Feb 2024
 
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
Content Methodology: A Best Practices Report (Webinar)
 
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
How to Prepare For a Successful Job Search for 2024
 
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie InsightsSocial Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
Social Media Marketing Trends 2024 // The Global Indie Insights
 
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
Trends In Paid Search: Navigating The Digital Landscape In 2024
 
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
5 Public speaking tips from TED - Visualized summary
 
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
ChatGPT and the Future of Work - Clark Boyd
 
Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next Getting into the tech field. what next
Getting into the tech field. what next
 
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search IntentGoogle's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
Google's Just Not That Into You: Understanding Core Updates & Search Intent
 
How to have difficult conversations
How to have difficult conversations How to have difficult conversations
How to have difficult conversations
 
Introduction to Data Science
Introduction to Data ScienceIntroduction to Data Science
Introduction to Data Science
 
Time Management & Productivity - Best Practices
Time Management & Productivity -  Best PracticesTime Management & Productivity -  Best Practices
Time Management & Productivity - Best Practices
 
The six step guide to practical project management
The six step guide to practical project managementThe six step guide to practical project management
The six step guide to practical project management
 
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
Beginners Guide to TikTok for Search - Rachel Pearson - We are Tilt __ Bright...
 

Les affluents (rivières) du lac Tanganyika

  • 1. U N I V E R S I T E D E K I S A N G A N I A N N A L E S D E L A F A C U L T E D E S S C I E N C E S VOLUME 16 Tome 1 Imprimé à l’Université Août 2014
  • 2. Comité de rédaction Président : Dr. BOKOTA, T., Professeur Associé Secrétaire : Dr. KAZADI, M., Professeur Associé Secrétaire adjoint : Dr. ONAUTSHU, O. Membres : Dr. DHED’A, D., Professeur Ordinaire Dr. DUDU, A., Professeur Ordinaire Dr. NDJELE, M-B., Professeur Ordinaire Dr. OLEKO, W., Professeur Ordinaire Dr. UPOKI, A., Professeur Ordinaire Dr. KANKONDA, B., Professeur Dr. JUAKALY, M., Professeur Dr. NSHIMBA, S-M., Professeur Dr. KATUALA, G-B., Professeur Associé Dr. GEMBU, T., Professeur Associé Dr. LOMBA, T., Professeur Associé Dr. ETOBO, K., Professeur Associé Dr. BOYEMBA, B., Professeur Associé Dr.TCHATCHAMBE, W-B., Professeur Associé Dr. KAHINDO, M., Professeur Associé Dr. KASWERA, K. Dr. AMUNDALA, D. Dr. GAMBALEMOKE, M. Dr. MUKINZI, I. Dr. DANADU, M. Dr. BAPEAMONI, A. Dr. ADHEKA, G. Adresse : Secrétariat de Rédaction Annales de la Faculté des Sciences Université de Kisangani République Démocratique du Congo E-mail : matthieu.bokota@unikis.ac.cd kazadizoe@yahoo.fr didyonautshu@yahoo.fr
  • 3. --176 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 ANALYSE COMPARATIVE DES RESULTATS PHYSICO-CHIMIQUES DES EAUX DU BASSIN VERSANT NORD-OUEST DU LAC TANGANYIKA (De 1958 à 2010) LUMAMI, K.1 ; AMUNDALA, S.1 et MUYISA, K.S.2 (1) Centre de Recherche en Hydrobiologie Uvira, R.D. Congo. (2) Université officielle de Bukavu Contact auteurs : lumamikapepula@yahoo.fr camundala@yahoo.fr RESUME Des études de la composition chimique des eaux du bassin Nord-Ouest du lac Tanganyika ont été effectuées entre 1958 et 2010. Les facteurs influençant la chimie de l’eau ont été étudiés par analyse typologique sur base de concentrations en ions majeurs. Les différences entre les paramètres ou ions dépendent de l’altitude et la source qui est fortement liée au pH, à la température de l’eau, la conductivité, la teneur en éléments nutritifs et l’intensité des altérations de la dolomie, et la pyrite contenant du substrat rocheux. Mots clés: lac Tanganyika, l'altération chimique des roches. ABSTRACT COMPARATIVE ANALYSIS OF RESULTS OF PHYSICAL AND CHEMICAL WATER BASIN LAKE NORTHWEST TANGANYIKA (1958 to 2010) Studies of the chemical composition of waters from the Lake Tanganyika Northwest basin have been done between 1958 and 2010. The factors influencing the chemistry of water have been studied by typological analysis on basis of concentrations of major ions. The differences between the parameters or ions depend on the altitude and the source which strongly influence the pH, the temperature of water, the conductivity, the content in nutrient elements and the intensity of the changes of the dolomite, and the containing pyrites of the rocky substratum. Key words: Tanganyika Lake, the chemical change of the rocks,
