SlideShare une entreprise Scribd logo
Les Calanques
Sur 800 kilomètres de côte méditerranéenne, il serpente des Saintes-
Maries-de-la-mer à Menton.
A Saint-Aygulf, il débute au Port romain (le restaurant à droite de la Capi-
tainerie) et court le long de la côte
jusqu’à la pointe de la Tourterelle ( début des Issambres). Il longe des
petites plages de sable ou de galets, des jardins fleuris, le parc Aréca. Le
sentier des douaniers est un héritage du passé. Son origine fait suite à
une ordonnance de Colbert en date de 1681.
L’article 1 spécifiait que « sera réputé bord et rivage de la mer tout ce
qu’elle couvre et découvre pendant les nouvelles et pleines lunes et jus-
qu’où le grand flot de mars se peut étendre sur les grèves »
L’article 2 faisait « défense à toutes personnes de bâtir sur le rivage de la
mer, d’y planter aucune pierre, ni laisser aucun ouvrage qui puisse porter
préjudice à la navigation sous peine de démolition des ouvrages, confisca-
tion des matériaux et d’amende arbitraire ».
Colbert ne désirait que faciliter la navigation et non la circulation des
hommes et des marchandises le long des côtes.
Ce n’est qu’en 1791 / 1792 que la Révolution Française créa réellement
le sentier des douaniers. En principe, il devait être libre, sans obstacle. La
surveillance du littoral à partir de ce chemin devait permettre aux doua-
niers de faire échec à la contrebande, d’assurer la protection du territoire
en participant à la défense des côtes, de signaler les événements en mer,
aider en cas de sauvetage ou d’échouement, de participer à la protection
de l’ordre public en s’opposant aux débarquements clandestins de per-
sonnes recherchées de s’emparer d’individus suspects ou d’écrits prohi-
bés débarqués en fraude.
A Saint-Aygulf, le poste de douanes fut installé au ras de l’eau, en contre-
bas de l’entrée du sentier. Les logements des douaniers étaient situés au-
dessus.
La contrebande est apparue le jour même où une taxe ou un impôt fut
instauré sur un produit recherché. La taxation du sel, la gabelle, déclencha
une petite guerre entre fraudeurs et douaniers. Cet impôt, aboli le 18 sep-
tembre 1789, rétabli par Napoléon le 16 septembre 1806, quadruplé en
1813, ne fut supprimé qu’en 1946.
Cette contrebande procurait à quelques marins provençaux des moyens
de subsistance que leur maigre revenu ne leur permettait pas. Le petit
cabotage était très impliqué dans le trafic illicite du tabac et des tissus
anglais. Ces denrées, bien que très surveillées, circulaient facilement
entre Gênes, Barcelone et Marseille. Les patrons de petites embarcations
connaissaient parfaitement les calanques et autres mouillages à l’abri des
regards indiscrets. Ils récupéraient ce qui avait été largué au large des
côtes. A l’arrivée au port, les capitaines de navire justifiaient l’absence de
certains colis par des délestages lors d’une tempête subie. Un bateau était
soupçonné de contrebande lorsque l’équipage était supérieur en nombre
pour la pêche. Mais, les embarcations de faible tonnage avec de vigou-
reux rameurs pouvaient passer inaperçues les nuits sans lune.
La stratégie des patrouilles douanières était de couvrir le plus complète-
ment possible le littoral. Chaque brigade, environ dix hommes, parcourait
un secteur d’une dizaine de kilomètres de côte.
Par escouade de deux, marchant à la rencontre l’une de l’autre, ils as-
suraient une surveillance permanente. Pour les points stratégiques, une
cabane abritait les veilleurs.
La contrebande connut des jours difficiles de 1830 à 1837 suite aux
épidémies de choléra qui dévastèrent les rivages méditerranéens. La
surveillance sanitaire était telle que l’effectif douanier fut renforcé par
l’armée.
Aujourd’hui, le sentier des douaniers a perdu son utilité administrative,
les frontières ayant disparu. Mais les taxes n’étant pas identiques d’un
pays à l’autre, la contrebande de tabac, d’alcools, de médicaments, de
pièces pour l’automobile….bat tous les records. Les moyens de fraude,
les ruses, les combines évoluent perpétuellement ; les contrôles, les
