SlideShare une entreprise Scribd logo
Personnalité
                      Borderline ou Etat-Limite
                                          Armand Shneor
                          Psychothérapeute Clinicien – Psychanalyste Jungien.
                                      www.armandshneor.info




Armand Shneor - Protégé contre la copie           1                             28/01/2013
Mise au Point

            L'état limite, ou borderline, est une entité clinique se
            situant à la croisée des chemins entre névrose et
            psychose.
            La dualité névrose psychose est elle même source de
            débats, il est aisé de comprendre la diversité des
            approches et les polémiques que peuvent susciter un
            diagnostic de borderline.
            Le borderline peut être une entité clinique sans validité
            théorique mais en pratique, il désigne des situations
            cliniques assez vastes relativement fréquentes.

Armand Shneor - Protégé contre la copie         2                       28/01/2013
Détour par le Moi.

            Le Moi est une instance psychique placé entre l'inconscient et
            "l'extérieur". C'est une sorte de peau. Une de ses fonctions
            consiste à maîtriser les pulsions refoulées (fantasme, destruction,
            violence ...).

            Cette maitrise des pulsions souvent énergivores incarne une lutte,
            dans laquelle le moi use de mécanismes de défenses. Certains de
            ces mécanismes sont le refoulement et la sublimation, on les
            observe tant chez un sujet ‘’normal’’ que chez un névrosé.

            D'autres mécanismes de défense tels que : le déni de l'idéalisation,
            la projection et       l'identification se révèleront davantage
            pathologiques et s'observeront chez le psychotique.

Armand Shneor - Protégé contre la copie       3                                    28/01/2013
Mécanisme de Défense


            Toutes ces pulsions ne sont pas acceptables et le Moi va
            devoir s'en protéger. Pour cela, il fait appel aux
            mécanismes de défense suivants :
             le refoulement : la pulsion ne traverse pas le Moi, elle
              reste inconsciente.
             la sublimation : le Moi détourne la pulsion jugée
              "inacceptable" de son objet initial vers un objet
              socialement mieux valorisé et acceptable par le Moi

Armand Shneor - Protégé contre la copie   4                              28/01/2013
Autres Mécanismes de Défense
    Le trouble psychotique serait une pathologie narcissique. Le Moi est défectueux et il n'est plus capable de se protéger
    efficacement des pulsions "archaïques" issues de l'inconscient.

    L'état limite (borderline) est une situation intermédiaire, dans laquelle, une partie du Moi est saine tandis que l’autre est
    défaillante et se défend mal.

    Le clivage serait la caractéristique psychopathologique du borderline. Sa fonction consiste à isoler la partie saine du Moi de la
    partie défectueuse afin de la protéger d'un envahissement psychotique. La contrepartie de cela est la perte de l'unité du Moi. Le
    déni en est la conséquence.

    Si l'objet d'une pulsion inacceptable est en regard de la partie saine du Moi, celle-ci pourra être refoulée par contre la partie
    défaillante du Moi la laissera passer. Dans ce dernier cas le Moi utilisera des mécanismes de défenses psychotiques tels que :
    projection, idéalisation, identification.

    La projection : consiste à projeter sur l'extérieur, sur autrui notamment, les pulsions inacceptables. Si par exemple le Moi
    ressent une pulsion violente et destructrice, il aura tendance à en rendre les autres responsables.

    L'idéalisation : A pour but de protéger un objet des pulsions les plus destructrices, le Moi idéalise l'objet réel (parents, ami,
    conjoint, etc.) en fabricant un objet virtuel plus éloigné et distant des pulsions destructrices. En idéalisant un parent ou un ami,
    on se protège contre le fait de prononcer une critique acerbe , ou encore contre un sentiment de jalousie.

    L'identification e : est proche de la projection. Elle consiste à s'identifier à l'objet afin de le protéger.




Armand Shneor - Protégé contre la copie                                 5                                                           28/01/2013
Qu’est ce qui caractérise le
                                Borderline ?