  • 4. --177 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 I. INTRODUCTION Le bassin Nord-Ouest du lac Tanganyika est compris entre la baie de Burton au Sud et la plaine de la Ruzizi au Nord. Il est situé entre 3° 20’ et 4° 20’ de latitude Sud ; 29° 30’ de longitude Est. Il est limité à l’ouest par le versant oriental de la chaîne de Mitumba et à l’Est par le lac Tanganyika. Il présente un vaste réseau hydrographique caractérisé par de nombreux cours d’eaux permanents et temporaires (Yves Fermons 2007) La plupart de rivières prennent naissance dans les monts Mitumba (2000 à 3000 m d’altitude) où elles creusent des lits profonds dans les roches métamorphiques du burundian constitué de micaschistes, quartzites, granit, gneiss et amphibolites. Parmi ces roches, les quartzites sont les plus abondants. Elles traversent la plaine littorale (780-800 m) constituée des sables avant de se jeter au lac Tanganyika (Lepersonne 1974) La région du lac Tanganyika présente un climat tropical humide caractérisé par l’alternance de deux saisons ; une saison de pluies de Septembre à Avril et une saison sèche de Mai à Août, la température moyenne annuelle est de 24°C (Rermain, 1955). D’après (Vandenplas, 1947), la température maximum de l’air dans la vallée du lac Tanganyika est presque toujours supérieure à 25°C en moyenne, au cours de l’année. Les vents soufflent généralement du secteur Sud-est pendant la saison sèche ; ce vent est très faible au sol durant la nuit et la matinée, et se renforce dans l’après-midi, il est aussi plus fort en saison sèche qu’en saison de pluie (Ilunga Lutumba 1984) (Rapport CRH inédit). 1.1. Description des rivières de la région d’Uvira La rivière Kavimvira coule suivant la direction N-SE. Elle prend sa source dans les monts Mitumba à 1800 mètres d’altitude et traverse la partie extrême Nord de la cité d’Uvira. Longue de 17,5 km et large de ± 5 m, elle présente un débit moyen faible inférieur à 1 m3/s. Elle est utilisée par la population pour diverses activités (l’eau de boisson, lavage. La rivière Mulongwe coule aussi suivant la direction N-SE, sa source est située également dans les monts Mitumba mais à 2440 m d’altitude et traverse le centre de la cité d’Uvira avant d’atteindre le lac Tanganyika (John et Catherine, 2004). Elle a environ 25,5 km de long et 7 m de large (Dubois, 1958b) ; Son débit moyen. Cette rivière est non seulement utilisée par la population riveraine pour diverses activités mais sert aussi au captage d’eau
  • 5. --178 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 qui est traitée par la Société de distribution des eaux (Regideso) pour la rendre potable. La rivière Kalimabenge prend sa source dans les monts Mitumba à 2440 m d’altitude et coule vers le lac suivant la direction S-NE et N-SE (John et Catherine, 2004). Elle mesure environ 22 km de long et 5 m de large ; elle a un débit moyen de 1 m3/s (Dubois, 1958b) . La rivière Kakumba prend sa source aussi dans le mont Mitumba et coule vers le lac suivant la direction WE, sa longueur est d’environ 26 km ; elle se situe au Sud du port de Kalundu. 1.2.Description du lac Tanganyika Le lac Tanganyika, ou Tanganika est l'un des Grands Lacs d'Afrique, deuxième lac africain par sa superficie après le lac Victoria, deuxième au monde par son volume et sa profondeur après le lac Baïkal. Sa conductivité halieutique indique qu’il est le plus poissonneux du monde (Plisnier. P, Langenberg et al. 1997). Ses eaux rejoignent le bassin du Congo puis l'océan Atlantique. On estime que sa formation remonte à environ 20 millions d'années (Miocène). (Burton and Hanning Speke, 1858) furent les premiers Européens à l'apercevoir en 1858 et décidèrent de conserver son nom d'origine, contrairement à l'usage en vigueur à l'époque. Le lac Tanganyika fait partie de la vallée Rift Africain. Il occupe la partie méridionale du Rift Albertin, il se situe entre 3° 20’ S et 8° 45’ S de latitude et entre 29° et 31° longitude Est (Fig 2). Sa superficie est de 32900 km2, il présente une profondeur maximale de 1479 m, une longueur totale de 650 km et une largeur maximale de 80 km. Son bassin de drainage est de 198400 km2. La rivière Lukuga à Kalemie est exutoire qui le relie au bassin du fleuve Congo.
