SlideShare une entreprise Scribd logo
Camouflage et
techniques d’approche
Étape 1:
Comment effectuer
le camouflage?
Une dissimulation efficace repose sur
le choix et l’utilisation de l’arrière-plan*.
*L’arrière-plan est l’élément directeur du camouflage individuel et de chaque
mesure de dissimulation.
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 La couleur de la peau ne doit pas créer de contraste avec l’arrière-plan.
 Moyens de camouflage :
• Crème de camouflage: Camstik
• Boue, liège, bois brûlé ou tout autre substance analogue pour se noircir l’épiderme peuvent
être utilisées
• Il ne faut pas négliger le cou, les oreilles et les mains.
 Ne pas appliquer trop de crème à camouflage sur votre visage.
 Une partie de la peau doit être apparente.
 Trop peu de crème n’est pas recommandé non plus.
 Mettre des couleurs pales sur les parties creuses du visage ( ex : les yeux)
 Mettre des couleurs foncées sur les parties ressorties (ex : le nez).
La peau
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 Il est très important de camoufler l’uniforme.
 Le camouflage devra se confondre avec l’arrière-plan.
 Briser la forme avec tout ce que vous avez entre les mains (boue,
teinture, feuilles et branches d’arbre).
 L’uniforme doit ressembler au milieu dans lequel il sera porté.
 En hiver, vous utilisez le camouflage blanc.
Les vêtements
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 Votre arme doit être rapidement et facilement camouflable afin d’en
dissimuler les parties brillantes.
 Éviter les toiles de jute pour une longue période de temps, car cela
pourrait provoquer la corrosion de l’arme.
 Assurez-vous de ne pas bloquer la ligne de visée entre la mire et le
guidon avant de l’arme.
 Assurez-vous que la poignée d’armement puisse fonctionner sans
s’accrocher dans le jute.
Arme et équipement personnel
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 En hiver, utilisez du ruban blanc afin de camoufler votre arme ou des
garde-mains blancs.
 ATTENTION : Après plusieurs lavages, certains éléments de camouflage
seront décolorés.
 Le cas échéant, le contraste de ces éléments peut-être diminué en utilisant de la
boue, de la peinture ou tout autre substance.
 Tout autre équipement personnel peut-être camouflé de la même
manière que votre arme.
Arme et équipement personnel (suite)
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 Vous devez faire attention aux portes, lumières, bruits et équipements.
 L’abri doit être bien intégré dans l’environnement qui l’entoure.
(ex. Dans un bois, vous devez utiliser des petits arbres pour briser la
forme des abris.)
 Pour les tentes, en hiver, vous pouvez utiliser un parachute blanc ou
des vêtements de camouflage pour briser la forme.
 Les pistes peuvent mener l’ennemi à votre position.
 Il est donc très important de suivre la discipline de piste en tout temps ainsi que de
les camoufler le plus souvent possible.
Abris
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 La lumière peut dévoiler votre position donc les fanaux et poêles
doivent être allumés à l’intérieur des abris (sur ordre seulement).
 Les portes de tente ou d’abri devraient faire face à l’intérieur du
bivouac ou vers le côté allié, selon la situation.
 Les lampes de poche doivent être munies de filtre rouge
 Aucun feu à découvert n’est permis.
Abris (suite)
ÉTAPE 1
Comment effectuer le camouflage?
 Les véhicules peuvent être peinturés de différentes couleurs.
 Il existe des filets spécialement conçus pour le camouflage des
véhicules.
 Pour briser la forme, on peut aussi utiliser des branches lorsque le
véhicule est stationnaire (jamais en mouvement.)
Les véhicules
ÉTAPE 2
Déplacement
de jour
Le jour, vous devez utiliser votre environnement à
votre avantage afin de vous déplacer à travers des
terrains de toutes sortes.
ÉTAPE 2
Déplacement de jour
 Cette marche consiste à se déplacer sur les mains et les genoux.
 Utile si :
• On veut se déplacer derrière un abri d’environ soixante centimètres de hauteur.
 Vitesse des déplacements: proportionnelle à l’intensité des bruits produits
lors de ces déplacements.
• Si le silence est de rigueur, on doit choisir un endroit libre de brindille où placer les mains,
avancer les mains puis placer les genoux exactement là ou se trouvaient les mains.
• Il faut garder le dos et la tête bas et continuer à observer tout en avançant.
• L’arme doit être tenue au point d’équilibre.
La marche à demi accroupi
ÉTAPE 2
Déplacement de jour
Le rampement du léopard
 Le rampement du léopard consiste à avancer sur les coudes et