            Le borderline se singularise par l’usage de mécanisme
            de défenses psychotiques - déni, idéalisation,
            projection, identification.
            ‘’Le normal’’ voudrait en revanche, qu’on use de
            mécanismes de défenses normaux (névrotiques) tels
            que le refoulement et la sublimation-.




Armand Shneor - Protégé contre la copie   6                         28/01/2013
Le borderline est une personnalité
                     pathologique.


            Une personnalité se définie comme un mode durable de
            comportement et un mode durable de l'expérience
            vécue.
            Si ce mode des conduites est trop stable, trop rigide,
            peu susceptible d'adaptation, cela va occasionner un
            trouble avec l'entourage difficilement gérable. La
            personnalité est diagnostiquée pathologique.


Armand Shneor - Protégé contre la copie   7                          28/01/2013
Quelques grands traits de la maladie :
            La personnalité borderline (ou limite) associe des traits de
            personnalité évoquant la personnalité psychopathique avec une
            instabilité affective et relationnelle, une irritabilité, des réactions
            agressives et coléreuses, des comportements auto et hétéro-
            agressifs, des traits proches d'un tableau dépressif chronique avec
            un sentiment de vide et d'abandon, une dépendance avec un
            besoin d'étayage, une passivité.

            Ainsi dans ces approches, les traits de personnalité du Borderline
            peuvent être la source d'une souffrance pour le sujet ou son
            entourage (personnalité pathologique). Ils peuvent être considéré
            comme la résultante d'un terrain héréditaire (origine génétique) ou
            une certaine organisation psychique (psychopathologie). Cette
            personnalité engendre des complications psychiatriques de la
            lignée névrotique, anxieuse, dépressive ou des complications de la
            lignée psychotique.

Armand Shneor - Protégé contre la copie        8                                      28/01/2013
Eléments Cliniques
            Le borderline se manifeste par :

            Une instabilité comportementale et émotionnelle et relationnelle avec
            des changements d'humeur brutaux et fréquents.

            Le borderline est à la fois dépendant des autres, compte tenu d'une
            passivité et d'une intolérance à la solitude et à l'abandon, mais dans le
            même temps ses relations sont houleuses, à la fois fortes et
            conflictuelles. Les ruptures sont fréquentes.

            Un sentiment de vide. Le sentiment d'être seul et abandonné avec une
            insatisfaction globale de l'existence.

            Les rencontres sont souvent brèves, la sexualité volontiers chaotique,
            les acceptations d'inconnu au domicile fréquentes.

Armand Shneor - Protégé contre la copie         9                                       28/01/2013
Lorsque l’état se complique.
            On observe :

            Des passages à l'acte résultants de l'impulsivité. Parfois hétéro-agressifs
            (bagarres, coups, bris d'objets) mais ils sont le plus souvent auto-agressifs :
            tentatives de suicides à répétition, automutilations, toxicomanies,
            boulimie, conduite automobile dangereuse, etc.

            Les passages à l'actes sont souvent secondaires à des moments de
            frustration, d'angoisse et de séparation.

             Les syndromes dépressifs sont fréquents.

             Les manifestations anxieuses aiguës sont volontiers bruyantes
              (violence, passage à l'acte)

             Des épisodes psychotiques brefs peuvent s'observer avec hallucinations
              ou des thématiques persécutives. Ils sont rapidement réversibles et
              critiqués.
Armand Shneor - Protégé contre la copie           10                                          28/01/2013
 Un clivage et un déni avec par exemple une vision dichotomiques
              des personnes qui seront à la fois proches, attachantes et
              détestables, méprisables selon les moments. Une incapacité à
              pouvoir décrire les motifs, les sentiments pouvant expliquer un
              passage à l'acte violent récent (perte de l'unité du moi).

             Une idéalisation de certaines personnes proches décrites comme
              parfaites, sans défaut, etc.

