SlideShare une entreprise Scribd logo
Investissement, commerce et marchés régionaux : quels bénéfices
pour les producteurs?
François Joseph CABRAL
Université Cheikh Anta Diop
CRES
REPAD
Contexte et problématique
• Les échanges internationaux ont été multipliés par 27 en valeur au cours de
la période 1950-2005. Entre 2009 et 2010, malgré les effets de la crise, les
exportations ont crû de 14,5% (CCI, 2011).

• Plusieurs pays en développement ont pu tirer profit de la croissance
exponentielle du commerce international. Ils ont ainsi réussi à construire un
tissu d’industries compétitives à l’exportation qui ont drainé la croissance :
République de Corée dans les années 60, Malaisie et Singapour au cours
des années 70, Chine dans les années 80 et pays d’Amérique Latine durant
les années 90.
• Le dynamisme des secteurs d’exportation dépend en grande partie de
l’effort d’accumulation de capital. En effet, le succès de ces pays s’appuie
sur une politique commerciale assise sur la création d’un environnement
propice aux affaires et la réalisation d’investissements judicieux.
• Une agriculture tirant profit du commerce suppose les mêmes pré-requis :
environnement favorable et investissements massifs.
Contexte et problématique
• Problème :
• Les secteurs agricoles dont la croissance est par le commerce extérieur
profitent t-ils aux ruraux ?
• Questions :
– Aperçu du lien théorique croissance-commerce
– L’environnement des affaires est t-il propice au commerce des produits
agricoles ?
– Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou reste du
monde ?
– Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur contribuent t-ils
significativement à la croissance et à la réduction de la pauvreté ?
Aperçu du lien théorique investissement-croissance-commerce
• Dynamique de l’économie drainée par l’investissement. Lien entre
l’investissement et commerce peut donc être analysé au prisme du canal qui
lie la croissance et le commerce.

• Lien entre croissance et commerce : un champ inexploré jusqu’au début des
années 80. En effet, les modèles de croissance étaient conceptualisés pour
des économies fermées tandis que le commerce prenait rarement en
compte la croissance.
• Ce n’est que dans les années 80 que la relation entre la croissance et le
commerce a été explorée, avec les travaux précurseurs de Bhagwati (1988).
Ce dernier faisait remarquer qu’un développement de l’offre d’exportations
d’un pays peut entraîner une baisse du prix relatif de ses exportations sur
les marchés mondiaux et donc une détérioration des termes de l’échange
susceptible de l’appauvrir.
Aperçu du lien théorique investissement-croissance-commerce
• Au-delà des gains d’efficacité établis par la théorie traditionnelle qui
justifiaient une spécialisation des économies selon leurs avantages
comparatifs ou dotations factorielles, l’analyse de la relation croissancecommerce a permis de mettre en évidence trois dimensions de ce lien :
• la première est que la libéralisation des échanges stimule la concurrence.
Justification course à l’innovation qui permet aux entreprises d’engranger
des gains de productivité qui les prémunissent d’un processus « darwinien »
qui élimine les acteurs les moins productifs.
• la seconde est que le commerce international et l’investissement direct
étranger sont des vecteurs de transferts de technologies et de savoir-faire.
• la troisième est qu’en offrant un marché plus grand aux entreprises, le
commerce leur permet de réaliser des économies d’échelle.
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Obstacles règlementaires au commerce des services tel que retracés par
l’Indice de restrictions au commerce des services sont sources d’entraves
au commerce. Une concurrence est nécessaire à ce niveau pour réduire le
coût du fret.
Graphique N° 1 : Indice de restriction au commerce des services, tous secteurs et modes de
prestation
19

Sénégal

27,1

Nigéria

28,6

Mali
18,4

Ghana

26,4

Côte d'Ivoire

51,7

Congo, Rep. Dém.

26,4

Cameroun
0

10

20

30

40

50

60
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• L’indice confirme les besoins d’amélioration de la logistique en Afrique de
l’ouest. Les services, qui concourent à l’efficacité des échanges, de même
que les infrastructures matérielles, qui en permettent la réalisation sont
indispensables pour assurer un dynamisme des échanges intra-régionaux
de produits agricoles.
Tableau 1. Indice de la logistique en Afrique de l’ouest
Pays, statistiques 2012

Rang

Score

% du pays
efficace

Bénin

67

2,85

59,3

Côte d’Ivoire

83

2,73

55,4

Ghana

108

2,51

48,2

Nigeria

121

2,45

46,3

Sénégal

110

2,49

47,7

Togo

97

258

50,5

Singapour

1

4,13

100
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Faiblesse transport multimodal, en particulier lien port-chemin de fer rend
onéreux le coût du fret dans la région. Ex. entre Dakar et Bamako, le
transport ferroviaire coûte environ 30 % moins cher que celui effectué par la
route.
Tableau 1. Les caractéristiques des principaux ports de l’Afrique de l’ouest
Rubriques