l’intérieur des genoux en imprimant un léger mouvement de roulis au
corps.
 On peut également laisser traîner une jambe et n’utiliser qu’un genou.
 Les talons, la tête, le corps et les coudes sont alors gardés bas.
 On continue à avancer tout en regardant.
 Comment tenir l’arme? :
 On tient l’arme en plaçant la main droite sur la crosse ou la poignée de la crosse et
la main gauche sur le fût.
 On peut également tenir l’arme en plaçant la main droite sur la bandoulière avant
et laisser reposer le fusil sur le bras droit en pointant le canon devant soi.
ÉTAPE 2
Déplacement de jour
 Ce rampement est lent et fatiguant
 On ne l’utilise que s’il faut faire preuve de prudence extrême.
 Très utile pour ramper derrière un couvert ou se déplacer a découvert.
 Comment faire ?:
 Appuyez tout le corps contre le sol et pour avancer, imprimez un mouvement vers l’avant à
l’aide des avant-bras et poussez avec l’intérieur des pieds tout en gardant les talons au sol.
 Tenir l’arme en plaçant la main droite sur la crosse ou sur la poignée de la crosse et la main
gauche sur le fût.
 On peut également tenir l’arme en plaçant la main droite sur la bandoulière avant et laisser
reposer le fusil sur le bras droit en pointant le canon devant soi.
 Comme il est difficile de se relever la tête pendant ce déplacement, il faut s’arrêter souvent
pour observer les environs.
Le rampement à plat ventre
ÉTAPE 2
Déplacement de jour
 Pour tourner à droite en restant couché sur le ventre:
1. On tourne le torse le plus possible vers la droite en gardant les jambes bien
ensemble.
2. On déplace la jambe gauche le plus à gauche possible.
3. On ramène la jambe droite à coté de la jambe gauche. Le torse aura tourné vers la
droite.
4. On continue ces mouvements jusqu'à ce que le corps soit dirigé dans la direction
voulue.
*On procède à l’inverse lorsque l’on désire faire demi tour a gauche.
Le demi-tour
ÉTAPE 2
Déplacement de jour
 Grâce au roulement, on peut s’éloigner rapidement d’un endroit, par
exemple d’une ligne de crête.
 Le roulement n’est possible qu’en terrain plat ou descendant.
 Attention :
 Il est difficile de contrôler la trajectoire que l’on suit pendant le roulement.
 Après un roulement, on peut être désorienté quant à l’emplacement de l’ennemi et
on peut être étourdi.
 L’arme et les bras doivent être tenus le plus près possible le long du
corps.
Le roulement
ÉTAPE 3
Déplacement
de nuit
La nuit, les gens entendent beaucoup plus
qu’ils ne voient.
Pour se déplacer en silence la nuit, il est impératif et vital de le
faire le plus lentement possible. Si un bruit suspect est entendu, il
vaut mieux figer, regarder et écouter puis lentement se mettre à
couvert contre le sol. Chose à ne pas oublier la nuit, vous allez
faire des haltes d’écoute beaucoup plus fréquemment que le jour.
ÉTAPE 3
Déplacement de nuit
 Comment faire? :
 Levez la jambe assez haute pour éviter les herbes longues en la tendant vers
l’extérieur.
 Du bout du pied, tâter le terrain pour trouver un endroit sûr où déposer le pied.
 Ayez le pied bien à plat avant d’avancer l’autre.
 Pliez légèrement les genoux et portez l’arme comme pour la marche de jour.
 Tendez la main libre devant pour s’assurer qu’il n’y a pas de broussailles, de fils ou
d’obstacles susceptibles de nuire aux déplacements ou faire du bruit.
 Il faut garder la tête haute pour pouvoir mieux observer.
*La zone s’étendant des genoux au sommet de la tête doit faire l’objet de la même
investigation.
La marche du spectre
ÉTAPE 3
Déplacement de nuit
 Comment faire? :
 Marchez à quatre pattes.
 Explorez le terrain devant soi avec la main droite et tenir l’arme de la main gauche.
 Si le terrain est libre de brindilles ou autre débris susceptibles de faire
du bruit, ramenez les genoux à l’endroit où se trouve la main droite et
continuez à avancer en répétant le processus.
La marche du léopard
ÉTAPE 3
Déplacement de nuit
 C’est une façon très silencieuse de se rendre jusqu'à l’ennemi.
 Ce rampement est par contre très lent et fatigant et demande beaucoup
de pratique.
 Il s’agit de :
 Se coucher sur le ventre.
 S’assurer avec la main droite que le sol devant soi et libre de branchages, de feuilles
séchées et de fils de trébuchements.
 Se soulever sur les avant-bras et le bout des pieds, en se poussant vers l’avant et
redescendre au sol.
 Tenir l’arme de la main gauche.
Le rampement du léopard
Maintenant, avec ce cours, vous déplacer le
jour comme la nuit n’aura plus de secret pour
vous et qui sait…
C’est peut-être vous que nous enverrons
espionner l’ennemi.