détections sophistiquées, le renseignement s’adaptent aussi pour con-
trer, voire devancer les progrès de l’autre camp.
La barque de pêcheur a été remplacée par les voiliers, les « go-fast »
des trafiquants de stupéfiants ou même par un pétrolier aménagé (!),le
chien renifleur, la vidéo, les rayons X, l’avion …sont les atouts de nos
douaniers qui ont laissé leur sentier aux promeneurs, aux amoureux de
la mer.
La préoccupation première des douaniers de notre région était la pré-
vention contre les incursions ennemies depuis la mer. Avant la révolu-
tion, les garde-côtes, qui surveillaient le littoral, signalaient un danger
par des signaux optiques : pavillon, flamme, fumée. Les hommes âgés
de 18 à 60 ans habitans à moins de 2 lieues de la mer étaient astreints
à ces corvées de guet dans des modestes constructions en pierres.
En 1791 /1792, les douaniers remplacèrent les garde-côtes et utilisè-
rent ces abris. Mais, pendant la Révolution et sous le Premier Empire,
l’Europe se déchaîna contre la France. Lors du blocus continental entre
1811 et 1814, le sentier des douaniers prit une importance primordiale.
Une batterie de canons fut mise en place à la pointe de Saint-Aygulf, à
l’entrée du chemin des douaniers, pour repousser un éventuel assail-
lant.
A partir de 1943, les soldats italiens puis allemands érigèrent une dé-
fense sur la côte méditerranéenne. Ainsi, entre Collioure et Menton, 500
blockhaus furent construits par l’armée d’occupation dont 5 sur le sen-
tier de Saint-Aygulf aux Issambres. Mais, le temple d’Amour situé à la
pointe de la calanque des Louvans fut leur cible. Il servait de repére aux
bateaux se dirigeant vers Saint-Aygulf. Dès août 1944, ces troupes
étaient en fuite et la présence française était à nouveau sur ce chemin.
Au XIX ème siècle, il était abrité par une végétation touffue : myrtes,
arbousiers, tamaris, pins, eucalyptus, mimosas…envahissaient notre
quartier et seule la mer, avec ses calanques, ses plages, était fréquen-
tée. En 1881, « la société anonyme des terrains de la Méditerranée »
trace des lots, construit des voies d’accès dans la partie nord-est de
Saint-Aygulf. Le chemin des douaniers est, de ce fait, découvert, déboi-
sé. Des panoramas se dévoilent et la vue admirable sur la baie n’est
plus réservée aux douaniers. Des résidences luxueuses sont cons-
truites dans le style des années folles de la Côte d’Azur. Situées très
proches ou débouchant sur le sentier des douaniers, les belles villas
Mogador, la Rencontre, les Cigales, Clair de Lune, Alsace…ont parfois
des garages à bateau avec accès direct à l’eau. Il est appelé mainte-
nant Sentier du Littoral est bordé d’anciennes maisons de pêcheur et de
constructions récentes. Ce petit coin de mer a toujours attiré les ar-
tistes. Dès 1880, Sarah Bernhardt, le sculpteur Meissonnier, le poète
François Coppée, le dramaturge Victorien Sardou, le peintre Alphonse
Rey, etc, y séjournaient l’hiver. Par contre, Alexandre Dumas fils, Guy
de Maupassant, Carolus-Duran préféraient les joies de la plaisance.
Aujourd’hui, le sentier du littoral aygulfois est très fréquenté en toutes
saisons, à toutes heures, par tous temps. Ces promeneurs viennent y
voir la baie avec les montagnes dans le lointain, les rochers, les ca-
lanques, les vagues, les oiseaux, la flore. Les bancs aussi sont très
recherchés, pour la lecture tranquille mais aussi pour cette vue, ce
calme, ce clapotis. C’est la détente. Avez-vous remarqué que, sur ce
chemin, tous ces inconnus se saluent, quelquefois entament la conver-
sation sur ces paysages, que les amoureux se tiennent la main (pour
éviter les chutes ?)... Il faut continuer à l’entretenir, à l’embellir. Ces
quelques kilomètres font le charme de la région, le but de promenade,
le parcours de santé d’habitués et, si les douaniers sont bien loin, la
mer est observée, surveillée avec autant de vigilance.
Historique
du Chemin des Douaniers
ou Sentier du Littoral
Cette Page
sur votre
Smartphone
En empruntant le Chemin des Douaniers, qui borde le littoral, vous allez découvrir de petites
criques, dont le sable, encore grossier, témoigne de leur relative jeunesse et des calanques