             Une identification à l'autre : "il est comme moi, on est pareil,
              etc.«

             Une projection sur l'environnement et l'entourage des affects
              violents et agressifs : "ne vous mettez pas en colère" alors que
              tel n'est pas le cas.


Armand Shneor - Protégé contre la copie        11                                28/01/2013
Quoi Faire ?
        Les thérapeutiques médicamenteuses peuvent aider sur certains
         aspects du trouble tels que :Les anxiolytiques contre l'anxiété. Les
         antidépresseurs pour des épisodes dépressifs, les neuroleptiques
         pour diminuer l'impulsivité.

        Les médicaments peuvent également aggraver le tableau :
         surconsommation, désinhibition, aggravation de la dépendance et
         de la passivité, etc.

        Des hospitalisations plus ou moins longues sont parfois
         recommandées. Elles permettent de contrôler l'impulsivité ; elles
         aident à poser des limites dans les comportements auto et hétéro
         agressifs ; elles protègent lorsque l'environnement social du sujet
         lui semble néfaste ou trop précaire.

        Enfin une psychothérapie reste vivement conseillée pour aider le
         sujet analyser ses mécanismes de défenses et à la recadrer.
Armand Shneor - Protégé contre la copie      12                                 28/01/2013

Contenu connexe

En vedette

Vivre avec un borderline
Vivre avec un borderlineVivre avec un borderline
Vivre avec un borderline
cookys
 
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC) LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
Patrice Machabee
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Patrice Machabee
 
Psychodynamique des groupes sur le réseau internet
Psychodynamique des groupes sur le réseau internetPsychodynamique des groupes sur le réseau internet
Psychodynamique des groupes sur le réseau internet
Yann Leroux
 
Evaluation
EvaluationEvaluation
Evaluation
Tubbsterinator
 
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfiStrategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
Elsa von Licy
 
Approche Psychodynamique
Approche PsychodynamiqueApproche Psychodynamique
Approche Psychodynamique
Signlighter
 
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
Patrice Machabee
 
school violence scolaire
school violence scolaire school violence scolaire
school violence scolaire
zalderoc
 
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Médiathèque de Nilvange
 
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité cliniqueLes violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Médiathèque de Nilvange
 
Lessentiel En Psychiatrie
Lessentiel En PsychiatrieLessentiel En Psychiatrie
Lessentiel En Psychiatrie
Mede Space
 

En vedette (13)

Vivre avec un borderline
Vivre avec un borderlineVivre avec un borderline
Vivre avec un borderline
 
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC) LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
LA THÉRAPIE DIALECTIQUE COMPORTEMENTALE (TDC)
 
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité
 
Psychodynamique des groupes sur le réseau internet
Psychodynamique des groupes sur le réseau internetPsychodynamique des groupes sur le réseau internet
Psychodynamique des groupes sur le réseau internet
 
Evaluation
EvaluationEvaluation
Evaluation
 
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfiStrategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
Strategie Decisions Incertitude Actes conference fnege xerfi
 
Approche Psychodynamique
Approche PsychodynamiqueApproche Psychodynamique
Approche Psychodynamique
 
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
Trouble de personnalité narcissique alpabem 2014
 
school violence scolaire
school violence scolaire school violence scolaire
school violence scolaire
 
La violence conjugale
La violence conjugaleLa violence conjugale
La violence conjugale
 
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
Présentation Conférence EMDR à la Médiathèque de Nilvange par le professeur C...
 
