SlideShare une entreprise Scribd logo
#3
B A R O M È T R E
STARTHER  KPMG
MARS 2019
LES LEVÉES DE FONDS DES STARTUP TECH
DIRIGÉES PAR DES FEMMES
BAROMÈTRE STARTHER - KPMG
LES LEVÉES DE FONDS
DES START-UP TECH
DIRIGÉES
PAR DES FEMMES
SOMMAIRE
ÉDITO ............................................... 3
CHIFFRES CLÉS ................................... 4
PAROLES DE DIRIGEANTES .................. 6
TOURS DE TABLE................................. 7
RÉPARTITION SECTORIELLE ................. 8
MÉTHODOLOGIE ................................ 9
KPMG FRANCE ..................................10
STARTHER .........................................11
2
3LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES BAROMÈTRE STARTHER - KPMG
Édito
Si de prime abord cette édition du
Baromètre StartHer-KPMG ne
semble pas aussi enthousiasmante
qu’en 2017, et laisse apparaître
une diminution du ratio des
levées de fonds féminines, une
deuxième lecture détaillée prouve
néanmoins que l’entrepreneuriat
féminin monte en puissance.
En 2017, on déplorait l’écart entre le ticket moyen du
marché et le ticket moyen féminin, presque deux fois
inférieur. En 2018, cet écart s’est sensiblement réduit,
notamment dans les phases d’amorçage et de premiers
tours de financement, lors desquels les inégalités étaient
les plus fortes (écart de 4 % seulement en 2018 vs 50 %
en 2017 aux premiers tours). Sans doute le signe d’une
véritable prise de conscience de la part des dirigeantes
mais aussi des financeurs. On saluera notamment la
performance de certains fonds qui ont démontré leur
volonté d’être à parité dans leurs investissements en 2018.
Enfin, on note une plus faible concentration des levées
féminines en amorçage, mais une présence plus forte
des femmes dans les tours de financement plus avancés.
C’est un indicateur fort et très encourageant. Il laisse à
penser que l’accompagnement des femmes dirigeantes
commence à payer et leur permet d’avoir les reins
suffisamment solides pour les conduire jusqu’à l’IPO
(Initial Public Offering).
Le bilan de l’année 2018 nous pousse donc à garder
le cap au sein de l’association StartHer : continuer
d’accompagner les femmes dirigeantes en amont de la
création entrepreneuriale et sensibiliser les jeunes filles
dès le collège à l’entrepreneuriat féminin, au travers du
programme StartHer Académies.
Nous nous associons aussi à des initiatives comme Sista
pour booster toujours plus l’investissement féminin.
Nous avons la conviction que ce travail suscitera de
nombreuses vocations et augmentera significativement le
nombre de projets portés par des femmes dans la Tech.
MAYA NOËL STARTHER
RESPONSABLE TALENT
Le Baromètre StartHer-KPMG
nous offre en 2019 un bilan
des levées de fonds davantage
contrasté par rapport aux années
précédentes.
Tout d’abord, la part des levées
d’entreprises dirigées par des
femmes connaît un recul. Le
chiffre de 13 % nous ramène à
la situation de 2016. C’est une vraie surprise quand
on considère les dispositifs d’accompagnement qui
sont proposés aujourd’hui à ces dirigeantes. Il y a
un plafond de verre à briser et nous devons nous
interroger sur l’ensemble des barrières à lever pour le
faire disparaître, sans doute du côté des financeurs.
Les montants moyens levés par tour montrent qu’il n’y
avait pas de fatalité à la faiblesse des tickets féminins.
De l’amorçage jusqu’au troisième tour, les femmes
lèvent cette année entre 89 et 101 % des montants
moyens par tour. Au global, le ticket moyen levé par
les femmes progresse de 46 à 59 % si on le compare
aux levées de fonds totales.
Les secteurs d’activité représentés cette année montrent
également une évolution intéressante. La proportion des
entreprises du domaine de la santé reste supérieure à
20 % et s’approprie le palmarès des plus grosses levées
féminines de 2018. La part d’entreprises de logiciels fait
quant à elle, un bond significatif et fait jeu égal avec les
entreprises du web et des e-services (34 % chacune).
Voilà encore un résultat significatif obtenu en peu
d’années.
Nous devons tous travailler désormais pour faire passer
ces chiffres à l’échelle de la proportion des femmes qui
veulent participer à la création de valeur technologique
dans notre économie !
NICOLAS BEAUDOUIN KPMG
ASSOCIÉ
LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
DES START-UP
QUI ONT LEVÉ DES FONDS
ÉTAIENT DIRIGÉES
PAR DES FEMMES12,5%
LE RATIO DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES DÉCROIT EN 2018.
LA PROPORTION DU MONTANT GLOBAL LEVÉ PAR DES FEMMES EN 2018 PROGRESSE
MALGRÉ LA BAISSE DU NOMBRE DE LEURS LEVÉES DE FONDS.
LE TICKET MOYEN LEVÉ PAR LES FEMMES SE RAPPROCHE DE PLUS EN PLUS DES TICKETS
MOYENS DU MARCHÉ.
CONTRE 14,5 %
EN 2017
LEVÉS EN MOYENNE
PAR LES FEMMES
CONTRE 6 M¤
PAR LES HOMMES
3,1M€
ALORS QUE LE NOMBRE DE LEVÉES DE FONDS DANS LA TECH EST EN LÉGÈRE DIMINUTION, LES MONTANTS LEVÉS PAR LES
FEMMES DIRIGEANTES AUGMENTENT DE 68 %. EN REVANCHE, LE RATIO DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES PAR RAPPORT
À L’ENSEMBLE DU MARCHÉ NE PARVIENT PAS À DÉPASSER LE PLAFOND DE VERRE DES 15 %.
LEVÉS PAR LES FEMMES
SOIT 7,4 % DU MONTANT TOTAL
PROPORTION SIMILAIRE EN 2017
239M€
START-UP
ONT LEVÉ
DES FONDS
614
START-UP
ÉTAIENT DIRIGÉES
PAR DES FEMMES
77
CHIFFRES CLÉS
Les levées de fonds des start-up Tech dirigées
par des femmes en 2018
20%
PAR RAPPORT À 2017
UNE BAISSE DE
+68%
PAR RAPPORT À 2017
DE MANIÈRE GÉNÉRALE,
LES FEMMES ONT LEVÉ DAVANTAGE
DE FONDS EN 2018 QU’EN 2017
PARMI ELLES,
4
5BAROMÈTRE STARTHER - KPMG
TOP 3
DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES
15M€
55M€
20M€
Serial leveuses ?
11 sociétés figurant dans notre palmarès 2018, telles
que Lita, Skello et Surgivisio, ont déjà effectué une ou
plusieurs levées de fonds lors des années précédentes.
Les secteurs représentés à travers cet échantillon