rocheuses. C'est tôt le matin, avec un équipement réduit, qu'il convient de partir à la décou-
verte du bord de mer. Prendre possession d'une calanque, le matin de bonne heure, c'est
redécouvrir le monde original. Près des côtes, la vie sous-marine est la plus intense. Avec un
simple masque, vous pourrez découvrir les herbiers de posidonies, ces plantes rubanées qui
formant encore de véritables prairies marines ou broutent les oursins. Vous rencontrerez aus-
si les poissons de roche colorés, les poulpes, derrières le dérisoire camouflage de leur logis
fait de cailloux et de débris divers.
Départ :
CALANQUE DES ROMAINS
PORT DE SAINT·AYGULF , Capitainerie 04 94 81 16 65 . Le port abri de Saint-Aygulf est ac-
cueillant et convivial. Un petit chantier naval permet aux plaisanciers et aux pêcheurs de re-
mettre en état leur embarcation.
CALANQUE DU PONT DE BOIS
La calanque est constituée de gros sable et de graviers colorés. Les fonds, peu profonds, sont
à découvrir avec un masque pour apprécier la diversité des roches, algues et petit animaux
marins ...
CALANQUE DES LOUVANS
Anciennement nommée " Calanque des Génois ,., cette belle plage de sable est surmontée
d'une cannaie de roseaux de Provence. La baignade est agréable, le fond de sables 'avance en
pente douce. Au large, une barre rocheuse accroche les vagues, cernant la calanque d'une
frange d'écume toujours mouvante.
CALANQUE DES CORAILLEURS
Belle plage de sable fin qui doit son nom à I' histoire de la pêche au corail. " Au début de l’été
nous arrivaient de petits bateaux espagnols et génois pour pêcher sur nos rochers marins le
corail. Ces pêcheurs trouvaient chez nous du corail de plusieurs couleurs, du blanc, du noir.
Les tons pales orangés ou roses présentaient une valeur plus grande. Cette pêche s'est pour-
suivie jusqu’à la guerre 1914." (Marcel FOUCOU-"Le billet de l'ancien »)
CALANQUE DU FOUR A CHAUX
Le chemin d’accès a cette petite plage de sable est bordé d'une végétation touffue ou se mê-
lent les arbustes de jardin et les plantes locales. A droite, face à la mer, une belle colonie de "
Barbas de Jupiter » résiste aux embruns. Les "griffes de sorcières échappées de la propriété
abandonnée, envahissent peu à peu la plage constituée de sable encore grossier. Baignade
agréable sur fond de gros graviers polis.
PLAGE DU PEBRIER
Grande calanque de gros sable et de galets, partagée en deux criques par un gros rocher cen-
tral couvert d'une étonnante végétation prostrée. La plage est dominée par l'enchevêtrement
odorant des plantes de maquis : Myrte, lentisque, arbousier et salsepareille.
Les Pébriers (Vitex agnus-cactus) bordent le ruisseau. II s'agit d'une de leurs dernières stations
naturelles en Provence. La baignade sur fond de galet est agréable. Masque et tuba sont con-
seillés pour la découverte sous-marine.
En raison d'un éboulement, le sentier est coupé après le Pébrier. Les plages du Petit et
du Grand Boucharel sont accessibles depuis la nationale.
PLAGE DU PETIT BOUCHAREL
Plage de sable gris et de galets ou débouche un petit ruisseau. Une très belle station de Vitex
agnus-castus (pébrier) le borde. Des agaves lancent, à près de 4 mètres de haut, leur floraison
exotique qui se découpe sur le bleu de la mer. Le maquis, Impénétrable et toujours vert, isola
la plage du trafic routier. L'eau est claire, le fond sableux et les rochers qui la cernent sont
propices à la découverte de la faune sous-marine.
PLAGE DU BOUCHAREL
Belle calanque de sable fin , surmontée d'un maquis épais compose de pittosporum, tamaris,
myrte, pin d'Alep, cistes, euphorbes, cinéaire maritime ... Le tout entremêlé de la redoutable
salsepareille ! Le liseron soldanelle, le jonc piquant et la canne de Provence poussent jusque
sur la plage. Sur les roches, le perce -pierre, le lotier, le limonium nain, le gazon d'Espagne
composent une mosaïque colorée. L'eau transparente, le fond de sable et les roches immer-
gés, font de cette plage un espace de découverte.
LeSentierdesDouaniers
SAINT—AYGULF
Distance : 8km Estimation : 2 h 30