Dakar

Abidjan

Tema

Lomé

Cotonou

Capacité d’accueil de navires

46

60

14

10

12

Connexion voie ferroviaire

Avec le
Mali

Avec le
Burkina

Accra, Kumasi,
Sekondi…

Voie
ferrée
interne

Avec le Niger

Délais d’attente en rade

1,7 h

2 à 4h

12 à 14 h

25h

48 à 60h

Cadence de traitement des

62EVP/h

45 à 60 EVP/h

30 à 40 EVP/h

30 EVP/h

25 à 30 EVP/h

conteneurs
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Indice d’accessibilité au capital atteste d’un accès très faible au marché des
capitaux au sein des pays de la région. Indice construit sur la base de 7
composantes : l’environnement macroéconomique, l’environnement
institutionnel, les institutions bancaires et financières, le marché des titres,
des obligations d’Etat et des entreprises, les sources de financement
alternatif, le financement international.
Tableau 1 : Indice d’accès au Capital, Milken Institute
122
Pays Classés
Sénégal
Burkina Faso
Bénin
Mali
Niger
Togo
Canada
Tunisie
Botswana

Rang
2009
102
106
108
111
120
114
1
48
69

Valeur
indice 2009
2,84
2,63
2,58
2,37
2,03
2,31
8,25
5,21
4,21

Source : Milken Institute, Capital Access Index 2009, Avril 2010
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Agriculture : parent pauvre dans l’allocation des crédits aux économies de la
région. Meilleurs élèves : Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso (source :
BCEAO. 2005)
18,00

17,00275578

16,00
14,00

12,00
10,00
8,00
6,00
4,31628373 4,407059394

4,354475182

4,00

3,101485161
2,365046665

2,00

0,989893895

0,785340314

0,046355985
0,00
Bénin

Burkina Faso Côte d'ivoire

Guinée
Bissau

Mali

Niger

Sénégal

Togo

UEMOA
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Effort d’allocation des crédits à moyen et long terme à l’agriculture. Meilleurs
élèves en 2005 : Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Guinée Bissau.
25,0

21,1
20,0

15,0

13,5

Court terme
Moyen terme
10,0

Long terme

5,7
4,8

5,0

4,0
3,0

2,9

3,4

1,1
0,1

0
Burkina
Faso

2,4

1,1

Côte
d'ivoire

Guinée
Bissau

0,2 0

0,6

0,0
Bénin

3,4

2,4

Mali

Niger

Sénégal

Togo

UEMOA
L’environnement des affaires est t-il propice au commerce
régional de produits agricoles ?
• Par ailleurs, dissonances dans la poursuite des objectifs de politique
commerciale
• Ex TEC où les chefs d'États, se sont résolus, lors de ce sommet de Niamey,
à adopter la création d'une commission mixte UEMOA-CEDEAO pour gérer
la mise en œuvre du TEC de la CEDEAO. Une période de transition de deux
ans avait alors été prévue afin de permettre au Comité pertinent de finaliser
le TEC de la CEDEAO.

• Flou dans la poursuite des objectifs de politique commerciale : quel est le
niveau pertinent ? National, Uemoa, Cedeao ?

• Les goulots d’étranglement auxquels font face les économies de la
région, en particulier, leur secteur agricole sont donc multiples.
Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou
reste du monde ?
• Marché domestique ? Investissements dans des secteurs de production de
biens non échangeables ou des secteurs substituts de biens échangeables.
Jusqu’à quel seuil de coût en ressources domestiques ?

• Marché extérieur (économies région ou reste du monde hors région) ?
Investissements dans des secteurs de production de biens échangeables
• Arbitrage marché domestique, marché régional et marché du reste du
monde dépend de plusieurs facteurs :
– Incitations de prix,
– poids relatif ventes domestiques vs ventes sur les marchés de la région ou hors
de la région,
– Facilité de passer d’un type de marché vers un autre (rigidités offre, facteurs hors
prix),
– Etc.
Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou
reste du monde ?
• Indice de concentration des exportations encore élevé pour beaucoup de
pays qui atteste d’une faible diversification.
Graphique N° 1 : Indice de concentration des exportations des pays de l’Afrique de l’Ouest

2007

2008

2009

2010

2011

u

a
ui
ne
a

-B
is

sa

bi
am
G

G

an
ia
M
au

rra

rit

on
e

o
Si
e

C

C

Le

V
ap

e

To
g

er
d

e

in
Be
n

i
M
al

eg
al

ôt

e

Se
n

oi
re
d'

Iv

ui
ne
a
G

ha
n

a

1.00
0.90
0.80
0.70
0.60
0.50
0.40
0.30
0.20
0.10
0.00

G

percent

Concentration index for selected western Africa countries
Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent
t-ils significativement à la croissance ?
• Un effort d’investissement public relativement bas dans les pays
relativement plus ouvert au commerce international…
Tableau 1 : Indicateurs de performance économique
Bénin

Burkina Faso

Mali

Niger

Sénégal

Togo

Score (1-100)

Score (1-100)

Score (1-100)

Score (1-100)

Score (1-100)

Score (1-100)

Commerce

22.4

51.2

46.2

50.5

43.8

22.2

Importations
de
marchandises
en % du PIB

27.2

26.8

35.6

24.2

44.0

61.8

Exportations
de
marchandises
en % du PIB

14.1

11.5

26.2

15.0

24.5

41.5

Capital
humain et
R&D

20.5

28.2

18.5

16.0

22.5

13.9

Education

36.7

39.8

35.2

29.4

37.0

29.7

Education
tertiaire

4.6

28.1

3.4

18.6

8.7

10.9

R&D

20.1

16.6

n.d.

