SlideShare une entreprise Scribd logo
PERSPECTIVES
32
PERSPECTIVES
33
Assistant Spéciali ste Régional :
vers un nouveau mode de financement ?
L’arrêté du 17 octobre 2001 rela4f à l'ac4vité exercée dans plusieurs établissements par différentes catégories de per­
sonnels médicaux, odontologistes et pharmaceu4ques […] crée la no4on de poste partagé. C’est la Loi HPST et la circulaire
N° DHOS/RH/2009/26 du 26 janvier 2009 rela4ve au recrutement d’assistants spécialistes dans les Centres Hospitaliers
Universitaires (CHU) qui vont effec4vement promouvoir pour la première fois ces postes d’assistants partagés. Ces postes
sont financés en par4e par le CHU (sur l’enveloppe des MIGAC), et en par4e par le Centre Hospitalier (CH) régional, avec
le sou4en de l’ARS qui, en plus d’apporter des crédits, coordonne les créa4ons de postes d’assistants partagés au sein de
chaque région. Les créa4ons de postes d’assistants spécialistes régionaux (ASR) se jus4fient par le nombre croissant d’in­
ternes à encadrer, ainsi que pour le renouvellement de l’offre de soins dans les régions sous­dotées en professionnels de
santé, en favorisant l’a5rac4vité des CH.
Marilys, ASR en région normande, partage son temps entre le CHU de sa région et un CH régional. Son objec1f est ainsi
d’exporter et de mutualiser certaines des compétences acquises ou développées dans au CHU et au CH.
Comment as-tu été recrutée sur un tel poste ?
Le recrutement d’un poste d’ASR est par>culier dans le sens
où la créa>on se fait pour un candidat et un projet par>cu-
lier. La créa>on d’un tel poste passe donc d’abord par l’éla-
bora>on d’un projet par le candidat au poste d’ASR, en
partenariat avec les deux établissements qui l’accueilleront
(le CHU et le CH). Il y décrit les missions et les compétences
qu’il souhaite y développer durant ces deux ans. Pour ma
part, j’ai eu durant mon internat l’opportunité d’effectuer
un semestre en pharmacovigilance au CHU de Caen, et deux
semestres au Centre hospitalier de Bayeux. Ces stages
m’avaient beaucoup plu et les pharmaciens souhaitaient
m’offrir la possibilité de rester, mais les budgets ne suivaient
pas... L'idée de pouvoir bénéficier d'un poste d'ASR est
venue de Bayeux, qui avait déjà l'expérience de ces postes
pour les médecins. Ils ont décidé de tenter le coup en mon-
tant un projet commun au CH de Bayeux et au CHU de Caen.
Ce n'était pas gagné, car personne dans l'inter-région n’avait
encore postulé sur un poste d’ASR en tant que pharmacien...
Les étapes n'ont pas été aisées pour l'obtenir. Il faut d’abord
construire un projet qui >enne la route, profitable à la fois
au CHU et au CH régional, avec de réelles perspec>ves
d'avenir. Le dossier a été monté par les deux établisse-
ments. Il est donc important que ces deux établissements
soient en bons contacts, sinon, ça peut conduire à l'échec !
Le dossier a ensuite été soumis à l'ARS, au même >tre que
ceux des médecins postulant aussi pour des postes d'ASR.
Nous sommes donc en compé>>on directe avec eux pour
l'a?ribu>on des budgets ! Mon dossier a finalement été re-
tenu, et une conven>on a été signée par les deux directeurs
d'établissements, pour deux années.
En quoi consiste ton travail ?
Mon travail est répar> entre les deux établissements. Sur le
CH de Bayeux, je « lu?e contre l’iatrogénie ». Je suis la ré-
férente « erreur médicamenteuse », pharmacovigilance et
concilia>on médicamenteuse. J’encourage et je facilite les
déclara>ons de pharmacovigilance en me rendant disponi-
ble sur le terrain. J’ai également pour rôle de former et de
sensibiliser les professionnels de santé aux erreurs médica-
menteuses. Je mets ainsi en place des ou>ls de recueil et
d’analyse de ces erreurs, tels que les comités de retour d’ex-
périence (CREX), pour éviter qu’elles ne se reproduisent. J’ai
aussi mis en place la concilia>on médicamenteuse, ac>vité
très appréciée par nos prescripteurs. Sur le CHU de Caen,
je suis ra?achée à la pharmacovigilance, où je suis en outre
chargée de documenter et d’enregistrer les ques>ons et dé-
clara>ons qui concernent le CH de Bayeux. J’ai également
développé des compétences concernant l’analyse de décla-
ra>ons qui traitent notamment d’an>cancéreux ou d’an>-
coagulants. Certes, c'est un travail qui demande beaucoup
d’organisa>on, je suis en permanence >raillée entre les
deux établissements, les projets à mener de chaque côté...
Mais même si les emplois du temps ne sont pas toujours fa-
ciles à concilier, l’intérêt c’est que l’on ne s’ennuie jamais et
c’est exactement le genre de travail que je souhaitais. L’ia-
trogénie est mon domaine de prédilec>on, et la possibilité
d'avoir pu établir un projet sur ce thème est une vraie op-
portunité pour moi ! Et la mutualisa>on des compétences
est très enrichissante.
Comment vois-tu l'avenir de ces postes d'ASR pour les
pharmaciens ?
Je n'ai pas encore assez de recul, mais il me semble que la
mise en place et le développement de ces ac>vités, aussi
bien au sein du CHU que du CH, pourraient jus>fier la pé-
rennisa>on d’un poste ! Je suis assistante depuis mainte-
nant un an, et le contrat peut être reconduc>ble à la fin de
la 2e année. Pour les assistants médecins, ces postes ont
abou> notamment à la nomina>on de postes de PH. Il est
extrêmement avantageux pour les CH de conserver ce per-
sonnel médical formé et apportant de nouvelles techniques
pouvant être rentables à l’établissement, telles que la pose
de pacemakers par exemple. Pour les pharmaciens assis-
tants, ces postes représentent un nouveau mode de recru-
tement qui semble fonc>onner, puisque nous sommes
actuellement 3 ASR pharmaciens à pouvoir en bénéficier.
Les dossiers proposés pour des postes d’ASR n'ont pas tous
été acceptés, mais cela me semble être un très bon début
néanmoins ! Nous espérons que nos postes soient ensuite
>tularisés afin de pérenniser les ac>vités que nous dévelop-
pons, car tel en est le but !
ML. LB.
Propos recueillis par M.O.