Contenu connexe

Tendances

Armes de poing 2
Armes de poing 2Armes de poing 2
Armes de poing 2
Mélanie LaPtite-Huard
 
Volley-ball
Volley-ballVolley-ball
Volley-ball
vorimorales
 
Les frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badmintonLes frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badminton
jc WECKERLE
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutant
jc WECKERLE
 
Situations à dominante technique
Situations à dominante techniqueSituations à dominante technique
Situations à dominante technique
jc WECKERLE
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
jc WECKERLE
 
Diedre
DiedreDiedre
Diedre
vmouquet
 
Dièdres et incidences
Dièdres et incidencesDièdres et incidences
Dièdres et incidences
vmouquet
 
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Caroline Weckerle
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
jc WECKERLE
 
Notions tactiques en badminton
Notions tactiques en badmintonNotions tactiques en badminton
Notions tactiques en badminton
jc WECKERLE
 
Généralités sécurité
Généralités sécuritéGénéralités sécurité
Généralités sécurité
jc WECKERLE
 
Fiche de seance technique
Fiche de seance techniqueFiche de seance technique
Fiche de seance technique
pilouski3
 
Présentation du matériel
Présentation du matérielPrésentation du matériel
Présentation du matériel
jc WECKERLE
 

Tendances (17)

Armes de poing 2
Armes de poing 2Armes de poing 2
Armes de poing 2
 
Volley-ball
Volley-ballVolley-ball
Volley-ball
 
Les frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badmintonLes frappes de fond de court au badminton
Les frappes de fond de court au badminton
 
Analyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutantAnalyse vidéo débutant
Analyse vidéo débutant
 
Situations à dominante technique
Situations à dominante techniqueSituations à dominante technique
Situations à dominante technique
 
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse Analyse du jeu placé par Victor Fosse
Analyse du jeu placé par Victor Fosse
 
Diedre
DiedreDiedre
Diedre
 
Dièdres et incidences
Dièdres et incidencesDièdres et incidences
Dièdres et incidences
 
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
Analyser, interpréter le jeu en badminton pour trouver des situations d'entra...
 
