SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  16
Télécharger pour lire hors ligne
IN VIVO
“Pour recruter
les meilleurs et pour
les garder, il faut
penser toutes les
étapes, de l’entretien
à l’onboarding
jusqu’à l’offboarding.”
YASSINE CHABLI, CEO DE BEEKAST
PAGES 12 – 13
SEPTEMBRE – OCTOBRE 2019
NUMÉRO
INTÉGRATION
RENCONTRE
Dans le cas
d’une rupture
de période d’essai,
il y a une
dimension
interpersonnelle
délicate,
liée au sentiment
de rejet face
à un groupe.
MARIANNE MERCIER,
PHILOSOPHE-CONSULTANTE
ET RÉDACTRICE EN CHEF
DE LA PAUSE PHILO
PAGE 10
APEC.FR
Découvrez nos podcasts
pour aller plus loin ainsi
que tous les articles
du magazine.
CLÉS
L’intégration est
profondément liée
à la question
de l’engagement,
un enjeu de taille pour
les entreprises.
PAGES 04 – 06
APEC RH
SEPTEMBRE –
OCTOBRE 2019
NUMÉRO INTÉGRATION
CRÉDITS
Le magazine Apec RH est édité
par l’Apec, en septembre 2019
51, boulevard Brune – 75014 Paris
Directeur de la publication Bertrand Hébert
Directrice de la rédaction Véronique Dubois
Rédactrices en chef Emmanuelle Papiernik
et Leslie Davidovici
Chef de projet Bertrand Goursaud de Merlis
Rédaction Florence Loncq
Photographie Thomas Chéné/La Company
Illustrations Francesco Ciccolella,
Miguel Porlan et Dawid Ryski
Conception & réalisation
M & C SAATCHI LITTLE STORIES
mcslittlestories.com
ISSN 2115-4929
Impression Leclerc Imprimeur
Journal réalisé dans le cadre
de la protection de l’environnement
sur papier certifié PEFC.
CONSULTEZ
NOS PRÉCÉDENTS
NUMÉROS
Pour consulter les précédents
numéros Apec RH, magazine
des entreprises clientes
de l’Apec, contactez votre
consultant�e Apec.
APEC.FR
Découvrez nos podcasts
pour aller plus loin ainsi que tous
les articles du magazine.
VOTRE MAGAZINE APEC RH
Vous souhaitez vous abonner ou nous
communiquer un changement de coordonnées ?
Contactez votre consultant·e Apec.
DANS CE NUMÉRO
L’Apec est allée à la rencontre d’expert·e·s reconnu·e·s,
qui partagent leurs avis et leurs expériences sur les enjeux
d’une intégration réussie.
TRIBUNE
L’intégration :
la carte maîtresse
du recrutement !
Siintégrerunenouvelleentrepriseest
un momentexcitantetparfoisstressant,
quisoulèvedesattentesprofession­-
nellesetpersonnellesfortespourle·la
nouvel·learrivant·e,côtéentreprise,
cettedernièrelignedroitedurecrutement
cristalliseégalementdenombreuses
attentes.Elle représenteunaboutisse-
ment,parfoismêmeunsoulagement.
Desdeuxcôtés,l’ons’interroge,onespère,
ondoute,onteste,onapprend.Etc’est
normal :cesontles100premiersjours
d’uncollaborateuroud’unecollaboratrice
quivontconfirmerouinfirmerles bonnes
impressionsressentieslorsduprocessus
derecrutement.
	 Cettepériodecrucialedonnelela
delarelationprofessionnelleàvenir.
Une intégrationnégligéeouratée
représentedoncunrisquepourl’entre-
prise,surtoutauseind’unmarché
du travailentension,oùlesentreprises
rencontrentdesdifficultésàrecruter
etàfidéliser.
	 Maisqu’estcequisejouevraiment
pendantles100premiersjours ?Quels
sontlesenjeuxvéritablesdel’intégration
pourl’entrepriseetle·lacollaborateur·
rice ?Commentbienaccueillirun·enou­-
veau·ellecollaborateur·rice ?Seposer
lesbonnesquestions,lancerdespistes
deréflexion,inviteraudébat :c’est
àtoutcelaque nous vousconvionsdans
cenouveaunumérod’ApecRH,pour
apprendre,progresseretper­for­mer
dansvosdémarchesderecrutement.
Bonnelecture !
BERTRAND HÉBERT,
DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’APEC
SYLVIE AGOSTINI,
CONSULTANTE
RELATION ENTREPRISES
Elle accompagne les
entreprises du centre
de Paris et les grands
comptes des secteurs
de la banque et
de l’as­surance sur
les dispositifs RH liés
à l’image employeur,
au recrutement, à
l’in­tégration et à la
fidéli­sation des colla-
borateur·rice·s.
PAGES 04 – 06
YASSINE CHABLI,
CEO DE BEEKAST
Maximiser la perfor-
­mance des réunions ou
des formations : c’est
la mission de Beekast,
fondée en 2015.
Entreprise en pleine
croissance, elle doit
constamment recruter
de nouveaux collabora-
teurs et collaboratrices.
La question de l’in­­té­
gration est donc
une priorité.
PAGES 12 – 13
MARIANNE MERCIER,
PHILOSOPHE-
CONSULTANTE ET
RÉDACTRICE EN CHEF
DE LA PAUSE PHILO
Après un parcours
interdisciplinaire en
sciences politiques,
histoire et philoso­phie,
Marianne devient
consul­tante et entend
mo­ntrer que la phil­o-
sophie est utile par­-
tout ! Elle s’inté­resse
notamment à ses
applications concrè-
tes, dans le monde
de l’entreprise.
PAGE 10
0 809 361 414
INTÉGRATION :
TOUT SE JOUE
LES100 PREMIERS
JOURS
03NUMÉRO
INTÉGRATION
“Le parcours
d’intégration doit
donner envie
d’apprendre de
nouvelles choses !”
FLORENCE NAUDIN,
KEY ACCOUNT MANAGER
CHEZ BEEKAST
04 – 06 	 CLÉS
	 L’intégration : quelle stratégie
	 et quels enjeux ?
07	 SUR LE RING
	 Période d’essai : ça passe ou ça casse ?
08 – 09	 BOUSSOLE
	 Un “bon salaire” facilite-t-il l’intégration ?
10	RENCONTRE
	 Période d’essai infructueuse ?
	 Savoir dire non grâce à la philosophie
COMPRENDRE
Cent jours : c’est le temps qu’il faut
à un cadre fraîchement recruté pour
prendre ses marques, affirmer sa
légitimité, et savoir s’il désire ou non
poursuivre l’aventure. Une période
déterminante pour lui, mais aussi
pour l’entreprise.
APEC RH 04
travail pour les équipes inclus. Par ailleurs,
l’intégration est le moment où l’en­treprise
forme le·la collaborateur·rice et pose les
jalons d’une collaboration fructueuse… et
productive. Plus les nouveaux venus sont
satisfaits de leur prise de poste, plus ils sont
engagés et performants. À l’inverse, si les
rôles et les responsabilités du nouvel entrant
sont mal définis et mal compris, si les com-
pétences attendues ne sont pas ou mal
maîtri­sées, l’entreprise s’expose à une perte
de rentabilité non négligeable.
	 Un enjeu d’image, ensuite. Un turnover
trop important peut avoir un effet désas-
treux sur la marque employeur et la répu­ta-
La période d’intégration : une
“épreuve du feu” à ne pas sous-estimer
Alors même qu’elles peinent à recruter, cer-
taines entreprises relèguent l’intégration au
second plan, souvent par faute de temps.
Une enquête menée par Jam et Dialoog en
janvier 2018, montre que seuls 25 % à 35 %
des Millennials les plus qualifiés sont très
satisfaits de la qualité de leur intégration.
Pourtant, il s’agit d’une étape cruciale qui
mêle différents enjeux pour l’entreprise.
	 Un enjeu financier d’abord. Le recrute-
ment d’un collaborateur ou d’une collabora­
trice a un coût : entre la diffusion de l’offre
d’emploi et la fin de la période d’essai, six
mois s’écoulent en moyenne. Si la nouvelle
recrue quitte finalement l’entreprise, c’est
un nouveau cycle de six mois qui s’ouvre,
entraînant de nouveaux coûts entre 40 et
50 k€ selon la Dares, délais et charges de
	CLÉS
L’INTÉGRATION :
QUELLE STRATÉGIE ET
QUELS ENJEUX ?
Enjeu d’image, coût important,
l’intégration est un moment stra­té­
gique pour les entreprises, qui la
négligent pourtant encore souvent.
Comment appréhender cette
période ? Quelles sont les clés d’une
intégration réussie ? Retour sur ces
100 jours pas comme les autres.
“Dès les premiers
jours, les nou-
velles recrues ont
besoin de com-
prendre la vision
et les valeurs de
l’entreprise.”
YASSINE CHABLI,
CEO DE BEEKAST
Plus les nouveaux
venus sont
satisfaits de leur
prise de poste,
plus ils sont
engagés et perfor-
mants.
05NUMÉRO
INTÉGRATION
tion de l’entreprise. Soigner la phase d’in-
tégration, c’est donc faire de ses nouveaux·
nouvelles collaborateur·rice·s d’excellent·e·s
ambassadeur·rice·s et faciliter en amont l’ar-
rivée de nouvelles recrues.
Donner les clés d’une compréhension
globale de l’entreprise
Pour faciliter l’intégration, il est néces-
saire de donner rapidement la vision la plus
complète possible de l’entreprise et de ses
attentes. Le but est de permettre d’appré-
hender de manière précise, non seulement
le périmètre et les tâches, mais aussi l’en-
vironnement de travail au sens large. Chez
Bureau à partager, un service digital de
location d’espace de travail et de coworking,
les nouveaux entrants sont ainsi accueillis
le jour J par un responsable RH et les repré-
sentants des différentes équi­pes, qui leur
présentent l’entreprise autour d’un petit
déjeuner. Même démarche chez Securitas,
où les nouveaux entrants font le tour de
l’ensemble des services. Chez Panzani,
une visite des sites de production est orga-
nisée pour plonger dans la réalité
opérationnelle de l’entreprise.
Chez Doctolib, le fondateur
rencontre les nouveaux·elles
arrivant·e·s et partage avec
eux la vision et l’histoire
de l’entreprise.
	 L’idée est de proposer
une immersion dans la
réalité et la culture de l’en-
treprise. Cette démarche
donne au nouvel entrant une
compréhension fine et directe
de son nouvel environnement pro-
fessionnel. Côté entreprise, cette mise en
situation est un excellent moyen d’identifier
d’éventuelles lacunes bloquantes. Dans tous
les cas, il est essentiel, durant toute la phase