Contenu connexe

Tendances

Les sauveteurs du lac, section de Nyon
Les sauveteurs du lac, section de NyonLes sauveteurs du lac, section de Nyon
Les sauveteurs du lac, section de Nyon
Sylvie Castagné
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographie
ColineOrset
 
Chios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecquesChios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecques
Nathalie Garro
 
La mer au Pays de Fouesnant - rprdq
La mer au Pays de Fouesnant -    rprdqLa mer au Pays de Fouesnant -    rprdq
La mer au Pays de Fouesnant - rprdq
Foenizella.com
 
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la TerreMadagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
Pierre-Yves Babelon
 
Prenez le large cap sur Guernesey
Prenez le large cap sur Guernesey	Prenez le large cap sur Guernesey
Prenez le large cap sur Guernesey
Esperluette & Associés
 
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'EauMadagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
Pierre-Yves Babelon
 
Passer le cap victoire 20120428
Passer le cap victoire 20120428Passer le cap victoire 20120428
Passer le cap victoire 20120428cldum
 

Tendances (9)

Les sauveteurs du lac, section de Nyon
Les sauveteurs du lac, section de NyonLes sauveteurs du lac, section de Nyon
Les sauveteurs du lac, section de Nyon
 
Memoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographieMemoire de stage volume 1 - muséographie
Memoire de stage volume 1 - muséographie
 
Le diamant 2
Le diamant 2Le diamant 2
Le diamant 2
 
Chios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecquesChios Ikaria, beautés grecques
Chios Ikaria, beautés grecques
 
La mer au Pays de Fouesnant - rprdq
La mer au Pays de Fouesnant -    rprdqLa mer au Pays de Fouesnant -    rprdq
La mer au Pays de Fouesnant - rprdq
 
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la TerreMadagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 1 : la Terre
 
Prenez le large cap sur Guernesey
Prenez le large cap sur Guernesey	Prenez le large cap sur Guernesey
Prenez le large cap sur Guernesey
 
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'EauMadagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
Madagascar vu de l'intérieur - Volume 2 : l'Eau
 
Passer le cap victoire 20120428
Passer le cap victoire 20120428Passer le cap victoire 20120428
Passer le cap victoire 20120428
 

Similaire à Brochure chemin des douaniers

Lumieres marines du Cotentin
Lumieres marines du CotentinLumieres marines du Cotentin
Lumieres marines du Cotentin
Saqqarah 31
 
CHARLEVOIX, Québec
CHARLEVOIX, QuébecCHARLEVOIX, Québec
CHARLEVOIX, Québec
Ungava Louise
 
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidkTourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Foenizella.com
 
Conférence - Corsaires et écologie
Conférence - Corsaires et écologieConférence - Corsaires et écologie
Conférence - Corsaires et écologie
Kevin Lognoné
 
La mer au Pays de Fouesnant - gnb
La mer au Pays de Fouesnant -   gnbLa mer au Pays de Fouesnant -   gnb
La mer au Pays de Fouesnant - gnb
Foenizella.com
 
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
Loïc Ménanteau
 
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine, July 2013
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine,  July 2013Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine,  July 2013
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine, July 2013
Hang Do
 
Fiche rando Courseulles-sur-Mer
Fiche rando Courseulles-sur-MerFiche rando Courseulles-sur-Mer
Fiche rando Courseulles-sur-Mer
terresdenacre14
 
Cote D Azur
Cote D AzurCote D Azur
Cote D Azur
guestc0bb19
 
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence YoukineDecouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
lbois
 