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ansEtude de cas : débutants 4 / 6ans
Etude de cas : débutants 4 / 6ans
 
Tac gv
Tac gvTac gv
Tac gv
 
Tac ct
Tac ctTac ct
Tac ct
 
Notions tactiques en badminton
Notions tactiques en badmintonNotions tactiques en badminton
Notions tactiques en badminton
 
Généralités sécurité
Généralités sécuritéGénéralités sécurité
Généralités sécurité
 
Fiche de seance technique
Fiche de seance techniqueFiche de seance technique
Fiche de seance technique
 
Présentation du matériel
Présentation du matérielPrésentation du matériel
Présentation du matériel
 
Fast antique2012
Fast antique2012Fast antique2012
Fast antique2012
 

En vedette

Armes de poing 2
Armes de poing 2Armes de poing 2
Armes de poing 2
Bigfoot-Paintball
 
Armes de poing 1
Armes de poing 1Armes de poing 1
Armes de poing 1
Bigfoot-Paintball
 
Communiquer par radio
Communiquer par radioCommuniquer par radio
Communiquer par radio
Bigfoot-Paintball
 
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
jhon carlos mogollon
 
234 978 952-232-144-2
234 978 952-232-144-2234 978 952-232-144-2
234 978 952-232-144-2
Dr Lendy Spires
 
Brochure exposition-juin2015
Brochure exposition-juin2015Brochure exposition-juin2015
Brochure exposition-juin2015
sainteconstance
 
Les inégalités
Les inégalitésLes inégalités
Directrices migratorias
Directrices migratoriasDirectrices migratorias
Directrices migratorias
ousli07
 
En toutes lettres - Exemple invitation
En toutes lettres - Exemple invitationEn toutes lettres - Exemple invitation
En toutes lettres - Exemple invitation
en-toutes-lettres
 
Course Certificates.PDF
Course Certificates.PDFCourse Certificates.PDF
Course Certificates.PDF
Jurie Botha
 
PresentacióN Reyes
PresentacióN ReyesPresentacióN Reyes
PresentacióN Reyes
Paolo Aghemo
 
Taller sobre los valores
Taller sobre los valores Taller sobre los valores
Taller sobre los valores
Dálice Fabiola Dudamel Rojas
 
Isabel Aguilera
Isabel AguileraIsabel Aguilera
Isabel Aguilera
aurora boreal
 
Sachsen-Emiliano Ramirez
Sachsen-Emiliano RamirezSachsen-Emiliano Ramirez
Sachsen-Emiliano Ramirez
DonEmiliane
 
V Yanuk Turquia
V Yanuk TurquiaV Yanuk Turquia
V Yanuk Turquia
paquitaguapa
 
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
smestref
 
La piscina del diablo zimbabwe
La piscina del diablo zimbabweLa piscina del diablo zimbabwe
La piscina del diablo zimbabwe
paquitaguapa
 
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
Carmina Pinya i Salomó
 
Presentac.Graduación
Presentac.GraduaciónPresentac.Graduación
Presentac.Graduación
Carlos Chacon
 
Développement des rubriques
Développement des rubriquesDéveloppement des rubriques
Développement des rubriques
remir31
 

En vedette (20)

Armes de poing 2
Armes de poing 2Armes de poing 2
Armes de poing 2
 
Armes de poing 1
Armes de poing 1Armes de poing 1
Armes de poing 1
 
Communiquer par radio
Communiquer par radioCommuniquer par radio
Communiquer par radio
 
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
Expo de. (pre.uni) (sum.alz) (adl.dir) (adl.met)
 
234 978 952-232-144-2
234 978 952-232-144-2234 978 952-232-144-2
234 978 952-232-144-2
 
Brochure exposition-juin2015
Brochure exposition-juin2015Brochure exposition-juin2015
Brochure exposition-juin2015
 
Les inégalités
Les inégalitésLes inégalités
Les inégalités
 
Directrices migratorias
Directrices migratoriasDirectrices migratorias
Directrices migratorias
 
En toutes lettres - Exemple invitation
En toutes lettres - Exemple invitationEn toutes lettres - Exemple invitation
En toutes lettres - Exemple invitation
 
Course Certificates.PDF
Course Certificates.PDFCourse Certificates.PDF
Course Certificates.PDF
 
PresentacióN Reyes
PresentacióN ReyesPresentacióN Reyes
PresentacióN Reyes
 
Taller sobre los valores
Taller sobre los valores Taller sobre los valores
Taller sobre los valores
 
