SlideShare une entreprise Scribd logo
ENTREPRISES
h
– Béton[s] le Magazine 75 – Cahier CBPCVI www.acpresse.fr
Téléchargez CBPC sur :
www.acpresse.fr/telecharger-les-cahiers-cbpc
CEMENT INNOVATION IN EUROPE
Start-up cimentière
Le modèle économique de Cement Innovation in Europe s’organise autour de petites
unités de broyage, permettant la production de ciments au plus près des grands centres
urbains. D’ici à 2021, cinq entités de ce type doivent voir le jour en France.
Explications avec Vincent Lefebvre, président de l’entreprise.
construction », insiste Vincent Lefebvre.
L’avantagedusystèmeestd’avoirlamaîtrise
totale de la conception du process indus-
triel.Peuderisquedoncdelevoir proposer
àd’autres…Uninvestissementdel’ordrede
18 à 20 M€ par site explique aussi la néces-
sité de moduler dans le temps la cadence
des constructions. A ce niveau, le finan-
cement de l’ensemble du projet, initié en
2014, est organisé par la société de gestion
Pergam, qui a structuré le financement du
projet, en fédérant plusieurs investisseurs
industriels (Family Office) permettant
de lever 40 M€. Les unités de production
se caractérisent par leur compacité et leur
modularité,s’adaptantàlaconfigurationde
chaque terrain. En moyenne, elles néces-
sitent une superficie de 2 ha, ce qui reste
modeste pour ce type d’industries. « Tous nos sites
sont embranchés à une voie ferrée et/ou à une voie
navigable, afin de réceptionner les matières premières
que sont le clinker et le gypse. »
Clinkers européen et méditerranéen
D’une capacité de 30 t/h, le broyeur constitue le cœur
de chaque usine. De quoi assurer une production
annuelle de l’ordre de 250 000 t, à pleine charge.
« Notre objectif est de conquérir 6 à 8 % de part de
marché sur chacune de nos zones de chalandise. »
Aucune chance de déstabiliser les grands acteurs
nationaux du ciment… D’un point de vue stratégique,
Cem’In’Eus’établitsurdessecteursgéographiques où,
seuls, deux à trois acteurs sont aujourd’hui présents.
C’est pourquoi, l’industriel a choisi, pour le moment,
de ne pas investir le Nord-Est de la France (la partie
située entre Paris et la frontière belge). « Cette zone
concentre la totalité des industriels du ciment fran-
çais. » Mais aussi les Belges, les Luxembourgeois et
quelques Allemands…
Les usines Cem’In’Eu sont des centres de broyage et
de fabrication de ciments. En revanche, il n’y aucune
productiondeclinkersurplace.«Cedernierestimporté
depuis des sites européens et non européens, implantés
sur le pourtour méditerranéen, précise Vincent
Lefebvre. Pour l’heure, nous disposons d’un seul point
d’entrée. Il s’agit du terminal minéralier Cem’In’Log,
acronyme de Cement Innovation Logistics. » En cours
de construction, cette base est localisée sur le port de
U
ne start-up industrielle, cimen-
tière pour être précis. Ainsi peut
être définie Cement Innovation
in Europe – Cem’In’Eu, pour les initiés ou
les intimes –, dont le siège social se situe
à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Sa
vocation est de produire et de commercia-
liser une gamme volontairement limitée de
ciments, de manière délocalisée, au plus
près des clients. « Notre modèle écono-
mique s’articule autour de petites unités de
broyage standardisées installées à proxi-
mité des grands centres urbains », explique
Vincent Lefebvre, président de Cem’In’Eu.
Au total, cinq usines similaires doivent
être construites, dont la première, basée
à Tonneins, dans le Lot-et-Garonne, est
en cours d’achèvement. Devant entrer
en service à la fin du printemps 2018, cette entité
répondant au nom d’Aliénor Ciments est destinée à
desservirlesmarchésduGrandSud-Ouest:Nouvelle-
Aquitaine et Occitanie. « La zone de chalandise
de chacune de nos bases s’inscrit dans un rayon de
l’ordre de 250 km », confirme Vincent Lefebvre. Et de
dévoiler : « Nous avons prévu d’inaugurer nos sites de
productionaurythmed’unparan».Ainsi,ledeuxième
à ouvrir ses portes sera celui de Chalon-sur-Saône, en
Saône-et-Loire.BaptiséCimsaro,c’est-à-direCiments
de la Saône et du Rhône, il s’adressera aux marchés
d’Auvergne –Rhône-Alpes Nord, de la Bourgogne –
Franche-Comté et de la Suisse romande. Et ce, à partir
de la mi-2019. Suivront les sites de Rhône Ciments,
implanté à Portes-lès-Valence (Drôme), de Val de
Loire Ciments, sis sur la commune de Montreuil-
Bellay (Maine-et-Loire) et, enfin, de C3F ou Ciments
des Trois Frontières, localisé sur un terrain du port
fluvial d’Ottmarsheim (Haut-Rhin).
De 18 à 20 M€ par site
De manière respective, ces trois usines doivent
fournirlesmarchésd’Auvergne-Rhône-AlpesSud,de