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité cliniqueLes violences scolaires entre mythe et réalité clinique
Les violences scolaires entre mythe et réalité clinique
 
Lessentiel En Psychiatrie
Lessentiel En PsychiatrieLessentiel En Psychiatrie
Lessentiel En Psychiatrie
 

Similaire à Border line ou etat limite par armandshneor.info

L essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrieL essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrie
Rose De Sable
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
raymondteyrouz
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
Khaoula509835
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
Michel Perrier
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalite
fatou974
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
Martinsky Desjardins
 
Tso+
Tso+Tso+
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE : ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE :  ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...L’HOMME PSYCHOPATHIQUE :  ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE : ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
Audrey Jacob
 
La nevrose 2022 2023.pptx
La nevrose  2022 2023.pptxLa nevrose  2022 2023.pptx
La nevrose 2022 2023.pptx
widaabr
 
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituelsles souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
Fabrice Le Peutrec
 
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
REALIZ
 
24-Les-conduites-suicidaires.ppt
24-Les-conduites-suicidaires.ppt24-Les-conduites-suicidaires.ppt
24-Les-conduites-suicidaires.ppt
ssuser50486c
 
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
studydr15
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Elsa von Licy
 
Emploi, comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
Emploi,  comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?Emploi,  comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
Emploi, comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
REALIZ
 
6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx
Khaoula509835
 
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMANntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
Kerim Bouzouita
 
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENTLIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
douaeelhajoui
 

Similaire à Border line ou etat limite par armandshneor.info (20)

L essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrieL essentiel en psychiatrie
L essentiel en psychiatrie
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
12 psychiatrie
12  psychiatrie12  psychiatrie
12 psychiatrie
 
Desequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.pptDesequilibre psychique.ppt
Desequilibre psychique.ppt
 
éValuation sm
éValuation sméValuation sm
éValuation sm
 
Troubles de la_personalite
Troubles de la_personaliteTroubles de la_personalite
Troubles de la_personalite
 
Schizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSISchizophrenie cours IFSI
Schizophrenie cours IFSI
 
Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1Psy4090 H2013 partie 1
Psy4090 H2013 partie 1
 
Tso+
Tso+Tso+
Tso+
 
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE : ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE :  ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...L’HOMME PSYCHOPATHIQUE :  ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
L’HOMME PSYCHOPATHIQUE : ENJEU DE L’ EQUILIBRE PSYCHO-ACTIF PAR LA FEMME CAT...
 
La nevrose 2022 2023.pptx
La nevrose  2022 2023.pptxLa nevrose  2022 2023.pptx
La nevrose 2022 2023.pptx
 
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituelsles souffrances psychiques et comportements inhabituels
les souffrances psychiques et comportements inhabituels
 
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociauxGuide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
Guide psychopathologie à l'usage des intervenants sociaux
 
24-Les-conduites-suicidaires.ppt
24-Les-conduites-suicidaires.ppt24-Les-conduites-suicidaires.ppt
24-Les-conduites-suicidaires.ppt
 
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
1-Troubles de l'Humeur (Dr_Sadouki)-2.pptx
 
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
Rennes20061117035647bmillet introduction a_la_psychologie_medicale_2006-2007
 
Emploi, comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
Emploi,  comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?Emploi,  comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
Emploi, comment aider un état limite à s'insérer dans le monde du travail?
 
6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx6- Réticence pathologique.pptx
6- Réticence pathologique.pptx
 
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMANntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
ntelligence Emotionnelle - GOLEMAN
 
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENTLIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
LIntelligence_emotionnelle pdf A DOCUMENT
 

