SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Le tandem formé par le Chef de l’Etat et son Premier Ministre est cependant conscient que les grandes
idées et politiques ambitieuses ne sauraient avoir d’impact si elles ne sont pas suivies d’une mise en œuvre
effective
La vision du Professeur Alpha Condé, Président de la République, est de faire de la
Guinée un pays émergent d’ici 2040 et d’éradiquer la pauvreté extrême
8. La résilience et
l'adaptation aux
changements
climatiques sont
renforcées
3. La croissance
économique est
accélérée, inclusive
et durable
4. La qualité du
capital humain est
améliorée
2. L'action publique
est efficace et
efficiente
1. L'Etat de droit, la
démocratie, la
sécurité et la
cohésion sociale sont
renforcés
5. L'emploi décent et
l'inclusion sociale des
couches vulnérables
sont assurés
6. Les ressources
naturelles sont
gérées de façon
rationnelle
7. Le cadre de vie est
protégé
• La Guinée sort progressivement de la crise sanitaire Ebola qui a freiné la relance
• Le Plan National de Développement Economique et Social 2016-2020 (PNDES) pose les fondements de
l’émergence de la Guinée et se positionne comme le premier outil de mise en œuvre de la Vision
« Guinée 2040 »
OrientationsStratégiquesdu
PNDES
2
Quatre principes directeurs sous-tendent la conception du BES
Note : (*) Approche visant à identifier et lever les blocages systémiques relatifs aux politiques et cadre institutionnel
Le BES jouera un rôle d’appui dans la mobilisation des
ressources et dans la mise en place de mécanismes de
financement en lien avec les trois initiatives sélectionnées
Le BES renforcera le positionnement Pro-Business du
Gouvernement guinéen
Le BES jouera d’abord un rôle d’exécution sur trois projets en
appui aux MDA et adoptera progressivement une approche
système*
Le BES ancrera la prise de décision sur une recherche et
une analyse rigoureuses des données
3
La Vision du BES s’appuie sur quatre piliers stratégiques
Vision du BES
Le Bureau d’Exécution Stratégique est un modèle de référence pour la
concrétisation des initiatives phares du Gouvernement à travers le
développement et l’incubation d’approches de mise en œuvre et de
gouvernance efficaces, pérennes et porteuses de résultats.
Améliorer la
capacité
d’absorption de
l’Administration
Renforcer la
culture de travail
alliant méthode
et performance
au sein des
MDA*
Renforcer la
culture de suivi
rapproché et de
gestion basée
sur les résultats
dans le secteur
public
Développer dans
le cadre des
initiatives des
approches qui
pourront être
diffusées à
l’ensemble du
système
Note : (*) Ministères, Départements et Agences
4
Ces compétences et méthodologies ont été utilisées dans la phase de conception
pour sélectionner les initiatives sur lesquelles le BES se concentre
Priorisation des
secteurs
Priorisation des
projets /
programmes
Définition de
l’approche pour le
BES
Choix des
initiatives
5
En coordination avec le Ministère de l’Agriculture, le BES appuiera la relance de la
filière de l’ananas en jouant un rôle catalytique sur la période 2017-2018Développementdelafilièreananas
1. Aménagement des terrains :
appuyer l’extension,
l’aménagement et l’irrigation des
terres pour doubler la superficie
de production de l’ananas d’ici
2020 (de 400 à 800 hectares)
2. Accès aux engrais : améliorer
l’accès et l’utilisation des engrais
pour augmenter les rendements
de 70% d’ici 2020
3.Commercialisation : renforcer
les capacités des acteurs pour
augmenter les volumes exportés
à l’international et atteindre
2 500 tonnes/an en 2020
6
En coordination avec les trois ministères*, le BES appuiera le renforcement des
capacités des ressources locales dans le secteur minier
1.Ouvriers spécialisés : appuyer
la mise en œuvre de
formations rapides et
spécialisées pour former 3 000
ouvriers d’ici 2020
2.Techniciens supérieurs et
ingénieurs : appuyer le
renforcement de l’ISMG** de
Boké et la mise en œuvre du
projet de construction de
l’Ecole d’Excellence en Mines
et Géologie pour qu’elle soit
opérationnelle en 2020
3.PMEs : appuyer la mise en
œuvre d’un programme de
renforcement des PMEs
locales
Renforcementdescapacitésdanslesecteur
minier
Note : (*) Ministère des Mines et de la Géologie, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ministère de l'Enseignement Technique et de la
Formation Professionnelle ; (**) Institut Supérieur des Mines et Géologie
7
Le BES appuiera le renforcement des capacités de coordination et de suivi à travers
un appui aux groupes thématiques du Cadre de ConcertationOptimisationdesmécanismesdecoordination
etdesuivi
1. Mise en place d’un Pilote sur un
groupe thématique : appuyer
l’animation d’un groupe
thématique et mettre en place des
outils et processus de pilotage et
de reporting fiables et
transparents
2. Déploiement et mise à l’échelle
au sein du cadre de concertation :
appuyer méthodologiquement la
cellule technique et d’autres
groupes thématiques
8
L’Asie et l’Amérique Centrale sont les deux principaux pôles de production
d’ananas dans le monde
Source : FAOSTAT, 2013
1 Costa Rica 10.8%
2 Brésil 10.0%
3 Philippines 9.9%
4 Thaïlande 8.9%
5 Indonésie 7.4%
6 Chine 7.2%
7 Inde 6.3%
8 Nigeria 5.7%
9 Mexique 3.1%
14 Ghana 2.6%
60 Guinée 0.04%
Près de vingt-cinq millions de tonnes d’ananas sont produites dans le monde chaque année. Les dix
premiers pays contribuent à 70% de la production mondiale, le Costa Rica étant en tête de liste
Répartition de la production mondiale d’ananas (% de production totale)
Filière Ananas
9
Kindia
Forecariah
Coyah
Dubreka
Friguiagbé
Maferenya
Trois variétés sont cultivées en Guinée avec des qualités gustatives