Provence – Alpes-Côte-d’Azur et d’Occitanie (partie
Est), ceux de l’Ouest de la France (Ile-de-France y
compris), et ceux d’Alsace, du Bade-Wurtemberg alle-
mand et de la Suisse alémanique.
« Un rythme d’ouverture annuel est tout à fait raison-
nable, sachant que nous assurons l’ingénierie en
interne et sommes les gestionnaires des chantiers de
Vincent Lefebvre,
président de
Cement Innovation
In Europe :
« D’ici 2021, nous
allons inaugurer
cinq unités de
production
de ciments en France
et deux, en Europe ».
[©Cem’In’Eu]
Cahier CBPC – Béton[s] le Magazine 75 – VIIwww.acpresse.fr
ENTREPRISES
h
Le centre de broyage
d’Aliénor Ciments
est en cours de
construction. Il doit
entrer en service au
printemps prochain.
Sète, dans l’Hérault. Elle pourra offrir une capacité
de stockage de 60 000 t de clinker et de gypse. Là, ces
matières premières seront conteneurisées et expédiées
parbargesfluvialesoupartrainscomplets,endirection
des différentes unités de production. « A moyen terme,
un second terminal ouvrira ses portes sur la façade
Atlantique.»Surquellezoneportuaire?Pourl’heure,le
choixfinaln’apasencoreétéfait,desnégociationsétant
toujours en cours…
Deux innovations majeures
La production s’organisera principalement autour de
trois ciments. A commencer par un CEM I 52,5, qui
sera surtout proposé aux industriels du béton. Viendra
ensuite un CEM II/A 42,5, orienté BPE, et enfin, un
CEM II 32,5, proposé en sacs. « Nous aurons aussi
un CEM I 52,5 SR, c’est-à-dire résistant aux sulfates,
précise Vincent Lefebvre. Par contre, il n’y aura pas de
ciment blanc dans notre offre, ni de ciment aux laitiers,
ce dernier étant souvent destiné à des marchés très
spécifiques que nous ne visons pas. » Outre le “SR”, la
production se divisera en trois parts égales.
La clientèle visée par Cem’In’Eu est celle des petites
entreprises de BTP, les indépendants du BPE et l’en-
semble des préfabricants. « Nous travaillerons en
direct et avec quelques distributeurs partenaires. »
La présence de cinq usines réparties sur le territoire
rendra cette approche possible. « Quelle que soit
l’usine, nous serons toujours proches de nos clients, ce
qui nous permettra d’être très réactifs, comparé aux
grands acteurs du secteur, et de pouvoir apporter une
excellente qualité de service. » Dans ce cadre, le nouvel
entrant a prévu deux innovations majeures, touchant
la vente en sacs. L’industriel proposera des sacs en
polyéthylène à remplissage gravitaire et soudés. Ceci
les rendra 100 % étanches et stockables à l’extérieur
sur le long terme. L’offre de base sera le sac de 35 kg,
mais il y aura d’autres conditionnements, plus adaptés
à une utilisation en bétonnière de chantier. « Le sac en
polyéthylène est recyclable, d’autant plus qu’il pourra
servircommesacàgravats»,indiqueVincent Lefebvre.
La seconde innovation concernera la palettisation.
« Ce sera une palettisation sans palette ! » En fait, les
sacs seront empilés et filmés de telle sorte qu’une fois
le colis retourné, sa partie inférieure présentera un
dégagement, permettant le passage des fourches d’un
chariot élévateur. Pour passer commande, les choses
seront aussi très simples, puisqu’une application pour
smartphone permettra à chaque client de définir, en
quelques clics, son besoin et d’être livré depuis l’usine
la plus proche.
Outreledéploiementencourssurleterritoirenational,
Cem’In’Eu travaille sur le projet d’une usine de produc-
tion de ciments en Pologne, sur le port de Gdynia, sur
la Baltique. « La particularité géologique de la Pologne
est de concentrer la quasi-totalité de ses ressources en
calcaire dans le Sud du pays. Aussi, toutes les cimen-
teries polonaises, à l’exception d’une située au Nord de
Poznan, sont implantées dans la partie méridionale. »
Une fois en service, l’entité Pomorski Cement desser-
vira les marchés de Poméranie (région côtière située
entre l’Oder et la Vistule) et, plus largement, du Nord
delaPologne,oùlesbesoinssontimportants.Quantau
clinker, il sera importé depuis le bassin méditerranéen.
Enfin, un projet similaire doit voir le jour au Royaume-
Uni. « Nous sommes sur le point de finaliser la sécuri-
sation foncière pour une installation destinée à l’appro-
visionnement du marché londonien et du Sud-Est de
l’Angleterre », conclut Vincent Lefebvre.
Frédéric Gluzicki
Les unités de production
de Cem’In’Eu
s’organisent autour
de sous-ensembles
standardisés. Elles sont
construites à proximité
des grands centres
urbains et connectées
à une voie ferrée
et/ou une voie fluviale.
[©Cem’In’Eu]
[©Cem’In’Eu]