Contenu connexe

Tendances

Exercice professionnel : Le post-internat en radiologie
Exercice professionnel : Le post-internat en radiologieExercice professionnel : Le post-internat en radiologie
Exercice professionnel : Le post-internat en radiologie
Réseau Pro Santé
 
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
Réseau Pro Santé
 
PH du bout du monde
PH du bout du mondePH du bout du monde
PH du bout du monde
Réseau Pro Santé
 
Les news - Les views - A notre tour
Les news - Les views - A notre tourLes news - Les views - A notre tour
Les news - Les views - A notre tour
Réseau Pro Santé
 
Réforme du troisième cycle des études médicales.
Réforme du troisième cycle des études médicales.Réforme du troisième cycle des études médicales.
Réforme du troisième cycle des études médicales.
Réseau Pro Santé
 
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
Réseau Pro Santé
 
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
ASIP Santé
 
Alerte à tous les chirurgiens publics.
Alerte à tous les chirurgiens publics.Alerte à tous les chirurgiens publics.
Alerte à tous les chirurgiens publics.
Réseau Pro Santé
 
Ph itinérant - la valise ou la malle
Ph itinérant - la valise ou la mallePh itinérant - la valise ou la malle
Ph itinérant - la valise ou la malle
Réseau Pro Santé
 
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
Réseau Pro Santé
 
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
Réseau Pro Santé
 
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
ASIP Santé
 
Interview - Edouard COUTY
Interview - Edouard COUTYInterview - Edouard COUTY
Interview - Edouard COUTY
Rachel Bocher
 
~5520273
~5520273~5520273
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-ComtéGuide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
DircomARSBFC
 
La nouvelle cme
La nouvelle cmeLa nouvelle cme
La nouvelle cme
Réseau Pro Santé
 
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
Marie Bonnaud
 
Les FIRS
Les FIRSLes FIRS
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
Réseau Pro Santé
 
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Réseau Pro Santé
 

Tendances (20)

Exercice professionnel : Le post-internat en radiologie
Exercice professionnel : Le post-internat en radiologieExercice professionnel : Le post-internat en radiologie
Exercice professionnel : Le post-internat en radiologie
 
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
Propositions CPH dans le cadre de la mission "Attractivité des carrières médi...
 