appréciées sur différents marchés
La Baronne de Rothschild, cultivée dans des
conditions exceptionnelles à Friguiagbé est très
appréciée des consommateurs locaux et
internationaux mais ne peut supporter de
longues périodes de conservation
La Cayenne lisse donne des fruits de longue
conservation aux qualités gustatives moyennes,
vendus sur le marché local et vers le Sénégal
(20 tonnes par semaine pendant l’été)
Source : USAID, Entretiens Dalberg
La Queen est un petit fruit (environ 700g) à
maturation rapide (12 mois) apprécié pour son
taux de sucre élevé mais à faible durée de
conservation
Filière Ananas
10
Les interventions du BES ciblent les points de blocage prioritaires en
amont et en aval de la chaîne de valeur
Agriculteurs
L’ananas est produit
par des exploitations
familiales sur des
petites parcelles (4
hectares), à côté
d’autres cultures
Coopératives
Les coopératives
achètent aux
producteurs et
garantissent les normes
pour les acheteurs
Acheteurs bord champ
L’ananas est récupéré
en bord de champs pour
emballage ou direct au
marché
Marché international
Par avion vers le
Maghreb et l’Europe
Marché local
Par route : Conakry,
Labé, Kankan, Kindia
Marché sous régional
Par route : Dakar,
Bissau, Freetown,
Bamako
Intrants Production DistributionTransformationAgrégation
Conditionnement
Les fruits qui
correspondent aux
normes internationales
sont achetés par les
exportateurs
Engrais
De nombreux intrants sont
nécessaires pour la culture
de l’ananas. Ils sont
actuellement importés, et
soumis à la TVA
Terrain
Un terrain aménagé, sans
arbres, avec une source
d’eau, doit être a
disposition
1
2 3
Contraintes sur lesquelles le BES va se focaliser dans un premier temps
Filière Ananas
11
En coordination avec le Ministère de l’Agriculture, le BES va appuyer ces trois
interventions clés pour relancer la filière de l’ananas
Commercialisation
Aménagement des
terres
Accès aux engrais
1. Etendre les surfaces
d’exploitation à fort
potentiel
2. Promouvoir l’accès aux
solutions d’irrigation
3. Accompagner la
production de rejets de
qualité
1. Suivre les producteurs
à fort potentiel pour
garantir la mise aux
normes pour
l’exportation
2. Renforcer les capacités
des exportateurs à
explorer de nouveaux
marchés
3. Accompagner les
revendeurs locaux pour
maximiser leurs revenus
1. Assurer
l’approvisionnement en
engrais simples (urée,
potasse de sulfate) sur le
marché
2. Contrôler la bonne
utilisation des engrais
3. Augmenter l'accès au
financement
Coopératives, Crédit Rural,
Institut de Recherche
Agronomique de Guinée
(IRAG)
Coopératives, Crédit Rural,
IRAG, Toguna, Ministère du
Commerce
Coopératives, Ministère du
Commerce, USAID,
ANPROCA
Départements du Ministère de l’Agriculture
Parties
prenantes
Interventions
1 2 3
Filière Ananas
12
Dans le cadre de ces interventions, le BES a identifié trois objectifs clés d’ici
2020
*Objectif du Ministère de l’Agriculture
**Moyenne internationale
*** Volumes exportés par la Guinée en 2006
Production
(superficies cultivées)
Rendements
Exportations
aériennes (Baronne)
800 ha*600 ha
50 t/ha**40 t/ha
2 500 t***450 t
2016 2020
376 ha
30 t/ha
0 t
2018
Filière Ananas
13
Le secteur minier joue un rôle essentiel dans le développement économique
de la République de Guinée
20% à 25% des
recettes fiscales
>80% des rentrées de
devises
> 10 000 emplois
directs
Bauxite
2/3 des réserves mondiales, meilleure
qualité avec 40% à 60% d’alumine
Autres
Sous-sol riche en uranium, cuivre, plomb,
zinc, cobalt, graphite, nickel
Notes : (*) 266 800 carats de produits en 2012
Source : KPMG Global Mining Institute, Guinea Country mining guide
Or
300 tonnes de réserves connues et 300 000
estimées
Fer
Capacité de production allant jusqu'à 250
millions de tonnes par an, qualité de grade > 60%
Diamant
40 millions de carats en réserve, 13ème
producteur mondial*
Mines
14
Les principales richesses minières de la Guinée (la bauxite, l’or et le fer) sont
réparties dans trois zones à travers le pays
Mines
Note : (*) Service National de Coordination des Projets Miniers, Ministère des Mines et de la Géologie
Conakry
Région Boké
Région Labé
Région Kindia Région Mamou
Région Faranah
Région Kankan
Région Nzérékoré
Kindia
Kamsar
Labé
Faranah
Kankan
Nzérékoré
Mamou
Projets bauxites et construction de raffineries (5 raffineries à court, moyen et
long terme).
Mines de fer du Simandou et du Nimba, plus la région de Faranah. Un couloir
d’évacuation vers le Liberia et un autre vers le sud de Conakry avec la
construction de ports en eaux profondes sont prévus.
Région aurifère et pivot stratégique de l'est de la Guinée. Des projets
d'extension aurifère, de reconstruction du chemin de fer commercial et des
projets bauxites sur Dabola-Tougé sont potentiellement envisagés.
Forécariah
Boké
Beyla
Fria
Kissidougou
Siguiri
Bauxite/ Alumine
Or
Fer
15
Conakry
Région Boké
Région Labé
Région Kindia Région Mamou
Région Faranah Région Kankan
Région Nzérékoré
Kindia
Labé
Faranah
Nzérékoré
Mamou
4 100
12 350
4 403
7 570
622
• Dian Dian
• Compagnie de
Développement des
Mines (CDM)
• Société des
Bauxites de
Dabola -
Tougué (SBDT)
• West Africa Exploration
• SBG
• International Mining
Development (IMD)
Au cours des dix prochaines années, le secteur minier devrait créer plus de
30 000 emplois, dont plus d’un tiers dans la région de Boké au nord-ouest du
pays
Mines
16
Conakry
Région Boké
Région Labé
Région Kindia Région Mamou
Région Faranah
Région Kankan
Région Nzérékoré
Kindia
Kamsar
Labé
Faranah
Kankan
Nzérékoré
Mamou
Projets bauxites et construction de raffineries (5 raffineries à court, moyen et
long terme)