Contenu connexe

Tendances

Eurovia - Rapport d'activité 2013
Eurovia - Rapport d'activité 2013Eurovia - Rapport d'activité 2013
Eurovia - Rapport d'activité 2013
Eurovia_Group
 
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - ÉconomieFiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
AURH - Agence d'urbanisme Le Havre - Estuaire de la Seine
 
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritimeB. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
cirili_web
 
Les espaces majeurs de production et d'évahnges web
Les espaces majeurs de production et d'évahnges webLes espaces majeurs de production et d'évahnges web
Les espaces majeurs de production et d'évahnges web
Céline Langlet
 
Les échanges de marchandises diapo web
Les échanges de marchandises diapo webLes échanges de marchandises diapo web
Les échanges de marchandises diapo web
Céline Langlet
 
Bilan debat public psmo
Bilan debat public psmoBilan debat public psmo
Bilan debat public psmo
Frédéric GASNIER
 
Port de sete
Port de sete Port de sete
Port de sete
Arnaud RIEUTORT
 
Présentation des différents trafics portuaires du port de Sète
Présentation des différents trafics portuaires du port de SètePrésentation des différents trafics portuaires du port de Sète
Présentation des différents trafics portuaires du port de Sète
Arnaud RIEUTORT
 
Constellium Neuf-Brisach (fr)
Constellium Neuf-Brisach (fr)Constellium Neuf-Brisach (fr)
Constellium Neuf-Brisach (fr)
Constellium
 
Cours
Cours Cours
Cours
houizot
 
Transport et mobilité en aquitaine
Transport et mobilité en aquitaineTransport et mobilité en aquitaine
Transport et mobilité en aquitaine
hgeom2b
 
Synthèse table ronde HAROPA
Synthèse table ronde HAROPASynthèse table ronde HAROPA
Tanger med
Tanger medTanger med
Tanger med
Aymane Bira
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Guidel, parc d'activités de Penn Mané
Guidel, parc d'activités de Penn ManéGuidel, parc d'activités de Penn Mané
Guidel, parc d'activités de Penn Mané
AudéLor
 