0.0

21.8

1.0

Infrastructur
e

24.8

15.3

16.6

16.5

28.7

20.7

TIC

12.7

15.8

12.9

8.9

21.3

10.2

Infrastructure
générale

30.2

29.7

35.6

39.3

34.0

19.4

Source: WIPO (2012), Global Innovation Report 2012, Geneva: World Intellectual Property Organization.
Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent
t-ils significativement à la croissance ?
• Un effort d’investissement public relativement bas dans les pays
relativement plus ouvert au commerce international…

20

FBCF globale

Sé
né
ga
l
C
ap
Ve
rt

To
go

M
al
i

ui
né
e

G

Be
ni
n
G
ha
na

d'
Iv
oi
re
in
a
Fa
so
G
am
bi
e
Bu
rk

ôt
e

Lé
on
e
C

ig
er

ra

N

Si
er

Li
be
ria

ui
né
eB

is
sa
u

0

10

13,7 moyenne Afrique S.S.

G

FBCF % PIB

30

40

Graphique N° 1 : Le taux d’investissement dans les pays de la CEDEAO (2000-2011)

FBCF privée

Note: La ligne rouge représente la moyenne du taux de FBCF privée pour l'Afrique au Sud du Sahara
Source: A partir des données WDI de la Banque mondiale
Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent
t-ils significativement à la croissance ?
• Dans le secteur agricole, une faiblesse investissement public induit des
contraintes de plusieurs ordres :
–
–
–
–
–

Déficit en pistes rurales
Accès limité aux facteurs spécifiques (eau, terre)
Déficit en magasins de stockage
Faible attractivité de l’agriculture pour l’investissement privé
Etc.
Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur
contribuent t-ils significativement plus à la croissance ?
• Etude de cas sur le Sénégal :
– confrontation de la part des exportations dans la production sectorielle
avec les contributions sectorielles à la croissance et à la réduction de la
pauvreté…
Enseignements
• Le bénéfice que pourrait tirer les agriculteurs des productions tirées par le
commerce extérieur, quelque soit leur destination, dépend, d’une part, de
leur contenu relatif en valeur ajoutée et, d’autre part, des dotations
factorielles des producteurs.
• En conséquence, la diversification des exportations et un changement
structurel constituent un enjeu vital pour l’agriculture des pays de la région.
• Diversification : choix des secteurs par lesquels l’insertion sur le marché
s’opère peut gouverner les options d’investissement. Les investissements
seraient, en conséquence, fonction des option de politique commerciale. Ex
Reva au Sénégal : offre de technologies d’irrigation goûte-à-goûte et/ou
aspersion au profit de petits producteurs pour une production horticole
destinée aux marchés du Nord.
• Changement structurel : nécessité d’un passage à des productions et des
exportations à fort contenu en valeur ajoutée. De même, indispensable
d’identifier et de valoriser les différents segments de la chaîne de valeur
agricole.

Contenu connexe

Tendances

Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
Knight Frank France
 
L'avenir du Moyen-orient
L'avenir du Moyen-orientL'avenir du Moyen-orient
L'avenir du Moyen-orient
Majid Bdw
 
Les PME, les régions, la bourse
Les PME, les régions, la bourse Les PME, les régions, la bourse
Les PME, les régions, la bourse
altavalue
 
Flash ipo marsa
Flash ipo marsaFlash ipo marsa
Flash ipo marsa
SERVICE_bis
 
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie DupréSalveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
emiliedupre
 
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&DDécouvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
Anna Guivarch
 
Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16
www.bourse-maroc.org
 

Tendances (7)

Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
Covid-19 - Quelles perspectives pour le marché français de l'investissement ?
 