  • 6. --179 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Figure 1 : Situation des rivières étudiées et les sites d'échantillonnage (zone pointillée: zone habitée d'Uvira) : 1. Kavimvira, 2. Mulongwe, 3. Kalimabenge, 6. Kalongwe, 7. Kabimba. Les chiffres en amont présentes l’altitude où ces rivières prennent leurs sources, mais sur la gauche montrent de côté altitudes l’échantillonnage de données historiques.
  • 7. --180 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Figure 2 : Carte de la région du lac Tanganyika Le lac Katobo est situé également dans le bassin du Tanganyika. Il s’agit d’un lac artificiel situé à 80 km de la cité d’uvira à 1400 mètres d’altitude et présentant une biodiversité importante. Ce lac trouve son origine suite au rassemblement de différents ruissellements des vallées environnantes. Le but de sa construction était de capter l’eau afin d’ériger une centrale hydroélectrique pouvant alimenter la sucrerie de Kiliba ainsi qu’irriguer les différentes cultures de la plaine de la Ruzizi. Très peu d’études sur la physico-chimie des eaux du bassin Nord-Ouest du Lac Tanganyika, ont été menées précédemment. La toute première étude sur toutes les rivières est celle de (Dubois, 1958b) en Juin. Depuis 1992, soit 43 ans après Dubois, et jusqu’à présent quelques chercheurs du CRH d’Uvira ont repris les mêmes études, sur le même terrain. Le présent travail traite de la chimie du bassin versant du lac Tanganyika près d'Uvira (Congo- Kinshasa). Il trouve son origine de mettre en disposition de tous chercheurs, une base de données susceptible sur la physico-chimie de la partie Nord- Ouest du Lac Tanganyika et le phénomène de changement climatique, et de mauvais aménagement du milieu sur la modification de paramètres abiotiques.
  • 8. --181 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 MATERIEL ET METHODES Tous les sites d'échantillonnage des rivières sont situés près de l'embouchure du lac. Quant au lac, les prélèvements ont été effectués en zone littorale et pélagique. L’échantillonnage se faisait deux fois le mois, chaque mardi de la première et deuxième quinzaine du mois de 7 à 9 heures du matin. Les échantillons d’eau ont été ramenés au laboratoire de chimie conservé à 4°C dans un réfrigérateur. Les paramètres tels que le nitrate, le nitrite, le sulfate, les matières organiques, le phosphate, l’azote, le silicate, le magnésium, les solides totaux, l’ammoniaque, le calcium et le chlorure s’expriment en ppm ; les matières en suspension en g/l ; le titre alcalimétrie en méq/l ; la dureté en degré français ; le carbone organique en %, la conductivité en μs/cm ; la couleur en platine-cobalt, et la turbidité en FTU (unité turbidité formazine). Le pH, la température, la conductivité et les solides totaux ont été prélevés in situ, de même pour la transparence. La mesure du pH fut exécutée à l’aide du pH-mètre potentiométrique ; L’oxygène dissous a été déterminé par la méthode de Winkler et la méthode instrumentale utilisant un oxymètre : o La température, la conductivité ont été mesuré in situ à l’aide d’un appareil Hach et Hanna incorporé au pH-mètre pour certains et les autres avec un thermomètre à mercure; o L’alcalinité a été mesurée par la méthode titrimétrique avec acide chlorhydrique en présence de phénolphtaléine et méthylorange ; o La dureté a été mesurée par la méthode complexométrique ; o La demande chimique en oxygène a été déterminée par la méthode manganimétrie ; o Les matières en suspensions par la filtration au travers les filtres de Watman GF/C ; o Le chlorure par la méthode de Mohr (Rodier, 1984) ; o La turbidité a été déterminée par la méthode d’absorption à l’aide de spectrophotomètre ; o Le nitrate a été déterminé par la méthode titrimétrique et par la réduction, techniques utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre ; o Le nitrite a été mesuré par la méthode diazotation, technique utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre ; o Le phosphore a été dosé par la méthode phosver, technique utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre ;