d’intégration d’être à l’écoute du nouvel
entrant et de ses besoins ou manques. Cette
posture d’écoute pourra résoudre une situa-
tion d’inconfort.
Impliquer et responsabiliser
les salarié·e·s en poste
Comment savoir si l’entreprise doit renforcer
l’accompagnement, donner plus d’autono-
mie, ou penser fin de période d’essai ? Tout
au long de la période d’intégration, la mise
en place d’un système de tutorat per-
met d’assurer en priorité la réus-
site d’une intégration, mais éga-
lement suivre la progression
du·de la collaborateur·rice
et de savoir où placer le cur-
seur. La méthode du tuto-
rat n’est pas nouvelle, mais
elle correspond bien aux
attentes des jeunes cadres,
qui privilégient une expé-
rience d’intégration basée sur
l’interpersonnel. Le principe :
un·e collaborateur·rice de confiance,
à la fois expérimenté·e et pédagogue, accom-
pagne la nouvelle recrue pendant toute
sa période d’essai. Withings, société qui
conçoit, développe et commercialise des
objets connectés, a bien compris l’intérêt
d’une telle démarche. Dans le cycle d’inté-
gration mis en place par l’entreprise, chaque
nouvel·le arrivant·e se voit attribuer • • •
LE·LA MANAGER DIRECT · E
et ses équipes dans
un objectif de profession­
nalisation afin de connaître
le poste, les missions
et interlocuteurs
LE·LA RESPONSABLE RH
notamment pour
la dimension administrative
ainsi que pour les questions
pratiques
UN·UNE RESPONSABLE IT
ET/OU ACCUEIL
pour toute question
pratique, technique
ou quotidienne
LE·LA P-DG
dans un objectif
de valorisation du·
de la nouveau·elle
collaborateur·rice
5 COLLABORATEUR·RICE·S ET COLLABORATRICES À IMPLIQUER DANS LE PARCOURS D’INTÉGRATION
Un turnover trop
important peut avoir
un effet désastreux
sur la marque employeur
et la réputation
de l’entreprise.
 25 %
à 35 % des Millennials
les plus qualifiés sont très
satisfaits de la qualité
de leur intégration.
Source : Enquête menée par
Jam et Dialoog,2018.
“Quelle que soit
la taille de l’entre-
prise, il n’y a pas
de ‘petit’ recru­
tement.”
LE PARRAIN OU MARRAINE
dans un objectif
de mentoring, et/ou
d’accompa­gnement
culturel
APEC RH 06
• • •un parrain dont le métier est idéalement
le plus éloigné possible du sien, pour stimu-
ler le partage et la découverte. Par ailleurs,
les “promotions” de nouvelles recrues se
retrouvent régulièrement pour faire le point
et ­échanger sur leurs ­parcours respectifs.
De même, chez Doctolib, le fondateur ren-
contre une à une toutes les nouvelles recrues
pour leur partager la vision et l’histoire de
l’entreprise et ainsi faciliter
leur intégration. La méthode
du tutorat permet d’assurer
au nouveau venu une pré-
sence alliée dans un environ-
nement inconnu et de favori-
ser son intégration. Dans le
cadre de ce binôme, le dia-
logue et l’échange sont plus
fluides et plus faciles. Le
parrain a également un rôle
de relais auprès des mana-
gers, permettant à ces derniers de se for-
ger une opinion au plus proche de la réalité.
Il peut être judicieux de prévoir un point,
entre ce parrain et les managers directs,
sans la nouvelle recrue, pour faire remon-
ter des observations et remarques à chaque
étape du parcours d’intégration.
Personnaliser l’intégration
S’il existe bien un socle commun, reposant
sur les valeurs de l’entreprise, le processus
d’intégration ne peut pas être le même pour
tous les salarié·e·s : il doit varier selon l’âge, le
­profil ou encore les missions. Les RH doivent
être moteurs de l’intégration mais c’est aux
managers de prendre ensuite le relais pour
personnaliser l’expérience. L’entreprise
Happytal, qui propose dans
plus de 100 établissements
de santé en France des solu-
tions d’accompagnement
des patients, a ainsi mis au
point deux processus d’inté-
gration différents dédiés en
fonction des postes : les col-
laborateur·rice·s des fonc-
tions supports et les collabo-
rateur·rice·s des opérations.
Les collaborateur·rice·s du
siège, après une ou deux semaines passées
au siège pour rencontrer leurs collègues et
appréhender les premiers rouages de leur
fonction, partent en immersion dans les
établissements de santé, pendant plusieurs
jours afin de ­comprendre et vivre les mis-
sions concrètes d’Happytal. Tous les mois,
une journée d’intégration collective, débu-
tant avec un petit déjeuner, permet de ren-
contrer les nouveaux·elles venu·e·s. Chez
Beekast, société parisienne qui propose des
solutions web pour dynamiser les cours ou
formations, l’intégration commence éga-
lement avec un petit déjeuner d’équipe. Ce
moment informel permet de faire connais-
sance et est prolongé par un entretien avec
le CEO, organisé dans les 48 heures qui
suivent l’arrivée de la nouvelle recrue, afin de
faire un premier bilan et de fixer de premiers
objectifs pour les jours à suivre.
	 Les process et les modèles d’intégration ne
peuvent plus rester immuables. Ils doivent
s’adapter au marché du travail, aux attentes
des jeunes générations, plus affirmées et
dont la fidélité à l’entreprise n’a jamais été
aussi remise en question... mais aussi au
temps que dirigeants, managers et RH
peuvent y consacrer ! Une intégration réus-
sie repose avant tout sur la capacité de l’en-
treprise à bien savoir comment et jusqu’où
elle peut développer son parcours d’onboar-
ding, soit le processus d’accompagnement et
de prise de marque de ses nouvelles recrues.
En sachant s’adapter, au cas par cas, aux
nouvelles recrues, à leurs besoins, en ­restant
à l’écoute des collaborateur·rice·s et en mul-
tipliant les attentions innovantes, l’organisa-
tion rencontrera moins de départs durant la
période d’essai. Et elle sera elle-même plus
forte pour prendre la bonne décision au
moment de choisir, à J + 100, entre mettre
fin au contrat et poursuivre l’aventure ! •
3 ÉTAPES DU PARCOURS
D’INTÉGRATION
Pour accompagner
les entreprises dans
la conception et la mise
en place d’un parcours
d’intégration adapté,
l’Apec propose l’atelier
Pratiques RH “Intégrer
de nouvelles recrues”.
Cet atelier est l’occasion
de revenir en détail sur
les liens entre intégra-
tion et marque employeur
mais aussi de découvrir
les principaux motifs
de satisfaction et d’in-
sa­tisfaction des collabo-
rateur·rice·s.
À cela s’ajoute une
explication des enjeux
de chacune des trois
grandes phases d’intégra-
tion : avant l’arrivée,
le jour J, et les mois
suivants. Des exercices
pratiques permettent
d’éprouver ces éléments
et de réaliser son propre
parcours d’intégration,
pour être opérationnel
plus rapidement.
Pour consulter les dates
et les prochains ateliers
dans votre ville, rendez-
vous sur Apec.fr
64 %
des entreprises n’optimisent
pas l’étape entre la signature
du contrat du·de la colla­
borateur·rice et son arrivée dans
l’entreprise par des actions
spécifiques.
Source : Étude menée en 2018 par
la Vlerick Business School et Talmundo,
éditeur de solutions RH.
Le préboarding :
la préparation du matériel,
des équipes, le maintien
du lien avec la nouvelle
recrue
Les 100 jours :
les feedbacks réguliers,
la définition des missions
et des objectifs, etc.
Le jour J :
l’accueil,
les présentations
le matériel,
l’administratif, etc.
1
3
2
L’EXPERTISEAPEC
07NUMÉRO
INTÉGRATION
salarié·e expérimentent
les conditions de leur
collaboration.
	 Cette période fait l’objet
d’attentes différentes :
tandis que l’entreprise
considère son recrutement
achevé et réfléchit déjà
en termes de productivité,
le·la collaborateur·rice
pense généralement sens
au tra­vail et aspect humain.
Des critères différents,
mais qui pèsent autant
dans la balance !
	 Tout se joue dans les
premiers jours : la propor-
tion de cadres qui songent
A 
lors que 33 %
des salarié·e·s sont
déjà à la recherche
d’un nouvel
emploi dans les six mois
qui sui­vent leur arrivée
dans une entreprise, il est
urgent de s’interroger
sur les désillusions qu’ils
ont pu expérimenter pour
comprendre comment
passer, avec succès, le cap
de la période d’essai.
	 U n cadre et une entre-
prise ont quelques mois
pour se connaître, s’appri-
voiser, et peut-être s’aimer.
C’est la fameuse période
d’essai, durant laquelle
l’employeur·euse et le·la
à quit­ter leur poste est
en effet d’envi­ron 50 %
pendant cette période.
Si l’entreprise ne met pas
tout en œuvre pour que
la nouvelle recrue
se sente atten-
due, qu’elle
maîtrise rapi-
­dement son
poste et inte-
ragisse facile­-
ment avec les
autres, la période
d’essai risque de
tein­ter négativement le
ressenti du·de la salarié·e.
À l’inverse, en faire trop
pendant les premiers jours
puis relâcher ses efforts,
c’est aussi le risque
d’installer des doutes
et de fragiliser la con­
fiance. L’enjeu est
donc d’as­­su­rer une
con­tinuité,
en se fixant
le même
ni­­veau d’exi-
gence à tou­
tes les étapes
de l’intégra-
tion pour
éviter les rup-
tures d’expé-
rience. C’est à cette
condition seu­le­­ment que
désil­lusions et malen­
tendus se dissiperont. •