L'avenir du Moyen-orient
L'avenir du Moyen-orientL'avenir du Moyen-orient
L'avenir du Moyen-orient
 
Les PME, les régions, la bourse
Les PME, les régions, la bourse Les PME, les régions, la bourse
Les PME, les régions, la bourse
 
Flash ipo marsa
Flash ipo marsaFlash ipo marsa
Flash ipo marsa
 
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie DupréSalveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
 
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&DDécouvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
Découvrez les AIDES EUROPEENNES sur l'INNOVATION & la R&D
 
Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16Bmce capital research flash managem 02 06 16
Bmce capital research flash managem 02 06 16
 

En vedette

Academia druidas de venezuela y america
Academia druidas de venezuela y americaAcademia druidas de venezuela y america
Academia druidas de venezuela y america
Druidas de Venezuela, America y el Caribe
 
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken EuropasVDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
Virtual Dimension Center (VDC) Fellbach
 
Práctica 1
Práctica 1Práctica 1
Práctica 1
Sara1452
 
Avaliação global 3ª ano
Avaliação global 3ª anoAvaliação global 3ª ano
Avaliação global 3ª ano
Aracati Maira
 
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte SubstitutionSecure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
CSCJournals
 
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
4205597
 
Тобольский сад парк ермака
Тобольский сад парк ермакаТобольский сад парк ермака
Тобольский сад парк ермака
Александр Захаров
 
Belgrado basketball
Belgrado basketballBelgrado basketball
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
didacticxanadu968
 
Oer presentation-2
Oer presentation-2Oer presentation-2
Oer presentation-2
Andrea GillaspySteinhilper
 
Astrid Skou og Jannie Holm - spor efter udvinding og forarbejdning af jern
Astrid Skou og Jannie Holm -  spor efter udvinding og forarbejdning af jernAstrid Skou og Jannie Holm -  spor efter udvinding og forarbejdning af jern
Astrid Skou og Jannie Holm - spor efter udvinding og forarbejdning af jern
Association of Danish Museums / Organisationen Danske Museer
 
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_CertificateOleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
oleggold7
 
ναρκωτικα
ναρκωτικαναρκωτικα
ναρκωτικα
sopa4
 
Pd. educación física
Pd. educación físicaPd. educación física
Pd. educación física
David García García de los Huertos
 

En vedette (20)

Academia druidas de venezuela y america
Academia druidas de venezuela y americaAcademia druidas de venezuela y america
Academia druidas de venezuela y america
 
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken EuropasVDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
VDC Fellbach weiterhin unter den besten Netzwerken Europas
 
Práctica 1
Práctica 1Práctica 1
Práctica 1
 
Avaliação global 3ª ano
Avaliação global 3ª anoAvaliação global 3ª ano
Avaliação global 3ª ano
 
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte SubstitutionSecure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
Secure Linear Transformation Based Cryptosystem using Dynamic Byte Substitution
 
Test
TestTest
Test
 
Austria1
Austria1Austria1
Austria1
 
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
Identificacin de riesgos y seguridad industrial.
 
Тобольский сад парк ермака
Тобольский сад парк ермакаТобольский сад парк ермака
Тобольский сад парк ермака
 
Belgrado basketball
Belgrado basketballBelgrado basketball
Belgrado basketball
 
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
Los Espanoles Dismuyen El Consumo De Las Bolsas De Plastico
 
Oer presentation-2
Oer presentation-2Oer presentation-2
Oer presentation-2
 
Astrid Skou og Jannie Holm - spor efter udvinding og forarbejdning af jern
Astrid Skou og Jannie Holm -  spor efter udvinding og forarbejdning af jernAstrid Skou og Jannie Holm -  spor efter udvinding og forarbejdning af jern
Astrid Skou og Jannie Holm - spor efter udvinding og forarbejdning af jern
 
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_CertificateOleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
Oleg Golden-ScrumAlliance_CSM_Certificate
 
Curiculum Vita
Curiculum VitaCuriculum Vita
Curiculum Vita
 
3
33
3
 
WAL2
WAL2WAL2
WAL2
 
ναρκωτικα
ναρκωτικαναρκωτικα
ναρκωτικα
 
AnbefalingCBD
AnbefalingCBDAnbefalingCBD
AnbefalingCBD
 
Pd. educación física
Pd. educación físicaPd. educación física
Pd. educación física
 

Similaire à Investissement, commerce et marchés régionaux : quels bénéfices pour les producteurs?

Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
CGEM - Confédération Générale des Entreprises du Maroc
 
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
Brussels Briefings (brusselsbriefings.net)
 
ChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
ChapI (Economie du Maroc) (1).pptChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
ChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
ninabella9n
 
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non ConsultingComment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
Shingwyee Jolivel 苏欣薇
 
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
APD MAROC
 
Agir pour la compétitivité des Outre-mer
Agir pour la compétitivité des Outre-merAgir pour la compétitivité des Outre-mer
Agir pour la compétitivité des Outre-mer
Vincent GOLLAIN
 
Cours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdfCours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdf
Ofzorztpzppztpz
 
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
doss1kc
 
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
OECDglobal
 
BOOK LAUNCH
BOOK LAUNCHBOOK LAUNCH
BOOK LAUNCH
IFPRI Africa
 
La veille au service de la compétitivité économique
La veille au service de la compétitivité économiqueLa veille au service de la compétitivité économique
La veille au service de la compétitivité économique
Rabeb Messaoudi
 
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdfcours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
SihamOubah
 
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
Najlae Benmbarek
 
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centraleKAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
BEAC
 
9. le cadre budgétaire macroéconomique
9. le cadre budgétaire macroéconomique9. le cadre budgétaire macroéconomique
9. le cadre budgétaire macroéconomiqueJean-Marc Lepain
 
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
African Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System (ReSAKSS)
 
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
 

Similaire à Investissement, commerce et marchés régionaux : quels bénéfices pour les producteurs? (20)

Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
Le Coût de la Non Intégration Economique de l'UMA par David Laborde Debucquet...
 