Isabel Aguilera
Isabel AguileraIsabel Aguilera
Isabel Aguilera
 
Sachsen-Emiliano Ramirez
Sachsen-Emiliano RamirezSachsen-Emiliano Ramirez
Sachsen-Emiliano Ramirez
 
V Yanuk Turquia
V Yanuk TurquiaV Yanuk Turquia
V Yanuk Turquia
 
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
Trabajo De Biologia (Desert De Les Palmes)
 
La piscina del diablo zimbabwe
La piscina del diablo zimbabweLa piscina del diablo zimbabwe
La piscina del diablo zimbabwe
 
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
Entorns Virtuals d'Aprenentatge Xerrada al seminari de coordinació de Palu No...
 
Presentac.Graduación
Presentac.GraduaciónPresentac.Graduación
Presentac.Graduación
 
Développement des rubriques
Développement des rubriquesDéveloppement des rubriques
Développement des rubriques
 

Plus de Bigfoot-Paintball

Sniper 1
Sniper 1Sniper 1
Sniper 2
Sniper 2Sniper 2
Position défensive I
Position défensive I Position défensive I
Position défensive I
Bigfoot-Paintball
 
Swat II
Swat IISwat II
Position défensive II
Position défensive IIPosition défensive II
Position défensive II
Bigfoot-Paintball
 
Swat III
Swat III Swat III
Swat I
Swat ISwat I
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
Bigfoot-Paintball
 
Armes alternatives
Armes alternatives Armes alternatives
Armes alternatives
Bigfoot-Paintball
 
Les influences sur l’évaluation de la distance
Les influences sur l’évaluation de la distanceLes influences sur l’évaluation de la distance
Les influences sur l’évaluation de la distance
Bigfoot-Paintball
 

Plus de Bigfoot-Paintball (11)

Sniper 1
Sniper 1Sniper 1
Sniper 1
 
Sniper 2
Sniper 2Sniper 2
Sniper 2
 
Position défensive I
Position défensive I Position défensive I
Position défensive I
 
Swat II
Swat IISwat II
Swat II
 
Position défensive II
Position défensive IIPosition défensive II
Position défensive II
 
Swat III
Swat III Swat III
Swat III
 
Swat I
Swat ISwat I
Swat I
 
Position défensive I
Position défensive IPosition défensive I
Position défensive I
 
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
Sniper 3: l'influence des facteurs environnementaux
 
Armes alternatives
Armes alternatives Armes alternatives
Armes alternatives
 
Les influences sur l’évaluation de la distance
Les influences sur l’évaluation de la distanceLes influences sur l’évaluation de la distance
Les influences sur l’évaluation de la distance
 