	 SUR LE RING
LA PÉRIODE
D’ESSAI
Ça passe ou ça casse ?
60 %
des jeunes cadres estiment
que les entreprises ne gèrent pas
bien leur intégration
Source : Étude × Yuco
× FlexJob, 2017.
 17 %
c’est la proportion
d’employé·e·s qui quitteront
leur entreprise au cours
des trois premiers mois.
Source : Étude 
Welcome to the jungle,
février 2019.
4 %
des nouveaux·elles salarié·e·s
quittent leur poste après une première
journée désastreuse
Source : Forbes, “Pourquoi
l’onboarding représente
un enjeu majeur ?”, 2017.
Source : Apec, 2017.
APEC RH 08
	BOUSSOLE
UN “BON SALAIRE”
FACILITE-T-IL
L’INTÉGRATION ?
LES 3 PRINCIPAUX ARGUMENTS UTILISÉS
POUR NÉGOCIER LE SALAIRE
73 %
L’expertise
professionnelle
ou ancienneté
dans le métier
57 %
L’expertise
apportée
à l’entreprise
qui recrute
54 %
Le salaire
précédent dans
une entreprise
47%
des cadres qui ont abordé le sujet
du salaire en phase de préembauche
ont obtenu un salaire d’embauche
équivalent à celui demandé.
3 ASTUCES À RETENIR
SOURCES : APEC, PANORAMA 2019 DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES, JUIN 2019
APEC, BAROMÈTRE 2019 DE LA RÉMUNÉRATION DES CADRES, SEPTEMBRE 2019
APEC, LA NÉGOCIATION SALARIALE À L’EMBAUCHE, SEPTEMBRE 2019.
À QUEL MOMENT DU RECRUTEMENT LA QUESTION
DU SALAIRE EST-ELLE ÉVOQUÉE ?
Source : Apec, 2019.
19 % 18 %
12 %
49 %
2 %
Avant le premier
entretien
À un autre
moment
Lors d’un entretien
ultérieur
Pendant le premier
entretien
Lors de la proposition
d’embauche
APEC RH 08
Indiquer le salaire
en valeur ou en fourchette
rend uneoffred’emploi
plusattractive…
Proposer des avantages
en nature comme alternative
à un salaire qui peut paraître
peu élevé.
... et instaure un climat
de confiance lors de l’entretien
d’embauche.
09NUMÉRO
INTÉGRATION
Licenciement
autre qu’économique
Démission
Fin de contrat à durée
déterminée
Rupture
conventionnelle
Licenciement
économique
Ensemble
Rupture
de période d’essai
EST STABLE
25 %
20 %
16 %
26 %
26 %
20 %
25 %
A DIMINUÉ
45 %
18 %
11 %
16 %
27 %
32 %
22 %
30 %
62 %
73 %
58 %
47 %
48 %
53 %
A AUGMENTÉ
APRÈS NÉGOCIATION, LE SALAIRE
OBTENU ÉTAIT...
28 %
Une personne
des ressources
humaines
19 %
Une personne d’un cabinet
de recrutement
13 %
Une personne
du service concerné,
ou de la direction
15 %
Le·la
candidat·e
23 %
Une personne
de la direction
générale
QUI ÉVOQUE EN PREMIER
LA QUESTION DU SALAIRE ?
PRINCIPALES RAISONS AYANT MOTIVÉ
LA MOBILITÉ EXTERNE
Quitter un environnement
difficile
16 %
L’entreprise n’a pas
laissé le choix
12 %
Répondre à
une opportunité
12 %
Raisons personnelles11 %
Perspectives d’évolution
de carrière
10 %
Autres9 %
Augmenter son niveau
de salaire9 %
Découvrir de nouveaux
horizons
9 %
Désaccord de
nouveaux horizons
6 %
Gagner en qualité
de vie
6 %
des cadres ont tenté
de négocier leur salaire
lors d’un changement
d’entreprise.
ÉVOLUTION DE LA RÉMUNÉRATION DES CADRES
AYANT CHANGÉ D’ENTREPRISE EN 2018 SELON
LES CONDITIONS DE DÉPART
09NUMÉRO
INTÉGRATION
47 %
Le salaire
demandé
42 %
Le salaire
moins élevé
11 %
Le salaire
plus élevé
RENCONTRE
 PÉRIODE D’ESSAI
INFRUCTUEUSE ?
SAVOIR DIRE NON GRÂCE
À LA PHILOSOPHIE
4 CONSEILS FACE À
UNE COLLABORATION
INFRUCTUEUSE
3 QUESTIONS
À MARIANNE MERCIER
MARIANNE
MERCIER
EN 4 DATES
RETROUVEZ LA SUITE
DANS NOTRE PODCAST
SUR APEC.FR
M. M.
Les recruteurs doivent définir les
valeurs de l’entreprise ainsi que ses attentes
envers ses futurs collaborateur·rice·s, pour
éviter tout recrutement infructueux. Les
collaborations infructueuses se révèlent dès
lors qu’une incohérence entre le savoir-être
du·de la collaborateur·rice et les valeurs
de l’entreprise apparaît.
M. M.
Dire “non” implique une confron-
tation. Il faut être ferme et clair sans être
froid ou sur la défensive. Dans le cas d’une
rupture lors d’une période d’essai, il y a
une dimension interpersonnelle délicate,
liée au sentiment de rejet face à un groupe.
Intégrer au maximum le·la collaborateur·
rice dans la prise de décision permet de
lui redonner du pouvoir et de ne pas subir
le processus : il y prend part.
M. M.
En aidant à définir les valeurs d’une
organisation et les implications concrètes
qui en découlent. Cela permet de s’assurer que
les collaborateur·rice·s sont bien dans leur
poste et dans l’entreprise. Les risques d’une
collaboration infructueuse sont ainsi limités
et les raisons d’éventuels dysfonctionne­
ments sont plus faciles à comprendre.
2014
Obtient un Master 2
professionnel Ethires
à l’Université Paris 1,
qui forme aux métiers
de la philosophie en
entreprise
2015
Crée La Pause Philo,
média associatif consa­
cré aux nou­velles pra­
tiques philosophiques
2016
Se lance comme
consultante-philosophe
indépendante, spécialisée
en dynamique de groupes
2019
Cofonde InPhilo,
organisme de formation
dédié au leadership
éthique et à l’éthique
du leadership
APEC
Comment la philosophie en entreprise
peut permettre de protéger l’entreprise et
sa marque employeur dans le cadre d’une fin
de collaboration ?
APEC
Comment reconnaître une collabora-
tion infructueuse ?
APEC
Comment dire “non” à un·e collabora­
teur·rice et comment rendre cela constructif ?
Marianne Mercier, consultante-
philosophe et rédactrice en chef
de La Pause Philo, nous explique
comment la philosophie peut être
utile à l’entreprise, notamment dans
le cadre d’une fin de collaboration.
1Être au clair·e sur ce qui
est attendu du·de la candidat·e,
pour pouvoir détecter
précisément les points
de blocage.
3Dialoguer au sujet
des difficultés soulevées :
souvent, le malaise est
ressenti des deux côtés.
4Rester ferme dans sa
posture, tout en faisant prendre
part le·la collaborateur·rice
à la prise de décision.
2Éviter les non-dits
sur les problèmes rencontrés
durant la période d’essai.
Ne pas se manifester par surprise
le dernier jour !
APEC RH 10
AGIR
12 – 13	 IN VIVO
	 Personnaliser pour bien intégrer
14 – 15	 À L’AVENIR
	 Dopez l’engagement de vos collaborateur·rice·s
	 S’inspirer de Google pour une meilleure intégration
POUR INTÉGRER,
SOYEZ
CRÉATIFS !
Si toutes les entreprises sont
concernées, l’intégration est une
priorité pour celles qui recrutent
beaucoup en peu de temps.
Il faut alors inventer des parcours
d’intégration efficaces, flexibles
et agiles.
11NUMÉRO
INTÉGRATION
“Une bonne
intégration c’est
un parcours
qui nous permet
de comprendre
l’entreprise,
ses salarié·e·s, ses
valeurs et sa stratégie
d’évolution.”
FLORENCE NAUDIN,
KEY ACCOUNT MANAGER
APEC RH 12
 L’INTERVIEW
 1 QUESTION,
 3 RÉPONSES
	 IN VIVO
PERSONNALISER
POUR BIEN
 INTÉGRER
Bienvenue chez Beekast.
Ici l’intégration est une priorité
et le parcours se construit et
se réinvente autour de chaque
nouvelle personnalité.
Selon vous, comment estime-t-on
qu’une intégration est réussie ?
#INTÉGRATION #ONBOARDING
#FIDÉLISATION
02
“En matière
d’intégration,
je pense qu’il faut aussi
laisser une place à
la spontanéité : parfois
plus c’est simple
mieux c’est.”
FLORENCE NAUDIN,
KEY ACCOUNT MANAGER
“Si elle se pré­-
sente comme
une formation
continue et
dont les thèmes
se renouvellent
toujours.”
YASSINE CHABLI,
CEO DE BEEKAST
01
Basée à Paris,
Beekast propose
des solutions web
avec pour objectif
de maximiser
la performance
des réunions
ou des formations
et propose pour
cela des solutions
d’accompagnement
digitales.
01
02
Créée en 2015,
Beekast compte
d’ores et déjà près
de 40 collabo­
rateur·rice·s.
13NUMÉRO
INTÉGRATION
05
07
03
“Quand on
maîtrise toutes
ses missions
et que l’on est
autonome sur
des cas client.”
FLORENCE NAUDIN,
KEY ACCOUNT MANAGER
“Quand on sent
qu’on nous fait
confiance et
qu’on nous offre
des possibilités
d’évolution !”
MARIE-LAURE CHAUCHARD,
CHARGÉE DE MARKETING
06
07
Dans les 48 heures
qui suivent son
arrivée, un RDV
est organisé entre
la nouvelle recrue
et le CEO pour
un premier point
d’étapes. Des RDV
one to one sont
ensuite organisés
tous les mois
pour s’assurer du
bon déroulé de
l’intégration.
03
L’intégration
commence avant
l’arrivée, avec un
e-mail, des infor­
mations sur le poste
et la possibilité
de venir rencontrer
l’équipe en amont.
04, 05  06
Le jour J, un petit
déjeuner d’accueil
est organisé, suivi
d’une série de
rendez-vous avec les
différents membres
de l’équipe. Tous
les outils de travail
et un welcome kit
sont prêts, et
la nouvelle recrue
peut prendre ses
marques.
04
APEC RH 14
Un passage piéton conçu
en relief incite les automobi-
listes à freiner, etc.
	 Dans le domaine du recru-
tement, le nudge permet
d’inciter les nouvelles recrues
à adhérer en douceur aux
valeurs et à l’esprit d’une entre­-
prise. Il s’agit d’une méthode
d’intégration particulière-
ment efficace, peu onéreuse
et ludique. Pour Éric Singler,
directeur du BVA Nudge
Unit, “les politiques RH sont
encore bien souvent fondées
sur le principe de la carotte
et du bâton. Or, les facteurs
d’engagements au travail vont
bien au-delà de cette appro­
che simpliste. Pire, elle peut
même dans bien des cas