Notice extensions f pd g
Notice extensions f pd gNotice extensions f pd g
Notice extensions f pd g
jefflafontaine
 
Plouay, parc d'activités de Restavy
Plouay, parc d'activités de RestavyPlouay, parc d'activités de Restavy
Plouay, parc d'activités de Restavy
AudéLor
 
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
Christian Chaillet
 

Tendances (20)

Eurovia - Rapport d'activité 2013
Eurovia - Rapport d'activité 2013Eurovia - Rapport d'activité 2013
Eurovia - Rapport d'activité 2013
 
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - ÉconomieFiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
Fiche SCoT LHPCE n°4 - Économie
 
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
Un SCoT pour le territoire Le Havre Pointe de Caux Estuaire (fiche SCoT LHPCE...
 
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritimeB. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
B. Ponchon, Le port d’Arles : un port fluvio-maritime
 
Les espaces majeurs de production et d'évahnges web
Les espaces majeurs de production et d'évahnges webLes espaces majeurs de production et d'évahnges web
Les espaces majeurs de production et d'évahnges web
 
Les échanges de marchandises diapo web
Les échanges de marchandises diapo webLes échanges de marchandises diapo web
Les échanges de marchandises diapo web
 
Bilan debat public psmo
Bilan debat public psmoBilan debat public psmo
Bilan debat public psmo
 
Port de sete
Port de sete Port de sete
Port de sete
 
Présentation des différents trafics portuaires du port de Sète
Présentation des différents trafics portuaires du port de SètePrésentation des différents trafics portuaires du port de Sète
Présentation des différents trafics portuaires du port de Sète
 
Constellium Neuf-Brisach (fr)
Constellium Neuf-Brisach (fr)Constellium Neuf-Brisach (fr)
Constellium Neuf-Brisach (fr)
 
Cours
Cours Cours
Cours
 
Seine Gateway®
Seine Gateway®Seine Gateway®
Seine Gateway®
 
Transport et mobilité en aquitaine
Transport et mobilité en aquitaineTransport et mobilité en aquitaine
Transport et mobilité en aquitaine
 
Synthèse table ronde HAROPA
Synthèse table ronde HAROPASynthèse table ronde HAROPA
Synthèse table ronde HAROPA
 
Tanger med
Tanger medTanger med
Tanger med
 
cours
courscours
cours
 
Guidel, parc d'activités de Penn Mané
Guidel, parc d'activités de Penn ManéGuidel, parc d'activités de Penn Mané
Guidel, parc d'activités de Penn Mané
 
Notice extensions f pd g
Notice extensions f pd gNotice extensions f pd g
Notice extensions f pd g
 
Plouay, parc d'activités de Restavy
Plouay, parc d'activités de RestavyPlouay, parc d'activités de Restavy
Plouay, parc d'activités de Restavy
 
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
Location de bureaux perols fichier word pour template lot 7
 

Similaire à Article cbpc 938-blm75 2018-03-28

Éco actu n°15
Éco actu n°15Éco actu n°15
Éco actu n°15
AudéLor
 
Roosens Bétons : La solution innovante et responsable
Roosens Bétons : La solution innovante et responsableRoosens Bétons : La solution innovante et responsable
Roosens Bétons : La solution innovante et responsable
Forums financiers de Wallonie
 
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
Yannick Quentel
 
Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012
VINCI Construction
 
Cefival Development
Cefival DevelopmentCefival Development
Cefival Development
pierremunch
 
Éco actu n°23
Éco actu n°23Éco actu n°23
Éco actu n°23
AudéLor
 
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Antoine Torquebiau
 
Pôle Position S25
Pôle Position S25Pôle Position S25
Pôle Position S25
Sylvie Defer
 
Pôle Position S25
Pôle Position S25Pôle Position S25
Pôle Position S25
Sylvie Defer
 
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
LISEA
 
Aressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico PresseAressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico Presse
aressy
 