Mines de fer du Simandou et du Nimba, plus la région de Faranah. Un couloir
d’évacuation vers le Liberia et un autre vers le sud de Conakry avec la
construction de ports en eaux profondes sont prévus.
Il existe aujourd’hui 18 centres de formation professionnelle répartis à travers
le pays et localisés à proximité des sociétés minières et des projets miniers
envisagés
Région aurifère et pivot stratégique de l'est de la Guinée. Des projets
d'extension aurifère, de reconstruction du chemin de fer commercial et des
projets bauxites sur Dabola-Tougé sont potentiellement envisagés.
Forécariah
Centre de formation
professionnelle et
Technique de la DNFPT*
(CFPs , ENAEs, ESSC)
Sociétés minières
présentes
Projet d’installation de
sociétés minières
Boké
Beyla
Fria
Kissidougou
Siguiri
Note : (*) Direction Nationale de la Formation Professionnelle et Technique et Service National de Coordination des Projets Miniers, Ministère des Mines et de la Géologie
Mines
17
Les Chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano (UFM) souhaitent renforcer
l’intégration des pays de l’Union à travers deux axes
La construction et la réhabilitation
des réseaux de communication
entre les pays
pour la promotion des activités
économiques
1
L’implantation de centres
régionaux d’excellence de
formation et de recherche
dans les domaines prioritaires de
développement
2
Côte d’Ivoire : Centre d‘Excellence
en Travaux Publics et Energie
Libéria : Ecole d’Excellence en
Agroforesterie
Sierra Léone : Ecole d’Excellence
en Télécommunications
Guinée : Ecole d’Excellence en
Mines et Géologie
4 Centres Régionaux
d’Excellence
Source : GIZ – Termes de Références (TDR) du Projet de Transformation de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie (ISMG) de Boké en Ecole d’Excellence en Mines et
Géologie
Mines
18
Ces deux premières années serviront également à élaborer la vision du BES post-2018
BES 2.0 – Moyen-terme (hypothèses)BES 2017-18 – Court-terme
Acquis escomptés :
- Approches d’interventions testées sur les
initiatives
- Outils de mise en œuvre
- Mécanismes de suivi
- Stratégie de mobilisation de ressources
- Renforcement des capacités des
ressources humaines
Développement de la filière ananas
Renforcement des capacités dans le
secteur minier
Optimisation des mécanismes de
coordination et de suivi
InitiativesduBES
• Plusieurs options d’institutionnalisation à
étudier
- Structure autonome avec un
renforcement des fonctions de pilotage et
de suivi des projets phares
- Intégration et déploiement des initiatives
pilotes du BES (ex : développement
d’autres filières, appui à la création
d’autres centres de formation, etc.)
- Mise en place de services d’appui-conseil
dans un secteur spécifique (ex : modèle
ATA en Ethiopie pour le développement
rural)
• Rôle d’incubateur de nouvelles
interventions pilotes
• Mise en place de fonds d’investissement
19
Pour évaluer les secteurs, leur potentiel en termes d’emplois, de croissance
économique et de financement a été mesuré
Critères de sélection des secteurs
Emplois
PIB
Investissements
Etrangers Directs (IDE)
Financement des
bailleurs (APD)
% de la population active
Part dans la croissance de l’emploi
% du PIB
Part dans la croissance du PIB
% des IDE
Part dans la croissance des IDE
% de fonds de bailleurs décaissés
% de fonds de bailleurs engagés / projetés
20
Le BES se focalisera sur deux secteurs productifs clés : l’Agriculture et les activités
extractives
Sources : données Comptes Nationaux 2008-2013 et du RGPH 2014 et “Guinea is back” Conférence des partenaires et des investisseurs privés de la Guinée en 2013, OECD
Development Aid at a Glance 2016, IMF, United Nations Conference on Trade and Development (UNCTAD) - World Investment Report 2014 et les analyses de Dalberg
Secteurs Poids du secteur Commentaires
• Secteur représente 13% du
PIB mais seulement 2,5% des
emplois
• Représente 80% des
exportations
• Attire la majorité des IDE
• Représente 17% du PIB
• Emploie actuellement 51%
de la population active
• Rare/seul secteur productif à
faire l’objet d’interventions
des PTF
• Principale source de revenus
extérieurs pour le pays
(exportations)
• Nécessite de larges
investissements dans les
infrastructures (routes, énergie)
• Priorité gouvernementale
mentionnée dans le PNDES
2016–2020
• Fort potentiel encore sous-
exploité
Agriculture
(au sens large)
Activités
extractives
21
Un premier travail de sélection de projets dans les secteurs productifs prioritaires a
permis de faire émerger une vingtaine de projets phares
+ 50 projets
• Choisir les projets identifiés comme
priorité par les parties prenantes lors des
entretiens
• Sélectionner les projets mentionnés dans
les documents clés du gouvernement
•Evaluer les projets dans les secteurs
productifs prioritaires selon les critères
d’impact et de faisabilité, détaillés dans
la diapo suivante
Information et priorités des parties
prenantes
Critères de priorisation
2-3 Projets10 projets
22
Pour évaluer les projets, on mesure leur potentiel en terme d’emplois, de croissance
économique et de financement
Critères de sélection des projets
Source : Analyses Dalberg
Potentiel de création d'emplois
Retombées économiques
Influence sectorielle
Impact
Valorisation des ressources locales
Faisabilité
Disponibilité de financements
Capacité du BES à fédérer les parties prenantes
Adéquation des délais de réalisation
23
Douze modèles de Delivery Unit (DU) ont été analysés dans cet exercice de
benchmarking
Indonésie – UKP4Ghana – PDU
Kenya – PDU
Sénégal— BOS
Gabon – BCPSGE
Ethiopie – ATA
Abou Dhabi – EAA
Singapour – MSO
Maroc – APDN
Malaisie – PEMANDU
Tanzanie – ASU
Rwanda – SPIU