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
Briefing de Bruxelles 47: Dominique Njinkeu "Défis et succès dans la mise en ...
 
ChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
ChapI (Economie du Maroc) (1).pptChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
ChapI (Economie du Maroc) (1).ppt
 
MGA-N°12
MGA-N°12MGA-N°12
MGA-N°12
 
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non ConsultingComment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
Comment cibler les pays a exporter par Sino Qua Non Consulting
 
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
LA NOUVELLE VISION CGEM 2020
 
Agir pour la compétitivité des Outre-mer
Agir pour la compétitivité des Outre-merAgir pour la compétitivité des Outre-mer
Agir pour la compétitivité des Outre-mer
 
Cours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdfCours_de_Marketing_International.pdf
Cours_de_Marketing_International.pdf
 
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
2183_Marketing_Chap13.ppt marketing dans toutes ses facettes
 
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
Soutenir l’entrepreneuriat et le développement des petites et moyennes entrep...
 
BOOK LAUNCH
BOOK LAUNCHBOOK LAUNCH
BOOK LAUNCH
 
La veille au service de la compétitivité économique
La veille au service de la compétitivité économiqueLa veille au service de la compétitivité économique
La veille au service de la compétitivité économique
 
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdfcours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
 
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
Rapport du CESE sur la cohérence des stratégies sectorielles et des accords d...
 
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centraleKAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
KAMGNA, Diversification des economies, afrique centrale
 
9. le cadre budgétaire macroéconomique
9. le cadre budgétaire macroéconomique9. le cadre budgétaire macroéconomique
9. le cadre budgétaire macroéconomique
 
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
LE COMMERCE AGRICOLE AFRICAIN À L’EPREUVE DE LA CRISE SANITAIRE: PRÉSENTATION...
 
Cas Carrefour
Cas CarrefourCas Carrefour
Cas Carrefour
 
Cas Carrefour
Cas CarrefourCas Carrefour
Cas Carrefour
 
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
Restitution de stage // Les enjeux de développement économique dans les démar...
 

Plus de FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)

Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Adaptation du taro au changement climatique
Adaptation du taro au changement climatiqueAdaptation du taro au changement climatique
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEESHARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement ClimatiqueModèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Secteur Agriculture et Sécurité Alimentaire face aux défis du changement c...
Secteur Agriculture et  Sécurité Alimentaire  face aux défis  du changement c...Secteur Agriculture et  Sécurité Alimentaire  face aux défis  du changement c...
Secteur Agriculture et Sécurité Alimentaire face aux défis du changement c...
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Présentation de HAVAMAD
Présentation de HAVAMADPrésentation de HAVAMAD
Essais variétaux Haricot
Essais variétaux HaricotEssais variétaux Haricot
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
La route du Lait par Socolait
La route du Lait par SocolaitLa route du Lait par Socolait
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Fertilisants et Fongicides biologiques
Fertilisants et Fongicides biologiquesFertilisants et Fongicides biologiques
ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!
ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!
Vondrona Koperative PRN Madagasikara
Vondrona Koperative PRN MadagasikaraVondrona Koperative PRN Madagasikara
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau VulgarisateurDétails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole)
 
Contextualizalção e perfil do fórum
Contextualizalção e perfil do fórumContextualizalção e perfil do fórum
Fiompiana mpanjakan-tantely
Fiompiana mpanjakan-tantelyFiompiana mpanjakan-tantely

Plus de FCA (Forum du Conseil Agricole) & SNRA (Système National de Recherche Agricole) (20)

Analyse resilience - variete riz madikatra
Analyse resilience - variete riz madikatraAnalyse resilience - variete riz madikatra
Analyse resilience - variete riz madikatra
 
Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
Le haricot source sure de revenus, sécurités alimentaire et nutritionnelle po...
 
Adaptation du taro au changement climatique
Adaptation du taro au changement climatiqueAdaptation du taro au changement climatique
Adaptation du taro au changement climatique
 
Carte varietale maïs
Carte varietale maïsCarte varietale maïs
Carte varietale maïs
 
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEESHARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
HARICOT: PRINCIPALES ZONES DE PRODUCTION ET LES VARIETES RECOMMANDEES
 
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement ClimatiqueModèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
Modèle intégré de Riziculture Résiliente au Changement Climatique
 
Secteur Agriculture et Sécurité Alimentaire face aux défis du changement c...
Secteur Agriculture et  Sécurité Alimentaire  face aux défis  du changement c...Secteur Agriculture et  Sécurité Alimentaire  face aux défis  du changement c...
Secteur Agriculture et Sécurité Alimentaire face aux défis du changement c...
 