  • 9. --182 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 o La couleur par la méthode Alpha Platine-Cobalt à l’aide de spectrophotomètre ; o La transparence a été déterminée par le disque de Secchi ; o Le sulfate a été dosé par la méthode sulfaver, technique utilisant les réactifs en gélule à l’aide d’un spectrophotomètre. Les prélèvements de données historiques furent effectués au cours des mois de Mai et Juin 1953, ce qui correspond dans cette région à la fin de la saison des pluies et au début de la saison sèche. Les échantillons d’eau furent prélevés à quelques centaines de mètres en amont de l’embouchure de la rivière dans le lac.
  • 10. --183 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 II. RESULTATS ET DICUSSION Tableau 1 : Rivière Kalimabenge 1958 1993 1994 1995 2002 2003 2004 2009 2010 T° °C - 19,4 20,1 18,3 20,2 22,2 19,4 18,8 20,3 Cond μs/cm 69 103,3 88,3 72 86,3 108,6 95,1 79 90,1 pH 7,3 7,4 7,2 6,8 - - - 7,6 7,4 Alcal méq/l 0,35 0,4 0,296 0,19 - - - - - NO2 - ppm 0 0,007 0,004 0,004 0,016 0,005 0,01 0,005 0,007 - ppm 0 0,31 0,20 0,22 0,25 0,1 0,08 0,14 0,09 NO3 PO4 3- ppm 0,08 0,04 0,07 0,03 - - - 0,35 0,08 NH4 ppm - 0,09 0,10 0,11 - - - - - SO4 2- ppm 17,5 28 22,09 18,11 25 24 25 33,5 30,6 Dureté °D 2,5 2,6 2 1,33 8,65 4,8 5,91 4,93 4,82 Cl- ppm 1,1 3,4 6,02 3,56 - - - 0,142 0,248 Mg ppm 3,1 6,4 5,161 3,1 - - - - - Ca ppm 5 8,1 6,33 4,28 - - - - - HCO3 ppm - 25,2 16,3 11,62 - - - - - SiO2 ppm 14 16,9 19,58 7,762 - - - - - MSUS ppm - 0,17 0,0562 0,108 - - - 0,024 0,6 O2 mg/l - 8,01 8,21 7,88 6,07 9,19 10,1 9,67 8,53 DBO5 mg/l - - - - 4,56 2,23 8,76 0,77 1,25
  • 11. --184 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 T.AC méq/l - - - - 3,56 4,3 2,51 0,358 0,502 Dur. Ca °F - - - - 0,22 0,5 3,22 2,31 2,23 N02-L ppm - - - - - - - 3,23 4,125 N ppm - - - - - - - 0,017 1,237 P ppm - - - - - - - 1,094 0,253 C % - - - - - - - 0,30 0,32 Turbidité FTU - - - - - - - 5,75 13,25 Couleur Plat-Cobalt - - - - - - - 25,75 38,13 DCO ppm - - - - - - - 1,08 6,144 STD ppm - - - - - - - 40 47,5
  • 12. --185 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014:) : 176-200 A la lumière des données spatio-temporel sur la rivière Kalimabenge, il est à signalé que les paramètres varient faiblement d’une année à l’autre. La détermination de nitrate et nitrite en 1958 étaient nuls, vers 1993 à nos jours, l’analyse quantitative de ceux paramètres nous présente des valeurs. La présence de ces éléments est due aux activités anthropiques observées sur le lit de la rivière (agriculture). L’agriculture et l’application de ses dérivés « les herbicides » ont contribué à la faible minéralisation à travers la conductivité et la dureté, et l’augmentation de l’anion sulfate. Dans l’ensemble, les paramètres sont compris aux normes de meilleure qualité de l’eau (cfr annexe). Les paramètres clés tels que le rapport entre DBO5 et DCO montre que le milieu est biodégradable en plus l’oxygénation est très supérieur qui explique la présence de paramètres biotiques.
  • 13. --186 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 2 : Rivière Mulongwe 1958 1994 1995 2002 2003 2004 2009 2010 T° °C - 18,53 18,98 22.2 21 19 18 19,3 Cond μs/cm 43 55,79 53,44 49.1 61.7 57 38 43,13 pH 7,3 7,1 7,08 - - - 7,1 7,188 Alcal méq/l 0,35 0,372 0,228 0 0 0 - - - NO2 ppm 0 0,005 0,003 0.013 0.011 0.003 0,01 0,027 - ppm 0 0,202 0,16 0.25 0.18 2.69 0,45 0,38 NO3 PO4 3- ppm 0,092 0,094 0,051 - - - 0,23 0,075 NH4 ppm - 0,216 0,101 - - - - - SO4 2- ppm 5,2 9,09 8,85 11 11 11 17,3 18,1 Dureté °D 1,6 1,254 0,898 4.48 2.15 3.19 2,16 2,51 Cl ppm 2 8,833 3,392 - - - 0,071 0,213 Mg ppm 1,1 4,135 2,085 - - - - - Ca ppm 4,4 3,113 2,942 - - - - - HCO3 ppm - 22,659 13,942 - - - - - SiO2 ppm 11 9,968 11,261 5.35 9.59 8.84 - - MSUS ppm - 0,0273 0,0301 - - - 0,01 0,63 O2 mg/l - 8,2 7,81 5,35 9,59 8,84 8,72 8,21 DBO5 mg/l - - - 4,18 0,8 3,03 1,37 2,41 T.AC méq/l - - - 2.4 3.04 3.58 0,36 1,02 Dur. Ca °F - - - 0.25 0.18 2.69 1,72 1,51
  • 14. --187 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 N02-L ppm - - - - - - 3,89 4,125 N ppm - - - - - - 1,08 1,238 P ppm - - - - - - - 0,23 C % - - - - - - - 0,38 Turbidité FTU - - - - - - 3,5 11,5 Couleur Plat-Cobalt - - - - - - 16,8 34,13 DCO mg/l - - - - - - 1,8 6,545 STD ppm - - - - - - 20 21,38 La rivière Mulongwe présente presque la même observation que Kalimabenge. Cependant, les valeurs obtenues à Mulongwe, sont encore inférieur par rapport à Kalimabenge raison à laquelle l’usine de traitement de l’eau potable en territoire d’Uvira l’utilise.