Contenu connexe

Similaire à Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée

28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique
28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique
28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région AfriqueFAO
 
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON�2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON�
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON
African Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System (ReSAKSS)
 
Role des op dans le processus de la
Role des op dans le processus de laRole des op dans le processus de la
Role des op dans le processus de la
propac
 
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation ruralePampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
marouen chikhaoui
 
Pampat animateur filière figue de barbarie bio
Pampat animateur filière figue de barbarie bio Pampat animateur filière figue de barbarie bio
Pampat animateur filière figue de barbarie bio
Jamaity
 
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserine
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserinePampat animateur filière figue de barbarie bio kasserine
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserineJamaity
 
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIRAGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
Sahel and West Africa Club
 
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptxDispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA)
 
Fonds Climat Mali
Fonds Climat MaliFonds Climat Mali
Fonds Climat Mali
NAP Global Network
 
Franceagrimer rapport d'activite année 2014
Franceagrimer rapport d'activite année 2014Franceagrimer rapport d'activite année 2014
Franceagrimer rapport d'activite année 2014
FranceAgriMer
 
2019 fidafrique-5etudes de cas
2019 fidafrique-5etudes de cas2019 fidafrique-5etudes de cas
2019 fidafrique-5etudes de cas
Benoît THIERRY
 
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
sandaoumarou
 
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010FIDAfrique-IFADAfrica
 
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...ICARDA
 
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
Sahel and West Africa Club
 
Discours du Coordonnateur PNAAFA
Discours du Coordonnateur PNAAFADiscours du Coordonnateur PNAAFA
Discours du Coordonnateur PNAAFA
FIDAfrique-IFADAfrica
 