freiner la motivation.”
	 Il existe différentes caté­
gories de nudge onboarding
qui peuvent aider RH et
mana­gers dans leurs missions
d’intégration. D’abord, le
choix par défaut : pour embar­-
quer les nouvelles recrues
dans un projet, l’idée est
de privilégier l’inscription
par défaut.
	 Autre “coup de coude” :
jouer sur l’influence du
groupe. Pour Éric Singler,
“on sous-estime le côté social
d’un individu. L’équité,
le sens de l’accomplissement,
la camaraderie sont de solides
bases pour construire des
environnements de travail
plus féconds”.
On gagnera par exemple
à remplacer une réunion
d’équipe formelle de présen-
tation par une réunion
informelle, à laquelle les par-
ticipants se rendent spon­
tanément, motivés et enga­-
gés, dans une optique de
convivialité.
	 Une autre technique effi-
cace est celle du fractionne-
ment : l’intégration d’une
nouvelle recrue est ainsi sub-
divisée en une série de tâches,
auxquelles sont associés
une deadline et des objectifs
précis. On donnera ainsi
une semaine à une nouvelle
recrue pour maîtriser
un logiciel et être capable
de gérer les demandes qui
s’y rapportent.
	 Enfin, jouer sur la signa­
létique peut être un bon
moyen de rendre le parcours
d’in­tégration plus fluide et
d’in­culquer de façon simple
et ludique les coutumes
de l’entreprise. Il s’agira par
exemple de rendre visible,
grâce à des tracés au sol, les
bureaux des RH, de la paie
ou du restaurant d’entreprise,
ou encore d’inscrire au mur
les numéros de téléphone
indispensables du support
informatique ou de l’accueil.
Un panneau “87 % des
collaborateur·rice·s n’impri-
ment pas leurs e-mails pour
économiser du papier”
placé près de l’imprimante
pourra encourager l’adoption
d’une démarche plus
écologique.
	 L’objectif du nudge n’est
pas de manipuler les indi­
vidus, mais bien d’inciter
une prise de décision en
pleine conscience, de façon
ludique, décalée et inha­bi­
tuelle. Ces métho­des relèvent
davan­tage d’un “petit plus”,
simple à mettre en place,
mais dont l’efficacité n’est
plus à prouver en termes
d’accom­pagnement au
changement. •
 Nudge :
ce mot pourrait bien
révolutionner l’intégra-
tion de vos nouvelles
recrues. Le nudge est
une technique d’influence
douce, qui permet de
faire évoluer le compor-
tement des personnes,
sans passer par la
contrainte. Aujourd’hui,
de nombreu­ses grandes
entreprises et collectivités
publiques (Google, eBay,
EDF, etc.) se penchent
sur les applications du
nudge dans leur mana-
gement et dans leur
gestion des ressources
humaines.
La théorie du nudge, ou
“coup de coude” en anglais,
repose sur l’idée qu’une
simple intervention dans
l’environnement d’un indi-
vidu peut orienter ses choix
de manière plus efficace
qu’un ordre ou un interdit.
Par exemple, coller des affi-
chettes avec le nombre de
calories perdues à chaque
montée d’escaliers encourage
à abandonner l’ascenseur.
Une inscription “voie sans
issue” dissuade beaucoup
plus qu’un panneau
“sens interdit”.
	ÀL’AVENIR
DOPEZL’ENGAGEMENTDE
VOSCOLLABORATEUR·RICE·S
“Les politiques RH
sont encore trop souvent
fondées sur le principe
de la carotte et du bâton.
Or les facteurs d’engagement
au travail vont au-delà et
cette approche peut même
freiner la motivation”
ÉRIC SINGLER, DIRECTEUR
DU BVA NUDGE UNIT
15NUMÉRO
INTÉGRATION
RDV sur recruteurs.apec.fr pour découvrir tous nos services.
RENCONTREZ VOS FUTURS TALENTS,
RENCONTREZ-NOUS.
ENTREPRISES,
	ÀL’AVENIR
 S’INSPIRERDEGOOGLE Pourunemeilleureintégration – se tenir à disposition pour
toute question et échange
	 Google estime qu’avec ce
type de fonctionnement, le
pourcentage de satisfaction
de ses employé·e·s a aug-
menté de 37 % !
Comment appliquer la
méthode dans une PME ?
La démarche repose sur l’ins-
tauration d’une relation de
transparence et de dialogue
entre employeur·euse·s et
salarié·e·s, et s’applique faci-
lement aux start-up et PME,
en trois étapes.
	 D’abord, le responsable du
recrutement identifie les col-
laborateur·rice·s à impliquer
et fixe les rôles et objectifs de
chacun. Il participe à la pré-
sentation puis organise régu-
lièrement des points pour
vérifier que tout se passe bien.
Les collaborateur·rice·s
identifié·e·s prennent ensuite
le relais et font remonter les
remarques ou points blo-
quants exprimés par la nou-
velle recrue.
	 Une fois l’intégration “ter-
minée”, ils établissent pour
leur direction (patron ou
RH) un retour d’expérience
sur ce qui a fonctionné ou sur
les points à revoir pour les
prochains recrutements. •
25 %
Cette méthode a permis
d’améliorer de 25 % les résultats
de l’intégration des salarié·e·s
de Google.
Source : Single Grain, Digital
marketing “Compagny and culture
go hand in hand”, août 2018.
37 %
le pourcentage de satisfaction
de ses salarié·e·s a augmenté
de 37 %. 
La démarche
repose sur l’insta­u-
ration d’une relation
de transparence
et de di­alogue entre
employeur· euse·s et
salarié·e·s, et s’ap­-
pl­ique facil­ement aux
start-up et PME.
 E n matière
d’intégration innovante,
les GAFA font figure
de modèles et appliquent
des méthodes facilement
applicables dans d’au-
tres entreprises. Zoom
sur le “Just In Time”
de Google.
Une intégration
en cinq points
Le “Just In Time”, c’est
une méthode qui permet
au·à la nouveau·elle collabo-
rateur·rice de recevoir la
bonne information au bon
moment. Le principe ?
Une checklist est envoyée aux
managers du nouvel entrant,
la veille de son arrivée. Le
temps court (24 heures) et le
nombre limité de personnes
(cinq collaborateur·rice·s)
visent à responsabiliser et à
placer la gestion de cette arri-
vée en tête des priorités. Les
managers mobilisés doivent :
– expliquer au·à la nou-
veau·elle collaborateur·rice
les rôles et les responsabilités
de chacun
– lui trouver un mentor/par-
rain/marraine
– l’aider à construire son
réseau social dans l’entreprise
– vérifier chaque mois pen-
dant les 6 premiers mois que
l’intégration se passe bien
EDCOMM0001-19-09
ATELIERS
PRATIQUES RH
4 h d’échanges concrets
pour développer vos pratiques
professionnelles.
Actuellement
— Piloter et animer les entretiens
professionnels
— Questionner efficacement
en entretien de recrutement
— Manager efficacement avec
l’entretien professionnel
— Mieux intégrer de nouvelles
recrues
— Se préparer au transfert
des savoirs
— Construire sa marque employeur
— Rédiger une offre d’emploi
attractive
— Rechercher des profils sur les
réseaux sociaux professionnels 
— Rechercher efficacement
dans les CVthèques
COMPÉTENCES
CADRES : LES
SALONS DU
RECRUTEMENT
PME et grands comptes,
l’Apec renouvelle le for-
mat de ses salons, pour
accélérer vos recrutements
et dévelop­per votre image
employeur, au plus près
des territoires. Réservez dès
maintenant votre stand.
 Inscrivez-vous sur
exposants.apec.fr.
01 ⁄ 10 LILLE
Grand Palais
08 ⁄ 10 AIX-EN-
PROVENCE
Arena
17 ⁄ 10 TOULOUSE
Espace Diagora
Labège
19 ⁄ 11 BORDEAUX
Hangar 14
03 ⁄ 12 PARIS
Espace
Grande Arche
17 ⁄ 12 STRASBOURG
Palais
des Congrès
LES SOIRÉES
APEC CONNECT
Spécifiquement conçues
pour les TPE-PME, recrutez 
des profils dans une ambiance
informelle, sans stand ni CV.
10 ⁄ 10 ORLÉANS
15 ⁄ 10 NANTES
17 ⁄ 10 AMIENS
28 ⁄ 11 RENNES
05 ⁄ 12 STRASBOURG
VOTRE PROCHAIN
NUMÉRO APEC RH SERA
CONSACRÉ À L’INCLUSION
Rendez-vous en
novembre 2019
ÉTUDES
SEPTEMBRE
— Baromètre 2019 de la
rémunération des cadres
— Négocier son salaire à l’embauche
— Les salaires dans 43 fonctions
cadres
OCTOBRE
— Note de conjoncture du
4e
 trimestre 2019
— Les offres d’emploi cadre de
l’Economie Sociale et Solidaire
— Usine et bâtiment du futur :
quelles évolutions pour les
métiers cadres ?
NOVEMBRE
— Le recrutement dans les PME :
pratiques, attractivité et
marque employeur
— Retours d’expérience et
attentes des cadres sur la
formation professionnelle
— Quel recours à l’alternance
issus de l’enseignement
supérieur
 Pour en savoir plus sur les
soirées Apec Connect et vous
inscrire, contactez-nous :
MATINALES RH
2 h de conseils sous forme
de conférence participative pour
décrypter et analyser les sujets
RH qui vous concernent.
À PARTIR DU 12 SEPTEMBRE
Comment recruter demain ?
Venez découvrir quels sont les
outils de recrutement qui
fonctionnent et les pratiques des
cadres en activité pour trouver de
nouvelles opportunités.
À PARTIR DU 05 NOVEMBRE
Salaire et recrutement, quelle
stratégie gagnante ?
Apprenez à valoriser la place du
salaire comme un point bonus dans
une offre, découvrez les tendances
en matière d’évolution des
rémunérations à l’embauche et
exercez-vous à la négociation en
phase finale de recrutement.
JUSQU’AU 21 NOVEMBRE
Réforme de la formation profes­-
sionnelle, quels impacts pour
vos ressources humaines ?
Préparez l’avenir dans le contexte
de mise en place de la nouvelle
réforme sur la formation
professionnelle.
 Pour découvrir les dates des
Ateliers Pratiques RH et des
Matinales RH près de chez vous
et vous inscrire, rendez-vous
sur apec.fr