  • 15. --188 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 3: Rivière Kamvivira 1958 2002 2003 2004 2010 T° °C - 22 22.6 23 20,7 Cond μs/cm 53 51.6 57.1 68 47,6 pH 7,4 - - - 7,4 Alcal méq/l 0,5 - - - - NO2 - ppm 0 0.015 0.008 0.004 - NO3 - ppm 0 0.08 0.10 0.02 - PO4 3- ppm 0,083 - - - 0,03 NH4 ppm 7,8 10 10 9 - Dureté °D 1,3 3,2 1,97 3,29 Cl ppm 2 - - - 0,145 Mg ppm 1,9 - - - - Ca ppm 2,2 - - - - SiO2 ppm 21,2 - - - - MSUS ppm - - - - 0,84 O2 mg/l - 5,91 8,79 8,2 6,15 DBO5 mg/l - 4,37 1 5,5 2,25 T.AC méq/l - 2.68 4.30 3.67 - Dur. Ca °F - 0.25 0.27 1.79 - NO2-L ppm - - - - 4,12 N ppm - - - - 1,24 P ppm - - - - 0,35 C % - - - - 0,28 Turbidité FTU - - - - 38 Couleur Plat-Cobalt - - - - 137,6 DCO mg/l - - - - 6,2 STD ppm - - - - 23,3 La rivière Kavimvira n’a pas attiré la curiosité de plusieurs chercheurs, ce qui a fait que, peu d’étude et analyse ont été effectué sur ladite rivière. Elle a un débit faible en plus ses berges sont composés d’argile-sablonneux qui sont à la base de teneur élevée en turbidité, couleur et matière en suspension par rapport à Kalimabenge et Mulongwe
  • 16. --189 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 4 : Rivière Kabimba 1994 1995 T° °C 21,6 21,1 Cond μs/cm 468,2 288,4 pH 4,3 4,4 Alcal méq/l 0 0 NO2 - ppm 0,0058 0,0058 NO3 - ppm 0,15 0,19 PO4 3- ppm 0,17 0,04 NH4 ppm 0,18 0,14 SO4 2- ppm 116,4 69,8 Dureté °D 7,3 4,4 Cl ppm 21 14,6 Mg ppm 17,8 11,9 Ca ppm 22,4 11,6 HCO3 ppm 0 0 CO3/OH ppm 0 0 SiO2 ppm 19,8 13,8 MSUS ppm 38,1 7,6 O2 mg/l 6,7 6,6 O2 %sat 86 83 La rivière Kabimba a un caractère acide dû à la présence des oxydes de fer qui dominent sur la nappe de la rivière. La dissolution de cet acide décompose plusieurs substances telles que le carbonate et autres…, qui sont à la base de la forte minéralisation à travers la conductivité, par rapport aux autres rivières.
  • 17. --190 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 5: Rivière Kalongwe 1994-1995 T° °C 23,9 Cond μs/cm 354,8 pH 7,7 Alcal méq/l 1,1 NO2 - ppm 0,005 NO3 - ppm 0,08 PO4 3- ppm 0,06 NH4 ppm 0,14 SO4 2- ppm 99,5 Dureté °D 7,6 Cl ppm 9,7 Mg ppm 16,5 Ca ppm 26,5 HCO3 ppm 66,6 SiO2 ppm 18,6 MSUS ppm 9,4 O2 mg/l 7,1 Cette rivière est plus chargée en matière en suspension, sulfate et il y a une dissolution importante de calcium et magnésium par rapport aux autres rivières.
  • 18. --191 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 6 : Rivière Kiliba en 2009 Amont Pont Aval T° 19,3 21,7 20,4 Cond 11 36 53 pH 8,9 9,1 8,7 STD 6 19 26 NO2 - 0,007 0,009 0,013 N 0,0018 0,0027 0,0039 PO4 3- 0,08 21 14 P 0,2456 64,47 42,98 Turbidité 4 9 17 Couleur 31 49 93 DCO 3,6 3,8 4 OD 8,16 7,92 7,92 DBO5 1,32 1,488 1,56 NO3 - 1,56 0,04 0,07 D.Ca 0,89 1,34 1,96 D.Mg 0,47 0,62 2,51 D.T 1,36 1,96 4,47 SO4 2- 15 17 7 Il ressort que les paramètres varient de l’amont vers l’aval suite à la pression démographique et activité anthropiques sur le bassin de cette rivière. Néanmoins, ces paramètres présentent de faible valeurs de l’amont à l’aval, raison à laquelle la sucrerie du Kivu s’est en servi en vue d’irriguer ses champ de canne à sucre.
  • 19. --192 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 7 : Rivière Ruzizi (Symoens 1968) (CRAIG) 1974 (Mpawen ayo 1986) (Caljon 1987) 1958 par Dubois 2010 notre étude pH - - - - 8,8 9,1 T° - - 25,3 25,5 - 24,9 chlorure - - - - 16,6 29,9 D.Tol - - - - 41,7 61,4 Ca 9,9 6,8 6,6 6,8 8,2 8,9 Mg 54,2 36,7 47 46,9 96,4 74,2 T.AC - - - - 9 2,3 carbonate - - - - - 13 bicarbonate 9 - 7 7 - 17 M.S - - - - - 0,47 DCO - - - - - 2,4 Carbone org - - - - - 0,12 3- PO4 - - - - 0,07 0,07 Cl 23,8 14,3 26,6 22,3 - - P - - - - - 0,2 Azote (N-NO3) - - - - - 0,07 - NO3 - - - - 0 0,7 - - - - - 0 0,08 NO2 2- 17 - 14 7 9 20 SO4
  • 20. --193 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 SIO2 - 8,3 - - 8 1,2 Cond - - - - 760 873 Ruzizi est une rivière à grande envergure, car elle relie le lac Kivu au lac Tanganyika, sa composition chimique est plus complexe car elle se modifie suite aux apports de certains affluents. L’activité anthropique a modifiée certains paramètres tels que les nutriments, la minéralisation, la dureté et le chlorure.