PH du bout du monde
PH du bout du mondePH du bout du monde
PH du bout du monde
 
Les news - Les views - A notre tour
Les news - Les views - A notre tourLes news - Les views - A notre tour
Les news - Les views - A notre tour
 
Réforme du troisième cycle des études médicales.
Réforme du troisième cycle des études médicales.Réforme du troisième cycle des études médicales.
Réforme du troisième cycle des études médicales.
 
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
Présentation du syndicat des radiologues hospitaliers (srh)
 
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
2011-12-13 ASIP Santé RIR "Déploiement DMP : point d’étape sur les AAP et les...
 
Alerte à tous les chirurgiens publics.
Alerte à tous les chirurgiens publics.Alerte à tous les chirurgiens publics.
Alerte à tous les chirurgiens publics.
 
Ph itinérant - la valise ou la malle
Ph itinérant - la valise ou la mallePh itinérant - la valise ou la malle
Ph itinérant - la valise ou la malle
 
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
Loi de santé 2014 : HPST ne sera pas enterrée cette année !
 
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
Mission attractivité : Ce que préconisent les différents rapports.
 
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
2011-11-23 ASIP Santé DMP en ES "Mener le projet DMP en ES - Retour d’expérie...
 
Interview - Edouard COUTY
Interview - Edouard COUTYInterview - Edouard COUTY
Interview - Edouard COUTY
 
~5520273
~5520273~5520273
~5520273
 
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-ComtéGuide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
Guide d'installation des médecins en Bourgogne-Franche-Comté
 
La nouvelle cme
La nouvelle cmeLa nouvelle cme
La nouvelle cme
 
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
CH du Mans : un annuaire qui communique avec tout l’hôpital ou comment simpli...
 
Les FIRS
Les FIRSLes FIRS
Les FIRS
 
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
Pour des valences ou 20 % de son temps de travail non clinique ?
 
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
Les Commissions Régionales Paritaires, un outil de dialogue social à s'approp...
 

Similaire à Assistant spécialiste régional vers un nouveau mode de financement

Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Réseau Pro Santé
 
Lettre d’information APH du 10 mars 2017
Lettre d’information APH du 10 mars 2017Lettre d’information APH du 10 mars 2017
Lettre d’information APH du 10 mars 2017
Réseau Pro Santé
 
Développement professionnel continu (dpc) l’usine à gaz.
Développement professionnel continu (dpc)   l’usine à gaz.Développement professionnel continu (dpc)   l’usine à gaz.
Développement professionnel continu (dpc) l’usine à gaz.
Réseau Pro Santé
 
L'internat en médecine générale à brest on s'interroge.
L'internat en médecine générale à brest   on s'interroge.L'internat en médecine générale à brest   on s'interroge.
L'internat en médecine générale à brest on s'interroge.
Réseau Pro Santé
 
La chirurgie du cancer à l’hôpital public en dehors du territoire, point de...
La chirurgie du cancer à l’hôpital public   en dehors du territoire, point de...La chirurgie du cancer à l’hôpital public   en dehors du territoire, point de...
La chirurgie du cancer à l’hôpital public en dehors du territoire, point de...
Réseau Pro Santé
 
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
Réseau Pro Santé
 
Du pain sur la planche !
Du pain sur la planche !Du pain sur la planche !
Du pain sur la planche !
Réseau Pro Santé
 
L’ondps enquête...
L’ondps enquête...L’ondps enquête...
L’ondps enquête...
Réseau Pro Santé
 
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Réseau Pro Santé
 
Dossier - La santé en France
Dossier - La santé en FranceDossier - La santé en France
Dossier - La santé en France
Réseau Pro Santé
 
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Réseau Pro Santé
 
La dgos, direction générale de l'offre de soins.
La dgos, direction générale de l'offre de soins.La dgos, direction générale de l'offre de soins.
La dgos, direction générale de l'offre de soins.
Réseau Pro Santé
 
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
Réseau Pro Santé
 
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
Réseau Pro Santé
 
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoireRapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Société Tripalio
 
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Réseau Pro Santé
 
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOSInterview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
Rachel Bocher
 
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOSINTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
Réseau Pro Santé
 
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
Réseau Pro Santé
 

Similaire à Assistant spécialiste régional vers un nouveau mode de financement (20)

Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.Etre acteur du changement de la médecine de ville.
Etre acteur du changement de la médecine de ville.
 