Lisea Express - n°3 - Juin 2012
Lisea Express - n°3 - Juin 2012Lisea Express - n°3 - Juin 2012
Lisea Express - n°3 - Juin 2012
LISEA
 
Consolidation des Comptes.pptx
Consolidation des Comptes.pptxConsolidation des Comptes.pptx
Consolidation des Comptes.pptx
lalitest1
 
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la villeDamien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
Damien Piller
 
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europeMarseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
Jean-michel Neugate
 
Recherche simple
Recherche simpleRecherche simple
Recherche simple
vincentOOL
 

Similaire à Article cbpc 938-blm75 2018-03-28 (20)

Éco actu n°15
Éco actu n°15Éco actu n°15
Éco actu n°15
 
Roosens Bétons : La solution innovante et responsable
Roosens Bétons : La solution innovante et responsableRoosens Bétons : La solution innovante et responsable
Roosens Bétons : La solution innovante et responsable
 
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
MSBH : Développer un Hub technos & business à Monaco
 
Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012Vinci construction - Rapport annuel 2012
Vinci construction - Rapport annuel 2012
 
Cefival Development
Cefival DevelopmentCefival Development
Cefival Development
 
dp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooperdp_premiere_pierre_cooper
dp_premiere_pierre_cooper
 
Éco actu n°23
Éco actu n°23Éco actu n°23
Éco actu n°23
 
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
Brèves pmm rhône alpes du 27 02 au 03 03
 
Pôle Position S25
Pôle Position S25Pôle Position S25
Pôle Position S25
 
Pôle Position S25
Pôle Position S25Pôle Position S25
Pôle Position S25
 
Setec mars 10
Setec mars 10Setec mars 10
Setec mars 10
 
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
Lisea Express - n°5 - Janv. 2013
 
Aressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico PresseAressy RP Flexico Presse
Aressy RP Flexico Presse
 
Lisea Express - n°3 - Juin 2012
Lisea Express - n°3 - Juin 2012Lisea Express - n°3 - Juin 2012
Lisea Express - n°3 - Juin 2012
 
Consolidation des Comptes.pptx
Consolidation des Comptes.pptxConsolidation des Comptes.pptx
Consolidation des Comptes.pptx
 
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la villeDamien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
Damien Piller | L’opération qui changera la face de la ville
 
Maxcommunication
MaxcommunicationMaxcommunication
Maxcommunication
 
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europeMarseille fos porte_sud_de_l_europe
Marseille fos porte_sud_de_l_europe
 