démontrent une prépondérance des secteurs des logiciels
et du web (45 % chacun).
La palme de la régularité revient à Frichti qui accompagne
sa croissance de levées successives, témoins de son image
de marque auprès des investisseurs.
Il est frappant que, près de deux tiers des entreprises qui
lèvent à nouveau le fassent 24 mois après leur première
levée, et ce, en dépit des montants initiaux levés qui
apparaissaient moitié plus faibles en moyenne que les
montants levés au global.
Ces premières levées n’ont clairement pas handicapé le
développement des entreprises concernées et ont, sans
doute, permis une dilution plus tardive et plus mesurée
sur les tours ultérieurs.
F O C U S
Certains investisseurs
font la part belle aux
entreprises fondées
par des femmes
Si la plupart des principaux investisseurs en
nombre de deals reste dans la moyenne des
13 %, on peut souligner la belle performance
d’AngelSquare dont près de 28 % des deals
technologiques signés en 2018 concernaient des
entreprises fondées par des femmes.
Certains acteurs régionaux comme Creazur ou
Sofilaro frappent encore plus fort puisque respec-
tivement 100 % et 50 % de leurs sociétés financées
sont dirigées par des femmes.
Enfin, on remarque toujours de bons ratios auprès
des fonds composés de femmes partners, à l’instar
de Femmes Business Angels et Alter Equity.
Des exemples à suivre et à partager !
FOCUS
BPI FRANCE
KIMAVENTURE
TOP 3
DES INVESTISSEURS QUI FINANCENT DES
ENTREPRISES TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
ANGEL SQUARE
LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
PAROLES DE DIRIGEANTES
« Les femmes ont tendance à vouloir tout maîtriser avant de se jeter
à l’eau, or on n’a jamais 100 % des compétences suffisantes, on les
acquiert justement en développant son projet. Mon seul conseil
pour les femmes entrepreneures est de ne pas avoir peur d’être
un peu tête brûlée. »
CHARLOTTE CADÉ, CO-FONDATRICE DE SELENCY
« La 2e
levée de fonds était relativement plus simple que
la première grâce à l’expérience et aux moyens financiers
que nous avions et qui nous ont permis d'être accompagnées
par un conseiller. Durant notre premier tour, nous avons eu affaire
parfois à des hommes business angels qui nous prenaient pour
des décoratrices d'hôtels et s'arrêtaient à cela sans voir le côté tech
et disruptif de notre concept. »
STÉPHANIE MARQUEZ-BOUCETLA ET NATHALIE GRYNBAUM,
CO‑FONDATRICES DE MIHOTEL
« Malgré mon temps partagé entre mon entreprise et ma vie de
mère de famille, nous avons pu atteindre nos objectifs et faire
croître nos résultats de manière exponentielle. Cela a notamment
été rendu possible en privilégiant un apport qualitatif (productivité)
au détriment d’un apport quantitatif (investissement temps). »
FARIHA SHAH, CO-FONDATRICE DE GOLDEN BEES
« Il me semble que les femmes sont très pragmatiques, terre-à-terre
et ont plus de mal à se sur-vendre. Ceci explique peut-être qu'en
phase d'amorçage, où beaucoup de choses sont fondées sur la
capacité du fondateur à créer et vendre du rêve, les femmes lèvent
moins que les hommes. »
SOLANGE ARNAUD, FONDATRICE DE MEDOUCINE
BAROMÈTRE STARTHER - KPMG
6
7
LE NOMBRE DE 1er
ET 2e
TOURS AUGMENTE CHEZ LES FEMMES, FAISANT PASSER LA PART D’AMORÇAGE DE 84 % EN 2017 À 54 % EN
2018. CELA DÉMONTRE UNE CAPACITÉ DES ENTREPRISES FÉMININES À ENTRETENIR UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE SOUTENUE.
L’AUTRE BONNE SURPRISE EST LA RÉDUCTION DE L’ÉCART ENTRE LE TICKET MOYEN FÉMININ PAR RAPPORT AU TICKET GLOBAL
D’AMORÇAGE AU 2e
TOUR. LA TENDANCE VA MÊME JUSQU’À S’INVERSER AU 3e
TOUR, PUISQUE LE TICKET MOYEN FÉMININ EST
LÉGÈREMENT SUPÉRIEUR.
Tours de table
AMORÇAGE
LEVÉS EN MOYENNE
PAR LES FEMMES
750K€
TICKET MOYEN
GLOBAL :
850 K€
LEVÉS EN MOYENNE
PAR LES FEMMES
2e
TOUR
7,9M€
TICKET MOYEN
GLOBAL :
8,5 M€LEVÉS EN MOYENNE
PAR LES FEMMES
1er
TOUR
4M€
TICKET MOYEN
GLOBAL :
4,1 M€
IL EST IMPORTANT DE METTRE EN AVANT LE PARCOURS DE CES FEMMES QUI RÉUSSISSENT DURABLEMENT
DANS LA TECH AFIN DE CRÉER DES MODÈLES INSPIRANTS, VARIÉS ET DE CAPITALISER DESSUS POUR LES ANNÉES À VENIR.
DES LEVÉES DE FONDS
FÉMININES SONT
D’AMORÇAGE
54 %
DES LEVÉES DE FONDS
FÉMININES SONT
DES 1ers
TOURS24%
DES LEVÉES DE FONDS
FÉMININES SONT
DES 2e
TOURS12%
3%
DES LEVÉES DE FONDS
FÉMININES SONT
DES 4e
TOURS ET PLUS
4e
TOUR ET PLUS3e
TOUR
DES LEVÉES DE FONDS
FÉMININES SONT
DES 3e
TOURS ET PLUS3%
LE TICKET MOYEN FÉMININ AU 3e
TOUR EST DE 17,5M€ POUR LES FEMMES VS 17,3M€ POUR LE MARCHÉ.
1%
DES LEVÉES DE FONDS
FAITES PAR DES FEMMES
SONT DES IPO
LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
RÉPARTITION SECTORIELLE
Percée dans les logiciels, confirmation dans la santé,
les dirigeantes de la tech rééquilibrent
leur portefeuille d’activité
WEB & E-COMMERCE,
E-SERVICES
34%
SANTÉ
23%
ÉLECTRONIQUE
& INFORMATIQUE
1%
LOGICIELS & SERVICES
INFORMATIQUES
34%
MATÉRIAUX, MATIÈRES
PREMIÈRES, ÉNERGIE
8%
En trois ans, la part des entreprises
qui ressortent du secteur des logiciels
a plus que triplé, passant de 11 à 34 %.
Ce secteur fait jeu égal avec celui du
web et des e-services et démontre que
les femmes réussissent dans tous les
secteurs technologiques, y compris
ceux dans lesquels leur poids reste
encore limité (moins de 15 % de
développeuses en 2017).
Dans le domaine de la santé, les
femmes maintiennent la proportion
de leurs projets en 2018 (23 % en
hausse d'un point). Cette stabilité
traduit l’ancrage d’une dynamique
féminine dans cet ensemble de
secteurs.40 %desétudiantsenuniver-
sité dans les domaines médicaux sont
des femmes et on constate à la fois
une augmentation des projets d’en-
treprises portés par des chercheuses,
et le recrutement de certaines pour
pérenniser de jeunes biotechs. Cette
tendance est proche de ce que l’on
a pu constater ces dernières années
dans des pays comme Israël, où les
femmes ont pris une place prépondé-