Camouflage et techniques d'approche

  • 2. Étape 1: Comment effectuer le camouflage? Une dissimulation efficace repose sur le choix et l’utilisation de l’arrière-plan*. *L’arrière-plan est l’élément directeur du camouflage individuel et de chaque mesure de dissimulation.
  • 3. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  La couleur de la peau ne doit pas créer de contraste avec l’arrière-plan.  Moyens de camouflage : • Crème de camouflage: Camstik • Boue, liège, bois brûlé ou tout autre substance analogue pour se noircir l’épiderme peuvent être utilisées • Il ne faut pas négliger le cou, les oreilles et les mains.  Ne pas appliquer trop de crème à camouflage sur votre visage.  Une partie de la peau doit être apparente.  Trop peu de crème n’est pas recommandé non plus.  Mettre des couleurs pales sur les parties creuses du visage ( ex : les yeux)  Mettre des couleurs foncées sur les parties ressorties (ex : le nez). La peau
  • 4. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  Il est très important de camoufler l’uniforme.  Le camouflage devra se confondre avec l’arrière-plan.  Briser la forme avec tout ce que vous avez entre les mains (boue, teinture, feuilles et branches d’arbre).  L’uniforme doit ressembler au milieu dans lequel il sera porté.  En hiver, vous utilisez le camouflage blanc. Les vêtements
  • 5. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  Votre arme doit être rapidement et facilement camouflable afin d’en dissimuler les parties brillantes.  Éviter les toiles de jute pour une longue période de temps, car cela pourrait provoquer la corrosion de l’arme.  Assurez-vous de ne pas bloquer la ligne de visée entre la mire et le guidon avant de l’arme.  Assurez-vous que la poignée d’armement puisse fonctionner sans s’accrocher dans le jute. Arme et équipement personnel
  • 6. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  En hiver, utilisez du ruban blanc afin de camoufler votre arme ou des garde-mains blancs.  ATTENTION : Après plusieurs lavages, certains éléments de camouflage seront décolorés.  Le cas échéant, le contraste de ces éléments peut-être diminué en utilisant de la boue, de la peinture ou tout autre substance.  Tout autre équipement personnel peut-être camouflé de la même manière que votre arme. Arme et équipement personnel (suite)
  • 7. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  Vous devez faire attention aux portes, lumières, bruits et équipements.  L’abri doit être bien intégré dans l’environnement qui l’entoure. (ex. Dans un bois, vous devez utiliser des petits arbres pour briser la forme des abris.)  Pour les tentes, en hiver, vous pouvez utiliser un parachute blanc ou des vêtements de camouflage pour briser la forme.  Les pistes peuvent mener l’ennemi à votre position.  Il est donc très important de suivre la discipline de piste en tout temps ainsi que de les camoufler le plus souvent possible. Abris
  • 8. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  La lumière peut dévoiler votre position donc les fanaux et poêles doivent être allumés à l’intérieur des abris (sur ordre seulement).  Les portes de tente ou d’abri devraient faire face à l’intérieur du bivouac ou vers le côté allié, selon la situation.  Les lampes de poche doivent être munies de filtre rouge  Aucun feu à découvert n’est permis. Abris (suite)
  • 9. ÉTAPE 1 Comment effectuer le camouflage?  Les véhicules peuvent être peinturés de différentes couleurs.  Il existe des filets spécialement conçus pour le camouflage des véhicules.  Pour briser la forme, on peut aussi utiliser des branches lorsque le véhicule est stationnaire (jamais en mouvement.) Les véhicules
  • 10. ÉTAPE 2 Déplacement de jour Le jour, vous devez utiliser votre environnement à votre avantage afin de vous déplacer à travers des terrains de toutes sortes.
  • 11. ÉTAPE 2 Déplacement de jour  Cette marche consiste à se déplacer sur les mains et les genoux.  Utile si : • On veut se déplacer derrière un abri d’environ soixante centimètres de hauteur.  Vitesse des déplacements: proportionnelle à l’intensité des bruits produits lors de ces déplacements. • Si le silence est de rigueur, on doit choisir un endroit libre de brindille où placer les mains, avancer les mains puis placer les genoux exactement là ou se trouvaient les mains. • Il faut garder le dos et la tête bas et continuer à observer tout en avançant. • L’arme doit être tenue au point d’équilibre. La marche à demi accroupi