Présentation de HAVAMAD
Présentation de HAVAMADPrésentation de HAVAMAD
Présentation de HAVAMAD
 
Essais variétaux Haricot
Essais variétaux HaricotEssais variétaux Haricot
Essais variétaux Haricot
 
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
Le Vovonan'ny Fikambanana'ny Tantsahan'i Vakinankaratra (VFTV-FIFATA)
 
La route du Lait par Socolait
La route du Lait par SocolaitLa route du Lait par Socolait
La route du Lait par Socolait
 
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
Système d'Information Economique des Légumes (SIEL)
 
Fertilisants et Fongicides biologiques
Fertilisants et Fongicides biologiquesFertilisants et Fongicides biologiques
Fertilisants et Fongicides biologiques
 
ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!
ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!
ROVA ou Rononon'i Vakinankaratra!
 
Vondrona Koperative PRN Madagasikara
Vondrona Koperative PRN MadagasikaraVondrona Koperative PRN Madagasikara
Vondrona Koperative PRN Madagasikara
 
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau VulgarisateurDétails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
Détails d'organisation de l'atelier Nouveau Vulgarisateur
 
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
Le FCA, vision, missions, objectifs, Plan Stratégique 2014 - 2017
 
Contextualizalção e perfil do fórum
Contextualizalção e perfil do fórumContextualizalção e perfil do fórum
Contextualizalção e perfil do fórum
 
Fiatomoram-pamokarana fitoloha
Fiatomoram-pamokarana fitolohaFiatomoram-pamokarana fitoloha
Fiatomoram-pamokarana fitoloha
 
Fiompiana mpanjakan-tantely
Fiompiana mpanjakan-tantelyFiompiana mpanjakan-tantely
Fiompiana mpanjakan-tantely
 

Investissement, commerce et marchés régionaux : quels bénéfices pour les producteurs?