Border line ou etat limite par armandshneor.info

  • 1. Personnalité Borderline ou Etat-Limite Armand Shneor Psychothérapeute Clinicien – Psychanalyste Jungien. www.armandshneor.info Armand Shneor - Protégé contre la copie 1 28/01/2013
  • 2. Mise au Point L'état limite, ou borderline, est une entité clinique se situant à la croisée des chemins entre névrose et psychose. La dualité névrose psychose est elle même source de débats, il est aisé de comprendre la diversité des approches et les polémiques que peuvent susciter un diagnostic de borderline. Le borderline peut être une entité clinique sans validité théorique mais en pratique, il désigne des situations cliniques assez vastes relativement fréquentes. Armand Shneor - Protégé contre la copie 2 28/01/2013
  • 3. Détour par le Moi. Le Moi est une instance psychique placé entre l'inconscient et "l'extérieur". C'est une sorte de peau. Une de ses fonctions consiste à maîtriser les pulsions refoulées (fantasme, destruction, violence ...). Cette maitrise des pulsions souvent énergivores incarne une lutte, dans laquelle le moi use de mécanismes de défenses. Certains de ces mécanismes sont le refoulement et la sublimation, on les observe tant chez un sujet ‘’normal’’ que chez un névrosé. D'autres mécanismes de défense tels que : le déni de l'idéalisation, la projection et l'identification se révèleront davantage pathologiques et s'observeront chez le psychotique. Armand Shneor - Protégé contre la copie 3 28/01/2013
  • 4. Mécanisme de Défense Toutes ces pulsions ne sont pas acceptables et le Moi va devoir s'en protéger. Pour cela, il fait appel aux mécanismes de défense suivants :  le refoulement : la pulsion ne traverse pas le Moi, elle reste inconsciente.  la sublimation : le Moi détourne la pulsion jugée "inacceptable" de son objet initial vers un objet socialement mieux valorisé et acceptable par le Moi Armand Shneor - Protégé contre la copie 4 28/01/2013
  • 5. Autres Mécanismes de Défense Le trouble psychotique serait une pathologie narcissique. Le Moi est défectueux et il n'est plus capable de se protéger efficacement des pulsions "archaïques" issues de l'inconscient. L'état limite (borderline) est une situation intermédiaire, dans laquelle, une partie du Moi est saine tandis que l’autre est défaillante et se défend mal. Le clivage serait la caractéristique psychopathologique du borderline. Sa fonction consiste à isoler la partie saine du Moi de la partie défectueuse afin de la protéger d'un envahissement psychotique. La contrepartie de cela est la perte de l'unité du Moi. Le déni en est la conséquence. Si l'objet d'une pulsion inacceptable est en regard de la partie saine du Moi, celle-ci pourra être refoulée par contre la partie défaillante du Moi la laissera passer. Dans ce dernier cas le Moi utilisera des mécanismes de défenses psychotiques tels que : projection, idéalisation, identification. La projection : consiste à projeter sur l'extérieur, sur autrui notamment, les pulsions inacceptables. Si par exemple le Moi ressent une pulsion violente et destructrice, il aura tendance à en rendre les autres responsables. L'idéalisation : A pour but de protéger un objet des pulsions les plus destructrices, le Moi idéalise l'objet réel (parents, ami, conjoint, etc.) en fabricant un objet virtuel plus éloigné et distant des pulsions destructrices. En idéalisant un parent ou un ami, on se protège contre le fait de prononcer une critique acerbe , ou encore contre un sentiment de jalousie. L'identification e : est proche de la projection. Elle consiste à s'identifier à l'objet afin de le protéger. Armand Shneor - Protégé contre la copie 5 28/01/2013
  • 6. Qu’est ce qui caractérise le Borderline ? Le borderline se singularise par l’usage de mécanisme de défenses psychotiques - déni, idéalisation, projection, identification. ‘’Le normal’’ voudrait en revanche, qu’on use de mécanismes de défenses normaux (névrotiques) tels que le refoulement et la sublimation-. Armand Shneor - Protégé contre la copie 6 28/01/2013