Le gois noirmoutier
Le gois noirmoutierLe gois noirmoutier
Le gois noirmoutier
denis
 
Ports Plaisance en Finistère
Ports Plaisance en FinistèrePorts Plaisance en Finistère
Ports Plaisance en Finistère
NAUTISMEFINISTERE
 
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginia
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginiaNormandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginia
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginiaclasse20genova
 
Gorges de la_loire
Gorges de la_loireGorges de la_loire
Gorges de la_loire
Laurent Blanchon
 
Les Corsaires et la contrebande horlogère
Les Corsaires et la contrebande horlogèreLes Corsaires et la contrebande horlogère
Les Corsaires et la contrebande horlogère
Kevin Lognoné
 
Camargue version facile
Camargue version facileCamargue version facile
Camargue version facilelpascalbcn
 
La francevuedepuissescanauxtourismefluvial
La francevuedepuissescanauxtourismefluvialLa francevuedepuissescanauxtourismefluvial
La francevuedepuissescanauxtourismefluvialDominique Pongi
 
La France un parcours culturel et ludique.
La France un parcours culturel et ludique.La France un parcours culturel et ludique.
La France un parcours culturel et ludique.
macaan1980
 
Penthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âgesPenthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âges
emmadidou
 
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur natureGuernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
Esperluette & Associés
 

Similaire à Brochure chemin des douaniers (20)

Lumieres marines du Cotentin
Lumieres marines du CotentinLumieres marines du Cotentin
Lumieres marines du Cotentin
 
CHARLEVOIX, Québec
CHARLEVOIX, QuébecCHARLEVOIX, Québec
CHARLEVOIX, Québec
 
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidkTourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
Tourisme au Pays de Fouesnant - php7 nbidk
 
Conférence - Corsaires et écologie
Conférence - Corsaires et écologieConférence - Corsaires et écologie
Conférence - Corsaires et écologie
 
La mer au Pays de Fouesnant - gnb
La mer au Pays de Fouesnant -   gnbLa mer au Pays de Fouesnant -   gnb
La mer au Pays de Fouesnant - gnb
 
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
Géohistoire des naufrages et patrimoine subaquatique de l’estuaire de la Loir...
 
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine, July 2013
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine,  July 2013Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine,  July 2013
Halong Bay and The Emeraude Classic Cruises featured in A/R Magazine, July 2013
 
Fiche rando Courseulles-sur-Mer
Fiche rando Courseulles-sur-MerFiche rando Courseulles-sur-Mer
Fiche rando Courseulles-sur-Mer
 
Cote D Azur
Cote D AzurCote D Azur
Cote D Azur
 
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence YoukineDecouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
Decouverte Gois De Noirmoutier Imprudence Youkine
 
Le gois noirmoutier
Le gois noirmoutierLe gois noirmoutier
Le gois noirmoutier
 
Ports Plaisance en Finistère
Ports Plaisance en FinistèrePorts Plaisance en Finistère
Ports Plaisance en Finistère
 
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginia
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginiaNormandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginia
Normandie et Bretagne (Stefano, Karim et Virginia)virginia
 
Gorges de la_loire
Gorges de la_loireGorges de la_loire
Gorges de la_loire
 
Les Corsaires et la contrebande horlogère
Les Corsaires et la contrebande horlogèreLes Corsaires et la contrebande horlogère
Les Corsaires et la contrebande horlogère
 
Camargue version facile
Camargue version facileCamargue version facile
Camargue version facile
 
La francevuedepuissescanauxtourismefluvial
La francevuedepuissescanauxtourismefluvialLa francevuedepuissescanauxtourismefluvial
La francevuedepuissescanauxtourismefluvial
 
La France un parcours culturel et ludique.
La France un parcours culturel et ludique.La France un parcours culturel et ludique.
La France un parcours culturel et ludique.
 
Penthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âgesPenthièvre au fil des âges
Penthièvre au fil des âges
 
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur natureGuernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
Guernesey, pour apprendre l'anglais grandeur nature
 

Brochure chemin des douaniers

  • 1. Les Calanques Sur 800 kilomètres de côte méditerranéenne, il serpente des Saintes- Maries-de-la-mer à Menton. A Saint-Aygulf, il débute au Port romain (le restaurant à droite de la Capi- tainerie) et court le long de la côte jusqu’à la pointe de la Tourterelle ( début des Issambres). Il longe des petites plages de sable ou de galets, des jardins fleuris, le parc Aréca. Le sentier des douaniers est un héritage du passé. Son origine fait suite à une ordonnance de Colbert en date de 1681. L’article 1 spécifiait que « sera réputé bord et rivage de la mer tout ce qu’elle couvre et découvre pendant les nouvelles et pleines lunes et jus- qu’où le grand flot de mars se peut étendre sur les grèves » L’article 2 faisait « défense à toutes personnes de bâtir sur le rivage de la mer, d’y planter aucune pierre, ni laisser aucun ouvrage qui puisse porter préjudice à la navigation sous peine de démolition des ouvrages, confisca- tion des matériaux et d’amende arbitraire ». Colbert ne désirait que faciliter la navigation et non la circulation des hommes et des marchandises le long des côtes. Ce n’est qu’en 1791 / 1792 que la Révolution Française créa réellement le sentier des douaniers. En principe, il devait être libre, sans obstacle. La surveillance du littoral à partir de ce chemin devait permettre aux doua- niers de faire échec à la contrebande, d’assurer la protection du territoire en participant à la défense des côtes, de signaler les événements en mer, aider en cas de sauvetage ou d’échouement, de participer à la protection de l’ordre public en s’opposant aux débarquements clandestins de per- sonnes recherchées de s’emparer d’individus suspects ou d’écrits prohi- bés débarqués en fraude. A Saint-Aygulf, le poste de douanes fut installé au ras de l’eau, en contre- bas de l’entrée du sentier. Les logements des douaniers étaient situés au- dessus. La contrebande est apparue le jour même où une taxe ou un impôt fut instauré sur un produit recherché. La taxation du sel, la gabelle, déclencha une petite guerre entre fraudeurs et douaniers. Cet impôt, aboli le 18 sep- tembre 1789, rétabli par Napoléon le 16 septembre 1806, quadruplé en 1813, ne fut supprimé qu’en 1946. Cette contrebande procurait à quelques marins provençaux des moyens de subsistance que leur maigre revenu ne leur permettait pas. Le petit cabotage était très impliqué dans le trafic illicite du tabac et des tissus anglais. Ces denrées, bien que très surveillées, circulaient facilement entre Gênes, Barcelone et Marseille. Les patrons de petites embarcations connaissaient parfaitement les calanques et autres mouillages à l’abri des regards indiscrets. Ils récupéraient ce qui avait été largué au large des côtes. A l’arrivée au port, les capitaines de navire justifiaient l’absence de certains colis par des délestages lors d’une tempête subie. Un bateau était soupçonné de contrebande lorsque l’équipage était supérieur en nombre pour la pêche. Mais, les embarcations de faible tonnage avec de vigou- reux rameurs pouvaient passer inaperçues les nuits sans lune. La stratégie des patrouilles douanières était de couvrir le plus complète- ment possible le littoral. Chaque brigade, environ dix hommes, parcourait un secteur d’une dizaine de kilomètres de côte. Par escouade de deux, marchant à la rencontre l’une de l’autre, ils as- suraient une surveillance permanente. Pour les points stratégiques, une cabane abritait les veilleurs. La contrebande connut des jours difficiles de 1830 à 1837 suite aux épidémies de choléra qui dévastèrent les rivages méditerranéens. La surveillance sanitaire était telle que l’effectif douanier fut renforcé par l’armée. Aujourd’hui, le sentier des douaniers a perdu son utilité administrative, les frontières ayant disparu. Mais les taxes n’étant pas identiques d’un pays à l’autre, la contrebande de