  • 1. Investissement, commerce et marchés régionaux : quels bénéfices pour les producteurs? François Joseph CABRAL Université Cheikh Anta Diop CRES REPAD
  • 2. Contexte et problématique • Les échanges internationaux ont été multipliés par 27 en valeur au cours de la période 1950-2005. Entre 2009 et 2010, malgré les effets de la crise, les exportations ont crû de 14,5% (CCI, 2011). • Plusieurs pays en développement ont pu tirer profit de la croissance exponentielle du commerce international. Ils ont ainsi réussi à construire un tissu d’industries compétitives à l’exportation qui ont drainé la croissance : République de Corée dans les années 60, Malaisie et Singapour au cours des années 70, Chine dans les années 80 et pays d’Amérique Latine durant les années 90. • Le dynamisme des secteurs d’exportation dépend en grande partie de l’effort d’accumulation de capital. En effet, le succès de ces pays s’appuie sur une politique commerciale assise sur la création d’un environnement propice aux affaires et la réalisation d’investissements judicieux. • Une agriculture tirant profit du commerce suppose les mêmes pré-requis : environnement favorable et investissements massifs.
  • 3. Contexte et problématique • Problème : • Les secteurs agricoles dont la croissance est par le commerce extérieur profitent t-ils aux ruraux ? • Questions : – Aperçu du lien théorique croissance-commerce – L’environnement des affaires est t-il propice au commerce des produits agricoles ? – Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou reste du monde ? – Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur contribuent t-ils significativement à la croissance et à la réduction de la pauvreté ?
  • 4. Aperçu du lien théorique investissement-croissance-commerce • Dynamique de l’économie drainée par l’investissement. Lien entre l’investissement et commerce peut donc être analysé au prisme du canal qui lie la croissance et le commerce. • Lien entre croissance et commerce : un champ inexploré jusqu’au début des années 80. En effet, les modèles de croissance étaient conceptualisés pour des économies fermées tandis que le commerce prenait rarement en compte la croissance. • Ce n’est que dans les années 80 que la relation entre la croissance et le commerce a été explorée, avec les travaux précurseurs de Bhagwati (1988). Ce dernier faisait remarquer qu’un développement de l’offre d’exportations d’un pays peut entraîner une baisse du prix relatif de ses exportations sur les marchés mondiaux et donc une détérioration des termes de l’échange susceptible de l’appauvrir.
  • 5. Aperçu du lien théorique investissement-croissance-commerce • Au-delà des gains d’efficacité établis par la théorie traditionnelle qui justifiaient une spécialisation des économies selon leurs avantages comparatifs ou dotations factorielles, l’analyse de la relation croissancecommerce a permis de mettre en évidence trois dimensions de ce lien : • la première est que la libéralisation des échanges stimule la concurrence. Justification course à l’innovation qui permet aux entreprises d’engranger des gains de productivité qui les prémunissent d’un processus « darwinien » qui élimine les acteurs les moins productifs. • la seconde est que le commerce international et l’investissement direct étranger sont des vecteurs de transferts de technologies et de savoir-faire. • la troisième est qu’en offrant un marché plus grand aux entreprises, le commerce leur permet de réaliser des économies d’échelle.
  • 6. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Obstacles règlementaires au commerce des services tel que retracés par l’Indice de restrictions au commerce des services sont sources d’entraves au commerce. Une concurrence est nécessaire à ce niveau pour réduire le coût du fret. Graphique N° 1 : Indice de restriction au commerce des services, tous secteurs et modes de prestation 19 Sénégal 27,1 Nigéria 28,6 Mali 18,4 Ghana 26,4 Côte d'Ivoire 51,7 Congo, Rep. Dém. 26,4 Cameroun 0 10 20 30 40 50 60
  • 7. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • L’indice confirme les besoins d’amélioration de la logistique en Afrique de l’ouest. Les services, qui concourent à l’efficacité des échanges, de même que les infrastructures matérielles, qui en permettent la réalisation sont indispensables pour assurer un dynamisme des échanges intra-régionaux de produits agricoles. Tableau 1. Indice de la logistique en Afrique de l’ouest Pays, statistiques 2012 Rang Score % du pays efficace Bénin 67 2,85 59,3 Côte d’Ivoire 83 2,73 55,4 Ghana 108 2,51 48,2 Nigeria 121 2,45 46,3 Sénégal 110 2,49 47,7 Togo 97 258 50,5 Singapour 1 4,13 100
  • 8. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Faiblesse transport multimodal, en particulier lien port-chemin de fer rend onéreux le coût du fret dans la région. Ex. entre Dakar et Bamako, le transport ferroviaire coûte environ 30 % moins cher que celui effectué par la route. Tableau 1. Les caractéristiques des principaux ports de l’Afrique de l’ouest Rubriques Dakar Abidjan Tema Lomé Cotonou Capacité d’accueil de navires 46 60 14 10 12 Connexion voie ferroviaire Avec le Mali Avec le Burkina Accra, Kumasi, Sekondi… Voie ferrée interne Avec le Niger Délais d’attente en rade 1,7 h 2 à 4h 12 à 14 h 25h 48 à 60h Cadence de traitement des 62EVP/h 45 à 60 EVP/h 30 à 40 EVP/h 30 EVP/h 25 à 30 EVP/h conteneurs
  • 9. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Indice d’accessibilité au capital atteste d’un accès très faible au marché des capitaux au sein des pays de la région. Indice construit sur la base de 7 composantes : l’environnement macroéconomique, l’environnement institutionnel, les institutions bancaires et financières, le marché des titres, des obligations d’Etat et des entreprises, les sources de financement alternatif, le financement international. Tableau 1 : Indice d’accès au Capital, Milken Institute 122 Pays Classés Sénégal Burkina Faso Bénin Mali Niger Togo Canada Tunisie Botswana Rang 2009 102 106 108 111 120 114 1 48 69 Valeur indice 2009 2,84 2,63 2,58 2,37 2,03 2,31 8,25 5,21 4,21 Source : Milken Institute, Capital Access Index 2009, Avril 2010