Contenu connexe

Tendances

Onboarding: Manager l'intégration en entreprise
Onboarding: Manager l'intégration en entrepriseOnboarding: Manager l'intégration en entreprise
Onboarding: Manager l'intégration en entreprise
HR SCOPE
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entreprise
Alyouta Alyoucha
 

Tendances (20)

Onboarding: Manager l'intégration en entreprise
Onboarding: Manager l'intégration en entrepriseOnboarding: Manager l'intégration en entreprise
Onboarding: Manager l'intégration en entreprise
 
QRH : comment réussir l'intégration d'un nouveau salarié ?
QRH : comment réussir l'intégration d'un nouveau salarié ? QRH : comment réussir l'intégration d'un nouveau salarié ?
QRH : comment réussir l'intégration d'un nouveau salarié ?
 
CV
CVCV
CV
 
Mi Tesis de UNWE - Дипломна работа ESS Taxback 2003
Mi Tesis de UNWE - Дипломна работа ESS Taxback 2003Mi Tesis de UNWE - Дипломна работа ESS Taxback 2003
Mi Tesis de UNWE - Дипломна работа ESS Taxback 2003
 
Enquete Hays : La cohabitation des generations au travail
Enquete Hays : La cohabitation des generations au travailEnquete Hays : La cohabitation des generations au travail
Enquete Hays : La cohabitation des generations au travail
 
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunitésLe tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
Le tutorat en entreprise : Tendances, défis et opportunités
 
Talent Management : un plan de rétention sur mesure
Talent Management : un plan de rétention sur mesureTalent Management : un plan de rétention sur mesure
Talent Management : un plan de rétention sur mesure
 
Le cv d’un jeune diplômé
Le cv d’un jeune diplôméLe cv d’un jeune diplômé
Le cv d’un jeune diplômé
 
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIELE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
LE LICENCIEMENTASPECTS JURIDIQUE ET PRATIQUES EN ALGERIE
 
Du Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération GlobaleDu Salaire à la Rémunération Globale
Du Salaire à la Rémunération Globale
 
Economie de la connaissance au maghreb
Economie de la connaissance au maghrebEconomie de la connaissance au maghreb
Economie de la connaissance au maghreb
 
Grh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entrepriseGrh et performance de l’entreprise
Grh et performance de l’entreprise
 
Diapo sanitaire et social
Diapo sanitaire et socialDiapo sanitaire et social
Diapo sanitaire et social
 
10 conseils pour un bon cv
10 conseils pour un bon cv10 conseils pour un bon cv
10 conseils pour un bon cv
 
Découvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat socialDécouvrir l'entrepreneuriat social
Découvrir l'entrepreneuriat social
 
Gpec
GpecGpec
Gpec
 
Marque employeur et marketing rh
Marque employeur et marketing rhMarque employeur et marketing rh
Marque employeur et marketing rh
 
Entrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la régionEntrepreunariat, une solution de développement pour la région
Entrepreunariat, une solution de développement pour la région
 
mission, vision, valeurs et stratégie
mission, vision, valeurs et stratégie mission, vision, valeurs et stratégie
mission, vision, valeurs et stratégie
 
Lettre de motivation
Lettre de motivationLettre de motivation
Lettre de motivation
 

Similaire à Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration

Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1
Erwan Roblot
 

Similaire à Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration (20)

Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômésApec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
Apec RH n°12 décembre - Jeunes diplômés
 
Apec RH septembre 2018 - numéro salaires
Apec RH septembre 2018 - numéro salairesApec RH septembre 2018 - numéro salaires
Apec RH septembre 2018 - numéro salaires
 
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
 
Apec RH novembre 2019 - numéro inclusion
Apec RH novembre 2019 - numéro inclusionApec RH novembre 2019 - numéro inclusion
Apec RH novembre 2019 - numéro inclusion
 
Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1
 
Ces entreprises où l'on est heureux
Ces entreprises où l'on est heureuxCes entreprises où l'on est heureux
Ces entreprises où l'on est heureux
 
La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7La newsletter de mgrh 7
La newsletter de mgrh 7
 
Eci gew 2014
Eci gew 2014Eci gew 2014
Eci gew 2014
 
Prêt pour la guerre des talents?
Prêt pour la guerre des talents?Prêt pour la guerre des talents?
Prêt pour la guerre des talents?
 
TPE magazine Hors-série 2016
TPE magazine Hors-série 2016TPE magazine Hors-série 2016
TPE magazine Hors-série 2016
 
Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018
 
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
#PortraitDeStartuper #69 - Compagnons de cordée - Laurent Joseph
 
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
#PortraitDeStartuper #1 - Céquoia - Christophe Chéron
 
FokusEntrepreneur_092016
FokusEntrepreneur_092016FokusEntrepreneur_092016
FokusEntrepreneur_092016
 
Apec RH mai 2019 - numéro Quête de sens au travail
Apec RH mai 2019 - numéro Quête de sens au travailApec RH mai 2019 - numéro Quête de sens au travail
Apec RH mai 2019 - numéro Quête de sens au travail
 
Portrait de startuper #43 - Skiller - Jérôme Introvigne
Portrait de startuper #43 - Skiller - Jérôme IntrovignePortrait de startuper #43 - Skiller - Jérôme Introvigne
Portrait de startuper #43 - Skiller - Jérôme Introvigne
 
#PortraitDeStartuper #95 - Supertripper - Maxime Pialat
#PortraitDeStartuper #95 - Supertripper - Maxime Pialat#PortraitDeStartuper #95 - Supertripper - Maxime Pialat
#PortraitDeStartuper #95 - Supertripper - Maxime Pialat
 
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel ChallengeEntrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
 
GLOBAL RH 2017
GLOBAL RH 2017GLOBAL RH 2017
GLOBAL RH 2017
 
Apec RH n10 juin juillet - futur des RH
Apec RH n10   juin juillet - futur des RHApec RH n10   juin juillet - futur des RH
Apec RH n10 juin juillet - futur des RH
 

Plus de Apec

Plus de Apec (20)

Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
Etude Apec - Perception du télétravail par les cadres, décembre 2022
 
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
Etude Apec - Reconversion professionnelle des cadres, décembre 2022
 
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
Etude Apec - Le rôle des managers dans les recrutements, décembre 2022
 
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
Etude Apec- La relation des cadres à leur entreprise, novembre 2022
 
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
Etude Apec - Bac + 6 et plus : quelles opportunités d'emploi cadre dans les e...
 
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
Etude Apec - Les salaires des cadres dans 111 familles de métiers - édition 2...
 
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'ESS, novembre 2022
 
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
Etude Apec - Difficultés de recrutement de cadres par région et par fonction,...
 
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
Etude Apec - Pratiques managériales 2022, octobre 2022
 
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
Etude Apec - Démissions précoces de cadres, octobre 2022
 
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
Etude Apec - Marché de l'emploi cadre dans l'informatique, septembre 2022
 
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
Etude Apec - L'économie verte, septembre 2022
 
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdfEtude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
Etude Apec - Baromètre Apec 3e trimestre 2022.pdf
 
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
Etude Apec - Focus sur la rémunération des jeunes cadres, juin 2022
 
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
Etude Apec - Baromètre 2022 de la rémunération des cadres, juin 2022
 
Etude Apec/Pec - Cybersécurité, juin 2022
Etude Apec/Pec  - Cybersécurité, juin 2022Etude Apec/Pec  - Cybersécurité, juin 2022
Etude Apec/Pec - Cybersécurité, juin 2022
 
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
Etude Apec - Pratiques de recrutements des cadres 2022, juin 2022
 
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
Etude Apec - Recrutements de cadres en 2022 - prévisions Apec révisées, avril...
 
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
Etude Apec - Baromètre Apec du 2e trimestre 2022, avril 2022
 
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
Etude Apec - Attractivité des entreprises et emplois cadres en Guadeloupe, no...
 

Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration

  • 1. IN VIVO “Pour recruter les meilleurs et pour les garder, il faut penser toutes les étapes, de l’entretien à l’onboarding jusqu’à l’offboarding.” YASSINE CHABLI, CEO DE BEEKAST PAGES 12 – 13 SEPTEMBRE – OCTOBRE 2019 NUMÉRO INTÉGRATION RENCONTRE Dans le cas d’une rupture de période d’essai, il y a une dimension interpersonnelle délicate, liée au sentiment de rejet face à un groupe. MARIANNE MERCIER, PHILOSOPHE-CONSULTANTE ET RÉDACTRICE EN CHEF DE LA PAUSE PHILO PAGE 10 APEC.FR Découvrez nos podcasts pour aller plus loin ainsi que tous les articles du magazine. CLÉS L’intégration est profondément liée à la question de l’engagement, un enjeu de taille pour les entreprises. PAGES 04 – 06
  • 2. APEC RH SEPTEMBRE – OCTOBRE 2019 NUMÉRO INTÉGRATION CRÉDITS Le magazine Apec RH est édité par l’Apec, en septembre 2019 51, boulevard Brune – 75014 Paris Directeur de la publication Bertrand Hébert Directrice de la rédaction Véronique Dubois Rédactrices en chef Emmanuelle Papiernik et Leslie Davidovici Chef de projet Bertrand Goursaud de Merlis Rédaction Florence Loncq Photographie Thomas Chéné/La Company Illustrations Francesco Ciccolella, Miguel Porlan et Dawid Ryski Conception & réalisation M & C SAATCHI LITTLE STORIES mcslittlestories.com ISSN 2115-4929 Impression Leclerc Imprimeur Journal réalisé dans le cadre de la protection de l’environnement sur papier certifié PEFC. CONSULTEZ NOS PRÉCÉDENTS NUMÉROS Pour consulter les précédents numéros Apec RH, magazine des entreprises clientes de l’Apec, contactez votre consultant�e Apec. APEC.FR Découvrez nos podcasts pour aller plus loin ainsi que tous les articles du magazine. VOTRE MAGAZINE APEC RH Vous souhaitez vous abonner ou nous communiquer un changement de coordonnées ? Contactez votre consultant·e Apec. DANS CE NUMÉRO L’Apec est allée à la rencontre d’expert·e·s reconnu·e·s, qui partagent leurs avis et leurs expériences sur les enjeux d’une intégration réussie. TRIBUNE L’intégration : la carte maîtresse du recrutement ! Siintégrerunenouvelleentrepriseest un momentexcitantetparfoisstressant, quisoulèvedesattentesprofession­- nellesetpersonnellesfortespourle·la nouvel·learrivant·e,côtéentreprise, cettedernièrelignedroitedurecrutement cristalliseégalementdenombreuses attentes.Elle représenteunaboutisse- ment,parfoismêmeunsoulagement. Desdeuxcôtés,l’ons’interroge,onespère, ondoute,onteste,onapprend.Etc’est normal :cesontles100premiersjours d’uncollaborateuroud’unecollaboratrice quivontconfirmerouinfirmerles bonnes impressionsressentieslorsduprocessus derecrutement. Cettepériodecrucialedonnelela delarelationprofessionnelleàvenir. Une intégrationnégligéeouratée représentedoncunrisquepourl’entre- prise,surtoutauseind’unmarché du travailentension,oùlesentreprises rencontrentdesdifficultésàrecruter etàfidéliser. Maisqu’estcequisejouevraiment pendantles100premiersjours ?Quels sontlesenjeuxvéritablesdel’intégration pourl’entrepriseetle·lacollaborateur· rice ?Commentbienaccueillirun·enou­- veau·ellecollaborateur·rice ?Seposer lesbonnesquestions,lancerdespistes deréflexion,inviteraudébat :c’est àtoutcelaque nous vousconvionsdans cenouveaunumérod’ApecRH,pour apprendre,progresseretper­for­mer dansvosdémarchesderecrutement. Bonnelecture ! BERTRAND HÉBERT, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’APEC SYLVIE AGOSTINI, CONSULTANTE RELATION ENTREPRISES Elle accompagne les entreprises du centre de Paris et les grands comptes des secteurs de la banque et de l’as­surance sur les dispositifs RH liés à l’image employeur, au recrutement, à l’in­tégration et à la fidéli­sation des colla- borateur·rice·s. PAGES 04 – 06 YASSINE CHABLI, CEO DE BEEKAST Maximiser la perfor- ­mance des réunions ou des formations : c’est la mission de Beekast, fondée en 2015. Entreprise en pleine croissance, elle doit constamment recruter de nouveaux collabora- teurs et collaboratrices. La question de l’in­­té­ gration est donc une priorité. PAGES 12 – 13 MARIANNE MERCIER, PHILOSOPHE- CONSULTANTE ET RÉDACTRICE EN CHEF DE LA PAUSE PHILO Après un parcours interdisciplinaire en sciences politiques, histoire et philoso­phie, Marianne devient consul­tante et entend mo­ntrer que la phil­o- sophie est utile par­- tout ! Elle s’inté­resse notamment à ses applications concrè- tes, dans le monde de l’entreprise. PAGE 10 0 809 361 414
  • 3. INTÉGRATION : TOUT SE JOUE LES100 PREMIERS JOURS 03NUMÉRO INTÉGRATION “Le parcours d’intégration doit donner envie d’apprendre de nouvelles choses !” FLORENCE NAUDIN, KEY ACCOUNT MANAGER CHEZ BEEKAST 04 – 06 CLÉS L’intégration : quelle stratégie et quels enjeux ? 07 SUR LE RING Période d’essai : ça passe ou ça casse ? 08 – 09 BOUSSOLE Un “bon salaire” facilite-t-il l’intégration ? 10 RENCONTRE Période d’essai infructueuse ? Savoir dire non grâce à la philosophie COMPRENDRE Cent jours : c’est le temps qu’il faut à un cadre fraîchement recruté pour prendre ses marques, affirmer sa légitimité, et savoir s’il désire ou non poursuivre l’aventure. Une période déterminante pour lui, mais aussi pour l’entreprise.
  • 4. APEC RH 04 travail pour les équipes inclus. Par ailleurs, l’intégration est le moment où l’en­treprise forme le·la collaborateur·rice et pose les jalons d’une collaboration fructueuse… et productive. Plus les nouveaux venus sont satisfaits de leur prise de poste, plus ils sont engagés et performants. À l’inverse, si les rôles et les responsabilités du nouvel entrant sont mal définis et mal compris, si les com- pétences attendues ne sont pas ou mal maîtri­sées, l’entreprise s’expose à une perte de rentabilité non négligeable. Un enjeu d’image, ensuite. Un turnover trop important peut avoir un effet désas- treux sur la marque employeur et la répu­ta- La période d’intégration : une “épreuve du feu” à ne pas sous-estimer Alors même qu’elles peinent à recruter, cer- taines entreprises relèguent l’intégration au second plan, souvent par faute de temps. Une enquête menée par Jam et Dialoog en janvier 2018, montre que seuls 25 % à 35 % des Millennials les plus qualifiés sont très satisfaits de la qualité de leur intégration. Pourtant, il s’agit d’une étape cruciale qui mêle différents enjeux pour l’entreprise. Un enjeu financier d’abord. Le recrute- ment d’un collaborateur ou d’une collabora­ trice a un coût : entre la diffusion de l’offre d’emploi et la fin de la période d’essai, six mois s’écoulent en moyenne. Si la nouvelle recrue quitte finalement l’entreprise, c’est un nouveau cycle de six mois qui s’ouvre, entraînant de nouveaux coûts entre 40 et 50 k€ selon la Dares, délais et charges de CLÉS L’INTÉGRATION : QUELLE STRATÉGIE ET QUELS ENJEUX ? Enjeu d’image, coût important, l’intégration est un moment stra­té­ gique pour les entreprises, qui la négligent pourtant encore souvent. Comment appréhender cette période ? Quelles sont les clés d’une intégration réussie ? Retour sur ces 100 jours pas comme les autres. “Dès les premiers jours, les nou- velles recrues ont besoin de com- prendre la vision et les valeurs de l’entreprise.” YASSINE CHABLI, CEO DE BEEKAST Plus les nouveaux venus sont satisfaits de leur prise de poste, plus ils sont engagés et perfor- mants.
  • 5. 05NUMÉRO INTÉGRATION tion de l’entreprise. Soigner la phase d’in- tégration, c’est donc faire de ses nouveaux· nouvelles collaborateur·rice·s d’excellent·e·s ambassadeur·rice·s et faciliter en amont l’ar- rivée de nouvelles recrues. Donner les clés d’une compréhension globale de l’entreprise Pour faciliter l’intégration, il est néces- saire de donner rapidement la vision la plus complète possible de l’entreprise et de ses attentes. Le but est de permettre d’appré- hender de manière précise, non seulement le périmètre et les tâches, mais aussi l’en- vironnement de travail au sens large. Chez Bureau à partager, un service digital de location d’espace de travail et de coworking, les nouveaux entrants sont ainsi accueillis le jour J par un responsable RH et les repré- sentants des différentes équi­pes, qui leur présentent l’entreprise autour d’un petit déjeuner. Même démarche chez Securitas, où les nouveaux entrants font le tour de l’ensemble des services. Chez Panzani, une visite des sites de production est orga- nisée pour plonger dans la réalité opérationnelle de l’entreprise. Chez Doctolib, le fondateur rencontre les nouveaux·elles arrivant·e·s et partage avec eux la vision et l’histoire de l’entreprise. L’idée est de proposer une immersion dans la réalité et la culture de l’en- treprise. Cette démarche donne au nouvel entrant une compréhension fine et directe de son nouvel environnement pro- fessionnel. Côté entreprise, cette mise en situation est un excellent moyen d’identifier d’éventuelles lacunes bloquantes. Dans tous les cas, il est essentiel, durant toute la phase d’intégration d’être à l’écoute du nouvel entrant et de ses besoins ou manques. Cette posture d’écoute pourra résoudre une situa- tion d’inconfort. Impliquer et responsabiliser les salarié·e·s en poste Comment savoir si l’entreprise doit renforcer l’accompagnement, donner plus d’autono- mie, ou penser fin de période d’essai ? Tout au long de la période d’intégration, la mise en place d’un système de tutorat per- met d’assurer en priorité la réus- site d’une intégration, mais éga- lement suivre la progression du·de la collaborateur·rice et de savoir où placer le cur- seur. La méthode du tuto- rat n’est pas nouvelle, mais elle correspond bien aux attentes des jeunes cadres, qui privilégient une expé- rience d’intégration basée sur l’interpersonnel. Le principe : un·e collaborateur·rice de confiance, à la fois expérimenté·e et pédagogue, accom- pagne la nouvelle recrue pendant toute sa période d’essai. Withings, société qui conçoit, développe et commercialise des objets connectés, a bien compris l’intérêt d’une telle démarche. Dans le cycle d’inté- gration mis en place par l’entreprise, chaque nouvel·le arrivant·e se voit attribuer • • • LE·LA MANAGER DIRECT · E et ses équipes dans un objectif de profession­ nalisation afin de connaître le poste, les missions et interlocuteurs LE·LA RESPONSABLE RH notamment pour la dimension administrative ainsi que pour les questions pratiques UN·UNE RESPONSABLE IT ET/OU ACCUEIL pour toute question pratique, technique ou quotidienne LE·LA P-DG dans un objectif de valorisation du· de la nouveau·elle collaborateur·rice 5 COLLABORATEUR·RICE·S ET COLLABORATRICES À IMPLIQUER DANS LE PARCOURS D’INTÉGRATION Un turnover trop important peut avoir un effet désastreux sur la marque employeur et la réputation de l’entreprise.  25 % à 35 % des Millennials les plus qualifiés sont très satisfaits de la qualité de leur intégration. Source : Enquête menée par Jam et Dialoog,2018. “Quelle que soit la taille de l’entre- prise, il n’y a pas de ‘petit’ recru­ tement.” LE PARRAIN OU MARRAINE dans un objectif de mentoring, et/ou d’accompa­gnement culturel