Training Biofuels Madagascar (UK)
Training Biofuels Madagascar (UK)Training Biofuels Madagascar (UK)
Training Biofuels Madagascar (UK)
Partners for Innovation BV
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
FAO
 

Similaire à Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée (20)

28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique
28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique
28th FAO ARC - Priorités pour les actions de la FAO dans la région Afrique
 
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON�2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON�
2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON
 
Role des op dans le processus de la
Role des op dans le processus de laRole des op dans le processus de la
Role des op dans le processus de la
 
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation ruralePampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
Pampat expert en qualité securite alimentaire et vulgarisation rurale
 
Pampat animateur filière figue de barbarie bio
Pampat animateur filière figue de barbarie bio Pampat animateur filière figue de barbarie bio
Pampat animateur filière figue de barbarie bio
 
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserine
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserinePampat animateur filière figue de barbarie bio kasserine
Pampat animateur filière figue de barbarie bio kasserine
 
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIRAGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
AGIR et ECOWAP 2025, Cadre régional de suivi et de mesure des résultats d'AGIR
 
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptxDispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
Dispositif de veille de la société civile_RPCA_Avril 2023 VF.pptx
 
Fonds Climat Mali
Fonds Climat MaliFonds Climat Mali
Fonds Climat Mali
 
Franceagrimer rapport d'activite année 2014
Franceagrimer rapport d'activite année 2014Franceagrimer rapport d'activite année 2014
Franceagrimer rapport d'activite année 2014
 
2019 fidafrique-5etudes de cas
2019 fidafrique-5etudes de cas2019 fidafrique-5etudes de cas
2019 fidafrique-5etudes de cas
 
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
Rapport atelier de formation sur la valorisation agronomique du digestat
 
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010
Rapport Final de la Revue de Portefeuille 2010
 
Saydi abdessalam
Saydi abdessalamSaydi abdessalam
Saydi abdessalam
 
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...
Menarid: Etablissement d'une Situation de Reference pour le Projet d'Economie...
 
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
Country presentation by the Minister of Agriculture of the Republic of Guinea...
 
Training Agrocarburant Madagascar (FR)
Training Agrocarburant Madagascar (FR)Training Agrocarburant Madagascar (FR)
Training Agrocarburant Madagascar (FR)
 
Discours du Coordonnateur PNAAFA
Discours du Coordonnateur PNAAFADiscours du Coordonnateur PNAAFA
Discours du Coordonnateur PNAAFA
 
Training Biofuels Madagascar (UK)
Training Biofuels Madagascar (UK)Training Biofuels Madagascar (UK)
Training Biofuels Madagascar (UK)
 
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climati...
 