tabac, d’alcools, de médicaments, de pièces pour l’automobile….bat tous les records. Les moyens de fraude, les ruses, les combines évoluent perpétuellement ; les contrôles, les détections sophistiquées, le renseignement s’adaptent aussi pour con- trer, voire devancer les progrès de l’autre camp. La barque de pêcheur a été remplacée par les voiliers, les « go-fast » des trafiquants de stupéfiants ou même par un pétrolier aménagé (!),le chien renifleur, la vidéo, les rayons X, l’avion …sont les atouts de nos douaniers qui ont laissé leur sentier aux promeneurs, aux amoureux de la mer. La préoccupation première des douaniers de notre région était la pré- vention contre les incursions ennemies depuis la mer. Avant la révolu- tion, les garde-côtes, qui surveillaient le littoral, signalaient un danger par des signaux optiques : pavillon, flamme, fumée. Les hommes âgés de 18 à 60 ans habitans à moins de 2 lieues de la mer étaient astreints à ces corvées de guet dans des modestes constructions en pierres. En 1791 /1792, les douaniers remplacèrent les garde-côtes et utilisè- rent ces abris. Mais, pendant la Révolution et sous le Premier Empire, l’Europe se déchaîna contre la France. Lors du blocus continental entre 1811 et 1814, le sentier des douaniers prit une importance primordiale. Une batterie de canons fut mise en place à la pointe de Saint-Aygulf, à l’entrée du chemin des douaniers, pour repousser un éventuel assail- lant. A partir de 1943, les soldats italiens puis allemands érigèrent une dé- fense sur la côte méditerranéenne. Ainsi, entre Collioure et Menton, 500 blockhaus furent construits par l’armée d’occupation dont 5 sur le sen- tier de Saint-Aygulf aux Issambres. Mais, le temple d’Amour situé à la pointe de la calanque des Louvans fut leur cible. Il servait de repére aux bateaux se dirigeant vers Saint-Aygulf. Dès août 1944, ces troupes étaient en fuite et la présence française était à nouveau sur ce chemin. Au XIX ème siècle, il était abrité par une végétation touffue : myrtes, arbousiers, tamaris, pins, eucalyptus, mimosas…envahissaient notre quartier et seule la mer, avec ses calanques, ses plages, était fréquen- tée. En 1881, « la société anonyme des terrains de la Méditerranée » trace des lots, construit des voies d’accès dans la partie nord-est de Saint-Aygulf. Le chemin des douaniers est, de ce fait, découvert, déboi- sé. Des panoramas se dévoilent et la vue admirable sur la baie n’est plus réservée aux douaniers. Des résidences luxueuses sont cons- truites dans le style des années folles de la Côte d’Azur. Situées très proches ou débouchant sur le sentier des douaniers, les belles villas Mogador, la Rencontre, les Cigales, Clair de Lune, Alsace…ont parfois des garages à bateau avec accès direct à l’eau. Il est appelé mainte- nant Sentier du Littoral est bordé d’anciennes maisons de pêcheur et de constructions récentes. Ce petit coin de mer a toujours attiré les ar- tistes. Dès 1880, Sarah Bernhardt, le sculpteur Meissonnier, le poète François Coppée, le dramaturge Victorien Sardou, le peintre Alphonse Rey, etc, y séjournaient l’hiver. Par contre, Alexandre Dumas fils, Guy de Maupassant, Carolus-Duran préféraient les joies de la plaisance. Aujourd’hui, le sentier du littoral aygulfois est très fréquenté en toutes saisons, à toutes heures, par tous temps. Ces promeneurs viennent y voir la baie avec les montagnes dans le lointain, les rochers, les ca- lanques, les vagues, les oiseaux, la flore. Les bancs aussi sont très recherchés, pour la lecture tranquille mais aussi pour cette vue, ce calme, ce clapotis. C’est la détente. Avez-vous remarqué que, sur ce chemin, tous ces inconnus se saluent, quelquefois entament la conver- sation sur ces paysages, que les amoureux se tiennent la main (pour éviter les chutes ?)... Il faut continuer à l’entretenir, à l’embellir. Ces quelques kilomètres font le charme de la région, le but de promenade, le parcours de santé d’habitués et, si les douaniers sont bien loin, la mer est observée, surveillée avec autant de vigilance. Historique du Chemin des Douaniers ou Sentier du Littoral Cette Page sur votre Smartphone