rante dans ce secteur.
Au total, et en dépit d’un faible
nombre de projets financés en élec-
tronique (mais ce n’est pas propre
aux femmes), nous assistons à un
rééquilibrage des différents secteurs
où se développe l’entreprenariat
féminin, qui montre bien qu’il n’y
a pas de logique naturelle inhérente
aux déséquilibres constatés.
0
20
40
60
80
100
8
9
M É T H O D O L O G I E
Baromètre
StartHer - KPMG  
Le baromètre recense les entreprises
françaises du secteur technologique dirigées ou
co‑dirigées par des femmes et ayant levé des
fonds d’investisseurs privés ou professionnels
au cours de l’année 2018. Il propose une
analyse comparée en matière de secteurs
d’activité et de niveau de tour de table.
Échantillon composé de 766 start-up
françaises du secteur technologique.
LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
FINANCER
DISPOSITIFS PUBLICS
Analysedel’éligibilitéetassistance
à la formalisation des dossiers
DISPOSITIFS FISCAUX
Analyse de l’éligibilité, chiffrage
et suivi annuel
LEVÉE DE FONDS
Préparation de l’equity story,
accompagnement de l’opération
à tous les stades de maturité
INTRODUCTION EN BOURSE/IPO
Étude de faisabilité, assistance
stratégique et opérationnelle
Des services sur-mesure adaptés à vos enjeux
KPMG accompagne
les entreprises de croissance
sur l’ensemble de leurs
problématiques, tout au long
de leur cycle de vie.
«
»
PILOTER & REPORTER
RÉVISION COMPTABLE
Production de documents
comptables et fiscaux
AUDIT FINANCIER
Revue et certification comptable
EXTERNALISER
GESTION FINANCIÈRE & COMPTABLE
Tenue comptable, consolida-
tion, DAF/contrôle de gestion et
tableau de bord
GESTION SOCIALE
Services relatifs à la paie
et au recrutement/gestion des
entrées et sorties de salariés
Aux côtés des entreprises de croissance
Leader de l’audit, du conseil et de l’expertise-comptable,
KPMG France est membre de KPMG International,
réseau de cabinets indépendants de près de 210 000
professionnels, exerçant dans plus de 150 pays.
En France, nos 9 600 collaborateurs interviennent auprès
des grands groupes français et internationaux, des ETI et
des groupes familiaux, ou encore des PME/TPE et des
start-up, dans tous les secteurs d’activité.
Partenaire privilégié de leur développement, KPMG
accompagne les start-up/scale-up sur l’ensemble de
leurs problématiques financières, comptables, sociales,
fiscales et juridiques tout au long de leur cycle de vie.
S’appuyant sur une connaissance approfondie de l’éco-
système d’innovation national et régional, les équipes
spécialisées de KPMG mettent à la disposition des entre-
prises de croissance une large gamme de compétences.
8
9
10
11BAROMÈTRE STARTHER - KPMG
StartHer est une association qui
fédère et agit pour construire un
écosystème technologique plus
inclusif. Ses actions visent à donner
plus de visibilité aux femmes
entrepreneures qui font la Tech, à
susciter des vocations et à encourager
l’entrepreneuriat féminin à travers
des événements, des partenariats,
du contenu, de la mise en réseau
et des programmes d’éducation.
StartHer intègre les hommes dans la
discussion et l’action. Elle s’adresse
à tous les acteurs de l’écosystème
technologique.
StartHer rassemble une commu-
nauté de 2 000 personnes actives et
anime un réseau de 30 000 hommes
et femmes de l’écosystème technolo-
gique français et européen.
Depuis la création de l’association, la
communauté s’est réunie autour de
plus d’une centaine d’événements et
de projets – dont les StartHer Acadé-
mies, un programme d’éducation
à l’entrepreneuriat et aux nouvelles
technologies dans les collèges ; des
rencontres thématiques avec des
femmes emblématiques ; le Baro-
mètre StartHer - KPMG et la liste
annuelle des 10 femmes à suivre
StartHer et les StartHer Awards,
compétition européenne de start-up
dirigées par des femmes.
Afin d’encourager plus de femmes
à entreprendre dans la Tech,
StartHer s’applique à mettre en
lumière des succès féminins de la
Tech française et internationale. De
nombreux talents, comme Marie
Ekeland (investisseur de Criteo,
co-fondatrice de Daphni), Clara
Gaymard (co-fondatrice de Raise),
Maud Bailly (CDO d'Accor Hotels),
Fany Pechiodat (co-fondatrice de
MyLittleParis), Céline Lazorthes
(fondatrice de Leetchi/Mangopay),
Sheryl Sandberg (COO de
Facebook), ont soutenu StartHer.
StartHer s’emploie aussi à dénicher
les talents féminins de demain.
Depuis 2014, l’association publie une
liste des 10 femmes à suivre, parmi
lesquelles Julie Chapon (Yuka),
Sophie Viger (Ecole 42), Agathe
Wautier (Galion Project), Stéphanie
Hospital (OneRagTime), Joséphine
Goube (Techfugees), Clémence
Franc (Novagray), Julia Bijaoui
(Frichti), Rachel Delacour (Bime).
StartHer anime un réseau
de 30 000 hommes et femmes
de l’écosystème technologique
français et européen.
«
»
Construire une Tech plus inclusive
Les informations contenues dans ce document sont d’ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d’une personne ou d’une entité. Bien
que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront toujours
exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc. KPMG S.A.
est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de
droit suisse (« KPMG International »). KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG
International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n’a le droit d’engager aucun cabinet membre.
© 2019 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets
indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques
déposées ou des marques de KPMG International. Imprimé en France.
Conception - Réalisation : Communication - OLIVER - Février 2019.
Réf. : Etude StartHer 3 - Code : 1680
Crédit photos : Getty images/DR
Contacts :
KPMG
NICOLAS BEAUDOUIN
Associé KPMG
nbeaudouin@kpmg.fr
www.kpmg.fr
STARTHER
MAYA NOËL
Responsable Talent STARTHER
contact@starther.org
www.starther.org