  • 6. APEC RH 06 • • •un parrain dont le métier est idéalement le plus éloigné possible du sien, pour stimu- ler le partage et la découverte. Par ailleurs, les “promotions” de nouvelles recrues se retrouvent régulièrement pour faire le point et ­échanger sur leurs ­parcours respectifs. De même, chez Doctolib, le fondateur ren- contre une à une toutes les nouvelles recrues pour leur partager la vision et l’histoire de l’entreprise et ainsi faciliter leur intégration. La méthode du tutorat permet d’assurer au nouveau venu une pré- sence alliée dans un environ- nement inconnu et de favori- ser son intégration. Dans le cadre de ce binôme, le dia- logue et l’échange sont plus fluides et plus faciles. Le parrain a également un rôle de relais auprès des mana- gers, permettant à ces derniers de se for- ger une opinion au plus proche de la réalité. Il peut être judicieux de prévoir un point, entre ce parrain et les managers directs, sans la nouvelle recrue, pour faire remon- ter des observations et remarques à chaque étape du parcours d’intégration. Personnaliser l’intégration S’il existe bien un socle commun, reposant sur les valeurs de l’entreprise, le processus d’intégration ne peut pas être le même pour tous les salarié·e·s : il doit varier selon l’âge, le ­profil ou encore les missions. Les RH doivent être moteurs de l’intégration mais c’est aux managers de prendre ensuite le relais pour personnaliser l’expérience. L’entreprise Happytal, qui propose dans plus de 100 établissements de santé en France des solu- tions d’accompagnement des patients, a ainsi mis au point deux processus d’inté- gration différents dédiés en fonction des postes : les col- laborateur·rice·s des fonc- tions supports et les collabo- rateur·rice·s des opérations. Les collaborateur·rice·s du siège, après une ou deux semaines passées au siège pour rencontrer leurs collègues et appréhender les premiers rouages de leur fonction, partent en immersion dans les établissements de santé, pendant plusieurs jours afin de ­comprendre et vivre les mis- sions concrètes d’Happytal. Tous les mois, une journée d’intégration collective, débu- tant avec un petit déjeuner, permet de ren- contrer les nouveaux·elles venu·e·s. Chez Beekast, société parisienne qui propose des solutions web pour dynamiser les cours ou formations, l’intégration commence éga- lement avec un petit déjeuner d’équipe. Ce moment informel permet de faire connais- sance et est prolongé par un entretien avec le CEO, organisé dans les 48 heures qui suivent l’arrivée de la nouvelle recrue, afin de faire un premier bilan et de fixer de premiers objectifs pour les jours à suivre. Les process et les modèles d’intégration ne peuvent plus rester immuables. Ils doivent s’adapter au marché du travail, aux attentes des jeunes générations, plus affirmées et dont la fidélité à l’entreprise n’a jamais été aussi remise en question... mais aussi au temps que dirigeants, managers et RH peuvent y consacrer ! Une intégration réus- sie repose avant tout sur la capacité de l’en- treprise à bien savoir comment et jusqu’où elle peut développer son parcours d’onboar- ding, soit le processus d’accompagnement et de prise de marque de ses nouvelles recrues. En sachant s’adapter, au cas par cas, aux nouvelles recrues, à leurs besoins, en ­restant à l’écoute des collaborateur·rice·s et en mul- tipliant les attentions innovantes, l’organisa- tion rencontrera moins de départs durant la période d’essai. Et elle sera elle-même plus forte pour prendre la bonne décision au moment de choisir, à J + 100, entre mettre fin au contrat et poursuivre l’aventure ! • 3 ÉTAPES DU PARCOURS D’INTÉGRATION Pour accompagner les entreprises dans la conception et la mise en place d’un parcours d’intégration adapté, l’Apec propose l’atelier Pratiques RH “Intégrer de nouvelles recrues”. Cet atelier est l’occasion de revenir en détail sur les liens entre intégra- tion et marque employeur mais aussi de découvrir les principaux motifs de satisfaction et d’in- sa­tisfaction des collabo- rateur·rice·s. À cela s’ajoute une explication des enjeux de chacune des trois grandes phases d’intégra- tion : avant l’arrivée, le jour J, et les mois suivants. Des exercices pratiques permettent d’éprouver ces éléments et de réaliser son propre parcours d’intégration, pour être opérationnel plus rapidement. Pour consulter les dates et les prochains ateliers dans votre ville, rendez- vous sur Apec.fr 64 % des entreprises n’optimisent pas l’étape entre la signature du contrat du·de la colla­ borateur·rice et son arrivée dans l’entreprise par des actions spécifiques. Source : Étude menée en 2018 par la Vlerick Business School et Talmundo, éditeur de solutions RH. Le préboarding : la préparation du matériel, des équipes, le maintien du lien avec la nouvelle recrue Les 100 jours : les feedbacks réguliers, la définition des missions et des objectifs, etc. Le jour J : l’accueil, les présentations le matériel, l’administratif, etc. 1 3 2 L’EXPERTISEAPEC
  • 7. 07NUMÉRO INTÉGRATION salarié·e expérimentent les conditions de leur collaboration. Cette période fait l’objet d’attentes différentes : tandis que l’entreprise considère son recrutement achevé et réfléchit déjà en termes de productivité, le·la collaborateur·rice pense généralement sens au tra­vail et aspect humain. Des critères différents, mais qui pèsent autant dans la balance ! Tout se joue dans les premiers jours : la propor- tion de cadres qui songent A  lors que 33 % des salarié·e·s sont déjà à la recherche d’un nouvel emploi dans les six mois qui sui­vent leur arrivée dans une entreprise, il est urgent de s’interroger sur les désillusions qu’ils ont pu expérimenter pour comprendre comment passer, avec succès, le cap de la période d’essai. U n cadre et une entre- prise ont quelques mois pour se connaître, s’appri- voiser, et peut-être s’aimer. C’est la fameuse période d’essai, durant laquelle l’employeur·euse et le·la à quit­ter leur poste est en effet d’envi­ron 50 % pendant cette période. Si l’entreprise ne met pas tout en œuvre pour que la nouvelle recrue se sente atten- due, qu’elle maîtrise rapi- ­dement son poste et inte- ragisse facile­- ment avec les autres, la période d’essai risque de tein­ter négativement le ressenti du·de la salarié·e. À l’inverse, en faire trop pendant les premiers jours puis relâcher ses efforts, c’est aussi le risque d’installer des doutes et de fragiliser la con­ fiance. L’enjeu est donc d’as­­su­rer une con­tinuité, en se fixant le même ni­­veau d’exi- gence à tou­ tes les étapes de l’intégra- tion pour éviter les rup- tures d’expé- rience. C’est à cette condition seu­le­­ment que désil­lusions et malen­ tendus se dissiperont. • SUR LE RING LA PÉRIODE D’ESSAI Ça passe ou ça casse ? 60 % des jeunes cadres estiment que les entreprises ne gèrent pas bien leur intégration Source : Étude × Yuco × FlexJob, 2017.  17 % c’est la proportion d’employé·e·s qui quitteront leur entreprise au cours des trois premiers mois. Source : Étude Welcome to the jungle, février 2019. 4 % des nouveaux·elles salarié·e·s quittent leur poste après une première journée désastreuse Source : Forbes, “Pourquoi l’onboarding représente un enjeu majeur ?”, 2017. Source : Apec, 2017.
  • 8. APEC RH 08 BOUSSOLE UN “BON SALAIRE” FACILITE-T-IL L’INTÉGRATION ? LES 3 PRINCIPAUX ARGUMENTS UTILISÉS POUR NÉGOCIER LE SALAIRE 73 % L’expertise professionnelle ou ancienneté dans le métier 57 % L’expertise apportée à l’entreprise qui recrute 54 % Le salaire précédent dans une entreprise 47% des cadres qui ont abordé le sujet du salaire en phase de préembauche ont obtenu un salaire d’embauche équivalent à celui demandé. 3 ASTUCES À RETENIR SOURCES : APEC, PANORAMA 2019 DES MOBILITÉS PROFESSIONNELLES DES CADRES, JUIN 2019 APEC, BAROMÈTRE 2019 DE LA RÉMUNÉRATION DES CADRES, SEPTEMBRE 2019 APEC, LA NÉGOCIATION SALARIALE À L’EMBAUCHE, SEPTEMBRE 2019. À QUEL MOMENT DU RECRUTEMENT LA QUESTION DU SALAIRE EST-ELLE ÉVOQUÉE ? Source : Apec, 2019. 19 % 18 % 12 % 49 % 2 % Avant le premier entretien À un autre moment Lors d’un entretien ultérieur Pendant le premier entretien Lors de la proposition d’embauche APEC RH 08 Indiquer le salaire en valeur ou en fourchette rend uneoffred’emploi plusattractive… Proposer des avantages en nature comme alternative à un salaire qui peut paraître peu élevé. ... et instaure un climat de confiance lors de l’entretien d’embauche.
  • 9. 09NUMÉRO INTÉGRATION Licenciement autre qu’économique Démission Fin de contrat à durée déterminée Rupture conventionnelle Licenciement économique Ensemble Rupture de période d’essai EST STABLE 25 % 20 % 16 % 26 % 26 % 20 % 25 % A DIMINUÉ 45 % 18 % 11 % 16 % 27 % 32 % 22 % 30 % 62 % 73 % 58 % 47 % 48 % 53 % A AUGMENTÉ APRÈS NÉGOCIATION, LE SALAIRE OBTENU ÉTAIT... 28 % Une personne des ressources humaines 19 % Une personne d’un cabinet de recrutement 13 % Une personne du service concerné, ou de la direction 15 % Le·la candidat·e 23 % Une personne de la direction générale QUI ÉVOQUE EN PREMIER LA QUESTION DU SALAIRE ? PRINCIPALES RAISONS AYANT MOTIVÉ LA MOBILITÉ EXTERNE Quitter un environnement difficile 16 % L’entreprise n’a pas laissé le choix 12 % Répondre à une opportunité 12 % Raisons personnelles11 % Perspectives d’évolution de carrière 10 % Autres9 % Augmenter son niveau de salaire9 % Découvrir de nouveaux horizons 9 % Désaccord de nouveaux horizons 6 % Gagner en qualité de vie 6 % des cadres ont tenté de négocier leur salaire lors d’un changement d’entreprise. ÉVOLUTION DE LA RÉMUNÉRATION DES CADRES AYANT CHANGÉ D’ENTREPRISE EN 2018 SELON LES CONDITIONS DE DÉPART 09NUMÉRO INTÉGRATION 47 % Le salaire demandé 42 % Le salaire moins élevé 11 % Le salaire plus élevé
  • 10. RENCONTRE  PÉRIODE D’ESSAI INFRUCTUEUSE ? SAVOIR DIRE NON GRÂCE À LA PHILOSOPHIE 4 CONSEILS FACE À UNE COLLABORATION INFRUCTUEUSE 3 QUESTIONS À MARIANNE MERCIER MARIANNE MERCIER EN 4 DATES RETROUVEZ LA SUITE DANS NOTRE PODCAST SUR APEC.FR M. M. Les recruteurs doivent définir les valeurs de l’entreprise ainsi que ses attentes envers ses futurs collaborateur·rice·s, pour éviter tout recrutement infructueux. Les collaborations infructueuses se révèlent dès lors qu’une incohérence entre le savoir-être du·de la collaborateur·rice et les valeurs de l’entreprise apparaît. M. M. Dire “non” implique une confron- tation. Il faut être ferme et clair sans être froid ou sur la défensive. Dans le cas d’une rupture lors d’une période d’essai, il y a une dimension interpersonnelle délicate, liée au sentiment de rejet face à un groupe. Intégrer au maximum le·la collaborateur· rice dans la prise de décision permet de lui redonner du pouvoir et de ne pas subir le processus : il y prend part. M. M. En aidant à définir les valeurs d’une organisation et les implications concrètes qui en découlent. Cela permet de s’assurer que les collaborateur·rice·s sont bien dans leur poste et dans l’entreprise. Les risques d’une collaboration infructueuse sont ainsi limités et les raisons d’éventuels dysfonctionne­ ments sont plus faciles à comprendre. 2014 Obtient un Master 2 professionnel Ethires à l’Université Paris 1, qui forme aux métiers de la philosophie en entreprise 2015 Crée La Pause Philo, média associatif consa­ cré aux nou­velles pra­ tiques philosophiques 2016 Se lance comme consultante-philosophe indépendante, spécialisée en dynamique de groupes 2019 Cofonde InPhilo, organisme de formation dédié au leadership éthique et à l’éthique du leadership APEC Comment la philosophie en entreprise peut permettre de protéger l’entreprise et sa marque employeur dans le cadre d’une fin de collaboration ? APEC Comment reconnaître une collabora- tion infructueuse ? APEC Comment dire “non” à un·e collabora­ teur·rice et comment rendre cela constructif ? Marianne Mercier, consultante- philosophe et rédactrice en chef de La Pause Philo, nous explique comment la philosophie peut être utile à l’entreprise, notamment dans le cadre d’une fin de collaboration. 1Être au clair·e sur ce qui est attendu du·de la candidat·e, pour pouvoir détecter précisément les points de blocage. 3Dialoguer au sujet des difficultés soulevées : souvent, le malaise est ressenti des deux côtés. 4Rester ferme dans sa posture, tout en faisant prendre part le·la collaborateur·rice à la prise de décision. 2Éviter les non-dits sur les problèmes rencontrés durant la période d’essai. Ne pas se manifester par surprise le dernier jour ! APEC RH 10