  • 21. --194 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Tableau 8 : Lac Tanganyika de 1965 à 2009 (Talling & Talling) 1965 en ppm (Craig) mmol/l (Hecky 1978) mg/l 1986 1987 1988 1989 1990 (Ntakimazi 1995) 2002 2004 2009 T° °C - - - 26,6 26,6 26,4 25,9 26,2 24,5 27 26,7 27 pH - - - 9 9 9,1 9,1 9,1 8,8 7,83 8,06 9,5 Cond μS/cm - - - 703 715 699 684 765 636 600 676 650 Alc TA méq/l - - - - - - - - 6,1 0,6 1,79 TAC méq/l 7 - - - - - - - 303,43 4,4 31,33 2,48 NO3 - mg/l - - - - - - - - 0,19 0,06 0,02 0,062 - mg/l - - - - - - - - 0 0,006 0,006 0,006 NO2 NH4 mg/l - - - - - - - - 0,36 - - - SO4 mg/l 0,2 - 5,3 - - - - - 0,71 2 2 6 OD mg/l - - - - - - - - - 5,14 6,95 7,2 Saturation % - - - 98,8 92,6 100 87,8 92,6 - - - 104,5 3- PO4 mg/l - - - - - - - - 0 0,01 0,03 0,45 Na mg/l 2,5 2,7 61,7 - - - - - - - - - K mg/l 0,9 0,8 32 - - - - - - - - - Li mg/l - - - - - - - - - - - -
  • 22. --195 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Ca mg/l 0,5 0,3 10,7 - - - - - - - - - Mg mg/l 3,6 1,6 37,9 - - - - - - - - - Cl mg/l 0,8 0,7 24,6 - - - - - - - - - SiO2 mg/l - - 0,4 - - - - - 3,24 - - - Cl mg/l - - - - - - - - 26,83 - - - Du. T mg/l - - - - - - - - 10,1 63,7 35,8 20,76 Du. Ca mg/l - - - - - - - - - 0,72 6,8 6,08 Du. Mg mg/l - - - - - - - - - - - 14,67 Transparence m - - - 11,3 14,8 15,3 14,3 12,9 - - - -
  • 23. --196 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Le lac Tanganyika reçoit les eaux des différents affluents (dans la baie Nord-ouest) dont les compositions chimiques sont différentes (Tableaux 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7). Le plus important de cas affluents est la Ruzizi (le déversoir du lac Kivu) qui a des eaux alcalines, très riches en sels dissous, avec un pH de 9,1 en surface. La rivière fournit plus de 50 % du total de sels se déversant dans le lac (Beauchamp, 1939). La rivière Ruzizi contient des proportions en ions largement similaires avec celles du lac Tanganyika (Talling & Talling, 1965). Ces affluents présentent une faible teneur aux paramètres analysés par rapport au lac Tanganyika, car le lac est un milieu ouvert où les échanges se font, en plus ces substances ont tendance de se concentrer au lac. CONCLUSION Notre travail a porté sur l’analyse comparative des résultats physico-chimiques des eaux du bassin versant Nord-Ouest du lac Tanganyika. Il ressort, la température varie d’une rivière à une autre, d’une année à l’autre et augmente de l’amont vers l’aval. La différence de température serait due probablement à l’altitude ou ces rivières prennent leur source et la courte distance en zone chaude qu’elles traversent. La conductivité électrique, la dureté, l’alcalinité et les solides totaux dissous varient également d’une rivière à une autre et d’une année à l’autre, cette variation serait due également à l’altération spatio-temporelle des roches. Elle augmente de l’amont vers l’aval. La rivière Mulongwe, Kalimabenge, Kiliba et Kavimvira présentent une conductivité faible d’où elles sont faibles en sels minéraux, par contre la Ruzizi, Kabimba et Kalongwe ont une conductivité trop élevées. Les nitrate et nitrite de toutes ces rivières dosés en 1958 étaient nuls, contrairement à nos jours c’est à l’état de trace ; néanmoins, un pic de nitrite est observé en 2004. Cette différence s’explique par le déboisement dû à la forte densité agricole actuelle et aux activités anthropiques. Il en est de même pour le sulfate et la matière en suspension qui varient d’une rivière à une autre, les rivières kabimba, Kalongwe et Kavimvira présentent une quantité importante. Ces matières charriées au lac Tanganyika peuvent entraîner la sédimentation au lac puis un déséquilibre dans sa biodiversité. L’oxygène dissous de toutes les rivières que nous avons analysé par la méthode de Wincker et trop négligeable, tandis que la méthode