Contenu connexe

Tendances

Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entrepriseInfographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
CCI Entreprendre
 
Franchise Business Pack French
Franchise Business Pack   FrenchFranchise Business Pack   French
Franchise Business Pack French
sljones
 
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
OpinionWay
 
Transformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
Transformation digitale de la TPE/PME au CamerounTransformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
Transformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
Mathurin ESSA
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
CCI France
 
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
Bpifrance
 
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
contactOpinionWay
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
CCI France
 
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
CCI France
 
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
contactOpinionWay
 
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
FrenchWeb.fr
 
La PME voit GRAND au Canada (2013)
La PME voit GRAND au Canada (2013)La PME voit GRAND au Canada (2013)
La PME voit GRAND au Canada (2013)
BDC
 
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
BDC
 
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
CCI France
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
France Digitale
 
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
contactOpinionWay
 
Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016
Albin Serviant
 
Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016
CCI France
 

Tendances (18)

Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entrepriseInfographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
Infographie : Evaluation des risques liés à la Transmission d'entreprise
 
Franchise Business Pack French
Franchise Business Pack   FrenchFranchise Business Pack   French
Franchise Business Pack French
 
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
Les Français, l'entrepreneuriat et le travail indépendant UAE - Le Roch Les M...
 
Transformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
Transformation digitale de la TPE/PME au CamerounTransformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
Transformation digitale de la TPE/PME au Cameroun
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 6 - Janvier 2016
 
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
Bpifrance Le Lab PME ETI et Reseaux sociaux
 
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
Banque Palatine / Opinionway : Observatoire de la performance des PME/ETI / J...
 
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
Grande consultation des entrepreneurs - Vague 7 - Février 2016
 
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
Grande consultation des entrepreneurs - Bilan 2015
 
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
OpinionWay pour Legalstart - Les entrepreneurs et l'échec de leur société / J...
 
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
[Etude] Entrepreneurs de la Tech : qui sont-ils?
 
La PME voit GRAND au Canada (2013)
La PME voit GRAND au Canada (2013)La PME voit GRAND au Canada (2013)
La PME voit GRAND au Canada (2013)
 
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
La PME voit GRAND au Canada #SPME2014
 
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
Grande consultation des entrepreneurs - juin 2017
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
 
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
Opinionway pour CCI France - la Grande consultation des entrepreneurs / Vague...
 
Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016Co m white paper mai 2016
Co m white paper mai 2016
 
Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016Grande consultation - Bilan 2016
Grande consultation - Bilan 2016
 

Similaire à Baromètre StartHer 2019

Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Sébastien Bourguignon
 
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ? LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
Hays France
 
Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018
Anne Metzinger
 
Barometre 2019 startup-grand_groupe
Barometre 2019 startup-grand_groupeBarometre 2019 startup-grand_groupe
Barometre 2019 startup-grand_groupe
servicesmobiles.fr
 
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands GroupesBaromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
Fabrice Marsella
 
Newsletter #13 club Afrique - IAE - Paris Alumni
Newsletter #13   club Afrique - IAE - Paris AlumniNewsletter #13   club Afrique - IAE - Paris Alumni
Newsletter #13 club Afrique - IAE - Paris Alumni
Tchemwe Fodzo
 
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel ChallengeEntrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
#Tek2hub Incubator By Brenco
 
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentationConcours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
Initiative_O_Feminin
 
Transformation des missions des clients des experts-comptables
Transformation des missions des clients des experts-comptablesTransformation des missions des clients des experts-comptables
Transformation des missions des clients des experts-comptables
Louis-Alexandre Louvet
 
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en BretagneLes femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
CCI Bretagne
 
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vieRight Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
ManpowerGroup
 
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro IntégrationApec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec
 
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance
 
Linkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-frLinkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-fr
Nacime Bensizerara
 
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
sjcobrien
 
La newsletter de mgrh 15
La newsletter de mgrh 15La newsletter de mgrh 15
La newsletter de mgrh 15
CABINET MGRH
 
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
Sébastien Bourguignon
 
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
GreenUnivers.com
 
Dossier de presse Actoria
Dossier de presse ActoriaDossier de presse Actoria
Dossier de presse Actoria
Fabrice Lange
 

Similaire à Baromètre StartHer 2019 (20)

Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
Caroline Ramade - Paris Pionières - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartu...
 
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ? LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
LES STARTUPS : DES STRUCTURES PLUS INNOVANTES ?
 
Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018Observatoire Courtiers APRIL 2018
Observatoire Courtiers APRIL 2018
 
Barometre 2019 startup-grand_groupe
Barometre 2019 startup-grand_groupeBarometre 2019 startup-grand_groupe
Barometre 2019 startup-grand_groupe
 
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands GroupesBaromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
Baromètre 2019 de la Relation Startups / Grands Groupes
 
Newsletter #13 club Afrique - IAE - Paris Alumni
Newsletter #13   club Afrique - IAE - Paris AlumniNewsletter #13   club Afrique - IAE - Paris Alumni
Newsletter #13 club Afrique - IAE - Paris Alumni
 
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel ChallengeEntrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
Entrepreneur-Startupper en Algerie : Quel Challenge
 
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentationConcours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
Concours Initiative "O" Féminin 2012_présentation
 
Transformation des missions des clients des experts-comptables
Transformation des missions des clients des experts-comptablesTransformation des missions des clients des experts-comptables
Transformation des missions des clients des experts-comptables
 
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en BretagneLes femmes et la création d'entreprise en Bretagne
Les femmes et la création d'entreprise en Bretagne
 
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vieRight Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
Right Management : Une carrière réussie plutôt qu'un job pour la vie
 
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro IntégrationApec RH septembre 2019 - numéro Intégration
Apec RH septembre 2019 - numéro Intégration
 
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
Bpifrance Le Lab Dans la tete des dirigeants de pme eti dans un contexte de t...
 
Linkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-frLinkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-fr
 
Linkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-frLinkedin recruiting-trends-fr
Linkedin recruiting-trends-fr
 
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
France Digitale x EY French Tech Barometer 2023
 
La newsletter de mgrh 15
La newsletter de mgrh 15La newsletter de mgrh 15
La newsletter de mgrh 15
 
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
Ben Marrel - Breega Capital - Extrait Livre Blanc 100 #PortraitDeStartuper - ...
 
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
5e observatoire des start up des cleantech green univers - Comment les start-...
 
Dossier de presse Actoria
Dossier de presse ActoriaDossier de presse Actoria
Dossier de presse Actoria
 