  • 10. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Agriculture : parent pauvre dans l’allocation des crédits aux économies de la région. Meilleurs élèves : Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso (source : BCEAO. 2005) 18,00 17,00275578 16,00 14,00 12,00 10,00 8,00 6,00 4,31628373 4,407059394 4,354475182 4,00 3,101485161 2,365046665 2,00 0,989893895 0,785340314 0,046355985 0,00 Bénin Burkina Faso Côte d'ivoire Guinée Bissau Mali Niger Sénégal Togo UEMOA
  • 11. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Effort d’allocation des crédits à moyen et long terme à l’agriculture. Meilleurs élèves en 2005 : Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal, Guinée Bissau. 25,0 21,1 20,0 15,0 13,5 Court terme Moyen terme 10,0 Long terme 5,7 4,8 5,0 4,0 3,0 2,9 3,4 1,1 0,1 0 Burkina Faso 2,4 1,1 Côte d'ivoire Guinée Bissau 0,2 0 0,6 0,0 Bénin 3,4 2,4 Mali Niger Sénégal Togo UEMOA
  • 12. L’environnement des affaires est t-il propice au commerce régional de produits agricoles ? • Par ailleurs, dissonances dans la poursuite des objectifs de politique commerciale • Ex TEC où les chefs d'États, se sont résolus, lors de ce sommet de Niamey, à adopter la création d'une commission mixte UEMOA-CEDEAO pour gérer la mise en œuvre du TEC de la CEDEAO. Une période de transition de deux ans avait alors été prévue afin de permettre au Comité pertinent de finaliser le TEC de la CEDEAO. • Flou dans la poursuite des objectifs de politique commerciale : quel est le niveau pertinent ? National, Uemoa, Cedeao ? • Les goulots d’étranglement auxquels font face les économies de la région, en particulier, leur secteur agricole sont donc multiples.
  • 13. Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou reste du monde ? • Marché domestique ? Investissements dans des secteurs de production de biens non échangeables ou des secteurs substituts de biens échangeables. Jusqu’à quel seuil de coût en ressources domestiques ? • Marché extérieur (économies région ou reste du monde hors région) ? Investissements dans des secteurs de production de biens échangeables • Arbitrage marché domestique, marché régional et marché du reste du monde dépend de plusieurs facteurs : – Incitations de prix, – poids relatif ventes domestiques vs ventes sur les marchés de la région ou hors de la région, – Facilité de passer d’un type de marché vers un autre (rigidités offre, facteurs hors prix), – Etc.
  • 14. Quel type de marché cibler ? Marché domestique, régional ou reste du monde ? • Indice de concentration des exportations encore élevé pour beaucoup de pays qui atteste d’une faible diversification. Graphique N° 1 : Indice de concentration des exportations des pays de l’Afrique de l’Ouest 2007 2008 2009 2010 2011 u a ui ne a -B is sa bi am G G an ia M au rra rit on e o Si e C C Le V ap e To g er d e in Be n i M al eg al ôt e Se n oi re d' Iv ui ne a G ha n a 1.00 0.90 0.80 0.70 0.60 0.50 0.40 0.30 0.20 0.10 0.00 G percent Concentration index for selected western Africa countries
  • 15. Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent t-ils significativement à la croissance ? • Un effort d’investissement public relativement bas dans les pays relativement plus ouvert au commerce international… Tableau 1 : Indicateurs de performance économique Bénin Burkina Faso Mali Niger Sénégal Togo Score (1-100) Score (1-100) Score (1-100) Score (1-100) Score (1-100) Score (1-100) Commerce 22.4 51.2 46.2 50.5 43.8 22.2 Importations de marchandises en % du PIB 27.2 26.8 35.6 24.2 44.0 61.8 Exportations de marchandises en % du PIB 14.1 11.5 26.2 15.0 24.5 41.5 Capital humain et R&D 20.5 28.2 18.5 16.0 22.5 13.9 Education 36.7 39.8 35.2 29.4 37.0 29.7 Education tertiaire 4.6 28.1 3.4 18.6 8.7 10.9 R&D 20.1 16.6 n.d. 0.0 21.8 1.0 Infrastructur e 24.8 15.3 16.6 16.5 28.7 20.7 TIC 12.7 15.8 12.9 8.9 21.3 10.2 Infrastructure générale 30.2 29.7 35.6 39.3 34.0 19.4 Source: WIPO (2012), Global Innovation Report 2012, Geneva: World Intellectual Property Organization.
  • 16. Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent t-ils significativement à la croissance ? • Un effort d’investissement public relativement bas dans les pays relativement plus ouvert au commerce international… 20 FBCF globale Sé né ga l C ap Ve rt To go M al i ui né e G Be ni n G ha na d' Iv oi re in a Fa so G am bi e Bu rk ôt e Lé on e C ig er ra N Si er Li be ria ui né eB is sa u 0 10 13,7 moyenne Afrique S.S. G FBCF % PIB 30 40 Graphique N° 1 : Le taux d’investissement dans les pays de la CEDEAO (2000-2011) FBCF privée Note: La ligne rouge représente la moyenne du taux de FBCF privée pour l'Afrique au Sud du Sahara Source: A partir des données WDI de la Banque mondiale
  • 17. Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur participent t-ils significativement à la croissance ? • Dans le secteur agricole, une faiblesse investissement public induit des contraintes de plusieurs ordres : – – – – – Déficit en pistes rurales Accès limité aux facteurs spécifiques (eau, terre) Déficit en magasins de stockage Faible attractivité de l’agriculture pour l’investissement privé Etc.
  • 18. Les secteurs agricoles ouverts sur le marché extérieur contribuent t-ils significativement plus à la croissance ? • Etude de cas sur le Sénégal : – confrontation de la part des exportations dans la production sectorielle avec les contributions sectorielles à la croissance et à la réduction de la pauvreté…
  • 19. Enseignements • Le bénéfice que pourrait tirer les agriculteurs des productions tirées par le commerce extérieur, quelque soit leur destination, dépend, d’une part, de leur contenu relatif en valeur ajoutée et, d’autre part, des dotations factorielles des producteurs. • En conséquence, la diversification des exportations et un changement structurel constituent un enjeu vital pour l’agriculture des pays de la région. • Diversification : choix des secteurs par lesquels l’insertion sur le marché s’opère peut gouverner les options d’investissement. Les investissements seraient, en conséquence, fonction des option de politique commerciale. Ex Reva au Sénégal : offre de technologies d’irrigation goûte-à-goûte et/ou aspersion au profit de petits producteurs pour une production horticole destinée aux marchés du Nord. • Changement structurel : nécessité d’un passage à des productions et des exportations à fort contenu en valeur ajoutée. De même, indispensable d’identifier et de valoriser les différents segments de la chaîne de valeur agricole.