  • 24. --197 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 potentiométrique par un oxymètre révèle des valeurs intéressantes, il varie d’une rivière à une autre. L’oxygène dissous permet la vie des végétaux. Chimie de l'eau de l'Afrique et les lacs tropicaux est déterminée par l'altération chimique de roches cristallines et ultérieures de concentration par évaporation (Kilham, 1973). Kilham (1971) a proposé une classification complexe de fleuves africains et les lacs en fonction de leur origine géologique et climatique. Il est à signaler que certains ions ou groupe chimiques qui étaient dosés par nos prédécesseurs mais, ne les sont plus à nos jours ou vice versa. Ils constituent ainsi, une banque de donnée servant d’informations. REMERCIEMENTS Nous remercions les autorités du Centre de Recherche en Hydrobiologie d’Uvira. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES Beauchamp, R. S. A. (1939). "Hydrobiology of Lake Tanganyika.» International revue Der Gesamten Hydrobiologie und Hydrographie 39(316-353). Bliefert, C. and Perraud, R., 2001:"Chimie de l’environnement: Eau, Air, Sols, Déchets." Edition de Boeck. Burton R. F and Hanning Speke, J., 1858: "Historique de la découverte du Lac Tanganyika et l'exploration du Lac." Caljon, A. G., 1987. "A recently langlocked brackish-water lagoon of lake tanganyika: physical and chemical characteristics, and spatio-temporal distribution of phytoplankton,." Hydrobiologia 153(55-70). Craig, H., 1974: " Lake Tanganyika geochemical and hydrography 1974 study; 1973 expedition:" La Jolla, California, Scripps Institution of Oceanography Reference series 73—5: 65 p. Dubois, J. T. (1958b): "Composition chimique des affluents du Nord du lac Tanganyika. ." Bull. Séances Acad. r. Sci. d’outre Mer,: 1224-1237. Hach Company 2002: " Water analysis Handbook, 4e Edition : Photometric procedures, titration procedures, Ion-selec tive, Electrode procedures,
  • 25. --198 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Microbiological procedures, Chemical procedures explained, Digesting liquids, Oils, and solid." Hecky, R. E., 1978: "Studies on the planktonic Ecology of Lake Tanganyika. Dept. of Fisheries and the Environment...» Winnipeg, Manitoba R3T 2N6th Technical Report Ilunga, L., 1984: "le Quaternaire de la plaine de la RUZIZI,» Thèse de Doctorat inédite. John, D. et Catherine, T,. 2004. "Etude de la Biodiversité des Ecosystèmes du parc national de Kahuzi-Biega (secteur de Tshibati), et du lac Tanganyika et trois de ses affluents à Uvira, est de la République Démocratique du Congo." Kilham, P. H., R.E, 1973: "Geochimical and ecological significance in East African waters and sediments." Limnol. Oceanogr 18(932-945). Kimbadi, S., Vandelannoote, V., 1999: "Chemical composition of the small rivers of the north-western part of Lake Tanganyika." Lepersonne, J., 1974: "Carte géologique du Zaïre au 1/2 000 000e et notice explicative." Dpt Mines, Dir. Serv. Géol., Rép. du Zaïre: 66 pp. Mpawenayo, B. (1986). "De water van de Ruzizi-vlakte (Burundi): milieu, algenflora en-vegetatie." Thesis, Vrije Universiteit Brussel, : 270 pp. Ntakimazi, G., 1995: "Le rôle des Ecotones terre / eau dans la diversité biologique et les ressources du lac Tanganyika. " Projet UNESCO/MAB/DANIDA 510/BDI/40: Rapport final, 84 p. Plisnier, P, D. V., Langenberg, 1997: "Echantillonnage limnologique au cours d’un cycle annuel dans trois stations situées sur le lac Tanganyika. FAO/FINNIDA Recherche pour l’Aménagement des Pêches au lac Tanganyika. ." FAO/FINNIDA. Rapport CRH inédit "Conditions climatiques dans la région d’Uvira du 1977 au 1986 par le Centre de Recherche en Hydrobiologie, Département d’Hydrologie, Section Hydrodynamique. " Rodier, J., 2005: "Analyse de l’eau: eaux naturelles, eaux résiduaires, eaux de mer : Chimie, physicochimie, niologie, interprétation des résultats." Paris Dunod: 1383. Symoens, J. J., 1968: " The mineral content of natural waters, Hydrobiological survey of the lake Bangweulu – Luapula River basin. " Cercle hydrobiologique de Bruxelles 2(1–199). Talling & Talling "The chemical Composition of african Lake 1965 waters:." Int.Rev.Ges.Hydrobiol 50(3)( 421-463). Vandenplas, 1947). "La temperature au congo belge ".
  • 26. --199 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 Yves Fermons, 2007: "Etude de l’état des lieux de la partie Nord du Lac Tanganyika dans le cadre du programme Pêche d’action contre la faim en R.D.C."