Baromètre StartHer 2019

  • 1. #3 B A R O M È T R E STARTHER  KPMG MARS 2019 LES LEVÉES DE FONDS DES STARTUP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES
  • 2. BAROMÈTRE STARTHER - KPMG LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES SOMMAIRE ÉDITO ............................................... 3 CHIFFRES CLÉS ................................... 4 PAROLES DE DIRIGEANTES .................. 6 TOURS DE TABLE................................. 7 RÉPARTITION SECTORIELLE ................. 8 MÉTHODOLOGIE ................................ 9 KPMG FRANCE ..................................10 STARTHER .........................................11
  • 3. 2 3LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES BAROMÈTRE STARTHER - KPMG Édito Si de prime abord cette édition du Baromètre StartHer-KPMG ne semble pas aussi enthousiasmante qu’en 2017, et laisse apparaître une diminution du ratio des levées de fonds féminines, une deuxième lecture détaillée prouve néanmoins que l’entrepreneuriat féminin monte en puissance. En 2017, on déplorait l’écart entre le ticket moyen du marché et le ticket moyen féminin, presque deux fois inférieur. En 2018, cet écart s’est sensiblement réduit, notamment dans les phases d’amorçage et de premiers tours de financement, lors desquels les inégalités étaient les plus fortes (écart de 4 % seulement en 2018 vs 50 % en 2017 aux premiers tours). Sans doute le signe d’une véritable prise de conscience de la part des dirigeantes mais aussi des financeurs. On saluera notamment la performance de certains fonds qui ont démontré leur volonté d’être à parité dans leurs investissements en 2018. Enfin, on note une plus faible concentration des levées féminines en amorçage, mais une présence plus forte des femmes dans les tours de financement plus avancés. C’est un indicateur fort et très encourageant. Il laisse à penser que l’accompagnement des femmes dirigeantes commence à payer et leur permet d’avoir les reins suffisamment solides pour les conduire jusqu’à l’IPO (Initial Public Offering). Le bilan de l’année 2018 nous pousse donc à garder le cap au sein de l’association StartHer : continuer d’accompagner les femmes dirigeantes en amont de la création entrepreneuriale et sensibiliser les jeunes filles dès le collège à l’entrepreneuriat féminin, au travers du programme StartHer Académies. Nous nous associons aussi à des initiatives comme Sista pour booster toujours plus l’investissement féminin. Nous avons la conviction que ce travail suscitera de nombreuses vocations et augmentera significativement le nombre de projets portés par des femmes dans la Tech. MAYA NOËL STARTHER RESPONSABLE TALENT Le Baromètre StartHer-KPMG nous offre en 2019 un bilan des levées de fonds davantage contrasté par rapport aux années précédentes. Tout d’abord, la part des levées d’entreprises dirigées par des femmes connaît un recul. Le chiffre de 13 % nous ramène à la situation de 2016. C’est une vraie surprise quand on considère les dispositifs d’accompagnement qui sont proposés aujourd’hui à ces dirigeantes. Il y a un plafond de verre à briser et nous devons nous interroger sur l’ensemble des barrières à lever pour le faire disparaître, sans doute du côté des financeurs. Les montants moyens levés par tour montrent qu’il n’y avait pas de fatalité à la faiblesse des tickets féminins. De l’amorçage jusqu’au troisième tour, les femmes lèvent cette année entre 89 et 101 % des montants moyens par tour. Au global, le ticket moyen levé par les femmes progresse de 46 à 59 % si on le compare aux levées de fonds totales. Les secteurs d’activité représentés cette année montrent également une évolution intéressante. La proportion des entreprises du domaine de la santé reste supérieure à 20 % et s’approprie le palmarès des plus grosses levées féminines de 2018. La part d’entreprises de logiciels fait quant à elle, un bond significatif et fait jeu égal avec les entreprises du web et des e-services (34 % chacune). Voilà encore un résultat significatif obtenu en peu d’années. Nous devons tous travailler désormais pour faire passer ces chiffres à l’échelle de la proportion des femmes qui veulent participer à la création de valeur technologique dans notre économie ! NICOLAS BEAUDOUIN KPMG ASSOCIÉ
  • 4. LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES DES START-UP QUI ONT LEVÉ DES FONDS ÉTAIENT DIRIGÉES PAR DES FEMMES12,5% LE RATIO DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES DÉCROIT EN 2018. LA PROPORTION DU MONTANT GLOBAL LEVÉ PAR DES FEMMES EN 2018 PROGRESSE MALGRÉ LA BAISSE DU NOMBRE DE LEURS LEVÉES DE FONDS. LE TICKET MOYEN LEVÉ PAR LES FEMMES SE RAPPROCHE DE PLUS EN PLUS DES TICKETS MOYENS DU MARCHÉ. CONTRE 14,5 % EN 2017 LEVÉS EN MOYENNE PAR LES FEMMES CONTRE 6 M¤ PAR LES HOMMES 3,1M€ ALORS QUE LE NOMBRE DE LEVÉES DE FONDS DANS LA TECH EST EN LÉGÈRE DIMINUTION, LES MONTANTS LEVÉS PAR LES FEMMES DIRIGEANTES AUGMENTENT DE 68 %. EN REVANCHE, LE RATIO DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES PAR RAPPORT À L’ENSEMBLE DU MARCHÉ NE PARVIENT PAS À DÉPASSER LE PLAFOND DE VERRE DES 15 %. LEVÉS PAR LES FEMMES SOIT 7,4 % DU MONTANT TOTAL PROPORTION SIMILAIRE EN 2017 239M€ START-UP ONT LEVÉ DES FONDS 614 START-UP ÉTAIENT DIRIGÉES PAR DES FEMMES 77 CHIFFRES CLÉS Les levées de fonds des start-up Tech dirigées par des femmes en 2018 20% PAR RAPPORT À 2017 UNE BAISSE DE +68% PAR RAPPORT À 2017 DE MANIÈRE GÉNÉRALE, LES FEMMES ONT LEVÉ DAVANTAGE DE FONDS EN 2018 QU’EN 2017 PARMI ELLES,