  • 12. ÉTAPE 2 Déplacement de jour Le rampement du léopard  Le rampement du léopard consiste à avancer sur les coudes et l’intérieur des genoux en imprimant un léger mouvement de roulis au corps.  On peut également laisser traîner une jambe et n’utiliser qu’un genou.  Les talons, la tête, le corps et les coudes sont alors gardés bas.  On continue à avancer tout en regardant.  Comment tenir l’arme? :  On tient l’arme en plaçant la main droite sur la crosse ou la poignée de la crosse et la main gauche sur le fût.  On peut également tenir l’arme en plaçant la main droite sur la bandoulière avant et laisser reposer le fusil sur le bras droit en pointant le canon devant soi.
  • 13. ÉTAPE 2 Déplacement de jour  Ce rampement est lent et fatiguant  On ne l’utilise que s’il faut faire preuve de prudence extrême.  Très utile pour ramper derrière un couvert ou se déplacer a découvert.  Comment faire ?:  Appuyez tout le corps contre le sol et pour avancer, imprimez un mouvement vers l’avant à l’aide des avant-bras et poussez avec l’intérieur des pieds tout en gardant les talons au sol.  Tenir l’arme en plaçant la main droite sur la crosse ou sur la poignée de la crosse et la main gauche sur le fût.  On peut également tenir l’arme en plaçant la main droite sur la bandoulière avant et laisser reposer le fusil sur le bras droit en pointant le canon devant soi.  Comme il est difficile de se relever la tête pendant ce déplacement, il faut s’arrêter souvent pour observer les environs. Le rampement à plat ventre
  • 14. ÉTAPE 2 Déplacement de jour  Pour tourner à droite en restant couché sur le ventre: 1. On tourne le torse le plus possible vers la droite en gardant les jambes bien ensemble. 2. On déplace la jambe gauche le plus à gauche possible. 3. On ramène la jambe droite à coté de la jambe gauche. Le torse aura tourné vers la droite. 4. On continue ces mouvements jusqu'à ce que le corps soit dirigé dans la direction voulue. *On procède à l’inverse lorsque l’on désire faire demi tour a gauche. Le demi-tour
  • 15. ÉTAPE 2 Déplacement de jour  Grâce au roulement, on peut s’éloigner rapidement d’un endroit, par exemple d’une ligne de crête.  Le roulement n’est possible qu’en terrain plat ou descendant.  Attention :  Il est difficile de contrôler la trajectoire que l’on suit pendant le roulement.  Après un roulement, on peut être désorienté quant à l’emplacement de l’ennemi et on peut être étourdi.  L’arme et les bras doivent être tenus le plus près possible le long du corps. Le roulement
  • 16. ÉTAPE 3 Déplacement de nuit La nuit, les gens entendent beaucoup plus qu’ils ne voient. Pour se déplacer en silence la nuit, il est impératif et vital de le faire le plus lentement possible. Si un bruit suspect est entendu, il vaut mieux figer, regarder et écouter puis lentement se mettre à couvert contre le sol. Chose à ne pas oublier la nuit, vous allez faire des haltes d’écoute beaucoup plus fréquemment que le jour.
  • 17. ÉTAPE 3 Déplacement de nuit  Comment faire? :  Levez la jambe assez haute pour éviter les herbes longues en la tendant vers l’extérieur.  Du bout du pied, tâter le terrain pour trouver un endroit sûr où déposer le pied.  Ayez le pied bien à plat avant d’avancer l’autre.  Pliez légèrement les genoux et portez l’arme comme pour la marche de jour.  Tendez la main libre devant pour s’assurer qu’il n’y a pas de broussailles, de fils ou d’obstacles susceptibles de nuire aux déplacements ou faire du bruit.  Il faut garder la tête haute pour pouvoir mieux observer. *La zone s’étendant des genoux au sommet de la tête doit faire l’objet de la même investigation. La marche du spectre
  • 18. ÉTAPE 3 Déplacement de nuit  Comment faire? :  Marchez à quatre pattes.  Explorez le terrain devant soi avec la main droite et tenir l’arme de la main gauche.  Si le terrain est libre de brindilles ou autre débris susceptibles de faire du bruit, ramenez les genoux à l’endroit où se trouve la main droite et continuez à avancer en répétant le processus. La marche du léopard
  • 19. ÉTAPE 3 Déplacement de nuit  C’est une façon très silencieuse de se rendre jusqu'à l’ennemi.  Ce rampement est par contre très lent et fatigant et demande beaucoup de pratique.  Il s’agit de :  Se coucher sur le ventre.  S’assurer avec la main droite que le sol devant soi et libre de branchages, de feuilles séchées et de fils de trébuchements.  Se soulever sur les avant-bras et le bout des pieds, en se poussant vers l’avant et redescendre au sol.  Tenir l’arme de la main gauche. Le rampement du léopard
  • 20. Maintenant, avec ce cours, vous déplacer le jour comme la nuit n’aura plus de secret pour vous et qui sait… C’est peut-être vous que nous enverrons espionner l’ennemi.