Lettre d’information APH du 10 mars 2017
Lettre d’information APH du 10 mars 2017Lettre d’information APH du 10 mars 2017
Lettre d’information APH du 10 mars 2017
 
Développement professionnel continu (dpc) l’usine à gaz.
Développement professionnel continu (dpc)   l’usine à gaz.Développement professionnel continu (dpc)   l’usine à gaz.
Développement professionnel continu (dpc) l’usine à gaz.
 
L'internat en médecine générale à brest on s'interroge.
L'internat en médecine générale à brest   on s'interroge.L'internat en médecine générale à brest   on s'interroge.
L'internat en médecine générale à brest on s'interroge.
 
La chirurgie du cancer à l’hôpital public en dehors du territoire, point de...
La chirurgie du cancer à l’hôpital public   en dehors du territoire, point de...La chirurgie du cancer à l’hôpital public   en dehors du territoire, point de...
La chirurgie du cancer à l’hôpital public en dehors du territoire, point de...
 
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
Point de vue du Syndicat des Praticiens de Santé (FPS)
 
Du pain sur la planche !
Du pain sur la planche !Du pain sur la planche !
Du pain sur la planche !
 
L’ondps enquête...
L’ondps enquête...L’ondps enquête...
L’ondps enquête...
 
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
Dynamique syndicale. rapport de mission du dr e.hubert.
 
Dossier - La santé en France
Dossier - La santé en FranceDossier - La santé en France
Dossier - La santé en France
 
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
Bulletin du CPASS - Numéro 3 - Mai 2013
 
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
Groupements hospitaliers territoriaux - GHT : une grande idée gâchée par l'in...
 
La dgos, direction générale de l'offre de soins.
La dgos, direction générale de l'offre de soins.La dgos, direction générale de l'offre de soins.
La dgos, direction générale de l'offre de soins.
 
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
Une circulaire réservée aux urgentistes, Mission Le Menn, DPC : trois dossier...
 
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
Dossier - Intersyndicales : WhosWho ?
 
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoireRapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
Rapport IGAS et IGF sur le développement de l'hospitalisation ambulatoire
 
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
Contribution d’AH pour la grande conférence de la santé
 
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOSInterview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
Interview Anne Marie Armenteras De Saxce - Directrice générale DGOS
 
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOSINTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
INTERVIEW Anne-marie ARMENTERAS DE SAXCE - Directrice générale DGOS
 
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
Rapport hénart et article 51 de la loi hpst.
 