  • 5. 4 5BAROMÈTRE STARTHER - KPMG TOP 3 DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES 15M€ 55M€ 20M€ Serial leveuses ? 11 sociétés figurant dans notre palmarès 2018, telles que Lita, Skello et Surgivisio, ont déjà effectué une ou plusieurs levées de fonds lors des années précédentes. Les secteurs représentés à travers cet échantillon démontrent une prépondérance des secteurs des logiciels et du web (45 % chacun). La palme de la régularité revient à Frichti qui accompagne sa croissance de levées successives, témoins de son image de marque auprès des investisseurs. Il est frappant que, près de deux tiers des entreprises qui lèvent à nouveau le fassent 24 mois après leur première levée, et ce, en dépit des montants initiaux levés qui apparaissaient moitié plus faibles en moyenne que les montants levés au global. Ces premières levées n’ont clairement pas handicapé le développement des entreprises concernées et ont, sans doute, permis une dilution plus tardive et plus mesurée sur les tours ultérieurs. F O C U S Certains investisseurs font la part belle aux entreprises fondées par des femmes Si la plupart des principaux investisseurs en nombre de deals reste dans la moyenne des 13 %, on peut souligner la belle performance d’AngelSquare dont près de 28 % des deals technologiques signés en 2018 concernaient des entreprises fondées par des femmes. Certains acteurs régionaux comme Creazur ou Sofilaro frappent encore plus fort puisque respec- tivement 100 % et 50 % de leurs sociétés financées sont dirigées par des femmes. Enfin, on remarque toujours de bons ratios auprès des fonds composés de femmes partners, à l’instar de Femmes Business Angels et Alter Equity. Des exemples à suivre et à partager ! FOCUS BPI FRANCE KIMAVENTURE TOP 3 DES INVESTISSEURS QUI FINANCENT DES ENTREPRISES TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES ANGEL SQUARE
  • 6. LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES PAROLES DE DIRIGEANTES « Les femmes ont tendance à vouloir tout maîtriser avant de se jeter à l’eau, or on n’a jamais 100 % des compétences suffisantes, on les acquiert justement en développant son projet. Mon seul conseil pour les femmes entrepreneures est de ne pas avoir peur d’être un peu tête brûlée. » CHARLOTTE CADÉ, CO-FONDATRICE DE SELENCY « La 2e levée de fonds était relativement plus simple que la première grâce à l’expérience et aux moyens financiers que nous avions et qui nous ont permis d'être accompagnées par un conseiller. Durant notre premier tour, nous avons eu affaire parfois à des hommes business angels qui nous prenaient pour des décoratrices d'hôtels et s'arrêtaient à cela sans voir le côté tech et disruptif de notre concept. » STÉPHANIE MARQUEZ-BOUCETLA ET NATHALIE GRYNBAUM, CO‑FONDATRICES DE MIHOTEL « Malgré mon temps partagé entre mon entreprise et ma vie de mère de famille, nous avons pu atteindre nos objectifs et faire croître nos résultats de manière exponentielle. Cela a notamment été rendu possible en privilégiant un apport qualitatif (productivité) au détriment d’un apport quantitatif (investissement temps). » FARIHA SHAH, CO-FONDATRICE DE GOLDEN BEES « Il me semble que les femmes sont très pragmatiques, terre-à-terre et ont plus de mal à se sur-vendre. Ceci explique peut-être qu'en phase d'amorçage, où beaucoup de choses sont fondées sur la capacité du fondateur à créer et vendre du rêve, les femmes lèvent moins que les hommes. » SOLANGE ARNAUD, FONDATRICE DE MEDOUCINE
  • 7. BAROMÈTRE STARTHER - KPMG 6 7 LE NOMBRE DE 1er ET 2e TOURS AUGMENTE CHEZ LES FEMMES, FAISANT PASSER LA PART D’AMORÇAGE DE 84 % EN 2017 À 54 % EN 2018. CELA DÉMONTRE UNE CAPACITÉ DES ENTREPRISES FÉMININES À ENTRETENIR UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE SOUTENUE. L’AUTRE BONNE SURPRISE EST LA RÉDUCTION DE L’ÉCART ENTRE LE TICKET MOYEN FÉMININ PAR RAPPORT AU TICKET GLOBAL D’AMORÇAGE AU 2e TOUR. LA TENDANCE VA MÊME JUSQU’À S’INVERSER AU 3e TOUR, PUISQUE LE TICKET MOYEN FÉMININ EST LÉGÈREMENT SUPÉRIEUR. Tours de table AMORÇAGE LEVÉS EN MOYENNE PAR LES FEMMES 750K€ TICKET MOYEN GLOBAL : 850 K€ LEVÉS EN MOYENNE PAR LES FEMMES 2e TOUR 7,9M€ TICKET MOYEN GLOBAL : 8,5 M€LEVÉS EN MOYENNE PAR LES FEMMES 1er TOUR 4M€ TICKET MOYEN GLOBAL : 4,1 M€ IL EST IMPORTANT DE METTRE EN AVANT LE PARCOURS DE CES FEMMES QUI RÉUSSISSENT DURABLEMENT DANS LA TECH AFIN DE CRÉER DES MODÈLES INSPIRANTS, VARIÉS ET DE CAPITALISER DESSUS POUR LES ANNÉES À VENIR. DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES SONT D’AMORÇAGE 54 % DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES SONT DES 1ers TOURS24% DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES SONT DES 2e TOURS12% 3% DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES SONT DES 4e TOURS ET PLUS 4e TOUR ET PLUS3e TOUR DES LEVÉES DE FONDS FÉMININES SONT DES 3e TOURS ET PLUS3% LE TICKET MOYEN FÉMININ AU 3e TOUR EST DE 17,5M€ POUR LES FEMMES VS 17,3M€ POUR LE MARCHÉ. 1% DES LEVÉES DE FONDS FAITES PAR DES FEMMES SONT DES IPO
  • 8. LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES RÉPARTITION SECTORIELLE Percée dans les logiciels, confirmation dans la santé, les dirigeantes de la tech rééquilibrent leur portefeuille d’activité WEB & E-COMMERCE, E-SERVICES 34% SANTÉ 23% ÉLECTRONIQUE & INFORMATIQUE 1% LOGICIELS & SERVICES INFORMATIQUES 34% MATÉRIAUX, MATIÈRES PREMIÈRES, ÉNERGIE 8% En trois ans, la part des entreprises qui ressortent du secteur des logiciels a plus que triplé, passant de 11 à 34 %. Ce secteur fait jeu égal avec celui du web et des e-services et démontre que les femmes réussissent dans tous les secteurs technologiques, y compris ceux dans lesquels leur poids reste encore limité (moins de 15 % de développeuses en 2017). Dans le domaine de la santé, les femmes maintiennent la proportion de leurs projets en 2018 (23 % en hausse d'un point). Cette stabilité traduit l’ancrage d’une dynamique féminine dans cet ensemble de secteurs.40 %desétudiantsenuniver- sité dans les domaines médicaux sont des femmes et on constate à la fois une augmentation des projets d’en- treprises portés par des chercheuses, et le recrutement de certaines pour pérenniser de jeunes biotechs. Cette tendance est proche de ce que l’on a pu constater ces dernières années dans des pays comme Israël, où les femmes ont pris une place prépondé- rante dans ce secteur. Au total, et en dépit d’un faible nombre de projets financés en élec- tronique (mais ce n’est pas propre aux femmes), nous assistons à un rééquilibrage des différents secteurs où se développe l’entreprenariat féminin, qui montre bien qu’il n’y a pas de logique naturelle inhérente aux déséquilibres constatés. 0 20 40 60 80 100