Turbulences n52
Turbulences n52Turbulences n52
Turbulences n52
 
Recherche simple
Recherche simpleRecherche simple
Recherche simple
 

Article cbpc 938-blm75 2018-03-28

  • 1. ENTREPRISES h – Béton[s] le Magazine 75 – Cahier CBPCVI www.acpresse.fr Téléchargez CBPC sur : www.acpresse.fr/telecharger-les-cahiers-cbpc CEMENT INNOVATION IN EUROPE Start-up cimentière Le modèle économique de Cement Innovation in Europe s’organise autour de petites unités de broyage, permettant la production de ciments au plus près des grands centres urbains. D’ici à 2021, cinq entités de ce type doivent voir le jour en France. Explications avec Vincent Lefebvre, président de l’entreprise. construction », insiste Vincent Lefebvre. L’avantagedusystèmeestd’avoirlamaîtrise totale de la conception du process indus- triel.Peuderisquedoncdelevoir proposer àd’autres…Uninvestissementdel’ordrede 18 à 20 M€ par site explique aussi la néces- sité de moduler dans le temps la cadence des constructions. A ce niveau, le finan- cement de l’ensemble du projet, initié en 2014, est organisé par la société de gestion Pergam, qui a structuré le financement du projet, en fédérant plusieurs investisseurs industriels (Family Office) permettant de lever 40 M€. Les unités de production se caractérisent par leur compacité et leur modularité,s’adaptantàlaconfigurationde chaque terrain. En moyenne, elles néces- sitent une superficie de 2 ha, ce qui reste modeste pour ce type d’industries. « Tous nos sites sont embranchés à une voie ferrée et/ou à une voie navigable, afin de réceptionner les matières premières que sont le clinker et le gypse. » Clinkers européen et méditerranéen D’une capacité de 30 t/h, le broyeur constitue le cœur de chaque usine. De quoi assurer une production annuelle de l’ordre de 250 000 t, à pleine charge. « Notre objectif est de conquérir 6 à 8 % de part de marché sur chacune de nos zones de chalandise. » Aucune chance de déstabiliser les grands acteurs nationaux du ciment… D’un point de vue stratégique, Cem’In’Eus’établitsurdessecteursgéographiques où, seuls, deux à trois acteurs sont aujourd’hui présents. C’est pourquoi, l’industriel a choisi, pour le moment, de ne pas investir le Nord-Est de la France (la partie située entre Paris et la frontière belge). « Cette zone concentre la totalité des industriels du ciment fran- çais. » Mais aussi les Belges, les Luxembourgeois et quelques Allemands… Les usines Cem’In’Eu sont des centres de broyage et de fabrication de ciments. En revanche, il n’y aucune productiondeclinkersurplace.«Cedernierestimporté depuis des sites européens et non européens, implantés sur le pourtour méditerranéen, précise Vincent Lefebvre. Pour l’heure, nous disposons d’un seul point d’entrée. Il s’agit du terminal minéralier Cem’In’Log, acronyme de Cement Innovation Logistics. » En cours de construction, cette base est localisée sur le port de U ne start-up industrielle, cimen- tière pour être précis. Ainsi peut être définie Cement Innovation in Europe – Cem’In’Eu, pour les initiés ou les intimes –, dont le siège social se situe à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. Sa vocation est de produire et de commercia- liser une gamme volontairement limitée de ciments, de manière délocalisée, au plus près des clients. « Notre modèle écono- mique s’articule autour de petites unités de broyage standardisées installées à proxi- mité des grands centres urbains », explique Vincent Lefebvre, président de Cem’In’Eu. Au total, cinq usines similaires doivent être construites, dont la première, basée à Tonneins, dans le Lot-et-Garonne, est en cours d’achèvement. Devant entrer en service à la fin du printemps 2018, cette entité répondant au nom d’Aliénor Ciments est destinée à desservirlesmarchésduGrandSud-Ouest:Nouvelle- Aquitaine et Occitanie. « La zone de chalandise de chacune de nos bases s’inscrit dans un rayon de l’ordre de 250 km », confirme Vincent Lefebvre. Et de dévoiler : « Nous avons prévu d’inaugurer nos sites de productionaurythmed’unparan».Ainsi,ledeuxième à ouvrir ses portes sera celui de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire.BaptiséCimsaro,c’est-à-direCiments de la Saône et du Rhône, il s’adressera aux marchés d’Auvergne –Rhône-Alpes Nord, de la Bourgogne – Franche-Comté et de la Suisse romande. Et ce, à partir de la mi-2019. Suivront les sites de Rhône Ciments, implanté à Portes-lès-Valence (Drôme), de Val de Loire Ciments, sis sur la commune de Montreuil- Bellay (Maine-et-Loire) et, enfin, de C3F ou Ciments des Trois Frontières, localisé sur un terrain du port fluvial d’Ottmarsheim (Haut-Rhin). De 18 à 20 M€ par site De manière respective, ces trois usines doivent fournirlesmarchésd’Auvergne-Rhône-AlpesSud,de Provence – Alpes-Côte-d’Azur et d’Occitanie (partie Est), ceux de l’Ouest de la France (Ile-de-France y compris), et ceux d’Alsace, du Bade-Wurtemberg alle- mand et de la Suisse alémanique. « Un rythme d’ouverture annuel est tout à fait raison- nable, sachant que nous assurons l’ingénierie en interne et sommes les gestionnaires des chantiers de Vincent Lefebvre, président de Cement Innovation In Europe : « D’ici 2021, nous allons inaugurer cinq unités de production de ciments en France et deux, en Europe ». [©Cem’In’Eu]