  • 7. Le borderline est une personnalité pathologique. Une personnalité se définie comme un mode durable de comportement et un mode durable de l'expérience vécue. Si ce mode des conduites est trop stable, trop rigide, peu susceptible d'adaptation, cela va occasionner un trouble avec l'entourage difficilement gérable. La personnalité est diagnostiquée pathologique. Armand Shneor - Protégé contre la copie 7 28/01/2013
  • 8. Quelques grands traits de la maladie : La personnalité borderline (ou limite) associe des traits de personnalité évoquant la personnalité psychopathique avec une instabilité affective et relationnelle, une irritabilité, des réactions agressives et coléreuses, des comportements auto et hétéro- agressifs, des traits proches d'un tableau dépressif chronique avec un sentiment de vide et d'abandon, une dépendance avec un besoin d'étayage, une passivité. Ainsi dans ces approches, les traits de personnalité du Borderline peuvent être la source d'une souffrance pour le sujet ou son entourage (personnalité pathologique). Ils peuvent être considéré comme la résultante d'un terrain héréditaire (origine génétique) ou une certaine organisation psychique (psychopathologie). Cette personnalité engendre des complications psychiatriques de la lignée névrotique, anxieuse, dépressive ou des complications de la lignée psychotique. Armand Shneor - Protégé contre la copie 8 28/01/2013
  • 9. Eléments Cliniques Le borderline se manifeste par : Une instabilité comportementale et émotionnelle et relationnelle avec des changements d'humeur brutaux et fréquents. Le borderline est à la fois dépendant des autres, compte tenu d'une passivité et d'une intolérance à la solitude et à l'abandon, mais dans le même temps ses relations sont houleuses, à la fois fortes et conflictuelles. Les ruptures sont fréquentes. Un sentiment de vide. Le sentiment d'être seul et abandonné avec une insatisfaction globale de l'existence. Les rencontres sont souvent brèves, la sexualité volontiers chaotique, les acceptations d'inconnu au domicile fréquentes. Armand Shneor - Protégé contre la copie 9 28/01/2013
  • 10. Lorsque l’état se complique. On observe : Des passages à l'acte résultants de l'impulsivité. Parfois hétéro-agressifs (bagarres, coups, bris d'objets) mais ils sont le plus souvent auto-agressifs : tentatives de suicides à répétition, automutilations, toxicomanies, boulimie, conduite automobile dangereuse, etc. Les passages à l'actes sont souvent secondaires à des moments de frustration, d'angoisse et de séparation.  Les syndromes dépressifs sont fréquents.  Les manifestations anxieuses aiguës sont volontiers bruyantes (violence, passage à l'acte)  Des épisodes psychotiques brefs peuvent s'observer avec hallucinations ou des thématiques persécutives. Ils sont rapidement réversibles et critiqués. Armand Shneor - Protégé contre la copie 10 28/01/2013
  • 11.  Un clivage et un déni avec par exemple une vision dichotomiques des personnes qui seront à la fois proches, attachantes et détestables, méprisables selon les moments. Une incapacité à pouvoir décrire les motifs, les sentiments pouvant expliquer un passage à l'acte violent récent (perte de l'unité du moi).  Une idéalisation de certaines personnes proches décrites comme parfaites, sans défaut, etc.  Une identification à l'autre : "il est comme moi, on est pareil, etc.«  Une projection sur l'environnement et l'entourage des affects violents et agressifs : "ne vous mettez pas en colère" alors que tel n'est pas le cas. Armand Shneor - Protégé contre la copie 11 28/01/2013
  • 12. Quoi Faire ?  Les thérapeutiques médicamenteuses peuvent aider sur certains aspects du trouble tels que :Les anxiolytiques contre l'anxiété. Les antidépresseurs pour des épisodes dépressifs, les neuroleptiques pour diminuer l'impulsivité.  Les médicaments peuvent également aggraver le tableau : surconsommation, désinhibition, aggravation de la dépendance et de la passivité, etc.  Des hospitalisations plus ou moins longues sont parfois recommandées. Elles permettent de contrôler l'impulsivité ; elles aident à poser des limites dans les comportements auto et hétéro agressifs ; elles protègent lorsque l'environnement social du sujet lui semble néfaste ou trop précaire.  Enfin une psychothérapie reste vivement conseillée pour aider le sujet analyser ses mécanismes de défenses et à la recadrer. Armand Shneor - Protégé contre la copie 12 28/01/2013