  • 9. 8 9 M É T H O D O L O G I E Baromètre StartHer - KPMG   Le baromètre recense les entreprises françaises du secteur technologique dirigées ou co‑dirigées par des femmes et ayant levé des fonds d’investisseurs privés ou professionnels au cours de l’année 2018. Il propose une analyse comparée en matière de secteurs d’activité et de niveau de tour de table. Échantillon composé de 766 start-up françaises du secteur technologique.
  • 10. LES LEVÉES DE FONDS DES START-UP TECH DIRIGÉES PAR DES FEMMES FINANCER DISPOSITIFS PUBLICS Analysedel’éligibilitéetassistance à la formalisation des dossiers DISPOSITIFS FISCAUX Analyse de l’éligibilité, chiffrage et suivi annuel LEVÉE DE FONDS Préparation de l’equity story, accompagnement de l’opération à tous les stades de maturité INTRODUCTION EN BOURSE/IPO Étude de faisabilité, assistance stratégique et opérationnelle Des services sur-mesure adaptés à vos enjeux KPMG accompagne les entreprises de croissance sur l’ensemble de leurs problématiques, tout au long de leur cycle de vie. « » PILOTER & REPORTER RÉVISION COMPTABLE Production de documents comptables et fiscaux AUDIT FINANCIER Revue et certification comptable EXTERNALISER GESTION FINANCIÈRE & COMPTABLE Tenue comptable, consolida- tion, DAF/contrôle de gestion et tableau de bord GESTION SOCIALE Services relatifs à la paie et au recrutement/gestion des entrées et sorties de salariés Aux côtés des entreprises de croissance Leader de l’audit, du conseil et de l’expertise-comptable, KPMG France est membre de KPMG International, réseau de cabinets indépendants de près de 210 000 professionnels, exerçant dans plus de 150 pays. En France, nos 9 600 collaborateurs interviennent auprès des grands groupes français et internationaux, des ETI et des groupes familiaux, ou encore des PME/TPE et des start-up, dans tous les secteurs d’activité. Partenaire privilégié de leur développement, KPMG accompagne les start-up/scale-up sur l’ensemble de leurs problématiques financières, comptables, sociales, fiscales et juridiques tout au long de leur cycle de vie. S’appuyant sur une connaissance approfondie de l’éco- système d’innovation national et régional, les équipes spécialisées de KPMG mettent à la disposition des entre- prises de croissance une large gamme de compétences.
  • 11. 8 9 10 11BAROMÈTRE STARTHER - KPMG StartHer est une association qui fédère et agit pour construire un écosystème technologique plus inclusif. Ses actions visent à donner plus de visibilité aux femmes entrepreneures qui font la Tech, à susciter des vocations et à encourager l’entrepreneuriat féminin à travers des événements, des partenariats, du contenu, de la mise en réseau et des programmes d’éducation. StartHer intègre les hommes dans la discussion et l’action. Elle s’adresse à tous les acteurs de l’écosystème technologique. StartHer rassemble une commu- nauté de 2 000 personnes actives et anime un réseau de 30 000 hommes et femmes de l’écosystème technolo- gique français et européen. Depuis la création de l’association, la communauté s’est réunie autour de plus d’une centaine d’événements et de projets – dont les StartHer Acadé- mies, un programme d’éducation à l’entrepreneuriat et aux nouvelles technologies dans les collèges ; des rencontres thématiques avec des femmes emblématiques ; le Baro- mètre StartHer - KPMG et la liste annuelle des 10 femmes à suivre StartHer et les StartHer Awards, compétition européenne de start-up dirigées par des femmes. Afin d’encourager plus de femmes à entreprendre dans la Tech, StartHer s’applique à mettre en lumière des succès féminins de la Tech française et internationale. De nombreux talents, comme Marie Ekeland (investisseur de Criteo, co-fondatrice de Daphni), Clara Gaymard (co-fondatrice de Raise), Maud Bailly (CDO d'Accor Hotels), Fany Pechiodat (co-fondatrice de MyLittleParis), Céline Lazorthes (fondatrice de Leetchi/Mangopay), Sheryl Sandberg (COO de Facebook), ont soutenu StartHer. StartHer s’emploie aussi à dénicher les talents féminins de demain. Depuis 2014, l’association publie une liste des 10 femmes à suivre, parmi lesquelles Julie Chapon (Yuka), Sophie Viger (Ecole 42), Agathe Wautier (Galion Project), Stéphanie Hospital (OneRagTime), Joséphine Goube (Techfugees), Clémence Franc (Novagray), Julia Bijaoui (Frichti), Rachel Delacour (Bime). StartHer anime un réseau de 30 000 hommes et femmes de l’écosystème technologique français et européen. « » Construire une Tech plus inclusive
  • 12. Les informations contenues dans ce document sont d’ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d’une personne ou d’une entité. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces informations seront toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les professionnels ad hoc. KPMG S.A. est le membre français du réseau KPMG International constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse (« KPMG International »). KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n’a le droit d’engager aucun cabinet membre. © 2019 KPMG S.A., société anonyme d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, membre français du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Cooperative, une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Le nom KPMG et le logo sont des marques déposées ou des marques de KPMG International. Imprimé en France. Conception - Réalisation : Communication - OLIVER - Février 2019. Réf. : Etude StartHer 3 - Code : 1680 Crédit photos : Getty images/DR Contacts : KPMG NICOLAS BEAUDOUIN Associé KPMG nbeaudouin@kpmg.fr www.kpmg.fr STARTHER MAYA NOËL Responsable Talent STARTHER contact@starther.org www.starther.org