  • 2. En empruntant le Chemin des Douaniers, qui borde le littoral, vous allez découvrir de petites criques, dont le sable, encore grossier, témoigne de leur relative jeunesse et des calanques rocheuses. C'est tôt le matin, avec un équipement réduit, qu'il convient de partir à la décou- verte du bord de mer. Prendre possession d'une calanque, le matin de bonne heure, c'est redécouvrir le monde original. Près des côtes, la vie sous-marine est la plus intense. Avec un simple masque, vous pourrez découvrir les herbiers de posidonies, ces plantes rubanées qui formant encore de véritables prairies marines ou broutent les oursins. Vous rencontrerez aus- si les poissons de roche colorés, les poulpes, derrières le dérisoire camouflage de leur logis fait de cailloux et de débris divers. Départ : CALANQUE DES ROMAINS PORT DE SAINT·AYGULF , Capitainerie 04 94 81 16 65 . Le port abri de Saint-Aygulf est ac- cueillant et convivial. Un petit chantier naval permet aux plaisanciers et aux pêcheurs de re- mettre en état leur embarcation. CALANQUE DU PONT DE BOIS La calanque est constituée de gros sable et de graviers colorés. Les fonds, peu profonds, sont à découvrir avec un masque pour apprécier la diversité des roches, algues et petit animaux marins ... CALANQUE DES LOUVANS Anciennement nommée " Calanque des Génois ,., cette belle plage de sable est surmontée d'une cannaie de roseaux de Provence. La baignade est agréable, le fond de sables 'avance en pente douce. Au large, une barre rocheuse accroche les vagues, cernant la calanque d'une frange d'écume toujours mouvante. CALANQUE DES CORAILLEURS Belle plage de sable fin qui doit son nom à I' histoire de la pêche au corail. " Au début de l’été nous arrivaient de petits bateaux espagnols et génois pour pêcher sur nos rochers marins le corail. Ces pêcheurs trouvaient chez nous du corail de plusieurs couleurs, du blanc, du noir. Les tons pales orangés ou roses présentaient une valeur plus grande. Cette pêche s'est pour- suivie jusqu’à la guerre 1914." (Marcel FOUCOU-"Le billet de l'ancien ») CALANQUE DU FOUR A CHAUX Le chemin d’accès a cette petite plage de sable est bordé d'une végétation touffue ou se mê- lent les arbustes de jardin et les plantes locales. A droite, face à la mer, une belle colonie de " Barbas de Jupiter » résiste aux embruns. Les "griffes de sorcières échappées de la propriété abandonnée, envahissent peu à peu la plage constituée de sable encore grossier. Baignade agréable sur fond de gros graviers polis. PLAGE DU PEBRIER Grande calanque de gros sable et de galets, partagée en deux criques par un gros rocher cen- tral couvert d'une étonnante végétation prostrée. La plage est dominée par l'enchevêtrement odorant des plantes de maquis : Myrte, lentisque, arbousier et salsepareille. Les Pébriers (Vitex agnus-cactus) bordent le ruisseau. II s'agit d'une de leurs dernières stations naturelles en Provence. La baignade sur fond de galet est agréable. Masque et tuba sont con- seillés pour la découverte sous-marine. En raison d'un éboulement, le sentier est coupé après le Pébrier. Les plages du Petit et du Grand Boucharel sont accessibles depuis la nationale. PLAGE DU PETIT BOUCHAREL Plage de sable gris et de galets ou débouche un petit ruisseau. Une très belle station de Vitex agnus-castus (pébrier) le borde. Des agaves lancent, à près de 4 mètres de haut, leur floraison exotique qui se découpe sur le bleu de la mer. Le maquis, Impénétrable et toujours vert, isola la plage du trafic routier. L'eau est claire, le fond sableux et les rochers qui la cernent sont propices à la découverte de la faune sous-marine. PLAGE DU BOUCHAREL Belle calanque de sable fin , surmontée d'un maquis épais compose de pittosporum, tamaris, myrte, pin d'Alep, cistes, euphorbes, cinéaire maritime ... Le tout entremêlé de la redoutable salsepareille ! Le liseron soldanelle, le jonc piquant et la canne de Provence poussent jusque sur la plage. Sur les roches, le perce -pierre, le lotier, le limonium nain, le gazon d'Espagne composent une mosaïque colorée. L'eau transparente, le fond de sable et les roches immer- gés, font de cette plage un espace de découverte. LeSentierdesDouaniers SAINT—AYGULF Distance : 8km Estimation : 2 h 30