Bureau d'Exécution Stratégique - Primature Guinée

  • 1. 1 Le tandem formé par le Chef de l’Etat et son Premier Ministre est cependant conscient que les grandes idées et politiques ambitieuses ne sauraient avoir d’impact si elles ne sont pas suivies d’une mise en œuvre effective La vision du Professeur Alpha Condé, Président de la République, est de faire de la Guinée un pays émergent d’ici 2040 et d’éradiquer la pauvreté extrême 8. La résilience et l'adaptation aux changements climatiques sont renforcées 3. La croissance économique est accélérée, inclusive et durable 4. La qualité du capital humain est améliorée 2. L'action publique est efficace et efficiente 1. L'Etat de droit, la démocratie, la sécurité et la cohésion sociale sont renforcés 5. L'emploi décent et l'inclusion sociale des couches vulnérables sont assurés 6. Les ressources naturelles sont gérées de façon rationnelle 7. Le cadre de vie est protégé • La Guinée sort progressivement de la crise sanitaire Ebola qui a freiné la relance • Le Plan National de Développement Economique et Social 2016-2020 (PNDES) pose les fondements de l’émergence de la Guinée et se positionne comme le premier outil de mise en œuvre de la Vision « Guinée 2040 » OrientationsStratégiquesdu PNDES
  • 2. 2 Quatre principes directeurs sous-tendent la conception du BES Note : (*) Approche visant à identifier et lever les blocages systémiques relatifs aux politiques et cadre institutionnel Le BES jouera un rôle d’appui dans la mobilisation des ressources et dans la mise en place de mécanismes de financement en lien avec les trois initiatives sélectionnées Le BES renforcera le positionnement Pro-Business du Gouvernement guinéen Le BES jouera d’abord un rôle d’exécution sur trois projets en appui aux MDA et adoptera progressivement une approche système* Le BES ancrera la prise de décision sur une recherche et une analyse rigoureuses des données
  • 3. 3 La Vision du BES s’appuie sur quatre piliers stratégiques Vision du BES Le Bureau d’Exécution Stratégique est un modèle de référence pour la concrétisation des initiatives phares du Gouvernement à travers le développement et l’incubation d’approches de mise en œuvre et de gouvernance efficaces, pérennes et porteuses de résultats. Améliorer la capacité d’absorption de l’Administration Renforcer la culture de travail alliant méthode et performance au sein des MDA* Renforcer la culture de suivi rapproché et de gestion basée sur les résultats dans le secteur public Développer dans le cadre des initiatives des approches qui pourront être diffusées à l’ensemble du système Note : (*) Ministères, Départements et Agences
  • 4. 4 Ces compétences et méthodologies ont été utilisées dans la phase de conception pour sélectionner les initiatives sur lesquelles le BES se concentre Priorisation des secteurs Priorisation des projets / programmes Définition de l’approche pour le BES Choix des initiatives
  • 5. 5 En coordination avec le Ministère de l’Agriculture, le BES appuiera la relance de la filière de l’ananas en jouant un rôle catalytique sur la période 2017-2018Développementdelafilièreananas 1. Aménagement des terrains : appuyer l’extension, l’aménagement et l’irrigation des terres pour doubler la superficie de production de l’ananas d’ici 2020 (de 400 à 800 hectares) 2. Accès aux engrais : améliorer l’accès et l’utilisation des engrais pour augmenter les rendements de 70% d’ici 2020 3.Commercialisation : renforcer les capacités des acteurs pour augmenter les volumes exportés à l’international et atteindre 2 500 tonnes/an en 2020
  • 6. 6 En coordination avec les trois ministères*, le BES appuiera le renforcement des capacités des ressources locales dans le secteur minier 1.Ouvriers spécialisés : appuyer la mise en œuvre de formations rapides et spécialisées pour former 3 000 ouvriers d’ici 2020 2.Techniciens supérieurs et ingénieurs : appuyer le renforcement de l’ISMG** de Boké et la mise en œuvre du projet de construction de l’Ecole d’Excellence en Mines et Géologie pour qu’elle soit opérationnelle en 2020 3.PMEs : appuyer la mise en œuvre d’un programme de renforcement des PMEs locales Renforcementdescapacitésdanslesecteur minier Note : (*) Ministère des Mines et de la Géologie, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ; (**) Institut Supérieur des Mines et Géologie
  • 7. 7 Le BES appuiera le renforcement des capacités de coordination et de suivi à travers un appui aux groupes thématiques du Cadre de ConcertationOptimisationdesmécanismesdecoordination etdesuivi 1. Mise en place d’un Pilote sur un groupe thématique : appuyer l’animation d’un groupe thématique et mettre en place des outils et processus de pilotage et de reporting fiables et transparents 2. Déploiement et mise à l’échelle au sein du cadre de concertation : appuyer méthodologiquement la cellule technique et d’autres groupes thématiques
  • 8. 8 L’Asie et l’Amérique Centrale sont les deux principaux pôles de production d’ananas dans le monde Source : FAOSTAT, 2013 1 Costa Rica 10.8% 2 Brésil 10.0% 3 Philippines 9.9% 4 Thaïlande 8.9% 5 Indonésie 7.4% 6 Chine 7.2% 7 Inde 6.3% 8 Nigeria 5.7% 9 Mexique 3.1% 14 Ghana 2.6% 60 Guinée 0.04% Près de vingt-cinq millions de tonnes d’ananas sont produites dans le monde chaque année. Les dix premiers pays contribuent à 70% de la production mondiale, le Costa Rica étant en tête de liste Répartition de la production mondiale d’ananas (% de production totale) Filière Ananas