  • 2. Cahier CBPC – Béton[s] le Magazine 75 – VIIwww.acpresse.fr ENTREPRISES h Le centre de broyage d’Aliénor Ciments est en cours de construction. Il doit entrer en service au printemps prochain. Sète, dans l’Hérault. Elle pourra offrir une capacité de stockage de 60 000 t de clinker et de gypse. Là, ces matières premières seront conteneurisées et expédiées parbargesfluvialesoupartrainscomplets,endirection des différentes unités de production. « A moyen terme, un second terminal ouvrira ses portes sur la façade Atlantique.»Surquellezoneportuaire?Pourl’heure,le choixfinaln’apasencoreétéfait,desnégociationsétant toujours en cours… Deux innovations majeures La production s’organisera principalement autour de trois ciments. A commencer par un CEM I 52,5, qui sera surtout proposé aux industriels du béton. Viendra ensuite un CEM II/A 42,5, orienté BPE, et enfin, un CEM II 32,5, proposé en sacs. « Nous aurons aussi un CEM I 52,5 SR, c’est-à-dire résistant aux sulfates, précise Vincent Lefebvre. Par contre, il n’y aura pas de ciment blanc dans notre offre, ni de ciment aux laitiers, ce dernier étant souvent destiné à des marchés très spécifiques que nous ne visons pas. » Outre le “SR”, la production se divisera en trois parts égales. La clientèle visée par Cem’In’Eu est celle des petites entreprises de BTP, les indépendants du BPE et l’en- semble des préfabricants. « Nous travaillerons en direct et avec quelques distributeurs partenaires. » La présence de cinq usines réparties sur le territoire rendra cette approche possible. « Quelle que soit l’usine, nous serons toujours proches de nos clients, ce qui nous permettra d’être très réactifs, comparé aux grands acteurs du secteur, et de pouvoir apporter une excellente qualité de service. » Dans ce cadre, le nouvel entrant a prévu deux innovations majeures, touchant la vente en sacs. L’industriel proposera des sacs en polyéthylène à remplissage gravitaire et soudés. Ceci les rendra 100 % étanches et stockables à l’extérieur sur le long terme. L’offre de base sera le sac de 35 kg, mais il y aura d’autres conditionnements, plus adaptés à une utilisation en bétonnière de chantier. « Le sac en polyéthylène est recyclable, d’autant plus qu’il pourra servircommesacàgravats»,indiqueVincent Lefebvre. La seconde innovation concernera la palettisation. « Ce sera une palettisation sans palette ! » En fait, les sacs seront empilés et filmés de telle sorte qu’une fois le colis retourné, sa partie inférieure présentera un dégagement, permettant le passage des fourches d’un chariot élévateur. Pour passer commande, les choses seront aussi très simples, puisqu’une application pour smartphone permettra à chaque client de définir, en quelques clics, son besoin et d’être livré depuis l’usine la plus proche. Outreledéploiementencourssurleterritoirenational, Cem’In’Eu travaille sur le projet d’une usine de produc- tion de ciments en Pologne, sur le port de Gdynia, sur la Baltique. « La particularité géologique de la Pologne est de concentrer la quasi-totalité de ses ressources en calcaire dans le Sud du pays. Aussi, toutes les cimen- teries polonaises, à l’exception d’une située au Nord de Poznan, sont implantées dans la partie méridionale. » Une fois en service, l’entité Pomorski Cement desser- vira les marchés de Poméranie (région côtière située entre l’Oder et la Vistule) et, plus largement, du Nord delaPologne,oùlesbesoinssontimportants.Quantau clinker, il sera importé depuis le bassin méditerranéen. Enfin, un projet similaire doit voir le jour au Royaume- Uni. « Nous sommes sur le point de finaliser la sécuri- sation foncière pour une installation destinée à l’appro- visionnement du marché londonien et du Sud-Est de l’Angleterre », conclut Vincent Lefebvre. Frédéric Gluzicki Les unités de production de Cem’In’Eu s’organisent autour de sous-ensembles standardisés. Elles sont construites à proximité des grands centres urbains et connectées à une voie ferrée et/ou une voie fluviale. [©Cem’In’Eu] [©Cem’In’Eu]