  • 11. AGIR 12 – 13 IN VIVO Personnaliser pour bien intégrer 14 – 15 À L’AVENIR Dopez l’engagement de vos collaborateur·rice·s S’inspirer de Google pour une meilleure intégration POUR INTÉGRER, SOYEZ CRÉATIFS ! Si toutes les entreprises sont concernées, l’intégration est une priorité pour celles qui recrutent beaucoup en peu de temps. Il faut alors inventer des parcours d’intégration efficaces, flexibles et agiles. 11NUMÉRO INTÉGRATION “Une bonne intégration c’est un parcours qui nous permet de comprendre l’entreprise, ses salarié·e·s, ses valeurs et sa stratégie d’évolution.” FLORENCE NAUDIN, KEY ACCOUNT MANAGER
  • 12. APEC RH 12  L’INTERVIEW  1 QUESTION,  3 RÉPONSES IN VIVO PERSONNALISER POUR BIEN  INTÉGRER Bienvenue chez Beekast. Ici l’intégration est une priorité et le parcours se construit et se réinvente autour de chaque nouvelle personnalité. Selon vous, comment estime-t-on qu’une intégration est réussie ? #INTÉGRATION #ONBOARDING #FIDÉLISATION 02 “En matière d’intégration, je pense qu’il faut aussi laisser une place à la spontanéité : parfois plus c’est simple mieux c’est.” FLORENCE NAUDIN, KEY ACCOUNT MANAGER “Si elle se pré­- sente comme une formation continue et dont les thèmes se renouvellent toujours.” YASSINE CHABLI, CEO DE BEEKAST 01 Basée à Paris, Beekast propose des solutions web avec pour objectif de maximiser la performance des réunions ou des formations et propose pour cela des solutions d’accompagnement digitales. 01 02 Créée en 2015, Beekast compte d’ores et déjà près de 40 collabo­ rateur·rice·s.
  • 13. 13NUMÉRO INTÉGRATION 05 07 03 “Quand on maîtrise toutes ses missions et que l’on est autonome sur des cas client.” FLORENCE NAUDIN, KEY ACCOUNT MANAGER “Quand on sent qu’on nous fait confiance et qu’on nous offre des possibilités d’évolution !” MARIE-LAURE CHAUCHARD, CHARGÉE DE MARKETING 06 07 Dans les 48 heures qui suivent son arrivée, un RDV est organisé entre la nouvelle recrue et le CEO pour un premier point d’étapes. Des RDV one to one sont ensuite organisés tous les mois pour s’assurer du bon déroulé de l’intégration. 03 L’intégration commence avant l’arrivée, avec un e-mail, des infor­ mations sur le poste et la possibilité de venir rencontrer l’équipe en amont. 04, 05  06 Le jour J, un petit déjeuner d’accueil est organisé, suivi d’une série de rendez-vous avec les différents membres de l’équipe. Tous les outils de travail et un welcome kit sont prêts, et la nouvelle recrue peut prendre ses marques. 04
  • 14. APEC RH 14 Un passage piéton conçu en relief incite les automobi- listes à freiner, etc. Dans le domaine du recru- tement, le nudge permet d’inciter les nouvelles recrues à adhérer en douceur aux valeurs et à l’esprit d’une entre­- prise. Il s’agit d’une méthode d’intégration particulière- ment efficace, peu onéreuse et ludique. Pour Éric Singler, directeur du BVA Nudge Unit, “les politiques RH sont encore bien souvent fondées sur le principe de la carotte et du bâton. Or, les facteurs d’engagements au travail vont bien au-delà de cette appro­ che simpliste. Pire, elle peut même dans bien des cas freiner la motivation.” Il existe différentes caté­ gories de nudge onboarding qui peuvent aider RH et mana­gers dans leurs missions d’intégration. D’abord, le choix par défaut : pour embar­- quer les nouvelles recrues dans un projet, l’idée est de privilégier l’inscription par défaut. Autre “coup de coude” : jouer sur l’influence du groupe. Pour Éric Singler, “on sous-estime le côté social d’un individu. L’équité, le sens de l’accomplissement, la camaraderie sont de solides bases pour construire des environnements de travail plus féconds”. On gagnera par exemple à remplacer une réunion d’équipe formelle de présen- tation par une réunion informelle, à laquelle les par- ticipants se rendent spon­ tanément, motivés et enga­- gés, dans une optique de convivialité. Une autre technique effi- cace est celle du fractionne- ment : l’intégration d’une nouvelle recrue est ainsi sub- divisée en une série de tâches, auxquelles sont associés une deadline et des objectifs précis. On donnera ainsi une semaine à une nouvelle recrue pour maîtriser un logiciel et être capable de gérer les demandes qui s’y rapportent. Enfin, jouer sur la signa­ létique peut être un bon moyen de rendre le parcours d’in­tégration plus fluide et d’in­culquer de façon simple et ludique les coutumes de l’entreprise. Il s’agira par exemple de rendre visible, grâce à des tracés au sol, les bureaux des RH, de la paie ou du restaurant d’entreprise, ou encore d’inscrire au mur les numéros de téléphone indispensables du support informatique ou de l’accueil. Un panneau “87 % des collaborateur·rice·s n’impri- ment pas leurs e-mails pour économiser du papier” placé près de l’imprimante pourra encourager l’adoption d’une démarche plus écologique. L’objectif du nudge n’est pas de manipuler les indi­ vidus, mais bien d’inciter une prise de décision en pleine conscience, de façon ludique, décalée et inha­bi­ tuelle. Ces métho­des relèvent davan­tage d’un “petit plus”, simple à mettre en place, mais dont l’efficacité n’est plus à prouver en termes d’accom­pagnement au changement. •  Nudge : ce mot pourrait bien révolutionner l’intégra- tion de vos nouvelles recrues. Le nudge est une technique d’influence douce, qui permet de faire évoluer le compor- tement des personnes, sans passer par la contrainte. Aujourd’hui, de nombreu­ses grandes entreprises et collectivités publiques (Google, eBay, EDF, etc.) se penchent sur les applications du nudge dans leur mana- gement et dans leur gestion des ressources humaines. La théorie du nudge, ou “coup de coude” en anglais, repose sur l’idée qu’une simple intervention dans l’environnement d’un indi- vidu peut orienter ses choix de manière plus efficace qu’un ordre ou un interdit. Par exemple, coller des affi- chettes avec le nombre de calories perdues à chaque montée d’escaliers encourage à abandonner l’ascenseur. Une inscription “voie sans issue” dissuade beaucoup plus qu’un panneau “sens interdit”. ÀL’AVENIR DOPEZL’ENGAGEMENTDE VOSCOLLABORATEUR·RICE·S “Les politiques RH sont encore trop souvent fondées sur le principe de la carotte et du bâton. Or les facteurs d’engagement au travail vont au-delà et cette approche peut même freiner la motivation” ÉRIC SINGLER, DIRECTEUR DU BVA NUDGE UNIT
  • 15. 15NUMÉRO INTÉGRATION RDV sur recruteurs.apec.fr pour découvrir tous nos services. RENCONTREZ VOS FUTURS TALENTS, RENCONTREZ-NOUS. ENTREPRISES, ÀL’AVENIR  S’INSPIRERDEGOOGLE Pourunemeilleureintégration – se tenir à disposition pour toute question et échange Google estime qu’avec ce type de fonctionnement, le pourcentage de satisfaction de ses employé·e·s a aug- menté de 37 % ! Comment appliquer la méthode dans une PME ? La démarche repose sur l’ins- tauration d’une relation de transparence et de dialogue entre employeur·euse·s et salarié·e·s, et s’applique faci- lement aux start-up et PME, en trois étapes. D’abord, le responsable du recrutement identifie les col- laborateur·rice·s à impliquer et fixe les rôles et objectifs de chacun. Il participe à la pré- sentation puis organise régu- lièrement des points pour vérifier que tout se passe bien. Les collaborateur·rice·s identifié·e·s prennent ensuite le relais et font remonter les remarques ou points blo- quants exprimés par la nou- velle recrue. Une fois l’intégration “ter- minée”, ils établissent pour leur direction (patron ou RH) un retour d’expérience sur ce qui a fonctionné ou sur les points à revoir pour les prochains recrutements. • 25 % Cette méthode a permis d’améliorer de 25 % les résultats de l’intégration des salarié·e·s de Google. Source : Single Grain, Digital marketing “Compagny and culture go hand in hand”, août 2018. 37 % le pourcentage de satisfaction de ses salarié·e·s a augmenté de 37 %.  La démarche repose sur l’insta­u- ration d’une relation de transparence et de di­alogue entre employeur· euse·s et salarié·e·s, et s’ap­- pl­ique facil­ement aux start-up et PME.  E n matière d’intégration innovante, les GAFA font figure de modèles et appliquent des méthodes facilement applicables dans d’au- tres entreprises. Zoom sur le “Just In Time” de Google. Une intégration en cinq points Le “Just In Time”, c’est une méthode qui permet au·à la nouveau·elle collabo- rateur·rice de recevoir la bonne information au bon moment. Le principe ? Une checklist est envoyée aux managers du nouvel entrant, la veille de son arrivée. Le temps court (24 heures) et le nombre limité de personnes (cinq collaborateur·rice·s) visent à responsabiliser et à placer la gestion de cette arri- vée en tête des priorités. Les managers mobilisés doivent : – expliquer au·à la nou- veau·elle collaborateur·rice les rôles et les responsabilités de chacun – lui trouver un mentor/par- rain/marraine – l’aider à construire son réseau social dans l’entreprise – vérifier chaque mois pen- dant les 6 premiers mois que l’intégration se passe bien
  • 16. EDCOMM0001-19-09 ATELIERS PRATIQUES RH 4 h d’échanges concrets pour développer vos pratiques professionnelles. Actuellement — Piloter et animer les entretiens professionnels — Questionner efficacement en entretien de recrutement — Manager efficacement avec l’entretien professionnel — Mieux intégrer de nouvelles recrues — Se préparer au transfert des savoirs — Construire sa marque employeur — Rédiger une offre d’emploi attractive — Rechercher des profils sur les réseaux sociaux professionnels  — Rechercher efficacement dans les CVthèques COMPÉTENCES CADRES : LES SALONS DU RECRUTEMENT PME et grands comptes, l’Apec renouvelle le for- mat de ses salons, pour accélérer vos recrutements et dévelop­per votre image employeur, au plus près des territoires. Réservez dès maintenant votre stand.  Inscrivez-vous sur exposants.apec.fr. 01 ⁄ 10 LILLE Grand Palais 08 ⁄ 10 AIX-EN- PROVENCE Arena 17 ⁄ 10 TOULOUSE Espace Diagora Labège 19 ⁄ 11 BORDEAUX Hangar 14 03 ⁄ 12 PARIS Espace Grande Arche 17 ⁄ 12 STRASBOURG Palais des Congrès LES SOIRÉES APEC CONNECT Spécifiquement conçues pour les TPE-PME, recrutez  des profils dans une ambiance informelle, sans stand ni CV. 10 ⁄ 10 ORLÉANS 15 ⁄ 10 NANTES 17 ⁄ 10 AMIENS 28 ⁄ 11 RENNES 05 ⁄ 12 STRASBOURG VOTRE PROCHAIN NUMÉRO APEC RH SERA CONSACRÉ À L’INCLUSION Rendez-vous en novembre 2019 ÉTUDES SEPTEMBRE — Baromètre 2019 de la rémunération des cadres — Négocier son salaire à l’embauche — Les salaires dans 43 fonctions cadres OCTOBRE — Note de conjoncture du 4e  trimestre 2019 — Les offres d’emploi cadre de l’Economie Sociale et Solidaire — Usine et bâtiment du futur : quelles évolutions pour les métiers cadres ? NOVEMBRE — Le recrutement dans les PME : pratiques, attractivité et marque employeur — Retours d’expérience et attentes des cadres sur la formation professionnelle — Quel recours à l’alternance issus de l’enseignement supérieur  Pour en savoir plus sur les soirées Apec Connect et vous inscrire, contactez-nous : MATINALES RH 2 h de conseils sous forme de conférence participative pour décrypter et analyser les sujets RH qui vous concernent. À PARTIR DU 12 SEPTEMBRE Comment recruter demain ? Venez découvrir quels sont les outils de recrutement qui fonctionnent et les pratiques des cadres en activité pour trouver de nouvelles opportunités. À PARTIR DU 05 NOVEMBRE Salaire et recrutement, quelle stratégie gagnante ? Apprenez à valoriser la place du salaire comme un point bonus dans une offre, découvrez les tendances en matière d’évolution des rémunérations à l’embauche et exercez-vous à la négociation en phase finale de recrutement. JUSQU’AU 21 NOVEMBRE Réforme de la formation profes­- sionnelle, quels impacts pour vos ressources humaines ? Préparez l’avenir dans le contexte de mise en place de la nouvelle réforme sur la formation professionnelle.  Pour découvrir les dates des Ateliers Pratiques RH et des Matinales RH près de chez vous et vous inscrire, rendez-vous sur apec.fr