  • 9. 9 Kindia Forecariah Coyah Dubreka Friguiagbé Maferenya Trois variétés sont cultivées en Guinée avec des qualités gustatives appréciées sur différents marchés La Baronne de Rothschild, cultivée dans des conditions exceptionnelles à Friguiagbé est très appréciée des consommateurs locaux et internationaux mais ne peut supporter de longues périodes de conservation La Cayenne lisse donne des fruits de longue conservation aux qualités gustatives moyennes, vendus sur le marché local et vers le Sénégal (20 tonnes par semaine pendant l’été) Source : USAID, Entretiens Dalberg La Queen est un petit fruit (environ 700g) à maturation rapide (12 mois) apprécié pour son taux de sucre élevé mais à faible durée de conservation Filière Ananas
  • 10. 10 Les interventions du BES ciblent les points de blocage prioritaires en amont et en aval de la chaîne de valeur Agriculteurs L’ananas est produit par des exploitations familiales sur des petites parcelles (4 hectares), à côté d’autres cultures Coopératives Les coopératives achètent aux producteurs et garantissent les normes pour les acheteurs Acheteurs bord champ L’ananas est récupéré en bord de champs pour emballage ou direct au marché Marché international Par avion vers le Maghreb et l’Europe Marché local Par route : Conakry, Labé, Kankan, Kindia Marché sous régional Par route : Dakar, Bissau, Freetown, Bamako Intrants Production DistributionTransformationAgrégation Conditionnement Les fruits qui correspondent aux normes internationales sont achetés par les exportateurs Engrais De nombreux intrants sont nécessaires pour la culture de l’ananas. Ils sont actuellement importés, et soumis à la TVA Terrain Un terrain aménagé, sans arbres, avec une source d’eau, doit être a disposition 1 2 3 Contraintes sur lesquelles le BES va se focaliser dans un premier temps Filière Ananas
  • 11. 11 En coordination avec le Ministère de l’Agriculture, le BES va appuyer ces trois interventions clés pour relancer la filière de l’ananas Commercialisation Aménagement des terres Accès aux engrais 1. Etendre les surfaces d’exploitation à fort potentiel 2. Promouvoir l’accès aux solutions d’irrigation 3. Accompagner la production de rejets de qualité 1. Suivre les producteurs à fort potentiel pour garantir la mise aux normes pour l’exportation 2. Renforcer les capacités des exportateurs à explorer de nouveaux marchés 3. Accompagner les revendeurs locaux pour maximiser leurs revenus 1. Assurer l’approvisionnement en engrais simples (urée, potasse de sulfate) sur le marché 2. Contrôler la bonne utilisation des engrais 3. Augmenter l'accès au financement Coopératives, Crédit Rural, Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG) Coopératives, Crédit Rural, IRAG, Toguna, Ministère du Commerce Coopératives, Ministère du Commerce, USAID, ANPROCA Départements du Ministère de l’Agriculture Parties prenantes Interventions 1 2 3 Filière Ananas
  • 12. 12 Dans le cadre de ces interventions, le BES a identifié trois objectifs clés d’ici 2020 *Objectif du Ministère de l’Agriculture **Moyenne internationale *** Volumes exportés par la Guinée en 2006 Production (superficies cultivées) Rendements Exportations aériennes (Baronne) 800 ha*600 ha 50 t/ha**40 t/ha 2 500 t***450 t 2016 2020 376 ha 30 t/ha 0 t 2018 Filière Ananas
  • 13. 13 Le secteur minier joue un rôle essentiel dans le développement économique de la République de Guinée 20% à 25% des recettes fiscales >80% des rentrées de devises > 10 000 emplois directs Bauxite 2/3 des réserves mondiales, meilleure qualité avec 40% à 60% d’alumine Autres Sous-sol riche en uranium, cuivre, plomb, zinc, cobalt, graphite, nickel Notes : (*) 266 800 carats de produits en 2012 Source : KPMG Global Mining Institute, Guinea Country mining guide Or 300 tonnes de réserves connues et 300 000 estimées Fer Capacité de production allant jusqu'à 250 millions de tonnes par an, qualité de grade > 60% Diamant 40 millions de carats en réserve, 13ème producteur mondial* Mines
  • 14. 14 Les principales richesses minières de la Guinée (la bauxite, l’or et le fer) sont réparties dans trois zones à travers le pays Mines Note : (*) Service National de Coordination des Projets Miniers, Ministère des Mines et de la Géologie Conakry Région Boké Région Labé Région Kindia Région Mamou Région Faranah Région Kankan Région Nzérékoré Kindia Kamsar Labé Faranah Kankan Nzérékoré Mamou Projets bauxites et construction de raffineries (5 raffineries à court, moyen et long terme). Mines de fer du Simandou et du Nimba, plus la région de Faranah. Un couloir d’évacuation vers le Liberia et un autre vers le sud de Conakry avec la construction de ports en eaux profondes sont prévus. Région aurifère et pivot stratégique de l'est de la Guinée. Des projets d'extension aurifère, de reconstruction du chemin de fer commercial et des projets bauxites sur Dabola-Tougé sont potentiellement envisagés. Forécariah Boké Beyla Fria Kissidougou Siguiri Bauxite/ Alumine Or Fer
  • 15. 15 Conakry Région Boké Région Labé Région Kindia Région Mamou Région Faranah Région Kankan Région Nzérékoré Kindia Labé Faranah Nzérékoré Mamou 4 100 12 350 4 403 7 570 622 • Dian Dian • Compagnie de Développement des Mines (CDM) • Société des Bauxites de Dabola - Tougué (SBDT) • West Africa Exploration • SBG • International Mining Development (IMD) Au cours des dix prochaines années, le secteur minier devrait créer plus de 30 000 emplois, dont plus d’un tiers dans la région de Boké au nord-ouest du pays Mines