  • 27. --200 – Ann. Fac. Sci. 16 :1 (2014) : 176-200 ANNEXES CRITERES D’APPRECIATION DE LA QUALITE DE L’EAU Annexe 1: Classement des eaux de surface stagnantes et courantes d’après leur qualité (Bliefert and Perraud, 2001) Classe de qualité Taux de saturation en O2 (%) O2 dissous en mg/l DBO5 (mg/) DCO (mg/l) Qualité de l’eau 1A ≥ 90 ≥ 7 ≥ 3 ≥ 20 Excellente 1B 70…..90 5 ….7 3….5 20….25 Bonne 2 50……70 3….5 5….10 25…..40 Moyenne 3 < 50 < 3 10….25 40……80 Médiocre 4 - - > 25 > 80 Hors classe Annexe 2: Critères d’appréciation globale de la qualité d’eau des rivières Classe de qualité Conductivité T° pH MES (mg/l) Oxygène dissous (mg/l) + NH4 (mg /l) - NO3 (mg/l) 1A ≤ 400 ≤ 20 6,5 -8,5 ≤ 30 >7 ≤ 0,1 - 1B 400 – 7500 20 - 22 6,5-8,5 ≤ 30 5 - 7 0,1- 0,5 - 2 750 – 1500 22 - 25 6 - 9 ≤ 30 3 - 5 0,5 - 2 < 44 3 1500 - 3000 25 - 30 5,5 -9,5 30 - 70 - 2 -8 44 -100
  • 28. TABLE DES MATIERES BIOTECHNOLOGIE Problématique de l'eau et de l'assainissement en milieu scolaire dans la ville de Kisangani en R.D. Congo…………………………………………………6-25 Kazadi, M., Dubakanga, I. ; Oleko, W. et Tchatchambe, W.B. Dynamique de l’evolution de la cercosporiose noire du bananier dans la region de Kisangani (R. D. Congo) ……………………………………………...26-39 Onautshu, O. ; Hamadi, M. ; Lutala, L. ; Lebisabo, B. ; Tchatchambe, N.B. et Dhed’a, D. Détermination de la teneur en alcool dans le vin préparé a base de jamalac (Syzygium samarangense) à Kisangani ………………………………….....40-52 Iyokwa, B. ; Manya, W. et Onautshu, O. Influence de cinq substrats sur la germination et la croissance juvénile de Doussié Rouge (Afzelia bipindensis Harms) dans les conditions de Kisangani………………………………………………………………..53-65 Lomboko, O.V. ; Shutsha, E.R. ; Mwamba, J.P.D. ; Solia, E. et Okungo, L.A. Valeurs nutritives et toxiques de trois plantes alimentaires sauvages consommées dans le district de la Tshopo en province orientale (République Démocratique du Congo) ……………………………………...……….66-85 Solomo, E. ; Litumanya, E. ; Tchatchambe, N.B. ; Van Damme, P. ; Termote, C. ; Tchatchambe, W.B. et Dhed’a, D. Contribution des plantes alimentaires spontanées dans la vie socio- économique de la population riveraine de la Réserve Forestière de la Yoko territoire d’Ubundu en Province Orientale/RDC………………................................86-102 Tshidibi, T. ; Bwama, M ; Termote, C. et Dhed’a, D. Appréciation de l’état aérobiologique des cliniques universitaires de Kisangani…..........................................................................................103-115 Baendo, T.M.et Oleko, W. Etude de l’activité antibactérienne de quelques plantes médicinales sur les souches de Neisseria gonorrhoeae et de Staphylococcus aureus résistantes aux antibiotiques courants a Kisangani (RDC) …................................116-129 Etobo, K.J. ; Tshidibi, T. et Ndjele, M.
  • 29. BOTANIQUE Groupements végétaux de strate arborescente supérieure des forêts matures de la Reserve Rorestière de Yoko (Ubundu, R. D. Congo) …............................133-151 Lisingo, L.W.; Vleminckx, J.; Amani, C.; Hardy, O.; Nshimba, S-W et Lejoly, J. Comparaison de la diversite entre les strates dans les forêts semi-caducifoliées du sud de la réserve de yoko : cas des strates arborescente et arbustive (Kisangani, R.D.Congo) …........................................................................152-172 Mambweni, M.; Nshimba, S-M.; Lejoly, J.; Nebesse, M. et Ndjele, M-B. CHIMIE Analyse comparative des résultats physico-chimiques des eaux du bassin versant Nord-ouest du lac Tanganyika (de 1958 à 2010) …......................176-200 Lumami, K. ; Amundala, S. et Muyisa, K.S. Analyse chimique et évaluation de l'activité antibactérienne de quelques plantes médicinales utilisees contre la fièvre typhoïde sur une souche de Salmonella typhi a Kisangani (R.D Congo) …..............................................................201-213 Litumanya, B.; Tika, A.; Makelele, K. et Bokota, T. HYDROBIOLOGIE Résultats préliminaires des inventaires et quantification des poissons frais observes au Beach Lindi a Kisangani (RD Congo) …................................217-232 Bonyoma, B.; Alobe, B.; Ndjaki, N.; Kankonda, B. et Ulyel, A.P. Contribution à la connaissance du peuplement zooplanctonique des étangs Ngene-Ngene et Déchaux alimentés par les fumiers organiques...............233-250 Alobe, B.; Ulyel, A.P.; Kankonda, B. ; Kadange, N. ; Bonyoma, B. et Ndjaki, N. ZOOLOGIE Etat de gibiers livres et commercialises au marche central de Kisangani : principaux axes de provenance, moyens de transports et techniques de captures utilisées......................................................................................................254-278 Nebesse, M.; Van Vliet, N.; Gambalemoke, M.; Mambweni, M.; Nazi, R. et Dudu, A.