Assistant spécialiste régional vers un nouveau mode de financement

  • 1. PERSPECTIVES 32 PERSPECTIVES 33 Assistant Spéciali ste Régional : vers un nouveau mode de financement ? L’arrêté du 17 octobre 2001 rela4f à l'ac4vité exercée dans plusieurs établissements par différentes catégories de per­ sonnels médicaux, odontologistes et pharmaceu4ques […] crée la no4on de poste partagé. C’est la Loi HPST et la circulaire N° DHOS/RH/2009/26 du 26 janvier 2009 rela4ve au recrutement d’assistants spécialistes dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) qui vont effec4vement promouvoir pour la première fois ces postes d’assistants partagés. Ces postes sont financés en par4e par le CHU (sur l’enveloppe des MIGAC), et en par4e par le Centre Hospitalier (CH) régional, avec le sou4en de l’ARS qui, en plus d’apporter des crédits, coordonne les créa4ons de postes d’assistants partagés au sein de chaque région. Les créa4ons de postes d’assistants spécialistes régionaux (ASR) se jus4fient par le nombre croissant d’in­ ternes à encadrer, ainsi que pour le renouvellement de l’offre de soins dans les régions sous­dotées en professionnels de santé, en favorisant l’a5rac4vité des CH. Marilys, ASR en région normande, partage son temps entre le CHU de sa région et un CH régional. Son objec1f est ainsi d’exporter et de mutualiser certaines des compétences acquises ou développées dans au CHU et au CH. Comment as-tu été recrutée sur un tel poste ? Le recrutement d’un poste d’ASR est par>culier dans le sens où la créa>on se fait pour un candidat et un projet par>cu- lier. La créa>on d’un tel poste passe donc d’abord par l’éla- bora>on d’un projet par le candidat au poste d’ASR, en partenariat avec les deux établissements qui l’accueilleront (le CHU et le CH). Il y décrit les missions et les compétences qu’il souhaite y développer durant ces deux ans. Pour ma part, j’ai eu durant mon internat l’opportunité d’effectuer un semestre en pharmacovigilance au CHU de Caen, et deux semestres au Centre hospitalier de Bayeux. Ces stages m’avaient beaucoup plu et les pharmaciens souhaitaient m’offrir la possibilité de rester, mais les budgets ne suivaient pas... L'idée de pouvoir bénéficier d'un poste d'ASR est venue de Bayeux, qui avait déjà l'expérience de ces postes pour les médecins. Ils ont décidé de tenter le coup en mon- tant un projet commun au CH de Bayeux et au CHU de Caen. Ce n'était pas gagné, car personne dans l'inter-région n’avait encore postulé sur un poste d’ASR en tant que pharmacien... Les étapes n'ont pas été aisées pour l'obtenir. Il faut d’abord construire un projet qui >enne la route, profitable à la fois au CHU et au CH régional, avec de réelles perspec>ves d'avenir. Le dossier a été monté par les deux établisse- ments. Il est donc important que ces deux établissements soient en bons contacts, sinon, ça peut conduire à l'échec ! Le dossier a ensuite été soumis à l'ARS, au même >tre que ceux des médecins postulant aussi pour des postes d'ASR. Nous sommes donc en compé>>on directe avec eux pour l'a?ribu>on des budgets ! Mon dossier a finalement été re- tenu, et une conven>on a été signée par les deux directeurs d'établissements, pour deux années. En quoi consiste ton travail ? Mon travail est répar> entre les deux établissements. Sur le CH de Bayeux, je « lu?e contre l’iatrogénie ». Je suis la ré- férente « erreur médicamenteuse », pharmacovigilance et concilia>on médicamenteuse. J’encourage et je facilite les déclara>ons de pharmacovigilance en me rendant disponi- ble sur le terrain. J’ai également pour rôle de former et de sensibiliser les professionnels de santé aux erreurs médica- menteuses. Je mets ainsi en place des ou>ls de recueil et d’analyse de ces erreurs, tels que les comités de retour d’ex- périence (CREX), pour éviter qu’elles ne se reproduisent. J’ai aussi mis en place la concilia>on médicamenteuse, ac>vité très appréciée par nos prescripteurs. Sur le CHU de Caen, je suis ra?achée à la pharmacovigilance, où je suis en outre chargée de documenter et d’enregistrer les ques>ons et dé- clara>ons qui concernent le CH de Bayeux. J’ai également développé des compétences concernant l’analyse de décla- ra>ons qui traitent notamment d’an>cancéreux ou d’an>- coagulants. Certes, c'est un travail qui demande beaucoup d’organisa>on, je suis en permanence >raillée entre les deux établissements, les projets à mener de chaque côté... Mais même si les emplois du temps ne sont pas toujours fa- ciles à concilier, l’intérêt c’est que l’on ne s’ennuie jamais et c’est exactement le genre de travail que je souhaitais. L’ia- trogénie est mon domaine de prédilec>on, et la possibilité d'avoir pu établir un projet sur ce thème est une vraie op- portunité pour moi ! Et la mutualisa>on des compétences est très enrichissante. Comment vois-tu l'avenir de ces postes d'ASR pour les pharmaciens ? Je n'ai pas encore assez de recul, mais il me semble que la mise en place et le développement de ces ac>vités, aussi bien au sein du CHU que du CH, pourraient jus>fier la pé- rennisa>on d’un poste ! Je suis assistante depuis mainte- nant un an, et le contrat peut être reconduc>ble à la fin de la 2e année. Pour les assistants médecins, ces postes ont abou> notamment à la nomina>on de postes de PH. Il est extrêmement avantageux pour les CH de conserver ce per- sonnel médical formé et apportant de nouvelles techniques pouvant être rentables à l’établissement, telles que la pose de pacemakers par exemple. Pour les pharmaciens assis- tants, ces postes représentent un nouveau mode de recru- tement qui semble fonc>onner, puisque nous sommes actuellement 3 ASR pharmaciens à pouvoir en bénéficier. Les dossiers proposés pour des postes d’ASR n'ont pas tous été acceptés, mais cela me semble être un très bon début néanmoins ! Nous espérons que nos postes soient ensuite >tularisés afin de pérenniser les ac>vités que nous dévelop- pons, car tel en est le but ! ML. LB. Propos recueillis par M.O.