  • 16. 16 Conakry Région Boké Région Labé Région Kindia Région Mamou Région Faranah Région Kankan Région Nzérékoré Kindia Kamsar Labé Faranah Kankan Nzérékoré Mamou Projets bauxites et construction de raffineries (5 raffineries à court, moyen et long terme) Mines de fer du Simandou et du Nimba, plus la région de Faranah. Un couloir d’évacuation vers le Liberia et un autre vers le sud de Conakry avec la construction de ports en eaux profondes sont prévus. Il existe aujourd’hui 18 centres de formation professionnelle répartis à travers le pays et localisés à proximité des sociétés minières et des projets miniers envisagés Région aurifère et pivot stratégique de l'est de la Guinée. Des projets d'extension aurifère, de reconstruction du chemin de fer commercial et des projets bauxites sur Dabola-Tougé sont potentiellement envisagés. Forécariah Centre de formation professionnelle et Technique de la DNFPT* (CFPs , ENAEs, ESSC) Sociétés minières présentes Projet d’installation de sociétés minières Boké Beyla Fria Kissidougou Siguiri Note : (*) Direction Nationale de la Formation Professionnelle et Technique et Service National de Coordination des Projets Miniers, Ministère des Mines et de la Géologie Mines
  • 17. 17 Les Chefs d’Etat de l’Union du Fleuve Mano (UFM) souhaitent renforcer l’intégration des pays de l’Union à travers deux axes La construction et la réhabilitation des réseaux de communication entre les pays pour la promotion des activités économiques 1 L’implantation de centres régionaux d’excellence de formation et de recherche dans les domaines prioritaires de développement 2 Côte d’Ivoire : Centre d‘Excellence en Travaux Publics et Energie Libéria : Ecole d’Excellence en Agroforesterie Sierra Léone : Ecole d’Excellence en Télécommunications Guinée : Ecole d’Excellence en Mines et Géologie 4 Centres Régionaux d’Excellence Source : GIZ – Termes de Références (TDR) du Projet de Transformation de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie (ISMG) de Boké en Ecole d’Excellence en Mines et Géologie Mines
  • 18. 18 Ces deux premières années serviront également à élaborer la vision du BES post-2018 BES 2.0 – Moyen-terme (hypothèses)BES 2017-18 – Court-terme Acquis escomptés : - Approches d’interventions testées sur les initiatives - Outils de mise en œuvre - Mécanismes de suivi - Stratégie de mobilisation de ressources - Renforcement des capacités des ressources humaines Développement de la filière ananas Renforcement des capacités dans le secteur minier Optimisation des mécanismes de coordination et de suivi InitiativesduBES • Plusieurs options d’institutionnalisation à étudier - Structure autonome avec un renforcement des fonctions de pilotage et de suivi des projets phares - Intégration et déploiement des initiatives pilotes du BES (ex : développement d’autres filières, appui à la création d’autres centres de formation, etc.) - Mise en place de services d’appui-conseil dans un secteur spécifique (ex : modèle ATA en Ethiopie pour le développement rural) • Rôle d’incubateur de nouvelles interventions pilotes • Mise en place de fonds d’investissement
  • 19. 19 Pour évaluer les secteurs, leur potentiel en termes d’emplois, de croissance économique et de financement a été mesuré Critères de sélection des secteurs Emplois PIB Investissements Etrangers Directs (IDE) Financement des bailleurs (APD) % de la population active Part dans la croissance de l’emploi % du PIB Part dans la croissance du PIB % des IDE Part dans la croissance des IDE % de fonds de bailleurs décaissés % de fonds de bailleurs engagés / projetés
  • 20. 20 Le BES se focalisera sur deux secteurs productifs clés : l’Agriculture et les activités extractives Sources : données Comptes Nationaux 2008-2013 et du RGPH 2014 et “Guinea is back” Conférence des partenaires et des investisseurs privés de la Guinée en 2013, OECD Development Aid at a Glance 2016, IMF, United Nations Conference on Trade and Development (UNCTAD) - World Investment Report 2014 et les analyses de Dalberg Secteurs Poids du secteur Commentaires • Secteur représente 13% du PIB mais seulement 2,5% des emplois • Représente 80% des exportations • Attire la majorité des IDE • Représente 17% du PIB • Emploie actuellement 51% de la population active • Rare/seul secteur productif à faire l’objet d’interventions des PTF • Principale source de revenus extérieurs pour le pays (exportations) • Nécessite de larges investissements dans les infrastructures (routes, énergie) • Priorité gouvernementale mentionnée dans le PNDES 2016–2020 • Fort potentiel encore sous- exploité Agriculture (au sens large) Activités extractives
  • 21. 21 Un premier travail de sélection de projets dans les secteurs productifs prioritaires a permis de faire émerger une vingtaine de projets phares + 50 projets • Choisir les projets identifiés comme priorité par les parties prenantes lors des entretiens • Sélectionner les projets mentionnés dans les documents clés du gouvernement •Evaluer les projets dans les secteurs productifs prioritaires selon les critères d’impact et de faisabilité, détaillés dans la diapo suivante Information et priorités des parties prenantes Critères de priorisation 2-3 Projets10 projets
  • 22. 22 Pour évaluer les projets, on mesure leur potentiel en terme d’emplois, de croissance économique et de financement Critères de sélection des projets Source : Analyses Dalberg Potentiel de création d'emplois Retombées économiques Influence sectorielle Impact Valorisation des ressources locales Faisabilité Disponibilité de financements Capacité du BES à fédérer les parties prenantes Adéquation des délais de réalisation
  • 23. 23 Douze modèles de Delivery Unit (DU) ont été analysés dans cet exercice de benchmarking Indonésie – UKP4Ghana – PDU Kenya – PDU Sénégal— BOS Gabon – BCPSGE Ethiopie – ATA Abou Dhabi – EAA Singapour – MSO Maroc – APDN Malaisie – PEMANDU Tanzanie – ASU Rwanda – SPIU